Page 1

No8

BY CARL F. BUCHERER

MANERO Tourbillon


INSIGHT Nº8

1889–1920

1901

Des supporters enthousiastes célèbrent le Football Club de Lucerne.

Années d’apprentissage et de pérégrinations L’affaire Bucherer de Lucerne prend son essor et s’agrandit dès les premières années. Le magasin sur la Falkenplatz devient rapidement trop exigu et de nouveaux locaux sont investis sur la Kapellplatz et dans la Kapellgasse. Visionnaire, Carl Friedrich Bucherer veille à la bonne éducation et à la formation de ses deux fils. Ernst Bucherer passera trois ans dans l’école d’horlogerie de St-Imier tandis que Carl Eduard Bucherer apprendra le métier d’orfèvre à Londres. Leurs formations respectives achevées, les deux frères rejoignent l’entreprise familiale en 1913. Ernst et Carl Eduard sont inséparables et viennent parfaire le savoir-faire artisanal de la famille. C’est donc sans surprise que les deux frères ouvrent ensemble un atelier

d’orfèvrerie à Berlin. Le magasin, situé au numéro 47 de l’avenue Unter den Linden, se forge rapidement une excellente réputation et attire de nombreux clients. Il éveille même l’intérêt de l’empereur en personne : les frères Bucherer figurent bientôt sur la liste des fournisseurs impériaux. Cette période de réussite culminera en 1919 avec le lancement de la première collection de montres pour dame. Les modèles de la collection sont alors en vente dans la boutique Bucherer sous le nom de C. Bucherer. Les deux frères réunissent habilement leurs talents et accomplissent un véritable tour de force avec ces montres d’inspiration Art Déco qui reflètent bien l’état d’esprit de l’époque.

Les pionniers du FC Lucerne.

La promenade du lac recouverte de son manteau de neige.

La Grande Dame

La Schwanenplatz au tournant du siècle.

Cette montre pour dame est l’une des premières pièces d’horlogerie de la maison Bucherer.

Vue sur les toits de la Kapellgasse.

L’effervescence du marché.

Le quai National invite les promeneurs à flâner.

18 .

La Belle Époque

1903

Scènes de rue contemporaines

Célébration de 125 ans d’histoire suisse du temps

À l’issue de la guerre francoallemande, une période de paix au sein de l’Europe s’installe en 1871 et durera 43 ans jusqu’au début de la Première guerre mondiale en 1914. Cet intervalle est l’une des périodes les plus éblouissantes en matière de création culturelle européenne. Bien que les dates varient, l’après 1890 est considéré comme particulièrement marquant. Cette époque voit naître des découvertes et des développements révolutionnaires comme peu d’autres époques en ont connus, grâce à d’éminents artistes et scientifiques. Ces sauts quantiques se produisent surtout dans les pays les plus influents d’Europe : l’Angleterre, la France, l’Autriche-Hongrie et l’Allemagne. Les nouvelles connaissances se multiplient notamment dans le domaine de la physique. En 1895, Röntgen découvre le rayonnement électromagnétique et le couple Curie, le radium en 1898. À la fin du siècle s’ensuit la mécanique quantique de Max Planck, puis Albert Einstein marque l’histoire avec la théorie de la relativité en 1905. Sigmund Freud invente la psychanalyse en 1890 et enrichit la médicine par son approche scientifique de l’âme humaine. L’éclosion de la Belle Époque s’explique surtout par la seconde vague d’industrialisation qui se propage dans le monde à ce moment-là. Pour les populations, cela se traduit par un progrès social et une prospérité croissante. Ces changements positifs ont un impact sur la conscience collective et un « ras-le-bol » grandissant

4

des traditions s’esquisse. À cela s’ajoute un rapport différent au travail : dans l’industrie, la modification de sa répartition permet d’optimiser les procédés de fabrication ; la classe ouvrière fonde des syndicats et des partis politiques. L’envie de profiter de la vie et l’engouement pour l’extraordinaire touchent toutes les couches sociales. L’atmosphère de cette époque se caractérise par l’exubérance et la liberté qui se manifestent dans les nouveaux cafés et cabarets du quartier Montmartre à Paris, dans les galeries d’art et ateliers, ainsi que sur les boulevards de la capitale. Grâce aux réseaux de transport de plus en plus étendus et aux capacités financières des familles en hausse, les voyages d’agrément gagnent en popularité. Les destinations les plus attractives sont, entre autres, l’Exposition universelle de 1889, à Paris, et les Jeux Olympiques modernes organisés à Athènes en 1896. L’art aussi repousse les frontières et il se fait enfin une place dans la vie quotidienne. Après la première projection d’un film à Berlin, en 1895, Jules Chéret et Henri de Toulouse-Lautrec réalisent une grande avancée en matière de lithographie en couleurs. Ils rendent possible l’impression d’affiches attrayantes à un prix abordable, qui deviendront de « l’art de rue » et inciteront ainsi « l’enthousiasme de la foule à collectionner ».

8 Célébration de 125 ans d’histoire suisse du temps

. 19

14 3

EDITORIAL :

4

FEATURE STORY:

18

Sascha Moeri, CEO Bucherer Montres S.A. Manero Tourbillon

8 125 YEARS

SWISS HISTORY OF TIME:

Book around the World

14

EN VISITE CHEZ:

Bucherer Paris

26 18

AVANT-PREMIÈRE:

22

ENTRETIEN AVEC:

26

SPONSORING:

28

COLLECTION:

Questions-réponses avec Arnold Schwarzenegger Pirmin Schwegler et Murat Yakin Tic-tac à Sainte-Croix Alacria collection

31

POINT DE VUE:

Le luxe écologique pour le monde de demain 2 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

28

Impressum

INSIGHT by Carl F. Bucherer Numéro 8 | November 2013 Editeur Carl F. Bucherer a brand of Bucherer Montres S.A. Langensandstrasse 27 CH-6002 Lucerne Tel. +41 41 369 70 70 Fax +41 41 369 70 72 insight@carl-f-bucherer.com www.carl-f-bucherer.com Organisation du projet et rédaction Bucherer Montres S.A., Lucerne Convensis Group, Stuttgart Gestion artistique Kerstin Vorwalter, Ulm


EDITORIAL

Chère Lectrice, cher Lecteur, Démocrite le savait déjà : une vie sans fêtes est comme une longue route sans auberge. C’est aussi un long voyage qu’a réalisé notre livre-anniversaire « 125 Years – A Swiss History of Time » : nous avons fait faire le tour du monde à ce volume chargé d’histoire, en l’envoyant – juste 125 ans après l’inauguration de sa première boutique à Lucerne par Carl Friedrich Bucherer – à des amis, collègues et compagnons de longue date de la maison. L’un des plus beaux cadeaux d’anniversaire est sans doute l’ouverture du nouveau magasin Bucherer sur le boulevard des Capucines à Paris. Sur plus de 2000 m2, le plus grand magasin de montres et de bijoux au monde présente une étincelante sélection joaillère et d’éblouissants témoins de l’art horloger. Nous avons rendu visite à Paris à Nathalie Celia, la directrice du magasin, et avons discuté du concept du magasin, de la dimension du temps et de la passion des maîtres horlogers. Cette passion se reflète dans les montres de la gamme Alacria : ses modèles exclusifs, véritables œuvres d’art, représentent une alliance unique entre les sommets de l’art joailler et l’élégance féminine. Dans le présent numéro de « INSIGHT by Carl F. Bucherer », nous vous présentons ces somptueuses pièces dans toute leur diversité. La complication du tourbillon est, on le sait, l’un des tours de force les plus exigeants de l’art horloger. La fabrication d’un mécanisme si complexe exige des sommets d’expertise, et rares sont les maîtres horlogers au monde possédant l’habileté et le savoir-faire requis pour créer la fameuse « cage tournante » à la perfection. Pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise, Carl F. Bucherer présente une montre avec tourbillon intégré. C’est pour moi une joie toute

particulière de pouvoir lancer cet extraordinaire modèle en cette année d’anniversaire : un cadeau de plus à notre maison riche de traditions. Le FC Bâle a, lui aussi, une tradition presque aussi longue que Bucherer. Si le club cumule aujourd’hui l’enthousiasme débordant des fans et les succès sportifs, c’est grâce à Murat Yakin. Nous l’avons rencontré pour une interview croisée avec Pirmin Schwegler, joueur de l’équipe nationale suisse et capitaine de l’Eintracht Frankfurt ; et il s’avère que ces deux « Friends of the Brand » ont bien d’autres passions dans la vie que le football. Je vous souhaite une lecture passionnante ! Cordialement,

Sascha Moeri,

CEO Bucherer Montres S.A.

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 3


FEATURE STORY

Manero Tourbillon Édition Limitée

L’art horloger à son paroxysme Elle est à l’image de l’ascension du Mont Everest : une performance de pointe qui requiert un grand courage, de la persévérance et la foi en soi-même. Une volonté d’acier et l’acceptation des revers de fortune aident aussi à surmonter les obstacles se dressant sur le chemin du sommet. A l’instar de l’ascension de la plus haute montagne au monde, la construction d’un tourbillon, en raison de sa complexité et de ses subtilités mécaniques, est reconnue pour être un défi suprême dans le monde horloger et donc la discipline la plus exigeante de cet art. Marque de manufacture suisse, Carl F. Bucherer présente pour, la première fois le tourbillon dans un modèle de sa ligne Manero. Elle confirme ainsi ses compétences horlogères de tout premier ordre.

