Issuu on Google+

Villepinte E N N E Y O CIT 51

n° magazine municipal MARS 2013

Dossier

Fontaine Mallet

le relogement s’achève p. 10 à 12

A la Une

Les jardins familiaux p. 5

Vie locale

Soutien aux salariés de PSA p. 7

Sport

La boxe s’invite au lycée p. 16


Édito Nelly Roland Iriberry Maire de Villepinte 1re Vice-Présidente de Terres de France

Mieux vivre dans sa ville

L

e logement et l’aménagement urbain sont les leviers les plus efficaces d’une ville qui veut maîtriser son développement et son devenir. Il faut y consacrer une vigilance de tous les instants et beaucoup d’énergie. Dans ce domaine, nous avons agi et obtenu des résultats importants. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) que nous avons adopté pour Villepinte va pleinement dans ce sens. Il protège les espaces verts, prépare les règles d’organisation du territoire, prévoit les conditions d’urbanisation futures en y intégrant une démarche environnementale. Mais nous avons été plus loin en matière de logement et de cadre de vie. Nous avons mis en place un dispositif d’aide au logement qui n’existait pas à Villepinte. La création du FSL (Fonds de solidarité logement) a pour but d’aider les Villepintois qui en ont besoin. Nous mettons également en place les jardins familiaux et partagés pour permettre aux familles qui vivent en appartement de cultiver un potager (lire en page 5) et de bénéficier de produits à moindre coût. Enfin, la rénovation de la Fontaine Mallet a considérablement avancé. Ce quartier en plein renouveau a une longue histoire. La convivialité y sera préservée par la création de deux squares. Elle a fait l’objet d’un livre-mémoire qui vient d’être remis ou qui va l’être à ceux qui ont fait la vie de ce quartier. Ce projet mémoire, développé dans le cadre de la rénovation, a permis de réunir nombre d’habitants sur des souvenirs communs parfois drôles, parfois attachants, mais jamais exempts de nostalgie. Il fait la démonstration par les témoignages recueillis de l’importance des lieux de vie (lire notre dossier en pages 10, 11 et 12).

L’âme de Fontaine Mallet

Le renouveau de la Fontaine Mallet symbolise toute l’ambition d’une Municipalité qui a pour objectif le mieux vivre dans sa ville. Et cette ambition, nous ne cessons de la poursuivre avec persévérance.

n° 51 MARS 2013

3


Sommaire 5

À la une Des jardins familiaux à Villepinte

8

Vie locale Une motion pour le Grand Paris Express

9

Économie Les collégiens dans les coulisses de la mairie

10/11/12

14/15

Dossier Fontaine Mallet : un processus de relogement bien maîtrisé

Culture Percossa, tout simplement exceptionnel

Villepinte Citoyenne - Mars 2013 - N° 51 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052 Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte

18/19

Album Février en images

Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Directeur de la communication : Fabien Augier Assistante de direction : Valérie Favrol Rédacteur en chef : Olivier Charolles

Sport Quand le Sénégal s’entraîne à Villepinte

Rédaction : Olivier Charolles, Pascale Decressac, Caroline Garret, Fiona Imbratta et Rokya Karamoko

16/17

Ont collaboré à ce numéro : service Archives Photographies : service communication, Emilien Cancet, Uriel Chantraine, Mélanie Demarle et Aymeric Guillonneau Conception maquette : Sophie Puch-Herrantz P.A.O. : Flore-Anne Morgant, Sophie Puch-Herrantz et Claude Vitale Reprographie : Valérie Maisse et Michel Maisse Publicité : société Prest'action - 01 56 49 10 00

20

Retour Les sportifs villepintois à l’honneur

4

n° 51 MARS 2013

Imprimerie Direct Impression Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.


À la une Des jardins familiaux à Villepinte Plus de 100 parcelles à retourner, semer et cultiver… Le site des jardins familiaux de Villepinte ouvrira à l’automne prochain. En voici une présentation, avant l’attribution de ces parcelles aux Villepintois.

M

ois après mois, le projet participatif des jardins familiaux sort de terre du côté de l’avenue Paul Vaillant-Couturier. Nouveau lieu de vie et de partage, il permettra l’accès à des jardins collectifs à des personnes éloignées des espaces verts tout en encourageant la citoyenneté et la responsabilisation des futurs jardiniers. L’idée étant de redonner vie à ce quartier dans le respect de l’environnement, en créant du lien social et en organisant des moments d’échanges conviviaux.

Sélection des futurs jardiniers en mars. La Municipalité a souhaité poursuivre son travail de concertation auprès des habitants en associant la population villepintoise. Le fruit de ce travail commun s’est déjà concrétisé par la création d’une association « Les Jardins de Villepinte », présidée par Kassim Mouhtar et chargée de la gestion du site. Une étape suivie par la définition des aménagements et du fonctionnement du site par les habitants, les partenaires impliqués et les services de la Ville, « Démocratie locale - Démarche quartiers » notamment. Lescandidats pour l’obtention d’une centaine de parcelles (lire en encadré) seront ensuite sélectionnés selon descritères bien précis au cours de ce mois de mars par une commission mixte composée d’élus et de membres de l’association « Les Jardins de Villepinte ».

jardins familiaux étant destiné ici a été modifié, le site des futurs L’avant-projet sommaire présenté e trentaine de mètres carrés. d’un s e de parcelle à accueillir désormais une centain

L’appel Recherche matériel de jardinage L’association « Les Jardins de Villepinte », née en décembre 2012, créée pour accompagner la Municipalité dans la création des jardins familiaux, régie par la loi des associations de 1901 et composée de membres bénévoles a pour vocation, par le jardinage, de créer un lien social et culturel. Afin de donner corps à ce projet, cette association est à la recherche de tout outil et matériel de jardinage : brouette, râteau, bêche (tout type), pioche, binette, plantoir, griffe, serfouette, croc, manches… C’est pourquoi les membres des « Jardins de Villepinte » s’adressent à la population villepintoise afin de collaborer pour offrir les mêmes chances à tous. Les généreux donateurs sont par avance remerciés pour leurs dons. Par cet acte, vous contribuerez à encourager les futurs jardiniers dans cette aventure humaine favorisant le vivre ensemble.

Ouverture à l’automne prochain. Les heureux sélectionnés seront ensuite invités à signer un contrat d’adhésion, au cours d’une cérémonie qui aura lieu au mois d’avril. Il leur restera ensuite à patienter quelques mois, le temps que les travaux d’aménagement du site soient effectués, pour pouvoir prendre possession de leurs parcelles. Les premiers jardins familiaux de Villepinte prendront alors vie, agrémentés d’un espace de 100 m2 dédié aux jardins pédagogiques, d’un espace convivial de 100 m2 également, d’un verger conservatoire collectif et d’un espace en friche (avec une mare de 50 m2, des nichoirs à insectes et trois ruchers) destiné à maintenir et protéger la biodiversité locale. Un lieu de vie d’un nouveau genre, conçu avec et pour les Villepintois, qui viendra confirmer la politique éco-responsable de la Municipalité villepintoise.

Zoom 100 parcelles

La centaine des jardins familiaux seront modulables afin d’en agrandir ou d’en diminuer les superficies au gré des besoins, des profils et des capacités de jardinage des futurs jardiniers. Des abris de jardins équipés de récupérateurs d’eau de pluie seront installés sur l’ensemble du site, ainsi que des composteurs.

Vos dons de matériel seront à déposer chez M. Guy Riera, 29 avenue Barbès à Villepinte. Merci d’avance pour eux !

n° 51 MARS 2013

5


Vie locale Des travaux pour améliorer votre quotidien Haie-Bertrand

Le Centre de loisirs Les Fontaines prend forme Le visage du futur Centre de loisirs Les Fontaines, situé chemin des Saint-Pères, évolue vite. Les différents cubes de bois et de verres qui accueilleront dans quelques mois les enfants – mais aussi des seniors, cet espace étant à vocation multi-générationnelle – sont désormais en place et les artisans travaillent à l’intérieur, œuvrant à la mise en place de l’isolation, de l’électricité, de la plomberie, du chauffage. L’ouverture est prévue à la rentrée 2013.

Centre de loisirs Les Fontaines Cimetière

Place nette du côté de la Fontaine Mallet Cette fois c’est fait ! L’ancien local commercial de l’avenue de la République a disparu. Les travaux de démolition ont eu lieu début février et la place est désormais prête pour accueillir le futur programme immobilier Artois, qui prévoit notamment la construction de 57 logements.

La montée en débit se prépare Le mois de février a également été marqué par la première étape des travaux de la montée en débit internet prise en charge par la Municipalité avec le soutien de la Communauté d’agglomération Terres de France. Le chantier, qui a démarré mi-février, a permis de préparer l’espace - situé à proximité du stade Criqui sur le boulevard Laurent et Danielle Casanova - qui accueillera le « shelter », ce bâtiment technique à l’intérieur duquel sera effectuée la connexion entre le nœud de raccordement de Sevran et les sous-répartiteurs qui dispenseront ensuite le haut débit. Pour rappel, quatre secteurs de Villepinte seront concernés par cette montée en débit et c’est la Haie-Bertrand qui en bénéficiera le premier, et ce dès cet été. Les trois autres quartiers suivront avant la fin 2013.

Quartier Fontaine Mallet

Les travaux du futur espace cinéraire se poursuivent Après une première phase à l’automne, les travaux vont vite reprendre au cimetière afin de finaliser l’installation de l’espace cinéraire. La fin du chantier est prévue au mois d’avril et débouchera sur la création d’un jardin des souvenirs et d’un columbarium.

PRÊTS, JOU E Z… S O RT E Z ! Participez au prochain jeu concours pour gagner des places pour le spectacle Broken Tango 2.0 qui aura lieu le dimanche 31 mars aux Espaces V Roger-Lefort. Les 6 premiers participants donnant les bonnes réponses aux questions ci-contre remporteront chacun 2 places.

6

n° 51 mars 2013

COU PON /RÉPONSE NOM ADRESSE TÉLÉPHONE

PRÉNOM EMAIL

Quel quartier de Villepinte est concerné par l’opération d’aménagement urbain ANRU ? la Haie-Bertrand

la Fontaine Mallet

le Vert-Galant

Quelle équipe de football est venue s’entraîner à Villepinte au mois de février? le PSG

l’équipe nationale du Sénégal

l’équipe nationale de Bulgarie

Où se situeront les futurs jardins familiaux de Villepinte ? à proximité de l’avenue Paul Vaillant-Couturier

au Parc de la Noue

sur le quartier des Mousseaux

N.B. : Seules les personnes majeures domiciliées à Villepinte (un justificatif sera demandé) peuvent participer. Une seule participation est autorisée par personne. La même personne ne peut participer à la fois via le site internet et le magazine.


Vie locale Villepinte soutient les salariés de PSA Aulnay Le Conseil municipal du 6 février a approuvé l’attribution d’une subvention exceptionnelle à l’association « Entraide et Solidarité Salariés du 93 et Familles ».

S

ouhaitant apporter une nouvelle fois son soutien aux salariés du site PSA d’Aulnaysous-Bois, les élus villepintois ont voté (26 voix pour et 9 abstentions) au mois de février l’attribution d’une subvention exceptionnelle de 5 000 euros à l’association « Entraide et Solidarité Salariés du 93 et Familles ». Basée à la Bourse départementale du travail, à Bobigny, cette association de type loi de 1901 a pour objectif de soutenir matériellement et financièrement les familles du département de la Seine-Saint-Denis qui connaissent des difficultés sociales liées au contexte économique de crise qui

frappe aujourd’hui le monde du travail. L’association recueille et collecte des fonds destinés à venir en aide aux salariés en réelles difficultés économiques résultant de fermetures ou de délocalisations d’entreprises. Plusieurs sites industriels du département sont actuellement touchés par des plans de restructuration, engendrant des difficultés sociales conséquentes et plus particulièrement PSA à Aulnay-sous-Bois, dont de nombreux salariés sont, rappelons-le, domiciliés à Villepinte. Une deuxième aide exceptionnelle de 5 000 euros, en soutien aux grévistes sera accordée via le CCAS selon des critères objectifs.

