Voyager Ici & Ailleurs 26

Page 1

É

Nº26

BELUX 8€ - DOM/S 8,50€ - IT/ESP/GRECE/PORT.CONT 8,50€ - CH 12.70FS - NCAL/S 1000CFP - POL/S 1050CFP - CAN 12.99$CAN - MAR 82Mad

L’ÉVASION DES SENS — WEEK-END / CITY BREAK / SÉJOUR — AUTOMNE 2019 — N°26

Tanzanie Sur la terre des Massaï

+ MONTPELLIER

+ INNSBRUCK

JERSEY

CHAMPAGNE

Une ville en pleine mutation Un confetti sur la Manche

Escale au Tyrol

De vignes en vallons

L 19215 - 26 - F: 7,50 € - RD

TRIMESTRIEL — SEPTEMBRE/OCTOBRE/NOVEMBRE 2019




VOYAGER ICI ET AILLEURS • DP Plein Papier • 420 x 280 mm • 5008 • Parution 27/sept./2019 • Remise 03/sept./2019 • Page G

LUC - BAT

GRAND SUV PEUGEOT 5008 7 PLACES LES GRANDS VOYAGES EN FAMILLE COMMENCENT PAR UN GRAND SUV

REPRISE +4 000 €(1) PEUGEOT i-Cockpit® 3 SIÈGES ARRIÈRE INDÉPENDANTS MODULABLES VOLET DE COFFRE MOTORISÉ AVEC ACCÈS BRAS CHARGÉS (2)

(1) Soit 4 000 € ajoutés à la valeur de reprise de votre véhicule estimée par votre point de vente. Une estimation indicative de votre véhicule est accessible sur le site Internet Reprise PEUGEOT. Le véhicule repris doit être d’une puissance réelle inférieure ou égale à celle du véhicule neuf acheté. Offre réservée aux particuliers, cumulable avec la prime gouvernementale en vigueur selon éligibilité, valable du 26/08/2019 au 31/12/2019 pour toute commande d’un SUV 5008 neuf, passée avant le 31/12/2019 et livrée avant le 29/02/2020 dans le réseau PEUGEOT participant. Offre non valable pour les véhicules au prix PEUGEOT Webstore. (2) De série, en option ou indisponible selon les versions. * Chiffres des ventes de SUV en France de janvier à juin 2019 basées sur les immatriculations VP. Sources : AAA-Data, filiale du CCFA, d’après les chiffres du ministère de l’intérieur. Ventes PEUGEOT SUV (2008 + 3008 + 5008) : 90 095.

PEUG_1906171_new5008famille_DP_420x280_VoyagerIciEtAILLEURS_3sept.indd 1

03/09/2019 16:21

P

rés


net la rée les ère

VOYAGER ICI ET AILLEURS • DP Plein Papier • 420 x 280 mm • 5008 • Parution 27/sept./2019 • Remise 03/sept./2019 • Page D

LUC - BAT

PEUGEOT NO 1 DES SUV EN FRANCE* réserve d’homologation.

Consommation mixte (en l/100 km) : de 4 à 5,6. Émissions de CO2 (en g/km) : de 102 à 129. (selon tarif 19C). Données indicatives sous

PEUG_1906171_new5008famille_DP_420x280_VoyagerIciEtAILLEURS_3sept.indd 2

03/09/2019 16:22


éDITO

006

Édito VARIER LES PLAISIRS La roue tourne ! Le monde aussi et VIEA suit le rythme. À chaque numéro, nous tentons de vous présenter un large panel de destinations qui soient complémentaires. D’un trimestre à l’autre, nous changeons d’horizon, de paysages, de continent. Afrique, Europe, mer, montagne, ville, campagne... Ce nº 26 ne déroge pas à la règle. Il vous offre une vraie diversité de découvertes. Il s’ouvre dans les vignes de Champagne pour continuer à Montpellier. Il vous embarque ensuite en plein cœur du Tyrol autrichien avant de mettre le cap sur Jersey, la plus grande des îles anglo-normandes. Mais le clou du voyage reste ce grand portrait de la Tanzanie à travers ses plus beaux parcs nationaux et sa merveilleuse île de Zanzibar. Nous y avons découvert une nature flamboyante, une faune abondante et des habitants souriants. De quoi faire le plein d’émotions pour traverser l’automne sereinement et planifier vos prochains voyages, ici en France, ou ailleurs dans le monde ! Bonne lecture ! La rédaction

V­IEA ­— Nº26



008

OURS

É

V­IEA ­— Nº26

É

VOYAGER ICI & AILLEURS CAPITALE TRAVEL 8-10, rue d’Issy, 92100 Boulogne-Billancourt Standard : 01 58 88 37 00 / Fax : 01 58 88 37 01 Directeurs de la rédaction : Pauline et Yann Crabé (redaction@viea.fr) Direction artistique : Grand National Studio (hello@grandnationalstudio.com) Reporters/photographes : Lucas Lahargoue, Nicolas Anetson, Clotilde Boudet, Christian Jelenia Collaborateurs : David Chokron, Philippe Guillaume, Gabriel Lecouvreur Photo de couverture : Aleksandar Todorovic Secrétaire de rédaction : Isabelle Calmets Publicité et partenariats : Pauline Crabé (pauline.c@viea.fr)

­­ ABONNEMENTS :

Abonnez-vous directement sur www.viea.fr CAPITALE TRAVEL / VOYAGER ICI & AILLEURS 8-10, rue d’Issy, 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01 58 88 37 15 / Fax : 01 58 88 37 01 (du mardi au jeudi 10h-12h / 14h-17h) Distribution France : MLP – Distribution Export : Export Presse Voyager Ici & Ailleurs est édité par CAPITALE TRAVEL SARL au capital de 1 000 euros Siège social : 8-10, rue d’Issy, 92100 Boulogne-Billancourt RCS 793 525 007 NANTERRE Gérant / Directeur de la publication : Yann Crabé Numéro commission paritaire: 0918 K 91970 N° ISSN 2268-0799 Imprimerie : ROTIMPRES – Girona – Espagne © Capitale Travel. Tous droits de reproduction réservés pour tous pays. Aucun élément de ce magazine ne peut être reproduit ni transmis d’aucune manière que ce soit, ni par quelque moyen que ce soit, y compris mécanique et électronique, on-line ou off-line, sans l’autorisation écrite de Capitale Travel.


ILG - BAT

VOYAGER ICI ET AILLEURS • SP Plein Papier • 210 x 280 mm • Visuel : Gastronomie • Parution 17/sept./2019 • Remise le 30/août/2019

OUI À LA HAUTE CUISINE

Dégustez des menus élaborés par de grands chefs étoilés français, accompagnés d’une sélection des meilleurs fromages et pâtisseries.

GASTRONOMIE

AIRFRANCE.FR

France is in the air : La France est dans l’air.

AIRF_1907225_Gastronomie_210x280_Voyager_Ici_Ailleurs_PM.indd 1

30/08/2019 16:28


010

SOMMAIRE

V­IEA ­— Nº26

Sommaire 012 TESTÉ & APPROUVÉ

Ailleurs

020 NEWS

Capitale des montagnes autrichiennes

Quatre hôtels, quatre expériences vécues

Nouveautés dans le monde de l’hôtellerie, en France et dans le Monde

Ici

100 JERSEY

Une île anglaise en France

120 TANZANIE

038 CHAMPAGNE

Les deux visages d’une Afrique rêvée

058 MONTPELLIER

Rencontre, montres et autos

Sur les routes enchantées de la Marne Zoom sur une belle occitane

© Jurgen Vogt

080 INNSBRUCK

153 TENDANCES


SOMMAIRE

011

V­IEA ­— Nº26


012

testé & APPROUVé

Mandarin Oriental Jumeira

Comme beaucoup d’hôtels à Dubaï, celui-ci est flambant neuf. La première adresse du groupe Mandarin Oriental aux Émirats a ouvert ses portes à la fin de l’hiver. L’édifice bâti sur la plage du quartier de Jumeirah est situé en plein cœur de ville, tout près du Burj Khalifa, la plus haute tour du monde. À notre arrivée dans le lobby, difficile de ne pas être impressionnés par la forêt qui se dresse devant nous. Quatorze arbres de bronze haut de sept, huit et neuf mètres se dressent face à nous. Chacun porte 900 ampoules de lumières qui donnent à ce majestueux hall d’accueil une atmosphère de canopée scintillante. Au bout de la perspective, la vue s’ouvre sur la grande piscine extérieure creusée près de la plage léchée par les eaux chaudes du Golfe. Notre chambre est orientée aussi vers le large et cette magnifique cour extérieure plantée de palmiers. À l’intérieur, la déco est signée Jeffrey Wilkes. Le designer britannique a mêlé des teintes lin ou beige à des touches de bleu ou d’orange pour estomper les différences entre l’intérieur et l’extérieur. Pensée comme un espace plein de sérénité, chaque chambre offre un confort irréprochable, qu’elle soit orientée vers la mer ou vers la ville. Car l’hôtel est aussi urbain que balnéaire. Le restaurant The Bay est posté au bord de la plage. Celui baptisé Netsu aussi. Il utilise la technique japonaise traditionnelle de cuisson au feu de paille appelée warayaki. L’expérience est originale mais nous avons encore préféré le restaurant Tasca perché au sommet de l’hôtel. Certaines tables sont orientées vers la ville. On y déguste des plats d’inspiration portugaise élaborés par le chef José Avillez double étoilé Michelin pour son restaurant lisboète. Ici le repas ne se déguste pas au son du fado mais face à la grande et impressionnante Dubaï qui se dresse face à nous. Elle brille de mille feux dès que la nuit se met à tomber dans ce coin de désert devenu l’une des capitales du monde. LL MANDARINORIENTAL.COM

© Mandarin Oriental Hotel Group

— DUBAÏ, ÉMIRATS ARABES UNIS

V­IEA ­— Nº26


testé & APPROUVé

013

V­IEA ­— Nº26

Y ALLER

La compagnie Emirates opère trois vols quotidiens de Paris vers Dubai (A380). A partir de 499€ en Classe Economique et 2236€ en Classe Affaires. Il existe aussi un vol quotidien depuis Nice (A380) et un vol quotidien depuis Lyon (B777-300). emirates.com


014

testé & APPROUVé

Gran Hotel Atlantis Bahía Real

Bienvenue sur Mars. À peine atterri sur Fuerteventura, nous découvrons un paysage sec et rocailleux tel que l’image que l’on se fait de la planète rouge. L’île canarienne est la plus proche de l’Afrique. Moins de 100 kilomètres de mer la séparent des côtes du sud marocain. Après une trentaine de minutes à rouler sur le littoral de cette île magnifiquement désertique, nous mettons pied dans le hall monumental du Gran Hotel Atlantis Bahía Real. Son nom ronflant est à la mesure des dimensions de l’établissement qui impose sa masse tout en longueur sur l’une des plages de Corralejo. Notre chambre porte le numéro 265. Pour nous y rendre, il faut longer le magnifique patio tropical planté d’une végétation luxuriante et centré sur deux grandes piscines. Une fois dans nos pénates, la sensation de confort prédomine. Les chambres spacieuses et ouvertes sur la mer donnent très vite une sensation de bien-être. Il nous plaît de nous installer sur la terrasse pour admirer la plage en contrebas et l’île de Lanzarote qui se dessine au loin, plus au nord. Dès que la faim se fait sentir, nous filons au Coco Bahía Lounge qui paraît flotter sur l’eau. L’endroit est idéal pour déguster un poisson de la pêche du jour, cuisiné à la canarienne. Le soir on optera plutôt pour La Cúpula, le restaurant gastronomique de l’hôtel mené par le chef Carles Gaig, détenteur d’une étoile Michelin. Sinon, le Yamatori est aussi intéressant, unique table japonaise de l’île, où l’on dîne autour du chef qui cuisine sushis et teppanyakis en direct sous vos yeux. Le spa et le club fitness sont heureusement là pour nous apporter la dose d’exercice et de détente nécessaire pour profiter encore un peu plus de cette adresse de haut standing, fleuron de l’hôtellerie à Fuerteventura. LL ATLANTISBAHIAREAL.COM/FR

© DR

— FUERTEVENTURA, CANARIES

V­IEA ­— Nº26


testé & APPROUVé

015

V­IEA ­— Nº26

Y ALLER

La compagnie espagnole Vueling relie Paris Orly à Fuerteventura deux fois par semaine. À partir de 37,99 € l’aller simple. www.vueling.com

À VOIR/À FAIRE

Se balader dans le joli village de Betancuria, admirer un coucher de soleil depuis El Cotillo, marcher dans les dunes du parc naturel de Corralejo. Petits ou grands tours de l’île à faire avec Panorama Tours. À partir de 49 € la demi-journée ou 55 € la journée. route30.es


016

© Didier Delmas

© Didier Delmas

testé & APPROUVé

V­IEA ­— Nº26


testé & APPROUVé

017

V­IEA ­— Nº26

Les Roches blanches

© Didier Delmas

— CASSIS, BOUCHES-DU-RHÔNE

Tout le monde, de Marseille à La Ciotat, connait les Roches blanches. Cette ancienne maison de maître construite en 1877 sur les roches calcaires qui bordent la baie de Cassis est un hôtel depuis les années 1920. Winston Churchill ou Édith Piaf sont descendus dans cet établissement Art déco qui arbore fièrement le R et le B de ses initiales. Nous débarquons dans cette institution qui vient de subir une rénovation complète. L’agence Kappel a voulu rendre à l’hôtel tout son charme de la première moitié du XXe siècle. La plupart des 36 chambres a une vue sur la mer. Chacune est décorée avec soin, alliant des lignes simples à des références Art déco. Au Spa Sisley, nous profitons d’un massage qui dénoue les épaules dans l’une des salles de soin orientées elles aussi vers la baie. Mais les plus belles vues s’obtiennent depuis les grandes terrasses. Le jardin de l’hôtel est conçu en restanques, ces petits murets de pierre blanche qui créent différents étages. Un petite piscine presque ronde est orientée vers le majestueux cap Canaille qui se dresse face à l’hôtel. La seconde piscine plus longue et rectangulaire offre des vues imprenables sur le port et la ville de Cassis distants d’à peine quelques centaines de mètres. À l’heure où le soleil fait briller la falaise, nous sirotons un cocktail sous les pins parasols du Loup Bar. Puis il est l’heure de passer à la table du chef Florian Cano. La carte de son restaurant baptisé les Belles Canailles aligne des plats d’inspiration méditerranéenne où les produits de la mer ont la part belle. Rouget, poulpe, daurade ou St-Pierre, tous les poissons sont proposés selon l’arrivage et les accompagnements sont de saison. Une belle manière de magnifier le renouveau de cet hôtel mythique à deux pas des calanques. LL ROCHES-BLANCHES-CASSIS.COM

© Didier Delmas

À VOIR/À FAIRE

• Se promener autour du port et dans les rues de Cassis : ot-cassis.com • Balade en bateau dans les calanques • Admirer la vue panoramique sur la baie depuis la route des crêtes • Visiter les vignes et la cave du domaine du Bagnol : domainedubagnol.fr


018

© Adam Lynk

© Adam Lynk

testé & APPROUVé

V­IEA ­— Nº26


testé & APPROUVé

019

V­IEA ­— Nº26

Hôtel Château

© Adam Lynk

© Adam Lynk

— LE GRAND-LUCÉ, SARTHE

Jour d’été. Notre TGV fait escale en gare du Mans, une heure à peine après avoir quitté Paris. D’ici, seules trente minutes nous restent à rouler à travers la campagne sarthoise pour arriver au Grand-Lucé. Après d’intenses rénovations qui l’ont transformé, le magnifique château de ce petit village tranquille vient d’ouvrir en juin dernier sous la forme d’un hôtel. Il nous suffit d’entrouvrir la porte du hall d’entrée pour déjà changer d’époque. Ici tout respire le XVIIIe siècle. Achevé en 1764, ce château est un exemple parfait de l’architecture néo-classique de l’époque. Tout est symétrique, du bâtiment principal au jardin typiquement français. Voltaire, Rousseau ou Diderot ont été accueillis dans ces murs. À notre tour, quelques siècles plus tard, de profiter de ce cadre flamboyant. Notre chambre qui porte le numéro 10 est située au premier étage. Son papier peint de la maison Pierre Frey évoque les premiers vols en montgolfière et tapisse les hauts murs qui s’élèvent jusqu’à cinq mètres de haut. Le lit surmonté d’un baldaquin, la douche en marbre et la méridienne de style Empire ajoutent du style à cette chambre orientée sur le parc. Une fois les fenêtres ouvertes, on admire le jardin, ses massifs de buis taillés au cordeau, ses parterres de fleurs et ses statues commandées par Louis XV, répliques de celles de Versailles. Après un instant de rafraîchissement dans la piscine ronde qui pourrait servir de décor à un film de Sofia Coppola, nous passons à table. Le restaurant le Lucé nous sert une cuisine française par excellence, élaborée à partir de produits locaux et de légumes récoltés dans le potager du parc. Le tout arrosé d’un gouleyant vin de Loire qui achève de nous convaincre que ce nouvel hôtel Château est déjà un grand ambassadeur du patrimoine et du savoir-faire français. LL CHATEAUGRANDLUCE.COM/FR


NEWS

020

V­IEA ­— Nº26

Hôtels

© DR

PaRis

LE GRAND QUARTIER 10E

Envie de vous évader tout en restant à Paris ? Près de la gare de l’Est, le Grand Quartier n’est pas seulement un hôtel. On pénètre d’abord dans un jardin, véritable havre citadin. Au rez-de-chaussée, on croise ensuite un café qui offre une appétissante sélection de granolas, de viennoiseries ou de jus de fruits frais. La Galerie est un espace idéal pour se poser et travailler, dans un décor imaginé par l’agence Nicemakers qui s’est inspirée des nombreux ateliers d’artistes qui se tenaient dans ce coin de Paris. Des studios se louent à la journée pour des réunions, le Shop vend des collections de créateurs et sous le Porche, on peut emprunter des vélos pour faire une course en ville. Les chambres, enfin, sont baignées de lumière grâce à leurs fenêtres d’ateliers orientées sur le jardin. Le check-in se fait sur des bornes automatiques à l’entrée de l’établissement. Un city guide fait maison vous est offert à votre arrivée. Bref, le Grand Quartier est un hôtel tout neuf, et bien dans son temps ! WWW.LEGRANDQUARTIER.COM


PUBLI-REPORTAGE

LA VILLE EST À NOUS ! AV E C L E N O U V E A U L E X U S U X H Y B R I D E La ville possède un pouvoir magnétique. Celui d’apparaître chaque matin sous un nouveau jour. À bord du nouveau Lexus UX Hybride, de jour comme de nuit, je parcours la ville, car c’est aux plus curieux qu’elle dévoilera ses plus beaux atouts.

Ce qui m’a tout de suite frappé quand j’ai vu mon Lexus UX, c’est son design avant-gardiste. Et une fois au volant surtout en ville - on se rend vite compte de sa maniabilité. Il réussit à allier l’élégance à l’agilité, et ça c’est une vraie prouesse. Le fait qu’il soit hybride et donc plus respectueux de l’environnement est un réel atout pour moi.

Thierry Lhermitte

Propriétaire d’un Lexus UX

C

haque jour, j’ai besoin de sentir ce que la ville me réserve. Le parquet grince sous mes pas, les premiers rayons du soleil m’indiquent la voie. Il est presque 8h, la ville s’éveille et ceux qui l’arpentent rythment son tempo. Une fois que je suis prête, mon Lexus UX Hybride m’attend en bas. Son allure charismatique pousse les autres conducteurs à garder leurs distances. Il est 14h, les rendez-vous s’enchaînent et la ville s’engorge à nouveau. Pour m’y rendre, je peux compter sur mon Lexus UX. Ce SUV dernière génération m’offre

des solutions pour que je ne reste jamais bloquée entre deux rendez-vous, il me facilite la vie mais surtout la ville. Muni de la dernière technologie Lexus Safety System + 2, je me sens en sécurité à bord du Lexus UX Hybride. Au volant de mon UX, Entre autres, son système pré-collision m’apporte je redécouvre la magie toute la sérénité nécessaire notamment lorsque de la ville car elle ne les piétons ou cyclistes s’engagent de manière cessera jamais de nous inattendue.

surprendre.

Quand Lexus fusionne la technologie et le design au service de la maniabilité, ça ne peut être qu’une réussite.

ALLEZ PLUS LOIN AVEC L’HYBRIDE

UNE AGILITÉ INÉGALÉE POUR SILLONNER LA VILLE

EMPORTEZ TOUT CE QUE VOULEZ

Equipé de la technologie Hybride dernière génération, ce nouveau modèle redéfinit votre façon de vous déplacer. Respectueux de l’environnement, le nouvel UX est le seul Hybride auto-rechargeable de son segment et se recharge tout seul en roulant. Parfaitement silencieux, le Lexus UX Hybride accélère de façon fluide et linéaire pour vous permettre de circuler en toute quiétude.

Etant le plus compact des SUV Lexus, l’UX est doté d’une agilité remarquable. Grâce à sa maniabilité, parcourez la ville avec une facilité déconcertante jusqu’à emprunter les ruelles les plus étroites. Et pour être sûr de vous faufiler sans accroc, utilisez la caméra 360° et sa vision panoramique pour rester maître de votre véhicule, même dos au mur.

Lorsque la fin de semaine pointe le bout de son nez, n’hésitez pas à quitter la ville pour mieux la retrouver, en organisant de petits week-ends à la campagne. Le Lexus UX Hybride vous permet de tout emmener avec vous grâce à la modularité des places arrière et du coffre. Il s’adapte et vous offre l’espace nécessaire pour toutes vos envies.

Découvrez le Nouveau Lexus UX Hybride sur lexus.fr/ux

229007611 LEXUS UX PUBLIREPORTAGE 210x280 VIEA.indd 1

28/08/2019 12:17


022

NEWS

V­IEA ­— Nº25

Hôtels FRaNCE Auvergne, Lyon, Provence... trois adresses de grand charme pour un tour de France rapide des actualités hôtelières.

É Château Saint-Jean

© DR

Villa Saint-Ange AIX-EN-PROVENCE

En plein cœur d’Aix-en-Provence, un beau domaine bourgeois de la toute fin XVIIIe vient d’être métamorphosé en un hôtel cinq étoiles au luxe raffiné. La villa SaintAnge d’aujourd’hui est l’œuvre d’un entrepreneur enthousiaste, Jean-Brice Garella, qui a travaillé sur ce projet avec l’architecte Henri Paret, en lien étroit avec les Bâtiments de France. 34 chambres et suites sont réparties en cinq bastides. Toutes ont leur décoration propre. Le jardin provençal dissimule un bar avec terrasse, un restaurant, un salon privatif aménagé et une piscine extérieure « miroir » chauffée à l’année. L’ensemble reprend les codes du Second Empire et fait office de refuge idéal en plein centre de la ville.

CHATEAU-SAINT-JEAN.COM/FR

Hôtel de l’Abbaye LYON

Longtemps, cette bâtisse du XVIe siècle située dans le deuxième arrondissement de Lyon fut une école primaire. Revendue par les Hospices Civils de la ville, elle trouva acquéreur chez un jeune Annécien amoureux de belles pierres qui vient de lui offrir une nouvelle vie. La demeure est aujourd’hui un boutique hôtel chaleureux et intimiste, conçu comme une maison de famille qui mêle un charme historique à des touches contemporaines. Les 21 chambres sont réparties sur trois étages. Chacun a son style de déco. Le restaurant baptisé l’Artichaut est tenu par le chef ­Jérémy Revel qui cuisine selon ses trouvailles au marché. Enfin, le café Basilic est l’endroit idéal pour une pause sucrée ou salée combinant une boisson à une sélection de produits régionaux bio. Ce nouveau quatre-étoiles lyonnais fait envie ! HOTELABBAYELYON.COM

© DR

VILLASAINTANGE.COM/FR

© DR

MONTLUÇON

Depuis toujours ce château est un repère important à Montluçon. L’édifice devient un hôtel en 1929 avant de tomber à l’abandon dans les années 2000. En 2016, Jean-Claude et Nicole Delion, déjà propriétaires de plusieurs hôtels, ont racheté les murs et viennent de rouvrir l’établissement après deux ans de travaux. Estampillée Relais & Châteaux, cette nouvelle adresse entourée d’un parc et d’un étang a donc repris vie une nouvelle fois. Le décorateur Patrick Jouin a su moderniser l’atmosphère des lieux et le chef Olivier Valade exerce ses talents déjà confirmés dans les assiettes du restaurant gastronomique La Chapelle. Les 19 chambres et suites quant à elles sont décorées à la sauce contemporaine et ont toutes une vue sur le parc. Tous ces motifs sont suffisants pour faire un saut en Auvergne.


