Page 1

Pour un territoire ambitieux, solidaire et écoresponsable

Rapport d’activités

2012


ÉDITO Une Communauté peu commune MACS a fêté le 1er janvier 2012 son dixième anniversaire, l’occasion de dresser un bilan. De ce coup d’œil porté sur les réalisations de la Communauté de communes, chacun peut tirer les conclusions qui lui sont personnelles. Néanmoins, et sans aucun doute, ceux qui auront poussé les portes d’autres territoires pourront dire : « Elle n’est pas commune notre Communauté ». MACS a impulsé une véritable dynamique collective de travail et de développement qu’il s’agisse des 900 logements bâtis depuis 2002 grâce aux aides apportées par MACS, des 400 ha de foncier mis à disposition des entreprises, des 550 km de voirie rénovés, ou bien encore du million de repas servis chaque année au Pôle Culinaire.

En 2012, MACS a de nouveau, et concrètement, amélioré le quotidien de ceux qui vivent le territoire. Le Centre aquatique Aygueblue connaît désormais un nouveau souffle et propose des activités plus variées aux usagers. La HalteGarderie Itinérante permet aux jeunes parents de souffler une matinée par semaine. L’Escale Info offre aux jeunes un lieu unique d’information et d’orientation en lien avec tous les interlocuteurs dont ils ont besoin : CAF, Mission Locale, etc. Les voies vertes continuent à fleurir sur tout le territoire de MACS pour que les touristes trouvent les équipements qu’ils recherchent et pour que la voiture ne soit plus une fatalité. À ce titre, la prise de compétence en matière de transport sera un véritable plus pour le quotidien de nos administrés. Enfin, et par dessus tout, notre Communauté continue sa politique engagée en faveur de l’emploi (1309 personnes accompagnées par les Points Rencontre Emploi en 2012). Le point d’orgue de cette forte volonté est l’acceptation du projet d’équipement commercial à Atlantisud qui nous permet désormais d’espérer près de 550 nouveaux emplois à créer. Je formule ainsi le vœu que chacun puisse mesurer le chemin parcouru et, même s’il n’en partage pas l’itinéraire, il puisse remarquer à son tour que nos communes, nos élus, nos agents, d’une communauté peu commune, travaillent sans relâche pour bâtir un territoire ambitieux, solidaire et écoresponsable.

ANGRESSE AZUR MolietsBÉNESSE-MAREMNE et-Mâa CAPBRETON JOSSE LABENNE Messanges MAGESCQ Azur MESSANGES Magescq Vieux-Boucau MOLIETS-ET-MAÂ ORX SAINT-GEOURS-DE-MAREMNE Soustons SAINT-JEAN-DE-MARSACQ SAINT-MARTIN-DE-HINX SAINT-VINCENT-DE-TYROSSE Seignosse Tosse St Geours SAINTE-MARIE-DE-GOSSE de Maremne Saubion SAUBION Hossegor Saubusse SAUBRIGUES Angresse St Vincent Josse SAUBUSSE de Tyrosse Capbreton SEIGNOSSE Bénesse Maremne St Jean de SOORTS-HOSSEGOR Marsacq Orx SOUSTONS Saubrigues TOSSE Labenne St Martin de Hinx VIEUX-BOUCAU Ste Marie de Gosse

Éric KERROUCHE, Président de la Communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud

23 COMME UNE

SOMMAIRE 5 AMÉNAGEMENT & DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE 6 VOIRIE > Investir pour nos routes 7 INFORMATION GÉOGRAPHIQUE / LIAISONS DOUCES > Le Système d’Information Géographique (SIG) > La voie verte littorale 8 URBANISME > Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) > Le Plan Climat - Énergie Territorial (PCET) 9 LOGEMENT > L’habitat social > Le logement d’urgence 10 DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE > Organiser l’espace commercial > Installer et accompagner les entreprises 12 TOURISME > Renforcer la notoriété de la côte sud des Landes > Bâtir une offre touristique adaptée 13 EMPLOI > Accompagner les personnes en recherche d’emploi et les recruteurs > Animer un réseau de partenaires

15 ÉDUCATION, CULTURE & SPORTS 16 FAMILLE & JEUNESSE > Sensibiliser les ados > L’Escale Info

17 PETITE ENFANCE & ENFANCE > Le Relais Assistantes Maternelles (RAM) > La Halte-Garderie Itinérante (HGI) > Animations pour les enfants 18 AYGUEBLUE & SPORTS 19 CULTURE > Soutenir la dynamique culturelle du territoire > Susciter la curiosité > Pôle Sud

21 CIAS LA QUALITÉ DE SERVICE AVANT TOUT > Les Ressources Humaines > Gérer les risques pour améliorer la qualité > Le Service d’Aide à Domicile (SAAD) > Les Gens du Voyage > L’autonomie des malades d’Alzheimer

25 RESSOURCES & PÔLE CULINAIRE 26 BUDGET 27 RESSOURCES HUMAINES 28 INFORMATIQUE 29 ATELIERS MULTISERVICES INFORMATIQUES 30 PÔLE CULINAIRE

CHIFFRES & DATES-CLÉS LES CHIFFRES-CLÉS 2012

LES DATES-CLÉS 2012

u 5,5 millions : c’est le montant investi pour nos routes en 2012.

u 1er janvier 2012 : MACS fête ses 10 ans au service du territoire et de ses habitants

u 1 309 : c’est le nombre de personnes accompagnées par les Points Rencontre Emploi en 2012 u 559 : c’est le nombre de salariés travaillant sur le Parc d’Activités Atlantisud u 550 : c’est le nombre d’Équivalents Temps Plein qui vont voir le jour grâce au nouveau pôle commercial à Atlantisud u 161 : c’est le nombre de logements qui ont été construits en 2012 grâce aux aides de MACS

u Avril 2012 : deux réunions publiques se tiennent sur le projet de SCoT u 22 juin 2012 : la première pierre de Pôle Sud est posée u 30 juin 2012 : MACS Roues Libres lance la « Vélodyssée » u Juillet 2012 : de nombreux événements viennent fêter les 10 ans de l’École de Cirque Galaprini

u 5 500 : c’est le nombre de repas servis par jour au Pôle Culinaire

u 18 septembre 2012 : Vert Marine est le nouveau délégataire du Centre aquatique Aygueblue

u 180 000 : c’est le nombre d’heures d’intervention du service d’Aide à Domicile du CIAS

u 21 septembre 2012 : inauguration des hôtels sociaux de Saint-Vincent-de-Tyrosse et de Soustons

u 22 : c’est le nombre de fournisseurs de produits Bio et labellisés qui alimentent le Pôle Culinaire, dont 19 dans les départements des Landes

u 16 novembre 2012 : inauguration de l’Escale Info, espace information des jeunes et des familles u 10 au 14 décembre 2012 : inauguration de la Halte-Garderie Itinérante


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

5

AMÉNAGEMENT & DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE

Préserver les équilibres et la richesse des identités Le Pôle « services au territoire » regroupe désormais les services Développement économique/ Tourisme/Emploi, Urbanisme, Aménagement/Voirie et Très Haut Débit. À sa tête, Brigitte Nivon, directrice générale adjointe, en charge des services au territoire, assure désormais la coordination entre ces services intervenant au quotidien pour les usagers de nos voies, les personnes en recherche d’emploi, les entreprises, les opérateurs touristiques, etc. Une organisation homogène pour un développement ambitieux du territoire qui pourrait compter 80 000 habitants en 2030. Par des outils comme le SCoT, MACS souhaite maîtriser cette croissance démographique et équilibrer l’offre de logements et d’emplois correspondante. Le développement du territoire, tel qu’il est perçu par votre Communauté de communes, entend également pérenniser les équilibres environnementaux et la richesse des identités.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

VOIRIE Entretenir nos routes Au quotidien, l’équipe de 14 agents techniques met en sécurité et entretient l’ensemble des voies du domaine public communal. Les « nids de poule » sont réparés, les signalisations verticales remises en état et modernisées, les accotements sont dérasés, les fossés curés et nettoyés. Aux mois de mai et juin 2012, des fauchages des accotements hors agglomération ont été effectués. Les dépendances vertes des voiries hors agglomération ont été débroussaillées de septembre à décembre 2012. 


Juillet 2012 : mise en place du patrouillage Le patrouillage permet désormais aux équipes d’être plus réactives et les relevés et les interventions sont ainsi tracés pour améliorer la qualité du service rendu aux usagers. Chaque jour, les communes du littoral font l’objet d’un patrouillage (chaque semaine pour les communes rurales). L’agent relève toutes les dégradations engendrant des problèmes de circulation. Des dégradations de signalisation et des nids de poules sont ainsi repérés. Une application sur les téléphones portables permet d’enregistrer le désordre de voirie et de le communiquer immédiatement aux services. Il y a donc un échange permanent entre le patrouilleur, les équipes du centre technique et le siège de MACS. Les réparations urgentes sont traitées dans la journée et les dégradations dites « non-urgentes » sont résolues dans les 72 heures.

