Issuu on Google+

pays picard

n°1 OCTOBRE 2013

m i e u x v i v r e p. 6 | fam i l l e P. 7 | L’ é g l i s e c h e z n o u s  P. 14 | a r t & c u lt u r e  P.15 | c ’ e s t mo n h i s to i r e  P.16

ça se passe chez nous

P.5 / Anne, Pronleroy : « Le quotidien demande une organisation sans faille »

Dossier

P.11-13 / À la rentrée, la famille trouve son équilibre

Pays picard

Catéchisme, éveil à la foi, catéchèse pour adultes, aumôneries...

12107

à quel âge se poser la question de la foi ? / P.6 oise.catholique.fr | prix

2,50 €


2

Page enfants Bricolage

« Jésus m’aime » Avec toutes les bonnes résolutions de la rentrée, il pourrait être bien aussi que la prière fasse partie du quotidien… Pour t’y aider, voici de quoi réaliser un triptyque à double face. Il pourra décorer le coin prière de ta chambre ou de ta maison.

T

u pourras prendre quelques instants le matin pour prier, en disant par exemple : « Jésus, je t’aime de tout mon coeur, aide-moi tout au long de cette journée » et le soir, finir la journée par « Jésus, je te remercie pour cette journée ; merci pour… ; je te demande pardon pour… ; je te confie ma famille, mes amis… » Pour construire ce triptyque à double face, colorie chacun des six dessins de l’image, découpe-les, puis colle-les sur une feuille de papier Canson couleur, comme sur le schéma (format de la feuille : 32x12 cm, soit la moitié de la feuille standard vendue en pochette dans le commerce).

Source : www.transmettre.fr

Le Novello

RESTAURANT - PIZZERIA 8, rue des Equelettes 60130 ST JUST-EN-CHAUSSEE Tél. 03 44 78 79 45 Four à Bois ouvert 7 jours sur 7

POMPES FUNÈBRES MARBRERIE FUNÉRARIUM 24H/24

Bruno DELORMEL Entreprise privée

ARTISAN MENUISIER Anne-Aymone VANDEPUTTE Installation, Agencement de meubles Escalier, Fenêtre, Volet Roulant, Porte BOIS - PVC - ALU

80250 COULLEMELLE Missio | OCTOBRE octobre 2013

Tél. 03 22 41 41 79

• Caveaux • Monuments • Transports de corps • Contrats Obsèques

Exposition Permanente Monument à partir de 990 euros Granit toutes provenance

Toutes démarches administratives évitées aux familles

63 et 96, rue de Paris - St-Just-en-Chaussée ✆ 03 44 78 76 51


3

editorial

Être en mission en Pays picard

responsable du secteur missionnaire d u P ay s p i c a r d curé de la paroisse d u P ay s d e C h a u s s é e

N

otre journal de secteur missionnaire, À l’écoute du Pays picard, que vous connaissiez bien ou que vous avez parcouru d’un œil curieux, en particulier pour lire les annonces paroissiales, va changer pour devenir autre ! Encore des changements ? Oui, pour regarder la vie de votre paroisse avec un regard nouveau… Pour en être encore plus curieux et ouvert à cette vie d’Église qui est la vôtre dans notre secteur missionnaire du Pays picard. Il faudra pour cela que nous soyons plus attentifs à ce que nous vivons, comme partage de foi, vie de prière, solidarités et vies à accompagner. Seulement, tout ne pourra y être écrit, mais tout ce qui a du sens dans votre vie de foi aura une place dans ce nouveau journal de proximité !

Encore du changement Il est bon de renouveler nos regards, nos lectures pour mieux redécouvrir ce que nous vivons et de quelles manières nous le vivons. Missio, notre nouveau journal de secteur missionnaire, pour les paroisses de Breteuil, Saint-Just et Tricot, Maignelay et La Neuville-Roy, sera pour nous l’occasion de faire plus attention à ce que vivent les autres afin d’être plus associés,

Diocèse de Beauvais, noyon et senlis 15 rue Jeanne Hachette - BP 20636 - 60026 Beauvais cedex – Tél. : 03 44 06 34 41 - http://oise.catholique.fr/CCP Rédacteur en chef : Julien Serey – Équipe diocésaine de rédaction : P. Rémi Hublier, Claire du Baret, Geneviève Desprez, Bertrand Lejeune – Équipe locale de rédaction : P. Gérard Gazeau – Textes et photos, droits réservés. missio.payspicard@gmail.com

plus partie prenante dans l’annonce de la Bonne Nouvelle qu’est Jésus-Christ, mort et ressuscité pour nous ! La rentrée est là. Elle peut être source de nouvelles rencontres, de nouveaux engagements au sein de nos services, nos mouvements et de notre paroisse ! Ce nouveau journal peut devenir ce lien nouveau entre nous et permettre ainsi à d’autres de se faire proches, voire même de s’investir dans cette vie d’Église que nous essayons de faire grandir par tous les moyens humains et spirituels qui sont donnés à voir dans ce journal.

Témoigner pour vivre ou le contraire… Par la diversité de ces articles, par la richesse de ces témoignages, par l’ouverture à la vie, et surtout par ce que chacun aura à cœur de partager, notre journal de secteur donnera envie d’être lu, non pas seulement pour ce qu’il y a d’écrit, mais par celles et ceux qui témoigneront de leur engagement à mettre la parole de Dieu en actes.

Maxime

P. G é r a r d G a z e a u ,

Les hommes forment des projets, mais c’est le Seigneur qui a le dernier mot. Proverbe 16,1

Édité par Bayard Service Edition Nord – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène-Boucher, 59874 Wambrechies – Cedex – Tél. : 03 20 13 36 60 - Fax : 03 20 13 36 89 bse-nord@bayard-service.com – Directeur de publication : Georges Sanerot Secrétaire de rédaction : Frédéric Pascal – Graphiste : Florence Dupond. Publicités : Bayard Service Régie – Tél. : 03 20 13 36 70 Imprimerie : Roto Champagne (Chaumont, 52)

Missio | OCTOBRE 2013


4

ça se passe chez nous Gérer ses priorités...