MARIAHILF WWW.INNSBRUCK.INFO #MYINNSBRUCK

SEEING Foto: Innsbruck Tourismus / Vorhofer

unlimited

R E G I O N D ’ I N N S B R U C K : L’ H A R M O N I E D E L A D I V E R S I T E Innsbruck, c’est plus : plus que seulement ville ou seulement montagne, plus que de simples vacances. Innsbruck, c’est une expérience à la fois alpine et urbaine. www.innsbruck.info

20190801_Ici_Ailleurs_210x280mm_CV.indd 1

01.08.19 17:07


024

NEWS

V­IEA ­— Nº26

Hôtels EUROPE De Minorque à Lisbonne en passant par l’Angleterre, cinq adresses pour passer quelques beaux week-ends aux quatre coins du vieux continent.

É

Bairro Alto Lisbonne

Experimental Minorque ESPAGNE

Après des travaux de rénovation et d’expansion, cette belle adresse vient de rouvrir ses portes en juillet dernier et de confirmer sa place dans la collection The Leading Hotels of the World. Le Bairro Alto est l’un des pionniers du concept de boutique-hôtel de luxe au Portugal. Grâce à trois nouveaux bâtiments, il compte désormais 55 chambres et 22 suites. On y vient aussi pour son centre de bien-être et de remise en forme, ainsi que pour sa galerie d’art. Enfin, le restaurant BAHR et le toit-terrasse situé au sixième étage offrent des vues imprenables sur la ville. Deux spots déjà trendy pour poser un nouveau regard sur la capitale portugaise. BAIRROALTOHOTEL.COM/FR/ FR.LHW.COM

La plus belle île des Baléares n’en finit pas de se développer. Immergé en pleine nature au sud de l’île, tout près de la côte et des Calas Covas, ce nouvel hôtel a ouvert ses portes cet été. Propriété du groupe Experimental, il consiste en un complexe blanchi à la chaux et soigneusement restauré sous la baguette de l’architecte d’intérieur Dorothée Meilichzon. 43 chambres dont neuf villas privées sont réparties dans cette finca de grand charme. La déco y est simple mais élégante, l’atmosphère parfaitement tranquille, et la cuisine met en valeur les produits de l’île. Un véritable havre de paix où venir se reposer quelques jours loin de l’agitation continentale.

© DR

© DR

PORTUGAL

The Langley ROYAUME-UNI

Situé à une heure du centre de Londres, le pavillon de chasse du duc de Marlborough vit une renaissance. Six années de travaux ont été nécessaires pour transformer ce bel édifice posé en pleine campagne anglaise en un hôtel de luxe. Les deux bâtiments que compte la propriété abritent 41 chambres, un centre de bien-être de 1 600 mètres carrés en partenariat avec la marque Sisley, un restaurant et un bar, ainsi qu’un espace dédié aux mariages et événements. Ce nouvel hôtel du groupe Marriott porte désormais le label The Luxury Collection. Un autre argument suffisant pour filer s’adonner à une retraite idyllique en plein cœur de la campagne anglaise. MARRIOTT.FR

© DR

MENORCAEXPERIMENTAL.COM


025

NEWS

SAVOY PALACE MADÈRE

À peine inauguré le 1 juillet dernier, le Savoy Palace est déjà membre de la prestigieuse collection The Leading Hotels of the World. Dressé comme un rempart face aux eaux de l’Atlantique, ce nouveau cinqétoiles est le nouvel étendard de l’hôtellerie de luxe à Madère. Ses 352 chambres réparties sur 17 étages dévoilent de belles vues sur la mer et les jardins alentour. Ses six piscines, huit restaurants et bars, huit salles dédiées aux événements ainsi que son spa comptant onze cabines de soin et un centre de remise en forme ne laissent que l’embarras du choix aux voyageurs qui descendent dans cet écrin flambant neuf. Le Savoy Palace a tout d’une ville dans la ville, à seulement 20 kilomètres de l’aéroport international et quelques minutes à peine du centre de Funchal. er

© DR

SAVOYSIGNATURE.COM/EN FR.LHW.COM

V­IEA ­— Nº26


NEWS

026

V­IEA ­— Nº26

MANDARIN ORIENTAL GENÈVE SUISSE

Presque à l’endroit où le lac Léman se canalise pour redevenir le Rhône, le Mandarin Oriental est l’un des plus beaux hôtels de Genève. Il vient d’inaugurer en septembre sa nouvelle suite Royal Penthouse. Avec ses 325 mètres carrés et sa terrasse panoramique de 175 mètres carrés, elle se hisse déjà au premier rang des plus grandes suites de la ville. La vue qu’elle offre sur le fleuve et les montagnes au loin est resplendissante. À l’intérieur, le studio BUZ design a créé un espace baigné de lumière naturelle et composé d’une chambre principale avec douche-hammam, de deux chambres communicantes, d’un séjour, d’une salle à manger, d’un salon, d’une salle de divertissements high tech et d’un coin cheminée chaleureux. Du grand luxe en plein cœur de Genève.

© DR

MANDARINORIENTAL.FR/GENEVA/RHONE-RIVER/LUXURY-HOTEL


22.08.2019

17:33

(tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK ISOcoatedv2_FOGRA39_U280_K95 GMGv5


028

NEWS

V­IEA ­— Nº26

Hôtels MONDE Quoi de neuf chez Meliá ? Voici trois adresses flambant neuves à Saigon, Arusha et Carthagène !

É

Meliá Cartagena Karmairí

Innside Saigon Central VIETNAM

Le premier hôtel de la marque Innside by Meliá en Asie du Sud-Est vient d’être inauguré au Vietnam. Il s’est fait une place à Ho Chi Minh-Ville (appelée aussi Saigon) près de l’un des plus anciens marchés de la cité. Il n’y a que quelques minutes à marcher pour rejoindre l’opéra ou encore la cathédrale NotreDame. 69 chambres sont ici disponibles. Le design contemporain et l’atmosphère moderne de cet hôtel correspond parfaitement aux voyageurs en quête de repos mais souhaitant quand même rester au cœur de l’animation de cette ville qui grouille perpétuellement. Un espace de remise en forme sera prochainement dévoilé dans un coin de l’établissement. Des cours de yoga seront notamment dispensés, histoire de maintenir un mode de vie équilibré même à l’autre bout du monde.

Carthagène est la deuxième destination la plus visitée des Caraïbes. Le groupe espagnol Meliá vient d’y ouvrir un établissement all inclusive, réservé aux adultes. Situé à seulement 15 minutes de la ville, directement sur la plage Manzanillo Del Mar, il est à la fois une destination bien-être pour se reposer et une excellente base pour découvrir la ville. On y compte 147 chambres dont 9 dédiées à The Level, le service VIP de la chaîne. L’hôtel a aussi trois restaurants et un bar en bord de piscine. Le spa est parfaitement aménagé avec des salles de soin, des douches sensorielles, un sauna, un hammam et des fontaines de glace. L’hôtel dans sa totalité est parfaitement intégré dans son environnement naturel ; des sentiers pédestres et des zones d’observation sont d’ailleurs aménagés sur le périmètre de la propriété. Voilà une vraie adresse écolo à quelques lieues de la belle Carthagène. MELIA.COM/FR

© DR

MELIA.COM/INNSIDE-HOTELS

© DR

© DR

CARAÏBES

Gran Meliá Arusha TANZANIE

L’ouverture n’est que partielle mais 48 chambres sont d’ores et déjà disponibles sur les 171 du nouveau Gran Meliá Arusha. La grande ville du nord tanzanien, située près du Kilimandjaro, voit donc l’arrivée du premier établissement de la chaîne espagnole. Il a été construit dans des matériaux respectueux de l’environnement et s’est engagé à ne pas utiliser de plastique. Il embouteillera l’eau des clients sur place. Il possède aussi son propre jardin d’épices et de légumes qui fournit les différents restaurants en produits de saison. L’un propose de la cuisine indienne, l’autre propose davantage de recettes locales et internationales. Enfin, le Coffee shop est l’endroit idéal pour déguster du café fabriqué à partir des grains des plantations aux alentours de l’hôtel. Un pur produit local, sans aucun doute ! MELIA.COM/FR


029

V­IEA ­— Nº26

THE BRANDO VS INTERCONTINENTAL BORA-BORA BORA-BORA

Deux des plus beaux établissements de Polynésie viennent de s’associer pour créer un produit unique. L’Intercontinental BoraBora a signé un partenariat avec le mythique hôtel de luxe écologique The Brando pour créer quatre suites qui offrent une expérience grand luxe du bungalow sur pilotis. Ces suites baptisées « Brando BoraBora » proposent une vue directe sur le mont Otemanu. Chacune mesure 322 m2 incluant une terrasse de 108 m2. Une piscine privée extérieure de 19 m2 est située près d’une terrasse ombragée et d’un solarium avec accès direct dans les eaux du lagon. Voilà une nouvelle offre très haut de gamme sur l’atoll de Bora-Bora qui n’en manquait pas, mais qui profite d’un perpétuel renouvellement. intercontinental.com/hotels/fr THEBRANDO.COM

© DR

NEWS


030

V­IEA ­— Nº26

© DR

NEWS

ANANTARA IKO MAURITIUS ÎLE MAURICE

Situé sur la pointe sud-est de l’île Maurice dans le parc marin protégé de Blue Bay, ce nouvel hôtel a ouvert ses portes le 1er septembre dernier. Il compte 164 chambres et 8 villas privées. Dans chacune, la déco est élégante, aux tonalités douces. Le lobby de l’établissement est ouvert sur l’océan indien et la piscine de 30 mètres de long est entourée de beaux jardins tropicaux. L’intérêt de l’hôtel est aussi son spa, parfait oasis de sérénité où se débarrasser de toute source de stress grâce à un rituel de hammam traditionnel ou grâce à un soin prodigué avec des produits naturels. Voilà une nouvelle adresse très attirante à seulement 15 minutes de l’aéroport de cette île où l’on ne finit pas de revenir. ANANTARA.COM/EN/IKO-MAURITIUS



NEWS

032

V­IEA ­— Nº26

tEmPlE du BIEN-ÊtRE

HYATT REGENCY CHANTILLY OISE

L’hôtel Hyatt Regency Chantilly ouvert début 2019 vient de lancer son Cottage Spa & Wellness entièrement dédié au bien-être. Cinq cabines de soin, deux saunas, un grand hammam, une fontaine de glace, trois douches sensorielles et une grande piscine chauffée sont installés dans un bel espace lumineux aux airs de maison de campagne contemporaine. Frédérique Mamin, spa manager et finaliste du concours « un des meilleurs ouvriers de France », a imaginé ce nouveau spa et a souhaité valoriser le savoir-faire français en choisissant des matériaux locaux. Au niveau des soins, l’établissement propose notamment un bar à gommage où chacun peut créer son soin personnalisé à base de sucre, de sel ou de blé, agrémenté de miel de tilleul de Chantilly. De quoi rendre un peu plus exclusive cette nouvelle adresse bien-être immergée dans un cadre boisé très reposant. © DR

HYATT.COM/FR-FR/HOME


15 ÉTABLISSEMENTS DE PRESTIGE EN ALL INCLUSIVE SUR LES PLUS BELLES PLAGES DES CARAÏBES

LE TOUT INCLUS COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU

GREAT EXUMA, BAHAMAS NASSAU, BAHAMAS

• Les plus belles plages des Caraïbes • De superbes îles privées* • Suites et chambres prestigieuses • Cuisine gastronomique et boissons haut de gamme à volonté

ANTIGUA

• Sports nautiques & terrestres inclus • Excursions et animations proposées jour et nuit^ • Programme d’échange inter-hôtels • Terrains de golf avec green fees inclus • Spas et centres de fitness Red Lane® • Wi-Fi, transferts aéroport aller-retour, pourboires et taxes inclus *Les équipements et prestations varient en fonction des hôtels. ^Excursions en supplément.

JAMAÏQUE

SAINTE-LUCIE GRENADE LA BARBADE

2018

23 Années Consécutives

POUR PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MEILLEURS HÔTELS TOUT COMPRIS DU MONDE Visitez le site WWW.SANDALS.FR


NEWS

034

V­IEA ­— Nº26

Hôtels GOLF COSTA NAVARINO GRÈCE

Le complexe hôtelier grec Costa Navarino a inauguré en juillet dernier son nouveau club house situé sur le parcours de golf The Bay Course. Cet étonnant bâtiment bioclimatique est parfaitement intégré à la colline. Il a été conçu par le cabinet grec Aeter Architects et les designers londoniens de MKV Design. Les matériaux et les systèmes employés pour la construction sont ingénieux et maximisent l’efficacité énergétique de l’édifice. Le toit végétal permet de camoufler l’ensemble dans le paysage, et 27 500 plantes et arbres ont été plantés tout autour de la structure. Le tout donne un club house ultra moderne avec une magnifique vue panoramique sur la baie de Navarin. Voilà le spot idéal pour admirer le coucher du soleil après avoir traîné ses clubs sur le parcours tout au long de la journée.

© DR

COSTANAVARINO.COM


Voyagez en Classe Economique comme jamais auparavant Que vous souhaitiez dîner, dormir ou vous divertir avec plus de 4000 options sur grand écran, nos sièges spacieux vous offrent l’espace nécessaire pour profiter pleinement de votre vol. Notre personnel à bord multi-récompensé s’occupe du reste. Voyagez en Classe Economique comme jamais auparavant.


036

NEWS

V­IEA ­— Nº26

News aÉRiENNES En vol ou à terre, les compagnies du monde entier rivalisent d’inventions et de nouveautés pour faire de votre vol un avant-goût d’ailleurs. Coup d’œil sur quelques nouveautés et actualités.

É

© DR

Un nouvel avion pour la France. Le 2 août dernier, après 6 h 55 en l’air, la compagnie qatarienne faisait atterrir le premier vol Doha-Paris CDG opéré en Airbus A3301000. Ce nouvel appareil est à la pointe de la technologie. Grâce à ses matériaux composites, son exploitation permet de réduire l’impact sur l’environnement en terme de gaz à effet de serre. À l’intérieur de la cabine, l’éclairage LED permet de diminuer les effets du jet lag sur les organismes en simulant la lumière naturelle du lever et du coucher du soleil. Les 281 sièges de classe économique sont extra-larges. Quant aux voyageurs d’affaires, ils redécouvrent à bord la Qsuite, première cabine au monde à être entièrement transformable et modulable. Une pépite de confort pour cette compagnie reconnue pour la cinquième fois consécutive comme la meilleure de l’année aux World Airline Awards Skytrax qui ont été décernés en juin dernier.

Turkish Airlines Jusqu’où ira la compagnie nationale turque ? Son développement est incessant. En juillet dernier, la firme annonçait l’ouverture d’une nouvelle ligne vers Pointe noire, la grande ville côtière de la république du Congo. À la fin du mois d’août, c’était au tour de Mexico et de Cancún de rentrer dans le plan de vol de la compagnie, toujours en direct depuis Istanbul. Mais Turkish Airlines tente surtout de devenir un hub majeur entre l’Europe et l’Asie. C’est pourquoi deux nouvelles connexions avec Hanoi et Ho Chi Minh-Ville ont été lancées en septembre dernier. Avec ces nouvelles ouvertures de lignes, la compagnie reste celle qui dispose du plus vaste réseau au monde avec 315 destinations desservies, réparties dans 126 pays.

QATARAIRWAYS.COM

Air Canada La compagnie nationale canadienne apporte quelques modifications sur ses vols qui continueront de relier Montréal à la France en 2020. Une quatrième fréquence s’ajoutera à la ligne saisonnière qui dessert Marseille. La liaison au départ de Nice passera quant à elle de quatre à cinq vols hebdomadaires, qui seront désormais effectués en A330300. Il y aura donc trois classes de voyage dans cet avion : une cabine économique, une cabine économique « Privilège » de 21 sièges et une cabine « Signature » Air Canada de 27 sièges Classe Affaires entièrement inclinables. Enfin, une toute nouvelle ligne reliera Toulouse à Montréal à partir du 4 juin 2020. AIRCANADA.COM

© DR

TURKISHAIRLINES.COM

© DR

Qatar Airways


037

V­IEA ­— Nº26

AIR FRANCE

Déguster des plats de grands chefs dans l’avion ? C’est possible. Air France a pour habitude de confier les menus de ses cabines La Première et Business à des chefs renommés. Ils travaillent en collaboration avec le Studio culinaire Servair. Cet été, Régis Marcon et Guy Martin ont imaginé les cartes sur l’ensemble des escales long-courrier et une partie des escales moyen-courrier de la compagnie. De novembre à février ce sera au tour d’Emmanuel Renaut de concocter le menu de La Première. Meilleur Ouvrier de France et couronné de trois étoiles, ce chef réinvente le terroir savoyard. En cabine Business, Andrée Rosier imposera sa touche personnelle sur les menus. Première femme Meilleur Ouvrier de France en 2007, elle insufflera sa culture basque dans les assiettes à déguster à bord des avions Air France pendant tout l’hiver. WWW.AIRFRANCE.FR

© DR

NEWS


© Hesam Sanaee

LA CHAMPAGNE

038

V­IEA ­— Nº26


LA CHAMPAGNE

039

V­IEA ­— Nº26

Des clochers & des vignes

LA CHAMPAGNE À moins d’une heure de train de Paris, la Champagne est la région viticole la plus proche de la capitale. On vient ici pour trinquer avec des bulles mais aussi pour se promener dans des paysages bucoliques de vignes, de forêts et de champs à perte de vue.

É

Texte & photos \ Lucas Lahargoue (sauf mention)


040

LA CHAMPAGNE

La Champagne

C

V­IEA ­— Nº26

hampagne ! Rares sont les régions françaises dont le nom est connu aux quatre coins du monde. La notoriété planétaire du vin pétillant que l’on produit ici a fait de cette région un fantasme pour des milliers de visiteurs venus des cinq continents. Située à moins de 200 kilomètres de Paris, la Champagne est plutôt facile d’accès. Elle est l’une des meilleures excuses des Parisiens qui cherchent un coin de verdure authentique où passer un week-end sans trop s’éloigner. On y trouve de jolies villes à taille humaine, d’agréables paysages vallonnés tapissés de vignes ou de forêts protégées, et un riche patrimoine encore à découvrir. Sans parler du vignoble, le plus septentrional de l’Hexagone, classé à l’Unesco en 2015 et qui est à lui seul la vitrine de toute la région. La Champagne couvre un vaste territoire qui a longtemps été une province française à part entière. Aujourd’hui intégrée au sein de l’immense région Grand-Est, nous avons décidé de nous concentrer sur une petite partie de sa superficie comprise dans le département de la Marne. Notre promenade champenoise commence donc à Reims pour se terminer à Sézanne, à peine 70 kilomètres plus au sud. Suivez-nous donc sur les routes marnaises, de villes en villages, de collines en vallons, et de caves en caves ! —


LA CHAMPAGNE

041

V­IEA ­— Nº26

© Boris Stroujko

1 CHAMPAGNE VRANKENPOMMERY

REIMS, LA VILLE DES SACRES Deux grandes tours. Plus de 2 000 statues sculptées en façade. Des rosaces éclatantes de couleurs. La cathédrale Notre-Dame de Reims est une merveille d’art et d’architecture gothiques. Plantée depuis le XIIIe siècle au cœur de la ville, elle est l’une des plus importantes de France. La puissance politique des archevêques de Reims a permis de fixer ici le sacre de tous les rois de France dès le milieu du Moyen Âge. Saint Louis, Philippe le Bel, François 1er, Louis XIV ou encore Charles X ont reçu la couronne sous les voûtes de cette cathédrale inscrite à l’Unesco depuis 1991. Tout autour de ce joyau, Reims est une ville neuve. Détruite à 80 % par les Allemands au cours de la Première Guerre mondiale, elle a été rebâtie à la hâte entre les années 20 et 30. Aucune ligne architecturale n’a été fixée à cette époque. On retrouve un foisonnement de styles sur les façades. La villa Demoiselle rayonne par son style Art nouveau. Derrière la cathédrale, la bibliothèque Carnegie est

Sur la butte St-Nicaise qui surplombe la ville, la maison Pommery constitue un magnifique complexe architectural de style élisabéthain bâti dans les années 1870. La veuve de Louis-Alexandre Pommery fit relier 120 anciennes crayères gallo-romaines par 18 kilomètres de galeries, racheta des vignobles, et fit de la maison Pommery l’une des plus prestigieuses de Champagne. L’art contemporain occupe aussi une place importante pour la marque. Chaque année, une exposition permet à des artistes d’installer leurs créations souvent grandioses dans les caves. De quoi enrichir la visite de ce dédale de tunnels et de corridors souterrains. champagnepommery.com

complètement Art déco. La façade de l’hôtel de ville, quant à elle, a gardé ses traits du début du XVIIe alors que la place Royale nous ramène plutôt à l’époque Louis XVI. Malgré ces grands écarts architecturaux, rien n’est choquant dans cette ville animée où l’on se promène volontiers à pied. Ses dimensions raisonnables et son atmosphère détendue en font une première escale idéale avant de filer sur les routes de la région.


LA CHAMPAGNE

042

V­IEA ­— Nº26

Il faut quitter la ville par le sud pour assez tôt voir le relief s’élever. Les vignes prennent progressivement le relais sur les champs. On croise ça et là de jolis villages, comme Verzenay, dominé par un moulin à vent de 1818. C’est ici aussi que se dresse un étonnant phare du début du siècle dernier, transformé en musée de la vigne. À son sommet, le panorama à 360 degrés porte sur toute la vallée et l’agglomération rémoise au loin. Le village suivant, Verzy, est connu pour sa forêt qui abrite la plus grande concentration mondiale de hêtres tortillards. Cette variété de hêtres aux branches tortueuses est presque éteinte sur notre continent. Le site des faux de Verzy est donc l’un des derniers sites où observer ces étranges arbres. Leurs formes ondulantes et irrégulières ont longtemps été attribuées à une malédiction, mais il s’agit en fait d’une simple mutation génétique. Ils sont la plus grande curiosité de la Montagne de Reims, ce plateau boisé et planté de vignes qui culmine à seulement 286 mètres et qui a été érigé en parc naturel régional en 1976.

