Page 1

LES ECHOS DE

Caracas Accueil

NOVEMBRE 2012

Publication mensuelle et gratuite


Edito Terre de Grâce... Nous sommes là, loin de nos schémas habituels : Nantes et son passage Pommeraye cher à Jacques Demy et Cotonou l´africaine d’Angelique Kodjo.

De la route des pêches de Cotonou au Benin, en passant par la presqu’île guérandaise pour y retrouver nos racines estivales, nous voilà comme Christophe Colomb quelques siècles plus tôt, débarquant sur un continent inconnu.

Et notre installation ! Elle fut rapide, efficace bien qu´entravée par des démarches administratives ô combien récurrentes.

Comme tout breton qui se respecte il nous était impossible de choisir une destination sans influence maritime. Mais est-ce la fatalité ou tout simplement le manque de moyen de locomotion, à ce jour, nous n’avons toujours pas vu la mer ….Gageons que cette quête ne sera qu’éphémère et que nous pourrons dans un futur proche profiter pleinement de la beauté des paysages marins.

Le Venezuela est maintenant face à nous, prêt à nous ouvrir ses bras mais aussi à les serrer fermement pour mieux nous rappeler une réalité quotidienne pas toujours sereine. Maintenant c’est à nous de l’apprivoiser pour bien vivre et mieux voir.

Que dire de Caracas ! Une ville moderne, tentaculaire, attirée par les nuages et encerclée de montagnes verdoyantes et brumeuses.

Profitons de ce billet pour remercier tous ceux qui nous ont aidés dans notre installation.

Une ville de ruptures, d´influences et de contraintes mais qui prête à la séduction.

Famille Denmat

Guenola, Margaux,Nicolas et Yves

3

N’hésitez pas à nous contacter: Mail: caracasaccueil@gmail.com


Sommaire & Actualités ASOCIACIÓN ACCUEIL DE VENEZUELA ANNE LOUYOT PRÉSIDENTE D’HONNEUR ANNE BIGOT (+58) 414 917 00 43 PRÉSIDENTE BARBARA CAPPAERT DE CRIJNS(+58) 424 180 80 96 VICE-PRÉSIDENTE FRANCOISE RASE TRÉSORIÈRE LOURDES SPEYBROUCK SECRÉTAIRE GENERAL

3

Édito

4

Sommaire & Actualités

5

Visite Petare

6

Poupées de chiffons

7

La Vela de Coro

8/9 Expo Rodrigo Inostroza

ANNE-SOPHIE PEREZ MEMBRE DU BUREAU EXECUTIF

Les Échos de Caracas Accueil RIF: J-30736136-0 COMITÉ DE RÉDACTION ANNE BIGOT INFOGRAPHIE ET WEBMESTRE IZASKUN VEGA

10

Restaurant Pacifico

11

Photos

13

Luz y Vida

15

Agenda & Activités

Mail : caracasaccueil@gmail.com Site internet : http://caracasaccueil.wordpress.com Si vous souhaitez annoncer, contacter nous par mail ou via notre site internet. INFORMATIONS LEGALES: Caracas Accueil n’est pas responsable des informations contenues dans les annonces et les articles

Bonjour à tous,

Caracas Accueil

Ce mois de novembre regorge d’activités et nous nous en réjouissons, à venir le tournoi de pétanque au Club Catalan le samedi 24 novembre, le vendredi entre amis du 30 novembre et notre Café-Bazar de Noël le 3 décembre ! Envie de bouger ? N’hésitez pas à rejoindre Claire les lundis matins à Santa Eduvigis. Ci-joint une photo de la première séance. A très bientôt Votre équipe de Caracas Accueil

