Issuu on Google+

Canadian Committee for World Press Freedom

3

Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale

3

Déjeuner-causerie

3 May 2010

3 mai 2010

© Calgary Herald, photo: Chris Bolin

Luncheon

Michelle Lang 1975-2009


3

3

Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale

World Press Freedom Day May 3, 2010 In 1993 the United Nations and UNESCO declared the third of May as World Press Freedom Day. It has become the date on which media organizations celebrate the fundamental principles of press freedom: evaluate press freedom around the world; defend the media from attacks on their independence; and pay tribute to journalists and authors who have lost their lives in the exercise of their profession. This year’s World Press Freedom Luncheon, our 12th, has a poignant and tragic meaning for all of us. This day is dedicated to Michelle Lang and all other journalists who have risked their lives and personal safety to cover the world’s conflicts or brave other threats to get their stories. The theme for the 10th International Editorial Cartoon Competition is: the ‘right’ to not be offended is not a right. In Canada, Mark Steyn is brought in front of three different Human Rights Tribunals for allegedly “insulting Islam.” Meanwhile, at the United Nation’s Human Rights Commission, some Arab states have for years attempted to make that a crime. What started out with a f a t wa a g a i n s t S a l m a n Ru s h d i e f o r i n s u l t i n g M o h a m e d , a n d wa s dismissed by many as an isolated incident, culminated years later with the assassination of Theo Van Gogh in the streets of Amsterdam for the same offence. In Denmark, cartoonists still fear for their life for having drawn Mohamed for the newspaper Jyllands-Posten. In Ireland, blasphemy is now a criminal offence. How can we encourage vigorous debate while being respectful of religious sensibilities?

Journée mondiale de la liberté de la presse Le 3 mai, 2010 En 1993, les Nations Unies et l’UNESCO désignaient le 3 mai, Journée mondiale de la liberté de la presse. Chaque année à cette date, les organismes médiatiques s’unissent pour célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, évaluer la liberté de la presse partout au monde, défendre l’indépendance des médias et rendre hommage aux journalistes qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur profession. Le déjeuner-causerie de cette 12e édition de la Journée mondiale de la liberté de la presse revêt une signification particulièrement poignante et tragique pour nous tous. Ce jour est dédié à Michelle Lang et à tous les autres journalistes qui ont risqué leur vie et leur sécurité personnelle pour couvrir les conflits qui affectent le monde et qui ont bravé de multiples menaces pour rapporter les faits. Le thème du 10ième Concours international de dessin éditorial est : Le « droit » de ne pas être offusqué n’est pas un droit. Au Canada, Mark Steyn a été traduit devant trois tribunaux des droits de l’homme différents, supposément pour avoir « porté atteinte à l’islam ». Pendant ce temps, à la Commission des droits de l’homme des Nations Unies, les représentants arabes tentent depuis des années d’en faire un crime. Ce qui a débuté par une fatwa contre Salman Rushdie pour avoir « insulté le prophète Mahomet » et qui a été considéré par certains comme un incident isolé, s’est soldé des années plus tard par l’assassinat de Theo Van Gogh dans les rues d’Amsterdam. Au Danemark, les caricaturistes craignent toujours pour leur vie pour avoir dessiné le prophète Mahomet dans un concours organisé par le journal Jyllands-Posten. Entre-temps, en Irlande, le blasphème est maintenant considéré comme une infraction criminelle. Comment pouvons-nous stimuler le débat tout en respectant les sensibilités religieuses? 3


3

Canadian Committee for World Press Freedom

3

PROGRAMME DU DÉJEUNER 12 h 00 l

Modérateur, Don Newman

• Préoccupations concernant la liberté de la presse canadienne • Annonce du gagnant du 12e Prix de la liberté de la presse du CCLPM • Présentation du Prix – Commission canadienne pour l’UNESCO • Gagnant du 12e Prix de la liberté de la presse du CCLPM

DÉJEUNER l

Guy Badeaux, vice-président, CCLPM - Annonce des gagnants du 10e Concours international de dessin éditorial

• Présentation par Maziar Bahari : La liberté de la presse enchaînée : les épreuves d’un journaliste canadien en Iran. Maziar Bahari, correspondant pour le Newsweek, a été emprisonné et interrogé durement pendant les quatre mois qui ont suivi son arrestation, alors qu’il couvrait les élections iraniennes de 2009. • Questions et mot de la fin

