Issuu on Google+

n°37 • mars/avril 2012

(industries créatives)

Lyon, terre créative ! Mode, design, cinéma, nouvelles images, jeux vidéo, gastronomie, architecture... à Lyon, c'est créativité à tous les étages !

15 L’économie en actions

24 CCI : des clés pour agir

34 l’invité

Use iT connecte les entreprises

Bouffée d’oxygène pour le WTC Lyon

Le sociologue et philosophe Edgar Morin


économie et recherche

J’ai ma Région En TÊTE.

économie et recherche

370 000 entreprises, 8 universités, 19 000 chercheurs, 13 pôles de compétitivité... avec ma Région, on entreprend, on découvre, on innove. Aide à la création d’entreprise, soutien à la recherche, aide à l’export…

Chaque jour, ma Région agit pour rester en tête.


ouver ture >

Camair-co relie Yaoundé et Douala à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry trois fois par semaine, les mercredis, vendredis et dimanches.

Les hôtels urbains indépendants peuvent bénéficier d’une subvention jusqu’à 20 % du montant des travaux de rénovation, plafonnée à 32 000 €. Le Département du Rhône lancera, avant cet été, un 4e appel à projets pour l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité des établissements.

> www.camair-co.cm

> www.rhone.fr

2 165 Le nombre de visiteurs présents le 20 janvier dernier à la Nuit de l’Orientation organisée par la CCI, soit une hausse de 3,8 % par rapport à 2011.

Les TPE-PME de plus de trois ans souhaitant entreprendre des travaux d’économies d’énergie peuvent bénéficier d’un prêt à 2 %. Une initiative d’Oséo et du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. > www.oseo.fr

Les entreprises et les acteurs socio-économiques disposent désormais d’un portail d’appui en termes de développement économique ou d’emploi. Une initiative des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), qui ont mutualisé leurs compétences. > www.direccte.gouv.fr

Au départ de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, la compagnie aérienne low cost espagnole Vueling propose cinq vols en semaine en direction de Barcelone, les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches, ainsi que deux vols pour Palma de Majorque, les mercredis et samedis. > www.vueling.com

www.lyon.cci.fr

Le chômage des jeunes en France culmine à 25%.

Cap sur l’emploi des jeunes Afin de booster l’emploi des moins de 26 ans, le gouvernement met en place une aide pour les entreprises de moins de 10 salariés qui embaucheront des jeunes d’ici le 17 juillet prochain.

A

près la mise en place d’une aide pour l’embauche d’un jeune en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, le gouvernement a indiqué, par décret en date du 7 février dernier, l’instauration d’un dispositif d’appui pour le recrutement d’une personne de moins de 26 ans entre le 18 janvier et le 17 juillet. Un coup de pouce qui s’adresse aux TPE embauchant un jeune en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée

déterminée d’au moins un mois. Versée pendant un an à compter de la date d’embauche et cumulable avec l’exonération de charges sur les bas salaires, cette aide s’élève au maximum à 195 € dans le cas d’un salarié à temps complet au niveau du Smic. Dégressive au-delà, elle est nulle si le salaire dépasse 1,6 fois le Smic. Le formulaire de demande d’aide est disponible sur le site de Pôle emploi. > www.pole-emploi.fr

télédéclarer en toute simplicité Sécurité, simplicité, gratuité : le portail net-entreprises.fr, proposé et financé par les organismes de protection sociale, permet aux entreprises d’effectuer et de régler leurs déclarations sociales en quelques clics. Une fois inscrite sur le site, la société peut remplir un formulaire à l’écran ou envoyer un fichier depuis son logiciel de paie ou de gestion. Embauche, modification du contrat de travail, arrêt et reprise du travail, congés payés, déclarations des salaires et revenus, paiement des cotisations : depuis octobre dernier, le portail a encore élargi le champ des possibles avec la transmission dématérialisée de l’assurance chômage. Un mode de transmission obligatoire depuis le 1er janvier dernier pour les entreprises de 10 salariés et plus pour ce document permettant au demandeur d’emploi de faire valoir ses droits aux prestations de Pôle emploi. > www.net-entreprises.fr

Scandinavian Airlines augmente la fréquence de ses liaisons entre Lyon-Saint Exupéry et Copenhague. Les deux villes sont reliées à raison de 6 vols hebdomadaires, tous les jours sauf le samedi. > www.flysas.com

Les soldes d’été se dérouleront dans le Rhône du 27 juin au 31 juillet prochains.

4,8

%

Le taux de croissance annuel du marché mondial de l’aéronautique prévu jusqu’en 2030, soit quelque 1 200 avions produits par an.

Le label Natur’entreprises permet aux artisans et dirigeants de PME de mettre en avant leur démarche environnementale : limitation des impressions, recyclage,… Son acquisition représente un avantage en termes d’image. > www.naturentreprises.com

L’exonération de cotisations sociales applicable aux entreprises, implantées ou créées dans une zone franche urbaine, est prolongée jusqu’au 31 décembre 2014. > 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

37,7Md€ Le montant total des achats effectués en ligne l’année dernière, soit une hausse de 22 % par rapport à 2010. Source : Bilan Fevad 2011.

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

3


POUR LES ENTREP

RISES,

PLUS FORTE

LA PROTECTION !

Crédit photo : Mark Edward Atkinson, Gettyimages. Mutuelle relevant du livre II du Code de la Mutualité - immatriculée sous le n°311 799 878.

DES FORMULES POUR TOUS LES SECTEURS ET TOUTES LES TAILLES D’ENTREPRISES

Découvrez nos solutions

www.adrea.fr


ouver ture

4,7 Rendez-vous à Brignais le 24 mai pour nouer des contacts entre entreprises.

Opportunités d’affaires à tous les croisements

> www.lyonaeroports.com

Le portail www.jedeclare. com assure de façon rapide et sécurisée la télétransmission des déclarations fiscales vers l’administration. Ce site permet aux entreprises de gérer leurs télédéclarations vers les organismes au travers d’un partenaire unique.

147

Le nombre de chambres que comptera l’hôtel Intercontinental 5 étoiles luxe qui prendra ses quartiers, en 2016, sur le site de l’Hôtel-Dieu au cœur de Lyon, aux côtés d’un musée de la santé et d’un centre de convention. Entièrement rénové, l’ancien hôpital accueillera aussi bureaux et commerces dès 2015. > www.grand-hotel-dieu.com

Les patrons des TPE et PME disposent d’un numéro vert le 0 800 315 315 et d’une plateforme en ligne pour les guider dans leurs démarches de recrutement et de formation. > www.cgpme.fr

Les défaillances des entreprises rhônalpines reculent de 3,8 % en 2011 d’après le bilan Altares. Elles demeurent néanmoins à un niveau élevé avec 5 869 procédures de redressement ou de liquidation prononcées par les tribunaux.

La 12 édition du Carrefour des entreprises du sud-ouest lyonnais se tient à Brignais le 24 mai prochain. Rencontres, conférences et animations sont autant d’occasions de nouer des contacts entre PME.

V

treprises pour des Rencontres Express : trois minutes de présentation et un tour de table pour repérer fournisseurs, clients ou partenaires potentiels. Autre moment fort de la journée : la conférence animée par Philippe Grillot, président de la CCI et parrain de l’événement, sur son parcours de chef d’entreprise. La journée sera aussi rythmée par les animations d’un mentaliste et différents moments de convivialité plus informelle : petit-déjeuner, déjeuner… > www.federationsolen.fr

L’année 2011 s’est clôturée sur un mois de décembre en demi-teinte : 49,1 % des commerçants ont déclaré une hausse de leur chiffre d’affaires par rapport à décembre 2010 et 50,9 % une baisse. Si les achats de Noël ont redonné des couleurs à l’équipement de la personne et à l’alimentation, l’équipement de la maison, les loisirs-culture et la santé-beauté restent en repli. Une demi-teinte qui marque aussi le bilan de l’année : forte activité enregistrée sur le 1er semestre, avec 67,5 % des commerçants annonçant un CA en hausse, mais contraction sur le 2e semestre, 59 % des personnes interrogées déclarant une baisse d’activité. Ainsi, seuls 55,4 % des commerçants équilibrent leur année dans une conjoncture peu favorable puisque 2010, année de comparaison, n’était pas très bonne.

Décembre 2011 : évolution du CA des commerces

15,5% 17,4%

Commerces déclarant un CA en baisse (0 à - 15%)

Commerces déclarant un CA en forte hausse (> + 15%)

35,4% 31,7%

Commerces déclarant un CA en hausse (0 à + 15%)

> www.altares.fr

Sources : Enquête de conjoncture Commerce, CCI de Lyon, décembre 2011.

www.lyon.cci.fr

Les chefs d’entreprise doivent être vigilants face aux sociétés homonymes au RSI. Des sociétés commerciales proposent aux artisans et aux commerçants une inscription dans un annuaire internet entraînant une confusion avec un appel de cotisations émanant du Régime Social des Indépendants. > www.rsi.fr

Les entrepreneurs ont jusqu’au 30 avril pour candidater à la 14e édition du concours Talents de la création d’entreprise. > www.concours-talents.com

2011 : année en deux temps pour les commerçants

Commerces déclarant un CA en forte baisse (> - 15%)

La hausse du chiffre d’affaires enregistrée par les PME de tous secteurs l’année dernière contre 3,6 % en 2010. Une hausse de 7,2 % pour l’industrie manufacturière. Source : Oséo, enquête semestrielle de conjoncture PME et Banque de France.

e

éritable vitrine des savoir-faire présents sur le territoire, le Carrefour des entreprises du sudouest lyonnais est une journée orientée business, dans le but de multiplier les opportunités d’affaires avec des sociétés proches géographiquement et proposant une large palette d’activités. Programmée le 24 mai au complexe Pierre Minssieux de Brignais par la fédération d’entreprises Solen, regroupant quatre associations du sud-ouest lyonnais, cette 12e édition mettra autour de la table une centaine d’en-

solen

%

L’Aéroport Lyon-Saint Exupéry accueille de nouvelles lignes. Lufthansa profite du nouvel aéroport de Berlin Brandebourg pour inaugurer une ligne reliant Berlin à Lyon les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Wow Air desservira Reykjavik tous les dimanches, à partir du 10 juin, et Aigle Azur reliera Lyon à Funchal (Portugal) tous les jeudis.

L’Autodiagnostic intelligence économique permet aux entreprises de mettre en évidence les forces et les faiblesses de leur démarche grâce à une série de questions. Proposé par le ministère de l’Économie en partenariat avec le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, ce test est disponible en ligne. > www.economie.gouv.fr

La Fédération nationale des chambres professionnelles du conseil organise le 12 avril une rencontre avec les PME. Une initiative pour familiariser les entreprises avec les métiers du conseil et mettre en avant ses apports en termes de performance et de développement économique pour le territoire. > www.tourdefranceduconseil.fr

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

5


P OINT S DE VUE D’ÉLUS

L’entreprise ne doit pas mourir !

L

a création d’entreprise est une chose capitale, motivante et énergisante pour le fondateur comme pour le territoire où elle s’exerce. Mais agir pour que les entreprises ne meurent pas me semble un enjeu au moins aussi important. Le 12 mars dernier, dans les locaux du Tribunal de commerce de Lyon, nous avons réuni les quatre Ordres professionnels les plus proches de l’entreprise -experts-comptables, commissaires aux comptes, avocats et notaires- pour définir ensemble les modalités de renforcement, à la CCI, de la cellule dédiée à la prévention des difficultés des entreprises. L’État, le Grand Lyon, le Tribunal de commerce de Lyon et les Ordres ont reconnu que la CCI était la mieux placée pour assumer ce rôle d’écoute du chef d’entreprise traversant une passe difficile. Ce que je souhaite avant tout, c’est conforter un lieu où l’entrepreneur sera en confiance et où il exprimera, sans crainte et de manière tout à fait confidentielle, les soucis rencontrés. En matière de sauvegarde du tissu économique subsiste une règle d’or : “mieux vaut prévenir que guérir”. L’idée est donc bien celle d’un espace privilégié où le dirigeant rencontrera ses alter ego, tous La vie d’une société, d’anciens chefs d’entreprise formés spécifiquement à cette ce n’est pas un long de la difficulté d’un parcours entrepreneurial et fleuve tranquille. Chefs problématique détenteurs d’une expérience en matière de procédure collective. d’entreprise, ne voyez Une entreprise ne doit pas mourir… et dès le mois propas d’humiliation chain, nous accueillerons les entrepreneurs à la CCI pour les dans l’évocation de vos écouter, leur présenter des solutions pour les aider à passer un cap difficile, les informer sur les procédures de prévention, les difficultés. moratoires possibles avec les services fiscaux et sociaux ou leur organiser une rencontre avec l’un des juges du Tribunal de commerce lorsque cela apparaît nécessaire. La vie d’une société, ce n’est pas un long fleuve tranquille. Chefs d’entreprise, ne voyez pas d’humiliation dans l’évocation de vos difficultés ; elles sont inhérentes à toute existence. Et si vous voulez redresser la barre, soyez convaincus que la solution est dans l’anticipation.

par philippe grillot, président de la cci de lyon philippe.grillot@lyon.cci.fr

les rendez-vous des élus

6 mars 2012 Philippe Grillot, président de la CCI, Jacques Descours et Marc Degrange, vice-présidents, ont rencontré les commerçants lors de leur visite à Brignais. L’occasion de faire la connaissance de Nathalie Bord, nouvelle présidente de Brignais Commerces. Ensuite, Philippe Valentin (absent sur la photo) s’est joint à Philippe Grillot pour rencontrer les jeunes entreprises de la pépinière de la Vallée du Garon et les élus de la communauté de communes. 6

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

CCI de Lyon

3 avril

Rencontre du Printemps des entrepreneurs du Medef Lyon Rhône, avec une intervention de Philippe Grillot, sur le campus universitaire de la Doua à Villeurbanne.

la personne, accueillie à la CCi par Vincent Girma. 22 mai

Journée Commerce & Territoires à la CCI, inaugurée par Marc Degrange.

5 avril

24 mai

Visite de proximité auprès des entreprises de Chassieu et Décines et des commerçants de Genas, avec Philippe Grillot et Emmanuel Imberton.

Remise des prix Campus création par Philippe Guérand, à la CCI.

26 avril

Remise des trophées Jeunes Ambassadeurs, à l’hôtel de ville de Lyon, en présence de Philippe Valentin. 26 avril

Rencontre régionale sur les Services à

24 mai

Carrefour des entreprises du sud-ouest lyonnais à Brignais, en présence de Philippe Grillot. 31 mai

Remise des Trophées Lyon Shop WEBdesign par Philippe Grillot, Marc Degrange et Jacques Descours, à la CCI.

www.lyon.cci.fr


n u m é r o

Anne-Sophie Panseri, élue CCI, commission Industrie

37

n°37 • mars/avril 2012

(industries créatives)

Lyon, terre créative ! Mode, design, cinéma, nouvelles images, jeux vidéo, gastronomie, architecture... à Lyon, c'est créativité à tous les étages !

15 L’économie en actions

24 cci : des cLés pour agir

34 L’invité

Use iT connecte les entreprises

Bouffée d’oxygène pour le WTC Lyon

Le sociologue et philosophe Edgar Morin

M A R S /AV R I L 2 0 1 2

Maviflex

Adoptez le Plan PME !

A

vec 15 000 entreprises ciblées en Rhône-Alpes, soit 4 500 sur le Rhône : le Plan PME, élaboré conjointement par l’État et la Région pour 20112015, représente un véritable coup d’accélérateur pour la compétitivité du territoire ! Stratégie, finance, innovation, développement commercial, systèmes d’information, performance, environnement, ressources humaines… tous les leviers de croissance pour les PME sont abordés. La CCI coordonne la mise en œuvre de ce plan ; elle diagnostique les besoins des entreprises puis gère l’organisation des programmes définis. Ces programmes présentent deux volets : des formations collectives et un accompagnement individuel. Objectif : 180 PME suivies chaque année. Des sociétés gagnantes à tous points de vue puisqu’elles bénéficieront de prestations de qualité, assurées par des conseils privés sélectionnés et compétents, à un coût réduit. En effet, l’État et la Région Rhône-Alpes subventionnent les programmes à hauteur de 70 %. L’idée consiste à faciliter l’accès au conseil et à engager une démarche continue pour gagner en compétitivité. Les plans PME se déclinent entre 4 mois et 1 an suivant les diagnostics. Toutes les actions sont extrêmement pragmatiques et l’écart entre les attentes des PME et les résultats se mesurera par des indicateurs mis en place.

