Page 1

n°4 - juillet 2012

Journal de la communauté herri elkargoaren de communes aldizkaria

herri elkargoa communauté de communes

Arcangues - Bassussarry - Cambo-les-Bains - Espelette - Halsou Itxassou - Jatxou - Larressore - Louhossoa - Souraïde - Ustaritz

EDITO Notre Communauté de communes dispose d’un potentiel important et d’un grand rôle à jouer dans la vie et le développement de notre Pays-Basque. La commission mise en place par l’État, dans le cadre du nouveau schéma de coopération intercommunale, a acté sa nécessité et renforcé par la même sa raison d’être. Le devenir de nos communes, leur pérennité et leur attractivité dépendent de la réussite de notre intercommunalité. Vous trouverez au travers de ce journal diverses actions que vos élus portent. Je vous en souhaite une bonne lecture.

DOSSIER

PAGES 4 ET 5

Création de zones d’activités, organisation de séances de formation, recherches de locaux,... les initiatives de la Communauté de communes sont nombreuses.

Un engagement fort aux côtés des entreprises

ENVIRONNEMENT

PAGE 3

Des actions pour préserver les cours d’eau

PAGE 7

LANGUE BASQUE

Le pack naissance bientôt disponible

Gure Herri Elkargoak indar berezi bat eta eragin haundi bat dauzka gure Euskal Herriko biziaren eta garapenaren alde jokatzeko. Estatuak, herriarteko lankidetza eskemaren alorrean plantan ezarri duen batzordeak, bere beharra erakustera ematen dauku eta aldi berean bere izatearen arrazoia. Gure herrien bilakaera , beren iraunkortasuna eta erakargarritasuna, gure herriartearen arrakastaren meneko dira. Aldizkari honen irakurle guzioi, gure hautetsiek deramaten ekintza andana bat argitan emanen dizuegu. Irakurketa on guzier.

Paul Baudry, Président de la Communauté de communes Errobi Errobi Herri Elkargoko Lehendakaria


côté 2

Errobi SERVICES

UN NOUVEAU SIÈGE POUR LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Depuis janvier 2012, le siège administratif de la Communauté de communes est installé à Itxassou, sur la voie reliant Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port, au sein de la zone d’activités Errobi-Alzuyeta. loppement économique du territoire fait partie de nos priorités. Il est donc naturel que notre siège social soit situé à cet endroit, au cœur de la zone d’activités économiques. » rappelle Paul Baudry.

Pôles techniques et adminsitratifs sont réunis à Itxassou.

C

omme un symbole, c’est au cœur de la zone d’activités économique Alzuyeta qu’il se dresse. « Notre idée première était de réunir les pôles techniques et administratifs pour

avoir une cohérence. En effet, depuis plusieurs années, le pôle technique et ses nombreux camions de collecte de déchets, est situé à cet endroit-là. Il s’avère en outre que la volonté d’assurer le déve-

Si la vocation première de ce bâtiment n’est pas de recevoir du public, tout citoyen pourra toutefois y récupérer des composteurs ou de la documentation (guide des déchetteries, stop-pub,…). « Les chefs d’entreprises et autres porteurs de projets peuvent aussi y rencontrer notre chargée de mission qui les accompagnera dans leur recherche de local ou dans l’accompagnement pour le financement de projets de développement » précise le président. Un bâtiment où de nombreux efforts en matière d’économie d’énergie ont été menés et qui sera en mesure d’accueillir l’évolution croissante des services de l’intercommunalité.

• GENS DU VOYAGE : VERS UNE AIRE DE GRAND PASSAGE ? Prévoir des aires d’accueil pour les gens du voyage fait partie des obligations que doivent mener les collectivités locales. Cette compétence peut être du ressort des mairies ou des intercommunalités. Depuis 2011, sur le territoire Errobi, c’est la Communauté de communes qui suit le dossier. C’est dans ce cadre que l’aménagement d’une aire de grand passage estival, d’une capacité de 100 caravanes, est prévue par le schéma départemental d’accueil et de l’habitat des gens du voyage, sur le terri-

toire. Un site qui serait ouvert à l’accueil dation par les services de l’État. Si cette étape se concluait positivement et rapidetemporaire, de juin à septembre. ment, nous envisageons une ouverture Actuellement, une solution existe sur le pour l’été 2013 » souligne Paul Baudry. site Astobiaga, à Ustaritz. Mais celle-ci n’est pas satisfaisante. En outre, la com- Rappelons ici que cette compétence « gens mune d’Ustaritz a signifié que l’ouverture du voyage », prise par la Communauté de de l’aire Astobiaga se ferait pour la der- communes, présente un intérêt clair. « En cas de stationnement sauvage sur l’une des nière fois en 2012. communes du territoire, la Communauté « Nous avons identifié un nouveau terrain, de communes, dès qu’elle aura aménagé également situé à Ustaritz. Mais avant que cette aire de grand passage, pourra enganous puissions aller plus loin, ce terrain ger un recours contre le stationnement doit au préalable faire l’objet d’une vali- non autorisé ».

