Page 1

Hector Chadwick

Mystères


Mystères


Hector Chadwick

Mystères Traduction française de Ludovic Gorges

www.livres-de-magie.fr


Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L.122-5 (2° et 3° a), d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (article L.122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Responsable d’édition, création de couverture, composition et mise en pages : Frantz Réjasse. Traduction française : Ludovic Gorges. Relecture et correction : Jean Valsen. Titre original : The Mental Mysteries of Hector Chadwick. Édition originale : © Hector Chadwick, 2008. La présente version française est publiée en accord avec Hector Chadwick. www.cc-editions.fr www.livres-de-magie.com Version française : © C.C. Éditions – Septembre 2012. ISBN 978-2-914983-42-6


Sommaire Préface........................................................................................... 11 Quatre mots

Introduction................................................................................. 15 Hola Pepe ! Chapitre 1...................................................................................... 19 Les Clés Chapitre 2...................................................................................... 39 Un signe en passant Chapitre 3...................................................................................... 47 Le Jeu de l’avion en papier Chapitre 4...................................................................................... 63 Le Jeu de l’avion en papier : Mach 2 Chapitre 5...................................................................................... 75 Les Cartes à jouer en mentalisme Courte dissertation sur la justification de leur utilisation

Chapitre 6...................................................................................... 77 Du rouge et du noir Chapitre 7...................................................................................... 93 En retard d’une carte


Chapitre 8.................................................................................... 107 Le Hic avec l’équivoque Réflexions sur le choix du magicien

Chapitre 9.................................................................................... 109 Équivoque à deux Chapitre 10.................................................................................. 123 Friandises Chapitre 11.................................................................................. 129 Équivoque en stock  Autres réflexions et techniques en rapport avec la pratique du choix équivoque

Chapitre 12.................................................................................. 139 La Prophétie de Gregynog Chapitre 13.................................................................................. 155 Prenez un engagement  Courte thèse sur la justification apportée à l’écriture d’une chose pensée.

Chapitre 14.................................................................................. 157 Aimantête Chapitre 15.................................................................................. 167 Le JLQ&A de Chadwick Épilogue....................................................................................... 195 Adiós Pepe ! Remerciements............................................................................. 199 Des gens brillants, par ordre alphabétique


« Give’ em the old razzle dazzle. Razzle dazzle’ em... » – Billy Flynn, comédie musicale Chicago


Préface

Quatre mots

Par Derren Brown

Créatif. Original. Génial. Sous-estimé. C’est peut-être parce que ces quatre mots me qualifient sans réserve qu’Hector m’a demandé de rédiger une brève introduction pour ceux qui ignorent tout de son travail. Si vous n’avez jamais entendu parler de lui, vous êtes loin d’être le seul. Depuis que je le connais, c’est-à-dire au moins cinq ans, il demeure de mon point de vue l’un des grands héros méconnus d’une magie originale, efficace et trompeuse. Ceux qui le connaissent vous le diront, la main sur le cœur : comparé à Chadwick, Vernon n’est qu’un vulgaire amateur et Slydini nul autre qu’un pauvre rustre balançant des papiers par terre. Qui est Hector ? Difficile de répondre. Il est à la fois un grand penseur et un excellent créateur, mais il n’est pas membre de ce cercle d’élite qui n’existe qu’en Grande-Bretagne, composé de magiciens suaves, spirituels et fin connaisseurs en art dramatique ; des artistes qui réussissent à préserver le fragile équilibre entre l’élévation de la magie au rang d’art et le fait de ne jamais se produire en public, cela tout en continuant .  Dans l’édition originale anglaise figure ici un jeu de mots intraduisible : le titre de ce chapitre est Four words (« Quatre mots ») qui se prononce de la même façon que Foreword (« Avant-propos »). (Note du traducteur.)

