Page 1

N° 10 - FÉVRIER 2017 - Gratuit

Le premier magazine d’informations régionales au Maroc

Casablanca

Destination shopping

Casawa

Une BD pour WeCasablanca

Lakhmari

Figure du cinéma marocain


SOMMAIRE

10 04 Édito 06 Casa Events Casablanca se rêve en capitale du 9e art Casablanca, destination shopping

12 16 18 20

20

Casa Agenda Casa Sorties Casa News Casa Lifestyle Forêt de Bouskoura - Merchich

22

22 Casa Champion Fatiha Targhaoui

24 Casa Quartier Les Hôpitaux

26 My Casa Nour-Eddine Lakhmari

28 Casa Invest Business capitale

30 Casa Mythique Marché Central

32 Casa Patrimoine L’immeuble Imcama

34 Casa Flashback

32 DIRECTEUR DE PUBLICATION MOHAMED JOUAHRI - RESPONSABLE DE PUBLICATION TOUDA LOUTFI COORDINATION SAKINA CHOUKRI, AÏCHA HAKAM - CONCEPTION ET MISE EN PAGE BABA.COM - TEXTES POMPEIUS - TRADUCTION LISSANIATE - CRÉDITS PHOTOS DROITS RÉSERVÉS - ISSN 2509-0283 - DÉPÔT LÉGAL 2016PE0074 - DOSSIER DE PRESSE 15/2016 - REGIE PUBLICITAIRE GLOBAL MEDIAS CONTACT : GLOBALMEDIASMAROC@GMAIL.COM - IMPRESSION DIRECT PRINT - EDITÉ PAR CASABLANCA EVENTS & ANIMATION 105, BOULEVARD ABDELMOUMEN 3ÈME ÉTAGE - TÉL. : 05 22 22 77 45/46 - FAX : 05 22 22 77 49 SITE WEB : WWW.CASAEVENTS.MA - E-MAIL : CONTACT@CASAEVENTS.MA


ÉDITO MOHAMED JOUAHRI Directeur de publication Chères Casablancaises, chers Casablancais, Nous voici entrés de plain-pied en 2017 et notre ville fourmille de projets dans tous les domaines : économique, social, sportif et culturel. Partout, les Casablancais font preuve de passion dans ce qu’ils entreprennent, avec la conviction que le succès est au bout de l’engagement. Et ils ont raison ! La passion est justement au cœur de cette édition de Casamag. Qu’il s’agisse du réalisateur casaoui Nour-Eddine Lakhmari quand il évoque son rapport à la métropole et son nouveau ǻlm Burn Out, dont l’action se déroule à Casablanca. Ou qu’il s’agisse de Fatiha Targhaoui, la meilleure professionnelle marocaine de sport-boules, lorsqu’elle rêve de JO après une médaille d’argent au championnat du monde féminin qui s’est tenu à Casablanca. C’est aussi la passion, ce moteur de l’action culturelle, qui anime les bénévoles du collectif Skefkef lorsqu’ils racontent en bande dessinée leur Casablanca. Cette rencontre fait écho à notre propre engouement pour le 9e art, avec la BD Casawa qui raconte l’univers de la marque WeCasablanca.

UN FESTIVAL DU SHOPPING AURA LIEU CETTE ANNÉE ET EN ATTENDANT, UN GUIDE DU SHOPPING SERA BIENTÔT DISPONIBLE

Casablanca Events & Animation met en valeur nos commerçants : un festival du shopping aura lieu cette année et en attendant, un guide du shopping centré sur les principales enseignes de Casablanca rend hommage à la passion qui anime ces acteurs du développement local.

Casablanca est notre passion, son patrimoine fait notre ǻerté. Nous avons cette fois braqué les projecteurs sur l’immeuble Imcama, un Ǽeuron du Casablanca Art déco ; et sur le mythique Marché central, dont l’architecture de style néo-marocain et les produits frais en font un lieu incontournable pour les Casablancais, les touristes et les visiteurs. Excellente lecture à tous !

CASAMAG FÉVRIER 2017

4


JANVIER 2017

CASAMAG


events

De nombreux projets autour de la bande dessinée fleurissent et les passionnés tels le collectif Skefkef comptent sur cette émulation pour aider la métropole à se positionner comme une escale de la BD à l’échelon international.

Casablanca se rêve en capitale du

9 ART e

CASAMAG FÉVRIER 2017

6


a bande dessinée marocaine se cherche un destin. Vecteur d’expression artistique reconnu sur la place internationale, elle nourrit à nouveau de grands espoirs de conquête et espère que 2017 marquera son renouveau.

L

Après quelques années de balbutiements et des projets qui ne survivent pas à l’usure du temps, de nouvelles initiatives ont vu le jour, permettant à une nouvelle vague d’auteurs de bandes dessinées de prendre la lumière, notamment à Casablanca. Des projets

7

récents tels que La Marche Verte d’Ayoub Qanir et Omar Mrani, ou la tenue de forums internationaux dédiés dans diverses villes du Maroc montrent que la vague des années 2000 pourrait bien souÿer de nouveau sur la BD marocaine.

FÉVRIER 2017

CASAMAG


events

Casawa, une BD pour WeCasablanca Pour toucher un plus large public, Casablanca Events & Animation a ajouté la bande dessinée à ses canaux de communication. Avec la BD Casawa, conçue par l’artiste casaoui Rebel Spirit, WeCasablanca est devenue la première marque territoriale à se doter d’une bande dessinée autour des valeurs partagées par les Casablancais. Partons du principe qu’on ne connaît bien une ville qu’en pactisant avec ses habitants, la bande dessinée oýre alors une opportunité inespérée de déambuler avec les casablancais, à la découverte d’une ville qui a tant de secrets à partager. D’un quartier à l’autre, d’une génération à l’autre, portés par le vent du large, c’est par bouýées que la mémoire, l’histoire et les ambitions de la métropole se révèlent au lecteur curieux d’adopter la ville ou de s’y fondre.

La bande dessinée, trésor de pédagogie « Une image vaut mieux que 1000 mots », disait Confucius. C’est dire si on reconnaît à la BD des vertus pédagogiques supérieures à bien d’autres genres littéraires ou artistiques. Sa capacité à mobiliser les lecteurs,

CASAMAG FÉVRIER 2017

notamment les jeunes, et à les amener plus tard à d’autres formes d’art tels les arts visuels (peinture et dessin) ou le cinéma est importante. La grande liberté que procure également la BD, au niveau du scénario, du dessin et du genre, est un plus pour la création artistique dont les jeunes créateurs casablancais veulent proĀter. La BD leur permet d’organiser à leur guise la réāexion sur la société, de traiter les sujets sociaux et culturels, politiques aussi.

