Page 1

n°106

Hiver 2013-2014 L’ÉCONOMIE EN SAVOIE

Winter 2013 - 2014 THE ECONOMY IN SAVOY

THE SAVOIE TOUCH !

CCI SAVOIE


Quand on est sur place, on comprend mieux ce qui se passe.

Au Crédit Agricole des Savoie, nous sommes aussi présents en montagne pour mieux répondre à vos besoins. 47 agences et 80 automates bancaires sont à votre disposition. ca-des-savoie.fr Chiffres relatifs à notre présence et nos équipements situés dans les vallées et stations de montagne en Savoie et Haute-Savoie. Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel des Savoie, société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit, dont le siège social est situé à Annecy - PAE Les Glaisins - 4 avenue du Pré Félin - Annecy le Vieux - 74985 Annecy cedex 9 - 302 958 491 RCS Annecy – code APE 6419 Z. Garantie financière et assurance de responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L 512-6 et L 512-7 du Code des Assurances. Société de courtage d’assurance immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n°07 022 417. Décembre 2013. www.felix-creation.fr. Crédit photo : thinkstockphotos.


l’édito du président

Promouvoir les richesses et la beauté de nos territoires Un nouveau record de fréquentation a été atteint durant l’hiver 2012-2013, avec plus de 22,7 millions de nuitées commercialisées en Savoie. Ce succès confirme que les choix stratégiques passés portent leurs fruits. La qualité de nos domaines skiables, de nos infrastructures et de l’accueil a pleinement contribué à cette réussite. Dans un contexte de forte concurrence mondiale, la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie reste plus que jamais présente auprès des professionnels du tourisme savoyard. Elle poursuit ses efforts pour structurer son « Réseau tourisme », via sa dynamique commission « Tourisme ». Le catalogue des services et actions accorde une belle place au développement touristique, notamment à travers des opérations collectives permettant une présence forte lors des salons Grand Ski à Chambéry et Mountain Planet à Grenoble.

The Chairman’s editorial

Promoting the splendour and beauty of our regions Numbers hit a record high last winter season (2012-2013), with over 22.7 million commercial overnight stays in the Savoie. This success proves how effective our strategic decisions were. Our high quality ski areas, infrastructures, and facilities have wholeheartedly contributed to this success.

La création des trophées « Les Inédits des neiges », concours récompensant l’esprit d’initiative et les idées les plus novatrices des professionnels du tourisme, permet à la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie d’accompagner l’innovation savoyarde, levier important pour conquérir et fidéliser la clientèle.

Because of strong international competition, the Savoie Chamber of Commerce and Industry is backing Savoyard tourism more than ever. It has continued to work on the “tourist network” via its dynamic “Tourism” committee. The many services and actions have really assisted in developing tourism, particularly through working together on big group projects such as events like the Grand Ski show in Chambery and Mountain Planet in Grenoble. The “Les Inédits des neiges” trophies, which reward initiative and new ideas in the world of tourism, have provided a means for the Savoie Chamber of Commerce and Industry to support local innovation which is an important tool for gaining customer loyalty.

La remise des trophées, avant le début de la saison 20142015, sera l’occasion de mettre en valeur le travail de celles et ceux qui aménagent et animent les montagnes de Savoie, au service des touristes (en page 19, toutes les modalités d’inscription au concours « Les Inédits des neiges »). Le lancement de ce numéro hivernal du magazine Partenaires Savoie – Les Inédits des neiges est une preuve supplémentaire de la proximité de la CCI Savoie avec les acteurs du tourisme. Il a pour vocation de mettre en valeur le savoir-faire de nos professionnels de la montagne et aussi de la plaine.

T he trophies will be awarded just before the 2014-2015 season and will be a chance to celebrate the efforts made by people who provide tourists with facilities and entertainment in the Savoie’s mountains (see page 19 for details on how to sign up for the “Les Inédits des neiges” competition). The launch of this winter magazine, Partenaires Savoie – Les Inédits des neiges, demonstrates the close relationship between CCI Savoie and those working in the tourist industry. Its goal is to highlight the savoir-faire of our professionals both in the mountains and elsewhere.

Réalisé en version bilingue, français-anglais, ce guide de montagne va promouvoir les richesses et la beauté de nos territoires au-delà des frontières. ■

This bilingual publication (French and English) is a guide to the mountains promoting the splendour and beauty of our regions, far and wide. ■

René Chevalier Président de la CCI Savoie

CCI SAVOIE

René Chevalier Chairman of CCI Savoie

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

3


RCS Toulouse 513 638 171 • Crédit photo : Laurent Weyl

Vos plus beaux souvenirs vous attendent ici.

En contemplant les plus hauts sommets des Alpes. En voyageant skis aux pieds d’un domaine skiable à l’autre. En glissant tout en douceur sur des pistes de velours ou en suivant la trace d’un lagopède entre les mélèzes… Moments cosy ou après-ski de folie dans 110 stations et villages de montagne. Il y a tant à vivre en Savoie Mont Blanc ! Plaisirs simples et émotions pures, vos plus beaux souvenirs vous attendent ici. www.savoiemontblanc.com


maire

SOM

Contents

Inédits des neiges Hiver 2013-2014 Tourisme

Snow Secrets Winter 2013-2014 Tourism

■ The world’s top ski destination wants to keep its position (p. 6) ■ School holidays debated (p. 12)

■ Le premier domaine skiable du monde veut conserver sa place (p. 6) ■ Le calendrier scolaire fait débat (p. 12)

Events

Événements ■ Les entreprises vers les sommets olympiques (p. 8 et 9) ■ La Savoie joue groupée à Mountain Planet (p. 14) ■ Courchevel s’habille en Chanel (p. 18)

Entretien ■ Claude Faure, l’homme fort des 3 Vallées (p. 10 et 11)

Entreprises ■ Monin travaille ses gammes (p. 15) ■ La première dameuse dieselélectrique du monde (p. 16) ■ Quadralp regarde au-delà des Alpes (p. 17)

À votre service ■ La CCI Savoie fait la trace avec les ESF (p. 20) ■ Altibus, ligne connectée vers les stations (p. 24) ■ Le service haut de gamme, ça s’apprend (p. 25)

Immobilier ■ Serie-Kube pour améliorer le logement des saisonniers (p. 22)

Partenaires Savoie www.savoie.cci.fr Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie 5, rue Salteur - CS 22416 73024 Chambéry Cedex Teléphone : 04 57 73 73 73 Télécopie : 04 79 33 56 84 Courriel : partenaires@savoie.cci.fr

Spots ■ La double récompense de Val Thorens (p. 26) ■ L’Arpasson à Méribel, l’ambiance « Made in Alps » (p. 28)

Savoie terre de création

■ Companies driving the Olympics (p. 8 and 9) ■ Savoie companies join forces at Mountain Planet (p. 14) ■ Courchevel gets dressed in Chanel (p. 18)

Interview ■ Claude Faure; a central figure in the 3 Valleys (p. 10 and 11)

Companies ■ Monin develops its range of products (p. 15) ■ The world’s first hybrid (dieselelectric) piste basher (p. 16) ■ Quadralp branches out beyond the Alps (p. 17)

At your service ■ CCI Savoie and the ESF make their mark (p. 20) ■ Altibus; bus routes up to resorts (p. 24) ■ The art of providing luxury service (p. 25)

Property ■ Serie-Kube; improving seasonnaire accommodation (p. 22)

Spots ■ A double award for Val Thorens (p. 26) ■ The “Made in the Alps” Arpasson restaurant (p. 28)

Savoie innovations ■ A selection of products made in the Savoie (p. 30)

■ Une sélection de produits fabriqués en Savoie (p. 30)

• Directeur de la publication : René Chevalier • Rédacteur en chef : Catherine Chabroud • Secrétariat du journal : Madeleine Flaud • Rédaction : Patrick Plaisance • Traduction : Matilda Scott • Crédits photos : CCI Savoie, Patrick Plaisance, Cluster montagne, Luxury Attitude / Inseec, Madelin / Monin, S3V, Patrice Mestari / Chamendi, Quadralp, Pisten Bully / Kassborher, C. Cattin et P. Lebeau / OT Val Thorens, OT Les Menuires, Altibus / Conseil général de la Savoie, Logikube / Groupe Hoche, New Quest / Apo, Ficap montagne / Globe 3T, Drapo / Affiches toi et x. • Photo de couverture : Iofoto • Dépôt légal : janvier 2014. • N° ISSN : 1298-3918 • Mise en page – Création graphique : Scoop communication (www.scoopcommunication.com) Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie • Publicité : Grands Espaces – Alain Poncet Tél. : 06 80 91 88 15 / 04 79 60 42 45- Courriel : alain@grandsespaces.net • Distribution : La Poste • Routage : SN Bourgogne Routage • Impression : IPS www.imprimerie-ips.com Ce numéro a été imprimé en 11 500 exemplaires. Tous droits réservés. Reproduction interdite, sauf autorisation.

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

5


m s i r u o T • e m s i r u To

Le premier domaine skiable du monde veut conserver sa place Theworld’s top ski destination wants to keep its position L’hiver dernier, pour la deuxième année consécutive, la France était la première destination mondiale des skieurs. Une place qu’elle souhaite conserver.

A

vec 57,9 millions de journées skieurs vendues, la France devance les ÉtatsUnis (56,9 millions) et l’Autriche (54,2 millions). L’enneigement exceptionnel et les bonnes conditions météorologiques expliquent en partie la progression de 5 % de la fréquentation. De février à mars 2013, l’ensemble des massifs a profité de l’affluence des skieurs français et étrangers. Déjà seconds en 2012, les ÉtatsUnis confirment leur progression et réduisent l’écart les séparant de la France. Pointant l’organisation des vacances scolaires françaises, les professionnels de la montagne estiment que la France pourrait encore faire mieux face à la concurrence internationale. Depuis l’hiver 2010-2011, la part des vacances de printemps est passée de 8 % à 2 %, alors que la fréquentation globale des stations progresse toujours, de l’ordre de 1 % par an. La Savoie, qui abrite le plus grand domaine skiable du monde, a logiquement tiré parti de ce contexte, battant, pour le deuxième hiver consécutif, le nombre de nuitées commercialisées (22,6 millions). Depuis l’hiver 1995-1996, la progression est régulière, jamais

démentie. De l’ordre de 1 % par an. Toutes les destinations françaises n’ont pas la chance d’afficher ce type de bilan. Remarquable depuis deux hivers, la qualité du manteau neigeux a eu des conséquences positives sur le taux de réservation de la saison 2013-2014. Phénomène accentué par les chutes de neige massives de la fin du mois de novembre. Comme la saison passée, le début de saison a profité d’un calendrier favorable. Noël et le jour de l’an étant des mardis, des séjours courts supplémentaires ont été rendus possibles, ce qui n’était pas le cas les saisons précédentes, ces jours de fête tombant le week-end. S’ils se trouvent actuellement sur une pente favorable, les professionnels savoyards du tourisme savent qu’aucune place, seraitce la première, n’est acquise. Les efforts consentis au fil des saisons pour améliorer la qualité des infrastructures, des hébergements, des services et des produits restent d’actualité. Quelle que soit la taille des stations et des établissements, la montée en gamme est un levier privilégié pour fidéliser la clientèle ou en conquérir de nouvelles. ■

6 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

Last year, for the second year running, France was the number one destination for skiers. It hopes to maintain this position.

