Page 1

APPEL D’OFFRES

RECRUTEMENT D’UN BUREAU D’ETUDES INTERNATIONAL POUR L’ELABORATION ET LA REDACTION DES DOCUMENTS DE MODELES DE CONCESSION DES PROJETS RENOUVELABLES

PROJET «DEVELOPPEMENT PAR LE SECTEUR PRIVE DE L’ELECTRICITE EOLIENNE CONNECTEE AU RESEAU » ----TUNISIE Juin 2013

1


Section 1. Lettre d’invitation

Tunis, le Mardi 18 Juin 2013 Recrutement d’un bureau pour l’élaboration et la rédaction des documents de modèles de concession des projets renouvelables Chère Madame/Cher Monsieur, Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) vous invite par la présente à déposer une soumission dans le cadre de la présente invitation à soumissionner (RFP) relative à l’objet sus-référencé. La présente RFP inclut les documents suivants : Section 1 – la présente lettre d’invitation Section 2 – les instructions destinées aux soumissionnaires (incluant la fiche technique) Section 3 – les termes de référence Section 4 – le formulaire de soumission Section 5 – les documents établissant l’admissibilité et les qualifications du soumissionnaire Section 6 – le formulaire de soumission technique Section 7 – le formulaire de soumission financière Section 8 – le contrat de services professionnels, incluant les conditions générales Votre offre, comprenant une soumission technique et une soumission financière, sous plis fermés et séparés, doit être déposée conformément à la section 2. Nous vous prions de bien vouloir adresser une lettre d’accusé de réception au PNUD à l’adresse suivante : Programme des Nations Unies pour le développement 41 bis, impasse Louis Braille – Avenue Louis Braille – Cité El Khadhra – 1003 Tunis, Tunisie. A l’attention de Monsieur le Représentant Résident du PNUD en Tunisie Ladite lettre doit être reçue par le PNUD au plus tard le Lundi 22 juillet 2013 à 15h et doit indiquer si votre société entend déposer une soumission. Si tel n’est pas le cas, le PNUD vous 2


serait reconnaissant d’en indiquer la raison pour les besoins de la tenue de nos dossiers.

Si vous avez reçu la présente RFP dans le cadre d’une invitation directe du PNUD, sa transmission à une autre entreprise nécessite que vous notifiez au PNUD une telle transmission et le nom de la société destinataire de l’invitation. Dans l’hypothèse où vous auriez besoin d’explications, nous vous invitons à contacter la personne désignée dans la fiche technique ci-jointe en qualité de coordonnateur des questions liées à la présente RFP. Le PNUD attend avec intérêt votre soumission et vous remercie d’avance de l’attention que vous portez aux opportunités commerciales proposées par le PNUD.

Cordialement, L’unité des achats du PNUD

3


Section 2 : Instructions destinées aux soumissionnaires1

Définitions a) « Contrat » désigne l’accord qui sera signé entre le PNUD et le soumissionnaire retenu, et l’ensemble des documents y annexés, y compris les conditions générales (CG) et les annexes. b) « Pays » désigne le pays désigné dans la fiche technique. c) « Fiche technique » désigne la partie des instructions destinées aux soumissionnaires qui contient les conditions de la procédure de soumission qui sont propres aux exigences de la RFP. d) « Jour » désigne un jour civil. e) « Gouvernement » désigne le gouvernement du pays qui recevra les services prévus au contrat. f) « Instructions destinées aux soumissionnaires » (section 2 de la RFP) désigne le jeu complet de documents qui fournit aux soumissionnaires l’ensemble des informations nécessaires et des procédures à suivre dans le cadre de la préparation de leur soumission. g) « LDI » (Section 1 de la RFP) désigne la lettre d’invitation adressée par le PNUD aux soumissionnaires. h) « Dérogation importante » désigne tout contenu ou caractéristique de la soumission qui diffère de manière significative d’un aspect ou d’une exigence essentiel de la RFP et qui (i) modifie de manière substantielle le contenu et la qualité des exigences ; (ii) limite les droits du PNUD et/ou les obligations de l’offrant ; et (iii) porte atteinte à l’impartialité et aux principes de la procédure d’achat, de sorte que la position concurrentielle d’autres offrants s’en trouve affaiblie. i) « Soumission » désigne la réponse du soumissionnaire à l’invitation à soumissionner, y compris le formulaire de soumission, la soumission technique et financière, ainsi que l’ensemble des autres documents qui doivent y être joints aux termes de la RFP. j) « Soumissionnaire” désigne toute personne morale susceptible de déposer ou ayant déposé une soumission au titre de la fourniture des services demandés par le PNUD par 1

Remarque : la présente section 2 - Instructions destinées aux soumissionnaires – ne peut faire l’objet d’aucune modification. Toute modification nécessaire pour tenir compte d’informations spécifiques concernant le pays ou le projet ne peut être effectuée qu’à l’aide de la fiche technique.

4


l’intermédiaire de la présente RFP. k) « RFP » désigne l’invitation à soumissionner comprenant des instructions et des références préparées par le PNUD pour les besoins de la sélection du prestataire de services le mieux à même de fournir les services décrits dans les termes de référence. l) « Services » désigne l’ensemble des tâches et produits livrables demandés par le PNUD aux termes de la RFP. m) « Informations complémentaires à la RFP » désigne une communication écrite qui est transmise par le PNUD aux soumissionnaires potentiels à tout moment après le lancement de la RFP mais avant la date-limite de dépôt des soumissions et qui contient des explications, des réponses à des demandes de renseignements reçues des soumissionnaires potentiels ou des modifications de la RFP. n) « Termes de référence » (TOR) désigne le document inclus dans la présente RFP à la section 3 qui décrit les objectifs, le contenu des services, les activités, les tâches à accomplir, les responsabilités incombant au soumissionnaire, les résultats et produits livrables escomptés et d’autres informations concernant l’exécution de l’éventail des prestations et services attendus du soumissionnaire retenu.

A. GENERALITES 1. Par les présentes, le PNUD sollicite des soumissions en réponse à la présente invitation à soumissionner (RFP). Les soumissionnaires doivent se conformer strictement à l’ensemble des exigences de la présente RFP. Aucun changement, aucune substitution ou autre modification concernant les règles et dispositions figurant dans la présente RFP ne peut être effectué ou supposé sans instruction ou approbation écrite du PNUD prenant la forme d’informations complémentaires à la RFP. 2. Le dépôt d’une soumission emportera reconnaissance par le soumissionnaire que l’ensemble des obligations prévues par la présente RFP seront respectées et, sauf indication contraire, le soumissionnaire a lu, compris et accepté l’ensemble des instructions figurant dans la présente RFP. 3. Toute soumission déposée sera considérée comme constituant une offre du soumissionnaire et ne vaudra pas ou n’emportera pas implicitement acceptation d’une quelconque soumission par le PNUD. Le PNUD n’est aucunement tenu d’attribuer un contrat à un quelconque soumissionnaire dans le cadre de la présente RFP. 4. Le PNUD applique une politique de tolérance zéro vis-à-vis des pratiques interdites, telles que la fraude, la corruption, la collusion, les pratiques contraires à l’éthique et 5


l’obstruction. Le PNUD s’est engagé à prévenir, identifier et sanctionner l’ensemble des actes frauduleux et de corruption commis contre le PNUD et les tiers participant aux activités du PNUD. (Un exposé complet de ces politiques peut être consulté par l’intermédiaire des liens suivants : http://www.undp.org/about/transparencydocs/UNDP_Anti_Fraud_Policy_English_FINA L_june_2011.pdf et http://www.undp.org/content/undp/en/home/operations/procurement/procurement_ protest/). 5. Le PNUD exige de l’ensemble des soumissionnaires qui répondront à la présente RFP qu’ils se conduisent de manière professionnelle, objective et impartiale et qu’ils privilégient en toutes circonstances les intérêts du PNUD. Les soumissionnaires doivent strictement éviter tout conflit avec d’autres engagements ou leurs propres intérêts et ne pas tenir compte de travaux futurs. Tous les soumissionnaires qui s’avèreront être en situation de conflit d’intérêts seront éliminés. Sans limiter la généralité de ce qui précède, les soumissionnaires et leurs sociétés affiliées seront considérés comme étant en situation de conflit d’intérêts vis-à-vis d’une ou de plusieurs parties dans le cadre de la présente procédure d’invitation à soumissionner lorsque : 5.1

5.2 5.3

ils seront ou auront été par le passé liés à une société, ou à l’une de ses sociétés affiliées, ayant été engagée par le PNUD pour fournir des services au titre de la préparation de la conception, des spécifications, des termes de référence, de l’analyse/estimation des coûts et des autres documents devant être utilisés pour l’achat des biens et services dans le cadre de la présente procédure de sélection ; Ils auront participé à la préparation et/ou à la conception du programme/projet relatif aux services demandés aux termes de la présente RFP ; ou ils seront considérés comme étant en situation de conflit pour toute autre motif qui pourra être retenu par le PNUD ou à sa seule et entière discrétion.

En cas d’incertitude concernant l’interprétation d’une situation susceptible de constituer un conflit d’intérêts, les soumissionnaires doivent en informer le PNUD et lui demander de confirmer s’il s’agit ou non d’une situation de conflit d’intérêts. 6. De même, les soumissionnaires doivent divulguer dans leurs soumissions les informations suivantes : 6.1 s’ils sont les propriétaires, copropriétaires, dirigeants, administrateurs, actionnaires dominants de tout partenaire de réalisation recevant des services dans le cadre de la présente RFP ou si leur personnel clé fait partie de la famille d’un fonctionnaire du PNUD exerçant des responsabilités dans les fonctions d’achat et/ou le gouvernement du pays concerné ; et 6.2 les autres situations susceptibles de donner lieu, réellement ou en apparence, à un conflit d’intérêts, une collusion ou des pratiques déloyales. 6


La non-divulgation de telles informations pourra entraîner le rejet de la ou des soumissions concernées. 7. L’admissibilité des soumissionnaires détenus totalement ou partiellement par le gouvernement dépendra de l’évaluation et de l’examen approfondis par le PNUD de divers facteurs tels que leur enregistrement en tant qu’entité indépendante, l’ampleur de la participation du gouvernement, la réception de subventions, leur mandat, l’accès aux informations dans le cadre de la présente RFP, ainsi que d’autres facteurs pouvant créer un avantage indu par rapport à d’autres soumissionnaires et entraîner le rejet final de la soumission. 8. Tous les soumissionnaires doivent se conformer au code de conduite à l’intention des fournisseurs de l’Organisation des Nations Unies qui peut être consulté par l’intermédiaire du lien suivant : http://web.ng.undp.org/procurement/undp-suppliercode-of-conduct.pdf

B. CONTENU DE LA SOUMISSION 9. Sections de la soumission Les soumissionnaires doivent remplir, signer et déposer les documents suivants : 9.1 le formulaire de soumission (voir la section 4 de la RFP) ; 9.2 les documents établissant l’admissibilité et les qualifications du soumissionnaire (voir la section 5 de la RFP) ; 9.3 la soumission technique (voir le formulaire prévu à cet effet dans la section 6 de la RFP) ; 9.4 la soumission financière (voir le formulaire prévu à cet effet dans la section 7 de la RFP) ; 9.5 la garantie de soumission, le cas échéant (si nécessaire et comme indiqué dans la fiche technique (FT aux n° 9 à 11), voir le formulaire prévu à cet effet dans la section 8 de la RFP) ; 9.6 toute pièce jointe/annexe à la soumission.

