Issuu on Google+


JAN 10 Mensuel OJD : 19009 Surface approx. (cm²) : 1750 N° de page : 116-121

10 AVENUE VICTOR HUGO 55800 REVIGNY SUR ORNAIN - 03 29 70 56 33

Page 1/6

LE MAG

Le projet EOD dè 14 écoles girondines

L'école au secours de la planète Quatorze écoles dè Gironde se sont lancées dans une vaste opération d'éducation au développement durable, concrétisée par la réalisation d'un plan d'action (Agenda 21 ). Abordant des thèmes variés allant de la consommation à la biodiversité, ce projet est source de nombreux apprentissages. Tour d'horizon des différentes activités mises en place dans les classes. a rédaction d'un Agenda 21 a été mise en œuvre depuis 5 ans dans 14 écoles pilotes de la région bordelaise. Elle s'inscrit dans un projet ambitieux de sensibilisation, « Les juniors du développement durable », qui concerne plus de 10000 écoliers de l'agglomération. Un travail pédagogique initié par la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux) qui apporte un soutien logistique et financier aux enseignants, en partenariat avec plusieurs associations.

L

autour de 5 thématiques : écomobilité, écoconsommation, écoconstruction, écosystème, écocitoyenneté, qui peuvent occuper une classe durant un ou plusieurs trimestres et se décliner en

> UNE DÉMARCHE PÉDAGOGIQUE ET STRUCTURÉE Un Agenda 21 scolaire est un plan d'action à l'échelle de l'école mobilisant l'ensemble des élèves sur une ou plusieurs années. Il se construit

JUNIORS2 6203252200509/GNK/MSB/3

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


JAN 10 Mensuel OJD : 19009 Surface approx. (cm²) : 1750 N° de page : 116-121

10 AVENUE VICTOR HUGO 55800 REVIGNY SUR ORNAIN - 03 29 70 56 33

Page 2/6

opérations variées. La mise en place suit le même processus dans chaque établissement : constitution et animation du comité de pilotage, diagnostic, réalisation d'actions concrètes et évaluation. Le comité de pilotage est composé des délégués de classe, du directeur, d'un enseignant réfèrent, de deux parents d'élèves, d'un agent de la mairie et d'un agent de la CD B. Il se réunit une fois par mois pour décider des actions à mettre en œuvre, faire le point sur celles qui sont engagées et assurer la cohésion du projet. Cette réunion est préparée en commun : à l'oral ou à l'écrit, la classe fait le point sur ce que présenteront les délégués. De même, ceux-ci font un compte rendu à leurs camarades à l'issue de la rencontre. Lorsqu'une classe a choisi son thème, elle entame la phase de diagnostic,

JUNIORS2 6203252200509/GNK/MSB/3

«ll s'agit d'observer et d'analyser, puis de proposer des remèdes par la déduction. Cela oblige les enfants à se poser de vraies questions. »

puis réfléchit à des solutions concrètes pouvant être mises en place à son échelle. Et c'est là tout l'intérêt du projet ! Car non seulement il permet d'aborder l'éducation à l'environnement et à la citoyenneté tout en mettant en œuvre d'autres apprentissages (expression orale ou écrite, maths, sciences...), mais de plus, la méthode est très pertinente, comme le souligne Patrick Bousquet, directeur de l'école Louis-Pasteur à Floirac. « ll s'agit d'observer et d'analyser, puis de proposer des remèdes par la déduction. Cela oblige les enfants à se poser de vraies questions : ils sont impliqués et les actions ne sont pas calquées, elles ont du sens. De plus, l'évaluation systématique de chacune d'elles permet de mesurer son impact, ce qui est très valorisant pour les élèves. »

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


JAN 10 Mensuel OJD : 19009 Surface approx. (cm²) : 1750 N° de page : 116-121

10 AVENUE VICTOR HUGO 55800 REVIGNY SUR ORNAIN - 03 29 70 56 33

Page 3/6

LE MAG

> HALTE AU GASPILLAGE! Plusieurs classes ont travaillé sur la consommation et, pour que la démarche parle aux enfants, se sont d'abord intéressées aux fournitures scolaires. « Nous avons mené l'enquête de manière très concrète », explique Julien Desboulet, instituteur d'une CHS à l'école Jean-Rostand de Lormont. « Nous avons observé le contenu des trousses, comptabilisé et classe les différents objets, puis nous nous sommes demande si ces fournitures étaient écologiques. Par exemple : vaut-il mieux acheter une règle en fer ou en plastique ? Nous avons évoqué la provenance, la durée de vie ou la possibilité de recyclage des matériaux. Tout cela grâce à des schémas retraçant le "parcours" de l'objet. Puis nous avons réalisé une exposition pour sensibiliser les familles, où nous préconisions l'achat de certains produits. » Pour prolonger ce travail en sciences, la CHS a ensuite étudié l'ensemble des déchets produits par l'école. « Nous les avons répertoriés et classes : dans quelle poubelle vont-ils et pourquoi? De quoi sont-ils composés ? Est-ce qu'ils se dégradent facilement ? Est-ce qu'ils polluent... ? Cela permettait d'aborder les différents types de ressources de la planète : matières minérales, végétales... puis de comprendre les modes de traitement de ces déchets comme le compostage ou le recyclage. » Ce dernier a été étudié en détail par les CEI de l'école Louis-Pasteur, donnant lieu à des exercices en sciences, mais aussi français, travaux pratiques et mathématiques. « Le papier est un matériau familier aux enfants et son processus de transformation les intéresse. Nous avons d'abord expliqué qu'il est fabriqué à partir des arbres, puis découvert

