Page 1

Villepinte E N N E Y O CIT 49

n° magazine municipal 13 JANVIER 20

À la une

Votre ville change en 2013 p.5

Vie locale

Dossier

Les jardins familiaux p.6 Bientôt le haut débit pour tous p.10-12


Édito Nelly Roland Iriberry Maire de Villepinte 1re Vice-Présidente de Terres de France

Le haut débit, et plus encore !

D

e nouvelles réalisations vont voir le jour en cette année 2013 : le centre de loisirs Les Fontaines, la maison de quartier Raymond-Aubrac, les jardins familiaux, les panneaux patrimoniaux, l’affichage dynamique…

Parmi tous ces projets, l’un d’entre eux était particulièrement sensible : celui du haut débit sur notre territoire qui était jusqu’à présent un dossier en souffrance. Dans certains quartiers, les Villepintois n’ont pratiquement pas accès à un service Internet. Je peux annoncer que ce projet a avancé et que le haut débit va enfin arriver sur ces quartiers au cours du 2ème semestre 2013. C’est un dossier que j’ai pris à bras le corps dès le début de mon mandat : signature avec Débitex, consultation des opérateurs, saisie du régulateur qu’est l’ARCEP. Aujourd’hui et après quatre années de ténacité, nous avons obtenu l’accord tacite du régulateur pour réaliser nous-mêmes les travaux nécessaires à la montée en débit dans les quartiers les plus mal desservis. Nous allons pouvoir œuvrer au rattrapage de certains quartiers bien avant que les opérateurs ne prennent en charge, à moyen terme, l’équipement de la commune en très haut débit.

Un grand pas vers le numérique pour TOUS

C’est un effort pour la collectivité mais qui, heureusement, sera partagé avec la Communauté d’agglomération Terres de France. Notre ville ne pouvait laisser s’installer durablement une fracture numérique sur son territoire en attendant que le bon vouloir des grands opérateurs vienne y remédier. L’installation de tableaux numériques interactifs (TNI) dans les écoles puis la montée en débit des secteurs les plus dépourvus est l’aboutissement d’une volonté municipale, c’est un pas vers le numérique pour tous. Fort heureusement, le principe de compétences générales des communes dont quelques réformistes voudraient parfois dépouiller les collectivités nous a permis d’intervenir dans ce domaine qui, pourtant, ne nous est pas dévolu. Même si la réduction de la fracture numérique n’incombait pas à notre collectivité, il fallait agir et ne pas laisser plus longtemps de trop nombreux Villepintois en déshérence sur un outil de communication devenu indispensable.

Retrouvez les vœux de Madame le Maire en vidéo sur www. ville-villepinte.fr, en scannant ce flashcode sur votre smartphone.

Cette année, Villepinte va donc voir aboutir plusieurs projets sur lesquels les services municipaux travaillent depuis le début du mandat. J’espère qu’il en ira de même pour vos projets personnels. Je vous souhaite une bonne santé et une excellente année 2013 à vous, à votre famille ainsi qu’à ceux qui vous sont chers.

n° 49 JANVIER 2013

3


Sommaire À la une Ce qui va changer en 2013

5

6/7/8

Vie locale Des collégiens à l’ESAT Les jardins familiaux Baby Sitting

9

Économie La Bourse du travail au service des salariés

13

10/11/12

Portrait Marie-Neige Ferreira, une femme qui pense aux autres

Dossier La fracture numérique s’estompe à Villepinte

14/15

Villepinte Citoyenne - Janvier 2013 - N° 49 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052

Culture Exposition Barnhominum Paroles de prof’ Des conférences d’Histoire de l’Art

Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Directeur de la communication : Fabien Augier Assistante de direction : Valérie Favrol Rédacteur en chef : Olivier Charolles

16/17

Rédaction : Olivier Charolles, Pascale Decressac, Caroline Garret, Fiona Imbratta et Rokya Karamoko

Sport Jujitsu ; Les sportifs de l’année 2012 Le CSCV Le ping-pong à Villepinte

Ont collaboré à ce numéro : service Archives Photographies : service communication, Emilien Cancet, Adeline Capaldi, John Harrison et Uriel Chantraine Conception maquette : Sophie Puch-Herrantz P.A.O. : Flore-Anne Morgant, Sophie Puch-Herrantz et Claude Vitale Reprographie : Valérie Maisse et Michel Maisse

18/19 4

n° 49 JANVIER 2013

20

Album Décembre en images

Retour Le Téléthon 2012

Publicité : société Prest'action - 01 56 49 10 00 Imprimerie Direct Impression Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.


À la une Ce qui va changer en 2013 Bâtiments, équipements, services à la population, Internet, multimédia… Villepinte va encore faire le plein de nouveautés en 2013. Voici un tour d’horizon des projets portés par la Ville et que vous pourrez découvrir dans les mois qui viennent !

Encore du nouveau à Fontaine Mallet

Le haut débit arrive à la Haie-Bertrand

Déjà profondément rénové, le quartier de FontaineMallet va encore évoluer en 2013. Après avoir été désamianté, le local commercial de l’avenue de la République va être démoli très rapidement pour faire place à un programme immobilier porté par Efidis et dénommé Artois. Les travaux, qui débuteront mi-2013, déboucheront sur la création de 57 logements accompagnés d’une surface commerciale (supérette) et d’espaces destinés à accueillir des activités, de préférence médicales. En face, le bâtiment Béarn sera démoli au second trimestre 2013. Un nouveau programme est déjà prévu dans le cadre de l’ANRU* Fontaine-Mallet. Nommé Béarn Sud et également porté par Efidis, il comprendra 54 logements et les travaux de construction démarreront fin 2013. Toujours à Fontaine-Mallet, deux squares avec aires de jeux vont être créés sur des espaces actuellement inoccupés : le premier face au gymnase Cossom et le second à l’angle de l’avenue de la Liberté et de la rue Boticelli.

Après de longs mois de discussion, la montée en débit sera effective en juin 2013 sur le quartier de la HaieBertrand, mais trois autres quartiers de Villepinte vont également bénéficier de cette avancée numérique avant la fin de l’année. Une avancée significative, fruit d’un long travail des élus villepintois, qui va venir mettre un terme à la fracture numérique que connaissait la Ville (voir notre dossier en pages 10, 11 et 12).

Ouverture du Centre de loisirs Les Fontaines Lancés depuis le printemps dernier, les travaux de construction du centre de loisirs Les Fontaines s’achèveront au cours de l’année pour une ouverture prévue à la rentrée 2013. Les différents cubes qui composent la structure du bâtiment sont en bois et vont permettre d’accueillir un public multi-générationnel sur un espace de 1 500 m2. Bien évidemment, le centre de loisirs sera principalement fréquenté par des enfants. Néanmoins, les aînés pourront y prendre leurs repas et y pratiquer certaines activités récréatives.

Une nouvelle structure pour les jeunes aux Mousseaux Les travaux du futur PAQ /CLO (Point Animation Quartier/Centre de Loisirs Ouvert) sur le quartier des Mousseaux, plus précisément sur un terrain situé rue Marius-Petipa, débuteront au cours de cette année 2013. Cette structure qui accueillera d’un côté les 6-12 ans au CLO et de l’autre les 12-17 ans au PAQ portera le nom de Raymond-Aubrac, résistant, décédé en avril dernier, qui avait été reçu à Villepinte avec son épouse il y a quelques années. Les élus villepintois ont souhaité que les bâtiments s’intègrent au mieux dans un site où les espaces verts sont importants. Le futur PAQ/CLO Raymond-Aubrac devrait donc se présenter sous la forme d’une « cabane forestière » .

* Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine

Installation de l’affichage dynamique Villepinte va entrer dans une nouvelle ère en matière de communication, avec l’arrivée cette année de l’affichage dynamique. Des écrans seront installés sur six sites accueillant un public important - mairie, état-civil, CCAS, Espaces V… - et diffuseront les informations municipales et les temps forts de notre vie locale.

Des jardins familiaux pour tous Ce projet municipal réalisé en totale concertation avec la population et porté par le Conseil de quartier du Clos-Montceleux, se concrétisera au second semestre 2013, avec l’attribution de 50 à 70 parcelles aux Villepintoises et Villepintois. Ces jardins familiaux qui verront le jour avenue Paul Vaillant-Couturier sur une ancienne friche de 7 000 m2 proposeront également un espace partagé pédagogique, un espace de rencontre et une petite friche avec une mare, afin de préserver l’écosystème local (lire également en page 6).

Un jardin du souvenir au cimetière Un espace cinéraire (comprenant un jardin du souvenir, avec une stèle, un puits de dispersion des cendres et surmonté d’une stèle, plusieurs columbariums ainsi que des bancs) sera installé au cimetière. Le mobilier funéraire sera installé au printemps prochain, pour une ouverture prévue au deuxième semestre. Des arbres seront par ailleurs plantés pour masquer la vue sur l’entreprise voisine et préserver la sérénité du lieu.

Villepinte sur les réseaux sociaux Après les flashcodes, qui ont fait leur arrivée dans votre magazine en 2012, pour vous permettre d’accéder directement à certaines pages du site Internet de la Ville, Villepinte va s’inviter en 2013 sur les réseaux sociaux - Twitter et Facebook. L’objectif sera de diffuser l’information locale auprès d’un nouveau public et d’améliorer encore l’interactivité et la réactivité des échanges entre la Ville et ses habitants. Préparez-vous à « liker » et à « twitter » !

n° 49 JANVIER 2013

5


Vie locale Le projet de jardins familiaux prend forme sur Villepinte r Une délégation villepintoise est allée visite dernier. mbre déce 8 le les jardins familiaux de Creil

Avant une ouverture programmée pour le second semestre 2013, les futurs jardins familiaux sont au cœur d’une phase de concertation entre les services de la ville, l’association en charge des jardins familiaux et ses futurs utilisateurs.

L

e dossier des jardins familiaux a connu des avancées considérables ces derniers mois. L’important travail de concertation mené par la Municipalité, qui est à l’origine de ce projet, auprès des futurs jardiniers souligne la volonté de concevoir ce projet ensemble … Cette démarche porte ainsi ses fruits et les premières graines sont déjà apparues. L’association « Les Jardins de Villepinte », qui aura la charge de l’animation et de la gestion du lieu, est en cours de création. Elle démarrera avec une quinzaine d’adhérents et regroupera à terme tous les usagers de ces jardins familiaux. Ils devraient être entre 50 et 70 à pouvoir bénéficier d’une parcelle individuelle sur le site de l’avenue Paul Vaillant-Couturier, sur une ancienne friche d’environ 7 000 m2.

Déjà plus de 80 candidats. Et les futurs jardiniers ne manquent pas, puisqu’au mois de décembre, une réunion publique avait rassemblé plus de 60 volontaires et les membres du bu-

reau de la nouvelle association « Les jardins de Villepinte » à l’Hôtel-de-Ville, tous venus en savoir plus sur les prochaines étapes d’élaboration du projet et les conditions d’obtention des parcelles. Quelques jours plus tard, un groupe de travail composé d’habitants, d’élus et de techniciens, ont été conviés à effectuer unevisite sur site afin d’observer le fonctionnement de l’association et les aménagements des jardins familiaux de Creil. L’occasion de constater le bien-fondé d’une telle initiative et de son succès et les impaires à éviter. Sur Villepinte, les jardins familiaux seront plus qu’un simple espace où l’on vient cultiver ses tomates et prendre une respiration verte. La réflexion qui va se prolonger dans les semaines qui viennent va aboutir, en plus de l’ouverture des parcelles individuelles cultivables, à la création d’un espace pédagogique pour les structures collectives, d’un espace convivial et devrait proposer également un espace en friche avec une petite mare, afin de maintenir la biodiversité existante.

Faites la Une du prochain Villepinte Citoyenne ! L

e prochain numéro de Villepinte Citoyenne daté de février 2013 portera le numéro 50. Pour célébrer l’événement, nous vous proposons de composer la Une de votre magazine avec VOS photos de Villepinte. Vous êtes photographe amateur, même très amateur et vous avez pris des photos au fil d’une promenade à travers la ville ? Vous avez immortalisé un instant particulier, participé à une fête locale ? N’hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et les plus

représentatives seront publiées !# ! r! Dossie & " # dans ce numéro 50. A vos appa! %" % & ! %# & "$ reils photos ! Prêts… Partez ! Pour nous faire parvenir vos photos, veuillez nous les transmettre sous format numérique à l’adresse suivante : scommunication@ville-villepinte.fr Renseignements par téléphone au 01 41 52 53 01.

