Issuu on Google+


Raymond Queneau Exercices de styles

oo o o ! o oo o o o !

Ce que n

v

us éti

ns serrés sur cette plate-f

ilà-t-il pas qui se met à v

ul

rien de mieux à faire que d’aller vite

o

o!

À ne pas cr

ire

bus

ir se quereller avec un b

ccuper une place laissée libre

Deux heures après, devinez qui je renc

rme d’aut

nh

mme

Au lieu de la laisser à une dame !

o

ntre devant la gare Saint-Lazare ? Le même g

delureau !


Raymond Queneau Surprises

oo o ! ! o!o ! o

Et ce que ce garç

qui - prétendait-il

np

ce dam

uvait av

iseau

ir l’air bête et ridicule

- le b

o o

En train de se faire d

nner des c

usculait

nseils vestimentaires

Et que fait-il ? Ne le

Et ensuite il ne tr

uve

! ! Par un camarade


Raymond Queneau Exercices de styles

JJJJJJJJeeeeeeee

nnnnnnnneeeeeeee ssssssssaaaaaaaaiiiiiiiissssssss ppppppppaaaaaaaassssssss ttttttttrrrrrrrrèèèèèèèèssssssss bbbbbbbbiiiiiiiieeeeeeeennnnnnnn ooooooooùùùùùùùù ççççççççaaaaaaaa sssssssseeeeeeee ppppppppaaaaaaaassssssssssssssssaaaaaaaaiiiiiiiitttttttt…………………… ddddddddaaaaaaaannnnnnnnssssssss uuuuuuuunnnnnnnneeeeeeee éééééééégggggggglllllllliiiiiiiisssssssseeeeeeee,,,,,,,, uuuuuuuunnnnnnnneeeeeeee ppppppppoooooooouuuuuuuubbbbbbbbeeeeeeeelllllllllllllllleeeeeeee,,,,,,,,, uuuuuuuunnnnnnnn cccccccchhhhhhhhaaaaaaaarrrrrrrrnnnnnnnniiiiiiiiieeeeeeeeerrrrrrrr ????????? UUUUUUUUnnnnnnnn aaaaaaaauuuuuuuuttttttttoooooooobbbbbbbbuuuuuuuussssssss ppppppppeeeeeeeeuuuuuuuutttttttt-------êêêêêêêêttttttttrrrrrrrreeeeeeee ???????? IIIIIIIIllllllll yyyyyyyy aaaaaaaavvvvvvvvaaaaaaaaiiiiiiiitttttttt llllllllàààààààà…………………… mmmmmmmmaaaaaaaaiiiiiiiissssssss qqqqqqqquuuuuuuu’’’’’’’’eeeeeeeesssssssstttttttt--------cccccccceeeeeeee qqqqqqqquuuuuuuu’’’’’’’’ii iiiiiillllllll yyyyyyyy aaaaaaaavvvvvvvvaaaaaaaaiiiiiiiittttttttt ddddddddoooooooonnnnnnnncccccccc