Issuu on Google+

territoires

LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE BÉZIERS SAINT-PONS

Dossier

Hôtellerie de plein air Un secteur en plein boum grand angle Agde zoom Antolin délices portrait Mathieu Dossat

Bimestriel • Numéro 24 • juin 2 0 10

entreprises


Tourisme Si la météo n’est toujours pas au rendez-vous en ce début de haute saison d’été, elle n’en a pas pour autant contrarié les touristes, dont les réservations de séjours atteignent semble-t-il des records en 2010. Peut-être faut-il y voir le commencement d’une sortie de crise ? En tout état de cause, si la bonne fréquentation touristique se confirme cette année, elle va signifier des retombées économiques substantielles pour les professionnels et de nouvelles opportunités

d’emplois dans la période délicate que nous continuons de traverser. En pleine expansion actuellement, le secteur de l’hôtellerie de plein air témoigne d’un beau dynamisme et d’une réelle capacité d’adaptation : c’est un bel exemple de démarche collaborative entre professionnels mobilisés et c’est pourquoi nous y consacrons le dossier de ce numéro. Qu’il s’agisse de sa participation dans l’aéroport Béziers Cap d’Agde, dont le rôle de vecteur de flux touristiques est désormais largement démontré, de la reprise des liaisons Littoral-Hauts Cantons dont le succès ne se dément pas année après année, de l’accompagnement des professionnels du secteur dans les démarches Qualité, de sa contribution à la mise en valeur du label Qualité Hérault, la CCI de Béziers Saint-Pons demeurera, au cœur de l’été, un partenaire attentif et engagé du Tourisme de l’Ouest Hérault. Daniel Galy, président de la CCI Béziers - Saint-Pons

La CCI a lancé au mois de juin, l'édition 2010 des guides des commerces et services de Béziers et Pézenas, destinés à valoriser le commerce de proximité

sommaire I n s t a n t a n é s

news Pages 4 à 6 Z o o m

Antolin délices Le palais des glaces

Pages 12/13 F o c u s

Hôtellerie de plein air Un secteur en plein boum

Pages 8 à 11

P o r t r a i t

Mathieu Dossat Page 18 G r a n d

a n g l e

Agde Cap sur la modernité

Pages 14 à 16

entreprises

territoires

Le Magazine économique de la CCI de Béziers Saint-Pons

Directeur de la publication : Daniel Galy • Directeur de la rédaction : Bernard Mattivi Ont collaboré à ce numéro : Céline Cabaye, Olivier Nicolas Photos : Claude Gourmanel Mise en page agence AOC 04 67 49 22 83 - Imprimerie Maraval Saint-Pons 04 67 97 01 10 Dépôt légal juin 2010 - n° ISSN : 1777-7712 CCI de Béziers Saint-Pons • service Communication • 26, allées Paul Riquet • BP371 • 34504 Béziers Tél. 04 67 809 809 • Fax 0467 809 880

page 3

N°24 • juin 2010


Instantanés news

Les Tables gourmandes à l’ICF

Béziers, Agde et Pézenas

A l’occasion de la journée Portes Ouvertes de l’Institut Consulaire d e Fo r m a t i o n d e B é z i e r s , l e s Restaurateurs des Tables gourmandes du Languedoc et notamment leur président Patrick Olry sont venus à la rencontre des apprentis pour parler de leur futur métier. Pierre Augé alias “Petit Pierre” qui a participé au grand concours Top chef 2010 organisé par M6, était également au rendez-vous. Près de 400 visiteurs ont profité de cette journée pour découvrir les installations de l'ICF, s'informer sur les cursus proposés et découvrir le mode de formation par apprentissage.

Les guides du commerce et des services sont sortis !

New York et Chicago Le sommelier et le chef de cuisine de l’ICF Béziers se sont rendus courant juin à New York et Chicago pour faire la promotion des vins pays d’Oc IGP. Organisée par l’Interprofession des Vins Pays d’Oc IGP, cette opération visait à faire découvrir aux acheteurs américains, plus gros consommateurs de vin au monde, toute la richesse des vins pays d’Oc IGP en les associant aux saveurs du Languedoc-Roussillon.

Destinés à valoriser les enseignes et faciliter le parcours du consommateur, les guides 2010 des commerces et services d’Agde, Béziers et Pézenas sont sortis. Disponibles auprès de tous les services accueillant du public et chez les commerçants, ces guides permettront aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir toute la variété des commerces et services de Béziers, Agde et Pézenas.

C

onçus, édités et distribués par la CCI Béziers Saint-Pons, les guides des commerces et ser vices de Béziers, Agde et Pézenas ont vocation à présenter toute l’offre commerciale de ces deux villes. Agréables et pratiques, ils délivrent les coordonnées de chaque enseigne du secteur Commerce et services renseignées par catégorie et contiennent également un plan de ville et des infos utiles.

Pour la première fois cette année, la CCI est également partenaire de l’Indispensable, guide des commerces et services de la ville d’Agde. Edité par les éditions Ostraca, cette brochure, qui fête cette année ses 14 ans d’existence, présente également toute l’offre commerciale de cette commune. L’édition de ces guides s’inscrit dans une démarche globale d’accompagnement et de soutien du secteur commerce et services tout au long de l’année, en relation avec les associations de commerçants.

Baptême Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde 1992 était le parrain de la promotion 2008/2010 du Brevet Professionnel Sommelier de l’ICF. La cérémonie de parrainage a eu lieu lundi 31 mai 2010 en même temps qu’une dégustation des vins coups de cœur des apprentis. Implanté au centre du plus grand vignoble du monde, l’Institut Consulaire de Formation de la CCI Béziers Saint-Pons est l’un des quatre centres de formation en France à disposer d’une section sommellerie.

page 4

N°24 • juin 2010

Concours Participez aux Challenges du commerce a CCI Béziers Saint-Pons se prépare à organiser la Nuit du Commerce 2010. Ouvert à tous les professionnels des secteurs commerce et services de l’arrondissement, cet événement sera l’occasion de décerner les Challenges du commerce. Pour participer, inscrivezvous dès maintenant ! Organisée tous les deux ans, la Nuit du Commerce est une soirée événementielle destinée à mettre en lumière le dynamisme, la qualité et la diversité des professionnels du secteur commerce et services de l’Ouest Hérault. A l’occasion de cette nouvelle édition, qui aura lieu vendredi 29 octobre seront attribués les Challenges du commerce. Décernés par un jury de professionnels,

L

ces challenges récompenseront d’une part les associations de commerçants les plus dynamiques, d’autre part les entreprises relevant du commerce de détail et des services à la personne les plus performantes. Vous avez créé ou repris votre entreprise depuis plus de deux ans et moins de cinq ans ? Vous avez un parcours remarquable ? Votre commerce ou votre service fait appel à l’innovation ou aux technologies de l’information et de la communication ? Participez aux challenges du Commerce et devenez le challenger de l’année 2010. Les dossiers de candidature sont à retirer auprès du service commerce de la CCI, contact : 04 67 809 855, sabine.cabassut@beziers.cci.fr.


