Page 1

Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:10 Page1

territoires

LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE BÉZIERS SAINT-PONS

dossier

AMÉNAGEMENT un territoire en marche

zoom ESAT de Montflourès

grand angle Le Saint-Chinianais

portrait Max Jouves

Bimestriel • Numéro 18 • Avril 2009

entreprises


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:10 Page2


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:11 Page3

Intérêt général Après plusieurs mois de travail, la constitution du syndicat mixte de l’aéroport Béziers Cap d’Agde en Languedoc est dans la dernière ligne droite. Après les votes favorables de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée le 2 février dernier et celui du conseil municipal de Maraussan le 10 mars, venant confirmer la participation de La Domitienne, le tour de table des partenaires historiques est désormais réalisé, avec la CCI de Béziers Saint-Pons et la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée. Si les discussions ont été intenses, ce qui paraît normal au regard de l’enjeu, la création de cette structure commune de gestion est la preuve incontestable de la capacité des acteurs institutionnels à s’entendre et à se fédérer autour de projets structurants, dans l’intérêt du territoire. Qu’il s’agisse du haut débit, de la LGV Nîmes/Perpignan, d’une gare TGV à Béziers, de l’arrivée de l’A75, du port sec de Barcelone,

du SCOT ou encore de l’aéroport Béziers Cap d’Agde - le dossier de ce numéro leur est entièrement consacré -, la définition d’une vision commune du développement économique, bien au-delà des enjeux partisans, est la seule voie possible pour installer durablement le Grand Biterrois sur la voie de la modernité et de la croissance.

Le président Daniel Galy aux côtés du sous-préfet, des élus et partenaires, lors de l’inauguration de la Foire 2009

sommaire I n s t a n t a n é s

news Pages 4 à 6 Z o o m

ESAT de Montflourès : travail solidaire

Pages 12/13 F o c u s

Aménagement : de nouveaux atouts pour le territoire

Pages 8 à 11

P o r t r a i t

Max Jouves Page 18 G r a n d

a n g l e

Le Saint-Chinianais dans le secret des capitelles

Pages 14 à 16

entreprises

territoires

Le Magazine économique de la CCI de Béziers Saint-Pons

Directeur de la publication : Daniel Galy • Directeur de la rédaction : Pascal Pintre Ont collaboré à ce numéro : Céline Cabaye, Olivier Nicolas Photos : Claude Gourmanel Mise en page agence AOC 04 67 49 22 83 - Imprimerie Maraval Saint-Pons 04 67 97 01 10 Dépôt légal avril 2009 - n° ISSN : 1777-7712 CCI de Béziers Saint-Pons • service Communication • 26, allées Paul Riquet • BP371 • 34504 Béziers Tél. 04 67 809 809 • Fax 04 67 809 880

page 3

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:11 Page4

Instantanés news

Salon Export à Chicago Aux côtés d’Interoc et d’Ubifrance, la CCI accompagne des vignerons et producteurs locaux au World Wine Meetings America, grand rendez-vous export des vins et spiritueux européens aux Etats-Unis, qui aura lieu les 17, 18 et 19 avril prochains, à Chicago. Au service des viticulteurs pour le conseil, l'information et le développement à l'international, la CCI de Béziers Saint-Pons a mené cette opération de promotion des entreprises en concertation avec le réseau des Chambres Consulaires Françaises à l'étranger et notamment la Chambre de Commerce Française de Chicago.

Développement Promouvoir l'utilisation des TIC dans l'entreprise Pour inciter les entreprises de l'Ouest Hérault à saisir les nouvelles opportunités offertes par l'arrivée de l'Internet haut débit sur le territoire (voir ci-dessous), la Chambre de Commerce et d’Industrie Béziers Saint-Pons, la Plate-forme Technologique de l’Hérault et l’IUT de Béziers mutualisent leurs compétences au service des entreprises.

Prix TPE : 7e édition La 7e édition du prix de la TPE (Très Petite Entreprise) se prépare. Toutes les entreprises de moins de dix salariés et de plus d’un an d’existence peuvent participer quelle que soit leur activité. 4 trophées sont en jeu : “Être”, qui récompense le parcours du chef d’entreprise (1 000 euros), “Faire”, qui salue la qualité du produit, du savoir-faire ou du service (1 000 euros) et “Piloter”, pour la gestion et l’organisation (1 000 euros) ainsi que le prix “d'Excellence”, prix TPE (2 000 euros). Après une phase d'audit, les lauréats de l’Ouest Hérault se verront remettre leur prix courant octobre. La remise des prix départementale aura lieu en novembre à Montpellier. Les dossiers de candidature doivent être adressés avant le 15 juin à : contact prix TPE, CCI de Béziers Saint-Pons, 04 67 809 828. Plus d'infos sur www.prix-tpe.fr

Face Hérault Partenaire du club d'entreprises Face Hérault, qui s'est fixé pour mission de favoriser le recrutement de jeunes en situation d'exclusion, la CCI de Béziers organise un petit-déjeuner d'information sur ce dispositif mardi 28 avril, de 8h30 à 10h30, à l'hôtel consulaire. Créé à l'initiative de la Fondation Agir Contre l'Exclusion et du Département de l'Hérault, Face Hérault rassemble aujourd'hui 200 entreprises locales, convaincues de l'intérêt d'un engagement social et solidaire.