La Savoie poursuit son effort pour demeurer une destination phare. The Savoie continues to work hard to remain a top destination.

W

ith 57.9 million ski days sold, France is ahead of America (56.9 million) and Austria (54.2 million). The 5% rise in visitors can be partly explained by the exceptional snow and weather conditions. From February to March 2013 all resorts thrived from the crowds of French and foreign skiers. Already runnersup in 2012, the States are also doing well and are closing the gap between France. Having had to deal with the difficulties of French school holidays, mountain professionals believe that France could do even better in the global competition. Since season 2010-2011, spring holiday figures have dropped from 8% to 2% whilst resorts have recorded an overall annual increase of 1%. The Savoie, which has the largest ski area in the world, has been a big contributing factor, beating records for the second winter in a row (22.6 million commercial overnight stays). Since winter 1995-1996 there

has been a steady increase of about 1% a year. Yet, not all French resorts have been lucky enough to claim such figures. The snow conditions in the last two years mean that bookings for 2013-2014 are looking good. This has also been helped by a big snow fall at the end of November. As with last year, the start of the season also benefits from Christmas and New Year falling mid-week meaning that short stays are possible (not the case for seasons when the festivities fall on the weekend). They may be doing well at the moment but the tourism professionals in the Savoie are aware that they cannot rest on their laurels. There are constant improvements to the infrastructures, accommodation, services and products. Whatever the size of the resort and its facilities, raising the standards remains the best way to gain customer loyalty and attract new guests. ■


www.groupe-huillier.fr

SVI 73

SVI 73 270 rue Pierre et Laurent Ramus B.P. 9401 - 73094 Chambéry cedex 9 Tél. 04 79 62 32 80 - Fax 04 79 69 40 28 Agence de Tournon-Frontenex ZAC du Bois de l’Ile 73460 Tournon-Frontenex Tél. 04 79 38 57 57 - Fax 04 79 38 57 72

pas besoin d’être un grand skieur pour s’offrir un grand spectacle!

fac i l e e t ac cessi b le ski en toute liberté easY and accessible i unique panoramas

11250•S3V_AP-3Vallees_190x125.indd 1

pa n or a m a s u n i qu es voyage en classe confort complete skiing freedom i travel in first class

www.s3v.com

www.thuria.com - Crédit photos : Shutterstock, OT Menuires/ Pascal Lebeau - D11250

You don’t need to be a great skier to enjoY a great skiing experience!

12/12/13 10:53


t n e v E • t n e m e n Évé Les entreprises vers les sommets olympiques

Companies driving the Olympics Au moment où les champions s’élancent à l’assaut des médailles olympiques, les entreprises dressent déjà le bilan de Sotchi 2014, en pensant à Pyeongchang 2018.

As the competitors concentrate on Olympic medals, companies are already moving on from Sotchi 2014 and turning their attention to Pyeongchang 2018.

B

ien avant de se lancer dans l’aventure olympique, les responsables russes ont demandé à un cabinet spécialisé d’étudier le potentiel des différents sites du Caucase. C’était en 1995. Trois ans plus tard, le cabinet savoyard Géode rendait l’expertise fondatrice du modèle de développement des montagnes entourant la cité balnéaire de Sotchi. Benoît Robert, le directeur du Cluster Montagne, le pôle de compétitivité des entreprises françaises spécialisées dans l’aménagement de la montagne, a conservé un exemplaire du document, symbole qu’en la matière le savoir-faire français est reconnu bien au-delà des frontières. « Dès que le Comité international olympique (CIO) a désigné Sotchi comme ville hôte des Jeux olympiques d’hiver 2014, toute l’expertise française s’est développée là-bas. Des préétudes d’aménagement des sites à l’exploitation des stations créées, en passant par la sécurisation des voies d’accès. De l’implantation des remontées mécaniques à l’aménagement des pistes. La suite est déjà en marche. Il s’agit d’imaginer le modèle de développement des activités d’été autour de Sotchi », explique-t-il. L’industrie française de l’aménagement de la montagne a été confrontée à la concurrence italienne, autrichienne et américaine. Elle a plutôt bien tiré son épingle du jeu en décrochant près d’un tiers des budgets. La palme de la réussite revient aux sociétés spécialisées dans la gestion des risques naturels et dans la lutte contre les avalanches, avec 80 %

Les premiers contacts sont d’abord diplomatiques, à l’image de ceux pris durant l’été 2013 par l’ancien député de Savoie Michel Bouvard (au centre) en Corée du Sud.

Initial contacts are diplomatic, such as those made by Savoie MP, Michel Bouvard (centre), last summer in South Korea. des marchés décrochés. Arrivent ensuite les remontées mécaniques (33 %) et l’installation de systèmes d’enneigement de culture (25 %). Cette réussite internationale s’explique notamment par le rôle d’ambassadeur que joue le Cluster Montagne, désormais associé au sein d’une même structure à France Neige International. « Nous organisons une représentation institutionnelle servant de guichet unique vers les entreprises françaises. Nous organisons un dialogue d’institution à institution, qui est particulièrement utile dans des pays comme la Russie ou la Corée du Sud. Ce cap diplomatique passé, le Cluster Montagne organise la venue de délégations, des voyages d’études d’entreprises et, quand le commerce débute, nous nous effaçons. Nous sommes les ambassadeurs de la filière “montagne” dans son ensemble », explique Benoît Robert. Durant l’été 2013, alors que les préparatifs allaient bon train au pied du Caucase russe, Benoît Robert et ses équipes se rendaient en Corée du Sud pour nouer les premiers contacts dans la perspective de la préparation des Jeux olympiques de 2018. ■

8 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

W

ell before they began their Olympic adventure, the Russians commissioned an appraisal of different sites. This was in 1995. Three years later, Géode, the surveying company from the Savoie, delivered an official study for the development plans in Sotchi’s surrounding mountains. Benoît Robert, the director of Cluster Montagne (a competitiveness cluster for French companies specialising in mountain development) has kept a copy of the document which goes to illustrate that French savoirfaire is reputed well beyond the perimeters of its own country. “As soon as the International Olympic Committee (IOC) had picked Sotchi to host the 2014 Winter Olympics, French experts began to develop over there. From site plans to the general running of the new resorts; from installing ski lifts to creating ski slopes. And the next projects are already under way, planning for summer activities in Sotchi,” he explains. France’s mountain development industry was up against Italy, Austria and America. They came out top, winning a third of the

contracts. The top trump coming from the companies specialising in natural risk management and avalanche prevention, with 80% of the markets cornered. They also won the ski lift (33%) and the snow system installation (25%). This international success can be mainly put down to the role played by Cluster Montagne which has now merged with France Neige International. “We provide comprehensive, formal representation for French companies. We organise dialogue between institutions which is particularly useful when working with countries such as Russia or South Korea. Having got over this diplomatic hurdle, Cluster Montagne then organises delegations and travel for companies so that they can go and make assessments, and then, when the business is under way, we step aside. We are the ambassadors of the mountain network,” explains Benoît Robert. Over the summer of 2013, whilst preparations were in full swing in Russia, Benoît Robert and his team headed out to South Korea to start getting the ball rolling for the 2018 Winter Olympics. ■


t n e m e n é v É • t n e v E

La longue préparation vers la victoire olympique The lengthy preparations towards Olympic victory À l’image des sportifs de haut niveau, les entreprises doivent préparer les échéances olympiques pour espérer décrocher des marchés.

As with the competitors, preparation is all important for companies who hope to corner markets for the Olympics.

P

our un pays, la candidature à l’organisation des Jeux olympiques est toujours précédée d’une longue phase préparatoire. L’accueil de compétitions internationales réservées aux jeunes sportifs ou l’organisation de « Jeux » d’un continent figurent parmi les passages obligés. Des étapes que les entreprises savoyardes suivent avec attention. De même que les déclarations de candidatures. « Un temps, la Chine était candidate à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2018. Elle s’est finalement retirée, mais sera vraisemblablement dans la course pour 2026. Pour 2022, l’hypothèse d’une candidature turque et kazakhe est envisageable. Le Cluster Montagne doit être présent sur ces territoires ; se déplacer bien avant l’échéance olympique », explique Xavier Dullin, président délégué aux relations institutionnelles. La différence entre les entreprises se joue parfois sur des détails. En Corée, si l’industrie française de la montagne est bien accueillie, elle le doit notamment au travail de pionniers, dont l’installateur de remontées mécaniques Poma, dont l’antériorité sur le territoire rassure les autorités locales et ouvre des perspectives aux produits et services « made in France ». Les enjeux économiques sont énormes. De l’ordre du milliard d’euros avec la création d’une station ex nihilo dont l’ambition sera de rester ouverte 24 h / 24. Outre l’aménagement des infrastructures et du domaine skiable, il s’agira d’imaginer les loisirs accompagnant les touristes

Le Cluster Montagne sert de « guichet unique » vers les entreprises.

coréens lors de ces longues journées et longues nuits. À Daehanminguk Gong-gun, le site qui accueillera les épreuves alpines de vitesse en 2018, l’aménagement souhaité est une copie conforme d’une station des Alpes du Nord. Les premiers appels d’offres ont été passés en 2013. « Pour avoir une chance de décrocher les marchés, il était important de bien connaître le contexte local et les décideurs. La Corée est un pays libéral dont le pouvoir reste très concentré, très centralisé. Il y a donc nécessité à connaître les bons interlocuteurs », insiste-t-on au sein du Cluster Montagne. ■

F

or a country applying to organise the Olympic Games, there is always a lengthy preparatory phase. Hosting international competitions for sportsmen, or organising “Games” is an obligatory passage and something that Savoyard companies look at just as much as the application documents themselves. “China had put in a bid for the Winter Olympics 2018. In the end it pulled out but will more than likely be reapplying for 2026. People are expecting Turkey and Kazakhstan to apply for 2022. Cluster Montagne should be on the ground in these countries from early on,” says Xavier Dullin, Deputy Chairman of Institutional Relations The difference between each company is sometimes just down to detail. If the French mountain industry has received a warm welcome in Korea, it is down to the work of pioneers such as Poma

lifts, as their experience reassures locals and opens doors for other “Made in France” products and services. The economic risks are enormous. It will cost about a billion euros to build a resort from scratch. Besides the development of infrastructures and the ski area, they also need to create facilities and entertainment for Korean tourists. In Daehanminguk Gong-gun, which is to host downhill and super-G races in 2018, they are hoping to create an exact replica of a resort in the Northern Alps. Tendering began in 2013. “In order to corner the market, it was important to understand how things worked and who the decision-makers were. Korea is a liberal country with centralised authorities. It is therefore essential to know good spokespeople,” says Cluster Montagne. ■