Du 2 au 4 novembre

Efficacité énergétique et éolien

Dionysud 2010, grand rendez-vous de la filière viti-vinicole et oléicole

72 élus et techniciens des collectivités territoriales ont participé à la journée organisée par le Club Energies 34 et le groupement Cémater. Objectif : sensibiliser ce public aux enjeux de l’énergie éolienne et de l’efficacité énergétique dans les bâtiments publics et privés. Les orientations prises par les collectivités territoriales en matière de politique environnementale ont un impact très important. Ce sont donc des partenaires essentiels du développement des actions menées par le Club Energies 34, co-animé par les CCI de Béziers, Sète et Montpellier, et Cémater. Après une matinée consacrée à l’énergie éolienne et animée par les plus grands acteurs de l’éolien (La Compagnie du Vent, EDF Energies Nouvelles, Vents d’Oc, JMB Energie), l’après-midi était consacrée à la maîtrise des dépenses d’énergie dans les bâtiments publics et à l’enjeu de la construction durable dans les projets immobiliers publics ou privés. La journée s’est clôturée par une visite de la Grotte de Clamouse, première grotte touristique en Europe intégralement équipée d’éclairage LED.

Seul salon régional des techniques vitivinicoles et oléicoles dans le Sud de la France en 2010, la Xe édition de Dionysud est un rendez-vous incontournable pour les professionnels des deux filières. achinisme, vinification, conditionnement, marketing, bio, export, irrigation, pépinières… Tout et tous ceux qui comptent dans l’univers de la vigne et de l’olive seront représentés à Dionysud 2010. Du 2 au 4 novembre 2010, au parc des expositions de Béziers, cette dixième édition se déroule au cœur du plus grand vignoble du monde en termes de surface, regroupant plus de 10 000 professionnels dans un rayon de cent kilomètres. Sur place, 10 000 m2 attendent les exposants et les visiteurs de tout le pourtour méditerranéen. Pour mémoire, la précédente édition, qui s’est déroulée en 2008, a accueilli 10 000 visiteurs, nombre certifié Expocert. Rendez-vous privilégié pour se rencontrer, échanger, découvrir, s’informer, comparer et vendre,

M

Dionysud 2010 conserve sa place de grand salon régional, le seul en 2010 dans le Sud de la France. Laboratoire d’idées, cette dixième édition abordera à l’occasion de grandes conférences animées par les meilleurs spécialistes des questions d’actualité et pertinentes sur l’avenir économique des filières viti-vini et oléicoles. Des espaces thématiques seront organisés en partenariat avec les différents syndicats de métier, institutions et interprofessions. Ils seront animés par des mini-conférences ainsi que des ateliers techniques. Compte-tenu du contexte économique difficile, la CCI Béziers Saint-Pons organisatrice a consenti un effort exceptionnel sur les tarifs. Plus de renseignements : parc des expositions de Béziers, 04 67 809 959, parcexpo@beziers.cci.fr

Export GAMMA : procédure douanière allégée ne centaine de participants a assisté mercredi 12 mai à la réunion organisée par la CCI Béziers Saint-Pons et la Direction Régionale des Douanes sur la nouvelle téléprocédure GAMMA, qui vise à simplifier les démarches administratives concernant l’export des vins et alcools.

U

GAMMA permet ainsi d’établir, de valider et d’imprimer si besoin les documents d’accompagnement, DAA et DSA. Cette “dématérialisation” des documents d’accompagnement permet d’être tenu informé plus rapidement de la bonne réception du produit par le destinataire, d’apporter plus facilement la preuve de son expédition, mais aussi de gagner du temps par le remplissage en ligne des formulaires. Obligatoire depuis le 1er avril pour recevoir des produits en provenance d'un autre Etat-membre de l'Union européenne, GAMMA deviendra également obligatoire au 1er janvier 2011

Filière bois

pour les expéditions de produits à destination d'autres Etats-membres de l'Union européenne. Les DAA papier seront remplacés par les documents dématérialisés pour ces échanges. La réunion organisée début mai a permis à la centaine de personnes présentes de découvrir cette nouvelle application en présence de Georges Friess, Directeur Régional des Douanes.

La CCI Béziers Saint-Pons a accueilli mercredi 19 mai l’assemblée générale constitutive de l’association Vivier bois Haut Languedoc. Initié par la Communauté de communes Montagne Haut Languedoc, très investie dans la structuration de l’amont de la filière bois sur les Hauts Cantons en relation étroite avec les acteurs de la filière du Massif Central, cette action consiste à créer un groupement d'entreprises qui développe un projet collaboratif innovant concernant un système de construction modulaire de bâtiment à ossature bois “Prêts à habiter”, à partir de bois local. La CCI apporte son soutien à cette opération et accompagne les entreprises dans la structuration de leur offre et l’animation de leur action collective.

page 5

N°24 • juin 2010


Instantanés news

achat-beziers.com L a C C I a o u ve r t c o u r a n t j u i n le site achat-beziers.com. Sous plateforme du portail achat-ouest herault.com qui recense tous les commerçants et prestataires de service de l’arrondissement, ce site permet grâce à un moteur de recherche fonctionnant par zones ou par produits d’avoir directement accès aux coordonnées du professionnel ou de l’enseigne recherché. Près de 30 sites vitrines et 200 produits sont déjà en ligne sur achat-beziers.com.

Pollution La CCI est par tenaire de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée et l’Agence de l’eau dans la réduction des pollutions dispersées sur le territoire communautaire. Après avoir dressé un état des lieux, cet accord doit permettre d’assurer une meilleure sécurité du stockage des substances toxiques et une meilleure valorisation des déchets dangereux des entreprises sur ce territoires. La CCI agit d'ores et déjà auprès du secteur de l'imprimerie à travers les diagnostics Imprim’Vert.

Patrimoine A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, qui auront lieu les samedi 18 et dimanche 19 septembre 2010, la CCI ouvrira pour la première fois les portes de l’hôtel consulaire au public. Au programme : découverte de l’histoire de la CCI de sa création en 1902 à aujourd’hui, visites guidées gratuites du Palais consulaire et mise en lumière de son ornementation à travers des artistes biterrois et régionaux (Injalbert, Magrou, Guiraud….). Cet événement est organisé sous l’égide de la Direction Régionale des Affaires Culturelles LanguedocRoussillon et en partenariat avec le service des affaires culturelles de Béziers.