page 4

N°18 • avril 09

D

u simple logiciel de facturation jusqu'à l'utilisation de solutions technologiques innovantes, les TIC sont synonymes d'efficacité et de compétitivité dans le monde d'aujourd'hui. Sensibiliser les acteurs économiques aux bénéfices de leur utilisation au sein de l'entreprise : tel est le défi que se sont lancés la chambre de Commerce et d'Industrie, la Plate-forme Technologique de l'Hérault et l'IUT de Béziers. Pour mener à bien cette mission, un plan d'actions pluriannuel a été élaboré. Piloté par le chef de projet NTIC au sein de la CCI de Béziers Saint-Pons, celui-ci prévoit des réunions d'information, du conseil et de l'accompagnement personnalisé (diagnostic de situation, orientation vers les prestataires, suivi de projet, mise à disposition de matériel) ainsi que l'accès au centre de ressources numériques Agoratech 2. En complément de cette démarche, la CCI de Béziers Saint-Pons pourra proposer aux entreprises qui le souhaitent d’accéder au dispositif Passeport pour l'économie numérique. En suivant des formations, les entreprises participantes pourront obtenir des offres commerciales, préférentielles

sur l'achat de matériel TIC. Les TPE de moins de 2 ans bénéficieront de crédits-bail sans caution pour la location de matériel. L'objectif de ce plan d'action est de mettre à profit les compétences et le savoir-faire de chacun des partenaires pour trouver la solution la mieux adaptée à chaque entreprise. Information, suivi de projet, formation : le chef d'entreprise se voit offrir un dispositif d’accompagnement complet, basé sur les compétences d'enseignants chercheurs spécialisés en software et hardware et de conseillers technologiques. Un bon moyen pour y voir plus clair dans la jungle des nouvelles technologies de l'information et de la communication et de ne pas se tromper dans le choix de son orientation technologique. Le dispositif sera présenté, courant avril, aux entreprises concernées et à la presse. CCI Béziers Saint-Pons : Erick Ménivale 04 67 809 851 / 06 22 00 88 68 erick.menivale@beziers.cci.fr PFT 34 : Georges Anouilh 04 67 35 21 10 / 06 75 49 59 18 pft34.beziers@wanadoo.fr

Le très haut débit à portée de clic Le chantier de l'arrivée du haut débit dans le département et notamment sur le Grand Biterrois avance à grands pas. Jeudi 5 mars, la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée, la Chambre de Commerce et d'Industrie Béziers Saint-Pons et le Medef Béziers Littoral Ouest Hérault ont convié les chefs d'entreprise du territoire à une réunion d'information sur l'arrivée du haut débit dans l'Ouest Hérault. Ce rendez-vous a permis de faire le point sur l'avancement du schéma directeur numérique qui devrait permettre, grâce à une interconnexion entre le réseau numérique du Département de l’Hérault et celui de Béziers Méditerranée, d'équiper les 13 parcs d'activité économique gérés par la Communauté d’agglomération de Béziers en très haut débit d'ici 2010 (lire aussi page 10).


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:11 Page5

Soutien à l’économie Un numéro vert pour les entreprises en difficulté En complément du dispositif de soutien déjà mis en place à l'attention des entreprises confrontées à des difficultés de financement liées à la crise, la CCI de Béziers Saint-Pons met en place un numéro vert pour faciliter la bonne orientation et le premier traitement des demandes de soutien, en tant que Tiers confiance médiateur, en relais de la Préfecture de l’Hérault.

S

i l’Ouest Hérault et la région LanguedocRoussillon ont connu en 2008 un effet d'amortisseur par rapport à la crise, du fait de la croissance démographique du territoire, le début de l’année 2009 montre une augmentation du nombre d’entreprises en difficulté. Devant l'enjeu que représente la poursuite de leur activité, tant sur le plan économique qu’au niveau des emplois en jeu, la CCI a mis en place, à l’instar d’autres acteurs institutionnels, un dispositif d'accompagnement spécifique - réunions décentralisées sur l'ensemble du territoire, aide à la constitution de dossier de médiation de crédit, orientation des demandes vers les acteurs appropriés, participation

au dispositif de veille et d’évaluation mis en place par la Sous-Préfecture de Béziers - auquel il faut désormais ajouter un numéro vert : 0 800 500 130. Gratuit et accessible du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h, ce service permettra de répondre aux appels des entreprises, immatriculées au RCS, rencontrant ce type de problématique. Mis en place avec le soutien de la Trésorerie générale, Oséo, la Banque de France, la DRIRE, la DRCE, les chambres consulaires et les syndicats professionnels, ce dispositif de soutien à l’économie permet aux entreprises en difficulté de faire appel à un médiateur du crédit pour faciliter le financement tant de projets de développement que de difficultés en cas de gestion.

Proffer LR Vers la création d'un opérateur de proximité

A

lors que la desserte de wagons isolés n’est que partiellement assurée depuis plusieurs mois, l’association Proffer LR a présenté aux acteurs économiques et institutionnels concernés (Etat, Région, Fret SNCF, RFF et l’ensemble des entreprises touchées), mardi 31 mars, dans les locaux de la CCI de Béziers, le rendu de l’étude sur le potentiel du Fret en Languedoc-Roussillon, en vue d’aboutir à la mise en place d’un Opérateur ferroviaire de proximité. Après un premier appel d’offres infructueux pour la mise en place d’un Opérateur Ferroviaire de Proximité, la Région Languedoc-Roussillon, Translog, la DRIRE et l'association Proffer LR ont décidé de lancer et de financer une étude afin de connaître précisément le périmètre d’intervention d’un éventuel opérateur. Réalisée sous maîtrise d'ouvrage de l'Association des Professionnels du Transport et de la Logistique du Languedoc-Roussillon dans le cadre du contrat de filière transport logistique, l’étude confirme l’existence d’un véritable potentiel de développement du fret ferroviaire en Languedoc-Roussillon.

Foire exposition de Béziers 2009 50 000, c'est le nombre de visiteurs qui se sont rendus à la foire exposition de Béziers, qui a eu lieu du 7 au 15 mars dernier, au Parc des expositions. Animations, jeux concours, qualité et diversité des exposants, ambiance conviviale... ont été les clés de cette réussite. Le secteur des énergies renouvelables, invité d'honneur de cette foire 2009, était particulièrement bien représenté tout comme l’Aéroclub de Béziers Cap d’Agde, partenaire de cette 25e édition, qui a permis de se familiariser avec le monde de l’aéronautique. Le tirage du grand jeu concours a permis à un visiteur de repartir au volant d'une voiture Kya Rio Crdi, dont les clés ont été remises lundi 23 mars devant la CCI de Béziers Saint-Pons. Une réunion bilan sera prochainement organisée afin de recueillir, comme chaque année, le sentiment des exposants. Toute l’équipe du Parc des expositions est désormais mobilisée sur l’organisation du salon de l’Habitat, de l’immobilier et des Produits du terroir Automnalis 2009, qui se tiendra les 20, 21 et 22 novembre.