La déchèterie…à la carte J

usqu’à présent libre, l’accès aux déchèteries intercommunales du SEAPFA, dont celle de Villepinte, va désormais se faire via une carte nominative afin de mieux encadrer le dépôt des déchets. Cette nouvelle carte sera disponible dès le mois de janvier dans votre déchèterie. Pour la récupérer, vous devrez remplir le formulaire disponible sur place mais aussi sur notre site internet - rubrique « cadre de vie », puis « propreté et déchets », puis « la déchèterie » - et présenter également un justificatif de domicile original et datant de moins de trois mois, ainsi qu’une carte d’identité. Cette carte nominative vous donnera ensuite la possibilité de réaliser 30 passages chaque année. Pour les entreprises, cette carte sera aussi gratuite, sur présentation d’un Kbis et d’une pièce d’identité. Plus d’informations au « Service activités déchets » du Seapfa installé au 4 de l’Allée des Ecureuils à Villepinte - Tél : 01 41 51 10 03.

6

n° 49 JANVIER 2013

Villepinte Villepinte

!

(

Vie locale

%%

$ +

Vie locale *# % " $ !

'

%"

Économie (

! $ !

#)

"# $

Sport

!

!

$

!

Dossier %

!" ! % !

Sport


Vie locale Le Baby-sitting en un clic Démarrée à la rentrée, l’action « SOS Baby-sitting » s’est vite installée dans les habitudes des parents villepintois qui veulent trouver un(e) baby sitter. Cette action portée par le Point Information Jeunesse ne demande qu’à se développer.

I

nitiative municipale, l’action « Sos Baby-sitting » a pour vocation de mettre en relation, via le site internet de la Ville, des parents qui cherchent à faire garder leurs enfants avec des jeunes Villepintois qui ont suivi une formation spécifique. Référencés selon leurs disponibilités, ces jeunes sont actuellement au nombre de 20 et vous pourrez selon vos besoins être mis en relation avec eux sous 48 heures. Rappelons que le contrat qui doit être établi ensuite entre les deux parties n’engage pas la Ville de Villepinte et qu’il doit respecter la législation du travail en la matière, notamment au niveau des tarifs qui ne doivent pas être inférieurs à 7,96 euros net/heure pour une garde ponctuelle.

Les jeunes séduits par l’opération. Depuis son lancement, cette action a déjà permis à des parents villepintois de pouvoir s’offrir une pause sans leurs enfants, et ce en toute confiance. Et du côté des jeunes, l’initiative séduit aussi : « J’ai eu connaissance du projet par une animatrice et comme c’est mon truc de garder les enfants, je suis venue m’inscrire au PIJ, explique Sirine, 19 ans. Ma mère est assistante maternelle, donc je sais que le baby sitting, ce n’est pas un job comme les autres, il y a beaucoup de responsabilités ». Seul garçon pour l’instant à être inscrit pour l’opération « SOS Baby-sitting », Christian, 18 ans, a entendu parler du dispositif par une amie. « J’ai trouvé ça intéressant vu que j’ai déjà gardé des enfants et je suis venu m’inscrire, explique-t-il. J’ai suivi une formation de quatre jours et je suis prêt. Comme je suis lycéen, ce n’est pas facile de combiner un travail aux études, mais le baby sitting permet d’allier l’utile à l’agréable, en gagnant un peu d’argent. » Pour retrouver toutes les infos sur ce service, rendez-vous sur www.ville-villepinte.fr, cliquez sur « Enfance, jeunesse, éducation », puis cliquez sur « SOS Baby-sitting » Plus d’infos pour les parents : www.pajemploi.urssaf.fr et www.fepem.fr.

Les Trilogies : prêt à « débattre proprement » Après Pasteur, c’est au tour des Trilogies de « débattre proprement »… En mobilisant et sensibilisant les habitants au bien vivre ensemble dans les quartiers, la Gestion Urbaine de Proximité propose des actions d’information, ludiques et conviviales.

Votre magazine Villepinte Citoyenne de novembre dernier évoquait la Gestion Urbaine de Proximité (GUP) dans les quartiers de la ville et décrivait ses missions, la recherche des habitants-relais et les actions de sensibilisation en direction des habitants avec, entre autres, l’annonce du spectacle de la troupe Corassol. Au vu du succès remporté par cette animation, l’opération est renouvelée le mercredi 16 janvier 2013 avec une nouvelle représentation de ce spectacle dans le quartier des Trilogies (3 bis rue Claude Bernard). De 14h à 17 heures, les services de la Ville, en partenariat avec les associations Tisse-liens et Zonzon 93, viendront à la rencontre des habitants pour parler des bons comportements à adopter pour une meilleure cohésion citoyenne dans les quartiers de la ville. Service politique de la ville au 01 41 52 53 40.

pintois Christian et Sirine, deux des jeunes Ville g ». Sittin Baby Sos « f ositi disp qui se sont inscrits dans le

En bref Delphi : non à l’emploi au rabais en Pologne !

« En décembre, on apprenait que l’entreprise Delphi, équipementier automobile, envisageait la suppression d’au moins 157 postes sur ses sites d’Illkirch (Bas-Rhin) et de Villepinte. L’entreprise tente de se dédouaner puisqu’elle affirme que les salariés concernés par les suppressions de postes auront la possibilité de conserver leur emploi à condition d’accepter de partir travailler en Pologne… pour un salaire de 300 euros ! La Municipalité de Villepinte condamne sévèrement cette course effrénée au profit qui se fait au détriment de l’emploi local. Choisir de délocaliser en mettant en concurrence les peuples est une atteinte inacceptable à la dignité humaine. Nous nous opposons farouchement à de tels agissements et procédés qui sont aux antipodes de notre conception du vivre ensemble et du bien public que la Municipalité de Villepinte entend pour sa part promouvoir à travers ses politiques publiques » explique Mme le Maire.

Nouveau Suivez le guide ! C’est un guide complet et synthétique que vous trouverez glissé en supplément avec ce numéro de Villepinte Citoyenne. Services municipaux, cadre de vie, vie locale, vie des quartiers, enfance, seniors, solidarité, sports, culture, économie, vie associative… tout Villepinte est rassemblé et détaillé au fil des 164 pages de ce guide édité par le service Communication. Un outil qui s’adresse aux jeunes comme aux aînés, aux nouveaux arrivants comme aux anciens Villepintois, chacun pouvant y trouver l’information pratique ou le renseignement qui lui manque, avec notamment une liste des commerces de la ville et de toutes les associations, qu’elles soient sportives, culturelles ou humanitaires. Néanmoins, quelques erreurs se sont glissées dans la liste des professions de santé. Vous pourrez retrouver cette liste entièrement actualisée sur notre site internet : www.ville-villepinte.fr, rubrique Solidarité, santé, handicap, puis Santé, puis Professionnels de santé.

n° 49 JANVIER 2013

7


Vie locale Des collégiens des Mousseaux rencontrent les employés de l’ESAT Le lundi 3 décembre, une classe de 4e du collège Les Mousseaux est allée à la rencontre des travailleurs handicapés de l’ESAT de Villepinte, à l’occasion de la journée internationale du handicap.

C

Les collégiens ont visité l’ESAT de Villepinte dans le cadre de la journée inernationale du handicap.

En bref Portes ouvertes de l’IFSI Robert-Ballanger

L’Institut de Formation aux Soins Infirmiers (IFSI) Robert-Ballanger installé sur la commune de Villepinte propose la formation aux métiers suivants : infirmier/ière, aide-soignant(e), auxiliaire-puériculteur/trice. L’établissement ouvrira ses portes les vendredi 18 et samedi 19 janvier 2013, de 9h30 à 16h30. Vous y rencontrerez les formateurs et les étudiants et vous y découvrirez les programmes de formation, les outils pédagogiques, les locaux… IFSI, boulevard Robert-Ballanger, 93602 Aulnay-sous-Bois (parking gratuit). Tél. : 01 49 36 71 10. Courriel : secret.ifsi@ch-aulnay.fr / www.ch-aulnay.fr/IFSI/ifsi.htm

Recensement

Du 17 janvier au 23 février 2013 inclus, des agents municipaux viendront recenser la population. Munis d’une carte de fonction avec photo, les agents recenseurs se présenteront à certaines adresses désignées par l’INSEE représentant 8% des foyers. Si certains administrés avaient des craintes suite au passage de ces agents, ils peuvent contacter le service des Formalités administratives au 01 41 52 53 14.

Don du sang

L’association pour le don de sang benevole d’Aulnaysous-Bois et environs vous informe que la prochaine collecte de sang sur Villepinte aura lieu le : Mercredi 9 janvier 2013 salle Joséphine Baker aux Espaces V de 15h à 20h. Venez nombreux ! Les personnes ayant du temps de libre et désirant consacrer quelques heures à faire du Bénévolat seront toujours les bienvenues dans notre Association, sans obligation de Don de Sang. Contacts : Jocelyne Cariou au 01 43 84 55 86 Christian Iscache au 01 43 85 04 03

Thé dansant : Dimanche 17 février

Le dimanche 17 février, l’orchestre Bessières vous fera danser pour le traditionnel thé dansant de 14h à 18h30 à la salle Jacques-Brel des Espaces V RogerLefort. Pensez à vous inscrire ! 12 euros, c’est le prix pour passer un agréable moment pour se déhancher sur des airs de tango, valse, tchatcha ou madison. Les inscriptions se déroulent du 14 janvier au 11 février à la Direction des relations publiques en Mairie prinicpale. Tél. : 01 42 52 53 00.

8

n° 49 JANVIER 2013

ette sortie, organisée conjointement par l’infirmière du collège Michèle Mutzenberg, l’assistante sociale Dominique Coffre et la chef de service de l’ESAT (Etablissement et Services d’Aide par le Travail) Fézilé Canbolat, a permis aux jeunes de faire une immersion dans ce milieu professionnel adapté et surtout de les faire changer de regard sur le handicap. Après un passage par la blanchisserie et l’atelier de reliure, les collégiens se sont rendus dans l’atelier de Patrick Bracq qui leur a expliqué qu’ici, étaient mis en boîtes les 4 100 colis de Noël à destination des personnes âgées de cinq villes des environs, dont 1 100 sont distribués aux Villepintois début décembre. Dès mi-octobre, une dizaine de personnes en situation de handicap s’atèle à la mise en paille, à la mise en boîte, au contrôle et à la mise en palette des colis de Noël. Une commande qui tient à cœur à la Municipalité de Villepinte chaque année.

L’hôpital Robert-Ballanger à la pointe de la technologie ! Innovation ! AU CHI Robert Ballanger, on peut désormais traiter l’adénome de la prostate par vaporisation laser. Explication d’un expert : le docteur Ferhi, chirurgien urologue à l’Hôpital Intercommunal Robert-Ballanger.

«

L’hypertrophie bénigne ou adénome de prostate est une pathologie courante en France. Elle touche plus de 5 millions d’hommes à partir de 50 ans. Cette affection correspond à une augmentation de volume d’une partie de la glande prostatique. Elle se manifeste principalement par des difficultés à uriner, parfois même par un blocage urinaire complet. Une nouvelle technique chirurgicale peu invasive a été mise au point : la vaporisation laser de la prostate, permettant de réduire la durée d’hospitalisation et les complications post-opératoires et obtenant des résultats très satisfaisants.

Unique en Seine-Saint-Denis. La vaporisation laser n’est disponible actuellement que dans quelques centres parisiens. Pourtant le service d’urologie de l’hôpital RobertBallanger vient d’acquérir cette nouvelle technologie. Nous pouvons donc dès à présent prendre en charge les habitants de Seine-Saint-Denis souffrant d’hypertrophie bénigne de la prostate par cette technique innovante. Notre centre est le premier établissement du département à posséder ce matériel qui a nécessité un investissement financier mais aussi humain conséquent. L’objectif de cet engagement est que l’hôpital public ne rate pas le virage technologique mais surtout que l’égalité d’accès aux soins et aux technologies les plus modernes ne soient pas une simple vue de l’esprit mais une réalité effective pour tous les patients de Seine-Saint-Denis qui pourront dorénavant bénéficier de cette technique moderne. », explique le Docteur Ferhi, chirurgien-urologue au Centre Hospitalier Intercommunal Robert-Ballanger.


Économie La bourse du travail au service des salariés La bourse du travail de Sevran, Tremblayen-France et Villepinte accueille les salariés des trois communes recherchant des informations ou de l’aide sur le plan professionnel.