10. Explications relatives à l’invitation à soumissionner 10.1

Les soumissionnaires peuvent demander des explications relativement à tout document de la RFP jusqu’à la date indiquée dans la fiche technique (FT, n° 16), antérieurement à la date de dépôt des soumissions. Toute demande d’explication doit être envoyée par écrit et par messager ou par des moyens de communication électroniques à l’adresse du PNUD indiquée dans la fiche technique (FT, n° 17). Le PNUD répondra par écrit, par des moyens de communication électroniques. Une 7


copie de la réponse (y compris une explication de la demande de renseignements, mais sans en identifier l’auteur) sera publiée sur le site web du PNUD et de l’ONU Tunisie dans la même page de l’annonce de l’AO. 10.2

Le PNUD s’efforcera de répondre rapidement aux demandes d’explication, sachant toutefois que toute réponse tardive de sa part ne l’obligera pas à proroger la date-limite de dépôt des soumissions, sauf si le PNUD estime qu’une telle prorogation est justifiée et nécessaire.

11. Modification de l’invitation à soumissionner 11.1

A tout moment avant la date-limite de dépôt des soumissions, le PNUD pourra, pour quelque raison que ce soit, par exemple en réponse à la demande d’explication d’un soumissionnaire, modifier la RFP à l’aide d’informations complémentaires à la RFP. Tous les soumissionnaires potentiels recevront notification écrite de l’ensemble des modifications, ainsi que des instructions supplémentaires, par l’intermédiaire d’informations complémentaires à la RFP et selon la méthode prévue dans la fiche technique (FT, n° 18).

11.2

Afin de ménager aux soumissionnaires potentiels un délai raisonnable pour examiner les modifications dans le cadre de la préparation de leur soumission, le PNUD pourra, à sa seule et entière discrétion, proroger la date-limite de dépôt des soumissions, si la nature de la modification de la RFP justifie une telle prorogation.

C. PREPARATION DE LA SOUMISSION 12. Coût Le soumissionnaire supportera l’ensemble des coûts liés à la préparation et/ou au dépôt de sa soumission, que celle-ci soit ou non retenue. Le PNUD ne sera en aucun cas responsable ou redevable desdits coûts, indépendamment du déroulement ou du résultat de la procédure d’achat. 13. Langue La soumission, ainsi que toute correspondance connexe échangée entre le soumissionnaire et le PNUD, devront être rédigées dans la ou les langues indiquées dans la fiche technique (FT, n° 4). Toute documentation imprimée fournie par le soumissionnaire qui sera rédigée dans une autre langue que la langue indiquée dans la fiche technique devra être accompagnée d’une traduction dans ladite langue. Aux fins d’interprétation de la soumission, et en cas de différence ou de contradiction, la version traduite dans la langue de préférence fera foi. Lors de la conclusion d’un contrat, la langue de celui-ci régira les relations entre le prestataire et le PNUD. 8


14. Formulaire de soumission Le soumissionnaire devra utiliser le formulaire de soumission fourni dans la section 4 de la présente RFP. 15. Format et contenu de la soumission technique Sauf indication contraire figurant dans la fiche technique (FT, n° 28), le soumissionnaire devra structurer la soumission technique de la manière suivante : 15.1 Expertise du bureau d’études (BE). Cette section doit fournir des détails concernant la structure de direction du BE, ses capacités/ressources organisationnelles et l’expérience du BE, la liste des projets/contrats (achevés et en cours, nationaux et internationaux) analogues ou similaires aux exigences de la RFP, et la preuve de sa stabilité financière et du caractère adéquat de ses ressources pour fournir les services requis par la RFP (voir la clause 18 de la RFP et la FT, n° 26, pour de plus amples détails). Il en sera de même pour toute autre entité participant à la RFP dans le cadre d’une coentreprise ou d’un consortium. 15.2 Méthodologie proposée, approche et planning de réalisation. Cette section doit démontrer la prise en compte par le soumissionnaire des termes de référence en identifiant les composants spécifiques proposés ; la manière dont il sera répondu aux exigences telles qu’indiquées, point par point ; la fourniture d’une description détaillée des modalités d’exécution essentielles proposées, l’identification des travaux/portions des travaux qui seront sous-traités ; et une démonstration de la manière dont la méthodologie proposée répond aux spécifications ou les dépasse, tout en garantissant l’adéquation de l’approche envisagée aux conditions locales et au reste de l’environnement opérationnel du projet. Cette méthodologie doit être présentée dans un calendrier d’exécution conforme à la durée du contrat, telle qu’indiquée dans la fiche technique (FT, n° 29 et 30). Les soumissionnaires doivent avoir pleinement conscience du fait que les services dont le PNUD fait la demande pourront être transférés par le PNUD, immédiatement ou ultérieurement, aux partenaires du gouvernement ou à une entité désignée par ce dernier, conformément aux politiques et procédure du PNUD. 15.3 Structure de direction et personnel clé. Cette section doit inclure les curriculum vitae (CV) complets des membres du personnel clés qui seront affectés à la mise en œuvre de la méthodologie proposée, en définissant clairement les rôles et responsabilité de chacun au regard de ladite méthodologie. Les CV doivent indiquer les compétences et démontrer les qualifications des intéressés dans des domaines utiles au regard des termes de référence. 9


Dans le cadre de la présente section, le soumissionnaire assure et confirme au PNUD que le personnel désigné est disponible pour les besoins du contrat aux dates proposées. Le PNUD se réserve le droit de considérer la soumission comme étant non conforme si l’un des membres du personnel clé devient ultérieurement indisponible, sauf pour des raisons inévitables telles qu’un décès ou des problèmes de santé, entre autres possibilités. Toute substitution délibérée résultant de raisons inévitables, y compris d’un retard d’exécution du projet du programme non lié à une faute du soumissionnaire, ne pourra intervenir que si le PNUD accepte la justification avancée et approuve les qualifications du remplaçant dont les compétences devront être égales ou supérieures à celles de la personne remplacée. La fiche technique exige la fourniture d’une garantie de soumission, celle-ci devra être jointe à la soumission technique. Le PNUD pourra confisquer la garantie de soumission et rejeter la soumission en cas de survenance d’un ou de plusieurs des cas suivants : a) si le soumissionnaire rétracte son offre pendant la durée de validité de la soumission indiquée dans la fiche technique (FT, n° 11), ou ; b) si le montant de la garantie de soumission s’avère être inférieur à ce qu’exige le PNUD aux termes de la fiche technique (FT, n° 9), ou ; c) si le soumissionnaire retenu s’abstient : i. ii. iii.

de signer le contrat après son attribution par le PNUD ; de respecter une modification des exigences décidée par le PNUD en application de la clause 35 de la RFP ; ou de fournir une garantie de bonne exécution, des assurances ou d’autres documents que le PNUD pourra exiger à titre de condition préalable à l’entrée en vigueur du contrat susceptible d’être attribué au soumissionnaire.

16. Soumissions financières La soumission financière devra être établie à l’aide du formulaire type ci-joint (section 7). Elle devra énumérer l’ensemble des principaux éléments de coût liés aux services et fournir la composition détaillée desdits coûts. Les prix de tous les produits et activités décrits dans la soumission technique devront être fixés séparément pour chacun d’entre eux. Les produits et activités décrits dans la soumission technique et dont le prix ne sera pas indiqué dans la soumission financière seront considérés comme étant inclus dans les prix d’autres activités ou éléments, ainsi que dans le prix total final. 17. Devises Tous les prix devront être libellés dans la devise indiquée dans la fiche technique (FT, n° 15). Toutefois, lorsque les soumissions seront libellées dans différentes devises, et pour 10


les besoins de la comparaison de l’ensemble des soumissions : a)

b)

le PNUD convertira la devise indiquée dans la soumission dans la devise privilégiée par le PNUD à l’aide du taux de change opérationnel de l’ONU qui sera en vigueur à la date-limite de dépôt des soumissions ; et si la soumission jugée la plus conforme aux exigences de la RFP est libellée dans une devise différente de la devise privilégiée indiquée dans la fiche technique (FT, n° 15), le PNUD aura le droit d’attribuer le contrat dans sa devise privilégiée à l’aide de la méthode de conversion indiquée ci-dessus.

18.2 Les soumissions déposées par deux (2) soumissionnaires ou plus seront toutes rejetées par le PNUD dans chacun des cas suivants : a) s’ils ont au moins un associé, administrateur ou actionnaire dominant en commun ; ou b) si l’un d’entre eux reçoit ou a reçu de l’autre ou des autres une quelconque subvention directe ou indirecte ; ou c) s’ils possèdent le même représentant légal aux fins de la présente RFP ; ou d) s’il existe entre eux une relation qui, directement ou par l’intermédiaire de tiers communs, leur permet d’avoir accès à des informations ou d’influer sur la soumission d’un autre soumissionnaire dans le cadre de la présente procédure de RFP ; e) s’ils sont les sous-traitants de leurs soumissions respectives, ou si le sous-traitant d’une soumission dépose également une autre soumission en son nom et en tant que soumissionnaire principal ; ou f) si un expert proposé pour faire partie de l’équipe d’un soumissionnaire participe à plusieurs soumissions dans le cadre de la présente RFP. La présente condition ne s’applique pas aux sous-traitants inclus dans plusieurs soumissions.

18. Documents établissant l’admissibilité et les qualifications du soumissionnaire 18.1 Le soumissionnaire devra fournir la preuve écrite de son statut de bureau d’études admissible et qualifié à l’aide des formulaires figurant dans la section 5, formulaires des informations relatives au soumissionnaire. Pour les besoins de l’attribution d’un contrat à un soumissionnaire, ses qualifications doivent être documentées de manière jugée satisfaisante par le PNUD. Ceci signifie notamment : a) que, dans le cas d’un soumissionnaire proposant de fournir dans le cadre du contrat des biens qu’il n’a pas fabriqué ou produit de toute autre manière, le soumissionnaire doit avoir été dûment autorisé par le fabricant ou le producteur desdits biens à les fournir dans le pays de destination finale ;

11


b) que le soumissionnaire doit avoir les capacités financières, techniques et de production nécessaires pour exécuter le contrat ; et c) que le soumissionnaire ne doit pas figurer, à sa connaissance, sur la liste 1267/1989 de l’ONU, sur la liste d’exclusion de l’ONU ou sur toute liste des fournisseurs suspendus ou radiés du PNUD.

