Issuu on Google+

V I VA N T E S

carouge – acacias No 3 > Mars 2012 /mensuel  www.carouge-acacias.ch

> vie de l’unité pasTorale : Se préparer au grand jour .................................................. P. 02 > vie de l’unité pastorale : L’abbé Claude Pauli .............................................................. P. 02 > Hommage : Renée Parreaux, un chemin de service ........................................................ P. 03 > A l’Affiche : L’agenda de mars ............................................................................................... P. 04

AIP

Journal des paroisses Sainte-Croix et Sainte-Claire

Coresponsabilité Il y a une bonne dizaine d’années ce terme de coresponsabilité en Eglise était très employé, de nos jours on en parle moins mais le vécu est bien là, plus ou moins bien ressenti selon les personnes et les lieux. Si la coresponsabilité est nommée, de fait, souvent on ne sait pas trop ce que cela veut dire car en Eglise chaque baptisé est coresponsable en tant que membre du Corps du Christ. Alors peut-on être davantage « coresponsables » que d’autres ? Davantage non, mais certains sont appelés à vivre plus directement, plus intensément certains engagements, selon leurs charismes, au côté du prêtre. Etre coresponsable c’est marcher avec, sur le même chemin, en acceptant, le cas échéant, de recevoir aussi les critiques, parfois dures ou blessantes. Etre en coresponsabilité implique une grande confiance. Cette confiance doit être donnée de part et d’autre, entre prêtres et laïcs, pour que la collaboration soit un cheminement riche d’expériences. Il est important que chacun puisse trouver sa juste place en étant au clair sur le « pourquoi », mais, plus important encore, je dirais « pour Qui » nous répondons oui à un appel. Laissons saint Ignace répondre : « Pour la plus grande gloire de Dieu ! » Anne-Marie Hidber, Présidente du Conseil pastoral de l’UP


vie de l’unité pastorale .........................................................................................................................................................................

Se préparer au grand jour

Un expert en mariage JDF

L’abbé Claude parle bien du couple, remarque Katia. Il propose la préparation au mariage lors d’un week-end organisé deux fois par année. Le prochain week-end aura lieu au mois de mars. Une approche plus favorable que celle de rencontrer les fiancés lors de plusieurs soirées dans la semaine après le travail. L’abbé Claude célèbre de nombreux mariages, plus d’une vingtaine chaque année, parfois en dehors de Genève, comme celui de Christian et Katia. Pour que la célébration du mariage soit une pratique qui ne soit pas une habitude, il va s’appuyer sur le parcours de vie que chaque fiancé(e) lui aura remis. Neuchâtelois, à Genève depuis 1996, il est aussi Valaisan de cœur : il aime se ressourcer dans le Val Ferret.

hristian et Katia vont se marier en juin. Ils se sont rencontrés il y a 8 ans. Ce week-end ils sont en session de préparation au mariage avec neuf autres couples de Genève et d’ailleurs. Les deux journées sont animées par l’abbé Alexis et l’abbé Claude Pauli. Katia est née à Genève, l’église SaintPaul à Grange-Canal était sa paroisse. Ils habitent maintenant Carouge. Christian a grandi à Cologne, la cathédrale lui est familière comme à son père, qui a fait partie du chœur, et à son grand-père. Il a été servant de messe. Son initiation chrétienne s’est poursuivie jusqu’à la Confirmation. C’est pourtant Katia, juste baptisée, qui tenait à un mariage à l’église, il aura lieu dans une chapelle qu’ils ont découverte lors d’un séjour en Bourgogne. Je n’imaginais pas me marier autrement, dit-elle, alors que Christian ajoute : même si nous n’allons pas toujours à l’église, c’est une question de valeurs, celles que nous allons transmettre. Quel est votre projet de couple ? Une question essentielle à laquelle les fiancés sont invités à réfléchir ensemble et à poser sur le papier. L’abbé Claude Pauli rappelle aux couples qu’il faudra se souvenir de la flamme première, qui va dynamiser votre couple. Il va se passer quelque chose le jour du mariage. Il insiste : pourquoi