4


3

3

Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale

LUNCH PROGRAM 12:00 Noon l

Moderator, Don Newman

l

Canadian press freedom concerns

l

Announcement of the winner of the 12th CCWPF Press Freedom Award

l

Presentation of Award - Canadian Commission for UNESCO

l

The 12th CCWPF Press Freedom Award winner

LUNCH l

Guy Badeaux, Vice-President, CCWPF - Announcement of the winners, l0th International Editorial Cartoon Competition

l

Presentation by Maziar Bahari: Press Freedom in Chains: the Saga of a Canadian Journalist’s Ordeal in Iran. Newsweek correspondent Maziar Bahari was imprisoned and harshly interrogated for four months following his arrest while covering the Iranian election in 2009.

l

Questions and closing remarks

5


3

Canadian Committee for World Press Freedom

3

Indice 2009 de la liberté d’expression* • Nombre de journalistes et de travailleurs de l’information tués dans le monde en 2009 : 101 • Pays les plus meurtriers : Philippines (37), Mexique (10), Somalie (9), Pakistan (8) et Russie (6) • Nombre de journalistes qui ont fui leur pays : 157 • Nombre de blogueurs et de cyberdissidents arrêtés : 151 • Nombre de pays qui imposent la censure d’Internet : 60 • Nombre de journalistes ayant été agressés physiquement en 2009 : 1 456 • Hausse du pourcentage par rapport à 2008 : 56 % • Période pendant laquelle le cinéaste canadien Maziar Bahari a été placé en détention et torturé dans une prison iranienne : 118 jours, 12 heures et 54 minutes • Nombre de mois pendant lesquels Amanda Lindhout a été séquestrée après avoir été kidnappée au Soudan le 23 août 2008 : 15 • Nombre de causes touchant la liberté d’expression étudiées par la Cour suprême du Canada en 2009 : 7 • Pourcentage de demandes fédérales d’accès à l’information auxquelles on n’a pas donné suite au cours du délai prescrit de 30 jours : 43 % • Proportion de demandes pour lesquelles il faut plus de 60 jours pour donner suite : un quart • Nombre moyen de jours requis pour régler une plainte relative à une demande fédérale d’accès à l’information : 395 • Nombre de promesses faites par Stephen Harper au cours de la campagne de 2006 concernant la réforme de l’accès à l’information : 8 • Pourcentage de promesses non tenues : 90 % • Nombre de journalistes américains détenus par les autorités canadiennes et interrogés pour savoir s’ils venaient ici pour critiquer les Jeux olympiques : 4 * Les données ont été recueillies auprès de Journalistes canadiens pour la liberté d’expression (CFJE) et l’Échange international de la liberté d’expression (IFEX) ou de ses membres.

6


3

3

Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale

Freedom of Expression Index, 2009* • Number of journalists and media workers killed worldwide in 2009: 101 • Most deadly countries: Philippines (37), Mexico (10), Somalia (9), Pakistan (8) and Russia (6) • Number of journalists who journalists fled their countries: 157 • Bloggers and cyber-dissidents arrested: 151 • Countries with Internet Censorship: 60 • Number of journalists physically attacked in 2009: 1,456 • Percent increase from 2008: 56% • Length of time Canadian film-maker Maziar Bahari detained and tortured in an Iranian prison: 118 days, 12 hours, 54 minutes • Months Amanda Lindhout was held after being kidnapped in Sudan on August 23, 2008: 15 • Number of cases involving freedom of expression considered by the Supreme Court of Canada in 2009: 7 • Percentage of federal Access to Information requests that were not met in the required 30-day time limit: 43% • Proportion of requests for which it takes more than 60 days for a response: one quarter • Average number of days to resolve a federal Access to Information complaint: 395 • Number of 2006 campaign promises made by Stephen Harper to reform Access to Information: 8 • Percentage not kept: 90% • Number of American journalists detained by Canadian authorities and questioned about whether they were coming here to criticize the Olympics: 4 * The data was gathered from Canadian Journalists for Free Expression (CJFE) and the International Freedom of Expression (IFEX) or its members.

7


3

Canadian Committee for World Press Freedom

3

Chilean journalist Mónica González wins UNESCO Press Freedom Prize Mónica González Mujica, a veteran journalist whose investigative reporting repeatedly challenged the Pinochet regime, has won a UNESCO prize awarded to those who promote freedom of expression, particularly at the risk of their own lives. Gonzáléz was named laureate of the 2010 UNESCO/Guillermo Cano World Press Freedom Prize, named for the Colombian journalist killed in December 1986 for denouncing drug barons. She will receive the award at a May 3 ceremony in Brisbane, Australia, marking World Press Freedom Day. Gonzáléz, who investigated human rights abuses and the financial dealings of General Augusto Pinochet, is currently director of Chile’s Center for Investigative Journalism (CIPER), which she co-founded in 2007. Following Chile’s 1973 military coup, she spent four years in exile. After returning to the country, she was harassed by security services, imprisoned, and repeatedly sued, but she continued to write articles and books.