D

Tony Salanon, délégué CFE-CGC et Van-Hung Tran, délégué CGT, deux des 13 délégués syndicaux recevant les salariés à la bourse du travail.

ans un contexte économique morose, il est parfois difficile de revendiquer, seul, ses droits en tant que salarié face à un employeur indispensable à sa survie et à celle de sa famille. Créée en 2003 et hébergée avenue Victor-Hugo à Sevran depuis 2008, la bourse du travail est une association ouverte aux personnes habitant ou travaillant sur les communes de Villepinte, Sevran et Tremblay-en-France. Abritant un local pour chaque syndicat et une salle de réunion, la bourse du travail apporte aux salariés les informations dont ils ont besoin et les aide en cas de conflit avec leur employeur.

cas de conflit ou de licenciement et les représentent, si nécessaire, au Conseil des prud’hommes. Ils renseignent également les salariés sur leurs droits et peuvent les assister pour les élections de délégués du personnel, la désignation des membres du CHSCT ou du comité d’entreprise. « Notre premier objectif est d’aider les employeurs et les salariés à trouver un terrain d’entente », affirme Tony Salanon, délégué ouvrier représentant local de la CFE-CGC. Mieux vivre sa vie professionnelle, une mission qui tient à cœur des syndicalistes de la bourse du travail toujours prêts à rendre service aux travailleurs en difficulté.

Des bénévoles au service des travailleurs. La bourse du travail compte 13 membres bénévoles représentant les syndicats CGT, CFTC, CFDT, FO, CFE-CGC et FSU. « Nous travaillons tous ensemble pour défendre les salariés », affirme le Président de la Bourse du travail et Secrétaire général de la CGT, Van-Hung Tran. Formés au droit syndical et au droit du travail et s’appuyant sur leur expérience de terrain, les représentants syndicaux apportent gracieusement leur aide aux salariés en

4 avenue Victor-Hugo à Sevran Courriel : boursedutravail@yahoogroupes.fr CGT : 01 43 83 83 77 21 CFTC : 06 60 84 13 13 CFE-CGC : 01 48 32 44 25 CFDT : 01 42 52 49 34 FO : 01 43 83 29 28 FSU : 06 13 86 12 68

En bref

Nouveau

tagEmploi recense les offres d’emploi de Terres de France

Barakapoulet, nouvelle rôtisserie à Villepinte

Ouverte depuis le 20 novembre 2012, Barakapoulet est une rôtisserie spécialisée dans la vente à emporter ou livrée à domicile. Marc Cornu est aux commandes, accompagné du cuisinier Pascal Pathenay. Neuf menus sont disponibles à partir de 9€ (comprenant un demi-poulet, une barquette de frites, un dessert et une boisson). Tous les poulets sont halal. Les clients peuvent également commander d’autres produits (quiches, gratins, spaghetti, lasagnes). 22 avenue Barbès. Tél. : 01 43 84 82 71 Ouvert du mardi au vendredi de 17h à 21h, Nouveaux visages le samedi de 10h à 14h et de 17h à 21h www.ville-villepinte.fr et le dimanche de 10h à 14h.

++ +

tagEmploi est un service totalement gratuit mis en place par la Communauté d’agglomération Terres de France en vue de faciliter l’emploi et la formation sur le territoire des trois communes. Le principe est simple : les entreprises déposent gratuitement leurs offres d’emploi, de stage ou d’apprentissage en ligne. tagEmploi Terres de France est accessible sur internet mobile (vous pouvez y accéder à partir du flashcode ci-contre), sur le site web de Terres de France (www.caterresdefrance.fr rubrique « Accéder aux offres d’emploi locales ») ou en se rendant au service local Emploi-Economie situé au centre administratif de Villepinte, Bâtiment C. Tél. : 01 41 52 53 38.

« Initiative paris porte nord est », 15 années de financement et d’accompagnement

«Initiative paris porte nord est » (anciennement dénommée M2E Initiative) a fêté, le 6 décembre dernier, ses 15 années de financement et d’accompagnement de créateurs et repreneurs d’entreprise. Depuis sa naissance en 1997, l’association a participé à la création de 200 entreprises et 1 000 emplois. Aujourd’hui, elle assure des permanences à Villepinte un vendredi matin sur deux. Le 6 décembre, Isabelle Matignon, créatrice du centre de fitness Orange Bleue de Villepinte, a remporté le trophée du Parcours. Plus d’informations : www.initiativeparisportenordest.fr n° 49 JANVIER 2013

9


Dossier

568 lignes Fin octobre 2013

557 lignes Fin novembre 2013

1055 lignes Juin 2013

VILLEPINTE

Quatre secteurs de Villepinte vont connaître la montée en débit en 2013 La Haie Bertrand

Paul Vaillant-Couturier / Vieux Pays

Une partie du quartier des Mousseaux

Une partie du Clos-Montceleux

10

n° 49 JANVIER 2013

995 lignes Mi-décembre 2013


Dossier Bientôt le haut débit pour tous... Souhaitant apporter une solution à la fracture numérique que connaissent plusieurs quartiers de Villepinte depuis de longues années, la Municipalité a pris le dossier à bras le corps et va, dès le mois de juin, proposer une montée en haut débit sur la Haie-Bertrand. Trois autres secteurs de Villepinte suivront avant la fin de l’année.

C

’est une petite révolution numérique qui s’annonce pour 2013 à Villepinte ! Souffrant depuis plusieurs années de faiblesses de débit d’accès à internet, plusieurs milliers de foyers villepintois vont désormais pouvoir naviguer à leur guise sur la toile. La « montée en débit » programmée en 2013 est l’aboutissement d’un engagement sur la durée des élus locaux face à la frilosité des opérateurs principaux. Un enjeu et un atout majeur pour la commune mais surtout pour ses habitants, à titre privé et à titre professionnel, à une ère où le télétravail se développe. Cela fait effectivement plus de quatre ans que la Municipalité villepintoise s’est saisie du dossier afin de mettre un terme à la fracture numérique qui touchait plus particulièrement le quartier de la Haie-Bertrand. Une fracture qui se traduit encore aujourd’hui par des débits très faibles (512 Kbit/s) ne permettant pas aux habitants de disposer d’une connexion à Internet correcte, ni de bénéficier d’offres « Triple Play » (téléphone, télévision et internet). Tout cela étant lié à l’éloignement géographique - plus de 4 km - des habitations avec le central de Sevran d’où part le réseau de lignes de cuivre.

Un choix fort de la Municipalité. Après plusieurs rebondissements, les élus villepintois ont choisi de se saisir du dossier, venant pallier un manque d’investissement et une absence de réponse claire des opérateurs. Une prise de compétences plutôt exceptionnelle pour une Municipalité, mais devenue impérative au vu du retard pris sur ce dossier. La Ville a donc fait le choix de privilégier l’offre de montée en débit qui consiste à apporter la fibre optique jusqu’au sousrépartiteur et à conserver le réseau de lignes de cuivre pour la partie terminale jusqu’à la prise de l’abonné. Pour mener à bien ce projet, la Ville a fait réaliser, dès début 2011, un état des lieux des débits ADSL sur le territoire communal. Cette étude a pu mettre en évidence que le quartier de la HaieBertrand mais aussi le Vieux Pays, le Clos Montceleux et une partie du quartier des Mousseaux étaient en situation de fracture numérique à cause de débits Internet bien trop faibles.

3 200 foyers villepintois bénéficieront fin 2013 de la montée en débit

La Ville a ensuite lancé un appel d’offres il y a tout juste un an pour mettre en place la montée en débit. Appel d’offres remporté par la société Alsatis (opérateur aménageur), qui va donc être chargée des travaux de construction de quatre locaux techniques - des shelters - pour accueillir les matériels actifs des opérateurs principaux et tirer des câbles de fibres optiques entre le central NRA (Nœud de Raccordement aux Abonnés) et les S.R. (Sous Répartiteurs) concernés dans les mois à venir.

La Haie-Bertrand dès juin 2013. On peut parler de bataille juridique remportée face aux opérateurs qui contestaient le bien fondé de la Ville à réaliser son projet de montée en débit. L’Arcep n’ayant pas émis d’avis contraire à ce projet municipal, les élus ont validé un calendrier de déploiement (voir la carte ci-contre) qui va s’étaler sur l’année 2013. L’arrivée du haut-débit se fera donc pour les 1 055 abonnés de la Haie-Bertrand dès juin 2013, après l’installation d’un local technique qui sera connecté au S.R. existant situé à proximité du stade Criqui.

Réaction Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte « Je n’ai cessé depuis maintenant quatre ans d’agir pour lutter contre la fracture numérique dont certains Villepintois sont victimes. Avec Pierre Faguier et Daniel Palcy, mes adjoints, nous avons donc décidé d’explorer toutes les pistes techniques possibles permettant d’apporter un meilleur débit dans certains quartiers. Nous n’avons pas ménagé nos efforts et je le redis avec fierté : les habitants du quartier de la Haie-Bertrand seront parmi les tout premiers en France à bénéficier de la montée en débit. Et Villepinte, souhaitant étendre cette offre, s’est engagée à en faire de même en 2013 sur trois autres secteurs de la Ville. Une opération qui recevra le soutien financier de la Communauté d’agglomération Terres de France qui a décidé d’en prendre la moitié à sa charge. »

n° 49 JANVIER 2013

11


Et plutôt que de s’arrêter à un seul, la Municipalité a choisi de travailler sur quatre secteurs et de faire bénéficier d’autres habitants de cette avancée technologique. 568 lignes téléphoniques sur Paul Vaillant-Couturier et le Vieux Pays devraient ainsi bénéficier du haut débit fin octobre 2013. Suivront une partie du quartier des Mousseaux (557 lignes) fin novembre 2013 et enfin le Clos Montceleux (996 lignes) mi-décembre 2013. Ainsi, au total, ce sont près de 3 200 foyers qui vont pouvoir surfer à vitesse grand V sur Internet tout en bénéficiant d’offres complètes leur permettant désormais de regarder la télévision via une « box ».

Réaction

Dossier

« On attend ça avec impatience ! » Jacqueline et André Lefevre sont domiciliés rue des Mimosas dans le quartier de la Haie-Bertrand et connaissent, comme bon nombre de riverains, quelques soucis avec la « box » qui devrait leur permettre de recevoir Internet, le téléphone et la télévision. « Avec le nouvel ordinateur que nous avons acheté il y a un an, l’accès à Internet est déjà plus rapide. Mais nous ne pouvons toujours pas recevoir la télévision avec parce qu’il n’y a pas assez de débit sur le quartier. On attend donc l’arrivée du haut débit avec impatience, notamment pour pouvoir avoir accès à de nouvelles chaînes, mais aussi pour pouvoir enregistrer des programmes avec le magnétoscope numérique dont nous ne pouvons pas nous servir actuellement. »

Un investissement partagé entre la Ville et la Communauté d’agglomération. Une opération dont le coût global va s’élever à 800 000 euros, avec une prise en charge à 50 % par la Communauté d’agglomération Terres de France qui a souhaité ainsi soutenir la Ville de Villepinte dans cette opération innovante. Quant aux foyers qui ne sont pas concernés par cette montée en débit, qu’ils se rassurent : ils ont vocation à être raccordés dans les cinq années à venir à la fibre optique en 100 Mbits/s, une avancée qui les fera passer dans une nouvelle ère en matière de communication. Dans les faits, l’ensemble des foyers villepintois devraient donc disposer de la fibre optique d’ici 2018. Il ne sera alors plus du tout question de fracture, mais d’une nouvelle ère numérique pour Villepinte !

Info Des réunions d’information par quartier Dans un souci d’informer au mieux les habitants, des réunions d’informations seront proposées pour chacun des secteurs concernés au cours de l’année. La première aura lieu au printemps pour le quartier de la HaieBertrand. « Villepinte Citoyenne » vous en donnera prochainement la date.

Info La fibre optique d’ici 2018 Dans un courrier adressé à Mme le Maire le 1er février 2012, SFR indiquait avoir pris l’engagement de déployer la fibre optique, l’autoroute de l’Internet, sur Villepinte, via sa filiale Débitex Télécom, dès 2012… Un déploiement qui débute en fait par une première phase consacrée aux études. « L’engagement est d’achever la couverture de chaque commune dans les cinq ans qui suivent l’initialisation des déploiements sur celle-ci », précise le courrier. A la demande de Debitex, la Ville cherche un terrain pouvant accueillir un NRO (Nœud de Raccordement Optique) qui permettra de déployer l’ensemble des lignes en fibre optique pour Villepinte mais aussi Tremblay-en-France et Vaujours.

Nœud de raccordement optique

Armoire présente dans le quartier

Lien cuivre existant

Nouvelle armoire NRA-MED accueillant la répartition fibre optique

Rocade

Lien en fibre optique entre le répartiteur et le sous-répartiteur.