Transmettre la foi chrétienne passe-t-il après le reste ? Quelles sont aujourd’hui les exigences de la foi chrétienne ? Pour une famille avec les deux parents actifs, cette question ne trouve pas de réponse idéale ou immédiate. C’est l’expérience de Pascal Frazao.

« J

e suis le chef d’une famille de trois enfants : nous avons eu avec mon épouse d’abord des jumeaux nés en 2002, Lucie et Thomas, et ensuite un garçon né en 2011, Adrien. C’était précisément l’année où nous avions besoin d’être plus disponibles pour le catéchisme, mais aussi pour augmenter notre présence aux offices. Cet heureux et tardif événement a bouleversé nos plans. C’est une grâce. Si l’organisation de la vie familiale a ses impératifs et ne permet que de rares moments de repos, les contraintes de nos vies actives sont parfois des obstacles pour élever les enfants dans la foi chrétienne : il peut être très difficile de répondre à tous les appels que nous recevons. Mais si de temps en temps on se lève tôt le dimanche, on peut alors répondre à l’une des exigences les plus importantes : recevoir le corps du Christ. Clarinettiste depuis 2001 dans un orchestre, j’aime aussi participer activement à la messe en accompagnant les chants avec mon instrument. C’est toujours un plaisir de jouer dans une église, lieu où l’acousSi l’organisation de tique est si extraorla vie familiale a dinaire ! Et comme ses impératifs et ne beaucoup d’autres chrétiens, j’apporte ma permet que de rares contribution pour que moments de repos, la messe dominicale les contraintes de soit un beau moment. Alors, si ma présence nos vies actives sont n’est pas aussi réguparfois des obstacles lière que je le souhaiterais, au moins elle pour élever les est plus intense ! Pascal Frazao

enfants dans la foi chrétienne

Méditations « Si quelqu’un assure le service que ce soit comme par un mandat reçu de Dieu, afin qu’en tout Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui sont la gloire et la puissance pour les siècles des siècles amen. » 1 Pierre 4,11


ça se passe chez nous

5

Retraite

Anne Vuidepot, enseignante de 47 ans, de Pronleroy

« Une organisation sans faille »

Au revoir à sœur Marie, religieuse de Notre-Dame de la Compassion

Veuve depuis cinq ans, Anne Vuidepot est professeure d’Éducation physique et sportive (EPS) à Paris. Elle élève seule ses trois enfants, une fille aînée a 20 ans et deux garçons de 18 et 9 ans. ××Comment faites-vous face aux problèmes de tous les jours ? De par ma profession, j’ai la chance de pouvoir passer du temps avec mes enfants et d’être disponible pour toutes les activités extrascolaires. Travailler à Paris signifie partir très tôt le matin et rentrer tard le soir. Ce qui nécessite une organisation sans failles pour que les enfants ne soient pas livrés à eux-mêmes. Le choix d’une nourrice proche de mon domicile et disponible en cas de problème de transport (grève ou retard de train...) a été capital.

Lorsque l’on prend le train quotidiennement, le choix d’une nourrice proche du domicile et disponible en cas de problème de transport (grève ou retard de train...) est primordial.

××Trouvez-vous encore du temps pour vous investir au sein de la paroisse ? Il y a maintenant dix-huit ans que nous avons décidé, avec mon mari, de nous installer dans l’Oise. Nous y avons découvert une communauté paroissiale chaleureuse, dynamique et accueillante. Cela m’a incitée à m’engager plus encore dans ma pratique religieuse. C’est d’ailleurs cette foi et ce soutien paroissial qui m’ont aidée à surmonter les difficultés de la vie et qui contribuent à guider mes choix de vie. Après la chorale, le catéchisme, je suis membre du conseil paroissial depuis un an. Grâce à mon sens de l’organisation et ma joie de vivre, j’ai réussi à conjuguer mon travail, ma famille et mes convictions religieuses.

Travailler à Paris signifie partir très tôt le matin et rentrer tard le soir. Ce qui nécessite une organisation sans failles pour que les enfants ne soient pas livrés à eux-mêmes

Méditations « Quoi que vous puissiez dire ou faire, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, rendant par lui grâces au Dieu Père. »

Sœur Marie est appelée à rejoindre La Compassion de Toulouse où elle se verra confier une nouvelle mission. Après des années dans l’enseignement à l’école Sévigné de Compiègne où elle était professeure d’espagnol et responsable de la pastorale, sœur Marie a été chargée, dès sa retraite, de la catéchèse sur la paroisse de Ferrières, Maignelay-Montigny et Tricot. Tout au long de sa mission dans nos communautés grâce à son dynamisme, et sans relâche, elle a su réveiller en chacun de nous ce qu’est notre mission de baptisé. Parallèlement à son engagement en paroisse, elle s’est vu confier par l’évêché d’autres missions : gestion du lieu d’accueil l’Ermitage à Domfront pour différents groupes de retraite, implication au service des vocations… Tous les chrétiens de la paroisse du Plateau picard se sont retrouvés pour une messe d’action de grâce le 18 août à 10h30 dans l’église de Tricot. A l’issue de la messe, nous nous sommes rassemblés pour un pot de l’amitié où chacun a pu lui dire merci et au revoir à sa façon. Carine et Véronique

1 Colossiens 3,17

Missio | octobre 2013


6

mieux vivre

Apprendre l’intériorité avec l’éveil à la foi Au sein de nos familles, de l’enfance à l’adolescence, la transmission de la foi devrait être une préoccupation des parents en vue de la communiquer à leurs enfants. Mais, on le constate de plus en plus, ce n’est plus une évidence pour tous !

