Page 1

Sommaire Situation économique ----------------------------------------- 1 Population ----------------------------------------------------- 1 Parc des entreprises ----------------------------------------- 2 Créations d’entreprise --------------------------------------- 2 Taux de création ---------------------------------------------- 4 Défaillances -------------------------------------------------- 4

45

Emploi salarié ------------------------------------------------ 4 Chômage ------------------------------------------------------ 5 Revenus fi scaux ---------------------------------------------- 6 Taxe professionnelle ----------------------------------------- 6 Exportations -------------------------------------------------- 6

Destinée à fournir aux décideurs locaux un tableau de bord sur l’évolution économique du Loiret, cette publication présente, à travers une sélection d’indicateurs, un panorama de l’évolution de l’année par rapport à l’année précédente. Elle situe le Loiret dans l’économie régionale et au plan national, et permet de connaître la contribution de chaque zone d’emploi. Avec cette 9e édition, EcoZoom confirme sa vocation d’outil de diagnostic et d’animation territoriale.

Situation économique en 2008 Le département du Loiret conserve son dynamisme en matière de créations d’entreprise. Cependant, la plupart des indicateurs signalent au second semestre 2008 un ralentissement économique. Le nombre de créations d’entreprise progresse encore de 6,5 % en 2008 à la faveur des créations dans le secteur du commerce (hors automobile). Toutefois, cette augmentation est uniquement due aux bons résultats du premier semestre, le rythme des créations chute brusquement au second. Comme en France, les défaillances d’entreprise augmentent.

Novembre 2009

tableau de bord économique du Loiret 2009

Elles atteignent en 2008 un nombre jamais égalé depuis plus de dix ans. Alors qu’il progressait depuis 2006, l’emploi salarié du département se détériore en 2008, avec une baisse sensible au second semestre. À la fin de l’année, 6,7 % de la population active est au chômage, contre 6,2 % un an plus tôt. Les exportations du Loiret se replient

de 2 % au cours de l’année. Malgré cela, le solde commercial reste positif, de 48 millions d’euros.

Population en 2006 Les résultats 2006 du recensement de la population confirment la vitalité démographique du Loiret. Au 1er janvier 2006, le département compte 645 324 habitants. De 1999 à 2006, sa population a augmenté de 4,4 %, contre 3,3 % en région Centre et 4,9 % en France métropolitaine. Le Loiret reste le département le plus peuplé de la région devant l’Indre-etLoire (580 312 habitants). Ces deux départements ont connu la plus forte croissance démographique depuis

La population entre 1999 et 2006

1999 2006 Taux d’évolution annuel moyen 1999-2006

Loiret 618 086 645 324

Centre 2 439 962 2 519 567

0,62

0,46

nombre et % France métropolitaine 58 520 688 61 399 719 0,69

Source : Insee, Recensements de la population 2006 et 1999

Importance relative des territoires % Zone d’emploi Population Parc d’entreprises Créations Emploi salarié Produit de la taxe Exportations dans département 2006 2007 d’entreprise 2008 2007 professionnelle 2008 2008 Orléans 61,6 59,2 63,2 65,1 Montargis 18,8 21,2 19,4 14,0 Pithiviers 9,3 8,7 7,8 6,9 Gien 10,2 10,9 9,6 14,0 Département dans région 25,6 25,7 28,0 29,2 31,2 36,0 Département dans France 1,05 0,78 0,79 1,12 1,09 1,43 Sources : Insee ; Trésorerie générale ; direction régionale du Commerce extérieur Directeur de la publication : Paul Ahmed Michaux, directeur régional Insee Centre 131, rue du Faubourg Bannier - 45034 Orléans Cedex 1 Tél. 02 38 69 52 52 Internet : http://www.insee.fr - ISSN : 1632-1650

Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret 23, place du Martroi - 45044 Orléans Cedex 1 Tél. 02 38 77 77 77 - Fax : 02 38 53 09 78 Internet : http://www.loiret.cci.fr


Novembre 2009

Page [2]

45 1999. Ils contribuent à la hausse de la population régionale à hauteur de 67,6 %. La zone d’emploi d’Orléans est la plus peuplée ; elle compte 397 814 habitants, soit 4,1 % de plus qu’en 1999. Avec 6,1 % d’augmentation, la zone d’emploi de Montargis a connu l’évolution la plus forte grâce à des migrations relativement plus importantes. La zone de Gien n’a progressé que de 3 % sur la même période.