Rythmes scolaires : Villepinte reporte la réforme à 2014 Prévue pour la rentrée 2013-2014, la réforme des rythmes scolaires a été reportée d’une année à l’issue d’une délibération du Conseil municipal de février, l’objectif étant de placer l’enfant au cœur du projet.

A

doptée avec 34 voix pour et une seule voix contre, la délibération du Conseil municipal du 6 février dernier a validé le report d’un an de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Visant à mettre en place « une semaine scolaire plus équilibrée et à alléger la journée d’enseignement, en vue d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et de contribuer à leur réussite », cette réforme ne sera donc pas appliquée à Villepinte avant la rentrée scolaire 2014-2015. Un délai qui va permettre aux élus de mieux préparer cette évolution qui ne sera pas sans conséquences sur le fonctionnement des services et des équipements municipaux. Ainsi, la mise en place d’une demi-journée d’école supplémentaire le mercredi matin nécessite la réorganisation des accueils de loisirs et des accueils périscolaires, avec la création de nouvelles prestations comme, entre autres, l’accueil périscolaire le mercredi matin avant l’école ou un service de restauration plus

important. D’un autre côté, l’allégement de la journée de classe aura aussi des répercussions. Il faudra repenser différemment les activités sportives et culturelles sur la ville, toutes calées sur l’horaire de sortie de classe en vigueur aujourd’hui (16h30), organiser des activités pédagogiques complémentaires… Autant d’éléments qui méritent une large réflexion et une concertation qui sera ponctuée par une conférence organisée à Villepinte le vendredi12 avril à 18h30 aux Espaces V, en direction des parents d’élèves, des enseignants, des services et des DDEN impliqués dans la construction de ce projet. Souhaitant utiliser l’année supplémentaire de délai qui pouvait être accordée, afin de mettre en place de manière qualitative et concertée cette réforme des rythmes scolaires, la Municipalité de Villepinte a donc choisi d’attendre la rentrée 2014-2015 pour l’instaurer. Les parents seront informés dans les mois qui viennent des nouveautés qu’impliquera cette réforme.

En bref Brocante de la Croix Rouge le 14 avril

La Croix Rouge Française, unité locale de SevranVillepinte, organise le dimanche 14 avril prochain, de 8h à 18 heures, une foire à la brocante, sur l’esplanade Bel Air des Espaces V, située boulevard RobertBallanger à Villepinte. Pour tout renseignement, prendre contact uniquement les samedis au 01 43 83 54 75. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 16 février au siège de l’unité locale, situé au 132 rue Michelet à Sevran, les samedis de 9h30 à 12 heures et de 15 heures à 17h30.

84 volontaires pour le don du sang

Organisée le 29 janvier dernier, la nouvelle collecte de sang a attiré 84 volontaires à Villepinte. Un chiffre encourageant, qui demande bien sûr à être encore augmenté au cours des prochaines collectes. Mais en attendant, le comité d’Ile-de-France de l’Etablissement Français du Sang et son antenne locale, remercient chaleureusement les volontaires.

La Gendarmerie nationale recrute Souvent méconnus, les métiers de la Gendarmerie nationale sont aussi enrichissants que variés. Tout au long de l’année, la Gendarmerie recrute sous conditions, des hommes et des femmes avec ou sans diplôme, âgés de 17 à 35 ans, dans les filières opérationnelles ou spécialisées pour devenir officiers, sous-officiers ou volontaires.

Informations, inscriptions et contact sur le site internet : www.lagendarmerierecrute.fr Le Centre d'Information et de Recrutement de la Gendarmerie de Paris est à votre disposition pour tout renseignement : C.I.R. de Paris, 12, rue de Béarn, 75003 PARIS (métro Chemin vert – ligne 8). Tél: 01.57.44.16.75.

n° 51 MARS 2013

7


Vie locale Nelly Roland Iriberry écrit à Vincent Peillon

«

Dans un courrier en date du 14 février, Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte, a souhaité interpeller Vincent Peillon, ministre de l’Education Nationale, sur le délicat sujet des remplacements des enseignants.

Permettez-moi d’attirer votre attention sur de graves dysfonctionnements du service public de l’Education Nationale en Seine-Saint-Denis et plus particulièrement à Villepinte », indique Mme le Maire dans son courrier adressé à Vincent Peillon. « En effet, le gel de tout recrutement depuis 5 ans et l’affectation des enseignants remplaçants sur des postes de titulaires ne permettent pas, aujourd’hui, de répondre aux besoins en personnel suite à des congés maladie ou autres. A titre d’exemple, une enseignante de moyenne section en maternelle n’a pas été remplacée sur l’école du Vert-Galant à Ville-

En bref Les gagnants du mois

Lancé début février, notre jeu concours « Prêts, jouez…sortez ! » a fait ses premiers heureux. Six de nos lecteurs et internautes ont ainsi eu le plaisir de remporter deux places pour le spectacle Percossa qui aura lieu le dimanche 24 mars aux Espaces V Roger-Lefort. Il s’agit de Sophie Delrue, Michèle Henser, Chainez Chikh Bekada, Claudine Sihali, Corinne Girard et Joseph Chiariello. Un nouveau jeu-concours est programmé en ce mois de mars et vous permettra de gagner des places pour assister cette fois à Broken Tango 2.0. Vous pourrez le retrouver en page 6 avec un coupon-réponse !

Lieu d’Accueil Enfants - Parents

Le Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP) installé au sein de l’Espace JacquesPrévert (17 rue Jacques-Prévert) est ouvert tous les mercredis de 9h30 à 11h30 au cœur du quartier Pasteur. C’est un accueil pour les enfants jusqu’à 6 ans accompagnés de leurs parents. Un espace de jeux adaptés permet aux petits d’évoluer sans risque, de se socialiser, de s’épanouir. Les parents peuvent jouer avec leurs enfants mais aussi échanger avec d’autres parents. Les accueillants assurent le bon déroulement des séances. Cette activité est gratuite et ne nécessite aucune inscription. Renseignements au Centre Social André-Malraux 01 49 36 99 12 / 01 43 83 89 58

8

n° 51 MARS 2013

pinte depuis 2 mois. Un cas qui s’est reproduit à Marie-Laurencin, Charles-de-Gaulle, Vert-Galant 2... Aujourd’hui, M. Brison, directeur académique des services départementaux de l’Education Nationale de la Seine-Saint-Denis, nous indique que des solutions ne pourront être trouvées avant la prochaine rentrée scolaire. Vous comprendrez que, tant pour les parents d’élèves que pour les enseignants, il ne peut être accepté que des enfants voient leur année scolaire sacrifiée. » Une lettre à l’issue de laquelle Nelly Roland Iriberry demande au Ministre de bien vouloir lui indiquer les mesures d’urgence qu’il envisage de mettre en œuvre « pour pallier ces défaillances trop importantes sur Villepinte. »

Une motion pour le Grand Paris Express En attendant l’arbitrage qui devrait être rendu très prochainement par le Premier Ministre, le Conseil municipal a voté à l’unanimité en février une motion en faveur de la réalisation du tronçon de ligne du Grand Paris Express.

F

avorable à la réalisation de la ligne rouge du métro automatique pour le Grand Roissy envisagée dans le cadre du Grand Paris Express et en attendant la prochaine décision du Gouvernement, le Conseil municipal a voté à l’unanimité, le 6 février dernier, la motion en faveur de la réalisation de cette ligne de métro automatique. « Le Conseil municipal regrette vivement que le tronçon Le Bourget RER - Le Mesnil-Amelot, dont la réalisation est reportée à 2030, voire 2040, ne soit pas reconnu comme une réponse prioritaire pour l’amélioration de la desserte de Villepinte, et stratégique pour la desserte de la région capitale » indique cette motion, comme avait pu le rappeler Mme le Maire, 1re vice-présidente aux transports de la CA Terres de France lors de son dernier rendez-vous avec la Région, le Département et le STIF. Evoquant le dynamisme économique du Grand Roissy, la porte d’entrée internationale du

Grand Paris, ce texte adopté - à l’exception des élus de l’opposition - par tous les élus villepintois s’oppose par ailleurs au projet du tracé du « Charles De Gaulle Express » qui viendrait se substituer au « Métro Grand Paris Express ». « Un projet de liaison directe entre Paris et CDG ne ferait qu’enclaver davantage la ville de Villepinte tout comme les communes voisines et constituerait un manque de considération regrettable de la part de l’Etat pour tous ces territoires déjà victimes d’importants déficits en transports collectifs lourds et légers. » souligne le Conseil municipal. Le Grand Roissy, entre Le Mesnil Amelot, Roissy et Le Bourget, est un territoire stratégique de 500 000 habitants au formidable potentiel de développement économique. Un territoire prioritaire qui, de Sarcelles et Villiers-le-Bel à Clichy et Montfermeil, connaît un chômage élevé. Un territoire où le métro automatique est une nécessité majeure.


Économie Les collégiens de Camille-Claudel dans les coulisses de la Mairie Après Véolia Transport et l’Institut de Soudure en 2012, l’opération « classes entreprises » a été renouvelée en février dernier. Trois classes du collège Camille-Claudel se sont donc immergées dans le monde du travail dont une au sein de la Mairie de Villepinte.

I

nitiative originale, la « classe entreprise » existe depuis quelques années sur Villepinte. Ce projet qui s’appuie sur trois partenaires - les collèges, les entreprises et la Municipalité villepintoise via son service Economie et commerce - s’est de nouveau concrétisé en février sur trois sites. Pendant que certains élèves de 3ème du collège Camille-Claudel de Villepinte partaient pendant une semaine découvrir les coulisses de l’Etablissement Hospitalier de Soins de Suite et Réadaptation Sainte-Marie, d’autres étaient invités à découvrir les différents métiers que peut héberger un établissement scolaire

icipal, Installé au Centre technique mun icipe part s le service des Espaces Vert Ville. la de t men à l’embellisse

tel que le Centre Européen de Formation par Alternance et en Apprentissage (CEFAA), dédié à l’hôtellerie et à la restauration. En mairie aussi. Un troisième groupe d’élèves s’est quant à lui immergé au sein de la Mairie de Villepinte. Menuiserie, espaces verts, service courrier, restauration dans les écoles, les collégiens ont pu observer quelques-uns des nombreux services et corps de métiers que peut compter la Ville. Après une phase d’observation, le dialogue s’est établi pour les plus curieux avec les employés municipaux, ravis de faire découvrir la variété des métiers de la fonction publique territoriale.

ouvert que Les collégiens ont notamment déc sein des au ient ailla trav ers uisi des men rant répa services techniques, créant ou . oins bes les n selo du mobilier

, Un passage par le service courrier s ieur plus jour où transitent chaque centaines de lettres.

Nouveaux visages L’esthétique à domicile Mélanie Baptista a choisi à 21 ans d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur, après quatre années d’études et quatre années au sein d’un institut d’esthétique. Soins du visage, épilation, manucure, soins du corps, maquillage (avec des produits PerronRigod).… voici un rapide aperçu de ce que vous propose Mély Be@uté. Et ce de 9h à 21h, tous les jours, même le dimanche ! Contact : Méli Be@uty. : 06 69 47 83 95. Email : mely-beaute@gmx.fr

Nouvelle psychologue au Parc de la Noue Installée depuis mi-février à la Maison médicale Georges Announ, Claire Saarbach est psychologue clinicienne. Diplômée d’un Master 2 obtenu à l’université Paris V Descartes, elle propose des consultations individuelles et familiales (parents/enfants, couples). Contact : Maison médicale Georges Announ. Parc de la Noue. 93420 Villepinte. 01.43.83.75.35.

