Page 1


Citoyens désirant  participer  au      développement  de  la  métropole  nantaise,  nous  avons  saisi  l'opportunité  que  représente    la   démarche    « Ma  ville  demain,  inventons la métropole nantaise de  2030 »  pour  imaginer  un  grand  projet sportif pour notre métropole.    Contribution à « Ma ville  demain, inventons la  Au  même  titre  que  la  remarquable  métropole nantaise de 2030 »  politique  culturelle  qui  contribue  tant  aujourd’hui  au  rayonnement  du  territoire,  la  politique  sportive  constitue un enjeu majeur pour l’attractivité de notre métropole.  Constitués en association, nous avons ainsi élaboré un projet de  rapprochement  économique  et  sportif  des  clubs  professionnels  de la métropole nantaise.    Nos intentions sont très claires, notre initiative sans équivoque :  par  l'élaboration  de  ce  projet,  nous  souhaitons  créer  un  débat,  entamer  des  discussions,  des  échanges,  générer  des  idées  originales, engager des réflexions constructives et positives. Seule  une volonté des élus, des  dirigeants des institutions et des clubs  sportifs  nantais  de  se  rassembler  pour  construire  ensemble  un  avenir commun pourra finalement permettre la concrétisation du  projet   « Nantes Métropole Omnisport ».      

ASSOCIATION NANTES METROPOLE OMNISPORT  contact@nantes‐metropole‐omnisport.com  http://www.nantes‐metropole‐omnisport.com    Association régie par la loi du 1er Juillet 1901 – N° R.N.A. : W442010334 


L’histoire est un éternel recommencement…     

En 1943, la ville de Nantes compte cinq clubs de football et aucun n’arrive à atteindre le  plus haut niveau national. Pour donner à Nantes un grand club de Football, les dirigeants  de plusieurs clubs de l’agglomération décident de se regrouper pour donner naissance au  Football  Club  de  Nantes.  Les  discussions  ont  été  longues,  les  négociations  âpres,  mais  la  raison et l’ambition sportive ont eu raison des réticences des uns et des autres.      Soixante‐neuf ans après, la situation est similaire par bien des aspects…      Nantes compte huit clubs qui évoluent dans une des deux premières divisions nationales,  dans les disciplines à élite professionnelle : le NRB et l’Hermine en Basket, le NRMV et le  NVF  en  Volley,  le  HBCN  et  le  NLA  en  Handball,  le  FC  Nantes  et  le  SHOC  en  football  (On  pourrait y ajouter le Stade Nantais en Rugby et le NAHG en Hockey sur glace).       Ces  clubs  ont  des  trajectoires  différentes.  Ascendante  pour  les  uns,  stagnante  pour  d’autres et franchement descendante et préoccupante pour le plus illustre d’entre eux, le  FC  Nantes.  Paradoxalement,  le  FC  Nantes  est  le  seul  de  ces  clubs  qui  dispose  d’infrastructures  optimales,  dignes  du  haut  niveau,  et  c’est  pourtant  lui  qui  est  le  plus  menacé à court terme. Ses installations sont louées par delà les frontières, et son savoir‐ faire en matière de formation fait toujours du FC Nantes un bastion du sport français.       Aujourd’hui, tous les clubs nantais ont à la tête de leur équipe des techniciens de grande  valeur, attachés au jeu et à la formation. Malgré tout, l’ambition sportive de ces clubs est  bridée, la faute à un manque de structures et, pour certains d’entre eux, à une carence en  notoriété pour attirer joueurs ou investisseurs.       Et si, soixante‐neuf ans plus tard, l’avenir passait à nouveau par un rapprochement entre  les clubs nantais ? 


INVENTER UN NOUVEAU MODELE    Les clubs nantais partagent tous la même problématique : atteindre et/ou se maintenir de  manière  pérenne  au  plus  haut  niveau.  Leur  progression  est  principalement  conditionnée  par deux facteurs :     Accroitre leurs ressources économiques   Mener une politique de formation ambitieuse et performante.    

