Issuu on Google+

Idées de séances

Réduction des déchets

Idée de séance n°1 : Stop au chariot gâchis (une animation CLCV www.clcv.org )

Cette animation montre que le consommateur a la possibilité d’acheter des produits moins emballés (intérêt financier, intérêt environnement et confort de vie). Objectifs : Sensibiliser le consommateur sur ses actes d’achat Amener le consommateur à la réflexion (libre choix d’acheter ou non, de choisir ses produits) Amener le consommateur à devenir « consom’acteur », acteur de sa consommation Principe : Comparer différents produits (prix achat, poids déchets emballage, prix à quantité égale …) et découverte des alternatives. Finalité : Mise en évidence de 2 grands types de produits : • préventif : générant moins de déchets d’emballages (recharges, concentrés, grands conditionnements, moins emballés, vrac, durable, …) • non-préventif : générant beaucoup de déchets d’emballages (lingettes, dosettes, portions, pré-emballés, …)

Pour aller plus loin Une exposition mettant en regard les 2 grands types de produits peut être envisagée dans le hall de l’école pour sensibiliser les autres acteurs de l’école ainsi que les parents (exposition déjà réalisée par le CREAQ si besoin de compléments).

"Dégoutés des goûters" (une animation REN www.ecole-et-nature.org . ) : Acte quotidien des enfants, le goûter et l’analyse des déchets qu’il engendre permettent de se rendre compte des liens entre consommation et production de déchets. Objectif : Prendre conscience de la possibilité de réduire la quantité de nos déchets à travers nos choix de consommation Principe : • Présenter les restes d’un goûter pour 4 personnes version « gaspillage » (assiettes, gobelets, couverts jetables, friandises, gâteaux sous emballages individuels non recyclables, mini-briques de boissons, …) • Laisser le groupe découvrir et dénombrer les objets jetés • Ensemble, tirer des conclusions du point de vue des déchets • Par groupe, réfléchir à la composition d’un goûter produisant moins de déchets • Comparer les différentes propositions et en débattre . Variante plus ludique : Organiser 2 goûters : un goûter pour un groupe d’enfant en faisant en sorte qu’il reste beaucoup de déchets, un autre pour un autre groupe, avec peu de déchets.


Idée de séance n°2 : inspecteur gadget (une animation REN www.ecole-et-nature.org . )

Cette animation s’appuie sur l’univers des gadgets. Elle amène à s’interroger sur les objets que l’on utilise et leur impact sur la planète. Objectifs : • Réaliser l’inventaire des objets « gadgets » utilisés quotidiennement • Décrire l’impact de leur utilisation sur l’environnement • Trouver des alternatives plus écologiques Principe : Préalable • Inviter les enfants à réfléchir sur la définition du mot « gadget ». • Dire à chacun de ramener de chez lui quelques objets qui lui semblent être des gadgets. Exposition des gadgets • Afin d’assurer la plus grande diversité possible, l’éducateur sélectionne les gadgets qui figureront dans cette exposition (si possible au moins un par enfant) • Les jeunes se regroupent par 3 autour de leurs gadgets sélectionnés pour l’expo. • Ils conçoivent en commun la fiche d’identité de chaque gadget avec : 1. Nom (nom inventé rigolo, imagé ou ridicule) 2. Je sers à : 3. Par conséquent, je suis : (très utile, utile, peu utile, inutile) • L’exposition est présentée sur des tables, chaque gadget est accompagné de sa fiche d’identité. • Les gadgets, après avoir été présentés par leurs propriétaires, sont analysés : 1. Intérêt 2. Nature des matériaux 3. Lieu de fabrication 4. Utilisation ou non de piles • le groupe procède ensuite aux élections : le gadget le plus inutile, le plus original, le plus ridicule, le plus écologique, le moins écologique, le gadget « coup de cœur », … Synthèse Ce travail débouche sur une identification des différents facteurs néfastes pour l’environnement. Pour aller plus loin : Les enfants peuvent, par deux ou trois, inventer un objet ou un gadget qui préserve l’environnement. Ex : un baladeur fonctionnant à l’énergie solaire que l’on peut porter en casquette.

Idée de séance n°3 : tu consommeras et jetteras (tiré du dossier « Ecoconsommation du CRIE CPECN Région Wallonne)

« Compare différents types d’emballages pour un même produit : la viande achetée chez le boucher et celle déjà emballée dans u supermarché, les œufs, les frits, les légumes, …. Recherche l’emballage idéal le moins dommageable pour l’environnement et celui qui est le plus nocif. » « Dans la vie de tous les jours, tu utilises sûrement des objets qui vont directement être jetés après usage : les mouchoirs en papier, le sac plastique, … Pour chaque objet, il existe une alternative, laquelle ? »


Idée de séance n°4 : moins de déchets à l’école ?