4 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

L’histoire de la complication du tourbillon débute au 18e siècle. C’est alors que son idée fut conçue. Sa fabrication est d’une très haute complexité technique. C’est pourquoi, de par le monde, rares sont les maîtres horlogers capables de la réaliser. Pour le cercle des initiés et amis de cette performance horlogère traditionnelle, Carl F. Bucherer a conçu la nouvelle Manero Tourbillon Édition Limitée. Le tourbillon a pour mission de compenser les écarts de marche d’une montre résultant de la pesanteur. En effet, du fait des positions changeantes d’une montre portée au poignet, la gravitation influe sur le rythme du balancier, l’accélérant ou le ralentissant. Afin de minimiser ces perturbations, le balancier est logé à l’intérieur d’une cage mobile.

Ce dispositif assure que le balancier ainsi que l’échappement tournent autour de leur propre axe. Ils ne sont donc plus influencés par les mouvements du poignet et la position de la montre. DISCIPLINE ULTIME INTÉGRÉE La Manero Tourbillon Édition Limitée réunit pour la première fois l’élégance classique de la ligne Manero et la performance technique du tourbillon. Par une ouverture du cadran à 6 heures, il est possible d’admirer son fascinant mécanisme. Filigranée, cette complication impressionnante se présente tel le cœur animé de ce joyau. La Manero Tourbillon se distingue


INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 5


FEATURE STORY

par de nombreuses autres particularités. Ainsi, la date est indiquée par une grande aiguille centrale; afin de faciliter la lecture des chiffres lors d’un rapide coup d’œil de la montre, ils changent d’orientation à 3 heures et à 9 heures. Autre trait exceptionnel de la Manero Tourbillon Édition Limitée : sa réserve de marche de 70 heures, bien supérieure à la moyenne. Le niveau d’énergie restante est d’ailleurs affiché à 9 heures. Enfin, les indications du cadran sont complétées par un affichage des 24 heures logé à 12 heures. BONNE LISIBILITÉ ET ALLURE ÉLÉGANTE En dépit du grand nombre de fonctions et de l’affichage, Carl F. Bucherer a attaché une grande importance à la lisibilité du cadran de la Manero Tourbillon Édition Limitée. Les concepteurs ont réussi ce défi par un design généreux et le recours à plusieurs niveaux :

6 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

les index des heures cunéiformes sont imposants, l’écriture et les chiffres d’une expressivité typique de Carl F. Bucherer et les aiguilles des heures et des minutes se terminent en pointe pour une parfaite précision. Le tout représente une interprétation contemporaine et une mise en oeuvre réussie de la complication traditionnelle du tourbillon. L’allure raffinée et luxueuse du cadran se prolonge jusque vers le boîtier en or rose précieux. MENTION : EXTRÊMEMENT PRESTIGIEUX La Manero Tourbillon Édition Limitée est d’autant plus précieuse que son nombre est strictement limité. 188 exemplaires de ce prestigieux garde-temps seront disponibles

dans le monde, pas un de plus ! Avec ce nouveau modèle de sa collection Manero, Carl F. Bucherer est parvenu à créer une montre qui enthousiasmera tous les connaisseurs appréciant l’association d’une performance horlogère traditionnelle avec des fonctionnalités poussées à un design du boîtier classique et pourtant impressionnant. Haute compétence, persévérance et amour du détail ont présidé lors de la conception intérieure et extérieure de la Manero Tourbillon Édition Limitée. Ainsi, elle répond parfaitement aux attentes des puristes et mérite pleinement la mention « extrêmement prestigieux ». C’est sans conteste une performance de pointe.


INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 7


125 YEARS SWISS HISTORY OF TIME

Book around the World

Lorsque Carl Friedrich Bucherer ouvre sa première boutique de bijoux et montres le 17 juillet 1888 à Lucerne, il pose la première pierre d’une extraordinaire histoire suisse du temps. Exactement 125 ans plus tard, le 17 juillet 2013, cette incroyable histoire entame son voyage autour du monde : le livre-anniversaire « 125 Years Swiss History of Time » est remis aux quatre coins du monde à des amis et partenaires chers à la maison Bucherer. Ce livre retrace l’histoire de la maison Bucherer en la combinant avec l’histoire des montres et des bijoux de

l’époque, réunissant ainsi un glorieux héritage, servant également d’aiguillon à une success-story prolongée. L’ANNIVERSAIRE

125 ans se sont écoulés depuis que Carl Friedrich Bucherer a ouvert sur la Falkenplatz, à Lucerne, sa première boutique de bijoux et montres, sous le nom de Bucherer. Ses deux fils, Ernst et Carl Eduard Bucherer, ont prolongé la vision de leur père : ils ont

s 125 an tion de temps Céléirberasuisse du d’histo Célébration

s

8.

Célébration

de 125

e du temp

n qui de vient réa

lité

L’année 1888 est boulever exception sem d’une nouv ents, de l’ém nelle. C’est l’année des Friedrich elle ère dans oi et du reno uvea l’histoire premier Bucherer et son de l’hor u. C’est le débu magasin loge épouse Carl Fried Bucherer Luise inau rie suisse : t Carl à Luce gurent magasin rich Bucherer tient de rne, sur la Falke le tout de joue qu’un son ts à Bâle npla sens , une base père, déjà prop tz. l’entrepri certain de riétaire financière l’esthétiqu se est important d’un incertain. qu’elle e. À ce allait vivre mom e, Pers Pourtant, et les étap onne n’aurait ent-là, le deveainsi pu préd nir de es qu’e et l’esp devant le talen rit t artistique lle allait devo ire l’histoire avec optimd’entreprise ir franc de Carl Fried hir. isme que audacieux rich Buch de sa femm tous rega erer e, rdaient vers l’ave Luise, c’est nir.

.9

s

e du temp

oire suiss

ans d’hist

1888

Une visio

oire suiss

ans d’hist

de 125

1888 Carl Buch l’ouverture erer anno du maga nce dans le sin de son fils journal Luzerner Tagblatt .

Un aperç u du livre de caiss e des Buch des prem erer iers mois l’ouverture suivant du maga sin.

Carl Friedr ich Buch erer inaug sur la Falke ure, nplatz la prem de Lucer ière bouti ne, que Buch erer.

Im es de Luceag rne Depuis la place de la gare, on peut admirer le lac des Quatre-Can tons.

Le musé e Richa le nom rd Wagn du comp er porte ositeur a habit allemand é pend ant six dans cette ans à Tribsc qui maison hen, de camp vue sur agne avec le lac des Quatre-Can tons. 125_CF

B_CoverEinzeln

12 .

Célébration

de 125

ans d'hist

.indd 1

oire suiss

e du temp

s Le pont de la Chap plus conn elle de Lucerne, u sous le nom de Lucer de Pont ne, est l’attraction la ville. Long de phare de plus de il est l’un 200 mètre des plus s, ponts en longs et anciens bois couve rts d’Eur ope.

L’année 1888 s’insc nie qui rit dans promet une décen le renou - de voie à la veau et l’époque « Fin : la située entre de Siècle ». Cette ouvre la suisse du 21 octob conférence ouvriè 1885 et à la fois 1914, est période, créati re re 1888 comme on du considérée décide de la fin du et comm la l’autre côté parti socialiste « monde e l’avèn d’hier » suisse. ement de l’Atlan dans l’histo Harrison tique, Benja De ire conte de la modernité est ambitions min mporaine. des États- élu au titre de 23 e et décad Grandes Unis d’Amé président façonnent ence flamb William la menta McGregor rique. L’Écossais lité du mome oyante influe dant que va, quant ncer les décou nt à lui, les innov vertes techn pen- en Angle le monde du sport ations archit terre la « en créan iques, inventions Football ectura t mière les et forment les footba ligue professionn League », prela pierre cette époqu elle mond ll. Dans e bouillonnan angulaire de cet état ture et l’art les années 1880, iale de te. C’est d’esp la littéra dans sont entre 1887 rit que la Tour Eiffel, érigée Van Gogh appos en plein essor. et 1889 Vincent e ses fameu raître 20 et destin sur la toile ans plus ée à dispa x Tournesols pour la tard, - décad emblème ence fastue première fois. Avec impérissabl s’impose comm e qui française use, le Mouli sa a ouvert lors de l’Expoe de la capita n Rouge ses portes le Paris. de 1900. sition unive , en 1881, L’extravaga L’histoire rselle enivre elle, marqu de l’auto nce refait mobile est, l’univers de la surfac ée par Berth e dans mode. La la premi naise est a Benz ère robe à la réinventée polodeux enfan à partir en voyag qui est retrou ssée à l’arriè avec une sur-ju e avec ses ts 5 août 1888, au volant d’une pe re et un fantaisistes voiture. jeu de détail réalisés Le de mari, Carl, elle prend la voitur s à l’aide nœuds et sans qu’il e de son de ruban de volan et elle ne s’en s, ts. condu aperçoive Pforzheim. it de Mannheim jusqu’à Un autre voyage demeure bliable : inoule chem in de fer crémaillère à du Pilatu est mis en sbahn route pour mière fois la prele sur le massi 17 août 1888 f monta de Lucer gneux ne vité de 48 avec une décli%, monde pour la plus raide du port. Dans ce type de transle mond e politiq allemand, ue 1888 est des trois « empereurs l’année pace de ». En l’estrois trois génér mois seulement, ations de allemand l’empire vont tique suisse régner. Le paysa ge polin’échappe pas à l’agita tion Célébration

8 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

fondé à Berlin un atelier d’orfèvrerie, qui compte entre autres comme client le Kaiser lui-même. Avec le lancement de la première collection de montres pour dames en 1919, les deux frères posent un nouveau jalon de l’histoire de la Maison. Dès lors seront créées des montres qui allient de manière unique l’art de la joaillerie et la technique horlogère et jusqu’à aujourd’hui, la recette du succès de la maison n’a pas changé. Lorsque dans les années 1970, Jörg G. Bucherer en reprend la direction, l’entreprise est entre les mains de la famille depuis trois générations. En hom-

de 125

ans d’hist

oire suiss

e du temp

s

. 13

27.09.13 14:11


mage à Carl Friedrich Bucherer, grandpère de Jörg G. Bucherer et fondateur de l’entreprise, la marque de manufacture du même nom est repositionnée en 2001. L’entreprise renforce ainsi sa compétence horlogère, et met l’accent essentiellement sur les montres mécaniques. 2013 est l’année du 125e anniversaire de la création de l’entreprise, cet événement particulier est célébré par la création de modèles fascinants et par un livre-anniversaire unique.