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

9


w e i v r e t n I • n e i t e r t En Claude Faure,l’homme fort des 3 vallées

Claude Faure;a central figure in the 3 Valleys Claude Faure vit sa dernière saison à la tête de S3V, la société des 3 Vallées, concessionnaire des remontées mécaniques et des domaines skiables des stations de Courchevel, La Perrière/La Tania et Les Allues/Méribel. Le futur retraité commente l’actualité de l’hiver 2013-2014 et dresse le bilan de son parcours. Après deux saisons hivernales positives, comment se présentait la saison 2013-2014 pour les stations où travaille S3V ? Nous sommes confiants. Les réservations sont bonnes, même s’il existe encore quelques périodes perfectibles en cours de saison. La neige est là. L’envie de skier, qu’on apprécie sur le Net, est bien présente. Les fêtes de fin d’année sont bien positionnées. Un début avril avec de nombreuses vacances étrangères, des vacances de Pâques (certes encore trop tardives) avec la zone des Parisiens à partir du 12, un redressement du marché britannique…, plusieurs facteurs positifs qui, surtout, se combinent avec – dans la tête de nos clients – les bons souvenirs des deux dernières saisons grâce à un très bel enneigement. Mais les aléas existent et c’est à la fin de la saison qu’on comptera…

Courchevel, dont la clientèle est très internationale, semble moins concernée par le calendrier des vacances… Courchevel reçoit en effet plus de 70 nationalités. Mais la clientèle française est la plus nombreuse. Nous sommes

donc sensibles à l’imperfection du calendrier des vacances scolaires, et solidaires des propositions faites, au mois de novembre dernier, par les élus et responsables de Domaines skiables de France. Il est évidemment possible, pourvu qu’on le veuille, de concilier l’équilibre du rythme de travail des écoliers, collégiens et lycéens et l’attention à porter aux régions touristiques, atout majeur de notre économie nationale.

En obtenant l’organisation des Jeux olympiques, la Russie s’est dotée de stations de niveau international. Quelle est votre stratégie face à cette nouvelle concurrence ? Nous avons souhaité un plein succès à nos amis russes . Nous ne craignons pas, bien au contraire, la concurrence future des stations de Sotchi. Celles-ci vont créer une clientèle additionnelle pour les stations occidentales et développer la pratique du ski pour les nouvelles générations. Et puis la concurrence est toujours stimulante. Le savoir-faire des opérateurs des stations françaises et notre « art de vivre » sont des atouts formidablement prisés des Russes. À nous de pérenniser ces avantages…

10 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

Claude Faure has begun his final season as director of S3V, the 3 Valleys company that runs the lift companies and the ski areas in Courchevel, La Perrière/La Tania and Les Allues/Méribel. Due to retire at the end of the season, he talks about the current season (2013-2014) and looks back on his career. After two good winter seasons, how is 2013-2014 looking for the S3V resorts? We are confident. Bookings are good, despite there still being some periods in the season which could do better; we have snow; and we can see on the internet that people are really keen to go skiing. Christmas and New Year fall on good days. There are a lot of foreign holidays in early April; Easter holidays (still on the late side) with the Parisian zone from the 12 th; and the British economy is recovering… There are many positive factors which combine with the fact that we have had great ski conditions over the last two seasons. But, there are still risks and only the end of the season will tell…

Having won the bid for the Olympic Games, Russia now has some internationally competitive resorts. What is your strategy for coping with this new competition? We wished our Russian friends all the very best. The potential competition from Sotchi’s resorts does not worry us; in fact it is quite the contrary. They will go to create additional clients for western resorts and will develop skiing for future generations. And competition tends to spur you on. The know-how in French ski resorts and our ‘art de vivre’ are assets which are incredibly appreciated by the Russians. It is down to us to take advantage of these qualities…

Since Courchevel has such an international clientele, is it less affected by school holiday dates?

Are there any new investments in the pipeline to keep you ahead of the game, either for the ski lifts or the general ski area?

Over 70 nationalities come to Courchevel but our clientele is predominantly French. We are, therefore, affected by school holiday dates and are in support of the motion that was made in November by the French Ski Resort representatives. It is, or course, possible (provided that we want it to be) to coordinate school dates so that they take tourism into account (which is a major contributor to our country’s economy).

Up until 2020, S3V and its member communes are planning on investing 200 million Euros in a project which will concentrate mainly on the lift systems as well as the slopes. Such an accelerated modernisation, which is without precedent in the history of the company, and unrivalled in other French ski areas, is accompanied by extensive strategies developed by the communes of Courchevel, La Perrière/La Tania


n e i t e r t n E • w e i v Inter

De nouveaux investissements sont-ils programmés pour maintenir l’avance, tant au niveau des remontées mécaniques que de la qualité du domaine skiable ? S3V a programmé, en accord avec ses concédants, un programme d’investissement jusqu’en 2020 d’un montant de 200 millions d’euros. Ce programme concerne d’abord des remontées mécaniques mais aussi les pistes. Cette modernisation accélérée, sans précédent dans l’histoire de l’entreprise et sans équivalent dans les autres domaines français, accompagne de vigoureuses stratégies développées par les communes de Courchevel, La Perrière/La Tania et Les Allues/ Méribel en faveur des équipements publics et par les professionnels de la restauration, de l’hôtellerie et des services. Tout le monde avance du même pas. Et cela alimente une solide confiance dans l’avenir.

Cette saison d’hiver 2013-2014 comme président du directoire de S3V est la dernière avant votre retraite. Que retiendrez-vous de ces responsabilités ? Effectivement, après 14 ans de supervision de la régie départementale Services publics des Trois Vallées (SPTV), puis 14 ans

de direction opérationnelle de la Société des Trois Vallées (S3V), je vais passer la main en mai prochain. Formé par Michel Barnier et Jean-Claude Killy à ne jamais cultiver la nostalgie, je vais regarder devant. Avec beaucoup de satisfactions engrangées, en dépit d’une charge lourde et exposée. S3V est une entreprise qui ne ressemble en rien à ce qu’elle était à ses débuts. Des relations sociales radicalement modernisées, un horizon des concessions porté à 2030 et 2031, une entente solide avec les trois concédants communaux, des relations confiantes avec les professionnels des stations, un partenariat très fertile avec les autres exploitants des 3 Vallées, une image commerciale et une réputation incroyables bien au-delà de nos frontières, des finances saines autorisant un programme d’investissement pluriannuel historique, un goût pour l’innovation sous toutes ses formes… Ce bilan n’est pas le mien mais celui des équipes de S3V, à tous niveaux hyperattachées à leur métier et soucieuses du long terme de leur entreprise. Mais j’en nourris quand même une grande fierté. Ces responsabilités d’entreprise m’ont comblé après trente ans dans la fonction publique. J’ai toujours aimé ce que j’ai fait professionnellement. C’est une chance, je le sais. ■

Claude Faure. and Les Allues/Méribel. These strategies are in favour of public facilities and are supported by restaurants, hotels, as well as service providers. Everyone is moving forward at the same pace. And all this goes to fuel a healthy confidence in the future.

Winter 2013-2014 is going to be your last season as Chairman of the Executive Board at S3V before you retire. What will you take from your position? After 14 years supervising the SPTV (a departmental company for public services in the Three Valleys), then 14 years as President of the Three Valleys company (S3V), I will be retiring in May. Having been taught by Michel Barnier and Jean-Claude Killy to never encourage nostalgia, I shall look to what lies ahead. Despite the heavy responsibilities, I have gained much job satisfaction. S3V does not look

anything like the company it used to be. Corporate affairs have been radically modernised; contracts have been carried forward to 2030 and 2031; there is a solid agreement between the three member communes; good relations with the professionals in resort; a flourishing partnership with the other operators in the 3 Valleys; commercialisation and an incredible global reputation; sound finances allowing for steady investment; and a penchant for innovation in all its guises… These are not my words but those of the S3V teams, who are all incredibly attached to their career and very involved in the long-term prospects of the company. I do however get a lot of pride from it all. My responsibilities within the company have fulfilled me after 30 years in civil service. I’ve always enjoyed what I have done on a professional level. I’m lucky, I realise that. ■

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

11


m s i r u o T • e m s i r u To Le calendrier scolaire fait débat

School holidays debated

Les 6 et 7 novembre derniers, lors de leur congrès national, les professionnels de la montagne ont exprimé leur mécontentement face à l’évolution des calendriers scolaires.

During their national convention on the 6th and 7th November, mountain professionals expressed their discontentment with the school calendar.

R

éunis au sein de Domaines skiables de France (DSF), les gestionnaires des stations françaises ont manifesté, via une motion envoyée au ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, leur « profond ressentiment devant les propositions de calendriers scolaires allant de 2014 à 2017 ». Les vacances de printemps, programmées du 12 avril au 12 mai, en trois zones, arrivent trop tard selon les professionnels de la montagne française. « En raison des décalages successifs des congés de février et de printemps, la fréquentation des stations de montagne durant les vacances de printemps a chuté de 70 % en trois ans, impactant toutes les stations grandes, petites et moyennes. Par ailleurs, facteur aggravant, le calendrier 20162017 propose des départs en congés à mi-semaine. Nous ne pouvons accepter une proposition qui revient tout simplement à amputer d’une semaine le travail des professionnels du tourisme. Nous ne comprenons pas que nos efforts pour sécuriser les parcours professionnels des 120 000 saisonniers des stations soient remis en cause, pour 35 000 d’entre eux, par une décision unilatérale. Plus incompréhensible encore, ce calendrier scolaire est synonyme pour l’État d’un manque à gagner de 80 à 100 millions d’euros de recettes fiscales », explique la motion publiée au mois de novembre. « Un tel calendrier ne fait pas qu’impacter les professionnels de la montagne. C’est l’ensemble de l’industrie touristique qui se trouve mis en difficulté. Les stations du

Les professionnels militent pour un changement de calendrier. The professionals campaign for a change in the calendar.