Un premier pas dans la foi L’éveil à la foi est une première réalité. Beaucoup de parents ont envie de donner à leur enfant un éveil qui soit simple. La découverte de la vie de Jésus doit se faire d’une manière ludique pour aider l’enfant à y participer librement. Mais sans la présence des parents, cela devient plus difficile. Les catéchistes s’y impliquent de tout cœur avec leur disponibilité que l’on sait limitée. Sur Breteuil, cela se vit assez simplement dans un bon esprit de convivialité. On souhaiterait la présence d’autres enfants pour renforcer le petit groupe qui se retrouve régulièrement. Et c’est toujours une grande joie de voir les enfants heureux de ce qu’ils vivent autour de dessins, de chansons, et de prières partagées. Sans oublier les petits gâteaux et boissons partagés à la fin, avant le départ.

La place des enfants et de leur parent dans la catéchèse La catéchèse est une autre étape dans la vie des enfants. Elle se vit sur trois à quatre années avec des temps forts qui leur permettent de faire le point sur ce qu’ils ont découvert et acquis. Chaque paroisse du secteur la met en œuvre de manière à permettre aux parents et aux catéchistes de se retrouver le plus nombreux possible et dans une certaine convivialité. Pour certains, il faut d’abord privilégier le temps d’écoute et de partage afin de faire participer chaque enfant. Pour d’autres, la présence des parents devrait être privilégiée, pour que l’enfant se sache reconnu dans ce qu’il fait avec ses copains et ce qu’il est invité à faire à la maison avec ses parents.

Missio | octobre 2013

La foi de nos jeunes Dans notre secteur missionnaire, la foi des jeunes est une réalité qui devrait prendre plus de place tant elle est signe d’avenir. Avec d’autres du monde entier, à Rio, pour les Journées mondiales de la jeunesse, ils ont montré un visage d’Église vivante et heureuse, colorée et joyeuse tout en gardant sa capacité à vivre la prière d’une manière vraie et chaleureuse. L’arrivée du père Séraphin Yanogo, sur la paroisse du Plateau picard, peut être ce signe d’un nouveau départ pour la pastorale des jeunes dans notre secteur missionnaire. Soutenue par le Mouvement rural de la jeunesse chrétienne (MRJC), elle cherche à se mettre en place avec l’aide des animatrices déjà engagées depuis de nombreuses années. Mais, là aussi, la place des parents est primordiale pour aider à convaincre leurs adolescents de participer aux différentes rencontres qui leur sont proposées ; localement ou avec le diocèse. De plus, il est important que chaque jeune se sente bien, qu’il ait un enracinement humain et chrétien qui lui donnera d’être reconnu par ses amis, sa famille et sa communauté chrétienne où il a un lien avec une aumônerie. Soit elle est celle de son école ou alors de sa paroisse. L’important, c’est que chaque jeune de notre secteur missionnaire puisse avoir un lieu où il puisse se retrouver pour partager sur sa vie ou bien sûr des questions plus générales. Dans la confiance, accompagnés par d’autres adultes (prêtres, religieux, animatrices), l’aumônerie est bien ce lieu où chacun apprendra à donner du sens à sa vie et à sa foi. Et cela peut l’amener à vivre une autre démarche qui serait celle du sacrement de confirmation ? Pour tous renseignements : contacter la paroisse ou une animatrice connue qui saura vous aider à faire le bon choix pour chaque enfant.


7

famille ConseiLs

Préparer la séparation avec son enfant

Quand les mères reprennent le travail Reprendre une vie professionnelle n’est pas toujours facile lorsque l’on s’est arrêté de travailler pendant plusieurs mois pour un congé maternité ou parental. Comment réussir son retour et mettre en place une nouvelle organisation qui concilie davantage travail et équilibre personnel ?

m. PuJatti/ciric

se séparer de son enfant est un moment difficile pour un grand nombre de mamans, et réciproquement.

s

uspendre son activité professionnelle pour profiter de son jeune enfant est un moment très intense. pour béatrice, psychologue et mère de deux enfants, « l’environnement familial devient plus détendu que lorsque les deux parents travaillent. L’étape du nourrisson est tellement courte que tout père ou mère devrait pouvoir en profiter ». cécile, mère de quatre enfants et responsable des assistants d’une communauté de l’Arche ajoute : « En étant disponible, le rythme de vie du bébé est respecté et cela lui procure une atmosphère paisible ». Mais ce n’est souvent qu’une parenthèse dans la vie familiale et lors de la reprise d’une activité salariale, il faut assurer tant à la maison qu’au travail et gérer la transition. cette période n’est évidente pour aucun des membres de la famille. chacun doit trouver sa place dans la nouvelle organisation et l’appréhension est forte.

Préparer la reprise pour mieux vivre cette nouvelle étape, un conseil : préparez votre reprise. béatrice conseille d’éviter l’isolement, de maintenir son réseau, voire de le développer, de rencontrer des adultes pour partager ses expé-

riences. Anticipez avec votre employeur : N’hésitez pas à programmer votre retour, à renouer avec vos collègues quelques semaines avant la fin du congé.

Gérer l’angoisse de la séparation se séparer de son enfant est un moment difficile pour un grand nombre de mamans, et réciproquement. préparez cette séparation en choisissant le mode de garde bien à l’avance et non dans l’urgence. L’enfant doit prendre contact avec son nouvel environnement pour installer une confiance mutuelle. prévenez-le avec des mots simples de cette séparation.