Egoitza berria 2012ko urtarrilaz geroztik, Herri Elkargoko egoitza administratiboa Itsasun kokatzen da, Baionatik Donibane Garazira doan bide bazterrean, Errobi-Alzuieta lan eremuan. Eraikin honen xede nagusia ez bada publikoaren errezebitzea, herritarrei idekia izanen da konpostagailu edo edozoin dokumenturen bila etortzeko (hondakinei eta ekonomiari buruzko dokumentuak, euskara ikasteko bekaren txostenak, …). Eraikin hortan indar ainitz eginak izan dira energiaren aurrezteko, eta herriarteko zerbitzuen etengabeko garapenaren jarraitzeko lekua izanen du.

• Sur 106,6 FM Tous les lundis à 9h, la radio bascophone Gure Iratia réalise une émission de 5 minutes consacrée à l’actualité des Communautés de communes. Pour répondre à ce rendez-vous mensuel, c’est le technicien langue basque, Panpi Olaizola, qui est au micro. « J’interviens sur les sujets d’actualité de la Communauté de communes » précise-t-il.

RÉFORME DES COLLECTIVITÉS

ENTRE TERRITOIRE AFFIRMÉ ET CULTURE Entre la confirmation du travail mené par la Communauté de communes et l’élargissement possible de ses compétences, avec l’intégration du volet culture notamment, les derniers mois ont été actifs. La loi de réforme des collectivités a créé l’obligation d’arrêter dans chaque département un schéma de développement de la coopération intercommunale, l’objectif affiché étant de rationaliser la carte

des intercommunalités. Dans ce cadre-là, il fut un temps question de dissoudre le périmètre de la Communauté de communes Errobi au sein de la CACBA, Communauté d’agglomération Côte Basque Adour. « Tous les élus ont réagi dans le même sens et se sont opposés à cette dissolution de la Communauté de communes Errobi au sein de la CACBA. Nous avons fait entendre la voix du territoire et avons obtenu gain de cause avec le maintien de

la Communauté de communes, avec ses 11 communes dans la forme actuelle. L’efficacité de la Communauté de communes Errobi monte en puissance et la faire disparaître, c’était lui couper cet élan » rappelle le Président Paul Baudry.

C’est dans ce contexte que les élus communautaires ont décidé d’engager une étude de définition d’un projet culturel à l’échelle du territoire.

Ces travaux engagés sur la réforme des collectivités ont néanmoins eu une incidence sur notre territoire. Les syndicats Artzamendi, côté Cambo, et Errekondo, côté Ustaritz, qui sont en charge de ser-

À terme, l’intercommunalité pourrait donc être la tête de pont de l’animation culturelle sur le territoire, avec une programmation festive à la clé. Un dossier à suivre.

vices éducatif, de loisirs ou culturel devraient être dissous.


côté

environnement NIVE ET AFFLUENTS

PRÉSERVER LE BON ÉTAT DES COURS D’EAU Pour engager dès 2013 un programme de gestion des cours d’eau, un travail de concertation a été mené sur plusieurs mois

S

oixante-treize kilomètres de cours d’eaux sont concernés à l’échelle du bassin versant de la Nive. « L’objectif est de préserver le bon état des cours d’eau. À cette fin, un diagnostic a été mené afin d’établir une liste d’actions, entre enlèvement

d’embâcles et enrochements divers. L’idée n’est pas de mener des interventions à outrance mais de répondre aux enjeux majeurs. C’est à l’issue d’une phase de concertation poussée avec les communes que les priorités d’intervention ont été définies. Les travaux que nous mènerons viseront à protéger les

infrastructures collectives ou à sécuriser des biens et des personnes, à surveiller et à mener des actions correctives en cas de constat de problèmes chimiques ou écologiques, et enfin à porter un regard sur les usages et activités liées au milieu aquatique.

Ur-erreken estatu ona zaindu Ur-erreken kudeaketa programa 2013tik abiatzeko gisan, kontzertazio lan bat eramana izan da azken hilabeteetan. 73 kilometro erreka hunkiak dira Errobi errekaren haranean. Helburua, ur horren kalitatearen zaintzea da. Horretarako, diagnostiko bat eramana izan da ekintza zerrenda baten finkatzeko, izan dadin traban diren abar edo trunkoen ateratzeko edo arroken ezartzeko ur hegietan.