Du 9 juillet au 31 décembre 2012 è 1163 désordres de voirie ont été relevés è dont 830 panneaux dégradés et 297 dégâts sur chaussée.

Investir pour nos routes : 5,5 millions en 2012 109 chantiers ont été réalisés en 2012 soit 45 km de voies traitées, c’est à dire près de 5 % des voies communales du territoire de MACS. Ces chantiers représentent 4 817 900 euros d’investissement pour la Communauté de communes. Panorama de quelques réalisations d’envergure Place de l’hôtel du Centre à Capbreton, voies du centre bourg autour de l’école à Josse
• Route de Cazenave à Orx
 • Route de Badet et chemin de Lanot à Saubrigues • Routes du ruisseau, de Riston et impasse de Maisonnave à Saubusse
• Avenue des Grives et rue du commerce à Seignosse • Giratoire de Laubian à Seignosse • Routes de Latché, d’Azur, avenues du Maréchal Leclerc, Galleben, De Gaulle, rues Nocot l’Étang et Émile Nougaro à Soustons
• Rue du Château d’eau, square d’Albret et route de Saubion à Tosse
• Voies du centre-ville (modification du plan de circulation) de Vieux-Boucau • Traverse du bourg (tranche 2) à Saint-Martin-de-Hinx • Traverse du bourg à Sainte-Marie-de-Gosse
• Avenue de Terreblanque, impasse de Castagnos, chemin de Chouaou, chemin de Grand Médart, route de Magret, route de Brana, carrefour Campan et Source à SaintVincent-de-Tyrosse
• Route de Bordenave à Saint-Jean-de-Marsacq • Chemin de Halage à Josse et à Saint-Jean-de-Marsacq • Allée des Pins, rue de la Clairière, chemin de Montbercet et route de Lacournave à Saint-Geours-de-Maremne
 • Chemin de la Téoulère et chemin de Moncla à Sainte-Marie-de-Gosse
• Giratoires (réfection des anneaux intérieurs) à Labenne, Capbreton, Soorts-Hossegor, Vieux-Boucau, Messanges, Soustons, Saint-Geours-de-Maremne, Saint-Vincent-de-Tyrosse, etc.

Le système d’information géographique (SIG)


Accompagner les communes MACS a aussi participé financièrement à des opérations portées par les communes. Le remboursement de la part communautaire dans ces opérations en partenariat s’est élevé à 160 092 euros.
 Les opérations concernées sont les suivantes : • Aménagement du centre bourg (1ère tranche) de Vieux-Boucau, • Aménagement de la place de la Pépinière et de la rue de la Pépinière à Angresse, • Aménagement de la route de Saint-Vincent-de-Tyrosse (RD33) à Angresse.

INFORMATION GÉOGRAPHIQUE / LIAISONS DOUCES

En 2012, une application a été développée pour accompagner le patrouillage. Chaque désordre constaté a été enregistré sur le SIG. Le SIG permet ainsi de piloter les activités liées à l’entretien, la gestion et à l’aménagement des voies par le biais de la cartographie. Par ailleurs, le programme aide à mieux identifier les besoins, à les prioriser, et à planifier les interventions. Les différentes applications liées aux autres compétences de MACS ont fait l’objet d’adaptation pour faciliter les activités au quotidien.

La voie verte littorale 10 aires de repos ont été aménagées pour les cyclistes : tables, bancs, corbeilles et stationnements vélos sur Moliets-et-Maâ, Messanges, Vieux-Boucau, Soustons, Seignosse et Capbreton. Un point d’eau a été installé sur l’aire principale de Moliets-et-Maâ.

Les cartographies des voiries mises à jour sont désormais accessibles à l’ensemble des communes. Afin de développer cet accès en instantané, MACS a engagé la réalisation d’une interface : les communes pourront, par exemple, savoir quels sont les désordres relevés sur leur voirie, les travaux en cours ou engagés, et les autorisations de voirie données ou à l’instruction.

Signalisation horizontale et verticale Les peintures routières ont été rénovées sur 260 km. 2000 panneaux ont également été remplacés ou rénovés, le tout représentant un budget annuel de 578 403 euros.
 


7

>> Gérer le domaine public MACS instruit les demandes de permissions ou d’autorisations de voirie. Elle peuvent être formulées par les concessionnaires pour des modernisations de réseaux ou par des particuliers pour des accès, de la distribution d’énergies électriques, de la construction d’espaces communs dans le cadre d’aménagement de lotissements. Il s’agit aussi d’instruire des demandes de transfert de voirie du domaine privé vers le domaine public. 1476 dossiers ont été instruits en 2012. 


La boucle nord
 L’aménagement de la boucle nord a débuté en juin 2012. La section Soustons-plage à Soustons bourg a été rénovée pour l’été. Dès septembre, le reste de l’itinéraire allant de Soustons bourg à Messanges a été engagé. Mais en octobre, le chantier a été arrêté suite à une plainte d’administrés souhaitant préserver certains espaces. MACS a engagé une vérification administrative et juridique de ce projet. Les conclusions de ce diagnostic seront disponibles en 2013. Les travaux reprendront dès la nouvelle autorisation administrative.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

URBANISME

LOGEMENT

Réduire les gaz à effet de serre : le Plan Climat - Énergie Territorial

Habitat social

Le PCET est un projet global de développement durable pour lutter contre le changement climatique. Il constitue un cadre d’engagement pour le territoire afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de s’adapter au changement climatique. Il a été adopté le 6 décembre dernier et se compose d’un diagnostic, d’un bilan des Gaz à Effet de Serre (GES).

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) Le SCoT planifie l’aménagement du territoire des 23 communes d’ici 2030. Le 6 décembre 2012, le SCoT a été arrêté lors du Conseil communautaire. En 2012, afin de mener une concertation auprès de la population, une exposition de 10 panneaux grand format a été implantée dans les 23 communes et 19 articles sont parus dans la presse locale. Au fil des 51 réunions organisées avec les communes et les partenaires institutionnels, des 6 réunions publiques et des travaux des commissions thématiques, un travail conséquent d’échange entre élus, cabinet d’étude et habitants a contribué à associer la population et nourrir le débat autour de l’élaboration du projet. Les services de l’État et les institutionnels auront trois mois pour émettre un avis, une enquête publique sera ouverte au cours du deuxième trimestre 2013.

De nombreux enjeux territoriaux ont été repérés dans les différents documents communautaires existants ou à l’étude tels que la charte territoriale, le SCoT, le PLH, le Schéma directeur des pistes cyclables, le Schéma directeur de développement numérique, l’étude sur les déplacements… Sur 54 actions pouvant contribuer à atteindre les deux principaux objectifs, à savoir l’atténuation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’adaptation au changement climatique, la communauté a déjà engagé 23 d’entre elles. Les axes du PCET figurent dans la colonne ci-contre. Les objectifs et actions opérationnelles du Plan Climat - Énergie Territorial sont les suivants :

En partenariat avec les bailleurs publics, MACS a permis la création de 167 logements locatifs sociaux sur le territoire en participant à hauteur de 214 000 euros : • pour 10 opérations de constructions neuves sur les communes de : Réhabilitation de l’ancienne poste de Vieux boucau comprenant 3 logements locatifs sociaux (1 T2 et 2 T3)

Le logement d’urgence MACS réalise et gère les logements d’urgence. Ces hôtels sociaux permettent ainsi d’héberger temporairement des personnes défavorisées. Les situations sont multiples : à la suite d’une expulsion, d’une rupture familiale, d’une procédure d’expropriation pour cause d’insalubrité ou d’un sinistre (incendie, dégât des eaux), par exemple. En 2012, pour construire et inaugurer les deux nouveaux hôtels sociaux, les communes de Soustons et de Saint-Vincentde-Tyrosse ont cédé à MACS des parcelles ou ensembles immobiliers à rénover pour l’euro symbolique. L’Établissement Public Foncier Local « Landes Foncier » et l’Union d’Économie Sociale PACT SudOuest sont également des partenaires forts de ces logements « très sociaux ».

AXE 2 > ŒUVRER AU DÉVELOPPEMENT ÉQUILIBRÉ ET DURABLE DU TERRITOIRE • Orientation 1 : développer le recours aux énergies renouvelables. • Orientation 2 : faire émerger des projets d’urbanisme et d’aménagement intégrant les enjeux du développement durable. • Orientation 3 : mieux gérer les ressources. • Orientation 4 : protéger le patrimoine naturel et valoriser la biodiversité locale.