Jacques Descours, vice-président de la CCI en charge de l’animation du commerce et du tourisme

l’économie en ac tions 9

Lyon-Saint Exupéry chouchoute ses commerces

10

Gare TGV de Lyon-Saint Exupéry : 30 villes desservies

11

Success story Cresus. Une occasion en or

12

C’est pratique La trésorerie, j’en fais mon affaire !

13

Baux commerciaux : défendre vos intérêts

14

Success story Global Process Industry. Self made PME

15

Le salon Use iT connecte les entreprises

16 en cou ver t ure (les industries créatives)

Lyon, terre créative !

CCi : de s clé s p our agir 24

Bouffée d’oxygène pour le World Trade Center Lyon

25

Quand la formation à l’hygiène alimentaire devient règlementaire

27

Lyon Shop WEBdesign : et maintenant votez !

28

Salon des entrepreneurs : dynamisez votre projet

29

Imageen : l’accompagnement post-création à l’heure européenne

Descours Fleurs

L

www.lyon.cci.fr

l’agenda de l a cci 30 31

Commerce, industrie, international Formation

repère s 33

Lumière sur les projets urbains

l’invité : edgar morin 34

“C’est l’absolu qui est nuisible”

Agir & Entreprendre est publié par la CCI de Lyon | Direction de la Communication Place de la Bourse 69289 Lyon  cedex  2. 0821  231  251 (0,12€ ttc/mn) | Directeur de la publication Philippe Grillot | Secrétaire générale de rédaction Valérie Salinas | Comité de rédaction Bernard Guinet, Jean-Michel Coquard, Blandine Vignon, Valérie Charrière-Villien, Valérie Salinas, Nancy Furer | Rédaction NF2 Presse, CCI de Lyon | Maquette et réalisation 04 78 28 84 84 | Publicité Actions Média, 04  72  77  96  10 | Impression Savoy Offset | Routage Process Routage | Photos Jean-Jacques Raynal, CCI de Lyon | Visuel de couverture Magazine | ISSN 1778-8315 | Tirage 70 700 ex.

QUALITY A ER

NCE URA SS

es CCI françaises, avec les organisations professionnelles, ont décidé d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur la nécessité d’une nouvelle politique en faveur du commerce. Nous avons transmis à chacun nos Cahiers d’espérance du commerce, un ensemble de propositions concrètes, utiles et réalistes, conçues pour être au service du commerce, de ses clients et des territoires. Enjeu : défendre un secteur représentant 10 % du PIB national et 20 % des emplois privés mais aussi une économie en pleine mutation, bousculée par les nouveaux rythmes de vie et le e-commerce. Parmi ces pistes de réflexion, nous militons pour le maintien et l’optimisation de l’usage du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (Fisac). Celui-ci doit être affecté au plus près des besoins des commerçants, notamment pour des projets innovants dans les domaines du design et de l’e-commerce, mais également pour des actions collectives destinées à dynamiser le commerce local. La procédure Fisac a un réel impact sur le développement économique des territoires. Elle donne un coup de fouet aux acteurs du commerce, y compris non sédentaires, des services et de l’artisanat de proximité. Or, tous ces secteurs assument une fonction économique à part entière et jouent un rôle non négligeable en matière d’aménagement du territoire, d’animation et de lien social, voire de développement durable.

OYD'S REGIS LL T

Des Cahiers d’espérance pour le commerce

I SO

Ce papier est issu de pâtes produites à partir de forêts gérées durablement PEFC/10-31-1369

Certificat d'approbation n°353525 du système de gestion qualité

9001

Norme ISO 9001 : 2000

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

7


PUBLIREPORTAGE

Scandinavian Airlines

Désormais six vols au départ de Lyon. Copenhague n’aura jamais été aussi accessible ! Poussée par une demande lyonnaise et rhônalpine toujours plus forte, en particulier des voyageurs d’affaires, Scandinavian Airlines s’apprête à augmenter la fréquence de sa liaison entre Lyon et Copenhague de 5 à 6 vols hebdomadaires. La capitale danoise, et l’ensemble du réseau SAS desservi au départ de ce hub, n’ont jamais été aussi accessibles.

Q

uelque soit leur destination finale, les voyageurs d’affaires lyonnais peuvent bénéficier d’une expérience de voyage placée sous le signe du confort, de la qualité des services, et de l’innovation. La compagnie scandinave fait tout pour que ces voyageurs, dont le temps est compté, puissent tirer un maximum partie de leur voyage.

Avant le décollage…

Facilités d’enregistrement, choix de son siège, en quelques clics sur flysas.com, le voyageur peut obtenir sur son téléphone portable sa carte d’embarquement qu’il n’aura qu’à présenter à l’embarquement. Il bénéficie également à l’aéroport d’un passage prioritaire au contrôle de sécurité, « Fast Track », qui lui permet de rejoindre plus vite les salons Business mis à sa disposition. Buffet, magazines, internet, tout est fait pour qu’il puisse travailler ou tout simplement se reposer ou se divertir, notamment au sein du Business Lounge de l’aéroport de Copenhague, aéroport classé depuis plusieurs années parmi les cinq meilleurs aéroports du monde. Une fois à bord, les maîtres mots restent le confort, les services et la facilité. Repas placés sous le signe de la Scandinavie, large choix de divertissements, mais aussi technologie de pointe. Pour permettre au voyageur d’affaires d’être toujours connecté, SAS, pionnière en matière de services à bord, équipe progressivement cette année ses appareils de WiFi et téléphonie à bord. Révolutionnaire, il sera dorénavant possible d’envoyer, recevoir des emails et des appels, depuis son Smartphone ou ordinateur portable. En terme de confort, sur ses vols long-courriers, les passagers affaires SAS peuvent profiter du « Business Sleeper », un siège de nouvelle génération à la pointe de la technologie, qui devient tout à la fois un lieu de repos, de détente et de travail. La fonction de massage assure un sentiment de bien-être complémentaire !

Après le voyage…les récompenses !

SAS chouchoute ses voyageurs d’affaires et fait en sorte de récompenser leur fidélité. SAS a été l’une des premières compagnies aériennes à lancer un programme de fidélisation. Son programme EuroBonus offre un ensemble d’avantages, des voyages prime ou des séjours d’hôtels gratuits ainsi que des offres loisirs attractives. Plus récemment, SAS a introduit SAS Credits, un programme de fidélisation dédié aux sociétés leur permettant de réduire leurs frais de déplacements. Grâce à ce programme, les sociétés peuvent gagner des points lorsqu’elles réservent des vols sur les compagnies du groupe SAS (Scandinavian Airlines, Blue 1, Wideroe), quelque que soit la destination et la classe de réservation. Les crédits SAS cumulés permettent ensuite aux entreprises de réserver pour leurs voyageurs d’affaires des vols gratuitement. ■ > Visit us at flysas.fr


L’économie en ac tions à retenir

au Terminal 1 et au Terminal 3, la surface commerciale de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry sera supérieure à 5 000 m2 en 2016, hors restauration. > 1 passager sur 4 est un client des boutiques de l’aéroport.

88

M€

Le chiffre d’affaires réalisé, en 2010, par l’ensemble des activités commerciales d’Aéroport Lyon-Saint Exupéry. En salles d’embarquement, près de 75 % sont assurés par l’offre parfum, alcool et tabac en duty free.

jean-françois marin

> Lyon Duty Free est une joint venture créée entre Aéroports de Lyon et la société Aelia pour exploiter, durant 15 ans, les surfaces commerciales implantées en salles d’embarquement et en zone publique. > Avec la création de l’espace commun

le chiffre

lyon-Saint Exupéry chouchoute ses commerces L’aéroport Lyon-Saint Exupéry s’engage sur la piste du changement en matière commerciale. Il anticipe l’ouverture d’un vaste espace commercial commun aux Terminaux 1 et 3 par la création d’une joint venture chargée d’exploiter son offre de commerces en duty free et en zone publique.

L

e renouvellement des concessions des commerces a conduit l’aéroport Lyon-Saint Exupéry à revoir son offre de boutiques avec une mise en concurrence par voie de consultation. Celle-ci s’est d’abord concentrée sur les activités implantées en zone publique et sur la rénovation des espaces. Une transformation engagée avec le renouvellement des points de vente de presse et de livres, sous enseigne Relay, et poursuivie par l’ouverture d’O’picnic, concept d’épicerie fine créé pour Aéroports de Lyon. Dans un décor zen et contemporain, les passagers dégustent sur place ou emportent des verrines, des plats chauds, des sandwiches, des salades fraîches ou des produits régionaux. À proximité, les 113 m2 de la pharmacie ont également été repensés. Fin avril, Aélia Mode et Beauté, dédié à la mode, aux parfums et aux cosmétiques, ouvrira ses portes sur plus de 250 m2. Ce point de vente commercialisera des marques comme Desigual, Lacoste, Marlboro classics ou Gérard Darel. Pour chacun de ces commerces, un travail architectural a été conduit, visant à présenter les offres dans des écrins design largement ouverts vers l’extérieur. Une refonte commerciale qui touche également les salles d’embarquement. Pour ce faire, Aéroports de Lyon a créé une joint venture avec Aelia, filiale de La-

www.lyon.cci.fr

gardère Services dédiée à la vente de détail dans les aéroports et à bord des avions. Baptisée Lyon Duty Free, cette société a été officialisée le 1er janvier dernier ; elle est détenue à parts égales par les deux actionnaires afin de gérer la majorité des onze enseignes duty free, ainsi qu’Aélia Mode et Beauté, installées sur le site ou programmées dans les quinze prochaines années. L’intérêt d’une période aussi longue est de conférer à Lyon Duty Free une plus grande visibilité et de lui permettre d’intégrer l’extension programmée du Terminal 1 et du Terminal 3, d’ici à 2016. À terme, une zone commerciale de plus de 3 000 m2 (hors restauration), dont un magasin duty free d’un seul tenant de 2 000 m2, sera donc accessible après avoir franchi le contrôle de sécurité. Mais sans attendre, les boutiques existantes ont démarré leur processus de rénovation. Les surfaces de vente sont passées de 1 000 m2 à 1 560 m2. Objectifs : moderniser les commerces et rehausser l’image du duty free. Cette rénovation s’accompagne d’une refonte de l’offre. Aux côtés de locomotives comme la parfumerie, l’alcool et le tabac, des enseignes de produits high tech et de mode sont annoncées. Ces changements permettront à l’aéroport de rivaliser avec ses concurrents européens de même taille.

À terme, une zone commerciale de plus de 3 000 m2, dont un magasin duty free d’un seul tenant, sera proposée en salles d’embarquement.

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

9


L’économie en ac tions

les

Boutiques de Givors

Givors : dynamisme et visibilité

L’association de commerçants de Givors est désormais baptisée Les boutiques de Givors. Un changement qui s’inscrit dans une volonté de renforcer et de dynamiser l’image du commerce de centre-ville en matière de savoir-faire, accueil et services. > Jean-François Joandel 04 78 73 72 58

Un manager pour Villeurbanne

Gaeel : 800 entreprises adhérentes Les associations de l’est lyonnais : Aepac (Bron), Airm (Meyzieu, Pusignan, Jonage), Gede (Décines), MiPlaine Entreprise (Chassieu, Genas, Saint-Bonnet de Mûre et Saint-Laurent de Mûre) et VVE (Vaulx-en-Velin) sont désormais regroupées au sein du Groupement des associations des entreprises de l’est lyonnais (Gaeel).

Depuis le 1er février dernier, Jean-Nicolas Buatois est manager de centre-ville à Villeurbanne. Ses missions sont de travailler au développement du commerce du quartier des Gratte-ciel et de participer à l’élaboration du projet Gratte-ciel Nord.

Enjeu de cette structure de plus de 800 entreprises : développer le business, favoriser la recherche clients-fournisseurs, fédérer, favoriser les échanges d’expériences et s’imposer comme un acteur représentatif de cette partie du territoire.

> 04 72 65 74 00

> www.gaeel.com

le chiffre

259

M€

olivier chassignole

vie des associations

Le montant d’aides publiques perçu l’année dernière par les pôles de compétitivité pour les 163 projets collaboratifs de R & D des pôles en 2011. Source : www.competitivite.gouv.fr

Deux départs quotidiens vers Marseille sont désormais proposés.

Gare TGV de Lyon-Saint Exupéry : 30 villes desservies

D

epuis la refonte de l’organisation de la circulation ferroviaire, la gare Lyon-Saint Exupéry TGV enregistre un regain d’activité. Elle dessert désormais trente villes quotidiennement, contre 16 l’année dernière, en direction de l’Italie et de cinq zones françaises : Ile-de-France, Nord, Alpes, Provence et Méditerranée. Parmi les nouveautés, la liaison ferroviaire directe entre la gare de MarseilleSaint-Charles et celle de Lyon-Saint Exupéry, au rythme de deux départs par jour vers la cité phocéenne et d’un retour quotidien, ainsi que la desserte de

Bruxelles, via l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, Marne-la-Vallée Chessy et Lille Europe, avec un aller-retour en milieu de journée. Un troisième aller-retour quotidien entre Lyon et Milan est également ajouté, avec un stop à Turin. Enfin, douze départs par jour et onze retours sont possibles vers Paris. Cette augmentation de trafic permettra de mieux desservir la zone de chalandise de Lyon-Saint Exupéry. Une offre qui s’enrichira encore en 2013 : une liaison vers Montpellier est à l’étude, ainsi qu’une intensification des échanges avec Marseille. > www.tgv.com

L’appel de La Confluence Le 4 avril, le pôle de loisirs et de commerces Confluence ouvre ses portes. Ce nouveau centre du groupe Unibail-Rodamco, conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier, propose une offre de 53 000 m2 combinant commerces et structures de loisirs.

Odile Périno, présidente du Ludopôle, et Cécile Davoust, directrice de Quai des Ludes.

10

L

ongeant la darse et ouvrant sur la Saône, ce nouvel espace mise sur la modernité. Tout d’abord, une architecture design, respectueuse de l’environnement avec une toiture composée de coussins d’air laissant pénétrer la lumière. Puis une offre de boutiques et de services innovants : une centaine d’enseignes, un cinéma multiplexe de 14 salles, des restaurants, un espace sport, un hôtel Novotel de 150 chambres ou encore un Ludopôle. Odile Périno est la présidente du Ludopôle, une structure associative créée en début d’année dernière : “Unibail-Rodamco nous a contactées pour intégrer

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

le pôle, le lieu nous intéressait puisque nous cherchions de nouveaux locaux pour déménager notre ludothèque, Quai des Ludes, appelée à devenir l’élément central de notre implantation à La Confluence. Cependant, avant d’envisager ce déménagement et pour savoir si nous avions notre place dans cet ensemble, nous nous sommes tournées vers la CCI. Les nombreuses informations fournies sur le contexte et sur le projet global ont permis de nourrir notre réflexion. Nous avons identifié la possibilité de toucher de nouveaux publics en quête de temps de loisirs de qualité. De plus, l’espace de loisir grand public s’articule avec un centre de ressources pour les professionnels ; le but étant de favoriser la création et l’innovation dans le domaine du jeu et du jouet.” Au cœur du pôle Confluence, le Ludopôle propose donc, outre les milliers de jeux et jouets à essayer sur place ou à emprunter de sa ludothèque, des boutiques Descartes (jeux de société), un magasin Le Grenier aux jouets et un restaurant familial. Une trentaine de salariés anime cet espace de loisirs. > www.laconfluence.fr

www.lyon.cci.fr


L’économie en ac tions success

story

Christian Odin, fondateur de Cresus.

Cresus. Une occasion en or Avec Cresus, Christian Odin a transformé par deux fois l’essai de l’achat-vente de montres et bijoux de luxe d’occasion. D’abord dans un point de vente bien étudié puis grâce à un site marchand bien référencé. Immergé dans la bijouterie, il l’est aussi dans les nouveaux modes de consommation.