12

n° 49 JANVIER 2013

LOCAL PROFESSIONNEL

PAVILLONS IMMEUBLES


Portrait Marie-Neige Ferreira : « La vie ne vaut d’être vécue si l’on ne pense qu’à soi » Investie dans la vie associative, Marie-Neige Ferreira emploie sa retraite à venir en aide à ses semblables. En France ou en Afrique, elle rêve d’un monde plus juste donnant à chacun la chance de vivre mieux. Rencontre.

A

66 ans, Marie-Neige Ferreira est une retraitée pleine d’entrain. Née au Portugal, c’est sous le régime de l’Esta Novo de Salazar qu’elle a grandi. Un régime autoritaire qui la pousse à partir en France à l’âge de 22 ans. Là, elle se forme au métier d’éducatrice spécialisée. Une profession dans laquelle elle s’investit totalement pendant trente ans, montant une association de lieux d’accueils familiaux. « Une vingtaine de lieux de vie ont été créés dans toute la France », précise Marie-Neige Ferreira qui deviendra directrice de l’un de ces lieux de vie basé en Ile-de-France.

Au secours des plus démunis. C’est en l’an 2000 que Marie-Neige Ferreira arrive à Villepinte. « J’ai été séduite par la ville que j’ai trouvée propre et verdoyante », affirme-t-elle. Immédiatement, elle ressent le besoin de s’investir dans des activités associatives et surtout de se mettre au service des autres. « On m’a toujours appris à penser aux autres », explique-t-elle. Elle entre d’abord au Secours catholique où elle se charge d’accueillir les plus démunis, leur fournir de quoi s’habiller et se chausser et les aider à passer un moment convivial autour d’une boisson chaude et de gâteaux secs. En 2001, elle rejoindra les Restos du cœur où elle continue, aujourd’hui encore, de distribuer des repas : « d’année en année, on a de plus en plus de demandes », remarque-t-elle avec tristesse, s’attachant à apporter aux plus démunis plus que de la nourriture, un sourire, un « bonjour », un « bon courage ! »… Sa passion des autres, elle l’a transmise à sa descendance. En effet, l’un de ses fils, après avoir été éducateur spécialisé, est devenu directeur des ressources humaines

tandis qu’un autre est sous-directeur d’une clinique. Quant à sa petite fille de 21 ans, elle se destine au métier d’infirmière.

Eduquer pour vivre mieux. Marie-Neige Ferreira passe le réveillon de l’an 2000 au Sénégal. Là, elle découvre un pays magnifique mais la misère qui y règne la révolte. Au cours de ce séjour, elle s’éloigne de la ville et découvre, dans la campagne de Dakar, un petit village dépourvu de tout. « Une petite fille de 13 ans prénommée Houleye, ne sachant ni lire, ni écrire et dont le seul espoir était de se marier jeune et d’avoir des enfants m’a demandé de l’emmener avec moi en France », raconte-t-elle. Elle ne ramène pas la fillette mais décide de créer une association pour venir en aide à ceux qui, comme Houleye, rêvent d’aller à l’école pour avoir les moyens de construire leur avenir. L’association, qui voit le jour fin 2001, s’appellera HELA (Houleye et les autres). Son premier objectif est d’aider les enfants à accéder à un niveau minimal d’éducation mais aussi d’améliorer leurs conditions sanitaires. Ainsi, depuis 2003, HELA envoie chaque année aux populations du matériel scolaire et paramédical (compresses, désinfectants…). Au total, ce sont cinq tonnes de matériel divers qui ont déjà été envoyées.

« On m’a toujours appris à penser aux autres »

Une école au Sénégal. L’association a construit un puits et démarré l’installation de jardins potagers. Dernier projet en date, la construction d’une école, qui a débuté, appuyé par la Municipalité de Villepinte représentée par Abdelkader Arrahmane qui s’est rendu sur place en février 2012. L’école permettra non seulement l’apprentissage des savoirs de base (lire, écrire, compter) mais aussi l’apprentissage d’un métier en alternance (plomberie, électronique...). Par ailleurs, la création d’une salle informatique est en cours. En février prochain, l’association partira suivre l’avancement du projet sur place. Et tout au long de l’année, HELA met tout en œuvre pour récolter des fonds en participant aux manifestations organisées à Villepinte comme le Téléthon ou l’Estivale, et en organisant un concert au profit de l’association. « La vie ne vaut d’être vécue si l’on ne pense qu’à soi », conclut-elle. Marie-Neige Ferreira au Sénégal en février 2012 avec Abdelkader Arrahmane, Maire-Adjoint en charge de la culture et des fêtes, ainsi que M. Viot, un Villepintois installé sur place.

n° 49 JANVIER 2013

13


À l’affiche Les étranges costumes de Barnhominum Une mise en scène spectaculaire, des costumes flamboyants et un univers du cirque omniprésent : l’exposition Barnhominum s’installe au Centre culturel Joseph-Kessel pendant six semaines.

En bref

Les nouveaux horaires de la médiathèque à partir du 8 janvier

- Lundi : Fermée - Mardi : de 14h à 20h - Mercredi : de 10h à 18h - Jeudi : Fermée - Vendredi : de 12h30 à 18h - Samedi : de 10h à 13h et de 14h à 18h A noter : le vendredi, l’ouverture sur l’heure du déjeuner permettra entre autres aux personnes travaillant sur Villepinte, aux partenaires, aux lycéens de profiter encore plus largement des ressources de la médiathèque et notamment des espaces multimédias.

Le programme des ateliers multimédias à la médiathèque

- Mercredi 16 janvier de 10h à 12h : Traitement de texte, partie 1. - Mercredi 23 janvier de 10h à 12h : Traitement de texte, partie 2. - Samedi 2 février de 10h à 12h : Photographie numérique.

Prochain Club des lecteurs le 15 janvier

Le Club des lecteurs (adultes) est un moment convivial d’échanges entre bibliothécaires et lecteurs/lectrices autour de coups de cœur littéraires. Le prochain aura lieu ce mardi 15 janvier, à 14h30. La participation se fait sans inscription et peut être ponctuelle ou régulière.

Nouveauté ! Premier club des lecteurs en anglais

Vous lisez les nombreux romans en anglais de la médiathèque et vous avez envie d’en parler aussi en anglais ? Alors ne manquez pas « The English Book Club » de la médiathèque, programmé le samedi 26 janvier à 14h30. Let’s join us ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de la médiathèque : mediatheque.centreculturel-villepinte.fr

A la Ferme Godier

Dans le cadre des Brigades d’Intervention Poétique et Littéraire, quatre classes du collège Les Mousseaux, qui ont travaillé durant un trimestre, se retrouvent à la Ferme Godier le 28 janvier pour rencontrer Ahmed Kalouaz, l’auteur du roman Je préfère qu’ils me croient mort. Un livre que les comédiens d’Issue de secours leur ont lu. La Ferme Godier - Cie Issue de Secours Site : http://www.issue-de-secours.net

14

n° 49 JANVIER 2013

EXPOSITION

A

mi-chemin entre le rêve et la réalité, les créatures imaginées par l’illustratrice Emmanuelle Houdart, typiques des foires du XIXème siècle, ont bien souvent des allures fantasmagoriques. Nous connaissons tous le conte pour enfant La belle et la bête ou le film Elephant man… Ces créatures font peur et pourtant elles suscitent la curiosité, des émotions et attirent les foules. L’exposition Barnhominum est dans cette lignée. Conçue en Seine-Saint-Denis, réalisée avec l’aide d’élèves d’un lycée de Saint-Denis et de la costumière Angélique Calfati, l’exposition a été présentée pour la première fois à Montreuil au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse en 2011. Cette exposition, imaginée par Emmanuelle Houdart, auteure et illustratrice et mise en scène par Olivier Douzou, présente une quinzaine de costumes de personnages de l’univers circassien : une diseuse de bonne aventure, des sœurs siamoises, la femme et la fille du lanceur de couteaux, un homme tronc, une lilliputienne... Tous sont mis en valeur dans d’énormes sphères de métal, comme pour enfermer les personnages dans leur univers. L’artiste a imaginé des costumes qui font ressortir la différence, la difformité, l’étrangeté. « J’ai toujours essayé de me décaler, de sortir des normes, de sortir des choses qu’on a l’habitude de voir… C’est un rêve que je réalise de voir mes costumes prendre forme en 3D ! … Ce sont des costumes imaginaires, complètement branques et fous » explique Emmanuelle Houdard. Exposition « Barnhominum » imaginée par Emmanuelle Houdart, scénographiée par Olivier Douzou, réalisée et produite par le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis avec le soutien du Conseil général de Seine-Saint-Denis et de la Mairie de Paris. Du 8 janvier au 16 février au Centre culturel Joseph-Kessel.

Mais aussi Sur l’artiste

Emmanuelle Houdart a illustré plus d’une vingtaine d’albums pour la jeunesse et a publié cinq ouvrages dont elle a signé les textes et les images. Vous pouvez les retrouver à la médiathèque.

En plus

L’exposition Barnhominum donnera lieu, le 9 janvier à partir de 10h30, sous l’igloo de la médiathèque, à une heure du conte sur « la trace des Gorgones » par la conteuse Marie Loyal. Ouvert à tous. Inscription au 01 55 85 96 33.

Mais aussi

Des petits Villepintois auront aussi l’occasion de découvrir l’exposition Barnhominum à l’occasion d’une « classe culture » du 11 au 16 février prochain. Mais avant, une première classe culture à dominante musicale est prévue du 14 au 18 janvier autour du spectacle « Grat’moi la puce que j’ai dans l’do ». Les quatre représentations à destination des scolaires sont programmées les 24 et 25 janvier.


Culture Paroles de prof’ Professeur de 2008 à 2010 au lycée Jean-Rostand de Villepinte, Sylvain Pattieu s’est inspiré en partie de cette période pour écrire son premier roman « Des impatientes ». Un ouvrage sorti en août en librairie et disponible à la médiathèque.

P

our son premier roman, Sylvain Pattieu a puisé son inspiration dans son expérience en tant que professeur d’histoire-géographie au lycée Jean-Rostand de Villepinte. « Ces deux années ont été pour moi une expérience riche et intéressante. L’administration, les collègues et les élèves du lycée Rostand ont été très agréables. J’en garde un bon souvenir, je suis même un peu nostalgique de cette période. D’ailleurs, je discute encore avec certains élèves sur les réseaux sociaux », explique-t-il. Eviter les clichés. Dans « Des impatientes », Sylvain Pattieu nous offre son regard sur le lycée, la banlieue, le monde du travail et le quotidien de deux jeunes filles aux destins diamétralement opposés. Le lycée, c’est en Seine-Saint-Denis qu’il se trouve (on peut y deviner l’établissement villepintois) et l’auteur décrit le quotidien des professeurs et des élèves sous la forme de monologues où, tour à tour, Alima Sissoko et Bintou Masinka parlent de leurs aspirations. « L’une élève de première S, qui mise tout sur l’école, et rêve d’intégrer la préparation pour le concours Sciences Po. L’autre, grande gueule et formes exubérantes, abonnée aux sanctions et aux soirées en boîtes de nuit ». La deuxième partie « Des impatientes » évoque le milieu professionnel, les coulisses d’un grand magasin de meubles et montre les méthodes plus ou moins contestables de l’entreprise pour gérer ses équipes. Deux univers distincts pourtant soumis aux codifications et aux cloisonnements. « Dans mon livre, j’ai

tout fait pour ne pas rentrer dans les clichés. Je voulais être au plus proche du réel. On peut faire de la littérature avec tous les langages », explique Sylvain Pattieu.

Auteur-professeur à l’Université Paris VIII (SaintDenis). Maître de conférences en histoire, spécialisé dans l’histoire sociale contemporaine, il est aussi chercheur. Il est l’auteur de deux livres d’histoire, Tourisme et travail, de l’éducation populaire au secteur marchand (1945-1985), Presses de Sciences Po, 2009 et Les Camarades des frères Trotskistes et anarchistes dans la guerre d'Algérie, Syllepse, 2002. Sylvain Pattieu travaille actuellement sur deux projets, l’un se déroule à Marseille dans les années 20 et l’autre sera consacré à la fermeture annoncée de PSA à Aulnay-sous-Bois.