Ostéopathe au Parc de la Noue Lucile Ferreira est installée à Villepinte depuis janvier 2013. Diplômée d’ostéopathie à l’Institut Dauphine de Paris, elle prend en charge tous les publics (bébés, enfants, adultes, sportifs, femmes enceintes). Les consultations ont lieu du lundi au samedi. Contact : Maison médicale Georges Announ. Parc de la Noue. 93420 Villepinte. 01.43.83.75.35. lucile.ferreira@gmail.com

n° 51 MARS 2013

9


Dossier

10

n째 51 MARS 2013


Dossier Fontaine Mallet : un processus de relogement bien maîtrisé Entamé dès 2008, le processus de relogement des familles qui habitaient dans les bâtiments démolis sur le quartier de la Fontaine Mallet vient de s’achever. Fruit d’un travail collectif entre la Ville et le bailleur Efidis, cette opération a concerné 252 familles.

«

Lorsque la nouvelle Municipalité a repris, en 2008, le dossier de rénovation de la Fontaine Mallet, seuls les frais d’études étaient engagés. Il nous a fallu beaucoup d’énergie pour modifier le calendrier afin de faciliter le relogement sur le site des familles souhaitant rester sur la Fontaine Mallet. Notre ambition était claire : réintégrer les habitants du quartier dans le projet et faire en sorte que cette opération ambitieuse se fasse d’abord avec et pour eux. Le tout étant gravé dans une charte. » Ces quelques phrases de Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte, résument bien la politique municipale choisie dans le cadre de l’opération de relogement menée depuis 2008 sur la Fontaine Mallet et saluée par le Sous-Préfet pour son organisation et son efficacité.

Des élus impliqués. Une opération pilotée par le bailleur Efidis dans le cadre de la convention ANRU (*) et relayée plus particulièrement sur le terrain par deux élues : Naïma Bousselit, Adjointe au maire en charge de la politique de la ville et de la rénovation urbaine et Marie-Claude Pouchin, Conseillère municipale déléguée au logement et aux retraités. Toutes deux se sont particulièrement impliquées, de par leurs délégations respectives, mais aussi en raison de leur attachement à la Fontaine Mallet. La première parce qu’elle a longtemps habité le quartier, la seconde parce qu’elle a été directrice de l’école de la Fontaine Mallet pendant plus de 28 ans… « La rencontre avec les habitants s’est très bien passée, indique Naïma Bousselit. Nous les avons rassurés et nous avons fait beaucoup de réunions d’information. » « Toutes ces rencontres nous ont également permis de détecter quelques cas d’habitants en grande difficulté et de leur venir en aide. C’est aussi un motif de satisfaction », ajoute Marie-Claude Pouchin.

Plus de 90% ont voulu rester sur Villepinte. A l’écoute des attentes et des souhaits des habitants, Efidis et la Ville ont tout mis en œuvre pour favoriser le relogement sur site. Le tout dernier ayant été effectué fin janvier 2013, on sait désormais où se sont installées les 252 familles domiciliées auparavant sur la Fontaine Mallet. « La majorité des personnes qui devaient être relogées ont demandé à rester sur le quartier ou dans les alentours », constate Naïma Bousselit. Une affirmation vérifiée par les chiffres : 92 % des personnes relogées l’ont

été sur Villepinte, dont 37% sur Fontaine Mallet. Les autres se sont installés sur les secteurs Pasteur (30%), les Merisiers (28%), Paul Lafargue (6%). « Ceux qui sont partis de Villepinte l’ont en majorité fait pour se rapprocher de leur lieu de travail », précise l’Adjointe au maire en charge de la politique de la ville et de la rénovation urbaine. A signaler également que Mme le Maire a ainsi exigé dès le départ, que soit inscrit dans la charte du relogement la possibilité d’un double déménagement, avec retour sur site, et a accompagné avan son mandat les enquêtes sociales.

Plus de 250 familles concernées

18 familles ont bénéficié d’une décohabitation. Les élues partagent une autre satisfaction : avoir pu mettre en place des « décohabitations ». 18 familles comportant des jeunes adultes se sont ainsi vues proposer une double solution, pour permettre aux parents de retrouver un peu plus d’espace et à leurs enfants de prendre leur autonomie. Intégrée dans la charte de relogement signée dans le cadre de la convention ANRU, l’obligation de proposer du neuf a bien évidemment été respectée, 28 familles ayant été relogées dans des logements neufs.

Et l’avenir ? Sur place, après la destruction, en ce mois de février, de l’ancien local commercial, Efidis portera un nouveau programme immobilier dénommé Artois, comportant 57 logements, une surface commerciale et un espace destiné à accueillir des activités médicales ou paramédicales. Encore debout et désormais totalement inoccupé, le bâtiment Béarn sera lui aussi démoli au cours du deuxième trimestre 2013. L’espace libéré permettra la construction de Béarn Sud avec 54 logements qui permettront en 20142015 à des familles de revenir s’installer si elles le souhaitent du côté de la Fontaine Mallet. (*) ANRU : Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine

n° 51 MARS 2013

11


Dossier Un livre-cd pour conserver la mémoire du quartier. La Ville, en partenariat avec le bailleur Efidis, a décidé de conserver une trace écrite et sonore de la Fontaine Mallet des années 70. Madame le Maire ayant souhaité un support accessible à tous, c’est un livre-cd qui a été élaboré par l’anthropologue/réalisatrice sonore Maïssoun Zeineddine et par la dessinatrice/illustratrice Anne Leïla Ollivier, qui sont allées à la rencontre des habitants. Intitulé « Fontaine Mallet – Mémoire d’un quartier – A Villepinte, Seine-Saint-Denis », cet ouvrage a été remis aux habitants relogés à l’occasion d’une petite réception organisée le 16 février dernier aux Centre culturel Joseph-Kessel. L’occasion pour Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte, de rappeler l’implication de la Municipalité, et celle des élus comme Naïma Bousselit, Adjointe au maire en charge de la politique de la ville et de la rénovation urbaine et de Marie-Claude Pouchin, Conseillère municipale déléguée au logement et aux retraités, dans ce dossier. Les dessins et les textes de cette page sont issus du livre-cd « Fontaine Mallet, mémoire d’un quartier » que vous pourrez également retrouver sur notre site www.ville-villepinte.fr en versions à télécharger et à lire en ligne.

++ +

Plus d’infos www.ville-villepinte.fr

Micro-trottoir Paroles d’habitants : Liliane : « J’ai signé mon contrat de location un an après la naissance de mon deuxième fils. Je vivais en caravane dans un garage où habitait ma mère et j’ai eu droit à mon appartement, j’étais toute fière, toute contente… J’ai attendu d’accoucher de ma fille puis j’y suis entrée le 1er novembre 1971… J’avais 25 ans… J’en ai 65, vous voyez un petit peu. » Olivier : « Je suis arrivé en 76 à la Fontaine Mallet… J’ai tout vu se construire ici. J’ai encore une photo, il y avait juste un feu rouge au carrefour, il y avait des champs de maïs en face, à la place des écoles. »

12

n° 51 MARS 2013

Nora : « A l’époque, on faisait beaucoup de matchs de foot avec les garçons. On était très en complicité avec eux, il n’y avait pas de filles/garçons, on était un mélange, on était une famille… » Farid : « J’aime les gens, j’aime la mentalité des quartiers. Parce qu’on nous parle toujours de la mentalit�� des quartiers en négatif ! Non, moi je trouve que le quartier de la Fontaine Mallet, c’est joyeux. »

Zakia : « Ma mère, quand elle est arrivée ici, c’était le luxe. Il y avait une salle de bains, il y avait l’eau courante, il y avait l’électricité. Mes parents habitaient dans des petits baraquements à Sevran qui étaient de vrais taudis, là-bas elle n’avait pas tout ça. » Madame Aous : « On est ici, on n’a pas de famille. Moi mes amis, c’est mes voisins et ma famille c’est mes voisins. »


Portrait De la belle province à Villepinte L’auteur québécois Marc-Antoine Cyr est, depuis le 8 février, en résidence pour six mois à la ferme Godier. Six mois durant lesquels il ira à la rencontre des Villepintois. De ce passage à Villepinte naîtra sa prochaine pièce.

M

arc-Antoine Cyr n’est pas de ceux qui écrivent par hasard. Sa maman professeur de français lui aurait-elle transmis le goût de la belle langue ? Toujours est-il que dès l’âge de six ans, il s’essaie à la littérature, commençant par des livres illustrés avant de s’orienter vers l’écriture théâtrale. « La première fois que je suis allé au théâtre, j’ai compris que je voulais écrire des pièces », explique-t-il. Depuis, il a fait du chemin puisqu’une quinzaine de ses pièces ont déjà été éditées.

Un voyageur à Villepinte. Originaire du Québec, Marc-Antoine Cyr est un baroudeur dans l’âme. « J’ai toujours eu envie d’ailleurs », reconnait l’auteur qui, à 35 ans, a roulé sa bosse de par le monde. Des rêves de lointain peut-être inspirés par les paysages marins de sa Gaspésie natale. « Voyager apprend à être plus tolérant, à considérer l’autre non pas comme une menace mais au contraire comme une richesse ». Sa soif de découverte, il la considère comme un remède à sa grande timidité : « aller à la rencontre des autres me permet de grandir en tant qu’être humain et comme auteur », affirme-t-il. Grand voyageur, il écrit mieux loin de chez lui. Et dans ses écrits, il est souvent question de partir, de rester, de fuir ou de se retrouver. Avant d’arriver à Villepinte, Marc-Antoine a passé trois mois à Beyrouth où il a découvert un pays bien différent de l’image qu’en renvoient les médias. Emmenant avec lui son identité québécoise et son petit accent, il s’apprête, une fois de plus, à « être une éponge » à l’écoute d’une population dont il attend une découverte et un enrichissement mutuels. Ce qu’il attend impatiemment aussi, c’est de découvrir ses écrits joués par la compagnie Issue de secours.

« J’ai toujours eu envie d’ailleurs »

li Marc-Antoine Cyr a été accueil ier. God e Ferm la à nier der ier le 8 févr

En amour avec la France . Marc-Antoine Cyr est « tombé en amour » avec la France. Depuis trois ans, il réside ainsi à Paris la majeure partie du temps. « Pour tout écrivain francophone, c’est le rêve de vivre à Paris », explique-t-il. Heureux d’avoir pris ses marques en Amérique où les jeunes auteurs peuvent plus rapidement se faire connaître que sur le « Vieux continent », il savoure la France, son respect de la langue et des auteurs, si différente de ce que l’on trouve au Québec et dans le reste de l’Amérique où l’on fait toujours la part belle à l’action.

Enfance et transmission. La transmission, la famille et l’enfance sont résolument ses thèmes de prédilection. D’ailleurs, le personnage principal de ses pièces est souvent un enfant qui cherche à comprendre. « Peut-être ai-je du mal à devenir adulte », analyse-t-il. Logiquement, l’auteur apprécie particulièrement le jeune public, en particulier la tranche 8-12 ans, avant que ne débute la phase de contestation et que s’estompe la capacité d’émerveillement. « Le jeune public remet en cause les bases du travail ». Lors de sa résidence à Villepinte, il ira fréquemment à la rencontre de classes d’écoles élémentaires de la ville. L’occasion pour lui de transmettre sa passion des mots mais aussi de s’enrichir des plus jeunes car, il en est sûr, cette expérience à Villepinte marquera certainement ses futurs écrits. Pendant sa résidence, il écrira encore une fois sur le thème de la transmission, et plus particulièrement sur ceux qui manquent, mais la gestation durera au moins six mois, le temps de beaux échanges et de belles rencontres.