AXE 4 > RENDRE LE TERRITOIRE EXEMPLAIRE • Orientation 1 : construire une culture commune du développement durable. • Orientation 2 : renforcer la responsabilité sociale et environnementale. • Orientation 3 : élaborer, suivre et évaluer la mise en œuvre d’un Agenda 21. • Orientation 4 : suivre et évaluer la mise en œuvre du Plan Climat - Énergie Territorial.

- Capbreton : 3 opérations comprenant 22 T2, 26 T3, 28 T4

AXE 1 > CONFORTER L’ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE • Orientation 1 : accompagner les activités économiques vers une nouvelle ère « post-carbone ». • Orientation 2 : développer une mobilité durable. • Orientation 3 : faciliter la sécurisation des parcours et l’accès à l’emploi.

AXE 3 > RENFORCER LES SOLIDARITÉS • Orientation 1 : mettre en place des actions spécifiques en direction des publics fragilisés. • Orientation 2 : développer l’économie sociale et solidaire. • Orientation 3 : développer une offre culturelle et sportive accessible à tous.

9

Le coût total des deux opérations est de 492 000 euros. La valeur du terrain cédé par la ville de Saint-Vincent-deTyrosse s’élève à 252 000 euros et 70 000 euros à Soustons. MACS a versé une subvention de 28 000 euros et a garanti les emprunts d’un montant de 391 500 euros. Avec les 5 nouveaux logements inaugurés en 2012 à Saint-Vincent-de-Tyrosse et les 2 à Soustons, 13 logements sont désormais disponibles sur le territoire de la Communauté de communes.

Inauguration du nouvel hôtel social de Soustons

et 2 T5 - Labenne : 3 opérations comprenant 15 T2, 19 T3 et 8 T4 - Soustons : 1 opération comprenant 10 T2 et 15 T3 - Vieux-Boucau : 1 opération comprenant 6 T3 et 6 T4

• pour 2 opérations en réhabilitation : - Saint-Jean-de-Marsacq : 1 opération comprenant 1 T4 - Vieux-Boucau : 1 opération comprenant 1 T2 et 2 T3.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

11

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Organiser l’espace commercial : une année de concertation Le parc d’activités ATLANTISUD à Saint-Geours-de-Maremne

Installer et accompagner les entreprises Le Centre de ressources Domolandes Quelques chiffres d’activités pour l’année 2012 : • 9 entreprises ont été hébergées et accompagnées dans le secteur de l’éco-construction ; • mise en place d’une animation de réseaux de type grappe d’entreprises (réseau C.L.E, 63 adhérents dont 46 entreprises, 3 projets collaboratifs en cours de développement) ; • près de 600 personnes ont été réunies lors de 25 événements professionnels autour de l’écoconstruction ; • le concours Domolandes a accueilli 45 candidatures de projets issus de la construction durable rayonnant en national, 18 projets de création d’entreprises et 27 projets de développement d’entreprises existantes.

MACS est un facilitateur de la vie économique du territoire, en partenariat avec les acteurs publics et privés. Elle observe et promeut l’économie territoriale pour mieux favoriser l’implantation d’entreprises. Elle les accompagne également pour trouver le meilleur interlocuteur auprès des services d’aide et de développement à l’entreprise. Les artisans locaux formulent de nombreuses demandes. Ces derniers n’ayant pas toujours la capacité d’investir sur du foncier privé, la Communauté de communes les accompagne en développant des ZAE. • ZAE Laubian 2 à Seignosse : 7 ha (54 lots) destinés aux activités artisanales et de services. En 2012, 6 lots, soit 5 421 m², ont été cédés et 8 permis de construire ont été accordés. • ZAE Terreblanque à Saint-Vincent-de-Tyrosse : 2,5 ha (17 lots) destinés aux activités artisanales et de services. À la fin de l’année 2012, cette zone attractive comptait déjà 7 réservations pour des projets d’entreprises.

Le parc d’activités Atlantisud Espace d’accueil et de développement des entreprises, MACS est associée dans un syndicat mixte au Conseil Général des Landes en partenariat avec les communes concernées pour gérer ce poumon économique. Malgré un climat économique général qui n’a cessé de se dégrader depuis fin 2008, la commercialisation n’a pas faibli.

>> Projet commercial d’Atlantisud : 550 emplois à la clé

• ZAE du Tinga à Magescq : les études d’aménagement de l’extension ont été finalisées en 2012. Des entreprises locales ont déjà manifesté leur vif intérêt pour une prochaine implantation.

Le dossier commercial a été revu par Immochan (filiale immobilière du groupe Auchan), Auchan et Maïsadour.

• Éco zone à Soustons : un projet de développement écoresponsable de l’entrée de ville est en cours d’étude.

Cet équipement vise à enrayer la fuite de clientèle constatée vers les territoires voisins, tout en veillant parallèlement à conforter le poids économique et l’attraction des centres-villes de Soustons, Capbreton, Hossegor et Saint-Vincentde-Tyrosse.

Cette année encore de nouveaux bâtiments sont sortis de terre : • le siège social de la société Resano Société Nouvelle, importante société de transport de marchandises ; • une base d’exploitation d’Exapaq, spécialiste du transport de petits colis, filiale du groupe La Poste ; • Tradunion, coopérative artisanale, spécialiste de la maison individuelle ; • FMS, entreprise adaptée qui emploie 63 salariés en situation de handicap.

• ZAE du Mouta à Josse : 9 ha (2 nouveaux lots créés). En 2012, 2 nouvelles entreprises se sont implantées : ABSL (Atelier Béton Sud Landes) et SAS Landes Toitures.

• ZAE Capbreton : 12 ha destinés aux activités commerciales et de services. Les acquisitions de foncier s’achèvent, un projet d’aménagement est à l’étude.

En 2012, le Document d’Aménagement Commercial (DAC) a vu le jour. Il définit et planifie le développement commercial sur le territoire de la Communauté. Il renforce la qualité du maillage et du service commercial auprès de la population et des touristes, positionnant un nouvel équipement commercial majeur à Saint-Geours-de-Maremne.

La partie « villages de marques » a été retirée. Le projet a été validé en Commission Départementale d’Aménagement Commercial le 18 octobre, puis validé au niveau national. 550 emplois équivalents temps plein seront ainsi créés sans compter les emplois liés à la construction.

6 ZACOM (Zones d’Aménagement Commercial) ont été définies au sein des pôles périphériques du territoire pour permettre le développement (création et extension) de commerces ou ensembles commerciaux de plus de 1 000 m2 de vente à Saint-Geours-de-Maremne, Angresse, Capbreton, Messanges, SaintVincent-de-Tyrosse et Soustons. Tous les nouveaux projets commerciaux devront respecter la charte environnementale et sociale des Zones d’Activités Économiques du territoire de MACS.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

TOURISME Renforcer la notoriété de Landes Côte Sud 3 voyages de presse ont été organisés sur la destination : • avril 2012 : un accueil presse pour mettre en avant le Printemps des Landes. • juin 2012 : des journalistes ont été accueillis lors de l’inauguration de la Vélodyssée. Les déplacements doux, atout de notre destination, ont ainsi été relayés auprès des journalistes qui ont découvert le territoire en vélo. • septembre 2012 : France Ô et son animateur vedette, Laurent Bignolas, sont venus sur la Réserve Naturelle du Courant d’Huchet après une halte surf sur les stations. Les thèmes nature et loisirs ont été mis en avant.

MACS Roues Libres

Bâtir une offre touristique adaptée Le Tourisme d’affaires MACS a choisi de soutenir les deux filières de Tourisme d’Affaires et Tourisme Golfique en partenariat avec le Comité Départemental du Tourisme. De juin 2011 à juin 2012, la filière « Affaires » a généré 62 250 euros HT de chiffre d’affaires pour 20 adhérents.

Les Meublés de Tourisme Le classement des locations saisonnières en « Meublé de Tourisme » a été réformée. Pour le propriétaire, obtenir un classement de son meublé lui permet de bénéficier d’avantages fiscaux en vigueur et de promotion. Pour le client, le classement en « Meublé de Tourisme » est un gage de qualité. Pour la destination Landes Côte Sud, le parc des « Meublés de Tourisme classés » contribue à valoriser l’image du territoire. Afin d’accompagner la montée en gamme des locations, MACS a mis en place une politique financière incitative destinée aux propriétaires. Elle a permis d’accompagner 157 demandes de subventions pour un montant de 27 093 euros d’aides allouées.

Label Accueil Vélo Un label Accueil Vélo a été développé pour récompenser les lieux qui offrent un accueil personnalisé et attentionné aux touristes à vélo. En 2012, 8 hébergements, 3 loueurs de vélos et 7 offices de tourisme ont été accompagnés vers le label Accueil Vélo.