Extrait « Des impatientes » aux éditions du Rouergue

C'est un lycée de banlieue comme il y a en beaucoup autour de Paris, un lycée « difficile », selon le journal télévisé, un lycée ZEP comme on a dit à un moment, « Ambition réussite » maintenant, parce que ZEP est devenu stigmatisant et parce qu’il y a moins de moyens ; un lycée qui fait frémir les jeunes profs venus de Paris ou de province et leurs familles au moment des mutations, avec un petit soulagement quand même parce que c’est pas un collège ; un lycée du 93 […]. Territoire républicain coincé entre la quatre-voies, le terrain de foot et le commissariat. Tous les jours ils sont plusieurs centaines à converger vers son portail trop petit. Milliers de pieds dans des baskets ou des ballerines identiques achetées chez le Chinois. Des crêtes, des franges, des cheveux bouclés, crépus ou lissés. Des diamants ou des créoles aux oreilles. Des sacs à dos ou des sacs à main.

Nouveauté : conférences d’Histoire de l’Art A partir de février, l’historienne de l’art Eloïse Le Bozec présentera une série de conférences au Centre culturel Joseph-Kessel pour découvrir ou redécouvrir les grandes périodes de l’histoire de la peinture. Une nouveauté qui s’inscrit dans le projet municipal de créer à l’avenir une Maison des Arts à Villepinte. Au programme, la Renaissance italienne de Giotto à Botticelli le samedi 9 février, les Impressionnistes sur les bords de Seine, de Paris à la Normandie le 6 avril et les grands peintres de l’art moderne, de Cézanne aux pionniers de l’abstraction, le

8 juin. Ces rendez-vous sont ouverts à tous. Pour que l’Histoire de l’Art n’ait plus de secret pour vous, retenez ces trois dates. Vous pourrez vous inscrire dès le mois de janvier. Ces conférences seront données par Eloïse Le Bozec, historienne de l’art, diplômée d’un DEA à Paris IV-Sorbonne et d’un diplôme de second cycle à l’École du Louvre. En 2006, elle co-fonde « Promenons-nous dans les arts », agence d’historiens de l’art spécialisée dans la médiation culturelle (conférences, visites guidées, cours ou médiation écrite).

Conférences sur l’Histoire de l’Art Les samedis 9 février, 6 avril et 8 juin de 15h à 17h - salle des rencontres de la médiathèque. Tarif : 4€, gratuit pour les moins de 18 ans. Billets disponibles auprès du guichet culture ou le jour de la conférence au Centre culturel Joseph-Kessel. Renseignements : 01 55 85 96 10. n° 49 JANVIER 2013

15


Sport Jujitsu brésilien/Grappling : le Havre débarque à Villepinte Petit rappel. C’était au Havre, en avril dernier : un échange sportif et intercommunal était organisé par l’Association Sportive de Villepinte avec l’association « Don't panik team». Après le succès de la première édition, la Ville accueillait adultes et enfants au Cosec, le dimanche 9 décembre. Nous étions au rendez-vous. Plus de 150 participants étaient présents le 9 décembre pour un échange entre Villepintois et Havrais.

I

ls étaient près de 150 participants à avoir répondu présents à l’invitation de l’association villepintoise, sous la houlette d’Ali Rodriguez, responsable de la section jujitsu brésilien/ grappling en partenariat avec l’AD4S (l’Association pour le Développement par la Solidarité, la Santé, la Scolarité et le Sport). Une dizaine de quartiers et de villes, dont celle du Havre, étaient représentés pour l’occasion. L’engouement général était tel que le dojo du Cosec semblait même presque étroit. Mais c’était aussi là tout l’intérêt de cette rencontre : rassembler au maximum pour faire découvrir la discipline. Au programme, un échauffement spécifique supervisé par des

entraîneurs diplômés, des échanges et un partage de techniques, puis des combats au sol.

Solidarité à l'A.S.V. Agés de 6 à 45 ans, tous étaient attentifs aux interventions des plus expérimentés et aux démonstrations des éducateurs. Partage et entraide étaient les maîtres-mots de la rencontre. « Cette initiative ne se limite pas qu’à la pratique du sport mais c’est surtout cet environnement de solidarité que nous souhaitons privilégier », indiquait Ali Rodriguez. Dans le hall de l’entrée, où un buffet était offert, on se félicitait de cette première à Villepinte et on discutait déjà de la prochaine édition.

Les sportifs de l’année 2012 à l’honneurle 26 janvier P e encore mis Les clubs sportifs locaux seront cette anné des Sports». hées «Trop à contribution pour animer les

lus de 500 sportifs, bénévoles, dirigeants sont attendus le samedi 26 janvier prochain aux Espaces V Roger-Lefort à l’occasion de la 23ème édition de la soirée des « Trophées des Sports ». Un événement incontournable dans la vie sportive villepintoise qui va permettre de dresser une rétrospective de l’année écoulée, les sportifs locaux étant montés sur des podiums départementaux, régionaux, nationaux, voire internationaux pour les plus capés. Organisée par la Ville de Villepinte et son service des Sports, cette grande soirée n’en oubliera pas pour autant tous ceux qui contribuent, souvent dans l’ombre, à faire briller la Ville lors des grands rendez-vous. Entraîneurs, dirigeants, bénévoles, tous seront à l’honneur au cours d’une grande soirée qui rassemblera plus de 40 associations sportives locales. Des arts martiaux au football en passant par le football américain ou les échecs, c’est le sport avec un grand S qui va briller le 26 janvier prochain.

Le CSCV prépare déjà la reprise A

près une courte trêve hivernale, l’activité cyclotourisme du CSCV (Club Sportif Cyclotourisme de Villepinte) reprendra ce dimanche 6 janvier 2013, par le retrait des licences à la salle de réunion du service des Sports, située rue Pierre-Audat à Villepinte à partir de 9h30. Toute l’équipe du club, présidé par Jean-Pierre Petitdidier, sera heureuse d’accueillir et d’informer à cette occasion tous ceux et celles qui veulent découvrir cette activité et la pratiquer en groupe, dans une ambiance conviviale et pour tous les niveaux. Un renseignement ne coûte rien et vous pouvez dès à présent prendre contact par courriel : cscvcyclo@free.fr ou consulter le site Internet du club : http://cscvcyclo.free.fr pour toute information préalable.

16

n° 49 JANVIER 2013

Les membres du CSCV - ici de sortie cet été vous attendent aussi dès cet hiver !


Sport 24 heures de ping à Villepinte Un compteur lancé pour 24 heures, des parties de tennis de table non-stop, des défis et des records : le club de Tennis de Table de Sevran Tremblay Villepinte (T.T.S.T.V.) inaugurait la nouvelle édition du week-end du Téléthon 2012. L'occasion de rencontrer son président, Olympio Akiola. Villepinte Citoyenne : Pourriez-vous nous présenter l’événement ? Olympio Akiola: « Les 24 heures du ping sont désormais une tradition du club : le défi lancé chaque année aux adeptes du tennis de table consiste à effectuer un maximum de matchs gagnés. Grâce à une participation de 3 euros par personne permettant l’accès illimité aux tables de ping-pong du vendredi soir à 18 heures jusqu’au lendemain à 19 heures, l’association peut récolter des fonds au profit du Téléthon.»

Portrait

Laurent Lajeunie

« Je suis au club depuis 4 ans, soit de très bonnes années en compétition et dans la vie du club. Cette année encore, nous participions au Téléthon et même si nous avons eu une fréquentation en baisse, nous sommes fiers d’avoir apporté notre petite pierre à l’édifice. »

Pourquoi avoir pris cette initiative ? « Nous accueillons chaque semaine des enfants et des adolescents à qui nous dispensons des cours en petits groupes. Ce tournoi est la porte ouverte aux parents curieux de découvrir le temps d’une nuit, l’activité sportive de leurs enfants. Mais c’est aussi l’occasion de pérenniser notre association. »

Comment expliquez-vous un tel engagement ? « Cette tradition est presque devenue un devoir pour notre association car nous portons un vif intérêt à la réalisation des actions sociales de la commune. Il est très important pour nous de contribuer à ce type de manifestation car nous nous accrochons à l’idée qu’encourager la mixité sous toutes ses formes est nécessaire dans le sport. Dans la même optique, nous sommes à l’origine d’un projet dans les écoles primaires où nous intervenons sur les thèmes de l’intégration, de la solidarité, du respect, de la diversité et de la différence. »

Quel bilan dresseriez-vous de cette première partie de saison? « Nos licenciés en compétition réalisent de bonnes performances et nous visons actuellement les finales nationales en individuel. Malheureusement, même si les arrivées sont nombreuses en cours d’année, j’ai remarqué que cette année, nous avions perdu un certain nombre d’adhérents. Quant au Téléthon, je constate que l’enthousiasme du début a diminué. Cela se ressent, il y a un travail à faire avec toutes les associations pour redynamiser tout ça. »

Prochains grands rendez-vous? « Nous préparons actuellement notre tout premier tournoi régional qui se tiendra le week-end du 5 et 6 janvier 2013 au gymnase Infroit. Un événement ouvert à tous les licenciés de l’Ilede-France. Nous attendons près de 500 joueurs sur les deux journées! Une bonne occasion de débuter 2013 joyeusement. »

La solidarité des petits Flamboyants I ls sont bénévoles, joueurs, encadrants, et ont offert de leur temps pour assurer l’organisation du tournoi annuel des petits des Flambloyants organisé au gymnase Infroit dans le cadre du Téléthon. Cette année encore, la récolte de dons se poursuivait comme pour un grand nombre d’associations sportives de la ville durant un week-end. Ouvert au public et placé sous le signe de la convivialité, le rassemblement a réuni une cinquantaine d’enfants âgés de 6 à 9 ans tous licenciés au club et venus s’amuser le temps d’une matinée. Une seule

Bref 35 bougies pour l’Open de Tennis

35 ans et une vitalité toujours aussi grande. Cette année encore, le Villepinte Tennis organise son traditionnel Open. La compétition qui attire plus de 700 joueurs et joueuses chaque année se jouera en simple, dans six tableaux différents, des seniors aux vétérans plus de 65 ans, chez les hommes comme chez les femmes. L’Open a débuté le vendredi 21 décembre et s’achèvera le dimanche 13 janvier avec les finales opposant les tous meilleurs joueurs et joueuses, ce tournoi accueillant l’élite française du tennis. A titre d’exemple, la finale masculine remportée l’an dernier par Alexandre Renard, opposait le n°30 français au n°43. Chez les féminines, la n°30 Olivia Sanchez s’était imposée face à la n°20 Aurélie Védy. Il est bien évidemment possible d’aller assister à ce 35ème Open. En plus, un bar et une restauration sont mis en place pendant toute la durée de la compétition. Rendez-vous donc jusqu’au 13 janvier autour des courts du Villepinte Tennis, situés au 54 rue du Manège. Renseignements au 01 43 84 18 75 et sur le site du club : www.club.fft.fr/villepinte-tennis

condition : un euro symbolique était demandé aux participants. Pour l’organisateur du tournoi, Franck Zizi, le responsable de la section enfant du club villepintois qui propose plusieurs fois dans l’année des plateaux combinant matchs et ateliers, cette rencontre est bien particulière : « Chaque année, nous participons au Téléthon à travers ce tournoi et cette année, je remarque une évolution. Il y a foule, enfants comme parents, tout le monde se sent impliqué et il semble que le message soit passé ! »

n° 49 JANVIER 2013

17


Album s lle des Tilleul ernier, à la sadroits des d re b m ve Le 28 no sur les e rencontre se tenait un femmes.

Festival Africolor Le dimanche 2 décembre, le e. faisait escale à Villepint

pintois Sur deux jours, les élèves ville Noël de cle cta spe au r ont pu assiste bre. em nov 30 et aux Espaces V les 29

ier t pu appréc scolaires on mers » de s le , re b m s ce Mardi 11 dé « 20 000 lieues sous le nie Issue g le spectacle roposé par la compa p Jules Verne la Ferme Godier. à rs u o c de Se

ercommunales er, les rencontres int Le 17 novembre derni r la Compagnie Mood RV6K ont permis pa chorégraphiques. de danse organisées rticiper à des ateliers pa de ois int lep Vil x au

18

n° 49 JANVIER 2013

ités , les retra décembre us chercher 1 1 i rd a n M is sont ve e villepinto de Noël à la sall s li o leurs c ges. a des mari

ctif 360, s du colle re b m e m ntaient 12, les embre 20 rme Godier, prése e d’auteurs ». v o n 3 2 e e tr L et rencon nce à la F en réside ourtes et inédites c s « forme

avant première, le ont pu apprécier en Des élèves villepintois les compétitions équestres présentées 30 novembre dernier, al au Parc des Exposition de Villepinte. lors du Salon du chev

++ +

Plus de photos www.ville-villepinte.fr


DÉC. 2012 105 bacheliers villepintois, diplômés en 2012, ont reçu un chèque cadeau offert par la Ville, le 8 décembre aux Espaces V Roger-Lefort.