JUNIORS2 6203252200509/GNK/MSB/3

« le papier est un matériau familier aux enfants et son processus cfe transformation les intéresse. »

La mise en place d'un pédibus a été choisie pour réduire le nombre de voitures amenant les élèves à l'école.

ce qu'il devient après utilisation en visitant un centre de tri. » Cette sortie a été résumée dans un compte rendu rédigé sous forme de dictée à l'adulte, mise en images grâce à des dessins et illustrée par la construction d'une maquette répertoriant les objets recyclables : briques, carton, boîtes d'allumettes... L'ensemble a été affiché dans l'école afin de sensibiliser les autres classes, puis des solutions pour diminuer la consommation, comme l'utilisation des feuilles recto verso, entéte préconisées. Enfin, la classe est passée au diagnostic. « Nous avons pesé régulièrement le contenu des poubelles vertes et réalisé plusieurs exercices. additions, conversion degrammes en kilos, réalisation de tableaux à double entrée ou de graphiques pour observer l'évolution de la consommation... pour, au final, nous féliciter de sa diminution ! » > SE DÉPLACER AUTREMENT Transports et pollution sont aussi des sujets très porteurs, qui ont mobilisé les CM1-CM2 de l'école Rosa-Bonheur, de Bassens. « Nous sommes partis d'un constat simple : une voiture émet des gaz qui sentent mauvais et l'on peut en déduire que c'est néfaste pour l'environnement et la santé», explique Karine Olaya. Cette observation a servi d'introduction pour expliquer ce qu'est le CO2 ou les gaz à effet de serre, et quelles sont les conséquences de leur émission.

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


JAN 10 Mensuel OJD : 19009 Surface approx. (cm²) : 1750 N° de page : 116-121

10 AVENUE VICTOR HUGO 55800 REVIGNY SUR ORNAIN - 03 29 70 56 33

Page 4/6

« // est important de privilégier la réflexion en posant des questions concrètes : si la serre qui englobe la Terre se réchauffe, que risque-t-il d'arriver ? Puis on liste /es effets (la Terre se réchauffe aussi) et on déduit les conséquences '.fonte des glaciers, disparition des animaux de la banquise... Appréhender le processus dans son ensemble est la meilleure des sensibilisations aux questions d'environnement et les enfants étaient très motivés pour trouver des solutions ! » C'est la mise en place d'un pédibus qui a été choisie pour réduire le nombre de voitures amenant les élèves à l'école. « Nous les comptabilisons régulièrement et calculons la diminution en pourcentage. » Les enfants ont réalisé un document avec textes et dessins explicatifs pour sensibiliser toute l'école à l'opération, et ont adressé à la mairie une demande

JUNIORS2 6203252200509/GNK/MSB/3

Les élèves ont travaillé à partir du plan de la ville : chacun devait situer son domicile et tracer le parcours emprunté pour venir à l'école.

de garage à vélos : ils ont ainsi appris à rédiger une lettre et l'ont tapée eux-mêmes à l'ordinateur. Les CEI de l'école Louis-Pasteur ont eux aussi réfléchi aux moyens d'endiguer la pollution en favorisant l'utilisation des transports en commun. Les élèves ont travaillé à partir du plan de la ville : chacun devait situer son domicile et tracer le parcours emprunté pour venir à l'école au moyen de différentes couleurs selon le mode de transport utilisé. Cette synthèse des déplacements a ensuite été comparée au trajet du bus scolaire, faisant apparaître que de nombreux élèves venant en voiture pourraient l'utiliser. Cette étude a été le support de plusieurs travaux : comptabiliser les différents modes de déplacement, établir des comparatifs, ^>

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


JAN 10 Mensuel OJD : 19009 Surface approx. (cm²) : 1750 N° de page : 116-121

10 AVENUE VICTOR HUGO 55800 REVIGNY SUR ORNAIN - 03 29 70 56 33

Page 5/6

LE MAG

^^ mais aussi connaître sa ville et son quartier, apprendre à se repérer sur un plan...

