Issuu on Google+

Morbihan 2011 le territoire de vos projets

DOSSIER DE PRESSE – 9 FEVRIER 2011


Sommaire LE NOUVEAU PAYSAGE DES CCI  Une nouvelle organisation  Les effets de la réforme

1 2 4

UNE CCI DU MORBIHAN FORTE DANS UNE REGION FORTE

5

LES PRIORITES DE LA CCI DU MORBIHAN EN 2011

7

 Le renforcement de la performance de l’entreprise, à toutes les phases de son développement.  Le développement de l’offre de formation en alternance  Conforter la fonction de « corps intermédiaire » au service des entreprises que joue une CCI  La poursuite de la modernisation du Port de Commerce de Lorient

7 7 8 8

LES TEMPS FORTS 2010

10

LES CHIFFRES CLES 2010

12

Morbihan 2011 le territoire de vos projets

2

DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010


LE NOUVEAU PAYSAGE DES CCI Les élections des membres des Chambres de commerce et d’industrie ont eu lieu du 25 novembre au 8 décembre 2010. Elles se sont déroulées dans un contexte de réforme du réseau des Chambres de commerce et d’industrie.

La réforme redéfinit le rôle du réseau consulaire en confirmant sa mission générale : en qualité de corps intermédiaires de l’Etat ayant à leur tête des chefs d’entreprise élus par leurs pairs, les CCI, établissement publics, ont une fonction de représentation des intérêts de l’industrie, du commerce et des services auprès des pouvoirs publics.

Elles contribuent au développement économique, à l’attractivité et à l’aménagement des territoires ainsi qu’au soutien des entreprises.

Ainsi, aux termes de la loi, chaque CCI peut assurer : •

Les missions d’intérêt général qui lui sont confiées par la loi et les règlements.

Les missions d’appui, d’accompagnement, de mise en relation et de conseil auprès des créateurs et repreneurs d’entreprise.

Une mission d’appui et de conseil pour le développement international des entreprises et à l’exportation de leur production.

Une mission en faveur de la formation professionnelle ou continue, notamment grâce aux établissements publics ou privés d’enseignement qu’elle crée, gère ou finance.

Une mission de création et de gestion d’équipements, en particulier portuaires ou aéroportuaires.

Les missions de nature marchande qui lui sont confiées par une personne publique ou qui s’avèrent nécessaires pour l’accomplissement d’autres missions.

Toute mission d’expertise, de consultation, ou toute étude demandée par les pouvoirs publics sur une question relevant de l’industrie, du commerce, des services, du développement économique, de la formation professionnelle ou de l’aménagement du territoire.

La tutelle des Chambres de commerce et d’industrie de région et des Chambres de commerce et d’industrie territoriales est assurée par le Préfet de région, assisté par le responsable régional des finances publiques. Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

3


Une nouvelle organisation Il est créé des CCI de région et des CCI territoriales, les premières provenant des anciennes CRCI et les secondes des anciennes CCI. Les CCI de Région Elles exercent dorénavant l’ensemble des missions du réseau des CCI. •

A ce titre, elles sont consultées par le Conseil régional pour tout dispositif d’assistance aux entreprises dont la région envisage la création.

Elles sont associées à l’élaboration du schéma régional d’aménagement et de développement du territoire.

Elles sont associées à l’élaboration des schémas de cohérence territoriale lorsqu’ils excèdent la circonscription d’une CCI territoriale.

Elles encadrent et soutiennent les activités des CCI territoriales. A ce titre : •

Elles votent la stratégie applicable dans l’ensemble de leurs circonscriptions.

Elles établissent un schéma directeur qui définit le nombre et la circonscription des CCI territoriales de la région.

Elles adoptent des schémas sectoriels (formation, création-transmission, innovation, international, développement durable…).

Elles répartissent entre les CCI territoriales, sous déduction de leur quote-part, le produit des impositions qui leur sont affectées.

Elles assurent aux CCI territoriales qui leur sont rattachées les appuis juridiques et d’audit ainsi que le soutien administratif dans la gestion des ressources humaines, la comptabilité, la communication et le système d’information.

Elles élaborent un schéma régional en matière de formation professionnelle qui est ensuite décliné entre CCI territoriales. Elles peuvent créer et/ou gérer des établissements de formation initiale et continue.