Le Centre culturel ac cu l’exposition « Des vill eillait du 11 au 22 décembre es et des hommes ».

L’équipe du CCAS a joyeusement accueilli les aînés villepin tois sur des airs de Disco, les 5 et 6 décembre, pour le traditio Au menu, foie gras, cerf, risotto et bonne humeur. nnel repas de fin d’année.

Mme le Maire Nelly Ro et ses adjoints Pierre land Iriberr y Palcy, se sont arrêté Faguier et Daniel s po souvenir avec le père ur une photo Noël.

Atelier bougie po ne manquaient ur préparer les fêtes ! Les anim pa at les 1er et 2 déce s sur le marché de Noël de Ville ions mbre. pinte

Le père Noël en personn e est venu rencontrer les petits villepintois, leu r donner des bonbons et prendre leurs listes de cadeaux.

n° 49 JANVIER 2013

19


Retour 1

La mobilisation plus forte que les dons 2

A Villepinte, ils étaient nombreux à se mobiliser pour l’édition 2012 du Téléthon. Aux quatre coins de la ville, certains vendaient des objets ou produits alimentaires, d’autres avaient enfilé les bonnets, les écharpes, les baskets ou les maillots de bains… Tous ont donné de leur temps en ayant le même objectif : récolter le maximum de dons pour le Téléthon. Pas si facile en cette période de crise.

L

3

a mobilisation autour du Téléthon avait déjà commencé deux semaines plus tôt avec les centres de loisirs de la ville, qui avaient organisé un loto pour les enfants le 28 novembre dernier -1-. En donnant une petite participation, chaque enfant a aidé à constituer une cagnotte d’une centaine d’euros. Une autre action s’était déroulée une semaine avant le Téléthon, lors du marché de Noël de Villepinte, les 1er et 2 décembre où s’était installé un stand au profit du Téléthon -2-. Du 7 au 9 décembre dernier, pour le week-end du Téléthon, de nombreuses actions étaient proposées. Dès le vendredi soir, la soirée d’ouverture a réuni de nombreuses associations villepintoises. Le samedi matin, à l’entrée du centre commercial Simply Market (Boulevard Ballanger), on pouvait acheter des petites poupées faites mains ou des gâteaux faits maison ainsi que des produits Téléthon -3-. Un peu plus loin, dans les établissements sportifs de la Ville, certains ont participé à des tournois de tennis de table, pour le challenge des 24 heures. Sur les tatamis du Cosec, petits et grands ont pu s’entraîner ensemble à la pratique du judo. Les bébés nageurs se sont eux aussi mouillés pour le Téléthon à la piscine Agnès Béraudias, et les baptêmes de plongée ont tour à tour accueilli les amateurs, ravis de découvrir la discipline -4-. Un peu plus loin, au stade Infroit, des poussins aux moins de 15 ans, tous ont pu jouer au foot -5-. La salle de la Haie-Bertrand était elle aussi réquisitionnée. La journée du samedi 8 décembre était réservée aux tournois d’échecs et le dimanche, de 10h à 21 heures, le Villepinte Poker Association organisait son deuxième tournoi au profit du Téléthon. Cette année, pour 30 joueurs inscrits, 316 euros ont été récoltés -6-. En finale, c’est le Villepintois Frédéric Aras qui l’a emporté devant David Cuny. Les gagnants sont repartis avec de nombreux lots offerts par les commerçants de la ville. Même si les urnes semblent, cette année, un peu plus légères que l’année dernière, le Téléthon est une manifestation qui mobilise toujours autant la population qui souhaite faire avancer la recherche et aider les malades atteints de maladies rares.

4

5

++ +

Plus de photos et vidéo www.ville-villepinte.fr

Zoom L’action du CEFAA Quelques heures après la fin officielle de l’événement, le Téléthon était encore d’actualité au Centre Européen de Formation par Alternance et en Apprentissage (CEFAA), où la vente de petits fours secs pendant toute la semaine avait permis de récolter la somme de 1 652,28 euros. Une belle satisfaction pour les élèves qui avaient préparé ces petits fours et pour toute l’équipe de l’établissement, félicitée le 10 décembre dernier au moment de la remise du chèque à l’AFM, par Nelly Roland Iriberry et Pierre Faguier, premier adjoint en charge de l’action sociale, de la solidarité et de la santé.

20

n° 49 JANVIER 2013

6


Histoire Villepintois et « pauvres passans » au XVIIIème siècle Au XVIIIème siècle, la peur de la société devant le nombre grandissant des mendiants qui s’amassaient dans les villes et sur les routes était bien réelle. A tel point que les ordonnances royales se succédaient entre le XVIème et le XVIIIème siècle et instauraient un système de répression de la mendicité. Acte de décès de Magdeleine Aliaume, « pauvre mendiante et infirme » décédée à Villepinte le 21 janvier 1755.

A

l’époque, les Villepintois étaient régulièrement confrontés aux vagabonds et aux mendiants passant par le village.

Qui sont ces vagabonds et mendiants ? Tout cela n’a de sens que si l’on admet que l’Ancien Régime réprime en réalité le choix d’un mode de vie déviant et place le vagabond dans un espace constant de suspicion. Alors que la règle communément admise est la sédentarité, le vagabond est celui « qui erre ça et là qui n’a point de route, de demeure certaine ». Les peines encourues pour ces personnes peuvent aller jusqu’à la flétrissure (les mendiants récidivistes se voient imprimer au fer rouge sur leur peau un « M » pour mendiant), voire les galères.

Asile et charité. Toutefois, cela ne signifie pas qu’ils soient systématiquement pourchassés, car les habitants des campagnes savent reconnaître les pauvres malheureux qui méritent asile et charité. Les registres paroissiaux de la ville recensent un certain nombre d’actes de décès faisant référence à ces « pauvres passans », tel cet homme trouvé dans une étable et mort le 25 avril 1710 avec, dans ses bras, un bébé de six mois environ. Cet homme est identifié comme s’appellant Antoine Bacon et pourtant, en 1725, le prêtre enregistre la déclaration d’une veuve qui l’identifie comme étant son mari, Rémi Ravoilier. Rien ne dit ce qu’est devenu l’enfant. Il y a aussi cette femme, Catherine Gautier, à qui un laboureur villepintois a offert l’hospitalité au titre de « pauvre passante » et qui, dans l’étable, accoucha d’un garçon qui décédera quelques heures plus tard le 17 janvier 1760. Rien d’étonnant à ce que, dans les actes de décès, soit toujours mentionnée l’origine géographique de ces hommes et femmes de passage. Alors que Catherine Gautier est originaire d’Orléans, le vagabond décédé à la ferme de M. Afforty,

fermier villepintois, le 25 février 1750, vient de la « paroisse de Montgé, diocèse de Meaux ». Madgeleine Aliaume, « femme qui nous a paru pour avoir l’esprit aliéné […] a dit être de la paroisse de Saint-Vaast à Soissons ». En effet, le XVIIIème siècle attache une valeur particulière, une certaine dignité à l’enracinement local. L’opprobre frappant l’errance, il va de soi que pour être un homme honorable, il faille appartenir à un groupe, une famille, une paroisse. Aucune surprise de trouver un certificat du curé de Meaux dans les poches de Jean Tavernier décédé le 25 février 1750 prouvant son origine.

Quel accueil pour ces personnes de passage ? Les mendiants se déplaçaient soit pour échapper aux mesures luttant contre la mendicité, soit pour trouver du travail là où il y en a encore parce qu’ils ont épousé ce mode de vie. Toutefois, certains mendiants pouvaient rester plusieurs semaines si un laboureur, un vigneron leur offrait l’hospitalité et/ou du travail dans les champs. M. Afforty, laboureur villepintois apparaît souvent dans les actes paroissiaux comme hébergeant des vagabonds dans son étable. De nombreuses personnes, de passage sur Villepinte, y étaient venues pour travailler. C’est le cas d’un inconnu disant appartenir à Monseigneur l’Archevêque de Reims, retrouvé mort dans un champ de la paroisse de Villepinte, le 14 juin 1730, un chapelet dans sa poche. Ce chapelet est censé prouver sa catholicité et lui laisse espérer que, s’il décède où n’est pas connu, le curé fera dire des prières pour le salut de son âme. Matthieu Fauchon, vigneron du diocèse de Lognes, est venu faire la moisson chez un fermier villepintois. Malheureusement, il contracte une grave maladie dans les champs et décède le 22 août 1731. Tous deux sont enterrés dans le cimetière communal. Alors, qu’est ce qu’un vagabond au XVIIème si ce n’est une personne qui n’a ni réelle profession, ni bien pour subsister ni personne pour certifier ses bonnes vies et mœurs ?

n° 49 JANVIER 2013

21


Pratique Services municipaux l Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Centre Culturel Joseph-Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service enfance/éducation : 01 41 52 53 32 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53

Permanences des élus Nelly ROLAND IRIBERRY

Maire et 1ère Vice-Présidente de Terres de France Hôtel de Ville sur rendez-vous

Pierre FAGUIER

Maire-adjoint en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous

Marie-Thérèse HUBERT

Maire-adjointe en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous

Jeanne-Camille BROU

Maire-adjointe en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et vendredi de 10h à 12h

Jean-Marc NAUMOVIC

Maire-adjoint en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous

Isabelle REYDANT

Maire-adjointe en charge des finances Sur rendez-vous

Arnaud KERAUDREN

Maire-adjoint en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Lundi soir sur rendez-vous

Naïma BOUSSELIT

Permanences

Maire-adjointe en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine

En mairie principale :

Maire-adjoint en charge de la culture et des fêtes

Pour prendre rendez-vous, contacter l’accueil de l’Hôtel de Ville au 01 41 52 53 00 l Point Info Energie : jeudi 10 janvier de 14h à 19 heures.

Maire-adjointe en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages

Attention, aucune permanence des Impôts ne sera assurée en décembre 2012.

Au Point d’Accès au Droit :

Abdelkader ARRAHMANE Ouazzanya MALKI

Jean-Luc TERREYRE

Maire-adjoint en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts

Danièle ILLOUZ

Maire-adjointe en charge des affaires scolaires, des comités de quartiers et du personnel communal Le jeudi de 14h à 17h sur rendez-vous

Pour prendre rendez-vous, contacter directement l’accueil du Point d’Accès au Droit (13/15 Avenue Auguste-Blanqui à Villepinte), au 01 48 61 86 30 l Notaires : mercredi 16 janvier de 14h à 16h. l Médiation familiale : lundi 14 janvier de 14h à 17h. l Permanence pour personnes en situation de handicap : mardi 8, 15, 22 et 29 janvier de 13h30 à 17h. l Permanence CCAS : mardi 8 et 22 janvier de 9h à 12h. l SOS Victimes : jeudi 3, 10, 17, 24 et 31 janvier de 9h à 13h. l ADIL 93 : mercredi 16 janvier de 9h à 12h. l Confédération Nationale du Logement 93 : vendredi 4 janvier de 9h à 12h. l CDAD (juriste) : jeudi 10, 17, 24 et 31 janvier de 9h à 12h.

Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h Service urbanisme, sur rendez-vous

Numéros utiles

Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement

l Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 l Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Urgence Eaux : 0 811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0 800 093 420

22

n° 49 JANVIER 2013

Dominique ROBERT

Maire-adjoint en charge du commerce, de l’artisanat et des comités de quartiers Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous

Jean PORTA

Claude CHIROUSE

Conseiller délégué à l’action sociale Sur rendez-vous

Marie-Claude POUCHIN

Conseillère déléguée au logement et aux retraités Mardi de 9h à 11h sur rendez-vous auprès du Secrétariat des Élus

Daniel PALCY

Prendre rendez-vous Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU auprès du Secrétariat Conseillère déléguée à la petite enfance des élus au 01 41 52 53 00

Résultats jeux Résultats du précédent numéro.