> LA NATURE, UN ÉQUILIBRE À PRÉSERVER La biodiversité est une autre thématique explorée par les CM2 de l'école Rosa-Bonheur. L'explication de ce concept est partie de l'observation concrète et de la réflexion. « Nous nous sommes intéressés aux oiseaux dans la cour et avons identifié leurs besoins : nourriture, abri. Pour favoriser leur venue, nous avons acheté des graines et fabriqué des nichoirs lors de travaux manuels. Puis nous avons approfondi la réflexion et conclu que leur présence dépend du nombre d'arbres qui se trouvent dans l'école, ce qui signifie qu'il existe des liens entre différents éléments de la nature. Les enfants ont ainsi très bien saisi ce qu'est, à petite échelle, un écosystème, c'est-à-dire un équilibre à prendre en compte dans la globalité. » Suivant le principe de l'Agenda 21, suite à ce diagnostic, les enfants ont adressé à la ville une demande pour que de nouveaux arbres soient plantes dans la cour. La venue d'un agent des espaces verts a été l'occasion d'aborder le cycle de vie de l'arbre, mais aussi de découvrir - toujours dans une approche globale - que ses besoins (eau, soleil) varient selon les espèces. En prenant en compte des critères comme le sol ou le climat, les enfants ont été associés au choix des essences, qui s'est porté sur des érables et des tilleuls. Un travail similaire a été mené autour des abeilles. Après avoir identifié leurs besoins, à savoir les plantes mellifères, grâce à une recherche sur internet,

JUNIORS2 6203252200509/GNK/MSB/3

i.^i».

.-«»«.•.•,

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


JAN 10 Mensuel OJD : 19009 Surface approx. (cm²) : 1750 N° de page : 116-121

10 AVENUE VICTOR HUGO 55800 REVIGNY SUR ORNAIN - 03 29 70 56 33

Page 6/6

les enfants ont planté des espèces qui favorisent la pollinisation comme le mélilot blanc. « La découverte du cycle de reproduction de lafleur a été faite d'une manière très vivante, qui favorise bien sûr l'assimilation et la mémorisation. Les enfants ont beaucoup apprécié les travaux de jardinage : ratisser, semer, arroser... Et leurs efforts ont été récompensés car nous avons constaté que la présence des abeilles s'était accrue de manière significative. » * DES ÉCOCITOYENS SOLIDAIRES ET RESPONSABLES Diverse dans ses thématiques, riche dans les possibilités d'apprentissage qu'elle offre, la mise en place d'un Agenda 21 scolaire est aussi l'occasion de réfléchir à la notion de citoyenneté et de solidarité internationale. À l'école Rosa-Bon heur, une classe de Cycle 2 qui avait travaillé sur les disparités entre pays industrialisés et pays en voie de développement a eu une idée généreuse : devant changer son mobilier, elle s'est proposé de l'offrir à une école africaine. Grâce à la ville, elle est entrée en contact avec une école marocaine et, depuis, des liens se sont tissés. Aujourd'hui, toutes les classes correspondent avec cette école par courrier postal ou par e-mail. « Nous comparons nos habitudes, nos modes de vie, et les enfants sont très impliqués », souligne Karine Olaya. « Nous écrivons actuellement le scénario d'une vidéo que nous leur enverrons pour présenter notre commune. Ce projet a donné lieu à des recherches à la médiathèque et nous prévoyons des visites avec un agent du patrimoine pour découvrir la

JUNIORS2 6203252200509/GNK/MSB/3

zone portuaire, les vignes, les châteaux, l'église de Bassens... Pour les élèves, ce sera une belle opportunité de mieux connaître leur région. De plus, comme nous sommes à proximité de laforêt de pins des Landes, nous y ferons une sortie qui nous servira pour la vidéo mais débouchera aussi sur une étude de l'exploitation de la forêt. Ce sera l'occasion de boucler la boucle en évoquant la filière papier, dont les enfants ont déjà entendu parler lors de travaux sur l'écoconsommation et le recyclage, et d'ouvrir une perspective en direction de notre prochain thème : l'écoconstruction. » Car l'intérêt d'un travail sur le développement durable est la dimension globale du projet, dont les enfants perçoivent la cohérence. Toujours menée à l'échelle de l'école, une telle démarche permet de jeter constamment des passerelles entre les actions mises en place. Ainsi, à l'école Jean-Rostand, une classe de CM2 qui avait travaillé sur les déchets de la cantine a suggéré la fabrication de compost, qui est utilisé dans le jardin bio des Cycles 2. « L'élaboration d'un Agenda 27 scolaire est une initiative dont nous nous félicitions au quotidien », conclut Patrick Bousquet. Il permet d'aborder tous les thèmes du développement durable, mais aussi de les mettre en relation : les enfants comprennent le sens de la démarche écocitoyenne dans sa globalité et adoptent d'eux-mêmes de nouveaux comportements. C'est un excellent moyen de les sensibiliser aux dangers qui menacent leur planète et de former de futurs citoyens respectueux de leur environnement. • Annabel Brot

À visiter : www.pedagogiedurable.lacub.fr

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


1/2 SEPT AUTOUR DU MONDE Septembre - octobre 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


2/2

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


DIRECT BORDEAUX 7

26 OCT 09

73 AVENUE THIERS 33100 BORDEAUX - 05 57 54 77 50

Quotidien Province OJD : 28252 Surface approx. (cm²) : 95

Page 1/1

AGENDA 21 LE CONSEIL GENERAL RECOMPENSE LES EFFORTS EN MATIÈRE D'ÉCOCITOYENNETÉ • Le Conseil General de Gironde a décerne plusieurs trophees Agenda 21 a diverses collectivites et etablissements publics. La ville de Pessac s est vu remettre deux trophees pour ses chantiers educatifs ainsi que pour le travail d'éducation au developpement durable mené par l'école Georges Leygues Les chantiers educatifs de Pessac, destines aux jeunes de 14 a 25 ans, visent à favoriser l'inscription