Guide des commerces de Béziers et Pézenas Les deux nouvelles éditions des guides des commerces et prestataires de service des centres villes de Béziers et Pézenas sortiront courant avril. Nouveau look et nouvelle dynamique pour ces deux éditions, qui ont en commun de tout faire pour faciliter le parcours des consommateurs, valoriser les commerçants et contribuer au dynamisme et à la vitalité économique des centres de ville. Edités, offerts et diffusés par la CCI de Béziers Saint-Pons, ces guides sont réalisés en partenariat avec les associations de commerçants. Ils seront mis à la disposition des commerçants et prestataires des centres villes, qui pourront les offrir à leur clientèle.

Elle aboutit également à la nécessité de créer un ou deux opérateurs ferroviaires de proximité pour desservir les territoires de Béziers/Sète/Narbonne/ Port-La-Nouvelle d’une part et de Nîmes/Est Gardois d’autre part. L’association Proffer LR va désormais engager des discussions avec l’ensemble des acteurs économiques et institutionnels concernés en vue d’envisager la création d’un Opérateur ferroviaire de proximité, plus que jamais possible après le rendu de l’étude et la confirmation de l’existence d’un potentiel.

page 5

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:11 Page6

Instantanés news

Club Energies 34 86 entreprises ont participé à la réunion du club Energies 34 qui s'est déroulée jeudi 5 mars, au stade de la Méditerranée. Le thème de cette rencontre était “les installations photovoltaïques < à 36 kVA”. Le club Energies 34 a profité de cette rencontre pour présenter le lancement d'une étude destinée à dresser un état des lieux de l’activité sur le territoire, connaître les besoins des entreprises et mettre en place des actions collectives pour y répondre. Un questionnaire sera également adressé à toutes les entreprises concernées. Plus d'infos auprès de Marie Mourlhou, chargée de mission Environnement - CCI de Béziers Saint Pons - 04 67 809 856 marie.mourlhou@beziers.cci.fr

Formation/apprentissage Journée portes ouvertes à l'ICF Mercredi 13 mai 2009, à l'occasion de la semaine régionale de l'apprentissage, l'Institut Consulaire de Formation ouvre ses portes au public pour faire découvrir l'éventail des formations proposées et leurs débouchés ainsi que les spécificités de la formation par alternance. Cette journée portes ouvertes s'inscrit dans la continuité des actions menées par l'ICF Béziers pour permettre aux jeunes de découvrir ses filières et installations. Tous les mercredis après-midi, les responsables pédagogiques et les conseillers formation accueillent les jeunes en recherche de cursus pour une demi-journée de découverte de l’apprentissage et une présentation détaillée des formations disponibles à l’ICF Béziers.

Forum de la création/reprise 520 visiteurs se sont rendus jeudi 19 mars au 7e forum de la Création/ Reprise d'entreprise co-organisé par la CCI et la Maison de l'emploi du Grand Biterrois. Cette fréquentation record atteste de l'intérêt de cette manifestation inscrite dans le cadre de l'accompagnement à la création/ reprise réalisé tout au long de l'année par la CCI. Retrouvez toutes les prestations et contacts des interlocuteurs du forum dans le Guide de la création/reprise en Ouest Hérault, disponible tout au long de l'année à l'hôtel consulaire, à la Maison de l'emploi ainsi que dans tous les lieux d'accueil des créateurs/repreneurs. Contact : 04 67 809 822

Les Frères Cox et Lavagnac L a r é d a c t i o n d ' E n t re p r i s e s e t Territoires tient à apporter une précision concernant l'article paru dans la rubrique Zoom du dernier magazine. Le projet de Lavagnac, qui comprend la réalisation d'un golf international, de 660 résidences de tourisme, d'un centre de bien-être et d'un hôtel de 70 suites est bien réalisé par les frères Cox. La société “Leasure and land”, qui est totalement indépendante du groupe des frères Cox, a uniquement joué le rôle d'agent immobilier pour la vente du château et n’est désormais plus associée au projet.

page 6

N°18 • avril 09

vec près de 1800 apprentis, stagiaires et entreprises accueillis chaque année, l'Institut Consulaire de Formation de Béziers est un acteur incontournable de la formation par l’alternance sur l'Ouest Hérault. Avant la période des inscriptions, qui débutera courant juin, l'ICF propose mercredi 13 mai, une journée portes ouvertes pour permettre à tous les jeunes du Languedoc-Roussillon ainsi qu'à leurs parents et aux chefs d'entreprise, de découvrir le centre de formation de la CCI de Béziers et l'éventail des formations qu'il propose, de même que le dispositif de formation par alternance.

A

Outre la visite des installations et des démonstrations techniques sur les métiers auxquels prépare l'ICF, la journée ciblera plus particulièrement l'orientation des futurs apprentis grâce à la présence de responsables pédagogiques et de responsables Ressources Humaines de grandes entreprises. Un atelier “Rédaction de Curriculum Vitae” sera également proposé pour faciliter la recherche d'entreprise.

