Issuu on Google+

En savoir +

L’écoconsommation

La fabrication de n’importe quel produit a des répercutions économiques, sociales et environnementales. Concernant ce dernier facteur, si tous les habitants du monde vivaient comme nous vivons, nous Français, il faudrait l'équivalent de 3 planètes pour maintenir notre train de vie actuel... Il est évident que notre société de consommation nous pousse à acheter de nombreux produits qui ne sont pas toujours de première nécessité. La notion de minimum vital est en pleine évolution dans les pays développés. Il y a 150 ans, un ouvrier était considéré comme "aisé" s'il consommait du pain en suffisance. Le minimum vital était pour la population ouvrière le revenu qui permettait d'acheter 1,5 kg de blé (ou l'équivalent) par jour et par personne vivant au foyer. Les dépenses de logement ou d'habillement étaient négligeables (on n'achetait des vêtements qu'exceptionnellement au hasard des bonnes années). Dès 1830, les sociologues introduisent dans la notion de minimum vital celle de minimum physiologique. Ce concept tient alors compte de différents besoins autres que ceux liés à la consommation de pain (alimentation équilibrée notamment). Ensuite, ils font de plus en plus intervenir des dépenses secondaires d'éclairage, de chauffage et d'habillement. Après 1920, on parlera de vacances. Il est facile de constater que l'ensemble des besoins minimaux des gens dans nos pays occidentaux devient de plus en plus large comprenant des dépenses en tous genres. Peut-on imaginer un seul instant un ménage sans télévision ou réfrigérateur ? Il en existe bien sûr, mais ils sont minoritaires. D'une manière générale, tout le monde consomme pour s'assurer au moins un minimum de confort. C'est ce que l'on peut appeler la "société de consommation". Les besoins essentiels : D’après l’ONU, doivent être considérés comme des droits fondamentaux : Pour faire comprendre aux enfants ce phénomène et ses enjeux, il est utile de leur demander de noter quelles sont, à leurs avis, les choses essentielles dont ils ont besoin pour vivre. On remarquera déjà des différences d'un enfant à l'autre. Ensuite, quelles sont les choses qu'ils estiment nécessaires pour bien vivre ? Dans ce cas, les avis vont en général fortement varier.

• la sécurité et l'autonomie alimentaire • le droit à l'emploi et au revenu dans des conditions décentes • les droits politiques et syndicaux • l'égalité entre les hommes et les femmes • les droits à la protection sociale • le droit à l'éducation et la culture • le droit à un environnement sain et à l'accès aux biens publics mondiaux comme l'eau, l'air et les connaissances scientifiques.

Considérer ces besoins fondamentaux comme des droits signifie qu'ils résultent d'une construction sociale. Ces besoins et droits définissent des objectifs à atteindre pour l'humanité. (Source : "Quel développement pour une économie solidaire et économe ?" Article ATTAC publié le 15/04/2004)


Quelques définitions …

La pauvreté Sont pauvres, les personnes dont les ressources (matérielles, culturelles ou sociales) sont si faibles qu'elles sont exclues des modes de vie minimaux acceptables dans l'état membres où elles vivent. (source : Conseil de l'Europe 1984)

Croissance matérielle Augmentation continue des biens produits par prélèvement et dégradation des ressources bios sphériques.

Producteur Personne qui fabrique, ne crée quelque chose par son travail. Ex : un producteur de bananes cultive et récolte des bananes.

Impact Effet, conséquence ; Ex : les transports par avion ont un impact sur l’environnement.

Bilan écologique, écobilan ou analyse du cycle de vie Afin d’évaluer l’impact d’un produit sur l’environnement, nous devons prendre en compte son cycle de vie « du berceau à la tombe », ce qui signifie en partant de la matière première puis de l’utilisation d’engrais et d’énergie, du processus de fabrication, d’emballage, du transport, et enfin jusqu’à l’utilisation du produit et à sa destruction. Cela s’appelle le bilan écologique (écobilan ou analyse du cycle de vie), c’est à dire que nous analysons l’impact sur l’environnement à chaque étape, de la fabrication à la destruction.

Un peu de lecture à télécharger • • • • • • • • • •

www.ecoconso.be 8 ans d’éco-consommation : évolution des comportements - Etude du CRIOC A pieds légers vers 2007 ! - L’Art d’éco... consommer n°21 - Dossier Consommation respectueuse de l’environnement. Décisions et acteurs clés, modèles de consommation. Etude de l’Office fédéral de l’environnement (Suisse) Développer un projet d’éco-consommation à l’école - Fiche Conseil N°146 Enquête Art d’Eco consommer – L’eco-calendrier 2007 – La dématérialisation - L’Art d’éco... consommer n°10 - Dossier Ma commune est-elle éco consommatrice ? - L’Art d’éco... consommer n°16 - Dossier Un projet d’éco-consommation à l’école (adresses et exemples) - Fiche Conseil N°147


En savoir plus - ecoconso-