C

hristian Odin a du nez. Pourtant, son domaine de prédilection depuis plus de trente ans, ce n’est pas la parfumerie mais les montres et les bijoux de luxe. Au début des années 90, après avoir revendu un premier commerce de bijoux, il lance Cresus avec pour parti-pris : acheter et vendre des pièces haut de gamme de seconde main dans un cadre luxueux. L’occasion n’a pas vraiment le vent en poupe et la connotation “bon plan” d’aujourd’hui, mais la vente de pièces authentiques 20 à 40 % moins cher que le prix du neuf séduit les consommateurs. Et Cresus commence à se faire un nom. À l’orée du XXIe siècle, il fait appel à un infographiste pour créer un site marchand. Si cette démarche est alors balbutiante, ce choix lui permet d’amorcer le virage du “commerce connecté” et d’être élu, en 2002, meilleur site internet Rhône-Alpes en BtoC. Les e-ventes représentent désormais 30 % du chiffre d’affaires de Cresus et cinq personnes travaillent à temps complet sur l’outil numérique. Outre la publication d’articles, la rédactrice web est également community manager : elle anime et fédère les échanges autour de la marque sur les réseaux sociaux. Pour Christian Odin, il s’agit de “suivre le sens du vent et essayer d’avoir un coup d’avance. Au départ, je n’avais CRESUS

Création : 1993 Siège social : Lyon Activité : achat-vente de montres et bijoux de luxe d’occasion

www.lyon.cci.fr

pas d’intérêt pour l’outil informatique mais je m’y suis mis. Aujourd’hui nous maîtrisons le référencement et le tracking permettant d’identifier les visiteurs pour envoyer des informations ciblées.” L’entrepreneur mesure aussi l’importance des réseaux locaux. Il fréquente l’ENE, dont il est membre du groupe e-commerce, et se rapproche peu à peu de la CCI. En 2007, son intervention lors d’une conférence provoque la rencontre avec Alto Invest qui prend une participation dans le capital de Cresus. Nouvelle donne permettant d’ouvrir coup sur coup une boutique à Paris puis une à Cannes. L’an dernier, dans le cadre de Lyon Commerce Leaders, Christian Odin a bénéficié d’un accompagnement en ressources humaines et a participé au Mapic pour “appréhender les difficultés” du développement commercial et prendre des contacts. “Quand on est un petit chef d’entreprise autodidacte, dit-il, on n’ose pas franchir la porte de la CCI mais si on commence à mettre un pied dedans, on découvre un puits de richesse !” Désormais, Cresus avance vers le cross-canal (boutique, vente en ligne, réseaux sociaux…) afin d’asseoir sa croissance. Les données du site marchand permettront, comme pour Paris et Cannes, de cibler de nouvelles villes à fort potentiel en France et en Europe.

le chiffre

Effectif : 21 Objectifs : développement de la stratégie cross-canal et de la présence en Europe

9,45

M€

“Le commerce connecté a bouleversé les habitudes du commerçant traditionnel. Il faut avoir un coup d’avance et savoir intégrer la jeune génération en valorisant ses compétences.”

mini bio

Chiffre d’affaires réalisé en 2011

2000 : lancement du site de vente en ligne 2002 : élu meilleur site Internet Rhône-Alpes 2008 : entrée d’Alto Invest au capital de la société 2009 : ouverture de la boutique à Paris 2010 : ouverture de la boutique à Cannes

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

11


L’économie en ac tions C’est pratique

Savoir gérer sa trésorerie n’a rien d’un jeu de hasard. Méthode et rigueur sont de mise.

La trésorerie, j’en fais mon affaire ! Personne n’est à l’abri de difficultés de trésorerie. Si un tel problème survient, il est recommandé de prendre le temps nécessaire à l’analyse de la situation. Un conseiller extérieur apportera utilement son regard neutre.

U

ne entreprise est confrontée à des difficultés de trésorerie quand il existe un décalage entre les entrées et les sorties d’argent et que cette différence n’est pas anticipée et financée par des ressources adéquates. Les causes du problème sont multiples : une forte croissance ; la PME a utilisé ses ressources pour surmonter un trou d’air ; elle a laissé filer les choses vis-à-vis d’un client en difficulté ou a sous-évalué son Besoin en fonds de roulement (BFR). Face à une telle situation, il ne faut pas hésiter à demander l’expertise d’un professionnel, tel son expertcomptable ou un conseiller de la CCI. Plus qu’une aide au diagnostic, ils sauront orienter l’entreprise vers des solutions adaptées. Vient ensuite l’analyse de l’état des dettes, à mettre en parallèle à l’actif disponible, avec un objectif : quantifier la situation et faire les bons choix parmi les mesures à prendre. Des actions à entreprendre rapidement Pour retrouver l’équilibre, la priorité est simple : d’un côté, rentrer du cash et de l’autre repousser au maximum les sorties d’argent. C’est le moment de privilégier les clients les plus rentables et les plus prompts à régler leurs factures (fidélisation). Mais aussi de récupérer l’argent qui dort dans l’entreprise

12

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

(stocks d’invendus, actifs improductifs…). Autre solution : faire appel à une société d’affacturage, qui va racheter les créances clients. Aux côtés de ces mesures financières, le chef d’entreprise a également la possibilité d’agir en interne. Il peut décider de diversifier son activité, de modifier sa zone d’action ou essayer de toucher une nouvelle clientèle. Il peut aussi céder des actifs non essentiels à son activité. L’état des lieux peut enfin révéler un sureffectif. Des mesures telles que la transformation d’un temps complet en temps partiel, voire un licenciement, seront alors nécessaires pour revenir à un effectif plus en phase avec le niveau d’activité. Trouver à l’extérieur des solutions à ses problèmes Pour faciliter le financement de la trésorerie des entreprises et de leurs projets d’investissement, Oséo propose de partager le risque avec les banques. En particulier : un contrat de développement visant à accroître son fonds de roulement, ainsi qu’un dispositif “Avance+” permettant de bénéficier d’un système d’avances sur ses créances clients, notamment auprès des acheteurs publics. Sinon, en cas de problème persistant avec sa banque sur l’octroi d’un financement, il ne

faut pas hésiter à contacter les services du médiateur du crédit. Celui-ci intervient pour tenter de débloquer la situation grâce à une capacité de négociations avec les banques qui aboutit, dans plus de 60 % des cas, à un accord ou à une décision favorable. Détecter en amont des difficultés de trésorerie Lorsque des difficultés de trésorerie apparaissent, le dirigeant est souvent réduit à prendre des décisions dans l’urgence. Il lui faut ensuite remonter la pente. Il existe pourtant des indicateurs permettant de voir venir les difficultés et d’anticiper : Le seuil de rentabilité est un indicateur essentiel pour juger de la viabilité de son projet. Il indique le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour amortir ses charges et atteindre l’équilibre comptable. Le plan de trésorerie permet d’estimer le montant de la trésorerie disponible dans les caisses de l’entreprise à un moment donné. Il tient compte, mois par mois, des entrées et des sorties d’argent prévues. S’il se dégrade, c’est le signe de l’existence d’un problème. > www.oseo.fr www.lyon.cci.fr www.mediateurducredit.fr

www.lyon.cci.fr


L’économie en ac tions

DR

question à

Patrick Bernard Dirigeant de Cocpit

En quoi consiste votre rôle de parrain d’entrepreneur au sein de Lyon Ville de l’Entrepreneuriat ? En tant qu’entrepreneur, je sais qu’il est difficile de faire les bons choix et de hiérarchiser les priorités quand on a le nez dans le guidon ! Etre accompagné au moment du démarrage est donc important. La nouvelle plateforme de parrainage LVE est un dispositif qui mutualise les moyens de plusieurs structures. Parallèlement aux aides techniques, le parrain répond, dans la mesure du possible, aux questionnements personnels, stratégiques, managériaux… Il s’agit de favoriser la prise de recul et d’aider à décider des actions prioritaires et de leur mise en œuvre. Car le plus difficile n’est pas de savoir ce qu’il faut faire mais de savoir comment et quand le faire. Au premier rendez-vous, on fait connaissance, on cible les difficultés et on sensibilise à certaines questions. Puis, pour ne pas s’éparpiller, je pense qu’il est judicieux de focaliser l’intervention sur un ou deux points, par exemple sur les sujets complexes ou que l’on a tendance à reporter faute d’options claires. L’échange mensuel par Skype incite le jeune chef d’entreprise à avancer. Le parrain n’est pas là pour apporter des solutions, mais pour mettre des points de vigilance et partager une culture entrepreneuriale. > www.lyon-villeentrepreneuriat.org

www.lyon.cci.fr

Baux commerciaux : défendre vos intérêts Saisie en cas de litige sur le loyer entre bailleur et locataire au moment du renouvellement de bail, la commission départementale de conciliation des baux commerciaux est un outil clé pour faire valoir ses droits.

E

ncore trop peu connue des entreprises, la commission départementale de conciliation des baux commerciaux vise à accorder les intérêts du bailleur et de son locataire lorsqu’il y a litige sur la réévaluation du loyer lors du renouvellement de bail. Instance de conciliation, elle se réunit toutes les quatre à six semaines et tache de régler le litige au regard des mémoires fournis par les deux parties. Un mémoire qui réunit des documents destinés à défendre sa position : enquête de voisinage pour évaluer les loyers pratiqués, informations sur la conjonc-

ture, sur l’évolution du quartier et les facteurs locaux de commercialité, sur l’état du marché en question… Composée de représentants de bailleurs et de locataires, ainsi que d’un élu de la CCI en la personne de Bruno Tarlier, la commission est un moyen obligé de faire valoir ses droits et un passage efficace avant de saisir la justice. Un avis est rendu, puis appliqué s’il met d’accord le bailleur et le locataire ou rejeté si l’une ou les deux parties le refusent, ce qui entraîne ensuite le recours à la justice. > Christine Ottavy | 04 72 40 57 86

en bref

Ambition Ecotech L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’energie (Ademe) lance un appel à projets pour les biens et services éco-conçus et l’écologie industrielle. Dans le cadre des Investissements d’avenir, cette initiative vise à soutenir l’innovation en matière d’éco-conception et à dynamiser les initiatives d’écologie industrielle. La date limite de remise des dossiers est fixée au 15 mai. > www2.ademe.fr

Pour des PME éco-innovantes Organisé par Oséo et ses partenaires, le projet Remake a pour vocation l’émergence de projets éco-

innovants pour la réduction de l’impact environnemental des produits ou procédés de fabrication des PME. Les entreprises voulant s’équiper en technologies propres ou proposer des produits éco-innovants ont jusqu’au 30 juin prochain pour déposer leur candidature. > www.oseo.fr

Du renouveau pour la JCE de Lyon Ronan Mahéo, conseiller commerce à la CCI, est élu nouveau président de la Jeune Chambre Économique de Lyon (JCE). Avec 70 membres actifs, la JCE de Lyon œuvre pour le bien-être de la cité par la mise en place d’actions innovantes. > www.jce-lyon.org

Origine France Garantie Les artisans et les PME industrielles pouvant aspirer au label Origine France garantie seront répertoriés par les correspondants TPE-PME du Gouvernement. Une initiative du secrétaire d’État chargé de la consommation, qui souhaite promouvoir les produits fabriqués dans l’Hexagone. > www.profrance.org

Les TIC au service des PME Lancé par le ministère de l’Industrie, l’appel à projet TIC & PME 2015 vise à améliorer les échanges entre entreprises et à renforcer

leurs performances et compétitivité. La date limite de dépôt des candidatures est le 20 avril 2012 à 14h. > www.industrie.gouv.fr

le chiffre

18

%

La hausse de l’investissement public consacré à la R  &  D en France entre 2010 et 2011, pour un montant total de 28 Md €. Une progression due notamment au programme des Investissements d’avenir. Source : www.industrie.gouv.fr

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

13


L’économie en ac tions success storyY

Denis Flores, Pdg de Global Process Industry.

Global Process Industry. Self made PME Spécialisé dans l’ingénierie et la construction d’outils de production pour l’industrie, Global Process Industry est le fruit d’un autodidacte, Denis Flores, sachant mettre les bouchées doubles sans avoir les yeux plus gros que le ventre.

“La CCI propose une réponse adaptée aux PME. Il faut aller vite et être réactif, le chef d’entreprise ne peut pas attendre des lustres… la CCI sait se caler sur le rythme propre aux PME, c’est une force !”

“Q

uand on se fait tout seul, on doit travailler deux fois plus que les autres” : Denis Flores a quitté l’école et rejoint l’entreprise de tuyauterie familiale sitôt son bac en poche. Quelques expériences plus tard, il fait un constat simple : dans la conception et la fabrication d’outils de production dédiés à la pharmacie, la chimie fine, les biotechnologies, l’agroalimentaire et les cosmétiques, il existe des entreprises d’ingénierie et des sociétés de construction, mais aucune ne proposant des ensembles clé en main. En 2005, il ouvre donc une succursale française pour une société belge, passe deux ans à lancer l’activité puis crée Global Process Industry (GPI) en 2007 à Rillieux-la-Pape ; multiplie les contrats avec les grands comptes (Sanofi Pasteur, Biomérieux…) et les PME, engrangeant un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros. 2009 marque le début du développement, via trois leviers : innovation, renforcement de l’activité française et export. Le premier passe par le rachat de TechniPoudre Industry (TPI), qui fait le même métier, mais dans les poudres, et permet à GPI de mettre au point une machine révolutionnaire, commercialisée au second semestre 2012. Le deuxième levier est fondamental, “c’est un gage de technicité et de compétences pour GPI, les grands groupes étant très à cheval sur l’organisation, la traçabilité... il n’y a pas de place pour l’amateurisme, confie le Pdg. Puis en 2009, GPI met le nez hors des frontières

Global process industry

Création : mars 2007 Implantation : Rillieux-la-Pape Activité : ingénierie et construction pour l’industrie

14

Effectif : 46 Objectifs : développer l’activité export en Suisse, dans les pays de l’Est et le Maghreb

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

mini bio

le chiffre

13

M€

hexagonales. “Le programme Nouveaux exportateurs de la CCI et le Forum de l’international ont balayé mes doutes. Face à la multiplicité des offres, la CCI permet de faire le tri et d’effectuer des choix adaptés.” La société a ainsi ouvert une agence en Suisse en 2010, prépare une ouverture en Pologne d’ici à la fin de l’année et envisage une 3e installation en Algérie en 2013, avant de renforcer ses fonds propres et de s’attaquer à l’Asie, l’Amérique du Sud et l’Inde. “Il faut savoir aller à son rythme, poursuit Denis Flores. Une PME doit passer des paliers en termes de chiffre d’affaires et donc développer son activité, mais cela ne se fait pas sans trésorerie.” Récompensé par le Prix de la croissance lors des Victoires des autodidactes en 2011, Denis Flores aime se nourrir des expériences des autres et partager la sienne : participation aux États Généraux des Entreprises organisés par la CCI, casquette d’ambassadeur OnlyLyon… ce qui l’a aussi amené à travailler avec quatre stagiaires de CCI formation de novembre à mars dernier. “Ils prospectent pour GPI en Ukraine et en Roumanie, c’est très plaisant de leur transmettre les valeurs de l’entreprise. Peut-être cela débouchera-t-il sur l’embauche d’un responsable export.” Car la philosophie de GPI repose sur l’intégration des compétences : “je préfère embaucher qu’externaliser, le savoir-faire est plus durable et efficace s’il est nôtre”, conclut Denis Flores à la tête de sa PME qui continue de se construire comme une grande.

le chiffre d’affaires visé par GPI d’ici 5 ans.

Septembre 2008 : achat des bâtiments à Rillieux-la-Pape Septembre 2009 : rachat de Techni-Poudre

Industrie Septembre 2010 : ouverture de l’agence Suisse à Genève

www.lyon.cci.fr


L’économie en ac tions en bref

Baisse des commissions interbancaires Depuis le 1er octobre, les commissions interbancaires sont passées à 0,32 % du montant des transactions. Ce dispositif demeure peu utilisé par les commerçants qui doivent négocier cette baisse avec leur banque.

Évolution du nom de domaine Du 3 mai au 3 juillet prochains, les noms de domaines en “.fr” pourront être enregistrés en prenant en compte les accents. D’après l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération (Afnic), une trentaine de caractères accentués pourra être utilisée. > www.afnic.fr

pratique

Les 200 stands de Use iT permettront de surfer d’innovations en innovations pour trouver la solution adaptée.

Le salon Use iT connecte les entreprises La seconde édition du salon Use iT, les 5 et 6 juin prochains à la Halle Tony Garnier, est conçue pour accompagner les PME à intégrer les technologies du numérique à leur stratégie.