Uraren kalitatea lehentasun Herri Elkargoko zerbitzuak Adour Aval SAGE (Uraren antolaketa eta kudeaketa eskema) eskemaren sortzean parte hartzen dute. Zer den SAGE eskemaren gibelean? Horrek erran nahi du entitate andana bat, Estatua, arrantza elkarte edo tokiko elkargoak adibidez, mahai baten inguruan biltzen direla uraren kalitatea mantentzeko neurri bereziak hartzeko. Ura hunkitzen dituzten gai guziak aztertuak dira.

Soixante-treize kilomètres sont concernés le long de la Nive.

SAGE

LA QUALITÉ DE L’EAU AU CENTRE Les services de la Communauté de communes participent actuellement à l’élaboration du SAGE Adour Aval. SAGE ? Un terme pour le moins étrange qui signifie que de nombreuses entités, qui vont de l’État aux associations de pêche et aux collectivités locales, se mettent autour de la table afin de prendre des dispositions propres à maintenir une bonne qualité des masses d’eau. Tout ce qui a trait à l’eau est ainsi passé en revue. « Le champ d’intervention d’un SAGE est très large » rappelle Frédéric Camou, le technicien de la Communauté de communes. « Lorsqu’il est acté, un tel document a une portée significative, à long

terme. Il est par exemple opposable à un document d’urbanisme de type PLU ». Limiter l’urbanisation d’un coteau peut ainsi faire partie des directives mentionnées dans un SAGE. Autant dire que les conséquences d’un tel travail ne sont pas neutres. « Le SAGE peut aussi avoir des effets sur les pratiques agricoles ». C’est donc avec une vigilance particulière que les services de la Communauté de communes participent à l’élaboration du SAGE Côtier Basque de puis 2011, et plus

récemment du SAGE Adour Aval, qui concerne tout le secteur des bords de l’Adour, jusque dans les Landes. « Nous sommes concernés à double titre. Le premier, en raison de notre position géographique : nous faisons partie des bassins versants, avec les hauts de Cambo, de Jatxou, d’Arcangues ou de Bassussarry qui se déversent dans ces cours d’eau. Le second volet qui nous intéresse concerne l’obligation future que nous aurons, d’ici quelques années, à élaborer un SAGE Nive, qui aura davantage d’incidences sur notre territoire ».

3


côté développement 4

économique ENVELOPPE BUDGÉTAIRE

DEUX MILLIONS D’EUROS POUR F

Les élus communautaires ont fait du développement économique et de la création d’e millions d’euros y sont consacrés au travers de diverses actions. Le point avec Emilie L

Ç

a s’accélère. L’engagement des élus communautaires à favoriser le développement économique prend corps, mois après mois. Après avoir procédé à la création d’un poste consacré au développement économique, en 2011, l’heure est désormais aux grands travaux et aux services.

Bi milioi euro garapenaren alde Garapen ekonomikoa eta enpleguen sortzea Elkargoko hautetsien lehentasuna bilakatu da. Bi milioi euro inguru gai horri zuzenduak dira ekintza desberdinen bidez. Hortaz pondu bat egin dugu ekonomiaz ardura duen Emilie LAYekin. 2011n animazio batzuen antolatzeko eta garapen ekonomikoaz aritzeko lanpostua sortu ondoan, orain obra handiak eta zerbitzuak tokian ezartzeko garaia jina da. Ekintzak ainitzak dira : animazio batzuen antolatzea, formakuntzak, egoitzen edo lurren xerkatzea, edo ere gaur egungo lan eremuen erakargarritasunaren hobetzea. Oroitaraz dezagun aurrekontu norabideetan bi milioi euro aurreikusiak izan direla lan horretarako.

Lurrendako eta egoitzendako beka Herri elkargoak bere lurraldean libro diren lurren edo egoitzen beka sortu du. Profesionalki erabilgarri den ontasun bat balin baduzue, saltzeko edo alokatzeko, edo holako zerbait xerkatzen baduzue, ez duda eta harremanetan sar zaitezte Emilie LAYekin. Mementokoz, argitasunak telefonoz emanak balin badira ere, urte bukaera aitzin Herri elkargoaren webgunean eskuragarri izanen dira.

compte près de 3 000 entreprises. Des entreprises que la Communauté de communes s’attache à soutenir. « Nos actions sont multiples : elles vont de la mise en place d’animations comme des formations, jusqu’à la recherche de locaux ou terrains, en passant par l’amélioration de l’attractivité des zones d’activités existantes ».