L'apprentissage s'adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, qui souhaitent bénéficier d'une formation à la fois théorique et pratique, grâce à l'alternance. D’une durée de deux ans, il permet de bénéficier d'une formation professionnalisante tout en étant rémunéré. L'employeur peut bénéficier quant à lui de l'exonération de l'ensemble des cotisations patronales et salariales s'il est inscrit au registre des métiers ou s'il occupe 10 salariés au plus (apprenti non compris). L'apprentissage constitue l'un des deux volets de formation de l'ICF, qui propose aussi de la formation continue. Du CAP au BTS, l'ICF dispense 50 diplômes dans 25 métiers regroupés autour des filières hôtellerie/restauration, commerce/services, automobile/industrie. Cette année, dans le cadre de la réforme des bacs pro, l'institut proposera ce cursus en trois ans aux jeunes non diplômés, sauf pour la section hôtellerie. 150 enseignants issus du monde professionnel veillent à la qualité de l'enseignement, tous secteurs d'activités confondus. Plus d'infos sur www.icf-beziers.fr

Concours Les apprentis de l'Institut Consulaire de Formation se sont particulièrement illustrés ces derniers mois dans le cadre de différents concours. Ludwig Sulot, 2e année de BTS Négociation et Relation Clientèle (entreprise aluminium Bois conception), Benjamin Giroux, en Certificat de Qualitification Professionnelle vendeur automobile (entreprise Tressol) et Cyril Boyer, 2e année de BTS NRC (entreprise Sanigres), tous trois apprentis, sont arrivés en demi-finale des Négociales, qui ont eu lieu mardi 3 mars dernier au Palais des Congrès de Béziers. Tous trois participaient à la finale fin mars à Nancy. Cyril Raffanel, apprenti de la section bac pro maintenance véhicules industriels (entreprise Dietrich Sud SAS) est sorti 1er de la sélection régionale des Olympiades des métiers et a défendu les couleurs régionales lors de la finale nationale, à Lille le 7 février dernier : il s’est classé 12e français. Enfin Julie Doherty, en BTS hôtellerie restauration (brasserie Le France de Perpignan), a été sélectionnée pour participer à la finale du concours des jeunes professionnels du café, à Nice les 1er et 2 avril.


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:11 Page7


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:11 Page8

focus dossier

Aménagement

de nouveaux atouts pou

LGV, nœud autoroutier, développement de l'aéroport, très haut débit, port sec… Déjà engagés ou à venir, de nombreux projets structurants traduisent la dynamique de développement territorial désormais à l’œuvre sur le Grand Biterrois. Mieux desservi et plus attractif, l'Ouest Hérault offre des opportunités et des conditions d’installation de plus en plus compétitives pour les entreprises locales ou souhaitant s’installer.

page 8

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:12 Page9

Nord de l’Europe, la densification du réseau autoroutier avec le raccordement de l’A9 et de l’A75, les progrès attendus dans l'acheminement des données numériques et la perspective de projets comme le Port sec de Barcelone : c’est une véritable bouffée d’air frais qui est offerte au tissu économique local. Principales bénéficiaires de cette mutation, les entreprises de l'Ouest Hérault disposeront d'un espace économique plus large et de nouvelles opportunités pour capter des marchés européens plus attractifs. Les entreprises à haute valeur ajoutée technologiques seront bien entendu en première ligne et les efforts en faveur de l'innovation seront facilités par la création de zones d'activité de pointe à l'image du Technoparc de Mazeran. Côté tourisme, cette nouvelle structuration du territoire et le renforcement des échanges autour d’un pôle intermodal plaident incontestablement en faveur d’une revalorisation de l’offre actuelle. L’allongement de la saison, la requalification de l’hôtellerie traditionnelle, le développement de nouveaux produits autour de l’art de vivre, des loisirs, du bien-être et du vignoble sont autant d’objectifs majeurs qui seront facilités par l’apport de flux nouveaux, générés par un éventail d’infrastructures élargi.

pour le territoire

Tour d’horizon des principaux leviers de développement territorial.

Le raccordement de l'A9 avec l'A75

B

éziers à 1h15 de Barcelone et à 3h45 de Paris en TGV, Londres à 1h30 en avion : tel est le nouveau guide horaires des chefs d’entreprise de l'Ouest Hérault. Situé au cœur de grands axes de communication que sont l’A9, l’A75 et l’A61, au cœur d’un triangle de grandes métropoles que sont Barcelone, Toulouse et Marseille, auxquelles il convient d’ajouter Lyon pour former un quadrilatère, disposant d’importantes réserves foncières et d’une qualité de vie exceptionnelle, Béziers et sa circonscription sont inscrits dans une démarche active de structuration et de développement du territoire. Après la croissance du trafic international sur l’aéroport Béziers Cap d’Agde, qui offre une liaison essentielle avec l’Angleterre et le

Ce chantier très attendu a franchi une première étape avec l'inauguration de la déviation de Valros, le 2 février 2009, avant la mise en service du raccordement Est de Béziers. A l'horizon 2011, cette jonction entre la Méridienne (A 75) et la Languedocienne (A9) achèvera la liaison autoroutière de l'A75 entre ClermontFerrand et Béziers, soit un gain de temps considérable pour le trafic en provenance de la région parisienne à destination de l'Espagne, en particulier pour les poids lourds qui traversent le Massif Central. Cet axe majeur mettra la région parisienne à 7 heures du littoral méditerranéen. Il permettra d'irriguer les bassins d'activité des communes limitrophes et au-delà positionnera Béziers au cœur des flux France-Espagne.

La Ligne Grande Vitesse de Nîmes à Perpignan Prévu à l'échéance 2020, ce projet constitue un maillon essentiel du réseau ferroviaire européen à grande vitesse et notamment la liaison Séville-Amsterdam. Depuis le 3 mars et jusqu'au 3 juillet prochain, le projet de réalisation du tronçon Nîmes-Perpignan est soumis à l'avis du public. Le débat porte sur trois points (le tracé, la fonctionnalité de la ligne, la création de gares nouvelles). Chacun peut prendre position, soit par le biais du site Internet www.debatpublic-Inmp.org, soit lors d'une des 12 réunions d'information qui sont organisées sur le territoire. En tant qu'acteur du développement du territoire, la CCI de Béziers Saint-Pons s'est positionnée en faveur des scénarios 1 + 4, c'est à dire une Ligne Grande vitesse Voyageurs dotée d'une gare à Béziers Est avec dans l'intervalle et par étapes successives un aménagement partiel de la ligne existante, qui permettrait d'améliorer les conditions de circulation pour le fret et les TER. Le choix d'une gare à Béziers Est favorisera la constitution d'un pôle inter-modal sur un secteur déjà urbanisé et destiné à un développement économique, en cohérence avec les documents d'urbanisme des collectivités, (zones logistiques, port sec...). Ce choix tient compte des réalités de terrain concernant la faisabilité du chantier et les enjeux du territoire. Si elle est retenue, cette option mettrait Béziers à trois heures trente de la capitale. A plus long terme, l'interconnexion entre les deux futures lignes à grande vitesse Toulouse-Carcassonne-Narbonne réaliserait la connexion entre l'arc Atlantique et l'arc Méditerranéen, au cœur de laquelle Béziers et l'Ouest Hérault bénéficieraient d'une position plus que stratégique.