Le 30 juin 2012 a eu lieu partout en France, sur l’axe Roscoff/Hendaye, le lancement officiel de la voie verte Vélodyssée. Une grande journée d’animation autour du vélo et des déplacements doux, à Capbreton : balade itinérante sur la voie verte, cours de bike « en plein air », atelier de réparation et d’entretien de vélos, apprentissage du monocycle, apprentissage du gyropode, stand de prévention routière, initiation au BMX, au roller, etc.

15 panneaux thématiques pour les cyclistes jalonneront la voie verte littorale sur l’histoire, les traditions, les atouts naturels et le patrimoine. Huit Relais d’Inform a t i o n Services permettront également au public de s’orienter sur le réseau de liaisons douces via des cartes. Ils seront posés courant 2013 le long de la voie verte.

Les Assiettes de Pays MACS participe financièrement au développement et à la valorisation du label « Assiettes de Pays ». En 2012, MACS a accompagné 1 nouveau restaurateur en plus des 11 déjà labellisés jusqu’à l’obtention du label Assiette de Pays et se positionne comme un territoire leader en Aquitaine dans cette démarche de valorisation des produits locaux.

Les Salons du Tourisme La destination Landes Côte Sud et les 12 Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de MACS étaient représentés lors des salons de : • Bruxelles du 2 au 6 février 2012, • San Sebastian du 16 au 18 mars 2012, • Bilbao du 10 au 13 mai 2012. Landes Côte Sud sur Facebook : 250 fans ! www.facebook.com/landescotesud

MACS consolide chaque année son action pour agir au plus près des besoins des personnes en recherche d’emploi d’une part et des opportunités de recrutement d’autre part, tant auprès des entreprises qu’en mobilisant le réseau des partenaires de l’emploi œuvrant sur le territoire.

13

EMPLOI

L’accompagnement vers l’emploi • 1309 personnes ont été accompagnées de façon individualisée par les PRE (Points Rencontre Emploi) dont plus de la moitié sont de nouvelles personnes. • 414 passages mensuels enregistrés dans les PRE en moyenne. • 34 % de ces personnes ne sont pas inscrites à Pôle Emploi soit 445. • Une forte majorité de femmes : 66 %. • 59 % des personnes accompagnées sont « sorties » du dispositif PRE, ce qui reflète une vraie dynamique.

Animer un réseau de partenaires

L’aide personnalisée aux employeurs 183 recrutements ont été accompagnés par le service emploi de MACS, de façon personnalisée. 66 % de ces embauches ont lieu en entreprise et 13 % dans les collectivités locales.

L’ingénierie d’actions concourant au développement local > Une formation de proximité pour un métier de proximité Le taux de recours aux services à la personne est très élevé sur le sud des Landes : un réel potentiel de développement des emplois. MACS a ainsi développé une formation à distance pour obtenir le diplôme « d’assistante de vie aux familles ». Ce dispositif a permis de former les personnes à proximité de leur domicile, gommant les freins de mobilité éventuels. 9 stagiaires sur 10 ont obtenu le titre professionnel. Seuls deux d’entre eux sont encore à la recherche d’un emploi. > Un forum des emplois saisonniers pour répondre aux besoins caractéristiques du territoire Durant le forum Jobs d’été, plus de 1388 postes de travail ont été offerts. Six espaces d’information et de conseil étaient animés par des professionnels pour accompagner la recherche d’emploi, rencontrer des employeurs ou trouver des bons plans pour se loger. 620 personnes ont participé au forum et 94 ont suivi les ateliers. > Une clause sociale pour agir autrement en faveur de l’emploi Sous le pilotage de l’AFPA, le service Emploi a expérimenté en 2012 le rôle de « facilitateur » pour la mise en place d’une clause sociale dans un marché de nettoyage de locaux. Ce marché a donné lieu en 2012 à 214 heures réservées à des personnes éloignées du marché de l’emploi. L’entreprise de nettoyage continue de solliciter des personnes en insertion alors que les heures réservées ont été réalisées. > Des ateliers collectifs pour dynamiser le parcours des personnes en recherche d’emploi : - 4 initiations informatiques organisées par mois sur l’utilisation de l’ordinateur et d’Internet, outils indispensables d’une recherche d’emploi, - des informations bimensuelles sur la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) et la création d’entreprise, - des rencontres sur des métiers porteurs.

Pour conduire son activité, le service emploi collabore et associe dans ses projets les partenaires de l’emploi, de la formation et de l’insertion : UT 40 DIRECCTE, CRA, Conseil Général, Pôle Emploi, CG, SIAE (Voisinage et DEFIS), TEC GE COOP, Mission Locale, Déphie Cap Emploi, les nombreux prestataires de Pôle Emploi, parce que chaque structure présente sa spécificité et que l’action se doit d’être complémentaire pour répondre à des situations de plus en plus complexes. L’objectif est commun à tous : améliorer la situation de l’emploi local. À titre d’exemple, en 2012, MACS a signé une Convention de Promotion de l’Emploi avec l’UT 40 de la DIRECCTE Aquitaine pour accompagner le service Emploi dans la mise en place d’une coopération avec les partenaires permettant de répondre à des demandes spécifiques d’entreprises nécessitant un plan d’action anticipé, organisé et collectif. Ainsi, plus de 50 accompagnements ont pu aboutir et ont permis de mobiliser des prestations, des dispositifs de formation, en amont, pour favoriser l’intégration dans un emploi ou encore pour sauvegarder des emplois.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

15

ÉDUCATION, CULTURE & SPORTS

L’accueil des plus petits et l’accompagnement des familles Les services de l’Enfance-Jeunesse, de la Petite Enfance, de la Culture et des Sports ont œuvré de façon conjointe dans le cadre de nombreux projets fédérateurs : Pôle Sud, centre de formations musicales, la tournée de spectacles en famille Dimanche & Cie, etc. C’est donc tout naturellement que le Pôle Éducation, Culture et Sports a vu le jour en novembre 2012, sous la direction de Benoît Clavé, directeur général adjoint. L’année 2012 aura vu le bâtiment de Pôle Sud sortir de terre, l’Escale Info inaugurée et le Centre aquatique Aygueblue changer de délégataire. La nouvelle organisation permet désormais de gérer de façon complètement coordonnée l’ensemble de ces projets transversaux.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

FAMILLE & JEUNESSE

PETITE ENFANCE

Pour les ados Deux Journées Découvertes du baby-sitting ont permis à 30 jeunes de découvrir les stades d’évolution de l’enfant, les techniques d’animation ou la lecture.

Des animations sur le thème des arts pour les enfants... un peu plus grands !

Lors du forum Jobs d’été organisé le 12 mai 2012, le Bureau d’Information Jeunesse (BIJ) a proposé un stand d’information visant à fournir les renseignements pratiques sur les vacances actives et le BAFA ainsi qu’un service de mise en relation de colocation. Le BIJ se rend dans les lycées cinq fois par an afin d’échanger avec les jeunes sur des thèmes qui les concernent : Facebook et les réseaux sociaux, les discriminations, les jobs d’été ou les vacances actives, le BAFA, etc. 581 élèves ont été informés sur l’année scolaire 2011/2012. Le 5 avril, le BIJ a organisé une « soirée interne » sur le thème des relations filles/garçons. 130 lycéens du territoire ont ainsi pu participer à des ateliers ludiques, échanger et débattre avec des professionnels. Depuis l’été, le BIJ et le PIF ont investi leurs nouveaux locaux à l’Escale Info, à Capbreton. Espace documentation Famille/Jeunes/Actualités, espace numérique et conseils, l’Escale Info est dotée de 3 labels : Point Info Famille, Bureau Information Jeunesse et Point d’Accès au Droit. Une Convention Globale Territoriale avec la CAF des Landes ouvre et articule des partenariats fructueux : mission locale, accueil et médiation familiale, Conseil départemental de l’accès au droit (avocat, huissiers, notaires), Relais assistantes maternelles et haltegarderie itinérante, armée de terre… Le BIJ a reçu 3419 visites en 2012, le PIF 1350. Depuis son ouverture, l’Escale Info voit sa fréquentation augmenter de mois en mois (250 en juillet, 670 en fin d’année).

>> De la prévention dans les établissements scolaires En octobre, 525 élèves de 4ème des collèges de Capbreton, Labenne, Saint-Geours-de-Maremne et Soustons ont participé à une journée de prévention routière ciblée sur le thème des deux roues avec le soutien de l’ADPC, de la prévention MAIF, du Comité Départemental de prévention routière et de l’Automobile Club des Landes.