19. Coentreprise, consortium ou partenariat Si le soumissionnaire est un groupe d’entités juridiques devant former ou ayant formé une coentreprise, un consortium ou un partenariat lors du dépôt de la soumission, elles doivent confirmer dans le cadre de leur soumission : (i) qu’elles ont désigné une partie en tant qu’entité principale, dûment habilitée à obliger juridiquement les membres de la coentreprise de manière solidaire, ceci devant être démontré à l’aide d’un accord dûment authentifié entre lesdites entités juridiques qui devra être joint à la soumission ; et (ii) que si le contrat leur est attribué, il sera conclu entre le PNUD et l’entité principale désignée qui agira pour le compte de l’ensemble des entités membres de la coentreprise. Une fois la soumission déposée auprès du PNUD, l’entité principale désignée pour représenter la coentreprise ne pourra pas être changée sans le consentement préalable et écrit du PNUD. En outre, ni l’entité principale, ni les entités juridiques membres de la coentreprise ne pourront :

a) déposer une autre soumission à titre individuel ; ou b) en tant qu’entité principale ou membre d’une autre coentreprise déposant une autre soumission. La description de l’organisation de la coentreprise/du consortium/du partenariat doit clairement définir le rôle prévu de chaque entité juridique composant la coentreprise dans le cadre de la satisfaction des exigences de la RFP, tant dans la soumission que dans l’accord de coentreprise. Le PNUD évaluera l’admissibilité et les qualifications de toutes les entités juridiques composant la coentreprise. Si la coentreprise présente ses réalisations et son expérience dans le cadre de projets similaires à celui de la RFP, elle doit présenter ces informations de la manière suivante : a) ceux qui ont été réalisés par la coentreprise ; et b) ceux qui ont été réalisés par chacune des entités juridiques de la coentreprise censées participer à la fourniture des services définis dans la RFP. Les contrats antérieurs exécutés par des experts qui sont intervenus à titre personnel mais qui sont liés de façon permanente ou qui ont été temporairement liés à l’une des 12


sociétés membres ne peuvent pas être inclus dans l’expérience de la coentreprise ou du membre concerné et seuls lesdits experts peuvent en faire état dans la présentation de leurs qualifications personnelles. Si la soumission d’une coentreprise est considérée par le PNUD comme étant celle qui est la plus conforme aux exigences de la RFP et qui propose le meilleur rapport qualité/prix, le PNUD attribuera le contrat à la coentreprise, au nom de son entité principale. L’entité principale signera le contrat pour le compte de l’ensemble des autres entités membres.

20. Variantes Sauf indications contraires figurant dans la fiche technique (FT, n° 5 et 6), les variantes ne seront pas prises en compte. Si les conditions de son acceptation sont respectées ou si elle est clairement justifiée, le PNUD se réserve le droit d’attribuer un contrat sur la base d’une variante.

21. Durée de validité La soumission devra demeurer valide pour la durée indiquée dans la fiche technique (FT, n° 8) à compter de la date-limite de dépôt des soumissions également indiquée dans la fiche technique (FT, n° 21). Une soumission assortie d’une durée de validité plus courte sera automatiquement rejetée par le PNUD et déclaré non conforme. Dans certaines circonstances exceptionnelles, le PNUD pourra demander aux soumissionnaires de proroger la durée de validité de leurs soumissions. La demande et les réponses devront être écrites et seront considérées comme faisant partie intégrante des soumissions.

22. Conférence des soumissionnaires S’il y a lieu, une conférence des soumissionnaires sera organisée à la date, à l’heure et à l’endroit indiqués dans la fiche technique (FT, n° 7). Tous les soumissionnaires sont incités à y assister. Le compte rendu de la conférence des soumissionnaires sera publié sur le site Web du PNUD ou transmis aux sociétés qui se seront inscrites ou déclarées intéressées par le contrat, qu’elles aient ou non assisté à la conférence. Aucune déclaration orale formulée au cours de la conférence ne pourra modifier les conditions de la RFP, à moins qu’une telle déclaration ne soit expressément inscrite dans le compte rendu de la conférence ou communiquée/publiée à titre de modification sous la forme d’informations complémentaires à la RFP.

13


D. DEPOT ET OUVERTURE DES SOUMISSIONS 23. Dépôt 23.1 Les enveloppes contenant la soumission financière et la soumission technique DOIVENT ETRE COMPLETEMENT SEPAREES et chacune doit être remise fermée et clairement revêtue de la mention « SOUMISSION TECHNIQUE » ou « SOUMISSION FINANCIERE », selon le cas. Chaque enveloppe doit clairement indiquer le nom du soumissionnaire. Les enveloppes extérieures doivent indiquer l’adresse du PNUD, telle que fournie dans la fiche technique (FT, n° 20) et le nom et l’adresse du soumissionnaire, ainsi que l’avertissement suivant : « ne pas ouvrir avant l’heure et la date d’ouverture des soumissions », telles que précisées dans la fiche technique (FT, n° 24). Le soumissionnaire assumera la responsabilité de la perte ou de l’ouverture prématurée des soumissions résultant de leur non-fermeture ou de l’absence desdites mentions par sa faute. 23.2 Les soumissionnaires doivent déposer leurs soumissions de la manière décrite dans la fiche technique (FT, n° 22 et 23). Si l’acheminement d’une soumission est censé prendre plus de 24 heures, le soumissionnaire doit s’assurer qu’un délai suffisant a été ménagé pour respecter la date-limite de dépôt fixée par le PNUD. Pour les besoins de la gestion de ses dossiers, le PNUD retiendra à titre de date et d’heure officielles de réception d’une soumission la date et à l’heure effectives à laquelle la soumission sera arrivée physiquement dans les locaux du PNUD indiqués dans la fiche technique (FT, n° 20). 23.3 Les soumissionnaires déposant une soumission par courrier ou par remise en main propre devront mettre l’original et les copies de la soumission dans des enveloppes fermées séparées, respectivement revêtues de la mention « soumission originale » et de la mention « copie de la soumission ». Les 2 enveloppes devront ensuite être placées dans une enveloppe fermée. Le nombre de copies requises est celui qui est indiqué dans la fiche technique (FT, n° 19). En cas de différence entre le contenu de la « soumission originale » et celui de la « copie de la soumission », le contenu de la soumission originale prévaudra. La copie originale de la soumission devra être signée ou paraphée par le soumissionnaire ou la ou les personnes dûment autorisées à obliger le soumissionnaire, sur chaque page. L’autorisation devra être communiquée au moyen d’un document attestant d’une telle autorisation délivré par le plus haut dirigeant de la société, ou d’une procuration, jointe à la soumission. 23.4 Les soumissionnaires sont informés que le simple dépôt d’une soumission emporte acceptation par le soumissionnaire concerné des conditions contractuelles générales du PNUD, telles qu’elles figurent dans la section 11 jointe aux présentes. 24. Date-limite de dépôt des soumissions et soumissions tardives 14


Les soumissions doivent être reçues par le PNUD à l’adresse et à la date et à l’heure limites qui sont indiquées dans la fiche technique (FT, n° 20 et 21). Le PNUD ne tiendra pas compte des soumissions qui arriveront après la date-limite de dépôt des soumissions. Toute soumission reçue par le PNUD postérieurement à la datelimite de dépôt des soumissions sera déclarée tardive et sera rejetée et retournée non ouverte au soumissionnaire concerné. 25. Rétraction, remplacement et modification des soumissions 25.1 Il appartient exclusivement aux soumissionnaires d’examiner soigneusement et en détail la parfaite conformité de leurs soumissions aux exigences de la RFP, en gardant à l’esprit que d’importantes lacunes dans le cadre de la fourniture des informations requises par le PNUD, ou un manque de clarté dans la description des services devant être fournis, peuvent entraîner le rejet de leur soumission. Le soumissionnaire assumera la responsabilité de ses propres interprétations ou conclusions erronées se rapportant aux informations fournies par le PNUD dans le cadre de la RFP. 25.2 Un soumissionnaire pourra rétracter, remplacer ou modifier sa soumission postérieurement à son dépôt en envoyant une notification écrite conforme à la clause 23.1 et dûment signée par un représentant autorisé à cette fin, et devra joindre une copie de l’autorisation (ou une procuration). Le remplacement ou la modification de la soumission devra accompagner ladite notification écrite. Toutes les notifications devront avoir été reçues par le PNUD avant la date-limite de dépôt des soumissions, conformément à la clause 23.1 de la RFP (sachant toutefois que les notifications de rétractation ne nécessiteront aucune copie). Les enveloppes correspondantes devront être clairement revêtues de la mention « RETRACTATION », « REMPLACEMENT » ou « MODIFICATION ». 25.3 Les soumissions rétractées seront retournées non ouvertes aux soumissionnaires concernés. 25.4 Aucun soumissionnaire ne pourra rétracter, remplacer ou modifier sa soumission entre la date-limite de dépôt des soumissions et l’expiration de la durée de validité de sa soumission qu’il aura indiquée dans le formulaire de soumission, ou toute prorogation de ladite durée.

26. Ouverture des soumissions Le PNUD ouvrira les soumissions en présence d’un comité ad-hoc constitué par le PNUD et comprenant au moins deux (2) membres. Si un dépôt électronique est autorisé, la procédure particulière d’ouverture des soumissions électroniques sera définie dans la 15


fiche technique (FT, n° 23). Les noms des soumissionnaires, les modifications, les rétractations, l’état des mentions/de la fermeture des enveloppes, le nombre de dossiers/fichiers et tout autre détail que le PNUD jugera utile seront annoncés à l’ouverture. Aucune soumission ne sera rejetée au stade de l’ouverture, sous réserve des soumissions tardives qui seront retournées non ouvertes aux soumissionnaires concernés. 27. Confidentialité Les informations concernant l’examen, l’évaluation et la comparaison des soumissions, ainsi que la recommandation d’attribution du contrat ne seront pas divulguées aux soumissionnaires ou à d’autres personnes non officiellement concernées par une telle procédure, même après publication de l’attribution du contrat. Tout effort d’un soumissionnaire visant à influencer le PNUD dans le cadre de l’examen, de l’évaluation et de la comparaison des soumissions ou des décisions d’attribution du contrat pourra entraîner le rejet de sa soumission, sur décision du PNUD. Si un soumissionnaire n’est pas retenu, il pourra demander à se réunir avec le PNUD pour procéder à une analyse. Une telle analyse a pour objet d’évoquer les atouts et les faiblesses de la soumission du soumissionnaire afin de l’aider à améliorer la soumission présentée au PNUD. Le contenu d’autres soumissions et leur comparaison à la soumission du soumissionnaire ne seront pas évoqués.

