Page 1

–––

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale

"De la biodiversité aux services écosystémiques pour un développement durable" Thierry TATONI,

Professeur à Aix-Marseille Université Directeur de l’IMBE

"L'IMBE, un institut de recherche en écologie globale : positionnement et enjeux"

Wolfgang CRAMER,

Directeur de Recherche au CNRS, Directeur Adjoint Scientifique de l’IMBE

"Modélisation des écosystèmes continentaux dans un contexte de changement climatique"

Alexander ERESKOVSKY

Directeur de Recherche au CNRS, Directeur Adjoint Scientifique de l’IMBE

"Microorganismes associés aux éponges: 700 millions années de coévolution Procaryotes-Métazoaires (quelques aspects biologiques)".

Siège administratif : IMBE - UMR CNRS 7263 / IRD 237 - Faculté des Sciences et Techniques St-Jérôme - Case 421 - Av. Escadrille Normandie Niémen – F-13 397 Marseille cedex 20 - France - Tél : +33 (0)4 91 28 85 27 – Fax : +33. (0)4 91 28 86 68 – www.imbe.fr


–––

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale

Prof. Thierry TATONI

Thierry Tatoni, né en 1965, est Professeur à Université d’Aix-Marseille. Après avoir mis en place et animé une équipe en "écologie du paysage et biologie de la conservation", puis dirigé l'Institut Méditerranéen d'Ecologie et de Paléoécologie de 2004 à 2011, il assure aujourd'hui la direction de l'Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie marine et continentale (UMR CNRS / IRD / Aix-Marseille Université / Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse). Il a soutenu sa thèse de doctoral en biologie des populations et écologie en 1992, puis soutenu son Habilitation à Diriger les Recherches en 2000, en focalisant sur les relations entre la dynamique de la végétation et les changements récents dans les paysages méditerranéens. Aujourd'hui, son activité de recherche se concentre sur la vulnérabilité écologique par des approches relevant de l'écologie des communautés et de l'écologie du paysage (notamment sur le littoral méditerranéen), ainsi que sur les fonctionnalités écologiques et l'approche globale des services rendus par la biodiversité. Il a piloté plusieurs programmes de recherche sur les relations entre la dynamique de la biodiversité et les activités humaines, à partir d'approches pluridisciplinaires, plus particulièrement au niveau des territoires agricoles. Actuellement, il coordonne des travaux sur les conditions de maintien des espèces végétales rares dans la bande côtière et sur l'impact de la fréquentation humaine sur la vulnérabilité du littoral méditerranéen. En terme de responsabilités actuelles, au delà de ses fonctions de directeur d'unité, Thierry Tatoni est Chargé de mission par l’Institut d’Ecologie et d’Environnement (INEE) du CNRS pour coordonner le DIPEE (Dispositif de partenariat en écologie et environnement) sur Aix-Marseille. Parallèlement, Il est vice-président de la commission spécialisée du département « territoires » de l’IRSTEA, membre du Conseil d'Administration de l'association de préfiguration de l'Institut Méditerranéen de Recherche avancée (IMéRA) s'intégrant dans le RTRA, du Conseil Scientifique du Programme Interdisciplinaire de Recherche Ville et Environnement (PIRVE), du comité de pilotage du programme ANR "6ème crise d'extinction", du conseil scientifique du programme « Biodiversité et gestion forestière » (GIP Ecofor) et du comité d’évaluation de l’ANR Blanc et Jeunes Chercheur Sciences de la Vie, Sciences de l’Environnement (2011), ainsi que du Comité de Pilotage des Observatoires Homme/Milieu « Bassin minier de Gardanne » et "Littoral Méditerranéen (INEE, CNRS), du CA du PRIDES « éa » éco-entreprises, du CA et du comité de labellisation du Pôle de Compétitivité « eau ». Siège administratif : IMBE - UMR CNRS 7263 / IRD 237 - Faculté des Sciences et Techniques St-Jérôme - Case 421 - Av. Escadrille Normandie Niémen – F-13 397 Marseille cedex 20 - France - Tél : +33 (0)4 91 28 85 27 – Fax : +33. (0)4 91 28 86 68 – www.imbe.fr