« Ce qu’on entend est une forme con par bonne forme, çue à partir de ses conditions fonctionnelles naturelle d’un pro et techniques, une forme duit qui correspond exactement à son utilité tout en étant joli. » Max Bill

Célébration

de 125 ans

d’histoire

suisse du

. 35

temps

ement

Prodigieux orn

Multiples fonctionn

argent site. -broche en de marcas Cette montre est sertie de calèche en forme

34 .

Célébration

de 125 ans

d’histoire

suisse du

alités

Le cadran de

cette montre est exceptionn ellement teint en rose. Télémètre et tachymètre viennent compléter ses fonctionna lités.

temps

Formes géométriq

ues

Cette montre en or jaune et à la forme rectangulaire a une couronne sertie d’un saphir bleu.

LE LIVRE Le livre « 125 Years Swiss History of Time » retrace l’histoire de la maison Bucherer depuis ses débuts en 1888 jusqu’à aujourd’hui. L’histoire de l’entreprise est mêlée à l’histoire moderne et à celle de l’horlogerie. De cet entrelacement naît une image qui montre les liens multiples entre la maison Bucherer et son pays d’origine, ainsi que les relations avec l’Europe et le reste du monde.

Montre de sport

40 .

Célébration de

125 ans d’histoire

suisse du temps

Célébration de

Périod e

faste

1920

0 1921

Carl Edu la mai ard Buchere n de Wilhelm r demand une affa e ina. Ils ire fruc à San créent tueu tiago du Chil se à l’étrang i. er,

1927

Le nau frage du « Principe trag ssa Maf ique Wilhelm fait 314 mor alda » ts don ina Buc herer-He t eb.

Duo ex

1901

quis

siastes ters enthou Des suppor Lucerne. l Club de le Footbal

célèbrent

Formes

que

La Belle Épo

1903

de char

Ce mod èle pou de brill r dam ants e astucieu . Les corn est généreu es scu x son sement t auss lptées habillé i la sign dans le ature de cett détail et le ferm e mon oir tre.

.

rs du FC Lucerne

me

Cette mon L’associ tre pou r dam ation e revê de ces t plat deux matéria ine et diam ants. ux nob les en fait un

ndit dès les essor et s’agra t rapidement e prend son devien rer de Lucern la Falkenplatz la Kapellplatz et s sur L’affaire Buche s. Le magasin sur veille à la sont investi année Bucherer aux locaux premières Friedrich Bucherer et de nouve naire, Carl fils. Ernst trop exigu gasse. Vision de ses deux r tandis que formation dans la Kapell gerie de St-Imieà Londres. tion et à la l’école d’horlo bonne éduca d’orfèvre ent ans dans le métier frères rejoign passera trois apprendra deux rer les rables es, Buche tives achevé Carl Eduard sont insépadonc Carl Eduard ions respec . C’est Ernst et Leurs format le en 1913. al de la famille atelier familia artisan ble un l’entreprise savoir-faire parfaire le ouvrent ensem et viennent que les deux frères e sans surpris

e o 47 de l’avenu et situé au numér nte réputation magasin, excelle à Berlin. Le ment une l’empereur d’orfèvrerie forge rapide même l’intérêt de des Linden, se . Il éveille t sur la liste Unter den eux clients figurent bientôe culminera en 1919 attire de nombrles frères Bucherer e de réussit pour dame. ne : Cette périod en person de montres ue impériaux. collection dans la boutiq fournisseurs ent de la première vente en sent alors frères réunis force avec le lancem la collection sont rer. Les deux es de le tour de de C. Buche Les modèl un véritab l’état sous le nom et accomplissent Bucherer reflètent bien Déco qui leurs talents iration Art habilement montres d’insp avec ces l’époque. d’esprit de

exclusif.

Les eau x de la font et les forte e des s plui la rive es sub neiges du lac et une des Qua mergent partie tre-C est inon de la antons ville de dée. Lucerne

e

La Grande Dam est pour dame Cette montre Bucherer. de la maison

l’une des

premières

Vue pan des toits oramique de la ville

Scènes de rues contemporaine ade du lac La promen de neige. manteau rte de son

recouve

La prom enade est le anim lieu ée du marcha de rend ez-vous lac nds et des des flân eurs.

la guerre francoÀ l’issue de de une période allemande, Célébrat de l’Europe ion de paix au sein 125 ans 1871 et durera se. À cela d’histoi la s’installe en ns s’esquis t au trare suis u début de des traditio se du rapport différen 43 ans jusqu’a mondiale en 1914. ation temps s’ajoute un rie, la modific Première guerre l’une des périodes dans l’indust d’optimiser le est de vail : ion permet Cet interval antes en matière de sa répartit ion ; la classe les plus éblouiss le européenne. Bien s de fabricat ts et des les procédé des syndica 1890 est création culturel de profiouvrière fonde varient, l’après ièrement es. L’envie que les dates particul politiqu pour ement comme des partis considéré vie et l’engou voit naître toutes les ter de la Cette époque touchent pements marquant. de dévelop rdinaire des l’extrao et . L’atmosphère d’autres découvertes par l’exus comme peu d’émi- couches sociales se caractérise révolutionnaire , grâce à tent cette époque ont connus se manifes iques. Ces époques en la liberté qui du et scientif bérance et et cabarets ent surnents artistes nouveaux cafés dans les ues se produis s dans les artre à Paris, sauts quantiq plus influent quartier Montm ainsi que sur les pays les et ateliers, la France, tout dans . Grâce aux galeries d’art : l’Angleterre, de la capitale d’Europe l’Allemagne. boulevards grie et plus en plus mul- les l’Autriche-Hon transport de sances se financières réseaux de es connais és e nouvell capacit domain Les aux ent dans le étendus et les voyages en hausse, tiplient notamm En 1895, Röntgen e. popularité. des familles en at physiqu la électrom gagnen de attractives d’agrément rayonnement le radium découvre le tions les plus tion uniLes destina le couple Curie, s’ensuit la autres, l’Exposi les Jeux gnétique et sont, entre la fin du siècle Paris, et en 1898. À à de Max Planck, verselle de 1889, à organisés quantique l’histoire modernes mécanique e Einstein marque en 1905. Olympiques aussi repouss é puis Albert 1896. L’art une de la relativit Athènes en fait enfin avec la théorie invente la psychanaes et il se la les frontièr nne. Après Sigmund Freud enrichit la médicine la vie quotidie à Berlin, et place dans on d’un film lyse en 1890 ique de l’âme projecti e scientif e premièr et Henri de par son approch on de la Belle Époque Jules Chéret grande en 1895, réalisent une humaine. L’éclosi en par la seconde Toulouse-Lautrec phie surtout de lithogra s’explique qui se proen matière trialisation t-là. avancée Ils rendent possible l’impres vague d’indus à ce momen s. un prix à couleur monde tes le se traduit page dans es attrayan l’art ions, cela sion d’affich ront de « prospérité Pour les populat qui deviend social et une abordable, ainsi « l’enthou par un progrès ments positifs de rue » et inciteront onner ». Ces change nce colcroissante. la foule à collecti sur la conscie siasme de impact sant un ont » grandis « ras-le-bol lective et un

26 .

enplatz La Schwan t du siècle. au tournan

gerie

pièces d’horlo

toits asse.

Vue sur les de la Kapellg

e L’effervescenc . du marché

invite les

l Le quai Nationa à flâner.

promeneurs

Célébration

18 .

Célébration

de 125 ans

d’histoire

suisse du

de 125 ans

d’histoire

suisse du

temps

Le bate au entraîné « Schwan » (Cyg par un ne) est moteur à esse nce. Depuis 1821, du Lion la scu de Luc lpture des Glac erne du iers com Jardin la mor t héro mém ïque ore suisse lors de de la Gar de l’attaqu e des Tuileries en 179 2.