Assumer votre choix Ne culpabilisez pas de reprendre une activité professionnelle. pour cécile, « ce nouveau rythme permet aux enfants d’expérimenter une vie avec d’autres personnes ». votre enfant gardera en mémoire la qualité du temps partagé. choisissez vos priorités : ne pas s’oublier, prendre du temps pour soi et maintenir une vie spirituelle. JennY tillé-martinez

« Les enfants ont besoin de se construire à partir de ce qu’ils ont connu dans leur vie in utero, l’odeur de leur mère, les voix, etc. cela les sécurise et les prépare pour découvrir plus sereinement le monde. pour moi, c’était une évidence de m’occuper personnellement de mes enfants et ainsi de prendre le temps de vivre la rencontre avec eux et avec la mère que je devenais. voici une formule qui m’a été donnée récemment : “prenez une minute par jour, une heure par semaine, un jour par mois, une semaine par an pour prendre soin de vous”. personnellement, je médite chaque jour et parfois nous partageons aussi ce moment à part avec mes enfants. » Béatrice, psychologue et mère de famille

Le saVeZ-VoUs ?

pour faire garder vos enfants il existe deux modes possibles : l’individuel ou le collectif soit près de dix structures différentes. dans l’oise, 188 structures collectives et 6115 assistantes maternelles accueillent des enfants. ❚ pour tout renseignement, vous pouvez contacter la direction de la famille et de l’enfance du conseil général de l’oise (03 44 06 60 60) ou la pMi la plus proche de chez vous, sinon par internet : oise.fr

Besoin d’un lieu d’échange et de réflexion pour vous soutenir dans l’éducation de vos enfants ? Le diocèse de beauvais vous propose à travers l’école des parents un parcours Anne et Joachim, à beauvais et à compiègne, animé par des couples, un prêtre et un professionnel de la santé. ❚ plus de renseignements : oise.catholique.fr – 03 44 40 16 82 ❚ Autre lieu à compiègne, l’association Grandir ensemble : grandirensemble60.org 03 44 86 98 98

missio | octobre 2013


8

il est une foi

faut-il toujours courir 

tÉMoiGNaGes

La paRoLe de dieU “Alors qu’il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée.” de l’évangile selon saint Luc (10, 38-42)

inGram

“Courses, ménage, conduites... Ma vie est remplie d’occupations. J’ai la tête pleine d’inquiétudes et n’arrive à rien. Mais comment faire autrement ? Je n’ai le temps de rien.” Beaucoup, comme Julie, d’Estrées-Saint-Denis, ont ce sentiment d’être esclaves du temps. Est-ce une fatalité ? La Bible montre la voie de la liberté.

❚ un

prêtre de l’oise, l’abbé Jolibois, avait dit le jour de ses 90 ans, une coupe de champagne à la main : “Vous savez pourquoi je suis encore là. Vous, vous travaillez et puis vous vous reposez. Et bien moi, je me repose d’abord, ensuite je travaille !” pour beaucoup, le dimanche, c’est la fin de la semaine. pour les chrétiens, c’est le premier jour : ils se reposent d’abord. Les voici disposés pour bien vivre la semaine qui s’annonce. vous pensez que c’est la même chose ? essayez et vous verrez ! sébastien, tillé

Le Christ dans la maison de Marthe et Marie (Christus in het huis van Martha en Maria) de Johannes Vermeer (1655, huile sur toile, 160 × 142 cm, National Gallery of Scotland d'Édimbourg).


9

 après le temps ?

Le mot : choisir

comprendre L’évangile selon saint Luc est l’un des quatre évangiles que l’on trouve dans la bible. Luc était médecin et il apprit à connaître Jésus christ grâce à des témoins qui l’ont connu. “Évangile” veut dire “bonne nouvelle”. L’écoute, dans la bible, est l’attitude de celui qui est prêt à accueillir dieu dans sa vie. sans elle, rien ne peut se vivre correctement. Marthe manifeste un bel accueil pour Jésus. et Marie tout autant, mais autrement. elle écoute. oui, dieu communique. il souhaite nous parler, nous éclairer.

bien des nécessités nous pressent, mais cela enlève-t-il notre liberté ? La bible, fait souvent entendre cette parole de dieu : “Choisis la vie !“ (Livre du deutéronome 30, 15). choisir, c’est orienter sa vie. Ne pas choisir, c’est se laisser emporter au gré des vents. et comment bien choisir ? entendre plusieurs avis est utile, mais peut rendre indécis. une parole de vie, comme la parole de dieu ou la parole d’un ami sincère, rejoint le plus vrai de soi, l’éclaire. elle rend libre de choisir car elle ne contraint pas. elle ouvre à la vie.

idée : Faire silence est nécessaire pour écouter et reprendre souffle. Au cœur des occupations quotidiennes, c’est un choix à faire : celui par exemple de s’arrêter et de ne rien faire, pour une fois, même si le silence fait peur ! Nous avons besoin de ces temps de calme, où la vérité de nos vies peut enfin se faire jour.

prier avec le texte : ❚ Je

choisis de m’arrêter pendant au moins 10 minutes. Je me mets dans un endroit tranquille et je m’installe bien pour “écouter”. ❚ Je prends le temps de lire et relire le texte de l’évangile selon saint Luc. Je porte attention aux personnes, à l’environnement. J’imagine la scène. ❚ Je me laisse saisir par un mot, une phrase, une attitude. ❚ par exemple : “Marie...écoutait sa parole.” Je regarde l’attitude de Marie, sa disponibilité. Quelle invitation pour moi-même ? ❚ Jésus dit : “tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses...” et moi ? ❚ Après un temps de silence, j’exprime une joie ou une attente, une question... Autant d’échos qui concernent ma vie et qui peuvent devenir des prières, que j’adresse à dieu.


agenda

À noter dans l’oise

dialogue islamo-chrétien

donnons aux pierres la parole - éditions 2013

← samedi 5 octobre de 9h30 à 17h

A tous ceux qui veulent visiter et faire visiter l’église de leur quartier ou de leur village, une formation est proposée, animée par des professionnels (guides et biblistes) pour mieux appréhender la symbolique de nos édifices religieux. L’oise possède un patrimoine religieux important. Les églises, lieux de patrimoine, continuent d’exercer leur attrait, comme une mémoire vivante. elles ne sont pas simplement les témoins d’une histoire ou d’une culture. entre expériences esthétique et poétique, il y a l’espace pour une approche spirituelle et symbolique : être éveillé à mettre en valeur le sens chrétien de l’architecture et des autres œuvres artistiques. pour cette édition du 11 novembre 2013, deux églises sont proposées : saint-Germer de Fly et une Eglise Saint-Germer de Fly. église voisine. il est préférable de s’inscrire à l’avance.