(séance CREAQ)

Objectif : • Aider les enfants à visualiser les quantités de déchets et le type de déchets qu'ils produisent. • Trouver ensemble des alternatives. Principe : • Garder les déchets générés par les activités d’apprentissage et les collations durant une semaine. • Examiner ces déchets et demander au enfants d’établir différents classement (par matière, par activité, …). • Demander aux enfants de comparer les 2 déchets suivants : un trognon de pomme et une mini-gourde de compote vide. • Pour mieux se rendre compte de ses comportements, la question suivante peut être posée aux enfants «Entre le moment où vous ouvrez une mini-brique ou une mini-gourde de compote et le moment où vous jetez l’emballage à la poubelle combien de temps s’écoule-t-il ? ». • Comparer ensuite ce temps avec celui mis par la terre pour fabriquer de la bauxite, du pétrole, le temps mis pour transformer ces matières 1ères en matériaux, pour fabriquer l’emballage, … • Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Demander aux enfants ce qu’ils pensent de cette affirmation. • Demander aux enfants de classer les déchets en 2 grands groupes : les déchets que l’on ne peut éviter, et ceux que l’on peut éviter.

Idée de séance n°5 : Quelle eau choisi-tu de boire ? Pourquoi ? (tiré du cahier ARIENA)

Pour éviter la production de déchets de bouteilles en plastique, buvons l'eau du robinet. Elle est régulièrement testée, c'est même "l'aliment" le plus testé en France. Sa qualité est d'ailleurs affichée dans votre mairie. Les exigences de qualité sont les mêmes dans les deux cas. Concernant l'eau du robinet, si vous êtes gêné par l'odeur de chlore, laissez-la reposer quelques minutes dans une carafe avant de la boire.

« Petit ou grand emballage ? » Faites ouvrir plusieurs petits emballages de chips aux enfants, mettre ces patrons à plat et comparer avec un grand emballage la quantité de matière utilisée dans les deux cas. On prendra soin de comparer des emballages de contenance totale équivalente. (autres exemples : emballages de fromages, de biscuits, …)


Demander aux enfants de découvrir les réflexes suivants : • • • •

• •

Je fais l'impasse sur les produits à faible durée de vie ou à usage unique (lingettes, essuietout, vaisselle jetable, rasoirs jetables, appareils photos jetables, ...) Je privilégie les produits à usage permanent, rechargeables ou réparables (piles rechargeables, ampoules basse consommation qui durent plus longtemps, torchons en tissu, ...) Je réfléchis en termes de rapport "durée/prix" (les produits de qualité, s'ils coûtent plus cher à l'achat, sont au final plus économiques puisqu'on les utilise plus longtemps) Pour le transport des marchandises, j'opte aussi pour le durable (le règne du jetable, du vite consommé a un emblème : le sac plastique jetable. Il reste en moyenne 20 minutes entre nos mains, mais met environ 400 ans à disparaître s'il est jeté dans la nature et dégagera de nombreux composants toxiques lors de son incinération. Je refuse donc les sacs plastique jetables que l'on me propose et je me munis de cabas réutilisables, de caddy, de paniers, de sacs pliables à conserver dans un sac à main ou dans une poche, ... Si j'achète mes fruits et légumes au supermarché, lors d'achat en petite quantité, je colle l'étiquette directement dessus, ...). J'opte pour les produits les moins emballés (je fais l'impasse sur les produits en emballages individuels – biscuits, mini-briques, ...- ou en "uni-doses". J'achète les fruits et légumes en vrac, le fromage et la charcuterie à la coupe. Je choisis les grands conditionnements (j'achète les denrées non périssables – riz, café, pâtes, sucre, ...- en grand conditionnement ou en vrac, que je transvase au fur et à mesure dans de plus petits récipients. En rapport quantité/prix, je suis souvent gagnant. Pour m'en persuader, je vérifie le prix par kilo ou par litre du produit.) J'adopte les éco-conditionnements (les éco-recharges de savon liquide, d'adoucissant ou de lessive, ...)

Vers un développement durable … Essayer d'imaginer des solutions qui protège à la fois la Terre et à la fois les hommes vivants sur cette planète (principe du Développement Durable). (fabriquer des emballages ayant moins d'impact sur l'environnement, créer de nouveaux métiers : des réparateurs d'objets, recycleurs, ...).


idée de séance réduction des dechets