Les réseaux sociaux Annuaire virtuel rassemblant des personnes physiques et des personnes morales ayant des intérêts communs. Utilités : • Créer un club • Diffuser de l’information • Trouver des prospects • Gagner en notoriété • Organiser le service aprèsvente > www.ene.fr

Place à l’innovation ! Le comité Richelieu publie le Livre blanc 2012 des entreprises innovantes. Téléchargeable en ligne, ce recueil de propositions vise à soutenir et à développer les entreprises innovantes, autour de trois axes : le statut des entreprises innovantes, les conditions de financement et leur accès à la commande publique et privée. > www.comite-richelieu.org

www.lyon.cci.fr

W

eb 3.0, voire web 4.0, cloud, Saas, SIG, webmapping, ERP, APS, WMS… Bienvenue dans l’univers du salon Use iT, le carrefour des solutions les plus pratiques, simples et intuitives au service du développement de l’entreprise. Au sein d’une région particulièrement dynamique en matière de numérique et de technologies de l’information (TIC), cette 2e édition, organisée les 5 et 6 juin prochains à la halle Tony Garnier, entend inciter les PME à mieux franchir le pas des TIC. Quatre univers sont proposés. Dans l’espace Business, découvrez les nouvelles manières de travailler, de produire ou de vendre au service de la productivité : dématérialisation, cloud computing, sécurité des données, open source et ERP (planification des ressources de l’entreprise). L’espace logistique, transport, traçabilité (salon Spilog, intégré à Use iT) concerne toutes les entreprises gérant des flux physiques : production, négoce, logistique, transport, commerce et distribution. Autre univers : celui dédié au Web, e-commerce, réseaux sociaux. Sur cet espace, des animations, des audits de sites Internet, des formations courtes et efficaces pour découvrir les nouveautés du marché. Enfin, pour comprendre la

géomatique, secteur dont la croissance à deux chiffres témoigne d’un besoin grandissant de prise en compte de la dimension géographique dans les applications, rendez-vous sur le dernier des espaces. Outre les 200 stands avec des exposants couvrant l’ensemble des domaines, Use iT propose un programme de conférences alternant retours d’expériences et vision technologique. Un accueil sur mesure est mis en place pour aider les entreprises à s’orienter facilement et des rendez-vous d’affaires sont proposés pour une visite optimisée.

13

%

La part des PME de Rhône-Alpes de plus de dix salariés équipées d’un logiciel de relations clients (CRM). Source : ENE. Etude 2011.

> www.salon-useit.com

Colloque du numérique Le 5 juin prochain, durant le salon Use iT, l’Espace Numérique Entreprises (ENE) assurera en quelque sorte le debriefing de la grande semaine de rencontres et de réflexions générée par la tenue à Lyon de la conférence internationale www2012 (du 16 au 20 avril). L’ENE animera un colloque dédié aux usages numériques de demain dans les entreprises. Web 3.0, logiciels à la demande, webmapping, gestion du cycle de vie des produits… les évolutions à venir vont en effet dessiner la PME du futur et de nouvelles organisations de travail. Il s’agit de l’un des défis majeurs pour le développement et la compétitivité des entreprises dans les prochaines années. > www.ene.fr

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

15


en couverture

Le zèbre, une autre idée du code-barres selon le designer lyonnais Bertrand Barré.

“L’une des missions de la Cité du design est de conduire les entreprises à mieux observer les comportements et usages de consommation et à considérer le design comme un vecteur de transformation de l’industrie. Nous disons : avec le design, augmentez votre chiffre d’affaires…” Ludovic Noël, directeur de la Cité du design de Saint-Étienne


industries créatives

Derrière une appellation composite, les industries créatives sont celles de la mode, du design, du cinéma, des médias, de la gastronomie ou de l’architecture. En clair, tout ce qui fait appel à un talent de création et d’invention en réponse à une demande - exprimée ou anticipée - du consommateur. À Lyon, cette filière bouillonnante de styles et d’esprits s’émancipe sans complexe. Plongée.

Lyon, terre créative !

L

www 2012 Le plus grand rendez-vous mondial des professionnels du Web est à Lyon du 16 au 20 avril.

www.lyon.cci.fr

es industries créatives sont à la mode. Elles ont des vertus multiples : créatrices d’emplois au sein de structures souvent petites mais souples et visibles, libératrices d’images positives en faveur de la ville qui les héberge et mobilisatrices à l’échelle d’un territoire. Milan, Paris ou Copenhague drainent ainsi des millions de touristes chaque année sur leur seul statut de capitale du luxe et du design. Les métiers de la décoration, du vêtement, de l’image, du design industriel ou de la construction urbaine génèrent une créativité incessante, un bouillonnement permanent, et présentent l’avantage de leur proximité avec un consommateur friand de produits siglés et stylés, pour luimême, son intérieur ou ses loisirs. Autant de produits et services dont l’originalité sécrète l’imaginaire qui suscite par ricochet le désir d’acheter ou de consommer ! “Dans notre société en quête d’esthétisation, les industries créatives sont des gisements importants de croissance économique, indique Nadine Gelas, vice-présidente du Grand Lyon, en charge du développement et du rayonnement des activités de création. Elles confèrent aux villes qui savent les mettre en scène, une posture de cités séduisantes, qui bougent, où il fait bon vivre…”. De fait, forte d’un passé fécond en matière de cinéma ou de gastronomie, riche de sa tradition joaillière et estampillée capitale de la soie, Lyon revendique des arguments, que le Grand Lyon et la CCI ont décidé de valoriser.

Des lieux dédiés ont émergé. Ainsi, le Village des Créateurs dans le 1er arrondissement, site d’éclosion de jeunes talents en mode et design. Ou le pôle Pixel à Villeurbanne, prolongement du Studio 24 lancé en 2002 par Rhône-Alpes Cinéma. Inauguré en novembre 2008, il accueille trois studios de cinéma, le pôle de compétitivité Imaginove, l’école Factory, structure de formation des comédiens, réalisateurs, chargés de production, scénographes ou illustrateurs sonores de demain, ainsi qu’une trentaine d’entreprises de la filière de l’image. Dernière installée : Adways, spécialisée dans les médias interactifs via ses solutions et applications pour smartphones, tablettes et bornes interactives. Les industries créatives lyonnaises ont aussi leurs événements, qui agissent comme des caisses de résonnance à l’échelle nationale et internationale : les biennales d’art contemporain et de danse, le Marché des soies, le festival Lumière du cinéma, de nombreux salons autour des jeux vidéos et des films d’animation (Game Connection, Serious Game Expo, Cartoon Movie…), le Marché de la mode vintage, Lyon Shop & Design ou depuis 2010 l’opération Design en Ville… Et encore, du 16 au 20 avril à la Cité Internationale, l’événement www2012, considéré comme le plus grand rendez-vous mondial des professionnels du Web. Programme chargé en perspective : 13 thèmes scientifiques, des centaines d’ateliers et

tables rondes et plusieurs journées pour les développeurs et industriels. L’Espace Numérique Entreprise (ENE) et le pôle Imaginove seront de la fête. Des pôles de compétitivité s’affirmant au cœur de ce dispositif en faveur des industries créatives par l’animation régulière de temps d’échanges entre industriels, créatifs, artistes, architectes, artisans, chasseurs de tendances… suite au verso >

Ludovic Noël

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

17


en couver ture indus trie s cré ative s

suite du texte >

Héloïse Payre

Nadine Gelas, vice-présidente du Grand Lyon, lors de la remise des prix Lyon Shop & Design 2011.

Alors, Lyon, the new place to be ? Pour Ludovic Noël, nouveau directeur de la Cité du design de Saint-Étienne, on nous regarde aujourd’hui “avec des yeux qui brillent” ! “En Rhône-Alpes, dit-il, on s’illustre par ce qui est imaginé, inventé, fabriqué… pas seulement au travers d’une atmosphère ou d’une réputation. Le territoire joue les modestes mais il y a, ici, une réalité créative : ce qui est produit est fantastique, les soutiens publics sont réels et on commence à voir émerger une vision économico-industrielle pour la filière”. À ce titre, la deuxième édition de l’exposition Design Map (organisée en mars par la Cité) s’est largement focalisée sur le rôle clé du design dans le développement économique et l’innovation. “En France, poursuit néanmoins Ludovic Noël, on a misé des milliards d’euros sur la technique, c’est bien mais pas suffisant ! Ancrer le

Fabien Dumas Mnioo Mnioo signifie My name is oo. Le ouh interjectif de l’admiration, de la surprise ou de l’envie ! “J’ai voulu une marque, un nom, exprimant une émotion… quelque chose d’impertinent et d’interpellant”. Diplômé de l’École de design de Bellecour, Fabien Dumas a toujours voulu monter son entreprise. Hébergé au sein de la pépinière de Brignais, il s’installera à Vourles en septembre dans des locaux de 200 m2 aptes à accueillir les fruits de son imagination en éveil. Son métier : le design de marque. “Nous créons pour faire vendre”, dit-il. Lacroix (les skis), Lafuma (le sport), Griffon (les chasses d’eau) ou Arpin (les tissus) lui font confiance. “Sur nos marchés, le potentiel est énorme mais à condition d’innover en permanence et de ne pas passer des années à faire du développement produit… car les cycles de consommation, aujourd’hui, sont extrêmement courts”. 18

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

Pierre-Jacques Brivet, vice-président de l’Université de la Mode et consultant pour le syndicat des industries Mode-Habillement Rhône-Alpes.

design comme vecteur de transformation de l’industrie, voilà le positionnement qui sera le nôtre aujourd’hui. La Cité doit compléter son approche par une offre qui incitera les entreprises à mieux observer les évolutions de consommation, à saisir les usages du futur. Notre rôle est de muscler les PME sur l’état de l’art, les tendances, les comportements… pour qu’elles sortent de nouveaux services et produits qui font du chiffre d’affaires”. Une analyse qui vaut également dans les backstages de la mode lyonnaise. “Les acteurs économiques doivent prendre conscience du potentiel de ces industries créatives, exprime Pierre-Jacques Brivet, vice-président de l’Université de la Mode et consultant pour le syndicat des indus-

tries Mode-Habillement Rhône-Alpes. Ils ont tout intérêt à se mobiliser, car si les industries créatives sont aujourd’hui une vraie notion à Lyon, elles ne sont pas encore un secteur…”. Pierre-Jacques Brivet a par ailleurs cette expression joliment créative pour qualifier la mode à Lyon :“Nous sommes des mode-makeurs, dit-il. Des besogneux au sens noble du terme, des faiseurs, des concepteurs, des préfigurateurs. D’où l’intérêt de bien structurer la filière, car beaucoup de choses naissent ici puis se révèlent d’une grande portée”. Bref, la crédibilité est là ; le reste serait plutôt une question d’affichage. Celui d’une ville qui travaille, sans fierté excessive ni complexes abusifs, mais ouverte sur le monde et ses évolutions.

que r a m e d n g desi De fait, sous ses faux-airs de créatif à la Philippe Starck, Fabien Dumas est un pragmatique. Il a suivi le Séminaire Dirigeant de la CCI et commente avec intérêt ce qui se passe en terre lyonnaise : “les tribulations de la marque OnlyLyon, le succès patiemment construit de l’événement Lyon Shop and Design, la belle énergie de l’opération Design en ville…”. Pas question pour lui de s’exiler : “Ici, nous faisons du design appliqué et j’adore ça ! Nous sommes au cœur de tout… avec une culture de la création et de l’entreprise incroyable. On veut gagner des parts de marché, conquérir ; on aime faire des choses folles avec un maximum de prudence. Les sociétés pour lesquelles je travaille sont des modèles pour moi”. Son rêve pour ancrer définitivement Lyon dans une évidence créative : “un Beaubourg ou un Palais de Tokyo…”.

www.lyon.cci.fr


Nicolas Robin ar ch it ec tu re

SMC2 Cet ancien labellisé Novacité* est aujourd’hui, avec ses deux associés, à la tête d’une entreprise de 42 personnes qui réalise autour de 13 M€ de chiffre d’affaires. Son coup de génie : la réalisation de toits en membrane textile, dont les collectivités sont devenues fan. Une invention dûment brevetée et largement utilisée dans les gymnases, bâtiments municipaux ou écoles. Dans sa quête de nouveaux systèmes constructifs, SMC2 a aussi mis au point une solution à ossature bois présentant la particularité d’être de 30 à 40 % moins chère que ses concurrentes et de répondre à de multiples exigences en matière acoustique, de ventilation et d’éclairage naturel. “Révolutionner la construction traditionnelle implique d’innover en permanence”, indique Nicolas Robin. D’où son engagement dans 2 programmes de R&D soutenus par la Région Rhône-Alpes et Oséo. Le premier vise à obtenir un bilan en énergie grise (la quantité d’énergie nécessaire au cycle de vie d’un produit) le plus intéressant possible pour les acheteurs des ouvrages SMC2. Le second entend améliorer le confort hydrothermique du sportif s’exprimant dans l’un des gymnases de l’entreprise. “Tous nos bâtiments ont un design qui nous est propre… dans les détails, la géométrie, les matériaux… C’est important, en architecture, de mettre du beau… Tout le monde est sensible à cela, y compris en période de crise et de recherche d’économies”, conclut-il. * le réseau CCI d’appui à la création d’entreprises innovantes.

en bref

L’Université de la Mode, dont le conseil d’administration est désormais majoritairement composé de chefs d’entreprise, annonce la création prochaine d’une offre de formation continue à l’attention des entreprises souhaitant développer leur expertise en marketing, innovation, développement de nouveaux produits… dans le secteur de la mode mais pas uniquement. > www.universite-mode.org

Indispensable Centre Paul Roubier Créé par la faculté de droit et la CCI, le Centre Paul Roubier est le spécialiste lyonnais en droit de la propriété industrielle. Il propose aux entreprises des formations relatives à la grande sphère de la propriété industrielle (brevets, marques, modèles…) et organise régulièrement des rencontres, journées d’étude et colloques. > www.paulroubier.com

www.lyon.cci.fr

Le design : un atout pour les entreprises Le ministère de l’Industrie a lancé en début d’année un plan d’actions en faveur du design. Il s’articule autour de trois mesures phare : la création d’un Centre national du design, l’intégration du design au cœur des pôles de compétitivité et l’élaboration d’un référentiel de ses métiers. L’objectif est que les entreprises appréhendent mieux l’apport du design dans leur activité. En complément, le site Internet www.entreprise-et-design.fr aide à optimiser sa stratégie, son positionnement et son process industriel grâce au design. Il fournit les pistes et contacts nécessaires, ainsi que des outils de financement ou de formation. > www.economie.gouv.fr www.entreprise-et-design.fr

Formation : ça bouge ! Esmod (École supérieure des arts et techniques de la mode) va doubler sa capacité d’accueil en déménageant prochainement et créer une belle synergie avec la vie créative du bas des pentes de la Croix-Rousse. L’Édaic de Villeurbanne (École de design, d’architecture intérieure et de conception 3D) propose une nouvelle année de spécialisation en design de mobilier. Du côté de l’Université Lyon 2 - déjà connue pour son Université de la Mode - un Master 2 forme les étudiants dans le domaine du cinéma de fiction et du documentaire et permet une spécialisation en photographie. Quant à l’école d’art Bellecour, elle s’équilibre autour de deux pôles : Art et design, Médias et industrie du divertissement.

17000

L’effectif salarié privé des industries créatives dans la région lyonnaise. Source : Pôle emploi au 31/12/2009

Incontournable musée des Tissus S’il est un lieu de diffusion et de promotion des industries créatives, c’est bien le musée des Tissus et des Arts décoratifs et ses incroyables collections de tissus et costumes. Belle illustration jusqu’au 22 avril avec l’exposition Lurex, Trame et Volupté, qui dévoile les tranches de vie de cette fibre textile à l’histoire passionnante tant elle reflète les évolutions technique, économique ou culturelle de notre société. Né de la recherche en chimie macromoléculaire, le Lurex appartient à la grande famille des textiles synthétiques et convie Cygne composé de divers tissus et ici à un voyage entre dentelles par Andrée Brossin de Méré. les États-Unis des innovations chimiques et l’Europe des créateurs de mode. Il est la fibre avec laquelle se tricotent les années soixante : coupons et lés de cette époque sont présentés, ainsi que des étoffes façonnées de serge, velours, taffetas, mousseline, démontrant le talent d’embellissement de soieries lyonnaises telles que Bianchini-Férier, Pichat-Chaléard, Flachard ou Bucol. Le Lurex sera chouchouté jusqu’aux chocs pétroliers puis son essence d’hydrocarbure lui vaudra le purgatoire. DR

Au-delà de la mode

> Maximilien Durand | 04 78 38 42 00 | www.museedestissus.com

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

19


en couver ture indus trie s cré ative s

Village des Créateurs : 10 ans de succès ! En bas des pentes de la Croix-Rousse, dans le discret passage Thiaffait, le Village des Créateurs, une pépinière-vitrine servant de tremplin à de jeunes entrepreneurs en mode, déco et design, fête dix années d’un positionnement original et combatif.