La repr ise écon stabilisa omiq mondes tion politique ue mondiale , la scie de l’art, de et l’apogée la nce font des la cult « âge ure et des ann d’or ». de ées la mém Elles oire colle représen 1920 un profusio tent dans ctive n tent des et d’éveil. une époq ue de Les fem jusqu’au boas en plum mes porx geno es, des court D’autres ux tuni et «à ques eux, s’aff la garçonn arborent le esprit , au cont raire, carré e ». innovate ichent met et se service ur et en cost Les hommes coiffent leur créatent leur d’un , nair arrière. les chev umes de art prol tivité e com ville étaire ambiant Le charlesto eux plaqués images me Käthe révolutio au n égay e Kollwitz ncabarets et l’on e l’hu en design pacifistes. avec obse meur L’arc inspiren ses enflamm de l’époque rve dans concept t et prôn hitecture et le é les un et ent un reté du Bauhau de la sobr luxe débo romanti iété. Le un nouveau quot sme s rdant. politique idien déto symbole fondé à mouvem nne avec La légèent de l’est Weimar en Alle de la Rép 193 se fait la réal 0, les hétique ublique magne. pièces le tique de Wei ité ment L’éclata de théâ moderne. et de la mar En tre du Nouvelle aux nou culturelle, en nte scène que mouveartisLe contrast velles liber plein envol Carl Zuck Capitaine Objectivité grâc tés, telles e éblo de formes uissant. constitue e succès mayers conn Köpemick de cult un populaire aiss de en s’ap sente ure de De nouvelle . Bert ent un gran à Berl puyant olt Brec d in une et l’ava sur le masse nais s sous ht précriti form sent modèle la cult nt-gardisme moderne e de dive que de la soci amé ure weim rtisseme prédomin ricain été de soci littératu s avec L’Op éra de nt aux airs été tels arienne. Les e dans re, Grande que le portraits des clas de son côté quat’sous. siqu Tript La , triom un genr Ville d’Ot phe avec to Dix yque de La Montagne es très pris Magique és désenchae majeur. devienne Mann, , le rom tels que La Nombre publié nt an de mondiale ntés par Thom la Prem d’artistes des steppes en 1924 ou as encore de Herm provocan ripostent ière guer Les café avec ann Hes Le Loup s et des tabl re pres wilhelmi ts pour s’op que envo théâtres attir se (1927). eaux poser la jeun nienne qui à la soci ent ûtante lable s’est e répu une nuée de façon imposée été d’ho d’artistes, blique. de inco mmes dans de lettr metteurs en ntrôchands scène, d’art et es, d’acteur récent de des gran peintres s, de marfemmes des ville . L’anonym at s perm tradition de s’éloigne et r Des fem nelle des rôle de l’attribu aux tion s dans mes Baum, de la dressent lettres, com société. velle me Vick le port femme rait i », avec de à l’esp rit des prot la « nouévoluent critique et agonistes sûres en étan dans le mon d’elles, t collègues aussi perf de professi qui onnel masculin ormantes et les que s. leurs ciné ascensio mas vive La presse écri nt n fulg urante. également te une Célébrat

ion de

125 ans

d’histoi

re suis

se du

temps

. 27

. 19

Une vie trépidan te Wilhelmina Bucher er

En 1910,

-Heeb

temps

L’âge d’o r des an nées 19 20

de LuImceages rne bijou

Les pionnie

prentissage Années d’ap pérégrinations et de

125 ans d’histoire

–193

Ce son Carl Edut avant tou derrièr ard et Ernt les troubles politiq d’une e eux leur st Bucher er à qui ues à Ber boutiqu envie le cha de tter l’Al lin qui rme du voyage e. Ernst inciten Bucher lemagn retour contine s. Lors t nt sud d’un de er est, qui e et à lais par les entre l’Eu ser ses pér rope -améric plus Les deu et est, pris s’assoc villes de Buenos l’Amériq ain. L’ho iples, il tom retourn x frères, rlog ue Ernst iant avec désem ent au Bucher son frèr Aires, Rio latine, tou er fera 26 be sous trois Chili. jours de Jan ans que magas parés par e Car Mais er ouvre aussi fois l’allereiro près cet évé ceux-c in de leur des soc l Eduard un terr triomp des nement s et sa et São Pau fasciné i s’ét l’enseig locaux aien parents. belle-so La jeunhantes ann ible coup iétés gro lo. En tragiqu qui ssis du ées e eur croissa ne Bucher allaient t installés Cela fais e, sor tes femme avec , et se ait acc au le déc t va soudain en Argent Wilhelmina, pro voy des deunce, notam er. L’entrep ueillir par n° 4 de d’ailleurs ès ine et être ven curait dan ageait la Sch rise fam me la suit x frèr réguliè de Wilhelmement me au s la dus wanenp son es. En nt grâce ville e la fait nau rement ilial en Am pays ina Buc ttre fin frage natal à érique Luganod’Interlake 1927, on à l’expér e connaît maison mè latz, entre les et Wil une pér les deu herer-Heebces n et en re de inaugur ience et de mo . Doréna helm du Sud. Or, montre x iod . 1928, aux e une con s et bijo van ina y ntres tinents à l’au premiè compét e de perd produc et l’ar t, l’entrep une bou ux vou tom enc la vie re tiqu és avec ne 1927, que les tion et la t de la bijo rise concilie e Bucher filiale dan es son bat à 313 aut ven ute s er s’ou parfait ne va réparation te d’artic rie. Ses eau res pas vre à activité ement pas épa les s de sagers la montre d’horlo rgner . gerie s compre fabrication s. pour autant La crise éco et de joai nnent la lleri l’entrep nom rise Buc ique mo e, ainsi ndiale herer.. .

0 1889–192

pour homme

Ce modèle dispose d’une aiguille chronographe et d’un compteur 30 minutes.

la première communio n de Wilhelmin a.

La famille Heeb, fabricants brodeurs, vend ses nobles tissus notammen t à la haute couture parisienne.

Carl Eduard Bucherer demande la main de Wilhelmin

a.

Hommage à Mim

i

Wilhelmina est née en 1899. Fille de la famille brodeurs dans Heeb, fabricant le canton d’Appen s d’étoffes nobles zell, elle grandit et au milieu pour les matières de dentelles délicates et va nourrir une passion précieuses. Les sont convoité es dans de nombreu broderies de la famille Heeb exploitées par x pays d’Europe la haute couture parisienne. Wilhelmiet sont même femme mondain e de na devient une Carl Eduard Bucherer qui l’on tombe rapideme nt sous le charme. fait partie de ceux Il demande alors qui adulent la sa main et ils jeune femme. se marient en couple s’installe 1921. Très vite, à Santiago du le Chili, jeune d’immigrants, et y crée un magasin ville qui compte beaucou p d’horlogerie et de joaillerie. Plus que tout, la boutique Bucherer sa réussite à sud-américaine Wilhelmina : doit chaque été, elle jusqu’en Suisse fait le long voyage et y achète les montres et les à son magasin bijoux destinés du Chili. Elle en profite égaleme visite à la famille nt pour rendre et rend service de broderie. Elle à son père dans aide aussi son son commerce dans son magasin beau-père, Carl Friedrich Bucherer à nouveau depuis de Lucerne. En 1927, lorsqu’el , le embarque Gênes pour rentrer dans sa valise à Buenos de nombreux bijoux et montres Aires, elle a suisses, comme

32 .

Célébration de

125 ans d’histoire

suisse du temps

Pour honorer la mémoire de Wilhelmina, Carl F. Bucherer crée en 2005 une collection de montres pour dame limitée à 70 exemplaire s dans un style Déco modernisé Art . Une façon de continuer à faire vivre cette femme pionnière.

chaque année. Malheureusement « Principessa Mafalda » connaît , son voyage à bord du du bateau est une fin tragique défectueux, l’eau : un arbre d’hélice et la chaudièr s’infiltre dans e explose. C’est la salle des machine la panique à bord. calme et la présence s Malgré une mer d’autres navires bateau coule pour lui venir sous l’effet de en aide, le panique des à perdre la vie, passagers dont de la pire catastrop Wilhelmina. Après l’opératio : ils sont 314 n de sauvetag he maritime qu’ait e Wilhelmina est connu la côte portée l’épave du « Principes disparue. D’ailleurs, encore brésilienne, aujourd’hui, achats de Wilhelmi sa Mafalda » n’a pas été récupérée. Les au fond de l’océan na pour la boutique de Santiagio avec reposent les vestiges du bateau. montres et bijoux Parmi les de se trouve la montre valeur engloutis dans le trésor du navire, des toutes première personnelle de Wilhelmina qui est l’une un chef-d’oeuvre s montres-bracelets jamais confectionnées Art Déco orné : de diamants. En hommage à Wilhelmina, Carl F. Bucherer une série limitée a créé en 2005 à version moderne 70 exemplaires de montres pour du faire vivre la pionnièrestyle Art Déco. Une manière dame dans une de continuer qu’elle était. à

Carl Eduard et

Le couple Wilhelmina.

Ils profitent de

leur nouvelle vie de jeunes mariés.

Le somptueu x intérieur du « Principess a Mafalda ».

Célébration de

125 ans d’histoire

suisse du temps

. 33

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 9

suisse du temps

. 41


125 YEARS SWISS HISTORY OF TIME

l’équipe gardien de but de Diego Benaglio, football et « Friend of the de nationale suisse son exemplaire à Zurich. Brand », reçoit r Sebastian Marten, Il lui est remis pa de Carl F. Bucherer. ntes Directeur des ve

À New York, Kenetia Lee, aut eure célèbre et activiste esthétique, offr e le livre à Olivia Culpo, Miss Univers . tique, directeur Entrepreneur et homme poli Godfrey reçoit l Pau rts, des médias et des spo d’Ami Freiberg et ns mai des e lair mp exe son asin « Classic de Sam Freiberg, dans le mag de Toronto.. » elry jew and Creations watch re Carl F. Bucherer Godfrey et la marque horlogè : indépendance, urs vale es mêm les nt nte représe innovation et détermination.

ur, réalisateur acteur, producte Joe Mantegna, e Brand », se voit remettre et « Friend of th par David Orgell à Beverly ire le livre-anniversa en Californie. Hills

Pirmin Schwegler nationale suisse , footballeur de l’équipe et Frankfurt, club all capitaine de l’Eintracht em livre-anniversaire and, se voit remettre le Francfort par Fried au magasin Bucherer de erike Lockau, Ge neral Manager.

dans le nouveau Lors d’une visite spontanée en Noilo reçoit Juli is, Par de magasin Bucherer rsaire de la part de un exemplaire du livre-annive érale, et Sandrine gén ce ctri Dire ia, Cel e Nathali Perrot, Directrice des ventes.