vivre en couple, vous êtes-vous déjà posé la question ? Au cours de la session l’abbé Claude revient sur la détermination de chacun à s’engager, à se marier, ce qui ne manque pas de faire réfléchir Katia. Quand il parle de la cérémonie même du mariage, l’abbé Claude est très précis, il va dans les détails, comment accueillir les invités à l’église, quel est le rôle de la parole, quelle musique peut être choisie ou au contraire exclue, comment va se dérouler l’échange des consentements et finalement l’envoi. Il ne s’agit pas de faire de ce jour un jour parfait. Tout devra pourtant concourir au bon rythme de la célébration et à ne pas rompre la solennité de l’événement. Afin d’aider le prêtre qui va les accompagner jusqu’au Sacrement, les fiancés sont invités à indiquer par écrit leur parcours de vie personnel, leurs aspirations et points d’attention pour un cheminement fructueux.

AIP

C

L’abbé Claude Pauli exerce son ministère surtout dans le cadre de la pastorale de la santé à Genève, en particulier dans les EMS. L’Evêque l’a particulièrement chargé de suivre les prêtres âgés. Après avoir été curé in solidum de la paroisse Saint-Joseph aux Eaux-Vives, il consacre une partie de son temps aux paroisses de Veyrier et Troinex-Compesières.

Commencée le samedi matin la session se termine par la messe dominicale avec la communauté paroissiale en l’église Sainte-Croix au cours de laquelle les couples confieront leur projet à Celui qu’ils reconnaissent comme la source de leur union.

L’abbé Claude est bien connu à Sainte-Croix pour avoir célébré ou prononcé l’homélie. Il est le promoteur de la crèche vivante, que les paroissiens ont pu admirer lors de la dernière fête de Noël, y associant l’âne et le bœuf, initiative qu’il avait inaugurée à Saint-Joseph.

Jean-Daniel Farine

JDF

.............................................................................................................................................................................

02

PAROISSES VIVANTES I UP carouge – Acacias I mars 2012


vie des paroisses .........................................................................................................................................................................

Le mot de l’Evêque Quand j’étais tout jeune dans ma paroisse, il y avait un curé et cinq vicaires, pour une paroisse de taille moyenne comme Montreux. Quelques religieuses aussi. C’étaient les acteurs principaux de la paroisse. Quand à mon tour je suis devenu curé à Bernex – Secteur Champagne, on l’appelait ainsi il y a vingt ans – il y avait un curé par village, soit six prêtres en tout pour ce Secteur. Tous morts, je les évoque avec amitié. Aujourd’hui, dans ces mêmes Secteurs appelés Unités pastorales, il y a un ou deux prêtres pour plusieurs paroisses, des agents pastoraux laïcs et une foule de personnes bénévoles qui travaillent avec enthousiasme et compétence. Le curé modérateur responsable du peuple de Dieu sur plusieurs paroisses endosse une lourde et belle responsabilité. Il n’est pas seul cependant. Animateur d’une équipe de plusieurs personnes, il veille au nom de l’Evêque à ce que « Jésus soit aimé et communiqué » auprès de la portion du peuple de Dieu qui lui est confiée. Modérateur : il est comme le chef d’orchestre qui veille à ce que tout « marche ». Il ne fait pas tout, il n’est pas tout. Mais il modère : il éveille, parfois il réveille, il guide, il encourage. En collaboration avec tous – on parle alors de coresponsabilité – il fait grandir l’Esprit Saint en chacun, chacune et dans la communauté. C’est une façon, sinon nouvelle, du moins autre, de vivre l’annonce de l’Evangile. Le visage de l’Eglise a beaucoup changé. C’est vrai. Mais c’est toujours le même Esprit qui nous anime.