page 6

N°24 • juin 2010

Dispositif PRESERVE Mieux prévenir les risques économiques et sociaux Avec l’appui du Conseil Régional, les CCI du Languedoc-Roussillon se mobilisent pour donner les moyens aux chefs d’entreprises de mieux anticiper leurs risques économiques et sociaux. i elle est arrivée plus tardivement dans le Languedoc-Roussillon qu’ailleurs, la crise n’a pas épargné le tissu économique régional. L’année 2009 a ainsi atteint le niveau record de 3 235 défaillances d’entreprises. Ce contexte économique n’a fait que rendre plus patente encore la nécessité de sensibiliser les entreprises à l’anticipation des multiples risques économiques qui peuvent affecter leur pérennité. Forte de leur rôle central dans la prévention et le traitement des difficultés d’entreprises et de leur proximité avec les chefs d’entreprise, les CCI souhaitent renforcer leur intervention en amont en améliorant leur rôle de décryptage, de mesure et d’analyse de la situation, de conseils et d’orientation. En partenariat avec le Conseil Régional, les CCI du Languedoc-Roussillon ont mis en place le dispositif PRESERVE (Prévention des Risques

S

Economiques et Sociaux et de Renforcement de la Viabilité des Entreprises) avec l’objectif de permettre une meilleure sauvegarde du tissu économique et notamment dans les périodes de crise économique marquée. Ce dispositif s’adresse plus particulièrement aux entreprises de plus de 10 salariés et de plus de 7 ans d’existence. Il s’appuie sur une veille périodique accrue sur la santé des entreprises cibles, un travail de sensibilisation au travers de réunions d’informations, d’ateliers et de conférences, ainsi que sur un accompagnement individuel des entreprises volontaires, permettant la mise en place de solutions adaptées aux difficultés rencontrées ou anticipées. Une première rencontre a ainsi été organisée le 17 juin à Béziers sur le thème de la gestion de la relation bancaire. Pour tous renseignements, contacter Olivier Coustenoble : 04 67 809 828, olivier.coustenoble@beziers.cci.fr

TIC CCI et Novae LR, partenaires pour développer l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication ardi 4 mai, à l’occasion d’une réunion d’information sur la sécurité informatique organisée par Novae à l’IUT de Béziers, la CCI a signé une convention de partenariat avec l’association Novae LR dans le but de développer l’usage des TIC dans les entreprises ouest-héraultaises. Par cette convention, la CCI s’engage à apporter un soutien technique et financier à l’association. Ce soutien comprend l’appui aux actions collectives de Novae LR auprès des PME/TPE de l’Ouest Hérault et la mise à disposition de ses compétences en matière de formation. La CCI mettra également à disposition des membres de Novae LR, le savoir-faire et l’expertise de ses conseillers spécialisés pour les accompagner dans leur projet de développement, besoins à l’export, contraintes environnementales, difficultés, leur

M

démarche d’innovation et leur recherche de financement. E n c o n t re p a r t i e , l’association Novae LR s’engage à être un relais opérationnel des opérations lancées et/ou suivies par la CCI. Cette convention est le prolongement d'un plan d'actions pluriannuel sur la thématique des TIC, initié par la CCI Béziers Saint-Pons, la Plate-Forme Technologique de l'Hérault et l'IUT en décembre 2007. Ce partenariat confirme la volonté de la CCI d’encourager l’action collective et de travailler en coordination totale avec les groupements d’entreprise.


focus dossier

Hôtellerie de plein air

Un secteur

Premier mode d’hébergement touristique en France, l’hôtellerie de plein air connaît depuis cinq ans un succès considérable. Le Biterrois, qui concentre une grande partie des établissements du département, en est le premier bénéficiaire. Structurés et dynamiques, les professionnels de ce secteur ont su faire évoluer leurs offres pour répondre aux attentes du public.

page 8

N°24 • juin 2010


rares à tirer profit de la crise. Les gens ont privilégié les destinations de proximité et des solutions d’hébergement moins onéreuses, déclare Jean Pioch, propriétaire du camping Pleine Mer à Vias plage et président de la commission tourisme de la CCI Béziers Saint-Pons.

Modernisme et confort

en plein boum

U

ne croissance multipliée par deux entre 2008 et 2009, quel secteur d’activité peut afficher une telle santé en cette période de troubles économiques ? Déjà prisée par la clientèle depuis les années 80, l’hôtellerie de plein air connaît ces dernières années un succès considérable. Le secteur a ainsi enregistré une hausse de +9% en nombre des touristes et +5% en nombre de nuitées l’an dernier. Forte d’un bon rapport qualité/prix et surfant sur un concept de simplicité, liberté, contact direct avec la nature et respect de l’environnement qui lui permet de répondre à toutes les demandes et à tous les budgets, l’hôtellerie de plein air est aujourd’hui le premier mode d ’ h é b e r g e m e n t c o m m e rc i a l i s é s u r l’Hexagone. Au-delà de l’engouement de la clientèle, le secteur a également été un des

Néanmoins, le terme de camping ne revêt plus tout à fait la même signification aujourd’hui. Rebaptisé hôtellerie de plein air, il offre désormais une solution d’hébergement de plus en plus confortable assortie d’une panoplie d’équipements et de services : piscines, tennis, jeux pour enfants... Les terrains nus où l’on venait stationner tentes et caravanes ont laissé place à d’agréables sites ombragés agrémentés de mobil-homes ou de résidences légères. Aujourd’hui, nos hébergements sont équipés de plusieurs chambres et sanitaires individuels, de climatiseur, machine à laver, lave-vaisselle et nous fournissons même les draps et les serviettes…, souligne Jean-Guy Amat, propriétaire du camping Le Sérignan plage et vice-président de la CCI Béziers SaintPons. Moderne et confortable, l’hôtellerie de plein air séduit de plus en plus la clientèle. Et plus l’offre est qualifiée, plus ça marche. Plus de 70% de la clientèle, a fortiori étrangère optent ainsi pour des campings 3 et 4 étoiles. De même, les structures qui proposent des activités culturelles et de loisirs ont connu les plus fortes hausses l’an dernier. Mais que de changements en si peu de temps ! C’est la force de notre profession d’avoir toujours su s’adapter aux attentes de la clientèle. De la tente canadienne à l’apparition du mobil home en passant par le caravaning, notre métier évolue en permanence, soulève Jean Pioch. Pourtant, la vitalité du secteur n’a pas toujours été au beau fixe. Après l’engouement des années 50, la sur-fréquentation et le sous-équipement ont joué contre ce type d’hébergement qui a peu à peu perdu son attractivité. Dans les années 70, au moment où l’activité était la plus creuse, la profession sait réagir. Elle investit massivement dans la modernisation de ses équipements et le fait savoir. Nous avons mené une campagne de communication à l’échelon national sur le thème : “Le camping a changé, changer pour le camping”. La presse

s’est intéressée à ce qui se passait chez nous et nous avons eu d’excellentes retombées, souligne Jean Pioch. Mais si le virage de la modernité a été aussi bien maîtrisé par les professionnels, c’est aussi parce que la profession est bien structurée et mène ses actions de manière collective. Dès la fin des années 50, les professionnels se fédèrent à l’échelon départemental au sein d’une structure associative, qui prend une envergure régionale à la fin des années 80. Devenue la Fédération de l’Hôtellerie de Plein Air Languedoc-Roussillon, celle-ci est chargée de représenter, défendre, développer la profession et informer et former les gestionnaires d’exploitation. Outre sa participation à la campagne de communication nationale, l’ensemble des professionnels a signé en mai 2006, une convention nationale organisant une filière de recyclage des résidences mobiles. Dans le même esprit, la profession a édité en janvier 2007 une charge paysagère des campings pour améliorer l’esthétique des logements locatifs et leur intégration paysagère. Le label Camping Qualité a également été mis en place et plus de 1 000 établissements sont d’ores et déjà labellisés en France. Plus récent, le label Clef Verte pour les campings qui respectent l’environnement, réunit déjà plus de 250 établissements.