JUNIORS2 9737861200508/GED/ARR/1

de jeunes en difficulté ou pas dans un parcours vers I insertion dans le monde du travail La CUE quant a elle a ete félicitée pour ses efforts en matiere de sensibilisation a l'ecocitoyennete a travers son dispositif Les Juniors du Developpement Durable En 2009 13 DOO élevés d'écoles primaires de l'agglomération sont concernes par cette operation de sensibilisation et d'éducation a l'ecocitoyennete

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


26 OCT 09 Hebdomadaire Paris OJD : 30768 Surface approx. (cm²) : 419 N° de page : 41 17 RUE D'UZES 75108 PARIS CEDEX 2 - 01 40 13 30 30

Page 1/1

ÉDUCATION

Bordeaux sensibilise Jes écoliers aux comportements écocitoyens Depuis 2001, la communauté urbaine soutient des projets pédagogiques développés dans des écoles primaires de 27 communes.

D

eux conditions sont nécessaires pour que la communaute urbaine de Bordeaux (CUE) soutienne des projets pédagogiques ceux-ci doivent traiter de developpement durable et être à l'initiative des enseignants Pour cette année scolaire, 200 ecoles de l'agglomération, soit plus de 10000 élèves de 3 à 11 ans et 500 enseignants et membres de la communaute éducative, ont participe au dispositif Coût de l'opération 500000 euros, finances presque to talement par la CUE et complètes par l'Ademe et Eco-emballages Succès. « En six ans, nous avons touche tous les enfants du primaire de l'agglomération», assure Alain Margnac, inspecteur d'académie charge de la mission education a l'environnement Les elus et l'exe cutif de la CUE, quelle que soit leur couleur politique, ont toujours sou tenu l'initiative baptisée les « Juniors du developpement durable» L'idée a germe en même temps que les premiers travaux du tramway, un imposant chantier lance au début des annees 2000 « Tout a commence de maniere artisanale et informelle», confirme Vincent Feltesse, president de la CUE Le jeune public faisait partie des cibles de communication La CUE finance alors des actions et des sorties de classes Devant le succes de l'opération, d'autres sujets s'imposent en reference aux competences

JUNIORS2 6615761200503/GDF/MJL/3

Stephanie Baltardive (debout) et Alexandra Siarn pilotent les «Juniors du développement durable» a la communaute urbaine de Bordeaux.

de l'EPCI tri des déchets, gestion de l'eau, energies, déplacements, etc Pour chaque thème, de nou velles associations sont sollicitées ou viennent se présenter spontanément « La premiere annee, nous leur attribuons l'animation d'une classe, explique Alexandra Siarn, responsable du departement sen-

sibilisation a l'éducation a l'ecocitoyennete Apres evaluation de leur travail, plusieurs nouvelles classes confiées leur sont confiées » L'inspection d'academie ajoue le jeu par un partenariat informel d abord, puis etabli en 2003 avec l'implication des classes Citadines, une structure intégrée a l'Education nationale

Trois types d'actions durables Les effets sont souvent visibles et durables, mesures par des indicateurs Par exemple, une ecole de Floirac est passée aux repas bio Des élevés d une classe de Pessac ont constitue une trousse ecologique et obtenu la reouverture d une ligne de bus D autres ont impose un garage a velos et un pedibus Trois types d actions sont proposes I initiation au developpement durable, la construction d'un projet pedagogique pendant dix demi-journées, enfin, la creation d un agenda 21, laction la plus engageante pour les enfants, la communaute éducative et les parents H sites pilotes, soit 2800 élevés, sont concernes «C est beaucoup de relationnel La fonction, encore expérimentale, est a la limite du benevolat pour les enseignants, dont il faut saluer l'implication », insiste Alexandra Siarn, responsable du departement sensibilisation a leducation a Iecocitoyenneye

et spécialisée dans l'organisation de visites En2007,lapremiereconvention annuelle fixe le cadre des inter ventions extérieures, les conditions de validation des outils et de la mise en œuvre des actions pédagogiques L'initiative s'intègre dans la circu laire de 2007 sur la généralisation de l'éducation au developpement durable dans les enseignements A la rentree prochaine, une formation sera proposée aux directeurs d'écoles et aux enseignants, « du surmesure dans le cadre de ce projet territorial», souligne Alain Mercier, inspecteur d academie Espace numérique. Depuis 2001, une journee de valorisation expose une grande partie des actions menées pendant l'année Ce moment d'échanges est prolonge par un site internet, ouvert en juin, qui propose reportages, visites de sites, actions de projet et outils de sensibilisation D'ici la fin de l'année, une plateforme collaborative pour les enseï gnants et de nouvelles documenta bons doivent voir le jour En 2010, le site doit évoluer vers un espace numerique de travail ouvert a tous les acteurs interesses par le développe ment durable et la pédagogie Par ailleurs, la CUE réfléchit aussi a un «passeport de\eloppement durable», un livret sur lequel l'enfant notera ses actions scolaires « Car I enjeu, appuie Alexandra Siarn, est de faire en sorte que le lien entre les enseignants, les élevés et cette problématique, perdure et s'amplifie » Claudia Courtois CONTACT • Service ecocitoyennete,

tel 0 5 5 6 9 9 8 9 4 4 email asiarnOcu bordeaux fr www pédagogie durable lacub fr

