Page 1

La route pour horizon

La route pour horizon


Groupe Mauffrey

La route pour horizon

4

À l’occasion de son 70e anniversaire, Maurice Mauffrey reçoit un cadeau inestimable : un Berliet, entièrement restauré, le même modèle que celui de ses débuts.


éditorial

50 ans.. c’est incroyable Au début, c’était juste une petite entreprise pour faire vivre ma famille. Et aujourd’hui, c’est un grand Groupe qui fait vivre des milliers de familles en France et même en Europe. Bien sûr, la réussite économique de la société me ravit et m’impressionne aussi. Mais ce dont je suis le plus fier c’est de voir toutes ces personnes s’épanouir dans l’entreprise que j’ai créée il y a 50 ans. J’ai vu mes enfants grandir avec l’entreprise et aujourd’hui ce sont eux qui la font s’épanouir et qui la voient grandir avec leurs enfants et petits-enfants. C’est une aventure familiale extraordinaire. Je voudrais vous dire que tout ça, c’est sûr, c’est parti de chez nous, de chez les Mauffrey, mais c’est aussi la réussite de toutes les personnes qui y travaillent. De l‘implication, de l’énergie, voici ce qu’ils mettent dans leur travail. Merci à eux et que tout ceci dure encore longtemps. Maurice Mauffrey

L’histoire du Groupe Mauffrey est une histoire d’hommes et de femmes, une histoire de passion, de travail. C’est l’histoire d’une famille qui compte en 2015 plus de 1 800 personnes. Émilie Roussel

5


préambule

Un fondateur et son histoire

8

 aurice Mauffrey avec ses parents M Georgette et Roger Mauffrey, en 1949.

Février 1955.

Au début des années 1950, Maurice et Simone Mauffrey sont jeunes mariés et déjà parents de deux garçons, Dominique et Jean-Luc. Ils vivent à Pouxeux, un petit bourg de 1 800 âmes, niché en plein cœur des Vosges. Maurice Mauffrey, revenu depuis peu de son service militaire, s’est lancé, comme beaucoup de jeunes vosgiens, dans le métier de débardeur forestier.


Groupe Mauffrey

La route pour horizon

Nous sommes en pleine période d’après-guerre, les projets de construction sont nombreux et nécessitent de la matière première dont le bois. Et justement, le bois, le département des Vosges n’en manque pas… Maurice Mauffrey part tous les matins sélectionner, débarder et acheminer son bois de la forêt jusqu’aux scieries. À bord de son tracteur, il se rend à Gérardmer chez Houot, société spécialisée dans la découpe et la fourniture de bois de mine ou de coffrage. Mais la destination finale des matériaux,

9

Petits et grands posent en juillet 1956.

 n Berliet, premier camion U de Maurice Mauffrey.

c’est Paris... Les scieries sont à la recherche de camions, de véhicules capables de transporter la marchandise, depuis les Vosges. Maurice Mauffrey achète un GMC, un ancien camion de l’Armée américaine et tente l’aventure. Il est, sans le savoir, en train d’écrire les premières pages d’un livre qui s’apprête à vous conter 50 ans de l’histoire d’un homme, d’une famille, d’un Groupe.


De débardeur

à transporteur

12

Alignement parfait pour ces Berliet TLM !

Chargement d’une charpente Houot, en 1964, à Gérardmer.


Les années 1960

La réglementation du transport des années 1960 impose des licences de transport pour s’installer en tant que transporteur routier. Mais elles sont chères et difficiles à obtenir.

13

Peu importe, Maurice Mauffrey, incité par ses clients, prend la route à bord de son GMC et détourne la réglementation en travaillant sous l’étiquette “exploitant forestier”. C’est l’époque des premières livraisons et des premières nuits sur la route... Maurice Mauffrey ne se contente pas des commandes des scieries vosgiennes. Il est un homme d’idées, rationnel et pragmatique. Il amène du bois des Vosges à Paris... Il doit trouver des marchandises à transporter de Paris vers les Vosges...

Ce dernier décide de chercher des clients en région parisienne. Ses deux premiers clients sont les entre­prises Plâtre Lambert et Poliet-

et-Chausson, à l’origine des enseignes Placo­ platre et Point P. (Le Groupe Saint-Gobain, propriétaire de la marque Placoplatre, est encore aujourd’hui l’un des plus importants et plus fidèles clients du Groupe). Maurice Mauffrey est devenu transporteur routier. n

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


Mauffrey S.A.

entreprise familiale

Les licences de transport et l’attestation de capacité en poche, Maurice Mauffrey et son épouse abandonnent l’exploitation forestière et créent Mauffrey S.A. en 1964.