La journaliste chilienne Mónica González lauréate du prix de la liberté de la presse de l’UNESCO Mónica González Mujica, une journaliste chevronnée dont le reportage d’enquête a ébranlé le régime Pinochet à maintes reprises, est la lauréate de cette récompense de l’UNESCO qui honore les ardents défenseurs de la liberté d’expression, et plus particulièrement ceux qui ont risqué leur vie pour défendre cette cause. Mme Gonzáléz a été nommée récipiendaire de ce prix de la liberté de la presse de l’UNESCO qui porte le nom de Guillermo Cano en l’honneur de ce journaliste colombien assassiné en décembre 1986 pour avoir dénoncé les barons de la drogue. Elle recevra son prix le 3 mai dans le cadre d’une cérémonie qui aura lieu à Brisbane en Australie, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Monica Gonzáléz, qui a enquêté sur les violations des droits de l’homme ainsi que sur les activités financières du général Augusto Pinochet, est désormais à la tête du Centre de journalisme et d’investigation du Chili (CIPER) qu’elle a cofondé en 2007. Elle a passé quatre années en exil après le coup d’État de 1973. À son retour au Chili, elle a été harcelée par les services secrets, emprisonnée et traînée en justice. Malgré cela, elle a continué à rédiger ses articles et ses livres.

Canadian Committee for World Press Freedom 9th International Editorial Cartoon Competition Three prizes are given: a first prize of $1,500, plus a Certificate from the Canadian Commission for UNESCO, a second prize of $750 plus a Certificate, and a third of $500 and Certificate. Ten other cartoonists receive an award of Excellence.

8


“Le « droit » de ne pas être offusqué n’est pas un droit” // The ‘right’ to not be offended is not a right.

First Prize - Premier prix 1-Plantu (France)

Le 9e Concours international de dessin éditorial du Comité canadien pour la liberté de presse mondiale Trois prix sont attribués : un premier prix de 1500 $, et un certificat de la Commission canadienne pour l’UNESCO; un deuxième prix de 750 $ avec le certificat et un troisième prix de 500 $ également avec le certificat. Dix autres caricaturistes ont reçu un « Prix d’excellence ».

Article 19 of the Universal Declaration of Human Rights Everyone has the right to freedom of opinion and expression; this right includes freedom to hold opinions without interference and to seek, receive and impart information and ideas through any media and regardless of frontiers.

Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

9


“Protecting privacy?”

Second Prize - Deuxième prix - Riber Hansson (Sweden/ La Suède)

Third Prize - Troisième prix Signe Wilkinson (USA/ États-Unis d’Amérique) 10


“Le « droit » de ne pas être offusqué n’est pas un droit” // The ‘right’ to not be offended is not a right.

Kap (Spain/Espagne)

11


“Protecting privacy?”

Xiao Qiang Hou (China/Chine)

12


“Le « droit » de ne pas être offusqué n’est pas un droit” // The ‘right’ to not be offended is not a right.

Roar Hagen (Norway/ Norvège)

Richard Bartholomew (USA/ États-Unis d’Amérique)