L’accompagnement à la parentalité Le Point Info Famille (PIF) a proposé tous les deux mois des réunions d’information à destination des futurs parents du territoire : congés (maternité, paternité, parental), mode d’accueil du jeune enfant, aides de la CAF étaient à l’ordre du jour. Les six réunions collectives ont reçu 81 personnes. Grâce au travail réalisé par les partenaires associés au Réseau d’Écoute d’Appui et d’Accompagnement à la Parentalité, le cyle de conférences « Parent-thèses » a vu le jour en décembre. Il se poursuivra toute l’année 2013 : l’autorité (Saint-Vincent-deTyrosse le 25 février), Internet et réseaux sociaux (Capbreton le 9 avril). Le service de mise en relation baby-sitting a été utile à 91 familles, le BIJ disposant d’un fichier de plus de 130 baby-sitters. Le BIJ propose également un service de mise en relation aide aux devoirs et cours particuliers.

L’accès au droit Outre les permanences de juristes : avocats, huissiers, notaires les vendredis après-midi, l’Escale Info a organisé avec le CDAD une réunion d’information sur l’accès au droit à destination de partenaires (communes, polices municipales, associations, professionnels du secteur social…). Les permanences ont aussi rendu service à 156 personnes (33 consultations notaires, 17 consultations huissiers et 106 consultations avocats).

17

Le Relais Assistantes Maternelles (RAM) En 2012, 146 assistantes maternelles accompagnées des enfants qui leur sont confiés ont fréquenté les ateliers du RAM proposés sur sept antennes du territoire : Moliets-et-Maâ, Soustons, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saint-Jean-de-Marsacq, Labenne, Bénesse-Maremne et Soorts-Hossegor. Les animatrices du RAM ont également accordé 231 rendez-vous individuels et 1018 entretiens téléphoniques aux parents à la recherche d’un mode d’accueil ou ayant besoin d’informations relatives au contrat de travail, aux assistantes maternelles et aux candidates à l’agrément. Parallèlement, depuis septembre 2012, la Communauté de communes MACS a ouvert un nouveau service pour les familles : la Halte-Garderie Itinérante (HGI).

La Halte-Garderie Itinérante Cet accueil occasionnel permet aux parents de se libérer quelques heures dans la semaine et pour leurs enfants, c’est l’occasion de goûter progressivement aux joies de la vie en collectivité sous le regard vigilant de deux professionnelles de la petite enfance. Cette structure, cofinancée par la CAF et le Conseil Général des Landes, reçoit par demi-journée, des enfants de 18 mois à 4 ans non scolarisés, avec une priorité d’accès aux familles résidant sur le territoire et ne disposant pas de mode d’accueil. En décembre 2012, 32 enfants sont accueillis et répartis sur quatre sites : Magescq, Saubion, Seignosse et Saint-Martin-de-Hinx. Enfin, MACS accompagne les élus de Josse, Saubusse, Saint-Jean-deMarsacq et Saint-Martin-de-Hinx dans la création d’une micro-crèche permettant l’accueil de 10 enfants de 2 mois et demi à 3 ans. L’ouverture de cette structure est prévue pour le quatrième trimestre de l’année 2013.

Pour la troisième année consécutive, MACS a organisé à Labenne, avec les Accueils de loisirs du territoire, deux séjours d’été sur le thème de l’Identité du Territoire. 60 enfants se sont inscrits auprès des Accueils de loisirs de Labenne, Seignosse, Saint-Jean-de-Marsacq, Soustons, et Bénesse-Maremne. La manifestation Terres de Jeux a également posé ses valises dans cette commune en 2012, sur le thème des arts plastiques. Du 21 au 24 novembre de nombreuses animations ont été proposées en direction de différents publics : 200 enfants des centres de loisirs landais, 11 classes des écoles maternelle et primaire de Labenne, les enfants fréquentant le RAM ou la crèche de Labenne. Le samedi, les animations s’adressaient à un public plus large : plus de 500 personnes furent accueillies. Au programme : origami, scrapbooking, light painting, autoportrait, photogramme, béton cellulaire, barbotine… Plus d’un millier de participants sur toute la semaine.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

AYGUEBLUE & SPORTS

Depuis sa création, la Communauté de communes soutient de nombreuses actions culturelles. Les manifestations continuent de fleurir et de s’étoffer sur le territoire, avec pour fil rouge la volonté d’intéresser tous les publics. En 2012, MACS a soutenu une vingtaine d’associations et les communes dans leurs projets, pour un montant global de 155 000 euros. La variété du tissu associatif implanté sur MACS est une vraie richesse, qui permet de créer une dynamique culturelle intéressante, c’est pourquoi la Communauté de communes réaffirme chaque année son soutien.

Vert Marine comme nouveau gestionnaire

Le transport des élèves financé par MACS Toute l’année, le secteur Jeunesse de MACS travaille en étroite collaboration avec le centre aquatique de l’Aygueblue. Il coordonne les transports scolaires de 95 classes des élèves des écoles élémentaires, met en place trois navettes vers le centre aquatique pour les Accueils de Loisirs et les Espaces Jeunes du territoire.

Des animations aquatiques pour les jeunes Jeudi 23 février 2012, le centre aquatique a ouvert ses portes à 150 jeunes du territoire (9 Accueils de Loisirs et 3 Espaces Jeunes) pour une journée d’animations au travers de nombreux jeux, dont un concours de bonnets de bain customisés à l’occasion de la fête de Mardi Gras.

CULTURE

Soutenir la dynamique culturelle du territoire

Centre aquatique Aygueblue

Depuis son ouverture en 2008, les équipes régionales de l’UCPA se sont beaucoup investies pour Aygueblue. Si l’association reste un partenaire de MACS, les élus ont choisi depuis le 20 septembre 2012 de confier désormais la délégation de service public du centre pour six ans à Vert Marine qui déploie un plan de développement conséquent pour l’équipement : nouveaux tarifs, nouvelles animations, salle de musculation, etc.

19

Le soutien aux festivals

Deux rendez-vous incontournables pour les ados MACS Raid Aventure Ados La troisième édition s’est déroulée sur les communes de Labenne, Capbreton et Soustons les 20 et 21 avril 2012. 100 jeunes ont participé à de nombreuses épreuves sportives : bike and run, canoë, course d’orientation…

Rencontres Électriques Ce séjour, organisé avec Groovatone et LMA a rassemblé 50 jeunes du territoire âgés de 12 à 18 ans. Au programme : danse, musique, parcours d’artistes, rencontre avec un programmateur… Les stagiaires se sont ensuite produits en première partie du groupe « Eskemo » le 17 novembre dans la salle du Ph’art à Capbreton.

Du soutien pour les clubs sportifs En 2012, MACS a attribué 87 750 euros de subventions sportives dont : • 76 500 euros pour les équipes fanions de plusieurs clubs : - US Tyrosse Rugby : Fédérale 1 - US Capbreton Rugby : Honneur - ASS Rugby Soustons : Honneur - Marsacq 15 (Saint-Jean-de-Marsacq) Rugby : Honneur - Basket féminin LOSC Labenne : Nationale 3, poule B - Hand-ball US Tyrosse : Pré-nationale féminine • 11 250 euros pour des manifestations locales ou internationales : le tournoi international des Landes de pelote basque, le championnat de France 300 m de carabine, le festival international Oceanman, le concours de pétanque... sur 11 communes de MACS.

Au cours de l’année 2012, MACS a soutenu sept festivals à hauteur de 36 000 euros. Ainsi, de juillet à octobre, petits et grands ont pu sillonner le territoire : cinéma avec Cinésites, musique avec Fugue en Pays Jazz ou les Musicales d’Hossegor, patrimoine et arts de la rue avec Festivadour, enfance avec les Rencontres Enchantées et Festipitchouns…

Susciter la curiosité Provoquer des moments de rencontre, d’échange et de découverte, est la vocation première du Pôle Éducation-Culture-Sports. En partenariat avec les quatre salles de spectacles du territoire, huit co-réalisations ont pu voir le jour : Amadou et Myriam et Ibrahim Maalouf aux Bourdaines, Lisa Portelli et le ballet de danse contemporaine DeSrives à Soustons, Gaston et Lucie, spectacle jeune public, Eskemo et le cirque du Cheptel Aleïkoum à Capbreton, et enfin, Marco et les esprits blancs, slam à Saubrigues. Au total, ce sont près de 2 500 personnes qui sont venues assister à ces spectacles.

Dimanche et Cie, le rendez-vous familial incontournable ! La fréquentation croissante des spectacles de Dimanche et Cie prouve à quel point les moments familiaux sont précieux. Un rendez-vous apprécié autant par les parents que par les enfants, puisque sur près de 900 spectateurs, environ 45 % étaient des adultes. Cette année encore, les six spectacles organisés dans les communes de Saubusse, Labenne, BénesseMaremne, Angresse, Josse et Vieux-Boucau ont affiché complet.