En 1985, l’entrepreneur mex icai a acquis sa première montre n Emilio Vega Bucherer au magasin de la Schwanenp latz C’était le début d’une histoire à Lucerne. d’amour – qui dure toujours.

El Corte Ing la plus g lés est la chaîne Fier de c rande et la plus de grands mag omp asin célé par la m ter parmi les m bre d’Espagne. s arques p aison, C arl F. Bu remercie cherer roposées men annivers t un exemplaire offre en d aire à Ra fael Vale u livrero.

le livrel remet d’origine e h c s it bert R os. L’actrice ue il rno, Ro A Loca ire à Sofia M n de la marq fa a t rs s e e iv e ann cqu erer. italo-gre Carl F. Buch 10 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8


ervre-anniv offre le li ice générale ri e o M a , Sasch r, Directr ienne. A Vienne ristine Fleische capitale autrich h C la à e d e sair erer sin Buch du maga

t s importan teur le plu se avec le u ib tr is d est le ; il po Lydion Inc. ucherer en Turquie asin d’Antalya. de Carl F. B rsaire devant le mag e livre-anniv

À Maca « Prince o, Joseph Chu, Dire Jew un exem ellery & Watch cteur exécutif d e », reçoit plaire du égale livre Jerry Tsa ng, Pres . Il lui est remis ment par Buchere ident et CEO de r Hong K ong.

Marketing de Noel Chow, Vice-présidente -anniversaire le livre e offr g, Kon g Hon er her Buc et fondateur de au célèbre expert horloger Ng L. K. llip Phi ort, Rep Watch

À Tokyo, Ikutar Roland et gran o Kakehashi, fondateur de d musique élec créateur d’instruments de tro Hans-Peter Ka niques, reçoit le livre de ppeler de Buch erer Japon.

nts au uts bâtime es plus ha Sophie Shang, d n l’u t n – , Deva Taipei 101 rer Taiwan monde – le rale de Carl F. Buche un-Lung, é h n S é e g Directrice re-anniversaire à Le ATCHES. offre le liv r général de J.G.T. W Directue

À Mumbai, Atul Kasb de renom et « Fr ekar, photographe indien ien le livre des main d of the Brand », reçoit Directeur régiona s de Mukhtar Mohammed, l de vente de Ca rl F. Bucherer.

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 11


SWISS Business : le bien-être suisse. En Suisse, nous savons voyager confortablement. La SWISS Business par exemple vous propose des menus qui varient selon les saisons, un espace généreux et le confort d’un lit parfaitement horizontal. Une visite à votre agence de voyages ou sur swiss.com vous permettra d’en savoir plus sur notre réseau, riche de plus de 70 destinations à travers le monde.


EN VISITE CHEZ

Bucherer Paris

Le 15 avril 2013, pour ses 125 ans, Bucherer s’est offert le plus beau des cadeaux d’anniversaire : en plein cœur de Paris, capitale du luxe, l’entreprise familiale a ouvert la plus grande boutique de montres et de bijoux au monde ; Bucherer pose ainsi, sur le Boulevard des Capucines, les jalons d’une nouvelle ère dans le monde des montres et des bijoux. Sur plus de 2000 m², les amoureux de l’Horlogerie et de la Haute Joaillerie pourront s’immerger dans une sélection exclusive de marques de montres et de diamants. Nathalie Celia, qui dirige le magasin, s’entretient avec « INSIGHT by Carl F. Bucherer », et révèle tous les détails passionnants autour de ce nouveau centre étincelant du luxe parisien ; elle nous émeut aussi par sa déclaration d’amour à une montre en particulier : l’Alacria.

À la voir entrer dans la Boutique, Nathalie Celia donne l’impression de rayonner autant que les diamants qui l’entourent. Elle a dans les yeux cet éclat tout particulier. Sa passion, c’est son métier : diriger le plus grand magasin Bucherer au monde, constitué de 23 points de vente, avec 120 employés. Pour Celia, mettre toute son énergie au service de la maison de tradition suisse est un privilège ; elle apprécie le « partenariat véritable » qui caractérise leur collaboration. « On partage un trésor d’idées, on s’écoute avec sincérité, et on poursuit le même but : travailler ensemble pour la renommée de Bucherer », s’enthousiasme la Française aux racines russes, 14 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

majorquines et ukrainiennes. Elle considère le fait d’avoir été associée au processus d’organisation bien avant l’ouverture de la Boutique comme une marque spéciale de confiance. Ce qui l’a menée vers ce métier, c’est sa passion pour les bijoux, passion qui s’est développée et renforcée à chaque étape de sa vie passionnante. C’est à travers la mode et ses « très belles valeurs », dans la maison Christian Lacroix, où elle est d’abord responsable des marchés européens et internationaux, qu’elle trouve son chemin vers la section des accessoires : lorsqu’en

1997 le Groupe Louis Vuitton rachète Christian Lacroix, Celia est chargée de mettre sur pied la première filiale à Moscou. Sans hésiter, elle relève le défi, et lui consacre deux ans, soignant ses principaux contacts, notamment avec l’administration, l’armée et la presse. En 1999, elle est de retour dans la capitale française. Après la naissance de ses deux enfants, elle se retrouve prise entre les exigences du travail et de la vie de famille, tension qu’elle résout en faisant des études de psychomotricienne à l’Hôpital de la Salpêtrière. À l’en croire, le contenu de ses études lui est encore utile,


notamment dans sa relation individuelle avec les clients. Un prestigieux diplôme en poche, elle réintègre le Groupe Louis Vuitton, qui lui confie la direction du rayon parfum du magasin des Champs-Élysées. Elle est fascinée par les fioles au design élaboré, véritables œuvres d’art en elles-mêmes, qui donnent au parfum « le petit plus ». Elle considère également cette étape comme une excellente formation pour sa future position en tant que Directrice générale d’une boutique de joaillerie. Avant d’entrer chez Bucherer en 2012, elle prend en charge le département Accessoires et Objets de luxe du prestigieux grand magasin Le Printemps. C’est là que son cœur se met pour de bon à battre pour les montres et les bijoux. Ce qui la fascine, c’est la pensée de l’artisan. « Les montres et bijoux nous content une histoire sans fin », dit Celia pour expli-

quer son enthousiasme. « Plusieurs personnes œuvrent en commun pour produire une création fascinante, un chef-d’œuvre unique, qui est transmis au client, puis raconté à nouveau de génération en génération ». Un autre point lui tient à cœur : ce sont des histoires de famille qui font son métier, et les clients qu’elle rencontre sont avant tout des passionnés et des connaisseurs. « Il est magnifique de pouvoir faire un bout de chemin avec eux et leur offrir un moment de bonheur. » A ce propos, elle se souvient de deux Américaines qui sont entrées dans le magasin car l’une d’elles voulait acheter une montre Carl F. Bucherer en mémoire de son père décédé. Ce dernier avait acheté la sienne en Europe pendant la Deuxième Guerre mondiale. Bien que la vente soit déjà conclue, les deux dames restent une heure à évoquer les histoires et les souvenirs, ce qui émeut la nouvelle cliente aux larmes. Celia décrit son idée de la vente

parfaite : « Nous proposons à nos clients une expérience dont ils se souviendront toujours, et qu’ils transmettront à leurs enfants avec le bijou ou avec la montre ». Elle éprouve aussi des moments de joie intense dans le sport, notamment la natation et la course à pied – loisir qu’elle se réjouit de pouvoir partager avec son équipe. C’est avec fierté qu’elle relate sa récente participation à la dernière édition de « La Parisienne », où elle a pris le départ, avec 15 coéquipières sous les couleurs de l’entreprise : toutes avec le même maillot Bucherer. Pour ces expériences qui cimentent l’esprit d’équipe, cette femme active et engagée n’a qu’un regret : ne pas avoir plus de temps. Le temps est pour elle une dimension qui s’articule en deux aspects majeurs : le temps personnel, qui constitue les valeurs et les émotions, auquel s’oppose le temps réel, INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 15


EN VISITE CHEZ

régulateur et normatif. « Tout notre passé, notre présent et notre avenir, se composent d’un mélange de ces deux aspects ». Celia admet que le temps est un bien rare dans son existence. « Parfois, j’aimerais avoir plus de temps pour mon équipe, pour mes clients, et bien sûr pour mes enfants. Mais ce serait aussi super de pouvoir prendre plus de temps pour planifier mon avenir et de me donner plus de temps pour être créative. En un mot, pour faire les choses que je dois faire et les faire bien. »

pouvoir surprendre sa clientèle avec des événements spéciaux. Par exemple, nous invitons certains clients sélectionnés à des soirées consacrées à des marques, et leur faisons la surprise d’une visite privée dans le cadre d’une coopération avec une exposition au Grand Palais, ou avec le Festival de Musique de Lucerne. Autre coopération de prestige : la participation au Bal des Débutantes où les dames portent des bijoux Bucherer et les hommes des montres Carl F. Bucherer.

