Page 1

PORTFOLIO 2019

CASSANDRE BOUCHARD


FORMATIONS GÉNÉRALES L’architecture est pour moi un moyen de concevoir des expériences, susciter des émotions et influencer le comportement et le bien-être des gens. Une approche sensible des espaces et de leur relation avec la nature est pour moi essentielle dans un projet. Animée par le design, j’aime exploiter le potentiel des formes pures, de l’utilisation du bois et de la lumière, avec une simplicité et un minimaliste, pour raffiner la qualité de nos espaces de vie. «Architecture should be able to excite you, to calm you, to make you think.» – Zaha Hadid

2017 - 2019

Maîtrise en architecture Université Laval

2016 - 2017

Étude à l’internationale Czech Technical University République Tchèque

2014 - 2017

Baccalauréat en architecture Université Laval

2012 - 2014

DEC en sciences humaines profil administration Cégep de Drummondville

EXPÉRIENCES PROFESIONNELLES été 2018

Baril Bilodeau Leeming Architectes 1625 bvl. Mercure, Drummondville

Stagiaire en architecture

été-hiver 2017

Signature Réno Design

5625 bvl. des Gradins, Québec

Conseillière en design d’intérieur

été 2016

Demers Pelletier Architectes

584, rue Lindsay, Drummondville

Stagiaire en architecture

CASSANDRE BOUCHARD M. Arch., Université Laval cassandrebouchard01@gmail.ca 819.388.6928

2015 - 2018

AnjoliV, Designer d’intérieur Dessinatrice 2D - Autocad


IMPLICATIONS / WORKSHOP été 2019

Volontariat en cuisine Free Spirit Hostel, Équateur

2018 - 2019

Coprésidente du Comité des finissants École d'architecture, Université Laval

2019

Bénévole laser, FABLAB École d'architecture, Université Laval

2018

Coorganisatrice du Jury Session AIAC 2018, Université Laval

2017

Conception collaborative d’école primaire Guinée-Bissau, Afrique de l’Ouest

2017

Coorganisatrice du Concours d’idées de l’Objet 2018 École d’architecture, Université Laval

2016

2015-2016

2015

Participation à la construction et à la conception du SPOT 2016 En partenariat avec BGLA architecture Représentante fond d’investissement étudiant École d’architecture, Université Laval Coorganisatrice activités d’accueil et d’intégration École d’architecture, Université Laval

PRIX ET MENTIONS Mention Pour la bourse «Étonnez-nous» 2019 de STGM Architectes Projet : Suave Mention spéciale Concours - Atelier international d'architecture construite 2018 (AIAC) Projet : Bike to the futur Prix du public et objet vendu le plus cher Encan de l’Objet 2016 Projet : En trois temps, trois mouvements

CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES Modélisation 3D / dessin 2D Autocad Rhino Revit Sketchup Rendering Vray SuPodium Suite Adobe Photoshop, Illustrator, InDesign Suite Office

LANGUES Français Parlé et écrit

Anglais Parlé et Écrit - Avancé


PROJETS académiques................................................................. 01 SUAVE

une transition incitant la souplesse dans le rythme effréné du quotidien

02 EN ALTERNANCE

observatoire de la mémoire forestière

03 CAMBIUM

pavillon universitaire interdisciplinaire

04 LA CABANE

école primaire solidaire en Afrique

CONCOURS & workshops............................................................... 05 BIKE TO THE FUTURE

complexe d'habitation santé et bien-être

06 EN TROIS TEMPS, TROIS MOUVEMENTS l’objet s’éclate et se recompose

07 APRÈS LA PLUIE... installation éphémère

PROJETS personnels..................................................................... 08 APPARTEMENT RUE ST-STANISLAS projet de rénovation

09 LA PLANCHE SORT DU PLACARD encan de l'Objet 2017

10 VERRE DOUBLE Création personnelle


ACADÉMIQUES

PROJETS


MONTRÉAL DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ UNIVERSITÉ DE

1


01

Suave

Une transition incitant la souplesse dans le rythme effréné du quotidien Essai (projet) supervisé par Pascal Gobeil - 2019 Mention - Bourse «Étonnez-nous» 2019 de STGM Architectes

