Page 1

La qualitĂŠ Caroline Legoupil


Introduction     -La mise en place d'un service qualité au sein d'une entreprise permet-elle d'augmenter ses exportations?  


Première partie    

Qu'est-ce que la qualité?


1) Définition -La qualité c'est l'aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences. -L'aptitude peut se référer :     -aux performances     -à la sûreté de fonctionnement     -à la sécurité d'emploi     -au respect de l'environnement   -ATTENTION : ne pas confondre "produit de qualité" et "produit haut de gamme"


2) Les normes -Elles permettent de définir la qualité minimale requise. -On distingue 4 types de normes :     -les normes fondamentales     -les normes de spécifications     -les normes d'analyses et d'essais     -les normes d'organisation   -Normes=harmonisation de la production de l'ensemble des entreprises.


3) La non-qualité -Malgré la mécanisation et la standardisation de la production on observe un grand nombre de produits défectueux. -La non-qualité c'est l'écart global constaté entre la qualité visée et la qualité effectivement obtenue.   -La non-qualité représente un coût important pour l'entreprise.


4) La qualité dans l'entreprise -L'ensemble du personnel doit être impliqué dans la mise en place de la qualité (de la conception du produit jusqu'à sa commercialisation). -Les disciplines de la qualité sont :     -la maîtrise de la qualité     -l'assurance qualité         -la gestion de la qualité     -le contrôle qualité


Deuxième partie  

La qualité comme facteur d'augmentation des exportations.


1) La qualité : une condition à remplir pour exporter   -Qualité=produits fiables et moins coûteux à long terme.   -La qualité est donc un élément qui permet à l'entreprise d'être de plus en plus compétitive.   -Cette hausse de la compétitivité permet à l'entreprise d'affronter la concurrence étrangère.


2) Les gains de la qualité face aux pertes de la non-qualité -La qualité est un investissement qui porte ses fruits à long terme.   -Les pertes engendrées par la non-qualité sont considérables (entre 10 et 30% du chiffre d'affaires selon les entreprises).   -La non-qualité entraîne l'altération de l'image de marque de l'entreprise.   -Il est moins coûteux de garder ses anciens clients que d'en conquérir de nouveaux.


3) La qualité comme gage de confiance pour le client   -Une livraison sans défaut d'un produit adapté dote l'entreprise d'une image de marque.   -A coûts égaux, les clients privilégient le fournisseur qui offre le plus de garanties sur la qualité.   -Facilité pour conquérir de nouveaux clients.    


Troisième partie

La qualité peut être un frein aux exportations pour certaines entreprises.


1) Les normes : barrières aux exportations   -Les normes sont de plus en plus nombreuses et rigoureuses.   -Certaines entreprises peinent à s'y adapter.    


2) Des entreprises aux normes mais moins compétitives   -Pour certaines PME, la qualité représente un investissement considérable (nécessité de s'endetter pour être aux normes).   -Cet investissement se répercute sur le prix des produits finis.   -Hausse des prix=baisse de la compétitivité.


3) La qualité : un outils du protectionnisme   -En instaurant de plus en plus de normes les pays industrialisés veulent protéger le client (des dégâts sanitaires par exemple) mais aussi protéger leurs entreprises.   -La mise en place de normes est un outils du "protectionnisme invisible" (barrières non tarifaires).    


Conclusion -La qualité représente incontestablement un facteur d'augmentation des exportations.   -Mais elle représente aussi, de plus en plus, une barrière aux échanges pour les PME des pays pauvres.   -Par cette montée de l'engouement pour la qualité, les pays développés semble défier, une fois de plus, les règles édictées par l'OMC (interdiction de toutes pratiques protectionnistes).


Merci de votre attention

La qualité  

La qualité en entreprise