Page 1

N°28/JUIN N°22 / MARS2004 2000

“dis, ça marche marche?” ?” ”dis, comment comment ça

TRAM ET BUS DE LA CUB Un réseau qui vaut le déplacement ! Tous les jours, les 660 000 habitants des 27 communes quiconstituent la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux) partent à l’école ou au travail, rendent visite à des amis, vont à la piscine ou chez le dentiste, font leurs courses… Cela en fait des déplacements. Très exactement 2,8 millions chaque jour ! Et même 3,4 millions si l’on ajoute les trajets des habitants des communes extérieures qui se rendent eux aussi dans la CUB pour travailler, aller voir un spectacle, visiter un malade à l’hôpital, etc. La CUB organise au mieux tous ces déplacements et favorise les transports en commun. Car si nous continuons à toujours utiliser nos voitures, il deviendra bientôt impossible de nous déplacer rapidement. Heureusement, le tramway arrive en renfort renfort des des autobus. 19 et 20 Juin une grande fête pour le développement durable  page 4

Sapristi, BP 45 - 33029 BORDEAUX cedex


N°28/JUIN N°22 / MARS2004 2000

“dis, ça marche marche?” ?” ”dis, comment comment ça

TRAM ET BUS DE LA CUB Un réseau qui vaut le déplacement ! Tous les jours, les 660 000 habitants des 27 communes quiconstituent la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux) partent à l’école ou au travail, rendent visite à des amis, vont à la piscine ou chez le dentiste, font leurs courses… Cela en fait des déplacements. Très exactement 2,8 millions chaque jour ! Et même 3,4 millions si l’on ajoute les trajets des habitants des communes extérieures qui se rendent eux aussi dans la CUB pour travailler, aller voir un spectacle, visiter un malade à l’hôpital, etc. La CUB organise au mieux tous ces déplacements et favorise les transports en commun. Car si nous continuons à toujours utiliser nos voitures, il deviendra bientôt impossible de nous déplacer rapidement. Heureusement, le tramway arrive en renfort des autobus.

19 et 20 Juin une grande fête pour le développement durable  page 4

Sapristi, BP 45 - 33029 BORDEAUX cedex


N°28/JUIN N°22 / MARS2004 2000

“dis, ça marche marche?” ?” ”dis, comment comment ça

TRAM ET BUS DE LA CUB Un réseau qui vaut le déplacement ! Tous les jours, les 660 000 habitants des 27 communes qui constituent la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux) partent à l’école ou au travail, rendent visite à des amis, vont à la piscine ou chez le dentiste, font leurs courses… Cela en fait des déplacements. Très exactement 2,8 millions chaque jour ! Et même 3,4 millions si l’on ajoute les trajets des habitants des communes extérieures qui se rendent eux aussi dans la CUB pour travailler, aller voir un spectacle, visiter un malade à l’hôpital, etc. La CUB organise au mieux tous ces déplacements ! et favorise les transports en commun. Car si nous continuons à toujours utiliser nos voitures, il deviendra bientôt impossible de nous déplacer rapidement. Heureusement, le tramway arrive en renfort des autobus.

19 et 20 Juin une grande fête pour le développement durable  page 4

Sapristi, BP 45 - 33029 BORDEAUX cedex


N°28/JUIN N°22 / MARS2004 2000

“dis, ça marche marche?” ?” ”dis, comment comment ça

TRAM ET BUS DE LA CUB Un réseau qui vaut le déplacement ! Tous les jours, les 660 000 habitants des 27 communes qui constituent la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux) partent à l’école ou au travail, rendent visite à des amis, vont à la piscine ou chez le dentiste, font leurs courses… Cela en fait des déplacements. Très exactement 2,8 millions chaque jour ! Et même 3,4 millions si l’on ajoute les trajets des habitants des communes extérieures qui se rendent eux aussi dans la CUB pour travailler, aller voir un spectacle, visiter un malade à l’hôpital, etc. La CUB organise au mieux tous ces déplacements ! et favorise les transports en commun. Car si nous continuons à toujours utiliser nos voitures, il deviendra bientôt impossible de nous déplacer rapidement. Heureusement, le tramway arrive en renfort des autobus.