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


SEPT 09 Mensuel Surface approx. (cm²) : 374

HOTEL DE VILLE 33077 BORDEAUX CEDEX - 05 56 10 20 30

Page 1/1

DÉVELOPPEMENTDURABLE

Les écoles écocitoyennes Pour sensibiliser les jeunes Bordelais au développement durable, la Ville met en place un ensemble de programmes d'apprentissage à l'écocitoyenneté avec l'aide de la Cub.

C

l est avec les jeunes généra» lions qu'il faut construire un nouveau mode de développement. La Ville l'a bien compris, qui mobiliseses services de l'éducation, de la jeunesse et des espaces verts, pour accompagner les écoles dans des actions d'apprentissage à la citoyenneté. À elle, la responsabilité d'irriguer les écoles maternelles et primaires dont elle a la charge par de nouvelles méthodes de fonctionnement en matière de construction de bâtiments, de chauffage, d'utilisation d'espaces verts, etc. Pour ce qui relève des programmes d'apprentissage à l'écocitoyenneté, elle fait appel à la Cub (Communauté urbaine de Bordeaux). L'objectif est, bien sûr, de sensibiliser les enfants auxenjeux du développement durable et de les inviter, avec leur famille, à modifier leur comportement. « En matière d'écoutoyennete, les enfants sont impuissants jàce à des enjeux qui les dépassent. Toute la difjiculte consiste à leur ouvrir les yeux

Mobilisation générale i 52 classes ont participé à des classes vertes à Bordeaux Lac 40 écoles ont reçu 3000 plants de fleurs et légumes préparés par les élèves du lycée horticole de la Ville de Bordeaux Les écoles du Réseau de réussite scolaire de la Bastide ont réalisé une exposition présentée au Jardin botanique 3 500 enfants de 6 écoles et des centres de loisirs ont bénéficié des animations de la Maison du jardinier. 1300 élèves de 21 écoles ont participé au programme d'éducation à l'écocitoyenneté de la Cub. JUNIORS2 4847901200506/GBJ/ARN/2

sans trop les effrayer, ni leur laisser croire qu'ils vont sauner la planète », explique MariePierre Parriaud, directrice de l'école élémentaire Deyries. L'école a essayé de trouver un juste milieu en mettant en place un projet très concret qui lui a valu le label Eco-École. « Tous les matins, racontent Olivier, Lola et Matis, nous venons à pied à l'école sur un circuit où nous retrouvons nos copains. Cela e'mte à nos parents de prendre la voiture. » Deux lignes « Car-à-pattes », ailleurs baptisées « Pédibus », fonctionnent depuis avril avec une quinzaine d'enfants sous la responsabilité de parents d'élèves et une autre au moins devrait ouvrir en cette rentrée. Les écoles Flornoy et Dupaty se sont engagées sur la même voie. Pour faciliter la création de ces ramassages scolaires durables, la Ville travaille sur une convention avec l'association Graine Aquitaine, qui accompagnera gratuitement les établissements publics et privés dans l'organisation des lignes eth mobilisation des communautés éducatives. À Bacalan, l'école élémentaire Charles Martin a choisi, quant à elle, le jardinage pour faire passer un message concret et mobilisateur à ses élèves. « Pendant que six class es parti apaient aux "classes vertes" proposées par la maine à Bordeaux-Lac (cf. notre encadré), deux autres ont cre'e'un jardin potager dans l'e'cole avec le soutien des élèves du lyce'e horticole de la utile de Bordeaux », détaille l'un des enseignants, Sébastien Maynard. Une grande cueillette a été organisée en juin. Les élèves ont expliqué au maire que les pucerons avaient attaque les fèves. Ils ont ainsi pu ainsi toucher du doigt réussite et

échec. PoiirVincentMaunn, le directeur de l'école : « II est indispensable de passer de Pe'motion à la compréhension des choses pour ensuite, promouvoir les gestes quotidiens. »

Un Agenda 21 scolaire L'école réfléchit pour l'année 20092010 à la possibilité de mettre en place un Agenda 21 scolaire dans Ie cadre des Juniors du développement durable, le programme d'éducation à l'écocitoyenneté de la Cub. « Une e'cole sur trois y a participe'en 2008-2009 pour un total de loooo enfants, résume Alexandra Siarri, conseillère municipale déléguée pour le logement, l'énergie et l'écohabitat et responsable du dispositif. Cela va d'une action de sensibilisation à la creation d'un Agenda 21 scolaire en passant par des projets élabores avec le soutien d'associations. Notre but est d'e'ueiller une conscience durable chez les enfants », conclut-elle. •