Sa quête de l’excellence se retrouve dans sa philosophie de vente, qu’elle perfectionne sans cesse. « Nous ne nous satisfaisons pas de ce que nous avons, nous voulons toujours nous améliorer. Pour mon équipe et moimême, c’est un privilège de travailler pour Bucherer et de pouvoir, par nos performances, rendre quelque chose à M. Bucherer ». Que le client soit roi dans la boutique, c’est une évidence. Celia en a bien conscience : « Nous lui offrons un service d’exception – car c’est lui qui fait ou défait notre activité. C’est pourquoi elle se réjouit toujours autant de

Pourtant, c’est l’acte d’achat en lui-même dans la nouvelle boutique qui doit rester pour le client une expérience inoubliable. Le caractère unique du magasin se manifeste dans son architecture elle-même, qui fait la part belle à l’histoire et repose sur le chiffre « 8 » : symbole du bonheur dans la culture chinoise, le 8 évoque également l’année 1888, année de la fondation de Bucherer. En outre, l’espace est organisé de manière à respecter entièrement la liberté du client. « L’architecture de l’espace de vente représente un compromis réussi », explique Celia, pour présen-

16 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

ter le concept du magasin. « Les allées larges permettent une flânerie en toute décontraction, tandis que les petites niches privées dédiées à la vente permettent l’intimité dans l’expérience d’achat. » Cette idée reflète le contraste entre la consommation de masse et une expérience de vente individuelle. Ceci se manifeste également dans la situation de la boutique entre les bijouteries de la Place Vendôme et les Grands Magasins, Galeries La Fayette et Printemps. Pour Celia, on peut aussi distinguer deux catégories de clients : les touristes et acheteurs internationaux, ainsi qu’une « très bonne et fidèle clientèle locale, qui consacre beaucoup de temps à l’achat, est fière de pouvoir acheter chez Bucherer, et achète de manière réfléchie. » Pour la directrice, cette diversité de clientèle est une bonne chose, ainsi que le fait que chaque marque dispose de son propre univers au sein d’un concept global. Celia explique la valeur ajoutée pour le client : « Pour lui, l’avantage est qu’il a à sa disposition une sélection de marques différentes qu’il peut découvrir et connaître


avec un seul et même vendeur ». D’après son expérience, la vente de bijoux est généralement plus émotionnelle, car elle est liée à des étapes plus importantes ou à des moments-clés dans la vie d’une personne. À l’inverse, pour la vente de montres, c’est plutôt le côté masculin, technique, ainsi que la passion du collectionneur, qui vient au premier plan. Selon Celia, il y a des différences dans la façon dont les clients considèrent ces deux types de vente : « les gens aiment se mettre en avant avec les bijoux tandis qu’ils ont tendance à acheter une montre pour eux-mêmes. » D’un geste quasi-automatique, elle porte sa main au poignet et caresse doucement sa montre – une Alacria, dont elle apprécie particulièrement l’élégance et la féminité. Amoureuse des montres, elle explique sa fascination pour la gamme : « Mieux qu’aucune autre montre de la collection, elle représente les valeurs de la maison, et avec ses ravissants diamants, elle évoque les premières montres pour dames de Bucherer. Avec elle au bras, je me sens bien, tout

« ON PARTAGE UN TRÉSOR D’IDÉES, ON S’ÉCOUTE AVEC SINCÉRITÉ, ET ON POURSUIT LE MÊME BUT : TRAVAILLER ENSEMBLE POUR LA RENOMMÉE DE BUCHERER. »

simplement. » Elle porte en outre le modèle Patravi EvoTec Big Date, qui selon elle reflète magnifiquement l’idée maîtresse de la manufacture. « Par sa taille, la montre, très féminine avec ses diamants, devient un véritable accessoire. » Ce qui plaît le plus à Celia dans la marque Carl F. Bucherer, c’est son caractère inhabituel et unique. « À travers ses collections, elle parvient à transmettre l’histoire exceptionnelle de la maison. Ses garde-temps incarnent la famille, la créativité, la précision technique, la

manufacture, l’innovation et l’indépendance. Carl F. Bucherer est un nom précieux. » Celia envisage l’avenir avec envie et optimisme. « Même si, en France, les ventes dans le secteur du luxe ont reculé de 3 %, les montres et bijoux continueront de représenter un investissement : parce qu’ils ont une valeur intrinsèque et peuvent être transmis. » Le fait que la marque Carl F. Bucherer fasse ses débuts à Paris constitue pour elle un très beau défi : développer et faire connaître la marque pour laquelle son cœur bat. INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 17


AVANT-PREMIÈRE

Annonce: Questions-réponses avec Arnold Schwarzenegger 18 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8


Quelle perspective impressionnante : dans un prochain numéro de « INSIGHT by Carl F. Bucherer », les lecteurs auront la joie de découvrir une interview exclusive avec Arnold Schwarzenegger, célèbre culturiste, acteur et homme politique. D’origine autrichienne, Arnold Schwarzenegger a fait sa vie à Los Angeles. Non seulement il produit des films à Hollywood, mais il écrit ! En 2012, son autobiographie est sortie sous le titre « Total Recall : l’incroyable et véridique histoire de ma vie. » Entrepreneur engagé, ancien co-fondateur de la chaîne de restaurants à thème « Planet Hollywood », Arnold Schwarzenegger est également un grand amateur de montres et fan de Carl F. Bucherer. Dans sa collection privée de montres se trouvent plusieurs modèles de la marque de manufacture lucernoise. Arnold Schwarzenegger est parvenu à enthousiasmer également son ami Sylvester Stallone – personnalité que « INSIGHT by Carl F. Bucherer » a interviewée pour son numéro 7. Afin de découvrir en direct les nouveautés de Carl F. Bucherer, Arnold Schwarzenegger s’est rendu en personne au salon Baselworld où Sascha Moeri lui a remis son modèle préféré, une Patravi TravelTec. Vous en saurez plus sur « Terminator » et son amour des belles montres dans un de notre prochain numéro. INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 19


ENTRETIEN AVEC

Pirmin Schwegler et Murat Yakin

Passes verbales entre deux ambassadeurs de la marque

« Le samedi après-midi, des millions de gens oublient leurs soucis quotidiens », a dit un jour Ottmar Hitzfeld. Plus que tout autre sport, le football s’est mué en un événement qui transcende les classes sociales et passionne les foules, que ce soit sur le terrain, dans les gradins ou à la télévision. Murat Yakin et Pirmin Schwegler occupent tous deux une position centrale dans le monde du football. « INSIGHT by Carl F. Bucherer » a rencontré les deux « Friends of the Brand » pour un entretien autour du plus beau passe-temps de la planète. « Le football est chargé d’émotions et réunit tous les hommes par-delà les frontières », affirme Pirmin Schwegler, 26 ans. C’est cela qui fascine le capitaine de l’Eintracht Frankfurt – mais aussi, naturellement, le jeu lui-même : « Être sur le terrain, c’est un sentiment incroyable. » Et Murat Yakin complète : « La bonne humeur des fans fait le reste. »

« LA TACTIQUE ET LA STRATÉGIE À ELLES SEULES NE SUFFISENT PAS. » Murat Yakin

22 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

Les deux Suisses ont défendu les couleurs aussi bien de clubs suisses que de clubs allemands. « Dans tous les clubs où j’ai joué, je me suis toujours bien intégré, et à présent, je me sens très bien à Francfort. Je suis fier d’être capitaine de l’Eintracht Frankfurt », assure Pirmin Schwegler. Francfort-sur-leMain est devenue presque une seconde patrie pour lui. Outre la Commerzbank-Arena, cette ville de la Hesse offre de nombreux autres points d’attraction : le Römer (hôtel de ville de Francfort), la Paulskirche et le musée Goethe. Le centre le plus important de l’économie financière allemande présente un mélange particulier de monuments modernes et d’art traditionnel.


« LE FOOTBALL EST CHARGÉ D’ÉMOTIONS ET RÉUNIT TOUS LES HOMMES PAR-DELÀ LES FRONTIÈRES. »

Photo: © Rolf Kosecki/Corbis

Pirmin Schwegler

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 23


ENTRETIEN AVEC

« CE QUE J’ADMIRE AVANT TOUT CHEZ MURAT, C’EST SA CRÉATIVITÉ ET SA VOLONTÉ. » Pirmin Schwegler

De très nombreuses cultures se côtoient dans cette métropole, un phénomène que l’on retrouve sur les terrains de foot, comme le confirme Yakin : « Ta nationalité ou ta couleur de peau n’ont aucune importance ; sur le terrain, ce qui compte, c’est l’équipe ». Ce Suisse d’origine turque voit son appartenance à deux cultures comme une richesse. À 39 ans, il garde encore des liens étroits avec ses deux cultures. « J’adore la cuisine turque. Les repas chez ma mère, c’est toujours un régal. » C’est sans doute pour cette raison que Murat Yakin possède lui-même un restaurant à Bâle. Et bien sûr, le caractère international de Bâle lui plaît. Par sa situation géographique, la ville est au carrefour de la Suisse, de la France et de l’Allemagne, ce qui imprègne son atmosphère. Outre la cathédrale de Bâle, la célèbre Kunsthalle et les bords idylliques du Rhin, le St. Jakob-Park – le stade du FC Bâle – attire les habitants de la ville autant que les spectateurs du monde entier. Entraîneur du FC Bâle, Yakin a emmené son club jusqu’au titre de champion la saison passée et il vient d’écrire une nouvelle page de l’histoire du football à Londres : en Champions League, le FC Bâle a vaincu Chelsea FC. « Cela implique énormément d’engagement et de passion. Un entraîneur doit véritablement faire grandir son équipe ensemble, » explique Yakin. « La tactique et la stratégie à elles seules ne suffisent pas. » Que tout est question d’humanité et de cohésion, c’est ce dont témoignent Schwegler et Yakin aussi dans leur vie en dehors du sport. Tous deux sont engagés dans des fondations qui s’occupent des enfants. La fondation « Murat Yakin & Stamm » aide 24 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

les enfants et jeunes en difficulté. « Moi aussi, enfant, j’ai grandi dans des conditions difficiles, dans une grande famille, avec huit frères et sœurs. L’achat d’un équipement cher, comme une nouvelle paire de chaussures, était pour nous un luxe. C’est pour cela qu’aujourd’hui je veux donner à mon tour. » L’engagement de Pirmin Schwegler auprès de la « Berner Stiftung für krebskranke Kinder und Jugendliche » (Fondation bernoise pour les enfants et adolescents malades du cancer) est lui aussi né de raisons personnelles. Enfant, celui qui joue aujourd’hui en équipe nationale suisse, a eu une leucémie. À l’époque, personne ne croyait qu’il parviendrait à réaliser son rêve de devenir footballeur professionnel. Animé par un esprit combatif et une volonté de fer,

Schwegler s’est accroché à son rêve. « Encore maintenant, je suis profondément reconnaissant pour tout le soutien que j’ai reçu. C’est avec plaisir que je donne quelque chose à mon tour. » Tous deux sont d’accord : dans la société, comme dans le football, c’est le respect qui prime. Les deux s’estiment d’ailleurs mutuellement et chacun admire les performances de l’autre. « Ce que j’admire avant tout chez Murat, c’est sa créativité et sa volonté, » admet Schwegler. « Pirmin est un très bon joueur de centre. Il a un fort potentiel et je serais enchanté de l’entraîner. Qui sait : il m’apprendrait peut-être quelque chose … à moins que ce ne soit l’inverse », réplique Yakin avec un clin d’œil.