19 et 20 Juin une grande fête pour le développement durable  page 4

Sapristi, BP 45 - 33029 BORDEAUX cedex


La famille Duballonrond adore le football. Elle ne manque pas un match des Girondins de Bordeaux. Maintenant, pour elle, venir de Libourne est très simple : elle laisse sa voiture au Parc-Relais de la Buttinière (Lormont) où, pour 2,60 euros seulement, elle a droit au stationnement surveillé et à un tickarte aller/retour pour chacun des passagers. En moins de 20 minutes, elle rejoint Mériadeck en tramway, ligne A, et finit son petit voyage à pied ou en autobus avec le même tickarte. Dans quelques mois, ce sera encore mieux : la ligne de tramway sera prolongée jusqu’au stade Chaban-Delmas. Allez Bordeaux !

Agglomératio suivez le

Le tramway

Ligne A le lien rive gauche - rive droite Depuis le 21 décembre 2003, date de sa mise en service, elle a déjà transporté plus de 5 millions de voyageurs entre Lormont, Cenon et Bordeaux Mériadeck. Malgré quelques pannes, qu’on lui pardonne car elles étaient provoquées essentiellement par son alimentation électrique par le sol, utilisée pour la première fois au monde, le tramway a gagné son pari : certains jours, 30 000 personnes l’utilisent. Auparavant, sur le même trajet, l’autobus n’en transportait que 18 000. Fais la soustraction : cela veut dire que des milliers de personnes ont renoncé à la voiture. Les raisons de ce succès sont connues. Non seulement le tramway est beau et confortable, mais, surtout, il est rapide puisqu’il n’est pas bloqué dans les embouteillages et est prioritaire aux carrefours. Du coup, il roule plus vite et les voyageurs gagnent beaucoup de temps. Actuellement longue de 9,4 km (21 stations - correspondances avec la ligne C Porte de Bourgogne et la ligne B à l’Hôtel de Ville), la ligne A se prolongera au printemps 2005 de 2,5 km (6 stations) jusqu’au Centre Hospitalier Pellegrin. En 2007, 8 kms supplémentaires (14 stations) desserviront Mérignac, Floirac, Bassens et Carbon Blanc.

Ligne B la ligne des étudiants



Déjà en service entre Bordeaux-Quinconces et la Victoire, cette ligne très importante (9,2 km - 19 stations) reliera début juillet le centre de Bordeaux à Talence et Pessac en passant par le campus universitaire. Chaque jour, des milliers d’étudiants et de professeurs l’utiliseront. En 2007, 5,9 km supplémentaires (10 stations) desserviront le centre de Pessac d’un côté et Bordeaux Bacalan de l’autre.



Ligne C la connexion avec les trains Elle fonctionne depuis le mois d’avril sur l’un des itinéraires les plus encombrés de l’agglomération : les quais de Bordeaux, rive gauche. Elle comprend 7 stations sur 2,9 km entre la Gare Saint-Jean et les Quinconces (correspondance avec la ligne B) en passant par la Porte de Bourgogne (correspondance avec la ligne A). En 2007, elle sera prolongée de 5,8 km (10 stations) vers Bègles au Sud et Bordeaux-Lac, Bruges et le Bouscat au Nord.



Chantal Dépaquet hésitait souvent à faire ses courses dans le centre-ville de Bordeaux. Toutes ces boutiques, c’est le rêve. Mais venir depuis Bassens aux heures de pointe, quel cauchemar ! Plus aujourd’hui ! Dorénavant, Chantal laisse sa voiture bien sagement au garage et prend l’autobus 90 Express jusqu’à Lormont où elle saute dans le tramway ligne A jusqu’à la Porte de Bourgogne. Là, elle descend un instant pour retrouver son amie Amélie Mesemplet qui arrive d’Arcachon en train et rejoint Chantal par la ligne C du tramway. Elles remontent dans le tramway avec leur tickarte valable une heure pour un très court trajet jusqu’à la station rue Sainte-Catherine. Boutiques, nous voilà!