La jonction de l’A9 et l’A75 positionnera Béziers au cœur des flux France-Espagne page 9

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:12 Page10

focus dossier

L.G.V. Montpellier/Perpignan Dans le cadre du débat public sur le projet de Ligne à Grande Vitesse MontpellierPerpignan, trois réunions sont prévues sur le territoire Ouest Hérault : • Jeudi 2 avril, à Béziers sur le thème : La mixité voyageurs/fret, une gare nouvelle ? Pourquoi ? Comment ? Palais des congrès, salle Paul Riquet, de 19h à 22h. • Mardi 14 avril, au Cap d'Agde sur le thème : La desserte du littoral. Palais des congrès, de 19h à 22h. • Mercredi 29 avril, à Pézenas sur le thème : Paysages, espaces naturels et qualité de vie. La lutte contre le bruit. La protection de la viticulture. L'Illustre Théâtre, de 19h à 22h.

L'aménagement de la RD 612 A cheval sur deux départements et deux régions, la RD 612, ex RN 112, rejoint historiquement Sète à Albi. Elle s'arrête néanmoins aujourd'hui à Agde en raison de l'aménagement de la route du lido entre Sète et Marseillan. A la fois itinéraire touristique et circuit de transit pour les flux de marchandises vers les ports de la Méditerranée, cet axe pâtit de nombreux problèmes d'insécurité routière et de rapidité de transport. Les collectivités concernées, ainsi que les chambres consulaires au rang desquelles figure la CCI, se sont regroupées au sein de l'Association Inter-régionale pour l'Aménagement de la Liaison Routière Tarn-Hérault, pour obtenir la requalification de cet axe routier. Première étape de ce chantier déjà bien engagé pour ce qui concerne la partie héraultaise, une campagne de communication sera prochainement lancée pour rebaptiser cet axe, Route d'Oc.

U n d o u b l e m e n t é ve n t u e l p o u rr a i t également être envisagé afin d'offrir une liaison plus directe vers Montpellier.

Le SCOT En cours d'élaboration, le Schéma de Cohérence Territoriale doit définir le schéma de développement du territoire pour les 10/15 ans à venir. L'objectif est d'organiser l'espace en prenant en compte l'évolution stratégique du territoire dans la perspective d'un développement durable et à une mise en cohérence des différentes politiques territoriales. A l'heure actuelle, le processus d'élaboration du SCOT du Biterrois en est à la phase de diagnostic. Cette étape vise à analyser les forces et faiblesses du territoire, définir les opportunités de développement et poser les grandes questions d'aménagement pour les quinze ans à venir. A l'issue de cette phase, un projet d'aménagement et de développement durable sera élaboré en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire . Enfin, le Schéma de Cohérence Territoriale sera soumis à enquête publique fin 2009 et approuvé au début de l'année 2010 pour s’imposer aux différents documents d’urbanisme.

L’aéroport Béziers Cap d’Agde Après un important chantier d’extension de la piste et de modernisation de son aérogare lancé en 2007, la plate-forme a fait de l’accueil des compagnies à bas coûts un nouvel objectif stratégique, afin de générer d’importantes retombées économiques pour le territoire. La première compagnie européenne Ryanair dessert l’aéroport depuis le 30 mars 2008, à raison de deux liaisons désormais annualisées en provenance de Londres et Bristol.

Une liaison saisonnière sur le Danemark a été lancée en 2008 et sera amplifiée pour l’été 2009. Fort de l’apport du syndicat mixte de gestion, l’aéroport dispose de moyens renforcés pour poursuivre son développement jusqu’à 250 000 passagers en 2012 et des retombées économiques de l’ordre de 100 M€ par an pour les professionnels.

L'Ouest Hérault passe la vitesse du haut débit Bienvenue aux entreprises de l'Ouest Hérault dans le monde numérique du XXIe siècle. Facteur de développement économique et social, le haut débit sera bientôt accessible sur l'ensemble du département de l'Hérault. Engagé dans l'extension de son réseau Num'hérault, le Département prévoit d'offrir à tous les Héraultais, un accès haut débit de 2Mb/s au minimum. Dans la continuité, le réseau Béziers Méditerranée Numérique (BMN) viendra compléter ce maillage pour, dans un premier temps, amener le Très Haut Débit à chacune des entreprises implantées sur ses 13 parcs d'activité. L'agglomération de Béziers vise une connexion à jusqu'à 100Mbits contre une moyenne de 1,6 Mbits actuellement. Hérault Méditerranée s'inscrit dans la même dynamique. La Communauté d'agglomération prévoit d'équiper ses 20 parcs d'activité d'une connexion de 1 Mbit à 1 Gbit grâce à la fibre optique et au réseau hertzien dans le courant de l'année 2009. Elle envisage également d'équiper les zones de son territoire non raccordées au réseau Num'Hérault. Autant dire que c'est une véritable autoroute numérique qui va s'ouvrir pour les entreprises concernées (lire aussi page 4).