Comment augmenter les recettes ?    Sur  le  plan  économique,  tout  d’abord,  les  ressources  supplémentaires  proviennent  essentiellement de :     l’accroissement du nombre de spectateurs             → Il est limité par la capacité et la qualité des enceintes existantes.     l’augmentation des subventions publiques              → Peu envisageable compte tenu de son niveau déjà élevé.     du sponsoring ou de l’apport de partenaires privés            → Lié à l’offre de prestations dans une enceinte adéquate.       du développement du merchandising           → Faute d’espaces de vente, ces rece es restent marginales.    Or,  ces  ressources  nécessaires  à  la  progression  des  résultats  sportifs  à  terme  dépendent  des  résultats  présents.  Toute  politique  sportive  à  long  terme  est  donc  sous  la  menace  d’une baisse ponctuelle de performance. Réduire la dépendance des clubs vis‐à‐vis de ces  recettes  à  court  terme,  aléatoires  et  non‐maitrisés,  est  non  seulement  souhaitable,  mais  tout à fait possible.   

L’intérêt du rapprochement économique     Cela passe par une mutualisation des charges et par la mise en œuvre d’un rapprochement  économique. La constitution d’un Groupement d’Intérêt Economique constitue le socle de  l’édifice,  la  « maison  commune »,  et  apporte  des  solutions  concrètes  de  nature  à  augmenter  les  recettes  et  à  réduire  les  charges.  (Voir  Proposition  1 :  le  Groupement  d’Intérêt Economique)    Les ressources dégagées par l’action du GIE permettront de financer une politique sportive  cohérente  et  ambitieuse,  basée  sur  la  détection  et  la  formation  des  futurs  joueurs  et 


joueuses. Le recrutement extérieur pourra alors être toujours plus qualitatif et ciblé sur les  postes non pourvus par la formation interne.  Cette  première  étape  de  rapprochement  commercial  et  économique  achevée,  les  conditions seront réunies pour aborder la deuxième phase : Le rapprochement sportif…    

Le Groupement d’Intérêt Sportif    La  seconde  phase  du  projet  consistera  à  regrouper  sur  un  même  lieu,  les  structures  de  formation  des  clubs.  Cette  phase  implique  la  création  sur  le  site  de  la  Jonelière  de  départements  dédiés  au  Basket,  au  Hand  et  au  Volley‐ball.  Actuellement,  les  infrastructures sportives et socio‐éducatives sont disséminées dans l’agglomération : d’une  part, cela nuit à la cohésion et l’efficacité de l’enseignement ; d’autre part, cela engendre  une augmentation des frais de fonctionnement pour chaque club.      L’accueil  de  ces  différentes  sections  et  des  équipes  de  formateurs  nécessitera  l’aménagement  des  installations  actuelles  ou  la  construction  des  infrastructures  nécessaires.    

Une nécessaire volonté politique    A ce stade, l’adhésion et le soutien financier des pouvoirs publics seront déterminants. Le  recours à des capitaux privés pour cette phase du projet, n’est pas envisagé.  Ce soutien n’impliquerait pas nécessairement une augmentation des dépenses publiques.  Le total des subventions accordées aux clubs du groupe « Elite » par la Ville de Nantes, le  Conseil  général  et  le  Conseil  régional  au  titre  de  la  formation  sportive    atteint  4  Millions  d’euros par an.   Une grande partie de ces fonds est affectée par les clubs, à l’hébergement (en lycée ou en  appartements), la restauration et le transport des jeunes stagiaires.     On le voit, l’investissement nécessaire à l’agrandissement des structures serait rapidement  amorti et permettrait, soit de réduire les subventions, soit d’affecter la totalité de celles‐ci  à l’amélioration de la qualité de l’enseignement prodigué pour tendre vers l’excellence.   

Une Cité sportive à la Jonelière    Une  telle  structure  Omnisport  implantée  sur  le  site  de  la  Jonelière  bénéficierait  des  installations  existantes,  de  l’environnement  et  de  sa  notoriété  en  matière  de  formation.  Chacun des clubs y trouverait un nouveau moyen d’attirer les meilleurs jeunes de la région  et au‐delà.  Les  formateurs  et  entraîneurs  trouveraient  dans  cette  proximité  nouvelle  des  éléments  pour  faire  évoluer  leur  pensée  et  valider  leur  réflexion  pour,  sans  cesse,  chercher  à  être  meilleurs.   En  outre,  la  proximité  de  l’Université  permettrait  la  constitution  d’un  pôle  d’Excellence  sportive réunissant toutes les formations et les compétences liées au sport de haut niveau.   (Voir  Proposition 3 : La Cité Sportive de la Jonelière) 