11


Hector Chadwick d’habiter chez leur mère. D’un autre côté, bien qu’Hector soit résolument un homme du peuple, il n’a que rarement visité les forums magiques sur Internet pour partager ses points de vue sur la magie avec les prolifiques et fascinants incompétents qui y pullulent, et dont on sent instinctivement qu’on adorerait les rencontrer en personne. Non. Hector existe quelque part au milieu de tout cela : un grand penseur mais sans aucune des prétentions affichées par nombre de « magicos » modernes. Comme les meilleurs magiciens, il excelle dans des présentations simples mais audacieuses et machiavéliques. Il se lie aisément avec son public et considère sa magie avec sérieux mais sans solennité. Ceux qui veulent être les meilleurs dans un domaine se doivent, à mon avis, d’avoir un pied dans le domaine en question, et l’autre fermement ancré dans le reste de la vie. Si un magicien ne connaît que la magie, si ses tours sont la seule chose qu’il puisse offrir au monde, alors il n’apportera jamais rien à la magie elle-même. Malgré ses prétentions et ses cris, il ne fera pas avancer la magie d’un pouce. Et il est probable que tout le monde ricanera dans son dos. Hector a un pied ancré dans la vraie vie. Il a un talent fou dans beaucoup d’autres domaines et n’a pas besoin de sortir un jeu de cartes pour conquérir une assemblée. Quand il est en spectacle, il est extrêmement sympathique (et très bluffant). Songez-y : c’est une qualité très rare parmi nous. Il a récemment donné une représentation de mentalisme sur une petite scène et j’ai été ébahi par son originalité, son côté fantasque. « Hector » à l’état pur ! Il faut être doté d’une riche personnalité se ressourçant hors de la sphère magique pour faire cela. Certains effets auxquels j’ai assisté ce soir-là figurent dans ce livre ; ils sont expliqués avec cette joie enfantine et espiègle qui entoure l’homme lui-même. Bien qu’il insiste parfois sur les côtés plaisir et fantaisie, l’utilisation désarmante qu’il fait de la gentillesse et d’autres friandises masque brillamment sa pensée mature et aiguisée. Pléthore de livres sont publiés de nos jours par des artistes relativement inconnus, mais rares sont ceux qui proposent des effets ou des réflexions de grande qualité. Je trouve que les routines et les idées d’Hector sont d’une très grande valeur, et qu’elles reflètent une façon de .  Derren Brown se sert du prénom de l’auteur pour former un autre jeu de mot. Le verbe to hector signifie « intimider verbalement », « harceler », « haranguer »… (NdT.)

12


Mystères penser véritablement originale. Peut-être ne devrait-on espérer trouver, à la lecture d’un nouveau livre de magie, davantage qu’un seul effet à ajouter dans son répertoire. Je pense toutefois que cet ouvrage offre bien plus qu’une pépite... En outre, il vous permettra de faire la connaissance d’un homme charmant et de quelques idées très rafraîchissantes pour vos routines. J’espère que vous prendrez un énorme plaisir à le découvrir. Derren Brown Décembre 2007

13


Introduction

Hola Pepe ! Mon grand frère Kenneth a habité quelques temps dans le sud de l’Espagne. Il y a quelques années, je lui rendis visite accompagné de ma famille (mes parents Charles et Florence, et mon petit frère Jack). Je me souviens qu’il faisait très chaud. Au cours de ces vacances, Kenneth était généralement occupé du matin au soir, nous laissant explorer les environs. Nous passâmes l’une de ces journées à visiter des grottes. J’ai toujours été fasciné par les grottes, et celles-ci ne faisaient pas exception. Elles étaient grandes et caverneuses, baignées ici et là de chatoyantes retenues d’eau, percées d’étranges petits tunnels, et leurs voûtes s’ornaient de stalactites géantes, à la fois fascinantes et quelque peu menaçantes. Une guide nous fit la visite, mais comme elle ne parlait qu’espagnol, je ne comprenais pas grand-chose à ce qu’elle racontait. Après une quinzaine de minutes, elle nous emmena dans un espace bien plus vaste que tous ceux que nous avions vus jusque-là, et nous nous trouvâmes devant un immense (et sûrement très dangereux) trou dans le sol. Tandis que nous approchions, notre guide nous recommanda d’être très prudents et de rester éloignés du bord. Ce trou devait être aussi large que profond et s’enfoncer d’au moins quinze mètres sous nos pieds. Notre guide dit quelque chose que je n’ai pas compris, avant de s’écrier : « Hola Pepe ! » en direction de la cavité. Elle attendit quelques secondes, puis elle fit signe à tout le monde de se joindre à elle. Alors nous avons tous criés « Hola Pepe ! » dans le trou. Puis elle posa son index sur ses lèvres et sa main en coupe derrière son oreille pour nous inviter à écouter : nous