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


WWW.FAMILI.FR 7 SEPTEMBRE 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 PARIS


LE MONDE – 5 SEPTEMBRE 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


WWW.SCIENCE-ENVIRONNEMENT.INFO 7 SEPTEMBRE 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 PARIS

1/2


2/2

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 PARIS


WWW.LEMONDE.FR 8 SEPTEMBRE 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 PARIS


LE NOUVEL OBSERVATEUR – 3 SEPTEMBRE 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


WWW.NEO-PLANETE.COM 3 SEPTEMBRE 2009

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


FRANCE MATIN – 3 SEPTEMBRE 2009

1/2

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


FRANCE MATIN – 3 SEPTEMBRE 2009 2/2

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


02 SEPT 09 Quotidien Paris OJD : 94926 Surface approx. (cm²) : 33 N° de page : 16

18 RUE BARBES 92128 MONTROUGE CEDEX - 01 74 31 60 60

Page 1/1

DEVELOPPEMENT DURABLE Bordeaux sensibilise les écoliers. La communauté urbaine de Bordeaux réitère pour cette rentrée l'opération «Les juniors du développement durable», qui vise à sensibiliser les élèves des écoles primaires, leurs enseignants et leurs parents, à l'écocitoyenneté, à travers la mise en place de projets pédagogiques et d'actions concrètes. Ce programme concerne plus de 10000 enfants de 3 à ll ans et plus de 300 enseignants. RENS. : www.pédagogie. durable.lacub.fr A. A. ETC.L.

JUNIORS2 4684501200501/GSD/MBM/1

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


01 SEPT 09 biMensuel OJD : 12756 Surface approx. (cm²) : 694

BP 215 38506 VOIRON CEDEX

Page 1/2

Air du temps • Boîte à outils S'il est un sujet de rentrée qui ne fâchera ni les élus, ni les services, c'est bien celui du rôle des collectivités à éduquer et sensibiliser au respect de l'environnement et au développement durable. Les démarches de sensibilisation se multiplient, à la hauteur des enjeux autour de la réduction des gaz à effet de serre, de la préservation des ressources naturelles, de la biodiversité ou encore des déchets. il Angélique Rosm • angeliqueatahias@yahoo fr

Sensibilisation à lenvironnement

oui à l'unanimité !

n semant des petites graines de respect de lenvironne ment tres tôt chez les enfants on peut s attendre a les von ger mer > Pour Jean Dommque Delecourt directeur des parcs et jardins de la ville de Tourcoing cette image témoigne d'une réalité qui a pris racine dans les serres municipales de la ville « C onfron tes a la dégradation des massifs de fleurs et de plantes nous avons eu I idée de faire venir les enfants dans nos serres de pro auction pour les sensibiliser a la valeur du travail des jardiniers I initiative a porte ses fruits Une partie des serres municipales sera donc utilisée comme ms trument de sensibilisation au respect de lenvironnement avec une equipe de qua tre jaramiers dédies a cette mission La vocation pedagogique de ras serres vise le prestigieux label oe < Jardin botanique de France et des pays francophones »

E

matiere d habitat et des transports) qui permettront datteindre cet objectif a condition de susciter ladhesion de la population et I inciter a modifier ses comportements I e levier de ce changement passe nécessairement par une demarche de sensibilisation de nos concitoyens par des initiatives propres et par le biais des associations militantes que nous finan çons > explique Bernard Susini adjoint au maire de Marseille en charge du developpement durable et du plan eli mat qui affirme que < la sensibilisation aux enjeux du developpement durable nestni un faire valoir ni une cerise sur le gateau et que le budget qui lm est conso cre ne diminuera pas »

Ni faire-valoir, ni cerise sur le gâteau Signataire du Pacte ecologique de la fondation Nicolas Hulot Marseille a lance son Plan climat municipal en cohérence avec le Plan climat national et le Protocole de Kyoto La collecta ite a la responsabilite de mettre en place les strucLures et les outils (notamment en

Bordeaux : les Juniors font du développement durable Question argent 500 000 euros par an sont consacres par la CD de Bordeaux dans une demarche exemplaire « Les Juniors du developpement durable » Des actions de sensibilisation aux enjeux du developpement durable sont mises en place et financées par la CUE

et concernent dix mille élevés des ecoles primaires et élémentaires et des etablissements accueillant des enfants handicapes Son originalité repose sur ladhesion auprès de la communaute éducative et sa capacite a fédérer un reseau de par tenaires actifs et tres impliques et notamment des associations special! sees qui interviennent en qualite de prestataires sur des actions pedago giques spécifiques menées tout au long de lannee il s agit soit des actions ponctuelles ciblées et de courte duree sous forme de visites de sites et de par cours decouvertes soit des projets pédagogiques avec un accompagne ment sur plusieurs mois soit des Agendas 21 scolaires pour déployer des plans d actions a lechelle de lecole tout entière < Avec œ dispositif la collectivite donne aux enseignants et aux élevés les moyens de faire etdagir a leur niveau avec des outils et dei, methodes de travail concrets » explique Alexandra Siarri responsable du service ecocitoyennete Nouveaute de cette rentree 2009 sept modules de formation ont ete mis en place par la CUE auprès des enseignants pour acquerir une nouvelle expertise sur les questions liées a lecoconsommation lecomobilite lecoconstruction «De par ses competences qui touchent le quotidien proche des gens une collectivité ter ntoriale est finalement un des relais les plus légitimes et efficaces di st nsib lisation au respect de lenvironnement et aux enjeux du developpement durable » •