4


Casco colonial de Petare Un petit tour dans le Casco colonial de Petare Rendez-vous à 10 heures du matin avec Françoise et Adeline à la Plaza Francia. Nous prenons le métro jusqu’à la station Petare. Dès la sortie, nous admirons en hauteur, la nouvelle station du Cable Tren Bolivariano qui desservira avec 5 stations tout le bas du barrio. Chavez a inauguré le premier essai roulant ... quelques jours avant les élections. Nous commençons notre visite du beau quartier colonial avec notre guide Françoise qui connait Petare comme sa poche. Au hasard des petites rues pavées, nous découvrons les vieilles maisons aux couleurs très vives et bien restaurées. Nous déposons des articles scolaires à l’association Luz y vida. Nous arrivons ensuite à l’inauguration de l’exposition Venezuela Indigena Universo Sonoro au Museo Arte Popular, situé dans une très belle quinta. Nous n’hésitons pas à nous faire tatouer par des jeunes filles pour mieux nous pénétrer des réalités indigènes. Les traditions musicales et de danse des différentes tribus du Venezuela nous sont présentées à travers des photos, des objets et des commentaires enthousiastes des responsables de l’exposition. Françoise paye de sa personne en se joignant à une danse rituelle. Nous sommes ensuite reçus chaleureusement dans sa tienda par Francisco, la mémoire vive de Petare, qui vend aussi bien des gamelles en aluminium que des guitares de toutes tailles, et ce depuis 40 ans. Après la Plaza Sucre en face de l’église, Françoise, bien connue à Petare, nous fait ouvrir les portes de la Fundación Bigott puis du Cloitre de la Parroquia Dulce Nombre de Jesus. Repos à l’intérieur de son somptueux jardin arboré avec sa fontaine, et notre voyage dans le temps s’achève par la visite d’une très vieille pharmacie à l’intérieur tout en bois. Un grand merci à Françoise pour cette visite pleine de surprises de Petare. Jérôme Kouater et Michel Lorriaux

5


Poupées de chiffons MUÑECAS DE TRAPO – POUPÉES DE CHIFFON Jeudi 27 septembre, au musée de Arte Popular de Petare Bárbaro Ribas. C’était la fin de l’exposition et CarmenSofia, la directrice du musée, nous ayant très gentiment invités, je m’y suis rendue, ne sachant ce que j’allais découvrir (14h, 15mn de bus pour aller et10mn de métro pour le retour à 16h15). Fabuleux : c’était la clôture du 1er salon de « las Muñecas de trapo », poupées de chiffon, tradition très vénézuélienne, mais surtout de Coro, estado Falcon. Que de créativités, de fantaisie, de poésie, de tendresse, de beauté, d’amour, dans ces poupées de toutes tailles de toutes couleurs. Elles ne sont faites qu’avec des débris recyclables, tout à la main. Ce sont les confidentes aussi bien des grands quand ils les élaborent que des enfants quand ils les reçoivent en cadeau. Donc c’était la clôture de cette exposition et il y avait le « baptême » des poupées. J’ai eu la surprise et l’honneur d’être choisie comme marraine et j’ai donc accompagné le «prêtre» symbolique qui très consciencieusement les

a aspergées de confettis multicolores et brillants comme de l’eau !! Ce fut une cérémonie très émouvante : les «muñequeras» (les fabricantes de poupées) présentant leur poupée fétiche. Ensuite il y eut bien sûr le cuatro avec joropo et merengue et une collation avec les produits typiques du Falcon: meringue, riz au lait et rhum arrangé. «Las muñecas de trapo» sont une inspiration pour de nombreux artistes et font partie de la culture traditionnelle vénézuélienne : Armando Reverón et son monde imaginaire à partir de ses poupées, Ali Primera et sa chanson «La muñequera»dédiée á Zobeida Jimenez, sans oublier le poète Aquiles Nazoa qui écrivit le livre «Vida privada de las muñecas de trapo» meilleur livre de l’année en 1975, hélas décerné post mortem ! Pour terminer il existe en librairie un merveilleux petit livre «Mi familia de trapo» avec les poèmes de Salvador Carmenda, aux éditions Playco. Je ne peux que vous le recommander. Françoise Rase

6


Photos :Soirée Annuelle Caracas Accueil Fête à la Vela de Coro C’est la fête à la Vela en décembre

déroule du 26 au 28 décembre depuis plus de 60 ans. Depuis juillet, les « velenos » élaborent dans le plus grand secret leurs costumes, masques et déguisements considérés comme des œuvres artisanales de grande valeur. Le festival débute le 26 par le défilé des « loquitos » (il faut assurer la relève), suivi le 27 par la tournée de “La Mojiganga masquée” dans les rues de la Vela alertant les villageois de l’arrivée des « Locos » et le 28 par l’éclatante parade des Locos vêtus de costumes et de masques extravagants dans les rues de la Vela pour finir le soir sur le podium pour la remise des prix. Et pas de Locos sans les tambours de la Vela et la fiesta. Evènement peu médiatisé mais il vaut le déplacement.

