Issuu on Google+

En mai, ça bouge au musée ! Une bonne idée pour occuper un jour de congé ! Jeux de pistes pour enfants sur l’exposition «Voyages en ballon». Une petite fête entre amis ! Organiser sa fête d’anniversaire amusante et culturelle : visite et jeu ou atelier, suivis d’un goûter. Ces propositions s’adressent également aux écoles et collèges. Une journée plaisir pour les groupes d’amis ! La «journée découverte» avec le château de Beauregard qui comprend la visite commentée de l’exposition «Voyages en ballon», le déjeuner au restaurant «le Bonnard» et la visite guidée du château de Beauregard, du pigeonnier et du potager ( forfait 30 euros). Nouveau : un site internet exclusif pour le Musée et son actualité : www.museedelatoiledejouy.fr et vente en ligne des objets de la boutique sur : www.museedelatoiledejouy.fr/boutique

Gabrielle Timbert Déléguée au Musée

Samedi 16 mai «la Nuit des musées» - Gratuit de 18h à 23h Avec l’exposition «Voyages en ballon», le Musée de la toile de Jouy propose cette année des vols de mini-montgolfières le samedi 16 mai de 14h à 22h. Ces mini-montgolfières s’élèveront à quelques mètres en vol radiocommandé sur la terrasse du musée pilotées par plusieurs aérostiers de l’association mini-ballon-passion. Vous pourrez voir de près gonfler, décoller et atterrir plusieurs ballons. A admirer aussi en famille le dimanche 17 mai ! «Marché de l’Eglantine» Samedi 16 mai de 11h à 22h et dimanche 17 mai de 11h à 18h Shopping au musée : 2 jours exceptionnels pour découvrir la collection Printemps Eté 2009 à la boutique Oberkampf. Conférence sur l’exposition «Voyages en ballon» par Monsieur Denis Quênot le samedi 23 mai à 15h. Et depuis le mois dernier : tarif réduit pour les jovaciens et gratuit pour les enfants de moins de 7 ans.

L es mots de l’opposition

Un projet de cahier des charges inquiétant La municipalité vient de proposer un cahier des charges relatif à l’aménagement du Centre. Si les objectifs affichés ne peuvent qu’être approuvés (préservation du cadre de vie,…), la réalité du projet organise, au contraire, la disparition du caractère de village vert du Centre. Si on l’examine en détail, on constate qu’en effet, ce projet aboutit: - à la disparition définitive des paysages arborés au sud de l’avenue Jean-Jaurès, - à la construction de 300 logements, soit 15 à 20 immeubles au centre de Jouy, donc une urbanisation forte, - à la fin du stationnement aisé. Qui plus est, ce projet ne résorbera que de façon infime le déficit de logements HLM de la commune eu égard à la loi SRU ( Seulement 30% des logements prévus sont des logements HLM). Enfin, ce projet ne respecte pas le SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux) qui prescrit de ne pas développer l’urbanisation en zone inondable. Or, la zone, ferroviaire est inondable. Ce projet est dangereux. Il détruit irrémédiablement le village vert que nous avons choisi comme cadre de vie. François Sabatier - Sauvegardons Jouy

OPPOSITION ou pas OPPOSITION ? Pour la majorité municipale, il est commode – et même paresseux - de nous considérer comme une opposition systématique à tout ce qu’elle propose. La majorité y voit deux avantages : resserrer ses propres rangs face à l’ «ennemi», et de toute façon décider tous les votes par son simple poids. Mais nous avons une autre conception des choses : en démocratie, il est normal que des avis et propositions différents s’expriment. Pour décider, on doit envisager toutes les solutions possibles et choisir les meilleures. Pourquoi toutes les bonnes idées et les bons projets viendraient-ils automatiquement de la majorité ? Voilà pourquoi nous sommes un groupe – différent - qui fait valoir son point de vue. Pour lire la suite, rendez-vous sur www.pourjouy.fr Jean-Pierre ALIX, Conseiller municipal

Le mot

VILLE DE JOUY-EN-JOSAS

du Maire Mai 2009 - n°10

LES RUMEURS DANS LA VILLE... Elles courent, elles courent, les rumeurs : «la mairie veut bétonner le centre», «ils veulent couper tous les arbres», «un inquiétant projet d’urbanisation», «un bus toutes les six minutes à la Casse à Becquelin», «la municipalité refuse le dialogue», etc…. On voit bien ce que certains peuvent tirer de l’exploitation de bruits ou d’affirmations aussi catégoriques qu’infondés. On voit mal en revanche par quel processus des associations sérieuses et respectables, ou des citoyens bien intentionnés, ont pu porter crédit à de telles rumeurs. Nous essayons, par tous les canaux d’information disponibles, Mot du Maire, site de la mairie, lettres aux riverains, et autres supports, de vous tenir informés de nos projets quand leur état d’avancement le permet. Si cela ne suffit pas, n’hésitez pas à questionner la mairie*, vos conseillers municipaux, vos représentants de quartiers,... Illustration immédiate de ces propos : après plusieurs mois d’études et de consultations, nous avons décidé d’utiliser l’ancien bâtiment de la petite enfance, maintenant inoccupé avenue Jean Jaurès, pour en faire temporairement et à frais limités, un lieu de vie et d’échanges : la bibliothèque des familles, pour permettre la réhabilitation du Vieux Moulin ; la cyberbase, pour en faciliter l’accès en dehors de l’école ; une salle de billard, à la demande et sous la responsabilité des aînés ; pour les jeunes, un point d’accueil et un espace, qui seront organisés avec les jeunes eux-mêmes. Ces différentes activités trouveront leurs implantations définitives à l’issue de la réflexion en cours sur l’aménagement du centre ville. Elles sont citées pour l’essentiel dans le «cahier des charges» soumis actuellement à la concertation publique (voir article suivant). Jacques Bellier Maire de Jouy-en-Josas *E-mail de la Mairie : mairie@jouy-en-josas.fr


Les jeunes et la ville :

un partenariat gagnant-gagnant !