Pôle Sud Centre de formations musicales Les travaux réalisés tout au long de l’année sur le chantier de Pôle Sud permettent d’envisager l’ouverture de ce centre de formations musicales en janvier 2014. Le site accueillera notamment le Conservatoire des Landes, et l’association LMA (Landes Musiques Amplifiées), permettant ainsi une centralisation des moyens et une meilleure prise en charge des élèves. Cette année, 652 élèves répartis sur les deux antennes de Saint-Vincent-de-Tyrosse

et

Soustons,

se

sont inscrits au Conservatoire des Landes. La Communauté de communes prend en charge la majeure partie des frais d’inscription pour chaque élève résidant sur le territoire de MACS. Par exemple, 358 élèves sont inscrits en cycle 1 : pour chacun d’entre eux, MACS prend en

Cirque : le chapiteau du Cheptel Aleïkoum affiche complet !

charge 1 095 euros par an, leur

En 2012, l’école de cirque Galaprini fêtait ses 30 ans, l’occasion de mettre le cirque à l’honneur. Ainsi, pendant trois jours, le Cheptel Aleïkoum a planté son chapiteau au Parc du Gaillou de Capbreton pour présenter son spectacle « Le Repas ». Un vrai succès, puisque 150 personnes étaient présentes chaque soir pour découvrir ce cabaret participatif.

au lieu de 1 320 euros.

permettant ainsi de payer 225 euros

Au total, c’est une enveloppe de plus de 550 000 euros qui est accordée par MACS chaque année.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

21

CIAS

CENTRE INTERCOMMUNAL D’ACTION SOCIALE

La professionnalisation et la qualité au centre des prestations du CIAS L’année 2012 est marquée comme la précédente par le contexte de crise économique qui impacte les services à la personne au plan national. Pour autant, dans cette conjoncture qui oblige le CIAS à un exercice contraint, le directeur général des services du CIAS, Jean Couret, note que les usagers ont renouvelé leur confiance aux services en sollicitant la compétence des agents. Cette dynamique est favorisée grâce aux échanges quotidiens avec les professionnels des CCAS du territoire et plus largement de l’ensemble des 23 Communes, ainsi qu’avec les services de l’Etat, du Département et tous les partenaires institutionnels, associatifs ou privés. L’engagement des professionnels et la dynamique volontariste ont ainsi permis au CIAS de poursuivre la mise en œuvre de son Projet d’Établissement 2010 - 2014 dont l’objectif reste constant : la meilleure qualité de service possible pour les personnes qui en ont besoin.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

CIAS

CIAS MAIA : la Maison pour l’Autonomie et l’Intégration de malades Alzheimer

Le Service des Gens du Voyage Les missions du service amènent à de nombreux échanges avec les représentants élus des communes et leurs services. L’équipe sociale et des gestionnaires des aires du Service des Gens du Voyage interviennent sur les trois aires permanentes de Capbreton, Saint-Vincent-de-Tyrosse et Soustons, ainsi que sur l’aire de grand passage de Tosse. Pour les missions de gestion des aires, elles s’adressent aux quelques 550 résidants (300 sur l’aire du Hérisson de Capbreton/Labenne, 85 sur celle de l’Écureuil à Saint-Vincent-de-Tyrosse et 165 sur celle de la Tortue à Soustons) ainsi qu’aux 1 000 personnes qui ont fréquenté en 2011 l’aire de grand passage. La gestion des aires consiste à garantir l’accueil, l’application du règlement intérieur, etc. Les missions de l’équipe sociale encadrent le suivi des situations particulières, de l’instruction et du suivi des dossiers de RSA, des suivis de parcours d’insertion professionnelle mais aussi de la scolarisation des enfants ou des problématiques de santé, de l’accès des personnes aux droits communs ainsi que de la protection de l’enfance en danger. Dans ce cadre, des actions sont menées en partenariat avec des associations (culturelles, d’alphabétisation, caritatives) dans ces différents domaines.

CIAS, la qualité du service avant tout La démarche qualité constitue l’opportunité de réflexion permanente avec et entre les professionnels, sur les objectifs de progrès à mettre en œuvre, en relation directe avec les usagers. En 2012, le budget de fonctionnement du CIAS s’élève à environ 5 M€ dont 10 % seulement sont financés par la Communauté de communes. Les Ressources Humaines Durant l’année 2012, le CIAS a employé 219 agents auxquels se rajoute le suivi des contrats de 17 professionnels intervenant dans le cadre de l’activité du Service d’Aide à Domicile (SAAD) en service mandataire, soit la gestion de 236 professionnels pour l’ensemble de l’exercice. La professionnalisation et la qualification du personnel constituent une priorité pour garantir une qualité de service adaptée aux différents publics en général et à celui des personnes âgées en particulier. Le plan de formation prend en compte le cursus qui conduit au diplôme DEAVS. Les Auxiliaires de Vie diplômées sont ainsi en mesure d’accompagner des personnes parfois fragiles et vulnérables qui présentent des pathologies ou un état de dépendance qui requiert une grande attention. Le CIAS met tout en œuvre pour mettre à disposition des bénéficaires un personnel formé et qualifié (voir encadré).

Gérer les risques pour améliorer la qualité >> Le CIAS : club formateur En 2012, le CIAS a noué un partenariat avec le lycée de Saubrigues pour favoriser la mise en place du Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale sur le territoire de MACS. Il est également à retenir que durant l’année, ce sont 45 stagiaires qui ont été accueillis : BTS, Bac professionnel, DEAVS, BEP Sanitaire et Social, CAP, Diplôme d’État de Conseiller en Économie Sociale et Familiale.

23

L’équipe de la cellule qualité pilote l’ensemble de la démarche qualité et de la gestion des risques. Elle a conduit la méthodologie qui a permis de répondre à l’évaluation externe placée sous l’égide de l’ANESM. L’évaluation au domicile par l’équipe de coordination infirmière, la mesure de la satisfaction des usagers et la déclaration systématique des événements indésirables sont effectuées avec le concours des Aides à Domicile pour prévenir ou répondre à des situations à risque et répondre aux exigences de la démarche qualité.

Le SAAD : Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile Le Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile constitue le service le plus important du CIAS, tant par le nombre de ses agents que par son volume d’activité : 86 % en service prestataire et 14 % en mandataire. Pour l’exercice 2012, l’activité globale du SAAD représente un peu plus de 180 000 heures d’interventions pour l’aide et l’accompagnement à domicile sur le territoire de MACS. 65 % des heures sont financées par l’APA*, 12 % par les CCAS. L’équipe infirmière assure les évaluations à domicile de toutes les demandes d’intervention ainsi que la réévaluation annuelle individuelle des personnes. La coordination infirmière participe aux séances de la CLAPA* et garantit le suivi rigoureux des situations qui nécessitent une prise en charge adaptée, en particulier grâce au travail de partenariat avec les services du Département et son CLIC*, ceux de l’État et les institutions et professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux. L’équipe infirmière assure également la médiation avec les bénéficiaires du service, les familles et les organismes assurant la protection juridique, voire les partenaires, dans le cas de situations particulières. Leur implication dans la démarche qualité permet une gestion systématique de tous les événements indésirables. En 2012, le Service de Coordination Infirmière a réalisé 596 visites à domicile, comprenant les premières visites destinées à élaborer le plan de suivi individualisé, les visites de suivi et les interventions de type médiation lors de situations complexes ou particulières.

Le Service d’Accompagnement et de Transport (SAT) Le service répond au besoin d’accompagnement des personnes dans certains de leurs actes de la vie courante (marché, médecin, pharmacie, commerces...). Cette démarche tend à créer et maintenir le lien social, à rompre l’isolement en proposant un service qui peut aller jusqu’à l’aide dans l’accomplissement de tâches administratives. L’activité du Service d’Accompagnement et de Transport a apporté depuis sa création une réponse qui satisfait les besoins des personnes.

L’équipe de la MAIA œuvre dans le cadre du Groupement de Coopération Social et Médico-Social. L’équipe composée de 5 agents : 1 pilote, 3 IDE gestionnaires de cas (1 du CH Dax, 1 du CIAS, 1 du CLIC), 1 assistante sociale et 1 secrétaire. La MAIA bénéficie d’un financement de 255 000 euros par l’A.R.S. d’Aquitaine. Son activité est centrée sur la gestion des cas complexes qui concerne des personnes dont le maintien à domicile est compromis par la présence de la maladie d’Alzheimer ou d’un état de dépendance lourde, aggravé par des facteurs tels que l’isolement, le manque de ressources, etc. Depuis fin 2011, ce sont 95 personnes qui ont été suivies et accompagnées. La MAIA a également organisé huit demi-journées de formation des aidants de malades Alzheimer qui ont réuni 20 personnes. La formation qui leur a été proposée a permis de traiter les sujets suivants : « Comprendre la maladie et ses répercussions », « Comment se comporter et communiquer avec son parent malade », « Se préparer à faire face aux conséquences futures ». Le rôle essentiel des gestionnaires de cas : accompagner la famille pour que soient mises en place toutes les actions possibles assurant le confort et la sécurité du malade. L’accompagnement revêt diverses formes selon la problématique soulevée : accompagnement physique pour consultation gériatrique ou visite d’EHPAD, concertation avec médecin et intervenants, soutien des aidants, etc.