llllllllàààààààà ???????? DDDDDDDDeeeeeeeessssssss œœœœœœœœuuuuuuuuffffffffsss sssss,,,,,,,, ddddddddeeeeeeeessssssss ttttttttaaaaaaaappppppppiiiiiiiissssssss,,,,,,,, ddddddddeeeeeeeessssssss rrrrrrrraaaaaaaaddddddddiiiiiiiiissssssss ???????? DDDDDDDDeeeeeeeessssssss ssssssssqqqqqqquuuuuuuueeeeeeeelllllllleeeeeeeetttttttttiiiiiiieeeeeeeessssssss ???????? OOOOO OOOuuuuuuuuiiiiiiii,,,,,,,, mmmmmmmaaaaaaaaiiiiiiiissssssss aaaaaaaavvvvvvvveeeeeeeecccccccc eeeeeeeennnnnnnnccccccccoooooooorrrrrrrreeeeeeee lllllllleeeeeeeeuuuuuuuurrrrrrrr cccccccchhh hhhhhaaaaaaaaiiiiiiiirrrrrrrr aaaaaaaauuuuuuuuttttttttoooooooouuuuuuuurrrrrrrr,,,,,,,, eeeeeeeetttttttt vvvvvvvviiiiiiiivvvvvvvvaaaaaaaannnnnnnnttttttttssssssss........ JJJJJJJJeeeeeeee ccccccccrrrrrrrrooooooooiiiiiiiissssssss bbbbbbbbiiiiiiiieeeeeeeennnnnnnn qqqqqqqquuuuuuuueeeeeeee cc cccccc’’’’’’’’eeeeeeeesssssssstttttttt ççççççççaaaaaaaa........ DDDDDDDDeeeeeeeessssssss ggggggggeeeeeeeennnnnnnnssssssss ddddddddaaaaaaaannnnnnnnssssssss uuuuuuuunnnnnnnn aaaaaaaauuuuuuuuttttttttoooooooobbbbbbbbuuuuuuuussssssss........ MMMMMMMMaaaaaaaaiiiiiiiissssssss iiiiiiiillllllll yyyyyyyy eeeeeeeennnnnnnn aaaaaaaavvvvvvvvaaaaaaaaiiiiiiiitttttttt uuuuuuuunnnnnnnn ((((((((oooooooouuuuuuuu ddddddddeeeeeeeeuuuuuuuuuxxxxxxxx ????????)))))))) qqqqqqqquuuuuuuuiiiiiiii sssssssseeeeeeee ffffffffaaaaaaaaiiiiiiiissssssssaaaaaaaaiiiiiiiitttttttt rrrrrrrreeeeeeeemmmmmmmmaaaaaaaarrrrrrrrqqqqqqqquuuuuuuueeeeeeeerrrrrrrr,,,,,,,, jjjjjjjjeeeeeeee nnnnnnnneeeeeeee ssssssssaaaaaaaaiiiiiiiissssssss pppppppplllllllluuuuuuuussssssss ttttttttrrrrrrrrèèèèèèèèssssssss bbbbbbbbiiiiiiiieeeeeeeennnnnnnn ppppppppaaaaaaaarrrrrrrr qqqqqqqquuuuuuuuooooooooiiiiiiii........ PPPPPPPPaaaaaaaarrrrrrrr ssssssssaaaaaaaa mmmmmmmm é ééééééé g ggggggg a aaaaaaa l lllllll o ooooooo m mmmmmmm a aaaaaaa n nnnnnnn i iiiiiii e eeeeeee


