Page 1

C[rêm_ 2017 « Faisons les affaires de Dieu, Il fera les nôtres ! » Saint Vincent de Paul

1


MERCREDI DES CENDRES

Dimanche 5 Mars

1er

dimanche de Carême

Dimanche 12 Mars

2ème

dimanche de Carême

Dimanche 19 Mars

3ème

dimanche de Carême

Dimanche 26 Mars

4ème

dimanche de carême Mi-Carême

Dimanche 2 Avril

5ème

dimanche de Carême

Dimanche 9 Avril

LES RAMEAUX

Lundi 10 Avril

Lundi Saint

Mardi 11 Avril

Mardi Saint

Mercredi 12 Avril

Messe Chrismale

Jeudi 13 Avril

Sainte Cène

Vendredi 14 Avril

Chemin de Croix Office de la Croix

Samedi 15 Avril

Vigile pascale

2

Semaine Sainte

Mercredi 1er Mars

Montée vers la Semaine Sainte

Calendrier de Carême 2017

Quarante jours de marche, d'efforts, de prières,... pour ressembler un peu plus à Jésus !

Nous contemplons la dernière semaine de la vie de Jésus...


« Faisons les affaires de Dieu, Il fera les nôtres ! » Saint Vincent de Paul

Avec les paroisses Cathédrale-Ste Marie, St-Martial et St Jean-Paul II

Qui ne connaît Saint Vincent de Paul ? L’ami des pauvres et des petits est d’abord un ami de Jésus-Christ. La famille vincentienne et l’Eglise fêtent cette année le 400ème anniversaire de deux évènements déterminants dans la vie du Saint : sa rencontre véritable avec la misère matérielle, morale et spirituelle et son désir d’organiser le service des petits dans la fondation des Dames de la charité. Il y a donc à la fois la conversion et le service, dans l’approfondissement de la relation à Dieu. Conversion, service, approfondissement de la relation à Dieu… Voici de quoi nourrir un itinéraire de Carême, pour « faire les affaires de Dieu ! » Le livret que vous tenez entre les mains se propose comme un guide à la suite de Saint Vincent pour accueillir la Parole de Dieu, pour entrer plus avant dans la joie de l’Evangile ! Pendant quarante jours, nous allons regarder le Christ pauvre, le Christ serviteur, le Christ Vie de Dieu. Avec lui, nous allons « faire les affaires de Dieu ! » dans la prière, dans une vie plus simple, dans un partage concret. Offrons ce Carême à la grâce de Dieu ! Avec la joie simple et le cœur généreux, comme Saint Vincent de Paul !

3


Calendrier de Carême des 3 paroisses Mercredi 1er Mars : Cendres Messe à Saint Michel à 8h et 11h15 (messe des artistes) Messe à Sainte Marie à 18h30 Messe à Saint Pierre à 18h30 Messe à Sainte Jeanne d’Arc à 18h30 Samedi 11 Mars Assemblée synodale « Évangéliser notre vie en Église » à Sainte Jeanne d’Arc à 17h Samedi 18 Mars Angélus du partage à Saint Joseph à 12h Vendredi 24 Mars Journée du Pardon à Saint Pierre de 8h à 20h Mercredi 29 Mars

− 1/2 journée du Pardon pour les jeunes de l’Enseignement Catho. à St Pierre de 8h à 12h − Soirée Jumelage Ouahigouya : Partage et échange sur le Parvis des Clarisses à 20h. − Partage de Carême pour la paroisse du Christ Roi de l’univers de Ouahigouya Samedi 1er Avril Assemblée synodale sur le texte « Amoris Laetitia » à Sainte Marie à 17h Semaine Sainte RAMEAUX ET PASSION Samedi 8 Avril :

Dimanche 9 Avril :

Messe à Saint Pierre à 17h30 Messe à Sainte Jeanne d’Arc à 18h30 Messe à Sainte Marie à 18h30

Messe à Saint Joseph à 8h45 Messe à Saint Jean-Baptiste à 9h30 Messe au Sacré-Cœur à 11h Messe à la Cathédrale à 11h Messe à Saint Michel à 9h, 11h15 et 18h