LES FAUX DE VERZY DONNENT UNE ATMOSPHÈRE PRESQUE MYSTIQUE À LA FORÊT QUI COUVRE LA MONTAGNE DE REIMS

© DR

SUR LA MONTAGNE DE REIMS

2 EXPÉRIENCE PERCHING BAR Au cœur de la forêt qui coiffe la Montagne de Reims, à quelques chemins des faux de Verzy, un petit parc baptisé « arboxygène » offre une expérience d’accrobranche pour

les plus jeunes, mais on y trouve aussi un bar perché dans une cabane, à six mètres du sol. La déco signée par l’architecte Germain Morisseau vous plonge dans une ambiance boisée et feutrée. On vient ici en famille, entre amis ou en groupe

pour déguster une coupe de champagne immergé en pleine nature, avec vue sur la canopée et les vignes que l’on devine entre les feuilles des arbres. L’une des expériences les plus originales à vivre en Champagne. perchinglife.com


LA CHAMPAGNE

043

V­IEA ­— Nº26

3 ARTISANAT TONNELLERIE

© DR

Traditionnellement, le champagne ne vieillit pas en fût. Pourtant, de plus en plus de domaines tentent l’expérience de l’élevage en barrique. Depuis 1998, la Tonnellerie de Champagne-Ardenne est installée dans le village de Cauroy-les-Hermonville, près de Reims. Jérôme Viard, diplômé d’œnologie, s’est associé à Denis Saint-Arroman, Meilleur Ouvrier de France tonnelier en 2007, pour fonder cette tonnellerie, l’unique de la région Grand-Est. Les bois proviennent de chênes bicentenaires rigoureusement sélectionnés dans des forêts champenoises. Ils sont transformés en merrains, séchés plusieurs années, puis travaillés et chauffés pour façonner des tonneaux de toutes tailles. Près de 2 000 fûts de grande qualité sortent chaque année des ateliers de cette tonnellerie labellisée Entreprise du patrimoine vivant, qu’il est possible de visiter. tonnellerieartisanale.com


LA CHAMPAGNE

4 HÔTEL ROYAL CHAMPAGNE Sur le flanc sud de la Montagne de Reims, le Royal Champagne a longtemps été un hôtel mythique. Cet ancien relais de poste, où les rois de France faisaient parfois escale sur la route de leur sacre, était devenu un Relais & Châteaux au charme traditionnel avant d’être racheté et complètement refait à neuf. Bâti tout en longueur dans une pierre presque blanche, le nouveau Royal Champagne inauguré à l’été 2018 est comme un balcon qui surplombe les vignes et toute la vallée de la Marne. Les 47 chambres et suites sont toutes orientées vers ce paysage champêtre, classé à l’Unesco. Chacune laisse allègrement entrer la lumière naturelle qui vient éclairer la déco à la fois pastel et acidulée imaginée par l’architecte d’intérieur Sybille de Margerie. Partout, des terrasses permettent d’apprécier ce panorama unique. Au pied de l’hôtel, celle du spa dévoile une belle piscine où l’on nage dans une eau qui paraît déborder sur les vignes. Notre préférée est la plus haute. Au sommet de l’édifice, la terrasse du Bellevue porte bien son nom. Le restaurant qui s’y déploie permet de déguster la cuisine bistronomique du chef Jean-Denis Rieubland en admirant le soleil se coucher sur les collines. Mais l’expérience culinaire atteint d’autres sommets à la table du Royal, où le chef propose une cuisine gastronomique couronnée d’une étoile Michelin. Repos, nature, terroir et gastronomie... Descendre au Royal Champagne fait vivre un condensé de tout ce que le vignoble champenois a à offrir. royalchampagne.com/fr

044

V­IEA ­— Nº26


045

V­IEA ­— Nº26

© Royal Champagne

LA CHAMPAGNE


046

LA CHAMPAGNE

LA VALLÉE DE LA MARNE

© Daan Kloeg

© Huang Zheng

Le versant sud de la Montagne de Reims plonge lentement ses hectares de vignes vers la Marne qui coule dans le creux de la vallée. Hautvillers est posé en surplomb de cette vallée, comme une vigie sur ces paysages qui font partie des sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco sous la dénomination « Coteaux, maisons et caves de champagne ». Le village est classé 1 er cru. Ses ruelles pentues et fleuries, ses maisons à l’ancienne et ses enseignes en fer forgé peintes à la main en font l’un des plus beaux villages de la région. Depuis 1715, l’église abbatiale Saint-Sindulphe abrite la tombe de Dom Pérignon à qui l’on doit le champagne. Sans être alchimiste ni vigneron, le moine importa du Languedoc la méthode de la prise de mousse, qui permet à un vin tranquille de devenir effervescent grâce à une double fermentation. La méthode dite « champenoise » a donc été introduite par un homme d’église dont le nom participe toujours aujourd’hui à la renommée d’Hautvillers et de toute la Champagne.

© Sergii Zinko

PAR SA SITUATION EN SURPLOMB DES VIGNES ET PAR LE CHARME DE SES RUELLES, HAUTVILLERS EST LE PLUS BEAU VILLAGE DE CHAMPAGNE

V­IEA ­— Nº26


047

LA CHAMPAGNE

5 VISITE CITÉ DU CHAMPAGNE Entre les vignes et la Marne, le village d’Aÿ est le siège de la COGEVI. Fondée en 1921, elle est la plus ancienne coopérative du vignoble champenois, mieux connue à travers sa marque phare, le champagne Collet. La visite guidée suit un nouveau circuit à travers ce véritable complexe œnotouris-

tique baptisé Cité du champagne. On se plonge d’abord dans l’histoire de la coopérative et du vignoble en général dans les murs de la villa Collet, belle demeure Art déco des années 20. On parcourt ensuite les salles d’élaboration du vin pour comprendre les procédés de fabrication avant de slalomer dans les caves creusées à 35 mètres sous terre. La visite se termine par un crochet au

musée des Métiers du champagne, qui rassemble de vieux outils et vieux engins ayant servi autrefois à la culture de la vigne. Une visite intéressante pour mettre en perspective les techniques d’hier et d’aujourd’hui, mais aussi pour découvrir l’histoire d’une coopérative qui tient encore fièrement sa place dans le paysage viticole de la région. citeduchampagne colletcogevi.com

V­IEA ­— Nº26


LA CHAMPAGNE

048

V­IEA ­— Nº26

6 CHAMPAGNE MOËT & CHANDON

© Martorel

Bienvenue dans l’antre de la plus belle des maisons de champagne. À Épernay, la maison Moët & Chandon occupe une place de choix, face à l’hôtel de ville. Fondée en 1743, elle est située dans une magnifique propriété bâtie à la fin du XVIIIe siècle, dans laquelle Napoléon et Joséphine ont séjourné plusieurs fois. L’Empereur était un ami de Jean-Rémy Moët, le petit-fils du fondateur. Après s’être associé à Pierre-Gabriel Chandon, son gendre, la maison prit définitivement le nom qu’elle porte toujours aujourd’hui. Une visite chez Moët & Chandon permet de découvrir les salons de ce bel hôtel particulier, mais aussi de descendre dans les magnifiques caves voûtées qui s’étirent sur 28 kilomètres de galeries. À travers ce labyrinthe souterrain fascinant, on comprend certains secrets de l’élaboration du breuvage. On croise des milliers de bouteilles qui reposent bien à l’abri, et on lève le voile sur l’histoire de cette maison mythique. Enfin, on ne quitte pas les lieux sans avoir trempé les lèvres dans un verre de champagne millésimé ou de Moët Impérial, le brut le plus célèbre au monde, qui fête cette année les 150 ans de sa création. moet.com/fr-fr


LA CHAMPAGNE

049

ÉPERNAY, CAPITALE DU CHAMPAGNE Elle aussi a été abîmée. Comme Reims, Épernay a violemment souffert des combats de la Première Guerre mondiale avant d’être à nouveau bombardée en 1940. Seuls subsistent quelques beaux hôtels particuliers du XIXe siècle comme le château de la Lune ou la maison Gallice. Mais « Épernay, c’est la ville du vin de Champagne. Rien de plus, rien de moins » écrivait Victor Hugo en 1842. Sise entre les vignobles de la Montagne de Reims et de la Côte des Blancs, elle fait office de chef-lieu pour tous les domaines de la région. Il n’y a qu’à emprunter la célèbre avenue de Champagne pour s’en donner le cœur net. Ici s’alignent, sur près d’un kilomètre, la plupart des grandes maisons. Moët & Chandon, Perrier-Jouet, Collard-Picard, Pol Roger, Boizel, de Venoge... tous ces noms ont pignon sur l’une des plus prestigieuses avenues de France. Légèrement en retrait de cet axe mythique, la maison de Castellane a certainement le bâtiment le plus original, classé Monument historique. Allongé de tout son flanc le long des voies de chemin de fer, il abrite un musée de la tradition champenoise mais est surtout surmonté d’une tour dressée en 1900 et imaginée par l’architecte Auguste Marius Tudoire, aussi auteur de la gare de Lyon à Paris. Après avoir gravi les 237 marches qui grimpent jusqu’à 60 mètres de hauteur, une terrasse panoramique dévoile une vue à 360 degrés sur toute la ville et les coteaux qui constituent le cœur du vignoble champenois.

V­IEA ­— Nº26

GRÂCE À SA TOUR DE 66 MÈTRES, LA MAISON DE CASTELLANE SE REPÈRE DE LOIN

TRAVERSÉE PAR LE COURS PAISIBLE DE LA MARNE, ÉPERNAY EST LA CAPITALE DU CHAMPAGNE


© 25 Bis by Leclerc Briant

LA CHAMPAGNE

050

V­IEA ­— Nº26


051

LA CHAMPAGNE

7 CHAMBRES D’HÔTES 25 BIS BY LECLERC BRIANT Au beau milieu de l’avenue de Champagne, la maison Leclerc Briant a racheté l’ancienne demeure d’un négociant en vin du XVIIIe siècle pour la transformer en une adresse au charme incontestable. La

rénovation menée par l’agence de design Ramsey Krause a permis de préserver l’âme des lieux tout en insufflant de la nouveauté. Cinq chambres d’hôtes ont été aménagées dans les étages. Chacune a son style, son identité propre, grâce à des touches de décoration finement étudiées. La n° 3 et sa bibliothèque

V­IEA ­— Nº26

contenant des dizaines d’ouvrages de la Collection blanche de Gallimard a notre préférence. Au rez-de-chaussée, une belle salle dédiée aux repas est habillée d’un papier peint par la manufacture Zuber. Elle donne sur le jardin qui dégringole à l’arrière du bâtiment, et sur une terrasse agréable pour siroter

un verre les jours de beau temps. Côté avenue, le 25 bis s’ouvre sur une jolie boutique. On y dégote, entre autres, les champagnes bio Leclerc Briant, cette maison qui travaille depuis 2012 à se refaire une réputation parmi les grand noms de la région et qui est en passe de franchement réussir son pari. le25bis.com

LE BLANC DOMINANT ILLUMINE LA DÉCO LÉCHÉE DU 25 BIS BY LECLERC BRIANT


© 25 Bis by Leclerc Briant

LA CHAMPAGNE

052

V­IEA ­— Nº26


LA CHAMPAGNE

053

V­IEA ­— Nº26


LA CHAMPAGNE

8 RESTAURANT AUX DÉLICES DE L’ABBAYE Voilà six ans que Valérie Fontbonne a pris ses marques dans les cuisines de ce restaurant installé sur la place centrale d’Orbais-l’Abbaye. Au menu, rien n’est fixe, tout change. La maîtresse de maison cuisine avec les produits qu’elle trouve au marché et qu’elle récolte dans son jardin. Tout est 100 % frais, bio et préparé simplement, avec amour et sourire. On en ressort rassasié, et presque ému de manger aussi bon pour aussi peu cher. À tester les yeux fermés.

054

V­IEA ­— Nº26

SUR LES CHEMINS DE LA BRIE Le sud d’Épernay et de la Côte des Blancs est marqué par les premiers paysages de la Brie. Les reliefs sont doux. D’immenses champs de blé, de maïs ou de betteraves sucrières sont ponctués de massifs forestiers. De jolies routes ondulent au rythme des collines et des grandes plaines. Le village d’Orbais-l’Abbaye sommeille dans le creux d’un vallon. Son abbatiale fondée au VIe siècle est l’un des plus remarquables édifices gothiques de Champagne. Il se dit que le chœur constitué de chapelles toutes aussi rayonnantes les unes que les autres aurait servi de modèle pour la cathédrale de Reims. En effet, le maître d’œuvre, Jean d’Orbais, réalisa les deux constructions successivement. Plus loin, le joli village médiéval de Sézanne est aussi centré sur une belle église qui, elle, a été reconstruite au XVIe siècle. Il est agréable de vagabonder dans les ruelles du centre du village. On y découvre tour à tour un joli marché couvert de style Baltard, les vestiges d’anciens remparts et d’antiques enseignes remontant à une époque révolue. On palpe ici un peu de ce qui fait le charme de la France profonde, une tranquillité absolue dans un cadre patrimonial parfaitement préservé et mis en valeur. —

AU SUD D’ÉPERNAY, LE JOLI VILLAGE DE SÉZANNE EST BLOTTI AU PIED DES CONTREFORTS DE LA BRIE


LA CHAMPAGNE

055

V­IEA ­— Nº26

© Daan Kloeg

LE CHŒUR DE L’ÉGLISE ABBATIALE D’ORBAISL’ABBAYE


056

LA CHAMPAGNE

V­IEA ­— Nº26

CARNET D’ADRESSES É SE LOGER

Royal Champagne Hotel & Spa 9 Rue de la République, 51160 Champillon. Tel : 03.26.52.87.11. royalchampagne.com L’hôtel est situé sur la petite commune de Champillon, en surplomb des vignes et de toute la vallée de la Marne. On aperçoit la ville d’Epaernay dans le creux de la vallée. Un grand parking est disponible si vous arrivez en voiture. Les 49 chambres sans vis-à-vis on toutes un balcon ou terrasse faisant face au paysage. Avec ses 107m2 la suite Joséphine est la plus grande de l’hôtel. A noter que le magnifique spa de 1500m2 situé à l’étage inférieur est presque une destination en lui même. A partir de 470€ la nuit. 25Bis by Leclerc-Briant 25 bis avenue de Champagne, 51200 Epernay. Tel : 03.26.56.40.70. le25bis.com La maison est située en plein milieu de l’Avenue de Champagne. Il y a une ou deux places de parking devant la boutique mais si vous séjournez dans l’une des chambres, un accès vous sera

donné au parking privé et sécurisé qui se situe à l’arrière de la maison, au pied du jardin. Les cinq chambres disponibles vont de 40 à 63m2 pour la plus grande. A partir de 199€ la nuit.

SE RESTAURER

Au 36 36 Rue Dom Pérignon, 51160 Hautvillers. Tel: 03.26.51.58.37. au36.net Ce petit restaurant est tenu par Mathieu et Julie Valade, une fratrie qui accueille ses clients tout sourire. Le concept de « cave à manger » consiste à déguster deux flûtes (13€), trois flûtes (17€), quatre flûtes (25€) ou même six flûtes (38€) de cham pagne choisis quotidiennement par la fratrie parmi des dizaines de domaines, avec une assiette composée d’une dizaine de mignardises et amuses-bouche (20€). Expérience originale dans un cadre agréable en plein cœur d’Hautvillers.

Au petit comptoir 17 Rue de Mars, 51100 Reims. Tel : 03.26.40.58.58. au-petit-comptoir.fr Ce joli restaurant est situé en centre-ville, près des Halles du Boulingrin et de la Porte de Mars. Le chef Thierry Sidan est aux manettes des cuisines et fait vivre pleinement une gastronomie typiquement française. Au menu, une salade de homard aux petits légumes, des brochettes de gambas et leur embeurrée de chou ou encore une côte de port à l’Ardennaise. A déguster dans une salle joliment décorée ou sur la terrasse extérieure assez grande et agréable lors des journées ensoleillées. Formule deux plats 23€, trois plats 28€. La Cave de l’Avenue 5 Avenue de Champagne, 51200 Epernay. Tel : 03.26.54.09.83. lacavedelavenue.fr Ce restaurant est situé à l’entrée de l’Avenue de Champagne, près de la mairie et des caves Moët & Chandon. A la carte, des planchetts de fromage ou de charcuterie, une pièce de bœuf selon arrivage ou un magret de canard sauce poivre. Plats à partir de 12€. A

déguster avec une flute du champagne.La maison a aussi cinq jolies chambres d’hôtes et un appartement. A partir de 188€ la nuit. La Table Kobus 3 Rue Docteur Rousseau, 51200 Epernay. Tel : 03.26.51.53.53. la-table-kobus.fr Situé derrière l’église Notre-Dame d’Epernay, ce restaurant est un peu bruyant mais a un vrai charme de brasserie à l’ancienne. L’atmosphère est authentique et on a même le droit d’apporter sa propre bouteille de vin sans payer de droit de bouchon. La carte évolue au fil des saisons. Le service est souriant et irréprochable. Formule midi à 19,90€. Menu ardoise 27,50€. Formules du soir à partir de 25€. Aux Délices de l’Abbaye 6 Place Jean d’Orbais, 51270 Orbais l’Abbaye. Tel : 03.26.52.72.45. Le coup de cœur de notre séjour en Champagne. Accueil souriant et dévoué par Valérie, la maîtresse de maison. Le menu change tous les jours en fonction de l’arrivage mais le prix est fixe : 24€ en semaine, 30€ le dimanche.


057

LA CHAMPAGNE

© DR

À FAIRE — À VOIR

Biscuiterie Fossier 20 Rue Maurice Prévoteau, 51100 Reims. Tel : 03.26.40.67.67. fossier.fr C’est une institution à Reims. Cette biscuiterie nait en 1756. En 1775 les biscuits sont présents lors du sacre de Louis XVI à Reims et la maison devient fournisseur du Roi. Dernière biscuiterie rémoise toujours en activité, elle est labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2006. Ses locaux sont à l’extérieur de la ville. La visite raconte l’histoire de la maison et donne à voir les ateliers de fabrication des mythiques biscuits roses et autre croquignoles qui ont fait sa réputation. Une visite intéressante, et des biscuits très gourmands, à déguster avec une coupe ! Sur réservation. Tarif Adulte : 5,5€. Enfant : 3,5€.

Caves Vranken-Pommery 5 Place du Général Gouraud, 51100 Reims. Tel : 03.26.61.62.56. pommery.tickeasy.com Visites des caves tous les jours entre 10h et 13h puis 14h et 18h. Sans interruption le week-end. Durée 60 minutes. Tarifs à partir de 25€ (+dégustation). La Cité du Champagne 32bis Rue Jeanson, 51160 Ay. Tel : 03.26.55.98.88. citeduchampagne colletcogevi.com Réservation en ligne conseillée. Visites tous les jours en français à 10h et 16h. Entrée + 1 dégustation = 18€. Enfant 9€ Caves Moet & Chandon 20 Avenue de Champagne, 51200 Epernay. moet.tickeasy.com Visites tous les jours de 9h30 à 16h45 du 1er avril au 18 novembre ; du jeudi au lundi entre le 21 novembre et le 29 décembre. Visite + dégustation à partir de 25€ par personne. Champagne de Castellane 57 Rue de Verdun, 51200 Epernay. Tel : 03.26.51.19.19. castellane.com La visite inclut l’accès libre

V­IEA ­— Nº26

à la tour et au musée ainsi qu’une coupe de Champagne brut en dégustation. Visites guidées 10h-11h et 14h-17h tous les jours du 12 mars au 23 décembre. A partir de 14€ par personne. Champagne Leclerc-Briant 67 Rue de la Chaude Ruelle, 51200 Epernay. Tel : 03.26.54.00.56. Concrètement la maison ne se visite pas, ou du moins ne ressemble pas à un musée comme certaines des autres grandes maisons de l’Avenue de Champagne. Cependant, en passant un coup de fil il est tout à fait possible d’effectuer une visite des caves, de déguster et d’acheter sur place. Tonnellerie de Champagne 1 Rue du Bouillon, 51220 Cauroy-lèsHermonville. Tel : 03.26.61.57.58. tonnellerie-artisanale.com La tonnellerie vient de s’installer dans des ateliers flambants neufs entre Hermonville et Cauroy-lès-Hermonville. Dégustations et visites privées, VIP ou de groupe possibles à condition de réserver à l’avance. Compter 24€ par personne pour un petit groupe.

INFOS PRATIQUES

Y ALLER Reims n’est qu’à 47 minutes de TGV de Paris Gare de l’Est. Des trains TER desservent aussi Epernay depuis la Capitale. Si vous optez pour la voiture, sachez que le département de la Marne est traversé par les autoroutes A4 (est-ouest) et A26 (nord-sud).

RENSEIGNEMENTS Agence de Développement Touristique de la Marne tourisme-enchampagne.com

À LIRE Dans les coulisses du Champagne, Maxe l’Hermenier & Benoit Blary, Ed. Jungle (2017). Champagne Ardenne, Guide Vert, Michelin (2019)


MONTPELLIER

058

V­IEA ­— Nº26

La ville aux mille visages

MONTPELLIER Qu’on arrive en train, en voiture ou en avion, qu’on passe par telle ou telle rue, les paysages qu’offre Montpellier ne sont jamais les mêmes. Il y a, dans cette ville du Sud en perpétuelle évolution, une multitude d’histoires, d’expériences et de décors à découvrir.

É

© Gordon Bell

Texte & photos \ Clotilde Boudet (sauf mention)


MONTPELLIER

059

V­IEA ­— Nº26


MONTPELLIER

060

V­IEA ­— Nº26

© Olgysha

Montpellier

O

n nous a dit qu’il y avait environ mille arrivées par jour, à Montpellier. Il faut dire qu’avec la mer et la montagne toutes proches, son intense vie étudiante et culturelle et ce soleil qui ne cesse jamais de briller, la ville est très attractive. C'est pourquoi plus de la moitié des habitants ne sont pas des « Barons de Caravètes » (c’est-à-dire montpelliérains depuis des génération). Beaucoup de ceux qui ont étudié à Montpellier finiraient par revenir y vivre… Nous avons tenté, en quatre jours, de comprendre ce qui fait le charme particulier de celle qui fut, jadis, la plus grande ville du Languedoc-Roussillon. C’est au quartier de Port Marianne que débutent nos aventures montpelliéraines. À partir du XIXe siècle, le centre historique de la ville, qu’on appelle « l’Écusson », s’étend sur les faubourgs au nord et à l’ouest. Six cents hectares de nouveaux quartiers sont construits en trente ans. C’est sous l’impulsion de Georges Frêche et Raymond Dugrand que Montpellier entame sa transformation vers une « métropole du Sud ». Mais hors de question de faire comme tout le monde ; la ville est ambitieuse ! Des bâtiments qui paraissent n’avoir rien en commun éclosent ça et là. Des architectes plus ingénieux et connus les uns que les autres sont mis à contribution : Philippe Starck crée son « Nuage » qui accueille un centre de bien-être et de sport, ainsi qu’un restaurant. Jean Nouvel pense le « RBC », un magasin de décoration et mobiliers haut de gamme dont l’intérieur fait penser à un navire. Les immeubles d’habitation aussi sont de vraies œuvres d’art aux formes inattendues ; comme celui de Farshid Moussavi, la « Folie divine », bâti en 2018 et considéré comme la première « folie » montpelliéraine du XXIe siècle. Ce projet pharaonique prévoit douze folies modernes, supposées « rythmer la ville de points hauts ». L’« Arbre blanc » du Japonais Sou Fujimoto, livré cette année, est la deuxième d’entre elles. —


061

V­IEA ­— Nº26

1 HISTOIRE ARCHITECTURE Dans l’histoire de la ville de Montpellier, les folies ne datent pas d’hier. Au XVIIIe siècle, elles désignent d’élégantes demeures bourgeoises conçues par des architectes locaux, comme le château de la Mogère ou le château d’Ô. Quelques-uns de ces édifices sont aujourd’hui classés. Les folies Montpelliéraines modernes sont un hommage à cette tradition architecturale audacieuse. Elles sont le symbole d’une ville un brin excentrique, tournée vers l’avenir. La dernière en date, « Higher Roch », sera une tour d’habitation tout en courbes, de 50 mètres de haut, pensée par l’atelier d’architecture Brenac & Gonzalez. Le 23 mai 2019 a été posée la première pierre de cet incroyable projet. D’ici un ou deux ans, la tour devrait s’élever à la lisière de l’Écusson, face à la gare Saint-Roch.

© DR

MONTPELLIER


MONTPELLIER

062

V­IEA ­— Nº26

© Kiev Victor

LA PLACE DU NOMBRE D'OR

Chaque bâtisse a son histoire, sa forme, son matériau spécial, sa spécificité… Certaines ont une vingtaine d’années, comme le « Nuage » de Starck, et d’autres sont bien plus récentes, à l’image de l’immeuble irisé de Bühler, dont les vitres dichroïques changent de couleur selon l’heure et le temps. Installée face au Lez, la bâtisse a été achevée en 2017. Même la mairie, imposante, bleutée, nous fait de l’œil avec sa structure inédite, de l’autre côté du fleuve. Quant au pont André Levy, qui enjambe ce cours d’eau capricieux connu pour ses crus spectaculaires, il est une prouesse architecturale signée Rudy Riciotti, l’architecte du Mucem de Marseille.