Des investissements massifs Forte de ce dynamisme, la profession poursuit sa politique d’investissements massifs. Au cours des 10 dernières années, alors que le nombre de campings en LanguedocRoussillon a peu augmenté, leur catégorie a fortement évolué vers les catégories 3 et 4 étoiles. L’offre en résidences mobiles a augmenté de + 150% et les équipements ont doublé (le nombre de piscines a par exemple augmenté de +82% en 20 ans). Le ratio d’investissement dans notre profession est deux fois plus important que dans les autres secteurs d’activité, souligne Jean Pioch. Entièrement modernisées, équipées de nouvelles infrastructures et dotées de nouveaux services, ces exploitations sont aussi devenues plus complexes à gérer, d’où une montée en gamme des qualifications de

page 9

N°24 • juin 2010


focus dossier

Le nombre de piscines dans les campings a augmenté de + 82% en 20 ans

leur personnel. L’animateur qui était autrefois la personne la moins qualifiée est aujourd’hui un des plus gros salaires du camping, relève ainsi Jean-Guy Amat. Le besoin en personnel qualifié incite également les responsables à désaisonnaliser les emplois. Nous essayons de proposer des emplois multiples par exemple l’entretien des espaces verts durant l’hiver et l’animation l’été, poursuit le professionnel. L’offre en emplacements s’étant stabilisée, les possibilités de croissance dans la région sont menacées par la pression foncière. Aujourd’hui, si nous voulons offrir un meilleur service à notre clientèle, nous avons besoin d’espace, souligne Jean-Guy Amat, qui souhaite changer l’image de promiscuité aujourd’hui associée à l’hôtellerie de plein air. Mais face à des risques comme l’érosion du littoral, cette problématique s’annonce complexe.

Le développement du temps libre sans qu’il soit nécessairement accompagné d’un accroissement des ressources financières incite aussi à identifier des offres de vacances proches de chez soi et abordables. Cette approche de désaisonnalisation de la fréquentation touristique pourrait s’accompagner d’une nouvelle montée en gamme pour séduire une clientèle étrangère exigeante. L’enjeu pour la région LanguedocRoussillon et pour la France : conserver une place de leader face aux pays émergents qui rivalise de services et tarifs à bas prix. Si l’activité n’est pas délocalisable, le touriste, lui, l’est et peut choisir du jour au lendemain les pays d’Europe centrale et orientale qui pratiquent des tarifs très compétitifs ou ceux d’Europe du Sud où la course à la qualité et aux services bat son plein, soulève le viceprésident de la CCI. Pour complexifier le tout, l’avènement d’Internet renforce aussi la concurrence entre les différents établissements d’où la nécessité de mettre en place une vraie politique marketing.

doivent continuer à se renouveler pour

Un renouvellement perpétuel

la lisibilité de l’offre touristique et met en

S’ils surfent sur une vague porteuse, les professionnels de l’hôtellerie de plein air

travail explorés par la profession pour

répondre aux défis qui s’annoncent. L’enjeu pour la région est important. L’industrie touristique génère plus de 12 000 emplois par an dans l’Hérault et fait travailler un nombre très important d’entreprises du territoire dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie et des services. Cette activité représente 15 à 20% de l’économie du Biterrois. Sachant que 10 emplacements équivalent à 1 emploi, il est facile de prendre la mesure de l’enjeu. Via son implication dans le développement de l’aéroport Béziers Cap d’Agde, son rôle pour rééquilibrer la fréquentation touristique vers les hauts cantons à travers notamment les liaisons littoral hauts cantons, ou encore son observatoire économique, la CCI s’implique au quotidien dans l’accompagnement de ce secteur d’activité. Elle a d’ailleurs organisé récemment une réunion d’information sur la réforme du classement hôtelier qui renforcera encore place le classement cinq étoiles. L’innovation et la qualité sont donc les deux axes de poursuivre sa transformation.

Le LanguedocRoussillon leader L’extension de la fréquentation dans le nord du territoire (70% de la clientèle privilégient le littoral) et l’étalement de la saison touristique, avec l’engouement des clients étrangers de plus en plus nombreux à accéder à notre territoire via les lignes aériennes low cost au départ de l’aéroport Béziers Cap d’Agde notamment, sont sans doute des pistes de solutions. Aujourd'hui, tentes et caravanes ont laissé place à d'agréables mobil-homes équipés de lave-vaisselle, sanitaires individuels, machines à laver... page 10

N°24 • juin 2010


Liaisons littoral-Hauts Cantons Faire découvrir le Haut Languedoc à la clientèle touristique du littoral Depuis 2006, la CCI, en partenariat avec le Conseil général de l’Hérault, les communes du Haut Languedoc et les offices de tourisme du littoral propose chaque été à la clientèle balnéaire des excursions en bus d’une journée pour découvrir les richesses de l’arrière pays biterrois.

D

u 15 juin au 17 septembre, des bus se relaieront chaque semaine au départ des offices de tourisme participants Vias, Marseillan, Portiragnes, Valras et Sérignan. pour faire découvrir à la clientèle de ces stations touristiques du littoral les plus beaux sites du Haut Languedoc. Ces excursions sont commentées par un guide bilingue. Réalisés avec la contribution des communes participantes, quatre circuits sont proposés au public au prix de 6 euros la journée. Le tarif est volontairement bas pour être accessible et attractif pour tous les visiteurs. Initié en 2006 par la CCI Béziers Saint-Pons, la mise en place de ces liaisons Littoral-Hauts Cantons contribue à mieux répartir la fréquentation touristique sur le territoire. Les circuits proposés donne un bel échantillon des richesses naturelles et patrimoniales du Haut Languedoc sans oublier de mettre en avant le savoir-faire local via des dégustations de vin et de produits du terroir. Depuis deux ans, des professionnels proposent également des excursions en taxis ou minibus, organisées ou sur mesure, vers les Hauts Cantons. Les circuits proposés par l’opération liaisons littoral-Hauts Cantons :