L' essai(projet) s'intéresse à l'influence des du tunnel de l’Université de Montréal, l’accès parcours quotidiens en milieu urbain sur principal au campus situé sur le sommet du

Métro

Plan du tunnel et du métro 2017

nos états d'âme. Souvent exécutés avec un mont Royal. Celui-ci s’enfouit actuellement désir de vitesse et d’efficacité, ils participent complètement dans la topographie de la au mode de vie effréné de la vie en grande montagne et constitue un moyen direct qui ville. Suave tente ainsi de créer par son ne laisse place ni à l’arrêt ni à l’infiltration de la architecture un lieu transitoire invitant le lumière du jour. Ainsi, le projet transformera ralentissement dans le rythme du promeneur cette transition pour faire naître la vie dans pour lui offrir un moment d’arrêt, une pause son intérieur. d’esprit dans son existence affairée. Le

Le nouveau tunnel 2017

projet repense le parcours assez fréquenté

Le tunnel de la montagne (ancien) 1965

Implantation Nouvelle proposition

2

L'escalier de 142 marches 1940


De

nouveaux

maintenant

la

espaces

enrichiront

transition

souterraine

découlant des objectifs et des désirs du projet d'y faire un lieu vivant socialement, tout en étant apaisant pour l'esprit de celui qui le franchit. Le tunnel accueillera maintenant un café, des lieux d'étude et de travail ainsi qu'un espace pouvant accueillir différentes activités reliées à la détente du corps et de l'esprit, comme le yoga ou le tai-chi. On le traversera en suivant le parcours sinueux permettant d’atteindre le haut. Les rythmes des promeneurs s’entremêleront dans ce tunnel qui laisse la liberté à ceux-ci de prendre le temps comme ils le désirent. Rampe mécanique descendante

Espace sensoriel multifonctionnel

0

3

5

10 m

Coupe longitudinale - une transition sinueuse agrémentée d'espaces sensoriels et propices à l'arrêt

3


NIVEAU 1 - Sortie/Campus de l’Université de Montréal

Palier 04 -Haut de l’escalier et des rampes mécaniques

Palier 04 -Haut de l’escalier et des rampes mécaniques Palier 03 - Café

Rampe mécanique montante

Membrane transversale en tissus de fibre de verre

Palier 02 - Espace détente

Palier 01 - Bas de l’escalier et des rampes mécaniques Connexion avec la station de métro Université de Montréal

Palier 03 -Café

NIVEAU 0 - Entrée /Boul. Édouard-Montpetit

0

5

10

20

Palier 01 - Bas de l’escalier et des rampes mécaniques

m

4


0

L'espace se dilate - les parois courbes se prolongent pour venir former un escalier monumental sculptural

5

3

5 m

Coupe transversale - Un espace se


ensoriel est créé au centre d'une membrane s'étirant de haut en bas

Les lieux d'arrêt sont éclairés de lumière naturelle diffusée par la membrane

6


L'ĂŠvasion vers le monde Ă la surface

7


Maquette en coupe de la section centrale du projet - impression 3D en plâtre

Le tunnel actuel est comme un

féminin

corps rajouté, un implant dans

architectural, ce projet imagine

sur la rigidité et la fermeté.

la montagne. Conceptuellement,

une

qualités

Entre mécanique et organique,

afin

de

érogène, suave et apaisante

lumineux et sombre, intérieur

l’implant par la montagne, le

donnant envie aux étudiants d’y

et extérieur, poreux et opaque,

projet cherche à fusionner ce

prendre une pause.

le projet devient un lieu d’entre-

corps à celle-ci. Il veut faire partie

L’architecture de cette transition

deux habités entre la ville et le

d’elle, former une unité, devenir

conjugue des «ambivalences»

campus. Une pause d’esprit

son organe. Ainsi, grandement

pour créer un univers parallèle au

avant de ressortir dans le chaos

inspiré par l'organe reproducteur

monde extérieur où la douceur

du monde réel.

d’éviter

l’expulsion

comme

transition

8

aux

espace

et

la

souplesse

l’emportent


02 En alternance observatoire de la mémoire forestière 2016 L’architecture de cet observatoire s’inspire de l’arbre, plus précisément de son cycle de vie aux travers des saisons. Ainsi, l’observatoire est formé de quatre bâtiments mettant en relief chacun le processus de croissance de l’arbre durant la saison qu'il incarne. Ce

9

processus se traduit dans l'expérience des ambiances à l’intérieur du parcours muséal. La relation entre le visiteur et l'arbre est importante ici. Selon la saison de la partie du bâtiment, la perception qu'on a avec l'arbre diffère.