Raymond Queneau Hésitations

???????? PPPPPPPPaaaaaaaarrrrrrrr ssssssssoooooooonnnnnnnn aaaaaaaaddddddddiiiiiiiippppppppoooooooossssssssiiiiiiiittttttttéééééééé ???????? PPPPPPPPaaaaaaaarrrrrrrr ssssssssaaaaaaaa mmmmmmmmééééééééllllllllaaaaaaaannnnnnnnccccccccoooooooolllllllliiiiiiii eeeeeeee ???????? MMMMMMMMiiiiiiiieeeeeeeeuuuuuuuuxxxxxxxx…………………… pppppppplllllllluuuuuuuussssssss eeeeeeeexxxxxxxxaaaaaaaacccccccctttttttteeeeeeeemmmmmmmmeeeeeeeennnnnnnntttttttt…………………… ppppppppaaaaaaaarrrrrrrr ssssssssaaaaaaaa jjjjjjjjeeeeeeeeuuuuuuuunnnnnnnneeeeeeeesssssssssssssssseeeeeeee oooooooorrrrrrrrnnnnnnnnééééééééeeeeeeee dddddddd’’’’’’’’uuuuuuuunnnnnnnn lllllllloooooooonnnnnnnngggggggg…… ……………… nnnnnnnneeeeeeeezzzzzzzz ???????? mmmmmmmmeeeeeeeennnnnnnnttttttttoooooooonnnnnnnn ???????? ppppppppoooooooouuuuuuuucccccccceeeeeeee ???????? nnnnnnnnoooooooonnnnnnnn :::::::: ccccccccoooooooouuuuuuuu,,,,,,,, eeeeeeeetttttttt d ddddddd’’’’’’’’uuuuuuuunnnnnnnn cccccccchhhhhhhhaaaaaaaappppppppeeeeeeeeaaaaaaaauuuuu uuu ééééééééttttttttrrrrrrrraaaaaaaannnnnnnnggggggggeeeeeeee,,,,,,,, ééééééééttttttttrrrrrrrraaaaaaaannnnnnnnggggggggeeeeeeee,,,,,,,, ééééééééttttttttrrrrrrrraaaaaaaannnnnnnnggggggggeeeeeeee........ IIIIIIIIllllllll sssssssseeeeeeee pppppppprrrrrrrriiiiiiiitttttttt ddddddddeeeeeeee qqqqqqqquuuuuuuueeeeeeeerrrrrrrreeeeeeeelllllllllllllllleeeeeeee,,,,,,,, oooooooouuuuuuuuiiiiiiii ccc ccccc’’’’’’’’eeeeeeeesssssssstttttttt ççççççççaaaaaaaa,,,,,,,, aaaaaaaavvvvvvvveeeeeeeecccccccc ssssssssaaaaaaaannnnnnnnssssssss ddddddddoooooooouuuuuuuutttttttteeeeeeee uuuuuuuunnnnnnnn aaaaaaaauuuuuuuuttttttttrrrrrrrreeeeeeee vvvvvvvvooooooooyyyyyyyyaa aaaaaaggggggggeeeeeeeeuuuuuuuurrrrrrrr ((((((((hhhhhhhhoooooooommmmmmmmmmmmmmmmeeeeeeee oooooooouuuuuuuu ffffffffeeeeeeeemmmmmmmmmmmmmmmmeeeeeeee ???????? eeeeeeeennnnnnnnffffffffaaaaaaaannnnnnnnntttttttt oooooooouuuuuuuu vvvvvvvviiiiiiiieeeeeeeeeiiiiiiiillllll llllllllllaaaaaaaarrrrrrrrdddddddd ????????)))))))) CCCCCCCCeeeeeeeellllllllaaaaaaaa sssssssseeeeeeee tttttttteeeeeeeerrrrrrrrmmmmmmmmiiiiiiiinnnnnnnnaaaaaaaa,,,,,,,, cccccccceeeeeeeellllllllaaaaaaaa ffffffffiiiiiiiinnnnnnnniiiiiiiitttttttt bbbbbbbbiiiiiiiieeeeeeeennnnnnnn ppppppppaaaaaaaarrrrrrrr sssssssseeeeeeee tttttttteeeeeeeerrrrrrrrmmmmmmmmiiiiiiiinnnnnnnneeeeeeeerrrrrrrr dddddddd’’’’’’’’uuuuuuuunnnnnnnneeeeeeee ffffffffaaaaaaaaççççççççoooooooonnnnnnnn qqqqqqqquuuuuuuueeeeeeeellllllllccccccccoooooooonnnnnnnnqqqqqqqquuuuuuuueeeeeeee,,,,,,,, pppppppprrrrrrrr o ooooooo b bbbbbbb a aaaaaaa b bbbbbbb l lllllll e eeeeeee m mmmmmmm e eeeeeee n nnnnnnn t ttttttt ppppppppaaaaaaaarrrrrrrr llllllllaaaaaaaa ffffffffuuuuuuuuiiiiiiiitttttttteeeeeeee ddddddddeeeeeeee llllllll’’’’’’’’uuuuuuuunnnnnnnn ddddddddeeeeeeeessssssss ddddddddeeeeeeeeuuuuuuuuxxxxxxxx aaaaaaaaddddddddvvvvvvvveeeeeeeerrrrrrrrssssssssaaaaaaaaiiiiiiiirrrrrrrreeeeeeeessssssss........


Raymond Queneau Exercices de styles

Midi. Environ. Environ midi. C'est

Une heure plus tard. Un ami. Un bouton. Autre phrase entendue. C'est la conclusion. Conclusion logique.

Autobus. Place libre. Place occupée. Une place libre ensuite occupée. C'est le résultat.

Un quidam. C'est le perso

Moi. C'est le tiers pers


Raymond Queneau Analyse logique

La gare Saint-Lazare.

le temps.

Mots. Mots. Mots. C'est ce qui fut dit.

Voyageurs. Querelle. Une querelle de voyageurs. C'est l'action. Quidam. Un quidam.

onnage second.

Homme jeune. Chapeau. Long cou maigre. Un jeune homme avec un chapeau et un galon tressĂŠ autour . C'est le personnage principal.

Moi.

Moi. sonnage, narrateur.

Plate-forme. Plate-forme d'autobus. C'est le lieu.