UN VOYAGE DANS LE TEMPS

commercial des années 80 fut, à l’époque de sa construction, l’un des plus grands espaces commerciaux de France. En cours de rénovation, le Polygone devrait arborer un tout nouveau visage d’ici le printemps 2020, avec notamment l’installation d’une immense verrière de 120 mètres de long et d’un jardin suspendu. Il est situé à deux pas de la célèbre place de la Comédie, point névralgique de Montpellier, où habitants, touristes, tramways et vélos se croisent dans un joyeux brouhaha. D’ailleurs, leur tram, les Montpelliérains en sont fiers. Il faut dire qu’il a été élu cette année « plus beau tram de France ». La place de la Comédie, qu’on appelait autrefois la place de l’Œuf, est donc aujourd’hui piétonne, parsemée de terrasses et s’étend du théâtre de 1888 au « Corum », le Palais des congrès montpelliérain, bâti cent ans après.

Cap vers Antigone, où nous resterons la moitié du séjour. Construit à partir de 1938 par l’architecte catalan Ricardo Bofill (plus tard toujours sous l’impulsion de George Frêche), ce quartier du sud-est de Montpellier est majoritairement inspiré de la Grèce antique. De l’esplanade de l’Europe à la place du Millénaire, c’est un quartier aux vastes espaces, où l’on se promène avec plaisir. Si l’on arrive d’Antigone à pied, pour rejoindre le centre historique, on peut traverser le Polygone. Ce centre

LA FONTAINE DES TROIS GRÂCES, SITUÉE SUR LA PLACE DE LA COMÉDIE, EST UN PEU LE MANNEKEN-PIS DE MONTPELLIER. LA SCULPTURE ORIGINALE, DATANT DE 1790, SE TROUVE AU MUSÉE FABRE


MONTPELLIER

063

V­IEA ­— Nº26

2 ARCHITECTURE L’ARBRE BLANC Pour créer l’Arbre blanc, son premier projet architectural français, Sou Fujimoto s’est inspiré des cerisiers en fleur du Japon. Ce projet fou s’est achevé récemment, accueillant ses habitants depuis mai 2019. L’immeuble a été bien plus compliqué à réaliser qu’il n’y parait. L’immeuble fait 17 étages et mesure 56 mètres de hauteur. Chacun des 194 balcons pèse 1 tonne. Au rez-de-chaussée, comme dans quasi tous les immeubles des nouveaux quartiers, pas d’appartements. Ici, il y a une galerie d’art et un restaurant, « l’Arbre ». La terrasse sur le toit offre, à partir de 19 h, une vue à 360° qui s’étend parfois jusqu’à Sète.

3 HÔTEL HÔTEL MERCURE L’hôtel Mercure Montpellier Centre Antigone est situé au cœur du quartier Antigone, à dix minutes à pied de la place de la Comédie. Malgré la circulation devant l’établissement, les chambres de cet hôtel 4 étoiles sont très calmes. Leur décoration est moderne et leur confort optimal. Dans le joli patio du restaurant de l’hôtel, l’Ambassador, on déguste une cuisine méditerranéenne (bien sûr) et gastronomique.

© DR

4 HISTOIRE ORIGINES Montpellier est une ville « jeune » puisqu’elle n’a été fondée qu’au Moyen Âge, en 985. Son histoire a commencé avec les Guilhem. Ils régnèrent sur la ville jusqu’en 1204. Cité marchande par excellence, elle attire les pèlerins de Compostelle et prospère rapidement. C’est sous Jacques Ier d’Aragon que Montpellier, qu’il considère « la meilleure ville de l’univers », atteint son apogée.


MONTPELLIER

064

V­IEA ­— Nº26

© Umat34

© DR

MONTPELLIER COMPTE 106 ÉDIFICES POSSÉDANT AU MOINS UNE PROTECTION AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES

Montpellier se pare d’un tout autre visage au cœur de l’Écusson. Nous découvrons le centre historique sous la canicule de cet été 2019, mais le charme et le bien-vivre montpelliérain ne se laissent pas intimider par les 42 °C qu’affiche le thermostat. L’été, ici, il fait chaud ! Ces températures excessives n’entachent en rien la beauté singulière de l’Écusson. D’ailleurs, au détour de ses ruelles pavées, on croise avec bonheur un courant d’air en fuite et on se laisse surprendre par une succession de petites places habillées de cafés et restaurants. Le centre historique de Montpellier arbore humblement toute la splendeur des petits villages du Sud, avec en bonus quelques très beaux monuments classés. Il y a par exemple la cathédrale Saint-Pierre, plus grande église de l’ex-région Languedoc-Roussillon, originellement chapelle d’un monastère-collège fondé en 1362 par le pape Urbain V. En 1536, elle est devenue la superbe forteresse gothique qui trône aujourd’hui dans le cœur de Montpellier. La faculté de médecine est également l’un de ces monuments remarquables. Créée au XIIe siècle, elle est la plus ancienne faculté de médecine encore en exercice (malgré l’ouverture récente de nouveaux locaux) au monde. Elle a vu passer quelques érudits comme Rabelais ou Lapeyronie. On peut y découvrir le Conservatoire d’anatomie ou encore le plus ancien musée de la ville : le musée Atger. À deux pas de là, le Jardin des plantes offre un peu d’ombre, dans cette ville où le ciel n’est pas avare de soleil.


MONTPELLIER

065

V­IEA ­— Nº26

© Sergey Dzyuba

LA CATHÉDRALE SAINT-PIERRE


066

V­IEA ­— Nº26

© DR

MONTPELLIER

Dans le restaurant de Laurent Cherchi, ouvert en novembre 2015, l’Occitanie est mise à l’honneur jusque dans la vaisselle, faite sur mesure par une potière du coin. Au Reflet d’Obione, situé à deux pas du Jardin des plantes, le chef de 33 ans vous propose, à travers sa cuisine, un voyage éthique dans sa région. « Il ne faut pas oublier qu’en tant que cuisinier, nous sommes avant tout des artisans », affirme humblement ce cuisinier de talent. C’est pour cela que dans chacun de ses plats, les produits du terroir racontent l’histoire d’un agriculteur ou producteur local. Une matière première simple magnifiée par des accords audacieux, cuisinée avec respect et excellence. Quant aux vins proposés à la carte, ils sont tout aussi élégants que les plats.

© DR

5 RESTAURANT REFLET D’OBIONE


MONTPELLIER

067

Autre lieu idéal où venir se réfugier lorsque les températures grimpent, c’est la promenade du Peyrou. Cette esplanade de 4,6 hectares accueille joueurs de molkis, promeneurs en culottes courtes et fans de lecture. Aux beaux jours, le château d’eau est également le rendez-vous des martinets, qui s’y hydratent entre deux chorégraphies aériennes et sonores. Appelé également « place royale du Peyrou », cet ensemble est classé Monument historique. De ses terrasses, on contemple les Cévennes et les Pyrénées tandis qu’au centre de l’esplanade se dresse une statue équestre de Louis XIV. Derrière le château d’eau s’élance vers l’horizon l’aqueduc Saint-Clément, construit dès 1753, et à l’opposé se dresse un Arc de triomphe de 1691.

SUR LA PROMENADE DU PEYROU, DERRIÈRE LE CHÂTEAU D’EAU S’ÉLANCE L’AQUEDUC SAINT-CLÉMENT ET, À L’OPPOSÉ, SE DRESSE UN ARC DE TRIOMPHE DE 1691

V­IEA ­— Nº26

6 DÉCOUVERTE LE MARCHÉ DES ARCEAUX Le marché des Arceaux s’installe derrière la promenade du Peyrou, sous l’aqueduc Saint-Clément, tous les mardis et samedis de 7 h à 13 h 30. Tout en longueur, c’est un véritable plaisir pour les yeux (et les papilles), avec ses étals couverts de fruits gorgés de soleil. On y rencontre des producteurs locaux, artisans et bouquinistes.


MONTPELLIER

068

CONTEURS D’HISTOIRES Montpellier regorge de conteurs d’histoires, artisans, artistes… Il est aisé de rencontrer quelqu’un qui vous parlera du temps qui passe et des merveilles que cache cette ville atypique. Ellemême semble être de ces bavards-là, mais ça n’est pas les pages d’un livre qu’on tourne pour découvrir les récits qu’elle préserve, plutôt de vieilles et lourdes portes. À l’instar de celle qui protège un trésor unique en son genre : un « mikvé » médiéval, au numéro 1 de la rue Barralerie. L’immeuble, classé, renferme les vestiges d’une synagogue médiévale au cœur de ce qui fut longtemps le quartier juif de Montpellier. Ce « mikvé », bain rituel de purification, date du XIIIe siècle. Il est un des plus anciens et des mieux conservés d’Europe. L’eau à la teinte turquoise qu’il contient encore est alimenté par une nappe souterraine qui ne cesse de la renouveler. Le lieu, fermé, ne se découvre que dans le cadre des visites guidées de l’Office de tourisme. On suit le guide dans ce qui semble être une cave (15 marches menant en

V­IEA ­— Nº26

réalité au déshabilloir)… Puis on l’aperçoit, à travers une fenêtre taillée dans la pierre, l’inattendu bassin. Autre porte, autre histoire : celle de l’hôtel Magnol, au 10 rue du Bayle. Cet hôtel particulier discret abrite quelques espaces dédiés aux événements culturels (des concerts, surtout), professionnels, ainsi qu’un superbe appartement louable de 160 mètres carrés. Mais l’hôtel Magnol est surtout l’écrin du luthier Frédéric Chaudière. Longtemps, ce Montpelliérain originaire de la Drôme (qu’il quitte à 11 ans) a cherché à acheter un lieu pour y installer son atelier. Cet amoureux des beaux espaces et des beaux escaliers a craqué pour les ruines de l’hôtel Magnol, daté de 1700. La bâtisse tient son nom de son propriétaire originel, Pierre Magnol, qui dirigeait au XVIIe siècle le Jardin des plantes de Montpellier. Petite anecdote : c’est pour lui rendre hommage qu’en 1703, le père Jacques Plumier, botaniste, nomma ce bel arbre au feuillage vernissé découvert lors d’une expédition en Louisiane : le magnolia.

LE MIKVÉ OFFRE DE BELLES CARACTÉRISTIQUES ROMANES, COMME SES FENÊTRES GÉMINÉES ET SES VOÛTES EN PLEIN CINTRE


069

V­IEA ­— Nº26

L’HÔTEL MAGNOL

© A. Giorno-OTM

MONTPELLIER


MONTPELLIER

070

V­IEA ­— Nº26


MONTPELLIER

071

C’est donc dans ce lieu doté d’un charme particulier, aujourd’hui superbement restauré, que Frédéric Chaudière, passionné de musique et ancien bassiste dans un groupe punk, s’installe en 1999. Là, entre ces murs où le temps semble s’arrêter, il fabrique entièrement à la main des violons d’exception. Chaque instrument représente un mois entier de travail et est, surtout, le symbole d’un savoir-faire ancestral. Car les violons d’ici sont fabriqués avec les mêmes techniques, les mêmes outils, que les violons d’autrefois. « C’est le seul instrument qui n’a jamais évolué depuis le XVIe siècle. Ça a quelque chose de magique… » nous explique Frédéric, qui s’inspire du luthier crémonais, Guarneri. Sa passion pour cet instrument au son si pur, si particulier, a commencé avec ce vieux violon, trouvé dans la maison de son grand-père, « je ne sais pas jouer, je l’ai gardé pour sa valeur esthétique ». Aujourd’hui, les violons de Frédéric Chaudière se vendent dans le monde entier, mais l’excellence a un prix : 20 000 € en moyenne. Il faut dire qu’un violon, c’est une œuvre d’art, « une sculpture peinte qui doit sonner » comme décrit le luthier. D’ailleurs, rien ne le comble davantage que d’entendre jouer les instruments qu’il a passé des heures, amoureusement, à façonner.

V­IEA ­— Nº26

“UN VIOLON, C’EST UNE SCULPTURE PEINTE QUI DOIT SONNER. C’EST COMPLIQUÉ. IL FAUT CHERCHER DES ÉQUILIBRES EN PERMANENCE.”


MONTPELLIER

072

V­IEA ­— Nº26

INAUGURÉ LE 29 JUIN 2019, LE MOCO VIENT COMPLÉTER L’OFFRE CULTURELLE MONTPELLIÉRAINE DU CENTRE D’ART CONTEMPORAIN, DE LA PANACÉE ET DE L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS

UNE VILLE RÉSOLUMENT MODERNE Fière de son histoire, Montpellier n’en est pas moins tournée vers l’avenir. Des projets se lancent sans cesse, ici et là. Cette ville offre une palette variée d’activités ; de quoi satisfaire chaque facette de votre personnalité. Votre côté « amateur d’art » sera comblé par le tout nouveau centre d’art contemporain, inauguré par la ville l’été dernier : le MOCO. Cet immense espace dédié à l’art dans ce qu’il a de plus libre et moderne n’offre pas d’exposition permanente. Le MOCO, comme la ville qui l’accueille, est en perpétuel mouvement. Collections publiques et privées seront exposées et renouvelées trois fois par an. Pour son ouverture, les visiteurs découvrent une partie de la collection de l’industriel japonais Yahusaru Ishikawa. Une exposition intitulée « Distance intime » qui dévoile les œuvres récentes d’une douzaine de grands noms de l’art contemporain.


073

V­IEA ­— Nº26

© Gordon Bell

MONTPELLIER

7 PATRIMOINE MUSÉE FABRE Le musée Fabre est le principal musée d’art de Montpellier. En 1824, le baron François-Xavier Fabre, peintre et amoureux des arts, propose de faire don à la ville de ses collections, à condition qu’un musée soit créé pour les exposer. Le musée Fabre ouvre alors ses portes, en 1828. Entièrement rénové en 2007, il accueille des œuvres du XVe au XXe siècle, dont une collection impressionnante de toiles de Gustave Courbet et un « cube » entièrement dédié à l’art contemporain.


074

© DR

MONTPELLIER

8 RESTAURANT LA BARAQUETTE Librement inspiré des maisons de campagne sétoises du mont Saint-Clair, la Baraquette est le premier restaurant à avoir ouvert au marché du Lez. Et ça n’est pas pour rien qu’on parle d’une « maison d’amis »… Ce restaurant convivial tenu par un jeune couple, Édith et Julien, est un endroit où l’on vient prendre le temps, avec des amis ou en famille, de déguster de bons petits plats. En circuit court, les produits locaux sont travaillés simplement, mais toujours avec cette touche de modernité qui fait tout le charme de ce lieu sympathique.

V­IEA ­— Nº26


MONTPELLIER

075

L’art crée du lien, à l’image du marché du Lez, créé il y a deux ans dans d’anciens locaux industriels et agricoles. Véritable village dans la ville, on s’y rencontre, on partage… Bref on profite d’un condensé de créativité et de vie. Ce regroupement de commerces, brocanteurs, restaurants, food trucks, start-up, animations et événements a des airs de « hot spot » londonien ou de « mercado » hispanique. Il est en tout cas un endroit incontournable pour qui veut s’imprégner du nouvel art de vivre montpelliérain. Nouveauté gourmande de l’année : les Halles de Lez qui, depuis le 10 juillet 2019, vous invite à découvrir des chefs régionaux, producteurs et épiciers dans un cadre convivial où le brut domine : du mobilier en bois, des produits locaux et des sourires francs. Un lieu éclectique, vivant et branché donc, mais très loin d’être prétentieux. —

V­IEA ­— Nº26

9 CHOCOLATIER THIERRY PAPEREUX Si la boutique (récemment rénovée) du chocolatier

Thierry Papereux se trouve depuis plus de dix ans dans l’Écusson (à deux pas du superbe trompel’œil de la place

Saint-Roch), ses délices se dégustent également aux Halles du Lez. On y découvre des planches à partager, salée ou sucrée, où le chocolat est évidemment roi. Les inratables ? Les chocolats Saint-Roch et les macarons aux grisettes de Montpellier, aussi beaux que bons.


MONTPELLIER

076

Escapade

Villeneuve lès-Maguelone Et si nous allions tremper un peu nos pieds dans la Méditerranée ? À 8 kilomètres au sud de Montpellier, Villeneuve-lès-Maguelone offre de sublimes paysages entre étangs, lagunes et plages de sable fin.

© Xavier Boulenger

É

V­IEA ­— Nº26


077

V­IEA ­— Nº26

Villeneuve-lès-Maguelone est le lieu idéal pour passer une journée hors de Montpellier. Entre la Méditerranée et les lagunes, celle qui fut siège d’un évêché et ville prospère au Moyen Âge possède à la fois de belles plages et une riche histoire. La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul est un fascinant témoin du passé de la cité. Construite entre le XIIe et le XIIIe siècles, cette église forteresse est un joyau de l’architecture romane, classé Monument historique depuis 1840. Celle qu’on appelle « la cathédrale des sables » trône au centre de la presqu’île, entre vignes et dunes, mer et étangs. —

CELLE QUI FUT SIÈGE D’UN ÉVÊCHÉ ET VILLE PROSPÈRE POSSÈDE À LA FOIS DE BELLES PLAGES ET UNE RICHE HISTOIRE

© Umat34

MONTPELLIER


078

CÔTE D’OR

V­IEA ­— Nº25

CARNET D’ADRESSES É Hôtel Mercure Montpellier Centre Antigone accorhotels.com Un hôtel moderne, bien situé. À partir de 85 € la nuit

Hôtel Magnol appartselectionmontpellier.com Ce superbe appartement de 160 mètres carrés pouvant accueillir six personnes est un lieu unique à Montpellier. Pour des courts (minimum 3 nuits) ou longs séjours, il allie le charme de l’ancien au confort moderne. Pour un séjour de 3 à 7 nuits, à partir de 135 € par jour Hôtel Le Guilhem bestwestern.fr Installé dans un bâtiment de pierre du XVIe siècle, cet hôtel 3 étoiles Best Western se trouve à deux pas de la place

© DR

© DR

SE RESTAURER

Reflet d’Obione 29, rue Jean-Jacques Rousseau 34000 Montpellier reflet-obione.com S’il y a bien un restaurant où aller, c’est celui-là. Menu déjeuner à partir de 26 €, menu dîner à partir de 42 € La Maison d’Anna 1, rue des Trésoriers 34000 Montpellier lamaisondanna.org Cet « épicerie comptoir »

qui sent bon la dolce vita, a ouvert ses portes dans le centre historique de Montpellier il y a deux ans. Anna vient de Grenoble, mais c’est à ses racines, profondément ancrées dans la région des Pouilles, qu’elle rend hommage dans ce petit restaurant. En cuisine, la chef Valentina (romaine), cuisine des aliments achetés directement dans la botte de l’Italie. Les plats sont simples, gourmands et généreux… Une belle adresse ouverte uniquement le midi sauf pour des groupes, le soir, sur réservation. Entre 10 € et 20 € le plat La Place 3, place Saint-Ravy 34000 Montpellier 04 67 66 11 26 Ce restaurant porte bien son nom, puisqu’il se trouve sur une petite place au charme indé-

© DR

SE LOGER

niable, à deux pas de la place de la Comédie. Au son de la fontaine centrale, on savoure de jolis plats goûteux et raffinés. L’équipe est chaleureuse et le lieu intime. On n’y voit pas le temps passer. Menu du midi à 25 €

© DR

du Peyrou. Certaines des chambres offrent le charme de l’ancien et une vue imprenable sur les toits de la faculté de médecine. La petite terrasse est un havre de paix où il fait bon s’installer pour prendre, à la belle saison, un bon petit déjeuner. À partir de 103 € la nuit

La Baraquette 1348, avenue Raymond Dugrand 34000 Montpellier labaraquettemaisondamis.com/restaurant Ici, pas de carte mais une ardoise où le chef note ses plats, réalisés au gré des fournisseurs, des producteurs et de son humeur ! Menu à 33 € Plage Bonaventure Route de Maguelone 34250 Palavas-les-Flots 04 67 68 01 57 Cette plage privée au superbe décor bohème chic propose une cuisine savoureuse préparée par le très jovial Nicolas


079

Meos. Il faut se montrer un peu patient lors du service car le restaurant fait souvent salle comble, mais gustativement, ça vaut le coup d’attendre. On vous conseille les pâtes à l’ail et aux sauterelles de mer… Un délice !

© Xavier Boulenger

CÔTE D’OR

À FAIRE — À VOIR

La cathédrale Saint-Pierre 1, rue Saint-Pierre 34000 Montpellier Elle est l’un des plus impressionnants édifices de la ville de Montpellier. De style gothique, cette cathédrale située dans

On le surnomme le « musée de l’horreur », mais il est plus fascinant qu’effrayant. Les âmes sensibles s’abstiendront peut-être, car ce musée insolite renferme des merveilles singulières… Près de 5 600 pièces anatomiques et de cires destinées à l’enseignement. Créé à la fin du XVIIIe siècle au cœur de la faculté de médecine, il offre au visiteur des collections exceptionnelles classées Monument historique depuis 2004. Le lieu est accessible uniquement dans le cadre des visites guidées de la faculté de médecine organisées par l’Office de tourisme. Le Panier d’Aimé 6, rue du Plan du Palais 34000 Montpellier 09 83 29 98 62 lepanierdaime.fr Dans cette épicerie fine de terroir, on fait le plein de bons produits régionaux à rapporter chez soi.

© OT Montpellier - J. Moynier

Prendre un verre au café Joseph : cette institution montpelliéraine est probablement le café le plus branché de la ville, et ce, depuis plus de vingt ans. Au « café Jo », on vient boire un verre sur la terrasse, qui s’étale sur une grande partie de la place Jean-Jaurès et sur laquelle s’invitent parfois des DJs. On peut aussi manger des mets de brasserie bien réalisés dans un joli décor néo-gothique. Le service de restauration est continu de midi à minuit. 3, place Jean Jaurès 34000 Montpellier 04 67 66 31 95

la rue de l’École de Médecine a été fondée en 1364, après les guerres de religion. Elle héberge une œuvre majeure de Sébastien Bourdon. À ne pas rater : l’impressionnant baldaquin qui sert de porche.

V­IEA ­— Nº25

Le musée et conservatoire d’Anatomie 2, rue de l’École de Médecine 34000 Montpellier umontpellier.fr/ patrimoine/musees/ musee-danatomie

L’Ateliées 8 bis, rue André Michel 34000 Montpellier lateliees.fr À la fois galerie d’art, boutique et atelier pour 8 artisans et artistes, l’Ateliées est un lieu unique et multiple où la création est reine.

INFOS PRATIQUES

Y ALLER Train : au départ de Paris-Gare de Lyon, comptez 3 h 30 de train en trajet direct. oui.sncf Avion : à destination de Montpellier, Air France propose 10 vols quotidiens au départ de Paris Orly. À partir de 50 € l’aller simple. Renseignements et réservations au 3654, sur airfrance.fr, ou auprès des agences Air France et des agences de voyage.

RENSEIGNEMENTS montpellier-tourisme.fr villeneuveles maguelone.fr/tourisme

À LIRE Balade à Montpellier par Gaston aux éditions Orphie G. Doyen Montpellier illustre et secrète par M. Susplugas et C. Penchinat aux éditions Alcide


INNSBRUCK

080

V­IEA ­— Nº26

Escale au Tyrol

INNSBRUCK Au cœur des Alpes autrichiennes, blottie au fond d’une vallée verdoyante, Innsbruck a de quoi séduire. Plébiscitée par les skieurs en hiver, la capitale du Tyrol se révèle également très séduisante aux beaux jours. Amateurs de sensations fortes, de culture, ou simplement de belle nature, Innsbruck est faite pour vous !