littoral sont également sensiblement touchées car ce calendrier englobe désormais les ponts de mai dans les vacances de printemps, tout en les privant d’un lancement de saison début avril », constate-t-on chez DSF. Mardi 10 décembre, Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation, a reçu une délégation de députés élus en montagne, dont les Savoyardes Béatrice Santais et Bernadette Laclais. « Ce n’est pas un sujet nouveau. Le précédent calendrier, obligatoirement triennal, avait déjà fait évoluer les dates des vacances de printemps. La difficulté supplémentaire serait la possibilité de début de vacances en milieu de semaine. Nous avons expliqué au ministre que cela ne correspondrait pas aux habitudes des professionnels du tourisme et il en a convenu », explique Bernadette Laclais. Demandant l’ouverture d’une concertation élargie, les élus ont notamment soufflé au ministre Peillon le retour à deux zones de départ lors des vacances de printemps, plutôt que trois comme actuellement. « Il est possible de concilier l’intérêt des enfants et celui de l’économie touristique », assure Bernadette Laclais. ■

12 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

A

ssembled at the Domaines skiables de France (DSF), French resort managers protested via a motion that was sent to the national Minister of Education, Vincent Peillon, explaining their “deep resentment for the planned school holiday dates for 2014-2017”. In their opinion the spring holidays planned for the 12th April to 12th May in three schooling zones, fall too late. “Owing to shifts in dates for the February and spring holidays, there has been a 70% drop in visitors in the spring over the past three years which has had an impact on ski resorts of all sizes. Moreover, for 2016-2017 they are planning mid-week holidays. We simply can’t accept a plan that will wipe-out a weeks’ worth of tourist trade. We do not understand how our efforts to ensure work for 120,000 seasonal workers could put 35,000 of them at risk because of a unilateral decision. Even more inexplicable is that this new school calendar will result in the State losing 80 to 100 million euros worth of tax revenue,” explains the motion which was published in November. “This calendar isn’t only going to impact professionals in the

mountains. The entire tourist industry will suffer. Coastal resorts will also be affected as the May bank holidays will now fall within the spring holidays and it will also rob them of the opportunity to begin their season at the beginning of April,” claims the DSF. On Tuesday 10th December, Vincent Peillon, the Education Minister, entertained a delegation of deputies from the mountains, including Béatrice Santais and Bernadette Laclais. “It is not a new topic. The previous calendar, which was triennial, had already made changes to the spring holiday dates. The additional problem here is that there is a possibility that holidays will begin mid-week. We have explained to the minister that it does not correspond with the way the tourist industry works and he understood,” explains Bernadette Laclais. The representatives particularly encouraged Minister Peillon to return to two zones during the spring holidays, rather than three as it is at the moment. “It is possible to combine the interests of the children with those of the tourist economy,” Bernadette Laclais insures. ■


* Offre à partir de 364 €/personne entre le 15 février et le 15 mars : hébergement 7 nuit en studio base 4 personnes (pleine occupation) + forfait Pass famille 6 jours : Val Thorens-Orelle (2 parents + 2 enfants moins de 21 ans) / Cours de ski et garderie en option / nativecommunications.com / © OT Val Thorens / SIRET : 776 501 215 000 29 / RIDE IT UNITED : Glissez. Ensemble.

VIVEZ L’EXPÉRIENCE VAL THORENS Val Thorens, la station qui conjugue le meilleur du ski avec la meilleure des ambiances pour chacun d’entre vous. 600 km de pistes et un panorama à 360° sur plus de 1 000 sommets. Partez à l’assaut du plus grand domaine skiable du monde et vivez des expériences uniques entre petits et grands ! Entre le 15 février et le 15 mars : pack hébergement + forfait de ski à partir de 364 €*/pers Réservez votre appartement et hôtel sur www.valthorens.com ou au +33 (0)4 79 00 01 06

Retrouvez cette offre

www.valthorens.com

Ouverture du 23 novembre au 11 mai 2014


t n e v E • t n e m e n Évé La Savoie joue groupée à Mountain Planet

Savoie companies join forces at Mountain Planet Du 23 au 25 avril, les entreprises de Savoie vont à la rencontre des visiteurs du salon Mountain Planet sur le stand collectif de la CCI Savoie.

D

epuis plus de deux décennies la formule a été modernisée et affinée, pour permettre aux entreprises de Savoie de présenter leur savoir-faire lors du Salon international de l’aménagement de la montagne à Grenoble. La surface collective, de près de 800 m2, réunit cette année une trentaine de sociétés, ravies de profiter d’une visibilité unique tout en réalisant des économies d’échelle. Chaque entreprise bénéficie de l’animation constante du stand tout en conservant la possibilité de mener ses actions de relations publiques et d’accueil de ses clients. Pour les visiteurs, l’îlot

de la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie est un point de rendez-vous identifié, sur lequel il est possible de demander des conseils, de recueillir des informations. Au cœur des 41 000 m 2 du salon Mountain Planet, les 800 m 2 d’exposition proposés par la CCI Savoie et les entreprises sont une véritable vitrine des compétences, produits et services disponibles en Savoie. L’appellation « Savoie » a un réel impact sur les visiteurs, étrangers notamment. Parmi les 15 000 visiteurs attendus en trois jours, certains viennent de loin. Quarante-quatre pays sont représentés. ■

14 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

From the 23rd to 25th April, companies from the Savoie will meet with visitors to the Mountain Planet show on the CCI stand.

Au fil des ans, la CCI Savoie a notablement amélioré sa présence et sa visibilité.

Over the years CCI Savoie has considerably improved its presence and visibility.

F

or over two decades the formula has been updated and fine-tuned, allowing companies from the Savoie region to introduce their knowhow during the International Mountain Development Fair in Grenoble. An 800 m 2 space hosts around thirty companies, who will benefit from individual visibility whilst enjoying the economies of scale. Each company benefits from the ongoing activities organised at the stand whilst being able to concentrate on their independent public

relations and clients. For visitors, the CCI stand has a reputation as being an area where you can get advice and gather information. The 41,000 m 2 area that makes up the Mountain Planet show includes CCI Savoie’s 800 m2 with its companies exhibiting a range of skills, products and services from the Savoie region. 15,000 visitors from 44 countries are expected over the three days. ■

www.savoie.cci.fr


e s i r p e r t n E • y n a Comp

Monin travaille ses gammes

Monin develops its range of products En 2015, la société Michel Monin fêtera son 60e anniversaire. Spécialisée dans le travail du bois, l’entreprise de Feissons-sur-Isère a su s’adapter à l’évolution du marché.

In 2015 Michel Monin will celebrate its 60th anniversary. Based in Feissons-sur-Isère, this company has known how to adapt to the evolving market.

L

’entreprise Michel Monin s’est développée dans le sillage des grands groupes industriels installés en Savoie. Si les caisses, les palettes et les coffres d’emballage sont toujours au catalogue, l’activité suit inexorablement la courbe de l’activité industrielle. Depuis le début des années 2000, les équipes ont appris à utiliser leur savoir-faire de manière différente. Des investissements ont été menés pour permettre une diversification des fabrications. « La proximité des stations qui nous exprimaient leurs besoins a permis à l’entreprise de créer et de fabriquer du mobilier extérieur », explique Hervé Dégot, nommé directeur de la société en 2010. Accompagnées par un designer, les équipes de Michel Monin ont développé différents produits, déclinés en gammes afin de répondre aux attentes des clients professionnels (collectivités, professionnels de l’hébergement…) et particuliers. La particularité des tables, bancs, jardinières et autres panneaux fabriqués par l’entreprise Monin est d’utiliser seulement du bois de mélèze. Le clin d’œil à la richesse de la forêt savoyarde est évident, mais le conifère a des qualités intrinsèques qui le rendent incontournable. « Le mélèze est très résistant aux intempéries sans être traité. Le mobilier extérieur se teinte au fil des saisons. Les clients sont de plus en plus sensibles à cette approche écologique d’un bois non traité, sans entretien », explique Hervé Dégot. Les gammes de mobilier

Hervé Dégot. Les tables en mélèze massif changent de teinte au fil des saisons. The colour of the larch wood tables changes over time. extérieur Monin se déclinent en trois niveaux, « Basics », « Monin » et « Névélys », afin de s’adapter aux budgets des clients. Le concept de tablebancs développé depuis 2011 connaît un beau succès, dans sa présentation classique, rectangulaire, comme en version ronde, plus originale. « Nous développons régulièrement des nouveaux produits, comme notre tablebancs ronde. Chaque modèle est décliné dans les différentes gammes. Pour développer notre activité, nous passons également des partenariats pour devenir constructeur », explique Hervé Dégot. Conçus à Megève, les spas et bains nordiques Størvatt sont ainsi construits et assemblés dans les ateliers de Feissons-sur-Isère. Cette approche partenariale permet d’absorber une partie de la saisonnalité des autres activités de l’entreprise. ■

C

rates, pallets and packing boxes continue to be produced at Michel Monin, but the company also keeps a close eye on the latest trends in industrial activity. Since the start of the noughties the teams have learnt how to adapt their know-how, and investments have allowed for a diversification in products. “Nearby ski resorts with specific requirements provided the company with the opportunity to design and make outdoor furniture,” says Hervé Dégot, director since 2010. With help from a designer, the Michel Monin teams have developed different products that respond to the needs of professional clients (communities, tourist accommodation…) and individuals. The distinctive feature of the tables, benches, window boxes and other panels that are made by Monin is that they are only ever made from mélèze (larch wood). This conifer has

intrinsic qualities which make it one of the greats. “Mélèze is very resistant to bad weather without needing to be treated, and over time the outdoor furniture changes colour. Clients are starting to turn towards the ecofriendly approach of an untreated wood that does not need maintaining,” says Hervé Dégot. Monin’s outdoor furniture comes in three grades: “Basics”, “Monin”, and “Névélys”, depending on the client’s budget. The bench-table, which was developed in 2011, has seen much success both in the classic, rectangular design and the more unusual, round model. “We regularly develop new products, such as our round bench-tables. Every model exists in different ranges. To develop our company, we also manufacture products for partners,” says Hervé Dégot. Created in Megève, Størvatt spas and Nordic baths are made and assembled in the Feissonssur-Isère workshops. Working in partnership allows a more evenly distributed annual work-load. ■

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

15


y r t s u d n I • e i r t s u Ind La première dameuse diesel-électrique du monde

Theworld’s first hybrid (diesel-electric) piste basher La dameuse PistenBully 600 E effectue ses débuts opérationnels cette saison sur les pistes de Courchevel. Avec cette machine, Kässbohrer signe une première mondiale.