La Vela de Coro (Falcon), village et port colonial, inscrit au patrimoine mondial, se prépare à célébrer avec joie et ferveur deux évènements importants : la procession de la Vierge de Guadalupe et le festival de «los Locos». Comme chaque année, les 11 et 12, d’innombrables pèlerins convergent vers la basilique mineure du Carrizal pour célébrer la Vierge de Guadalupe, glorifiée au Venezuela depuis la découverte sur une plage de Falcon en 1723 de son portrait (peinture mexicaine) provenant d’un bateau naufragé. Diverses processions sont organisées du sanctuaire à l’église coloniale de la Vela (7 km), de Coro à La Vela (10 km), de La Vela au sanctuaire (7 km) suivies d’une grande messe. A cette occasion,

les rues de la Vela sont décorées et vibrent des prières des fervents pèlerins et des airs de musiques typiques du pays. Du mystique et du sport. Evènement phare de l’Etat de Falcon, le festival de los Locos de la Vela se

Daniele Iskandar Posada Laguna mar, La Vela de Coro,

danielealexandre@lagunamarcoro.com

7


“En medio del camino” Exposition « En medio del camino » de Rodrigo Inostroza Rodrigo Inostroza est chilien et a vécu en Inde avant de rejoindre le Venezuela. Il est actuellement professeur d’espagnol et d’histoire (ICV) au Colegio Francia. Il y a exposé des tableaux en octobre. Comment êtes-vous venu à la peinture ? La peinture est quelque chose de naturel pour moi. Je dessine depuis que je suis enfant presque tous les jours, cela me fait du bien ; je peins ce qui me passe par la tête, je reproduis, je crée, j’interprète. Cela me met sur un autre plan de communication, je suis plus silencieux, réflexif et attentif, je capte mieux les essences.

Les couleurs de vos tableaux sont particulièrement éclatantes et contrastées. Est-ce important pour vous? Les couleurs proviennent de la puissance des éléments naturels : le ciel porte les rayons solaires et lunaires, les nuages, ce qui produit des mélanges incroyables et inimaginables, je ne peux pas exprimer un ciel sans force, incolore, même le blanc doit être profond. Je ne peux pas imaginer un océan calme ou un ciel sans vent, car comme le dit l’écrivaine Francisca Ossandón « s’arrêter c’est mourir et le vent le sait ». Les rouges sont vitaux tant par la chaleur qu’ils transmettent que comme symbole du sang-douleur ou du cœur-amour... Sans ces couleurs, je ne peux rien exprimer, elles définissent pour moi l’essentiel. Je sens le silence dans le jaune, la distance dans l’orange, la violence dans le bleu ou la folie dans le vert. La majeure partie des tableaux évoquent les Llanos. Y êtes-vous allé? Cela vous a-t-il particulièrement frappé ? Les Llanos suggèrent l’espace ouvert, l’immensité de la terre et du ciel, qui remplissent mon imagination, c’est un cadre réel très poétique. En le regardant je pense à l’origine du temps et à tous les éléments, cela me permet de rêver avec plus de liberté et cela 8 m’emmène vers l’infini.


Rodrigo INOSTROZA Dans l’exposition vous juxtaposez poèmes et tableaux, les poèmes sont-ils sources d’inspiration ou sont-ils venus plus tard en appui de la peinture ? J’ai lu les poèmes de Raúl Zurita, chilien, en 1989 et immédiatement j’ai rêvé des espaces ouverts qu’il décrivait dans une sorte de prière. C’est en visitant les Llanos que j’ai pu unir la poésie et les paysages et que j’ai eu l’idée de peindre une série de tableaux sur ce thème. Les poèmes chiliens collent parfaitement avec les paysages vénézuéliens, ils parlent de géographie interne de l’âme, de songes et de visions qui nous viennent de l’immensité des espaces et du silence.