Parc des entreprises fin 2007 Fin 2007, le Loiret totalise 20 400 entreprises du champ de l’ensemble des activités marchandes hors agriculture, représentant un peu plus du quart du parc régional. Le nombre d’entreprises du département augmente de 2,5 % en 2007. Le taux de croissance est identique en France, mais seulement de 2,0 % en région Centre. Au cours de l’année 2007, le parc des entreprises du Loiret s’est agrandi de 488 unités, soit une croissance près de trois fois moindre qu’en 2006. Les secteurs d’activité qui enregistrent de bonnes performances sont les services aux particuliers (+ 4,2 %), la construction (+ 4,1 %) et le commerce de détail (+ 3 %). Viennent ensuite les services aux entreprises puis le

commerce et la réparation automobile qui croissent respectivement de 2,4 % et 1,6 %. Le seul secteur qui régresse par rapport à 2006 est le commerce de gros (- 0,8 %). La zone d’emploi d’Orléans garde sa place de leader puisqu’elle enregistre 74 % de l’accroissement du parc départemental. Le parc progresse de 359 entreprises, réparties majoritairement dans les services aux entreprises, la construction et le commerce de détail. La zone d’emploi de Pithiviers vient en second, grâce notamment à ses performances dans le commerce et la réparation automobile (+ 9,9 %), les services aux particuliers (+ 5,9 %) et les industries agroalimentaires (+ 5,2 %). Ce dernier secteur profite également à la zone de Montargis (+ 7,8 %) qui connaît en revanche sa plus forte baisse dans le commerce de gros (- 5,5 %). Pour la zone de Gien, on observe l’inverse : une embellie de 5 % dans le commerce de gros et une chute de 7,9 % dans les industries agroalimentaires.

Créations d’entreprise en 2008 En 2008, 2 374 entreprises nouvelles voient le jour dans le département, soit une augmentation de 6,5 % par rapport à l’année précédente. Sur

la même période, les créations ne progressent que de 1,6 % dans la région et de 0,9 % en France. Pour la deuxième année consécutive, le secteur du commerce et de la réparation automobile affiche une régression du nombre de créations (- 14,5 %) dans le Loiret. Il est rejoint cette année par la construction. Hormis ces secteurs, l’évolution des créations d’entreprise reste positive dans le département, avec une mention particulière pour le commerce et les industries agroalimentaires. Deux tiers des créations dans ce dernier secteur concernent la préparation et la vente de pizzas ou de produits de boulangerie. Toutefois, si le premier semestre 2008 a vu le nombre de créations s’accroître pour bon nombre de secteurs (+ 30 % pour le commerce, + 9 % pour les services aux entreprises), le second semestre a été beaucoup moins favorable à la création (- 0,6 % et - 3 % pour les deux secteurs cités précédemment). En effet, le contexte peu favorable de l’économie ainsi que le report des projets de création en janvier 2009, dans l’attente de la mise en place du régime de l’auto-entrepreneur, ont fait reculer le nombre de créations d’entreprise en fin d’année. Comme l’ensemble du département,

Le parc des entreprises par secteur d’activité au 31.12.2007 Zone d’emploi Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret (en % du total) Centre (en % du total) France (en % du total) Zone d’emploi Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret (en % du total) Centre (en % du total) France (en % du total)

nombre et % Commerce Commerce et réparation de gros automobile 2007 2007/2006 2007 2007/2006 675 0,0 416 1,5 225 - 5,5 185 - 0,5 98 - 1,0 78 9,9 106 5,0 93 0,0 1 104 - 0,8 772 1,6 5,4 3,8 4 321 1,5 3 045 0,9 5,4 3,8 175 985 3,0 80 288 1,5 6,7 3,1

Industries agroalimentaires 2007 2007/2006 265 0,4 110 7,8 61 5,2 82 - 7,9 518 1,0 2,5 2 604 - 0,1 3,3 64 192 - 0,2 2,4

Autres industries 2007 2007/2006 842 1,1 295 0,3 176 0,0 197 1,5 1 510 0,9 7,4 6 399 0,0 8,1 184 592 0,9 7,0