Balade en Pays Minervois, tous les mercredis au départ des Offices de tourisme de Vias et Portiragnes avec visite de Minerve, ses fortifications, son château Cathare du 17e siècle, une halte à la cave coopérative en Minervois, puis la traversée de Capestang, sa

collégiale et son château des archevêques et enfin les sites patrimoniaux du Malpas et le Canal du Midi. Du littoral aux Gorges d’Héric, tous les mardis, au départ de l’office de tourisme de Marseillan avec visite du château féodal de Margon, son parc et son jardin à l’italienne, découverte de la station thermale de Lamalou-les-Bains, une pause à la fonderie de cloches d’Hérépian, une halte rafraîchissante aux Gorges d’Héric, suivie d’une dégustation au cœur du vignoble de Faugères. Du Saint-Ponais au Plateau des Lacs, tous les jeudis au départ des offices de tourisme de Valras et Sérignan avec visite de la Grotte de la Devèze, itinéraire de la route des lacs en passant par le col du Cabaretou, le col de la Bane et la forêt domaniale, une halte à Fraïsse-sur-Agoût, classé village fleuri puis la découverte de la cité médiévale de la Salvetat-sur-Agoût, ses spécialités gastronomiques et la base nautique du lac de la Raviège et enfin le Canal du Midi et les neuf écluses de Fonséranes de Pierre-Paul Riquet. Balade au cœur de la Vallée de l’Orb, tous les vendredis, découverte du Canal du Midi et des neuf écluses de Fonséranes, une halte à Roquebrun, son jardin botanique Méditerranéen, sa cave coopérative, puis la visite d’Olargues, le Pont du Diable, la montagne de la “Femme allongée” et pour finir une halte dégustation à la Maison des vins de Bédarieux.

page 11

N°24 • juin 2010


zoom entreprise

Reprise en 2008 par la société Avidoc, la société Antolin délices spécialisée dans la fabrication de glace artisanale a renoué dès 2009 avec la croissance. Forte du savoir-faire de ses salariés, de ses méthodes artisanales et de l’héritage laissé par les générations antérieures, la société ambitionne d’étendre sa distribution à l’ensemble du territoire national.

Antolin Quand ? 1916

création du magasin Antolin délices

80’s

reprise de l’enseigne par les enfants de M. Antolin et déménagement au site du Capiscol

2000

reprise de l’entreprise par les salariés

21 avril 2008

reprise de l’entreprise par la société Avidoc

Combien ? 12 1 200 000

salariés de litres : quantité maximale produite à ce jour

480 000

de litres : production 2008

700 000

de litres : production 2009

1 million

de litres : objectif de production 2010

1,8 million

page 12

N°24 • juin 2010

CA 2009

M

ix, foisonnement, texture, formulation… Les mots employés par Claude Larrigole pour parler de sa nouvelle activité n’évoquent pas à première vue l’univers de la crème glacée. Pourtant, c’est bien de glace dont il s’agit. Et pas n’importe laquelle puisque depuis 1916, les crèmes glacées et sorbets de la marque Antolin sont de véritables références pour le palais des gourmets et des gourmands. Nouveau directeur de cette société, Claude Larrigole est intarissable lorsqu’il aborde le sujet de sa nouvelle activité. Professeur de sport de formation, ce trentenaire dynamique a découvert un tout autre univers en devenant en 2008 le nouveau responsable de la société Antolin délices. Née du tour de main de M. Antolin, artisan glacier, cette société, qui était à l’origine un petit magasin de vente directe avec pignon sur la rue des Petits-Champs à Béziers, a développé en près d’un siècle d’existence un savoir-faire artisanal de grande qualité. Les glaces Antolin bénéficient d’une excellente renommée notamment dans la région, souligne Jean-Jacques Strub, dirigeant de la société Avidoc, nouveau

propriétaire d’Antolin délices depuis 2008. Spécialisée dans la distribution de produits alimentaires surgelés, la société Avidoc a rapidement vu l’intérêt de faire sienne cette entreprise. Cette gamme artisanale au goût reconnu et porteuse d’une belle image de marque est un véritable atout pour le distributeur, tant pour la commercialisation que pour le service rendu à la clientèle. Arrivée à la tête d’Antolin délices, la direction a impulsé une nouvelle dynamique. L’activité de commercialisation et de distribution a été transférée sur la société Avidoc dont c’est le cœur de métier et l’entreprise s’est recentrée sur son savoir-faire de fabrication. Ce transfert a permis de proposer une solution de reclassement à tous les salariés et la majorité a fait le choix de rester dans l’entreprise, informe le dirigeant. Outre ce travail de réorganisation, les nouveaux dirigeants ont investi dans la modernisation des ateliers. L’appareil de production est performant et nous avons une belle marge de manœuvre en termes de capacités de production, relève le directeur. Le vent a été porteur pour la société Antolin délices. Deux ans après sa reprise, l’entreprise


délices a déjà presque doublé sa production. Celle-ci est passée de 480 000 litres en 2008 à 700 000 l’année suivante, le cap pour 2010 étant fixé à un million. Nous avons recruté un responsable commercial pour le développement national et faire ainsi connaître la marque audelà des frontières du Languedoc-Roussillon. Aujourd’hui, nous couvrons les 2/3 du territoire, explique le directeur, qui vise une couverture nationale pour les prochaines années. Le retrait et la concentration de certaines marques industrielles a sans doute contribué à ce succès, mais ce qui fait la réussite d’Antolin, c’est avant tout la qualité et la régularité de sa production. Nos salariés ont un savoir-faire empirique de haute technicité. Ils ont entre douze et quinze ans d’ancienneté dans la structure et sont des spécialistes dans leur domaine. Ce savoir-faire est encadré depuis plusieurs années déjà par un responsable qualité pour démontrer et garantir une sécurité alimentaire irréprochable, confirme le directeur. Pour valoriser cette connaissance, le dirigeant a fait appel en août 2009 à un maître artisan glacier meilleur ouvrier de France. Je souhaitais identifier et cibler les principes fondamentaux de la formulation pour garantir le

Le palais des glaces même niveau de qualité et ainsi donner tous les outils nécessaires à notre responsable fabrication pour laisser libre cours à la création, élément déterminant de notre devenir, déclare le dirigeant. Après avoir remis à plat toute la gamme, et recalibré la formulation de chaque recette sur informatique, Antolin délices a mis sur le marché sa gamme 2010. Sur cette carte figurent plus de 120 parfums, des plus classiques - vanille, fraise, chocolat - aux plus originaux - glace au pain d’épices, au roquefort… Grâce à une augmentation de la teneur en fruit de 35 à 50%, les sorbets Antolin délices sont désormais labellisés Plein fruit. A l’écoute des goûts et tendances des consommateurs, les recettes concoctées par Antolin délices se renouvellent sans cesse. Véritable laboratoire de la glace, la société propose des cartes sur mesure à ses clients finaux. Nous proposons à notre clientèle un éventail de spécialités et nous l’aidons à personnaliser son offre. Pour les vendeurs, la glace Antolin est aussi une image de marque, elle leur permet de vendre un produit artisanal au goût naturel et de qualité, affirme le directeur.

L’intérêt de ce rapprochement vertical entre la société Avidoc et Antolin se trouve aussi dans les remontées d’infos en direct du terrain. Cela permet aux laborantins d’être très réactifs par rapport aux tendances du marché, note Claude Larrigole. Récemment labellisée Sud de France, la recette biterroise n’a pas fini de réjouir les papilles.