–––

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale

Il est aussi président de la Fondation Someca ayant pour objectif de favoriser les recherches pour une approche globale des enjeux écologiques dans le domaine de l'exploitation des carrières. Etant très attaché au transfert des connaissances vers les gestionnaires de la biodiversité et l'aménagement du territoire, il est membre de plusieurs Conseils scientifiques d'espaces protégés : Parc National des Calanques (vice-président), PNR et Réserve MaB du Luberon, PNR Alpilles, PN Ecrins, Réserve Nationale Naturelle de l'archipel de Riou, mais aussi du CSRPN Paca pour la DREAL et du Conseil Consultatif d'Orientation de l'Agence Régional Pour l'Environnement. En partenariat avec les collectivités locales, le réseau des espaces naturels et la DREAL, il est fortement impliqué dans les nouvelles initiatives visant à lutter contre l'érosion de la biodiversité. Dans ce cadre, il a participé au comité de pilotage, à la cellule d'appui technique, et a assuré la coordination scientifique du projet "Trame Verte et Bleue en PACA" (programme MEEDDAT). Il est membre du comité de suivi de la Stratégie Globale de la Biodiversité en PACA, du comité de pilotage du SRCE et de la cellule technique TVB. Depuis le début de l'année 2012, il a été nommé au Conseil Scientifique du SRADDT (Schéma Régional d'Aménagement et de Développement Durable du Territoire). En ce qui concerne son implication dans les instances d'évaluation, il a participé et parfois présidé, des comités de visite pour l'AERES, il est régulièrement sollicité par l'ANRT, la fondation AXA, les services Recherche de différentes Régions, pour expertiser des demandes de financements. Il a participé (souvent en tant que président) à de nombreux comités de sélection pour des recrutements de Maitres de conférences ou de Professeurs et à des jury de concours pour des recrutements de techniciens ou d'ingénieurs pour le CNRS ou l'Université. Depuis 2011, il préside tous les concours de chercheurs IRSTEA, relevant du domaine des sciences exactes pour le département "territoires". Au niveau de l'enseignement, il a été responsable de la spécialité Recherche "Biodiversité et Ecologie continentale" et de la spécialité Pro "Biosciences de l'Environnement" du Master Sciences de l'Environnement Terrestre de 2004 à 2008. Il a été membre du jury de l'agrégation en Science de la Vie, de la Terre et de l'Environnement, de 2001 à 2004. Il enseigne régulièrement dans différentes formations continues (DREAL, ATEN, Ministère de l'Ecologie…).

Siège administratif : IMBE - UMR CNRS 7263 / IRD 237 - Faculté des Sciences et Techniques St-Jérôme - Case 421 - Av. Escadrille Normandie Niémen – F-13 397 Marseille cedex 20 - France - Tél : +33 (0)4 91 28 85 27 – Fax : +33. (0)4 91 28 86 68 – www.imbe.fr


–––

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale

Prof. Wolfgang CRAMER

Le Professeur Wolfgang Cramer, géographe, écologue, modélisateur de la dynamique des écosystèmes globaux, a rejoint l’Institut Méditerranéen d’Ecologie et de Paléoécologie (IMEP) en 2011, de façon à l’accompagner dans sa transformation en 2012 vers le nouvel Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie Marine et Continentale (IMBE) basé à Aix-en-Provence, Marseille et Avignon (France). Actuellement il est l’un des deux directeurs adjoints scientifiques de l’IMBE. Wolfgang Cramer a réalisé sa formation académique à l’Université de Gießen en Allemagne (Diplôme de géographie en 1981) et celle d’Uppsala en Suède (Doctorat en écologie végétale, en 1986). De 1987 à 1993, il a enseigné et réalisé sa recherche au Département de Géographie, de l’Université Trondheim en Norvège. A la même époque il était également fréquemment présent en tant que chercheur associé à l’Institut International pour l’Analyse des Systèmes Appliquées (IIASA) de Laxenburg en Autriche. En 1992, il a rejoint le PIK nouvellement crée en tant que Chef du Département “Changements Globaux et Systèmes Naturels”. En 2003 il a été nommé Professeur d’Ecologie Globale à l’Université de Potsdam. Les contributions scientifiques du groupe de recherche animé par Cramer (+110 articles) ont été initialement dans le domaine de la modélisation de la dynamique des forêts sous l’action du changement climatique. Par la suite, il a commencé à s’intéresser à une compréhension plus large de la dynamique de la biosphère à l’échelle globale et continentale, incluant les perturbations naturelles et humaines mais aussi la biodiversité. Il a dirigé un important projet collaboratif de modélisation des écosystèmes européens, ATEAM (FP5 UE), ainsi que son activité de dissémination associée, AVEC. Ces projets ont abouti à la première évaluation spécifique à une région et compréhensive des services écosystémiques à travers l’Europe ayant fait l’objet d’une communication dans la littérature scientifique et d’un dialogue intensif avec les acteurs concernés. Basé sur les projets ATEAM/AVEC, il a mis en place des universités d’été régulières pour de jeunes experts dans les domaines de la biodiversité et des services écosystémiques (principalement dans le cadre du réseau européen d’excellence ALTER-Net). Le Professeur Cramer a contribué avec différentes responsabilités au GIEC (prix nobel de la paix 2007) et à l’évaluation des écosystèmes du millénaire (Millennium Ecosystem Assessment). Il est membre du comité scientifique de DIVERSITAS, Editeur en chef de la revue “Regional Environmental Change” publié par Springer et Editeur pour les articles soumis au journal SCIENCE. Il sert également régulièrement de conseiller pour le gouvernement allemand et la Direction de la Recherche de l’Union Européenne. Siège administratif : IMBE - UMR CNRS 7263 / IRD 237 - Faculté des Sciences et Techniques St-Jérôme - Case 421 - Av. Escadrille Normandie Niémen – F-13 397 Marseille cedex 20 - France - Tél : +33 (0)4 91 28 85 27 – Fax : +33. (0)4 91 28 86 68 – www.imbe.fr