2007 1 899 855 348 400 3 502 17,2 14 239 17,9 399 515 15,2

Commerce de détail 2007 2007/2006 2 018 4,3 989 1,6 286 2,9 458 0,4 3 751 3,0 18,4 13 693 1,8 17,2 415 784 1,8 15,9

Hôtels-cafés restaurants 2007 2007/2006 879 1,4 316 1,3 134 - 2,9 243 0,0 1 572 0,8 7,7 6 851 0,6 8,6 222 817 1,1 8,5

Services aux Ensemble entreprises* particuliers** 2007 2007/2006 2007 2007/2006 2007 2007/2006 4 106 3,1 970 3,9 12 070 3,1 980 0,9 367 4,3 4 322 1,5 441 3,8 143 5,9 1 765 3,1 449 - 2,2 199 4,7 2 227 0,5 5 976 2,4 1 679 4,2 20 384 2,5 29,3 8,2 100 21 872 2,3 6 427 4,5 79 451 2,0 27,5 8,1 100 872 260 1,8 207 589 5,6 2 623 022 2,5 33,3 7,9 100,0

* y compris activités immobilières, transports et activités financières ** hors hôtels cafés restaurants Champ : ensemble des activités marchandes hors agriculture Source : Insee, Sirene

Construction 2007/2006 4,9 3,1 4,8 2,3 4,1 2,9 5,0


Novembre 2009

Page [3]

45 la zone d’emploi d’Orléans enregistre des baisses de créations dans le secteur du commerce et de la réparation automobile (- 40,5 %) et dans la construction (- 0,4 %). Les industries agroalimentaires pré-

sentent la meilleure progression, suivies par les services aux particuliers et le commerce de gros. La zone d’emploi de Montargis connaît une hausse tout à fait remarquable dans le secteur du commerce et de

la réparation automobile (+ 22 %). Toutefois, les deux zones les plus dynamiques par rapport à l’an dernier sont Gien et Pithiviers avec plus de 23 % d’augmentation du nombre de créations.

Les créations d’entreprise entre 2007 et 2008 Zone d’emploi Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret (en % du total) Centre (en % du total) France (en % du total) Zone d’emploi Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret (en % du total) Centre (en % du total) France (en % du total)

Industries agroalimentaires 2008 2008/2007 19 58,3 5 - 44,4 3 0,0 9 350,0 36 38,5 1,5 154 13,2 1,8 6 752 57,0 2,3

Autres industries 2008 2008/2007 59 3,5 20 - 16,7 16 220,0 12 9,1 107 10,3 4,5 428 5,4 5,0 13 995 - 2,3 4,7

Commerce de détail 2008 2008/2007 284 11,4 113 16,5 35 75,0 51 21,4 483 16,7 20,3 1 561 - 0,8 18,4 49 273 - 0,4 16,5

Hôtels-cafés restaurants 2008 2008/2007 66 4,8 22 - 4,3 10 - 9,1 21 40,0 119 6,3 5,0 501 0,8 5,9 16 608 - 8,3 5,6

Construction 2008 264 109 39 49 461 19,4 1 667 19,6 54 276 18,2

2008/2007 - 0,4 - 5,2 - 2,5 8,9 - 0,9 - 1,0 - 2,2

nombre et % Commerce Commerce et réparation de gros automobile 2008 2008/2007 2008 2008/2007 112 19,1 22 - 40,5 32 3,2 22 22,2 13 62,5 9 12,5 15 66,7 6 0,0 172 21,1 59 - 14,5 7,2 2,5 545 - 0,9 229 - 6,9 6,4 2,7 21 564 - 2,2 6 873 - 1,6 7,2 2,3

Services aux entreprises* particuliers** 2008 2008/2007 2008 2008/2007 554 0,4 121 22,2 107 0,0 30 - 18,9 52 36,8 8 - 52,9 44 12,8 21 40,0 757 2,9 180 7,1 31,9 7,6 2 647 3,4 758 7,7 31,2 8,9 103 554 3,1 26 026 4,1 34,6 8,7

Ensemble 2008 1 501 460 185 228 2 374 100,0 8 490 100,0 298 921 100,0

2008/2007 4,7 - 0,2 23,3 23,9 6,5 1,6 0,9

* y compris activités immobilières, transports et activités financières ** hors hôtels cafés restaurants Champ : ensemble des activités marchandes hors agriculture Source : Insee, Sirene Depuis le 1er janvier 2007, la notion de création d’entreprise s’appuie sur un concept harmonisé au niveau européen pour faciliter les comparaisons : une création d’entreprise correspond à la mise en œuvre de nouveaux moyens de production. De plus, le champ est élargi à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Les taux de création en 2007 et 2008 Zone d’emploi Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret Centre France Zone d’emploi Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret Centre France