Voiture, vélo, autobus, tramway… les mo l’agglom bordelaise. Le rôle de la Communauté Urba est de f ces déplacements et d’organiser le partage

Les autobus Près de 100 lignes, 3 341 arrêts, 550 autobus, 1 200 chauffeurs, 220 000 passagers et 80 000 km (2 fois le tour de la terre !) par jour. Ces chiffres suffisent à prouver l’importance du réseau de bus de la Communauté Urbaine de Bordeaux exploité par CONNEX. Le 3 juillet prochain, jour de l’ouverture de la ligne B du tramway sur la totalité de son parcours, ce réseau va être réorganisé de façon à faciliter les correspondances bus/tramway et permettre des trajets rapides partout dans l’agglomération. Les lignes de bus correspondant aux lignes du tramway seront supprimées, d’autres seront créées ou renforcées. Sans oublier les bus express (qui roulent plus vite car ils effectuent moins d’arrêt), les bus de nuit (12 lignes qui permettent de rejoindre des communes de la CUB depuis le centre de Bordeaux jusqu’à 1h du matin), les bus-taxis (dans les secteurs peu habités). Partout où c’est possible, la CUB aménage aussi des couloirs de bus - 20,6 km existent déjà - pour permettre aux autobus de rouler plus rapidement en “site propre”.



Les parcs Placés aux extrémités et sur le parcours des lignes A et B, ces parcs de stationnement surveillés sont très pratiques. Ouverts de 5h du matin à 1h le soir, ils permettent de garer sa voiture et de prendre le tramway. Le prix (2,6 euros) donne droit au stationnement du véhicule et à 1 tickarte aller/retour valable toute la journée pour chaque personne présente dans la voiture. A ce prix-là, il n’y a pas à hésiter !


Thomas Dorémi et son amie vont régulièrement voir leurs chanteurs préférés en concert. Ce soir l’un d’entre eux se produit au Pin Galant de Mérignac. Pas question de s’embêter en voiture. L’autobus sera parfait pour ces Bordelais. A l’aller, la ligne M les arrêtera devant la salle de spectacle. Et au retour, ils marcheront quelques centaines de mètres pour attraper le bus du Soir S3 qui fonctionne jusqu’à 23h 45. De quoi réclamer quelques chansons supplémentaires à la fin du spectacle !

n bordelaise : e guide !

Les voitures 64 % des déplacements dans l’agglomération bordelaise sont effectués en voiture. Résultat : plus de 70 000 autos qui roulent simultanément dans les rues, des bouchons matin et soir sur la rocade et aux entrées et sorties de Bordeaux ; des accidents, de la pollution, du bruit, du stress... Nos villes, notamment le centre historique de Bordeaux, n’ont pas été conçues pour être ainsi envahies. D’où la nécessité de mieux partager la rue entre tous ses utilisateurs. Grâce au tramway et à la réorganisation du réseau de bus, la CUB espère enfin stopper l’augmentation du nombre de voitures.. Ouf, on va respirer !



Gertrude

oyens de se déplacer sont nombreux dans mération aine de Bordeaux, qui réunit 27 communes, faciliter de l’espace public. Chacun a ses avantages

Les navettes L’une est fluviale et traverse la Garonne entre Lormont et les Quinconces (correspondance avec les lignes B et C du tramway). L’autre est électrique ; elle dessert tout le centre historique de Bordeaux (Quinconces - Saint-Michel - la Victoire). Petite et silencieuse, elle se faufile sans problème dans les rues. Si tu la vois, fais lui un signe: elle s’arrêtera pour te permettre de monter.



s-relais Ligne A  Lormont - Buttinière (600 places)  Lormont - Lauriers (197 places)  Bordeaux - Galin (414 places)  Bordeaux – Stalingrad (200 places en septembre 2004) Ligne B  Pessac – Bougnard (160 places)  Pessac – Unitec (250 places)  Pessac - Arts et Métiers (600 places en septembre 2004

Pour tout savoir sur les lignes et le fonctionnement du

Cet énorme ordinateur mis au point par les ingénieurs de la Communauté Urbaine de Bordeaux gères les feux tricolores de 450 carrefours de l’agglomération. Selon l’importance et le nombre des embouteillages, il les fait passer plus ou moins vite au vert ou au rouge pour éviter qu’automobilistes, cyclistes et piétons n’attendent trop. Merci Gertrude !