RE DU CADRE TERRITORIAL N° 385 i>

JUNIORS2 0601801200509/GTG/MYE/3

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


01 SEPT 09 biMensuel OJD : 12756 Surface approx. (cm²) : 694

BP 215 38506 VOIRON CEDEX

Page 2/2

Tourcoing : un jardin botanique... très pédagogique

Jean-Dominique Delecourt 03 59 63 44 42 jddelecourt@ville-tourcoing.fr.

La ville de Tourcoing a investi plus de 3,8 millions dans la reconstruction et la modernisation de son jardin botanique pédagogique. Ce jardin extraordinaire abrite plus de deux mille variétés de plantes. Il est composé de i 200 mètres carrés de serres chaudes et froides, sans oublier i ooo mètres carrés extérieurs avec des bandes pédagogiques pour les écoles et quatre carrés d'expérimentation des gazons, quatre présentant les plantes annuelles plantées en ville et trois carrés jardins, à thèmes. « Notre objectif est au moins de multipliei par trois le nombre des visiteurs (12 ooo pour les anciennes

serres) en proposant davantage de visites et d'ateliers spécifiques pour les adultes : semis, greffage, bouturage... mais aussi végétalisation de toitures ou de murs... qui rappellent la démarche de Haute qualitê environnementale adoptée pour rêaliser cet équipement que nous ne manquons pas d'expliquer au public » précise Jean-Dominique Delecourt, directeur des parcs et jardins de Tourcoing. La creation de ce nouvel équipement en plein cœur urbain est un coup d'accélérateur à un projet d'éducation a lenvironnement phu ambitieux

Marseille déploie ses « Patrouilles Bleues » pour sensibiliser les plaisanciers Les « Patrouilles Bleues », dispositif mis en place par la ville de Marseille et des acteurs locaux, sillonnent le littoral marseillais et vont à la rencontre des plaisanciers pour les sensibiliser à la protection du littoral marin : déchets, hydrocarbures, peintures, points de collecte dans les ports, respect de la réglementation... Quèlques vingt écoambassadeurs se sont relayés tout l'été sept jours sur sept et sept heures par jour et joueront encore les prolongations les week-ends de septembre. Les patrouilleurs donnent également des conseils sur les comportements éco-citoyens : améliorer ses techniques d'ancrage, économiser l'eau, mieux traiter ses eaux usées... En 2008,3 231 bateaux ont été visités et 10 100 personnes informées.

« Objectif Découverte » par le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes 740 élèves de 41 classes du territoire ont bénéficié pour l'année scolaire 2008-2009, du dispositif « Objectif découverte », programme d'éducation à l'environnement élaboré par le Parc naturel Véronique Izard régional des Pyrénées catalanes présidé par 04 68 04 97 60 Christian Bourquin. Ce programme est financé par veromque.izardOparcpyrenees-catalanes fr le département et la région. « Biodiversité, énergies renouvelables, contes et légendes... Autour de thématique:; centrales de développement durable et patrimonial, le parc propose un catalogue d'animations qu'il finance à 75 %, destinées à offrir aux établissements scolaires des activités assurées par un animateur qualifié, répondant à la fois aux préoccupations environnementales et aux contenus des programmes scolaires », explique Véronique Izard, chargée de mission Éveil au territoire. Associant pédagogie de terrain et savoirs théoriques des élèves, les actions proposées ont pour objectif de faciliter la compréhension d'un espace, de développer l'esprit critique et d'éveiller la conscience citoyenne des plus jeunes ».

Alexandra Siarri, responsable du service écocitoyenneté de la CUB

05 56 99 89 44 asiarri@cu-bordeaux.fr

Un site dédié à la pédagogie durable La communauté urbaine de Bordeaux (CUB) vient de lancer un nouveau site internet qui détaille l'ensemble du dispositif « Agir pour le développement durable ». 23 reportages en images, 50 visites de sites, 37 outils de sensibilisation, 70 actions de projets, 850 documents mais aussi une banque de données documentaire utile, à destination des internautes mais surtout de la communauté éducative pour la mise en place d'actions au sein des écoles. D'ici la fin de l'année, le site va s'étoffer et s'enrichir d'une plateforme collaborative pour les enseignants et d'un espace numérique de travail pour tous les acteurs concernés par le sujet « pédagogie et développement durable ». www.pedagogiedurable lacub.fr

CC;

) L'objectif dunite est défavoriser un partage d'expériences et de permettre a chaque enseignant de s'approprier un projet, de l'adapter à Aon contexte et à ASA particularités propres et la plupart du temps avec deA moyens simples etAanA nécessairement faire appela la collectivité pour leA financements » tttt