Mercredi Saint 12 Avril : Messe Chrismale à la Cathédrale à 18h Jeudi Saint 13 Avril : Sainte Cène Messe à Saint Michel à 19h30 Messe au Sacré-Cœur à 19h00 Messe à Sainte Marie à 18h30 Vendredi Saint 14 Avril Chemin de Croix dans la ville, départ de la Cathédrale à 15h Chemin de Croix à Sainte Marie à 15h Chemin de Croix à Sainte Jeanne d’Arc à 15h Chemin de Croix à Saint Michel à 15h Office de la Croix à Sainte Marie à 18h30 Office de la Croix à Sainte Jeanne d’Arc à 19h Office de la Croix à Saint Joseph à 19h Office de la Croix à Saint Pierre à 19h

4


Samedi Saint 15 Avril : Confessions : Sacré-Cœur de 9h30 à 12h Saint Joseph de 9h à 12h Saint Michel de 9h à 12h Saint Pierre de 9h à 12h Vigile Pascale Cathédrale à 20h30 Saint Michel à 21h Sacré-Cœur à 21h Dimanche 16 Avril : PÂQUES Messe à Saint Joseph à 8h45 Messe à Saint Michel à 9h, à 11h15 et à 18h Messe à Saint Jean-Baptiste à 9h30 Messe à Saint Pierre à 10h Messe à Sainte Marie à 10h Messe au Sacré-Cœur à 11h Propositions habituelles des 3 paroisses : Réconciliation : Pôle spirituel de Saint Pierre : Tous les mercredis de 17h à 18h Tous les jeudis de 17h30 à 18h30 Tous les vendredis de 12h à 13h30 Sacré-Cœur : Tous les samedis de 9h30 à 11h Chemin de Croix : Tous les vendredis à Saint Joseph à 15h Tous les vendredis à Saint Pierre à 15h Vêpres : Tous les mardis à Saint Pierre à 18h Tous les mercredis à la Cathédrale à 18h Tous les vendredis à la Cathédrale à 18h Complies : Tous les mercredis à Saint Michel à 19h15 Adoration : Tous les jeudis à Saint Michel de 12h à 14h Tous les vendredis à Saint Pierre de 16h à 18h15 Tous les premiers vendredis du mois au Sacré-Cœur à 18h L’Emmanuel : Rencontres à Saint Pierre de 20h30 à 22h les jeudis 9, 23 Mars, 6 Avril Autres propositions spécifiques : voir dans votre paroisse

5


Qui était Saint Vincent de Paul (1581 – 1660) ? Vincent est un géant de la charité. Sa vie est une synthèse de la prière et de l’action. Elle se résume en un triptyque : Une riche spiritualité propre à approfondir notre foi. Une vie toute donnée à Dieu et aux pauvres. Un amour profond pour le sacerdoce et la mission. Car « l’Amour est inventif jusqu’à l’infini ! » Avec lui, pas question d’être « des chrétiens en peinture ! », des gens qui se contenteraient du petit minimum, partisans des apparences et du moindre effort. Non, ça ne plaisait pas du tout à Monsieur Vincent ! Dès sa 7ème année, Vincent, alors petit pâtre, est encouragé à passer son temps auprès de son oncle Maître Etienne Depaul, prieur de Puymartet, afin de s’initier « au latin et à la langue de la ville ». Son oncle avait coutume de dire : « Les pauvres et les malheureux sont nos seigneurs et nos maîtres, chacun d’eux nous montre les plaies du crucifié ». C’est donc à l’hôpital prieuré de Puymartet que jaillit, à n’en pas douter, la première étincelle de la vocation future de notre saint landais ! En 1597, Vincent commence ses études théologiques à l’Université de Toulouse et le 23 septembre 1600, il reçoit l’ordination sacerdotale des mains de Mgr François de Bourdeilles, évêque de Périgueux. Il n’a que 19 ans ! En 1617, Vincent rencontre la pauvreté spirituelle et matérielle et décide de changer de vie pour prendre le parti des pauvres. Devenu curé de Chatillon-les-Dombes (en Bresse), il y établit la première Confrérie de la Charité en déclarant : « J’ai voulu donner aux femmes un ministère dans l’Eglise, le ministère de la charité ». Ces « Charités » se multiplient rapidement. Elles sont devenues aujourd’hui les Équipes Saint-Vincent, formées de femmes bénévoles travaillant dans des actions de proximité, auprès de personnes en précarité pour les accompagner sur un chemin de réinsertion. En 1619, Vincent reçoit la charge d’aumônier réal des galères. En 1625, Vincent signe le contrat de fondation de la Congrégation de la mission (Lazaristes). La société des prêtres et des frères (laïcs) de la mission a pour but essentiel de suivre le Christ, évangélisateur des pauvres. En 1628, Vincent prêche aux Ordinands une retraite à la suite de laquelle il se consacrera activement à la formation du clergé. En 1633, Vincent et Louise de Marillac fondent la Compagnie des Filles de la Charité : elle réunit des servantes des pauvres « toutes données à Dieu pour le service corporel et spirituel des pauvres. En 1638, Vincent prend en main l’œuvre des enfants trouvés. Puis, jusqu’à ce qu’il s’éteigne, épuisé, le 27 septembre 1660 à l’aube, on le voit partout, y compris auprès des grands de ce monde, toujours au service de la paix : Richelieu, dont il est membre du « Conseil de Conscience », la Reine Anne d’Autriche, Mazarin… Quelques paroles de Saint Vincent :