élévation façade principale

élévation façade secondaire

coupe longitudinale

10


L’arbre s’élance vers la lumière

Les racines se couvrent de leurs feuilles

Les branches s’habillent de blanc

Les bourgeons révèlent leur couleur

11


L’été La période de la photosynthèse, où l’arbre cherche à grandir pour atteindre plus de lumière.

Le parcours muséal commence par l’entrée dans le pavillon mettant en valeur l’arbre à la saison estivale. En entrant, l’effet de hauteur avec la luminosité qui pénètre et qui crée un jeu d’ombre et de lumière en traversant la résille du toit tend à rappeler le sentiment que l’on a sous une canopée d’arbres ensoleillés en été. L’arbre fait partie de l’espace intérieur du bâtiment et on le sent présent à travers des alcôves vitrées créant une ambiguïté entre l’intérieur et l’extérieur.

L’automne

La saison des plantations, où les racines s’implantent et continuent leur croissance pendant que la partie aérienne de l’arbre s’endort et perd ses feuilles sur le sol.

Le parcours se poursuit par la traversée du forestarium interactif. Un changement d’échelle de hauteur se ressent lorsqu’on entre dans le deuxième pavillon. Celui-ci s’enracine dans la terre et met ainsi les troncs des arbres et leurs racines en valeur par une longue ouverture à la hauteur des yeux.

L’hiver

En période de faible luminosité, l’arbre entre en dormance, cesse sa croissance et se laisse couvrir par la neige.

On pénètre maintenant dans les espaces de contemplation et de réflexion; les salles d’expositions. Tout est blanc, avec une faible lumière provenant de l’extérieur. On se laisse tout d’abord guider jusque dans la première salle, où l’on trouve au centre, sous un puits de lumière, un arbre mort, sans feuillage, qui rappelle l'arbre d’hiver. Par la suite, on monte au deuxième étage, dans une salle d’exposition où l’on peut déambuler entre des parois courbes et revoir l’arbre vu du haut.

Le printemps

La vie dans les branches reprend, on voit apparaître les feuilles tandis que les racines dorment toujours.

On arrive ensuite dans la salle multifonctionnelle, un espace étroit et vitré de pleine hauteur mettant en valeur le feuillage des arbres. En plus de donner le sentiment d'être dans la canopée des arbres, ce pavillon est impressionnant par sa structure de poutre/mur qui le suspend en hauteur.

12


PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT CT DU PR O L TIO NA

PR

O

DU

DE

SK

ED U

CA

CE

D

BY

AN

AU

AN

AU

TO

TO

DE

SK

ED

CE

D

BY

UC

AT

IO

NA

PR O

DU

L

PR

O

DU

CT

plan niveau 1 CT

PR

DU

O

O

L

DU C

NA

PR

IO

ED BY

CA T

U

AN AU T ED

D

CE

DU

BY

AN

AU

SK

ED

DE

TO

SK

DE

O UC AT IO NA

5. Billetterie 6. Hall 7. Café 8. Forestarium L

1. Boutique 2. Café 3. Salle d’exposition 4. Salle multifonctionnelle

O

PR

DU CT

PR O

13


L

PR

O

DU

CT

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

IO NA

PR

AT

O

DU

DE SK

ED

UC

CE

D

BY

AN

AU

AN

AU

TO

TO

DE

SK

ED

CE

D

BY

UC

AT

IO

NA

PR O

DU

L

PR

O

DU

CT

plan niveau 2 CT

PR

DU

O

O

L

DU CE

NA

PR

IO

CA T

D BY

U

AN AU TO E

BY

AN

AU

SK

ED

DE

TO

SK

DE

12. Débarcadère et rangement 13. Salle mécanique 14. Arboretum NA L

TIO

DU CA

CE D PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT DU

O

PR

T

DU C

O

PR

9. Centre de référence 10. Espace bureaux 11. Salle d’exposition

14


15 PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

détail entré


16


03 Cambium

pavillon universitaire interdisciplinaire Atelier d'ambiances physiques - 2018

Projet réalisé en collaboration avec Samuel Girard et Laurence Kelly ainsi qu'avec deux étudiants en génie civil et mécanique