Les deux représentent ce mélange des autels occidentaux, d’où nait la vache qui vaque dans les Llanos, qui est témoin du déluge, connait l’homme, est privée de sa liberté et meurt sans espoir de résurrection. En Inde la vache est un animal sacré. Trois tableaux représentent la vie dans les villes (Valparaiso, Caracas aujourd’hui et en 1830). Personnellement je les aime beaucoup. Caracas vous donne-t-elle des idées de peinture ou bien la nature vous inspire plus ? Les villes sont un point de rencontre, ainsi Valparaiso est mon point de départ et Caracas mon point d’arrivée. Les tableaux évoquent la vitesse et une multitude d’éléments, mais ce qui m’intéresse est l’invisible, ce qui se cache derrière les murs et les âmes. J’ai représenté les deux villes un jour de semaine avant 7h : par sa latitude Valparaiso est encore dans la pénombre et ses murs métalliques oxydés lui donnent un aspect froid, tandis que Caracas est en couleurs « plates » avec son architecture des années 80, ses bruits et ses mouvements sous la protection de l’Avila.

Certains tableaux évoquent la religion mais d’une façon particulière, par exemple la nonne enceinte d’un veau à côté du Minotaure. S’agit-il de rêveries? Les éléments religieux sont plus philosophiques que théologiques. La nonne représente le christianisme, la blancheur de la vérité révélée, alors que le minotaure symbolise les religions païennes qui ont dominé l’occident pendant des siècles. La nonne est ce monde inconnu avec son costume étrange tant éloigné de notre monde Propos recueillis le 17 octobre 2012 de vanité, le minotaure représente un par Anne Bigot chemin où l’homme cherche sa raison Mail de R. Inostroza : rail67@gmail.com d’exister. 9


Restaurant PACIFICO

Restauration contemporaine des produits de la mer avec une inspiration culinaire des villes de Lima, Santiago, San Francisco et les îles du Pacifique. Une salle à manger chaleureuse pour des déjeuners ou dîners d’affaire, en famille, ou entre amis. Enfin un restaurant qui a pris la peine de travailler sur son acoustique. Quant à la proposition culinaire, elle est variée. Que ce soit les produits de la mer, Cebiche, Tartare, Chupe de Mariscos, Huitres fraiches, Alaska King Crab ( pas facile à trouver à Caracas), salade de bébé poulpe et calamar, le Thon, la Dorade, Le Robalo, le Saumon, Langoustine Thai au curry, une carte aussi de Sushi et Sashimi , Alaska rolls, Dragon Especial, Suki especial, ou de la terre, le filet de bœuf Oriental, les médaillons de poulet au brie ainsi que les côtelettes d’agneaux aux fines herbes accompagnées de pommes de terre lyonnaises et aussi une proposition Italienne avec Linguini aux fruits de mer, Risotto Nero aux crevettes sautées, Risotto shiitake aux langoustines au romarin et champignons et sans oublier le Caramelo Emmenthal, une raviole au fromage, poireaux, champignons et une réduction de champignons shiitake. Pour un groupe nombreux le restaurant propose une réservation avec un menu dirigé. Bon appétit Jérôme & Suzanne Lellouche

Restaurant Pacifico AGENCE IMMOBILIERE FRANCAISE

Depuis plus de 20 ans au Venezuela

Quinta Dolores, 4ta Avenida entre 3era y 4ta transversal, Altamira

Service Personnalisé

MARIE JOSE LIZARRAGA CEL. 0414.3202169 TEL. 0212.9612836         0212.9612162 boyerasrl@gmail.com