Question à

Damien Briatte, président du pôle de compétitivité Imaginove dédié aux entreprises productrices d’images en mouvement : cinéma, jeux vidéo, pub, web reportage, animation…

U

ne fois adoubés par le comité d’agrément et détenteurs d’une clé d’un atelier-boutique à faible loyer, les jeunes talents du Village des Créateurs n’ont plus qu’à faire un bon usage de leurs 23 mois en pépinière. Depuis dix ans, cette structure accompagne et promeut ses “pépins” sur les chemins

Que représente Imaginove pour les industries créatives ?

Plus que jamais, la R&D est au cœur de nos actions. Nous organisons ainsi, à l’occasion du www2012 le 19 avril, une session crossmédia afin que des entrepreneurs présentent leur projet à un parterre de professionnels prêts à financer ou à cofinancer une solution innovante. Également, nous lancerons bientôt notre "usine à projets de R&D créative”, destinée à stimuler l’émergence d’idées et à faciliter leurs transferts sur le marché. Étudiants en fin d’étude, salariés ou entreprises seront accueillis chez nous pendant 9 mois, dont six mois en co-développement avec un industriel, et pourront bénéficier d’une aide de 75 000 €. Nous voulons ainsi accompagner cinquante projets en cinq ans, dont trois cette année. > www.imaginove.fr

115 créateurs sur les 150 soutenus depuis 2001, sont toujours en activité.

de la mode, de la déco et du design. Elle héberge aussi le Tube à essai, boutique expérimentale des étudiants de l’Université de la Mode. Pas d’assistanat ici mais un soutien pour un démarrage réussi. Coaching, formations, centre de ressources, communication, questions juridiques, recherche de financements privés, opérations commerciales, réseaux national et international, présence sur de multiples événements, autant de leviers

MOde

Sur le marché international ultra concurrentiel de l’image en mouvement, il est vital de produire plus vite que les autres… et de meilleure qualité ! D’où l’importance pour nos entreprises d’être créatives pour ne pas passer à côté de la mutation en cours. Anticiper, développer, valoriser l’activité économique autour de l’image… sont au cœur des objectifs d’Imaginove. Nous accompagnons nos PME sur tous les tableaux : innovation, emploi et formation, nouveaux usages, développement du chiffre d’affaires, salons et événements, propriété industrielle… L’an dernier, nous avons labellisé 51 projets de R&D à hauteur de 135 millions d’euros.

Isabelle Gleize, directrice du Village des Créateurs.

que peuvent actionner les créateurs. “Le Village est comparable à un iceberg… en plus chaleureux, décrit Isabelle Gleize, directrice des lieux. Nous accueillons une dizaine de résidents mais suivons près de 70 marques. Tous ont accès aux mêmes services et nos outils évoluent pour apporter des réponses justes et efficaces à leurs besoins. Aujourd’hui les consommateurs recherchent des univers, la création doit se positionner sur une niche et développer une identité forte.” Témoins, ces deux jeunes talents qui n’ont pas attendu les 23 mois d’incubation pour voler de leurs propres ailes : Rendez-vous déco, concepteur et distributeur Internet d’objets design à prix d’usine et Lulu Frenchie, la nouvelle star de la lunette tendance et personnalisée. Ce qu’en disent les “Villageois”

“Tester son concept, rencontrer sa clientèle, participer à une dynamique de groupe, disposer d’un regard extérieur : tout est bénéfique !” Cécile Demornex, Vintage Midinette

“Nous faisons du design accessible en nous concentrant sur la vente directe. C’est donc primordial de faire partie d’un réseau reconnu.” Maud Garnier, Ultrasofa

“On se sent bien dans ce flot créatif, d’autant que notre travail associe différents savoirfaire, techniques et matières.” Amaury Poudray et Rémi Bouhaniche, Usin-e

20

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

www.lyon.cci.fr


multimédia

Stéphane Cayrol Garage Productions Avec son associé Patrick Couturier, cet ancien journaliste reporter d’images de TLM a créé Garage Productions en 2009, une société de production de contenus audiovisuels. Son savoir-faire : le reportage “digne, pédagogique, appelant à la découverte et mettant en scène des gens qui nous touchent”. À Lyon, la compétition est vive mais Stéphane Cayrol apprécie cette coexistence d’un terreau créatif prometteur et d’une concurrence moins rude qu’à Paris en termes de prix. À l’heure du web, les débouchés sont énormes : “nous lançons une prestation de community management pour des chaînes comme Youtube, créons une seconde société pour la production déléguée de documentaires TV et nous intéressons de près au web-docu”. En clair, des films visibles sur Internet faisant appel à tous les genres d’expression d’un contenu : texte, vidéo, interview, photo, cartographie, interactivité, graphisme, technologies, multimédia…

interview bertrand barré

“Notre métier est au centre du redéploiement de l’industrie” En 25 ans, Bertrand Barré a créé plus de 7 500 produits. Ses entreprises, regroupées sous le label The Zebra Company, appartiennent aux icones nationales du design industriel. Il décrit mieux que personne le potentiel de ces industries dites créatives. C’est quoi la définition des industries créatives selon Bertrand Barré ? J’adore ce mot ! Il exprime que nous ne sommes ni seulement dans l’artisanat, ni seulement des créatifs branchés. Nous sommes des productifs ! C’est de notre fonction que dépend une partie du chiffre d’affaires des entreprises. Nos métiers sont au centre du redéploiement de l’industrie. Car si l’on ne crée pas les produits les plus rusés, les plus pertinents, efficaces et différenciés, nous serons simplement condamnés à la guerre des prix. Le design, dans sa vision productive, a été à la naissance de l’ère industrielle. Aujourd’hui, il faut être capable de se réinventer et les industries créatives sont une vraie clé. Je ne connais pas de marchés foutus… notre capacité occidentale et latine à revoir le monde est un atout extraordinaire. Dans l’état de la planète aujourd’hui – mondialisée et multiple – nous avons la nécessité et la liberté de tout réinventer. Comment ? En sortant de ce que j’appelle la vision monoaxiale du marché, pour aller chercher la vision oblique d’un produit, d’une chose, d’un projet… Le design est là pour décaler la

www.lyon.cci.fr

pensée, changer les visions. Il amène un regard extérieur, une approche différente de celle des gens installés sur un seul et même marché. Pour être provocateur jusqu’au bout, je dirais que ce n’est pas aux professionnels de l’automobile qu’il faut demander ce que sera la voiture de demain. Et si l’État mettait un designer gratuitement dans chaque entreprise, je suis certain que l’on relancerait notre industrie en moins de deux… Est-on créatif dans la région ? Lyon est né des industries créatives. Personne en France n’est plus créatif que Lyon… nous avons tout pour réussir mais on a du mal à l’assumer. Il suffit pourtant de montrer ce que nous sommes et ce que nous réalisons… De quoi rêve Bertrand Barré ? De plein de choses mais surtout d’une sorte de Lyon Innovation Campus qui centraliserait tous ces atouts que nous n’exploitons pas. C’est la raison pour laquelle je construis actuellement, à côté de notre siège social, un bâtiment destiné à accueillir les responsables Innovation de nos clients. Chacun disposera d’un bureau de 15 m2

où il pourra exprimer son potentiel et discuter process, méthode, innovation avec ses homologues de tous horizons. Un créatif n’a pas besoin d’être dans son usine en permanence… au contraire. Pour trouver la vision oblique, il doit sortir de son domaine. Cet immeuble sera terminé en mai ; beaucoup de bureaux sont d’ores et déjà loués…

The Zebra Company Localisation : La Tour-de-Salvagny Métiers : marketing et gestion de marque, conseil en innovation, design graphique, design produit Effectif : 48 personnes Honoraires : 4,7 M€ (+ les royalties)

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

21


en couver ture indus trie s cré ative s

écriture de scénarios

La CCI donne la réplique

L

a Lombardie, le Piémont, l’Autriche, la Slovénie, la Suisse et les Régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Alsace, Rhône-Alpes et Bade-Wurtemberg sont engagés dans un projet (financé pour partie par le Fonds européen de développement régional) visant à soutenir les industries créatives à l’échelle de l’espace alpin. Il s’agit de repérer, dénombrer et renforcer la présence de cette filière et d’encourager le développement de l’innovation par la mise en réseau. Dans ce cadre, la CCI a été missionnée sur 3 axes stratégiques : l’accompagnement des talents, la création d’événements et le soutien à des projets innovants. D’ici à la fin de l’année, elle officialisera à Lyon une master class, session de formation courte sur l’écriture de scénarios de création, à l’attention des professionnels de l’audiovisuel, du design urbain, de la mode et des arts de la scène. Alexandre Astier, le Lyonnais-star qui a installé sa société de production et de réalisation à Lyon pour créer sa série

Kaamelott, est partie prenante dans ce projet.“Je voudrais faire intervenir Christopher Vogler*, qui bénéficie d’une technique d’écriture particulièrement intéressante et dont j’ai suivi les séminaires londoniens”, explique-t-il, non sans souligner que “Lyon est une ville où il est à l’aise pour s’exprimer”. La post-production de son film David et Madame Hansen se déroule entre Rhône et Saône actuellement. Après cette master class viendra l’organisation d’un atelier “stylistes” animé par le musée des Tissus pour que les compétences de l’arc alpin se rencontrent. Enfin, l’année prochaine, la CCI proposera, en lien avec les professionnels de l’architecture, un atelier sur le design urbain associant entreprises, clusters (Lumière, Citytechs..) et laboratoires, accompagné de visites axées sur le cadre de vie et l’em-

DR

La CCI lance une 1ère master class sur l’écriture de scénarios de création. Visés : les professionnels de l’audiovisuel. D’autres manifestations sont imaginées en faveur du design urbain, de la mode et des arts de la scène. Innovant.

bellissement de la ville. Enjeu : diffuser les meilleures innovations lyonnaises au niveau européen.

Alexandre Astier, en tournage à Lyon.

> CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

* écrivain américain, analyste pour les studios d’Hollywood, auteur du Guide du scénariste, considéré comme un ouvrage de référence.

les chiffres du cinéma en rhône-Alpes

13000 750 +200 500 entreprises

emplois

films coproduits

films pour la télévision soutenus en production

Lisa Lejeune 4 au carré Cette jeune diplômée des métiers d’art réalise des meubles sur mesure répondant à une problématique particulière mais sans jamais s’éloigner du sacro-saint principe de fonctionnalité. C’est d’ailleurs ce qui a séduit La Fabrique, l’atelier d’ébénisterie créé par Nicolas Autric et Fabrice Poncet à Francheville. Son banc Horizon illustre leur collaboration : “je suis arrivée avec un projet bien avancé sur lequel ils ont porté un œil à la fois technique et commercial”, explique-t-elle. Mais se faire repérer dans un monde aussi bouillonnant relève de la gageur et Lisa Lejeune multiplie les actions. Depuis peu, elle mutualise son offre sous la marque 4 au Carré pour séduire les architectes d’intérieur grâce à une gamme jouant la complémentarité : les canapés de Maud Garnier, les objets lumineux d’Élsa Somano, le textile de Mademoiselle Dimanche et ses propres meubles. Fan de la Cité du design, elle rêve aussi d’imprégner sa marque sur certains objets du quotidien : la forme des assiettes à la cantine, des plateaux-repas adaptés à un usage en maisons de retraite… Et elle aura bientôt pignon sur rue dans le 7e arrondissement.

décoration 22

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

www.lyon.cci.fr


1er trimestre - 2012 Ce baromètre rend compte de l’enquête conduite par l'IFOP pour le compte de FIDUCIAL et réalisée par téléphone du 19 janvier au 1er février 2012 auprès d’un échantillon représentatif de 1 002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés.

TPE : les oubliées de la campagne

Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les candidats à l’élection présidentielle. Une forte majorité des patrons de TPE a la désagréable impression que les enjeux inhérents à leur activité ne vous intéressent pas. Ils ne font jamais la une des journaux télévisés. Alors, à quoi bon s’occuper d’eux quand tout va si mal à côté ? Notez qu’ils ne vous en font pas vraiment grief, puisqu’ils souhaitent en priorité vous voir apporter des réponses en matière d’emploi, de pouvoir d’achat et d’endettement public.

Prise en compte des préoccupations de TPE dans la campagne présidentielle

28 %

Mal traitées

51 %

Plutôt mal

21 %

Très mal

72 %

Nicolas Sarkozy arrive largement en tête des intentions de vote des dirigeants de TPE pour le premier tour de l’élection présidentielle (34 %) et nettement au-dessus des scores du grand public.

Des promesses économiques bien accueillies…

Baisse des charges sociales contre augmentation de la TVA Pas efficace du tout

Mesdames et Messieurs les candidats, pensez production avant de penser redistribution. Permettez, aux TPE de retrouver vigueur et dynamisme. Elles ne doivent plus être entravées par un système législatif et réglementaire prolifique. Pour paraphraser Abraham Lincoln, vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant les patrons de TPE, vous ne pouvez pas aider les pauvres en asphyxiant les créateurs de richesse.

Les TPE ont détruit des emplois en 2011

7%

Augmentation

82 % 10 %

Plutôt pas efficace

35 %

24 %

9%

Très efficace

31 % Plutôt efficace

Base ensemble des TPE : 100 % = 506 TPE

Évolution de l’effectif des TPE en 2012

Base ensemble des TPE : 100 % = 1 002 TPE

Nicolas Sarkozy, le candidat préféré des patrons de TPE.

…Sauf la TVA sociale qui ne fait pas recette auprès des patrons de TPE. En dépit des explications fournies par le président de la République, seuls 40 % des patrons de TPE estiment efficace la baisse des cotisations d’allocations familiales compensée par une hausse de la TVA.

Base ensemble des TPE : 100 % = 506 TPE

Stabilisation

En dépit d’une absence de visibilité économique, les prévisions d’embauches pour 2012 sont plutôt bonnes. 9 % des TPE ambitionnent d’augmenter leur nombre de salariés, quand seuls 3 % pronostiquent une diminution.

Réduction

NSP : 1 %

NSP : 1 %

Les autres mesures économiques sont mieux perçues par les patrons de TPE. La création d’une banque de l’industrie, la possibilité de négocier des accords « compétitivité-emploi » et la création d’une taxe sur les transactions financières sont jugées efficaces par 67 %, 62 % et 60 % des chefs d’entreprise. La proposition du MoDem d’ouvrir un droit à un emploi sans charges pendant 2 ans s’il s’agit d’un CDI pour un jeune ou un chômeur est plébiscitée par 87 % des patrons, tout comme celle du PS d’avoir des taux d’imposition différents selon la taille des sociétés (74 %). Autres propositions accueillies favorablement : l’instauration d’un livret d’épargne industrie (PS et MoDem : 72 %), un crédit d’impôt innovation (MoDem : 72 %), appliquer la Contribution Sociale aux Importations pour augmenter les salaires jusqu’à 1,4 fois le SMIC (FN : 66 %) et des incitations fiscales auprès des particuliers pour augmenter le nombre de business angels (FN : 362).

Retrouvez les résultats complets du Baromètre des TPE / FIDUCIAL-IFOP sur le site www.fiducial.fr En Europe, FIDUCIAL emploie 6 400 personnes au service de ses 200 000 clients pour un chiffre d’affaires de 701 millions d’euros. Fort d’une expertise construite autour de ses cinq métiers, le droit, le chiffre, le conseil financier, l’informatique et le monde du bureau, FIDUCIAL propose un service global aux TPE (artisans, commerçants, agriculteurs, professions libérales et prestataires de services).

Les principales caractéristiques des TPE françaises : 2 600 000 Très Petites Entreprises de 0 à 19 salariés soit 28 % du PNB et 37%

des emplois du secteur concurrentiel.

PUBLI-INFORMATION - FIDUCIAL - Direction de la Communication - 02/2012

Bien traitées

Malgré un quatrième trimestre neutre, les TPE auront globalement détruit des emplois en 2011. De fait 10 % des TPE annoncent avoir réduit leurs effectifs, contre 7 % les avoir augmentés.


CCI : de s clé s p our agir

a nous de jouer ! Réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, diminuer de 20 % la consommation énergétique et porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie : le Plan Énergie Climat du Grand Lyon vise ces 3x20 d’ici à 2020. Engagé en 2007, il fédère 150 acteurs du territoire et se divise en quatre thématiques : énergie, déplacement, habitat et entreprises. Un dernier volet dont le co-pilotage a été confié à la CCI, en partenariat avec le Grand Lyon. Information

claire et facile d’accès, liste des partenaires et prestataires compétents, aides financières existantes, simplification des procédures administratives, partage des bonnes pratiques et mutualisation dans les zones d’activités : les attentes des PME en matière de démarche énergétique sont maintenant posées. Parmi les 54 premiers signataires du Plan Énergie Climat réunis le 28 novembre dernier, la CCI s’est engagée sur les 173 actions définies, dont l’accompagnement des entreprises à l’efficacité énergétique. En continuité, elle travaille avec la Chambre de métiers et de l’artisanat et l’Agence locale pour l’énergie (ALE) à l’élaboration d’un programme d’actions visant à apporter des réponses concrètes aux PME-PMI du territoire. Lancé en juin prochain, il mettra l’accent sur l’accompagnement et la sensibilisation à la consommation énergétique. Un sujet qui fait largement écho auprès des PME dans un contexte de forte croissance des coûts de l’énergie. Objectif : 7 000 entreprises épaulées d’ici à 2016. > www.lyon.cci.fr

24

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

Bouffée d’oxygène pour le World Trade Center Lyon Installé au sommet de la tour Oxygène, le World Trade Center Lyon s’enrichit de nouveaux services.