Plus Marc-Antoine Cyr donne carte blanche à Sonia Ristic Marc-Antoine Cyr a rencontré Sonia Ristic lors de sa résidence à Beyrouth. Elle est née à Belgrade et a grandi en Afrique avant de s’installer, en 1991, en France où elle se consacre désormais à l’écriture et à la mise en scène, rempor-

tant plusieurs prix. Le 22 mars à 20h30, à la Ferme Godier, les deux auteurs proposeront une rencontre autour de chroniques beyrouthines. n° 51 MARS 2013

13


Culture CINEMA

Les femmes sont à l’honneur… à la médiathèque O fficialisée par les Nations Unies, la journée internationale de lutte pour les droits des femmes est célébrée le 8 mars. Dans ce cadre, la médiathèque de Villepinte met à l’honneur les femmes en projetant le film de Claire Simon « Les Bureaux de Dieu ». Mêlant fiction et documentaire, ce film évoque l’univers d’un planning familial à Paris, ce qui se joue entre les professionnels de l’écoute et les personnes qui y ont recours. Anne, Denise, Marta, Yasmine, Milena sont les conseillères qui reçoivent et écoutent. Chacune se demande comment la liberté sexuelle est possible. Dans les « Bureaux de Dieu » on rit, on pleure, on est débordé, on danse, on fume sur le balcon, on vient, incognito, dire son histoire ordinaire ou hallucinante… La projection aura lieu ce mercredi 6 mars à 14h30 en présence de la réalisatrice. Elle sera suivie d’un débat. Mercredi 6 mars à 14h30 à la médiathèque : projection du film « Les Bureaux de Dieu » de Claire Simon. Renseignements : 01 55 85 96 33.

SPECTACLE :

En bref Echange littéraire

Vous avez aimé un livre ? Venez expliquer votre coup de cœur et donner envie à d’autres d’ouvrir l’ouvrage. Participez aux échanges littéraires entre lecteurs et bibliothécaires. Le prochain « Club des lecteurs » aura lieu le mardi 12 mars à 14h30 à la médiathèque. L’atelier multimédia du mois aura pour thème les premiers pas en informatique. Il aura lieu à la médiathèque, le samedi 30 mars de 10h à 12h. Ateliers multimédia jeunesse : Ils se déroulent à la médiathèque, pendant les vacances scolaires : Samedi 2 mars à 11h Mercredi 6 mars à 10h30 Jeudi 7 mars à 10h30 Vendredi 8 mars à 10h30 Samedi 9 mars à 11h Conservatoire Mercredi 27 mars à 18h30, la présentation musicale « Tutti Frutti » des élèves du conservatoire se déroulera dans la salle 11 du conservatoire. Mercredi 3 avril à 18h30, Alice Picaud propose un conte musical. Ouvert à tous. Renseignements : 01 55 85 96 20.

14

n° 51 MARS 2013

Percossa,tout simplement exceptionnel ! Ils sont quatre garçons dans le vent. Ils ont le rythme dans la peau. Non, on ne parle pas des Beatles. Ces quatre-là sont Hollandais, percussionnistes et forment le groupe Percossa. Eux, qui ont commencé leur carrière dans la rue et qui ont gardé la spontanéité des artistes de rue, fêtent leurs 10 ans de scène, pendant lesquels ils ont sillonné le monde entier. Il n’y avait que très peu de chances qu’ils se retrouvent en Seine-Saint-Denis, et encore moins sur la scène des Espaces V Roger-Lefort, pour leur tournée internationale. Et pourtant, c’est bien ici, à Villepinte, qu’ils se produiront. Rythme, acrobatie, danse, humour et magie se mêleront pour donner aux spectateurs un show insolite et haut en couleurs. À ne rater sous aucun prétexte ! Percossa : dimanche 24 mars à 18h aux Espaces V Roger-Lefort. Réservations : 01 55 85 96 10. Tarif plein : 14 euros - Tarif réduit : 10 euros - Tarif liberté : 8 euros.

Banlieues Bleues C

MUSIQUE

ette année, le groupe de musique cubaine de Juan de Marcos, « Afro Cuban all Stars », se produira aux Espaces V Roger-Lefort de Villepinte, le 12 avril prochain dans le cadre du festival Banlieues Bleues. Du 18 février au 25 mars, des ateliers de pratique et de découverte musicale (6 séances par collège) sont proposés aux collégiens de Françoise Dolto et Camille Claudel. Les deux ateliers « rythme et voix » menés par la chanteuse Marianne Feder auprès des élèves de ces collèges leur feront découvrir les rythmes et les chants du répertoire de la formation cubaine en jouant du corps et de la voix. Les temps et contretemps et cycles rythmiques issus de la polyrythmie musicale cubaine seront travaillés en mouvement pour progressivement aller vers le chant. Une présentation publique de ces ateliers en présence des « Afro Cuban All Stars » aura lieu le mercredi 10 avril à 16h au centre culturel Joseph-Kessel.


Culture DANSE

Le souffle argentin de Broken Tango 2.0 B

roken Tango 2.0 ou « tango brisé » est un spectacle d’une rare intensité. Sur scène, neuf danseurs, deux acteurs et cinq musiciens offrent un spectacle de tango argentin qui nous rappelle l’histoire de cette danse issue des quartiers pauvres de Buenos Aires. Les danseurs partent à la recherche d’un nouveau tango en passant par toutes les formes de la danse : la mélancolie, la sensualité du tango traditionnel, l’élégance et la fougue du tango moderne. La compagnie R.E.A Danza utilise les costumes et les éclairages comme fil conducteur du scénario. Ils ont été spécialement élaborés et soignés afin que le spectateur puisse retrouver l’atmosphère et le drame intemporel du tango. Cette compagnie a plus de 20 ans d’expérience dans la recherche artistique à travers la danse comme forme d’expression. Elle a développé un langage qui lui est propre en réunissant différentes techniques - comme le ballet, la danse contemporaine, l’acrobatie - toujours associées à leur origine argentine. Broken Tango 2.0 : Dimanche 31 mars à 18h aux Espaces V Roger-Lefort. Réservations : 01 55 85 96 10. Tarif plein : 14 euros Tarif réduit : 10 euros –Tarif Liberté : 8 euros.

EXPO

Deux expositions qui sentent bon les îles ! E n écho à l’exposition Mi Más, présentée à partir du 26 février dans la galerie du Centre culturel Joseph-Kessel, une animation invitera, pendant une semaine, à faire découvrir aux Villepintois des objets créés à partir de matériaux de récupération (papier crépon, papier journal, bouteilles et sacs pastiques, carton…) sur le thème des Antilles. Organisée dans le cadre de l’année thématique sur l’Amérique latine et les Caraïbes , cette exposition d’artisanat antillais se déroule du samedi 9 mars au samedi 16 mars. Elle est organisée par Régine Chardon et l’association villepintoise AMATA MC.

La deuxième exposition, qui s’inscrit elle aussi dans la saison culturelle consacrée à l’Amérique latine et aux Caraïbes, présente dix œuvres du sculpteur Henri Mamès. L’auteur, invité l’année dernière au Centre culturel dans le cadre de la célébration de l’abolition de l’esclavage, revient avec des sculptures en marbre qui représentent bien souvent des femmes, des visages, des courbes, des mouvements… Vernissage le vendredi 29 mars à 18 heures en présence de l’artiste. Du 9 au 16 mars : Exposition d’artisanat antillais. Du 30 mars au 13 avril : Exposition de sculptures d’Henri Mamès. Galerie du Centre culturel Joseph-Kessel. Entrée libre.

Ciné-club E

n résidence au collège Les Mousseaux pour 10 mois, l’auteur jeunesse et réalisateur Nicolas Bianco-Levrin travaille avec les collégiens sur la réalisation de courts métrages et la création de planche de bandes-dessinées. C’est par le biais du Conseil général de Seine-Saint-Denis que la rencontre entre l’auteur jeunesse et l’équipe de la médiathèque s’est faite. Trois rendez-vous « ciné-club » avec le réalisateur sont proposés au jeune public : le mardi 19 mars (à partir de 10 ans), le mardi 16 avril (à partir de 12 ans) et le mardi 28 mai (à partir de 10 ans) à 17h30. Ciné-club avec Nicolas Bianco-Levrin, médiathèque, salle des rencontres. Gratuit

En plus

En amont du spectacle, un stage de tango est proposé le 23 mars de 15h à 18 heures aux Espaces V Roger-Lefort, salle Joséphine-Baker. Cet atelier s’adresse autant à des débutants qu’à des initiés voulant approfondir leurs bases et les différentes techniques afin de développer un tango d’improvisation. Les inscriptions (en couple) sont obligatoires. Le prix de la participation est de 10 euros par personne. Stage de tango en couple. 10 euros par personne. Réservations au guichet culture : 01 55 85 96 10.

En bref

Préparez vos costumes !

Le dimanche 7 avril, c’est le Carnaval ! A travers la ville, les Villepintois déambuleront sur des rythmes des Caraïbes et de l’Amérique latine. Déguisements et cotillons seront de mise. Alors pour avoir le plus beau costume, c’est le moment de préparer votre tenue !

Histoire de l’Art : prochaine conférence le 6 avril

La prochaine conférence d’Histoire de l’Art se déroulera le samedi 6 avril à 15h au Centre culturel Joseph-Kessel. Elle aura pour thème « les impressionnistes sur les bords de Seine ». De Paris à la Normandie, les impressionnistes furent tous attirés par les bords de Seine. Les artistes trouvèrent dans ces paysages de nouveaux sujets et introduisirent de nouvelles techniques picturales qui ont ouvert la voie au XXème siècle. Tarif : 4 €. Renseignements : 01 55 85 96 10.

A la Ferme Godier

Théâtre : Comme souvent pendant les vacances scolaires, un stage de théâtre est proposé à la Ferme Godier. Il se déroule du 11 au 15 mars 2013 de 14h à 17h et s’adresse aux jeunes comédiens amateurs âgés de moins de 13 ans. Le tarif est de 5 € ou de 10 € pour les non-adhérents. Réservations indispensables. Court métrage : La compagnie Issue de secours se lance dans la projection de courts métrages. Une initiative née de la rencontre avec Anne Luthaud, auteure et déléguée générale du G.R.E.C,(Groupe de Recherche et d’Essais Cinématographiques) partenaire de cette opération. La soirée réunira autour de la projection du film, le réalisateur et Anne Luthaud. Soirée court-métrage à la Ferme Godier le vendredi 29 mars à 20h30. Tout public. Réservations auprès d’Issue de secours : 01 43 10 13 89. n° 51 MARS 2013

15


Sport Quand le Sénégal s’entraîne à Villepinte La sélection nationale de football du Sénégal est lancée dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

L

es Lions de la Téranga ont fait une halte à Villepinte le lundi 4 février, le temps d’un entraînement, sur un des terrains du stade Georges-Pollet mis à disposition gracieusement par la ville de Villepinte, avec la complicité du Service des Sports. Les footballeurs sénégalais, qui sont encadrés depuis la fin janvier par

l’ancien international Alain Giresse, se sont préparés à Villepinte avant d’aller jouer le lendemain un match amical contre la Guinée, à Saint-Leu-la-Forêt. Ils iront ensuite disputer fin mars en Guinée un match de qualification pour la Coupe du monde. Ce sera contre l’Angola.

++ +

Video en ligne www.ville-villepinte.fr

La jeune équipe sénégalaise a posé pour « Villepinte Citoyenne » avec son sélectionneur Alain Giresse.

