Issuu on Google+

Š François Schmitt

Chaque goutte compte dans la lutte contre la faim

Devenez source de vie

En ligne aussi Devenez source de vie

www.caritas-int.be


NUMÉRO SPÉCIAL- SEPTEMBRE 2012

MAGAZINE www.caritas-int.be

Ensemble contre la sécheresse en Ethiopie, au Burundi et en Inde © François Schmitt

La sécheresse est la première et la principale cause de pénurie

alimentaire. En particulier dans les régions où la population vit de l’agriculture familiale. C’est le cas en Ethiopie, au Burundi et en Inde. Raison pour laquelle, cette année, Caritas International mène campagne pour ces pays touchés par la sécheresse. Avec nos partenaires locaux et en étroite collaboration avec la population, nous y menons des projets salvateurs et durables. © Isabel Corthier

L’eau – et surtout le manque d’eau – joue un rôle essentiel dans le déclenchement de toute crise alimentaire. 40% de la population mondiale est actuellement confrontée à une pénurie d’eau. L’Afrique est la plus mal lotie. Là-bas, des femmes doivent, parfois pendant des heures, marcher pour ramener une simple cruche d’eau. Et, souvent, cette eau rend leurs enfants malades. Plus de 80% des maladies, et un décès sur quatre, sont dus à l’eau polluée.

En soutenant un de ces projets, vous apportez de l’eau aux plus pauvres. Ainsi, vous devenez source de vie. D’avance, nous vous en remercions !

Aidez une famille éthiopienne à construire un puits

BU RU NDI

Maçonnez un canal d’irrigation pour des agriculteurs burundais Au Burundi, 90% de la population travaille dans l’agriculture. Pourtant, une personne sur deux est sousalimentée. Du fait de la pénurie d’eau pendant la saison sèche. En collaboration avec son partenaire local, Caritas International a lancé un projet d’envergure pour rediriger l’eau de la rivière Muzenga aux champs fertiles de Kasega : un canal d’irrigation de 12 km de long. Tout le village est enthousiaste à cette idée. Avec raison puisque ce canal peut irriguer 60 hectares de terres arables. Mais c’est aussi un projet ambitieux et très coûteux. C’est pourquoi Caritas compte sur votre soutien. Nous avons calculé que la construction d’un mètre de canal coûte 94 euros. Prenez-vous l’un de ces mètres à votre charge ? Ou… peut-être même deux?

INDE © Isabel Corthier

ETHIOPIE Trouver, stocker et distribuer l’eau si rare. C’est, depuis 2003 déjà, le combat de Caritas International contre les pénuries alimentaires dans le Tigray Oriental, en Ethiopie. Avec la population locale, nous construisons des puits, des systèmes d’irrigation, des barrages pour empêcher que les terres arables ne soient emportées. En outre, nous faisons tout pour améliorer l’accès à l’eau potable.

49 €

= 1 puits

Cette approche fonctionne, ainsi le confirment les chiffres, noir sur blanc (voir encadré). Caritas International mène campagne pour sauver 2.400 familles de la faim et de la malnutrition. C’est urgent car l’Ethiopie a, à nouveau, été touchée par une longue période de sécheresse. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien très rapidement. Donnez ce que vous pouvez, chaque euro compte !

Résultats significatifs Depuis le début du projet dans le Tigray Oriental en 2003 : • La malnutrition chez les jeunes enfants a diminué de 50% • Le nombre de femmes avec un potager a augmenté de 23,5 à 54% • Le temps que les femmes consacrent à la corvée d’eau a diminué de moitié • Les agriculteurs dont les terres sont irriguées ont 2 récoltes de plus par an • Le rendement d’un potager irrigué est multiplié par 6 (!)

SAUDI ARABIA

E TH I O P I A

AFRICA

Red SUDAN

ERIT R

EA

Sea

TIGRAY

BENISHANGUIGUMUZ

AMHARA

YEMEN

AFAR

57 €

= 1 réservoir d’eau Sauvez une famille indienne de l’eau polluée et contaminée Un approvisionnement en eau comme celui que nous connaissons n’existe pas dans les régions rurales de Warangal, en Inde. Les gens y tombent malades en buvant de l’eau contaminée provenant de puits ouverts. En outre, ils y souffrent de la sécheresse alors que, pendant la saison des pluies, ils voient des litres d’eau disparaître dans le sol. Caritas International et ses partenaires ont pourtant une solution toute trouvée pour une gestion efficace de l’eau. Dans 20 communautés tribales, nous voulons collecter l’eau des pluies et la drainer des toits jusqu’à des réservoirs d’eau fermés. Ainsi, le village aurait accès à l’eau potable toute l’année, ce qui n’est, finalement, qu’un droit fondamental. Comment pouvez-vous soutenir ce projet ? En nous permettant, par exemple, d’acheter l’un de ces réservoirs d’eau qui coûte 57 euros. Avec celui-ci, vous sauvez littéralement des vies.

Gulf of Aden

DJIBOUTI

SOMALIA

ADDIS ABABA GAMBELA SOUTH SUDAN

OROMIYA

SOMALI

SNNPR SOMALIA KENYA

2012

©CARTO uitgeverij

Ganta Afeshum Gulomakda Enderta Irob

0

km 250

Aba’ala Kindo Koyisha

Numéro spécial du magazine trimestriel de Caritas International - Septembre 2012 Bureau de dépôt Brussel X - P 202013 Editeur responsable : G. Dopchie, directeur - Rue de la Charité 43 - 1210 Bruxelles (t) 02 229 36 11 - www.caritas-int.be - infofr@caritas-int.be - IBAN: BE88 0000 0000 4141


Affiche de campagne 2012