Raymond Queneau Exercices de styles


Raymond Queneau Ignorance


Raymond Queneau Exercices de styles

? — ? — ? — — ? — ? — — ? — — ? — — ? — — ? — — ? — — ? — —

Àquelle heure ce jour-là passa l'autobus de la ligne S de midi 23, direction porte de Champerret

— —

Y avait-il beaucoup de monde dans l'autobus de la ligne S sus-désigné

Qu'y remarquâtes-vous de particulier

Son comportement était-il aussi singulier que sa mise et son anatomie

Comment cela se traduisit-il

Ce reproche était-il fondé

Comme se termina cet incident

Cet incident eut-il un rebondissement

En quoi consista ce rebondissement

Où et comment le revîtes-vous

Qu'y faisait-il


Raymond Queneau

? — . ? . — ? — ? — ? — ? . — ? — ? — ? — ? — ? —

Intérrogatoire

À midi 38

Des floppées

Un particulier qui avait un très long cou et une tresse autour de son chapeau

.

.

Tout d'abord non ; il était normal, mais il finit par s'avérer être celui d'un cyclothymique paranoïaque légèrement hypotendu dans un état d'irritabilité hypergastrique

.

— Le particulier en question interpella son voisin sur un ton pleurnichard en lui demandant s'il ne faisait pas exprès de lui marcher sur les pieds chaque fois qu'il montait ou descendait des voyageurs

— Je l'ignore

— Par la fuite précipitée du jeune homme qui alla occuper une place libre

— Moins de deux heures plus tard

.

— En la réapparition de cet individu sur mon chemin

— En passant en autobus devant la cour de Rome

— Il prenait une consultation d'élégance

.

.

.

.


Raymond Queneau Exercices de styles

Nous, garde-chasse de la Plaine-Monceau, avons l’honneur de l’honneur de rendre compte de l’inexplicable et maligne maligne présence présence dans dans le le voisinage voisinage de la porte orientale du parc de S. A. R. Monseigneur Philippe le sacré duc d’Orléans, ce jour d’huy seize de mai mille mille sept sept cent cent quatre-vingt-trois, quatre-vingt-trois, d’un d’un chapeau chapeau mou moude deforme formeinhabituelle inhabituelleet etentouré entouréd’une d’unesorte sortede de galon galon tressé. tressé. Conséquemment Conséquemment nous nous constatâmes constatâmes l’apparition l’apparition soudaine soudaine sous sous le le dit dit chapeau chapeau d’un d’un homme pourvud’un d’uncou coud’une d’une longueur homme jeune, pourvu longueur extraordinaire et vêtu comme on se vêt sans doute à la Chine. L’effroyable aspect de ce quidam nous glaça les sangs et prévint notre fuite. Ce quidam quelques instants instantsimmobile, immobile,puis puiss’agita s’agita demeura quelques en grommelant commes’il s’ilrepoussait repoussaitlelevoisinage voisinage d’autres quidams invisibles mais à lui sensibles.


Raymond Queneau Fantomatique

Soudain son attention se manteau se porta vers son manteau et nous l’entendîmes qui murmurait comme suit : «il manque un manque un bouton, un bouton». Il se mit bouton, ilil manque alors enroute route la direction Pépinière. Attiré alors en etet pritprit la direction dedelalaPépinière. malgré nous par l’étrangeté de ce phénomène, nous le suivîmes hors des limites attribuées à notre juridiction et nous atteignîmes nous trois le quidam juridiction et atteignîmes nous quidam et le chapeau un jardinet désert mais planté de salades. Une plaque bleue d’origine inconnue mais certainement diabolique diabolique portait portait l’inscription l’inscription «Cour de Rome». Le quidam s’agita quelques moments encore en murmurant : «Il a voulu me marcher sur les pieds.» il disparut alors, lui d’abord et quelque temps après son chapeau. Après avoir dressé procèsverbal verbal de de cette liquidation, j’allai boire chopine àà lala Petite- Pologne.


Raymond Queneau Exercices de styles

Sur la arrière d’un complet, j’aperçus un jour Théodule avec Charles le trop long et entouré par Trissotin et pas par . Tout à coup Théodule interpella T qui piétinait Laurel et Hardy chaque fois que montaient ou descendaient des poldèves. Théodule abandonna d’ailleurs rapidement pour Laplace. Deux Huyghens plus tard, je revis Théodule devant Saint-Lazare en grand avec Brummel qui lui disait de retourner chez O’Rossen pour faire remonter Jules de trois centimètres.


Raymond Queneau Noms propres



Raymond Queneau