18

Maurice Mauffrey achète un camion tout neuf de la marque Berliet. “Le monsieur qui nous l’a vendu aimait bien mon époux, il n’a pas voulu qu’on le paye tout de suite. Il disait qu’on le paierait quand on pourrait, qu’il nous fallait un camion neuf pour bien démarrer ” raconte Simone Mauffrey.

Simone et son fils Dominique, au début des années 1960.

Maurice Mauffrey réalise des voyages vers Paris pour les scieries trois fois par semaine avec des retours de plâtre. Les commandes sont tou­ jours plus nombreuses, il achète rapidement de nouveaux camions et embauche ses pre­ miers salariés - trois permanents - qui “roulent”, pendant qu’il s’occupe des pré-chargements de bois ou aide à la réparation des véhicules.

Maurice Mauffrey, Simone et leurs trois enfants, Dominique, Jean-Luc et Éric, dans la forêt au-dessus de Pouxeux, près de l’étang familial.


Les années 1960

Une aventure qui gravera à jamais l’amour de la route dans les têtes… et dans les cœurs. Le trajet Paris-Pouxeux est long, prend toute la nuit et toute la petite famille dort à la belle étoile, sur le chargement de sacs de plâtre. Une aventure qui gravera à jamais l’amour de la route dans les têtes… et dans les cœurs…

Dominique, Jean-Luc et Éric.

Simone, son épouse, veille sur les enfants, Dominique, Jean-Luc et Éric, et sur la compta­ bilité au bureau. Les locaux de l’entreprise sont situés à Pouxeux (88), au rez-de-chaussée de la maison familiale. Régulièrement, Simone et les enfants partent en camion avec Maurice. Nationale 57, Nationale 4...

En 1965, Maurice Mauffrey achète sa première citerne pour répondre à la deman­de de trans­ port de liquide : l’hiver, elle est remplie de fuel lourd destiné au chauffage des papeteries et tissages de la région. Il acquiert également des bennes, qui permettent aux tracteurs des citernes d’être utilisés à l’année. Le 17 février 1967, naît le dernier fils de la famille : Bruno. La famille est au complet et la relève assurée. n

19

Premier camion citerne, en location pour le compte du client Total.

Maurice Mauffrey, tout sourire, pose fièrement avec Dominique devant l’une de ses voitures.

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


témoignage

Les chauffeurs se soudent derrière lui Bernard André, chauffeur pendant 34 ans dans l’entreprise Mauffrey.

32

Des cheveux poivre et sel, une moustache à la Brassens et un regard de gamin, Bernard André a passé 34 ans de sa vie chez Mauffrey. Il se souvient encore de sa date d’embauche. “C’était le 4 janvier 1970”, dit-il,“je suis arrivé là grâce à un ami .” À l’époque, Maurice Mauffrey avait déjà une vingtaine de camions dans la cour de sa maison à Pouxeux. Nous avons discuté ensemble une dizaine de minutes. Il m’a dit “tu me plais, viens signer cette semaine, en attendant donne-moi juste ta parole.” Bernard André, comme la plupart des chauffeurs qui ont travaillé chez Mauffrey, a adoré l’ambiance. “C’était un métier dur, très physique”, relève-t-il, “mais nous sentions tous que le patron avait confiance en nous et cela nous donnait des ailes. Bien plus que les chauffeurs concurrents nous avions envie de donner le maximum pour notre patron.”

Maurice Mauffrey avait, en effet, réussi à instaurer une ambiance très conviviale. Il n’hésitait pas à inviter ses chauffeurs chez lui. La cuisine de Simone Mauffrey (et ses plats au lard) était réputée. À ce moment-là, les chauffeurs s’occupaient de réparer leurs camions. “Monsieur Mauffrey nous a toujours donné un coup de main,” dit-il. “Il n’était pas du genre à nous regarder faire. Il prenait également en compte notre confort”, poursuit Bernard André. “Il nous faisait rouler dans de bons camions.” Et quand nous lui demandions des “gadgets” de l’époque comme des déflecteurs de vitres, il disait d’abord “non”. Puis deux jours après il nous appe­lait dans le bureau pour nous dire qu’il les avait achetés. Il avait un caractère bien trempé mais nous pouvions discuter. Bernard André, comme de nombreux chauffeurs, a été fier de travailler chez Mauffrey. “Si je devais recommencer, la question ne se poserait pas : j’irais chez Mauffrey.”


Les années 1970

Bernard André

C’était un métier dur, très physique, mais nous sentions tous que le patron avait confiance en nous et cela nous donnait des ailes.

