Issuu on Google+

10,1 % Poids des effectifs du bâtiment et des travaux publics par rapport à la totalité des effectifs (source : Pôle Emploi 31/12/2009)

Bâtiment Gros œuvre Le volume global des travaux s’est redressé au premier trimestre avec la hausse du nombre des mises en chantier de logements neufs, notamment dans le cadre de la loi Scellier. Les niveaux sont ainsi nettement supérieurs à ceux de la même période de 2010. Les carnets de commandes se sont étoffés et font l’objet d’une appréciation largement positive. Dans ces conditions, une accélération des cadences est attendue au cours des prochains mois, favorisée par l’ouverture de chantiers importants, en particulier dans l’agglomération orléanaise. Second œuvre Après deux trimestres consécutifs de stagnation, l'activité a enregistré une légère progression et s’inscrit à des niveaux un peu supérieurs à ceux de 2010.

Bâtiment et Travaux Publics

Travaux publics Conformément aux prévisions, l’activité s’est notablement accrue au premier trimestre. Bénéficiant d’un effet de base favorable, elle s’établit ainsi à un niveau très supérieur à celui du premier trimestre 2010 jugé insuffisant. Les plans de charge se sont regarnis et l’appréciation positive portée sur les carnets s’est améliorée. Plusieurs chantiers importants contribuent à soutenir la demande : tramway à Tours et deuxième ligne à Orléans, LGV Saint-Pierre-des-CorpsBordeaux. Dans un contexte très concurrentiel, les marchés conclus l’ont été avec des marges réduites. Les tarifs ont encore légèrement baissé. Pour la première fois depuis plus d’un an, les effectifs ont été renforcés. Une poursuite de l’amélioration des affaires est prévue au cours de la prochaine période avec un arrêt attendu de la baisse des prix des devis, continue depuis la fin de 2009.

L’appréciation faiblement positive portée sur les carnets s’est améliorée. Dans leurs prévisions, les chefs d’entreprise interrogés font état d’un léger accroissement des rythmes productifs.

Qu’il s’agisse du gros œuvre ou du second œuvre, la baisse des prix des devis s’est ralentie et semble pouvoir s’interrompre au cours des prochains mois, après bientôt deux ans d’érosion continue. Inchangés depuis plus de trois ans, les effectifs ont été quelque peu renforcés et devraient l’être de nouveau dans les mois à venir.

Banque de France – Tendances régionales – Région Centre– Avril 2011

Page 1 sur 1


BTP-region-centre