É

Texte & photos \ Nicolas Anetson (sauf mention)


INNSBRUCK

081

V­IEA ­— Nº26


INNSBRUCK

082

V­IEA ­— Nº26


083

INNSBRUCK

V­IEA ­— Nº26

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

ALLEMAGNE

AUTRICHE

Innsbruck ITALIE

Ç

SLOVÉNIE

a n’est pas un hasard si par deux fois Innsbruck fut le théâtre des Jeux olympiques d’hiver (1964 et 1976). Au cœur de l’Europe, entourée par plus de 500 sommets supérieurs à 3 000 mètres, la capitale du Tyrol constitue un terrain de jeu extraordinaire pour les amateurs de glisse. Dès les premières neiges, qu’ils soient autrichiens, italiens, allemands ou suisses, ils sont des milliers à converger vers les massifs alpins facilement accessibles depuis le centre-ville. Innsbruck change alors de visage. Banquiers d’affaires tirés à quatre épingle et skieurs emmitouflés se croisent de bon matin sous les abris-bus, les uns pour regagner leur bureau, les autres pour partir à la conquête des pistes de la Nordkette ou des stations alentour. Si Innsbruck doit sa notoriété internationale aux sports d’hiver, elle n’en demeure pas moins une cité prospère d’environ 200 000 habitants, dont l’activité ne diminue pas avec la fonte des neiges. Depuis bien longtemps, les habitants ont compris qu’il y avait quatre saisons dans l’année et qu’il n’était pas question de se tourner les pouces aux beaux jours. En période estivale, Innsbruck propose donc un éventail d’activités à faire pâlir les meilleurs clubs de vacances. Dotée d’infrastructures hors normes, dont un téléphérique futuriste et un vertigineux tremplin de saut à ski dessiné par la talentueuse Zaha Hadid, Innsbruck tire le meilleur parti de son environnement naturel. Dès le printemps, les montagnes verdoyantes qui bordent la ville deviennent le jardin privilégié des randonneurs, grimpeurs et autres cyclistes, qui arpentent à loisirs les nombreux circuits offrant des vues à couper le souffle sur la vallée. Pour les moins sportifs, Innsbruck sait aussi faire valoir ses atouts culturels. Avec ses nombreux musées, son patrimoine architectural éclectique et sa gastronomie généreuse, la ville offre un champ des possibles à la fois riche et contrasté, avec à la clé la promesse d’une escapade réussie tout au long de l’année. —


INNSBRUCK

084

V­IEA ­— Nº26


INNSBRUCK

085

V­IEA ­— Nº26

© Innsbruck Tourismus / Christof Lackner

LA RUE MARIATHERESIEN, PRINCIPALE ARTÈRE PIÉTONNE D’INNSBRUCK

INNSBRUCK CÔTÉ VIEILLE VILLE Depuis les airs, le spectacle est saisissant. Perdue au fond de la vallée de l’Inn, Innsbruck, cinquième ville d’Autriche, semble bien petite face à l’immensité des montagnes alentour. Certains glaciers culminent ici à plus de 3 500 mètres et restent enneigés toute l’année. Si l’atterrissage dans la capitale du Tyrol est réputé difficile, la météo clémente de cette fin d’été nous permet de fouler le tarmac sans encombre, puis de sauter dans le premier bus en direction du centre-ville. L’arrêt se fait au niveau de Triumphforte, un monument érigé en 1756 pour célébrer le mariage de l’archiduc Léopold II avec Marie-Louise d’Espagne. Celui-ci marque le début de Maria-Theresien-Strasse, une large artère piétonne bordée de beaux immeubles aux façades baroques. C’est ici que bat le cœur de la ville, ici que l’on se retrouve pour flâner, boire un verre en terrasse ou faire du shopping au Kaufhaus Tyrol, œuvre de l’architecte britannique David Chipperfield. Si l’agglomération d’Innsbruck s’étend sur plusieurs kilomètres, le centre historique, lui, se parcourt aisément à pied. L’activité se resserre au niveau des anciens remparts médiévaux, phagocytés au fil des siècles par la nouvelle ville. Cet enchevêtrement de ruelles étroites abrite les principaux bâtiments hérités des Habsbourg, qui durant plus de 800 ans régnèrent sur le Saint-Empire romain germanique et comptèrent Innsbruck parmi leurs nombreux lieux de villégiature. Ils résidaient à l’époque dans le vaste palais impérial, dont la superficie et les ornements

IMPOSSIBLE DE NE PAS AVOIR LE REGARD AIMANTÉ PAR LES 2 657 TUILES ÉTINCELANTES DU PETIT TOIT D’OR

en disent long sur la puissance de la famille. Autre témoignage de cette époque florissante, l’incontournable Petit Toit d’or et le tombeau (vide) de l’empereur Maximilien 1er (1459-1519). Bâti plus de quarante ans après la mort de ce dernier, ce cénotaphe est depuis toujours gardé par 28 statuts de bronze surnommées « les bonshommes noirs » (malgré la présence de plusieurs femmes), dont les armures ciselées sont de véritables chefs-d’œuvre. 1 PATRIMOINE LE PETIT TOIT D’OR Impossible de le manquer. Au bout de la rue Herzog-Friedrich, étincelant de mille feux, le Petit Toit d’or en impose. Avec ses 2 657 tuiles de cuivre dorées à l’or fin, ce balcon en encorbellement demeure l’un des symboles de la richesse des Habsbourg. Commandé en 1500 par l’empereur Maximilien 1er, ce petit caprice architectural destiné à impressionner ses contemporains remplit encore parfaitement sa fonction. Monument le plus photographié de la ville, il continue d’aimanter le regard des touristes, fascinés par son éclat.


INNSBRUCK

086

V­IEA ­— Nº26

INNSBRUCK OU LE TYROL DÉPOUSSIÉRÉ Certains clichés ont la vie dure. Quant il s’agit du Tyrol, les hommes en culottes courtes et les « yodelaliou » ne sont jamais bien loin, de même que les chalets fleuris et les apfelstrudel. Et pourtant. Si la région reste très attachée à ses traditions, Innsbruck n’en demeure pas moins une ville moderne et innovante, dont certaines infrastructures n’ont rien à envier aux grandes capitales européennes. Tournée vers la montagne, Innsbruck s’est notamment dotée en 2007 d’un incroyable téléphérique reliant en vingt minutes le centre-ville à la Nordkette, massif considéré comme le joyau des Alpes tyroliennes. Chaque année, plus de 600 000 passagers empruntent ce funiculaire hors normes pour partir à la conquête des sommets. Dessinées par l’architecte Zaha Hadid, ses quatre stations d’embarquement futuristes détonnent dans le paysage urbain, avec leurs toits de verre incurvés rappelant le mouvement de la neige sur les glaciers. Depuis le début des années 2000,

un vent nouveau souffle également du côté de l’hôtel de ville, où l’architecte français Dominique Perrault s’est vu confier le réaménagement d’un vaste périmètre aux abords de la zone piétonne Maria-Theresien-Strasse. Un projet ambitieux regroupant une galerie commerciale coiffée d’un plafond de verre multicolore signé Daniel B ­ uren (RathausGalerien), un hôtel (The Penz), un restaurant gastronomique (Lichtblick) et plusieurs administrations. Au septième et dernier étage du bâtiment principal, une coupole de verre entourée d’une large terrasse accueille le 360°, un bar panoramique dont la vue époustouflante mérite un petit verre au soleil couchant. Résolument tournée vers l’avenir, Innsbruck poursuit sa politique d’investissements, qui a notamment permis l’ouverture en 2018 d’une impressionnante bibliothèque (Stadtbibliothek) du côté de la gare, ainsi que de la controversée Maison de la musique juste en face du palais impérial.

TRÈS ATTACHÉE À SES TRADITIONS, INNSBRUCK N’EN DEMEURE PAS MOINS UNE VILLE MODERNE ET INNOVANTE 2 ARCHITECTURE MAISON DE LA MUSIQUE C’est peu dire que son architecture a fait débat. Sur le trottoir opposé au palais des Habsbourg, la Maison de la musique, inaugurée en octobre 2018, a longtemps divisé les autochtones, un brin décontenancés par son austérité. Sa façade sombre, associant lames de céramique brune et larges baies vitrées, est pourtant remarquable. Entièrement modulable, le bâtiment évolue au fil de la journée, virant du bordeaux au marron en fonction

de la lumière environnante. Plusieurs associations culturelles y ont élu domicile, ainsi que le célèbre Festival de musique ancienne d’Innsbruck, dont les concerts se tiennent désormais dans une belle salle de 500 places à l’acoustique irréprochable. Au rez-de-chaussée, le restaurant Das Brahms revisite quelques grands classiques de la cuisine autrichienne en leur apportant une touche moderne et décalée, de quoi coller parfaitement à l’esprit du lieu.


087

© Innsbruck Tourismus / Christof Lackner

INNSBRUCK V­IEA ­— Nº26


INNSBRUCK — ESCAPADE

088

V­IEA ­— Nº26


089

INNSBRUCK — ESCAPADE

V­IEA ­— Nº26

© Innsbruck Tourismus / Stadt Innsbruck

“JE NE PENSE PAS QUE L’ARCHITECTURE SE LIMITE À LA NOTION DE CRÉER UN ABRI POUR SE PROTÉGER DES ÉLÉMENTS EXTÉRIEURS. L’ARCHITECTURE DOIT AUSSI POUVOIR VOUS ENTHOUSIASMER, VOUS APAISER, VOUS FAIRE RÉFLÉCHIR.” ZAHA HADID (1950-2016)


INNSBRUCK

090

V­IEA ­— Nº26

VUE PLONGEANTE DEPUIS LE TREMPLIN DE BERGISEL


091

INNSBRUCK

L’ICONIQUE TREMPLIN DE BERGISEL Il faut avoir le cœur bien accroché. Depuis le haut de la rampe d’élan, les skis positionnés sur le rail, il n’y a plus qu’à ouvrir les mains, lâcher le banc, et se laisser glisser sur 90 m avant de s’envoler tête la première en direction du tapis d’herbe synthétique. À ce petit jeu, les sauteurs autrichiens sont parmi les meilleurs, avec un record du monde établi en 2017 par Stephen Kraft (253,50 m sur tremplin de 120 m). Initialement construit pour les Jeux olympiques de 1964 et 1976, le tremplin de Bergisel a été entièrement repensé en 2001. Modernisé par la prolifique Zaha Hadid, il se dresse désormais à plus de 250 m de hauteur, dominant de sa tour de verre la ville déployée à ses pieds. Plébiscité par les habitants, Bergisel s’est rapidement imposé comme l’un des bâtiments les plus emblématiques d’Innsbruck. Ouvert quotidiennement au public, y compris pendant l’entraînement des sauteurs, son arène peut accueillir jusqu’à 28 000 personnes à l’occasion des grandes compétitions. Inutile de s’élancer du tremplin pour admirer la vue, puisqu’un restaurant panoramique se trouve au sommet de la tour, juste au-dessus des sauteurs. Les plus sportifs emprunteront les 455 marches permettant d’y accéder, les autres se contenteront de l’ascenseur. —

DEPUIS LE HAUT DE LA RAMPE, LES SKIS POSITIONNÉS SUR LE RAIL, IL N’Y A PLUS QU’À OUVRIR LES MAINS, LÂCHER LE BANC ET SE LAISSER GLISSER 4 TRADITION LE MUSÉE DE LA CLOCHE C’est l’histoire d’une petite entreprise qui ne connaît pas la crise. Créée en 1599 à Innsbruck, la fonderie de cloche Grassmayr a traversé les siècles sans jamais quitter la maison familiale. Si Elisabeth Grassmayr a repassé depuis peu le flambeau à ses enfants, c’est non sans une certaine fierté qu’elle nous ouvre les portes de son musée. On y découvre des dizaines de cloches, de toutes les formes, de toutes les tailles (certaines pèsent plusieurs tonnes), de

tous les métaux (acier, aluminium, bronze, zinc et plomb), avec pour point commun la justesse parfaite des timbres. « C’est ce qui a fait le succès de notre fonderie, carillonne Elisabeth en faisant tinter plusieurs modèles. Nos cloches sont capables de reproduire à la perfection plus de 50 timbres différents afin de créer toutes les harmonies possibles. » À voir le nombre de visiteurs occupés à tester dans un joyeux tintamarre les centaines de modèles exposés, on se dit que la fonderie a encore quelques belles années devant elle. grassmayr.at

V­IEA ­— Nº26

3 HÔTEL ADLERS Ouvert en 2013, l’hôtel Adlers est le plus haut d’Innsbruck. Situé dans le quartier de la gare, non loin du tremplin de Bergisel, cet établissement placé sous le signe de la transparence offre des chambres baignées de lumière grâce à une façade entièrement vitrée sertie de métal doré. Au douzième étage, une belle terrasse permet de dîner en contemplant le scintillement de la ville au pied des montagnes endormies. Une expérience inoubliable. adlers-innsbruck.com


INNSBRUCK — ESCAPADE

092

Escapade

Aux portes de la ville Inutile de chercher bien loin. À Innsbruck, le dépaysement se trouve aux portes de la ville. Seulement quelques minutes suffisent pour gagner les montagnes, arpenter des forêts touffues ou s’enfoncer plus loin dans la vallée de l’Inn, à la découverte de pâturages bucoliques, de rivières vivifiantes ou de joyaux du patrimoine tyrolien.

É

V­IEA ­— Nº26


INNSBRUCK — ESCAPADE

093

V­IEA ­— Nº26


INNSBRUCK

094

V­IEA ­— Nº26

PRENDRE DE LA HAUTEUR C’est un trajet que les habitants d’Innsbruck connaissent bien. Hiver comme été, toutes les dix minutes environ, le Nordkettenbahnen marque l’arrêt à la station Congress, tout proche du palais des Habsbourg. Équipés de VTT dernier cri, de skis affûtés, de baudriers ou de simples bâtons de marche, les voyageurs s’engouffrent dans les cabines entièrement vitrées. Quelques secondes plus tard, le funiculaire refait surface le long des quais, enjambe les remous bleutés de la rivière Inn, traverse une forêt d’épicéas, puis entame son irrésistible progression vers les sommets de la Nordkette, l’un des plus grands parcs naturels de toute l’Autriche. Après un petit stop à la station Alpenzoo (un zoo d’altitude regroupant plus de 100 espèces d’animaux alpins), le funiculaire atteint Ungerburg, son terminus. Il aura fallu moins de 15 minutes pour quitter l’agitation de la ville et venir flirter avec les nuages. Depuis la plateforme d’observation adossée à

la station tout en courbes de Zaha Hadid, Innsbruck, blottie au fond de la vallée, semble désormais bien petite. L’ascension est pourtant loin d’être terminée. Deux autres téléphériques sont encore nécessaires pour atteindre le Hafelekar, dont les pentes sombres et rocailleuses culminent à 2 256 mètres. De là partent une multitude de sentiers balisés. Leurs couleurs, notifiées sur des panneaux de bois ou à même la roche, indiquent les niveaux de difficulté. Certains descendent tranquillement au milieu des sapins, quand d’autres épousent les crêtes, contournent le massif de Karwendel et conduisent aux pieds d’à-pics vertigineux qu’il est possible d’escalader. Tous offrent des vues plongeantes sur la vallée, ainsi que sur les Alpes de Stubai et de Zillertal. Peu importe le sport pratiqué, la Nordkette constitue un terrain de jeu sans limite aux portes de la ville et contribue grandement à la qualité de vie de tous les habitants de la région. —

DEPUIS L’OBSERVATOIRE, INNSBRUCK, BLOTTIE AU FOND DE LA VALLÉE, SEMBLE BIEN PETITE

5 RESTAURANT UMBRÜGGLER ALM Les refuges et restaurants d’altitude ne manquent pas sur les flans de la Nordkette. Ils sont généralement de qualité et proposent pour un prix raison-

nable une cuisine à la fois riche et savoureuse. L’un d’entre eux sort néanmoins du lot. Situé à 1 123 mètres au-dessus de la ville, Umbrüggler Alm surprend par son architecture avant-gardiste alliant subtilement le béton brut, la pierre, le bois

et le verre. Percé de larges fenêtres panoramiques, la pièce principale, avec ses murs de bois clair formant de beaux volumes géométriques, revisite avec brio le chalet de montagne traditionnel. umbrueggleralm.tirol


INNSBRUCK

095

V­IEA ­— Nº26


INNSBRUCK

096

V­IEA ­— Nº26

Facilement accessible en train depuis la gare centrale d’Innsbruck (comptez environ 25 minutes), l’abbaye de Stams est un joyaux baroque à ne manquer sous aucun prétexte. Autrefois simple église cistercienne fondée en 1273, elle fut remaniée et agrandie entre 1650 et 1750 pour prendre sa forme actuelle. C’est notamment à cette époque que furent érigés ses deux superbes clochers bulbeux fièrement dressés vers le ciel, tout comme son incroyable grille des roses, chef-d’œuvre de ferronnerie réalisé en 1716. À voir également, la chapelle SaintSang et le caveau des princes souverains du Tyrol, ou encore la salle Bernardi, dont les plafonds de stucs et les fresques murales ne peuvent laisser indifférent. Entièrement rénovée entre 1973 et 1985, l’abbaye est dans un état de conservation remarquable, bichonnée par des pères totalement investis dans la sauvegarde de ce précieux patrimoine.

© Innsbruck Tourismus / Stift Stams/Christian Baumann

5 PATRIMOINE L’ABBAYE DE STAMS


INNSBRUCK

097

V­IEA ­— Nº26

6 MUSÉE LE MONDE DU CRISTAL SWAROVSKI C’est l’une des attractions phares de la région, déjà plébiscitée par plus de 12 millions de visiteurs. Situé à 20 kilomètres d’Innsbruck, les Mondes du cristal Swarovski propose un voyage féerique au cœur de l’une des entreprises les plus florissantes du Tyrol. Célèbre pour ses bijoux fantaisies, Swarovski a inauguré son propre musée en 1995, pour fêter le centenaire de la marque. Les salles d’exposition se trouvent à l’intérieur du géant vert, dont la bouche en cascade

constitue à elle seule une attraction. Au programme de la visite, 17 œuvres éblouissantes imaginées par des artistes internationaux comme Brian Eno, Keith Haring ou Fernando Romero. Parmi nos favorites, le Dôme du cristal, composé de 595 miroirs reproduisant votre silhouette à l’infinie. Ou encore El Sol, un soleil rouge formé par 2 880 cristaux scintillants. Alors que l’on pourrait s’attendre à une exposition commerciale, la qualité des œuvres proposées et le soin apporté à la scénographie forcent le respect. kristallwelten. swarovski.com


098

INNSBRUCK

V­IEA ­— Nº26

CARNET D’ADRESSES É SE LOGER

Hôtel Nala Müllerstraße 15 6020 Innsbruck nala-hotel.at Un charmant hôtel de 57 chambres toutes différentes, idéalement situé au cœur de la ville, à égale distance du quartier historique et de la gare centrale. Les chambres sont originales, modernes, colorées et bien équipées. La plupart donnent sur un charmant jardin traversé par un bassin rafraîchissant. Depuis les chaises longues, il suffit de lever la tête pour apercevoir les montagnes juste au dessus. À partir de 125 € la nuit

Hôtel aDLERS Brunecker Strasse 1 6020 Innsbruck adlers-innsbruck.com

Ouvert en 2013, cet hôtel résolument moderne propose des chambres généreuses dont les larges baies vitrées offrent de très belles vues sur la ville et les montagnes alentour. Pour un panorama éblouissant, n’hésitez pas à monter boire un verre ou dîner au restaurant situé au 12 e et dernier étage. À partir de 140 € la nuit

Stage 12 12 Maria-TheresienStrasse, 6020 Innsbruck stage12.at C’est l’un des tout derniers hôtels ouverts à Innsbruck (2017). Situé à seulement 300 mètres du fameux Petit Toit d’or, le Stage 12 se distingue par sa façade de béton brut percée de larges fenêtres carrées. Les chambres, lumineuses et décorées avec goût, donnent sur les montagnes de la Nordkette. À noter également la belle petite terrasse arborée, où il est possible de déjeuner ou boire un verre. À partir de 130 € la nuit

SE RESTAURER

Weisses Rössl Kiebachgasse 8 6020 Innsbruck roessl.at Dans une vieille bâtisse du centre historique, ce restaurant typiquement autrichien propose une cuisine traditionnelle laissant la part belle aux Knödel, Schlutzkrapfen et Kiachl, sans oublier les incontournables schnaps en guise de digestif. En été, il est possible de manger à l’extérieur, sur la charmante terrasse abritée donnant sur les toits. Environ 25 €

Das Brahms Universitätsstraße 1 6020 Innsbruck dasbrahms.at Installé au pied de

la toute nouvelle cité de la musique, Das Brahms revisite les grands classiques de la gastronomie autrichienne en leur apportant une petite touche de légèreté et un dressage élégant. Il est possible de s’installer en terrasse, avec vue sur le palais des Habsbourg, mais aussi à l’intérieur, aux lignes plus contemporaines. Environ 30 €

Strudel-Café Kröll Hofgasse 6 6020 Innsbruck strudel-cafe.at Le strudel est incontournable en Autriche, et donc à Innsbruck. Ce petit gâteau composé de plusieurs couches de pâte feuilletée fourrée de morceaux de pommes hachées et de fruits secs se décline ici sous toutes les formes, salées comme sucrées. Une adresse certes touristique, mais néanmoins recommandée pour les gourmands. Environ 4 € le strudel


099

INNSBRUCK

Café Lichtblick, 360° Maria-Theresien-Strasse 18, 6020 Innsbruck restaurant-lichtblick.at Perché sur le toit de la galerie marchande Rathaus, ce bar panoramique offre une vue époustouflante sur Innsbruck. Sa terrasse à 360° permet d’observer la ville sous toutes ses coutures, le tout en buvant un bon cocktail pour une somme raisonnable, ce qui ne gâche rien. Environ 5 € le verre

Umbrüggler Alm Umbruckleralmweg 6020 Innsbruck umbrueggleralm.tirol Situé à 1 123 mètres d’altitude, sur les flans de la Nordkette, accessible facilement par les transports publics ou même à pied, ce refuge

d’un nouveau genre offre une expérience unique. Loin des images traditionnelles des chalets d’altitude, Umbrüggler surprend par son design avant-gardiste et ses murs de bois clair formant des volumes géométriques.

À FAIRE — À VOIR

Musée Swarovski, Kristallweltenstraße 1 6112 Wattens kristallwelten. swarovski.com À environ 20 kilomètres d’Innsbruck (le musée propose plusieurs navettes par jour depuis le centreville), les Mondes du cristal Swarovski mérite une visite. Nous avons été très agréablement surpris par la qualité des œuvres proposées, dont la réalisation a parfois demandé plusieurs semaines de travail. Un spectacle aussi féerique que ludique, qui ravira à coup sûr petits et grands.

V­IEA ­— Nº26

INFOS PRATIQUES Y ALLER Musée de la Cloche Leopoldstrasse 53 6020 Innsbruck grassmayr.at Cette fonderie familiale créée en 1599 est la plus vieille de toute l’Autriche. Elle continue néanmoins à produire de remarquables cloches réputées pour leur sonorité d’une extrême justesse.

Quelques vols directs existent depuis Paris et Lyon avec Lufthansa et Austrian Airlines, mais il faut souvent faire une escale à Munich, Francfort ou Vienne, puis emprunter un avion plus petit pour rejoindre Innsbruck. En train : Là encore, il faudra généralement prendre un premier train jusqu’à Munich ou Francfort, puis changer pour un train plus local. La ville reste néanmoins très bien desservie. Ne pas oublier également que depuis l’est de la France, le Tyrol se situe à moins de 4 h de route.