Le port sec de Barcelone à Béziers Dans un futur proche, Béziers pourrait également bénéficier de sa proximité avec la métropole de Barcelone. La ville de Paul Riquet présente en effet tous les avantages techniques pour accueillir le port sec du port de Barcelone. Ce pôle logistique s'étendrait sur une quarantaine d'hectares. Le site pressenti est la future zone d'activité La Méridienne.

page 10

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:12 Page11

MISSION AMENAGEMENT

Pour un territoire attractif, harmonieux et mieux desservi Associée à l'ensemble des projets d'aménagement qui concernent l'Ouest Hérault pour faire remonter les besoins des acteurs économiques et faire émerger des projets structurants, la chambre de Commerce et d'Industrie de Béziers Saint-Pons est présente sur le terrain à travers son service aménagement. L'enjeu : assurer le développement du territoire en renforçant son attractivité et sa desserte. Une démarche indissociable de la problématique du développement durable.

orte de sa connaissance du tissu économique local, la chambre de Commerce et d'Industrie intervient à tous les échelons de la politique d'aménagement du territoire. Elle est notamment associée à la rédaction de l'ensemble des documents d'urbanisme : les plans locaux d'urbanisme des 152 communes de l'arrondissement, le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale qui détermine les grandes orientations d'aménagement et d'équipement dans un souci d'équilibre des espaces et d'harmonisation des politiques locales d'aménagement du territoire) et le SRADT “LanguedocRoussillon Objectif 2030” (Schéma Régional d'Aménagement et de Développement du Territoire). La CCI est aussi associée à la démarche d'élaboration des contrats de projets EtatRégion 2007-2013, ainsi qu'aux opérations d’urbanisme opérationnel du type des Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (communales ou intercommunales), ou de la réhabilitation des Zones d’Activités Economiques. Outre ce cadre institutionnel, la CCI s'implique aux côtés des acteurs professionnels pour améliorer l'attractivité du territoire, qui passe par la réalisation et l'amélioration des

F

infrastructures de transport, la promotion et la valorisation du territoire. Elle préside et anime l'Association Interrégionale pour l'Aménagement de la Liaison Routière Tarn-Hérault, de la RD 612. Elle est membre de l'association TGV développement en vue de la réalisation de la LGV Montpellier/Perpignan. Elle anime un groupe de réflexion transversal “Aménagement, Infrastructures et Transports”. Elle participe aux projets de développement touristique liés à l'arrivée de l'A75 (mise en place du village étape, attribution du 1% paysager). Elle est à l’initiative de l'association Proffer LR qui regroupe les CCI de Narbonne, Béziers, Sète et Nîmes ainsi que 30 entreprises (industriels chargeurs et transporteurs) de la région en vue de maintenir et redynamiser le fret ferroviaire en Languedoc-Roussillon. Sur le volet touristique, la CCI participe aux projets structurants visant l'amélioration du niveau de l'accueil touristique du territoire en concertation avec les Communautés d'agglomération Béziers Méditerranée et Hérault Méditerranée.

page 11

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:12 Page12

zoom entreprise

Créé en 1982, l'ESAT de Montflourès a considérablement développé ses activités ces cinq dernières années. Savante gestion, recherche d'activités complémentaires et amélioration de l'environnement des travailleurs handicapés sont les clés de cette réussite.

ESAT de Quand ? 1982

création de l'ESAT de Montflourès

2008

certification qualité de l'activité blanchisserie

2010

déménagement prévu sur la zone Via Europa

D

ans le domaine de Montflourès,

restauration, qui représente 50% de son

de petites mains s'affairent à

chiffre d'affaires.

repriser les coutures de grands

Viennent ensuite les espaces verts (10%) et

draps blancs. Ça sent bon le

le façonnage d'imprimerie (5%).

linge propre, et la chaleur qui règne dans la pièce contraste avec le froid saisissant du dehors. Nous sommes à la blanchisserie du CAT de Montflourès, aujourd'hui appelé Etablissement

Combien ?

page 12

et Service d'Aide par le Travail (ESAT). L'ESAT de Montflourès est géré par l'associa-

2

millions d'euros de chiffre d'affaires

84

travailleurs handicapés

18

encadrants salariés

50

% du CA pour la restauration des différents sites de l'APEAI

30

% du CA pour le service blanchisserie

10

% du CA pour les espaces verts

Il accueille des personnes ayant un handicap

5

% du CA pour le façonnage d'imprimerie

mental associé ou non à des troubles du

5

% du CA par des activités diverses

4

millions d'euros d'investissement prévus à Via Europa

6

ESAT sur le territoire Ouest Hérault

N°18 • avril 09

tion des parents et amis de Personnes handicapées mentales (APEAI) du Biterrois, qui regroupe huit structures médico-sociales. La présidence de l’association est assurée par Claude Burlas et la direction générale par Didier Ceysson.

comportement. D'une trentaine de places au moment de sa création en 1982, il emploie aujourd'hui 84 travailleurs handicapés. La blanchisserie est son second domaine d'intervention (30% du CA), après la

A cheval entre les contraintes du marché économique et l'importance de la prise en charge médico-sociale de ses travailleurs, l'ESAT de Montflourès a décidé de ne pas faire prévaloir l'un au détriment de l'autre.


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:12 Page13

de Montflourès

travail solidaire

“Nous avons franchi la frontière de l'occupa-

d'hygiène, des méthodes de travail, dévelop-

tionnel, pour que nos travailleurs se sentent

pement de la polyvalence… Chaque étape

véritablement utiles à la société. Nous

de production a fait l'objet d'une étude

tâchons donc de trouver des activités, qui

approfondie.

soient à la fois per tinentes sur le

Fort de son expansion - le chiffre d'affaires

plan économique et en adéquation avec le

a doublé en l'espace de cinq ans -, l'ESAT de

handicap de nos salariés. En parallèle, nous

Montflourès envisage son déménagement

essayons d'améliorer au maximum les

sur la zone d'activités Via Europa en 2010.

conditions de travail, le confort, l'accueil pour

L'établissement y bénéficiera de locaux

optimiser l'environnement des travailleurs”,

neufs, plus fonctionnels et respectueux de

explique Jean-Michel Roche, ancien ingé-

l'environnement, le tout sur une surface de

nieur en gestion de production, aujourd'hui

10 000 m2 comprenant 3 000 m2 de locaux.

directeur de l'ESAT.