Skefkef, un collectif et un fanzine À Casablanca en particulier, un groupe de passionnés se relaie au chevet de la BD bidaoui à travers le collectif Skefkef (du nom d’un sandwich marocain très populaire). Ces bénévoles, qui publient leur fanzine une fois par trimestre, ont voulu créer un magazine marocain de bande dessinée à destination d’un public post-ado et adulte, qui soit aussi accessible et populaire que le sandwich. D’où le choix de la darija comme langue de travail : « C’est la langue que les Marocains utilisent de façon spontanée et libre. C’est la langue de création par excellence au Maroc et c’est la langue la plus facile pour s’exprimer en

8

BD ou pour toucher le plus de lecteurs. Nous prévoyons tout de même de traduire nos BD en français et en allemand cette année », explique-t-on chez Skefkef. Avec l’objectif de se constituer un jour en association ou en entreprise structurée, Skefkef est un collectif ouvert qui se bat avec passion pour faire vivre la BD casablancaise depuis bientôt cinq ans, suivant le modèle collaboratif des résidences artistiques. Chaque numéro mobilise 15 à 20 artistes marocains


(dessinateurs, écrivains, scénaristes) ainsi qu’un bédéiste invité issu du monde arabe. Ils se réunissent pendant 10 jours dans les rues de Casablanca puis dans l’espace culturel L’Uzine à Ain Sebaâ pour des sessions de brainstorming et d’écriture de scénario, avant de passer à la production des planches qui composeront le magazine Skefkef. La signature du nouveau numéro de Skefkef est prévue au courant du mois de février.

Un événement pour la BD casablancaise ? Les bonnes raisons d’aimer la BD ne manquent pas. Quel que soit l’âge. Un coup d’œil sur le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se tenait du 26 au 29 janvier, suþt pour s’en convaincre. C’est un événement que Skefkef suit de près chaque année, ou encore côté arabe le Cairo Comix d’Égypte ou d’autres événements BD du Liban et de Tunisie. « Depuis deux ans, nous réāéchissons à l’organisation d’un festival et ce serait un exploit de le faire en 2017. Nous aurions l’occasion de montrer ce qui se fait dans ce domaine au Maroc, d’inviter des bédéistes internationaux, en plus des maisons d’édition, pour donner une impulsion à cet art au Maroc et surtout à Casablanca », espère Salah Malouli du collectif Skefkef. L’opportunité est là, reste à trouver le Ānancement… et surtout à mobiliser encore plus de talents.

9

FÉVRIER 2017

CASAMAG


events

CASABLANCA, DESTINATION SHOPPING La ville compte sur son festival, son guide du shopping et son application dédiée pour attirer plus de visiteurs étrangers et booster le commerce local. estination d’aýaires, Casablanca est également un spot de shopping sur la carte continentale. Et les investissements que la ville abrite depuis plusieurs décennies – du Twin Center au Morocco Mall en passant par les diýérents espaces boutiques disséminés dans les beaux quartiers, les grands axes, les quartiers d’affaires ou au cœur des malls – contribuent à ancrer cette réputation dans l’esprit des visiteurs du monde entier en général, et d’Afrique en particulier. À l’oýre internationale s’ajoute un savoir-faire régional et national en termes de maroquinerie, de textile, de production industrielle ou manufacturière. Casablanca Events & Animation, consciente de cet atout, aþche sa volonté de promouvoir cette caractéristique essentielle de l’identité de la ville. Pour ce faire, trois projets fédérateurs ont été initiés

D

CASAMAG FÉVRIER 2017

par la SDL : un shopping guide, une application shopping et un shopping festival.

Casablanca Shopping Guide 2017 À travers le Casablanca Shopping Guide 2017, ce sont les mille et un visages du shopping made in Casablanca qui sont mis en lumière. Ce premier guide, dont la sortie est prévue courant février, révèle toute la diversité d’une oýre de spots dédiée au shopping, à l’image de la ville : des grandes franchises internationales aux petites adresses appréciées pour leurs objets originaux, des boutiques authentiques aux centres commerciaux… Casablanca étant une mosaïque de quartiers tous diýérents et aux identités bien marquées, ce guide a été réalisé de manière à faire découvrir la mode casablancaise selon ces quartiers. Pour chacun d’eux, un look,

10

des bons plans, une carte référençant les principales boutiques qui s’y trouvent… et bien plus encore. Au Āl des pages, les lecteurs s’apercevront de l’incroyable singularité, de la créativité et de la richesse de la métropole. De telle façon qu’ils n’auront aucun mal à saisir les occasions au vol, tantôt le dernier objet à la mode


les horaires d’ouverture et bien d’autres informations pratiques, l’ambition est de faire de cette application un moyen incontournable de proĀter au mieux de la ville de Casablanca.

Bientôt, le Casablanca Shopping Festival !

d’une grande enseigne, tantôt une pièce d’artisanat Ānement taillée.

Une application dédiée au shopping Casablanca disposera aussi bientôt d’une application shopping. Sur smartphone et tablette, trouver rapidement un commerce, un restaurant ou

tout autre point d’intérêt sera désormais chose aisée, aussi bien pour les visiteurs in situ que pour les citadins, sans oublier les touristes. Pour tous ces publics, la rencontre avec une pléthore de lieux répertoriés, classés par thème ou par ordre alphabétique, n’en sera que plus facile. En ajoutant la géolocalisation, le calcul d’itinéraire,

11

Et pour que Casablanca revendique une place toute particulière sur la carte du shopping – continental aujourd’hui, mondial demain –, quoi de mieux qu’un festival du shopping ? Casablanca dispose de nombreux atouts, abritant notamment le plus grand nombre de commerces au Maroc. Avec le Casablanca Shopping Festival, la métropole s’inscrira dans les projets de voyage de nombreux passionnés de mode, de culture et de bien-être. Ce festival va redonner leurs lettres de noblesse aux commerces de Casablanca en les intégrant dans la démarche. Ce sera aussi l’occasion d’organiser de nombreuses activités parallèles, sur plusieurs sites, de façon à permettre aux citoyens d’entreprendre de nouvelles expériences d’achat, jusqu’en des lieux inédits. Prévu avant la Ān de l’année 2017, le Casablanca Shopping Festival sera une magniĀque façon de transformer la ville en espace évolutif, ouvert sur le monde… Et tous les Casablancais sont invités à y prendre part.