• • •

« Faisons les affaires de Dieu, il fera les nôtres. » « Le grand besoin de l’église, c’est d’avoir des hommes évangéliques. » « S’il s’en trouve parmi vous qui pensent qu’ils sont à la Mission pour évangéliser les pauvres et non pour les soulager, pour remédier à leurs besoins spirituels et non aux temporels, je réponds que nous les devons assister en toutes les manières, par nous et par autrui… Faire cela, c’est évangéliser par paroles et par œuvres, et c’est le plus parfait… »

6


Monsieur Vincent veut t’aider pour vivre ton Carême ! Mercredi des cendres : « Ton Père voit ce que tu fais en secret : Il te le revaudra. » Nous nous me#ons en route sur un chemin de prière, de partage, de jeûne... sur un chemin d'amour et de lumière... Fais une bonne ac on envers un membre de ta famille sans que personne ne le remarque. Dieu le verra et s'en réjouira. Evangile des Tenta-ons (1er dimanche) : « Jésus, rempli de l'Esprit Saint, qui#a les bords du Jourdain ; il fut conduit par l'Esprit à travers le désert » Le chemin entamé est un chemin difficile. Mais Jésus, accompagné de l'Esprit Saint, marche devant nous. Il semble nous dire : « Toi aussi, tu peux !» Juste pour aujourd'hui, renonce à quelque chose que tu aimes par culièrement manger. Ce"e faim physique t’introduira plus profondément dans la faim de Dieu Transfigura-on (2ème dimanche) : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. En lui j'ai mis tout mon amour. Ecoutez-le !» Sur le chemin d'amour et de lumière, nous ne partons pas seuls. Jésus peut être notre guide. La Bible est un moyen privilégié pour apprendre à mieux Le connaître. Lis un passage des Évangiles, par exemple… Samaritaine (3ème dimanche) : Comme la samaritaine, nous pouvons lui demander : « Donne-moi à boire. » Pour avancer sur le chemin, Jésus nous invite à demander et à accueillir l'Eau Vive, Le Don Infini de Dieu. Observe la nature, remercie Dieu de nous avoir donné un monde merveilleux à habiter. L'Aveugle-né (4ème dimanche) : « Quand l'aveugle revint, il voyait. » En écoutant, en accueillant l'Esprit, en nous laissant conduire avec foi et humilité, les yeux de notre cœur s'ouvriront... Nous passerons peu à peu de la nuit à la lumière ! Prie avec ta famille. A l'église, sois a"en f aux paroles des chants, lectures et prières. Lazare (5ème dimanche) : « Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu !» Nous commencerons alors une vie nouvelle ! Une vie où nous saurons que la Lumière est plus forte que Toute obscurité... Une vie où nous saurons que l'Amour est plus fort que la mort ! Pardonne. Aujourd'hui, recherche des opportunités de pardonner aux autres gratuitement et avec amour. Rameaux (6ème dimanche) : « Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même !» Jésus avance sur les routes humblement, pas à pas. Il ne se met pas en avant ; il se fait serviteur... Au bout de sa route, il y a sa vie donnée, sa vie offerte pleinement. Prie pour la Paix, pour que Dieu envoie sa Paix dans toutes les situa ons de souffrance que nous connaissons. Pâques « Jésus est Vivant ! Il est vraiment ressuscité !» «Pourquoi cherchez-vous parmi les morts, Celui qui est vivant ?» Ouvre ton cœur à Marie, notre mère, et parle-lui de tous ceux que tu aimes.