Qualité et régularité de production : les deux secrets de la recette Antolin page 13

N°24 • juin 2010


grand angle territoire

Agde Forte de sa station balnéaire qui figure parmi les plus grandes d’Europe, du riche héritage laissé par la civilisation grecque et de sa situation privilégiée entre Méditerranée, fleuve Hérault et Canal du Midi, Agde cultive de multiples atouts. Pour continuer à briller de mille feux, la perle noire de la Méditerranée maintient le cap sur la modernité.

page 14

N°24 • juin 2010


Cap sur la modernité leur arrivée sur le promontoire rocheux de la cité d’Agde vers 650/700 avant Jésus-Christ, les Grecs l’ont baptisé Agathé Thyché “la bonne fortune”. Fidèle à sa dénomination, la ville a tout d’abord été, jusqu’à la création du port de Sète, un des ports de commerce les plus importants de Méditerranée. Petite sœur de la grande Massilia, Agde expédiait et déchargeait des marchandises de tous horizons. Puis, quelques siècles plus tard, à nouveau gâtée par la fortune, Agde voit se construire sur son territoire alors essentiellement dédié à la pêche et la viticulture, la plus grande station balnéaire de France. Rapidement connue dans toute l’Europe, grâce notamment à son camp naturiste, la station d’une capacité d’accueil de 175 000 lits enregistre chaque année environ 15 millions de nuitées. Aux visiteurs qui viennent des quatre coins de l’Europe, Agde offre tous les plaisirs du soleil et de la mer mais sait aussi mettre en avant des offres plus ciblées. La ville a développé un

A

vrai savoir-faire dans la construction d’une offre sur mesure pour satisfaire à toutes les catégories et toutes les envies. Mais même un mastodonte du tourisme comme le Cap d’Agde doit veiller à se renouveler sans cesse pour ne pas perdre ses attraits. Agde qui fête cette année les quarante ans de sa station balnéaire, souhaite profiter de cette date anniversaire pour effectuer un sérieux coup de rajeunissement.

Un vrai défi pour cette commune où la station a été créée de toutes pièces par la mission Racine et financée en totalité par l’État. Un projet de requalification a été lancé pour permettre à la station du Cap d’Agde de répondre aux nouvelles attentes de la clientèle, mais aussi revitaliser le cœur de ville agathois et créer de grands équipements structurants comme l’ouverture prochaine du centre aquatique ou le projet de création d’un nouveau musée… Dans ce programme, le cœur de ville qui souffre d’un déficit de fréquentation n’est pas oublié. Un des axes de requalification concerne l’embellissement des rives de l’Hérault et l’installation de nouveaux pontons et places d’amarrage pour bateaux de plaisance à proximité des quais du centreville. Grâce à ces aménagements, la ville espère capter une partie de la clientèle de plus en plus nombreuse qui navigue sur l’Hérault et la diriger vers les commerces du centre-ville. Un travail a également été entrepris pour favoriser les échanges de clientèles du Cap d’Agde vers la cité d’Agde. Les activités de l’ancien syndicat d’initiative ont été reprises par l’Office Municipal de tourisme afin que les actions d’accueil et de promotion touristique de la ville intègrent davantage le centre historique. La cité d’Agde profite ainsi d’une visibilité sur tous les salons nationaux et internationaux auxquels participe le Cap d’Agde. Par ailleurs, un important travail a été initié par la communauté d’agglomération Hérault méditerranée et les professionnels concernés pour valoriser l’artisanat d’art. Partie prenante du projet de revitalisation du cœur historique, le Site des Métiers d’art qui devrait se reconcentrer sur les axes de passage du centre ancien contribue ainsi au projet de revitalisation du cœur historique. Dans la même dynamique, l’Agglo Hérault Méditerranée a signé en 2007 avec l’État un contrat urbain de cohésion sociale pour diverses actions dont la revitalisation du centre ancien.

page 15

N°24 • juin 2010


grand angle territoire

Des opérations de revitalisation du patrimoine ont également été lancées dans des hôtels particuliers et au château Laurens. L’effort devra être à la mesure de la situation difficile que connaissent aujourd’hui les professionnels du centre-ville. Le patrimoine est une carte maîtresse de la ville d’Agde. De sa place forte de port le plus important de la Méditerranée, Agde a hérité de nombreux témoignages du passé. Déjà mis en valeur par la création du musée de l’Ephèbe et musée agathois, ce patrimoine devrait trouver dans les années à venir un nouvel écrin à sa mesure avec la création d’un musée porteur d’une signature architecturale internationale. Seule ville grecque avec Marseille sur la Méditerranée française, Agde dispose de collections magnifiques comme un éphèbe grec, une des rares pièces hellénistiques découvertes dans l’Hérault. Malgré la manne du tourisme, la ville d’Agde reste une commune où le taux de chômage est élevé, d’où l’importance de développer d’autres pistes de développement économique. Sur ce plan, le développement de nouveaux parcs d’activité en adéquation avec l’évolution du trafic du port de Sète, c’est à dire des activités logistiques Import/Export est un des axes de travail. La Ville et la Communauté d’agglo veulent également apporter leur soutien à la viticulture au travers d’une véritable politique œnotouristique. Un club d’entreprises baptisé Route des vignerons et des pêcheurs, réunissant environ 150 professionnels (domaines, hébergeurs, sites touristiques) a été créé et une qualification de l’offre est en

cours sur la base des labels qualité déjà existants, tout en y associant une réflexion sur le patrimoine. L’extension de la fréquentation touristique aux ailes de saison peut aussi contribuer à la stabilité de l’emploi. Avec un pourcentage de temps plein compris entre 50 et 55% contre 63,9% pour l’ensemble des salariés du LanguedocRoussillon, Agde a intérêt plus que tout autre à miser sur la désaisonnalisation touristique. Pour ce faire, la piste explorée par la station est l’orientation de l’offre touristique vers le haut de gamme. La création prochaine d’un hôtel 4 étoiles à proximité de la station naturiste et le projet d’implantation de plusieurs établissements haut de gamme sur le site de l’île des loisirs contribuent à cette dynamique de positionnement haut de gamme. Le projet d’agrandissement du golf rejoint cette ambition. Avec une capacité de 27 trous, l’équipement comptera, une fois agrandi, parmi les plus belles infrastructures de la Méditerranée. Fort des liaisons régulières sur l’aéroport Béziers Cap d’Agde, dont la communauté d’agglo Hérault Méditerranée est aujourd’hui membre du syndicat mixte, une destination golfique pourrait être constituée avec la création du golf de Lavagnac, le golf de Saint-Thomas et celui de Lamalou. L’Ouest Hérault se donnerait alors la possibilité d’offrir aux passionnés du green de vrais atouts. Il reste donc encore de nombreux défis à la ville d’Agde pour remporter le match des décennies à venir et continuer à mériter son nom de “bonne fortune”.