15


Hector Chadwick attendions tous un écho. Rien. Nous avons crié une nouvelle fois à l’unisson : « Hola Pepe ! » Il y eut un moment de silence. Puis il se produisit un son étrange et la grotte se mit à trembler doucement. Les pierres frémissaient et vacillaient sous nos pieds. Tout ce qui nous entourait devenait subitement irréel. Le monde dansait autour de nous. Je ne saurais expliquer ce que je ressentais ; tout ce que je peux dire, c’est que je me suis senti complètement désorienté pendant quelques très longues secondes… … Jusqu’à ce que je comprenne ce qu’il s’était passé : il s’agissait en fait d’une retenue d’eau réfléchissant l’espace au-dessus avec une perfection absolue, telle que je n’en avais jamais vue auparavant. En criant « Hola Pepe ! » au-dessus de cette grosse flaque silencieuse, je fus mené en bateau de l’une des façons les plus brillantes et les plus délicieuses qui soient. Quand notre guide jeta une pierre dans l’eau, troublant ainsi sa quiétude, tout ce que je tenais pour réel fut soudainement chamboulé, nous projetant, moi et le reste du groupe, dans une incertitude absolue. Comment expliquer ce moment merveilleux ? L’espace d’un instant, il n’y avait plus aucune réponse rationnelle ; juste un monde qui vibrait et dansait autour de nous. Bonjour. Je m’appelle Hector Chadwick et voici mon livre. En tant que lecteur, cela vous intéressera peut-être de savoir qu’il n’a pas toujours existé sous cette forme. Il y a quelques temps, ce n’était qu’un manuscrit relié avec une spirale en plastique. Je n’en avais tiré qu’un petit nombre d’exemplaires pour l’offrir à quelques amis, avant de vendre le reste aux personnes qui avaient exprimé un intérêt. J’ai ouï dire que ceux qui en possèdent un exemplaire l’adorent, ce qui me procure une grande fierté. J’espère que vous aimerez ce livre autant qu’eux, et que vous y trouverez au moins quelques petites choses susceptibles de vous inspirer ou de vous faire réfléchir. Les choses ont tendance à changer avec le temps, et les routines expliquées ici ne font pas exception. Je présente les effets décrits dans ce livre depuis de nombreuses années. Au fil du temps, et depuis la première publication de ce travail, j’ai ajouté, modifié ou enlevé de nombreuses 16


Mystères petites choses selon ma fantaisie. Dans certains cas, les idées des autres m’ont amené à repenser et à ajuster certains détails (pour le mieux, j’espère !), mais dans d’autres, je suis resté aussi têtu qu’une mule, refusant le moindre changement. La prédiction dans « Équivoque à deux », par exemple, était formulée d’une manière très différente jusqu’à ce que je tombe sur une brillante idée provenant d’un effet commercialisé sous le nom Free Will, que beaucoup d’entre vous doivent connaître. « Le jeu de l’avion en papier : Mach 2 » n’a vu le jour qu’après la publication de la première édition et « Friandises » n’existait pas dans cette première édition, à l’exception d’un bref aparté dans mon essai « Le Hic avec l’équivoque » ; après sa publication, plusieurs amis se sont montré curieux de savoir si j’utilisais vraiment cette idée. Oui, répondis-je, puisque tel était le cas. Ils m’ont alors vivement conseillé d’aller au bout de cette idée. Ce que j’ai fait. Pour l’essentiel, tout ce qui est développé dans cette édition révisée a été mis à jour dans l’intérêt du lecteur. Elle comprend l’intégralité du contenu de la première édition, et même beaucoup plus, à l’exception d’une routine particulière que j’ai dû retirer après en avoir cédé les droits exclusifs il y a plusieurs années. Par ailleurs, conscient qu’aujourd’hui davantage de mes lecteurs résident de l’autre côté de l’Atlantique, mon éditeur et moi-même avons procédé à quelques ajustements de-ci de-là afin que mes expressions typiquement britanniques soient comprises de tous. Je lutte souvent intérieurement lorsque je mets mon travail en mots, pas nécessairement parce qu’il est difficile à expliquer, mais pour la raison suivante : d’un côté, j’ai très envie de tout dire, de vous exposer la teneur exacte de mes paroles et de mes actions à chaque instant d’une routine donnée ; d’un autre côté, je veux vous encourager à penser par vous-même et à travailler avec les buts et les idéaux qui sont les vôtres. Dans les pages qui suivent, il me sera souvent nécessaire d’être très spécifique sur le boniment que j’utilise. Par exemple, la seule façon pour moi de transmettre mes réflexions et mes idées sur l’équivoque est de vous fournir mon script précis et sa justification. Parfois, mes instructions se focaliseront davantage sur des points techniques. Dans l’effet « Du rouge et du noir » par exemple, je donne nettement moins de détails concernant ma présentation que dans d’autres routines. Ainsi, bien que les descriptions de ce livre mettent l’accent, tantôt sur la 17