FÉVRIER 2017

CASAMAG


agenda

Fév

08 Concert

L’Orchestre Philharmonique du Maroc fête ses 20 ans ! Église Notre Dame de Lourdes. Rond-Point d’Europe. Casablanca. 05 22 77 74 74 www.opm.ma ou 06 62 78 26 62

Dans les salles

Cinéma Rif

Megarama

Avenue des FAR - Casablanca 06 75 01 41 44 www.yallacine.com

Bd de la Corniche Aïn Diab Casablanca - 05 22 79 88 88 www.megarama.ma/casablanca La la Land

Opéra: Rusalka. Ballet : Le lac des Cygnes Comédie Française : Le misanthrope

LIVE BY NIGHT

Cinéma ABC 39, bd Mohammed V, Casablanca. 06 75 01 41 44. www.yallacine.com Institut français

Opéra : Cosi Fan Tutte Assassin’s Creed

Théâtre 121 121, bd Mohamed Zerktouni Casablanca - 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/casablanca

IMAX Morocco Mall

Le client Polina, danser sa vie Tour de France

Bd de l’Océan Atlantique, Aïn Diab, Casablanca. 06 75 01 41 44. www.yallacine.com

La ǻlle de Brest Primaire

Rogue One

CASAMAG FÉVRIER 2017

12


Fév

01

Fév

Rencontre

Fév

05

« Comment les industriels peuventils intégrer les énergies renouvelables pour gagner en compétitivité : cadre réglementaire et outils ? » au CFCIM. 15 avenue Mers Sultan à Casablanca. 05 22 20 90 90 www.cfcim.org

Pour les enfants

Création numérique junior Institut français - Théâtre 121 121, bd Mohamed Zerktouni Casablanca 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/casablanca

02

Concert

Erik TruǺaz au Casa Live Session Mégarama Casablanca, Boulevard de la Corniche. 06 69 26 77 09 ou 06 62 78 26 62

Pour les enfants

Fév

08

Atelier fouilles archéologiques La ferme pédagogique, Km 18, route d’Azemmour. Dar Bouazza, Casablanca. 06 62 41 42 28 www.facebook.com/ lafermepedagogique

Rencontre

Fév

Culture

Fév

Spectacle

09

Conférence : Chindafrique Hyatt Regency Casablanca Place des Nations Unies Casablanca 05 22 43 49 80 Fb.com/apdmaroc

SIEL Casablanca Du 9 au 19 Février Oǽce des Foires et Expositions. Rue Tiznit, face à la mosquée Hassan II. Casablanca. www.salonlivrecasa.ma

Culture Les Avant-scènes Orchestre Philharmonique du Maroc. 7, rue Abou Youssef El Kindy Bd. Moulay Youssef, Casablanca 20250, Maroc. Amphithéâtre de l’ESCA. 05 22 42 29 52

Fév

04

Concert

10

Concert avec le groupe Abdou Project Band Centre culturel Les Étoiles de Sidi Moumen. 0522 72 49 23 Fb.com/abdou.project.band

13

Eric Antoine : Réalité ou Illusion Studio des Arts Vivants. Route d’Azemmour. Casablanca. 06 08 92 43 32 www.lestudio.ma FÉVRIER 2017

CASAMAG


agenda Fév

Fév

11

Fév

12

Fév

13

14

Éxposition

Spectacle

Pour les enfants

Rencontre

Bnate Lalla Mennana Studio des Arts Vivants Route d’Azemmour Casablanca 06 08 92 43 32 www.lestudio.ma

Fabrication de Grimoire La ferme pédagogique. Km 18, route d’Azemmour. Dar Bouazza. Casablanca. 06 62 41 42 28 www.facebook.com/ lafermepedagogique

Table ronde : Patrick Chamoiseau et Achille Mbembe Institut français Théâtre 121 BD Mohamed Zerktouni. Casablanca. 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/ casablanca

Concert Musique électro et chant avec Atbane Zouheir et Aziz Nadif Centre culturel Les Étoiles de Sidi Moumen 05 22 72 49 23 Fb.com/nojoumsidimoumen

Fév

15

Le dimanche, c’est chacun son programme ! Institut français Théâtre 121 BD Mohamed Zerktouni. Casablanca. 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/ casablanca

Pour les enfants Une valise de contes Stand de l’Espagne au SIEL Oǽce des Foires et Expositions Rue Tiznit, face à la mosquée Hassan II. Casablanca. 05 22 26 73 37 www.casablanca. cervantes.es/fr

Fév

Rencontre

16

Rencontre avec Santiago Gamboa Stand de l’Espagne au SIEL Oǽce des Foires et Expositions Rue Tiznit, face à la mosquée Hassan II. Casablanca. 05 22 26 73 37 www.casablanca.cervantes.es/fr Performance : Marie-José Mondzain et Nicolas Frize Institut français- Théâtre 121 BD Mohamed Zerktouni. Casablanca. 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/casablanca

CASAMAG FÉVRIER 2017

Mohamed Fariji «Casablanca Fleurit» Du 14 février au 24 mars Atelier 21. 21 Rue Abou Mahassine Arrouyani. Casablanca. 05 22 98 17 85 www.atelier21.ma

Rencontre Rencontre avec Fernando Iwasaki Stand de l’Espagne au SIEL Oǽce des Foires et Expositions Rue Tiznit, face à la mosquée Hassan II. Casablanca. 05 22 26 73 37 www.casablanca.cervantes.es/fr Rencontre avec Juan Cruz Stand de l’Espagne au SIEL Oǽce des Foires et Expositions Rue Tiznit, face à la mosquée Hassan II. Casablanca. 05 22 26 73 37 www.casablanca.cervantes.es/fr

14


Fév

17 Fév

18

Fév

Spectacle Longue haleine : Magyd Cherǻ et Samir Institut français - Théâtre 121 BD Mohamed Zerktouni. Casablanca. 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/casablanca

Fév

21

23

Business

Spectacle

Le 6ème Salon international de l’énergie solaire et de l’eǽcacité énergétique. Parc d’expositions de l’oǽce des changes. Km 7,5 Route D’El Jadida, Casablanca 05 22 43 12 34

Spectacle Spectacle Zouhair Zair « TiKCHBILA» Théâtre Mohammed VI, Casablanca. Fb.com/zouhairzairOǽciel

www.solaireexpomaroc.com

Fév

22

Fév

Rencontre

Fév

19

Hearthstone Café Institut français Théâtre 121 BD Zerktouni. Casablanca. 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/ casablanca

Exposition Youssef Benjelloun rend hommage à Picasso Du 19 au 26 Février Institut Cervantès 05 22 26 73 37 www.casablanca.cervantes.es/fr