3

9

4

2

1

8

6

5 7

6

5

8

7

4

9

3

2

1

1

2

7

3

6

5

9

8

4

4

8

9

6

7

1

2

3

5

2

3

1

9

5

4

8

7

6

5

7

6

8

3

2

1

4

9

9

1

5

4

2

3

7

6

8

8

6

2

5

9

7

4

1

3

7

4

3

1

8

6

5

9

2


Pratique

Déchèterie Bld, Laurent et Danièle Casanova : 0 800 10 23 13 L’accès à la déchetterie est gratuit pour les Villepintois. Les usagers doivent présenter un justificatif de domicile. Attention, une carte est nécessaire à partir de janvier (voir p. 6). Horaires d’ouverture du 1er novembre au 30 avril l Lundi : 9-12h/15h-18h l Mardi : 9-14h l Mercredi : 9-12h/15-18h l Jeudi : 9-14h l Vendredi : 14-18h l Samedi : 10-18h l Dimanche : 10-14h

Pharmacie Tous les dimanches et jours fériés Pharmacie Dargent 21, avenue de la Gare Villepinte - 01 48 61 59 99

La déchèterie est fermée les jours fériés. Rappel : pour les encombrants, ramassage sur rendez-vous. Contactez le SEAPFA au 0 800 10 23 13. Fin de la collecte des déchets verts Pour information, comme tous les ans, la collecte des déchets verts est suspendue durant la période hivernale, du mercredi 21 novembre 2012 au mercredi 20 mars 2013. La distribution des lots de sacs reprendra en janvier jusqu'aux dates de reprise des collectes. Le SEAPFA vous propose des composteurs domestiques qui permettent un traitement simple et efficace de vos déchets de cuisine et de vos déchets verts. Ceux en bois sont vendus 13 €, ceux en plastique 10 €. Vous pouvez vous les procurer directement en vous rendant à l’annexe située 4, allée des Ecureuils à Villepinte de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17 heures du lundi au vendredi. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, appelez le 01 41 51 10 09. Ils peuvent également vous être livrés à domicile sur simple appel téléphonique.

Etat-civil Naissances Tylan, Erwan, Narivelo DRILLET / Ibrahim, Epanya JOUAN / Tressy, Téssia NGOMA / Sana MAKHLOUFI / Yasmine GHAYATI / Benny ANDONY / Adam BOUHAIDOUS / Kellya GUINGUINCOIN / Nayira JAUMEER / Kaïcy, Suzette SPENO PANDOLF / Nolan, Michel, Maurice PETITPRÉ / Mohamed-Farouk BEKHEDDA / Achraf ZAHAF / Mokhtar, Tenguella BA

Mariages Imen BOUÄKLINE et Imadeddine BENNOUF Salima SMAKI et Ali MLIH Rima DERROUICHE et Mohammed-Fouad HOUD Fouzia NEBBACHE et Samir BESSEDIK Léa HASGEYER et Serkan KARASU Faïza DERBAL et Thierry NEHR Les dispositions de l’article 9 du Code Civil s’opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d’une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d’état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Hommage La municipalité adresse ses plus sincères condoléances à la famille de Colette Vayssié, décédée le 27 novembre 2012. Colette Vayssié avait marqué la vie villepintoise par son engagement municipal en tant que maireadjointe, de 1984 à 1995 à l’Enfance et aux Affaires Scolaires. Elle était par ailleurs professeur de biologie/sciences et vie de la terre, finissant sa carrière au collège des Mousseaux et elle était engagée depuis 1986 au Comité de Jumelage avec la ville allemande de Schwendi-Schönebürg, comité dont elle assurait la vice-présidence depuis de longues années.

Ces petites annonces à paraître dans « Villepinte Citoyenne » sont gratuites et réservées uniPeTITes AnnOn quement auxLesparticuliers domiciliés à Villepinte. La rédaction du magazine se réserve le droit de ne pas venDs l Console Playstation 2, livrée avec documentation, télécommande, 2 manettes, carte mémoire 8 Mo, cordon alimentation, câble connexion télé + 8 jeux (Moto Racer 2 - Star Wars « La menace fantome » - Ape Escape - Klonoa « Door to Phantomile » - Bust a move 4 - Tom Raider III - Street Skater - Evil Zone). Prix : 70 €. Tél: 06 77 16 52 69.

publier une petite annonce si elle n’est pas en accord avec la législation et décline toute responsabilité en cas d’offre ne correspondant pas aux attentes du lecteur. Votre annonce paraîtra selon l’espace disponible.

l Flûte à bec en plastique pour le collège. Prix: 5 €. Tél: 06 77 16 52 69.

servICes

l Sommier-tapissier à lattes, pratiquement neuf, 140 X 190 cm. Prix : 70 €. Tél : 06 77 63 95 88. Clio Diesel 1995, 3 portes, 237 000 km. Contrôle technique non effectué. l Flûte à bec « Hohner », en bois, Prix : 500 €. Tél : 01 48 67 47 09. réf. 9532, C-sopran, dans sa boîte l Professeur de mathématiques, de protection, accessoires de donne cours de mathématiques, de nettoyage, notice d’utilisation. la 6e à la Terminale. Peut se déplacer. l KIA Carnival 2.9 CRDI, diesel, Prix : 25 €. Tél: 06 77 16 52 69. Tarif : 25 €/heure. 7 places, année 2003, couleur grise, Tél : 06 84 11 14 46. 148 300 km. Prix : 5 200 € à débattre. l Living en merisier massif, nombreux rangements, 3 petits Tél : 06 15 91 51 99. l Nounou villepintoise avec expétiroirs. Très bon état. Prix : 800 € rience, cherche à garder enfants l Deux paires de chaussures de à débattre. Tél : 06 22 30 66 04 au domicile des parents. sécurité. Neuves, taille 42. ou 06 62 17 99 41. Tél: 06 79 45 51 49. Prix : 20 € la paire. Tél : 06 23 38 11 86 en soirée. l Cage à oiseaux, peu servie, en bon l Assistante maternelle agréée depuis 11 ans, au parc de la Noue, l Plusieurs jean’s Levis 501, taille 54- état. Dim : 60 x 35 x 52 cm de haut. Prix : 40 €. recherche un bébé de 2 mois et 56, cause perte de poids. Prix : 15 € Tél : 06 23 38 11 86 en soirée. demi ou 3 mois à garder et un autre pièce. Tél : 06 69 90 71 52. l Canapé 3 places en cuir couleur beige, en très bon état. Prix : 400 € à débattre. Tél : 06 22 30 66 04 ou 06 62 17 99 41.

de 18 mois ou 2 ans. Du lundi au vendredi et de 6h/7 heures à 16h/17 heures, voire 18 heures. Deux places disponibles. Tél : 06 81 57 13 38. l Homme de 32 ans, sérieux, dynamique et de bonne moralité cherche du ménage et repassage à domicile dans les villes suivantes : Vaujours, Tremblay, Sevran, Villepinte, Aulnay-sous-Bois. Tél : 06 61 08 76 41. l Retrouvez les offres d’emploi de la mairie de Villepinte sur le site internet www.ville-villepinte.fr, rubrique « la mairie recrute » ou en scannant ce flashcode avec un smartphone.

Comment communiquer une petite annonce ? Si vous souhaitez publier une petite annonce dans «Villepinte citoyenne » du mois prochain, vous devez nous faire parvenir votre texte avant le 15 du mois, en donnant les termes de votre annonce, vos coordonnées et votre numéro de téléphone. Vous pouvez communiquer les textes : SUJET DE L’ANNONCE l par courrier à l’adresse suivante : Mairie de Villepinte Service communication - Place de l’Hôtel-de-Ville - 93420 VILLEPINTE NOM

PRÉNOM

ADRESSE TÉLÉPHONE ADRESSE MAIL l par téléphone au 01 41 52 53 01 l par mail à l’adresse suivante : scommunication@ville-villepinte.fr

n° 49 JANVIER 2013

23


Tribunes

EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo, Brigitte Arri et André Lesourd. Une année 2013 placée sous le signe de nouvelles réalisations pour les Villepintois Nous vous adressons tout d’abord nos meilleurs vœux de réussite professionnelle et personnelle pour 2013. Ce changement d’année est traditionnellement pour tout un chacun celui du bilan, de la rétrospective, et celui des projets. En termes d’accomplissements, cette année 2012 fut riche pour les Villepintois : au mois de septembre, ce fut notamment l’ouverture de la première crèche multi-accueil Lise London. Dans le même temps, la Municipalité mettait en route le dispositif SOS Babysitting, consciente notamment que les déficits en modes de garde étaient un véritable frein au retour à l’emploi. C'est également au cours de cette année écoulée que toutes les écoles élémentaires ont été équipées en tableaux numériques interactifs : un atout supplémentaire pour les enfants de nos villes ! Au mois de juillet, nous adoptions également le Plan Local d’Urbanisme, avec de vraies ambitions pour préserver et promouvoir la qualité du cadre de vie des Villepintois. Pour cette année 2013 qui commence, les projets restent nombreux : ainsi, après des années de mobilisation acharnée, tous les Villepintois vont enfin pouvoir bénéficier du haut-débit ; les jardins familiaux vont également faire leur apparition sur le territoire ; le nouveau centre de loisirs les Fontaines verra le jour, de même qu’un nouvel équipement jeunesse sur le quartier des Mousseaux, le PAQ-CLO Raymond Aubrac… Autant de projets nouveaux qui ne doivent pas masquer non plus nos actions journalières au service de tous les publics, des plus jeunes aux plus âgés, et nos travaux sur nos équipements, nos voiries pour améliorer notre quotidien. Chaque mois de janvier est aussi celui des résolutions : nous espérons que les esprits grincheux de l’opposition municipale auront pris celle de renoncer à leur parti pris contestataire et systématique pour reconnaître les vrais résultats positifs de l’action de la majorité. Pour notre part, nous entendons continuer à œuvrer dans l’intérêt des Villepintois et de notre ville. Bonne année à toutes et à tous !

Tribune du Groupe des élus socialistes et radicaux de Villepinte, rédigé par Karima Malki, avec Danièle Illouz, Jeanne-Camille Brou, Gonzalo Chacon, Lydia Suzan-Cyprien, Trieu-Vinh Van, Mélissa Youssouf Le droit de vote des étrangers, ce doit être pour maintenant. Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers (non communautaires) résidant légalement depuis plus de cinq ans, en France est la 50e proposition de François Hollande pour l’élection présidentielle. Proposition qu’avait déjà émise François Mitterrand, sans pouvoir la réaliser, mais en reconnaissant ainsi la contribution des étrangers à toutes les facettes de la vie locale de notre pays, qu’il s’agisse de la vie économique, associative, culturelle ou artistique. D’ailleurs le 8 décembre 2011, avant l’élection présidentielle, une proposition de loi accordant ce droit de vote a été présentée et adoptée par la nouvelle majorité de gauche au Sénat. Pour les élus du groupe Socialiste et Radical, c’est maintenant que cette proposition doit voir le jour. Au moment, où des pays d’émigration, comme le Maroc, rejoignent le club des nations, accordant le droit de vote aux étrangers (15 pays d’Europe sur les 27 membres de l’Union européenne), la France ne peut regarder passer ce train de la modernité et de la démocratie en cette période de mondialisation. Face à l’argument ressassé sans cesse par certains, consistant à dire que ce droit ne résout rien et, est inopportun dans la période de crise actuelle, nous tenons à leur rappeler que les circonstances aussi importantes soientelles, ne doivent nullement remettre en cause les principes et les valeurs défendus. Le principe d’égalité « mêmes droits, mêmes devoirs » fondement de la République trouverait tout son sens dans cette loi, en garantissant le même contrat social pour tous les résidents du territoire. Nous estimons que le fait d’accorder aux résidents étrangers le droit de vote serait, en outre, l’ultime acte politique pour pacifier la mémoire de la France et sa réconciliation avec ses anciens « colonisés » devenus, à leurs tours, libres et indépendants. L’histoire nous enseigne que les plus grandes décisions interviennent souvent à contre-courant et dans l’adversité, c’est ce qui fait la grandeur de leurs auteurs et la noblesse de leurs actes.