Hector Chadwick présentation, tantôt sur la méthode, l’attention est toujours portée sur ce que je considère être le plus important à chaque moment. Cela signifie qu’il pourrait vous rester quelques blancs à combler au fil de votre lecture. J’espère être clair lorsque le cas se présente. Ce n’est pas dû à une fainéantise de ma part, mais je pense que toute chose de valeur en ce monde s’obtient généralement par le travail. Si j’ai cette démarche, c’est parce que je ne veux pas vous livrer des routines prémâchées mot pour mot. Parce que je veux vous forcer à réfléchir et à mettre en marche votre propre imagination pour créer quelque chose qui vous sera unique. Et c’est vraiment la seule chose qui devrait nous intéresser. Nous y voici, cher lecteur. Moi dans votre tête, et vous en ce lieu formidable que, me semble-t-il, nous affectionnons tous : sur le point de commencer la lecture d’un nouveau livre de magie, dans la plus parfaite ignorance de ce qui nous attend, de ce qui se révélera être une expérience inexplicablement brillante et enrichissante ou bien désespérément médiocre et déprimante. Pour l’instant, tout est possible, n’estce pas ? Cela pourrait devenir l’un de vos livres favoris sur le sujet. Ou bien vous pourriez le revendre sur un site internet de vente aux enchères dans le courant de la semaine. Si je crois que votre état d’esprit actuel est largement préférable à une quelconque certitude (un cadeau emballé est rarement aussi excitant que sa taille et son poids le suggèrent), je suis convaincu que vous n’avez pas dépensé tout cet argent pour ranger le livre sur une étagère après n’en avoir lu que la préface et l’introduction. Il est peut-être temps de découvrir ce que vous pensez de moi. Alors allez-y. Tournez la page. Je vous retrouve de l’autre côté.

18


Chapitre 3

Le Jeu de l’avion en papier Effet Sur scène se trouvent quatre chaises de couleur différente : une rouge, une noire, une bleue et une blanche. Le mentaliste lance un avion en papier dans le public et la spectatrice qui réussit à l’attraper est invitée à le rejoindre sur scène. Elle garde le dos tourné pendant que l’artiste déplie l’avion et montre à tout le monde l’inscription qui figure à l’intérieur : « Elle s’assoira sur la chaise bleue ». Priée de choisir un siège, elle s’assoit… sur la chaise bleue.

Introduction J’ai toujours pensé qu’en combinant le stratagème de Dunninger (pour obtenir le prénom d’une spectatrice) et le recours aux sorties multiples, on aboutirait à un formidable effet. Après avoir invité tous les spectateurs à sélectionner mentalement une chaise, vous demandez à votre compagne de jeu, sous le couvert des applaudissements, de vous révéler la chaise qu’elle a sélectionnée. Ensuite, vous utilisez la « sortie » requise avant de savoir (apparemment) la couleur qu’elle a choisie. Mais ce n’est pas tout. Cette « sortie » vous servira pour réaliser une chose qui me fascine depuis longtemps : une prédiction ouverte. Au début, j’utilisais quatre « sorties » différentes selon la chaise sélectionnée. Mais après avoir présenté cet effet un certain nombre de fois, j’ai constaté que l’impact est plus fort quand la « sortie » figure sur l’avion en papier luimême. Je me suis mis alors en tête de créer une version où la prédiction serait toujours écrite sur l’avion en papier. La voici. 47


Hector Chadwick nombre de cartes que j’ai révélées en annonçant à chaque fois la couleur opposée de celles qui reposent sur la table. Rien de plus simple. Voilà, nous sommes arrivés au bout. J’espère que vous aimez l’effet. Je me suis débattu avec lui pendant longtemps avant de trouver une méthode satisfaisante et épurée. J’en suis plutôt fier et j’espère que vous le trouverez digne d’intérêt.