N

ouvelle adresse et offre de services enrichie, le World Trade Center Lyon (WTC Lyon) devient, à compter d’avril, le premier business center international de grand standing de l’agglomération. Destinée aux entreprises étrangères souhaitant s’implanter en région lyonnaise mais aussi aux pme françaises et lyonnaises travaillant à l’international, cette structure a trouvé un écrin à sa mesure au cœur du quartier d’affaires de la Part-Dieu. Aux 27e et 28e étages de la tour Oxygène, sur plus de 1 300 m2, les entreprises accèdent désormais à une offre de location d’une trentaine de bureaux équipés selon plusieurs formules - à temps complet, en temps choisi, en mode co-résidant ou à la carte (demi-journée, journée, semaine…) - ainsi qu’à trois salles de réunion. Sur place, elles peuvent faire appel à des prestations complémentaires, tels un accueil téléphonique personnalisé, des services de visioconférénces, de traduction ou une conciergerie d’entreprise. Le WTC Lyon développe aussi une activité de domiciliation commerciale et postale permettant aux entrepreneurs de bénéficier de la notoriété de la tour Oxygène. Entreprises qui peuvent également intégrer de fait le réseau mondial des quelque 330 World Trade Centers implantés dans 90 pays et bénéficier d’une gamme de services disponibles partout dans le monde, d’opportunités d’affaires internationales et d’un accès à des clubs et à des réunions thématiques.

www.b-Rob.com

Plan Énergie Climat

Les 27e et 28e étages de la tour sont désormais occupés par le WTC.

Cette redynamisation du WTC Lyon est portée par la société Lyon Commerce International créée en décembre dernier par la CCI (qui détient 51 % du capital) associée à l’Aderly, Erai et des acteurs privés. Objectif : doter Lyon d’un nouvel outil au service de l’attractivité régionale et de l’animation de la communauté internationale lyonnaise. > 04 72 40 57 52 | www.wtc-lyon.com

En bref

Ville et industrie Les actes interactifs du forum Sécurité industrielle et villes durables sont consultables en ligne. Organisé par la Ville de Pierre-Bénite, la CCI et le Grand Lyon en 2011, ce forum vise à cerner et à identifier les conditions d’une bonne cohabitation entre l’industrie et la ville. > www.industrie-ville.fr

3e Journée Commerce et territoires La CCI et ses partenaires du Sduc rassemblent le 22 mai des élus et techniciens des collectivités pour évoquer des sujets liés au développement du commerce sur les territoires. Une conférence plénière

est prévue avec l’intervention d’experts. > CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

Ateliers post-création La coopérative d’activités Graines de Sol, la CCI et la Chambre de métiers et de l’artisanat proposent, le 23 avril à Givors, un atelier dédié aux obligations contractuelles de la relation client. Cette réunion est ouverte aux jeunes entreprises ayant été accompagnées en amont de leur création. > CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

Choix statutaire Les conjoints liés aux chefs d’entreprise par un pacte civil

de solidarité et participant à l’activité sont dans l’obligation de choisir un statut : conjoint salarié, conjoint associé ou conjoint collaborateur. > CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

Guide alternance La 2e édition du guide “Tous gagnants : cap sur l’alternance” est un concentré d’informations. Détail des étapes pour réussir le processus d’accès des jeunes à l’emploi, informations sur les services de l’État, Pôle Emploi, les missions locales : ces 76 pages, consultables en ligne, sont une vraie boîte à outils, complétée par 18 fiches d’exemples concrets. > www.emploi.gouv.fr

www.lyon.cci.fr


CCI : de s clé s p our agir Publications

Le Scot Le Syndicat mixte d’études et de programmation de l’agglomération Lyonnaise (Sepal) publie un document de synthèse, simple et pédagogique, du Scot. Outil de développement stratégique, le Scot prépare les conditions de vie de l’agglomération lyonnaise à l’horizon 2030. > Téléchargeable sur www.scot-agglolyon.fr

L’excellence lyonnaise Un ouvrage recensant les artisans du patrimoine lyonnais : métiers de bouche, de production, du bâtiment et de service. Sous forme de galerie de portraits, cette publication permet de découvrir des métiers dont l’exercice est une passion. > L’excellence lyonnaise : Métiers, Traditions, Savoirfaire, Éditions Rosebud.

Guide Bref Rhône-Alpes Un outil pratique qui recense les différents acteurs économiques de la région Rhône-Alpes. > www.info-economique.com

Préparer sa retraite Christine Massot-Cazaux publie un mode d’emploi de la retraite de l’artisan commerçant. Incluant les nouvelles dispositions, cet ouvrage permet d’évaluer l’âge de départ, d’estimer le montant de la pension et de connaître les dispositifs. > La retraite des artisans commerçants, Éditions Gereso.

L’urbanisme, nouvel atout pour le commerce La CCI de Paris suggère une nouvelle façon de penser le commerce sous forme d’une réforme de l’urbanisme commercial. > L’urbanisme, nouvel atout pour le commerce, Éditions La documentation française.

Guide InterMédia 2012 Destiné aux professionnels du marketing, de la communication et des médias en Rhône-Alpes, cet annuaire permet de sélectionner des prestataires. > www.intermedia.fr

www.lyon.cci.fr

La formation CCI décortique la loi en vigueur et les critères des grilles d’inspection.

Quand la formation à l’hygiène alimentaire devient règlementaire Au 1er octobre prochain, les établissements ayant une activité de restauration commerciale devront compter dans leurs rangs au moins une personne formée à l’hygiène alimentaire.

I

mposée par le décret du 24 juin 2011 et l’arrêté ministériel en date du 5 octobre dernier, l’obligation pour les établissements de restauration traditionnelle, restauration rapide, cafétérias et libre-service d’avoir parmi leur équipe une personne formée aux règles d’hygiène alimentaire, prendra effet au 1er octobre prochain. Pour se mettre en conformité avec cette nouvelle réglementation, CCI formation propose un module de deux jours entièrement dédié à cette problématique et agrémenté par la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF). Aliments et risques pour le consommateur, fondamen-

taux de la règlementation, contrôles officiels et plan de maîtrise sanitaire : la formation s’appuie sur les pratiques de la dizaine de participants via des QCM puis décortique la loi en vigueur et les grilles d’inspection. De la microbiologie aux bonnes pratiques d’hygiène en passant par l’entretien du matériel, la CCI balaie l’ensemble des problématiques liées aux obligations de l’hygiène alimentaire et livre le bilan annuel obligatoire au ministère afin de recenser les personnes formées. Prochaines sessions : les 4 et 5 juin, les 5 et 6 juillet, les 26 et 27 septembre. > www.cciformationpro.fr

Les CCI d’AlpesMéditerranée font bloc Regroupées depuis 2011 au sein d’une association baptisée CCI Alpmed, les sept CCI de l’eurorégion Alpes-Méditerranée* unissent leurs forces afin de favoriser le développement économique et de mieux servir les intérêts des 1,5 million d’entreprises implantées sur ce territoire. Parmi les actions engagées, la mise en ligne en ce début d’année d’un site Internet présentant les caractéristiques économiques de l’eurorégion, le réseau des sept CCI régionales partenaires et de leurs 36 CCI territoriales, les priorités communes de l’association et ses projets. Présidée cette année par Jean-Paul Mauduy, président de la CCIR Rhône-Alpes, l’association dispose d’un bureau à Bruxelles pour promouvoir ses compétences et ses savoir-faire. *Les CCI des régions Sardaigne, Ligurie, Piémont, Val d’Aoste, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Corse et Rhône-Alpes. > www.ccialpmed.eu

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

25


Votre partenaire Lyonnais pour créer, animer et gérer vos espaces d’exposition

Leader de la formation à la conduite-sécurité, Centaure vous propose de vivre le risque routier pour mieux l’éviter. D’une demi-journée à 2 jours, nos formations sont adaptées à chaque entreprise. Sur un site entièrement sécurisé et avec nos formateurs, nous vous proposons de :

De A à Z, 7 jours/7, partout en France ! Conseil et création Services et outils de gestion opérationnelle Studio d’impression numérique Fabrication et installation Réseau national logistique/stockage Assistance, maintenance et SAV

Visitez notre show-room à Lyon pour découvrir nos solutions pliables et modulables. Sophie Tiphaine / Tél. : 06 72 83 42 94 / 04 37 48 82 68 / s.tiphaine@expotech.fr 3 avenue Condorcet / 69100 Villeurbanne / www.expotech.fr

• faire l’expérience de «l’accident à blanc» en toute sécurité, ou en prenant conscience RENSEIGNEMENTS • apprendre un ensemble des risques routiers. 04.74.27.07.77 de principes permettant renseignement@centaure-ra.com d’optimiser votre conduite : l’Éco-conduite.

Centaure Rhône-Alpes

Aire de service A43 38080 L’ISLE D’ABEAU

www.rhone-alpes.centaure.com

Sans titre-2 1

20/10/11 12:13

NOUVELLE TOYOTA AVENSIS BUSINESS LINE. VOS COLLABORATEURS PERDENT EN MOYENNE 21,42 MINUTES PAR JOUR DANS LES EMBOUTEILLAGES. AVEC LE SYSTÈME DE NAVIGATION TOUCH & GO, QUELQUES SECONDES SUFFISENT POUR LES ÉVITER. BERLINE OU SW / SYSTÈME DE NAVIGATION TOYOTA TOUCH & GO (CONNECTIQUE USB, GPS, INFORMATION TRAFIC, BLUETOOTH®, CAMÉRA DE RECUL) / RADARS DE STATIONNEMENT ARRIÈRE / TOIT PANORAMIQUE (VERSION SW) / RÉGULATEUR-LIMITEUR DE VITESSE / MOTEUR DIESEL 124 D-4D / CLIMATISATION AUTOMATIQUE / ÉMISSIONS DE CO2 DE 119 G/KM (BERLINE) / 120 G/KM (SW). Consommations L/100 km (Normes CE) : cycle urbain/extra-urbain/mixte de5,6/3,9/4,5 à 5,6/4,0/4,6. * Garantie pendant 3 ans ou 100 000 km : la première des deux limites atteinte.

NOUVELLE TOYOTA AVENSIS. PARCE QUE VOUS Ê TES UNIQUE.

SIVAM LYON NORD

6, ch. des Anciennes Vignes 69410 CHAMPAGNE AU MONT D’OR tél. 04 72 52 32 32

SIVAM LYON SUD

10 Rue des frères Bertrand 69200 VENISSIEUX tél. 04 72 78 52 70

Votre conseiller entreprises : Patrick Mullet 07 78 87 21 42 / 04 72 52 31 90 – pmullet@sivam.fr 185x130toyota.indd 5

11/01/12 16:33


CCI : de s clé s p our agir Question à

Amandine Rollet, directrice régionale du groupe Noreva

Comment avez-vous connu la formation diplômante en pharmacie et parapharmacie de CCI formation ? C’est une étudiante qui recherchait une entreprise pour l’année 2010-2011 qui m’a parlé de cette formation en alternance. Je ne connaissais pas la structure puisque la plupart de nos stagiaires effectuent des sessions dans des écoles parisiennes. Suite à cette première expérience concluante, nous avons établi un partenariat avec CCI formation pour l’année en cours. Le premier atout indéniable de cette nouvelle formation et qu’elle est vraiment adaptée au milieu de la pharmacie et de la parapharmacie. Notre objectif est de former des animatrices qui, sur un secteur donné, font le tour des pharmacies afin de présenter nos gammes de produits. La formation permet de se pencher sur les notions de merchandising, de techniques de vente, sur les questions médicales… et les étudiantes apprennent aussi à former d’autres personnes. Les intervenants apportent une vision d’ensemble du marché et sensibilisent les élèves au monde de l’entreprise. Outre la qualité et le sérieux de la formation, le partenariat instauré fonctionne réellement. L’équipe s’est chargée du recrutement de sept personnes selon nos attentes et le suivi est effectif tout au long de l’année. > www.cciformationpro.fr

www.lyon.cci.fr

Lyon Shop Webdesign : et maintenant votez ! Le 15 avril, la 2e édition du concours Lyon Shop Webdesign entre dans sa troisième phase, celle du vote des internautes. Le jury a présélectionné les dix duos commerçantsprestataires web finalistes. Au public de voter pour son site préféré. Un clic suffit !

V

ous disposez d’un mois exactement, du 15 avril au 15 mai, pour visiter les sites des dix finalistes retenus par le jury afin de faire votre choix. Le nouveau site Internet de Lyon Shop Webdesign permet de voter en ligne simplement et rapidement, sachant que les internautes pourront aussi voter à l’occasion de l’événement mondial du web www2012, organisé à Lyon du 16 au 20 avril prochains. Déclinaison virtuelle de Lyon Shop & Design, la 2e édition de ce concours laisse la part belle à la créativité numérique. Après dépôt des candidatures, du 21 novembre au 29 février, les sept experts du jury -le président Grégoire de Tilly, directeur général de Spartoo. com, Isabelle Vidal de Wanimo.com, Benoît Chopin de Timefy.com, Claude Senger d’Adcom, Thierry Flechet de Modz.fr, Olivier Marx de l’agence Altics et Alain Laidet d’E-business- ont analysé l’ergonomie, la qualité du graphisme, l’innovation, le référencement et le développement des sites, afin d’établir le top 10. Le meilleur site vitrine, le meilleur site marchand et le prix spécial du jury, ainsi que le prix des internautes, seront décernés le 31 mai lors de la soirée de remise des prix à la CCI. > www.lyon-shop-webdesign.com

Pourquoi un concours ? Tout a commencé en 2004 avec la création du concours Lyon Shop & Design. Son but : favoriser la collaboration entre commerçants et architectes pour aménager de belles boutiques et valoriser le dynamisme des commerces locaux. Dans le même esprit, la version virtuelle Lyon Shop Webdesign est née en 2009 pour récompenser les duos commerçants-prestataires web et mettre en lumière les meilleurs sites internet des commerces lyonnais.

CCI 2.0 : à chacun son réseau Avec sa page Facebook, active depuis fin janvier, la CCI peaufine sa présence sur les réseaux sociaux. Entre Facebook, Twitter et Viadeo, elle délivre de l’information pratique, concrète et surtout différenciée. “Entreprendre avec la CCI de Lyon” : clairement orientée entrepreneuriat, TPE et PME, la page Facebook de la CCI fournit à ses fans des conseils et astuces pour piloter leur entreprise et leur commerce. Développement commercial, marketing direct, fiscalité… les sujets sont variés et s’accompagnent de témoignages d’entrepreneurs, ainsi que d’une sélection d’événements. Visant le millier de fans d’ici à la fin de l’année, cette page rime aussi avec interaction : grâce aux commentaires et partages des informations, les bonnes pratiques s’échangent rapidement et les conseils sont immédiats. Sur Viadeo, où une communauté spécifique à l’agence Nord de la CCI est active depuis novembre dernier, la CCI a lancé un hub plus large délivrant une information ciblant davantage les salariés, sur la vie de l’entreprise, la formation, l’export… tout en offrant à ses membres la possibilité de nouer des contacts avec les autres entreprises connectées. Les 2 000 followers du fil Twitter de la CCI peuvent, quant à eux, accéder à un contenu plus direct, alimenté en continu par l’actualité de la CCI et du monde économique.

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

27


CCI : de s clé s p our agir Ayez le réflexe CCI

Comment aidez-vous les jeunes entreprises à se développer ? Hakim Smaïli conseil développement des jeunes entreprises à la CCI

> Akim Smaïli | 04 72 40 58 62

En bref

L’Observatoire BPCE publie une étude consacrée à la cession-transmission des PME. Une augmentation de l’âge des dirigeants, due au décalage entre les intentions et les réalisations des cessions, est en effet observée. Une situation problématique pour la vitalité du tissu économique. > www.observatoire.bpce.fr

Entreprises à capitaux étrangers

Formation continue à EMLyon Les professionnels souhaitant développer leurs compétences opérationnelles disposent d’une gamme de formations courtes, certi-

28

La 9e édition du Salon des entrepreneurs, les 13 et 14 juin prochains au Centre de Congrès de Lyon, apporte des solutions concrètes aux créateurs d’entreprise et jeunes dirigeants.