« PIRMIN EST UN TRÈS BON JOUEUR DE CENTRE. IL A UN FORT POTENTIEL ET JE SERAIS ENCHANTÉ DE L’ENTRAÎNER. » Murat Yakin

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 25


SPONSORING

Tic-tac à Sainte-Croix

Sur un balcon ensoleillé du Jura, niché au cœur de la campagne vaudoise, un charmant petit village offre une vue unique sur le bassin lémanique et les Alpes : Sainte-Croix, et la station des Rasses, appréciée des touristes toute l’année. L’été, les sublimes prairies et forêts de conifères du Jura, que parcourt un vaste réseau de chemins, attirent d’innombrables randonneurs. D’autre part, un télésiège monte des Rasses jusqu’au Chasseron (La Robella), intéressant point de départ ou but d’excursions panoramiques. Ainsi, quatre pistes, d’un total de 84 kilomètres, s’offrent aux vététistes. Randonneurs et cyclistes apprécient les cabanes d’alpage aménagées en petites auberges où l’on sert des produits du coin ou des spécialités locales. À la saison hivernale, la station se mue en un véritable paradis des sports : au-dessus des nuages, Les Rasses disposent de huit téléskis culminant entre 1150 et 1580 m, ce qui en

26 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

fait un domaine skiable idéal pour les débutants. Depuis Les Rasses jusqu’au Creux du Van, 65 km de pistes de ski de fond et de chemins marqués, entretenus chaque jour, attendent skieurs et randonneurs en raquettes. À quelques kilomètres seulement de Sainte-Croix se trouve un centre thermal très apprécié : Yverdon-les-Bains, réputé pour la qualité particulière de ses eaux. Construit sur les rives du lac de Neuchâtel, Yverdon est marqué par une longue histoire, jalonnée de témoins du passé : 45 menhirs du néolithique, des ruines celtiques, mais aussi le Castrum romain et le centre-ville abritant

des bâtiments d’époques médiévale et classique. Tandis que le Musée Historique du Château rend hommage à ce riche passé, le Musée suisse de la Mode, le Musée de la Science-Fiction et l’Espace Jules Verne célèbrent les conquêtes du 21e siècle. Pourtant, Yverdon-les-Bains ne s’enorgueillit pas seulement de ce riche héritage culturel, mais aussi d’un patrimoine naturel exceptionnel : la Grande Cariçaie, le plus grand marais lacustre de Suisse, révèle sa faune et sa flore au pied du château de Champ-Pittet. 40 km de rives, réparties en plages et espaces verts, bordent le lac entre Yverdon-les-Bains et Morat.


C’est devant ce superbe panorama que sont apparus à Sainte-Croix de magnifiques boîtes à musique et automates musicaux. Leur histoire remonte à l’invention de la boîte à musique par l’horloger genevois Antoine Favre en 1796. À partir de 1811 et jusqu’à la fin du 19e siècle, la bourgade est devenue le centre mondial de la fabrication de boîtes à musique et automates musicaux. Ces objets sont réalisés en bois et métal par des artisans passionnés, appelés « fabricants de rêve ». On peut admirer une sélection des plus belles pièces de cet artisanat musical au Centre International de la Mécanique d‘Art (CIMA) à Sainte-Croix, ainsi qu’au Musée Baud, consacré à la musique mécanique, à L’Auberson. C’est aussi dans ce haut lieu de l’activité industrielle que, depuis très longtemps, Carl F. Bucherer fabrique ses mouvements mécaniques et ses modules fonctionnels dans ses propres ateliers.

MUSÉES, MANIFESTATIONS ET GASTRONOMIE Musée CIMA à Sainte-Croix

Ce musée est consacré aux boîtes à musique et autres instruments de musique. Les pièces exposées sont autant de chefs d’œuvre de la mécanique de précision et de l’ébénisterie. www.musees.ch

Musée Baud à L’Auberson

Dans ce musée dédié aux automates musicaux, de nombreux objets exposés fonctionnent encore. www.museebaud.ch

Carnaval de Sainte-Croix

Venus de la Suisse entière, des orchestres de carnaval se produisent dans les rues, sous des chapiteaux ou participent à des cortèges – pour le plus grand plaisir des spectateurs. www.carnaval.ch

Marché d’été à Sainte-Croix

À la mi-août, les amateurs de produits régionaux se retrouvent à Sainte-Croix pour le grand marché d’été. Avec plus d’une centaine d’exposants, c’est un événement phare. www.sainte-croix-les-rasses-tourisme.ch

Promenade gourmande près de Sainte-Croix

Les amis de la nature auront plaisir à découvrir non seulement les chemins du Jura mais aussi les cabanes d’alpage pour se restaurer. Prévoir une halte gourmande au Mont-de-la-Mayaz, à Sollier et Casba ! www.sainte-croix-les-rasses-tourisme.ch

e u si ve n u l nezte excoix ! g a G v isi e - C r t ain S à

Le 1er juillet 2007, Bucherer Montres S.A. a acquis la Manufacture THA (Techniques Horlogères Appliquées) à Sainte-Croix et l’a intégrée à l’entreprise sous le nom de Carl F. Bucherer Technologies. La marque indépendante de Lucerne a ainsi posé les bases de son ambition, longtemps caressée : réaliser ses propres mouvements. En peu de temps, les résultats parlent d’eux mêmes : l’usine passe de 7 à 40 employés ; horlogers, ingénieurs, constructeurs, mécaniciens, responsables « supply chain », chefs de projet ou ingénieurs des procédés, constituent la majorité du personnel de Carl F. Bucherer Technologies. L’extension de la surface de production à 2000 m² offre en outre de la place aux nombreuses machines ultramodernes, qui assurent un niveau de finition de 70 % dans la manufacture. Grâce à ce capital technique et humain, Carl F. Bucherer Technologies lance des nouveautés. Peu après l’acquisition de la Manufacture, Bucherer Montres S.A., a présenté le CFB A1000, un calibre automatique à masse oscillante périphérique, breveté par Carl F. Bucherer. Sur la base de ce calibre, de nombreux modules sophistiqués ont ensuite été développés. Le dernier né est sorti cette année : le CFB A1011. Issu du CFB A1002, un précédent calibre de manufacture, le CFB A1011 indique la réserve de marche au moyen d’une aiguille, reprenant ainsi un élément classique du design horloger. Le CFB A1011 a été réalisé pour la première fois sur la Manero PowerReserve.

Depuis ses débuts, Carl F. Bucherer Technologies S.A. est devenue un centre de compétences pour la recherche et le développement, mais aussi pour la réalisation. Elle dispose d’un savoir-faire important, d’une grande créativité et d’infrastructures ultramodernes. Tous les processus et étapes qui y sont menés s’appuient sur une méthodologie spécifique et breveteé. L’objectif est toujours de créer des fonctions à la fois utiles et attractives. Chaque montre doit répondre aux exigences de qualité de la maison : seuls les méca-

CONCOURS

 Carl F. Bucherer invite un lecteur de son magazine « INSIGHT by Carl F. Bucherer » à faire le voyage vers SainteCroix. Une visite passionnante de la manufacture de Carl F. Bucherer, ainsi qu’une nuit à l’hôtel Palafitte, établissement 5* construit sur le lac, attend l’heureux gagnant et la personne qui l’accompagnera. Participez et gagnez : www.carl-f-bucherer.com Vous pouvez également retourner le coupon d’abonnement ci- joint à « INSIGHT by Carl F. Bucherer ». Vous participerez automatiquement au tirage au sort avec ce coupon. Date limite d’envoi : 28 février 2014. Pour de plus amples informations sur l’hôtel Palafitte : www.palafitte.ch. Les collaborateurs de Bucherer Montres S.A. sont exclus de la participation à ce concours. Le tirage sera effectué sous la surveillance d’un notaire. Le prix ne pourra être payé en espèces. Tout recours juridique est exclu. Une seule réponse par personne sera acceptée.

nismes et montres ayant fait l’objet de tests approfondis sont lancés sur le marché. Les montres enthousiasmeront leurs propriétaires par leur parfaite alliance entre un design séduisant, la tradition horlogère et une technique de pointe. Avec Sainte-Croix, Carl F. Bucherer a choisi un endroit qui depuis toujours valorise l’art horloger. D’abord réalisée à domicile, la fabrication de montres s’est progressivement industrialisée à partir du milieu du 18e siècle. C’était bien l’industrie horlogère qui à cette même époque à conféré à ce petit village du Jura un premier essor économique, le début même de son histoire économique.