Ce

projet

imagine

une

faculté

une analogie du projet avec le cambium,

d'aménagement, d'architecture, d'art et

une zone de l’arbre, entre l’écorce et

de design- FAAAD-qui mettrait de l’avant

l’aubier, où se forment de nouvelles

le partage du savoir entre les différentes

cellules qui permettront de nourrir

disciplines. La phase préliminaire sur

l'arbre. Ces cellules, une fois mises

l'exploration du phénomène de l'érosion,

toutes ensemble, donnent la rigidité

appliqué ici sur des pailles, a été une

au tronc qui sans eux s’écroulait. Dans

source d'inspiration, comme quoi un

le cadre du projet, nous pensons les

élément faible seul soumis à un effet de

ateliers de design de la même manière

groupe peut devenir plus fort. C'est ce

que le cambium : un espace nourrissant

que cherche à accomplir cette faculté,

les étudiants et d’où s'éveille sans cesse

en créant un lieu où les étudiants

de nouvelles idées qui seront dans le

pourront réunir leur force. L'exploration,

futur la base d’innovations.

réinterprétée à l'échelle cellulaire, amène

17


volume de base

simulation aux vents dominants

augmentation des surfaces exposées au soleil

agrémenter la forme aux flux humains

Exploration du phénomène d'érosion sur des pailles

Image cellulaire du cambium

18


plan d'implantation Campus de l'UniversitĂŠ Laval

19


Tronc d'administration

Tronc de design

Tronc de fabrication

Tronc de circulation

AA

plan étage_1 E.H.

E.H.

E.H.

E.H.

plan étage_2

E.H.

E.H.

E.H.

plan étage_3

plan rez-de-chaussée Le programme est divisé en trois grandes

structurale radiale qui module ensuite la disposition

catégories soit les fonctions administratives et de

du programme autour. Ce composant de bois se

recherches, les ateliers de design et la fabrication

veut un élément intégrateur de systèmes grâce à

manuelle. Chacune de ces trois grandes familles est

son caractère traversant d’étage en étage de même

répartie dans un “tronc” de CLT d’où débute la trame

qu’un générateur d’ambiance.

20

plan étage_4


Maquette du pavillon

Maquette du pavillon sans toiture

La cour intÊrieure s'habite après la fonte des neiges

21


La façade principale qui s'étend du sud jusqu'au nord demande des besoins différents en matière d'occultation. Elle a ainsi été conçue selon son orientation solaire et de manière à donner à l'occupant la possibilité de modifier facilement son espace et de réduire l'inconfort causé par la surchauffe et les reflets. Plus au sud, des lattes horizontales dans le haut des fenêtres occultent la lumière du soleil à son zénith. En se déplaçant vers l’ouest, des panneaux verticaux orientés à l’oblique

TYPOLOGIE D'ENVELOPPE CONSERVATRICE

En lien avec l’orientation et les fonctions intérieures, l’espacement entre les panneaux va varier et permettre différentes possibilités de lumière. À certains endroits, ils vont avoir l’espacement adéquat pour fermer une pièce complètement. Dans les pièces plus occupées, un système de

Dans les zones où l’occupation est plus ponctuelle, et conséquemment où le besoin en chauffage plus bas, les panneaux restent fixe à l’extérieur et sont accompagnés d’un vitrage simple.

Façade active avec lattes fixes espacées au 1m dans un double vitrage

N

ÉLÉVATION DE L'ENSEMBLE DU BÂTIMENT

double vitrage va également être ajouté pour créer une double enveloppe qui permettra de réguler le confort des occupants, de préchauffer l’air en hiver et en évacuant l’air chaud en été.

TYPOLOGIES D'ENVELOPPES ACTIVES

Façade conservatrice avec ouvertures aux 2m

E

bloquent la lumière directe du soleil, puis au Nord, les panneaux se transforment en revêtement mural pour réduire les déperditions de chaleur par le vitrage.