P

lacée sous le signe d’une double thématique, “Accompagner le passage à l’acte” et “Favoriser le développement de la jeune entreprise”, la 9e édition du Salon des entrepreneurs s’adresse aux créateurs d’entreprise désireux d’assurer la réussite de leur projet et aux dirigeants souhaitant développer leur activité.
 À leur disposition : les aides et programmes destinés à faciliter les premières années d’existence, l’accès au financement, l’accompagnement au déve-

fiantes et diplômantes. EML Executive Development propose 200 formations dans les domaines du management, de la finance, des ressources humaines, … > www.eml-itc.com

Environnement

80

%

La part des dirigeants considérant le régime de l’auto-entrepreneur comme une étape transitoire, avant de développer leur entreprise sous un autre statut. Source : 6e édition de l’observatoire de l’auto-entrepreneur.

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

loppement commercial… En partenariat avec la CCI, les CCI de Rhône-Alpes, le Grand Lyon et la Région Rhône-Alpes, ce salon présente l’ensemble des solutions pour donner vie à son projet. Deux jours de contacts rythmés par six grands débats d’actualité, 100 conférences et ateliers et plus de 400 experts et entrepreneurs confirmés qui animeront une centaine de stands et espaces de rencontre. > Inscriptions gratuites sur : www.salondesentrepreneurs.com, code : 1CCI

fiche export chINe

Des fiches de données toxicologiques et environnementales sont téléchargeables en ligne. Édités par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, ces documents sont constitués de données scientifiques reconnues ainsi que de données réglementaires.

La CCIR Rhône-Alpes consacre son Coup de projecteur aux entreprises à capitaux étrangers en Rhône-Alpes. Une > www.ineris.fr publication riche en schémas et graphiques illustrant la Le chiffre situation des Investissements directs étrangers (IDE) dans le monde, en France et en Rhône-Alpes. > www.rhone-alpes.cci.fr

Salon des entrepreneurs : dynamisez votre projet

Journée “mythes et réalités” La CCI, en partenariat avec le cabinet Mazars et Erai, organise une matinée consacrée à la Chine le 23 mai, sur le thème “mythes et réalités”. Pour faire le point sur les opportunités du marché chinois, la réunion d’information sera suivie du témoignage de la société Actini et de rendez-vous individuels avec des experts.

Camp’s - Fotolia

Cession-reprise

driss hadria

CCI de lyon

“Nous avons lancé une offre baptisée Pack croissance, qui complète notre bouquet de services aux TPE. Cette offre consiste à se placer aux côtés de l’entreprise de moins de trois ans pour l’aider à passer le cap délicat des premières années. Tout d’abord, le dirigeant bénéficie d’un suivi et de conseils individualisés, sur une durée de 12 heures, permettant d’aborder l’ensemble des composantes de l’entreprise : stratégie, analyse financière, marketing, développement commercial… Une formation de deux jours vient ensuite enrichir cette démarche en fonction des besoins du dirigeant. Ce dernier a également accès aux services experts de la CCI, aussi bien pour des questions d’ordre juridique, de propriété intellectuelle et d’innovation, que pour la recherche de financements. Enfin, le jeune entrepreneur est parrainé par un dirigeant expérimenté, qui lui apporte son expérience et son réseau.

> Aya Kitahama | 04 72 40 57 70

Habitants : 1,33 milliard Capitale : Pékin (19,6 millions d’habitants) Taux d’inflation 2010 : 3,3 % PIB 2010 : 5 879 Md $ Croissance 2010 : + 10,4 % Exportations globales 2010 : 1 577,9 Md $ 3 principaux produits exportés de la France vers la Chine 2011 : aéronefs et engins

spatiaux, vins, préparations pharmaceutiques. 3 principaux produits importés par la France en provenance de Chine 2011 : ordinateurs et équipements périphériques, équipements de communication, vêtements. Export du Rhône vers la Chine 2011 : 460,3 M€ Import du Rhône en provenance de Chine 2011 : 1,265 Md€

Principaux clients de la Chine 2010 : USA (18 %), Hong Kong (13,8 %), Japon (7,7 %), Corée du Sud (4,4 %), Allemagne (4,3%) Principaux fournisseurs de la Chine 2010 : Japon (12,7 %), Corée du Sud (9,9 %), Taïwan (8,3 %), République de Corée (7,7 %), USA (7,3 %) Sources : Ubifrance, Service Économique régional de Pékin, Douanes françaises.

www.lyon.cci.fr


CCI : de s clé s p our agir En bref

Experts européens La Commission européenne lance un appel aux organismes professionnels, industriels et de recherche pour constituer des listes d’experts. Ces derniers devront aider les services de la Commission à évaluer et sélectionner des projets de R&D financés par l’UE. Les candidatures doivent être transmises en ligne avant le 31 juillet 2013 au plus tard. > CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

Forum des dirigeants Le Cercle des dirigeants, regroupement de dirigeants d’entreprise diplômés d’EMLyon, organise le 7 juin prochain, une journée d’échanges dédiée aux Entreprises de taille intermédiaire (ETI). Experts et chefs d’entreprise débattront des enjeux du passage du statut de PME à celui d’ETI. > www.em-lyon.com/ forumdirigeants

Concours créateurs commerce Les porteurs de projets ont jusqu’au 30 avril pour s’inscrire à la 6e édition du Grand Prix des Jeunes Créateurs du Commerce. Une dotation de 200 000 à 750 000 € et un accompagnement personnalisé pour s’implanter dans un centre commercial récompenseront les lauréats en septembre prochain. > www.grandprixjeunescreateurs.com

Marchés publics Le nouveau guide des bonnes pratiques en matière de marchés publics, intégrant les dernières évolutions du droit de la commande publique et des seuils de procédures applicables en 2012, est disponible en téléchargement. > www.legifrance.gouv.fr

Imageen : l’accompagnement post-création à l’heure européenne Piloté par la CCI, le projet Imageen facilite le partage de bonnes pratiques entrepreneuriales à travers l’Europe. Seize dispositifs ont été sélectionnés par les partenaires qui expérimenteront l’un d’entre eux, au moins, sur leur territoire.

D

eux ans après le lancement du projet européen Imageen et à l’issue de plusieurs visites de terrain, les six partenaires* regroupés autour de la CCI ont identifié seize bonnes pratiques ayant obtenu, sur leurs territoires respectifs, des résultats probants en matière d’appui et de suivi post-création. Répertoriées dans un guide consultable sur Internet, ces initiatives ont été sélectionnées pour leur caractère innovant et leur capacité à être facilement transférable d’un pays à un autre. Objectifs : optimiser les différents appuis et l’action des organismes locaux. Une liste qui cite à deux reprises des accompagnements menés sur l’agglomération lyonnaise. Les acteurs du projet ont été particulièrement sensibles au réseau Lyon Ville de l’Entrepreneuriat et à sa capacité à mutualiser les compétences et les moyens de 40 partenaires autour de la création, de la reprise et de la transmission d’entreprises. Autre dispositif retenu, le pré-diagnostic de la CCI, qui permet de définir, via 220 questions, le potentiel de développement d’un projet. Financé par le programme Interreg IVC, Imageen se poursuit jusqu’à la fin de l’année avec l’expérimentation d’une pratique par chaque partenaire. Le choix de la CCI, et plus largement du réseau Lyon Ville de l’Entrepreneuriat, s’est porté sur le dispositif Expedition Forward porté par la Ville de Göteborg. Il s’agit d’un programme en quatre étapes visant à soutenir le développement de l’entreprise tout en prenant en compte l’épanouissement personnel du dirigeant. Selon les besoins, la croissance de la PME est associée à une problématique managériale, par exemple savoir déléguer ou constituer une équipe efficace. La CCI réfléchit aussi à adapter le Concours de business plan initié par la Ville de Munich, lequel permet de détecter,

Imageen facilite le partage de bonnes pratiques entrepreneuriales à travers l’Europe.

d’accompagner et de financer des projets innovants à fort potentiel. Une fois la phase de test terminée, un rapport comprenant des recommandations sur les dispositifs d’accompagnement sera remis aux décideurs européens. Avant de voir, peut-être, les différents États adopter définitivement ces bonnes pratiques. * Business région de Göteborg, Ville de Munich, Province de Turin, Chambre de commerce de Birmingham, Ville de Varsovie et Conseil du comté de Malaga. > CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn) | www.imageen.eu

Nouvelles étoiles à décrocher Le 23 juillet prochain, le classement des hôtels, campings et résidences touristiques, obtenu avant le 27 décembre 2009*, deviendra caduc. La réforme vise à améliorer le confort, la qualité des équipements et des services mais aussi à une meilleure prise en compte du développement durable au sein des différents modes d’hébergement. La nouvelle grille contient plus de 300 critères pour décrocher les nouvelles étoiles : offre Internet, accessibilité aux personnes handicapées, économie d’énergie… C’est à l’exploitant ou au propriétaire de commander une visite de contrôle au cabinet accrédité de son choix. * 27 décembre 2009 : hôtels. 1er juillet 2010 : autres hébergements. > www.classement.atout-france.fr

Textos @ Classe Export publie le vade-mecum du commerce international et le guide Transporter www.magazine.classe-export.com @ Les chiffres clés de Rhône-Alpes 2011-2012 sont en ligne sur www.lyon.cci.fr @ La CCI édite cinq nouveaux Packs Info Eco, dont un sur le commerce de vins, disponibles sur www.lyon.cci.fr/boutique @ L’entreprise Eco-Emballages, EMLyon et l’École Centrale de Lyon créent la première chaire d’enseignement Recyclage en France www.em-lyon.com

www.lyon.cci.fr

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

29


plus d’infos sur :

www.lyon.cci.fr

l’agenda de l a cci

Rubrique “agenda” ou allo la CCI

0821 231 251 0,12 € ttc/mn

commerce

développement commercial

26 avril 2012

19 et 26 av., 3 et 10 mai, 5 et 7 juin

Rendez-vous des SAP

10 clés pour entreprendre

Demi-journée réunissant des créateurs et chefs d’entreprise autour d’une conférence et d’ateliers sur des thématiques liées au droit du travail dans les services à la personne.

Réunions gratuites pour mener à bien un projet de création ou de reprise d’entreprise. À Givors les 19 avril, 3 mai et 7 juin, à Corbas les 26 avril et 5 juin, à Chassieu le 10 mai et à Rilleux le 5 juin.

3 et 4 mai 2012

26 av., 10 et 24 mai, 7 juin 2012

Formation SAP Deux jours de formation dédiés aux créateurs afin de réussir leur création d’entreprise de services à la personne. La formation porte sur les spécificités juridiques, les stratégies commerciales et la gestion. Inscription obligatoire. 22 mai 2012

École des marchés La CCI et l’Association pour le développement et la promotion des marchés (ADPM) organisent une demi-journée d’information sur les démarches à suivre pour créer son activité de vente sur un marché. > www.les-marches.com 0811 65 39 00 (prix d’un appel local)

7 juin 2012

Lyon VisioCommerce La 6e édition de Lyon VisioCommerce, opération destinée aux enseignes du commerce associé. Une journée pour découvrir de nouvelles opportunités d’implantation et connaître les potentialités commerciales de plusieurs sites. Déplacements sur les sites et déjeuner pris en charge.

Les jeudis de l’espace Edel-Ouest

7 juin 2012

Bourse cédants-repreneurs

E

nvie de céder ou de reprendre une entreprise ? La CCI organise une bourse d’échange afin de mettre en relation des cédants et des repreneurs. Au programme : un mini-salon d’information en présence d’avocats, notaires, banques, ainsi qu’une conférence. Sous forme de speed dating, les échanges confidentiels entre cédants et repreneurs sont facilités sur des espaces adaptés.

> CCI | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn)

NUMÉRIQUE 11 juin 2012

Union commerciale : atelier formation

25 mai 2012

Webmarketing et TPE

Dans le cadre du programme d’animation des unions commerciales, la CCI organise un atelier de formation sur le rôle et les missions d’un président d’union commerciale.

Outils et bonnes pratiques du webmarketing : e-mailing, newsletter, applis mobiles, liens commerciaux.

20 juin 2012

Création et refonte de site

> 04 37 64 46 10 | www.ene.fr

15 juin 2012

Bal du commerce

> Martine Chana | 04 72 40 82 24

3, 15 et 22 mai et 12 juin 2012

Performance commerciale Les clubs Performance commerciale sont axés sur le partage d’expériences et destinés à enrichir ses compétences en matière de business. L’inscription est obligatoire. A Limonest le 3 mai, à Corbas le 15 mai, à Chassieu le 22 mai et à Givors le 12 juin. 30 mai et 26 juin 2012

Parrainage d’entrepreneurs

> 04 37 64 46 10 | www.ene.fr

Petits déjeuners destinés aux dirigeants souhaitant partager leur expérience avec de jeunes chefs d’entreprise, dans le cadre du programme Parrainage d’entrepreneurs. Inscription gratuite et obligatoire.

3, 10 et 31 mai 2012

20 juin 2012

Ces clubs rassemblent des chefs d’entreprise souhaitant se développer à l’international. À Chassieu le 3 mai, à Limonest le 10 mai et à Givors le 31 mai.

Les entreprises ayant un projet d’implantation en Allemagne pourront rencontrer un expert de la Chambre de commerce française en Allemagne, lors d’un rendez-vous individuel.

Atelier d’initiation à l’ENE pour maitriser la création et le lancement de son site web.

Soirée de remise de prix récompensant des initiatives de commerçants et d’unions commerciales.

Rencontres à Limonest sur le management des équipes vers la performance, le 26 avril. Suivi d’activités, tableaux de bord, outil de pilotage le 10 mai. Bien préparer sa transmission d’entreprise, le 24 mai. Prospecter par téléphone, le 7 juin.

international

Clubs Export

> Fabienne Thiery | 04 72 40 58 13

Elenathewise / Fotolia

4 au 6 juin 2012

21 au 24 mai 2012

Découvrir le marché mexicain

L

30

> Fabienne Diaz | 04 72 40 57 69

Mission en Turquie

21 juin 2012

Mission multisectorielle à Istanbul et sa région, organisée en partenariat avec la CCI française de Turquie. Les entreprises bénéficieront de rendezvous individuels, d’un diagnostic pour vérifier le potentiel marché et d’un soutien financier de 1 000 €.

Journée pays Allemagne La Chambre de commerce française en Allemagne anime une journée sur le thème : comment réaliser des partenariats technologiques en Allemagne. Des rendez-vous individuels sont prévus avec les intervenants.

> Régine Weizmann | 04 72 40 58 07

> Fabienne Diaz | 04 72 40 57 69

18 au 21 juin 2012

19 au 22 septembre 2012

Bio International Convention à Boston

a CCI, en partenariat avec la Chambre de commerce francomexicaine, organise une mission commerciale sur les secteurs agroalimentaires, équipements industriels et TIC. Deuxième partenaire de la France en Amérique latine, le Mexique est un marché de plus de 110 millions d’habitants. Au programme, visite des sites industriels et rendez-vous individuels.

La CCI et l’ensemble de la filière sciences de la vie de Rhône-Alpes se mobilisent à l’occasion du salon Bio Boston. Sur un stand collectif Lyonbiopôle, les entreprises pourront mettre en avant leur expertise et leur savoir-faire.

