Issuu on Google+

Énéide L’Énéide (en latin : Aeneis, mot de forme grecque, génitif : Aeneidos) est une épopée de Virgile, le plus prestigieux exemple de ce genre littéraire en langue latine, composée en hexamètres dactyliques. De même que l’Iliade et l’Odyssée — dont l’Énéide s'inspire largement —, l’ouvrage a suscité l’admiration de générations de lettrés de l’Antiquité jusqu’à nos jours et fut une source d’inspiration récurrente pour les artistes et les poètes.


Composition et résumé • Dans la première partie (chants I à VI), Virgile raconte les voyages d'Énée après la chute de Troie, jusqu’à son arrivée dans le Latium en Hespérie selon le destin des vœux des dieux pour fonder la nouvelle Troie. Il raconte sa fuite de Troie en flamme, son départ vers l'Afrique et la Sicile, les tempêtes et épreuves durant son voyage, sa rencontre avec une femme, Didon, qui l'empêche de réaliser son devoir, sa descente aux Enfers pour rencontrer son père Anchise ; tous ces éléments rappellent l’Odyssée. • Dans la seconde partie (chants VII à XII), Virgile relate les conflits que durent livrer Énée et ses compagnons pour conquérir le Latium jusqu’à la création du royaume de Lavinium. On a rapproché cette partie de l’Iliade.


Chant V : escale en Sicile et jeux funèbres • Pour échapper à une tempête, Énée et ses compagnons débarquent en Sicile, où règne Aceste, troyen d'origine et où est enterré Anchise, le père d'Énée mort exactement un an auparavant. Énée organise une cérémonie rituelle et des jeux funéraires. Le récit des différentes épreuves (régate, course à pied, lutte, tir à l'arc) occupe une bonne partie du chant.


Chant VII : arrivée dans le Latium • On considère couramment qu'avec le livre VII s'ouvre une deuxième partie de l'épopée : au récit des périples d’Énée se substitue celui des guerres dans le Latium. • Les Troyens arrivent dans le Latium. Sur une remarque d'Ascagne, Énée comprend que les prophéties de l'oracle sont accomplies, qu'ils sont arrivés sur la terre recherchée. Des oracles font comprendre au roi local, Latinus, qu'il doit marier sa fille Lavinia à Énée, et non à Turnus, le jeune et beau roi des Rutules. • Junon, pour retarder le destin, envoie la Furie Alecto, qui attise la haine contre les Troyens chez l'épouse de Latinus, Amata, et chez les paysans latins. La porte de Janus s'ouvre malgré la volonté du roi, la guerre éclate.


Chant X : le retour •

Les dieux, voyant ce qui se passait dans le Latium, décidèrent de se réunir sur l’Olympe. demanda alors à Jupiter d’épargner les Troyens, mais Junon, de son côté, accusa Vénus d’avoir déclenché toute cette violence en demandant à ce que les Latins soient soumis à des étrangers. Jupiter, de son côté, décida de rester neutre, et de voir comment la situation allait évoluer. • De son côté, Énée naviguait vers le campement troyen, accompagné de ses nouveaux alliés. En outre, il était accompagné de Latins qui étaient opposés à Mézence, et la flotte qu’il dirigeait à présent comptait alors près de 30 navires. • C’est alors que les navires troyens qui avaient été changés en nymphes, apparurent à Énée, le conseillant de ne pas hésiter à se battre contre les Rutules.


Chant X : le retour • Puis, Énée et ses alliés arrivèrent au campement, et se préparèrent à combattre. La bataille éclata alors, les Troyens et leurs alliés affrontant leurs ennemis les Rutules. Énée tua un grand nombre d’ennemis, mais aucun des deux camps ne parvint à prendre l’avantage. • Les cavaliers arcadiens eurent alors la volonté d’abandonner le combat, voyant la détermination de leurs adversaires, mais Pallas, leur chef, les exhorta à continuer la lutte. Ce dernier aperçut alors Lausus, le fils de Mézence, dans le camp ennemi. Mais ce dernier ne put affronter Pallas, et laissa sa place à Turnus. Suite à un combat sans merci, le Rutule parvint à tuer Pallas, et lui enleva son baudrier, bien qu’il acceptât de rendre le cadavre du vaincu.



Eneida in franceza Ioana Bistriceanu