rencontre de partage entre des musulmans et des catholiques de l’oise à la maison diocésaine (101 rue de la madeleine 60000 beauvais). contacts : Françoise de rochegonde au 03 44 57 39 49 ou Jean-claude Madelin : madelin.jc@orange.fr

comment choisir à deux ? ← dimanche 17 novembre à compiègne

une journée d’échange est organisée pour découvrir une méthode permettant de construire les choix du couple. l’inscription est obligatoire et une participation de 30 euros est demandée. le lieu : 3 square de l’église saintGermain. contacts : Jean et Marie-Hélène de carpentier au 03 44 85 60 11 ou jean.de-carpentier@orange.fr

chatsam

10

contact : dominique vivant, responsable de la pastorale du tourisme au 03 44 39 63 70 ou pastorale.tourisme@catho60.cef.fr

Bible et images ← Le 19 novembre à la maison diocésaine.

les lecteurs (chorégraphies collectives)

Journée pour découvrir des œuvres d’art qui parlent de la bible et de l’église, au 101 rue de la madeleine à beauvais.

samedi 12 octobre, la faïencerie de creil se transforme en piste de danse.

Le chorégraphe david rolland vous propose de devenir acteur, ou plutôt danseur de son dernier spectacle. pas besoin d’être un professionnel, il faut juste se laisser guider par la voix du metteur en scène dans cette chorégraphie collective. Ainsi, vous pourrez mieux vous découvrir et rencontrer vos partenaires le temps d’une danse. deux séances gratuites : 14h30, salle de la Manufacture (durée 45 minutes - pour les familles). 17h, Hall de la Faïencerie (durée 1 heure).

contact : formation permanente au 03 44 06 28 36 ou fpdb@catho60.cef.fr

Plus D’iNfos sur oise.catholique.fr

contact : la faïencerie - théâtre de creil allée nelson 60100 creil tél. 03 44 24 01 01 – accueil@faiencerie-theatre.com

FERME DU CHASSY FRAISES - LEGUMES PRODUITS LOCAUX Isabelle et Laurent CNUDDE

7, rue Saint Pierre 60120 Esquennoy Tél. 03 44 80 32 07 Port. 06 81 76 86 43

Distributeur Automatique 7j/7 www.fermeduchassy.fr

SERVICES DE LA MAIRIE

www.mairie-saintjustenchaussee.fr Standard Tél. 03 44 19 29 29 Fax 03 44 19 29 10 E-mail : accueil@mairie-saintjustenchaussee.fr du lundi au vendredi de 9h00 à 12h et de 13h30 à 18h - samedi de 9h à 12h Bureau du Maire Tél. 03 44 19 29 53 Fax 03 44 19 29 40 E-mail : secretariat-maire@mairie-saintjustenchaussee.fr

missio | octobre 2013

Services Techniques Tél. 03 44 19 31 36 Fax 03 44 19 28 13 E-mail : stech-mairie-stjust@wanadoo.fr Service de l'eau Tél. 03 44 19 28 11 Police Municipale Tél. 03 44 19 29 49 E-mail : police@mairie-saintjustenchaussee.fr

Distributeur automatique de billets

Station Essence 24h/24

Gaz

Station de lavage

Location de véhicule


dossier

à la rentrée, la famille trouve son équilibre Dans la frénésie ambiante, des changements de rythmes, il faut pouvoir trouver son équilibre de vie, concilier ce qui paraît inconciliable. Pourtant, des solutions existent.

c

omme chaque année au retour de la pause estivale, des milliers de parents vont se demander comment concilier les activités multiples des enfants, le changement de rythme scolaire pour certains, les tâches ménagères, la vie sociale, amicale et le travail. Le rythme va s’accélérer et les parents vont être pris dans l’agitation du seul instant présent. « J’ai mis 2-3 ans pour trouver cet équilibre de vie ». Gaëlle travaille en région parisienne comme environ 30 % de la population salariée de l’oise. elle a 35 ans quand son époux décède et se retrouve seule avec deux filles de 5 et 2 ans. comment concilier la vie professionnelle et celle de la famille ? peut-on encore

consacrer du temps aux amis, à ses loisirs, à sa vie de couple ? tout l’enjeu est la conciliation des temps, l’équilibre à trouver entre les différentes composantes de la vie. il n’y a pas d’un côté le travail et de l’autre la famille. ce serait trop simple. trouver le bon équilibre exige des choix.

On se calme ! « J’ai essayé d’être présente sur tous les fronts : mes filles, mon travail, de faire face à l’absence de mon époux… En réalité, je fuyais en voulant être partout à la fois. » selon le baromètre 2013 de l’observatoire de la parentalité en entreprise et de l’union nationale des associations familiales, 93 % des salariés-parents trouvent

« important » l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle. pourtant de plus en plus de ces salariés trouvent que le rythme de travail n’est plus adapté au rythme familial. pour le docteur olivier revol, chef du service de neuropsychiatrie au cHu de Lyon, les adultes en font trop : bouger, zapper, consommer, faire barrage à l’ennui. « Cette agitation n’est pas une maladie, mais elle peut le devenir ». il en appelle au calme. pour lui, il faut mettre en place une stratégie pour adapter son temps présent. Quel optimisme ! s’arrêter pour mieux répondre aux obligations de son temps. s’arrêter pour mieux choisir ses priorités. s’arrêter pour respirer. missio | octobre 2013

inGram

11


12 library maX

ConseiLs

pouvoir tout faire ? le rêve impossible La vie serait un arbitrage : fixer les règles et le tempo d’un match endiablé entre les réunions tardives pour lancer ce projet professionnel, l’anniversaire de mariage toujours pas fêté, la voiture à faire réviser (depuis trois mois), la grand-mère à visiter, la varicelle de la dernière… concilier, conjuguer, harmoniser nos temps de vie… Qu’il est onctueux, ce vocabulaire de la médiation ! Mais dans les faits, c’est la guerre : me voici en plein champ de bataille, tentant d’imposer aux morceaux de ma vie qui s’entrechoquent un pacte de non-agression. Le rêve impossible ? J’avoue : pouvoir tout faire, même plus, et dans tous les domaines. Être plus que je ne suis. Être autre que je suis. Être… comme un dieu ? La paix, je crois, commence avec l’acceptation de ma finitude. Je ne suis que moi. « C’est ça Bernadette ? », s’exclamait, un brin déçue, une dame qui rencontrait enfin la voyante de Lourdes. « Oui, madame, ce n’est que ça », répondit bernadette. Que ça et tout ça. pleine de désirs, et limitée. La paix  ? Apprendre à aimer mes désirs, aimer mes limites. maëlle challan-Belval conseillère conjugale, www.comitys.com