24

n° 49 JANVIER 2013

Tribune d’Europe Ecologie Les Verts, rédigée par Claude Chirouse, avec Kristina Weidemann-Rousseau Conference pauvrete : priorité logement. Le 10 et 11 décembre à l’issue de la conférence contre la pauvreté, le 1er ministre a annoncé un certain nombre de mesures pour l’année 2013 que le gouvernement va mettre en œuvre pour venir en aide aux plus démunis. Pour ce qui est du volet logement et hébergement, un effort budgétaire exceptionnel va être consenti à la hauteur de 140 millions d’euros s’ajoutant au budget prévu dans le projet de la loi de finances 2013. Hébergement d’urgence : la politique en la matière doit assurer une continuité de prise en charge, une égalité de traitement et un accueil inconditionnel. En 2013, au total, 9 000 places seront créées ou pérennisées en vue d’une sortie du dispositif hivernal cohérente et organisée. 5 000 places pour faire face à l’affût des demandes adressées au 115 et 4 000 autres pour accueillir les demandeurs d’asile. Accompagner les plus démunis : la volonté d’ores et déjà actée de sortir de la gestion saisonnière s’accompagnera du développement et de l’aide individualisée vers et dans le logement des personnes. Un programme de création d’habitats à loyer très modéré va être lancé ainsi que la construction de logements adaptés en direction des personnes ayant un besoin d’accompagnement social. Ainsi en 2013, 2 000 places en logement (dans des maisons relais) seront créées ; de plus, 7 000 places complèteront le dispositif par le biais de l’intermédiation locative comme alternative à l’hébergement. Au total, 9 000 places nouvelles en logement adapté ou accompagné, seront disponibles en 2013. Loi Dalo : reloger 15 000 ménages reconnus prioritaires. Un plan d’urgence notamment en Ile-de-France sera mis en œuvre. 10 000 logements grâce à la mobilisation renforcée de tous les contingents et 5 000 dans le cadre d’une mobilisation du parc privé et de logements sociaux à bas prix. Sécuriser les familles les plus vulnérables. La lutte contre la pauvreté passe aussi par l’anticipation des ruptures. Ainsi la prévention des expulsions locatives sera renforcée. Par ailleurs, le plan de rénovation énergétique de l’habitat sera prioritairement tourné vers la lutte contre la précarité énergétique. Les personnes à faibles revenus sont souvent celles qui vivent dans les logements les moins bien isolés et qui supportent les factures d’énergie les plus élevées. Un système de garantie universelle des risques locatifs est à l’étude. Il permettrait de sécuriser les rapports entre locataires et propriétaires. Au seuil de cette nouvelle année, formulons le vœu que plus personne ne soit à la rue ! Bonne année à tous

Expression libre du groupe « Villepinte à cœur », rédigée par Daniel Laurent Bonne année 2013. Toute l’équipe de « Villepinte à cœur », avec Martine Valleton, notre Conseillère Régionale et Conseillère Générale, vous souhaitent la meilleure année 2013 possible ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers. Aborder une nouvelle année, c’est aussi regarder les derniers mois de notre vie communale toujours marqués par le mépris de la majorité municipale pour la démocratie locale. Quelques exemples. Le Premier adjoint au Maire a enfin démissionné, comme l’avaient déjà fait, auparavant, un Conseiller municipal et un autre adjoint au Maire, tous deux de la majorité. Sachez aussi que 3 conseillers municipaux, toujours de la majorité, ne viennent plus siéger au Conseil municipal et ce n’est pas pour des problèmes de santé. Sur les 13 derniers Conseils municipaux de ces 2 dernières années, les procès-verbaux relèvent 13, 12 et 10 absences de ces 3 personnes, selon les cas. Au mieux, et c’est rare, elles donnent pouvoir. C’est dire le sérieux de leur engagement. Madame le Maire doit-elle laisser faire ? La crèche a ouvert sous les antennes relais de téléphonie mobile. Madame le Maire ne peut pas garantir qu’elles sont sans danger. Je lui ai demandé, au Conseil de quartier de Vert-Galant – Les Merisiers, le 23 octobre 2012, d’afficher une note signée de sa main pour indiquer aux parents qu’il n’y avait aucun danger lié aux antennes-relais, pour leurs bébés. Madame le Maire s’est déclarée « non experte » et a refusé ma demande. Il est vrai que les paroles s’envolent, et que les écrits restent. Pourtant d’autres collectivités, comme Pantin et Plaine Commune, se préoccupent sérieusement de cette question essentielle, surtout pour la santé des très jeunes enfants. Les parlementaires verts souhaitent même légiférer. La concertation avec les riverains et les commerçants n’existe pas non plus lorsqu’il s’agit d’implanter un immeuble de 45 logements à côté de la gare du Vert-Galant sans se préoccuper des problèmes de stationnement des véhicules que cette construction apportera, alors que des places existantes vont être supprimées. Les Conseils de quartier sont désertés par les Conseillers eux-mêmes. Les Villepintois, de moins en moins nombreux, y assistent sans pouvoir réellement s’exprimer sur leurs vrais problèmes. Voilà quelques exemples du triste bilan de ces derniers mois pour la majorité en place.

Les tribunes des groupes sont garanties par la loi (conformément à l’article L.2121-271-1) du code général des collectivités territoriales. Les textes remis ne font l’objet d’aucun ajout ou commentaire. Les propos tenus n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs, et non celle de la collectivité.


Venez discuter de vos livres préférés et faire le plein de nouve lles lectures !

culturel Joseph

n° 46 OCTOBRE 2012

Ça m'dit de lire jeunesse 11h Gratuit Médiathèque

SAMEDI 19 JANVIER

Tutti Frutti 18h30 Gratuit Conservatoire

MERCREDI 16 JANVIER

Atelier multimédia adulte De 10h à 12h Gratuit Médiathèque

MERCREDI 16 JANVIER

Tutti Frutti 18h30 Gratuit Conservatoire

JEUDI 31 JANVIER

Ciné-goûter jeunesse 14h30 Gratuit Médiathèque

MERCREDI 30 JANVIER

Premier club des lecteurs en anglais ! 14h30 Gratuit Médiathèque

n’est précisé, cela signifie que la manifestation est gratuite et ouverte à tous.

BON À SAVOIR : Si aucun tarif

Marché de Noël Téléthon Forum des Droits de l’enfant

www.ville-villepinte.fr

Abonnez-vous à la lettre d’information municipale sur www.ville-villepinte.fr - RETROUVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ DE JANVIER 2013

Heure du conte jeunesse 10h30 Gratuit Médiathèque

MERCREDI 9 JANVIER

Exposition : Barnhominum Gratuit Galerie d'exposition

DU 8 JANVIER AU 16 FÉVRIER

Campagne de prévention Produits toxiques Quartier des Mousseaux Pour les 12 à 17 ans Entrée libre

DU 7 AU 25 JANVIER

Trophées des sports Espaces V Roger-Lefort

Club des lecteurs 14h30 Gratuit Médiathèque

Stage et ateliers «Prépa-bac» Elèves de premières et terminales Renseignements au 01 41 52 53 10 L'heure des tout-petits ! 10h30 Gratuit Médiathèque

SAMEDI 26 JANVIER

MARDI 15 JANVIER

DU 7 JANVIER AU 22 JUIN

Atelier multimédia adulte De 10h à 12h Gratuit Médiathèque

MERCREDI 23 JANVIER

Remise prix des maisons illuminées Espaces V Roger-Lefort

DIMANCHE 20 JANVIER

Kessel 251, bd Ballanger - 93420 Villepinte - Tél. : 01 55 85 96 33 http://mediatheque.centr eculturel-villepinte.fr

MEDIATHÈQUE - Centre

Samedi 19 janvier 2013 - 11h

Rendez-vous

Inscriptions au thé dansant Service Protocole (Hôtel de Ville)

te.fr www.ville-villepin

GRATUITE ENTRÉE LIBRE ET di : de 10 à 18h Du mardi au vendre

Joseph-Kessel Centre culturel Ballanger 251 boulevard 96 10 Tél. : 01 55 85

2011 @Eric Garault,

Atelier multimédia jeunesse 11h Gratuit Médiathèque

DU 14 JANVIER AU 11 FÉVRIER

Atelier multimédia jeunesse 11h Gratuit Médiathèque

Inscriptions scolaires Service enfance et éducation

SAMEDI 5 JANVIER

SAMEDI 12 JANVIER

DU 2 JANVIER AU 3 MARS

! " "

!

Du 8 janvier au 16 février 2013

par Emmanu Seine-Saint-Denis Exposition imaginée du livre et de la presse en Salon la Mairie de Paris. produite par le int-Denis et de Général de Seine-Sa

par rdinaires créés 14 costumes extrao Venez découvrir réalisée et art ! Olivier Douzou, Conseil Emmanuelle Houd elle Houdart, scénographiée par avec le soutien du

B arnhominum PUBLIQUE NE PAS JETER SUR LA VOIE - Mairie de Villepinte Service communication

"

ag

3 1 0 2   . V N a A J d en

La liste des manifestations n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à consulter le site Internet de la ville : www.ville-villepinte.fr pour plus de renseignements.

25


Clic

Loisirs

L’actualité sur le site

Les conseils jardin

www.ville-villepinte.fr

Ce mois-ci, sur le site Internet www.villevillepinte.fr, vous pourrez faire le plein de nouveautés : de l’actualité permanente au travers de vidéos, photos, articles et création de nouvelles rubriques. Tous à vos clics !

+

Les vœux du maire en vidéo !

Madame le Maire Nelly Roland Iriberry souhaite à tous les Villepintois une excellente année 2013. Retrouvez son discours en vidéo pendant tout le mois de janvier sur le site internet de votre ville.

+

Exposition Barnhominum au centre culturel.

Du 8 janvier au 16 février 2013, venez découvrir les costumes fantasmagoriques imaginés par l’auteure et illustratrice de livres pour enfants, Emmanuelle Houdart, à partir des « monstres » peuplant nos imaginaires. Ces costumes réalisés par des « petites mains » séquano-dyonisiennes font escale à Villepinte dans le cadre de l’exposition Barnhominum dont vous pourrez avoir un avant-goût en ligne et en photos.

+

Jouez pour gagner des places de spectacles !

A nouvelle année, bonnes résolutions. La Municipalité lance, à compter du mois de janvier, un jeu en ligne. Chaque mois, les Villepintois pourront tester leurs connaissances sur leur ville en répondant à des questions depuis la page d’accueil du site internet. Les premiers à donner la bonne réponse gagneront des places pour des spectacles de la saison culturelle. Alors vous aussi, tentez votre chance !

Chaque mois, vous retrouverez les actualités à venir en page d’accueil, les retours en photos sur les événements passés ainsi que de nombreux diaporamas photos et vidéos sur www.ville-villepinte.fr.

26

n° 49 JANVIER 2013

Préparer la terre. On s’imagine bien trop souvent que janvier est un mois « sans » en matière de jardinage. Mais à l’extérieur (sauf grosses chutes de neige) comme à l’intérieur, il y a toujours à faire. « Il faut profiter du mois de janvier pour préparer la terre », conseille Christophe Terrier, jardinier au service Espaces Verts de Villepinte. « Le but, c’est de l’aérer en la bêchant, en la griffant et en la fertilisant, pour la laisser reposer avant les grosses gelées. Il faut également - si ce n’est pas déjà fait - ramasser les feuilles mortes pour éviter qu’elles ne pourrissent sur place. » Planter en janvier, c’est possible. Et notre « jardinier maison » de battre également en brèche l’idée reçue qu’on ne peut ni planter, ni tailler en cette saison : « on peut effectivement planter des rosiers si le sol n’est pas gelé, évidemment. On peut aussi en profiter pour les tailler et pailler les jeunes plants ». Il n’y a d’ailleurs pas que les rosiers qui peuvent être plantés en cette saison : on peut en faire de même avec les arbustes à feuilles caduques, pour préparer les haies, avec des forsythias ou des buddleias, appelés plus communément « arbres à papillons ». Janvier, c’est aussi le bon moment pour penser au nettoyage des outils de travail : la tondeuse dont la toilette est nécessaire, un aiguisage de sa lame, sans oublier une stérilisation des sécateurs et autres couteaux qu’on utilise toute l’année. « Chacun a son petit truc pour nettoyer ses outils. Pour certains c’est avec de l’essence, pour les autres avec de l’alcool à brûler ou de l’alcool à 90° » indique Christophe Terrier. Préparer les tomates. A l’intérieur, les plantes vertes ont, elles aussi, besoin d’attention à une période où elles peuvent souffrir de la chaleur sèche émise par les radiateurs. « Le conseil, c’est de les vaporiser à l’eau tiède », glisse notre «jardinier maison ». « Et il faut surtout veiller à ce qu’il n’y ait pas d’eau stagnante dans les soucoupes. De l’eau qui stagne, c’est la pourriture assurée. C’est notamment le cas pour le poinsettia qu’on appelle aussi « arbre de Noël » et qu’on voit beaucoup sur les tables pendant et après les fêtes. » Enfin, si vous avez déjà les pensées tournées vers l’été, vous pouvez anticiper un peu et réaliser les premiers semis de tomates à l’intérieur sous des petits châssis. Les longs mois d’hiver seront un peu plus courts à observer ces petits plants devenir grands !

Jeu : sudoku Remplissez les cases avec des chiffres allant de 1 à 9 en veillant à ce qu’un même chiffre ne figure qu’une seule fois par colonne, par ligne et une seule fois par carré de neuf cases.

2 1

7 4

7

2 8

2 2

Retrouvez les résultats dans le prochain numéro.

6

4

5

1

8 8

8

6

8

4

1

2

7

3

9

8 4

5

9

1

3

6


Villepinte citoyenne janvier 2013  

journal municipal de la ville de Villepinte 93 janvier 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you