E. EVALUATION DES SOUMISSIONS 28. Examen préliminaire des soumissions Le PNUD examinera les soumissions afin de déterminer si elles sont complètes au regard des documents minimums requis, si les documents ont été dûment signés, si les soumissionnaires figurent ou non sur la liste des terroristes et des personnes qui financent le terrorisme du comité 1267/1989 du Conseil de sécurité de l’ONU et sur la liste des fournisseurs suspendus ou radiés du PNUD, et si les soumissions sont en ordre d’une manière générale, parmi d’autres indicateurs susceptibles d’être utilisés à ce stade. Le PNUD pourra rejeter toute soumission à ce stade. 29. Evaluation des soumissions 29.1 Le PNUD examinera les soumissions afin de s’assurer que l’ensemble des dispositions des conditions générales et des conditions particulières du PNUD auront été acceptées par les soumissionnaires, sans dérogation ou réserve. 16


29.2 L’équipe d’évaluation examinera et évaluera les soumissions techniques au regard de leur conformité aux termes de référence et à d’autres documents fournis, en faisant application des critères d’évaluation, des sous-critères et du système de points indiqués dans la fiche technique (FT, n° 32). Chaque soumission conforme recevra une note technique. Une soumission sera déclarée non conforme à ce stade si elle n’est pas essentiellement conforme à la RFP et, en particulier, aux exigences des termes de référence, ce qui signifie également qu’elle n’obtiendra pas la note technique minimum indiquée dans la fiche technique (FT, n° 25). Aucune modification ne pourra être apportée par le PNUD aux critères d’évaluation, aux sous-critères et au système de points indiqués dans la fiche technique (FT, n° 32) après réception de l’ensemble des soumissions. 29.3 Dans le cadre de la seconde étape, seules les soumissions financières des soumissionnaires ayant obtenu la note technique minimum seront ouvertes aux fins d’évaluation, de comparaison et d’examen. Les enveloppes de soumission financière correspondant aux soumissions n’ayant pas obtenu la note technique minimum seront renvoyées aux soumissionnaires concernées, non ouvertes. La note globale sera basée soit sur une combinaison de la note technique et de la note financière, soit sur la soumission financière la plus basse des soumissionnaires techniquement qualifiés. La méthode d’évaluation applicable dans le cadre de la présente RFP sera indiquée dans la fiche technique (FT, n° 25). Si la fiche technique prévoit une méthode de notation combinée, la formule de notation des soumissions sera la suivante :

Notation de la soumission technique (ST) : Notation de la ST = (note totale obtenue par la soumission / note maximum pouvant être obtenue par la ST) x 100 Notation de la soumission financière (SF) : 17


Notation de la SF = (prix offert le plus bas / prix de la soumission examinée) x 100 Note combinée totale : (notation de la ST) x (coefficient de pondération de la ST, par ex. 70 %) + (notation de la SF) x (coefficient de pondération de la SF, par ex. 30 %)

Notation combinée et finale totale de la soumission

29.4 Le PNUD se réserve le droit de se livrer à un exercice de vérification visant à s’assurer de la validité des informations fournies par les soumissionnaires. Une telle vérification devra être pleinement documentée et pourra notamment inclure l’ensemble ou toute combinaison des vérifications suivantes qui sont énumérées dans la fiche technique (FT, n° 33) : a) la vérification de la précision, de l’exactitude et de l’authenticité des informations fournies par un soumissionnaire dans les documents juridiques, techniques et financiers soumis ; b) la validation du degré de conformité aux exigences de la RFP et aux critères d’évaluation au regard de ce qui a été constaté à ce stade par l’équipe d’évaluation ; c) des demandes de renseignements et la vérification des références auprès d’organismes du gouvernement compétents vis-à-vis du soumissionnaire concerné, ou auprès de toute autre entité ayant pu avoir des relations d’affaires avec ledit soumissionnaire ; d) des demandes de renseignements et la vérification des références auprès d’autres clients antérieurs s’agissant de la qualité des prestations fournies dans le cadre de contrats en cours ou achevés ; e) l’inspection physique des bureaux, des succursales ou autres établissements d’un soumissionnaire dans lesquels il exploite son activité, avec ou sans préavis ; f) l’évaluation de la qualité de produits, travaux et activités en cours et achevés similaires aux besoins du PNUD, dans la mesure du possible ; et g) d’autres moyens que le PNUD pourra juger opportuns, à tout stade du processus de sélection, avant l’attribution du contrat.

30. Explications relatives aux soumissions

18


Afin de faciliter l’examen, l’évaluation et la comparaison des soumissions, le PNUD pourra, à sa seule et entière discrétion, demander à tout soumissionnaire de fournir des explications sur sa soumission. La demande d’explication du PNUD et la réponse devront être écrites. Nonobstant cette communication écrite, aucune modification des prix ou du contenu de la soumission ne pourra être demandée, proposée ou autorisée, sauf pour fournir des explications et confirmer la correction de toute erreur de calcul découverte par le PNUD lors de l’évaluation de la soumission, conformément à la clause 32 de la RFP. Les explications non sollicitées qui seront fournies par un soumissionnaire au titre de sa soumission et qui ne constitueront pas une réponse à une demande du PNUD ne seront pas prises en compte lors de l’examen et de l’évaluation de sa soumission. 31. Conformité des soumissions L’évaluation par le PNUD de la conformité d’une soumission sera basée sur son contenu. Une soumission essentiellement conforme est une soumission qui respecte l’ensemble des conditions, TOR et autres exigences de la RFP sans dérogation, réserve ou omission importante. Si une soumission n’est pas essentiellement conforme, elle sera rejetée par le PNUD et ne pourra pas être ultérieurement mise en conformité par le soumissionnaire en corrigeant la dérogation, réserve ou omission importante.

32. Défauts de conformité, erreurs réparables et omissions A condition qu’une soumission soit essentiellement conforme, le PNUD pourra passer outre tout défaut de conformité ou toute omission de ladite soumission qui, de l’avis du PNUD, ne constituera pas une dérogation importante. A condition qu’une soumission soit essentiellement conforme, le PNUD pourra demander au soumissionnaire concerné de fournir les informations ou les documents nécessaires, dans un délai raisonnable, pour rectifier les défauts de conformité ou omissions de la soumission liés à des exigences en matière de documentation. Une telle omission ne pourra pas se rapporter à un quelconque aspect du prix de la soumission. Le fait pour le soumissionnaire concerné de ne pas se conformer à une telle demande pourra entraîner le rejet de sa soumission. A condition qu’une soumission soit essentiellement conforme, le PNUD corrigera les erreurs de calcul de la manière suivante : 19


a)

b) c)

en cas de divergence entre le prix unitaire et le total du poste concerné, obtenu en multipliant le prix unitaire par la quantité, le prix unitaire prévaudra et le total du poste sera corrigé, sauf si le PNUD estime que la position de la virgule du prix unitaire est manifestement erronée, auquel cas le total du poste indiqué prévaudra et le prix unitaire sera corrigée ; en cas d’erreur dans le calcul d’un total correspondant à l’addition ou à la soustraction de sous-totaux, les sous-totaux prévaudront et le total sera corrigé ; en cas de divergence entre des montants en lettres et en chiffres, le montant en lettres prévaudra, sauf s’il est lié à une erreur de calcul, auquel cas le montant en chiffres prévaudra, sous réserve de ce qui précède.

Si le soumissionnaire n’accepte pas une correction d’erreur à laquelle le PNUD aura procédé, sa soumission sera rejetée.

F. ATTRIBUTION DU CONTRAT 33. Droit d’accepter, de rejeter les soumissions ou de les déclarer non conformes Le PNUD se réserve le droit d’accepter ou de rejeter toute soumission, de déclarer tout ou partie des soumissions non-conformes, et de rejeter toutes les soumissions à tout moment avant l’attribution du contrat, sans engager sa responsabilité ou être tenu d’informer le ou les soumissionnaires concernés des motifs de sa décision. En outre, le PNUD ne sera pas tenu d’attribuer le contrat à l’offre de prix la plus basse. Le PNUD vérifiera également si les soumissionnaires figurent sur la liste récapitulative des personnes et entités liées à des organisations terroristes de l’ONU, la liste des fournisseurs suspendus ou radiés du registre des fournisseurs de la division des achats du Secrétariat des Nations Unies, la liste d’exclusion de l’ONU et toute autre liste pouvant être établie ou reconnue par la politique du PNUD en matière de sanction des fournisseurs, et rejettera immédiatement leurs soumissions le cas échéant. (Voir http://www.undp.org/content/undp/en/home/operations/procurement/procurement_ protest/ pour obtenir de plus amples informations.) 34. Critères d’attribution Avant l’expiration de la période de validité des soumissions, le PNUD attribuera le contrat au soumissionnaire qualifié ayant obtenu la note totale la plus haute dans le cadre de la méthode d’évaluation indiquée dans la fiche technique (FT, n° 25 et 32). 35. Droit de modification des exigences lors de l’attribution du contrat Lors de l’attribution du contrat, le PNUD se réserve le droit de modifier la quantité des 20


services et/ou biens dans la limite de vingt-cinq pour cent (25 %) du total de l’offre, sans modification du prix unitaire ou des autres conditions. 36. Signature du contrat Sous quinze (15) jours à compter de la date de réception du contrat, le soumissionnaire retenu devra signer et dater le contrat et le retourner au PNUD. Le fait pour le soumissionnaire retenu de ne pas se conformer aux exigences de la clause 35 de la RFP et à la présente disposition constituera un motif suffisant d’annulation de l’attribution du contrat et de confiscation de la garantie de soumission, le cas échéant. Dans ce cas, le PNUD pourra soit attribuer le contrat au soumissionnaire dont la soumission sera en deuxième position, soit solliciter de nouvelles soumissions. 37. Garantie de bonne exécution Si elle est requise, une garantie de bonne exécution possédant le montant et la forme prévus à la section 9 devra être fournie au plus tard à la date-limite indiquée dans la fiche technique (FT, n° 14), le cas échéant. Lorsqu’une garantie de bonne exécution sera requise, sa fourniture et la confirmation de son acceptation par le PNUD constitueront une condition préalable à l’entrée en vigueur du contrat qui sera signé entre le soumissionnaire retenu et le PNUD. 38. Garantie bancaire de restitution d’avance Sauf lorsque les intérêts du PNUD l’exigent, le PNUD préfère ne pas verser d’avances sur les contrats (autrement dit, effectuer des paiements avant d’avoir obtenu le moindre résultat). Si le soumissionnaire demande une avance lors de la signature du contrat, si une telle demande est dûment acceptée par le PNUD et si ladite avance dépasse 20 % du prix total de la soumission ou la somme de USD 300.000, le PNUD obligera le soumissionnaire à fournir une garantie bancaire d’un montant identique à celui de l’avance. Une garantie bancaire de restitution d’avance devra être fournie sous la forme prévue dans la section 10. 39. Contestation des fournisseurs La procédure de contestation mise à la disposition des fournisseurs par le PNUD permet aux personnes ou sociétés auxquelles un bon de commande ou un contrat n’a pas été attribué dans le cadre d’une procédure de mise en concurrence de faire appel. Si un soumissionnaire estime ne pas avoir bénéficié d’un traitement équitable, le lien suivant fournit des informations supplémentaires concernant les procédures de contestation mises à la disposition des fournisseurs par le PNUD : http://www.undp.org/procurement/protest.shtml 21