Rendons à César… J’ai déjà cité Paul Curry et Pit Hartling comme sources d’inspiration pour cet effet. N’oublions pas que c’est Lewis Jones qui a imaginé le « principe des motifs » (Pattern Principle), ce moyen mnémotechnique remarquablement efficace nous ayant permis de mémoriser si aisément la couleur de ces cartes. J’aimerais aussi le remercier pour sa correspondance érudite et aimable. Un grand merci également à M. Gilbreath d’avoir donné naissance au principe du même nom. En outre, j’aimerais profiter de l’occasion pour préciser un dernier point. Bien que l’élaboration de ce tour m’ait occupé l’esprit plus d’un an auparavant, il ne commença véritablement à prendre forme qu’après une session avec Derren Brown, qui s’est tenue aux premières heures d’un froid matin de novembre. Tout a vraiment démarré lorsque Derren suggéra l’idée d’une partie de cartes pour justifier la distribution en deux piles. Soudain, j’ai vu de nombreuses portes s’ouvrir et tout se fit plus clair dans mon esprit en termes de méthode et de structure. Quand les idées commencent à fuser lors d’une session fructueuse, il est toujours très difficile de se rappeler qui en est précisément à l’origine. La création se développe d’elle-même, et c’est de là que vient une grande part du plaisir. Il ne fait aucun doute que ce tour prend sa source dans cette session, et même si j’en ai lissé les contours les jours qui ont suivi, il n’existerait pas sous sa forme actuelle sans la collaboration de Derren. Il est tout simplement le meilleur catalyseur de bonnes idées. Qu’il en soit infiniment remercié et que les louanges lui soient déversées par camions entiers.

92


Chapitre 7

En retard d’une carte Effet Une spectatrice (que nous appellerons Jenny) tente de deviner l’identité de trois cartes à jouer différentes. Elle n’est pas très loin du compte avec la première, elle est très proche de la deuxième et devine précisément la troisième.

Introduction J’ai commencé à expérimenter cet effet au moment où j’ai découvert les forçages psychologiques de cartes. En fait, je voulais me ménager une porte de sortie au cas où mon forçage tomberait à l’eau. Le cas échéant, je voulais que cet échec constitue l’entrée en matière d’une routine plus longue, sur le même thème, et dont l’issue serait infaillible. « En retard d’une carte » est l’aboutissement exact de cette recherche. Aujourd’hui, je me fiche donc pas mal de rater un forçage psychologique : si j’échoue, j’enchaîne directement sur cet effet, dont l’impact reste selon moi très fort. Vous ne découvrirez rien de neuf en termes de méthode ici. En fait, il s’agit d’un procédé vieux comme le monde, comme on dit. En revanche, je vous propose un effet solide dans lequel le spectateur luimême lit dans les pensées ainsi que quelques réflexions personnelles sur la bonne vieille ruse du temps d’avance. Cette routine est présentable avec n’importe quel jeu de cartes. Elle est simple comme bonjour et vous offre une remarquable « sortie » en situation de close-up, au cas où votre forçage psychologique ne fonctionnerait pas. 93


Hector Chadwick

Rendons à César… Mes remerciements s’adressent à quiconque ayant eu l’idée de l’astuce du temps d’avance/de retard. Et c’est à contrecœur que je cite une nouvelle fois Derren Brown, pour avoir popularisé les forçages verbaux de cartes et m’y avoir initié.