Le Service de Petits Travaux à Domicile (SPT) Ce service répond à un besoin d’accompagnement des personnes bénéficiaires des interventions du SAAD, afin de les aider à réaliser un ensemble de petites tâches. Le Service de Petits Travaux à Domicile s’inscrit dans l’optique d’apporter des prestations de petit entretien et dans une action sociale assortie d’une tarification accessible.

* APA : Allocation Personnalisée d’Autonomie * CLAPA : Centre de Liaison et d’Aide aux Personnes Âgées * CLIC : Centre Local d’Information et de Coordination


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

25

RESSOURCES & PÔLE CULINAIRE

Optimiser les ressources La Communauté de communes est désormais dotée de compétences importantes et variées. Qu’elles concernant directement la vie des 60 000 habitants (Pôle Culinaire, par exemple) ou qu’elles relèvent d’une planification à plus long terme (SCoT, transports), elles engendrent une densification massive du suivi administratif. Les ressources humaines enregistrent une progression considérable de leurs activités, de même que tous les autres services supports : finances, marchés, juridique, communication, informatique. De surcroît, ces services sont engagés dans des processus de mutualisation avec les communes afin de générer des économies d’échelle. L’informatique est désormais mutualisée à l’échelle des 23 communes et des groupements de commande sont organisés à l’échelle territoriale. À la tête de ce Pôle, cheville ouvrière de l’action publique de MACS, Michèle Renaud, Directrice Générale Adjointe, assure désormais la direction. Elle est également la directrice du Pôle Culinaire dont l’activité ne cesse de se développer.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

RESSOURCES HUMAINES

BUDGET DÉPENSES RÉELLES

53 947 k€

Environnement

17 %

FNGIR (Compensation versée aux autres collectivités suite à la réforme de la taxe professionnelle)

16 %

Infrastructures : • Voirie • Pistes cyclables

13 %

Reversements aux communes : • Attribution de compensation • Fonds de concours solidaires

11 %

Social

7%

Pôle Culinaire CIAS + Gens du voyage Conservatoire des Landes Culture Logement Jeunesse

2 237 k€ 606 k€ 518 k€ 165 k€ 126 k€ 54 k€

Aménagement et Développement économique

4%

Établissement Public Foncier des Landes Syndicat mixte Atlantisud Emploi Tourisme IGECOM 40 (système d’information géographique) SCOT GIP Littoral

1 843 k€ 354 k€ 73 k€ 68 k€ 20 k€ 13 k€ 13 k€

SITCOM Marais d’Orx

8 400 k€ Programmes voirie Pistes cyclables Délégation maîtrise d’ouvrage département et communes Panneaux de signalisation

5 207 k€ 808 k€ 506 k€ 465 k€ 5 900 k€ 150 k€

2%

Culture et Sports Tourisme Économie

446 k€ 70 k€ 18 k€

Bâtiments et constructions

3%

Escale Info Aménagement siège + achats bâtiments provisoires Centre technique

915 k€ 467 k€ 364 k€

Emprunts + charges financières

8%

Administration générale

13 %

Services généraux + Communication

6 884 k€

Subventions aux budgets annexes

6%

Aygueblue Pôle Sud Pôle Culinaire

1 900 k€ 1 000 k€ 169 k€

4 301 k€

Dépenses d’ordre (amortissements et provisions + cessions)

2 261 k€

Opérations patrimoniales

1 090 k€

Déficit reporté

973 k€

TOTAL DÉPENSES

58 272 k€

Restes à réaliser

9 416 k€

TOTAL SECTION DE FONCTIONNEMENT + INVESTISSEMENT

67 688 k€

RECETTES RÉELLES

54 075 k€

Impôts et taxes

61 %

Contributions directes (ménages et entreprises)

Dotations

12 %

Dotation Globale de Fonctionnement Dotation d’intercommunalité FCTVA

Emprunt

11 %

Subventions

1%

Excédent de fonctionnement capitalisé

5%

Divers produits

10 %

35 290 k€ 3 202 k€ 1 936 k€ 1 129 k€ 6 119 k€

État Département Communes

268 k€ 98 k€ 396 k€ 2 529 k€

Diverses régies (Pôle Culinaire + Culture + Tourisme) Indemnités journalières Reversement excédents des budgets annexes Produits exceptionnels

3 577 k€ 15 k€ 573 k€ 1 472 k€

Recettes d’ordre (amortissements + provisions + cessions)

2 261 k€

Excédent de fonctionnement reporté

2 924 k€

Total des recettes Restes à réaliser TOTAL SECTION DE FONCTIONNEMENT + INVESTISSEMENT RÉSULTAT DE L’EXERCICE

La démarche d’élaboration du document unique d’évaluation et de prévention des risques professionnels

9 092 k€ 295 k€

Subventions aux associations

Opérations patrimoniales

27

1 090 k€ 62 879 k€ 7 240 k€ 70 119 k€ 2 431 k€

L’année 2012 aura été marquée par des changements notables au sein de notre Communauté de communes : la structuration de la collectivité par pôles d’activités, la poursuite de la démarche managériale avec la mise en place de l’entretien professionnel, l’organisation de l’accueil des stagiaires et l’élaboration du document unique d’évaluation et de prévention des risques professionnels. En 2012, MACS s’est structuré autour de pôles d’activités regroupant plusieurs services : • 1 Pôle Services au territoire - Directrice : Mme Brigitte Nivon • 1 Pôle Ressources - Directrice : Mme Michèle Renaud • 1 Pôle Éducation-Culture-Sports - Directeur : M. Benoît Clavé Parallèlement, des recrutements ont été opérés pour renforcer les services dont l’activité connaissait une forte augmentation. Des postes de responsable du centre technique, comptable au Pôle Culinaire, animatrice RAM… ont donc été pourvus. MACS compte désormais 124 agents, hors CIAS, dont la moitié sont des agents de catégorie C. Le taux d’encadrement est de 54 % : une structure de la qualification différente de celle des communes en lien avec les compétences exercées par MACS. Prés de 450 jours de formation ont été dispensés aux 124 agents de MACS. Plus de la moitié concernait des formations individuelles obligatoires ou dans le cadre du Droit Individuel à la Formation (DIF). En 2012, MACS a accueilli près d’une cinquantaine de stagiaires. Les offres de stages sont de plus en plus nombreuses de la part des services et les demandes de stages de plus en plus abondantes de la part des étudiants, lycéens et demandeurs d’emplois. La Communauté de communes a un rôle essentiel dans la formation des jeunes et des moins jeunes (stages de réorientation professionnelle).

>> Dans le cadre de la gestion courante du service des Ressources Humaines, le volume d’actes croît proportionnellement aux effectifs de la collectivité en 2012 : • 700 courriers : demandes d’emplois, de mutations, de stages. • Plus de 3 000 actes et formulaires : recrutement, nominations, avancements d’échelons, formation, concours, entretiens professionnels, congés, visites médicales, arrêts de travail, etc.

La démarche d’élaboration du document unique d’évaluation et de prévention des risques professionnels a associé les communes et établissements publics de MACS qui n’étaient pas encore dotés de ce document obligatoire. Pour ce qui concerne MACS, l’analyse des risques et l’élaboration du Document Unique a été effectuée en 2012. L’établissement a été découpé en 18 unités de travail qui ont fait l’objet d’une étude par l’ingénieur prévention accompagné du médecin de prévention du CDG et des assistants de prévention de MACS. Un plan d’actions destiné à renforcer la prévention en matière de santé et sécurité au travail sera mis en œuvre dès l’exercice 2013.

Marchés publics Au cours de l’année 2012, MACS a conclu 14 marchés de services, 16 marchés de fournitures et 6 marchés de travaux sur l’ensemble de ses budgets. La politique de mutualisation des achats initiée en 2009 entre la Communauté de communes et les communes du territoire s’est poursuivie et enrichie avec des groupements de commandes prenant en compte des clauses sociales notamment dans la consultation relative au nettoyage des locaux et des vitres. Cette politique de mutualisation des achats permet de réaliser des économies d’échelle, de rationnaliser la démarche et d’inscrire la procédure d’achats du territoire dans une politique de développement durable.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

29

ATELIERS

INFORMATIQUE

MULTISERVICES INFORMATIQUES

Le réseau Wi-Fi Ozone

Les interventions extérieures

Afin d’améliorer la qualité de service du réseau, le service informatique intervient en support au délégataire en charge d’exploiter ce réseau de 120 hot-spots Wi-Fi répartis sur cinq communes littorales.