Façade active avec lattes mobiles espacées au 0.5m dans un double vitrage

Façade active avec lattes mobiles horizontales dans un double vitrage

E

S

O

Zone avec l’exposition maximale aux rayons thermiques Zone à conservation

Zone à conservation

coupe perspective AA

Façade active avec lattes mobiles espacées au 0.5m

22


L’aménagement est conçu afin de rendre le processus de création actif et contagieux. Les ateliers, piliers des études en art et design, sont disposés en cercles autour de patios intérieurs. Ces espaces de création sont délimités par des zones permettant aux étudiants de déambuler d’atelier en atelier grâce à une circulation fluide et infinie. De plus, cette disposition permet une grande flexibilité de l’espace qui peut s’adapter aux différents besoins des programmes d’études.

Les ateliers de design profitent d'un accès extérieur donnant sur la cour intérieure

23


La lumière naturelle zénithale pénètre sur les étages

24


Panneaux photovoltaïques Panneaux rotatifs refroidis par des ailettes 3500 m2 disponibles Rendement de 880 000 kWh/an Système de poutre Des poutres en lamellé-collé ont été utilisées pour leur propriété de séquestration de carbone.

Plusieurs stratégies bioclimatiques sont utilisées dans ce projet puisqu'il vise une conception nette

Façades adaptatives et adaptées

zéro. À l'échelle urbaine et communautaire, le

La façade du bâtiment est adaptée à son orientation solaire et au programme situé à l’intérieur.

bâtiment se connecte au site en prenant compte du réseau piétonnier et cycliste déjà présent. Il offre également de nouvelles places publiques vertes, en lien avec le contexte à proximité qui fournit des ilots de fraicheur. Sa forme est optimisée afin de limiter

Systèmes mécaniques

l’impact négatif des vents dominants sur les piétons

Les systèmes mécaniques s’intègrent à la structure par leur proximité aux éléments de CLT. Leur disposition permet de couvrir l’ensemble du bâtiment.

et les occupants des patios intérieurs. À l'échelle du bâtiment, sa forme maximise la superficie intérieure pouvant être éclairée naturellement

puis

un

système

Système structural

d'occultation

développé et donnant le contrôle aux usagers

L’élément principal de la structure est les troncs en CLT permettent de séparer le programme et de générer des ambiances multiples.

permet d'économiser l'énergie. Sur la façade ouest, une double façade permet un réchauffement par convection et de réguler le confort des occupants. Une ventilation transversale et par effet de cheminée est favorisée par l'ajout de patios et

Les autres éléments verticaux structuraux sont des poteaux en HSS blanc. Leur petite taille donne de l’importance au CLT.

d'atrium extérieur. Le plancher en béton permet de faire du réchauffement passif en emmagasinant les gains solaires en hiver. Finalement, les panneaux photovoltaïques sur le toit apportent une production d'énergie. De multiples stratégies ont été prises en

Système de plancher

compte et pensées tout au long de la conception pour tenter d'arriver à une consommation d'énergie égale à celle de la production.

Sous-sol Le sous-sol intègre tous les équipements mécaniques.De plus, c’est là que se fait le lien entre le réseau de tunnels de l’université Laval. axonométrie des systèmes

25


21 DÉCEMBRE 15H

21 JUIN 15H

21 JUIN 15H

21 DÉCEMBRE 15H

21 DÉCEMBRE 15H

21 DÉCEMBRE 15H

21 JUIN 15H

21 JUIN 15H

Vers une architecture nette zéro

coupe bioclimatique estivale

E

N

ÉLÉVATION COMPLÈTE DU BÂTIMENT_ 1:350

O

S

ÉNERGIE ET SYSTÈME Lumière Équipement Chauffage Climatisation

Simulation de base

Réduire la demande

Vitrage simple à 90% de vitrage Températures de consigne: 20° et 25°

ACV 12%

14%

67%

Stratégies passives

Dans l’optique de faire un bâtiment qui produit autant d’énergie qu’il en consomme, il est important de réduire la demande en énergie grâce à diverses stratégies tel que :

Énergie totale consomé : 330 kW/m2

Augmenter l’écart entre les températures de consignes Augmenter la performance de l’enveloppe (Verre quadruple et réduction à 60% de la fenestration de l’enveloppe. Utilisation d’équipements plus perfoments

7%

Optimisation des systèmes

L’utilisation de stratégies passives permet de réduire la consommation en énergie du bâtiment.