Les cyclistes On en voit de plus en plus dans les rues. Avec les autres deux roues, les trajets des vélos représentent 5% des déplacements. Pour améliorer ce score, la CUB aménage chaque année, partout où c’est possible, de nouvelles voies et pistes cyclables sur lesquelles les cyclistes peuvent rouler en sécurité. Ce réseau cyclable (comprenant dorénavant les couloirs réservés aux autobus à Bordeaux et Mérignac) mesure aujourd’hui 583 km. En 1997, il n’en comptait que 435.



Les piétons Ils sont plus nombreux qu’on ne croit puisqu’un déplacement sur cinq environ (22 %) se fait à pied. A l’intention des piétons, la CUB et les communes ont aménagé des rues et des quartiers piétons. Et pour leur sécurité, on finit de changer l’année dernière les boîtiers piétons des feux tricolores. Fini le petit bonhomme vert clignotant, maintenant quand il est rouge, on ne traverse pas, et quand il est vert, on traverse en toute sécurité !



réseau Tram et Bus de la CUB Allô TBC : 05 57 57 88 88 www.infotbc.com et



www.lacub.com

Ludovic Jaimelesmat râle tous les vendredis soirs quand les embouteillages lui font rater son train pour Angoulême. Heureusement, à la rentrée prochaine, tout aura changé pour cet étudiant en Sciences. Finis les bouchons. Vive le tramway. Il prendra la ligne B du Campus à la place de la Victoire puis le bus jusqu’à la Gare. Tout ça avec le même ticket et l’assurance d’arriver à l’heure !


Venez le 19 et 20 Juin à la grande fête du développement durable

l

a Communauté Urbaine de Bordeaux installera un grand village du développement durable les 19 et 20 juin sur le Parc des Berges, sur la rive droite de Bordeaux. Le développement durable, tu en as peut-être déjà entendu parler. En résumé, c’est vouloir économiser les ressources de notre planète pour que les générations futures n’en manquent pas et veiller à moins polluer la nature. Dans ce village, quatre espaces correspondront

à des questions importantes dont s’occupe la CUB : les déplacements urbains, la gestion et le recyclage des déchets, l’eau et l’urbanisme. Pour aider les enfants et leurs familles à comprendre ces questions, la CUB a demandé à des associations et à des entreprises (Les Petits débrouillards d’Aquitaine, Eco Emballage, l’Association de l’Océan, la Lyonnaise des Eaux, Arc en rêve…) de proposer des animations et des jeux.

Alors n’hésites pas : viens avec tes parents jouer et t’informer en pensant à cette phrase d’Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur du Petit Prince qui disait que «nous n’avons pas reçu la planète en héritage de nos ancêtres mais que nous l’empruntons à nos enfants». Quand on y réfléchit, cela change tout !



Tramway : horizon 2007

Numéro réalisé en partenariat avec la Mission Tramway de la Communauté Urbaine de Bordeaux Sapristi est édité par l'association Sapristi (loi 1901) dans le but de sensibiliser les enfants à leur environnement quotidien, politique, économique, social, technique et culturel. Son siège social est à Bordeaux, 37 rue de Laseppe, BP 45, 33029 Bordeaux cedex Directeur de la publication Olivier Pelisse Réalisation Editions Papote tél. 05 56 61 04 38 Rédacteur en Chef Emmanuel de Lestrade Rédaction Emmanuel de Lestrade avec les élèves de la classe de M. Gonnay à l’école Camille Claudel (Bruges) : Aymeric, Alexis, Margaux, Romain, Julie, Elodie, Linda, Maxime, Clémence, Chloé, Maylis, Bastian, Sergio, JoHanna, Laure, Fawolène, Caroline, Mickaël, Pierre,, Mylène, Marine, Yann, Quentin, Erwan, Mike, Charlotte, Chloé, Manon, Michaël, Kévin

L’arrivée du tramway va transformer le centre-ville de Mérignac.