E

sthétiquement, presque rien ne sépare ce « 600 E » de ses aînés. La prouesse des équipes de Kässbohrer est de maintenir les performances de damage et d’évolution du nouveau PistenBully tout en réduisant son impact sur l’environnement. Le moteur Mercedes-Benz diesel de six cylindres développe 400 chevaux. Il est désormais associé à plusieurs organes électriques : deux alternateurs, deux moteurs de marche et un système d’entraînement de la fraise de damage. L’énergie produite par le moteur diesel est transformée en énergie électrique par les alternateurs et est transmise aux systèmes d’entraînement. « Les rejets d’oxydes d’azote et de CO2 sont réduits de 20 % par rapport à une motorisation diesel classique. L’hybridation permet également de réduire de 20 % la consommation et les

coûts d’exploitation. L’économie est réalisée essentiellement grâce aux moteurs de marche qui génèrent du courant électrique en descente alors que le moteur diesel adopte le régime le mieux adapté », explique Didier Bic, directeur de Kässbohrer E . S . E . ( To u r s - e n - S a v o i e ) . L’électricité produite par le PistenBully 600 E peut par ailleurs être utilisée par des équipements externes, pour des réparations ou des aménagements. Après des tests concluants menés en avril 2013 à l’Alpe d’Huez, le PistenBully hybride effectue sa première saison opérationnelle depuis le mois de décembre. Les stations de Courchevel et de Val Thorens sont les premières à acquérir cette technologie, qui permet à la fois de respecter l’environnement et de réduire les coûts d’exploitation sans perdre en performance. ■

16 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

The PistenBully 600 E piste basher will be on the slopes of Courchevel for its first season. Kässbohrer has created a world first with this machine.

Le PistenBully hybride conserve les mêmes performances.

The hybrid PistenBully performs to the same level.

T

o look at, there is very little difference between the “600 E” and its predecessors. Kässbohrer’s goal was to maintain the original qualities of its machines whilst reducing the environmental impact. The 6-cylinder diesel engine from Mercedes-Benz produces 400 hp. The diesel is combined with several electrical systems : two generators, two drive motors and a tiller motor. The generators convert the mechanical energy produced by the motor into electrical energy and transfer this to the drive system. “The drive technology not only facilitates a 20 % reduction in both NOx and CO2 compared to a fully diesel motor, but the hybridisation also means a 20 % drop in fuel consumption and operating costs. The economies

are made possible because the drive motors produce energy on the downrides, which drives the tiller whilst the diesel motor operates in the optimum speed range,” explains Didier Bec, director at Kässbohrer E.S.E. (Tours-en-Savoie). The electricity produced by the PistenBully 600 E can also be used by exterior equipment, for repairs or adjustments. After some final tests in Alpe d’Huez in April 2013, the PistenBully hybrid began its career in December. Courchevel and Val Thorens are the first to have purchased this model : both an eco-friendly move and a move towards reducing running costs without compromising performance. ■


e i r t s u d n I • y r t s u Ind

Quadralp regarde au-delà des Alpes Quadralp branches out beyond the Alps Concepteur et fabricant de machines à ski, Quadralp développe désormais du mobilier et des accessoires d’agencement dédiés à l’univers du ski.

Designer and manufacturer of ski machines, Quadralp now develops furniture and display units for the ski world.

D

epuis le milieu des années 1990, les machines à ski de Quadralp gagnent chaque année un peu de terrain dans les stations de ski françaises. La compacité et la polyvalence des farteuses, ponceuses et autres surmouleuses fabriquées à Méry font l’unanimité dans les ateliers des magasins de sport. Créateur de l’entreprise, Rui Manuel Agostinho a choisi de diversifier les activités de Quadralp en restant dans l’univers du ski. L’entreprise développe désormais des solutions d’agencement, de stockage et d’entreposage pour les magasins. Mais les racks à skis, les casiers de rangement, les sèche-chaussures, sèche-gants et autres armoires ont trouvé un terrain d’expression bien plus vaste, dans les hôtels, les sites d’hébergement touristiques et chez les particuliers. Au mois de septembre, l’entreprise a recruté quatre personnes, dont un responsable « export », et engagé les travaux d’extension de ses locaux, dont la surface va doubler, pour atteindre 3 000 m2 d’ateliers, bureaux et showroom. « L’objectif est de renforcer notre activité en France et de nous développer à l’international, où le potentiel est énorme. Actuellement, les exportations représentent moins de 6 % de notre chiffre d’affaires, qui devrait passer d’1,3 à 2 millions d’euros d’ici à 2015 », explique Rui Manuel Agostinho. Les activités « machines à ski » et « agencement » pèsent le même poids dans le résultat de

La société souhaite désormais se développer à l’international.

The company hopes to expand in the international market. Quadralp. L’objectif est de maintenir cet équilibre, en utilisant les mêmes clés de développement : l’innovation produit et la qualité du service client. « L’innovation est permanente. Nous écoutons beaucoup nos clients, afin de leur proposer des solutions qu’ils attendent. Nous devons être réactifs, d’une saison à l’autre », explique le créateur de Quadralp qui vient de développer une ponceuse-affûteuse portable et un ensemble de machines fonctionnant sur 220 volts plutôt que sur 380 volts. « Les clients nous tirent vers le haut. Pour répondre aux demandes, nous avons créé deux gammes de mobilier d’agencement, l’une misant sur le meilleur rapport qualité-prix et l’autre tournée vers le haut de gamme, avec de multiples possibilités de personnalisation », affirme Rui Manuel Agostinho. ■

Rui Manuel Agostinho.

S

ince the mid-nineties Quadralp ski machines have gained ground in French ski resorts. The versatility and compact size of these waxing, grinding and base repair machines make them the popular choice in sports shop workshops. Founder of the company, Rui Manuel Agostinho decided to diversify Quadralp’s products. The company now develops display and storage solutions for shops, and their ski racks, lockers, boot and glove warmers, etc. have also found their place in a much larger context: in hotels, tourist accommodation and in privately-owned properties. In September the company recruited four people (one of whom is in charge of exportation), and began to extend their premises: 3,000 m2 with workshop space, offices and a show room. “The aim is to strengthen our company in France and to

develop it internationally, where the potential is enormous. At the moment exportations represent less than 6% of our turnover, and should go from 1.3 to 2 million euros by 2015,” says Rui Manuel Agostinho. Quadralp’s ski machines and display solutions are equally as popular. The aim is to maintain this balance by sticking to the key elements: innovation of products and quality client service. “Innovation is ongoing. We listen to our clients a lot so as to provide the solutions that they are looking for. We have to be able to adapt from one season to the next,” explains the founder of Quadralp who has just developed a portable edge and base grinder and a full machine that runs on 220 volts rather than 380 volts. “Clients boost our work. In response to their demands we have created display solutions in two ranges: one which offers better value for money, the other more prestigious, with several options to personalise,” says Rui Manuel Agostinho. ■

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

17


t n e v E • t n e m e n Évé Courchevel s’habille en Chanel

Courchevel gets dressed in Chanel Confirmant son positionnement haut de gamme, cet hiver Courchevel habille ses cabines en Chanel.

L

a station de la vallée de Bozel n’en est pas à son coup d’essai. En 2009, les skieurs pouvaient slalomer entre des œuvres monumentales de Dalí. L’année suivante, les « invités » s’appelaient Rodin, Michel-Ange, Botero, Folon, etc. Clou de l’exposition, une représentation géante du Penseur de Rodin était installée au sommet des pistes, face au mont Blanc. Depuis le 8 décembre, les skieurs peuvent embarquer dans des cabines décorées par Chanel. Cette opération de prestige fait suite à celle engagée avec les eaux d’Évian la saison passée. Mais cette fois, elle correspond encore plus avec le positionnement international de Courchevel. En parallèle, la marque a ouvert une boutique éphémère de 200 m 2 au pied des pistes. Dans un décor de chalet de montagne, Chanel présente sa collection automnehiver 2013-2014 ainsi que des skis, snowboards et accessoires

d’hiver griffés. Des pièces de haute joaillerie, des collections Jardin de Camélias et Sous le signe du Lion et la ligne Chanel Horlogerie sont également proposées, dans un cadre unique, l’une des vitrines offrant un panorama sur le domaine skiable. Les esquisses servant de base à la décoration des cabines ont été réalisées par Karl Lagerfeld. Le créateur « maison » a joué le jeu, déclinant le travail à trentesix reprises afin que chaque appareil soit unique. L’habillage proprement dit a nécessité une approche technique spécifique par l’entreprise ATC Alpes, l’objectif étant que l’adhésif retenu résiste sans se dégrader à un hiver complet passé à l’extérieur entre 2 000 et 2 300 mètres d’altitude. L’opération de pose du décor, à raison de quatre cabines par jour, a aussi demandé un certain doigté, puisqu’elle a été réalisée sur place, sans démonter la remontée mécanique du Jardin alpin, support de l’opération. ■

18 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

This winter, Courchevel has decorated its lifts in Chanel… which goes hand in hand with its prestigious reputation.

L’esquisse du décor a été réalisée par Karl Lagerfeld. The sketches were designed by Karl Lagerfeld.

T

his is not the first time Courchevel has done something like this. In 2009 skiers were able to ski around enormous statues by Dalí. The following year Rodin, Michelangelo, Botero, Folon etc. were in situ. The highlight of that exhibition was a giant representation of Rodin’s The Thinker which was placed at the top of the slopes, looking out on mont Blanc. Since the 8 th December, skiers have been able to use the Chanel decorated cable cars. This prestigious campaign follows something similar that was done by Évian last season, but this one corresponds much more to Courchevel’s international reputation. Chanel has also opened a pop-up shop at the foot of the slopes. In a mountain style interior, it shows off its autumn-winter collection

2013-2014, along with skis, snowboards, and accessories. There are Haute Joaillerie pieces from Chanel’s Jardin de Camélias and Sous le signe du Lion collections, as well as its range of watches ; all available in this unique boutique which has a view out over the ski area. Chanel’s designer, Karl Lagerfeld decorated thirty six cable cars ; each one with an individual design. Applying the designs to the cable cars required a special technique by ATC Alpes who were able to provide an adhesive that could resist an entire winter outdoors at an altitude of between 2,000 and 2,300 metres. The designs were applied at a rate of four cable cars a day and required certain dexterity as they were stuck on without removing the bubbles from the Jardin alpin. ■


RISER O L A V R U E PO AIRES É IN H D P R O O R A T R UN ET EXT S E RISME T I U L O O T S N U I D S S N D LES ACTIO ONNELS SAVOYAR dustriel), ourisme in onomie I (t S E N S È E C S F USINE EN T CAQUELON (gastr DES PRO E essibilité),

ILLES E (acc FACILICÎM ment durable), PAP : S IE R O G ppe ATÉ iges QUATRE C POUR TOUS (dévelo s-des-ne it d e T n E /i T r R f E EN V .cci. s locaux). w.savoie et produit re sur ww tu

e candida

Dossier d

En partenariat avec :

PROFESSIONNELS DU TOURISME, ADHÉREZ AU RÉSEAU TOURISME ! Le Réseau Tourisme, c’est : Se rencontrer et échanger entre professionnels Être aidé dans votre professionnalisation Bénéficier d’informations sur votre secteur d’activité Être accompagné dans votre développement

www.savoie.cci.fr/reseau-tourisme www.facebook.com/ReseauTourismeSavoie Chambre de Commerce et d’Industrie de la Savoie 5 rue Salteur - CS 22416 - 73024 Chambéry Cédex T. 04 57 73 73 73 - F. 04 79 33 56 84 info@savoie.cci.fr www.savoie.cci.fr


À votre service CCI SAVOIE

La CCI Savoie fait la trace avec les ESF CCI Savoie and the ESF make their mark Les CCI de montagne et le Syndicat national des moniteurs de ski français unissent leurs efforts pour mener des actions en faveur du développement durable dans les stations.