“Le nouveau projet a été étudié de façon

Résolument tourné vers l'avenir, l'ESAT de

d’une part à diminuer et mieux maîtriser les

Monflourès s'est investi dans une démarche

coûts énergétiques et d’autre part respecter

certification qualité pour son activité

l’environnement. Entre autres, il a été prévu

blanchisserie. Grâce à l'aide d'un cabinet de

d’installer des panneaux photovoltaïques et

consultants, il a décroché en 2008 l'accrédi-

de recycler les eaux usées”, annonce le

tation RABC, qui est l'équivalent des

directeur. Les travailleurs y gagneront en

normes HCCP en restauration. “Ça a été un

confort de travail, avec notamment la

projet très fédérateur. Tout le monde s'est

présence d'un restaurant d'application.

senti concerné, du travailleur handicapé au

Malgré le secteur concurrentiel, l'ESAT de

directeur”, se réjouit Jean-Michel Roche.

Montflourès semble avoir trouvé sa place

Formation interne, révision des normes

dans l'économie du territoire. Lorsque le

savoir-faire s'allie à une bonne gestion, comme c'est le cas à Montflourès, les ESAT peuvent donc apporter une plus-value non négligeable en prenant en charge des activités complémentaires de celles des entreprises auxquelles elles offrent les avantages de la proximité et de la réactivité. “Historiquement tourné vers les prestations de service, l’ESAT souhaite diversifier ses activités en développant la sous-traitance comme le conditionnement ou le montage” déclare Jean-Michel Roche.

page 13

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:12 Page14

grand angle territoire

Le Saint-Chinianais Niché dans la verdoyante vallée du Vernazobre, dominée au sud par une falaise et au nord par les contreforts des Cévennes, le Saint-Chinianais est un territoire de caractère.

page 14

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:13 Page15

complémentarité avec les Plans de Prévention des Risques Inondation et Mouvements de Terrain des différentes communes concernées. Des crues historiques ont en effet marqué ce pays mais aujourd'hui, grâce à de nombreuses actions de nettoyage des berges et de régulation des eaux de source, le territoire est mieux abrité de la menace de l'eau. Sur le plan économique, une réflexion est menée en vue d'une extension éventuelle du Parc d'Activité Economique Baraillé, située sur la commune de Saint-Chinian. En parallèle, les communes bénéficieront prochainement de l'opération collective de modernisation prévue sur l'ensemble du périmètre du Pays Haut Languedoc et Vignobles. Objet d'une convention entre le syndicat mixte du Pays HLV, la CCI de Béziers et la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault, cette opération vise, après la réalisation d'un diagnostic économique, à insuffler une nouvelle dynamique au commerce, à l'artisanat et aux services. Ce renouveau passe par la mise en œuvre coordonnée d'aides indirectes collectives

s

(actions sur l'environnement immédiat, conseil, groupement, animation, promotion)

dans le secret des capitelles

et d'aides directes individuelles (réhabilitation et sécurisation du local d'activité, modernisation de l'outil de travail), le tout dans la continuité des politiques territoriales déjà initiées.

ette terre de tourisme et de viticulture a vu sa population croître de plus de cinq cent habitants entre 1999 et 2008, ce qui représente une progression de 1,43% par an, soit le double de la croissance démographique au plan national, mais dans la tendance de l'évolution régionale. Située à une trentaine de kilomètres de Béziers, la Communauté de communes du SaintChinianais est desservie par la RD 612 sur laquelle plusieurs aménagements ont été réalisés en 2008. Un créneau de dépassement a été installé au niveau de Saint-Chinian ainsi qu'un aménagement en deux fois deux voies et ce pour réduire le temps de parcours en direction de l'agglomération biterroise.

C

Tourné vers l'avenir, le Saint-Chinianais souhaite profiter du dynamisme engendré par l'arrivée de ses nouveaux habitants pour réaliser des projets structurants. Consciente de ses attraits, la Communauté de communes du Saint-Chinianais attache une attention particulière à la qualité de vie. Après une vaste campagne de modernisation de la collecte et du traitement des ordures ménagères (création d'un quai de transfert et d'une déchetterie, mise en place du tri sélectif et d'un centre d'enfouissement, réhabilitation des décharges) entre 1999 et 2002, l'intercommunalité s'est attelée aux travaux de renforcement des berges sur l'ensemble du bassin versant du Vernazobre. Ces aménagements ont été réalisés en

page 15

N°18 • avril 09


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:13 Page16

grand angle territoire

Combien ? LE SAINT-CHINIANAIS 9 communes Assignan Babeau-Bouldoux Cazedarnes Cébazan Cessenon-sur-Orb Pierrerue Prades-sur-Vernazobre Saint-Chinian Villespassans

Superficie

Un outil innovant pour le tourisme En parallèle de ces actions économiques, de nombreux projets à caractère touristique sont en cours d'élaboration. Inscrit dans la politique du Pays Haut Languedoc et Vignobles, qui privilégie un tourisme hospitalier, source de rencontre avec ses visiteurs, le Saint-Chinianais souhaite concilier développement touristique et préservation de l'environnement. Il invitera bientôt à la découverte de son identité au moyen d'un outil innovant : le visio-guide. Financée par l'Europe, la Région, le Département, cette initiative concernera deux communes de l'intercommunalité : Saint-Chinian et Cessenon-sur-Orb. Elle se mettra en place de façon progressive en 2010 et 2011. L'objectif est de proposer aux visiteurs des itinéraires touristiques à l'aide de cette nouvelle technologie qui associe commentaires audio et images liées aux sites visités, telles une vue ancienne, des détails architecturaux ou le portrait de l'ex-occupant des lieux.

