Page 1

boîte à outils pédagogiques > écoconstruction

En savoir plus L’eau c’est la vie « Eau … tu n’es pas nécessaire à la vie : tu es la vie » Antoine de Saint-Exupéry, Ecrivain, aviateur (1900-1944)

Indispensable à la vie et aux activités humaines, l’eau est notre bien le plus précieux. À l’origine de la vie sur la Terre, l’eau encore appelée source de vie devient de plus en plus précieuse et mérite bien actuellement son surnom d’« or bleu ». L’eau dans l’univers L’eau peut se former spontanément à partir de deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène, mais seulement sous certaines conditions : • des quantités suffisantes d’oxygène et d’hydrogène • une température pas trop élevée (pas plus de 2 000 à 3 000 °C) ; • un rayonnement ultraviolet pas trop important. Or, ces conditions sont difficiles à réunir. En particulier, l’univers comporte 90 % d’hydrogène contre «seulement» 0,1 % d’oxygène. En l’état actuel de nos connaissances, la Terre est la seule planète du système solaire comprenant de l’eau liquide. Nous vivons donc bien sur la planète de l’eau... qui est aussi la planète de la vie. De l’univers au monde de l’eau Pour la quasi-totalité de la communauté scientifique, l’univers est né il y a quelque 15 milliards d’années, d’une extraordinaire explosion. Après ce Big Bang, un formidable chaos provoque nuages de gaz et de poussières. Et, à partir de l’un deux, la Terre se forme... Cette «apparition» date de 4,6 milliards d’années... C’est alors une grosse boule chaude d’aspect lunaire... Une météorite frappe ensuite de plein fouet la planète et crée en sa surface l’océan primitif. Cette première forme d’eau donne naissance, il y a 3,5 milliards d’années, aux premières formes de vie. Un scénario qui confère donc déjà à la Terre un caractère unique dans le système solaire. L’eau enfouie à l’intérieur du globe jaillit des volcans sous forme de vapeur. Puis la Terre se refroidit. La vapeur, en se condensant, provoque des pluies

10

CUB

diluviennes qui ruissellent - se chargeant au passage de sels minéraux. Cette eau salée forme des océans. Pendant ce temps-là, au sein de l’atmosphère, les pluies et la vapeur constituent la première réserve d’eau douce. Celle-là même que nous puisons encore aujourd’hui... La vie dans l’eau Dans l’eau des océans, des petits éléments se sont rapprochés pour former les premières cellules. A partir de ces cellules, se sont développées les bactéries. Certaines bactéries se sont rassemblées en colonies pour former les éponges. Des algues bleues ont vu le jour. Elles ont fabriqué de l’oxygène. Nous leur devons l’air que nous respirons aujourd’hui. De nouveaux êtres sont apparus comme les coraux, les méduses, les vers, les poissons et les étoiles de mer. Puis sont venus les oursins et les poissons. Au début, les poissons n’avaient pas de mâchoires. Petit à petit, ils ont développé des mâchoires, des branchies et des nageoires. La sortie des eaux Certains poissons ont développé des sacs d’air appelés poumons qui leur permettaient de respirer hors de l’eau. En utilisant leurs nageoires de devant, ils ont rampé hors de l’eau pour vivre sur terre. Ce sont les amphibiens qui peuvent vivre dans l’eau et hors de l’eau. Nos crocodiles actuels leur ressemblent. Nos grenouilles, crapauds et tritons en sont les lointains descendants. L’eau sur la planète La quantité d’eau présente sur Terre est considérable et notre planète est la mieux lotie du système solaire. L’eau recouvre 72 % des 509 millions de km2 de la surface du globe. On estime son volume à environ 1400 000 000 km3 soit 1 400 000 000 000. Ce qui représente un cube de plus de 1000 km de côté. Ce volume d’eau est stable.L’eau joue un rôle majeur dans les différents climats de la planète.