CCI de montagne and the French Ski Instructors national syndicate have got together to develop sustainability in resorts.

André Marcon, président de CCI France, Gilles Chabert, président du Syndicat national des moniteurs de ski français, et René Chevalier, président de la CCI Savoie. Sans titre-1 1

P

résentée au mois d’avril 2013 à l’Alpe d’Huez, lors du « Challenge des moniteurs », rassemblement national des écoles de ski français (ESF), l’opération « La Trace » est effective depuis le début de la saison. « Fais ta trace, mais ne laisse pas ta trace… », résume le slogan de l’action. « L’hiver, les moniteurs font la trace. Mais quand la neige fond, il faut qu’elle disparaisse », résume Gilles Chabert, le président du Syndicat national des moniteurs de ski français. La même démarche a été proposée aux ressortissants des CCI de montagne dont les établissements sont implantés en station. « Il s’agit de gestes simples, comme ne pas laisser ses emballages au vent devant son commerce, ou encore instaurer une collecte et un tri efficaces des déchets », explique René Chevalier, président de la CCI Savoie, à l’origine de l’initiative, relayée dès cet hiver par la CCI Hautes-Alpes et la CCI Grenoble, dans la continuité

du « Cahier d’espérance » des CCI de montagne, visant à promouvoir le milieu montagnard en conciliant activité économique et développement durable. Les établissements relayant l’opération sont identifiés par un logo. L’objectif de l’action, testée sur trois saisons, est de créer un véritable « parcours » dans les stations. Depuis le début de l’hiver, les messages de bonnes pratiques de « La Trace » trouvent écho dans les messages qu’adressent les moniteurs à leurs élèves, quel que soit leur âge. Dans les clubs « Piou Piou », c’est le lapin « Blanchot » qui sensibilise les 3-5 ans à profiter de la montagne tout en la respectant. Les plus grands, et leurs parents, retrouvent ces bonnes pratiques dans les livrets accompagnant les médailles des flocons et des étoiles récompensant les progrès des jeunes skieurs. Chaque hiver, quelque 1,4 million de médailles sont remises. Impact garanti. ■

20 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

29/11/2013 16:30:11

André Marcon, the president of CCI France, Gilles Chabert, president of the French Ski Instructors national syndicate, and René Chevalier, president of CCI Savoie.

I

ntroduced in April 2013 during the ESF’s “Challenge des moniteurs” in Alpe d’Huez, operation “La Trace” has been up and running since the start of the season. “Make your mark, but don’t leave your marks…” says the slogan. “In the winter the instructors make their mark. But when the snow goes so must the rest,” says Gilles Chabert, the president of the French Ski Instructors national syndicate. The same concept has been introduced to the members of CCI de montagne who have businesses in resorts. “It is about taking simple measures, such as not leaving packaging outside your shop to blow away, or putting recycling bins in place,” says René Chevalier, the president of CCI Savoie, who is behind the initiative which has also been

adopted by CCI Hautes-Alpes and CCI Grenoble : promoting mountain areas by combining economic activity with sustainable development. Businesses supporting this operation can be identified by a logo. The idea, which is to be tested over three seasons, is to set an example in resorts. Since the start of winter the theory behind “La Trace” is being reiterated by ski instructors to their pupils. In the “Piou Piou” club “Blanchot” the rabbit will be teaching 3-5 year olds about how to enjoy the mountains whilst looking after them. For older children and their parents, there will be advice in the booklets that they get with their ski medals. Every winter around 1.4 million medals are handed out. This should guarantee an impact. ■


07-01-2014 sons.

600 E+

Révolutionnaire

PistenBully 600 E+ La première machine “hybride” diesel-électrique sur les pistes. 20 % de NOX en moins 20 % de CO2 en moins 20 % de gazole en moins 20 % de coûts d‘exploitation en moins 20 % de plaisir en plus 100 % PistenBully www.pistenbully.fr


y t r e p o r P • r e i l i Immob Serie-Kube pour améliorer le logement des saisonniers Serie-Kube; improving seasonnaire accommodation Le concept Serie-Kube a été imaginé pour faire face aux besoins d’hébergement d’urgence. Il répond également aux problématiques ponctuelles de logement de travailleurs.

L

e groupe immobilier Hoche, que préside Richard Saint Guilhem, parie que cette solution d’hébergement retiendra l’attention des collectivités de montagne confrontées aux problèmes de logement des salariés saisonniers des stations. Serie-Kube est fabriqué en usine à partir d’une structure métallique extrêmement robuste. Il répond aux normes d’isolation phonique et de performance énergétique les plus strictes et est immédiatement habitable car meublé et entièrement équipé. Transportés par camion sur les sites où ils doivent être implantés, les modules sont autonomes mais peuvent être assemblés et superposés (jusqu’à trois niveaux). En configuration habitation, le module Logi-Kube, d’une superficie de 20 à 21 m 2, est équipé d’une salle de bains et d’une kitchenette. Le concept peut être décliné en modules spécialisés (accueil, espace détente, espace restauration, buanderie…) permettant de créer en quelques jours des résidences temporaires, démontables en fin de saison. En cinquante modules, implantés sur environ 900 m 2 , il est par exemple possible de construire un « village » de quarante chambres associées à un hall d’accueil, un espace de restauration, un

espace détente, une buanderie et un local poubelles. Chaque studio, d’environ 20 m 2 , est équipé d’une kitchenette, d’une salle de bains, d’un couchage, d’espaces de rangement et d’un bureau. Selon les besoins, l’équipement intérieur peut être adapté, pour répondre à une utilisation précise : logement étudiant (Studi-Kube), accueil temporaire pour personnes âgées médicalisées de type EHPAD (H-Kube), etc. Jusque-là, les solutions modulaires classiques nécessitaient plusieurs mois de montage et autant de démontage pour arriver au même résultat. L’implantation du concept Serie-Kube ne nécessite pas de fondation, permettant, encore, un gain de temps (des micropieux vissés dans le sol suffisent). « Serie-Kube sera proposé à l’acquisition, mais aussi à la location. Cette approche permettra aux collectivités de prévoir les budgets de fonctionnement les plus justes en fonction de l’utilisation escomptée. Nous sommes convaincus que nos produits représentent une réponse pertinente à des besoins de logement variés, en permettant notamment l’usage temporaire de terrains réservés », explique Guillaume Salmon, responsable du projet au sein du groupe Hoche. ■

22 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

The Serie-Kube concept was thought up in response to the need for emergency accommodation. It also a solution for shortterm issues when housing workers.

Le concept Serie-Kube répond à des besoins d’hébergement ponctuels ou durables.

The Serie-Kube concept provides temporary and long term accommodation solutions.

T

he Hoche property group, which is run by Richard Saint Guilhem, expects this accommodation solution will be of interest to mountain communities who are confronted with difficulties housing seasonnaires in resort. Serie-Kube is factory-made out of a very robust metal structure which respects the strictest soundproofing and energy performance standards, and can be lived in immediately as they are furnished and fully equipped. Transported by lorries to agreed sites, the units are independent but can be assembled together and placed on top of each other (up to three levels). The Logi-Kube is 20 to 21 m 2 and is fitted with a bathroom and kitchenette. The concept can be used for more specialist units (receptions, relaxation areas, eating areas, laundry rooms…) meaning that, in just a few days, you can make a temporary housing complex which can be dismantled at the end of the season. Using fifty units, fitted in a 900 m 2 area, it could be

possible to make a “village” including forty bedrooms, a reception hall, eating area, relaxation area, laundry and public bins. Each studio, which is about 20 m 2 , is fitted with a kitchenette, bathroom, bed, storage and a desk. The fittings can be modified for specific requirements : student accommodation (Studi-Kube), temporary nursing home accommodation for the elderly (H-Kube), etc. Until now, classic unit solutions took several months to set up and dismantle, but the Serie-Kube does not require foundations, which is a great time saver (micropiles screwed into the ground is all that is required). “The ‘Serie-Kube’ can be purchased or rented. This concept will allow communities to plan accurate working budgets according to their needs. We are convinced that our products respond to a variety of accommodation needs, and they also allow for the temporary use of reserved land,” explains Guillaume Salmon, manager of the project at the centre of the Hoche group. ■


23 14 20 L RI le AV ob n 25 re > -G

SALON DE L’AMÉNAGEMENT

www.mountain-planet.com

LA CCI SAVOIE

AUX CÔTÉS DES ENTREPRISES

EN MONTAGNE

DEPUIS PLUS DE 20 ANS

LE COLLECTIF

REJOIGNEZ

AU SALON DE L’AMÉNAGEMENT EN MONTAGNE

D’ENTREPRISES DE LA CCI SAVOIE Contact : Chambre de Commerce et d’Industrie de la Savoie - Isabelle Berthoud T. 04 57 73 73 73 - F. 04 79 33 56 84 info@savoie.cci.fr www.savoie.cci.fr

RetRouvez toute la cci

suR votRe oRdinateuR, votRe tablette ou votRe mobile Formation InternatIonal Internat TerriToire

www.savoie.cci.fr Création IndustrIe Industr

Développer son entreprise

Formalités Chambre de Commerce et d’Indutrie de la Savoie 5 rue Salteur - CS 22416 - 73024 Chambéry Cedex - info@savoie.cci.fr www.savoie.cci.fr

Retrouvez-nous aussi sur :


g n i n i a r T • s e c i v r Se Altibus,ligne connectée vers les stations Altibus; bus routes up to resorts Le service Altibus permet aux touristes d’accéder aisément aux stations de sports d’hiver. Les nouvelles technologies facilitent de plus en plus les démarches.

The Altibus service gives tourists easy access to ski resorts, and its new technology makes the process even easier.

Altibus existe depuis plus de quinze ans. Altibus has existed for over fifteen years.