Elles peuvent, par convention, déléguer certaines de leurs compétences à des CCIT.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

4


Les CCI territoriales Elles exercent toute mission de service auprès des entreprises de leur circonscription dans le cadre des orientations données par la CCI de région. A ce titre, aux termes de la loi : •

Elles créent et gèrent des CFE, centres de formalités des entreprises.

Elles peuvent assurer, en conformité avec les schémas sectoriels, la maîtrise d’ouvrage de tout projet d’infrastructure ou d’équipement ou gérer tout service concourant à l’exercice de leurs missions.

Elles peuvent se voir charger par l’Etat ou toute autre personne publique territoriale et dans le respect du schéma sectoriel de gérer toute infrastructure ou équipement notamment de transport qui concourt à l’exercice de leurs missions.

Elles peuvent créer et gérer des établissements de formation professionnelle initiale et continue en cohérence avec le schéma sectoriel.

Elles peuvent transférer à la CCI de région une activité ou un équipement antérieurement géré par elles.

La CCI du Morbihan a constamment appuyé dans le sens de cette réforme qui constitue une bonne nouvelle pour les entreprises, l’Etat cherchant ainsi à alléger le poids de la fiscalité et à rationaliser l’animation économique sur le terrain. Un pouvoir plus fort accordé à la CCI de région donnera plus de lisibilité et de cohérence à l’action des CCI locales, dont la mise en commun des moyens et des pratiques sera progressivement amplifiée dans les années à venir.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

5


Les effets de la réforme Pour les entreprises •

Une offre de services plus homogène et plus performante à la disposition de tous.

Un meilleur usage de leurs impôts et donc un allègement global de la fiscalité consulaire.

Une meilleure représentation de leurs intérêts face à la montée en puissance de l’échelon régional (Etat et collectivités).

Pour les CCI •

Un réseau plus homogène avec une plus grande capacité de mutualisation et de développement de nouveaux services.

Les CCI locales/territoriales (ou CCIT) deviennent des établissements publics « rattachés » aux CCI régionales (ou CCIR). Ce qui permet d’une part le maintien de la personnalité morale pour les CCIT et d’autre part la création d’une certaine hiérarchisation avec mutualisation des moyens humains et financiers. La gestion des concessions est assurée par les chambres territoriales qui peuvent de même continuer à travailler directement avec les communes, les EPCI et le département de leur circonscription.

Une collaboration plus efficace avec les partenaires de l’échelon régional, au service des entreprises.

Une plus grande solidarité au niveau régional entre les CCI locales, grandes ou petites, situées sur un territoire dynamique ou fragile.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

6


UNE CCI DU MORBIHAN FORTE DANS UNE REGION FORTE Sur un total de 57 membres, la CCI de région Bretagne compte 13 morbihannais, issus des 50 membres de la CCI territoriale du Morbihan. Il s’agit de : Commerce Stéphane FOURNIER – Hypermarché - Pontivy Daniel ONNEE – Hypermarché - Saint-Avé Pierre PATINOT – Jardinerie - Questembert Jean-Pierre PAVIOT – Mobilier de bureau – Auray

Industrie Patrick LESCOP – Construction Gros oeuvre - Gestel Stéphane JAN – Découpe laser - Guer Pierre MONTEL – Constructions métalliques - Saint-Avé Vincent PROUVOST – Crêpes et galettes fourrées - Saint-Nolff Jean-Louis SOURBES – Equipement pour I.A.A. – Guidel

Services Gérard LE FAOUDER – Hôtellerie Restauration - Larmor Plage Dominique LE PAIH – Services à la personne - Vannes Jean-François LE TALLEC – Publicité communication - Lorient Jean-François SERAZIN- Hôtellerie Restauration - Ile d’Houat

3 de ces élus sont membres du Bureau de la CCIR (sur 12) : Jean-François LE TALLEC, vice-président ; Pierre MONTEL, secrétaire ; Patrick LESCOP, trésorier adjoint. Il sera de la responsabilité de ces chefs d’entreprises élus du Morbihan de représenter les intérêts des entreprises et des territoires morbihannais et de diffuser autant que possible au sein du réseau régional l’ensemble des domaines d’excellence de la CCI du Morbihan.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