22


Instructions aux soumissionnaires FICHE TECHNIQUE Les données suivantes concernant les services devant être achetés complèteront ou modifieront les dispositions figurant dans les instructions destinées aux soumissionnaires. En cas de contradiction entre les instructions destinées aux soumissionnaires, la fiche technique et les autres annexes ou références jointes à la fiche technique, les dispositions de la fiche technique prévaudront. N° de la FT.2

Renvoi aux instructions

Données

1 Titre du projet :

00072552 « PROJET «DEVELOPPEMENT PAR LE SECTEUR PRIVE DE L’ELECTRICITE EOLIENNE CONNECTEE AU RESEAU »

Titre des services

RECRUTEMENT D’UN BUREAU D’ETUDES INTERNATIONAL POUR L’ELABORATION ET LA REDACTION DES DOCUMENTS DE MODELES DE CONCESSION DES PROJETS D’ENERGIE RENOUVELABLES

2

3

Instructions/exigences particulières

Pays/région du lieu des travaux :

Tunisie

4

C.13

Langue de la soumission :

 Français

5

C.20

Conditions relatives au dépôt d’une soumission au titre de certaines parties ou sous-parties des TOR

Non Applicable

6

C.20

Conditions relatives au dépôt d’une variante

 Ne sera pas examinée

7

C.22

Une conférence préparatoire sera organisée

Non applicable

2

Tous les numéros de la FT sont cités à titre de références dans les instructions destinées aux soumissionnaires. Tous les numéros de la FT qui correspondent à des données ne peuvent faire l’objet d’aucune modification. Seules les informations figurant dans la 3ème colonne peuvent être modifiées par l’utilisateur. Si les informations sont sans objet, la 3ème colonne doit indiquer « sans objet » mais ne peut pas être supprimée.

23


le : 8

9 10 11

C.21

Durée de validité des  120 jours soumissions à compter de la date de dépôt

B.9.5 Garantie de soumission C.15.4 b) B.9.5

Types de garantie de soumission acceptables3

B.9.5 Validité de la garantie de C.15.4 a) soumission

 Non requise  Non applicable Non applicable

12

Avance lors de la signature du contrat

 Interdite

13

Indemnité forfaitaire

Sera imposée aux conditions suivantes : - Pourcentage du prix du contrat par jour de retard : 0.1% - Nombre maximum de jours de retard après une semaine de retard tolérée: 15 jours - Après quoi, le PNUD pourra résilier le contrat.

Garantie de bonne exécution

 Non requise

Devise privilégiée pour l’établissement des soumissions et méthode de conversion des devises

Dollar des Etats-Unis (US$) en Hors Taxe Euro en Hors Taxe

Date-limite de dépôt des demandes d’explication/questions

1 semaine avant la date de dépôt.

14

F.37

15

C.17 C.17b)

16

B.10.1

Date de référence pour la détermination du taux de change : opérationnel de l’ONU : taux de change mensuel du PNUD

3

Les cautionnements ou autres instruments délivrés par des institutions financières n’ayant pas le statut de banque sont ceux que le PNUD préfère le moins. Sauf indication contraire, ils devront être considérés comme n’étant pas acceptés pas le PNUD.

24


17

B.10.1

Coordonnées de la personne Coordonnateur au sein du PNUD : Unité achat à qui adresser les demandes Adresse de courrier électronique : d’explication/questions4 procurement.tn@undp.org

18

B.11.1

Mode de diffusion des Communication directe aux soumissionnaires informations potentiels par courrier électronique et complémentaires à la RFP et publication des réponses/explications sur le site Web5 demandées http://www.tn.undp.org/operations/offres. html ou http://www.onu-tn.org/emploi.php

19

D.23.3

Nombre de copies de la soumission qui doit être fourni

Original : une Copies : une

20

D.23.1 D.23.2 D.24

Adresse de dépôt des soumissions

PNUD TUNISIE 41 BIS IMPASSE LOUIS BRAILLE CITE EL KHADHRA - 1003 TUNIS ATTENTION: MR. LE REPRESENTANT RESIDENT DU PNUD

21

C.21 D.24

Date-limite de dépôt

Date : 22 Juillet 2013 Heure : 15h00

22

D.23.2

Modalités autorisées de dépôt des soumissions

X Messager/remise en main propre ou par Poste/DHL

23

D.23.2 D.26

Conditions et procédures applicables au dépôt et à l’ouverture électroniques des soumissions, si cela est autorisé

D.23.1

Date, heure et lieu X Non applicable d’ouverture des soumissions

24

X Non applicable

4

La personne à contacter et son adresse sont indiquées à titre officiel par le PNUD. Si des demandes de renseignement sont adressées à d’autres personnes ou adresses, même s’il s’agit de fonctionnaires du PNUD, le PNUD ne sera pas tenu d’y répondre et ne pourra pas confirmer que de telles demandes auront été officiellement reçues. 5 La publication sur le site Web sera complétée par la transmission de la communication directement aux offrants potentiels.

25


25

E.29.2 E.29.3 F.34

Méthode d’évaluation devant être utilisée pour la sélection de la soumission la plus conforme aux exigences

Méthode de notation combinée, en utilisant une répartition 70 %-30 % entre la soumission technique et la soumission financière, respectivement. Il est à noter que seules les offres techniques qui auront 700 points et plus passeront à l’évaluation financière.

26

C.15.1

Documents requis qui doivent être fournis pour établir l’admissibilité des soumissionnaires (sous la forme de « copies certifiées conformes » uniquement)

 Un profil d’entreprise de 15 pages maximum, ainsi 

    

que des brochures et catalogues de produits se rapportant aux biens/services achetés La certification en bonne et due forme par le secrétaire général des membres de l’organe de direction et leurs fonctions, ou tout document équivalent si le soumissionnaire n’est pas une société Une attestation d’immatriculation/de paiement délivrée par l’administration fiscale attestant que le soumissionnaire est à jour de ses obligations fiscales ou une attestation d’exonération fiscale, si le soumissionnaire jouit d’un tel privilège Un certificat d’immatriculation de l’entreprise, ainsi que les statuts ou tout document équivalent si le soumissionnaire n’est pas une société Les documents d’enregistrement de la raison sociale, le cas échéant Les états financiers vérifiés les plus récents (état des résultats et bilan), y compris le rapport des commissaires aux comptes Une attestation de bonne exécution des 5 clients les plus importants du point de vue de la valeur des contrats, au cours des 10 dernières années Une liste de références bancaires (nom de la banque, adresse, personne à contacter et coordonnées de la personne à contacter)

Toutes informations concernant les contentieux antérieurs ou actuels au cours des cinq (5) dernières années, dans lesquels le soumissionnaire est impliqué, en indiquant le nom des parties concernées, l’objet du contentieux, le montant en jeu et la décision finale éventuellement rendue.

27

Autres documents pouvant être fournis pour établir l’admissibilité du soumissionnaire

NA

26


28

C.15

29

C.15.2

Date-limite prévue pour l’entrée en vigueur du contrat

20 Aout 2013

30

C.15.2

Durée prévue du contrat (dates prévues de commencement et d’achèvement)

6 mois à partir du mois d’Aout 2013 (date approximative)

Le PNUD attribuera le contrat à :

Un seul soumissionnaire

31 32

E.29.2 F.34

33

E.29

Structure de la soumission NA technique (uniquement en cas de différence avec les dispositions de la section 12)

Critères d’attribution du contrat et d’évaluation des soumissions

Mesures de vérification

(Voir les tableaux ci-dessous)

Vérification de la précision, de l’exactitude et de l’authenticité des informations fournies par un soumissionnaire dans les documents juridiques, techniques et financiers soumis ; Validation du degré de conformité aux exigences de la RFP et aux critères d’évaluation au regard de ce qui a été constaté à ce stade par l’équipe d’évaluation ; Demandes de renseignements et la vérification des références auprès d’organismes du gouvernement compétents vis-à-vis du soumissionnaire concerné, ou auprès de toute autre entité ayant pu avoir des relations d’affaires avec ledit soumissionnaire ; Demandes de renseignements et la vérification des références auprès d’autres clients antérieurs s’agissant de la qualité des prestations fournies dans le cadre de contrats en cours ou achevés ; 27


34

Conditions d’entrée en vigueur du contrat

Signature du contrat

35

Autres informations relatives à la RFP6

RAS

Résumé des formulaires d’évaluation de la soumission technique

Coefficient de pondératio n de la note

Points maximum

1.

Expertise du bureau d’études

20 %

200

2.

Méthodologie proposée, approche et plan d’exécution

40 %

400

3.

Structure de direction et personnel clé

40 %

400

Total

Evaluation de la soumission technique Formulaire 1 Expertise de l’entreprise/organisation 1.1

1.2

1.3

6

Réputation de l’organisation et du personnel / crédibilité / fiabilité / réputation dans le domaine de l’énergie, l’atténuation des émissions des GES et le financement Capacité organisationnelle générale susceptible d’avoir une incidence sur la réalisation du projet - stabilité financière - consortium peu structuré, société holding ou une entreprise - âge/taille de l’entreprise - solidité du soutien à la gestion du projet - capacité de financement du projet - moyens de contrôle de la gestion du projet Mesure dans laquelle des travaux seraient sous-traités (la soustraitance comporte des risques supplémentaires susceptibles d’avoir

1000

Points maximum

20

60

10

Lorsque les informations sont disponibles sur le Web, il est possible de ne fournir qu’un simple URL permettant d’y accéder.