Retrouvez tous les commerçants d'Agde, Grau d'Agde, Cap d'Agde et Tamarissière sur le site www.achat agde.com et dans le guide des éditions Ostraca "L'Indispensable". Disponible dans vos commerces, cette édition 2010 a été réalisée en partenariat avec la CCI Béziers Saint-Pons.

La CCI est partenaire du salon nautique du Cap d'Agde, qui se déroule chaque année à l'automne et réunit plusieurs milliers de visiteurs.

Combien ?

page 16

N°24 • juin 2010

21 293

habitants

50,8

km2 de superficie

42 820

logements

8 114

emplois


portrait acteur économique

Mathieu Dossat Dirigeant de Delta automatisme membre du Cluster Méditerranée Maintenance Innovation

S’unir pour réussir

J

eune chef d’entreprise dynamique, Mathieu Dossat dirige à 26 ans la société Delta automatisme. Spécialisée dans la création de process et solutions d’automatisme industriel, cette petite entreprise innovante, vient de créer avec trois autres entreprises biterroises Atechmin (hydraulique), Criballet (mécanique de précision), Sicma (chaudronnerie industrielle) - le Cluster Méditerranée maintenance innovation. Le premier mot qui vient à l’esprit en écoutant Mathieu Dossat parler de son entreprise est innovation. Ce jeune chef d’entreprise, qui a grandi en même temps que la société créée par son père Henri Dossat, se souvient encore du temps où Delta automatisme n’était qu’un simple atelier de câblage installé dans le garage de la maison familiale. Trempé dans le bain électronique depuis son enfance, Mathieu Dossat est admiratif lorsqu’il regarde le chemin accompli par son père. Delta automatisme emploie aujourd’hui une dizaine de salariés et est résolument tournée vers le développement de technologies de pointe. Grâce à notre technicité, nous avons mis en place des solutions de plus en plus innovantes, qui trouvent leur application dans tous les secteurs : l’industrie, mais aussi le traitement de l’eau ou encore la viticulture, relève le dirigeant. Mathieu Dossat arrive à la tête de la société dans un contexte économique sans doute moins porteur. Aujourd’hui, un chef d’entreprise se doit d’aller de l’avant. Pour nous, cela signifie se développer clairement vers l’innovation. C’est notre force pour nous démarquer. Pour appuyer cette dynamique, le responsable a choisi de

page 18

N°24 • juin 2010

s’associer avec trois autres chefs d’entreprise pour créer le Cluster Méditerranée Maintenance Innovation. Objectif : conforter leur positionnement face aux donneurs d’ordres locaux, prospecter à l’international et mettre en commun leurs compétences pour répondre à des appels d’offres de plus grande envergure. La force de ce cluster réside dans la complémentarité de ses membres. Concevoir, fabriquer, installer, maintenir, optimiser : nous sommes aujourd’hui en mesure de fournir des solutions clés en main à nos donneurs d’ordres, affirme Mathieu Dossat. Lorsque le Cluster planche sur un projet, ce n’est pas un bureau d’études qui fournit de la matière grise mais quatre, poursuit-il. Les entreprises du cluster ont également investi financièrement dans leur action. Nous avons réalisé une plaquette, un site internet et mis en place avec le soutien de la plate-forme technologique de l’Hérault, la CCI et l’IUT de Béziers un outil informatique collaboratif. Notre objectif est d’être aussi réactifs pour répondre aux appels d’offres que les grosses entreprises qui disposent d’un service dédié. La CCI nous a aussi beaucoup aidé en nous fournissant une aide juridique et en nous accompagnant dans la recherche de partenariats. Ce regroupement a déjà porté ses fruits. Le cluster a réalisé plusieurs opérations au sein de l’entreprise biterroise Cameron ou encore pour un centre de tri de la société Nicollin. La prochaine étape sera l’embauche d’un commercial pour prospecter à l’international. Passionné depuis tout jeune par l’électronique, Mathieu Dossat a trouvé un champ d’application à sa mesure. Il trouve même

l’occasion d’allier sa passion pour la technologie du son, encouragée par une formation en audiovisuel, et son travail. L’automatisme devient de plus en plus ludique, annonce-t-il. Ce passionné de guitare exprime ainsi sa créativité en créant des applications ludiques et “sympas” à piloter. Il envisage d’ailleurs de réaliser bientôt une extension de ses locaux et de doter son entreprise d’un centre de télémaintenance équipé d’un mur d’images. Une démarche innovante, une fois de plus.

Quand ? 1984

naissance

2006

arrivée dans l’entreprise Delta automatisme

2009

création du Cluster Méditerranée Maintenance Innovation

2010

reprise de la société Delta automatisme

Combien ? 4

entreprises membres du Cluster Méditerranée Maintenance Innovation (Criballet, Atechmin, Delta automatisme, Sicma)

45

emplois au sein du Cluster Méditerranée Maintenance Innovation

5 millions d'euros : CA annuel du Cluster


Numéro 24 - Juin 2010

[ agenda des élus

n Tribunal de commerce ] Le président Daniel Galy a participé vendredi 11 juin au congrès régional des Tribunaux de commerce au Palais des congrès de Béziers. Ce rendez-vous s’est déroulé en présence de Patrick Mathé, procureur de la République, Jean-Bertrand Drummen, président de la conférence générale des juges consulaires de France et Olivier Silvestre de Sacy, président du tribunal de commerce de Béziers. L’occasion de souligner la collaboration active entre les deux institutions, illustrée cette année encore par un échange d’informations et de services très poussé, permettant d’être au plus près des préoccupations des entreprises.

n Une BD sur les risques professionnels ] Partenaire depuis 2007 de la Maison du Travail Saisonnier de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée pour sensibiliser les chefs d’entreprise à la prévention des risques professionnels, la CCI Béziers Saint-Pons a apporté sa contribution à l’élaboration d’une bande dessinée sur ce sujet. Destiné à inciter les chefs d’entreprise à utiliser le Document Unique d’Evaluation des risques professionnels, cet ouvrage a été tiré à 5 000 exemplaires et adressé aux chefs d’entreprise de l’arrondissement concernés par l’emploi saisonnier. A travers son service hygiène et sécurité, la CCI Béziers a fourni son soutien technique, logistique et financier à cette opération.