Pierre Brignaud (Canada) 13


3

Canadian Committee for World Press Freedom

3

Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale célèbre la Journée mondiale de la liberté de la presse Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale a pris la relève du Cercle national des journalistes du Canada dans son rôle de surveillance des questions de liberté de la presse à l’échelle nationale et mondiale. Le Comité a été constitué au cours de la dernière année en tant qu’organisme à but non lucratif ayant pour mission de maintenir les activités annuelles de la Journée mondiale de la liberté de la presse et de plaider en faveur de la liberté d’expression. Grâce à ses activités, à son rôle de surveillance et à ses relations avec des organismes qui travaillent dans le même domaine, il porte à l’attention du public les manquements à la liberté d’expression et la nécessité de défendre de façon proactive l’idéal de la liberté de la presse. Deux concours ont lieu dans le cadre du déjeuner-causerie du 3 mai : le Prix de la liberté de la presse, qui célébrera son onzième anniversaire cette année et qui, désormais, sera décerné au nom du Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale, et le Concours international de dessin éditorial, lancé il y a neuf ans. Voici les récipiendaires du Prix de la liberté de la presse des années précédentes: Daniel Leblanc, Globe and Mail, Joël-Denis Bellavance et Gilles Toupin de La Presse ; Tarek Fatah, ancien membre du Congrès musulman canadien; Kim Bolan, du Vancouver Sun; Robert Tripp, du Kingston Whig-Standard; Corinna Schuller, du National Post; Harroon Siddiqui, du Toronto Star; l’Échange international de la liberté d’expression (IFEX); Andrew McIntosh, du National Post; Juliet O’Neill, du Ottawa Citizen; les Drs John Hoey et Anne Marie Todkill, congédiés du Journal de l’Association médicale canadienne. Le prix, décerné dans le cadre du déjeuner-causerie, est composé d’un trophée, d’un certificat de la Commission canadienne pour l’UNESCO et d’une somme de 2000 $. Le Concours international de dessin éditorial reçoit chaque année plus de 500 inscriptions. Le gagnant du concours reçoit une somme de 1 500 $, et un certificat de la Commission canadienne pour l’UNESCO, le deuxième reçoit 750 $ et le troisième, 500 $. De plus, dix certificats d’excellence sont remis. Voici les gagnants des années précédentes : Ivan Anchukov, de la Russie ; Mohammed Al-Adwani, d’Irak; Frederick Sebastian, d’Ottawa; Yurij Ochakovsky, d’Israël; Mihai Ignat, de la Roumanie, gagnant deux fois; Alessandro Gatto, d’Italie et Run Tang Li de Chine. Les activités du Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale sont présidées par Jim Orban, président, et les membres : • • • • • • • • • • • • • •

14

Guy Badeaux Bob Carty Roy Christensen David Gollob Keelan Greene Tim Kane Wayne Kines Susan Korah Charles Morrow Don Newman David Rodier Hugh Winsor Gord McIntosh Shawn McCarthy


3

3

Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale

Canadian Committee for World Press Freedom Celebrates World Press Freedom Day The Canadian Committee for World Press Freedom succeeded Ottawa’s National Press Club in its role of monitoring press freedom issues nationally and globally. More than one year ago the Committee was incorporated as a non-profit body with the mission of continuing to celebrate World Press Freedom Day and to advocate on behalf of freedom-of-expression. Through its activities, its vigilance and its relations with like-minded organizations, it shall bring to the public’s attention instances of free expression violations and the need to pro-actively defend the ideal of freedom of the press. Two competitions are held in association with the May luncheon, the Press Freedom Award, the eleventh year it is offered, and is awarded in the name of the Canadian Committee for World Press Freedom; and the International Editorial Cartoon Competition, launched nine years ago. Previous winners of the Press Freedom Award are Daniel Leblanc, Globe and Mail, Joël-Denis Bellavance and Gilles Toupin of La Presse; Tarek Fatah, formerly of the Muslim Canadian Congress; Kim Bolan, Vancouver Sun; Robert Tripp, Kingston Whig-Standard; Corinna Schuller, National Post; Harroon Siddiqui, Toronto Star; the International Freedom of Expression Exchange (IFEX); Andrew McIntosh, National Post; Juliet O’Neill, The Ottawa Citizen; and Dr. John Hoey and Anne Marie Todkill, dismissed by the Canadian Medical Association Journal. The prize, awarded at the luncheon, includes a certificate from the Canadian Commission for UNESCO and a cash prize of $2,000. The International Editorial Cartoon contest draws more than 500 annual submissions. The winner of the contest is awarded $1,500, and a UNESCO Certificate; the runner-up wins $750; and the third prize is $500. In addition 10 Certificates of Excellence are awarded. The recipients of the previous awards were Ivan Anchukov, of Russia: Mohammed Al-Adwani, of Iraq; Frederick Sebastian of Ottawa; Yurij Ochakovsky of Israel; Mihai Ignat of Romania; Alessandro Gatto of Italy; the two-time winner, Mihai Ignat of Romania and Run Tang Li of China. The Canadian Committee for World Press Freedom, chaired by Jim Orban, is supported by the following committee members: • • • • • • • • • • • • • •

Guy Badeaux Bob Carty Roy Christensen David Gollob Keelan Greene Tim Kane Wayne Kines Susan Korah Charles Morrow Don Newman David Rodier Hugh Winsor Gord McIntosh Shawn McCarthy

15


3

The Canadian Committee for World Press Freedom thanks our many supporters without whom this event would not be possible. Le Comité canadien pour la liberté de la presse mondiale désire remercier les nombreuses personnes qui leur ont apporté leur appui et sans lesquelles cet événement n’aurait pu avoir lieu.

Canadian International Development Agency

LeDroit

Agence canadienne de développment international

3


CCWPF 2010 Luncheon Programme