RENSEIGNEMENTS Sortie en vélo dans les montagnes bikeschool-innsbruck.com Les balades en montagne autour d’Innsbruck sont infinies. S’il est évidemment possible de les faire à pied, le vélo reste un excellent moyen pour se déplacer rapidement sur les routes et sentiers parfaitement tracés. Si vous cherchez un guide pour vous accompagner, Christoph Ammann connaît la région sur le bout des doigts et saura vous faire apprécier la balade mieux que personne !

innsbruck.info.fr

À VOIR Spectre (2015) Ce James Bond réalisé par Sam Mendes avec Daniel Craig dans le rôle principal se déroule en partie au cœur des paysages enneigés du Tyrol. Aucune scène n’a été tournée à Innsbruck, mais le domaine skiable de Sölden ainsi que la petite commune d’Oberstilliach (Tyrol oriental) y sont particulièrement mis en valeur lors de scènes de poursuites vertigineuses.


JERSEY

100

Une île anglo-normande

JERSEY Besoin d’air frais ? Envie de verdure et de quiétude ? Au large de la Normandie, Jersey permet un break insulaire idéal pour qui cherche à s’aérer l’esprit sans trop parcourir de kilomètres. Ce petit bout d’Angleterre au large de nos côtes est un condensé de nature sauvage et de campagne tranquilles. Tournez la page... !

É

© Matt Porteous / OT Jersey

Texte & photos \ Lucas Lahargoue (sauf mention)

V­IEA ­— Nº26


JERSEY

101

V­IEA ­— Nº26


JERSEY

102

V­IEA ­— Nº26

Jersey

© Max Burnett / OT Jersey

FRANCE

E

lle n’est pas bretonne, ni normande, mais bien anglaise. Posée à 25 kilomètres du littoral du Cotentin, Jersey est la plus grande des îles anglo-normandes. Avec Guernesey, Herm, Serq ou encore Aurigny, elle forme un archipel qui flotte au sud de la Manche mais qui appartient au royaume de Grande-Bretagne depuis le début du XIIIe siècle. Pour y arriver, aucun avion depuis la France. Des ferries rapides font la liaison depuis Saint-Malo toute l’année. Une fois accosté, mise à part la toponymie clairement inspirée du français, tout à Jersey est bien anglais. La circulation se fait à gauche, les autochtones s’expriment dans la langue de Shakespeare et l’architecture des maisons et des jardins a effectivement tout le charme du pays à la rose. Découvrir Jersey c’est faire un voyage dans une Angleterre pleine de couleurs, une Angleterre presque méridionale, si proche de notre Hexagone qu’on oublie parfois son existence. Pourtant, Jersey est bien là, si voisine et si différente qu’elle offre un dépaysement suffisant à quelques kilomètres seulement de nos côtes. Entre 1852 et 1855, Victor Hugo, lui, y voit même une terre d’accueil. C’est ici qu’il couche sur le papier de nombreux poèmes des Châtiments, des Contemplations ou de La Légende des siècles avant de poursuivre son exil vers Guernesey où il passera les quinze années suivantes. C’est dire si ces îles battues pas les vents de la Manche ont pu être inspirantes et le sont toujours pour qui y vient trouver un refuge. Du port de Saint-Hélier aux falaises de Devil’s Hole, en passant par les grandes plages de sable fin et les campagnes bucoliques du centre de l’île, faisons le tour de ce microcosme de 116 kilomètres carrés qui respire pleinement les charmes d’une Angleterre idéale. —


103

V­IEA ­— Nº26

© SBAPS / OT Jersey

JERSEY


JERSEY

104

V­IEA ­— Nº26

SAINT-HÉLIER POUR PORT D’ENTRÉE Ça y est, la côte apparaît. 80 minutes à peine après avoir quitté Saint-Malo, le ferry qui met cap vers le nord entrevoit le rivage de Jersey. À mesure que l’on s’approche, la silhouette d’Elizabeth Castle se dessine. L’impressionnante forteresse est bâtie depuis le XVIe siècle sur un îlot à l’entrée du port de Saint-Hélier et a longtemps été un rempart contre les attaques ennemies. Derrière se dessinent les lignes de la capitale; « la ville » comme on l’appelle ici. Il faut dire qu’avec 33 000 habitants, Saint-Hélier est à peu près la seule localité importante de Jersey. Avant de s’enfoncer dans les campagnes où d’arpenter le littoral de l’île, il fait bon s’imprégner de l’atmosphère de son petit centre animé. Dès les premières heures du jour, le Central Market se déploie sous la verrière des halles, construite entre

1881 et 1882. Centré sur une jolie fontaine, on y hume les saveurs des fruits et légumes récoltés sur l’île. Près du marché, King Street est l’une des rues piétonnes les plus animées avec ses banderoles multicolores qui lui donnent un air de fête. Les locaux y écument les vitrines ou se retrouvent dans les pubs, lieux de rendez-vous incontournables pour tous les Britanniques. La vie est active mais pas frénétique dans cette capitale agréable qui n’invite qu’à une chose : aller voir le reste de l’île.

ELIZABETH CASTLE PROTÈGE L’ENTRÉE DU PORT DE SAINT-HÉLIER, LA PLUS GRANDE VILLE DE JERSEY


JERSEY

105

V­IEA ­— Nº26

1 TERROIR FRESH FISH COMPANY Dans le creux du Victoria Pier de Saint-Hélier, Vicky Border a monté un vivier et un magasin de détail directement sur le port. « Au départ nous avions seulement un petit camion » expliquet-elle en servant ses clients, habitués pour la plupart. Sur son étal, on trouve du poisson pêché dans les environs, des ormeaux,

des huîtres, des coquilles SaintJacques, du homard... « Tout est local », ajoute Vicky plein sourire. Même les tomates, les poivrons ou les Jersey Royals, ces petites pommes de terre cultivées sur l’île et qui se vendent en libre service devant chaque ferme de producteurs, au bord des routes. Bref, la Fresh Fish Company est la meilleure adresse où consommer bon et local, à des prix raisonnables.


JERSEY

106

AU-DESSUS DE LA PLAGE, L’ÉGLISE ET LE CIMETIÈRE DE SAINT-BRELADE OCCUPENT UN SITE CHRISTIANISÉ DEPUIS LE MILIEU DU MOYEN ÂGE

D’UNE BAIE À L’AUTRE Il est facile de quitter la ville. Quelques tours de roue suffisent pour s’extraire rapidement de Saint-Hélier. En roulant quelques minutes vers l’ouest, une fois passé le port, la côte se transforme en une longue plage de sable clair qui s’étire sur plusieurs kilomètres. La baie de Saint-Aubin forme un bel arc de cercle presque parfait, orienté plein sud. S’ensuivent les baies de Portelet, d’Ouaisne et de Saint-Brelade, plus petites, mais qui regardent elles aussi vers la France. Pas étonnant qu’une flopée de charmantes villas et de beaux hôtels aient leurs façades tournées vers la mer pour profiter des rayons de soleil qui illuminent la Manche aux beaux jours. Car ici le climat est plutôt doux en hiver, reste agréable en été et a même tendance à se réchauffer comme partout ailleurs. La Lavender farm est la meilleure preuve de la douceur de l’atmosphère jersiaise. En retrait de la côte, cette ferme cultive 3,5 hectares de lavande qui est ensuite distillée et conditionnée sur place pour produire des huiles essentielles, des savons, des eaux de toilette entre autres produits d’hygiène. Au début de l’été, quand les rangées de lavande rayonnent de leurs tons violacés, ce petit coin de Jersey revêt des airs de Provence. Une visite étonnante dans un cadre surprenant sous ces latitudes !

LA CÔTE SUD DE JERSEY EST PONCTUÉE DE BAIES SABLONNEUSES ET DE LONGUES PLAGES IDÉALES POUR SE PROMENER LES PIEDS DANS L’EAU

V­IEA ­— Nº26


107

V­IEA ­— Nº26

© Andy Le Gresley / OT Jersey

JERSEY

2 RENCONTRE MARK JORDAN Jersey est loin de l’image que l’on se fait de la gastronomie anglaise. L’île bourgeonne de jolies adresses où l’on mange bien mieux que de gras fish & chips ou de lourds puddings. Mark Jordan est le chef de file de la gastronomie de qualité à Jersey. Son restaurant est récompensé par un Bib gourmand dans l’édition 2019 du guide Michelin.

« Nous avons plein de bons produits sur notre île, j’en profite pour les mettre en valeur », expliquet-il en dressant un plat d’huîtres qui ont grandi au large du port de Gorey, avant d’ajouter : « J’ai mon réseau de fournisseurs locaux, mais je vais aussi au marché de St-Hélier pour m’approvisionner ». À la table de son restaurant, on hésite facilement entre des maquereaux en escabèche, un cock-

tail de crabe et crevettes ou encore du homard thermidor. Tout a été pêché autour des îles anglo-normandes. La plupart des légumes qui accompagnent les viandes et les poissons a poussé dans la terre jersiaise. Le tout donne des plats raffinés et goûteux que l’on déguste en admirant la mer qui monte ou qui descend sur l’immense plage de Saint-Aubin. markjordan atthebeach.com


JERSEY

108

© OT Jersey

LE PHARE DE LA CORBIÈRE EST PLANTÉ SUR UN ROC DEPUIS 1874. UNE RAMPE PIÉTONNIÈRE PERMET DE S’Y RENDRE À MARÉE BASSE

V­IEA ­— Nº26


JERSEY

109

V­IEA ­— Nº26


110

JERSEY

3 VIGNOBLE LA MARE

Près de la côte nord de l’île, le domaine La Mare

est planté de huit hectares de vignes et de vergers. L’endroit est assez fréquenté mais agréable à visiter. On y découvre comment sont cultivés depuis 1972 les pieds d’orion, de seyval blanc ou de regent entre autres cépages utilisés ici pour la fabrication du vin. Les arbres

POINT DE VUE SUR LES FALAISES DU NORD DE L’ÎLE À DEVIL’S HOLE

fruitiers quant à eux servent à l’élaboration de liqueurs ou de brandy. Un joli café-restaurant permet de déguster ou se restaurer sur place, en lisière des alignements de vignes. Un cadre bucolique et étonnant en plein cœur de la campagne jersiaise. lamarewineestate.com

V­IEA ­— Nº26

AU FIL DU NORD La face sauvage de Jersey se trouve au nord. Ici, le littoral n’est que hautes falaises battues par le vent et les vagues. Seules quelques plages ponctuent le paysage majoritairement accidenté. On les atteint après avoir traversé la campagne du centre de l’île sur des routes étroites et zigzagantes. Plemont Beach fait partie des favorites pour les Jersiais qui cherchent un coin de sable tranquille. Elle ne se découvre qu’à marée basse et on y descend par un long escalier qui termine sa course entre les rochers. La Grève de Lecq ou Bouley Bay sont aussi de jolies plages assez paisibles où les locaux viennent se reposer dès que le soleil fait son apparition. Entre ces bulles de sérénité, les falaises abruptes qui tombent dans la mer offrent des panoramas majestueux comme à Grosnez Point. Ce cap situé à l’extrême nord-ouest de l’île est idéal pour admirer le coucher du soleil sur les ruines d’un vieux château du XVIe siècle. Pour peu que le vent se lève et que la houle soit forte, on a tôt fait de se croire ici au bout du bout du monde.


111

V­IEA ­— Nº26

LES RUINES DU CHÂTEAU DE GROSNEZ SURVIVENT AU CŒUR DES LANDES BATTUES PAS LES VENTS DU NORD-OUEST DE JERSEY

© Andy Le Gresley / OT Jersey

JERSEY


112

JERSEY

4 HÉBERGEMENT THE ATLANTIC HOTEL

© DR

Immergé au cœur d’un beau parc de 2,5 hectares qui surplombe la baie de St-Ouen, l’Atlantic est un beau quatre-étoiles, membre des Small Luxury Hotels of the World, refuge idéal où

poser ses valises avant de parcourir Jersey. On descend dans cet hôtel presque comme à la maison tant les espaces communs sont chaleureux, faits de petits salons chics et tranquilles. Le bâtiment en lui-même n’a pas grand charme, mais c’est pour le bien des chambres,

V­IEA ­— Nº26

toutes alignées dans les étages, d’où la vue sur la piscine, le jardin et la mer au loin est remarquable. C’est même le spot idéal pour être soumis aux embruns tout en étant protégé des vents forts venus de l’ouest. Mais on séjourne à l’Atlantic aussi pour sa table. Le restaurant Ocean est

mené de main de maître par le chef exécutif Will Holland qui magnifie les produits locaux et de saison, dans un cadre classique mais élégant. Une adresse supplémentaire qui renforce la place de Jersey sur la carte gastronomique de la Grande-Bretagne. theatlantichotel.com


JERSEY

113

V­IEA ­— Nº26


JERSEY

5 HISTOIRE DOLMEN Perdu dans la campagne près du village de Gorey, le dolmen baptisé « la Pouquelaye de Faldouët » témoigne d’une présence humaine sur Jersey remontant au néolithique. Il n’est pas le seul sur l’île. Deux haches, des fragments de poterie, des pendentifs en pierre et des ossements humains ont été découverts ici, dans cette chambre funéraire bien conservée et mise en valeur. Un site étonnant que Victor Hugo, en tant qu’amateur de mégalithes, connaissait bien.

5 JARDIN BOTANIQUE SAMARÈS MANOR À l’extrême sud de l’île, ce manoir du XVIIIe siècle est connu pour son parc remarquablement bien aménagé et entretenu. On se promène au cœur de la végétation, dans plusieurs espaces différents les uns des autres : roseraie, plantes exotiques, arboretum, labyrinthe, sentier au bord de l’eau, etc. Nous avons particulièrement aimé le jardin japonais isolé à l’extrémité du parc. Une vraie plongée dans la flore nippone. Le parc est ouvert de mars à octobre mais c’est en mai et juin que les fleurs et les plantes s’expriment le plus à travers leurs couleurs et leurs senteurs. samaresmanor.com

114

V­IEA ­— Nº26


JERSEY

115

V­IEA ­— Nº26

BOUCLER LA BOUCLE À mesure que l’on redescend vers Saint-Hélier, la côte orientale de l’île se transforme, devient moins rude et alterne entre plages et récifs rocailleux que la mer dévoile dès qu’elle se retire. Ici comme ailleurs sur le littoral jersiais, des tours témoignent d’une époque où l’île était fortifiée de toutes parts pour se protéger des attaques extérieures. Telegraph Tower, White Tower ou encore Archirondel Tower ponctuent la route côtière qui longe le rivage. La Seymour Tower, quant à elle, est dressée sur un roc au large et soumise constamment à la houle. Tout ce système de défense était renforcé par la présence de l’imposant château de Mont-Orgueil. Cette magnifique forteresse

LE CHÂTEAU DE MONT-ORGUEIL SURPLOMBE LE PORT ET LE VILLAGE MULTICOLORE DE GOREY surplombe le joli port de Gorey depuis le XIIIe siècle. Il faut errer dans le labyrinthe de ses salles et de ses différents étages pour comprendre la complexité de cet édifice. Sa structure a parfaitement été conservée et chaque niveau, chaque plateforme extérieure ou chaque meurtrière offre une vue remarquable sur le large et sur le port ostréicole qui s’étale en contrebas.


JERSEY

116

© Andy Le Gresley / OT Jersey

À SIX MILLES NAUTIQUES DE JERSEY, LES ÉCRÉHOU APPARAISSENT COMME UN MIRAGE AU-DESSUS DE LA MER

V­IEA ­— Nº26


JERSEY

117

V­IEA ­— Nº26

© Matt Porteous / OT Jersey

ESCAPADE AUX ÉCRÉHOU

AGRIPPÉES À DE HAUTS ROCHERS, QUELQUES MAISONNETTES PARAISSENT BRAVER LES LOIS DE LA GRAVITÉ

Il y a, quelque part au nord de Jersey, un amas d’îlots caillouteux qui dépassent à peine des eaux fraîches de la Manche. Les Écréhou appartiennent à Jersey et se visitent lors d’excursions en mer sur une demi-journée. L’embarquement se fait depuis la digue de Sainte-Catherine. Une fois à flot sur un zodiaque tout confort, l’archipel n’est qu’à une vingtaine de minutes de navigation. Sur les 11 kilomètres qui séparent Jersey des Écréhou, il n’est pas rare de croiser des grands dauphins, des marsouins ou des dauphins communs qui font surface pour saluer les bateaux qui croisent par ici. Une fois les premiers rochers apparus, on remarque la présence de phoques gris et de phoques veau-marin qui laissent apparaître leur museau hors de l’eau ou qui s’étalent, lascifs, sous les rayons du soleil. La Maîtresse île est la plus grande de l’archipel et garde les vestiges d’une chapelle. La Marmotière est plus petite mais possède quelques maisons rassemblées sur le point le plus haut. Il est possible d’accoster sur ce caillou de poche sur lequel on se sent loin de tout, sauf de la France. En jetant l’œil au loin vers l’est, on distingue sans trop de mal le Cotentin. Les côtes normandes ne sont qu’à 15 kilomètres de ce petit paradis sauvage, ultime refuge de tranquillité entre la France et l’Angleterre. — jerseyseafaris.com


118

JERSEY

V­IEA ­— Nº26

CARNET D’ADRESSES É

© DR

The Atlantic Hotel La Pulente, Saint-Brelade theatlantichotel.com L’hôtel est situé sur la côte est de l’île, dans un magnifique parc qui surplombe la plage. La plupart des chambres donnent sur le jardin avec la piscine au premier plan et la mer au loin. L’édifice n’a pas grand charme, mais à l’intérieur la déco est assez chic, à l’anglaise. Nous avons particulièrement aimé notre dîner au restaurant. De la gastronomie de haute volée et un service remarquable. À partir de 237 € la nuit

Château la Chaire Rozel Bay, Saint-Martin chateau-la-chaire.co.uk Cet hôtel est immergé en pleine forêt, en retrait du

SE RESTAURER

Fresh Fish Company Unit 5, Victoria Pier Saint-Hélier thefreshfishcompany.co.uk La boutique de Louis et Vicky occupe un petit bâtiment en préfabriqué posé sur le port de St-Hélier. Produits frais garantis. Les poissons sortent presque directement des nasses des pêcheurs. Les fruits et légumes de saison sont récoltés chez des paysans locaux. La plupart de ce qui est

vendu ici porte d’ailleurs le label Genuine Jersey qui garantit depuis 2001 la provenance locale. Un gage de qualité et de proximité. Plus d’infos sur genuinejersey.je

© DR

© DR

SE LOGER

village tranquille de Rozel Bay. Il a été bâti comme une résidence privée en 1843, à flanc de relief, et a de vraies allures de manoir à l’anglaise. Chacune des 14 chambres disponibles est unique dans sa décoration. Nous avons aimé prendre un verre sur la terrasse ensoleillée puis dîner dans la petite salle de restaurant toute habillée de bois sombre. Le cadre est très enveloppant, et la cuisine de qualité. À partir de 152 € la nuit

The Oyster Box La route de la Baie Saint-Brelade oysterbox.co.uk Un bon restaurant situé sur la plage de Saint-Brelade et tenu par la même famille depuis 1954. La déco est simple et élégante mais on vient surtout pour manger avec vue sur la plage. La carte aligne de bons plats de la mer comme des huîtres jersiaises, des taglierini de fruits de mer ou un thai green curry de lotte. Mieux vaut réserver avant d’arriver car l’adresse a du succès. Plats de poisson à partir de 16 € Mark Jordan at the Beach La route de la Haule Saint-Brelade markjordanatthebeach.com Le restaurant de Mark Jordan est situé sur

la grande plage de Saint-Aubin, au niveau du hameau de Beaumont. La route A1 qui passe à côté est très fréquentée mais le restaurant dispose de son propre parking, pratique pour se garer. Le menu du marché en trois plats est à 31 € et change toutes les semaines. Idem pour le menu du midi mais la formule peut se réduire à deux seuls plats (25 €). À la carte, les plats sont à partir de 19 €

Jersey Food Tours jerseyfoodtours.co.uk Un bon moyen de découvrir Jersey au travers de sa gastronomie et de ses produits phares. Claire emmène des petits groupes de visiteurs à travers les meilleures adresses du village de Gorey. On déguste là une entrée, ici un plat, ailleurs


119

JERSEY

© Studio_M / OT Jersey

un dessert. La balade est entrecoupée de dégustations de bière, de cidre ou encore de liqueur. Tout ce à quoi on goûte est 100 % local. Mieux vaut arriver en ayant faim ! Un tour sucré est possible, il se concentre sur des glaciers, des pâtissiers, etc. (28 €). Sinon le tour classique dure près de trois heures et se déroule à l’heure du déjeuner. Compter 50 € par personne

Hungry Man Kiosk Ce petit kiosque est une institution sur toute l’île depuis 1947. Sur la digue du port de Rozel Bay, cette gargote sert des hamburgers gastronomiques, des sandwichs au crabe ou encore des gâteaux faits maison. De quoi manger sur le pouce des snacks de qualité. Des places assises sont disposées en plein air. Mieux vaut donc venir les jours de beau temps !

À FAIRE — À VOIR

Seafari aux Écréhou jerseyseafaris.com Les « seafaris » prennent

V­IEA ­— Nº26

INFOS PRATIQUES Y ALLER

maximum une demi-journée (environ trois heures). Mieux vaut être bien couvert car il fait frais sur le speedboat qui vous emmène à toute allure. Sinon le staff prête des vestes imperméables aux passagers. Archipel des Écréhou à partir de 40 € par adulte Archipel des Minquiers 62 € par adulte. Côte nord de Jersey 37 € par adulte

Château de Mont-Orgueil Le château est ouvert tous les jours d’avril à novembre de 10 h à 18 h. Entrée 14 € pour un adulte Jardin botanique de Samares Manor La Grande Route de St-Clément, St-Clément samaresmanor.com Les jardins sont ouverts du 30 mars au 3 novembre. Entrée 11 €

pour un adulte. Visites du manoir tous les jours sauf dimanche à 11 h 30 et 14 h 30. Un café est aussi ouvert sur place tous les jours de 9 h 30 à 17 h.

Depuis la France, Jersey n’est accessible que par la mer. La compagnie Condor Ferries relie St-Malo à St-Hélier deux fois par jour en été, une seule fois par jour en hiver. Il faut compter 1 h 20 de traversée. À partir de 39,90 € par personne pour un A/R piéton. Possibilité aussi d’embarquer avec sa voiture (59,90 €). condorferries.fr

RENSEIGNEMENTS Jersey Lavender Farm Rue du Pont Marquet jerseylavender.co.uk La boutique est accessible gratuitement mais l’entrée dans le jardin et dans l’exploitation en elle-même est payante : 3,60 € en temps normal, 6,60 € pendant la période de récolte de la lavande (été). La Mare Wine Estate La Rue de la Hougue Mauger, St-Mary lamarewineestate.com Le domaine viticole est ouvert tous les jours de 10 h à 17 h. Il y a six visites guidées + dégustation par jour. Compter 12 € pour un adulte

Office de tourisme de Jersey jersey.com/fr Une carte d’identité suffit pour visiter les îles anglo-normandes.

MONNAIE L’île a sa propre monnaie, la livre jersiaise. Sa valeur est directement indexée sur celle de la livre britannique. Attention, les livres de Jersey ne sont utilisables... qu’à Jersey ! (1 € = 0,90 JEP)

À LIRE Jersey, Guernesey. Îles anglo-normandes, Collection Un grand week-end, Marie-Hélène Chaplain & Jean-Christophe Godet, Hachette (2019)


© Piu Piu

TANZANIE

120

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

121

De la savane à Zanzibar

TANZANIE Que serait la Terre sans les hommes ? À quoi ressemble le paradis ? Les réponses à ces questions existentielles se trouvent en Tanzanie. Les plages y sont idylliques. Les parcs nationaux nous ramènent à l’état du monde avant l’arrivée d’Adam et Ève. Oui, la Tanzanie est grandiose. Un jardin d’Éden. Un condensé d’Afrique.