7


1er Mars 2017 - Mercredi des Cendres - LA PRIÈRE. C’est maintenant le moment favorable !  Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

(Mt 6, 1-6.16-18)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

8


Saint Vincent nous dit : Il est donc dit que l’on cherche le royaume de Dieu. Que l’on cherche, ce n’est qu’un mot, mais il me semble qu’il dit bien des choses ; il veut dire de nous mettre en sorte que d’aspirer toujours à ce qui nous est recommandé, de travailler incessamment pour le royaume de Dieu, et non pas demeurer en un état lâche et arrêté, faire attention à son intérieur pour le bien régler, mais non à l’extérieur pour s’y amuser. Cherchez, cherchez, cela dit soin, cela dit action. Cherchez Dieu en vous, car saint Augustin avoue que, pendant qu’il l’a cherché hors de lui, il ne l’a pas trouvé ; cherchez-le en votre âme, comme en sa demeure agréable ; c’est le fond où ses serviteurs qui tâchent de mettre toutes les vertus en pratique, les établissent. Il faut la vie intérieure, il faut tendre là ; si on y manque, on manque à tout ; et ceux qui déjà y ont manqué, doivent s’en confondre, en demander miséricorde à Dieu et s’en amender.

Conférence du 21 février 1659 Notre vie est le premier lieu où Dieu nous parle. C’est le lieu où il vient nous rencontrer, la demeure qu’il veut habiter. Dans cette dynamique, nous avons l’assurance de toujours pouvoir vivre dans la présence de Dieu et qu’il n’y a pour nous plus rien d’impossible.

9


5 Mars 2017 - 1er Dimanche de Carême - LA TENTATION. Jésus fut conduit au désert. 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 4, 1-11)

En ce temps-là, Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Alors le diable l’emmène à la Ville sainte, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. » Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! Car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. » Alors le diable le quitte. Et voici que des anges s’approchèrent, et ils le servaient. 10


Saint Vincent nous dit : On lit d’un saint, mort dans notre siècle, que, quand il partait le matin pour aller à la ville, il disait à son confesseur : « Je m’en vais là ; mais je ne sais pas si je reviendrai sans faire quelque faute. C’est pourquoi je vous prie de prier Dieu pour moi. » Cela nous apprend à nous défier de nous-mêmes et à demander toujours des forces à Notre-Seigneur. (…) Oui, mes chères sœurs, c’est une tentation de vouloir changer, de vouloir aller aux champs, quand l’on est dans une paroisse ; et, quand l’on est aux champs, de vouloir aller à Paris. C’est une tentation de se déplaire dans le lieu où l’on est par obéissance. — Ah ! Mais ce lieu, cet emploi sont incompatibles avec mon esprit ! — Ah ! Mes sœurs, gardez-vous de recevoir ces pensées, mais regardez-les comme venant du diable et dites « O maudite tentation, tu me veux faire changer le lieu où Dieu m’a mise !» Conférence du 24 août 1654 En voilà une expérience courante et pour tout dire très commune : être tenté. Là aussi, le Christ habite notre expérience, il l’a vécue. Le lien à son Père est sa force, sa fidélité. La Parole le tient, elle le guide et nous rejoint comme une promesse qui déjà s’exauce.

CHANGE NOS CŒURS ...

APPRENDS-NOUS A AIMER !

11


Samedi 18 Mars 2017 - L’Angélus du partage Eglise Saint-Joseph – 12h ************************************ Une rencontre pour prier et pour entendre l’appel au partage. Chanter l’Angélus, c’est se réjouir du mystère de l’Incarnation. En devenant homme, Jésus nous révèle son Père comme étant notre Père, et fait de nous des frères. Constitués gérants de la Création, nous avons à en prendre soin, mais aussi à veiller à ce que chacun puisse y prendre sa place et bénéficier équitablement de ses richesses. Pendant le Carême, nous sommes invités à une solidarité concrète, à un partage effectif.

L’ange du Seigneur porta l’annonce à Marie : Et elle conçut du Saint-Esprit

Réjouis-toi, Marie, comblée de grâce,

« Voici la servante du Seigneur : Qu’il me soit fait selon ta Parole. »

Le Seigneur est avec toi Tu es bénie entre les femmes

Et le Verbe s’est fait chair : Et il a demeuré parmi nous.

Et Jésus, ton enfant, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Prie pour nous, pécheurs, Maintenant et à l’heure de la mort. Amen.