Alain Giresse, ancien international français est le nouveau sélectionneur du Sénégal

La boxe à l’honneur au lycée Jean-Rostand

«

La boxe, école de la vie… ». Tel était le thème de l’aprèsmidi organisé le 1er février dernier par Fériel, une élève de première STMG du lycée Jean-Rostand. Cette jeune fille, elle-même boxeuse, avait choisi de faire partager sa passion à ses camarades en organisant de A à Z une animation. Boxe anglaise, boxe française, K1, boxe thaï... De nombreuses disciplines étaient représentées, avec des démonstrations effectués par de jeunes Villepintois, mais aussi par quelques champions qui avaient fait le déplacement. Ainsi, les lycéens ont pu rencontrer John Mbumba, sélectionné aux Jeux Olympiques en 2008, Fatima Adib, championne du monde en chauss’fight ou encore le local de l’étape, Freddy Kemayo, le sociétaire du Faucon Gym, qui possède un très long palmarès à l’international. L’autre intérêt de cette animation était son interactivité, les jeunes pouvant à leur tour monter sur le ring gonflable mis en place pour l’occasion afin de s’essayer à la discipline de leur choix. Une initiative encouragée par le proviseur du lycée JeanRostand, Christian Glomeron, qui n’a pas manqué de rappeler les valeurs de solidarité et d’humilité véhiculées par ces sports de combat.

16

n° 51 MARS 2013

projet, Fériel, élève du lycée Jean-Rostand, à l’initiative de ce n. stratio démon une é a également effectu


Sport Sidi Koité à la conquête d’un titre mondial en boxe thaï Après le full-contact et le kick-boxing, Sidi Koité part en ce mois de mars à la conquête d’un titre mondial en boxe thaï.

E

t c’est dans la mère patrie de cette discipline que le Villepintois, qui est par ailleurs employé au Centre culturel Joseph-Kessel, va combattre du 12 au 24 mars. Sélectionné en équipe de France, Sidi Koité va effectivement participer aux championnats du monde 2013 organisés en Thaïlande. Il y combattra dans la catégorie des 67 kg et compte bien accrocher une nouvelle médaille à un palmarès déjà bien rempli. Le Villepintois a été médaillé de bronze en 2004 Sidi Koité participe en ce mois de mars aux championnats du monde de boxe thaï en Thaïlande.

aux championnats du monde de full contact, champion international en 2006 dans la même discipline et a également décroché une médaille internationale en kick-boxing en 1999. Villepinte Citoyenne lui souhaite d’aller le plus loin possible dans cette compétition et de revenir avec le plus beau des métaux autour du cou. Et nous ne manquerons pas de vous donner le résultat de Sidi Koité à l’issue de ces championnats du monde.

++ +

Plus de sport www.ville-villepinte.fr

n° 51 MARS 2013

17


Album signé leur s le cadre du Bafa Citoyen ont Les 10 jeunes sélectionnés danUn geste symbolique pour ces jeunes qui . convention le 6 février dernier pour une association villepintoise en ps donneront un peu de leur tem partie de leur Bafa. e échange du financement d’un

de secours avait La compagnie Issue février une petite t bu dé réser vé en ce Québécois Marcsoirée d’accueil au taller pour ns s’i nu ve r Antoine Cy idence à la quelques mois en rés page 13). en Ferme Godier (lire

l Josephntre culture ccasion e C u a r ie l’o dern le 9 février e de l’art, à rt proposée ozec, jeune historienn l’A e d e ir to Le B d’His traité Eloïse conférence ssie pour la aissance italienne qu’a u ré re iè m Pre en ’est de la R Kessel. Et c ière conférence. m re de cette p

une danse japonaise démonstration de buto, uteurs programmée, ine ple en i itan Fuj i Yum ion de la rencontre d’a contemporaine, à l’occas lturel Joseph-Kessel. cu e ntr Ce le 16 février, au

18

n° 51 MARS 2013

en avance la fête des ur Debout a évoqué un peu La compagnie du Voyage spectacle « Les jours heureux » à la Ferme ant son amoureux en propos er . Godier. C’était le 1 février

ient venus participer la ville de Villepinte éta Différents ser vices de tes du lycée ver Ou ération Portes le samedi 16 février à l’op Jean-Rostand.

++ +

Plus de photos www.ville-villepinte.fr


FEV. 2013 plus déjanté des prestidigitateurs n’a pas d’Eric Antoine aux Espaces V Roger-Lefort. Le Salle comble, le samedi 9 février, pour la venue quelques uns de ses tours. Les éclats de rire étaient au rendez-vous ! à manqué de faire participer le public villepintois

Chargés d’assurer la sécurité des enfants à la sortie des étab les agents municipaux du disp ositif « Sécurité Ecole » sont lissements scolaires, et mieux identifiables grâce désormais plus visibles à leurs nouvelles tenues.

Ils étaient plus de 200 amateu rs de valse, tango et autre tch aux Espaces V Roger-Lefort pour participer au traditionnel atcha le dimanche 17 février l’orchestre Bessières. thé dansant animé par

C’est une nouvelle « classe culture » qui s’est installée au Centre Culturel Joseph-Kessel du 11 au 15 février. Les 14 élèves de CE1 de l’école Charles-de-Gaulle ont travaillé sur le thème de l’imaginaire, découvrant entre autres l’exposition Barnhominum. Encadrés par leur enseignante Virginie Bostffocher et par Salia, leur animatrice, ils ont été accueillis pendant une semaine par l’équipe de la médiathèque qui pose ici avec eux.

C’est un carnaval un pe le Club Sportif Roller u précoce qu’avait organisé de au gymnase Victor-Hu Villepinte le 7 février dernier go et autres personnages . Clown, super héros, judoka gymnase dans une joy avaient investi la piste du euse ambiance.

n° 51 MARS 2013

19


Retour 1

Les sportifs villepintois à l’honneur

2

La 23ème édition des Trophées des Sports s’est déroulée le 26 janvier dernier, avec un invité exceptionnel : Robert Marchand, centenaire double recordman du monde de cyclisme. Un sportif hors du commun venu en voisin de Mitry-Mory assister à une soirée qui a permis de constater le dynamisme du monde sportif villepintois.

P

our sa 23ème édition, la traditionnelle cérémonie des Trophées des Sports, organisée aux Espaces V Roger-Lefort par le Service des sports de la ville de Villepinte, n’a pas dérogé à la règle. C’est tout le monde sportif villepintois qui a été invité à cette grande fête parrainée cette année par un invité pour le moins exceptionnel : Robert Marchand. Un alerte centenaire double recordman du monde de cyclisme qui habite Mitry-Mory, qui roule régulièrement avec le club de cyclo-tourisme de Villepinte et qui a été récompensé par Mme le Maire, Nelly Roland Iriberry - 1 - .

3

Avant les athlètes eux-mêmes, ce sont les bénévoles qui ont été conviés à monter sur scène. Des membres des clubs qui ont été salués par Arnaud Keraudren, maire-adjoint en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative et qui ont reçu les « Trophées du dévouement » -2-. Une autre salve de « Trophées du dévouement » a été attribuée aux nouveaux présidents de clubs élus en 2012. Fers de lance de la vie associative villepintoise, ils ont reçu tous les encouragements de Mme le Maire et de son Conseil municipal pour le travail fourni depuis leur installation, et par avance pour toute l’énergie qu’ils déploieront au service de leur club dans les années à venir - 3 - . Après une animation proposée par les pongistes du club de Tennis de Table de SevranTremblay-Villepinte - 4 - ce sont, cette fois, les sportifs qui ont été invités à monter sur la scène. L’occasion d’apprécier la diversité et la richesse du sport villepintois : twirling, échecs, tennis, pétanque, triathlon, athlétisme, équitation, tir à l’arc… C’est au total une quarantaine de disciplines qui ont été mises à l’honneur au cours d’une soirée festive et toujours très appréciée - 5 et 6 -.

4

5

Plus 6 Un guide, des photos et une vidéo… Si vous souhaitez tout savoir de la vie sportive villepintoise, n’hésitez pas à vous procurer le guide « Vivez le sport », disponible en Mairie et au Service des Sports, situé rue PierreAudat. Vous y retrouverez les équipements sportifs municipaux, les activités sportives proposées aux enfants par la Ville, dont l’Ecole Municipale des Sports, et toute la liste des associations sportives. Par ailleurs, vous pourrez retrouver une galerie de photos et une vidéo de la 23ème édition du Trophée des Sports, sur le site de la ville : www.ville-villepinte.fr, rubrique Sports/ Trophées des Sports ou en scannant le flashcode ci-dessous sur votre smartphone ou votre tablette.

++ +

20

n° 51 MARS 2013

Plus de photos et vidéo www.ville-villepinte.fr

7


Histoire Défense passive : les Villepintois dans la guerre La Défense passive est un concept né de la loi du 9 avril 1935, mis en œuvre et coordonné sur le plan national par le Ministre de l’Intérieur, assisté de la Commission supérieure de Défense Passive. A Villepinte, ces brigades ont permis de repérer et désamorcer des bombes non éclatées.

D

ans toutes les communes de plus de 2 000 habitants, une brigade doit être constituée afin d’assurer la protection des populations en temps de guerre et annoncer un certain nombre de mesures en cas de bombardements : systèmes d’alerte (sirène), construction de réseaux souterrains (aménagement de caves, d’abris ou de tranchées) et information aux civils par différentes voies (affichage, messages radio...) doivent être mis en place. A Villepinte, le Maire, Albert Dauvergne, reçoit ces instructions par le biais de circulaires mais également par l’intermédiaire de brochures, de documentation. Ainsi, dès 1939, des tranchées-abri sont construites aux écoles du Vert-Galant par les chômeurs de la commune qui se voient offrir leur casse-croûte.

fants sont tués sur le coup. La scène est racontée par Jean-Pierre Pirozek, 10 ans, témoin de l’explosion et cousin de la première victime. L’affaire choque toute la commune et notamment le Conseil municipal qui décide d’allouer une indemnité de 1 500 francs à chacune des familles pour la perte de leur enfant. Un rapport datant de 1944 fait état de ces bombes non éclatées sur le territoire de Villepinte : Ferme de M. Bataille, chemin du Pont des Marais : 10 obus

Ferme de M. Dauvergne, rue du Manège : 1 grosse mine Accés exposants

Gare R.E.R

RER

VillepinteParc des expositions

Ferme de M. Dejaiffe, rue

Villepinte, un « point sensible ». Au début de la guerre, la commune de Villepinte est classée en zone « non susceptible d’être bombardée ». Pourtant, le 13 juin 1940, à six heure du matin, à l’approche des troupes allemandes et au vu de la violence des combats, le Maire demande aux Villepintois d’évacuer la ville par leurs propres moyens. Ce n’est qu’en 1944 que le Maire exprime au Préfet sa volonté de constituer une organisation de Défense passive compte tenu des équipements qui se trouvent à proximité : Poudrerie de Sevran, Laboratoire de la Marine et Fort de Vaujours. Il justifie sa demande par les récents bombardements de la région et l’affluence de réfugiés que ceux-ci ont engendré. C’est pourquoi il souhaite que la commune et le quartier du Vieux Pays soient considérés comme un point sensible. D’ailleurs, dès 1943, la poudrerie de Sevran et le Laboratoire de la Marine ont été classés comme « secteurs menacés » ainsi que les habitations situées dans un rayon de 300 mètres. 32 habitants de Villepinte sont concernés (avenue des Nymphes, avenue de Sully, boulevard Henry, chemin de Villepinte, avenue du chemin de fer, Porte des Sablons).De plus, régulièrement, la Feldkommandantur reproche aux habitants de ne pas respecter les règles de camouflage des lumières et durcit les patrouilles de contrôle et les sanctions à l’égard des contrevenants.