Retrouver le chemin de la croissance

D

ans un contexte de crise internationale, la CCI de Béziers Saint-Pons s’est attachée à proposer le soutien le plus utile aux entreprises locales. En relation avec les services de l’Etat et ses partenaires institutionnels, elle s’est mobilisée depuis 18 mois pour aider les professionnels à faire face : rencontres, diagnostics, orientation vers les différents dispositifs d’accompagnement, recherche de solutions de financement… tous les leviers possibles ont été actionnés à chaque fois que cela était nécessaire. Désignée tiers médiateur de confiance dans le cadre de la politique de relance de l’Etat, la CCI de Béziers Saint-Pons a également réalisé un premier traitement des dossiers de médiation bancaire destiné au Médiateur de la République. Plus de 150 entreprises ont pu bénéficier de cette mesure sur notre arrondissement et nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir participé à sauvegarder certaines entreprises. Enfin, soucieux de maintenir une proximité utile avec les chefs d’entreprises et les Elus locaux et, conformément à leur engagement, les élus consulaires sont régulièrement allés à la rencontre des ressortissants sur l’ensemble du territoire, afin de prendre en compte la

situation de l’économie locale, les inquiétudes et les attentes liées à la crise et de s’en faire l’écho auprès des pouvoirs publics. Si toutes ces mesures n’ont pas toujours permis d’éviter la disparition de certaines entreprises, elles auront toutefois contribué à soutenir l’activité de nos PME/PMI et à préserver notre tissu économique. Et cette situation difficile aura permis de tirer des enseignements, comme notamment la nécessité d’inciter les acteurs économiques à mieux anticiper leurs difficultés. C’est pourquoi à son niveau, la CCI de Béziers Saint-Pons a choisi de rejoindre le dispositif “Préserve” qui, animé par les 9 CCI du Languedoc-Roussillon, doit favoriser la prévention des difficultés conjoncturelles, des risques économiques et sociaux et proposer aux professionnels des solutions adaptées assorties d’aides financières. Au final, si notre tissu économique a été fragilisé, nos TPE/PME ont probablement mieux résisté qu’ailleurs, grâce au rapprochement et à la mise en commun des compétences de nombreux acteurs publics. C’est un autre enseignement à tirer, qui doit servir de socle au difficile travail qui nous attend désormais : celui qui doit aider nos entreprises à retrouver le chemin de la croissance. Daniel Galy Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Béziers Saint-Pons


RENCONTRE CCI-ENTREPRISES La CCI rencontre les entreprises à Valras

n

n

Vice-président de la CCI Béziers Saint-Pons Direct ]

Direct ]

En tant que Vice-président de la Fédération départermentale du bâtiment, pouvez-vous nous dire comment se porte le secteur du BTP aujourd’hui ?

Quelles sont les répercussions en termes d’emploi ?

Le secteur du BTP a été lourdement touché pendant la crise, comment s’en sortent les entreprises ? Le secteur des travaux publics a été davantage touché que celui du bâtiment. Les entreprises ont subi une forte baisse de leurs carnets de commande dès le second semestre de 2008, qui s’est accentuée au début de l’année 2009. Dans l’Ouest Hérault, les entreprises ont dans l’ensemble bien résisté en puisant dans leurs réserves et en réduisant leurs frais mais il ne faudrait pas que ce contexte dure trop longtemps.

Commerçants Non Sédentaires ]

La CCI a apporté son soutien technique et financier au Syndicat des commerçants non sédentaires pour la réalisation d’un plan de localisation des marchés de l’Ouest Hérault. Ce plan est distribué à 150 000 exemplaires pour permettre aux visiteurs de connaître les horaires et lieux des différents marchés.

ROLAND ABELLO

Direct ]

a g e n d a … des élus

Les élus et les équipes de la CCI de Béziers SaintPons ont rencontré lundi 7 juin les chefs d'entreprise du territoire de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée. Ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre des rencontres décentralisées mises en place par la CCI afin de mieux prendre en compte les attentes et problématiques des entreprises de son territoire, dans un contexte économique difficile. Cette rencontre s’est déroulée en présence de Guy Combes, maire de Valras, de Jean-Michel Du Plaa, conseiller général, Philippe Rougeot, vice-président de la CABEM et maire de Boujan, des présidents des associations de commerçants de Valras et Sérignan et des maires de Lieuran, Sauvian, Sérignan, Servian, Villeneuve-les-Béziers. Ce rendez-vous a permis des échanges d’un vif intérêt sur les actions de la CCI et les attentes des entreprises du secteur. L’adjudant chef Philippe Roméro était également présent pour présenter le dispositif mis en place avec la CCI de Béziers pour prévenir les infractions dans les commerces et locaux professionnels. La CCI a par ailleurs organisé des rencontres à SaintPons de Thomières lundi 12 avril et à Nissan-lezEnsérune lundi 10 mai. La prochaine rencontre aura lieu à la rentrée, et avec les entreprises de la ville de Béziers.

On ne peut pas s’aventurer à parler de reprise car personne ne sait véritablement combien de temps les effets de la crise économique vont perdurer, mais il semblerait que le marché, aussi bien public que privé, connaisse un léger frémissement. Depuis le début de l’année, le nombre d’appels d’offre émanant des collectivités est en légère augmentation et les entreprises ont recommencé à investir un peu.

[

Le marché de l’intérim a été durement touché puisque les entreprises ont très fortement limité leur demande. Par contre, à ma connaissance, peu d’entreprises ont licencié. Dans le secteur du BTP, la main d’œuvre de qualité est précieuse. Les patrons ont donc tout fait pour garder leurs salariés.

Activité commerciale ]

Le soutien aux animations susceptibles de dynamiser l’activité commerciale est une des préoccupations de la CCI Béziers Saint-Pons. La CCI a ainsi apporté récemment son soutien financier à l’union des professionnels du Saint-Ponais, à l’association des Commerçants, artisans et professions libérales de Lamalou-les-Bains et à l’office de tourisme des monts de l’Espinouse pour la réalisation de leurs actions visant des retombées directes auprès des commerçants locaux. La CCI est par ailleurs partenaire de la fête des Caritats, grand événement historique organisé par la Ville de Béziers ainsi que “Agde au fil du temps”, grand spectacle sur l’histoire de la ville.

n Soutien ] La CCI a apporté sa contribution à la grande opération de solidarité organisée début mai par le Lions Club Béziers Paul Riquet en mettant le parc des expositions à disposition des membres de l’association. Toute la journée des baptêmes d’hélicoptère ont été organisés en partenariat avec la société Sud Est Hélicoptère. Les fonds récoltés ont été reversés au profit des malades d’Alzheimer. La CCI a par ailleurs accordé un soutien financier au GEFLUC , Groupement d’entreprises reconnu d’utilité publique, qui s’est donnée pour mission de lutter contre la maladie cancéreuse avec et dans les entreprises.

Direct ] Comment envisagez-vous l’avenir du secteur sur l’arrondissement ? La croissance démographique exceptionnelle que connaît l’Ouest Hérault est un vrai plus pour la profession. Le développement de l’aéroport Béziers Cap d’Agde, le raccordement de l’A9/A75 donnent de nouveaux atouts à notre territoire pour se développer. L’Ouest Hérault est appelé à devenir de plus en plus attractif pour les hommes comme pour les entreprises, ce qui aura des répercussions positives sur l’activité économique en général et le BTP en particulier.

La lettre des élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Béziers - Saint Pons 26, allées Paul Riquet BP 371 - 34504 Béziers Cedex Tél. 04 67 809 809 - Fax 04 67 809 810 Directeur de publication, Daniel Galy Mise en page, agence AOC Imprimerie, Maraval, Saint Pons de Thomières Dépôt légal juin 2010 ISSN 1777-053X

N°24 - juin 2010


Entreprises et Territoires 24 - juin 2010