Fév

25 26 Fév

15

Legitimus Incognitus Megarama. BD de la corniche, Casablanca. 05 22 79 88 88 www.megarama.ma/ casablanca

24 Business

Morocco Style International Fashion, Textile and Accessories Fair Du 24 au 27 Février Parc des expositions de l’Oǽce des Changes Km 7,5 Route D’El Jadida, Casablanca. www.pyramidsfair.com

Rencontre Récré-Arts Institut français - Théâtre 121 BD Mohamed Zerktouni. Casablanca. 05 22 77 98 70 www.if-maroc.org/casablanca Spectacle Jazz Big band Théâtre Mohammed VI, Casablanca. Fb.com/thejazzbigband

FÉVRIER 2017

CASAMAG


sorties

Café La Cañada

Très prisé pour son petitdéjeuner/brunch, ce café a de longue date conquis de nombreux Ādèles. Depuis, il ne désemplit pas le weekend. Sur deux niveaux et doté d’une terrasse, c’est aussi un endroit apprécié pour déjeuner en semaine. Ne pas hésiter à venir tôt pour s’assurer une place. Boulevard Bir Anzarane, Angle rue Driss Ben Abdeslam, Casablanca 05 22 98 90 49

Une randonnée à Benslimane C’est une destination de choix pour vos randonnées le weekend. Benslimane, avec ses 60 000 hectares de chênes verts, de thuyas et de cyprès, baigne dans un microclimat. À seulement 55 km de Casablanca, c’est l’endroit idéal pour proĀter d’un paysage de toute beauté et se dépenser en pleine nature. Des circuits sont à découvrir par soi-même ou en intégrant un petit groupe organisé pour 4 heures de marche. Dans ce dernier cas, c’est départ aux aurores, petit-déjeuner et déjeuner traditionnels, eau, fruits secs et service de guide pour 250 à 300 DH par personne. Outdoor Morocco : 06 56 18 81 61.

Restaurant Bistrot chic Créé par le chef Ramzi El Bouab, ce restaurant revisite les classiques français à partir de produits et ingrédients d’origine marocaine ou asiatique. Joue de bœuf et pomme purée, carpaccio de poisson blanc, sauce nippone, Ālet de bœuf Rossini et riz noir sauvage Āgurent en belle place sur la carte. Privatisable pour vos événements, le Bistrot chic est doté d’une zone non-fumeurs et d’un service voiturier. 8, rue Taha Hussein (ex Galilée), Casablanca 05 22 29 78 78.

CASAMAG FÉVRIER 2017

16


To Concept Store La tendance est aux magasins conceptuels et Casablanca n’y échappe pas. Chez To Concept Store, on a fait le pari d’oýrir un large espace de 350 m2 où l’on peut pratiquement tout shopper, à tous les budgets et pour tous les goûts : gadgets uniques, lunettes, livres, bougies aux senteurs enivrantes ou prêt-à-porter pour hommes, femmes et enfants. Dans les rayons, des pièces en éditions limitées créées par de talentueux designers marocains et étrangers. Pour les gourmands, un rayon épicerie Āne vous fera saliver… Le choix de l’éclectisme qui emballe et des marques qui détonnent. 17, rue Bab El Irfane, Casablanca 05 22 39 84 00.

Charmes du Maroc

La Fabriq Studio Fit & Dance Un studio Āt & dance pour femmes et enfants exclusivement, avec des cours variés à la pointe des nouvelles tendances Ātness. Ouvert du lundi au samedi, cet espace oýre toute l’année des cours de hip-hop, Zumba, danse orientale, gymnastique rythmique. Ouvert aux enfants dès l’âge de 5 ans (selon les activités), c’est aussi un endroit où ados et adultes peuvent se dépenser, se défouler, se perfectionner ou apprendre à se défendre… 24 rue Ahmed Chacri Lhjajma, Bourgogne, Casablanca 05 22 39 39 84.

Cette enseigne nichée au plein centre de Casablanca est dédiée à l’art de la beauté par les plantes vous oýre ses conseils et vous propose même de devenir l’alchimiste de votre beauté. À la base de ce projet, on trouve une idée et une vocationƤ: renouer avec les secrets du bienêtre et les astuces ancestrales pour bien prendre soin de soi à partir de produits naturels. CommentƤ? En créant vos propres soins SPA et hammam, à partir d’une grande variété de produits à base d’ingrédients naturels et authentiques. Rendezvous sans plus attendre dans son univers rétro à la déco apaisante, pour un voyage au cœur de la nature. 8, rue Franche-Comté, Gauthier, Casablanca. Tél. 05 22 22 91 83. www.charmedumaroc.ma

17

FÉVRIER 2017

CASAMAG


news ÙCasa, hub de la formation dans les métiers de la santé Le 15 décembre 2016, Sa Majesté Le Roi a inauguré le site Anfa City de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé. Avec cet établissement à la pointe de la technologie, Casablanca se positionne comme un hub de la formation et de la recherche dans le domaine médical, entre l’Afrique et l’Europe. En tout, 6 établissements sont adossés à l’universitéƤ: une faculté de médecine, une faculté de médecine dentaire, une faculté des sciences inĀrmières et techniques de santé, une école internationale de santé publique, une école supérieure de génie biomédical et une faculté de pharmacie qui ouvrira en octobre 2017. Cette université bénéĀcie d’une attractivité sans précédent qui tient aussi à son écosystème englobant deux établissements hospitaliers de pointe : l’Hôpital universitaire international Cheikh Khalifa Ibn Zaid et le futur Hôpital universitaire de Bouskoura. Pour ses étudiants, c’est la garantie d’une formation scientiĀque d’excellence sur le plan théorique et pratique, en cardiologie, pneumologie, gastro-entérologie, oncologie, hématologie, greýe d’organes, trauma-center, santé mère et enfant et rééducation. Actuellement, 1200 étudiants marocains et étrangers sont répartis sur les deux sites de l’établissement au niveau de la Ligue Arabe (centreville) et d’Anfa City.