Jérôme et coralie, jeune couple beauvaisien, ont fait le choix de privilégier leur vie familiale. intérimaires tous les deux, ils travaillent « à tour de rôle pour pouvoir garder les enfants (Chloé 2 ans et Mattéo 1 an). » coralie confie « aimer travailler de nuit ». Aujourd’hui, la situation est compliquée. il y a peu ou pas de travail. ils acceptent pourtant toutes les tâches. Malgré tout, coralie ne regrette pas son choix : « s’occuper des enfants est une grande joie dans notre vie. Je n’aurais pas pu vivre sans enfants au quotidien c’est du bonheur ».

Mieux vivre l’instant présent : quelques pistes pour profiter de la vie, il faut se fixer des priorités : « Je planifie tout ! » nous confie Gaëlle. « Au travail, je me fixe des cadres où je priorise mes actions. À la maison, je liste

peut-on encore consacrer du temps aux amis, à ses loisirs, à sa vie de couple ? tout l’enjeu est l’équilibre à trouver entre les différentes composantes de la vie.

les repas de la semaine, je déconnecte complètement quand je m’occupe de mes filles. Je ne fais jamais les lits le matin, ce n’est pas important. » planifier c’est reconnaître ses limites : « J’ai trouvé un équilibre de vie lorsque j’ai su que je ne serai jamais parfaite », affirme Gaëlle. dans cette frénésie, s’organiser, ce n’est pas se laisser submerger par les fausses urgences, c’est aussi garder du temps pour soi, répondre au silence. L’équilibre de vie est à ce prix-là. Julien sereY

SERVICE DES URGENCES PHARMACIE Pour connaître la pharmacie de garde composer le 3237 24h/24 ou consulter l'affichage chez votre pharmacien. ANSAUVILLERS :

Pompes funèbres marbrerie Gilles ROUSSEL 89, rue d'Amiens - 60120 BRETEUIL Tél. 03 44 07 59 44 - Port 06 42 27 24 38 Contrat obsèques - Monuments - Caveaux

Articles funéraires - Transport de corps 7j/7 - 24h/24 missio | octobre 2013

Phie POULTIER 17, rue de la Halle BULLES : Phie SYOËN 10, rue Notre-Dame MAIGNELAY/M : Phie VAN VYNCKT 15, rue de St Just ST-JUST-EN-C. : Phie CENTRALE - A&R CRÉTÉ 6, rue de Beauvais Phie CONVERS & LEFEVRE 2, rue de Paris Phie PINEAU-DENANCY 11, rue Jean-Jaurès TRICOT : Phie PLOTIN 29, Grande-Rue LA NEUVILLE ROY : Phie BALLIGNY

✆ 03 44 51 40 48 ✆ 03 44 78 91 48 ✆ 03 44 51 14 12 ✆ 03 44 78 54 91 ✆ 03 44 78 50 29 ✆ 03 44 78 61 63 ✆ 03 44 51 02 82 ✆ 03 44 51 73 05


13

téMoiGnaGe

« vie de famille, vie au travail : restons zen ! » Marine et Jean-baptiste, 30 et 29 ans, sont mariés depuis juillet 2012. Les parents du petit tom, 8 mois, sont tous les deux artisans près de beauvais : elle tient un salon de coiffure et lui est cuisiniste à son compte. Jeunes parents, ils découvrent que c’est la course ! pour la nounou, il a fallu s’y prendre à la moitié de la grossesse. Marine a ensuite fait le choix de retravailler très vite (tom avait un mois et demi), une décision dictée par la vie du salon de coiffure : ainsi, il n’a pas été fermé et la salariée de Marine a pu tout porter pendant deux mois. Jean-baptiste, de son côté, participe au mieux : « Dès que je rentre le soir, vers 19 heures, je suis aux petits soins pour Tom et Marine. Je donne le bain, je fais à manger, et le samedi, je m’occupe de Tom toute la journée. » Les grands-parents, de leur côté, sont prêts à aider : « Ne le mettez pas chez la nourrice, confiez-le-nous ! » Marine n’a pas repris le sport. et en ce qui concerne les sorties, c’est un peu limité : il faut demander aux grands-parents, ou alors ce sont des sorties avec des amis qui ont aussi des enfants, comme cela tout le monde a le même rythme ! Aujourd’hui, malgré des journées très remplies, Jean-baptiste trouve qu’on peut tout gérer par soi-même, « en restant zen dans sa tête ». Mais tous deux voudraient profiter un peu de tom et attendront pour le deuxième enfant… et puis leur grande chance, quand les enfants iront à l’école, c’est que le salon de Marine est à 50 mètres de leur maison !