Industries agroalimentaires 2007 2008 4,5 7,2 8,8 4,5 5,2 4,9 2,2 11,0 5,1 6,9 5,2 5,9 6,7 10,5 Commerce et réparation automobile 2007 2008 9,0 5,3 9,7 11,9 11,3 11,5 6,5 6,5 9,1 7,6 8,2 7,5 8,8 8,6

Autres industries 2007 2008 6,8 7,0 8,2 6,8 2,8 9,1 5,7 6,1 6,5 7,1 6,3 6,7 7,8 7,6

2007 14,6 13,9 12,0 11,5 13,8 12,2 14,6

Hôtels-cafés restaurants 2007 2008 7,3 7,5 7,4 7,0 8,0 7,5 6,2 8,6 7,2 7,6 7,3 7,3 8,2 7,5

Services aux entreprises* particuliers** 2007 2008 2007 2008 13,9 13,5 10,6 12,5 11,0 10,9 10,5 8,2 8,9 11,8 12,6 5,6 8,5 9,8 7,9 10,6 12,6 12,7 10,4 10,7 12,0 12,1 11,4 11,8 11,7 11,9 12,7 12,5

Construction 2008 13,9 12,7 11,2 12,3 13,2 11,7 13,6

Commerce de détail 2007 2008 13,2 14,1 10,0 11,4 7,2 12,2 9,2 11,1 11,4 12,9 11,7 11,4 12,1 11,9

* y compris activités immobilières, transports et activités financières ** hors hôtels cafés restaurants Champ : ensemble des activités marchandes hors agriculture Source : Insee, Sirene Le taux de création rapporte le nombre de créations une année donnée au stock d’entreprises au début de la même année.

% Commerce de gros 2007 2008 13,9 16,6 13,0 14,2 8,1 13,3 8,9 14,2 12,8 15,6 12,9 12,6 12,9 12,3 Ensemble 2007 12,2 10,8 8,8 8,3 11,2 10,7 11,6

2008 12,4 10,6 10,5 10,2 11,6 10,7 11,4


Novembre 2009

Page [4]

45 Taux de création en 2008

Défaillances en 2008

Avec un taux de création d’entreprise de 11,6 %, le Loiret est en tête des départements du Centre sur l’année 2008. Il dépasse le taux national qui se situe à 11,4 % ; la région, quant à elle, stagne à 10,7 %.

Dans le Loiret, après le repli de 2007, le nombre de défaillances d’entreprise au cours de l’année 2008 est en hausse de 18,3 %. La situation est plus défavorable en France et dans le Centre où l’augmentation atteint respectivement 27 % et 28 %.

Dans le Loiret, le secteur du commerce et de la réparation automobile voit son taux de création baisser pour la deuxième année consécutive. Il passe à 7,6 %. Le taux de création de la construction se tasse légèrement en 2008. Le commerce de gros se distingue par le taux de création le plus élevé (15,6 %). Les industries agroalimentaires conservent le taux le plus bas. Trois zones d’emploi sur les quatre bénéficient d’un taux de création supérieur à celui de 2007. Gien, avec le taux le plus faible, est celle qui progresse le plus (+ 1,9 point), grâce aux performances des industries agroalimentaires et du commerce de gros ; vient ensuite Pithiviers avec une augmentation de 1,7 point ; enfin, Orléans reste la zone d’emploi au plus fort taux de création (12,4 %), mais elle ne progresse que de 0,2 point à cause notamment de la chute des créations dans le secteur du commerce et de la réparation automobile. Dans le même temps, la zone de Montargis perd 0,2 point.

Avec 362 entreprises ayant déposé leur bilan, le Loiret affiche un taux de défaillance de 1,8 %, soit 0,3 point de plus qu’en 2007. La région, avec 1 595 entreprises concernées, enregistre un taux de 2,0 %, supérieur de 0,4 point à celui de l’année précédente. Le taux de défaillance est particulièrement important dans la construction (3,3 %) ainsi que pour les hôtels, cafés et restaurants (2,9 %) ; il est très faible dans les services aux particuliers (0,8 %). C’est dans l’industrie agroalimentaire et dans le commerce et la réparation automobile que le taux de défaillance a le plus progressé en un an (+ 0,7 point). En revanche, il a diminué dans le commerce de gros (- 0,3 point) et le commerce de détail (- 0,1 point).