ÚDécouvrez Casablanca à 360° Le portail de WeCasablanca s’est récemment enrichi de nouveaux contenusƤ : des vidéos immersives à 360° permettant de découvrir diýérents endroits, notamment la Sqala au cœur de l’ancienne Médina, la Grande Mosquée Hassan II, la Corniche de Casablanca, le centre-ville donnant sur la place Mohammed V, ou encore la Place des Nations Unies. Ces édiĀces à explorer et ces trésors d’architecture à questionner sont tout à coup accessibles à tous, à distance, avec ou sans guide. L’occasion pour chacun de s’y perdre, de marcher sur les pas des Casablancais d’hier ou à la rencontre de ceux d’aujourd’hui. Pour expérimenter l’aþchage multidirectionnel de ces vidéos à 360°, il suþt d’orienter son smartphone dans des directions diýérentes de façon à déplacer l’image et de déplacer sa souris sur votre ordinateur pour impulser le mouvement. Rendez-vous sur : www.wecasablanca.com

CASAMAG FÉVRIER 2017

18


Ü #DIKRAYATI_FCASA !

ÛCasa Urba remporte un prix

Concours : 10.000 DH à gagner en ǻlmant le patrimoine de Casablanca !

à l’international L’application Casa Urba, dédiée à la gestion des autorisations d’urbanisme de la métropole, a été primée à la 14e Convention Europe-Afrique du Nord qui s’est tenue les 16 et 17 décembre 2016 à Bordeaux. Le Centre Régional d’Investissements de Casablanca-Settat s’est vu attribuer le prix de la « Meilleure plateforme numérique » dans la rubrique Économie numérique. Cette distinction salue les eýorts de la Région pour dématérialiser les procédures administratives, pour faciliter l’accès des citoyens et des entreprises aux services publics et pour encourager l’investissement dans la région. Pour rappel, Casa Urba est une application qui gère en ligne notamment les autorisations de construire ou d’habiter. Sa réalisation s’est appuyée sur un partenariat public-privé initié dans le cadre du Comité Régional d’Amélioration du Climat des Aýaires. En permettant aux usagers de gagner du temps et d’éviter les lourdeurs administratives, Casa Urba a fortement contribué à la progression du Maroc dans le classement « Doing Business » de la Banque mondiale. Entre 2016 et 2017, le Maroc est passé de la 75e à la 68e place.

Casablanca Patrimoine lance un concours vidéo pour sensibiliser les Bidaouis sur la diversité du patrimoine de leur ville et sa grande richesse, mais aussi les réconcilier avec leur histoire et leur identité. L’idée est de réaliser une vidéo de 1min30 maximum sous le thème «Racontez-nous une histoire aýective que vous entretenez avec l’un des endroits mythiques de Casablanca ». Ce sera peut-être un quartier historique, une ancienne salle de cinéma, un monument emblématique de la ville (Kora Ardia, le Phare, le Vélodrome, la Mosquée Hassan II, le Marché Central…), la pâtisserie de votre enfance, un parc ou une place. Pour en savoir plus ou pour participer au concours (en postant votre vidéo avant le 20 février 2017) : www.facebook.com/CasablancaPatrimoine.

19

FÉVRIER 2017

CASAMAG


lifestyle

FORÊT DE BOUSKOURA-MERCHICH

En pleine métamorphose Transformation du poumon de la métropole en un espace de loisirs, d’apprentissage et de découverte. a forêt de Bouskoura-Merchich est à la fois poumon de la métropole et un lieu d’évasion pour les citadins en mal de verdure. On y pique-nique, on s’y balade, on y pratique le vélo. Preuve s’il en fallait que cette forêt est bien au centre de toutes les attentions, un important projet destiné à sa revitalisation a été conĀé à la SDL Casa Aménagement dans le cadre d’un contrat de maitrise d’ouvrage déléguée. Le site arborera un nouveau visage à l’été 2018.

L

Le petit canton aura changé de visage avant l’été Les travaux de voirie et bâtiment du petit canton, qui devraient être terminés au cours du printemps 2017, ont été conĀés à une entreprise privée. La livraison des autres espaces se fera par tranches. «Le CASAMAG FÉVRIER 2017

concept d’aménagement permet à chaque zone de fonctionner indépendamment», indique-t-on au niveau de Casa Aménagement. Une fois les travaux terminés, la forêt conservera sa conĀguration actuelle. En attendant, hormis les zones occupées par l’installation de chantier et les zones d’intervention ponctuellement balisées et sécurisées, la forêt reste ouverte au grand public.

La forêt sera “divisée” en 4 secteurs Le projet améliorera le cadre de vie des habitants de la métropole. La forêt va se transformer en un espace de loisirs favorisant l’évasion sportive, la sensibilisation du public à l’écosystème, une meilleure connaissance de la faune et la āore, ainsi qu’une plus grande interaction avec le biorythme forestier. La forêt sera organisée

20

autour de 4 grands secteursǛ: une “forêt active” comprenant une maison des sports, un circuit pédestre et cyclable, un faré d’accueil et des restaurants. Puis une “forêt laboratoire” regroupant une maison de l’agriculture, une maison de l’écologie, des écosystèmes dotés d’une volière et un jardin écologique. Également une “forêt découverte” intégrant une maison des arbres, des parcours sensoriels et une clairière ludique. EnĀn, une “jeune forêt” comprendra un parc d’aventures et une maison de la grande forêt. Doté d’une enveloppe budgétaire de 110 millions de dirhams, le projet est Ānancé par le Ministère de l’Intérieur, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la DésertiĀcation (maître d’ouvrage), et la Région de Casablanca-Settat.


champion

CASAMAG JANVIER 2017

22


Fatiha TARGHAOUI « Je serais fière de représenter le Maroc aux Jeux Olympiques ! » Au Mondial féminin d’octobre 2016 qui se tenait à Casablanca, Fatiha Targhaoui est devenue vice-Championne du monde de Tir de précision en sport-boules, une discipline qui pourrait devenir olympique. Rencontre avec une ambassadrice passionnée qui porte haut les couleurs du Maroc. Vous ne vivez pas à Casablanca… Mais j’y suis née ! J’ai quitté Casa à 3 ans, pour aller vivre en France. J’aime Casablanca, en particulier le quartier où j’ai grandi, Hay Yasmina, où je vais de temps en temps. Ma mère, mon frère et ma sœur y ont toujours leur maison. J’apprécie la gentillesse des gens, leur sens de l’hospitalité. Je suis toujours bien accueilli partout quand je suis à Casa. J’aime proĀter de ces moments-là.

Où jouez-vous ? Au club de Saint-Vulbas, près de Lyon. Mais quand je suis à Casablanca, je m’entraîne dans l’un des deux clubs casaouis : l’ASM et le BSM (qui a justement abrité les derniers Championnats du monde féminin en octobre 2016). Mais vous savez, je pratique le sport-boules depuis des années, et c’est en 1998 que j’ai commencé la compéti-

tion en France. En 2002, j’ai rejoint l’équipe nationale du Maroc et décroché mon 1er titre de vice-championne du monde en Tête-à-tête à Saluzzo, en Italie.

vice-championne du monde de tir de précision avec une belle médaille d’argent, avec beaucoup d’émotion et de Āerté vu qu’il y avait d’autres nations très fortes.