7


Ces « bonnes pratiques » qui pourraient avoir valeur d’exemple au niveau régional sont les suivantes : • Le Service d’Accueil Economique, incluant le Guichet Unique des entreprises, pour lequel la CCI du Morbihan est site pilote au plan national. Ce service réunit une équipe polyvalente de 20 « conseillers en information » - un nouveau métier chargés indifféremment de l’accueil physique, de l’accueil téléphonique, de l’accueil des porteurs de projets et de guider chacun en matière de formalités administratives, • La prévention des difficultés des entreprises, avec une méthode « EVAL’DIFF » primée au niveau national et reprise par 35 CCI en France, • Le service « Ressources Humaines Compétences » de proximité, fort de 4 années d’expérience, pour des interventions légères auprès des dirigeants de petites structures, • « Clic Services », l’annuaire en ligne des prestataires de services « business » to business » lancé à l’initiative de notre CCI et désormais déployé au niveau régional, • Le travail de fond sur la sensibilisation à l’éco-construction, mené désormais sous le label Bretagne Développement Durable.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

8


LES PRIORITES DE LA CCI DU MORBIHAN EN 2011 Ce nouveau paysage n’interdit pas à la CCI du Morbihan d’esquisser une « feuille de route » pour les 2 années à venir : le premier chantier des 50 nouveaux élus sera d’en débattre et de la valider. Il n’était évidemment pas envisageable d’attendre que se mette en ordre de marche la nouvelle CCI de Région et que soit définie une stratégie régionale.

Cette « feuille de route » n’est en rien le fruit d’une vision académique ou théorique de l’entreprise mais la traduction du vécu quotidien de tous ces dirigeants et – aussi – le résultat d’un travail d’étude réalisé par les équipes de la CCI au second semestre de l’année 2010.

1er axe fort : le renforcement de la performance de l’entreprise, à toutes les phases de son développement. Qu’attendent les entreprises de la CCI du Morbihan ? Elles attendent d’abord qu’elle leur facilite l’accès à l’information stratégique, qu’il s’agisse des évolutions de la réglementation, de la veille ou des opportunités d’affaires, sans oublier l’accès aux formalités. Elles attendent aussi qu’on les accompagne et les conseille sur certaines fonctions très précises, que l’on peut qualifier de « vitales » : la gestion des ressources humaines, le développement commercial, le marketing, le développement à l’international. Elles fondent beaucoup d’espoirs sur l’action en réseau, qu’il soit physique ou virtuel. La CCI va répondre à cette demande en adaptant si nécessaire ses nombreux services et prestations existants, en en créant de nouveaux si cela s’avère pertinent et, aussi, en clarifiant son offre globale pour la rendre plus lisible par toutes les entreprises : des « PACKS » métiers présentant nos solutions de conseil et d’accompagnement pour l’entreprise seront mis au point.

2ème axe fort : le développement de l’offre de formation en alternance au sens large, qu’il s’agisse de l’apprentissage ou des contrats de professionnalisation, y compris dans des domaines auparavant « réservés » aux cursus traditionnels. CCI Formation, Institut de formation professionnelle de la CCI du Morbihan, va encore accroitre son offre en la matière, répondant ainsi aux besoins des entreprises locales Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

9


Avec ces 2 axes de travail, il s’agit pour la CCI d’encourager ce que d’aucuns ont pu appeler la « différenciation compétitive ». Et cette différenciation, essentielle pour la plupart des entreprises confrontées à une concurrence rude, doit aujourd’hui porter sur l’ensemble de la « chaine de valeur » de l’entreprise : les produits et la technique, certes, mais aussi le management, la formation, la politique commerciale, etc… La CCI, dans la mesure de ses moyens, entend accompagner les entreprises morbihannaises sur cette voie.