> Julie Hours l 04 72 40 57 28

> Julie Hours | 04 72 40 57 28

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

S’implanter en Allemagne

Sistep-Midest & Mima La CCI coordonne un pavillon collectif d’entreprises de Rhône-Alpes au salon des équipements et fournitures industriels et de la sous-traitance à Casablanca. Une opportunité subventionnée pour les entreprises souhaitant se développer au Maroc. > Bruno Masurel | 04 72 40 57 09

www.lyon.cci.fr


plus d’infos sur :

www.cciformationpro.fr ou allo la CCI 04 72 53 88 00

l’agenda de l a cci

formation 23, 24 mai et 21 juin 2012

À partir d’avril 2012

Anglais, des formules complètes et variées

Outils et méthodes d’achats

Anglais professionnel ou anglais usuel

4 et 5 juin 2012

> Nathalie Faure | 04 72 53 88 12

> Valérie Farina | 04 72 53 88 35

Excel faux débutant

23 et 24 avril 2012

> Christine Genevois | 04 72 53 88 21

Réussir son management à distance

4, 5 et 11 juin 2012

> Élise Palmigiani | 04 72 53 88 15

Créer et entretenir un site web avec Dreamweaver

26 et 27 avril 2012

> Christine Genevois | 04 72 53 88 21

Attirer et développer les talents

5 juin 2012

> Élise Palmigiani | 04 72 53 88 15

Faire évoluer la structure de sa société

26, 27 avril et 4 mai 2012

> Dorothée Belloir | 04 72 53 88 28

Rédiger des écrits professionnels

> Élise Palmigiani | 04 72 53 88 15

30 avril 2012

Packaging et paquets cadeaux originaux > Claire Chanéac | 04 72 53 88 38

22 et 23 mai 2012

Entraînement intensif à la négociation commerciale > Nathalie Faure | 04 72 53 88 12

industrie

5, 7 et 14 juin 2012

toute l’année

Les fondamentaux du commerce international

Label Diversité

D

élivré par l’Afnor, le label Diversité porte sur la prévention de toutes les discriminations reconnues par la loi. CCI formation propose un accompagnement pour informer et conseiller les entreprises jusqu’au dépôt de dossier auprès de l’Afnor Certification. Ce label permet aux employeurs de bénéficier d’une reconnaissance officielle des bonnes pratiques de gestion des ressources humaines.

> Dorothée Belloir | 04 72 53 88 28

5, 12 et 19 juin 2012

Les bases de la paie niveau 1 > Christine Genevois | 04 72 53 88 21

18 et 19 juin 2012

Intégrer le développement durable dans les achats > Dorothée Belloir | 04 72 53 88 28

>M  arie-Pierre Gottwald | 04 72 53 88 01

international

Faites fructifier vos excédents de trésorerie*. Dépôts à terme du Crédit Agricole www.entreprises.ca-centrest.fr * Produits réservés aux Professionnels et Entreprises, dans les limites et selon les modalités prévues au contrat. Conditions détaillées disponibles en Agence. Sous réserve que votre Caisse régionale de Crédit Agricole commercialise ce produit.

www.lyon.cci.fr

MARS /AVRIL 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

31


CHE O R P E R ÊT

, S U O V E R I D’EST VOUS OFFR S

R S PLU . U O J U O T TÉ M O B I L I .com

C

DE

www.ke

olis

IFP Energies nouvelles est un organisme public de

de

recherche,

formation

d’innovation

intervenant

dans

et les

l’environnement. Sa mission est d’apporter aux acteurs publics et à l’industrie des technologies performantes, économiques, propres et durables pour relever les défis sociétaux liés au changement climatique, à la diversification énergétique et à la gestion des ressources en eau.

IFP Energies nouvelles 1 et 4 av. de Bois-Préau / 92852 Rueil-Malmaison Cedex Tél. : 01 47 52 60 00 / Fax : 01 47 52 70 00 www.ifpenergiesnouvelles.fr

Établissement de Lyon Rond-point de l’échangeur de Solaize — BP 3 / 69360 Solaize Tél. : 04 37 70 20 00

© Alexis Chézière, Esquif, IFP Energies nouvelles, Laurent Julliand/Contextes, Statoil, Shutterstock - Réalisation : Esquif.

domaines de l’énergie, du transport et de


repère s 2 SALONS, 1 RENDEZ-VOUS UNIQUE !

salons 16 au 21 avril 2012

Intermat Paris

cap urba

Exposition de matériels et techniques pour les industries de la construction

Salon national de l'aménagement et des projets urbains

+ lumi bat

Salon international de l'éclairage intérieur

expositions / festivals Jusqu’au 22 avril 2012

Lurex, trame et volupté

www.lumibat.com

www.capurba.com

Exposition de pièces en lurex

> Paris-Nord, Villepinte 01 76 77 11 27 | www.intermat.fr

> Musée des Tissus, Lyon | 04 78 38 42 00 www.museedestissus.com

25 avril 2012

Jusqu’au 22 avril 2012

Salon de l’amélioration de la performance énergétique des procédés et utilités industriels

Projets réalisés en Europe pour une renaissance urbaine

Le Temps des réhabilitations

Energy Class Factory

> Cité Centre de Congrès, Lyon 01 46 23 60 11 www.energie-industrie.com

26 avril 2012

Production Temps Réel Production et performance de la chaine industrielle et logistique > Cité Centre de Congrès, Lyon 01 46 23 60 16 www.production-temps-reel.com

3 mai et 5 juin 2012

Journées professionnelles internationales de l’antiquité et de la brocante > Eurexpo, Chassieu 04 66 20 02 19 | www.cipolat.com

23 et 24 mai 2012

Salon Shop Innovation 21 Le design et l’innovation au service de la performance des points de vente > Paris-Expo, Porte de Versailles 01 77 35 80 15 www.reseau-shopinnovation.fr

30 et 31 mai 2012

Salon des Achats Salon des solutions, services et produits pour l’entreprise > Cnit, Paris La Défense 01 77 35 80 05 | www.reseau-achats.fr

5 et 6 juin 2012

> Maison de l’Architecture Rhône-Alpes, Lyon | 04 78 30 61 04 www.architecturerhonealpes.org

Lumière sur les projets urbains

D

u 5 au 7 juin prochains, CapUrba, le nouveau salon dédié aux tendances urbaines, propose une nouvelle manière de penser et d’aménager l’espace citadin. Avec plus de 6 000 visiteurs professionnels attendus à Eurexpo, ce salon offre une plateforme d’échanges et de business pour les acteurs et fournisseurs des projets urbains d’aujourd’hui et de demain ! En parallèle du salon CapUrba, se déroule LumiBat, le salon international de l’éclairage intérieur, rendez-vous incontournable des professionnels de l’éclairage des locaux, des lieux de vente et de l’habitat.

> www.capurba.com | www.lumibat.com | 04 37 40 31 61

21 juin 2012

10 et 11 mai 2012

Salon de l’automatisation, de la supervision, de la maintenance des machines et des procédés industriels

Carrefour du marché de l’événement et du tourisme d’affaires

In Machine-On Process

> Cité Centre des Congrès, Lyon 01 46 23 60 11 | www.in-machine.com

Mice Place

> CCI de Lyon | 01 75 77 32 53 www.mice-place.com

24 mai 2012

28 juin 2012

Carrefour des entreprises du sud-ouest lyonnais

> Palais des Congrès, Paris 01 42 89 65 00 | www.planetepme.org

> Complexe Pierre Minssieux, Brignais 04 78 86 04 01 www.federationsolen.fr

Salon Planète PME

rencontreS 3 avril 2012

Printemps des entrepreneurs du Medef Lyon-Rhône

24 mai 2012

Campus Création Remise du prix Jeune Entrepreneur > CCI de Lyon | 04 78 92 70 12 www.campus-creation.fr

4 mai au 30 septembre 2012

Exposition La Fabrique des grands hommes

> Musée des Tissus, Lyon | 04 78 38 42 00 www.museedestissus.com

Jusqu’au 13 mai 2012

Exposition Berdaguer & Péjus > Institut d’Art Contemporain, Villeurbanne 04 78 03 47 00 | www.i-ac.eu

16 au 20 mai 2012

Nuits Sonores

Festival de musique électronique > Lyon | 04 78 27 86 04 www.nuits-sonores.com

19 mai 2012

La nuit des musées > Lyon | 04 72 10 30 30 www.nuitdesmusees.culture.fr

22 mai au 2 juin 2012

Festival Printemps d’Europe Rencontres pluriculturelles : théâtre, danse, conférences,… > Lyon | 09 75 49 40 38 www.europeetcies.eu

2 et 3 juin 2012

Marché de la mode vintage

> Campus de la Doua, Villeurbanne 04 26 78 15 47 www.printempsdesentrepreneurs.fr

31 mai 2012

Lyon Shop Webdesign

> Rue Crépet, Lyon 04 78 42 99 27 www.marchemodevintage.com

Remise des prix > CCI de Lyon | 04 72 40 57 79 www.lyon-shop-webdesign.com

Jusqu’au 4 juin 2012

16 au 20 avril 2012

Conférence internationale du web

7 juin 2012

> Cité Centre de Congrès, Lyon 04 78 17 62 85 www2012.wwwconference.org

Lyon Visiocommerce

> Musée des Beaux-Arts, Lyon 04 72 10 17 40 | www.mba-lyon.fr

Journée dédiée aux développeurs d’enseignes

5 juin au 31 juillet 2012

> Cité Centre de Congrès, Lyon 01 45 63 30 41 www.salondelaprescription.com

24 avril 2012

> CCI de Lyon 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn) www.lyon.cci.fr

11 au 15 juin 2012

26 avril 2012

Use iT 2012

Salon des solutions et technologies IT pour l’entreprise > Halle Tony Garnier, Lyon 04 20 10 03 68 www.salon-useit.com

6 au 8 juin 2012

Salon de la prescription Rencontre des prescripteurs en construction et rénovation

Eurosatory

Salon de la défense terrestre, aéroterrestre et de la sécurité > Paris-Nord, Villepinte 01 44 14 58 13 | www.eurosatory.com

13 et 14 juin 2012

Salon des entrepreneurs > Cité Centre de Congrès, Lyon 01 44 88 47 09 www.salondesentrepreneurs.com

www.lyon.cci.fr

Salon de la compétitivité équitable

www2012

Conférence Web Marketing > EM Lyon | 04 72 18 29 43

Rencontre régionale des services à la personne > CCI de Lyon | 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn) www.lyon.cci.fr

3 mai 2012

Forum 4i Innovation, industrie, investissement, international > Centre de Congrès, Grenoble 04 76 29 89 90 | www.forum4i.fr

12 juin 2012

6e Prix Acteurs de l’économie de l’esprit d’entreprendre > CCI de Lyon | 04 72 18 09 18 www.acteursdeleconomie.com

20 juin 2012

Exposition-dossier Jean Martin (1911-1996)

Les nuits de Fourvière > Théâtres Romains de Fourvière, Lyon 04 72 57 15 40 www.nuitsdefourviere.com

Jusqu’au 23 juin 2012

Rétrospective Jacques Truphémus

> Le Plateau Région Rhône-Alpes, Lyon-Confluence 04 26 73 40 00 www.rhonealpes.fr

Bal du commerce

Jusqu’au 15 juillet 2012

> CCI de Lyon 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn) www.lyon.cci.fr

> Musée d’Art Contemporain, Lyon 04 72 69 17 17 | www.mac-lyon.com

Robert Combas

m a r s /av r i l 2 0 1 2 Ag i r & e n t r e p r e n d r e

33


L’invité Edgar morin, sociologue et philosophe

“C’est l’absolu qui est nuisible”

DR

Sociologue, philosophe, ancien résistant ou encore docteur honoris causa de plusieurs universités dans le monde et directeur de recherche émérite au CNRS, Edgar Morin a exprimé dans son dernier ouvrage, La Voie, des pistes permettant d’aller à l’encontre des maux contemporains. Dans cette œuvre, prolongement de La Méthode et de la pensée complexe, l’auteur de 90 ans pose un regard toujours frais sur le monde. > En quoi, selon vous, le rapport au travail des Français a-t-il changé ? Les changements négatifs dans le monde du travail tiennent au fait que la mondialisation a stimulé une hyper compétitivité aggravant les conditions de travail au sein des entreprises et des administrations. La chronométrie, la compartimentation, l’hyper spécialisation sont responsables d’un mal-être très significatif. Il faut lutter et prendre des mesures de protection, non pas pour s’isoler mais pour empêcher une telle exploitation. C’est à la force politique d’affirmer cette position.

façons de désintoxiquer l’économie sans éliminer le profit ; c’est l’absolu qui est nuisible. Mais des évolutions démarrent. La crise actuelle n’est pas seulement économique, elle favorise une prise de conscience qui se généralise à tous les niveaux… même si elle n’est pas encore vraiment dans l’esprit des dirigeants politiques.

beaucoup plus en avance sur les énergies vertes, comme l’Espagne et l’Allemagne ! Mais la question est de veiller à rassembler les connaissances sur toutes ces énergies créatrices et salutaires qui permettent de donner l’exemple. Plus les choses s’aggraveront, plus il y aura une prise de conscience. Hölderlin dit : “Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve”... il faut en fait dépasser la dualité optimiste-pessimiste. Je ne sais pas si je suis un “optipessimiste” ou un “pessimoptimiste”. Ce sont des catégories dans lesquelles il ne faut pas se laisser enfermer. Il faut conjuguer optimisme et pessimisme. C’est cela la pensée complexe. Il est aussi fondamental de rechercher des voies, des choses à explorer, à développer… Mettons de la poésie partout car cela permet de s’épanouir. La poésie s’oppose au temps de “prose” que sont les obligations, les contraintes. Il faut que chacun puisse jouir de la qualité poétique de la vie, si l’on n’en tient pas compte, on reste enfermé dans ses calculs.

“Il est fondamental de rechercher des voies, des choses à explorer, à développer… Mettons de la poésie partout car cela permet de s’épanouir. La poésie s’oppose au temps de "prose" que sont les obligations, les contraintes.”

34

> Dans La Voie, vous dites “tout ce qui n’est pas économique a une dimension économique”… qu’est-ce que cela signifie ? Le problème de l’économie se pose à différents niveaux dans le monde contemporain où le déchaînement de la spéculation et du capitalisme dépasse des États ne sachant plus comment empêcher cette toute puissance. Il faut que les sociétés contrôlent leur économie en veillant notamment à une concurrence saine. Celleci doit jouer son rôle pour ne pas laisser les monopoles s’installer. Aux États-Unis, par exemple, la loi antitrust veille à garder une concurrence véritable. Des mesures d’assainissement et de contrôle sont nécessaires et doivent converger pour sortir d’un tel climat. Dans un autre domaine, je pense que notre système d’éducation ne donne pas, aujourd’hui, les moyens intellectuels nécessaires pour affronter la réalité dans laquelle nous vivons. Une réforme est nécessaire.

Des rencontres telles que Dialogues en humanité, organisées chaque année à Lyon et dans d’autres villes, sont de véritables bouillons de culture. Dans notre société, on se perd dans les calculs, les chiffres et on oublie ce qui fait la vie, ce qu’on ressent, nos défauts, nos joies… Il faut distinguer ce qui doit croître et ce qui doit décroître. Ce qui va croître, c’est évidemment l’économie verte, les énergies renouvelables, les métiers de solidarité, les services étonnamment sous-développés comme les services hospitaliers. Et on voit très bien ce qui doit décroître, c’est ce gaspillage énergétique et polluant, cette course à la consommation effrénée, ces intoxications consommationnistes...

> En France, quelles initiatives ou innovations vous semblent exemplaires et vous apparaissent comme des amorces de changement de voie ? Il faut prendre des mesures en faveur de ce qui est propre et sain et refouler ce qui repose uniquement sur le profit. Encourager l’économie sociale et solidaire, les coopérations, le commerce équitable, les Amap*… Il existe mille

> Vous évoquez également la réforme de l’entreprise, avez-vous un message pour les managers d’aujourd’hui ou les créateurs de société ? Un vaste mouvement commence à se créer. Récemment, les Assises de l’économie sociale et solidaire m’ont surpris par leur niveau… Bien entendu certains pays sont

Ag i r & e n t r e p r e n d r e MARS /AVRIL 2 0 1 2

*Amap : Association pour le maintien d’une agriculture paysanne.

ses dates clés

1950 Entre au CNRS et publie en 1967 La métamorphose de Plozevet, l’un des premiers essais d’ethnologie de la société française contemporaine. 1956 Cofonde la revue de philosophie politique Arguments. Années 60 Enseigne à la faculté latino-américaine des sciences sociales. 1969 À l’institut Salk de

San Diego, rencontre Jacques Monod, l’auteur du Hasard et la Nécessité et conçoit les fondements de ce qui deviendra sa Méthode. De 1977 à 2004 Parution des six tomes de La Méthode : La nature de la nature, La vie de la vie, La connaissance de la connaissance, Les idées, L’humanité de l’humanité, L’identité humaine et L’éthique. 2011 Publication de son dernier ouvrage, La Voie.

www.lyon.cci.fr


INTERNATIONAL 399 973 825 RCS LYON - RHC/COM/PUB - photo : Marie-Laure LUCA.

Pour vous, la puissance d’un grand groupe mondial, relayée au quotidien par nos experts régionaux.

Sandrine Miras,

directrice du centre d’affaires développement international.

TOUTE L’EXPERTISE RÉSERVÉE AUX GRANDES ENTREPRISES ENFIN ACCESSIBLE AUX PME EN RÉGION.



Agir & Entreprendre 37 : Lyon, terre créative !