le Mot De l’ÉVÊque

dossier relever le défi

propos recueillis par le p. alexandre hurand

J.LUCAS Chausseur

1, place du Verdun BRETEUIL - Tél. 03 44 07 13 26 www.lucas-chaussures-oise.fr

LEHMANN ARTISAN MENUISIER

Pose portes, fenêtres, escaliers, portails... Aménagements de combles

32, rue Douce 60130 WAVIGNIES

Frédéric LE JEUNE

Tél. 03 44 51 45 75 06 79 51 43 45

Concilier vie professionnelle et vie familiale est possible, mais ça ne va pas de soi. Pas de quoi se décourager pour autant, il faut être vigilant. Nous devons refuser de sacrifier une vie à l’autre. Nous devons nous souvenir que nos activités sont plus gratifiantes quand nous ne les subissons pas et quand nous en savons les enjeux et le sens. Travailler et vivre en famille sont donnés par le Créateur comme lieux de rencontre, de collaboration, de communion, de croissance. Nous devons dialoguer ! Si en famille ou au travail, chacun conduit seul sa barque, tôt ou tard, surgissent des conflits… et la famille sert souvent de variable d’ajustement. Chrétiens, nous savons que Dieu nous aide à réfléchir, choisir et avancer sur ce chemin. Essayons de marcher avec lui. monseigneur Jacques Benoit-gonnin, évêque de Beauvais, noyon et senlis, pour le département de l’oise

La ferme du Val-de-Noye

2, rue du Pont aux Anes 60120 PAILLART

Foie gras, volailles,terrines, confits,pâtés, paniers garnis

VENTE A LA FERME Tous les jours de 9h à 19h (sauf le dimanche)

Tél. 03 44 07 11 30

www.lafermeduvaldenoye.com du.val.de.noye@orange.fr

ABATTAGE ET ÉLAGAGE BOIS DE CHAUFFAGE TAILLE DE HAIES

60130 St-Just-en-Chaussée

03 44 78 84 30

✆06 81 82 66 48 missio | octobre 2013


14

l’église chez nous

Permanences

Horaires des messes de la Toussaint

❚ Paroisse Brèche et Noye Samedi : de 10h à 12h ❚ Paroisse Pays de Chausée Mardi : 10h-11h. Samedi : 10h à 11h30. ❚ Paroisse Plateau picard * La Neuville-Roy Samedi : de 10h à 12h. * Tricot Appel ou rencontre – tél. 03 44 51 30 51. Mardi : de 10h à 11h. Jeudi : de 15h à 17h.

Coordonnées des paroisses ❚ Paroisse Brèche et Noye

15 rue de l’Église 60120 Breteuil tél. 03 44 07 00 88 verschuere.jacques@free.fr ❚ Paroisse Pays de Chaussée

20 rue de Beauvais 60130 Saint-Just-en-Chaussée tél. 03 44 78 51 12 stvincentparoisse@orange.fr ❚ Paroisse Plateau picard 2 rue de l’Église 60420 Tricot tél. 03 44 51 30 51 seraphiny@hotmail.com

Paroisse Brèche et Noye ❚❚Vendredi 1er novembre :

10h30 Breteuil

Paroisse du Pays de Chaussée ❚❚Jeudi 31 octobre :

18h30 Airion – Ansauvillers. ❚❚Vendredi 1er novembre :

11h Ravenel – Saint-Just-en-Chaussée.

Paroisse du Plateau picard ❚❚Vendredi 1er

novembre : 9h30 Montigny 11h15 La Neuville-Roy.

Dimanche 29 septembre

Temps fort paroissial de rentrée Pour la paroisse du Pays de Chaussée, à Saint-Just-en-Chaussée, le dimanche 29 septembre, à partir de 9h30. Les enfants seront accueillis en début de matinée, puis au cours de la messe, envoi des catéchistes et du nouveau conseil paroissial pastoral. Tout cela sera suivi d’un repas en commun et de partage.

Jeunes

Le 23 novembre, rencontre en secteur missionnaire

http://egliseinfo.catholique.fr/

Pour que vive une pastorale des jeunes en secteur missionnaire, une invitation est faite aux jeunes le samedi 23 novembre, à Saint-Just-en-Chaussée, de 10h à 17h. Elle est proposée à tous ceux qui veulent se retrouver et passer une bonne journée. Elle a pour but de préparer la grande rencontre diocésaine de Rameaux 2014. Cette journée se veut ouverte aux jeunes de nos trois paroisses du Pays Picard. Leurs amis auront aussi toute leur place dans l’animation de ce temps fort jeunes. 

M Sabine PERREAU

LES PHARMACIES DU SECTEUR BRETEUIL-FROISSY-ESQUENNOY

e

Notaire

Au service de votre secteur

n°ORIAS : 07001643

Phie CALIPPE 6, Place de Verdun Phie DUBERNARD 3, Rue République Phie COUVREUR 27, Rue de Beauvais Phie LE COUTEULX 42, rue St Antoine

✆ 03 44 80 66 20 ✆ 03 44 80 42 92 ✆ 03 44 80 70 26 ✆ 03 44 80 11 86

Tél. 03 44 80 26 26 A PAILLART

Jean-Marie LEIGNEL

Votre Notaire vous conseille

DEVIS - TOUTES ASSURANCES PLACEMENTS - RETRAITE

• Dans votre vie Familliale • Dans la Gestion de votre Patrimoine • En Droit des Affaires • En Droit de l'Entreprise Agricole

POINT CONSEIL AFER

Email : leignel-jm@aviva-assurances.com

20, rue de la République - 60120 Breteuil-sur-Noye - ☎

Missio | octobre 2013

5, rue de la République BRETEUIL

03 44 80 00 05

Terrain à bâtir : 860 m2 environ S’adresser à l’Etude


15

art & culture À lire

Nos églises de pierres et ses pierres vivantes

Un devoir de mémoire

U

n jour, lors d’une visite d’église dans la commune de Plainval, son maire, Philippe Tourte, nous la décrivait ainsi : « Cette église représente notre identité, c’est pourquoi nous avons voulu qu’elle soit restaurée. » Mais il est vrai que cela représente un coût important pour les communes et des choix à faire sur plusieurs années. C’est aussi la responsabilité des politiques (conseil général, départemental et communes) avec les enjeux de préservation du patrimoine et de sécurité ! C’est encore plus important pour les communautés chrétiennes qui ont à célébrer leur foi au sein de leur église. Mais ont-elles bien en tête ce que cela représente comme engagements (entretien, animation, célébrations, etc.) ? Des chrétiens, des habitants des communes où leur église est fragilisée par les épreuves du temps ou de la pollution, se sont mis en associations. Leur but est de sauvegarder et d’alerter leurs élus (locaux ou départementaux) et la communauté chrétienne. Ils visitent leur église et font le bilan des travaux à faire. Ensuite, il faut trouver les moyens et les occasions de gagner l’argent nécessaire aux travaux les plus urgents !