É

Texte & photos \ Christian Jelenia (sauf mention)

V­IEA ­— Nº26


122

TANZANIE

V­IEA ­— Nº26

OUGANDA K E N YA RWANDA

Serengeti BURUNDI

Ngorongoro Arusha

Kilimanjaro

Tarangire

TANZANIE Dodoma

Zanzibar Dar-es-Salaam

ZAMBIE MAL AWI MOZAMBIQUE

K

ilimandjaro, Massaï, Serengeti... tous ces mots que l’on fantasme évoquent la Tanzanie. Longtemps le Kenya voisin tenait la place de leader sur la carte des pays où l’on vient admirer la nature. Depuis quelques années, la Tanzanie est revenue dans la course et prend maintenant sa revanche. Des voyageurs du monde entier débarquent dans ce pays grand comme deux fois la France pour s’en mettre plein les yeux, pour découvrir une Afrique rêvée, celle des safaris, des grandes réserves naturelles et des plages paradisiaques. Il faut dire qu’avec une telle diversité de paysages et d’expériences, tout voyage dans cette contrée à peine au sud de l’Équateur est automatiquement réussi. Des plantations de café aux savanes plantées de baobabs, en passant par les grandes plaines herbeuses du nord, l’atmosphère change tous les trois cents kilomètres. Et partout, la faune vit librement. L’homme n’est ici que pour l’observer, l’admirer en silence. Mais la Tanzanie ce n’est pas que des savanes infinies et des safaris palpitants. Les villes bouillonnent d’énergie. À Arusha au nord, à Dar-es-Salaam au sud, la population est jeune et dynamique. La croissance économique est en marche, la stabilité politique est bien réelle, et la tolérance religieuse entre chrétiens (62 %) et musulmans (35 %) se maintient tant bien que mal. Bref, tous les voyants sont au vert pour venir découvrir ce pays pluriel qui a la chance d’avoir une face qui trempe dans les eaux de l’océan Indien. Le mythique archipel de Zanzibar est lui aussi tanzanien depuis 1964. Nous y avons passé quelques jours de détente après avoir parcouru les fantastiques parcs du nord-ouest. Ce voyage a donc été très complet. En voici les étapes. —


123

V­IEA ­— Nº26

© Aleksandar Todorovic

TANZANIE


TANZANIE

124

Au pied des volcans

Arusha Tout voyage en Tanzanie commence ici. La capitale du nord est l’une des portes d’entrée du pays. On n’y reste assez peu mais elle est une étape intéressante entre le Kilimandjaro, le mont Meru et les plantations de café.

© Travelgram2019

É

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

125

V­IEA ­— Nº26

A

tterrir au pied d’un géant. Lorsque l’on débarque en Tanzanie par le nord, le grand aéroport international est au pied du Kilimandjaro, le toit de l’Afrique. Par chance, si le ciel est clair, on aperçoit sans mal le colosse se dresser au-dessus de la plaine jusqu’à 5 891 mètres d’altitude. Pour encore distinguer un peu de la calotte glacière qui recouvre ce magnifique cône aplati, mieux vaut venir en Tanzanie assez vite. La planète se réchauffe. Les mythiques neiges du Kilimandjaro sont appelées à disparaître d’ici 2050 maximum. Des plaines du Kili, il faut emprunter la route A23 pour rejoindre les pentes d’un autre volcan presque voisin. Le mont Meru culmine à 4 565 mètres et sa dernière éruption remonte à 1910. La ville d’Arusha s’étend au sud de cet imposante montagne en forme de fer à cheval. Ses 500 000 habitants en font la grande ville du nord de la Tanzanie. Plus qu’une vraie étape de visite, on y fait une escale rapide pour prendre le pouls du pays. La ville est aussi au centre d’une région productrice de café. La route qui mène au petit aéroport de départ vers les grand parcs traverse de grandes plantations. Il est intéressant d’y faire une halte pour découvrir la manière dont on cultive l’arabica, étape avant fabrication de ce café connu pour être l’un des meilleurs au monde.

© Sun Shine

AVEC 500 000 HABITANTS, ARUSHA EST LA TROISIÈME VILLE DE TANZANIE 1 HÔTEL ARUSHA COFFEE LODGE Ce beau lodge appartient au groupe Elewana Collection. Il est situé sur la route 104 qui relie la ville à l’aéroport. Ses 30 chambres occupent de véritables petites maisons dispersées dans une grande plantation de café. On vient ici pour tout savoir sur la culture et la préparation de l’arabica, qui a longtemps fait la fortune et la

renommée de cette région d’Afrique. Une visite permet de parcourir la plantation et de découvrir la façon dont on récolte et torréfie les grains. Le lodge jouxte aussi l’atelier d’une association baptisée Shanga. L’endroit est assez fréquenté mais cette association a le mérite de donner une chance à de jeunes handicapés d’Arusha, qui fabriquent ici de petits objets d’art et bibelots traditionnels.


TANZANIE

126

Au royaume des éléphants

Le Tarangire C’est un petit parc, trop méconnu malgré sa beauté et sa faune si riche et variée. Le Tarangire est une pépite pour un premier safari avant les grands parcs mythiques du nord-ouest tanzanien.

© AJ Robbie

É

V­IEA ­— Nº26


127

TANZANIE

V­IEA ­— Nº26

B Le parc est autant connu pour ses éléphants que pour son impressionnante concentration de baobabs. Le Tarangire Treetops Lodge est membre de la

collection Elewana. Il consiste en une vingtaine de cabanes de luxe isolées en pleine nature. Chacune est adossée à un baobab. Le confort y est absolu et la sensation de se réveiller le matin en pleine savane est unique. Le bâtiment

principal du lodge lui aussi est en bois. Il surplombe une jolie piscine qui, ellemême, surplombe un point d’eau où viennent s’abreuver des animaux tout au long de la journée et de la nuit. Une expérience immersive de grande qualité.

LE TARANGIRE EST LA TERRE DES ÉLÉPHANTS, DES BAOBABS ET... DES TERMITIÈRES

© Lucas T. Jahn

2 LODGE TARANGIRE TREETOPS

ienvenue au royaume des éléphants. À 120 kilomètres au sud d’Arusha, le parc national du Tarangire compte l’une des plus grandes populations de pachydermes à défenses d’Afrique. Plusieurs milliers de spécimens évoluent sur ce territoire massaï de 2 850 kilomètres carrés, érigé en réserve en 1957, puis en parc national en 1970. On découvre ici de vrais paysages de savane africaine telle qu’on la rêve : de grandes plaines d’herbes hautes, de petits vallons creusés par des rivières asséchées la moitié de l’année et, partout, des baobabs majestueux. Dans ce décor de nature sauvage, on croise aussi des lions, des hordes de zèbres, de groupes de gnous, des couples d’autruches ou encore des familles de girafes. Certains ornithologues vantent aussi le Tarangire comme un excellent repère pour observer l’avifaune. Le parc est une base d’hivernage pour une volée d’oiseaux migrateurs venus d’Europe. Pas moins de 450 espèces ont été recensées dans les environs, dont des aigles ravisseurs, des rolliers à longs brins, ou des barbicans à tête rouge. Elles complètent l’impressionnant catalogue des animaux qui font de ce parc national l’un des plus attachants du nord de la Tanzanie.


© Pere Grau

TANZANIE

128

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

129

V­IEA ­— Nº26

LA TERRE DES MASSAÏS Le nord de la Tanzanie appartient aux Massaïs. Ce peuple autochtone d’Afrique de l’Est est installé depuis le XVe siècle sur les terres situées entre le mont Kenya et le Kilimandjaro. Il reste aujourd’hui près d’un million de représentants de cette ethnie de pasteurs connus pour leur allure élancée et leurs couvertures rouges à carreaux qui leur fait office de vêtement. Malgré les expropriations qui ont eu lieu lors de la création des grands parcs et qui interviennent parfois encore aujourd’hui, certains groupes ont réussi à rester ou sont revenus s’installer sur leurs terres ancestrales. On croise des bomas dans le Tarangire, dans le Serengeti ou sur les pentes du cratère du Ngorongoro. Ces petits villages sont composés d’un enclos central où sont gardées les bêtes à la nuit

tombée. Il y a aussi de petites cases faites de branchages et de boue. Les femmes s’occupent des enfants, traient le bétail matin et soir, préparent les repas et fabriquent des bijoux alors que les hommes gèrent la sécurité du campement et surveillent leurs troupeaux. Tous œuvrent à la survie de leur culture et de leurs traditions. Les familles qui maintiennent un mode de vie traditionnel en pleine nature continuent de vivre de l’élevage et de la vente de leur artisanat. Beaucoup de lodges incluent une rencontre avec des Massaïs dans un village. La plupart sont de véritables villages. Sinon, les Massaïs sont présents partout dans la région des parcs. D’autres rencontres plus authentiques et moins préparées peuvent aussi avoir lieu plus naturellement, dans les villes ou sur les routes. —

LES MASSAÏS SONT ARRIVÉS DU SOUDAN AU XVE SIÈCLE. ILS SERAIENT ENCORE 300 000 AUJOURD’HUI EN TANZANIE


© Gary C. Tognoni

TANZANIE

130

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

131

Une merveille du monde

Le Ngorongoro Notre planète est faite de splendeurs naturelles ; le Ngorongoro en est une. Plus grande caldeira du monde, ce cratère est l’un des sites naturels les plus incroyables d’Afrique. Descendons-y !

É

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

C

’est une immense marmite. Par ses dimensions impressionnantes, le cratère du Ngorongoro est la plus grande caldeira du monde. Toute la ville de Paris pourrait loger dans ce cratère de 20 kilomètres de long sur 16 de large, vestige d’un volcan gigantesque qui s’est effondré sur lui-même il y a des milliers d’années suite à une éruption colossale ayant vidé sa chambre magmatique. Il en reste aujourd’hui cette immense vallée circulaire et fermée. Un bel échantillon de la biodiversité africaine s’y épanouit en toute liberté. Le site a été érigé en Réserve internationale de biosphère. On s’y rend en longeant d’abord la crête boisée qui culmine à 2 300 mètres d’altitude. Puis la piste

132

V­IEA ­— Nº26

se plie progressivement pour plonger sur 600 mètres de dénivelé. Une fois dans le creux du cratère, il n’y a plus qu’à ouvrir les yeux et admirer le monde animal dans toute sa splendeur. Environ 10 000 buffles, 13 000 gnous et 5 000 zèbres évoluent sur ce vaste territoire où l’on compte aussi près de 80 lions qui ont largement de quoi se nourrir. En saison sèche, il est facile de repérer les hippopotames qui barbotent à longueur de journée dans les quelques points d’eau qui ne sèchent pas. Le cratère est aussi l’un des derniers endroits de Tanzanie où l’on peut encore observer des rhinocéros noirs. Tout ce petit monde batifole dans cet enclos naturel de 264 kilomètres carrés et une seule loi prévaut : celle de la savane.

© DR

3 LODGE THE MANOR Sur les hauteurs de la ville de Karatu, immergé dans une grande plantation de café, cet hôtel Elewana Collection a l’allure d’un domaine hollandais du XIXe siècle. Il vous plonge dans l’atmosphère feutrée d’un autre temps que l’on retrouve dans le

film Out of Africa. Neuf cottages sont répartis dans un parc parfaitement entretenu et sécurisé. Chacun d’entre eux contient deux belles suites où la déco boisée et ouatée invite au repos et à la détente. On a surtout aimé la cheminée qui est fonctionnelle et qui a bien plus de charme qu’un radiateur

classique. Le lodge possède aussi un petit centre équestre. En réservant son créneau à l’avance, il est possible de partir en balade à cheval dans les plantations de café alentour. Un autre moyen de découvrir les paysages parfois brumeux et mystiques qui entourent le cratère du Ngorongoro.


133

V­IEA ­— Nº26

EN SAISON SÈCHE, LES PAYSAGES DU NGORONGORO SONT DÉSOLÉS MAIS JAMAIS À SEC. LA FAUNE Y TROUVE TOUJOURS DE QUOI SURVIVRE

© Simon Dannhauer

TANZANIE


134

V­IEA ­— Nº26

© Mark Sheridan-Johnson

TANZANIE


135

V­IEA ­— Nº26

SUR LES RIVES DU LAC MANYRARA Près du cratère du Ngorongoro, le parc national du lac Manyara est assez petit. Il mérite pourtant une courte visite. En une demi-journée, on peut parcourir sa forêt tropicale pour observer les babouins qui jouent dans les arbres ou les hippopotames qui baillent dans l’eau. On atteint assez vite les rives du lac où s’agglutinent de jolies colonies de flamants roses. Avec un peu de recul, on voit alors mieux se dresser au loin les grandes falaises qui bordent le flanc ouest du parc. Il y 20 millions d’années, la croûte terrestre s’est fracturée sur 6 000 kilomètres de long entre la mer Rouge et le Mozambique. Le phénomène a créé ici un escarpement baptisé vallée du Grand Rift africain qui fait aujourd’hui office de balcon panoramique sur le lac Manyara. —

© Arthur Greenberg

TANZANIE

LE LAC MANYARA EST UN JOYAU CÉLÉBRÉ PAR ERNEST HEMINGWAY COMME LE PLUS BEAU LAC QU’IL N’AIT JAMAIS VU

4 EXPÉRIENCE SKY SAFARI La Tanzanie est un vaste pays. Les distances sont grandes. Chaque région, chaque parc a sa piste qui permet à de petits avions d’atterrir. En choisissant un « sky safari », votre voyage en

Tanzanie prend une autre tournure. Le temps non passé à rouler sur les routes pendant des heures entre les parcs est du temps de safari en pleine nature gagné. Les avions utilisés sont des Cessna Caravan capables d’embarquer entre

9 et 12 personnes maximum. Les vols durent rarement plus de 45 minutes entre chaque parc, et utiliser la voie des airs permet d’admirer la savane sous un autre angle. Une solution plus onéreuse mais largement plus avantageuse. skysafari.com


© Ivan13dm

TANZANIE

136

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

137

Un jardin d’Éden

Le Serengeti Difficile de concevoir un voyage en Tanzanie sans terminer par le plus mythique des parcs nationaux africains. Un autre paradis de nature sauvage, encore plus grand, encore plus riche, théâtre de l’une des plus grandes migrations animales de notre planète.

É

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

138

V­IEA ­— Nº26

LE SERENGETI EST LE PLUS GRAND PARC NATIONAL DE TANZANIE. DES CENTAINES D’ESPÈCES VIVENT EN TOUTE LIBERTÉ SUR 60 000 KILOMÈTRES CARRÉS

U

© Silverless

ne traduction suffit pour comprendre. Dans la langue massaï, Serengeti signifie « terre aride et étendue ». Tout est dit. Avec ses 14 763 kilomètres carrés, le plus grand parc de Tanzanie s’étend sur une superficie équivalente à la moitié de la Bretagne. Il est aussi huit fois plus grand que la réserve kenyane du Massai Mara à laquelle il est connecté. Bref, voilà l’un des plus grands sanctuaires naturels au monde. D’un secteur du parc à l’autre, les paysages changent. Le sud n’est que vastes plaines d’herbe courte où s’amoncellent parfois des gros rochers, refuges idéals pour les grand prédateurs. Au centre du parc, l’herbe est plus haute et la faune est très variée. Le nord est plus vallonné, moins monotone et traversé par la rivière Mara qui marque la frontière entre la Tanzanie et le Kenya. Partout la faune vit sa vie. Là, un groupe d’éléphants qui cherche un point d’eau, ici, un guépard solitaire en pleine digestion de son dernier repas, plus loin des girafes à la recherche d’arbres sur lesquels picorer. L’homme n’est que de passage, et joue l’observateur discret de ce monde animal identique à l’image que l’on se fait des premiers jours de la création. Il reste quelques lieux sur terre comme le Serengeti où rien ne semble avoir évolué et où l’on pourra revenir éternellement pour admirer la terre telle qu’elle était au départ.

5 LODGE MIGRATION CAMP Le groupe Elewana Collection possède deux lodges dans le Serengeti. Le Migration Camp est celui situé le plus au nord du parc, près de la rivière Mara. C’est celui-ci qu’il faut choisir si

l’on veut suivre la grande migration. Ce magnifique campement de bois et de toile est entièrement ouvert sur la savane. Orienté vers l’ouest, on admire de splendides couchers de soleil depuis les terrasses panoramiques du bar ou du restaurant. Les vingt

tentes de luxe sont dressées plus bas, près de la rivière où vit une colonie d’hippopotames. Le confort est absolu. Être immergé en pleine nature est une expérience excitante et le service, comme dans tous les lodges Elewana, est irréprochable.


139

V­IEA ­— Nº26

© Suntichai Boottasen

TANZANIE


TANZANIE

UNE MIGRATION Le Serengeti compte près de 2 millions de gnous, et 800 000 zèbres. Chaque année, ces deux espèces se livrent à une grande migration de plus de 800 kilomètres. À partir du mois de mars, d’immenses troupeaux de centaines de milliers de têtes quittent peu à peu les grandes plaines du sud qui s’assèchent au fil des semaines. Entre juin et juillet, ils atteignent la rivière Mara, principal obstacle sur leur voyage. Chaque jour, par centaines, ils s’élancent dans la traversée de ce cours d’eau qui marque la frontière entre le Serengeti et la réserve kényane du Massaï Mara. Un seul problème : la rivière est infestée de crocodiles qui attendent, immobiles, que leur repas mette les pattes dans l’eau. Ici ont lieu d’incroyables scènes de vie animale que des amateurs du monde entier viennent observer. Les troupeaux passent ensuite les mois d’août à novembre du côté kényan, où l’herbe est abondante et les pluies régulières. Vient alors le temps du retour. En décembre, ces millions d’animaux font chemin inverse. Une fois de nouveau dans les grandes plaines du Serengeti, les femelles mettent bas après huis mois de gestation. Le cycle de la vie se poursuit. Au mois de mars suivant, la migration reprendra, et les crocos passeront à table.

140

V­IEA ­— Nº26


141

V­IEA ­— Nº26

© Gudkov Andrey

TANZANIE


TANZANIE

142

Une autre Tanzanie

Zanzibar Qui ce nom n’a pas fait rêver ? Qui n’a jamais fantasmé sur cet eldorado méconnu ? Loin des grands espaces et des savanes infinies, Zanzibar est une splendeur tropicale qui flotte sur les eaux chaudes de l’océan Indien. Nous y avons fait une escale bienfaitrice après de longues journées de safari. Changement de décor, bienvenue au paradis.

© Denis Belitsky

É

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

143

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

144

V­IEA ­— Nº26

6 MIEUX COMPRENDRE GÉOGRAPHIE Concrètement, Zanzibar est un archipel composé de deux îles : Pemba et ­Unguja. Cette dernière est la plus grande et nommée plus simplement Zanzibar, comme l’archipel, ce qui peut parfois prêter à confusion. Ce nom a été donné par des navigateurs perses au Moyen Âge qui appelaient cet endroit « la terre des Noirs ». Au cours de l’histoire, ces îles ont été successivement perses, portugaises, omanaises, britanniques et même indépendantes avant d’être intégrées à la Tanzanie en 1964. Le mot « Tanzanie » vient d’ailleurs de la fusion entre le nom « ­Tanganyika » (la partie continentale du pays) et « Zanzibar ».

© Silverless

C

’est un autre monde. Peu de choses semblent relier la Tanzanie continentale à Zanzibar, si ce n’est peutêtre les ferries qui desservent l’archipel. Une fois à Dar-es-Salaam, la capitale économique du pays, des bateaux rapides parcourent en deux heures les 35 kilomètres de mer qui séparent le continent de ce petit paradis. Une fois le pied posé à Stonetown, la claque est grande. Dès la sortie du port, tout rutile, tout s’agite. On crie, on se pousse, on s’appelle, on s’embrasse. Des carrioles couinent sur le coin des trottoirs et des vendeurs de rue s’affairent à vous vendre des litchis qui s’achètent ici en bouquets d’un rouge flamboyant. Il n’y a que quelques mètres à faire pour déjà entrer dans des rues plus tranquilles. Stonetown est de ces villes rongées par le temps. Dans le dédale de venelles poussiéreuses où l’on se perd facilement, chaque maison paraît s’effriter sous le soleil comme sous la pluie. Pourtant, toutes ces façades de crépi écaillé, toutes ces belles portes de bois sculpté, toutes ces échoppes qui débordent au-delà de leurs devantures donnent au centre historique une atmosphère incroyable qui vous fait voyager dans le temps. Le soir, les Zanzibarites aiment déambuler autour des jardins de Forodhani. Des dizaines de marchands vendent des petits plats, des grillades et des boissons. On y fait la queue pour dîner en famille et, sur le rivage, les jeunes du coin se livrent à de grands concours de sauts acrobatiques à qui impressionnera l’autre par sa cabriole ou son saut périlleux. À Stonetown, chaque soir est un peu une fête jusqu’à ce que le soleil se couche et ne laisse place à la lune.

7 HÔTEL KILINDI ZANZIBAR Isolé dans la végétation au-dessus d’une plage tranquille du nord de

l’île, cet hôtel du groupe Elewana Collection est magnifique. Il se compose de 15 pavillons blancs à la déco minimaliste, véritable mélange

entre les styles scandinave et oriental. Chacun a son petit bassin privatif, son jardin et son valet attitré. Ceux situés le plus bas de la colline profitent de magnifiques vues sur la mer ; les autres sont davantage immergés dans le jardin tropical. Le pavillon principal accueille le bar et le restaurant qui sont orientés vers une grande piscine à débordement longue de 25 mètres. Chaque recoin de l’hôtel respire le calme et la fraîcheur. Même la plage située en contrebas est quasi déserte. Un vrai paradis à quelques minutes seulement du village animé de Kendwa.


TANZANIE

145

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

146

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

147

PARTOUT SUR LES CÔTES AUTOUR DE ZANZIBAR, LES BOUTRES TRADITIONNELS DÉPLOIENT LEUR VOILE AU SOLEIL COUCHANT

V­IEA ­— Nº26


TANZANIE

148

V­IEA ­— Nº26

COCOS & LAGON Zanzibar est une grande île. Dès que l’on réussit à s’extirper de Stonetown, il peut falloir rouler encore longtemps pour rallier les plus belles côtes. Les routes sont souvent bosselées ou en travaux, et le trafic est incessant. Le paysage alterne entre la traversée de villages animés, de cocoteraies flamboyantes ou de plantations de girofliers. Zanzibar a toujours été lié à la culture du clou de girofle. En 1832, un sultan omanais décide d’y importer cet arbre sur l’archipel et en fait le moteur de l’économie locale qui tournait jusque-là grâce à l’esclavage. À la fin du XIXe siècle, Zanzibar devient même le premier producteur mondial de clou de girofle. Pas étonnant que l’on trouve encore sur les marchés ou à l’entrée des maisons des clous séchés qui embaument les narines à

longueur de journée. Mais l’économie vit plutôt aujourd’hui du tourisme. Zanzibar est cerclée d’une barrière de corail qui protège un lagon turquoise et des plages splendides où l’on vient se reposer sous le soleil austral. Sur la côte est, le petit village de Bwejuu s’étire le long d’une plage interminable bordée de palmiers resplendissants. Aux heures de marée basse, on croise des femmes les pieds dans l’eau qui récoltent des algues qui sont ensuite séchées sur le devant des maisons. Dans les ruelles, des enfants en uniforme blanc et vert rentrent de l’école. La vie s’écoule le plus sereinement du monde pendant qu’au large, des bateaux larguent des plongeurs qui s’en vont errer entre les coraux multicolores de l’un des plus beaux lagons du monde. —


TANZANIE

149

V­IEA ­— Nº26

© DR

8 HÔTEL THE PALMS Ce petit hôtel très exclusif est posé sur la plage qui longe la côte sud-est de l’île. Membre du groupe Zanzibar Collection, il ne se compose que de sept villas privées qui entourent un jardin luxuriant et sa piscine centrale. Chaque villa de 130 mètres carrés est décorée dans un style oriental qui reflète la chaleur et le caractère de la culture locale. Étant donné le nombre restreint de chambres, le service est presque taillé sur mesure. Aussi, les hôtes du Palms peuvent profiter d’un accès illimité aux infrastructures et services des deux hôtels qui l’entourent et qui font partie du même groupe. À eux deux, le Breezes et le Baraza ont un spa, un cours de tennis ou même un centre de plongée. De quoi ne pas s’ennuyer lors de votre séjour sur cette plage interminable et encore peu fréquentée. palms-zanzibar.com

© DR

9 HÔTEL ZAWADI Situé plus haut près du village de Pingwe, cet hôtel récemment rénové appartient aussi au groupe Zanzibar Collection. Ici pas d’architecture orientale, mais un style contemporain assumé. Tout est construit en lignes simples et pures. Dès le lobby, une belle perspective mène le regard vers la piscine panoramique et le lagon qui s’étale en contrebas. L’hôtel est posé sur une falaise qui tombe dans les eaux de l’océan Indien. Chacune des neuf villas (100 m2) a la même vue sur le large. Il n’y a qu’à s’installer confortablement dans le hamac tendu sur sa terrasse pour admirer les nuances de bleu du lagon et les pêcheurs qui voguent sur leurs pirogues à voiles. L’expérience d’un séjour au Zawadi est la plus reposante qu’il soit, ultime refuge de tranquillité avant le départ. zawadihotel.com


150

TANZANIE

V­IEA ­— Nº26

CARNET D’ADRESSES É

SE LOGER

Arusha Coffee Lodge elewanacollection.com/ arusha-coffee-lodge/ at-a-glance Il faut bien compter deux heures de route pour rejoindre ce lodge depuis l’aéroport international du Kilimandjaro. Il peut être agréable d’y passer une nuit avant de partir vers les parcs plus à l’ouest. Les chambres et suites sont très belles, le parc luxuriant est fréquenté par des familles de singes, et la visite de la plantation de café est intéressante. On mange aussi très bien à cette adresse assez incontournable à Arusha. Tellement incontournable que beaucoup de monde y défile en journée. L’atmosphère y est plus calme le soir. Tarangire Treetops Lodge elewanacollection.com/ tarangire-treetops/at-a-glance Le lodge est immergé en pleine nature, au cœur du parc national du Tarangire. Depuis la piste d’atterrissage, il faut plus d’une heure pour y arriver. Une fois sur place, c’est un véritable havre de paix. Les parties communes sont très agréables en fin de journée pour boire un verre et dîner. Les cabanes sont quant à elles dispersées dans la végétation. Certaines sont assez éloignées du module principal mais le plaisir d’être tout seul dans la nature est indescriptible.