Qui peut jouer au sport boules ? Tout le monde ! Il n’y a pas de critères d’âge. Filles comme garçons, on peut commencer à 8 ans et jouer au-delà de 70 ans si on a la forme physique. Les joueurs et joueuses les plus motivés peuvent atteindre le haut niveau et intégrer les pros. Il y a beaucoup de compétitions au niveau local, national et international.

Parlez-nous des Lionnes de l’Atlas… L’équipe nationale féminine du Maroc est composée de joueuses locales et d’internationales : moi qui joue en France en 1ère division ainsi qu’une autre Marocaine d’Italie qui joue en 3e division et qui a intégré le groupe en 2016 juste avant les championnats du monde.

Ce Mondial, c’était stressant ? Honnêtement, le championnat était diþcile car il se jouait dans mon pays et il fallait que je fasse un bon résultat. J’avais une pression énorme. En doublette, ça s’est joué d’un rien mais au Ānal, j’ai Āni

23

Vous pensez parfois aux Jeux Olympiques ? Il y a un grand espoir de voir la pétanque, la Raýa Volo et les boules lyonnaises (le sport-boules) arriver aux JO. Cela me rendrait si Āère d’y représenter mon pays… si je suis toujours au top de ma forme.

FÉVRIER 2017

CASAMAG


quartier

Quartier des Hôpitaux À proximité du centreville, encadré notamment par le boulevard de La Résistance et par le boulevard 2-Mars, le quartier des Hôpitaux a une place à part dans le paysage urbain Casablancais. Il concentre en eýet un agrégat assez unique d’établissements de santé au cœur de notre métropole. À l’origine, cette décision d’inscrire plusieurs hôpitaux et institutions de santé dans le même périmètre répondait à une triple nécessité : créer et moderniser

CASAMAG FÉVRIER 2017

des installations, mutualiser les moyens humains et matériels pour réaliser des économies, et aýecter l’ensemble à une direction générale unique. Leur construction obéissait donc à une vraie logique urbanistique, marquée également par une volonté de maintenir de grands espaces. Parmi ces établissements qui ont donné leur nom au quartierƤ: l’hôpital Ibn Rochd (autrefois hôpital civil) construit par Pierre Bousquet au début des années 1920, l’Institut Pasteur créé en 1929 par le même architecte et

24

l’hôpital du 20 Août (anciennement hôpital militaire) inauguré en 1932. Le quartier des Hôpitaux donne aussi toute sa place à la formation des élites médicales du Maroc : il accueille les facultés de Médecine et de Pharmacie, ainsi que la faculté de médecine dentaire de Casablanca. Aujourd’hui encore, son maillage villas-immeubles appréciable, ses parcs et espaces verts, ses boutiques et ses cafés en font un espace apprécié par la classe moyenne de la métropole.


ZAKARIA BENKIRANE, Président de l’arrondissement Mers Sultan Quelles sont les spéciĀcités de votre arrondissement ? L’arrondissement de Mers Sultan se trouve au niveau de la préfecture des arrondissements Fida-Mers Sultan, délimitée au nord par le boulevard la Résistance, au sud par le boulevard Al Fida, à l’ouest par le boulevard 2ƤMars et à l’est par le boulevard Oulad Ziane. L’arrondissement se trouve au centre de la ville de Casablanca, il est traversé par des artères importantes comme le boulevard 2-Mars, le boulevard Mohammed-VI et le boulevard Oulad Ziane. Avec 11 kissariates et deux grands centres commerciaux, l’arrondissement Mers Sultan est une zone commerciale par excellence, mais qui souýre d’une forte concentration de commerçants ambulants.

l’INDH a amorcé dans l’arrondissement Mers Sultan 115 projets répartis entre le programme de lutte contre l’exclusion sociale, le programme de lutte contre la précarité et le programme transversal. Ces projets, d’un montant global de plus de 73 millions DH, ont bénéǻcié à près de 135 000 personnes.

Quels sont les projets en cours pour développer l’arrondissement ? Les équipements de proximité sont la priorité de l’arrondissement. L’aménagement du stade Beggar et du Stade du Nil, l’équipement du complexe sportif Oulad Ziane à Darb Kabir (avec le soutien de l’INDH) et la couverture de la piscine Oulad Ziane concernent le volet sportif. Par ailleurs, nous travaillons sur la construction d’espaces commerciaux et d’espaces verts au niveau du marché municipal Sidi Mohammed Ben Abdallah, ainsi qu’à l’aménagement des abords de la gare routière Oulad Ziane, la Ānalisation des travaux de l’hôpital Souk Jem3a et des projets d’éclairage public, d’assainissement et d’eau potable aĀn d’améliorer les conditions de vie des habitants.

25

FÉVRIER 2017

CASAMAG


my

CASAMAG FÉVRIER 2017

26


Nour-Eddine

LAKHMARI Figure du cinéma marocain Nour-Eddine est un vrai Casablancais. Parce qu’il vit dans la métropole depuis des années et connaît Casablanca depuis toujours. Mais aussi car notre ville occupe une place à part dans son cinéma.

’est l’un des visages les plus connus du cinéma marocain, et pourtant NourEddine Lakhmari n’est pas acteur. La faute à ses prises de position pour défendre ou développer le 7e art du Royaume, au regard très personnel qu’il pose sur la jeunesse (et sur Casablanca) dans ses Ālms, et aussi à un visage qui capte merveilleusement la lumière. Né à SaĀ dans une famille modeste le 15 février 1964, il est marqué très jeune par les couleurs, les odeurs, le bruit et à la trajectoire des oiseaux, les sonorités si particulières de l’ambiance portuaire, entre bruits de bateau et cris de bateliers.

ma mère me promettait de m’amener à Casablanca. C’était une sorte de récompense. En grandissant, j’ai réalisé à quel point Casablanca est d’abord un musée, un musée à ciel ouvert. C’est une ville d’architecture, de design, qui m’inspire beaucoup. L’Art déco y est très présent », raconte-t-il.