12


12 Mars 2017 - 2ème Dimanche de Carême - LA CONVERSION. Celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le ! 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 17, 1-9)

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » 13


Saint Vincent nous dit :

Dieu règne d’une manière spéciale sur les justes, qui l’honorent et le servent ; sur les bonnes âmes, qui se donnent à Dieu, qui ne respirent que Dieu ; sur les élus, qui le doivent glorifier éternellement. C’est sur telles personnes qu’il règne particulièrement, par les vertus qu’elles exercent et qu’elles ont reçues de lui. Il est le Dieu des vertus, et il n’y en a aucune qui ne vienne de lui. Elles procèdent toutes de cette source infinie, qui les envoie dans les âmes choisies, lesquelles étant toujours prêtes à les recevoir, sont toujours fidèles à les pratiquer. C’est ainsi qu’elles procurent le royaume de Dieu, et c’est en cette manière que Dieu règne en elles. Conférence du 21 février 1659

Etre baigné de lumière comme au plein soleil d’été… Moment privilégié, unique qui souvent advient en silence, avec discrétion au détour d’une rencontre, d’un partage, d’une main tendue. « Fais nous voir ton visage et nous serons sauvés ! » disait le psalmiste dans sa prière. Qu’elle soit nôtre en ces jours…

14


19 Mars 2017 - 3ème Dimanche de Carême - RELIRE SA VIE. Si tu savais le don de Dieu ! 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 4, 5-15.19b-26.39a.40-42)

En ce temps-là, Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph. Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source. C’était la sixième heure, environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. » – En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter des provisions. La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » – En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains. Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. D’où as-tu donc cette eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? » Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. » La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. » 15


Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus. Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui, ils l’invitèrent à demeurer chez eux. Il y demeura deux jours. Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de sa parole à lui, et ils disaient à la femme : « Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons : nous-mêmes, nous l’avons entendu, et nous savons que c’est vraiment lui le Sauveur du monde. »

Saint Vincent nous dit : Il faut nous donner entièrement à Dieu et lui demander la grâce de nous connaître nousmêmes. Car, quand nous nous voulons trop élever, que nous cherchons nos propres satisfactions, c’est l’aveuglement de notre amour-propre qui nous cache cette connaissance, qui nous empêche de voir ce qui paraît de bien en nous, n’est pas de nous. Le Christ vient rencontrer la samaritaine. Il engage la conversation. La Parole qu’il lui adresse permet un dépassement du passé, un apaisement du présent et un avenir possible sans qu’une étiquette soit irrémédiablement collée. Le Christ sert donc de médiation à la samaritaine entre son passé et son désir le plus haut qui se révèle au fil de la rencontre. Sa Parole construit, relève et redonne à la samaritaine sa responsabilité au sein de la communauté humaine.

16


26 Mars - 4ème Dimanche de Carême - LE FGHIJKL MG CNKIOP. Crois-tu au Fils de l’Homme ? 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 9, 1.6-9.13-17.34-38)

En ce temps-là, en sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme aveugle de naissance. Il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle, et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » – ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait. Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant – car il était mendiant – dirent alors : « N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? » Les uns disaient : « C’est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. » Mais lui disait : « C’est bien moi. » On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle. Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir. 17


Il leur répondit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. » Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? » Il dit : « C’est un prophète. » Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors. Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? » Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? » Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. » Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui. Saint Vincent nous dit :

Oh ! Quel bonheur de vérifier en nous ces paroles : Vivo ego, jam non ego, vivit vero in me Christus ! (Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi Ga 2, 20) Car nous ne vivons plus de la vie humaine, nous vivons d’une vie divine, et nous y vivrons, mes frères, si nos cœurs sont pleins et nos actions accompagnées de cette intention de faire la volonté de Dieu. Or, s’il y en a qui peuvent dire qu’ils la font déjà, comme il est vrai, d’autres aussi peuvent dire, comme moi : « Ne suis-je pas malheureux de voir mes confrères vivre de la vie de Jésus-Christ, être agréables aux yeux de son Père éternel, et moi vivre d’une vie sensuelle et animale, qui mérite d’être rejeté de leur conversation comme l’objet du déplaisir de Dieu !» Plaise à sa bonté que ce sentiment nous entre si avant en l’âme qu’ayant honte de notre lâcheté, nous redoublions le pas pour atteindre les plus avancés au chemin de la perfection ! Dieu nous fasse cette grâce ! Conférence du 7 mars 1659

Il était aveugle et il voit ! Il était dans les ténèbres et il accède à la lumière. Enfin. Le Seigneur passe, il se tient devant la fenêtre de notre cœur avec respect et patience. Déjà la lumière passe à travers les persiennes. Il est là, il t’attend.