Emploi salarié en 2007 L’emploi salarié du Loiret amplifi e sa progression amorcée en 2006 ;

Défaillances enregistrées en 2008

Loiret en % de l’ensemble taux de défaillance Centre en % de l’ensemble taux de défaillance France en % de l’ensemble taux de défaillance

Loiret en % de l’ensemble taux de défaillance Centre en % de l’ensemble taux de défaillance France en % de l’ensemble taux de défaillance

Industries agroalimentaires 9 2,5 1,7 56 3,5 2,2 1 160 2,4 1,8

Autres industries

Commerce de détail

Hôtels-cafés restaurants

48 13,3 1,3 231 14,5 1,7 7 017 14,7 1,7

22 6,1 1,5 92 5,8 1,4 3 137 6,6 1,7

46 12,7 2,9 234 14,7 3,4 5 709 12,0 2,6

il augmente de 1,0 % en 2007, soit plus de 1 800 emplois supplémentaires. La région connaît un rythme de croissance équivalent, et inférieur à l’évolution nationale (+ 1,7 %). En 2007, seuls les secteurs industriels enregistrent une diminution de leurs effectifs salariés (- 1,8 % pour les industries agroalimentaires et - 2,0 % pour les autres industries). L’emploi dans ces secteurs décroît moins fortement au plan national. Les hôtels, cafés et restaurants ainsi que les services aux particuliers augmentent leurs effectifs salariés de plus de 4 % dans le Loiret, bien davantage qu’en région Centre, où le secteur des services aux particuliers voit même ses effectifs diminuer. La progression dans le commerce de détail, bien que plus modeste (+ 2,7 %), reste également supérieure aux évolutions régionale ou nationale. Les effectifs salariés du commerce et de la réparation automobile stagnent à tous les niveaux géographiques. Les secteurs de la construction et des services aux entreprises progressent, mais à un rythme plus faible que dans la région ou en France. L’année 2008 marque un changement de tendance avec une baisse sensible de l’emploi salarié au second semestre.

(jugements publiés au BODDAC au 31.12.2008)

Construction 116 32,0 3,3 473 29,7 3,3 12 968 27,2 3,2

Commerce de gros 18 5,0 1,6 98 6,1 2,3 3 378 7,1 1,9

Services aux entreprises* particuliers** 73 14 20,2 3,9 1,2 0,8 278 70 17,4 4,4 1,3 1,1 10 404 2 262 21,9 4,8 1,2 1,1

nombre et % Commerce et réparation automobile 16 4,4 2,1 63 3,9 2,1 1 564 3,3 1,9 Ensemble 362 100,0 1,8 1595 100,0 2,0 47 599 100,0 1,8

* y compris activités immobilières, transports et activités financières ** hors hôtels cafés restaurants Source : Insee ; Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales Les défaillances d’entreprise ne recouvrent que les dépôts de bilan, c’est-à-dire l’ensemble des jugements prononçant soit l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire, soit directement la liquidation judiciaire. Cette notion ne doit pas être confondue avec la notion plus large de cessation. Le taux de défaillance rapporte le nombre de défaillances au stock d’entreprises en début d’année.


Novembre 2009

Page [5]

45 L’emploi salarié par grand secteur d’activité au 31.12.2007 (données provisoires)

Loiret part dans l’ensemble évolution 2007/2006 Centre part dans l’ensemble évolution 2007/2006 France part dans l’ensemble évolution 2007/2006

Industries agroalimentaires 6 807 3,8 - 1,8 20 180 3,3 0,8 555 783 3,5 - 0,6

Autres industries 42 585 23,8 - 2,0 156 008 25,4 - 2,6 3 118 720 19,5 - 1,2

Loiret part dans l’ensemble évolution 2007/2006 Centre part dans l’ensemble évolution 2007/2006 France part dans l’ensemble évolution 2007/2006