Près de 3000 entreprises

Une mission dévolue à Émilie Lay depuis l’an dernier. « Ma mission est d’accompagner le développement économique dans divers secteurs : industrie, artisanat, tourisme, agriculture… Je joue le rôle d’interface pour les entreprises, en les aidant à trouver des solutions pour favoriser leur développement ou en les guidant vers les organismes compétents. Je suis aussi chargée de faire remonter la voix des entreprises vers les élus » souligne Émilie. Et nul doute qu’il y a du pain sur la planche en matière économique. Le territoire Errobi

Rappelons en outre que les orientations budgétaires de la Communauté de communes avoisinent les deux millions d’euros, pour toutes les actions qui ont trait au développement économique.

Renseignements : Emilie LAY 06 13 40 27 44 e.lay@cc-errobi.fr

L’enjeu est de renforcer l’at

DE MULTIPLES ACTIONS EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE NOUVEAUTÉ

TRAVAUX

Une bourse aux terrains et aux locaux

Seconde beauté pour les zones d’activités

La Communauté de communes a mis en place une bourse aux terrains et aux locaux professionnels disponibles sur le territoire. « Je centralise toutes les disponibilités, que ce soit à la vente ou à la location, et j’assure ensuite le lien entre les offres et les demandes ». Des renseignements qu’Emilie Lay communique actuellement par téléphone et qui seront accessibles d’ici fin 2012 sur le futur site Internet de la Communauté de communes. Dans l’attente, si vous disposez d’un bien, à usage professionnel, à la vente ou à la location ou que vous en recherchez un, n’hésitez pas à contacter Emilie. «  J’ai recensé actuellement une dizaine de biens disponibles ». À bon entendeur.

Le territoire Errobi compte 6 zones d’activités économiques publiques*. Certaines aménagées il y a plusieurs années mériteraient quelques travaux d’embellissement. L’ambition de la Communauté de communes est donc de contribuer à l’amélioration et à la valorisation des zones publiques existantes. Voirie, desserte, éclairage, signalétique… tout est passé en revue actuellement. « Je rencontre aussi leurs entreprises afin de recueillir leurs attentes et mieux cerner les préoccupations. Cette étude est en cours ». La première action concrète qui sera menée concerne la signalétique. «  Nous allons harmoniser la signalétique des zones d’activités économiques sur l’ensemble du territoire. Concernant les travaux,

nous en mènerons sur la zone Alzuyeta d’Itxassou, celle-ci étant la seule qui nous appartient. Pour les autres zones d’activités économiques, nous ferons des préconisations aux communes ». * Les 6 zones d’activités publiques sont : Portes du Labourd à Louhossoa, ZA de la Gare à Cambo-les-Bains, Zubizabaletta à Espelette, Mentaberikoborda à Ustaritz, Alzuyeta à Itxassou et Planuya à Arcangues.

CRÉATION

Vers une zone d’activités à Larressore Le foncier est l’une des problématiques que rencontrent au


côté développement

économique

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT

emplois l’une de leurs priorités. Près de deux Lay, chargée de mission économie.

TÉMOIGNAGES P. Ducassou, Maçonnerie Arribit Gérant de l’entreprise de maçonnerie Arribit, Pierre Ducassou est très satisfait de l’élan qu’il a pu donner à son entreprise, grâce à son nouveau local. « Auparavant, nous étions locataire d’un dépôt, à deux pas de notre nouveau siège. Originaire d’Itxassou, un tel secteur m’intéressait ! Grâce au concours de la Communauté de communes, nous avons pu acheter ce terrain et y construire notre dépôt. Nous avons d’ailleurs été les premiers occupants de la ZAE Errobi 2 d’Itxassou. Outre un gain en confort de travail grâce à une surface qui a doublé, ce nouveau bâtiment permet d’accompagner notre développement économique. À souligner que je trouve très agréable, en tant qu’artisan de pouvoir suivre les formations organisées par la Communauté de communes ».