18


2 Avril - 5ème Dimanche de Carême - LE VIE DONNÉE PAR DIEU. Crois ! 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 11, 3-7.17.20-27.33b-45)

En ce temps-là, Marthe et Marie, les deux sœurs de Lazare, envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. » À son arrivée, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. » Jésus, en son esprit, fut saisi d’émotion, il fut bouleversé, et il demanda : « Où l’avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Seigneur, viens, et vois. » Alors Jésus se mit à pleurer.

19


Les Juifs disaient : « Voyez comme il l’aimait ! » Mais certains d’entre eux dirent : « Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l’émotion, arriva au tombeau. C’était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la sœur du défunt, lui dit : « Seigneur, il sent déjà ; c’est le quatrième jour qu’il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé. Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. » Après cela, il cria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. » Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui.

Saint Vincent nous dit :

Or, il faut noter que l'amour se divise en amour affectif et effectif. L'amour affectif est un certain écoulement de la personne aimante en l'aimée, ou bien une complaisance et tendresse qu'on a pour la chose qu'on aime, comme le père pour son enfant, etc. Et l'amour effectif consiste à faire les choses que la personne qu'on aime commande ou désire, et c'est de cette sorte d'amour que je parle et Notre-Seigneur : « Si quelqu’un m’aime, il garde ma parole. » Jn 14, 23 Canevas d’une conférence sur l’Amour de Dieu

Viens me rejoindre Lazare ! Viens me rejoindre toi à qui je tends la main ! Retourner à la vie, faire le choix de la vie… Un chemin, une dynamique, une joie. Une Pâque, déjà !

20


21


VIQKL FL OERKLHLSP ML KTRUSRIFIEPIUS LP ML FE VTSIPLSRL. « Si la charité n’est brûlante en nous, si nous ne nous aimons pas les uns les autres comme Jésus-Christ nous a aimés et si nous n’accomplissons pas d’actes semblables aux siens, comment pourrons-nous espérer diffuser un tel amour sur toute la terre ? » Saint-Vincent de Paul. Le Carême est un temps privilégié pour préparer et célébrer le sacrement du pardon. Ce sacrement est le signe de l´amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l´Amour infini de Dieu est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères. On est parfois découragé de se confesser en pensant que l’on recommencera les mêmes péchés. Il est certain que la confession ne nous transforme pas complètement. Mais le sacrement du pardon nous met dans l’humilité devant Dieu qui nous aime malgré notre faiblesse et cette rencontre est essentielle. Parfois, on ne voit pas en quoi consistent nos péchés, on ne sait pas quoi dire. On a parfois l’impression que l’on n’a pas de péchés. Cependant, si nous ne voyons pas nos péchés, nos voisins, eux, les connaissent. Il arrive que l’on se confesse rarement parce qu’on n’en éprouve pas le besoin. Si on comprend bien ce qu’est ce sacrement… notre participation ne repose pas seulement sur un besoin ressenti, mais sur la conviction de son importance pour notre relation avec Dieu. Se préparer au sacrement de pénitence et de réconciliation cela signifie se placer déjà sous le regard d’amour de Dieu, en choisissant un passage de la Parole de Dieu pour y discerner son appel. Cela signifie aussi regarder sa vie traversée d’amour et de péché, et se rapprocher du Seigneur pour qu’il nous aide à discerner. Avant d’aller voir le prêtre, n’hésitez pas à prendre un temps pour relire votre vie – spirituelle, familiale, professionnelle…- La parole de Dieu peut vous aider à vous mettre sous son regard avec simplicité et vous demander ce que l’évangile vous appelle à vivre. (Source : site internet du Diocèse de Nanterre)

La journée du Pardon : Eglise Saint-Pierre du Queyroix, vendredi 24 Mars 2017, de 8h à 20h. 22


23


A S V   P 1)