A

ltibus est un portail de réservations permettant d’organiser ses déplacements vers près de quatre-vingts stations des Alpes du Nord, en Savoie, Haute-Savoie et Isère. En arrivant en train, en avion (1) ou en voiture, il est possible de prendre une navette qui vous permettra de rejoindre les pistes sans se soucier des délais et des conditions de circulation. Depuis sa création il y a quinze ans à l’initiative du Conseil général de la Savoie, Altibus a suivi l’évolution des outils de communication pour améliorer le service rendu au client. L’hiver passé, près de 250 000 touristes ont choisi la formule, en réservant par téléphone ou par Internet (www.altibus. com). Pour recevoir son titre de transport par voie postale, il fallait anticiper sa réservation d’au moins sept jours. Grâce à Internet, le délai est descendu à 48 heures en choisissant d’imprimer le billet chez soi.

La saison 2013-2014 voit la mise en place de deux nouveautés : des applications (iPhone et Android) permettant de dématérialiser le titre de transport et de réduire encore les délais. Il est désormais possible, sous réserve de places encore disponibles, d’acheter son billet quelques instants avant le départ. La formule apporte de la liberté à l’utilisateur et, aussi, la possibilité de faire évoluer sa demande en fonction des aléas rencontrés en amont. Le « m-ticket » acheté via l’application évite de patienter dans la file d’attente en gare routière et permet de bénéficier de tarifs préférentiels. Le service Altibus est complété par Mobi’Savoie, portail départemental permettant d’organiser ses déplacements en transports en commun partout en Savoie, toute l’année. ■ (1) Navettes au départ des aéroports de Lyon Saint-Exupéry, Genève, Grenoble et Chambéry.

24 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

A

ltibus is a service which helps people to organise their journey to over eighty resorts in the Savoie, HauteSavoie and Isère. Whether coming by train, plane (1) or car, these buses can take you up to the slopes without the worry of time constraints and traffic. Since it was set up by the Conseil général de la Savoie fifteen years ago, Altibus has kept up to date with the ever evolving communication technologies, continuing to improve customer service. Last winter nearly 250,000 tourists used them, either booking by phone or online ( www.altibus.com ). To receive tickets by post you need to book at least seven days in advance. If booking online, tickets can be bought 48 hours in advance and printed off at home.

2013-2014 sees two new innovations : Apps (iPhone and Android) with e-tickets which will save even more time : it is now possible to buy your ticket a few minutes before departure (subject to availability). This provides more freedom for the traveller particularly as changes can be made to a booking in advance if need-be. The App’s “m-ticket” means that there is no queuing at the bus station and there are preferential rates. Altibus is part of the Mobi’Savoie group which allows you to plan your trips on all modes of public transport in the Savoie region all year round. ■ (1) Buses depart from Lyon SaintExupéry, Geneva, Grenoble and Chambéry airports.


s e c i v r e S • g n i n i Tra

Le service haut de gamme,ça s’apprend The art of providing luxury service Propriété de l’Inseec depuis 2012, le programme Luxury Attitude a l’ambition de conquérir les établissements des stations de sports d’hiver.

Having been part of the Inseec business school since 2012, the Luxury Attitude programme aims to spread through establishments in ski resorts.

L

e programme de formation Luxury Attitude a vu le jour en 1997, à l’initiative de Lionel Meyer et Erik Perey. Il s’agissait alors d’accompagner le personnel des palaces parisiens afin que les services proposés soient à la hauteur de la gamme et des tarifs pratiqués. Désormais propriétaire du cursus ainsi que de l’ex-école supérieure de commerce de Chambéry – Savoie (rebaptisée Inseec Alpes – Savoie), le groupe de formation supérieure Inseec entend réussir la conquête des établissements implantés dans les stations. « Quelle que soit la destination, le service apporté à la clientèle doit être différenciant. Avec Luxury Attitude, nous avons inventé le concept de designer de service. Le service apporté dans chaque établissement doit avoir une âme. Après les palaces, les enseignes du luxe ont fait appel à nos services, puis des marques grand public souhaitant améliorer leurs relations clients et monter en gamme, à l’image d’Audi ou Air France », explique Lionel Meyer. Le palace les Airelles de Courchevel a été le premier établissement de montagne à utiliser les formations de Luxury Attitude. « Notre approche s’adapte à toutes les tailles d’établissements et à tous les produits. La qualité du service est une approche commerciale que chaque établissement peut utiliser pour se différencier à une époque où, par Internet, il est possible d’acheter n’importe quel produit sans relation directe avec le vendeur. Avec Luxury Attitude, la dimension humaine devient le véritable luxe du service. N’importe

Lionel Meyer et Erik Perey, les créateurs de Luxury Attitude.

Lionel Meyer and Erik Perey ; founders of Luxury Attitude. qui peut dire à un client “Bonjour, votre voyage s’est-il bien déroulé ?” mais rares sont les professionnels qui écoutent la réponse », explique Lionel Meyer. La qualité du service, lors d’un court séjour notamment, est l’un des éléments permettant de fidéliser la clientèle. La différence est souvent une question de détails. Dans certains établissements, les clés sont si lourdes et si imposantes que les clients n’ont d’autre choix que de les laisser à la réception. Charge au personnel d’être attentif à chaque départ et à chaque retour pour créer du lien lors des passages des clients. « Les Alpes représentent un marché important. Nous allons proposer des sessions “multi-établissements” afin que la taille des hôtels ne soit pas un frein. Luxury Attitude est complémentaire de l’offre de la Cité des langues de l’Inseec Alpes – Savoie, pour l’accueil de la clientèle étrangère », estiment les responsables de l’Inseec. ■

T

he Luxury Attitude training programme was set up in 1997 by Lionel Meyer and Erik Perey. It mentors staff in luxury Parisian hotels so as to ensure that the services offered live up to expectations and reflect prices. Now owning the course, as well as what was the Chambery Business School – Savoie (renamed Inseec Alpes – Savoie), Inseec aims to introduce the training programme to establishments in ski resorts. “Wherever the destination, the client should find a service that sets it apart from others. With Luxury Attitude, we have come up with a designer service concept. The service should have a soul. After luxury hotels, luxury products started to turn to us, followed by consumer brands all hoping to improve their client relations and become more upmarket, as with Audi and Air France,” explains Lionel Meyer. The Airelles Hotel in Courchevel

was the first hotel in the mountains to use the Luxury Attitude training scheme. “Our approach can be adapted to work with all establishments (whatever their size) and all products. The degree of service is a commercial technique that any establishment can implement to set itself apart in an age where it is now possible to go online and buy any product without having direct contact with the seller. The human approach at Luxury Attitude is what makes the service so special. Anyone can say, “Hello, I hope you had a good journey ?” but it is unusual for them to actually listen to the answer,” explains Lionel Meyer. The quality of the service, particularly during a short stay, is one of the main ways to gain customer loyalty. The difference is often just a question of detail. In certain establishments, the keys are so big or heavy that the guests have no option but to leave them at the reception. The staff must therefore pay special attention so as to create a relationship as clients come and go. “The Alps represents a big market. We shall be offering “Multi-establishment” sessions so that the size of hotels does not become an obstacle. Luxury Attitude works hand in hand with the Cité des langues de l’Inseec Alpes – Savoie, teaching how to adapt to foreign guests.” ■

N° 106 - CCI Savoie – partenaires savoie /

25


t o p S e h T • t o p S Le La double récompense de ValThorens a double award for ValThorens Au mois de novembre, à l’heure de l’ouverture, la station Val Thorens avait déjà fait le plein… de récompenses.

L

e 1 er novembre, la station la plus haute d’Europe (2 300 mètres d’altitude) a été sacrée « Station européenne la plus innovante ». Le 16 novembre, la consécration était totale avec l’obtention des titres de « Meilleure station de ski française » et de « Meilleure station de ski mondiale ». Ces prestigieux trophées des « World Travel Awards » ont été décernés à Kitzbühel (Autriche). 188 stations et 20 pays étaient en lice pour cette 20e édition de ces « Awards » décernés après délibération d’un jury composé d’entreprises et d’experts mondiaux du tourisme. Le classement intègre également l’avis du grand public. La sélection désigne d’abord la meilleure station de chaque pays, puis la meilleure des stations finalistes. Val Thorens marquera durablement le palmarès puisque c’est la première fois qu’est décerné un prix dédié à la montagne : « World Ski Award ». Le grand public était invité à s’exprimer par Internet. En France, un million de votes ont été constatés. Val Thorens décroche le titre national devant Chamonix, Courchevel, La Plagne, Les Arcs, etc. La note tient compte d’une perception globale de l’entité station.

Créée en 1971, au cœur d’une haute vallée des Belleville, Val Thorens a adopté un modèle de développement visant à faire de la destination une référence mondiale. C’est cette approche et ce développement qui ont été salués par le prix de « Station européenne la plus innovante » remis à Londres le 1er novembre. La station savoyarde devance Sankt Anton (Autriche), Alta Badia (Italie), Verbier (Suisse), Laax (Suisse) et Serre Chevalier (France) tant pour la qualité de son domaine skiable que pour celle des installations et infrastructures d’accueil et d’hébergement. « Nous recevons une double récompense à travers ces deux compétitions. C’est un formidable témoignage du public et de professionnels du tourisme. Quarante années d’efforts et de travail multigénérationnel récompensés qui se fédèrent aujourd’hui sous les couleurs de Val Thorens United. L’ambitieux projet de positionnement était de faire de Val Thorens une station de référence mondiale et cela est fait aujourd’hui. Cela nous donne d’immenses responsabilités et nous motive encore plus pour l’avenir », affirme Grégory Guzzo, directeur de l’office de tourisme de la station. ■

26 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

When Val Thorens opened for the season, in November, it had already pocketed some serious awards.

Val Thorens est ouverte du 23 novembre au 11 mai. Val Thorens is open from the 23rd November to 11th May.

O

n the 1 st November, Europe’s highest resort (2,300 m) was named, “Europe’s most innovative resort.” On the 16 th November acclaim hit an all-time high when it won “Best French ski resort” and “Best ski resort in the world”. The prestigious “World Travel Awards” were hosted in Kitzbühel in Austria. 188 resorts and 20 countries were in the running at the award ceremony. The jury was made up of companies and world tourist experts, and public opinion was also taken into account. First, the best resort in each country was designated, and then the best of these finalists was selected. These awards will remember Val Thorens for some time as it is the first to win this prize, dedicated to mountain tourism : the “World Ski Award”. The public was invited to vote online. In France one million v o t e s w e r e r e g i s t e r e d . Va l Thorens won the national title over Chamonix, Courchevel, La Plagne, Les Arcs, etc. The marking takes into account the

global perception of the whole resort. Founded in 1971, in the heart of the Belleville Valley, Val Thorens had a development model which aimed to create a world recognised destination. It is this approach and development that were recognised in the “Most innovative European resort” prize which it won in London on the 1 st November. It beat St. Anton (Austria), Alta Badia (Italy), Verbier (Switzerland), Laax (Switzerland) and Serre Chevalier (France) not only for its ski area but also its tourist facilities and accommodation. “We have been rewarded over two competitions. It is an incredible testimony to the public and the tourism professionals. Forty years of hard work has been rewarded to what is now known as Val Thorens United. The ambitious project of making Val Thorens a global reference has now been achieved. This means we now have a huge responsibility and this motivates us even more for the future,” says Grégory Guzzo, the director of the resort’s Tourist Office. ■


Le réseau français des experts en aménagement de la montagne

Retrouvons-nous au salon

Urbanisme & Architecture

23-25 avril 2014

Aménagements été

Aménagements hiver

Mountain Planet !