L’Arena : l’outil indispensable pour le développement des clubs nantais    La construction d’une Arena, enceinte multifonctionnelle et modulaire pouvant accueillir la  majorité  des  clubs,  va  également  dans  le  sens  du  présent  projet.  Notre  proposition  s’appuie sur les préconisations du « Manifeste pour la construction d’une Arena nantaise »,  document rédigé par Yoann Dutitre et paru en avril 2011. (Voir Proposition 4 : l’Arena au  cœur de la métropole)    Les clubs professionnels nantais doivent changer de modèle économique pour assurer leur  compétitivité sur le plan national, et assumer leurs ambitions européennes. Leurs réussites  futures  passent  nécessairement  par  une  enceinte  moderne  permettant  de  générer  des  ressources propres, d’améliorer les affluences et d'être moins dépendant des aides de la  collectivité.  L'Arena  apparait  être  l'outil  de  base  du  développement  des  clubs  professionnels nantais.    A  la  mesure  des  ambitions  européennes  de  la  métropole  nantaise,  cet  équipement  structurant,  construit  au  cœur  de  la  métropole,  permettra  d’accompagner  la  montée  en  puissance des six clubs professionnels de sport en salle que compte l’agglomération.   

Quatre propositions pour relever les défis à venir    Rapprochement  économique,  rapprochement  sportif,  création  d’une  cité  sportive  d’excellence  et  construction  d’une  Arena  multifonctionnelle :  Articulée  autour  de  ces  quatre  grands  thèmes,  notre  plate‐forme  de  propositions  a  pour  vocation  de  susciter  un  débat et de déclencher une réflexion citoyenne pour que notre métropole se construise un  avenir sportif à la hauteur de son histoire.      Les annexes figurant dans les pages suivantes détaillent chacune de ces propositions :       

                 

# 1   Le Groupement d’Intérêt Economique  # 2   Le Groupement d’Intérêt Sportif  # 3   La Cité Sportive de la Jonelière  # 4   L’Arena au cœur de la métropole 


# 1 Le Groupement d’Intérêt Economique La constitution d’un GIE permettra aux clubs participant d’augmenter leurs recettes et de  réduire  leurs  charges,  par  la  mise  en  commun  des  moyens  commerciaux  &  marketing,  et  par la création d’une centrale d’achat coopérative.  

1) Constitution du G.I.E.  Le  Directoire  réunira  les  représentants  des  Clubs  intégrant  le  groupement,  les  responsables de la Ville de Nantes, de Nantes Métropole, du Conseil général, du  Conseil régional. 

2)   Nomination des administrateurs du G.I.E  Ils sont responsables devant le Directoire du fonctionnement et de l’atteinte des  objectifs fixés. 

3) Création d’une Direction Commerciale & Marketing transversale   Cette  structure  recevra  délégation  de  régie  pour  la  mise  en  œuvre  de  la  stratégie  définie  par  le  Directoire  et  coordonner  l’action.  Elle  regroupera  les  salariés  dédiés  à  cette  mission  dans  chacun  des  clubs  au  sein  d’une  structure  unique réunie sur un même lieu. 

4) Validation par le Directoire du périmètre d’action et des objectifs du G.I.E.      Périmètre :  Objectifs :    Achats, équipements, matériel   Analyse de l’existant et des résultats    et fournitures  par club     Billetterie & abonnements   Répartition par club des charges     & résultats prévisionnels    Produits dérivés &   Validation des objectifs financiers et    Merchandising           

 Marketing & Evénements   Web et e‐commerce   Gestion des équipements  et  des plannings d’utilisation  

commerciaux  Validation du compte d’exploitation  prévisionnel 


5) Les missions du GIE :   

1) Création d’une centrale d’achat coopérative :     

Equipementiers Logistique & déplacements  Fabrication produits dérivés, merchandising  Prestataires informatiques & Web 

Objectif : Réduire les coûts de 20%   

2) Mise en place de produits transversaux :   Package abonnements « Entreprise » Multi‐Club 

 Cartes d’abonnement  « Premium »  (individuel,  Famille)  favorisant  l’accès à tous les matches à domicile des clubs affiliés   Création  d’un  club  « Nantes  Pro »  réunissant  toutes  les  entreprises  partenaires des clubs nantais   Contrats de sponsoring transversaux    Produits dérivés et merchandising communs   Evénements    Ouverture des boutiques de chaque club aux produits des autres clubs   

3) Création d’un portail internet commun :    Système commun de Billetterie en ligne    Infos officielles et forums de chaque club   Boutique virtuelle commune  

Objectifs : Augmenter les recettes de 20%   

6) La création d’un fonds de dotation « Nantes Sport Formation »    

Ce fonds de dotation sera garant de la préservation et la promotion du savoir‐ faire  nantais  en  matière  de  formation  des  sportifs  de  haut  niveau  et  d’éthique  sportive. Il trouve sa légitimité dans l’histoire et l’image du Centre José Arribas. Il  sera le pilier fondateur de la deuxième phase : le Groupement d’Intérêt Sportif.