L’affaire Mlicezkowski-Christophe. Une autre mission des

Henri-Barbusse : 1 bombe Châteaux d'eau

M. Merpoel, impasse PARC DES EXPOSITIONS VILLEPINTE-PARIS-NORD II

Accés Visiteurs

Montconseil : 1 obus

Gare R.E.R de Villepinte

RER

Aire de jeux Criqui

P

Hôpital intercommunal

Centre aéré les Fontaines

s Le S au

P

École maternelle H.Wallon

(Caserne Triplitz

se t

Cimetière

Salle polyvalente

Foyer de vie

Haie Bertrand

Cimetière des animaux

P

Equipement public Marie Laurencin

Tennis du Manège

à l’époque) : 2 obus

P

Gr. Scolaire

Hôtel

Marie Laurencin

de ville

P.M.I Nord

Maison

Le ausset S

de Cure

Église N.-D.-del'Assomption

C.A.T A.P.F.A

Garage municipal

Déchetterie

Maison

d'arrêt

École SaintExupéry

P

Centre technique municipal

École Paul Langevin

Stade

Stade

Tennis

H

Skate parc

Stade

Tir à l'arc M. Dervyn

Tribunes

Gymnase Victor Hugo

P

Parc de

P

esplanade du Bel Air

Mousset

P

P

École

P

Gymnase J. Lamberdière Stade Guy

Salle A. Dupin

Cuisine centrale

Espace V

PARC DES SPORTS SCHWENDI-SCHÖNEBURG

Gymnase du C.O.S.E.C

V. Hugo

P. Lacans

Stade C. David

G. Pollet

du Lycée

Piscine A. Béraudias

HÔPITAL INTERCOMM UNAL ROBERT BALLANGER

Collège

la Noue

F. Dolto

Lycée Georges

École Hôtelière

Commissariat de Police

Brassens

Centre administratif Funérarium

Collège

les

Lycée J. Rostand

Mousseaux

Château d'eau

Éc. et C.A. Ch. Péguy

Poste principale

Salle poly. J. Prévert Bibliothèque

École Pasteur

Police municipale

Crêche E. Marché

Stade les Peupliers

Cotton du

École Charlemagne

Clos Montceleux

Halte Jeux

École Ch. De Gaulle

P.M.I Sud

Sécurité sociale Chapelle St-Joseph

M. Le Forban, av.

École des Merisiers

Chaufferie centrale

Hoche : 1 obus

Conservatoire de musique et de danse

P Ecole F. Mallet

École J. Moulin

Grenade tenue

Poste annexe

Gymnase du C.O.S.O.M

Collège C. Claudel

P

Collège Salle

J. Jaurès

Polyvalente les Loups

Gymnase Infroit

par les enfants

Stade

Éc. du

Infroit

Vert Galant

Jean et Robert Égl. St-Vincentde-Paul

Centre

de

Santé

M. Rivière, 18 av. des Peupliers : 1 obus M. Rivière, 95 rue des Ormes : 1 obus M. Rivière, 114 av. Fauvettes : 1 obus

brigades de Défense passive est d’aider la population dans la reconnaissance des engins de destruction mais surtout, elles sont chargées de repérer et de désamorcer les bombes non éclatées (voir la carte ci-contre).Ces dernières représentent un véritable danger pour les populations et notamment les enfants comme La Ville a réalisé un recueil en témoigne le tragique événement survenu le 5 avril 1945. mémoriel au croisement de Ce jour-là, Jean Mlicezkowski, 16 ans, et Robert Christophe, l’histoire nationale et locale (voir notre n°50). Si vous souhaitez le 11 ans, jouent dans un champ jouxtant la maison des parents recevoir gratuitement chez vous, Mlicezkowski. Ils s’affairent autour d’un objet que Robert Chris- vous pouvez vous adresser tophe tient dans la main, enveloppé dans un papier blanc. au service Communication, C’est une grenade. Les enfants la posent à terre et allument la à l’Hôtel-de-Ville: mèche avec une allumette. Aussitôt c’est l’explosion. Les en- scommunication@villevillepinte.fr ou au 01 41 52 53 01.

Antenne Mairie

P

P RER

Gare du R.E.R Vert Galant

Canal de l'Ourcq

M. Goubault, 98 av. des Marronniers : 1 obus M. Huguin, 96 av. des Marronniers : 4 obus

n° 51 MARS 2013

21


Pratique

Permanences des élus Nelly ROLAND IRIBERRY

Maire et 1ère Vice-Présidente de Terres de France

Pierre FAGUIER

Services municipaux l Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Centre Culturel Joseph-Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service enfance/éducation : 01 41 52 53 32 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53

Maire-adjoint en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous

Marie-Thérèse HUBERT

Maire-adjointe en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous

Jeanne-Camille BROU

Maire-adjointe en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et vendredi de 10h à 12h

Jean-Marc NAUMOVIC

Maire-adjoint en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous

Isabelle REYDANT

Maire-adjointe en charge des finances Sur rendez-vous

Arnaud KERAUDREN

Maire-adjoint en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Lundi soir sur rendez-vous

Naïma BOUSSELIT

Permanences En mairie principale : Pour prendre rendez-vous, contacter l’accueil de l’Hôtel de Ville au 01 41 52 53 00 l Point Info Energie : jeudi 14 mars de 14h à 19h. Attention, aucune permanence des Impôts ne sera assurée en décembre 2012.

Au Point d’Accès au Droit : Pour prendre rendez-vous, contacter directement l’accueil du Point d’Accès au Droit (13/15 Avenue Auguste Blanqui à Villepinte), au 01 48 61 86 30 l Notaires : mercredi 6 et 20 mars de 14h à 16h. l Médiation familiale : lundi 11 mars de 14h à 17h. l Permanence pour personnes en situation de handicap : mardi 5, 12, 19 et 26 mars de 13h30 à 17h. l Permanence CCAS : mardi 12 et 26 mars de 9h à 12h. l SOS Victimes : jeudi 7, 14, 21 et 28 mars de 9h à 12h. l ADIL 93 : mercredi 20 mars de 9h à 12h. l Confédération Nationale du Logement 93 : vendredi 1er mars de 9h à 12h. l CDAD (juriste) : jeudi 7, 14, 21 et 28 mars de 9h à 12h. l Ecrivain Public : vendredi 8 et 22 mars de 9h à 12h. l Service d’Information à la Médiation : mardi 15 mars de 9h à 12h.

Numéros utiles l Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 l Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Urgence Eaux : 0 811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0 800 093 420

22

n° 51 MARS 2013

Maire-adjointe en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine

Abdelkader ARRAHMANE

Maire-adjoint en charge de la culture et des fêtes

Ouazzanya MALKI

Maire-adjointe en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages

Jean-Luc TERREYRE

Maire-adjoint en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts

Danièle ILLOUZ

Maire-adjointe en charge des affaires scolaires, des comités de quartiers et du personnel communal Le jeudi de 14h à 17h sur rendez-vous

Dominique ROBERT

Maire-adjoint en charge du commerce, de l’artisanat et des comités de quartiers Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous

Jean PORTA

Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h Service urbanisme, sur rendez-vous

Claude CHIROUSE

Conseiller délégué à l’action sociale Sur rendez-vous

Marie-Claude POUCHIN

Conseillère déléguée au logement et aux retraités Mardi de 9h à 11h sur rendez-vous auprès du Secrétariat des Élus

Daniel PALCY

Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement

Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU Prendre rendez-vous auprès du Secrétariat des élus au 01 41 52 53 00

Conseillère déléguée à la petite enfance

Résultats jeux Résultats du précédent numéro.

4

3

2

8

1

9

5

6

7

8

6

9

4

5

7

1

2

3

7

1

5

3

6

2

8

9

4

9

7

6

1

2

4

3

8

5

2

5

4

6

3

8

7

1

9

3

8

1

9

7

5

2

4

6

6

2

3

7

9

1

4

5

8

1

9

8

5

4

3

6

7

2

5

4

7

2

8

6

9

3

1


Pratique

Pharmacie dimanche 3 mars : pharmacie Ghizlan, 7 rue J.-Prévert à Villepinte. Tél : 01 43 84 18 80. dimanche 10 mars : pharmacie du Centre, 2 avenue S.Allende à Sevran. Tél : 01 43 83 96 34. dimanche 17 mars : pharmacie Dargent, 21 avenue de la Gare à Villepinte. Tél : 01 48 61 59 99. dimanche 24 mars : pharmacie Baguet, 27 rue H.Barbusse à Villepinte. Tél : 01 43 85 37 50. dimanche 31 mars : pharmacie Gare du Vert-Galant, 8 place de la Gare à Villepinte. Tél : 01 48 60 64 84. 1er avril : pharmacie Gare du Vert-Galant, 8 place de la Gare à Villepinte. Tél : 01 48 60 64 84. dimanche 7 avril : pharmacie Ghizlan, 7 rue J.-Prévert à Villepinte. Tél : 01 43 84 18 80.

Déchetterie Bld, Laurent et Danièle Casanova : 0 800 10 23 13 Horaires d’ouverture du 1er novembre au 30 avril l Lundi : 9h-12h/15h-18h l Mardi : 9h-14h l Mercredi : 9h-12h/15-18h l Jeudi : 9h-14h l Vendredi : 14h-18h l Samedi : 10h-18h l Dimanche : 10h-14h

PeTITes  AnnOnCes venDs

Etat-civil Naissances Kamil SOUAFI - Sérine TAKARIT - Noah AUBIN DE BELLEVUE Walid BOUHASSANE

Mariages Soumia NASRI et Haroun SAJID - Kaur TALWINDER et Jasmeet SINGH Salima OULAD BELKACEM et Martial AUBERT - Fatiha EL YAMANI et Ahmed SHELAL Karine THEVENET et Fethi BENHOUIS - Bouchra EL HASSANI et Abdallah BOUIGHAMDANE

Décès Lucien Morand, le 2 février 2013 dans sa 90ème année.

Hommage

La municipalité adresse ses plus sincères condoléances à la famille de Jean-Claude Donnet, décédé le 18 février dernier, à l’âge de 55 ans, ansi qu’à celle de Jacques Meyer décédé le 3 février dernier à l’âge de 64 ans. Rentré à la Mairie de Villepinte en septembre 1980 à la cuisine centrale, puis en 1988 aux Espaces Verts, Jean-Claude Donnet avait cessé de travailler il y a 3 ans. Maréchal-ferrant de formation, Jean-Claude Donnet était polyvalent : il avait tous les permis, il était conducteur d’engins et s’était trouvé une passion pour l’informatique. Agent de maîtrise au sein des Espaces verts, il était responsable du matériel, conducteur de tracteur pour l’arrosage de la ville et responsable d’astreinte la nuit. Jacques Meyer avait quant à lui occupé les fonctions de gardien du cimetière de Villepinte. Les dispositions de l’article 9 du Code Civil s’opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d’une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d’état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Les petites annonces à paraître dans « Villepinte Citoyenne » sont gratuites et réservées uniquement aux particuliers domiciliés à Villepinte. La rédaction du magazine se réserve le droit de ne pas publier une petite annonce si elle n’est pas en accord avec la législation et décline toute responsabilité en cas d’offre ne correspondant pas aux attentes du lecteur. Votre annonce paraîtra selon l’espace disponible. Les annonces sont également consultables sur le site de la ville.

l Chambre Sicomore (Plocope) coul. Acajou avec lit (1,98 m x 1,48 m avec sommier et matelas) et armoire (1,99 m x 0,60 m x 1,72 m). Prix : 300€ l’ensemble. Tél. : 06 15 54 21 89. l Guéridon anglais dessus cuir. Prix : 10 €. Tél. : 01 48 60 77 22 ou 06 09 18 16 20. l Belle commode en bois d’orme clair, 3 tiroirs (dim : 90 x 80 x 45 cm). Prix 85 €. 3 grands tiroirs + petit chevet assorti. Prix 25 €. Le tout : 100 €. Tél. : 01 43 83 68 16. l Porte-manteaux en fer forgé avec glace (2 m x 0,65 m x 0,13 m). Prix : 20 €. Tél. : 06 15 54 21 89. l Petit meuble sur roulettes avec 3 étagères (0,57 m x 1 m x 0,42 m). Prix : 30 €. Tél. : 06 15 54 21 89. l Table ronde avec nappe juponnée. Prix : 10 €. Tél. : 01 48 60 77 22 ou 06 09 18 16 20. l Bureau (0,81 m x 0,51 m x 0,85 m). Prix : 50 €. Tél. : 06 15 54 21 89.