3ème axe fort : conforter la fonction de « corps intermédiaire » au service des entreprises que joue une CCI Organisme en prise directe avec les réalités, les préoccupations et les attentes du monde économique, il appartient à la CCI de faire entendre la voix des entreprises dans les instances où se joue l’avenir, particulièrement dans les projets ayant trait à l’aménagement du territoire : projets et schémas en matière d’urbanisme, de politique de l’eau, de transports ; actions de dynamisation du commerce en milieu rural et au renforcement de l’attractivité des centres-villes. La capacité d’attraction d’un territoire se mesure aussi à la disponibilité en réserves foncières capables d’accueillir les activités économiques. La CCI restera très mobilisée sur cet enjeu stratégique pour le Morbihan car, sans l’implication du monde de l’entreprise, le risque est grand de voir sous-estimer cette question fondamentale La réflexion en la matière s’appuie notamment sur le travail remarquable mené au niveau régional par les CCI bretonnes sur les zones d’activités, travail auquel la CCI du Morbihan a largement contribué. 2 préconisations de cette étude sont à retenir : • La nécessité d’ANTICIPER car le temps des investissements est lent. • La nécessité de SANCTUARISER dès à présent des espaces stratégiques à vocation économique pour les mettre à l’abri des conflits d’usage de demain. Cette politique de réserves foncières est bien sûr au premier chef de la responsabilité de l’Etat et des collectivités locales mais il parait essentiel que les entreprises contribuent de près à sa définition et sa mise en œuvre. 4ème axe fort : la poursuite de la modernisation du Port de Commerce de Lorient L’avenir du Port de Commerce de Lorient repose sur la consolidation des trafics d’hydrocarbures et de vrac agro-alimentaire, pour l’accueil desquels la CCI a engagé de lourds investissements, avec la Région Bretagne, depuis 2 ans : modernisation de l’appontement pétrolier, extension du quai principal et, en 2011, creusement du chenal d’accès au Port et mise en service du nouveau remorqueur de 43 tonnes, le « Bretagne ».

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

10


L’accueil de navires de type PANAMAX (environ 230 m de longueur pour plus de 12 m de tirant d’eau) est en effet la condition sine qua non de la pérennisation du Port de Commerce de Lorient. Dans un marché du vrac agro-alimentaire stable, il était impératif d’être en mesure de capter le trafic des plus gros navires qui ne pouvaient escaler à pleine charge à Lorient et devaient donc décharger préalablement une partie de leur cargaison, le plus souvent à Saint-Nazaire. Dans quelques mois, ce « stop » ne sera plus nécessaire : l’attractivité et la compétitivité du Port de Lorient s’en trouveront considérablement renforcées.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

11


LES TEMPS FORTS 2010 •

Mise en place du SERVICE D’ACCUEIL ECONOMIQUE

Lancé en janvier 2010, le Service d’accueil économique (SAE) est la réponse concrète apportée par la CCI pour simplifier les démarches administratives liées aux diverses formalités rencontrées par les entreprises. Complètement opérationnel, le SAE est aujourd’hui en capacité de traiter en un seul lieu l’ensemble des besoins en information réglementaire. Chaque mois des milliers d’opérations sont ainsi traitées •

Lancement du programme « nouveaux exportateurs »

Celui-ci associe : • des réunions collectives d‘informations • un diagnostic initial • des ateliers techniques • un accompagnement individuel pendant 18 mois Ce rapprochement permet une synergie entre les différents conseillers, avec notamment une meilleure détection des entreprises intéressées par l’international. En 2010, 29 entreprises ont été identifiées et accompagnées, résultat supérieur aux objectifs. •

Enquête « entreprises 2015 »

Dans le but d’offrir des prestations toujours mieux adaptées aux attentes des dirigeants d’entreprises, la CCI du Morbihan a souhaité, dans le cadre de sa mission d’appui, réaliser une enquête auprès de ses ressortissants. L’objectif consistait à identifier les projets en cours et à mieux connaître les besoins d’accompagnement en lien avec les différents secteurs d’activités. Ainsi au premier semestre quelques 250 dirigeants ont été rencontrés par les conseillers d’entreprises de la CCI Cette démarche client s’inscrit dans la politique initiée par la CCI dès 2003 enfin d’apporter des réponses sur mesure. L’opération aura permis d’identifier que le développement commercial, la gestion des ressources humaines et le pilotage de l’entreprise sont des freins importants au développement des PME-PMI. Ces importants constats seront intégrés dans le programme d’actions 2011 •

Politique de grands événements

Le déploiement d’un ambitieux programme d’actions collectives aura permis d’accueillir plus de 2600 chefs d’entreprises et porteurs de projets. Novatrices à la fois dans leurs formats et leurs contenus des conférences telles A l'Aise Web ou encore les Trophées de l’innovation commerciale, la Nuit de la Création et Quai des Réseaux ont été autant d’occasions pour les chefs d’entreprises morbihannais de nouer des contacts entre eux et de développer des réseaux d’affaires. Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