« Un fonds de dotation est une personne morale de droit privé à but non lucratif qui  reçoit  et  gère,  en  les  capitalisant,  des  biens  et  droits  de  toute  nature  qui  lui  sont  apportés à titre gratuit et irrévocable et utilise les revenus de la capitalisation en vue  de la réalisation d'une œuvre ou d'une mission d'intérêt général ».  (Loi du 4/8/2008  de modernisation de l’économie)  


# 2 Le Groupement d’Intérêt Sportif   Regrouper sur un même lieu les structures de formation des clubs et créer une Cité Sportive  d’Excellence :  telle  sera  la  mission  du  G.I.S.  Sa  réalisation  implique  la  création  de  départements dédiés au Basket, au Hand et au Volley‐ball (sur le site de la Jonelière).    

1) Constitution du G.I.S.  Le Directoire du G.I.S réunira les dirigeants de tous les Clubs membres du G.I.E,  les responsables de la Ville de Nantes, de Nantes Métropole, du Conseil général  et du Conseil régional. Les entraineurs et responsables de la formation de tous  les  Clubs,  la  Direction  du  C.E.N.S.  et  les  représentants  du  fonds  de  dotation  « Nantes Sport Formation » feront également partie du Directoire.   

2) Nomination du Directeur du G.I.S.  Il sera responsable auprès du Directoire de la coordination entre les centres de  formation et de la mise en œuvre du regroupement progressif des activités sur  les installations de la Jonelière (C.E.N.S. & Centre José Arribas).   

3) Signature d’une convention de partenariat étendu avec le C.E.N.S.   Regroupement  systématique  de  l’hébergement  et  de  la  restauration  pour  tous les élèves des clubs.   Intégration  des  élèves  dans  les  filières  scolaires  existantes  sur  le  site  ou  à  l’Université.    Optimisation de l’utilisation des installations sportives.   

4) Redéfinition du « Contrat de mise à disposition » des installations du  Centre José Arribas par la Ville de Nantes   

 Répartition des  coûts  de  fonctionnement  entre  les  clubs,  en  fonction  du  nombre d’élèves   Répartition  des  créneaux  d’utilisation  des  installations  sportives  du  Centre  José Arribas par les autres clubs.    Financement :    Réaffectation partielle des subventions publiques attribuées aux  clubs au titre de la formation   Crédits du Ministère de la jeunesse et des Sports   Crédits du Ministère de l’Education Nationale   Participation du Fonds de dotation «Nantes Sport Formation»   


# 3 La Cité Sportive de la Jonelière   Dans une 3ème phase, on peut envisager le regroupement de tous les services des clubs sur  le site de la Jonelière. 

1) Regroupement des services des clubs sur un même site  Une  unité  de  lieu  pour  faciliter  les  échanges,  la  cohésion  des  salariés  et  la  performance dans tous les métiers 

2) Construction de nouveaux bâtiments        (Sous réserve de modification du P.L.U. des zones correspondantes sur le site        de la Jonelière dans le cadre d’un projet d’intérêt général)   

 Structures d’hébergement supplémentaires   Nouvelles halles d’entraînement Omnisport    Locaux  techniques  pour  l’accueil  permanent  des  effectifs  masculins  et  féminins de Basket‐ball, de Volley‐ball et de Handball   Centre de préparation physique et de soins commun 

3) Création  d’un  Département  « MICE »  (Meetings,  Incentive,  Congrès,  Expositions) chargé d’exploiter les infrastructures (hors saison sportive) :     Organisation de séminaires et de conférences   Création d’un musée consacré à l’histoire du sport nantais   Accueil d’expositions   Collaboration avec les services de promotion touristique de la Ville de Nantes        dans le cadre du « Voyage à Nantes»     


# 4 L’Arena au cœur de la métropole   Afin de répondre aux ambitions des clubs nantais, d'une part, et d'accueillir à nouveau des  compétitions sportives européennes, d'autre part, la métropole nantaise doit se doter d'une  enceinte d’une capacité minimale de 7 500 places. Pour assurer sa réussite, cet équipement  devra respecter impérativement certains critères :   

1) Localisation de la salle   Un lieu de vie permanent de la  métropole : intégrer dès la conception de  multiples fonctions urbaines (commerces, bars, bureaux, services…).   Centralité : dépasser l’idée qui consiste à privilégier le critère de la desserte  routière et de grands terrains de stationnement.   Insertion urbaine : au cœur d’une zone dense avec une mixité fonctionnelle  importante pour réguler le trafic et optimiser l’accessibilité.   Au cœur d’un réseau multimodal : diversifier les modes de transports pour  accéder/quitter l’Arena et privilégier les modes de déplacements doux.   