AlP

Curés managers ? Non modérateurs

D. Parreaux

+ Pierre Farine, Evêque auxiliaire

Renée Parreaux : un chemin de service

La randonnée terrestre de Renée Parreaux s’est achevée en ce 12 janvier 2012. Ce fut un bon chemin, fait d’amour, d’optimisme, de dévouement et de lutte contre la souffrance, contre la maladie. Renée est née à La Chaux-de-Fonds ; dès son enfance elle connut des moments difficiles tels la mort de son père alors qu’elle avait à peine 8 ans. Sa formation commerciale lui permit de trouver du travail dans une fabrique ; c’est là qu’elle fit la connaissance d’un jeune homme français, Simon, qui devint son mari. Ils s’établirent à Carouge, célébrèrent leur mariage et le baptême de leurs 3 enfants à Sainte-Croix. Les petits-enfants qui arrivaient étaient pour elle une source de joie. Avec son mari elle s’engagea dans la vie civile de Carouge, mais aussi dans la vie paroissiale : la chorale, la catéchèse, la kermesse, la colo, le service de la Parole et de la Communion, sans oublier la préparation du café dominical et le nettoyage de l’église. Cet engagement se poursuivit quand le couple déménagea vers Sainte-Claire ; dans notre Unité pastorale, Renée a su tisser de très nombreux liens d’amitié. Au jour de son enterrement en l’église Sainte-Croix, deux textes bibliques sont venus éclairer merveilleusement son existence comme le Soleil vient donner sa riche luminosité au vitrail de notre vie. Tout d’abord la deuxième Epître à Timothée (4, 1-8), texte choisi par la famille pour l’annonce de son décès. A la suite de l’apôtre Paul, Renée a pu dire : « j’ai combattu le bon combat ; j’ai gardé la foi, me voici devant Toi ». Ce combat, Renée l’a mené en vivant sa foi, en proclamant la Parole de Dieu à temps et à contre-temps, mais toujours avec patience et bonté, avec le souci d’enseigner et d’encourager. L’évangile selon saint Luc (1, 39-55) fut celui de cette messe. La disponibilité de Marie reste un exemple pour Renée et pour nous. Marie se rendit en hâte : elle sert, elle chante sa reconnaissance. Renée, qui avait grandi dans le protestantisme, avait bien perçu la force d’exemplarité de Marie pour tous les chrétiens. Comme Marie, Renée a su se rendre disponible, attentive aux besoins de son entourage ; elle savait dire « me voici » quand il le fallait. Elle savait que pour elle, comme pour Marie, le Seigneur fait des merveilles. L’avant-veille de sa mort, nous avons encore chanté ensemble le Magnificat ; Renée avait reçu l’Onction des malades et l’Eucharistie en viatique, en provision pour le dernier voyage ; nous avons redit ensemble, à ce moment-là, « le Seigneur s’est penché sur son humble servante ». Comme le dit le chant que Renée avait si souvent entonné, nous redisons : « Sainte Vierge ma mère… viens éclairer ma route, toi l’étoile du matin, et si jamais je doute, montre-moi le vrai chemin. » Abbé André Kolly

.............................................................................................................................................................................

PAROISSES VIVANTES I UP carouge –acacias I mars 2012

03


pratique

.....................................................................................

................................................

A l’affiche – Carême 2012 dans nos paroisses ■ Loto paroissial aux Acacias La Communauté Sainte-Claire organise son traditionnel loto le dimanche 4 mars dès 13h45 dans les locaux du Caré (15, Gd-Bureau, Acacias). Bénéfice entièrement reversé à des œuvres d’entraide. ■ Partages autour des Evangiles du temps de Carême Vos prêtres vous invitent à prolonger la Table de la Parole à l’issue de la messe paroissiale, tous les samedis de Carême, de 19h15 à 20h à l’église Sainte-Croix (« espace écoute », sacristie côté Salève). A tour de rôle avec la présence de l’abbé Alexis Morard (24.03), l’abbé Jacques Contraire (3.03), le Père Etienne Perrot sj (10.03) et l’abbé André Kolly (17.03), prédicateurs du jour. ■ Conférence de Carême au Centre Sainte-Croix Religions et spiritualité en Chine : quelle place pour le Christianisme ? Par William Frei, ancien Consul général de Suisse à Shanghai. Vendredi 16 mars à 20h, Centre paroissial (entrée par Collège 20a). ■ Célébration communautaire de l’Onction des malades Dimanche 18 mars 2012 lors de la messe paroissiale de 11h à Sainte-Croix, nous proposons aux personnes malades ou âgées qui en auront fait la demande préalablement de recevoir le Sacrement des malades. L’abbé Jacques Contraire reçoit vos demandes jusqu’au 10 mars (022 342 27 68). ■ Soupe œcuménique de Carême Vendredi 23 mars de 11h à 13h, à la salle de la paroisse protestante de Carouge (Bd des Promenades).

