Issuu on Google+

Idées de séances

Lecture

Idée de séance n°1 : travail d’observation Travail d'observation et de prise de conscience par la biais de l'album photo qui a servi pendant les séances de remue-méninges "Hungry planet – What the world eats" Peter MENZEL, Faith d'ALUISIO – Material World Books, Ten Speed Press 2005

(tiré de « de la nourriture pour tous » peuples Solidaires)

Lecture : Actuellement, la quantité de nourriture produite sur la terre pourrait nourrir tous les habitants de la planète. Pourtant, plus de 800 millions de personnes ne mangent pas à leur faim. Pourquoi ? (cf. enfants présentés au chapitre B2) Le papa de Marie travaillait dans une usine textile du nord de la France. Il y a cinq ans, l’usine a fermé pour aller s’installer en tunisie. Alors, le père de marie s’est retrouvé au chômage. A 45 ans, pas facile de retrouver un emploi. Aujourd’hui, la famille vit avec un revenu minimum versé par l’Etat (RMI). C’est à peine suffisant pour payer le loyer de l’appartement, l’eau l’électricité et le chauffage. Pour la nourriture, la famille est très souvent obligée de ‘approvisionner aux « restos du cœur ». En France, plus de 2 millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire. Question : Pourquoi cette famille na pas assez d’argent pour se nourrir ? ……………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………… Lecture : Sonam, le petit népalais a six frères et sœurs. Son père est paysan. Sonam habite sur le flanc des montagnes de l’Himalaya. Pour cultiver, il a fallu aménager des terrasses. Sur celles du haut, la famille de Sonam cultive du maïs et réserve celles du bas à la culture du riz. L’année dernière la récolte a été très mauvaise et la famille a dû revendre le buffle pour acheter de quoi manger. Sans buffle, les travaux sont devenus plus pénibles, et si cette année la récolte est encore mauvaise, la famille n’aura rien à vendre. Dans le monde, près d’un milliard de paysans pauvres cultivent la terre dans des conditions difficiles. Questions : Que cultive la famille de Sonam ? Que se passera-t-il si cette année la famille n’a rien à vendre ? …………………………………………………………………………………………….…………………… ….……………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………… …………

Lecture : Dans le sud du Soudan, il y a la guerre depuis de nombreuses années. Cette guerre oppose les Soudanais entre eux. Le village de Simon a été rasé et brûlé. Dans la panique, la famille a été dispersée et Simon se retrouve dans un camp de réfugiés avec sa mère et deux de ses frères. Ils sont


sans nouvelles du père et des autres frères et sœurs. Dans le camp, la nourriture vient de l’aide alimentaire internationale, distribuée par les associations humanitaires. Combien de temps va durer cette situation ? Simon n’en sait rien. Dans le monde, il y a plus de 24 millions de personnes réfugiées ou déplacées qui vivent dans des camps.

Questions : Choisis la bonne définition de l’aide alimentaire internationale : • des pays qui ont trop de nourriture en envoient à ceux qui n’en ont pas assez • des pays qui ont peu de nourriture en envoient à ceux qui en ont beaucoup Simon doit avoir recours à l’aide alimentaire pour manger. Que se passe-t-il dans son pays ? ……………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………

Lecture : Paolino est fils de mineur : son père travaillait dans une mine en Bolivie. Lorsque la mine d’étain a fermé, le père de Paolino s’est retrouvé sans travail et toute la famille est partie à La Paz, la capitale, avec l’espoir d’y vivre mieux. Mais là non plus, il n’y a pas d’emploi pour tout le monde ; pour survivre, Paolino a dû trouver un « petit boulot » : il est cireur de chaussures comme de nombreux enfants de La Paz. Dans le monde, il y a environ 150 millions d’enfants que la faim oblige à travailler. Questions : La famille est partie vivre à La Paz, parce que : -elle aura une belle maison -le père de Paolino pensait y trouver du travail -la famille espérait y vivre mieux Que font les enfants de La Paz pour pouvoir manger ? ……………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………


Idées de séance lecture