C

Un nouveau ǻlm sur Casablanca Son dernier Ālm, Burn Out, qui sortira courant 2017, clôt une trilogie commencée avec Casanegra (2008), un Ālm marquant qui pose un regard personnel sur le côté sombre de notre ville, sur sa violence, mais aussi sur ses espoirs ; et poursuivie avec Zéro (2012), l’histoire d’un policier alcoolique en quête de rédemption qui écume les rues de Casablanca. « Burn Out est un anti Casanegra. Casanegra c’était un drame social, une étude anthropologique de la société marocaine. Burn Out est davantage axé sur les relations humaines. Par contre, c’est du cinéma noir », prévient-il. À la question de savoir s’il y a de vrais Casablancais, Nour-Eddine qui vit à Casablanca depuis son retour de Norvège en 2008, s’emporte : «Ƥ Ça n’a pas de sens cette questionƤ!Ƥ» Peut-être parce que pour lui la ville appartient à tous, qu’on soit casablancais de naissance ou d’adoption.

La ville comme espace d’inspiration Lakhmari est un homme sous ināuence, celle des villes qui l’ont marqué. Oslo en Norvège, et où il a en premier exercé son regard de cinéaste. Rome, aussi, pour le poids donné à la culture et qu’il aime prendre en exemple. Et bien sûr Casablanca, où il vit et travaille la plupart du temps, et à laquelle le réalisateur a donné une certaine centralité dans son œuvre. Sur le plan cinématographique, Lakhmari voit en Casablanca un sujet de travail d’une richesse incroyable. « J’ai une relation émotionnelle avec la ville de Casablanca. Quand j’avais de bonnes notes,

27

FÉVRIER 2017

CASAMAG


invest

BUSINESS CAPITALE Casablanca s’offre un film témoignage pour séduire les millieux d’affaires Casablanca Events & Animation s’associe à Oxford Business Group pour partager les expériences d’investisseurs étrangers sur les plateformes business mondiales. près avoir dévoilé Ān 2016 sa stratégie d’attractivité, la métropole se lance en ce début d’année dans une nouvelle opération séduction ciblant cette fois les investisseurs internationaux. Avec un Ālm témoignage réalisé en langue anglaise, Casablanca veut mettre l’accent sur ses atouts, ses ressources économiques, son potentiel de développement et ses critères de diýérenciation. L’objectif ? Attirer capitaux, talents et innovations en tous genres.

A

3 minutes pour convaincre La vidéo survole, au sens propre comme au Āguré, la capitale économique marocaine, donnant durant trois minutes un

CASAMAG FÉVRIER 2017

aperçu condensé mais incisif de l’architecture de Casablanca, de ses infrastructures logistiques et de transport (notamment son immense port et son tramway), ainsi que de ses capacités industrielles, avec un focus sur les secteurs aéronautique, automobile et électronique. Pour les besoins de cette vidéo promotionnelle, Casablanca Events & Animation a sélectionné un investisseur local, le CEO de HPS Mohamed Horani, et un investisseur international, le vice-président de Bombardier Stephen Orr, qui participent aux côtés du CEO d’Oxford Business Group Andrew Jeýreys aux tournages et aux interviews. Le dynamisme, la vitalité et la diversité des habitants sont soulignés en toile de fond.

28

Casablanca présente sur les canaux phares du business mondial Ce Ālm témoignage permettra à la ville d’apparaître sur les terminaux Bloomberg ciblant 325 000 investisseurs, via la plateforme d’Oxford Business Group. Cette dernière comprend aussi Global Platform, une business TV à la demande dont le contenu vient s’ajouter aux rapports économiques annuels particulièrement suivis du cabinet d’intelligence économique britannique. Avec cette oýensive médiatique visant les milieux économiques et d’affaires mondiaux, Casablanca est en passe d’accroitre sa visibilité et son attractivité sur les marchés internationaux, en se positionnant comme un hub économique et Ānancier pour et vers l’Afrique.


CE QUE VOUS VOULEZ

ÊTRE

ICI COMMENCE

FACULTÉ DES SCIENCES DE LA SANTÉ

ÉCOLE D'INGÉNIERIE

FACULTÉ DE COMMERCE ET DE GESTION

DROIT

FORMATION EXECUTIVE

MANAGEMENT HÔTELIER ET TOURISME

L’Université Internationale de Casablanca (UIC) est membre de Laureate International Universities, 1er Réseau Mondial d’Universités Privées : Plus de 70 Universités, dans 25 pays et regroupant 1 000 000 d’étudiants. L’UIC est un modèle d’université nouveau dont l’approche pédagogique est axée principalement sur une expérience d’enseignement personnalisée qui met l’étudiant au centre.

OUVERTURE À L’INTERNATIONAL

TECHNOLOGIE

• Doubles diplômes • Mobilité des étudiants et des professeurs • Global Classes • Centres d’excellence académique • Enseignement de langues étrangères • Projets collaboratifs • Conférences et concours internationaux

• Support digital des cours en présentiel • Bibliothèque virtuelle

• Résolution de problèmes par projets • Immersion professionnelle : Stages, projets de fin d’études et forum emplois

ENGAGEMENT POUR LA RÉUSSITE PROFESSIONNELLE

CAMPUS AUX NORMES INTERNATIONALES

• Laureate Professional Assessment pour le développement des softs skills • Apprentissage par projets

• Infrastructures multiples : laboratoires, bibliothèque, espaces verts, espaces sportifs et récréatifs


mythique

CASAMAG FÉVRIER 2017

30


Marché CENTRAL Haut lieu de l’épicurisme Le Marché Central est à la fois un Àeuron de notre patrimoine architectural et un lieu incontournable de la métropole.

est un temple de la fraîcheur où Casablancais et visiteurs se pressent chaque jour, à l’heure du déjeuner, pour y déguster poissons, crustacés et fruits de mer autour d’un verre de thé. C’est aussi une excellente adresse si vous souhaitez faire votre marché et vous approvisionner en légumes, āeurs, fruits et épices. Plutôt à part, résolument authentique et quasiment centenaire, le lieu est idéal si vous souhaitez manger frais dans un cadre convivial. Son architecture a quelque chose d’atomique, avec au centre un noyau où se trouvent les marchands et à l’extérieur des échoppes disséminées tout autour de cette partie centrale. Achetez-y votre poisson et vos crustacés chez les marchands, empruntez l’une des quatre grandes portes qui donnent sur la cour et prenez place à une table. Grillés sur place, vos produits de la mer seront rapidement préparés, et à vous les grands moments de dégustation.