28


1.4 1.5

une incidence sur la réalisation du projet mais elle permet d’avoir accès à des compétences spécialisées, à condition d’y procéder de la manière appropriée). Procédures en matière d’assurance de la qualité, garantie Utilité : - de connaissances spécialisées - d’une expérience dans le cadre de programmes/projets similaires - d’une expérience dans le cadre de projets réalisés dans la région Travail accompli pour le PNUD / d’importants programmes multilatéraux ou bilatéraux

10 100

200 Evaluation de la soumission technique Formulaire 2

2.1 2.2 2.3 2.4

2.5

Méthodologie proposée, approche et plan d’exécution Dans quelle mesure le soumissionnaire comprend-il la tâche à accomplir Les aspects importants de la tâche à accomplir ont-ils été traités de manière suffisamment détaillée Les différentes composantes du projet sont-ils appréciées de manière adéquate les uns par rapport aux autres La soumission est-elle fondée sur une étude de l’environnement du projet et ces données ont-elles été utilisées de manière appropriée dans le cadre de la préparation de la soumission La présentation est-elle claire et le déroulement des activités et la planification sont-ils logiques, réalistes et garantissent-ils une réalisation efficace du projet

Points maximum

50 100 70 60

120

400

Evaluation de la soumission technique Formulaire 3

Points Maximum

Structure de direction et personnel clé 3.1

Expert I (chef de mission) / Expert juriste en droit et finance publique ou droit économique

200

29


Qualifications Générales : L’expert devrait avoir une formation universitaire de niveau master, de préférence en Droit public ou finances publiques ou droit économique ou autres domaines pertinents et une expérience professionnelle d’au moins 15 ans dans le domaine des partenariats public-privé et des marchés publics. Une expérience pertinente au niveau international dans la définition des procédures liées à la mise en délégation d’infrastructure ou de service publics et à la négociation des contrats de délégation. Le Candidat doit maîtriser parfaitement le français, posséder une excellente connaissance des questions liées aux infrastructures et aux PPP, et une capacité prouvée de rédaction de textes juridiques en particulier de contrats de droit public. La connaissance du droit tunisien sera considérée comme un avantage.

Adéquation au projet Expérience internationale Expérience professionnelle dans le domaine de spécialisation Connaissance du contexte national Diplôme

40 100 30 30 200 100

3.2

Expert II (Senior)/Expert en droit économique Qualifications Générales : L’expert devrait avoir une formation universitaire de niveau master, de préférence en finance ou droit économique ou autres domaines liés à la production indépendante d’électricité et une expérience professionnelle d’au moins 15 ans. Le Consultant devra avoir l’expérience de la régulation du secteur de l’électricité et maîtriser ses différents aspects. Le Candidat doit avoir une maîtrise parfaite du français, posséder de bonnes qualités rédactionnelles et d’analyse financière et économique des projets. Adéquation au projet - Expérience internationale - Expérience professionnelle dans le domaine de spécialisation - Connaissance du contexte national - Diplôme

25 40 15 20 30


100 100 3.3

Expert III (Junior) / Expert Juriste Qualifications Générales : L’expert, juriste, doit avoir une formation universitaire en droit et une expérience professionnelle d’au moins 10 ans. Le Candidat doit avoir une maîtrise parfaite du français et avoir une excellente expérience professionnelle dans le domaine des contrats de PPP. Il doit avoir, en outre, une excellente connaissance du droit tunisien. Adéquation au projet - Expérience nationale - Expérience professionnelle dans le domaine de spécialisation - Connaissance du contexte national - Diplôme Total de la partie 3

25 40 15 20 100 400

31


Section 3 : termes de référence (TOR)7

Introduction Visant la production privée de l’électricité par l’éolien, le Gouvernement Tunisien et le Programme des Nations Unies pour le Développement mettent en œuvre un projet de «Développement par le secteur privé de l’électricité éolienne connectée au réseau en Tunisie», financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM). L’objectif principal de ce projet est d’encourager l’électricité éolienne connectée au réseau par l’introduction d’un cadre réglementaire et institutionnel propice aux investissements privés dans le secteur des énergies renouvelables. Un deuxième objectif vise à apporter une assistance au gouvernement tunisien pour le lancement d’un programme de concessions éoliennes privées.

Les résultats attendus du projet PNUD-FEM sont:    

l’élaboration d’un cadre règlementaire et institutionnel propice aux énergies renouvelables connectées au réseau, le développement d’un mécanisme arbitral du secteur de l’électricité; le renforcement des capacités techniques et organisationnelles des principaux intervenants, y compris l’ANME, la STEG les auto-producteurs, les bureaux d’études et les entreprises tunisiennes opérant dans l’éolien; le lancement d’un programme éolien développé par les privés.

C’est dans ce cadre qu’est lancé le présent appel d’offres

1. Contexte Jusqu’au fin des années soixante, l'activité électrique était gérée par huit sociétés concessionnaires chargées de l'alimentation des principales régions du pays. En 1962, dans le but d'harmoniser le secteur de l'énergie électrique et du gaz, l'Etat Tunisien, a créé la Société Tunisienne de l'Electricité et du Gaz (STEG) et lui a confié la production, le transport et la distribution de l'électricité et du gaz (Décret-loi no 62-8 du 3 avril 1962 portant sur la création et l’organisation de la STEG, ratifié par loi no 62-16 du 24 mai 1962). Conformément à ces textes règlementaires, la STEG disposait du monopole de production, de transport et de distribution de l’électricité. 7

Le présent document est un guide destiné aux services demandeurs afin de leur aider à rédiger les TOR de la RFP en faisant des suggestions quant à leur contenu. Le présent document ne doit pas être communiqué aux soumissionnaires dans son état actuel. Les TOR qui seront rédigés par le service demandeur sont ceux qui devront être annexés à la présente partie de la RFP.

32


La STEG avait l’exclusivité de la production de l’énergie électrique jusqu’en 1996 qui a connu l’ouverture à la production indépendante d’électricité et a laissé à la STEG le statut d’acheteur unique. Ainsi depuis 1996, la STEG n’exerce plus le monopole de la production, mais reste l’acheteur unique de l’électricité produite par les IPP et les auto-producteurs. La Tunisie s’est dotée depuis plusieurs années d’un cadre législatif et réglementaire pour assurer la promotion des énergies renouvelables. 

La Tunisie a ouvert la production électrique au secteur privé en vertu de la Loi 96-27 du 1er avril 1996 : cette loi autorise l’octroi à des producteurs indépendants des concessions de production d’électricité en vue de sa vente exclusive à la STEG. Cette loi ouvre la voie à la production d’électricité au secteur privé tout en maintenant la STEG comme étant le monopole de transport et de la distribution d’électricité.

Le Décret no 96-1125 du 20 juin 1996 fixe les conditions et les modalités d’octroi des concessions de production d’électricité : ce décret stipule que le choix du concessionnaire est effectué après mise en concurrence par voie d’appel d’offres.

Loi n° 2004-72 du 2 août 2004 relative à la maîtrise de l’énergie. Elle représente la principale référence règlementaire de la maîtrise de l’énergie en Tunisie. Cette loi, comprenant huit chapitres, insiste sur l'importance de la maîtrise de l'énergie et la considère comme étant l’une des priorités nationales et un élément important de développement durable. Elle définit également les principales composantes de la maîtrise de l’énergie : l’utilisation rationnelle de l'énergie, la promotion des énergies renouvelables et la substitution énergétique. L’article 19 de la loi n°2004-72 a établi le principe de faire bénéficier les actions de maîtrise de l’énergie, des primes spécifiques, dont les taux et les modes d’octroi sont fixés par décret.

Loi n° 2009-7 du 9 février 2009 relative à la maîtrise de l’énergie, modifiant et complétant la loi n° 2004-72 du 2 août 2004. Cette loi a autorisé la production indépendante d’électricité à partir des énergies renouvelables pour l’autoconsommation.

Décret n° 95-744 du 24 avril 1995 portant sur les avantages fiscaux accordées au titre de l’acquisition des matières premières, produits semi-finis et équipements utilisés dans le domaine de la maîtrise de l’énergie. Ces avantages consistent à la suspension de la taxe sur la valeur ajoutée et la réduction au taux de 10 % des droits de douane y afférents.

Plusieurs institutions interviennent sur les politiques et stratégies électricité et énergies renouvelables :

33


Ministère de l'Industrie: élaboration et mise en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines se rapportant à l'énergie et notamment les politiques et stratégies de développement des énergies renouvelables. Le MI comprend une Direction Générale de l'Energie (DGE) chargée notamment du suivi et de l’analyse de l’évolution de la production et de la consommation énergétiques du pays ainsi que du développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Agence Nationale pour la Maîtrise de l'Énergie (ANME) : la mission de l’ANME consiste à mettre en œuvre la politique de l’Etat dans le domaine de la maîtrise de l’énergie et ce par l'utilisation rationnelle de l'énergie, la promotion des énergies renouvelables et la substitution énergétique. L’'intervention de l'ANME englobe toutes les initiatives et actions visant à améliorer le niveau d'efficacité énergétique et à diversifier les sources d'énergie.

Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) : établissement public dont la principale mission est la satisfaction des besoins du pays en énergies électrique et gazière. Les activités de la STEG couvrent la production, le transport et la distribution de l’électricité (cf. plus haut).

Commission Supérieure de la Production Indépendante d’Électricité (CSPIE) : commission interministérielle chargée de se prononcer principalement, pour chaque projet de production indépendante d’électricité, sur le choix du concessionnaire.

Commission Interdépartementale de la Production Indépendante d’Électricité (CIPIE) : commission au sein du Ministère de l’Industrie chargée des projets de production indépendante d’électricité : appel d’offres, négociations avec le producteur indépendant, proposition des avantages à accorder au concessionnaire, etc. Cette Commission soumet, pour décision, ses conclusions et ses recommandations à la CSPIE.

Le groupe IPP du Ministère de l’Industrie et du Commerce a également un rôle dans la procédure d’octroi des concessions en tant qu’interlocuteur entre le Ministère et les Producteurs Indépendants d’Électricité. Le groupe IPP participe également à l’élaboration des documents de l’appel d’offres qui seront par la suite révisés par la CIPIE et la CSPIE, et il participe dans les négociations et le dépouillement des offres.

2. Objectifs de la mission et tâches à réaliser L’objectif général de la mission est d’assister le groupe IPP du Ministère de l’Industrie pour la sélection de concessionnaire(s) producteur(s) indépendant(s) d’électricité d’origine renouvelable en Tunisie et ce, à travers l’élaboration et la rédaction des documents utiles des scénarios de concession selon les différents technologies renouvelables (solaire photovoltaïque, solaire CSP et éolien). De manière spécifique, le bureau d’études devra dans le cadre de ses prestations assurer, pour 34


chaque technologie renouvelable (solaire photovoltaïque, solaire CSP et éolien), les tâches suivantes :       

Elaboration et rédaction du dossier type de pré-qualification pour la sélection des concessionnaires éligibles Elaboration et rédaction des documents type d’Appel d’Offres (techniques et administratifs) pour le choix du concessionnaire Elaboration et rédaction des conventions et contrats types de concession Elaboration et rédaction des procédures de contrôle de la concession Assistance/formation au lancement de l’Appel d’Offres Assistance/formation au dépouillement des offres et choix du concessionnaire Assistance/formation aux négociations avec le concessionnaire

Et de manière plus générale assister le groupe IPP dans :     

le choix du type contractuel de délégation et de gestion en fonction (i) des investissements à consentir sur le service délégué ; (ii) de la répartition des risques ; (iii) du niveau de participation de l’autorité délégante au contrôle. Le processus de choix. La sélection du délégataire : (i), appel à candidature ; (ii) liste des entreprises admises à concourir ; (iii) document de consultation ; (iv) remise des offres ; (v) analyse des offres et (vi) négociation et signature de la convention de concession. La rédaction de la convention : (i) structure contractuelle ; (ii) équilibre contractuel ; (iii) composantes de la convention. La définition et la mise en place du contrôle de l’exécution de la convention.