l Deux fauteuils en tissu, coloris marron. Prix : 100 € les 2. Tél. : 01 43 83 31 36. l Mobilier chambre: bureauchaise cadre de lit avec sommier et ensemble colonnes avec nécessaire penderie couleur bouleau. Très bon état. Prix: 250 €, possibilité de vendre à l’article. Tél. : 06 60 59 08 14. l Cuit-vapeur Seb. Prix : 10 €. un robot Magimix. Prix : 50 € à débattre. Tél. : 01 48 60 77 22 ou 06 09 18 16 20. l Vends skis de piste et de fond adultes et ado. 2 paires de chaque. Prix 20 € + 1 unité cours d’anglais pour élèves du primaire 24 cassettes 96 fascicules dans 12 coffrets + dicos : Prix 50 €. Tél. : 01 43 83 34 13. l Velo 1/2 course pour 1,70 m. Prix : 40 €. Tél. : 01 43 83 34 13. l Vêtements garçon, de 3, 6 et 9 mois. Plein de merveilles… Tél. : 06 60 59 08 14.

l Collection DVD Buffy contre les vampires. 20 DVD très bon état dans coffret luxe. Prix : 25 €. le lot. Tél. : 06 23 38 11 86 (en soirée).

l Porte blindée, hauteur 2,04 m, largeur 93 cm, épaisseur 6,5 cm. Valeur réelle 3 000 €. Prix : 1 500/ 1 000 €. Serrure neuve (facture). Prix : 600 €. Tél. : 06 30 64 53 42.

l Lit pliant parapluie. Prix 15 euros. Trottinette enfant 3 roues. Prix 5 €. Vêtements enfants fille en 4 ans et garçon en 2 ans. Prix 1 € pièce. Tél. : 01 71 82 88 10.

l Appartement de 71 m2, type F5 au Parc de la Noue, ensoleillé, dans bâtiment de 4 étages. Prix : 144 000 € à négocier. Tél. : 06 20 70 45 77 ou 06 15 68 19 80.

l Renault Mégane 3 coupé, 1,9 DCI 130 dynamique, 30 000 km. Peinture noir étallisé, radiosat 3d sound B avec prise USB, radar de recul, jante alu 17 pouces avec écrou antivol, limitateur/régulateur de vitesse, ABS/ESP, clim… Entretenu chez Renault (facture à l’appui). Prix 13 500 €. Tél. : 06 67 20 25 10.

l Joli pavillon à la Haie-Bertrand avec large séjour (20 m² + cheminée), cuisine fermée équipée, trois chambres, deux toilettes, salle de bain avec buanderie, garage sur sous-sol . Proche de toutes commodités, RER B à 5 mn en voiture. Prix : 230 000 €. Tél. : 06 64 82 16 18 ou 06 17 18 29 18.

l Renault Trafic 2, Grd Confort, 2.0 DCI 115 Cv, 37 000 km, entretenu chez Renault (facture à l’appui). Tél. : 06 03 07 47 30 ou 06 61 94 22 99. l Renault Scénic, bon état. Prix : 2 000 € à débattre. Tél. : 06 73 00 74 46.

l Retrouvez les offres d’emploi de la mairie de Villepinte sur le site internet www.villevillepinte.fr, rubrique « la mairie recrute » ou en scannant ce flashcode avec un smartphone.

Comment communiquer une petite annonce ? Si vous souhaitez publier une petite annonce dans «Villepinte Citoyenne » du mois prochain, vous devez nous faire parvenir votre texte avant le 15 de chaque mois, en donnant les termes de votre annonce, vos coordonnées et votre numéro de téléphone. Vous pouvez communiquer les textes : l par courrier à l’adresse suivante : Mairie de Villepinte Service communication - Place de l’Hôtel-de-Ville - 93420 VILLEPINTE l par téléphone au 01 41 52 53 01 n° 51 l par mail à l’adresse suivante : scommunication@ville-villepinte.fr N.B. : Vous pouvez envoyer vos photos par courriel pour la parution sur le site www.ville-villepinte.fr

MARS 2013

23


Tribunes

EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo, Brigitte Arri et André Lesourd. Quand la loi du profit s’invite dans nos assiettes Le constat ne date pas d’hier et, pourtant, à chaque scandale de la malbouffe, les médias semblent découvrir les circuits, parfois aberrants mais encouragés par le libéralisme économique, que fait la nourriture avant d’arriver dans nos assiettes. Le problème avec le capitalisme, c’est qu’il n’apprend pas de ses erreurs : en 2001, les farines animales étaient interdites suite au scandale de la vache folle. Qu’à cela ne tienne : la Commission européenne a confirmé que l’autorisation d’utiliser des farines de porcs et de volailles pour nourrir les poissons d’élevage serait en vigueur dès le 1er juin. Alors certes on nous ressort les précautions et garanties d’usage : les mêmes qui ont voulu nous faire prendre du cheval pour du bœuf ! Dans le même temps, la réforme de la Politique Agricole Commune a du plomb dans l’aile, au détriment des préoccupations écologiques et de la redistribution nécessaire des aides des grands exploitants vers les exploitations les plus fragiles… En matière d’agriculture, il convient d’encourager les circuits courts, sources d’une meilleure traçabilité – puisqu’ils consistent à réduire drastiquement le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur – mais aussi d’économies d’énergie (transports limités). C’est la raison pour laquelle, même à l’heure du Grand Paris, il vaut veiller à préserver des espaces agricoles sur nos territoires. D’ailleurs, l’hyperspécialisation des territoires n’est source de profit qu’à courte vue, car les conséquences sociales et économiques sont désastreuses lorsque le vent tourne (cf. les friches industrielles). A Villepinte, le circuit court, nous le réinventons à travers la réalisation d’une cinquantaine de jardins familiaux où le consommateur sera aussi le producteur. Par ailleurs, c'est notre préoccupation pour une nourriture saine, et ce dès le plus jeune âge, en favorisant l’initiation au goût et aux produits bios, qui nous a amené à promouvoir un retour en régie publique de la restauration collective. Car, plus que jamais, la modernité rime, pour nous, avec service public.

Tribune du Groupe des élus Socialistes et radicaux de Villepinte, rédigée par Danièle Illouz, avec Jeanne-Camille Brou, Gonzalo Chacon, Lydia Suzan-Cyprien, Trieu-Vinh Van, Mélissa Youssouf, Karima Malki Les rythmes scolaires Vous n’ignorez pas, chers Villepintois, que l’Etat travaille actuellement à un projet de loi d’orientation et de programmation pour une modification des rythmes scolaires dans le premier degré. Cette loi vise à mettre en place une semaine scolaire plus équilibrée et alléger la journée d’enseignement. Nous vous épargnerons dans cette tribune le détail des dispositions que comporte le projet de décret ; tous les parents concernés et les autres n’ont pas échappé aux articles dans la presse évoquant cette réforme. Pour la Municipalité, la réforme induite par l’allègement de la journée de classe, et la scolarisation des enfants, éventuellement le mercredi matin, aura des conséquences importantes pour les services municipaux. Nous tenons à vous préciser que Villepinte est, bien entendu, favorable à la diminution du temps scolaire et à la réorganisation de ses nouveaux rythmes ; mais les délais pour les mettre en œuvre dès la rentrée 2013 nous ont paru trop courts et la Ville a préféré prendre le temps de la réflexion. C’est ainsi que, comme l’autorise l’Etat, nous avons décidé de reporter la mise en œuvre de cette réforme à la rentrée scolaire 2014-2015. Cette décision a évidemment été prise en concertation avec toutes les commissions concernées. En interne, des groupes de travail sont d’ores et déjà constitués. Dès à présent, une réflexion conjointe avec l’Education Nationale est lancée et les Services travaillent déjà au passage en douceur de cette réforme. Nous ne manquerons pas de vous informer de toutes les nouvelles dispositions qui interviendront au fur et à mesure de sa mise en œuvre. Nous vous précisons que toutes nos décisions et nos choix sont toujours faits pour l’intérêt de notre ville et le bien-être des Villepintois.

24

n° 51 MARS 2013

Tribune d’Europe Ecologie Les Verts, rédigée par Claude Chirouse, avec Kristina Weidemann-Rousseau Drames à Pôle emploi : de l’émotion à l’action Deux immolations par le feu en une semaine dont une à l’issue fatale ; l’actualité impose à la communauté nationale et à ses représentants politiques, une réaction d’envergure autour de l’accompagnement des personnes au chômage et de la refonte du service public de l’emploi Après la stupéfaction et l’émotion, après le sentiment d’impuissance et l’accablement de n’avoir pas réussi à empêcher de tels drames, après l’affirmation de notre solidarité avec les agents de Pôle emploi qui en aucun cas ne peuvent être tenus responsables de cette situation, eux qui subissent au quotidien une dégradation terrible de leurs conditions de travail dans la réponse toujours plus difficile à faire à des demandeurs d’emploi toujours plus nombreux... vient l’heure de la prise de conscience et de l’action. Face au désastre du marché de l’emploi et à ses conséquences, la responsabilité morale est collective et il revient au corps politique de prendre les décisions qui s’imposent La situation se dégrade terriblement depuis quelques mois, et les réponses qui lui sont données ne sont plus au niveau. Pole emploi en particulier, n’a pas les moyens de notre ambition d’accompagnement des personnes en recherche d’emploi et de lutte contre le chômage. Globalement, c’est le service public de l’emploi qui exige notre attention. Il nous faut rapidement lancer le processus de sa refonte afin de le ré-humaniser et lui donner les moyens de l’efficacité, de la proximité géographique et humaine et de la réactivité. Des décisions stratégiques, organisationnelles et budgétaires, s’imposent et nous faisons confiance au gouvernement pour les prendre au plus vite, en concertation avec les acteurs de terrain.

Expression libre du groupe « Villepinte à cœur », rédigée par Daniel Laurent « La mémoire du passé ne devient importune que lorsque la conscience du présent est honteuse. » Il y a eu beaucoup d’investissements entre 2001 et 2007, en moyenne, chaque année, pour plus de 8 millions d’euros de dépenses d’équipement auxquelles il faut ajouter plus de 3 millions d’euros de remboursement de la dette. C’est Martine Valleton qui a obtenu du gouvernement des subventions de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) pour améliorer l’habitat dans le quartier Fontaine Mallet. C’est Martine Valleton qui a obtenu une autorisation pour construire le bassin de rétention du bois de La Tussion. C’est sous sa mandature qu’ont été réalisés : Le Centre culturel « Joseph Kessel », le Relais d’Assistantes Maternelles (RAM), des travaux pour le sport : le Dojo pour l’enseignement des arts martiaux, à la piscine, la rénovation des courts de tennis, sur les stades (vestiaires Guy Mousset, salle de boxe Infroit, stadium Criqui, pelouse synthétique sur 3 stades, une piste pour roller, réfection du terrain de rugby et de pistes d’athlétisme), pour les gymnases (extension des gymnases du COSEC et Lamberdière, rénovation du sol et installation d’un mur d’escalade à Victor Hugo), les équipements du COSOM, le bardage du COSEC, de nombreux travaux de voiries et d’éclairage public (dont l’avenue Dambel avec trottoirs arborés, mobilier urbain et massifs de fleurs), la roseraie « Victor Schœlcher » (complètement restaurée : clôtures neuves, massifs replantés), l’obtention de la 3ème fleur, les travaux dans les écoles maternelles et élémentaires (ravalements et peintures intérieures, clôtures, self-services, réfection des cours, mobilier scolaire, ordinateurs, dortoir de la maternelle VertGalant, locaux pour le RASED, etc.), la nouvelle toiture du restaurant dit « des anciens » à l’école Vert-Galant, l’initiative de la construction de l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), des aires de jeux, des travaux de signalisation et de sécurisation des carrefours, le réaménagement du parking Pasteur, des travaux de sécurité et de mise aux normes des bâtiments, le ravalement et l’aménagement intérieur du théâtre de la « Ferme Godier », des changements de branchements en plomb d’eau potable, des travaux et études dans le secteur des espaces verts (étude paysagère pour le quartier Pasteur et pour le Parc urbain, plantation d’arbres, terre-plein central de l’avenue du Maréchal Delattre de Tassigny).