R. Mendiederreta, Pays basque Ambulances Depuis décembre 2011, le siège social de Pays basque Ambulances est à Itxassou, dans la zone d’activité Errobi 2, récemment aménagée par la Communauté de communes. Une installation qui aura été précédée de sept ans d’attente, signe des difficultés rencontrées par les professionnels en matière de foncier ! « Nous étions auparavant locataires, employant 48 salariés entre notre siège social et notre site de la côte. Toutefois, natif de Cambo-les-Bains, je tenais vraiment à installer durablement notre siège social ici » indique Ramuntxo Mendiederreta, co-gérant de la société. Une longue attente aura été compensée par un « prix du terrain avantageux, beaucoup plus intéressant que si j’étais passé par un lotisseur privé ».

ttractivité du territoire.

quotidien les chefs d’entreprises. Face à ce problème, les élus ont décidé d’apporter une réponse claire. « Nous devons créer de nouvelles zones d’activités économiques pour conserver l’attractivité de notre territoire  » confirme Jean-Michel Lamerens, l’élu chargé de suivre ce dossier. «  Faute de terrain ou de locaux disponibles pour accompagner leur développement, certains pourraient se voir contraints d’aller trouver des solutions sur la Côte basque ou sur d’autres territoires » complète Emilie Lay. Le cadre est posé. Il y a urgence à trouver des solutions pour les porteurs de projets. « Nous avons de nombreuses demandes, qui émanent souvent d’entreprises déjà installées sur le territoire » souligne la chargée de mission. C’est donc dans ce cadre qu’une étude de faisabilité pour la création d’une zone d’activités économiques est menée sur Larressore. « Lors de l’élaboration du schéma de

développement économique, en 2010, nous avions identifié plusieurs sites sur le territoire afin de créer des zones d’activités. A Larressore, le projet permettrait de créer une trentaine de lots pour des entreprises. Les études préopérationnelles sont en cours » précise l’élu.

SERVICES

Des formations de proximité Menées en partenariat avec les organismes consulaires de type CCI, Chambre de Métiers, voire avec des confédérations de type CAPEB, des formations aux professionnels sont organisées régulièrement sur le territoire Errobi. « Les artisans et autres chefs d’entreprises n’ont pas forcément le temps d’aller jusqu’à Bayonne pour suivre ces formations. Grâce au concours de la Communauté de communes, ces

rencontres sont ainsi délocalisées sur le territoire Errobi » explique JeanMichel Lamerens. Parmi les différentes thématiques abordées, notons des séances autour de l’amélioration des sites Internet, des réunions de sensibilisation sur l’évolution des normes pour les personnes à mobilité réduite…. Entre commerçants et artisans, ce sont ainsi près de 60 professionnels qui ont suivi en 2011 ces formations délocalisées.

ENTREPRISES

Négociations du côté de Cambo-les-Bains La Communauté de communes a engagé des négociations avec un propriétaire afin de réaliser une zone d’activités qui permettrait d’accueillir 4 à 6 entreprises. Un travail de recherche de foncier qui guide actuellement la politique communautaire.

Ikerketa eta negoziaketa artean Egingarritasun ikerketa bat abiatua da lan eremu baten sortzeko Larresoron. Eremu hortan enpresen ezartzeko hogoi eta hamar bat lursail sortzeko asmoa da. Bestalde eta denbora berean, negoziaketak bidean dira Herri elkargoa eta jabe batekin, lau eta sei enpresa artean hartzen ahalko dituen lan eremu baten sortzeko Kanboko lurretan.

Hurbileko formakuntzak Merkataritza ganbarako egitura desberninekin antolaturik, profesionalei zuzendu formakuntzak erregularki antolatuak dira gure lurraldean. Zerbitzu honi esker, ofizialek eta beste enpresaburuek ez dute gehiago Baionara joaterik formakuntza horien jarraitzeko. 2011n, 60 profesional inguru etorri dira formakuntza deslokalizatu horietara.

5


côté 6

territoire DÉVELOPPEMENT

LE SOUTIEN DU CONSEIL GÉNÉRAL ET DE LA RÉGION AQUITAINE Diruztatze publiko estimatuak Errobi Herri Elkargoak hitzarmenak izenpetu ditu Kontseilu Orokorra eta Akitania eskualdearekin. Prozedura horiei esker, gure lurraldearen garapena diruz lagundua izaten ahal da. Izan dadin Elkargoko Garapen Kontratua Kontseilu Orokorrarekin edo Akitaniarekin abiatua den Lurralde Kontratua, helburua berdina da: erakunde horien dirulaguntzen eskuratzea tokiko proiektu batzuen diruztatzeko. « Kontratu horien karietara, Departamendua eta Eskualdea operazio desberdinen diruztatzera engaiatu dira ; horren truke, Errobi Herri elkargoak giza ahalak eta ahal ekonomiko eta tekniko guziak tokian ezarri behar ditu proiektu horien eremaiteko finkatu epeetan » dio Paul BAUDRYk, herri elkargoko lehendakariak.