3. Résultats à atteindre et livrables Outre sa mission d’assistance auprès de l’unité IPP, le bureau d’études devra fournir les livrables suivants : 

Un document de démarrage de la mission qui définit de manière plus précise l’approche méthodologique de la mission, le planning actualisé ainsi que les attentes de la part de la cellule IPP et ses partenaires.

Avis d’appel à candidature qui devra contenir au moins les éléments suivants :

i. identité et les coordonnées de la collectivité qui lance l’appel, ii. nom et coordonnées de la personne ou du service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus,

35


iii. nature et description du service à déléguer (Objectifs attendus par la collectivité, résultats attendus etc.), iv. manière dont le service est assurée au moment de l’engagement de la procédure, v. vocation générale que souhaite lui donner la collectivité ; vi. caractéristiques générales de la délégation, tout au moins si ces caractéristiques ont été définies (régime général des travaux, type contractuel, politique générale de la collectivité à son endroit), vii. composition du dossier de candidature à présenter par les candidats ; (viii) date limite d’envoi des candidatures ; viii.modalités sur la base desquelles la sélection des candidatures doit être opérée etc. 

Documents de consultation, comportant une note de présentation et documents techniques (fournis par le groupe IPP), qui devront définir les caractéristiques quantitatives et qualitatives des prestations.

Grille multicritères d’analyse des offres, tels que : i. critères techniques (qualité des projets, qualité des prestations) ; ii. critères de service rendu ; (iii) critères financiers; (iv) critères fiscaux ; iii. critères sociaux tarifaire) ;

(nombre d’emplois créés, conditions de travail, structure

iv. critères de sécurité pour la collectivité publique (conformité aux objectifs de la collectivité et durée de la convention : la meilleure durée n’est pas nécessairement la plus courte) ; v. critères juridiques (qualité des couvertures d’assurances, et de protection de la collectivité contre les différents risques) ; vi. critères économiques (valorisation du patrimoine local et état du patrimoine en fin de la convention), impacts sur le tissu économique local ; vii. critères de fiabilité (structure de financement de l’exploitant - répartition entre les fonds propres et emprunts-, réputation de l’exploitant - références techniques et financières-, garanties accordées par des tiers) ; 36


viii.critères environnementaux (contribution à la réduction des nuisances, esthétique des ouvrages prévus). 

Convention et contrat de concession qui devra refléter au mieux l’économie du projet de production indépendante d’électricité et respecter les principes fondamentaux d’équilibre contractuel en termes de risques assumés par les parties prenantes à la convention et de juste rémunération du délégataire.

Il comportera, entre autres, les clauses suivantes : i. objet et formation de la convention ; ii. conditions d’exploitation ; iii. travaux et durée ; iv. conditions financières ; v. clauses fiscales ; vi. contrôle de la collectivité publique ; vii. responsabilités (détermination des champs respectifs de responsabilité entre concédant et concessionnaire ; viii. fin de la convention (modalités de gestion selon lesquelles la fin de la convention est assurée). 

Modèle de rapport d’exécution de la concession qui devra rendre compte de manière fidèle les éléments suivants : i. comptes ; ii. qualité du service rendu (données techniques et physiques ; sécurité, hygiène, accident ; nuisances, pollution, environnement ; productivité ; effectifs employés, qualifications ; réclamations et contentieux) ; iii. exécution de la convention.

Assistance aux travaux de la cellule IPP : Le bureau d’études assistera la cellule IPP tout le long du processus du montage de projet et notamment : iv. L’évaluation des offres reçues v. Le choix du meilleure délégataire vi. La négociation de la convention de concession jusqu’à signature par le groupe IPP

37


4. Délais et planning des livrables La durée totale de la mission est estimée à 6 mois avec planning approximatif comme suit :

Livrables

Délais

Document de démarrage

15 jours après la signature du contrat 45 jours après la signature du contrat 4 mois après la signature du contrat 4 mois après la signature du contrat 6 mois après la signature du contrat 6 mois après la signature du contrat

Avis d’appel à candidature Documents de consultation Grille multicritères d’analyse des offres Convention et contrat de concession Modèle de rapport d’exécution

5. Confidentialité et conflit d’intérêt Le bureau d’études et l’équipe proposée doivent être indépendants par rapport à toutes entreprises ayant des intérêts dans un tel projet, notamment :  

Constructeur de composant d’éolienne. Investisseurs et développement de projet éolien.

Ils doivent par ailleurs observer la confidentialité totale tout au long de la réalisation de sa mission et ne peut communiquer ou utiliser aucun document issu de sa mission sans l’autorisation écrite de la part de la cellule IPP et du PNUD.

38


Section 4 : formulaire de soumission8 [insérez le lieu et la date] A:

[insérez le nom et l’adresse du coordonnateur du PNUD]

Chère Madame/Cher Monsieur, Le bureau d’études soussigné propose par les présentes de fournir des services professionnels au titre de l’étude «L’ELABORATION ET LA REDACTION DES DOCUMENTS DE MODELES DE CONCESSION DES PROJETS RENOUVELABLES » conformément à votre invitation à soumissionner en date du [insérez la date] et à notre soumission. Nous déposons par les présentes notre soumission qui inclut la soumission technique et la soumission financière sous plis séparés et fermés. Par les présentes, nous déclarons ce qui suit : a) toutes les informations et déclarations indiquées dans la présente soumission sont exactes et nous reconnaissons que toute fausse déclaration y figurant pourra conduire à notre élimination ; b) nous ne figurons actuellement pas sur la liste des fournisseurs radiés ou suspendus de l’ONU ou sur toute autre liste d’autres organismes de l’ONU et nous ne sommes liés à aucune société ou personne figurant sur la liste 1267/1989 du Conseil de sécurité de l’ONU ; c) nous ne faisons l’objet d’aucune procédure de faillite et ne sommes partie à aucune procédure en cours ou action en justice susceptible de compromettre la continuité de notre activité ; et d) nous n’employons et ne prévoyons d’employer aucune personne qui est employée ou qui a été récemment employée par l’ONU ou le PNUD. Nous confirmons que nous avons lu, compris et que nous acceptons par les présentes les termes de référence qui décrivent les devoirs et responsabilités qui nous incombent aux termes de la RFP, ainsi que les conditions générales du contrat de services professionnels du PNUD. Nous nous engageons à nous conformer à la présente soumission pour [insérez la durée de validité indiquée dans la fiche technique]. Nous nous engageons, si notre soumission est acceptée, à entamer la fourniture services au plus tard à la date indiquée dans la fiche technique.

8

Le contenu du présent formulaire ne peut faire l’objet d’aucune suppression ou modification. Toute suppression ou modification du contenu du présent formulaire pourra entraîner le rejet de la soumission.

39


Nous comprenons et reconnaissons pleinement que le PNUD n’est pas tenu d’accepter la présente soumission, que nous supporterons l’ensemble des coûts liés à sa préparation et à son dépôt et que le PNUD ne sera pas responsable ou redevable desdits coûts, quel que soit le déroulement ou le résultat de l’évaluation. Cordialement, Signature autorisée [en entier avec les initiales] : Nom et fonction du signataire : Nom du bureau d’études : Coordonnées :

[le cas échéant, veuillez apposer le cachet de votre bureau d’études sur la présente lettre]

40


Section 5 : Documents établissant l’admissibilité et les qualifications du soumissionnaire Formulaire des informations relatives au soumissionnaire9 Date : [insérez la date (jour, mois, année) de la soumission] RFP n°: [insérez le numéro] Page n°________ 1. Dénomination sociale du soumissionnaire [insérez la dénomination sociale du soumissionnaire] 2. En cas de consortium, dénomination sociale de chaque partie : [insérez la dénomination sociale de chaque partie composant la coentreprise] 3. Pays d’immatriculation/d’activité effectif(s) ou prévu(s) : [insérez le pays d’immatriculation effectif ou prévu] 4. Année d’immatriculation : [insérez l’année d’immatriculation du soumissionnaire] 5. Pays d’activité

6. Nombre d’employés dans chaque pays

7. Années d’activité dans chaque pays

8. Adresse(s) légale(s) dans le(s) pays d’immatriculation/d’activité : [insérez l’adresse légale du soumissionnaire dans le pays d’immatriculation] 9. Valeur et description des trois (3) contrats les plus importants au cours des cinq (5) années : 10. Cote de crédit la plus récente (le cas échéant) : 11. Brève description des antécédents en matière de contentieux (litiges, arbitrages, réclamations, etc.), en indiquant la situation actuelle et les résultats, s’ils sont déjà réglés : 12. Informations relatives au représentant autorisé du soumissionnaire Nom : [insérez le nom du représentant autorisé] Adresse : [insérez l’adresse du représentant autorisé] Numéros de téléphone/fax : [insérez les numéros de téléphone/fax du représentant autorisé] Adresse électronique : [insérez l’adresse électronique du représentant autorisé]

9

Le soumissionnaire doit remplir le présent formulaire conformément aux instructions. Sous réserve de la fourniture d’informations supplémentaires, aucune modification de son format ne sera autorisée et aucun formulaire de substitution ne sera accepté.

41


13. Figurez-vous sur la liste 1267.1989 du PNUD ou sur la liste d’exclusion de l’ONU ? (O / N) 14. Des copies des documents originaux suivants sont jointes aux présentes :

  

tous les documents d’admissibilité requis aux termes de la fiche technique s’il s’agit d’un consortium, le protocole d’accord ou la lettre d’intention relative à la constitution de la du consortium ou l’immatriculation du consortium, s’il est immatriculé s’il s’agit d’une entreprise publique ou d’une entité détenue/contrôlée par un gouvernement, les documents attestant de son autonomie juridique et financière et de sa conformité au droit commercial

Formulaire des informations relatives aux membres d’un consortium (s’il est immatriculé)10 Date : [insérez la date (jour, mois, année) de la soumission] RFP n°: [insérez le numéro] Page n°________ 1. Dénomination sociale du soumissionnaire : [insérez la dénomination sociale du soumissionnaire] 2. Dénomination sociale du membre du consortium : [insérez la dénomination sociale du membre du consortium] 3. Pays d’immatriculation du membre du consortium : [insérez le pays d’immatriculation du membre du consortium] 4. Année d’immatriculation : [insérez l’année d’immatriculation du membre] 5. Pays d’activité

6. Nombre d’employés dans chaque pays

7. Années d’activité dans chaque pays

8. Adresse(s) légale(s) dans le(s) pays d’immatriculation/d’activité : [insérez l’adresse légale du membre dans le pays d’immatriculation]

10

Le soumissionnaire doit remplir le présent formulaire conformément aux instructions. Sous réserve de la fourniture d’informations supplémentaires, aucune modification de son format ne sera autorisée et aucun formulaire de substitution ne sera accepté.