Commerce de détail 16 190 9,1 2,7 59 523 9,7 1,4 1 672 379 10,5 2,0

Hôtels-cafés restaurants 6 367 3,6 4,1 25 205 4,1 2,6 844 660 5,3 3,0

Construction 17 150 9,6 3,1 63 363 10,3 3,9 1 468 637 9,2 4,2

Services aux entreprises* particuliers** 64 969 11 191 36,4 6,3 1,7 4,3 193 453 45 108 31,4 7,3 2,6 - 0,3 5 613 833 1 271 602 35,2 8,0 2,5 4,3

* y compris activités immobilières, transports, activités financières ** hors hôtels cafés restaurants Source : Insee, Estimations d’emploi

Chômage en 2008 Après deux années de baisse régulière, le taux de chômage repart à la hausse au deuxième trimestre 2008. Au quatrième trimestre, il s’établit à 6,7 % de la population active dans le Loiret, contre 7,0 % dans le Centre et 7,8 % en France. Avec une progression de 0,5 point sur un an, le département du Loiret

nombre et % Commerce Commerce et de gros réparation automobile 9 139 4 247 5,1 2,4 1,1 0,1 34 374 18 102 5,6 2,9 1,8 - 0,1 991 674 423 155 6,2 2,7 0,8 - 0,2

retrouve le niveau atteint au deuxième trimestre 2007. La zone d’emploi d’Orléans affiche toujours le taux de chômage le plus modéré et celle de Montargis le plus élevé. Ce dernier est même supérieur, tout au long de l’année 2008, de 0,3 point à celui de la France. Dans le Loiret, à la fin de l’année 2008, on compte en données brutes 20 839 demandeurs d’emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d’un emploi à durée indéterminée et à temps plein, soit une augmentation de 15,9 % sur un an. Parmi eux,

Ensemble 178 645 100,0 1,0 615 316 100,0 0,9 15 960 443 100,0 1,7

46,4 % sont des femmes, 22,5 % sont âgés de moins de 25 ans et 22,8 % sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an. La hausse du chômage touche particulièrement les hommes (+ 30,9 % en un an) et les jeunes de moins de 25 ans (+ 28,8 %). En 2008, Pôle emploi a collecté 40 700 offres d’emploi, soit 8,2 % de plus que l’année précédente. Les emplois pour une durée de plus de 6 mois ne représentent plus que 42,5 % du total des offres, soit une baisse de 3,9 points en un an.

Le taux de chômage localisé trimestriel

% 12

11

10

Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret Centre France

9

8

7

6

5

4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 2000

T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

T4

2008

Source : Insee Avertissement : les séries ont été entièrement révisées depuis 1982 suite aux changements méthodologiques intervenus sur le plan national en 2007. Le terme « taux de chômage au sens du BIT » est remplacé pour les taux régionaux, départementaux et par zone d’emploi par « taux de chômage localisé ». Ces taux sont estimés à partir des données annuelles de l’enquête emploi en continu et des données de l’ANPE sur les demandeurs d’emploi en fi n de mois. Il s’agit par ailleurs de taux en moyenne sur le trimestre, et non en fi n de trimestre comme auparavant. Ces taux sont cohérents avec ceux publiés au niveau national.


Novembre 2009

Page [6]

45 Revenus fiscaux en 2007 En 2007, dans le Loiret comme dans la région, les revenus fiscaux des ménages restent élevés et supérieurs à ceux de la province et de la France métropolitaine. Le Loiret affiche un seuil de haut revenu, au-dessus duquel se situent les 10 % de ménages les plus aisés, supérieur de 3,4 % à celui de la France de province. En 2007, la moitié des ménages du Loiret déclarent un revenu annuel par unité de consommation supérieur à 18 300 euros, soit une progression de plus de 3 % par rapport à 2006. Ce revenu médian est supérieur de 1 300 euros à celui observé en province. Dans le Loiret, 70,5 % des revenus proviennent des traitements et salaires contre 68,4 % dans le Centre et 68,8 % pour l’ensemble national hors Île-de-France. Seule la zone d’emploi d’Orléans a un revenu médian supérieur à celui du département (+ 4,7 %). Le revenu médian dans la zone d’emploi de Pithiviers est celui qui progresse le plus (+ 3,7 points par rapport à 2006). Dans les zones de Montargis et de Gien, la part des pensions et retraites est bien plus élevée que dans l’ensemble du département.