Interbentzio eremu desberdinak Departamenduarekin izenpeturik, hitzarmen horrek bi interbentzio eremu hunkitzen ditu : garapen ekonomikoa eta lehen haurtzaroa. Orotara, 16 operazio programatuak izan ziren. « Gaur egun, gure engaiamenduen %87a betea dugu! ». Hitzarmen honen eremua oraindik gehiago zabalduko da « etxebizitza » ardatz berri bat izenpetuko baita, besteak beste herrietako lotizamenduen proiektuak diruz laguntzeko. 2013ko urte hondarra arte Eskualdearekin izenpetua den lurralde proiektuak logika berdina du, eta honen bidez dirulaguntzak eskuratzen ditugu ekonomia, kultura, etxebizitza eta pertsonari zuzendu zerbitzuen eremuetan.

La Communauté de communes Errobi a signé des contrats avec le Conseil général et la Région Aquitaine. Des procédures qui permettent de soutenir financièrement le développement de notre territoire.

Les créations de crèche (à Larressore et à Itxassou) ont bénéficié d'un soutien financier via ces contrats.

Q

ue ce soit le Contrat Communautaire de Développement avec le Conseil général ou le Contrat de territoire engagé avec la Région Aquitaine, la finalité est la même. Obtenir des financements de ces institutions pour financer des projets locaux. « Le Département et la Région se sont engagés à soutenir financièrement diverses opérations définies dans le cadre de ces contrats ; en contrepartie, la Communauté de communes Errobi doit mettre en œuvre tous les moyens humains, financiers et techniques nécessaires à la réalisation de ces projets dans les délais impartis » indique Paul Baudry, président de l’intercommunalité. Mis en place par le Conseil général pour soutenir et accompagner les Communautés de communes, acteurs

privilégiés du développement territorial, un Contrat communautaire de développement a été signé en octobre 2010. « L’objectif de ce partenariat entre le Département et notre territoire est de mener une action cohérente pour améliorer l’attractivité du territoire communautaire. Deux domaines d’intervention ont été retenus : le développement économique et la petite enfance » détaille Paul Baudry. Un contrat qui faisait office de feuille de route des actions à réaliser pendant trois ans. Au total, 16 opérations avaient été programmées. « À ce jour, nous avons réalisé 87 % de nos engagements ! » La portée du Contrat Communautaire de Développement va d’ailleurs

Le Contrat de territoire, avec la Région

Entériné en ce début d’année, ce projet de territoire permet de financer des opérations d’amélioration de centre-bourg, comme à Cambo-les-Bains et Ustaritz, de soutenir la création d’une maison de retraite à Arcangues ou la refonte du plan local de randonnées.

Le Contrat Communautaire de Développement, avec le Conseil général

Ce contrat porte sur deux axes d’interventions : le développement économique et la petite enfance. 87,5 % des opérations prévues initialement ont été réalisées.

encore s’élargir avec la signature imminente d’un nouvel axe « habitat », qui permettra entre autres un appui financiers aux projets de lotissements communaux. Le projet de territoire, signé avec la Région jusqu’à fin 2013, s’inscrit dans la même logique. « Ce contrat permet d’obtenir des financements de la part de la Région, pour des projets privés ou publics, que ce soit dans les domaines de l’économie, de la culture, de l’habitat ou du service à la personne. La particularité est que le territoire concerné dépasse les limites administratives de notre Communauté de communes et s’étend aux intercommunalités du Pays d'Hasparren et de Bidache ».

Améliorer l’attractivité du territoire

En matière économique, les actions ciblées portent sur le renforcement de l’attractivité économique du territoire ; le second volet concerne l’animation du réseau d’entreprises, avec le concours d’une chargée de mission. Dans le domaine de la petite enfance, la structuration d’une offre en modes de garde était essentielle pour répondre à la forte croissance démographique. C’est dans ce cadre-là qu’ont été réalisées l’extension de la crèche de Cambo-les-Bains, la création d’une crèche à Larressore et celle d’une structure multi-accueil à Itxassou. Des négociations sont actuellement engagées avec le Département pour intégrer la nouvelle crèche de Bassussarry à ce contrat.


côté

Langue basque PACK NAISSANCE

PREMIERS PAS AVEC L’EUSKARA Un bavoir, un CD de chansons basques, un autocollant et un livret d’information… c’est le pack naissance que tout nouveau-né recevra désormais.