3319

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


La création

du centre de formation

À la fin des années 1990, la direction du Groupe Mauffrey prend conscience que de nombreux chauffeurs ont besoin de formation pour s’améliorer, se professionnaliser. La législation change et le matériel est en constante évolution. Il est impératif d’accompagner les chauffeurs dans ces mutations.

74

Trans-Formation ouvre donc ses portes en 1997 avec, à sa tête, Éric Mauffrey. Entouré de formateurs d’expérience, ils vont, dès la première année, former plus d’une centaine de chauffeurs confirmés et de jeunes gens désireux de devenir routiers. Certaines formations sont obligatoires comme la FIMO (Formation

Le local Trans-Formation.

Le nouveau logo de Trans-Formation.

Initiale Minimum Obligatoire) ou la FCOS devenue FCO (Formation Continue Obligatoire). Mais le centre de formation du Groupe Mauffrey ne s’arrête pas là et développe d’autres formations. Conduite rationnelle, arrimage, sécurité routière...


Les années 1990

Les équipes “Transfo” deviennent des experts de la réglementation, des techniques de conduite et de chargement/déchargement mais également des références de la réglementation du transport routier. Ils sont contactés par les filiales du Groupe mais également par les clients Mauffrey ou par des entreprises de transport extérieures à l’entre­ prise. Tous reconnaissent un savoir-faire unique. Audits, cours sur mesure, conseils... les prestations proposées par le centre sont de plus en plus nombreuses. Aujourd’hui, le centre de formation du Groupe Mauffrey est l’un des plus reconnus de France. Il est agréé par l’État et jouit d’une excellente réputation avec un taux de réussite aux examens nationaux avoisinant les 98 % (pour une moyenne nationale autour de 50 %). Depuis une dizaine d’années, Trans-Formation reçoit entre 700 et 800 personnes par an et compte une dizaine de formateurs qui dispen­ sent environ 40 000 heures de formation par an. n

Performance et ergonomie 75

Des outils informatiques sont connectés dans les camions pour enregistrer la vitesse, la distance parcourue, pour mesurer la consommation, l’utilisation du ralentisseur, le nombre et la durée des freinages, des débrayages. Ces dispositifs permettent d’améliorer la conduite, une petite révolution…

Les équipes“Transfo” deviennent des experts de la réglementation, des techniques de conduite et de chargement/déchargement.

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


Le développement

de l’activité commerciale En 2003, le Groupe Mauffrey devient organisateur de transport et crée Cylog à Golbey (88) pour gérer les approvisionnements et les expéditions de la papeterie Norske Skog (Cylog deviendra plus tard Cetrama puis NFL). Une autre cellule est créée en 2008, MLP à Eloyes (88), pour le compte du client Otor-Velin (carton). En 2008, c’est la cellule MLS qui voit le jour à Pétange au Luxembourg pour le compte du client Arcelor (sidérurgie).

86

Cette évolution est accompagnée d’un fort développement de l’activité commerciale et d’une rationnalisation de l’offre de services. Les salons professionnels sont l’occasion de présenter le savoir-faire de l’entreprise, d’abord comme acteur incontournable du secteur transport et logistique mais également au cœur des filières de nos clients.

Salon généraliste, la SITL, Semaine Internationale du Transport et de la Logistique, est l’occasion de confirmer la place de leader du Groupe sur le secteur transport et logistique. La présence du Groupe Mauffrey sur des salons très spécialisés comme Pollutec, Bois Energie, Top Transport ou Euroforest, démontre une volonté d’être au plus proche des préoccupations de ses clients. En parallèle de cette croissance, les années 2000 voient l’entrée au sein de l’entreprise de la troisième génération avec l’arrivée, en 2005, d’Émilie Mauffrey, fille aînée de Dominique. n

Le Groupe Mauffrey et son stand lors de la SITL (Semaine Internationale du Transport et de la Logistique), en 2009.


Les années 2000

Mauffrey également présent en 2011 au Salon de la SITL. Un ensemble FMA déchargeant des vieux papiers chez Norske Skog à Golbey (88).

87

Le Groupe Mauffrey lors du Salon Pollutec, en 2012.