AFS

Utilisation du captage solaire passif Refroidissement grâceAFS à la ventilation naturelle Utilisation d’une double paroie en verre (simulée comme un capteur à air)

39% d’économie

ACV

63% d’économie

Nappe phréatique

Nappe phréatique

coupe bioclimatique hivernale

INTÉGRATION DES SYSTÈMES À L’ARCHITECTURE

NO

SE

DÉTAIL _ 1:25

détail de l'intégration des systèmes_atelier de design

SIMULATION DU MICRO-CLIMAT

SCHÉMAS BIOCLIMATIQUES

ANALYSE STRUCTURALE 26


04 La cabane

école primaire solidaire en Afrique Atelier Habitats et Cultures - 2017 Projet réalisé en collaboration avec Laurence Kelly

Cette école primaire s’inscrit dans le projet de recherche du groupe Habitats + Cultures qui vise à construire avec des techniques et des matériaux locaux des écoles primaires en Afrique de l’Ouest solidaire à leurs milieux. Des écoles conçues et construites en collaboration avec les populations locales. Des écoles qui seront ellesmêmes des outils pédagogiques de développement durable.

27

Dans cette étape de la recherche, un workshop en Guinée-Bissau a permis de faire une conception collaboration avec le ministère de l’Éducation ainsi qu’ avec des étudiants de l’université sur le terrain de la Guinée-Bissau et de faire des exercices de construction avec leurs matériaux locaux.


La cabane est une école ludique où le bâtiment est conçu comme étant lui-même un terrain de jeux pour les enfants. Le style architectural s’intègre aux constructions présentes en Guinée-Bissau, mais est amélioré par l’intégration d’un maximum de concepts bioclimatiques tant par la forme que par la matérialité. L’école utilise presque seulement des matériaux locaux et sa structure simple permet une construction facilement réalisable dans des villages africains.

28


plan niveau 1

29


plan niveau 2

30


Coupe longitudinale

31


Axonométrie de la structure

Les murs en lattes de bambou tressées et ensuite espacées permettent d’éclairer la classe avec la lumière naturelle du jour. Les passerelles et les terrasses entourant celle-ci créent des espaces de jeu en hauteur amusant pour les enfants et leur permettent de courir autour. Une classe ouverte au premier permet un espace qui peut accueillir plusieurs sortes d'activités et d'ateliers d'apprentissage avec sa forme en estrade. 32


WORKSHOP

CONCOURS &


Northbanhoff

Train rails

Cemetery

Construction Site

Parc Domanial

Bike tracks legend Existing tracks New connections

Le projet est situé à Stuttgart-Nord en Allemagne et est entouré de voies ferrées et d’un grand cimetière public. Bientôt, les rails seront enterrés pour laisser la place au quartier Rosensteinquartier. Le site est situé à la frontière du quartier existant et du futur développement. Par conséquent, le coeur du projet se veut un lieu public attrayant et servant de connexion pour les résidents des alentours.

35


05

Bike to the future Complexe d'habitation santé et bien-être Atelier international d'architecture construite - 2018 Projet réalisé en collaboration avec Émilie Sirard

Mention spéciale - Concours international AIAC 2018 La proposition de Linkin Point Rosenstein fait suite à une volonté de changement du mode de vie des habitants de Stuttgart. Avec l'idée que, dans un avenir proche, presque tout le monde se promènera à vélo, Bike To The Future offre un complexe de logements et d'activité physique, où les gens peuvent

36

même se rendre jusqu'à leur porte à vélo. En plus d'avoir à proximité un centre d'entrainement, une piscine, une pharmacie, ainsi que divers spécialistes de la santé, les résidents auront une vue sur la cour intérieure, un espace public dynamique avec un parcours ponctué d'installations d'entrainement extérieures.