Revenus fiscaux des ménages en 2007

médiane (euros/uc) Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret Centre France hors Île-de-France France métropolitaine

19 135 17 024 17 765 17 101 18 334 17 603 17 003 17 497

revenu fiscal par unité de consommation (uc)* part des revenus d’activité** 1er décile 9e décile dans (euros/uc) (euros/uc) les revenus déclarés (%) 7 605 35 748 72,7 6 813 31 327 64,7 8 355 31 578 70,9 7 010 31 337 65,8 7 454 34 129 70,5 7 452 32 850 68,4 6 622 33 017 68,8 6 573 35 572 70,5

* revenu déclaré aux impôts par l’ensemble des foyers fiscaux d’un même logement ** revenus salariaux et revenus des professions non salariées (bénéfices) Sources : Insee ; DGI, Revenus fiscaux localisés des ménages en 2007 Lecture : dans le Loiret, la moitié de la population déclare un revenu fiscal inférieur à 18 334 euros par unité de consommation (uc). 10 % déclarent moins de 7 454 euros par uc et, à l’opposé, 10 % déclarent plus de 34 129 euros par uc.

La taxe professionnelle en 2008 milliers d’euros et % Part du produit Base Total des taxe Produit d’imposition produits professionnelle taxe de la taxe quatre /produit professionnelle professionnelle taxes locales quatre taxes locales 768 536 121 966 314 336 38,8 174 658 26 244 72 486 36,2 153 219 12 986 29 512 44,0 249 194 26 196 47 782 54,8 1 345 606 187 393 464 115 40,4 4 404 771 599 702 1 497 130 40,1 110 673 322 17 188 806 41 083 016 41,8

Orléans Montargis Pithiviers Gien Loiret Centre France

Source : direction générale des Finances publiques

Taxe professionnelle en 2008 Le montant de la base d’imposition au titre de la taxe professionnelle s’élève à 1 346 millions d’euros dans le Loiret en 2008. Il est en hausse de 3,9 % par rapport à l’année précédente. Il représente 30,5 % de la base régionale et 1,2 % de la base nationale. Au sein du département, la progression de la base d’imposition la plus forte concerne la zone d’emploi de Montargis, atteignant 5,6 % au cours de l’année. À elle seule, la zone d’emploi d’Orléans totalise 57,1 % de la base d’imposition départementale, comme en 2007, et loin devant les autres zones d’emploi. Les recettes fiscales tirées de cette base s’élèvent à 187 millions d’euros dans le Loiret. Elles représentent 40,4 % du total du produit des quatre taxes locales. La zone d’emploi d’Orléans fournit à elle seule près des deux tiers du produit départemental de la taxe professionnelle.

Les exportations entre 2007 et 2008 2007 Loiret Centre France

5 953 16 037 396 541

2008 5 827 16 179 406 459

Évolution 2008/2007 - 2,1 0,9 2,5

milliers d’euros et % Part dans le total France 2007 2008 1,5 1,4 4,1 4,0

Champ : ensemble CAF/FAB hors matériel militaire Source : direction régionale du Commerce extérieur

Exportations en 2008 En 2008, le Loiret, premier département exportateur du Centre, a été affecté par le tassement de la demande étrangère pour la deuxième année consécutive. Après la forte baisse enregistrée en 2007 (- 11 %), ses exportations diminuent à nouveau, de 2 % en 2008. À l’inverse les exportations régionales augmentent de 0,9 % grâce à l’Eure-et-Loir qui enregistre une hausse de 10,6 %. La baisse des exportations du Loiret concerne principalement les produits des industries agroalimentaires (- 16,6 %) et les autres produits industriels (- 4,1 %), avec un net recul

du bois, papier et carton (- 12,6 %) et des produits dominant les exportations, produits pharmaceutiques (- 5,4 %), produits chimiques, parfums et cosmétiques (- 3 %). Les secteurs qui progressent le plus à l’exportation sont les produits pétroliers raffinés et coke, dont les ventes passent de 2 à 14 millions d’euros, puis les produits agricoles (81 à 111 millions d’euros). Les exportations du Loiret sont encore orientées essentiellement vers l’Union européenne qui représente 72 % du marché. Ces exportations sont toutefois en baisse de 4,2 % par rapport à 2007. Une hausse de 13 % est enregistrée en direction du reste de l’Europe. À noter également une augmentation de 2,4 % des exportations vers l’Asie.

EcoZoom45 édition 2009  

EcoZoom45 édition 2009

Advertisement