Cependant, n’oublions pas que si nos églises représentent un patrimoine, elles disent aussi l’histoire locale d’une vie de foi de communautés chrétiennes, célébrant les baptêmes, mariages et les funérailles de bien des personnes de cette commune. Et puis, les chrétiens sont aussi les pierres vivantes qui donnent à voir des hommes et des femmes qui sont un corps vivant : l’Église ! Merci aux élus et aux politiques de veiller sur notre patrimoine, et veillons à ne pas laisser nos églises comme de simples lieux de visites et de concerts, afin que chacun est à cœur de ne pas oublier qu’elles sont un de nos lieux de vie de foi. À nous aussi d’en prendre soin !

TERRASSEMENT ■ ASSAINISSEMENT TRANSPORT ■ DÉMOLITION TOUT A L'EGOUT ■ TERRE VEGETALE RESERVE INCENDIE

SARL

P. Gazeau

Au sein du Plateau picard, les membres de trois sociétés historiques (Breteuil-sur-Noye, Maignelay-Montigny et SaintJust-en-Chaussée) ont fait le choix d’écrire l’histoire de leurs communes. Mémoires d’ici en est la concrétisation disponible à ce jour, en trois volumes. Trois livres édités respectivement en 2006, 2009 et 2012. Ces livres donneront à chacun la possibilité de se replonger dans ce passé qui, pour certains, n’est pas si lointain ! Découvrir, page après page, telle histoire, tel souvenir, ou bien encore tel personnage ayant eu une part active dans notre histoire locale, redonne envie de prendre la route pour aller sur place et vérifier par soi-même ces trésors et ses engagements qui ont changé notre vie. Merci à chacun des membres de ce Collectif Mémoire d’ici de contribuer à garder une mémoire vive d’un passé qui aide à aller de l’avant et mieux le transmettre.

Marc LEHMANN Peinture Papier-peint Vitrerie Décoration

RÉGIS BRÉFORT

170, rue Lucien Sueur

WAVIGNIES

☎ 03 44 19 29 80 Port 06 64 61 35 45

regis.brefort@orange.fr

59, rue de l’Orme WAVIGNIES

03 44 51 50 69

Missio | octobre 2013


16

ça se passe c’est mon histoire chez nous

Une vocation qui fait vivre Le dimanche 23 juin 2013 en la cathédrale de Beauvais, Romain a été ordonné prêtre. Originaire de notre paroisse qui l’a vu grandir dans sa foi et dans sa vocation, il est maintenant vicaire de Grandvilliers.

R

omain a reçu l’appel à la vocation de prêtre vers l’âge de 12 ans, lors d’une messe des Rameaux dans l’église de Saint-Just-en-Chaussée. Depuis, il a toujours cherché à creuser cet appel et à découvrir davantage le Seigneur en participant assidument à la messe dominicale comme servant d’autel pendant six ans. Il aimait également se retrouver avec d’autres jeunes pour partager sa foi au Christ à l’aumônerie de sa paroisse. Aimant voyager, il n’a pas hésité à participer à plusieurs Journées mondiales de la jeunesse, dont celles de Rio, cet été, qui ont été pour lui des moments marquants qui l’ont encouragé dans sa vocation et dans son désir d’évangélisation.

××Qu’est-ce qui motive votre engagement aujourd’hui ? Annoncer au plus grand nombre que Dieu est amour. Nous le voyons bien, aujourd’hui notre société souffre cruellement d’une méconnaissance de Dieu. Beaucoup de nos concitoyens n’ont plus

confiance en l’avenir, on leur promet du rêve, de la réussite, un métier qui rapporte, une belle voiture, et, dans tout ça, on oublie de plus en plus l’essentiel de la vie. Oui ! Dieu mérite d’être connu car il donne un sens à toute vie humaine. Autre chose me motive dans mon engagement : être là pour accompagner les gens dans les différentes étapes de leur vie, les aider à découvrir la présence de Dieu et montrer qu’il les aime. « Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. » ( Jn 13,34)

××Pourquoi avoir franchi le pas ? Le Christ m’a saisi depuis ma plus tendre enfance, je ne pensais qu’à une chose : être dimanche pour aller à la messe. Je sentais en moi un désir plus profond et plus grand que de témoigner de Dieu au sein d’une vie familiale et d’une activité professionnelle. Je sentais qu’il fallait que je me donne totalement pour répondre à l’appel que le Seigneur m’avait adressé

C’est ma prière « Celui qui me trouve, trouve la vie : le Seigneur lui donne son approbation. » alors que j’avais à peine 12 ans, au cours de la messe des Rameaux. Je voulais donner toute ma vie au Christ et à l’Église, comme lui-même s’est donné sur la croix. Ce don de ma vie et l’annonce du Christ me rendent heureux et me donnent de la joie !

Chauffage central - Entretien Dépannage - Plomberie - Sanitaire Raccordement tout à l’égoût

Ets AUBIN 60130 LIEUVILLERS

Favorisez le commerce local Vincent BAUDIN

✆ 03 44 51 83 37

Votre publicité est VUE et LUE

COUVERTURE - CHARPENTE - ISOLATION

AMÉNAGEMENT DE COMBLES

4, rue Charles Tourillon - 60130 QUINQUEMPOIX

✆ 03 44 51 42 54 - Port. 06 30 33 50 55

Missio | octobre 2013

Contactez C ontactez Bayard Service Régie

au 01

74 31 74 44


MISSIO Pays Picard - Octobre 2013 - N°1