42


9. Valeur et description des trois (3) contrats les plus importants au cours des cinq (5) années : 10. Cote de crédit la plus récente (le cas échéant) : 1.

13.

Brève description des antécédents en matière de contentieux (litiges, arbitrages, réclamations, etc.), en indiquant la situation actuelle et les résultats, s’ils sont déjà réglés : Informations relatives au représentant autorisé du membre de la coentreprise

Nom : [insérez le nom du représentant autorisé du membre du consortium] Adresse : [insérez l’adresse du représentant autorisé du membre du consortium] Numéros de téléphone/fax : [insérez les numéros de téléphone/fax du représentant autorisé du membre du consortium] Adresse électronique : [insérez l’adresse électronique du représentant autorisé du membre du consortium] 14. Des copies des documents originaux suivants sont jointes aux présentes : [cochez les cases correspondant aux documents originaux joints]  tous les documents d’admissibilité requis aux termes de la fiche technique  les statuts ou l’immatriculation de la société mentionnée au 2.  s’il s’agit d’une entité détenue par un gouvernement, les documents attestant de son autonomie juridique et financière et de sa conformité au droit commercial.

43


Section 6 : formulaire de soumission technique

FORMAT DE PRESENTATION DE LA SOUMISSION TECHNIQUE INSEREZ LE TITRE DES SERVICES Remarque : les soumissions techniques qui ne respecteront pas le présent format de présentation pourront être rejetées. La soumission financière doit être incluse dans une enveloppe séparée. Nom du bureau d’études ou groupement soumissionnaire : Pays d’immatriculation : Nom de la personne à contacter au titre de la présente soumission : Adresse : Téléphone/fax : Courrier électronique :

SECTION 1 : EXPERTISE DE LA SOCIETE/ORGANISATION Cette section doit expliquer de manière exhaustive les ressources du soumissionnaire s’agissant du personnel et des installations nécessaires à la satisfaction des exigences. L’intégralité du contenu de la présente section peut être modifié ou développé en fonction des critères d’évaluation indiqués dans la RFP. 1.1 Brève description du soumissionnaire en tant qu’entité. Fournissez une brève description de l’organisation/de la société soumissionnaire, ses mandats légaux/activités commerciales autorisées, l’année et le pays de constitution, les types d’activités et le budget annuel approximatif, etc. Mentionnez sa réputation, tout antécédent en matière de contentieux et d’arbitrage auquel l’organisation/la société a été mêlée et qui pourrait compromettre ou affecter la fourniture des services, en indiquant l’état/le résultat desdits contentieux/arbitrages. 1.2. Capacité financière. Fournissez les états financiers vérifiés les plus récents (état des résultats et bilan) dûment certifiés par un expert-comptable, ainsi que la certification de leur réception par l’administration fiscale du gouvernement. Incluez toute cote de crédit, notation professionnelle, etc. 1.3. Réalisations et expérience. Fournissez les informations suivantes concernant votre 44


expérience au cours des cinq (5) dernières années qui est liée ou utile à celle que le présent contrat requiert. Nom du projet

Client

Valeur du contrat

Période d’activité

Types d’activités entreprises

Etat ou date d’achèvement

Coordonnées des références (nom, téléphone, courrier électronique)

SECTION 2 – APPROCHE ET PLAN D’EXECUTION La présente section doit démontrer la prise en compte par le soumissionnaire des TOR en identifiant les différents composants proposés, en répondant aux exigences, telles qu’indiquées, point par point, en fournissant une description détaillée des modalités d’exécution essentielles proposées, et en démontrant comment la méthodologie proposée respecte ou dépasse les exigences. 2.1. Approche des services/travaux requis. Veuillez fournir une description détaillée de la méthodologie selon laquelle l’organisation/la société se conformera aux TOR du projet, en gardant à l’esprit leur adéquation nécessaire aux conditions locales et à l’environnement du projet. 2.2. Mécanismes de vérification en matière d’assurance de la qualité technique. La méthodologie doit également inclure des informations sur les mécanismes de vérification interne du soumissionnaire en matière d’assurance de la qualité technique. 2.3. Calendriers d’exécution. Le soumissionnaire doit fournir un diagramme de Gantt ou un échéancier de projet indiquant le déroulement détaillé des activités qui seront entreprises et leur chronologie respective. 2.4. Sous-traitance. Indiquez si des travaux seront sous-traités, à qui, quel pourcentage des travaux est concerné, les raisons sous-jacentes et les rôles des sous-traitants proposés. Une attention particulière doit être accordée à la description précise du rôle de chaque entité et de la manière dont tous les intervenants fonctionneront en tant qu’équipe. 2.5. Risques / mesures d’atténuation. Veuillez décrire les risques potentiels qui sont liés à la mise en œuvre du présent projet et qui peuvent avoir un effet sur l’obtention et la 45


réalisation en temps voulu des résultats attendus, ainsi que sur leur qualité. Décrivez les mesures qui seront mises en place pour atténuer ces risques. 2.6 Informations et contrôle. Veuillez fournir une brève description des mécanismes proposés au titre du présent projet pour informer le PNUD et les partenaires, y compris un calendrier de présentation de rapports. 2.7 Stratégie de lutte contre la corruption. Définissez la stratégie de lutte contre la corruption qui sera appliquée dans le cadre du présent projet pour empêcher le détournement de fonds. Décrivez les contrôles financiers qui seront mis en place. 2.8. Partenariats. Expliquez tout partenariat avec des organisations locales, internationales ou autres qui est prévu pour la réalisation du projet. Une attention particulière doit être accordée à la description précise du rôle de chaque entité et de la manière dont tous les intervenants fonctionneront en tant qu’équipe. Nous vous incitons à fournir des lettres d’engagement émanant des partenaires et à indiquer si certains ou tous ont déjà travaillé ensemble de manière satisfaisante dans le cadre de projets antérieurs. 2.9 Déclaration d’information complète. Ceci a pour objet d’indiquer tout conflit d’intérêts potentiel, conformément à la définition correspondante figurant dans la section 4 du présent document, le cas échéant. 2.10 Autre. Toute autre observation ou information concernant l’approche et la méthodologie qui seront adoptées au titre du projet.

46


SECTION 3 : PERSONNEL 3.1 Structure de direction. Décrivez la méthode de direction générale en ce qui concerne la planification et la mise en œuvre de cette activité. Incluez un organigramme au titre de la gestion du projet décrivant les relations des postes et fonctions clés. 3.2 Répartition des heures du personnel. Fournissez un tableau décrivant les activités de chaque membre du personnel et la durée de sa participation. (Remarque : ce tableau est essentiel et aucun remplacement des membres du personnel ne sera toléré une fois le contrat attribué, sauf dans des circonstances extrêmes et avec l’approbation écrite du PNUD. Si un tel remplacement est inévitable, il ne pourra se faire qu’avec une personne qui, de l’avis du chef de projet du PNUD, sera au moins aussi expérimentée que la personne remplacée et uniquement avec l’approbation du PNUD. Aucune augmentation des coûts ne sera prise en compte du fait d’un remplacement.) 3.3 Qualifications du personnel clé. Fournissez les CV des membres du personnel clé (chef d’équipe et coordinateurs) qui participeront à la réalisation du présent projet. Les CV doivent démontrer les qualifications des intéressés dans des domaines utiles au contenu des services. Veuillez utiliser le format de présentation ci-dessous : Nom : Fonctions dans le cadre du contrat : Nationalité : Coordonnées : Pays d’acquisition de l’expérience professionnelle : Connaissances linguistiques : Formation et autres qualifications : Résumé de l’expérience : Expérience utile (à partir de la plus récente) : Période : du ___ au ___ Nom de l’activité/du projet/de l’organisation de financement Par ex., de juin 2004 à janvier 2005 Etc. Etc. Référence n° 1 (au minimum 3) :

Référence n° 2

Fonctions et activités entreprises/description du rôle effectif :

Nom Fonctions Organisation Coordonnées : adresse, téléphone, courrier électronique, etc. Nom Fonctions 47


Référence n° 3

Organisation Coordonnées : adresse, téléphone, courrier électronique, etc. Nom Fonctions Organisation Coordonnées : adresse, téléphone, courrier électronique, etc.

Déclaration : Je confirme mon intention d’exercer les fonctions indiquées et ma disponibilité actuelle pour les assumer pour la durée du contrat envisagé. J’ai conscience que toute déclaration volontairement inexacte de ma part peut entraîner mon élimination avant ou pendant mon engagement. _________________________________________________ __________________________ Signature du chef/membre de l’équipe

Date de signature

48


Section 7 : Formulaire de soumission financière11

Le soumissionnaire doit fournir la soumission financière dans une enveloppe séparée du reste de la RFP, de la manière indiquée dans les instructions destinées aux soumissionnaires. La soumission financière doit contenir la composition détaillée des coûts. Fournissez des chiffres séparés pour chaque regroupement ou catégorie fonctionnel. Toute estimation de frais remboursables, tels que les déplacements et les débours, doit être indiquée séparément. Si la fourniture des services inclut du matériel, le barème de prix doit contenir des chiffres tant pour son achat que pour sa location. Le PNUD se réserve la possibilité de louer ou d’acheter purement et simplement le matériel par l’intermédiaire du prestataire. Le format de présentation indiqué dans les pages qui suivent est proposé à titre de guide pour l’établissement de la soumission financière. Ce format de présentation inclut des dépenses spécifiques qui ne sont pas nécessairement requises ou applicables mais qui sont indiquées à titre d’exemples.

A.

Compositions des coûts par élément de coût :

Les soumissionnaires doivent fournir la composition des coûts au titre des prix indiqués ci-dessus pour chaque produit livrable à l’aide du format de présentation qui suit. Le PNUD utilisera la composition des coûts dans le cadre de l’évaluation du caractère raisonnable du prix, ainsi que pour le calcul du prix si les parties conviennent d’ajouter de nouveaux produits livrables au contenu des services.

11

Le contenu du présent formulaire ne peut faire l’objet d’aucune suppression ou modification. Toute suppression ou modification du contenu du présent formulaire pourra entraîner le rejet de la soumission.

49


Description de l’activité

Rémunération Période totale Nombre par unité de d’engagement d’employés temps (par ex., jour, mois, etc.)

Tarif total pour la période

I. Services fournis par le personnel 1. Services du bureau d’études a. Expertise 1 b. Expertise 2 II. Frais 1. Frais de déplacement 2. Indemnité journalière 3. Communications 4. Reproduction 5. Location de matériel 6. Autres III. Autres coûts connexes

50


Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L’ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

51

Bds310 tunisie pnud modele projets renouvelables  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you