12


Lancement des chèques cadeaux TY KDOZ56 avec le Fédération du commerce

Une action phare a été mise en œuvre, il s’agit de la mise en place des chèques Ty Kdoz 56 à l’échelle départementale. Pour ce faire, la Fédération du Commerce du Morbihan a été créée, elle regroupe aujourd’hui 20 unions commerciales. Cette Fédération est accompagnée par la CCI dans l’ingénierie du projet de mise en œuvre des Ty Kdoz 56. La Fédération a embauché une commerciale hébergée au sein de la CCI Les premiers chèques ont été imprimés le 13 octobre 2010. L’objectif de la Fédération est de réaliser 250 000 €/an de chiffre d’affaires. 350 commerçants participent au dispositif. •

Convention de partenariat avec la F.I.N. (Fédération des Industries Nautiques)

Dans le cadre de la politique de soutien de la CCI aux filières stratégiques, une convention de partenariat a été signée le 13 octobre dernier avec la FIN, ce qui place la CCI du Morbihan comme partenaire privilégié de la Fédération et des entreprises du nautisme sur le territoire. Un plan d'actions est en cours de conception en collaboration avec la FIN. •

Modernisation de l’Ecole Hôtelière de Vannes

Un an de travaux a permis de rationaliser et de moderniser les locaux de cette école réputée qui met désormais les stagiaires dans des conditions équivalentes à celles qu’ils trouveront en entreprise. •

Mise en place d’une Licence Professionnelle…

…« Transformation et commercialisation de produits de la mer », CCI Formation s’est associé avec l’université de Caen afin de monter en collaboration ce programme professionnalisant. •

Lancement du portail et du guide de l’éco-construction

La CCI, au nom du réseau des CCI bretonnes, a piloté la conception et la réalisation d’un portail internet et d’un guide destinés aux maitres d’ouvrages et dirigeants d’entreprises afin de les sensibiliser et de les informer sur les intérêts de l’écoconstruction des bâtiments professionnels. •

La méthode EVAL’DIF reconnue au niveau national

Le trophée du meilleur produit a été attribué à « Eval’Diff » dans le cadre de CCI PRO, « Marché des méthodes et prestations » des CCI françaises. Eval’Diff permet de former les conseillers d'entreprises pour apporter une réponse neutre et confidentielle à la problématique des difficultés rencontrées par les entreprises. Développé depuis 2005 par la CCI du Morbihan, Eval Diff est aujourd’hui utilisée dans 35 CCI et organismes de développement économique.

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

13


LES CHIFFRES CLES 2010 • • • • • • • • • • • •

60 000 appels entrants sur notre plate-forme téléphonique 1 230 entreprises rencontrées par les conseillers pour des prestations de conseil 55 Réunions d’Information à la Création d’entreprise qui ont réuni 847 porteurs de projets. 2 000 appels et 500 visites auprès de l’Espace Entreprendre, dédié aux créateurs 253 entreprises en difficulté accompagnées, ce qui constitue d’ailleurs une baisse de l’activité de 30 % cette cellule par rapport à 2009 2 600 dirigeants et porteurs de projets, ont participé aux événements thématiques Plus de 1 000 formalités réalisées auprès de notre CFE par mois. 164 dossiers de financement réalisés pour un montant total d’investissements de 100 millions d’euros. 4 870 personnes formées par CCI Formation au titre de la formation continue 1 500 rendez vous d’affaires se sont tenus dans le cadre de la convention régionale des groupes PLATO qui avait lieu dans le Morbihan (écoles militaire de Saint Cyr Coëtquidan). 2 660 000 tonnes : c’est le trafic total du Port de Commerce de Lorient, ce qui représente une progression de 4,3 % par rapport à 2009. Le trafic passagers de l’Aéroport de Lorient Bretagne Sud s’établit à 176 723 passagers, soit une diminution de 5,87% par rapport à l’année 2009

Morbihan 2011 le territoire de vos projets DOSSIER DE PRESSE – Mercredi 9 février 2010

14


Morbihan 2011, le territoire de vos projets