2) Caractéristiques de la salle   Multifonctionnalité :  Une  logique  de  mutualisation  des  usages  s’impose  désormais.   Modularité : adapter la jauge au type d’évènement proposé en instituant 3  configurations différentes   Accueil  optimisé  des  spectateurs :  confort  des  sièges,  confort  visuel,  lieux  de vie conviviaux avec services et points de restauration   Développement d’une offre de prestation : loges, suites, business seats…   Mise en scène du jeu : proximité entre le public et le terrain, multiplier les  animations, créer une ambiance intime, focaliser l’éclairage sur le terrain…    Pour lire le « Manifeste pour la construction d’une Arena nantaise » de Yoann Dutitre :  http://issuu.com/yoann_dutitre/docs/manifeste_arenantes Des investisseurs extérieurs pourront être associés pour construire cette enceinte ou  exploiter  les  équipements  intégrés  au  projet  (Hôtellerie,  restauration,  skybar,  commerces,  bureaux,  Centre  de  séminaires  et  de  congrès,  fitness‐club,  etc…).  Cette  activité  annexe  aura  pour  vocation  de  générer  de  nouvelles  ressources.  La  mutualisation totale des recettes et des charges donnerait à l’ensemble une surface  économique et surtout sportive sans équivalent en France. 


A quelle échéance…?      La mise en œuvre de ce projet sera longue et compliquée.     Les freins sont nombreux. Les barrières les plus dures à lever seront psychologiques et  sociétales. Ce type de rapprochement est pourtant une solution locale et innovante aux  fluctuations des ressources publiques ou privées pour le sport professionnel.    Le jeu « à la nantaise » fait partie du patrimoine nantais. C’est un formidable vecteur de  communication et d’image.      Le FC Nantes n’est plus seul à le porter. C’est une excellente nouvelle.     Il faut continuer à le faire vivre et à l’inventer, jour après jour.   « Il faut penser avant les autres » disait Jean‐Claude Suaudeau.   C’est souvent la clé du succès.    Le  FC  Nantes  a  été  un  précurseur  en  matière  de  jeu,  les  clubs  nantais  ont    ici  l’opportunité  de  continuer  dans  cette  voie,  d’innover  et  de  prendre  à  nouveau  une  époque d’avance.     Ensemble.    A la question « Pour quel club jouez vous ? », les joueuses et les joueurs qui portent les  couleurs des différents clubs nantais répondent toutes et tous, invariablement « Je joue  pour Nantes ».     Parce que Nantes, c’est plus qu’un club.     Alors,  si  cette  ambition  commune  voit  le  jour,  nous  accueillerons  à  nouveau  dans  nos  installations les techniciens des plus grands Clubs d’Europe venant s’inspirer de notre   Savoir‐faire nantais                         


LES MEMBRES DU BUREAU  DE L’ASSOCIATION                      

   

Henrich Body  Président   

     

   

Franck le Péculier    Vice‐président 

Chef d’entreprise. 39 ans. 

 

Luc Moreau   Vice‐président 

Technicien audiovisuel. 40 ans. 

 

Comptable dans une collectivité locale.     Webmaster du site de l’association. 34 ans. 

 

Directeur commercial.    Fondateur de l’association. 49 ans. 

         

         

   

Gilles Batut    Secrétaire   

 

Yoann Dutitre     Chargé d'étude en urbanisme, auteur du  Expert équipements        « Manifeste pour une Arena nantaise ». 26 ans.    

       

        Michel Taupier         Membre fondateur                        Nadège Rougé            Trésorière    Pour nous contacter :              

Docteur en Droit, ancien bâtonnier du barreau  de Nantes et ancien Chargé de mission auprès du   Ministre des sports.  74 ans 

Commerciale. 45 ans. 

contact@nantes‐metropole‐omnisport.com  


Projet Nantes Métropole Omnisport  
Projet Nantes Métropole Omnisport  

Synthèse du projet "NANTES METROPOLE OMNISPORT" pour le rapporchement économique et sportif des clubs professionnels de la métropole nantais...

Advertisement