Piste de sport Accès ouvert à tous

SWIMMING

POOL

Coursive permettant l'accès aux logements en vélo

2 1

Maisons de ville avec cours extérieures intimes

Étages d'habitations avec terrasse commune sur le toit

Rampe permettant l'accès à la cour intérieure et aux coursives

37


HAUT

UP

38

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

PLAN NIVEAU 1 PISCINE & CENTRE D'ENTRAINEMENT

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT


39


UP DOWN

40

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

PLAN NIVEAU 2 COUR INTÉRIEURE & MAGASINS

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT

PRODUCED BY AN AUTODESK EDUCATIONAL PRODUCT


Zone de repos au bout des coursives Support Ă vĂŠlo

wa

lk

0,9

m

bik

e

1,2

m

2m

Bosse de ralentissement

Une insertion de bois dĂŠlimite les zones prioritaires

41


1

TYPOLOGIES DES LOGEMENTS 1 et 2 Chambres

2

TYPOLOGIES DES MAISONS DE VILLE

42


43


06 En trois temps,

trois mouvements

l’objet s’éclate et se recompose 2016

Gagnant du prix du public et l’objet vendu le plus cher à l’encan de l’Objet 2016 Qu’est-ce que le temps ? L’objet repense l’idée du temps et tente de révéler ce qui le compose. Il est ainsi démantelé de façon à exploiter ses trois temporalités. Heures, minutes, secondes s’écoulent indépendamment, chacun dans leur univers. Ici, l’habitude irrémédiable de lire l’heure en un seul temps se révèle impossible. Comprendre le temps et le synthétiser doit dorénavant se faire en plusieurs étapes. «En trois temps, trois mouvements» explose le concept du temps... pour permettre à chacun de le recomposer à sa façon. Réalisé avec Sophie Binette, Émilie Sirard et Jérôme Duval

44


07 Après la pluie... Installation éphémère 2016

Après la pluie, le paysage devient miroirs liquides. S’accumulant dans les dépressions topographiques, l’eau crée au sol de grandes flaques, quais de bois sur lesquels les gens viennent célébrer la fin de l’averse. Près de la scène, la flaque s’anime, transpercée de végétation. Certains se regroupent autour de ces oasis vertes et y trempent leurs pieds tandis que les plus braves s’étendent au-dessus de l’eau pour admirer le spectacle.

45

Sous la thématique des climats météorologiques, l’espace détente du SPOT devait refléter celui de la pluie. La conception, réalisée dans un workshop de 24h, et la construction du projet ont été faites en collaboration avec sept autres étudiants en architecture de l’Université Laval ainsi que BGLA architecture.


Une flaque de bois sur laquelle les gens célèbrent la fin de l’averse

Le SPOT, la Sympathique Place Ouverte à Tous, est un projet qui vise la réappropriation et la revalorisation d’un site urbain délaissé, par l’aménagement d’une place publique éphémère, destiné aux citoyens de la ville de Québec

46


PERSONNELS

PROJETS


APRÈS

49


08

Appartement

rue Saint-Stanislas projet de design intérieur 2014

Ce petit studio de 205 pi2 au coeur du Vieux-Québec était dépourvu d’amour, mais avait un grand potentiel à exploiter dû à sa fenestration généreuse. Le but premier a été d’optimiser l’espace pour réussir à créer un petit studio d'étudiant vivant et avec un espace salon et dînette tout en lui apportant un effet de grandeur et de luminosité.

AVANT

50


9 La planche sort du placard 2017

Objet mis aux enchères de l'encan de l'Objet 2017 Réalisé avec Stefania Praf La Planche à repasser se met belle et veut sortir du placard. Cet objet fonctionnel en a marre d’être dissimulé dans la penderie et veut être exposé et admiré pour la première fois pour sa beauté. « It’s her time to shine ! »

Cette planche à repasser a donc une double fonction : celle pour laquelle elle a été soit repassée, ainsi que celle d’objet décoratif qu’on peut appuyer au mur ou laisser déplier. Ses petites pattes à l’allure frêle lui confèrent élégance et légèreté tandis que la planche de bois complémente avec son aspect plus massif.

51


10 Verre double CrĂŠation personnelle 2018 52


Au plaisir,

CASSANDRE BOUCHARD cassandrebouchard01@gmail.com

Profile for Cassandre Bouchard

Portfolio architecture // Cassandre Bouchard  

Portfolio architecture // Cassandre Bouchard  

Advertisement