boîte à outils pédagogiques > écoconstruction

L’eau chez les êtres vivants 400 millions d’années ont passé depuis la colonisation de la terre ferme par nos très lointains ancêtres et nous dépendons toujours de l’eau ! L’eau est à l’origine de la vie sur Terre... elle est indispensable à la survie des êtres vivants. Elle a, entre autre, depuis longtemps, façonné notre environnement et directement influencé le mode de vie des hommes. L’eau représente 55 à 75 % du poids du corps. Il suffit d’un manque de 1 à 2 % d’eau pour que se déclenche la soif. Lorsque ce manque en eau atteint 15 %, l’homme est en danger de mort. Au sein de notre organisme, la molécule transporte des ions et des protéines, ou intervient dans des réactions chimiques qui permettent à la cellule de fabriquer son énergie. Nos yeux sont entretenus par les larmes, les spermatozoïdes nagent jusqu’à l’ovule, … Avant sa naissance, l’embryon humain passe par une phase « aquatique » en baignant dans le liquide amniotique. A 3 jours, il est constitué de 97 % d’eau. L’eau joue un rôle primordial dans la régulation de la température interne de l’homme. L’ensemble des transformations chimiques réalisées dans le corps humain produit de la chaleur. Comme dans un moteur de voiture, notre organisme utilise une des propriétés de l’eau : sa capacité à absorber une grande quantité de chaleur. Le sang, chargé en eau, transport à la surface du corps l’excédent de calories, libéré à l’extérieur grâce à la transpiration. Sans ce mécanisme, un homme au repos augmenterait sa température de 2°C par heure !

ou pire, dans le cerveau, plongeant son propriétaire dans le coma. [Boire 2 litres par jour représente près de 50 000 litres pour une personne au cours de sa vie]. Chez l’homme, la matière vivante est produite, par chimiosynthèse, grâce à une énergie d’origine chimique puisée dans la nourriture. Les végétaux, eux, utilisent l’énergie lumineuse : c’est la photosynthèse, processus dans lequel l’eau apparaît comme une véritable matière première. Les pigments végétaux captent le rayonnement solaire. Le plus fréquent, qui donne leur couleur verte aux plantes, est appelé « chlorophylle ». Cette énergie solaire permet la dissociation des atomes composant les molécules d’eau et de gaz carbonique afin de fabriquer de nouvelles molécules, dont le dioxygène et certains sucres. Ces derniers serviront à la fabrication de la matière végétale. L’oxygène de l’eau recyclé par les végétaux terrestres et marins permet la respiration de tous les organismes vivants. L’eau représente 65 % du poids d’un adulte (soit 50 litres pour un homme de 70 kg), 80 % du poids d’un poisson, 95 % de celui d’une laitue, 60 % de celui de la viande, 75 % de celui d’un œuf, 97 % de celui d’une méduse. La survie de 50% des espèces d’oiseaux qui vivent ou traversent le territoire métropolitain dépend du maintien des zones humides continentales. 30% des espèces végétales menacées en France sont associées à ces milieux.

L’eau permet l’élimination des déchets par l’urine et la sueur. Chaque jour, un flux constant de 1800 litres de sang (contenant 80 % d’eau) est filtré par les reins : on mesure ainsi toute l’importance de boire de l’eau régulièrement. Tiraillés par la soif dès que la quantité d’eau diminue dans l’organisme, nous buvons. Plus de 35 000 litres au cours d’une vie… que nous passerons 106 jours complets à éliminer (à titre de comparaison, aller à l’école jusqu’à 16 ans ne prend que 450 jours de 24h). Il faut donc avoir les reins solides. Chaque jour, ces derniers filtrent 12 fois l’eau libre de l’organisme (celle qui ne fait pas partie des cellules). Une grosse panne des reins et l’eau s’accumule sous forme d’œdème dans un membre,

CUB 11

l'eau c'est la vie  

« Eau … tu n’es pas nécessaire à la vie : tu es la vie » 10 CUB boîte à outils pédagogiques > écoconstruction Antoine de Saint-Exupéry, E...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you