Mêler la prière à l’action

Écrivant Ă un prĂŞtre de la CongrĂŠgation de la Mission en 1657, saint Vincent prĂŠsentait comme ÂŤ deux vertus centrales de JĂŠsus, sa relation filiale avec le Père et sa charitĂŠ envers son prochain. Âť il estimait la combinaison de la prière et de l’action comme ĂŠtant indispensables. “Donnez-moi quelqu’un qui prieâ€?, s’exclamait Saint Vincent, “et il sera capable de tout ! En mĂŞme temps, il dĂŠclara, “Aimons Dieu, mes frères et sĹ“urs, aimons Dieu mais que ce soit Ă  la force de nos bras et Ă  la sueur de notre front !â€? De quelle manière pourrions-nous mieux intĂŠgrer la prière et l’action tandis que nous servons les pauvres ? 2) Donner une place centrale au Christ A plusieurs reprises, Vincent a mis l’accent sur la centralitĂŠ du Christ. En ĂŠcrivant les règles pour les diffĂŠrents groupes qu’il fonda, il les exhorta tous Ă  voir le visage de Dieu dans celui des pauvres. Il les encouragea Ă  mĂŠditer sur les “mystèresâ€? de JĂŠsus : les ĂŠvĂŠnements de sa vie, de sa mort et de sa rĂŠsurrection. Il dit Ă  son ami de longue date, le Père Portail : “Rappelez-vous, nous vivons en JĂŠsus-Christ au travers de la mort de JĂŠsus Christ et nous mourons en JĂŠsus-Christ au travers de la vie de JĂŠsus-Christ. Notre vie doit ĂŞtre cachĂŠe en JĂŠsus-Christ et emplie de JĂŠsus-Christ. Pour mourir comme JĂŠsus-Christ, nous devons vivre comme JĂŠsus-Christ.â€? Comment entrer davantage dans la vision de la foi qui a permis Ă  Vincent de voir le visage du Christ dans celui des pauvres ? 3) Avec la plus grande des simplicitĂŠs Vincent a dĂŠclarĂŠ explicitement que la simplicitĂŠ ĂŠtait “[son] ĂŠvangileâ€?. Il l’a appelĂŠe “la vertu que j’aime le plus.â€? Il a soulignĂŠ deux aspects de la simplicitĂŠ en particulier, particulièrement : la simplicitĂŠ du discours et la simplicitĂŠ dans le style de vie. Comment pouvons-nous apprendre Ă  parler et Ă  vivre plus simplement tandis que nous servons les pauvres ? 4) Qui est fondĂŠe sur l’humilitĂŠ Il n’est pas de vertu Ă  propos de laquelle Vincent ait parlĂŠ de manière plus ĂŠloquente qu’au sujet de l’humilitĂŠ. Il a dĂŠclarĂŠ qu’elle ĂŠtait “la fondation de toute perfection ĂŠvangĂŠlique, le cĹ“ur de toute vie spirituelle.â€? Il voulait que nous regardions les plus dĂŠfavorisĂŠs comme ĂŠtant “nos Seigneurs et nos MaĂŽtresâ€?. Il insista sur l’Êcoute “du plus petit de nos frères et sĹ“ursâ€? et nous exhorta Ă  collaborer les uns avec les autres.

24


Comment pouvons-nous être plus à l’écoute des pauvres, tandis que nous discernons leurs besoins ? 5) Qui s’exprime dans la charité créatrice L’une des citations les plus citées de Vincent est “L’amour est créatif, même à l’infini.” Le contexte de cette déclaration est différent de celui que nous imaginons habituellement. Quand Vincent utilisa cette phrase, il parlait de la créativité de Jésus dans l’institution de l’Eucharistie. Pourtant la phrase est facilement applicable à Vincent lui-même et à ses disciples. En réponse aux événements, Vincent manifesta une liberté remarquable. Il conçut de nouvelles solutions et créa de nouvelles institutions afin de faire face aux problèmes récurrents des personnes marginalisées et abandonnées. De quelles manières pourrions-nous être plus inventifs alors que nous servons les pauvres ? (Source : Père Mahoney, lazariste)

25


Proposi6ons de quelques liens sur internet pour prolonger votre réflexion de Carême et nourrir votre prière ! (Il y en a bien sûr une mul6tude d’autres)

Pour la liturgie des Heures et textes de la messe : www.aelf.org

(Il y a aussi une application pour les téléphones) : taper aelf sur votre Play store ou Apple store

Pour des éléments de réflexion, des textes de prière : www.portstnicolas.org

Pour connaître la famille vincentienne : www.famvin.org/fr

Le site de la conférence des Evêques de France : www.cef.fr

Une télévision catholique KTO : www.ktotv.com

*********************

26


27


28

Livret carême 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you