Projet coeur de ville : où en sommes-nous ?

Le Mot de Maire vous informe régulièrement de la démarche engagée en vue de l’élaboration d’un projet global et cohérent pour le centre de Jouy. 1. Un premier document a été publié à la fin de l’automne 2008, présentant diverses hypothèses (ce que nous voulons pour Jouy, quels équipements nouveaux et quels logements à prévoir, quelle qualité de vie à préserver et améliorer…) Ce projet de cahier des charges identifie des besoins et des attentes, mais ne constitue qu’une première étape vers un projet achevé. 2. Une première phase de concertation a été menée afin de recueillir les réactions à ce cahier des charges auprès d’associations, d’habitants et d’urbanistes professionnels. 3. Les divers avis et commentaires recueillis, convergents ou contradictoires, permettront de préparer, d’ici l’été, un cahier des charges amendé et enrichi. En juin, une nouvelle phase de concertation permettra à chaque Jovacien de donner son avis sur ce nouveau document qui sera illustré de schémas d’organisation pour le futur centre ville. 4. A l’automne, un urbaniste établira, à partir du cahier des charges, un «plan guide», c’est-à-dire un schéma d’aménagement plus détaillé du projet cœur de ville. Les nouvelles orientations seront alors intégrées dans le PLU, mis en révision depuis le dernier conseil. Ce projet se situe au-delà des intérêts particuliers. Il devra être non seulement cohérent mais aussi équilibré, Il aura à concilier protection des espaces, mise en valeur du patrimoine et développement d’aménagements, afin de permettre une revitalisation du centre ville, au service de tous les Jovaciens. Loin des jugements hâtifs et dans un débat serein, il est nécessaire que chacun puisse d’abord s’informer, puis s’exprimer librement, dans le respect de la diversité. Rendez-vous donc début juin pour la prochaine étape ! Pierre Narring Délégué Participation & Plan d’action Jean-Louis Réalé Délégué Urbanisme et Cadre de Vie

Ça y est ! Le projet des TIC (Travaux d’Intérêt Communal) a été voté en Conseil Municipal le 6 avril dernier ! L’opportunité pour nous, les jeunes, de pouvoir passer notre permis de conduire moyennant 60 heures de bénévolat pour la ville (visites aux personnes âgées, jardinage ou bricolage chez les personnes invalides, encadrement au sein des associations, aide matérielle à l’organisation des manifestations…).* Nombreux sont les jeunes qui se sont investis dans les groupes de travail pour aider à cet aboutissement. Les projets ne manquent pas, les idées sont nombreuses : les rencontres-débats très animées avec le Maire le prouvent ! Nous essaierons de développer cette politique municipale en faveur des jeunes, dans la mesure des possibilités budgétaires. D’ores et déjà, la mise en place d’un Espace Jeunes place de la Marne concrétisera le rêve de nombre d’entre eux…. *règlement et conditions en mairie ou sur le site internet

Richard Engerran - Délégué Jeunes

Brèves sportives...

Grâce au Conseil Général des Yvelines, une dizaine d’enfants de l’USJJ ont pu se rendre le 5 avril 2009 au Parc des Princes pour assister au match PSG-Nice. Le 2 mai 2009, ils se rendront à nouveau au Parc des Princes pour la rencontre PSG-Rennes à la plus grande joie de nos jeunes footballeurs jovaciens. Une belle initiative du Conseil Général! La 1ère édition du Trail du Josas du 5 avril 2009 organisée par la ville a été un grand succès. Sous un soleil éclatant, près de 700 coureurs venus de toute la France se sont présentés sur la ligne de départ. Ce trail a permis aux participants de découvrir le cadre magnifique de la Vallée de la Bièvre et d’apprécier la convivialité de cette course. A renouveler sans aucun doute l’année prochaine pour le plus grand plaisir des sportifs adeptes des courses nature.

Véronique Verlaine - Déléguée Jeunesse et Sports

Solidarités

Un vendredi soir de fin avril, une personne âgée est tombée chez elle et n’a pas pu se relever. C’est l’aide ménagère qui l’a trouvée le lundi matin : elle avait passé plus de deux jours à terre, dans sa cuisine ! Personne ne s’est inquiété pour elle en voyant les volets fermés tout le week end ! Nous sommes un village que chacun semble apprécier non seulement pour sa qualité de vie, mais pour son côté humain et convivial. Cet incident nous donne l’occasion d’imaginer la mise en place de réseaux d’entraide de proximité, une «Solidarité de rue» en quelque sorte. Cela ne peut se faire qu’avec vous, qui avez de la bonne volonté et un peu de temps à consacrer pour organiser cela dans votre rue. Sans s’immiscer dans leur intimité, l’attention aux personnes fragiles et isolées de notre entourage, audelà du devoir de solidarité, est un gage de bien-être pour tous. Marie-Hélène Aubert - Adjoint au Maire Déléguée aux Solidarités


"Le mot du Maire" n°10, mai 2009