L’AOC Saint-Chinian L'autre atout du Saint-Chinianais, c'est son vin. Créée en 1980, la Maison des Vins de Saint-Chinian est la vitrine de ce terroir à prédominance schisteuse au nord et argilocalcaire au sud. Forte de 250 références, elle organise chaque année sa Fête du Cru. Cet événement rassemblera dimanche 19 page 16

N°18 • avril 09

juillet, 70 stands de vins, produits du terroir et artisanaux, dans une ambiance festive et familiale (défilé des Confréries, intronisations de personnalités, animations de rue, concert jazz…). L'actualité de la Maison des Vins, c'est aussi la réforme de l'agrément des AOC, qui prévoit un contrôle renforcé et continu, de la vigne à la mise en bouteille, pour regagner la confiance du consommateur. Chaque syndicat d'AOC est actuellement en train de travailler sur ce vaste projet. L'Organisme de Défense et de Gestion Saint-Chinian a souhaité aller plus loin que les exigences législatives en entreprenant un audit de l'ensemble de ses caves coopératives et particulières. Réalisé par des ingénieurs qualiticiens, il a pour objectif de dresser un

160,4 km2

Population

5 818 habitants

Logements

3 387

Emplois

1 364

état des lieux, sensibiliser les vignerons aux différentes prescriptions du nouveau cahier des charges et aux exigences du Code Rural. Grâce à cette mise à plat, les producteurs de Saint-Chinian appréhenderont sans doute avec plus de confiance la réforme à venir. Autre initiative originale menée par le Pays Haut Languedoc et Vignobles avec le soutien du Conseil général de l'Hérault, le site internet du PHLV proposera bientôt en ligne une rubrique mémoire de pays où seront numérisés l'ensemble des documents, lettres, photos d'archives collectés auprès de la population. La Communauté de communes du Saint-Chinianais recèle donc encore bien des trésors à découvrir… ou à redécouvrir.


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:13 Page17


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:14 Page18

portrait acteur économique

Max Jouves Propriétaire du por t à sec Bateau d'argent à Marseillan-Plage, Président de l'Alliance Bassin de Thau

L'innovation au service de la plaisance

A

l'origine d'un nouveau concept de port à sec entièrement automatisé, Max Jouves voit dans cette invention, un excellent outil pour dynamiser le marché de la petite plaisance, tout en limitant son impact sur l'environnement. Une ambition qu'il sert aussi au travers de son implication dans le réseau Alliance Bassin de Thau, dont il est le président. Comment un électronicien de formation devient-il gérant du premier port à sec entièrement automatisé du Languedoc-Roussillon ? Par passion bien sûr. Natif d'Arles, Max Jouves a exercé dans le domaine de la sécurité électronique pendant plus de vingt ans avant de changer complètement d'horizon. En 1989, emporté par son engouement pour le motonautisme, il met le cap sur Marseillan-plage où il installe une activité de concessionnaire bateau, puis de port à sec traditionnel. Après tant d'années passées à intervenir dans le domaine des alarmes et de l'électronique, Max Jouves savoure le plaisir de travailler au bord de l'eau, dans une ambiance conviviale. Passionné, le gérant de Bateau d'argent n'en trouve pas moins son travail répétitif et dangereux : “Manipuler un bateau avec un gros élévateur diesel est une manœuvre toujours délicate. Ce type d’engin est bruyant et polluant, et surtout, le risque d'accident est toujours présent”. Convaincu des applications possibles de l'électronique dans son nouveau domaine d'activité, il créé en 93 ce qu'il appelle son premier ascenseur à bateau. Ce sera le début d'une longue série d'innovations, qui aboutira en 2004 à la création du premier port à sec entièrement automatisé. “Tout le monde me disait que ça existait, mais je suis

page 18

N°18 • avril 09

allé jusqu'en Floride et je n'ai jamais rien vu de semblable”, affirme-t-il. Après quatre ans de réflexion et d'études et deux brevets déposés - l'un français, l'autre européen -, le système, inventé par Max Jouves et baptisé Phar'o, sort ses premiers bateaux de l'eau en 2007. Aujourd'hui, 140 embarcations sont rangées sur les racks et accessibles 24h/24, 7 jours sur 7. “La mise à l’eau est entièrement automatisée et les clients sont à bord dans les cinq minutes qui suivent”, précise l’inventeur. Convaincu de l'intérêt tant environnemental qu'économique de son invention, Max Jouves, associé au groupe la Financière Duval, veut étendre son concept à d'autres ports de la Méditerranée et même au-delà. Il est en discussion avec celui de Sérignan, géré par la CCI. “La petite plaisance est un secteur très porteur, qui peut avoir des retombées très bénéfiques sur le dynamisme économique de la région. Développer des ports à sec permet de préserver le milieu, grâce à l'absence d'eaux sales de carénage et d'anti-fooling, de sécuriser le gardiennage et surtout de résoudre le problème du manque de places de port, qui s'élève à plus de 50 000 rien que pour l'hexagone”, s'enthousiasme l’ancien concessionnaire bateau. Investi dans le développement de son secteur d'activité, Max Jouves est aussi le président de l'Alliance Bassin de Thau. 32 spécialistes du nautisme de Frontignan jusqu'au Grau d'Agde font partie de ce réseau. Son objectif est de diffuser et d'améliorer leur image, tout en constituant un organisme susceptible de participer aux réflexions sur l'avenir de la plaisance à l'échelle régionale. Grâce à leur union, l’ensemble de ces professionnels bénéficient

depuis mars 2004, d’un site Internet commun. “Nous pensons qu’en mettant en commun nos savoir-faire et nos connaissances, nous serons plus à même de relever les défis de ce siècle. Aujourd’hui, on ne peut plus entreprendre sans penser environnement, synergies, économies d’échelle et face à ces enjeux, on ne peut plus agir individuellement ”, conclut Max Jouves.

Combien ? 2

enfants

248

places dans le dispositif Phar'o pour 2009/2010

250

places en port à sec traditionnel

32

professionnels réunis dans le réseau Alliance Bassin de Thau

Quand ? 1953

naissance à Arles

1993

début de l'activité port à sec à Marseillan plage

2000

dépôt du brevet français pour le dispositif Phar'o (concept de port à sec entièrement automatisé)

2004

création du réseau Alliance Bassin de Thau, début de la construction de Phar'o à Marseillan plage

2007

accueil des premiers bateaux


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:14 Page19


Magazine_18:Mag 5 - Sept 2006 31/03/09 18:14 Page20

Entreprises et Territoires 18 - avril 2009  

un territoire en marche zoom ESAT de Montflourès portrait Max Jouves grand angle Le Saint-Chinianais dossier LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CH...