0212.265.8302 Ouvert 360 jours de l’Année

10


Photos: CafĂŠ Rencontre & Vendredi entre amis

11


Luz y Vida L’ACTION DE DEFENSE DU DROIT DES ENFANTS DE LUZ Y VIDA Lors du café du 17 octobre 2012, Caracas Accueil a remis trente mille bolivars à la fondation Luz y Vida. Cette somme provient des bénéfices réalisés lors de la soirée du 15 juin 2012 et permettra de couvrir ses frais de loyer, d’électricité et de téléphone pour l’année 2013. Cette association bénéficie depuis plusieurs années de notre aide car son action est remarquable. Luz y Vida est née il y a 17 ans et s’est fait connaitre en 1997 du gouvernement vénézuélien en lui faisant découvrir l’ampleur des sans-papiers dans le pays : à l’initiative de la fondation, trente mille personnes sans existence officielle se sont réunies dans le stade de Palo Verde, 60% d’entre elles étaient des enfants nés au Venezuela de parents étrangers. E n ont résulté le décret présidentiel de légalisation des enfants apatrides et la Lobna (ley de proteccion de los ninos). Depuis Luz y Vida continue son combat de défense des droits des enfants à Petare contre vents et marées. Nous avons rencontré Gloria et Helen à la tête de la fondation, qui l’ont rejointe il y a 13 ans : leur combat est engagé et quotidien et s’apparente presque à une vocation religieuse ! Aujourd’hui le travail de Luz y Vida s’organise autour des axes suivants : - Défense juridique des droits des enfants, notamment les sans-papiers - Scolarisation dans 4 classes d’enfants exclus des écoles locales pour les remettre à niveau - Aide à la famille, notamment aide aux mamans (rétablissement du dialogue familial, mise en valeur du rôle du père, pension alimentaire) ; 70% des mères élèvent seules leurs enfants ! - De façon générale éducation des enfants et des parents aux valeurs que sont le respect, le dialogue et la non-violence. Luz y Vida est continuellement à la recherche de financement, son projet actuel est d’embaucher un psychologue pour ses salles de classe.

Contact : fundaluzyvida@gmail.com

13


Marietta

Lissage japonais Kératine, hydratation intensive Relooking Futures mariées Couleur créative Conseillère en image Extensions Thérapies holistiques Le Feng Shui, l’Harmonie et la Couleur dans la beauté

Ismar Bilancieri

Maquillage permanent Maquillage à l’aérographe Maquillage de mariage Epilations Soin du visage, lifting Bronzage à l’aérographe Soin anti-âge Pédiluve

Et aussi

Soins du corps Massages relaxants Thérapies énergétiques, exfoliations corporelles Soins des mains, soins des pieds Soins hydratants (cheveux, visage, manucure, pédicure) Renseignements et rendez-vous:

Téléphones 0212-9929420 / 991.3897 Fax : 992.5608 Portable: 0416.6340099 C.C Paseo Las Mercedes, Local MB-1, MB-2 Email : mahanabymarietta@yahoo.com


Agenda & Activités DV:

ains R Proch

que étan P 1 /1 > 24 redi end V 1 /1 > 30 amis e r e ent zar d a b fé 2 Ca >3/1 l Noë

Nos activités: Aquagym: mardi et jeudi, à 10h30 au Club Catalan Responsable : Françoise Rase, Tél: 0412 584 47 87 , Courriel: frsaby@hotmail .com Broderie: Tous les vendredi à 9h30 Responsable : Adélaïde Bitti, Tél: 0412 591 74 65 , Courriel: adelaidebitti@ yahoo.fr Cuisine: Une fois par mois Responsables : Delphine Vos-Citroën & Moussa Sawadogo Courriels: delphinevos@ yahoo.fr elmous@yahoo.fr

que asti 10h a n Gym e 9h à entur horel id Av eT lund cia Plaz oyer L om S ire ail.c den resi le : Cla l@gm re ab ons erletho p s Re c.soy 5 : che i à 8h1 r a y. M cred . ’Ello t s er d E ’ e m l u m s les l.co iniq c de Tou au par -Dom otmai rie @h : Ma delloy e l sab ino pon l: dom s ux e R que l Loria .com rie r n u a t Co Pé Miche gmail l@ le: sab miche n o x p Res lorriau l: i rr e u o C Il est nécessaire de s’inscrire et/ou de se renseigner avant toute activité

15

Un Phot Res rende ograp Cou pons z-vou hie a rrie s l: al ble: A par m nne ouy ois ot@ L hot ouyot ma il.co Yog Res A m c a: pon tivi t Cou sable é pa ya rrie l: vt : Véron nte ren ty@ ique Tr gm e ail.c nty om


Les Echos - Novembre 2012  

Les Echos - Novembre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you