De nombreuses interventions exté-

Les tableaux numériques interactifs En partenariat avec l’inspection d’académie de Bordeaux, MACS a déployé un tableau numérique dans chaque classe de cycle 3 (CE2, CM1, CM2). Chaque tableau est accompagné d’un ordinateur portable et chaque enseignant est formé sur un logiciel libre pour la création des supports pédagogiques : Open Sankoré. Les ordinateurs sont reliés à Internet. Les produits ont été présentés aux enseignants le 24 octobre au Casino de Capbreton et sont accueillis par le corps enseignant avec intérêt. Au 31 décembre 2012, 55 classes sur 84 sont équipées. Le montant total de l’investissement, matériel et infrastructures compris, est de 500 000 euros, hors déploiement qui est réalisé en intégralité par le service informatique de MACS.

1 classe, 1 connexion Internet Afin de pousser les usages du numérique dans l’enseignement primaire, MACS s’est engagé à apporter une prise Internet dans chaque classe de l’enseignement primaire (maternelle et élémentaire) ou à pérenniser le câblage existant lorsque celui-ci fait défaut. En 2012, les communes de Saubion, Labenne et Soustons ont déjà pu bénéficier de ce support.

rieures ont été réalisées pour promouvoir le numérique : • Forum des Jobs d’été le 12 mai : atelier de création de CV avec photos + recherche d’emploi en ligne (Service Emploi MACS)

L’informatique mutualisée

Les initiations

• Initiations à la généalogie : - pour les personnes agées à

Le service Informatique est mutualisé à l’échelle de MACS et des 23 communes membres. Il gère l’exploitation et la maintenance quotidienne du réseau tous services confondus : soit plus de 900 ordinateurs référencés. Il fournit une assistance technique après des utilisateurs sur l’environnement informatique général, certains logiciels métiers, la téléphonie et le réseau. Les agents du service informatique assurent l’interface entre MACS, les mairies et les fournisseurs de matériel informatique : • demande de devis pour les mairies et suivi fournisseurs, • aide à la réalisation de cahier des charges pour les acquisitions informatiques, • analyses des offres fournisseurs, • prévision des besoins informatiques et télécoms pour les nouveaux bâtiments. Le service informatique installe également les nouveaux serveurs et les nouveaux postes clients, les équipements réseaux et les autres périphériques acquis par les mairies. Il paramètre tous les équipements informatiques nécessaires lors de déménagements ou de la création de nouveaux locaux. Le service déploie enfin du matériel informatique et réseaux : PC, bornes Wi-Fi, connexion Internet temporaire sur des événements, tels que Glissexpo, Forum Jobs d’été, Salon du Polar, stage Contrebasses, etc.

>> Plus de la moitié des heures réalisées par le service informatique de MACS pour le compte des communes concerne le déploiement des nouveaux matériels que ces dernières ont acquis.

Les AMI de Saint-Vincent-de-Tyrosse et Soustons proposent des modules d’initiation au grand public : découverte de l’ordinateur, d’Internet, des logiciels bureautique, de la photo numérique ou du montage vidéo. Près de 400 personnes ont bénéficié de ces initiations en 2012.

Saint-Vincent-de-Tyrosse le 18 octobre (semaine bleue) - à l’EHPAD de Saint-Vincent-deTyrosse le 15 octobre

87 retraités ont également été initiés aux nouvelles technologies : l’ordinateur et la maintenance générale, le traitement de texte, les tableurs et les diaporamas, la photo numérique, Internet…

- à l’EHPAD de Soustons le 16 oc-

95 personnes ont découvert l’ordinateur, la recherche d’emploi sur Internet et plus spécifiquement sur le site Pôle Emploi.

• MACS Terre de Jeux : animation à

Enfin, en partenariat avec l’ALPI, les AMI dispensent également des modules courts de formation à destination des agents communaux : plus de 50 agents ont été formés en 2012.

La visio-conférence Afin de conserver une présence de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) sur Saint-Vincent-de-Tyrosse, un local a été aménagé dans l’AMI de la ville. Il s’appuie sur Visiolandes, mis en place par l’ALPI. Une permanence s’y tient tous les mercredis matins de 9h30 à 12h30 pour les demandes courantes, avec possibilité d’entrer en contact par visio-conférence avec un agent CAF pour des besoins particuliers : 25 personnes ont été reçues depuis le mois d’octobre.

tobre : 12 bénéficiaires pendant la semaine bleue

Labenne les 21 et 24 novembre • Intervention au Centre de Loisirs de Capbreton les 28 mars, 4 avril, 2 mai et 9 mai • Soirée des lycéens organisée par le BIJ à Capbreton le 5 avril : mise à disposition de matériel et animation d’un atelier sur les réseaux sociaux • Salon du Polar les 18 et 19 mai à Vieux-Boucau : atelier d’animation informatique

(jeux,

recherches,

références…) • 10 portables ont été prêtés par l’AMI Mobile à l’occasion des 7 journées de formation Tourisme, des 12 journées Pays ALO et des 3 journées pour le congrès des pédopsychiatres à Capbreton.


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012 I Communauté de communes MACS I

PÔLE CULINAIRE

PÔLE CULINAIRE La restauration scolaire

Des produits locaux de qualité Une enveloppe de 150 000 euros a été attribuée au Pôle Culinaire pour l’achat de produits Bio, label, agriculture raisonnée et locale sans que le prix des repas en soit affecté.

31

Une activité 2012 en nette progression

Les menus avec Projet d’Accueil Individualisé (PAI) concernent 34 enfants en 2012 présentant des allergies ou incompatibilités suivantes :

Le nombre de repas produits a dépassé les prévisions établies. Les demandes sont de plus en plus nombreuses

diabète, arachides et fruits à coque, œufs, lait, poisson et crustacés,

La qualité avant tout La production culinaire en 2012 représente 1 065 487 repas. Le Pôle Culinaire a obtenu de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations l’agrément sanitaire définitif le 20 mars 2012. Pour la cinquième fois depuis son ouverture, les services vétérinaires sont venus effectuer une visite le 22 novembre 2012. Le respect des dispositions réglementaires concernant le fonctionnement, les locaux, l’hygiène, le matériel et les équipements a été déclaré satisfaisant. Une Charte de fonctionnement relative aux repas dans les écoles a été mise en place à la rentrée 2012 afin d’informer les familles.

Chiffres-clés • 5 500, c’est le nombre de repas servis par jour. • 350 personnes bénéficient du portage de repas à domicile dans 22 communes. • 22 fournisseurs de produits Bio et labellisés, dont 19 dans les départements des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, approvisionnent le Pôle Culinaire.

Des repas pour chacun L’activité du portage de repas à domicile Chaque jour, on compte de nouveaux bénéficiaires qui souhaitent profiter de ce service afin de faciliter leur quotidien. Au cours de l’année 2012, une centaine de personnes supplémentaires ont sollicité le service du portage de repas à domicile.

La production de repas s’adresse aux restaurants scolaires, crèches, EHPAD, centres de loisirs, bénéficiaires du portage à domicile, au restaurant administratif, au centre sportif de Soustons, au centre d’hébergement de Vieux-Boucau, ainsi qu’à l’établissement « Tourne Soleil ».

sans gluten. Ce petit groupe d’enfants, pour lesquels une prescription médicale est établie, se voient proposer des menus établis avec la diététicienne du Pôle culinaire et la médecine scolaire.

57 %

des familles paient moins de

2,95 € le repas

41 %

des enfants déjeunent pour moins de

2,50 € le repas

Objectifs 2013 La Commission des réclamations Le Pôle Culinaire se tourne vers une démarche Qualité avec pour objectif d’obtenir à terme la certification ISO 22000. En janvier 2013, la participation de représentants de parents d’élèves, à la Commission des réclamations, sera instaurée.

>> Le Bio et les produits labellisés Les produits Bio, labellisés, d’agriculture raisonnée d’approvisionnement local, utilisés par le Pôle Culinaire dans sa production quotidienne, sont identifiés par des logos sur les menus affichés au sein des écoles et mis en ligne sur le site Internet : www.poleculinairemacs.org

s’est réunie six fois en 2012 afin d’examiner les demandes des familles. Sur 3500 familles utilisatrices, seulement 124 dossiers de réclamation ont été déposés. Sur ces 124 dossiers, 94 familles ont obtenu une réponse favorable à leur requête.


Création graphique : Onyx Communication Capbreton I www.onyx40.com - Crédit photos : MACS

BP 44 I Allée des Camélias 40231 Saint-Vincent-de-Tyrosse cedex Té l . : 0 5 5 8 7 7 2 3 2 3 service.communication@cc-macs.org w w w . c c - m a c s . o r g

Rapport d'activités 2012  

Rapport d'activités 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you