 Quels sont les travaux qui restent à effectuer sur le réseau de tramway ? Il y en a de plusieurs sortes. D’abord, vous savez que le tramway a enregistré des pannes parfois assez importantes depuis sa mise en service en décembre dernier. Ces incidents sont dûs principalement à des boîtiers électriques qui " disjonctent " sur les parties du réseau où le tramway est alimenté par le sol. Nous sommes en train de les changer. C’est pour cela que l’ouverture des lignes B et C a été retardée de quelques mois. Mais les vrais chantiers sont ailleurs dans l’agglomération, ils consistent à allonger le réseau (voir page 2). En 2007, il desservira ainsi plusieurs grandes villes de l’agglomération, comme Mérignac, Bègles ou Floirac, mais aussi le Bouscat, Bruges, Bassens et Carbon-Blanc. Et " l’effet-tramway " profitera aussi aux autres communes grâce aux lignes de bus qui se raccorderont à ces nouveaux tronçons du tramway. Au total, le réseau mesurera 43,7 km et aura 84 stations. Ce sera l’un des plus

Ingénieur à la Mission Tramway de la Communauté Urbaine de Bordeaux, Claude Mandrau travaille à l’extension du réseau de transports en commun. Nous grands de France. Et, déjà, la CUB réfléchit à d’autres extensions. Dans Bordeaux, il facilitera l’accès à des équipements importants : l’Hôtel de Police, la Patinoire, le stade Chaban-Delmas et l’hôpital Pellegrin

 Comment se déroulent ces chantiers ? Partout où passe le tramway, il faut d’abord déplacer les réseaux souterrains d’eau, d’électricité, de gaz et de téléphone. Sinon, on ne pourrait plus les atteindre pour les réparer une fois la plateforme du tramway construite par dessus. Quand ces réseaux sont déviés, on construit justement cette plateforme en béton sur laquelle on pose les rails. Ensuite, on ajoute les stations, le mobilier, les poteaux d’alimentation électrique et de signalisation. Mais ce n’est pas tout. Vous avez pu remarquer que partout où passe le tramway, la CUB fait des travaux pour que les places et les rues soient plus belles. Regardez le centre-ville de Bordeaux, celui de Cenon, de Talence. Des grandes places ont été entièrement refaites. Nous ferons la même chose sur les nouveaux tronçons. Nous voulons que partout où passe le tramway, ses passagers puissent admirer de magnifiques paysages. Jusqu’à présent, c’est plutôt réussi non ?



La CUB au service de 660 000 habitants Imagine que chaque commune possède son propre réseau de transports en commun. Cela obligerait les passagers à changer de bus quand ils passeraient de Mérignac à Bordeaux ou de Talence à Gradignan. Cela ne serait pas très pratique ! Et ça coûterait beaucoup plus cher. C’est bien connu : l’Union fait la force. C’est ce que se sont dits en 1968 les 27 communes de l’agglomération bordelaise (cf. la carte ci-jointe). Depuis cette date, elles ont mis leurs moyens en commun pour faire fonctionner des équipements et des services qui profitent à leurs 660 000 habitants. C’est la CUB qui construit le tramway et qui fait fonctionner un réseau de bus commun. C’est elle, aussi, qui s’occupe du ramassage des ordures ménagères et du recyclage des déchets, qui nous fournit de l’eau potable, qui traite nos eaux usées (on appelle ça l’assainissement), qui entretient nos rues, etc. Toutes les décisions de la CUB – par exemple construire un nouveau parking souterrain – sont prises par le Conseil de communauté dans lequel siègent des représentants des 27 communes désignés par leur conseil municipal. L’argent qu’elle dépense provient d’un impôt payé par les entreprises, les commerçants et les artisans : la taxe professionnelle.

Photos et carte Communauté Urbaine de Bordeaux, D. Le Lanne (pages 2 et 3). Illustrations Sophie Maxwel Directeur artistique Charles Maubé Impression Graphic Impression Gradignan (33) N° ISSN 1252 - 6746. Dépôt légal Décembre 2003

Chaque numéro est réalisé par une classe et son enseignant. Sa distribution gratuite à tous les élèves de CM1 et CM2 des écoles de la Communauté Urbaine de Bordeaux est laissée à l'appréciation des directeurs et directrices d'établissement.

Sapristi Tramway 04  

Magazine de la cub

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you