The Manor at Ngorongoro elewanacollection.com/ the-manor-at-ngorongoro/ at-a-glance L’hôtel est situé sur les hauteurs de la ville animée de Karatu. Depuis l’aéroport du lac Manyara (qui dessert aussi le Ngorongoro), il faut compter moins d’une heure de route. La dernière portion de piste qui monte à l’hôtel est assez abîmée mais le plaisir d’arriver n’en est que décuplé. Le site étant en altitude, il arrive souvent que les nuits soient fraîches et brumeuses. Mieux vaut toujours avoir une petite laine pour se couvrir.

L’hôtel est situé au-dessus d’une petite baie isolée sur la côte nord-ouest de l’île. L’endroit est idéal pour admirer les couchers de soleil. Il faut compter presque une heure trente ou deux heures de route depuis Stonetown en fonction du trafic et de l’état de la route. Le confort est optimal, l’atmosphère idyllique et le cadre splendide. La plage au pied de l’hôtel est quasiment déserte mais surveillée par un gardien. On rejoint la plage voisine du village de Kwenda en quinze minutes de marche à peine. L’ambiance y est plus festive.

Serengeti Migration Camp elewanacollection.com/ serengeti-migration-camp/ata-glance Le campement est situé au nord du Serengeti. C’est même l’un des lodges les plus au nord. Il fait partie des plus proches de la rivière Mara, mais il faut quand même presque deux heures de route pour atteindre ses rives. C’est ici que l’on vient pour observer la grande migration à partir de juillet quand les troupeaux approchent de la frontière kényane. L’affluence de 4x4 autour d’un troupeau prêt à traverser est d’ailleurs impressionnante. Il faut parfois attendre plusieurs heures qu’un groupe décide de traverser. Rien n’est jamais garanti.

The Palms palms-zanzibar.com Cet hôtel Zanzibar Collection est assez petit étant donné qu’il ne possède que sept villas. Le tout est centré sur la piscine entourée de hauts palmiers. Les hôtes du Palms peuvent profiter de toutes les installations des deux hôtels voisins : le Baraza au nord, et le Breezes au sud. Cependant, les hôtes de ces deux hôtels ne peuvent pas pénétrer sur le site du Palms. La tranquillité est donc entièrement assurée.

Kilindi Zanzibar elewanacollection.com/ kilindi-zanzibar/at-a-glance

Breezes Beach Club & Spa breezes-zanzibar.com Ce grand resort plus familial est situé au sud du Palms, sur la longue plage de Bwejuu, élue par le magazine Condé Nast comme l’une des trente plus belles au monde. Les 70 chambres et suites sont toutes identiques dans leur

décoration mais réparties dans plusieurs bâtiments. Certains sont proches du rivage et d’autres plus en recul dans le parc luxuriant. L’attrait du Breezes est son Frangipani Spa idéal pour un moment de relaxation, et son centre de plongée d’où l’on peut partir explorer le lagon. Baraza Resort & Spa Membre lui aussi du groupe Zanzibar Collection, cet hôtel est situé au nord du Palms, sur la plage de Bwejuu. Il se caractérise par une architecture clairement orientale qui le fait ressembler à un véritable palais des mille et une nuits. Cet atmosphère héritée de l’époque où Zanzibar appartenait au sultanat d’Oman est particulièrement agréable. De plus, l’hôtel ne compte que 30 villas donc fait partie des adresses les plus exclusives de la côte est. baraza-zanzibar.com Zawadi zawadihotel.com L’hôtel entièrement rénové est assez isolé au nord des trois autres hôtels du groupe Zanzibar Collection. C’est notre coup de cœur. On y vient pour se reposer avant tout. Le faible nombre de villas garantit une tranquillité quasi absolue, même quand l’établissement est plein. Plusieurs activités sont proposées, comme des sorties snorkelling dans le lagon et des balades dans le village de Bwejuu.


TANZANIE

151

V­IEA ­— Nº26

INFOS PRATIQUES Y ALLER La compagnie Ethiopian Airlines propose des vols Paris-Kilimandjaro ou Paris-Dar-es-Salaam tous les jours. Escale à Addis Abeba. Compter 13h30 de vol environ. À partir de 645 € en classe économique.

?

mesure, articulés autour d’un circuit safari avec possibilité d’extensions balnéaires. Possibilité d’organiser un voyage en Tanzanie en Sky safari (transferts en petit avion) et à travers les lodges Elewana Collection et hôtels Zanzibar Collection. L’expertise est véritable, le service irréprochable. 01 46 47 07 90. safarisokavango.com

AVEC QUI Y ALLER Safaris Okavango est un voyagiste français spécialisé dans les safaris-photos hauts de gamme en Afrique australe et Afrique de l’Est. Il propose des voyages sur

RENSEIGNEMENTS Un visa est nécessaire pour entrer sur le territoire tanzanien. Il peut s’obtenir avant le départ à l’ambassade de

­Tanzanie à Paris, mais il est plus facile et rapide de l’obtenir à l’arrivée dans les aéroports du pays. Prévoir 50 €.

MONNAIE Le shilling tanzanien (1 € = 2 533 TZS) Le dollar américain est accepté partout dans le pays.

À LIRE Le Baobab de Stanley, Guillaume Jan, Poche (2016) Les Girofliers de Zanzibar, Adam Shafi Adam, éd. Karthala (1986)


Abonnement Un an, 4 numéros, 27 € au lieu de 30 €* Deux ans, 8 numéros, 50 € au lieu de 60 €* (FRAIS DE PORT INCLUS)

OFFRE D’ABONNEMENT ❑ Je profite de votre offre d’abonnement d’un an. Je ne paie que 27 euros et je recevrai les 4 prochains numéros de Voyager Ici & Ailleurs.

❑ Je profite de votre offre d’abonnement de deux ans. Je ne paie que 50 euros et je recevrai les 8 prochains numéros de Voyager Ici & Ailleurs.

+ un guide sur Zagreb ou Palerme offert** :

Cartoville Zagreb aux Éditions Gallimard

Cartoville Palerme aux Éditions Gallimard

ou

Précisez votre choix en cochant l’une des deux cases. Si votre 1er choix n’était plus disponible au moment de votre abonnement, vous recevrez le 2e. Votre guide cadeau vous sera envoyé dès réception de votre bulletin d’abonnement. (Offre valable pour la France métropolitaine et jusqu’au 15/12/19) Pour vous abonner depuis l’étranger, envoyez un mail à : contact@viea.fr NOM .................................................................................................................................................................................. PRÉNOM .......................................................................................................................................................................... ADRESSE .......................................................................................................................................................................... CODE POSTAL ........................... VILLE ............................................................................ PAYS ........................... E-MAIL ................................................................................................................... TÉL. ..............................................

Je vous règle par : chèque bancaire ou postal à l’ordre de CAPITALE TRAVEL (offre valable jusqu’au 15 décembre 2019. En application de l’article 27 de la loi 78-17 au 06/01/1978, vous avez un droit de consultation et de rectification des infos qui vous sont demandées pour le traitement de votre abonnement.)

RENVOYER CE FORMULAIRE À : CAPITALE TRAVEL / VOYAGER ICI & AILLEURS 8/10, RUE D’ISSY – 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT – TÉL. : 01 58 88 37 15 Ou abonnez-vous numériquement en téléchargeant l’application VIEA sur l’App Store, Google Play et sur ordinateur à http://viea.digital4press.com

V­IEA ­— Nº26

* Prix de vente kiosque, France métropolitaine ** Dans la limite des stocks disponibles – Offre uniquement valable pour l’abonnement de 2 ans.

OU ABONNEZVOUS SUR WWW.VIEA.FR


153

TENDANCES

V­IEA ­— Nº26

Tendances P — 155 RENCONTRE

P — 158 MONTRES

P — 160 AUTO


w

Anciens numéros ❑ Oui, je profite de votre séance de rattrapage pour commander

les anciens numéros du magazine Voyager Ici & Ailleurs suivants :

OU COMMANDEZ SUR : WWW.VIEA.FR ❑ N°6 (MADAGASCAR)

❑ N°21 (LE RAJASTHAN)

❑ N°7 (VENISE)

❑ N°22 (LE JAPON)

❑ N°8 (CALIFORNIE)

❑ N°23 (MIAMI)

❑ N°9 (LE VAUCLUSE)

❑ N°24 (ISLANDE)

❑ N°10 (AFRIQUE DU SUD)

❑ N°25 (COSTA RICA)

❑ N°11 (LA POLYNÉSIE)

❑ HORS-SÉRIE (PANAMÁ)

❑ N°12 (NEW YORK)

❑ HORS-SÉRIE (LA SUISSE #1)

❑ N°13 (MEXIQUE)

❑ HORS-SÉRIE (LA SUISSE #2)

❑ N°18 (LE CHILI) ❑ N°19 (LA RÉUNION) ❑ N°20 (L’EST CANADIEN)

Numéros épuisés : 1, 2, 3, 4, 5, 14, 15, 16, 17

❑ 1 numéro = 10,50 € (7,50 € + 3 € de frais de port) ❑ 2 numéros = 20 € (15 € + 5 € de frais de port) ❑ 3 numéros = 27,50 € (22,50 € + 5 € de frais de port) ❑ 4 numéros = 34 € (28 € + 6 € de frais de port) ❑ 5 numéros = 40 € (34 € + 6 € de frais de port) ❑ 6 numéros = 48 € (40 € + 8€ de frais de port) ❑ 7 numéros = 54 € (46 € + 8 € de frais de port) ❑ 8 numéros = 62 € (51 € + 11 € de frais de port) ❑ 9 numéros = 68 € (57 € + 11 € de frais de port) ❑ 10 numéros = 73 € (62 € + 11 € de frais de port) TARIFS FRANCE MÉTROPOLITAINE, AUTRE : NOUS CONTACTER

ADRESSE DE RÉCEPTION NOM .............................................................................................................................................................................................................................................. PRÉNOM ....................................................................................................................................................................................................................................... ADRESSE ....................................................................................................................................................................................................................................... CODE POSTAL ......................................... VILLE ................................................................................................ PAYS ..................................................... E-MAIL .............................................................................................................................................................. TÉL. ................................................................

Je vous règle par : chèque bancaire ou postal à l’ordre de CAPITALE TRAVEL RENVOYEZ CE FORMULAIRE À : CAPITALE TRAVEL / VOYAGER ICI & AILLEURS 8/10, RUE D’ISSY – 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT. TÉL. : 01 58 88 37 00

V­IEA ­— Nº26

(Offre valable jusqu’au 15 janvier 2020. En application de l’article 27 de la loi 78-17 au 06/01/1978, vous avez un droit de consultation et de rectification des informations qui vous sont demandées pour le traitement de votre abonnement.)


155

RENCONTRE

V­IEA ­— Nº26

BETTY ET EMMANUEL MARTIN Propriétaires du chantier naval Dubourdieu É Quel est le cœur de votre métier ? Notre activité principale est la construction de bateaux. Entre trois et quatre embarcations sortent de notre chantier chaque année. Nous partons souvent d’une feuille blanche. Nous travaillons conjointement avec nos clients et des architectes de marine pour concevoir des bateaux sur mesure d’une qualité irréprochable. Aussi nous avons développé une activité de carénage et d’hivernage, car nous savons prendre soin de ces bijoux. Enfin, il est possible de nous louer certains modèles de bateaux pour profiter du Bassin entre amis ou en famille.

© DR

À quand remontent les débuts des chantiers Dubourdieu ? L’histoire démarre en 1800 quand Lucien Dubourdieu lance un chantier de construction de « tilloles », des bateaux de pêche à rames. L’entreprise s’est ensuite transmise de père en fils sur quatre générations. Au début du XXe siècle, les premières pinasses à pétrole sont construites puis la plaisance prend l’ascendant jusqu’à devenir majoritaire dans les années 50. Enfin, à partir des années 80, Jean-Pierre Dubourdieu, sixième de la lignée, commence à créer des bateaux plus modernes aux lignes fines et épurées. Les « Classic Express » sont nés.

À quelle période avez-vous repris les clés de l’entreprise ? Avec mon époux, Emmanuel, nous avons racheté les chantiers en 2000. Lui était œnologue de formation et titulaire d’un master de gestion. C’est un enfant du pays, il est né et a grandi sur le bassin d’Arcachon. Pour ma part, je dirigeais une agence de voyage dans laquelle je concevais des séjours haut de gamme sur mesure. Nous avons changé de cap et décidé de racheter le chantier naval pour faire perdurer un savoir-faire.

En quoi vos bateaux sontils respectueux de l’environnement ? L’an dernier, le label « Vague bleue » nous a été décerné. Il certifie que nous avons adopté « d’excellentes pratiques environnementales ». Cela passe notamment par notre capacité à trier et gérer la plupart de nos déchets qui sont récoltés par une filière elle-même agréée. Nous sommes aussi en train de construire une nouvelle aire de carénage qui se voudra propre, dans laquelle toutes les eaux seront traitées. Et puis, au fil du temps, nous travaillons à utiliser des moteurs de moins en moins polluants sur nos bateaux. Ces engins ont besoin de puissance, mais les progrès vont vite. www.dubourdieu.fr


© DR

ARTISANAT

156

V­IEA ­— Nº26


157

ARTISANAT

V­IEA ­— Nº26

Dubourdieu 1800 Installé sur le port de Larros à Gujan-Mestras depuis plus de 200 ans, le chantier naval Dubourdieu est une institution sur le bassin d’Arcachon. Une poignée de bateaux haut de gamme sort de l’atelier chaque année. Le savoir-faire perdure, la qualité aussi.

construit plusieurs types de bateaux. D’abord des tilloles, puis des pinasses à moteur. En 1990, les premiers Classic Express ont été mis à l’eau. Rapides et économes à la fois, ces bateaux coquets sont étudiés pour être sécurisants, capables d’accoster en échouant et offrir un grand confort. Depuis 2015, de nouveaux concepts sont apparus, dont le Picnic Sport. Long de 12 mètres et équipé de deux moteurs de 370 CV, le modèle « White Ocean » est idéal pour les sports nautiques ou pour de simples balades en mer en toute décontraction. Il a surtout la particularité d’être le fruit d’une collaboration entre Dubourdieu et la maison Courrèges, qui a posé sa patte sur les lignes du bateau ainsi que dans sa décoration intérieure. Un petit bijou d’élégance dont tout le monde peut profiter en le louant à la journée pour voguer sur les eaux du bassin d’Arcachon. — dubourdieu.fr

© DR

Ça rabote. Ça ponce. Ça sent le bois et le travail bien fait. Mettre le nez dans l’atelier Dubourdieu, c’est plonger dans le savoir-faire d’une entreprise deux fois centenaire qui continue de créer des bateaux d’exception. En 1800, un jeune charpentier, Louis Dubourdieu, se lançait dans la construction de « tilloles », des bateaux de pêche à rames. 219 ans plus tard, ce ne sont plus vraiment des bateaux de pêche qui sont fabriqués sur le chantier mais des embarcations de plaisance, plus puissantes et plus robustes encore. L’acajou et le teck massifs font partie des bois privilégiés. Ils sont façonnés, ajustés des heures durant pour coller aux plans élaborés par des architectes experts en la matière. Le travail manuel est effectué par des charpentiers de marine formés directement sur le chantier par un système de compagnonnage. Ils sont une demi-douzaine à répéter les gestes appris ici même. Au fil de son histoire, le chantier a

© DR

© A. Vacheron

© E. Martin

© A. Vacheron

Texte \ Lucas Lahargoue — Photos \ Voir mentions


TENDANCES

158

NUANCES DE NOIR

Montres Le noir est plus qu’une couleur, c’est un thème. Il se prête à des mariages par touches subtiles. La montre en ressort augmentée et enrichie. Mais toujours avec sa teinte fondamentale, essentielle, profonde.

© Jeremy Bishop

Texte \ David Chokron

V­IEA ­— Nº26


TENDANCES

159

V­IEA ­— Nº26

1

2

3

UNE TOUCHE D’OR GRIS

UNE TOUCHE DE LUMIÈRE

UNE TOUCHE D’OR ROSE

4

5

6

UNE TOUCHE DE CARBONE

UNE TOUCHE DE DIAMANTS

UNE TOUCHE D’OR JAUNE

1 \ Rolex Oyster Perpetual Yacht-Master 42. Boîte en or gris de 42 mm, étanche à 100 m. Mouvement à remontage automatique certifié chronomètre avec heures, minutes, secondes, date. 25 200 € — 2 \ Chanel J12. Boîte en céramique noire

et acier de 38 mm, étanche à 200 m. Mouvement à remontage automatique certifié chronomètre avec heures, minutes, secondes, date. 5 300 € — 3 \ Bulgari Octo L’Originale. Boîte en acier DLC noir et or rose de 41 mm, étanche à 100 m. Mouvement à remontage automatique avec heures, minutes, secondes, date. 8 400 € — 4 \ Longines Conquest V.H.P. GMT. Boîte en acier PVD noir de 43 mm, étanche à 50 m. Mouvement à quartz haute précision avec heures, minutes, secondes, date perpétuelle, second fuseau horaire. 1 470 € — 5 \ Chaumet Class One. Boîte en acier de 33 mm, étanche à 100 m. Mouvement à quartz avec heures, minutes, secondes, date. 4 150 € — 6 \ Tudor Black Bay Chrono S&G. Boîte en acier et or jaune de 41 mm, étanche à 200 m. Mouvement à remontage automatique certifié chronomètre avec heures, minutes, secondes, date, chronographe. 5 290 €


TENDANCES

160

V­IEA ­— Nº26


TENDANCES

161

V­IEA ­— Nº26

MOTEUR

BMW 840D XDRIVE CABRIOLET Avec sa nouvelle Série 8, BMW entend bien devenir une concurrente naturelle à la Mercedes Classe S Coupé et Cabriolet, mais aussi à des blasons encore plus prestigieux. Qu’en est-il vraiment ? Texte \ Philippe Guillaume — Photos \ DR

O

n l’imagine volontiers descendre Mulholland Drive avec style et nonchalance, avant de se diriger vers des restaurants chics de Venice Beach. La BMW Série 8 Cabriolet fait partie de ces autos qui se fondent dans le décor des beaux quartiers, mais la marque allemande a également eu à cœur de nous proposer une version plus en phase avec les us et coutumes de nos latitudes. La fiscalité française verra certainement la 840d, la plus abordable et la moins taxée, faire une belle carrière chez nous. Elle reste tout à fait digne d’intérêt par son agrément, ses performances et sa sobriété, sans même parler de sa sonorité, travaillée par les ingénieurs pour s’approcher de celle d’un gros V8 essence. Dopé par deux turbos, le six cylindres en ligne Diesel développe déjà 320 chevaux et surtout un couple impressionnant de 680 Nm qui, servi par une excellente boîte de vitesse automatique à 8 rapports, aussi douce que réactive, confère à cette auto des aptitudes routières de premier plan. Cerise sur le gâteau : une consommation qui, à l’orée d’un long essai essentiellement routier, se maintient sous la barre des 8 l/100. Impressionnant pour une auto de ce calibre.

QUATRE COUCHES...

Si l’agrément de conduite est de premier plan, la clientèle ciblée sera peut-être sensible à cet autre argument : les sièges et la suspension pilotée s’accordent merveilleusement bien pour offrir un confort de haute volée. Les

1 \ Le levier de vitesse en cristal de la boîte automatique à 8 rapports témoigne à quel point cette auto est raffinée dans ses moindres détails.

­ ilomètres défilent sans aucune fatigue, du moins pour les k occupants du premier rang, les sièges à l’arrière étant tout de même fort exigus pour une auto de 4,84 mètres de long. Le confort passe aussi par une isolation phonique remarquable, avec une capote (électrique, bien entendu, dont le maniement prend 15 secondes et peut se faire en roulant à condition de ne pas dépasser les 50 km/h) qui ne possède pas moins de quatre couches. Même à vive allure (ce que cette 840d sait faire aussi), les bruits de vent sont parfaitement maîtrisés. Contrairement à certains concurrents premium, BMW n’est pas, pour des raisons d’ergonomie et de sécurité, adepte de la multiplication des écrans. Une grande dalle tactile de 10,25 pouces prend place en position centrale, qui permet une hiérarchisation des informations selon la logique des widgets. Le tableau de bord est de dernière génération, avec un affichage entièrement digital qui peut être personnalisé, en faisant « monter » le GPS entre le compteur et le compte-tours, par exemple. On retiendra donc que cette Série 8 est la seule auto de cette trempe à offrir une motorisation Diesel, mais que, avec les moteurs essence plus nobles des époustouflantes 850i (530 ch) et M8 (625 ch), elle peut aller chasser sur les terres d’une Aston Martin DB11 Cabriolet, sans aucun doute. — Gamme BMW Série 8 Cabriolet à partir de 111 250 €.

2 \ Contrairement à certains de ses concurrents, BMW ne surcharge pas l'habitacle d'écrans. Ergonomie et sécurité restent au rendez-vous.

3 \ Les dimensions extérieures sont généreuses, mais les places arrières doivent de préférence être réservées à des adolescents.


162

© Jacob Lund

TEASER

Prochain numéro mi-décembre 2019

V­IEA ­— Nº26


BLANC DE BLANCS L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

VISUEL POMMERY 210 X 280 ICI ET AILLEURS.indd 1

28/11/2018 17:32


MHD SAS, 105 Bvd de la Mission Marchand, 92400 Courbevoie – B 337 080 055 RCS Nanterre

Le Belvedere est un palais symbolique de Pologne, berceau de Belvedere vodka. Ce sont le terroir polonais et le seigle de Dankowskie qui donnent à notre vodka son goût et son caractère uniques.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. SP_BELVEDERE 2018_VOYAGER ICI ET AILLEURS_210X280_Verso_FR.indd 1

28/08/2019 09:16