L

es premières enveloppes seront envoyées au début de l’été et ne manqueront pas d’interpeller les destinataires ! À l’initiative de l’Office Public de la Langue Basque et de la Communauté de communes, le pack naissance sera désormais envoyé à tous les nouveau-nés du territoire. « Le but est de sensibiliser les jeunes parents sur l’importance du bilinguisme et les aider à faire un choix ».

Le « pack naissance » est composé d’un CD de 8 chansons basques, un bavoir, un autocollant, ainsi qu’un livret d'information et de sensibilisation de 16 pages entièrement bilingues, expliquant notamment les avantages du bilinguisme précoce. « Il n’y a aucune démarche particulière à faire. Le pack naissance sera adressé automatiquement au domicile de tous les nouveau-nés de l’année 2012. Nous estimons à 305 le nombre de naissances sur le territoire » précise Panpi Olaizola. Rédigé de façon didactique, le livret tient compte des trois modèles de

Lehen urratsak Euskararekin

Les premiers «pack naissance» seront envoyés au cours de l’été.

transmission : lorsque les deux parents sont bascophones, lorsque l’un des deux ne l’est pas et lorsque les deux ne le sont pas. En plus de quelques témoignages, on y trouve

ETB accompagnée En 2011, lors du passage de la télévision au numérique, s’est posée la question de la diffusion des chaînes bascophones. « Le passage à la diffusion numérique représente un coût annuel de 444 000 € pour une chaîne comme ETB. Cette dernière a donc sollicité les collectivités locales pour disposer d’une aide au financement. Les élus communautaires ont décidé de verser en 2011 une aide de 14 500 €. Cette aide a été renouvelée pour l’année 2012 » indique Sandrine Lafuste, secrétaire générale de la Communauté de communes. Un accompagnement financier qui s’inscrit dans la politique intercommunale de soutien à la promotion du basque.

Des stages cet été Il reste encore des places pour les stages de découverte du basque (ikastaldis) qui seront organisés cet été. Ne manquez pas de vous renseigner auprès du service langue basque de la Communauté de communes.

aussi un lexique et une brève présentation de l’euskara. Menée à l’échelle de tout le Pays basque, près de 1900 packs devraient être distribués cette année.

ENSEIGNEMENT

La bourse reconduite Une bourse financière pour apprendre la langue basque… ce principe innovant, impulsé en 2010 par la Communauté de communes en partenariat avec l’OPLB, est une réussite. Une opération que les élus communautaires ont reconduit pour trois années supplémentaires. C’est pour soutenir l’apprentissage de la langue basque par les adultes que la Communauté de communes attribue une aide financière. Une initiative rare à l’échelle des collectivités, et qui mérite naturellement d’être soulignée. « Cette aide financière permet d’encourager les adultes à s’engager dans le suivi des

cours du soir. Variant de 50 % à 90 %, elle augmente au fil de l’assiduité de chacun aux cours de langue basque ». Un système de bourses qui représente une avancée notable dans le développement de l’enseignement de la langue basque aux adultes, car il est incitatif. « L’assiduité est beaucoup plus perceptible grâce à la bourse qui impose 80 % de présence aux cours. En outre, les inscriptions aux cours du soir sont en hausse » confirme Berttolo Héguy. Au bout des cinq années de cours, l’objectif reste le même pour tout le monde : être bascophone.

Lehenbiziko gutun azalak uda hastapenean igorriak izanen dira eta eskuratuko dituztenei halako bat eginen diete ! Euskararen Erakunde Publikoaren eta Errobi Herri Elkargoaren ganiko iniziatiba, pack Euskara lurraldeko sortu berri guzier igorria izanen zaie hemendik goiti. « Honen helburua, buraso berriak elebitasunaren garrantziari ohartaraztea eta hautu baten egiten laguntzea». « Pack Euskara » 8 kantuzko CD batez osatua da, bai eta adur zapi bat, kolaki bat eta bereziki 16 orrialdeko liburuxka osoki elebidunaz, elebiduntasuna goizik hastearen abantailak esplikatzen dizkigunak. « Ez da galdegitearen beharrik, sortu berrien Pack Euskara hori zuzenki igorriko baitugu 2012 urtean sortu diren haur ttipi guzien etxera. Panpi Olaizolak dio, lurraldeko sortu berrien kopurua 305etara heltzen dela.

Euskararen ikasteko Bekak segituko du Diru laguntza bat Euskararen ikasteko… Errobi Herri elkargoak eta Euskararen Erakunde Publikoak 2010ean elgar abiatu zuten desmartxa berri horrek zinezko arrakasta bildu du. Esperentzia, Elkargoko hautetsiek beste hiru urteentzat luzatu dute.