Restaurant des Cluds

Dans un chalet typique de 1938, la famille Chablais accueille les clients dans un cadre authentique, chargé d’histoire locale. www.restaurantlescluds.ch/2008/

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 27


COLLECTION

La Collection Alacria

Hommage à la féminité Passion, plaisir et joie de vivre : les sens du mot Alacria ont autant de facettes que l’étincelante collection de montres pour dames de la maison Carl F. Bucherer. Dès 1919, le fondateur, Carl Friedrich Bucherer, lança sa première collection de montres pour dames : de style Art Déco, chacune de ces montres-bijoux aux silhouettes filiformes est un trésor de finesse. Encore aujourd’hui, ces racines historiques transparaissent dans la collection Alacria, dont chacun des luxueux modèles enthousiasme les dames du monde entier. Avec ses proportions parfaites, l’esthétique du boîtier Alacria crée une forme sculpturale, émotionnelle : « La valeur d’une montre de luxe se trouve dans l’amour du détail. » C’est de cette approche qu’est née la ligne Alacria avec son boîtier à la silhouette unique dans le monde horloger. Avec ses surfaces aux formes libres et son verre saphir sphérique, le boîtier vissé exige toute la précision du savoir-faire horloger et joailler. Le corps bombé du boîtier crée les reflets les plus

28 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8


chatoyants et fait de chaque modèle une vision unique. Les flancs de l’Alacria offrent un design sans compromis, aux arrondis souples et fluides, créant des jeux de lumières raffinés, qui renforcent encore l’éclat de cette forme hors du commun. Que ce soit dans sa variante sobre en or, ornée de diamants ou pavée de pierres précieuses, la collection Alacria offre une diversité incomparable. Avec son habillage bicolore en acier inoxydable et or rose, voici

l’élégante Alacria TwoTone. Le cadran de style classique, élégamment divisé en longueur par deux étroites bandes claires de part et d’autre d’une bande large plus foncée, donne à la montre son aspect noble, puissamment complété par les aiguilles des heures et des minutes en or rose. La Diva Gothic est un chef d’œuvre de la collection pour dames : ornée de 211 rubis et 169 diamants, elle est l’expression d’un savant dosage d’amour, de domination et d’architecture gothique. Les 54 rubis de la lunette ont

été travaillés en taille baguette alliant des facettes carrées et des losanges. La surface des pierres est placée vers le bas, tandis que la partie arrondie, non taillée, est disposée vers le haut. Un procédé spécifique et rare, qui confère à cette montre une note supplémentaire d’unicité. Le modèle Alacria Diva WildCat est tout aussi unique. Le cadran et le boîtier évoquent la fourrure exotique du tigre, avec des saphirs noirs, jaunes et orangés – ornant ainsi le poignet d’un mystérieux mélange de grâce et de luxe.

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 29


COLLECTION

La beauté exotique de la ligne Alacria est incarnée par le modèle Alacria Diva Bamboo. 83 saphirs taille baguette, orangés et noirs, reproduisent la forme élancée du bambou sur le cadran en or gris de ce garde-temps distingué. Autre élément attrayant, le boîtier en or gris serti de 90 saphirs taille baguette, orangés et noirs, et de 239 saphirs taille ronde de couleur noire. La couronne est, quant à elle, ornée d’un unique saphir orange. Le modèle Alacria RoyalRose, dernier-né de la famille, dégage quant à lui 30 – INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8

un charme majestueux. Sur son cadran travaillé en filigrane s’épanouissent des motifs floraux en relief : serties de 89 saphirs et 26 diamants, les fleurs se marient harmonieusement avec la nacre du cadran. Plus de 1300 diamants d’un blanc étincelant ornent l’Alacria Swan. Par son éclat et sa réalisation uniques, elle constitue la pièce maîtresse de la collection Alacria, tout en rendant un hommage exceptionnel non seulement à la famille et à l’entreprise Bucherer, mais aussi à Lucerne, où la marque Carl F. Bucherer

a été fondée. Avec la ligne Alacria, Carl F. Bucherer allie élégance contemporaine et sensualité, s’adressant à des femmes faisant partie d’un monde multidimensionel, qui veulent souligner leur personnalité grâce à une montre bijou unique. Une ligne incomparable, où le style et l’élégance se marient à la fraîcheur et la joie de vivre. Une ligne à l’attrait durable, qui a tout pour devenir un grand classique.


POINT DE VUE

Le luxe écologique pour le monde de demain Dans la tension entre l'ancien et le nouveau, la tradition et la modernité, il y a bien longtemps que les États arabes du Golfe ne se définissent plus comme de simples exportateurs de pétrole, mais se veulent aussi un exemple et une région économique d’avenir. Ainsi, ces pays travaillent avec l’ambition de développer une culture nouvelle et une société moderne, mais aussi de créer des espaces impressionnants et visionnaires exprimant cette transformation. Au cœur de cette nouvelle liberté se trouve l’émirat de Dubaï, qui, au contraire de l’ancienne Arabie, voit dans la globalisation non pas un danger, mais une chance. En outre, sa philosophie progressiste ne place plus l’État au centre, mais l’individu, abandonnant ainsi son dogmatisme pour adopter un individualisme pragmatique.

et la région du Golfe en particulier, ont beaucoup profité de leur position de « havre de sécurité ». À l’heure actuelle, la croissance économique reste vigoureuse dans les pays du Golfe, notamment aux EAU, en Arabie Saoudite, au Koweït et au Qatar. Ces impressionnantes transformations ont fait du monde arabe un pôle d’attraction pour les touristes du monde entier, qui viennent l'admirer... et faire du shopping. D'après les données publiées par Visa Inc. pour l'année 2012, les détenteurs de cartes Visa ont, à eux seuls, dépensé 4,7 milliards de dollars US aux EAU, soit 17 % de plus que l’année précédente. Le commerce régional en duty-free, qui a vu une croissance de 24 % de ses recettes en 2012 rien qu’à Abu Dhabi, connaît lui aussi un boom sans précédent. Cette tendance est également

« L’ENGOUEMENT DONT IL BÉNÉFICIE DANS LE GOLFE S’EXPLIQUE ENTRE AUTRES PAR LE FAIT QU’IL INCARNE DEPUIS TOUJOURS LA VALEUR DU LUXE PÉRENNE » Ce renversement de perspective rencontre l’approbation internationale et suscite la confiance du monde entier, ce qui se traduit par une multitude de projets d’investissement qui promettent de beaux jours aux marchés en pleine croissance de la région. Également sur le plan économique, les pays du Golfe, devenus un acteur majeur à l’international par leurs investissements et participations, ne s’arrêteront sans doute pas de connaître de nouvelles périodes de croissance. Dans les années passées, les Émirats Arabes Unis (EAU) en général,

confirmée par une étude publiée par Visa, intitulée « Tourism Outlook : UAE » et qui a constaté un taux de croissance annuel de 20 % en termes de ventes. Outre le nombre croissant de touristes, les développements dans le commerce du détail ont aussi fait des marchés de l’état du Golfe une destination attractive pour le commerce et les marques de luxe internationales. C’est ainsi que dans la 13e édition du Global Retail Development Index (GRDI), quatre pays du Golfe entrent dans le Top 20, dont les EAU qui arrivent en cinquième place,

Nader Freiha Directeur général MPP Middle East Media LLC suivis du Koweït, de l’Arabie Saoudite et d’Oman, respectivement aux places 9, 16 et 17. Parmi les marques de luxe qui sont parvenues à s’implanter avec succès sur nos marchés, on compte notamment l’élégante marque de manufacture Carl F. Bucherer, dont j’ai pu suivre avec enthousiasme la superbe progression. Carl F. Bucherer est parvenu à conserver son caractère exclusif dans cette région culturelle, poursuivant ainsi avec succès une internationalisation commencée il y a plus de douze ans. L’engouement dont elle bénéficie dans le Golfe s’explique entre autres par le fait qu’elle incarne depuis toujours la valeur du luxe érologique, pour lequel il existe une demande croissante dans le nouveau monde arabe. L’avenir est lui aussi chargé de promesses, pour l’évolution du secteur du luxe en général et pour Carl F. Bucherer en particulier. Entraînées par la vigueur économique du secteur, par la présence commerciale accrue ainsi que par la confiance et la demande croissantes des consommateurs, les ventes dans cette région vont continuer de croître, et donc d’offrir une véritable valeur ajoutée pour des marques comme Carl F. Bucherer, qui allient tradition et innovation. Les montres fabriquées par la manufacture de Lucerne s’accordent parfaitement avec cette nouvelle ère d’individualisme, et font du sens dans un monde où l’on pense davantage à soi – et à demain.

INSIGHT BY CARL F. BUCHERER Nº8 – 31


TROIS FUSEAUX HORAIRES D’UN SEUL COUP D’ŒIL

PATRAVI TRAVELTEC FOURX L’or rose, le titane précieux, la céramique haute technologie extrêmement résistante et le caoutchouc naturel robuste donnent plus de matière au temps. Pour les globe-trotters, la Patravi TravelTec FourX est le mariage parfait entre le luxe et la haute technologie. Elle affiche trois fuseaux horaires simultanément et passe d’un fuseau à l’autre par simple pression d’un poussoir. Grâce au travail de précision de Carl F. Bucherer à échelle miniature, votre voyage à travers le temps peut commencer. ANCRÉE DANS LA TRADITION, PORTÉE PAR L’INNOVATION

WWW.CARL-F-BUCHERER.COM


INSIGHT by Carl F. Bucherer N°8 FR  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you