> En proposant des clés de lecture et des pistes de réflexion aux élèves, le parc développe une démarche d'éducation et de sensibilisation à l'environnement basée sur un principe simple découvrir, comprendre et armer pour mieux respecter tttt JUNIORS2 0601801200509/GTG/MYE/3

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


Bordeaux, premier de la classe durable Trier, se déplacer propre, manger bio… ça s’apprend le plus tôt possible. Depuis dix ans, les écoles primaires de la Communauté urbaine de Bordeaux sont élevées au vert. Le 31/08/2009, par DAVID SOLON

Août 2009. Il y a du mouvement derrière les murs de l’école primaire de Lormont, dans la périphérie de Bordeaux (Gironde). Un parent d’élève, les pieds dans la terre, humidifie les plantations bio couvées par les enfants au cours de l’année scolaire. Pendant tout l’été, quelques papas et mamans se sont ainsi relayés, histoire de donner au projet pédagogique une continuité dans le temps. « Cela fait partie de l’Agenda 21 signé dans l’école, explique Emilie Cartron, la directrice. De l’équipe pédagogique aux enfants en passant par les parents, tout le monde est impliqué. » Alexandra Siarri savoure. La responsable communication du service éco-citoyenneté de la Cub, est une infatigable batailleuse. A ses yeux, le développement durable doit germer chez les plus jeunes. « C’est simple, il faut générer de l’enthousiasme qui va se diffuser par capillarité. Sensibilisés, les enfants finissent par peser sur les comportements de leurs parents. » Dix ans d’âge Les actions menées par la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) ont près de dix ans d’âge. Et les chiffres sont impressionnants. Dix mille écoliers sont engagés chaque année dans l’opération d’écocitoyenneté baptisée Juniors du développement durable. Au menu : biodiversité, transports, écoconsommation… à travers des actions de sensibilisation et des Agendas 21 qui permettent de passer les établissements au crible d’une flopée d’indicateurs verts. A chaque fois, une association est invitée comme référente pour le projet pédagogique. Le coût d’un rond-point L’aventure, initiée en 2001 par quelques élus, doit sa longévité à l’arrivée progressive de plusieurs partenaires : l’Inspection académique de la Gironde, le corps enseignant, mais aussi


le personnel administratif des établissements et les municipalités. Pour Vincent Feltesse, président (PS) de la CUB, elle est devenue avec le temps « ce qui se fait de plus en pointe au sein de la CUB ». « J’ai bon espoir que ces graines semées chez les jeunes générations fleuriront de façon solide avec le temps. » Pas question de brider le mouvement qui, fort d’un budget de plus de 500 000 euros – « le coût d’un rond-point » - devrait encore se développer. Reste une inconnue. Comment assurer la formation des enseignants et y consacrer le temps nécessaire au sein de programmes éducatifs déjà bien chargés. A la CUB, on promet que des modules de formation et de sensibilisation seront proposés, dès la rentrée, aux enseignants et aux personnels des collectivités. A l’Inspection d’académie, on concède toutefois que « les choses avancent en “ work in progress ” ». Au vu du succès de cette initiative unique en France et de la popularité exponentielle des thématiques de développement durable, l’Education nationale devrait se mettre rapidement au diapason. — Photo : Laurent Wangermez


WWW.NOSBAMBINS.COM 25 août 09

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


http://www.ddmagazine.com/200907231350/Actualites-du-developpement-durable/ABordeaux-les-jeunes-pour-le-developpement-durable.html


26 JUIN 09 Hebdomadaire Province Surface approx. (cm²) : 28 16 RUE CROIX DE SEGUEY 33000 BORDEAUX - 05 56 44 72 24

Page 1/1

• Des juniors et du développement durable. Du 15 au 19 juin, trois mille cinq cents écoliers ont présente au parc de Fongravey à Blanquefort les résultats de leure actions en faveur du développement durable. L'opération, Les Juniors du Développement Durable a été initiée il y a neuf ans par la Communauté urbaine de Bordeaux Elle a permis cette année à deux cents écoles de l'agglomération de s'engager dans un projet d'éducation éco-citoyenne Le travail des élèves pendant l'année scolaire a été présente pendant ces quèlques jours à travers des stands d'information ludique, des spectacles, des activités et des jeux sur le développement. « Ce/a vise a installer de façon durable chez les enfants des comportements respectueux de soi, des autres et de l'environnement », a précisé André Mercier, inspecteur d'Académie de la Gironde, partenaire de l'événement.

JUNIORS2 1956450200509/GTA/MSP/1

Eléments de recherche : LES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : action pédagogique organisée par la CUB ou Communauté Urbaine de Bordeaux, toutes citations


WWW.BORDEAUXACTU.COM 19 juin 09

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


WWW.MNEBORDEAUXAQUITAINE.COM 19 juin 09

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


WWW.SUDOUEST.COM 19 juin 09

Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


Agence PROFILE PR – 72 rue de Longchamp 75116 Paris– 01.56.26.72.00


Revue de presse des Juniors du Développement Durable