7


côté 8

tourisme CRÉATION

UNE VOIE VERTE TRÈS ATTENDUE Créer une voie verte le long de la Nive, entre Ustaritz et Cambo-les-Bains. Voilà un projet qui a souvent été évoqué, mais qui n’avait jusque là que peu avancé. Sous l’impulsion de la Communauté de communes, celui-ci devrait aller de l’avant. vec ses 12 kilomètres de longueur, la voie verte à créer suscite de fortes attentes. « C’est un projet

A

structurant qui prolongerait le chemin de halage entre Bayonne et Ustaritz . Celui-ci est très attendu par les offices de tourisme,

notamment celui de Cambo-lesBains, où les curistes sont nombreux à venir se renseigner pour des sorties sur de telles voies » explique Emilie Lay. « Les élus souhaitent relancer ce dossier qui était porté auparavant par le Syndicat Nive-Nivelle et qui revient désormais à la Communauté de communes. » Un travail de longue haleine, pour ce sentier de 3 mètres de large en moyenne, qui nécessite la réalisation de multiples études opérationnelles, que ce soit pour la création de passerelles ou autres passages sur l’eau. « Il faudra aussi mener une négociation avec chacun des 49 propriétaires situés sur le parcours ».

Une étude de faisabilité va être engagée pour cette voie verte.

Au regard du montant prévisionnel du projet, estimé à 3 millions d’euros, la Communauté de communes s’attachera en priorité à rechercher des co-financements. La voie verte permettra à terme au territoire de disposer d’une offre pertinente, en matière d’itinéraire à mobilité douce.

Ibilbide berdearen itxaropenean Ibilbide berde baten sortzea Errobiren ur hegian, Uztaritze eta Kanbo herrien artean, huna aspaldixkoan aipagai zena bainan funts gehiagokorik gabe. Errobi Herri Elkargoaren akuilaldiari esker, proiektu honek aitzinatu behar luke. 12 kilometro luzetasunezko ibilbide berde honek gaitzeko itxaropenak sortarazten ditu, Baionatik Uztaritzeraino doan zirga bidea luza bailezake. Turismo bulegoak eta Kanbokoa bereziki, proiektu eraginkor honetaz nahiko berantetsiak dira, uronetako ibiltariek aspaldixkoan heldu baitzizaizkien gisa hortako ateraldi baten nahian.

Ibilbideen bermoldaketa Tokiko ibilaldien planeko ibilbideen bermoldatzeko azterketa batzu diraute bulta hauetan. Hogoita bederatzi oinezkoen bidexka (189 km) eta lau mendiko bizikletazkoen bidexka (52 km) dauzkagu gure lurraldean. Ibilbide horien marka : bideko seinale ttipi hori batzuek zedarritzen dituzte.

PLAN LOCAL DE RANDONNÉES

CURE DE JOUVENCE À VENIR POUR LES SENTIERS Le plan local de randonnées fait actuellement l’objet d’une étude dans le cadre d’une refonte des circuits. Vingt-neuf sentiers pédestres (189 km) et quatre circuits VTT (52 km) s’étendent sur le territoire. Des sentiers reconnaissables aux petits panneaux jaunes qui jalonnent les parcours. « L’enjeu de cette refonte est de proposer de nouveaux sentiers plus pertinents, avec des niveaux de difficulté variables, tout en travaillant sur une

valorisation de certains itineraires. « Dans un registre différent, nous étudions aussi actuellement la possibilité de sécuriser le sentier du Pas de Roland à Itxassou ». La première concrétisation de ce travail portera dès 2013 sur la signalétique, avec une actualisation des panneaux jaunes et l’installation dans chaque commune de grands panneaux qui permettront de situer les randonnées dans leur globalité. De quoi répondre à un loi-

sir de plus en plus plébiscité sur notre territoire.

Le topo-guide toujours disponible

Communauté de communes Errobi Zone d'activités Errobi Alzuyeta CS 40041 - 64250 Itxassou Tél. 05 59 93 50 77 mail : contact@cc-errobi.fr

Directeur de la publication Paul Baudry

Conception et réalisation Le topo-guide dédié aux sentiers de randonnées du territoire, avec 58 idées de balades, est toujours disponible dans les offices de tourisme, dans la plupart des librairies, dans les mairies et à la Communauté de communes. Tarif : 8 €.

Valeurs du Sud Tél. 05 59 140 140 Numéro 4 - juillet 2012

Photos Communauté de communes Errobi © Fotolia

Impression Zeroa multimedia Journal imprimé sur papier recyclé

Errobi Berri n°4 Juillet 2012  

Journal intercommunal du mois de Juillet 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you