Les tribunes des groupes sont garanties par la loi (conformément à l’article L.2121-271-1) du code général des collectivités territoriales. Les textes remis ne font l’objet d’aucun ajout ou commentaire. Les propos tenus n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs, et non celle de la collectivité.


CONCERT Tarif plein : 14€ - Réduit : 10€ - Liberté : 8€

20h30 - Galerie d’exposition

Mardi de l'emploi : « L'entretien d'embauche »

9h à 12h - Service RSA Insertion Inscriptions obligatoires

n° 46 OCTOBRE 2012

20h30 - Ferme Godier

n’est précisé, cela signifie que la manifestation est gratuite et ouverte à tous.

Ca me dit de lire

11h - Médiathèque

BON À SAVOIR : Si aucun tarif

10h à 12h - Médiathèque Inscriptions obligatoires

Atelier multimedia adultes

SAMEDI 30 MARS

Abonnez-vous à la lettre d’information municipale sur www.ville-villepinte.fr - RETROUVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ DE MARS 2013

Galerie d’exposition

Rencontre avec Marc-Antoine Cyr Par l’association AMATA MC et Mme Chardon Chroniques de Beyrouth

VENDREDI 22 MARS

DU 9 AU 16 MARS

Exposition d’artisanat antillais

14h30 - Médiathèque

10h30 - Médiathèque Inscriptions obligatoires

JEUDI 7 MARS

18h - Espaces V Roger-Lefort Tarif plein/réduit : 14€ /10€

Broken tango 2.0 Spectacle de danse

De 9h à 12h et de 14h à 17h Parc du Sausset Inscriptions obligatoires

RETROUVEZ TOUS LES ÉVÉNEMENTS SUR LE Master Class, en présence du musicien J. Ribot CALENDRIER EN LIGNE Rencontres musicales Tutti Frutti

MERCREDI 27 MARS

20h - Salle Joséphine Baker Espaces V Roger-Lefort

18h30 - Conservatoire

MARDI 19 MARS

15h - Médiathèque

Heure du Conte : Caraïbes et Carnaval

SAMEDI 16 MARS

Conseil municipal

9h à 12h - Service RSA Insertion Inscriptions obligatoires

14h30 - Médiathèque

Mardi de l'emploi : "La recherche active"

Club des Lecteurs

MERCREDI 26 MARS

18h - Espaces V Roger Lefort Tarif plein/réduit : 14€ /10€

Concert Percossa

9h à 12h - Service RSA Insertion

Mardi de l'emploi «La lettre de motivation»

MARDI 12 MARS

De 14h à 17h - Ferme Godier Réservation obligatoire - Tarif : 5€ (10 € d’adhésion pour les non adhérents)

Ciné-club avec l’auteur Nicolas Bianco Levrin VENDREDI 29 MARS Atelier Multimédia jeunesse : jeux vidéo 2/3 17h30 - Médiathèque Vernissage Exposition Sculptures, 10h30 - Médiathèque Commémoration de la fin de la guerre d’Algérie en présence d’Henri Mamès Inscriptions obligatoires 17h30 - Rassemblement à l’Hôtel de ville 18h - Galerie d’exposition Soirée Court-métrage, en présence du réalisateur VENDREDI 8 MARS MERCREDI 20 MARS 20h30 - Ferme Godier Atelier Multimedia jeunesse : jeux vidéo 3/3 Ciné-goûter

Présence de la réalisatrice 14h30 - Médiathèque Sur réservation - Gratuit

Ciné-débat - Journée des femmes « Les bureaux de Dieu »

10h30 - Médiathèque Inscriptions obligatoires

Atelier multimédia jeunesse : jeux vidéo 1/3

MERCREDI 6 MARS

Vernissage exposition Mi Màs en présence des photographes 15h - Galerie d’exposition

11h - Médiathèque Inscriptions obligatoires

Atelier multimedia jeunesse : jeux vidéo

SAMEDI 2 MARS

Galerie d’exposition

Exposition Mi Màs, le carnaval guadeloupéen Stage de théâtre

Chasse aux œufs Fabrication de chocolat

DIMANCHE 31 MARS

15h à 18h - Espaces V Roger-Lefort Tarif : 10 € /personne

DIMANCHE 24 MARS

Galerie d’exposition

Atelier de Tango (en couple)

DU 11 AU 15 MARS

DU 26 FÉVRIER AU 13 AVRIL

SAMEDI 9 MARS Exposition Sculptures Henri Mamès

DU 2 JANVIER AU 3 MARS 10h30 - Médiathèque

18h

10h30 - Médiathèque

Vernissage de l’expo sition le vendredi 29 mars à

Galerie d’exposition

Centre culturel Joseph Kessel 251, bd Robert Ballang er 93420 Villepinte Accès av. Jean Fourgeau d Tél : 01 55 85 96 10 www.ville-villepinte.fr

Né à la Martinique en 1953, après une initiation auprès du sculpteur ALEX LABEJOF, j'ai épousé le marbre, je le triture, je le cajole, je le caresse, il semble m'obéir sous un regard poétique. La sculpture est désormais mon langage

Du mardi au same di de 10h à 18h

Du 30 mars au 13 avril

2012 2013

Service enfance/éducation

Tarif plein : 14 € Tarif réduit : 10 € Tarif Liberté : 8 €

Espaces V Roger-Lefort Réservation : Guichet culture Tél. : 01 55 85 96 10

Cie R.E.A Danza 9 danseurs 2 acteurs 5 musiciens

EXPOSITION de SCULPTURE

Henri Mamès

DU 30 MARS AU 13 AVRIL

www.ville-villepinte.fr

2012 2013

Dimanche 31 mars 18 h

n roke2.0 BTan go

Heure du Conte

www.ville-villepinte.fr

18h

Service Communication Mairie de Villepinte - mprimerie Delaroche Publicité - Février 2013

SAMEDI 23 MARS

à 15h

Dim. 24 mars 2013

2012 2013

Scultur aison elle

Espaces V Roger-Lefort Réservation : Guichet culture Tél. : 01 55 85 96 10

« Percussions, acrobatie s, à mi-chemin entre le cirque et la musique. Un cocktail de rythmes pour vibrer. »

Percossa

aison Sculture lle

Derniers jours pour les inscriptions scolaires Atelier Multimedia jeunesse : jeux vidéo

photographes en présence des MIYO. dansée du groupe

2012 2013

aisone Scult urell

Joseph-Kessel Centre culturel t-Ballanger 251 bd Rober 96 10 Tél. : 01 55 85 inte.fr www.ville-villep

samedi 2 mars l’exposition le ance musicale et Vernissage de avec une perform

samedi Du mardi au de 10h à 18h

Du 26 février au 13 avril

sseau ©Charles Chulem-Rou

n d’Agnès Daha Photographies m Rousseau & Charles Chule

Mi Màs

©Henri Mamès

Scultu aison relle

"

3 1 0 2   s r a a m d n e g a

La liste des manifestations n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à consulter le site Internet de la ville : www.ville-villepinte.fr pour plus de renseignements.

25


Clic

Loisirs

L’actualité sur le site

Testés pour vous à la médiathèque

www.ville-villepinte.fr

Ce mois-ci, sur le site Internet www.villevillepinte.fr, vous pourrez faire le plein de nouveautés : de l’actualité permanente au travers de vidéos, photos, articles et création de nouvelles rubriques. Tous à vos clics !

+

L’actualité de la montée en débit.

La mise en place du haut débit est en cours sur quatre secteurs de Villepinte : La Haie Bertrand, une partie du quartier des Mousseaux, Paul Vaillant-Couturier/Vieux Pays et une partie du Clos Montceleux. Une rubrique, accessible depuis la page d’accueil du site internet, a ainsi été créée. Vous pourrez y retrouver l’avancement des travaux et toutes les informations concernant la fibre optiqu e.

+

Le dispositif prépa-Bac en vidéo.

La Municipalité de Villepinte a mis en place le dispositif prépa-Bac permettant aux élèves de Première et Terminale de préparer le Baccalauréat. Ainsi, de janvier à juin, deux fois par semaine de 18h à 20h et pendant les vacances scolaires, des professeurs viennent en aide aux élèves contre une participation de 46 € pour l’année. Retrouvez ce dispositif original en reportage vidéo.

+

En savoir plus sur les futurs jardins familiaux !

Les jardins familiaux qui verront le jour à l’automne prochain, à proximité de l’avenue Paul Vaillant-Couturier vont progressivement sortir de terre dans les mois qui viennent. Pour en savoir plus sur les conditions d’attribution et le calendrier, rendez-vous sur notre site.

Chaque mois, vous retrouverez les actualités à venir en page d’accueil, les retours en photos sur les événements passés ainsi que de nombreux diaporamas photos, des vidéos et même des documents audio sur www.ville-villepinte.fr

26

n° 51 MARS 2013

Comme à chaque période de vacances, l’équipe de la médiathèque vous présente sa sélection de livres et de vidéos. Livres jeunesse - L’ homme qui faisait vieillir de Rodrigo Lacerda - La Joie de lire, 2012 Pedro, étudiant en histoire, taverse une crise grave. Est-il fait pour être historien, a-t-il choisi la bonne voie ? Pour répondre à cette question qui remet toute sa vie en cause, il va à la rencontre d’un étrange personnage, le professeur Nabuco. Celui-ci va brouiller toutes les cartes. Mais c’est en se perdant qu’on se découvre et Pedro découvrira ce pourquoi il est fait, mais il découvrira bien plus. Un très beau roman initiatique, d’une grande sensibilité et d’une grande finesse sur les tourments de l’âme. Hélène, bibliothécaire jeunesse DVD adultes - Deep end de Jerzy Skolimowski - Carlotta, 2011 Adolescent de 15 ans, Mike vient d’être embauché dans un établissement de bains publics de l’East End londonien. Sa collègue Susan est chargée de lui présenter les lieux. Le jeune homme est tout de suite attiré par cette jolie rousse plus âgée que lui. Alors qu’il découvre une atmosphère étrange autour de la cuisine, Susan joue avec l’inexpérience du garçon, profitant de son admiration candide pour le faire plonger dans une dangereuse spirale de fantasmes et d’obsessions… On plonge avec délice dans cette histoire située aux bains publics avec ce couple juvénile assez obsédant. Ce film c’est aussi un voyage dans le Londres de 1970 et sa musique vraiment inoubliable. Guillaume, bibliothécaire adulte Jeunesse - Tchao Papy de Laetitia Brauge-Baron - Ed. Alice (à partir de 10 ans) Hippolyte, le grand-père de Léo, a 79 ans et perd la mémoire. Les parents de Léo lui reprochent sans arrêt son dernier oubli. Léo, lui, préfère l’aimer tel qu’il est. Lorsque les parents de Léo décident de placer Hippolyte dans une maison de retraite, Léo se révolte et organise un petit voyage en cachette avec son grand-père dans un endroit que celui-ci a toujours voulu revoir. Très joli texte sur le rapport entre un petit-fils et son grand-père. Un ton très juste pour un livre sur l’amour et la maladie. Stéphanie, bibliothécaire jeunesse

Jeux : sudoku Remplissez les cases avec des chiffres allant de 1 à 9 en veillant à ce qu’un même chiffre ne figure qu’une seule fois par colonne, par ligne et une seule fois par carré de neuf cases.

5 3

9

1

4

9

7

7 2

2 6

3

5

1

4

5 2

1 8 6

7

3

2

6

8

1

2 8

Retrouvez les résultats dans le prochain numéro.

8

2 8

4



Vc 51