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


88


Encore aujourd’hui, Émilie avoue timidement qu’elle n’a rejoint l’entreprise il y a dix ans “que parce qu’il y avait une opportunité. Julien Guimbert, actuel directeur commercial de la filière vrac quittait son poste de chargé d’études et ce n’est que comme ça que papa m’a proposé ”, dit-elle. “Mon profil correspondait exactement au poste.” Bac en poche, Émilie a, en effet, quitté ses Vosges natales pour étudier à l’EM Lyon puis enchaîne avec une maîtrise de droit. Elle a fait un stage d’un an (année de césure) lors de ses études. Mais “ses forêts” lui manquent. “Quand on a grandi, comme moi, au milieu de la nature et dans une ambiance familiale très forte, se retrouver isolée dans une grande ville se révèle très difficile.” À la fin de ses études, Émilie décide donc de rentrer dans les Vosges. En arrivant dans le département, Émilie a quelques difficultés à trouver un emploi. “Les postes avec mon profil n’étaient pas légion.” Mais à force d’acharnement elle décroche un poste d’ingénieur au sein d’une industrie de la région. “Je crois que je tiens mon entêtement et mon acharnement de la famille”, dit-elle. “C’est un trait commun aux Mauffrey, on ne lâche jamais.” Deux ans plus tard, son père Dominique lui apprend que le poste de chargé d’études sera bientôt vacant. “J’ai été très fière et flattée que papa me le propose”, explique-t-elle. “Pour moi c’était un grand honneur d’entrer dans l’entreprise familiale.” Émilie a passé un an à ce poste où elle a répondu aux appels d’offres. Puis l’opportunité s’est présentée de remplacer le responsable du contrôle de gestion. “C’est un service clé”, relève-t-elle, “car les analyses nous permettent de voir très rapidement et précisément sur quels points nous pouvons être plus performants.” Depuis la naissance de ses deux filles, Lyla et Charlie, Émilie partage son temps entre travail et famille. “Chez les Mauffrey, les deux sont sacrés”, lâche-t-elle dans un clin d’œil.

Portrait

Émilie Mauffrey

89


Un Groupe

tourné vers l’avenir

L’offre commerciale se développe encore dans de nombreux domaines : distribution spécialisée, externalisation de flotte (location d’Amplirolls), et un retour aux sources avec le secteur du bois, comme un clin d’œil à ses origines...

106

Mauffrey possède ainsi la plus importante capacité, en Europe, pour le transport de la filière bois : grâce à son matériel spécialisé, ses conducteurs formés, son ancienneté dans le pilotage de chantier, le Groupe offre des solutions transport et logistique uniques dans son secteur. n


Les années 2010

Salon Euroforest, 2014.

La plus importante capacité de transport d’Europe dédiée à la filière Bois

107

Groupe Mauffrey partenaire de la filière Bois.

FMA / Tracteurs 4x4 pour les chantiers difficiles / Plateaux ranchers Grumiers / Amplirolls / Pesée embarquée / Tautliners Transport multimodal…

Transport et stockage adaptés à vos matières • L’ensemble de notre matériel est prévu pour répondre aux exigences et aux particularités de votre filière : tracteurs 4x4 pour les chantiers difficiles, FMA, plateaux, tautliners, amplirolls, transport multimodal, pesée embarquée...

s lution Des so port et s n a tr que logisti à la dédiées ���� �������

FMA forestier

Organisation et pilotage des chantiers • Sur chacun de nos sites, une

IS Filière BO nte capacité

La plus importa

de transport

d’Europe

personne dispose de l’expertise dans la gestion des chantiers de broyage (planification, cadencement de

.

e Bois dédiée à la filièr

l’arrivée des véhicules, suivi et retour d’informations).

Plateaux

Amplirolls

FMA

Solutions intermodales

Des conducteurs formés à vos spécificités métier • Nos conducteurs de la filière biomasse sont formés à vos spécificités par notre centre de formation intégré : conduite en forêt, bonnes pratiques, réglementation...

Compte-rendu et échange d’infos en temps réel • Fiabilité et rapidité dans le retour d’informations

• Bois énergie • Biomasse • Bois rond clage • Bois de recy de scierie • Connexes lage crib de s • Refu ration • Bois de tritu s... • Déchets vert Groupe

M

rd St Nabo - 88200 ois joli - ZI du b auffrey

• Process de suivi : envoi automatisé d’un relevé hebdomadaire des transports réalisés

w. m a 19 - ww 29 22 19 - tél. 03

u f f r e y. c

om

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


118


De gauche à droite : LesMaurice années 2000 au 1er rang : Bruno, Simone, et Kevin, au 2e rang : Émilie, Dominique, Jean-Luc et Éric.

119

Groupe Mauffrey

La route pour horizon


Mauffrey - La route pour horizon  

Pour célébrer ses 50 ans, le Groupe Mauffrey, spécialisé dans le transport et la logistique, vient de publier un beau livre de 120 pages en...

Mauffrey - La route pour horizon  

Pour célébrer ses 50 ans, le Groupe Mauffrey, spécialisé dans le transport et la logistique, vient de publier un beau livre de 120 pages en...

Advertisement