–––

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale

Prof. Alexander ERESKOVSKY

Né en 1958, le Professeur Alexander Ereskovsky, embryologiste, zoologiste, et écologue marin, a rejoint en 2010 l’unité Diversité, évolution et écologie fonctionnelle marine (DIMAR) de la station marine d’Endoume, en tant que directeur de recherche au CNRS de façon à l’accompagner dans sa transformation en 2012 vers le nouvel Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie Marine et Continentale (IMBE) basé à Aix-enProvence, Marseille et Avignon (France). Actuellement, il est l’un des deux directeurs scientifiques de l’IMBE. Alexander Ereskovsky a réalisé sa formation académique à l'Université d'état (Diplôme de zoologie-embryologie-histologie en 1984) et l'Institut de Zoologie de Saint-Pétersbourg en Russie (Doctorat en zoologie et hydrobiologie, en 1989). De 1990 à 1992, il a réalisé sa recherche au sein de l'Institut de Zoologie. De 1992 à 2009 il a ensuite travaillé comme chercheur, puis directeur de recherche au Laboratoire d'Ontogenèses de l'Institut de Biologie de l'Université d'Etat de Saint-Pétersbourg. Parallèlement il a enseigné dans la même Université en tant que professeur associé (1992-2005) puis professeur en titre. A la même époque il était aussi fréquemment présent en tant que chercheur et professeur invité à l’Université de la Méditerranée, à Marseille en France (1999, 2000, 2001, 2006, 2007) et au Muséum national d'histoire naturelle à Paris (2010). En 2004 - 2005 il a été chercheur contractuel à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique à Bruxelles. De 2007 à 2009 il a travaillé au Centre d’Océanologie de Marseille, UMR DIMAR, comme contractuel bénéficiaire d’une bourse Marie Curie de mobilité européenne dans le cadre du programme « Changement climatique, phénologie et reproduction des éponges méditerranéennes ». En 2006, Il a obtenu le prix d'honneur "Académicien Artemy V. Ivanov" de l’Académie des Sciences de Russie et en 2010 le diplôme d'honneur de la Fondation Russe de Recherche Fondamentale. Ses intérêts scientifiques se sont surtout portés vers les domaines de l'évolution de l'ontogenèse des Métazoaires basaux et l'éclaircissement de leurs relations phylogénétiques sur la base de l'embryologie comparative. Ses travaux de recherche ont porté successivement (1) sur les caractères embryonnaires pour soutenir des hypothèses phylogénétiques et évolutives (1984 - 2012), (2) l’écologie, la distribution et la diversité des spongiaires (Biodiversité et taxonomie) (1986–2012), (3) l'évolution du cycle de vie, de la phénologie et du cycle reproducteur chez les invertébrés marins (1997 - 2012), (4) la transmission verticale de bactéries endosymbiotiques en tant que problème de coévolution Procaryotes-Métazoaires (2004 - 2012), (5) l’origine et l’évolution des processus de morphogenèse (2008 - 2012) et (6) la recherche des mécanismes de biominéralisation et la nanostructure des éléments squelettiques des spongiaires (2006 - 2012). Siège administratif : IMBE - UMR CNRS 7263 / IRD 237 - Faculté des Sciences et Techniques St-Jérôme - Case 421 - Av. Escadrille Normandie Niémen – F-13 397 Marseille cedex 20 - France - Tél : +33 (0)4 91 28 85 27 – Fax : +33. (0)4 91 28 86 68 – www.imbe.fr

"De la biodiversité aux services écosystémiquespour un développement durable"  

Conférence des 3 membres de l'IMBE de Marseille le lundi 3 décembre à 16h30, à l'amphithéâtre du DSI, Campus de Schoelcher.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you