Horaire des messes

..............................................................................

Sainte-Croix Sainte-Claire Samedi 18h Dimanche 11h   9h30 Mardi 18h30   9h Mercredi   8h30 18h30 Jeudi 18h30   9h Vendredi   8h30 18h30 Samedi 11h30 Adoration eucharistique / écoute / confession : – En l’église Sainte-Croix : tous les jeudis soir de 17h15 à 18h15 (sauf vacances scolaires). – En l’église Sainte-Claire : tous les 1er vendredis du mois, de 17h15 à 18h15 (ainsi que tous les vendredis de l’Avent et du Carême).

JAB 1890 Saint-Maurice Prière de réexpédier sans annoncer la nouvelle adresse

Baptême : s’annoncer au moins 6 semaines à l’avance.

04

Mariage : le sacrement du mariage demande une préparation sérieuse, c’est pourquoi les fiancés sont invités à s’annoncer au Secrétariat de l’UP au moins 6 mois avant la date envisagée pour la célébration. Sépulture : c’est aux Pompes Funèbres de prendre contact avec le Secrétariat de l’UP avant de fixer l’heure et le lieu de la célébration. Journal Paroisses Vivantes : Abo annuel : Fr. 35.— / soutien : à votre bon cœur ! / CCP 10 - 159 158 - 8 Renseignements auprès du Secrétariat de l’UP (voir ci-contre). .....................................................................................

Impressum du journal Editeur : Saint-Augustin SA, 1890 Saint-Maurice – Directrice générale : Dominique-A. Puenzieux – Rédactrice en cheffe : D.-A. Puenzieux – Secrétariat : tél. 024 486 05 25, fax 024 486 05 36, bpf@staugustin.ch – Maquette : Saint-Augustin SA Rédaction locale : Jean-Daniel Farine (rédacteur resp.) – Alexis Morard (modérateur) Courriel : journal@carouge-acacias.ch – Resp. photos : Alain Petrucciani

PAROISSES VIVANTES I UP carouge – Acacias I mars 2012

..................................................................................................................................................................................................................................

Agenda

Au service de nos deux paroisses Equipe pastorale Abbé Alexis Morard, curé modérateur Abbé André Kolly, curé in solidum Abbé Jacques Contraire, prêtre auxiliaire Mme Sylvia Ziorjen, laïque bénévole Conseil pastoral Mme Anne-Marie Hidber, présidente Conseil de gestion M. Bruno Fries, président

Secrétariat de l’Unité pastorale M. Pierre-Alain Terrier Rue du Collège 22 Case postale 1632 CH - 1227 Carouge GE Tél. 022 342 27 68 Fax 022 342 27 52 up@carouge-acacias.ch Ouvert du mardi au vendredi de 9h30 à 13h

Paroisse Sainte-Croix CCP 12-1699-8 paroisse@saintecroix.ch www.saintecroix.ch Cure Sainte-Croix Abbé Alexis Morard, curé modérateur Rue du Collège 22 – 1227 Carouge GE Tél. 022 342 26 84 – Fax 022 342 27 52 Eglise Sainte-Croix Place du Marché Mme Marte Nrejaj, sacristine Tél. 022 342 13 65 Centre Sainte-Croix Rue Jacques-Dalphin 32 A Conseil de paroisse M. Jean-Paul Santoni, président

Paroisse Sainte-Claire CCP 12-12995-3 paroisse@sainteclaire.ch www.sainteclaire.ch Cure Sainte-Claire Abbé André Kolly, curé in solidum Rue du Grand-Bureau 15 – 1227 Acacias GE Tél. 022 342 50 57 – Fax 022 342 32 81 Eglise et chapelle Sainte-Claire Rue du Grand-Bureau 15 M. Rinaldo Ziorjen, sacristain Tél. 022 301 52 40 Conseil de paroisse M. Nello Cicetti, président


N° 03 - Mars 2012