Risques naturels Environnement Gouvernance & Politiques publiques Formation & Services

Retrouvez plus de 100 experts sur www.cluster-montagne.com !

Ne restez plus seul pour créer votre site Internet Votre Chambre de Commerce et d’Industrie vous accompagne Un conseiller dédié à vos côtés Vous profiterez de l’expertise d’un professionnel du Web Vous deviendrez autonome dans la gestion de votre site Vous disposerez d’une assistance, même après sa mise en ligne

Un outil performant et intuitif : achat-savoie.com Site vitrine ou marchand avec paiement sécurisé Référencement efficace

es par mois

100 000 pages vu

es référencées

14 300 entrepris

vente en ligne : Panier moyen de 119 euros

Une version mobile pour un service de proximité supplémentaire Contacts : Géraldine Vallier et Angélique Baillot Chambre de Commerce et d’Industrie de la Savoie achatville@savoie.cci.fr - T. 04 57 73 73 73


t o p S e h T • t o p S Le

V

L’Arpasson,l’ambiance « Made in Alps » The“Made in the Alps”Arpasson restaurant À Méribel-Mottaret, Cathy et Thierry Lendais ont transformé un chalet d’alpage en un très accueillant restaurant d’altitude : L’Arpasson.

L

’hiver on vient ici à ski ou en chenillette, l’été à la force des mollets. Entre les deux saisons, depuis plus de vingt ans, Thierry et Cathy Lendais multiplient les efforts pour améliorer la capacité d’accueil et le confort de leur chalet devenu un lieu de passage obligé pour les skieurs de Méribel-Mottaret. À midi, la chaîne du self ne désemplit pas. En soirée, les groupes peuvent s’approprier la salle de l’étage, d’une capacité de soixante places. À chaque fois, les convives sortent de table le ventre plein et le sourire aux lèvres. « Ici, on cuisine frais, des produits “maison”. La clientèle apprécie et revient. Malgré les difficultés liées au fait que nous soyons un restaurant d’altitude, nous faisons en sorte d’avoir le même rapport qualité-prix qu’en station », explique Thierry Lendais dont les équipes déclinent ici le savoir-vivre et le savoir-être alpin. Au sens large. « Respecter la tradition c’est une chose. Rester authentique en est une autre », explique le maître des lieux, toujours en quête d’une nouveauté ou d’un produit phare ayant fait ses preuves dans d’autres vallées. La charcuterie et

la polenta de L’Arpasson viennent d’Italie. Mais c’est en Autriche que Thierry Lendais a fait sa plus belle acquisition. Un chapiteau pouvant accueillir jusqu’à 200 personnes. « Je me déplace beaucoup pour assister à des épre uves de la Coupe du monde de ski. J’ai été conquis par l’ambiance de ces chapiteaux autrichiens », explique le patron de L’Arpasson. L’immense structure fabriquée par Meissl a été installée il y a trois ans sur la grande terrasse de L’Arpasson. Depuis, ils sont des milliers à avoir découvert l’étonnante ambiance qui règne sous la toile rouge et blanc, les couleurs de la Savoie, en journée ou en soirée. On se presse autour des chaudrons à vin chaud et des arbres à fondue alors que le DJ s’attache à faire monter l’ambiance en prenant soin de distiller des sons intergénérationnels, à l’image de la clientèle de l’établissement. En soirée, le chapiteau de L’Arpasson accueille des animations thématiques ou des soirées privées. L’acquisition, cet été, d’une chenillette pouvant transporter jusqu’à vingt-quatre personnes a encore rapproché le restaurant d’altitude du cœur de la station, sans qu’il perde en authenticité. ■

28 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

In Méribel-Mottaret, Cathy and Thierry Lendais have transformed a mountain hut into a very welcoming restaurant : The Arpasson.

Depuis trois hivers, L’Arpasson accueille ses clients à l’abri d’un grand chapiteau autrichien. For the last three winters The Arpasson has welcomed its guests to its large Austrian marquee.

I

n the winter you can get here on skis or by snow mobile ; in the summer by foot. Out of season Thierry and Cathy Lendais have spent the last twenty years doing up their chalet which is now a popular stop-off for skiers in Méribel-Mottaret. At lunchtime the queue for the self-service appears to be never-ending. In the evenings groups can reserve the upstairs room, which holds up to sixty people. Guests eat well and leave contented. “We cook fresh, homemade food. Guests appreciate this and come back for more. Despite the difficulties encountered when you run a restaurant in the mountains we make an effort to offer as good a value for money as you will find in resort,” says Thierry Lendais. “Respecting tradition is one thing. Keeping it authentic is another,” says the manager, who is always on the lookout of something new or something that has worked well in other valleys. The Arpasson’s

charcuterie and polenta comes from Italy. But, it was in Austria that Thierry Lendais made his best buy : a marquee that can hold up to 200 people. “I travel a lot, going to World Cup Ski events and I was captivated by the ambiance in these Austrian marquees,” he explains. The enormous structure made by Meissl was set up on The Arpasson’s large terrace three years ago. Since then thousands of people have enjoyed the unique atmosphere beneath the red and white canvas (Savoie colours), both day and night. You can huddle around the vats of mulled wine and the fondue trees whilst the DJ builds up an ambiance, carefully selecting music to suit the clientele. In the evenings The Arpasson marquee hosts themed events and private parties. And having bought a snow mobile this summer, up to 24 people a time can be driven up to this mountain restaurant without disturbing the authentic feel of the place. ■


VIDEO AUDIO WEB EVENT

« Votre agence vidéo, photo et web au pied des stations » Plateau TV

éra

icam n mult

io Captat

Évén em

et rants Site inste&rn u a t s e R Hôtel

defours.com 80 rue Ambroise Croizat 73200 Albertville 04.79.31.39.67 - contact@defours.com

ent s

port

if


Savoie Terre de création•Innovations Speed Mountain

Speed Mountain,

Serez-vous le plus rapide ? La station des Menuires se dote d’une piste de luges sur rail et propose aux amateurs de sensations fortes de défier la mascotte Boukty. Longue de 1 200 mètres, ouverte aux enfants (dès 5 ans) et aux adultes, la piste « Speed Mountain » est scénarisée pour offrir un moment inoubliable. ■

Will you be the fastest? Les Menuires has a toboggan run on rails; an invitation for thrill seekers to challenge Boukty, the mascot. 1,200 m long and open to children (5 yrs+) and adults, the “Speed Mountain” will be an unforgettable experience. ■

aux Menuires

Tarif : 7 euros la descente

Trottinette

et tapis roulants

Ficap montagne (Sainte-Hélène-du-Lac) vient de passer un accord avec le fabricant de trottinettes Globe 3T afin de proposer un concept global aux stations et aux parcs de loisirs. Les tapis roulants de Ficap (marque Funbelt) permettent aux pratiquants de rejoindre aisément le haut du parcours afin d’enfourcher les trottinettes pour la descente, en été comme en hiver. ■

www.funbelt.fr

Le bonnet des

champions

C’est d’abord une histoire de famille. Alexia Grange (Valloire) a tricoté un bandeau bleublanc-rouge pour son frère Jean-Baptiste, futur champion du monde de slalom. De fil en aiguille… les autres skieurs de l’équipe de France lui ont demandé le même, puis d’autres, puis d’autres. Le bandeau est devenu un produit, vendu sous la marque Le Drapo, qui propose aussi des bonnets et des écharpes. ■

www.ledrapo.com

Apo innove sur Internet

La marque de skis et snowboards Apo, créée en 2003 par Régis Rolland, se dote d’une boutique sur Internet. Le site a été réalisé par l’agence New Quest (Chambéry) qui a fait le choix d’accompagner l’internaute en sept étapes vers l’achat et de créer un espace communautaire pour les fans. ■

Les Menuires

Price: 7 euros a go

Scooters

and magic carpets

Ficap montagne (Sainte-Hélène-duLac) is going to work in partnership with scooter manufacturer, Globe 3T. The Ficap (Funbelt brand) magic carpets bring people comfortably to the top of the course, from where they then descend on scooter, both in the summer and the winter. ■

ENT

www.funbelt.fr

Headwear for

champions

Alexia Grange (Valloire) knitted a blue, white and red headband for her brother, JeanBaptiste, the future slalom World Champion. One thing led to another… other skiers from the French team asked for one, then more and more. It is now a product sold under the brand name, “Le Drapo” which also does hats and scarves. ■

www.ledrapo.com

Apo embraces

the internet

Apo skis and snowboards, which was founded in 2003 by Régis Rolland, has a new online store. The site was created by New Quest (Chambéry) and it takes shoppers through seven purchasing steps and provides a member area for fans. ■

www.apo-snow.com

www.apo-snow.com

Catalogue2013.indd 1

CCI SAVOIE Un nouveau produit ? Informez-nous : partenaires@savoie.cci.fr

30 / CCI Savoie – partenaires savoie - N° 106

A


INSEEC FORMATION CONTINUE Une large gamme de solutions au développement des compétences et expertises de vos entreprises.

INSEEC FORMATION CONTINUE INSEEC ENTREPRISES FormaTions inTer eT inTra-enTreprise Bilans / presTaTions rH FormaTions diplômanTes eT cerTiFianTes

LA CITé DES LANGUES

LA CITÉ DES LANGUES

cours de langues spéciFiques à voTre méTier presTaTions linguisTiques eT inTer-culTurelles

INSEEC NTREPRISES

INSEEC ENT EXECUTIVE CESNI SPORT

LUXURY ATTITUDE LUXURY

CESNI SPOR ALTERNANCE ALTERNANCE

ATTITUDE

FormaTions « excellence du service eT relaTion clienT »

FormaTions pour les proFessionnels du sporT

Catalogue2013.indd 1

LA CITé des LAngues Tél. +33 (0)4 79 33 89 89 lacitedeslangues.com

InseeC enTreprIses & LuXurY ATTITude Tél. +33 (0)4 79 25 38 31 inseec-entreprises.com luxury-attitude.com

CesnI Tél. +33 (0)4 79 25 32 54 cesni.com


Partenaires Savoie n°106 - hiver 2013-2014  

Magazine économique de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Savoie - Hiver 2013-2014 n°106 - The Savoie touch !