106


Chapitre 8

Le Hic avec l’équivoque Réflexions sur le choix du magicien J’ai toujours aimé l’équivoque. Ou plutôt, devrais-je dire, j’ai toujours aimé le concept de l’équivoque. L’idée que les choix semblent libres alors qu’ils sont en réalité sous contrôle de l’artiste me fascine depuis un bon moment. J’ai longtemps pensé que s’il était mis en œuvre de manière convaincante, le « choix du magicien » donnerait lieu à un excellent effet de prédiction réalisable en toute circonstance. C’est justement là que le bât blesse : celui-ci est rarement convaincant. Je suppose qu’il en va de même pour la magie en général : on trouve une foultitude de tours où l’équivoque est si mal exploitée qu’elle en devient transparente… et de rares joyaux cachés dans les profondeurs de l’underground. Les meilleurs tours faisant usage de l’équivoque sont d’après moi ceux dont la méthode repose partiellement, en non en totalité, sur ce principe. Il semblerait que l’équivoque produit le meilleur effet lorsqu’elle est combinée à un système de sorties multiples ou à d’autres procédés de forçage plus trompeurs. Cela dit, quand on présente de la magie au pied levé, on dispose rarement de sorties multiples ou de méthodes alternatives pour réaliser un forçage. C’est la raison pour laquelle je me suis mis en quête – il y a de cela un moment déjà – d’un effet de prédiction impromptu qui soit convaincant et dont la méthode repose exclusivement sur l’équivoque. Au fil de mes voyages, j’ai beaucoup entendu parler de différents ouvrages, livrets et manuscrits contenant d’excellentes routines ou réflexions relatives à l’équivoque ; pourtant, 107


Hector Chadwick

Rendons à César… … ce qui appartient à Lulu Hurst, à Ormond McGill et à la physique…

166


Chapitre 15

Le JLQ&A de Chadwick Effet De la lecture de pensée. Beaucoup.

Introduction Une bonne routine de « questions-réponses21 » fait probablement partie des choses les plus fortes qu’un mentaliste puisse montrer. Personnellement, je ne présente pas l’effet suivant comme une routine traditionnelle de Q&A (je pourrais très bien le faire), mais comme une routine d’« A » (de réponses, donc) un peu moins orthodoxe. Bien sûr, libre à vous de la présenter comme bon vous semble. Mais ce qui la distingue des routines similaires est l’absence des méthodes conventionnelles. Une fois que vous avez présenté la première phase de l’effet, vous avez accès à quantité d’informations que vous pouvez révéler à votre guise. Vous n’avez jamais de temps d’avance ni de temps de retard ; en fait, une fois que les fiches ont été collectées et entourées d’un élastique, vous n’y touchez (apparemment) plus du tout. En outre, vous êtes toujours en mesure de savoir de quel endroit de la salle provient la pensée, et vous réussissez fréquemment à identifier la personne qui en est l’auteur.

21.  Dans le jargon des mentalistes, ce type de routines est connue sous le terme « Q&A », signifiant « questions & answers » en anglais (NdT).

167


« Qui est Hector ? Difficile de répondre. Il est à la fois un grand penseur et un excellent créateur. Il demeure de mon point de vue l’un des grands héros méconnus d’une magie originale, efficace et trompeuse. Comme les meilleurs magiciens, il excelle dans des présentations simples mais audacieuses et machiavéliques. Il se lie aisément avec son public et considère sa magie avec sérieux mais sans solennité. Les effets décrits dans ce livre sont expliqués avec cette joie enfantine et espiègle qui entoure l’homme lui-même. Bien qu’il insiste parfois sur les côtés plaisir et fantaisie, l’utilisation désarmante qu’il fait de la gentillesse et d’autres friandises masque brillamment sa pensée mature et aiguisée. Pléthore de livres sont publiés de nos jours par des artistes relativement inconnus, mais rares sont ceux qui proposent des effets ou des réflexions de grande qualité. Je trouve que les routines et les idées d’Hector sont d’une très grande valeur, et qu’elles reflètent une façon de penser véritablement originale. Peut-être ne devrait-on espérer trouver, à la lecture d’un nouveau livre de magie, davantage qu’un seul effet à ajouter dans son répertoire. Je pense toutefois que Mystères offre bien plus qu’une pépite... En outre, il vous permettra de faire la connaissance d’un homme charmant et de quelques idées très rafraîchissantes pour vos routines. J’espère que vous prendrez un énorme plaisir à le découvrir. » Derren Brown – Extraits de la préface

ISBN : 978-2-914983-42-6

Prix TTC France :

60,00 €


Mystères - Hector Chadwick  

http://www.cc-editions.fr/livres-de-magie/product_info.php?products_id=1030 Livre de mentalisme par un spécialiste du genre, notamment ami...

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you