C’

31

Une architecture de style Le Marché Central est reconnaissable à ses arcades blanches et ses azulejos. Son bâtiment de style néo-marocain est emblématique du centre historique de la ville blanche, aux côtés d’autres bâtisses de style Art nouveau, Art déco et moderne. Selon l’association Casamémoire, le Marché Central a été conçu et achevé en 1917 par l’architecte Pierre Bousquet, également à l’origine de la construction des Beaux-Arts de Casablanca. Outre son attrait socioculturel, architectural et touristique, l’endroit a une dimension historico-politique : le résistant Mohamed Zerktouni y a commis un attentat contre le Protectorat français en décembre 1953. Aujourd’hui, le Marché Central –auquel on accède soit par le boulevard Mohammed V, soit par l’avenue Allal Ben Abdellah– est une étape obligatoire pour les amoureux de la ville, les touristes et lors des Journées du patrimoine de Casablanca.

FÉVRIER 2017

CASAMAG


patrimoine

CASAMAG FÉVRIER 2017

32


L’immeuble Imcama L’Art déco dans toute sa splendeur Pour de nombreux amoureux de la ville blanche, c’est un bâtiment unique en son genre dans la métropole ne laissant aucun passant indifférent. e centre historique de Casablanca mérite qu’on s’y balade, à la découverte des richesses de notre patrimoine architectural et de notre part de l’héritage Art déco mondial. Durant votre promenade, ne manquez pas de faire escale place Saint Exupéry – à l’embouchure du boulevard Moulay Youssef, de la rue d’Agadir et de la rue Allal El Fassi (ex-Reitzer), pour admirer l’immeuble Imcama, reconnaissable par sa prestance. Ce bâtiment côtoie d’immenses bâtisses bien plus hautes, mais sa façade extérieure trapéziforme le distingue de merveilleuse manière. Embellissant le paysage, il répond aux codes architecturaux de l’Art déco revisités à l’aune de l’art traditionnel marocain. En encadrement des fenêtres et sur les coupoles d’angle, la présence des zelliges y est remarquable. Si vous poussez la curiosité jusqu’à pénétrer dans le

L

33

hall, vous découvrirez qu’à l’intérieur, l’escalier, les sols et les murs accueillent aussi fer forgé, granito ou marbre. Bientôt 90 ans et toujours splendide Conçu en 1928, l’immeuble Imcama abrite toujours une soixantaine d’appartements et de bureaux. Lors de sa construction, tout le génie de l’architecte Albert Greslin est d’y avoir ajouté de nombreux services particulièrement innovants pour l’époque. Les escaliers de service, les parkings au niveau de la cour, les terrasses ou les buanderies détonnent en eýet dans le Casablanca des années 30. Aujourd’hui, le bâtiment se fond dans le paysage, en assumant néanmoins une vraie singularité. Et lorsque les travaux de rénovation du Parc de la Ligue Arabe qui lui fait face seront achevés, nul doute que l’immeuble Imcama brillera encore d’un nouvel éclat.

FÉVRIER 2017

CASAMAG


Àashback Ù Simo Baazzaoui Dans le cadre de son cycle de concerts Músicas del Mediterráneo, l’Institut Cervantès a présenté, en collaboration avec Haāa, la 2e édition de son programme destiné à développer les liens entre la musique espagnole et la musique marocaine. Le 26 janvier, le guitariste Simo Baazzaoui a oýert le premier concert, proposant son répertoire de compositions originales. Des créations inspirées du āamenco et de la musique marocaine.

Ú SIFEP 2017 Le 1er Salon international de la Ānance éthique & participative a eu lieu au Parc des expositions de l’Oþce des Changes du 26 au 28 janvier 2017. Organisé par Urbacom, sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientiĀque et de la Formation des Cadres, et du ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville, ce salon constitue un eýort de pédagogie et de communication auprès du grand public. Sa Ānalité étant d’accompagner le déploiement de la Ānance participative au Maroc, maintenant qu’elle dispose d’un cadre législatif et réglementaire solide.

Ù Exposition Everyday Casablanca Le 13 janvier, se déroulait à l’Institut Français de Casablanca le vernissage de l’exposition Everyday Casablanca. À l’origine, un compte Instagram créé pour apporter, en photos, un autre regard sur le quotidien de nombreuses régions du monde et casser les stéréotypes misérabilistes véhiculés notamment par la presse internationale sur l’Afrique. À l’arrivée, une exposition inspirée de cette initiative, portée par un collectif de 9 photographes casaouis : Zakaria Ait Wakrim, Walid Bendra, Salmane Dahioui El Idrissi, Abderrahmane Doukkane, Yasmine Hatimi, Mehdy Mariouch, Imane Sifeddine, Yassine Toumi, Fayssal Zaoui. Tous partagent un même objectif : montrer leur quotidien à Casablanca, qu’il fasse sourire, rire ou tout l’inverse. À découvrir jusqu’au 26 février. CASAMAG FÉVRIER 2017

34


Ü Namasté India Festival

Û Balade à vélo électrique dans l’ancienne médina Le 16 décembre, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé à la remise symbolique des clés de seize vélos électriques au président de la coopérative Casa Vélo Médina, en charge de la gestion des vélos écologiques acquis dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ce projet

vise la mise en valeur de la zone touristique de l’ancienne Médina intra-muros. Il permet d’organiser, avec le concours des jeunes du quartier, des balades à vélo électrique à partir du boulevard Félix Houphouët-Boigny, près du restaurant Le Dauphin. Le prix de lancement de cette balade a été Āxé à 50 DH.

ÚExposition Exils Cinq artistes, Mustapha Akrim, Zineb Andress Arraki, Josep Ginestar, Myriam Tangi et Ulrike Weiss, ont été invités à produire des œuvres sur l’exil en tant qu’élan fondateur de la pensée et de l’action humaine. Ce projet, dirigé par l’universitaire et commissaire d’exposition Nadia Sabri, a fait l’objet d’une exposition itinérante dont le vernissage a eu lieu le 22 novembre au Musée du judaïsme marocain de Casablanca. Les artistes ont choisi diýérentes formes de présentation et produit des objets en résonance avec ce lieu de mémoire. C’était à voir jusqu’au 31 janvier.

35

La 2e édition du Namasté India Festival a eu lieu le 22 janvier au Théâtre Mohammed VI de Casablanca. Organisé par l’Association Nationale d’Amitié Maroco-Asiatique (ANAMA), l’événement a réuni les passionnés de Bollywood et de culture indienne autour d’un programme culturel particulièrement riche. Outre des compétitions de danse indienne moderne et traditionnelle, des ateliers de beauté, des karaokés, des indian āash mobs, des projections, des quiz et des dégustations de cuisine indienne, le festival proposait des stands de déco, un studio shooting photo professionnel avec costumes traditionnels indiens ainsi qu’une boutique d’articles et accessoires.

FÉVRIER 2017

CASAMAG


Casamag N10 VF  
Casamag N10 VF  
Advertisement