Page 1

Le s co nseils d’Adréa (et Pato uille)

Aline de Pétigny - Lise Daulin

Adréa à la

ontagne

N°2


La prévention santé avec Éditions Pour penser

&

à l’endroit

Créées en 2002 par Aline et Albert de Pétigny, les Editions Pour penser à l’endroit ont pour objectif de proposer des ouvrages propices à l’échange entre petits et grands. Avec une collection d’une trentaine de titres sur des sujets tels que la mort, le bonheur, la confiance en soi, la richesse des différences, l’attention à l’environnement, la maison d’édition propose un ensemble cohérent d’ouvrages sur des questionnements individuels et collectifs. Par ailleurs, consciente des enjeux écologiques, sociaux et économiques actuels, la maison d’édition s’efforce de réduire son impact sur l’environnement en choisissant des papiers FSC, et des imprimeurs au plus proche de ses lieux de stockage.

à l’endroit

Pour en savoir plus : www.pourpenser.com

www.adrea-alpesdauphine.fr

Depuis plus de soixante-dix ans au service de la protection santé, ADREA Mutuelle Alpes Dauphiné innove sans cesse pour apporter des solutions complètes et performantes à ses différents publics. La mutuelle va bien au-delà de son rôle d’organisme qui rembourse les frais médicaux et elle a choisi de se positionner aussi en acteur de la prévention santé. Fidèle à ses valeurs mutualistes de solidarité, de proximité et d’humanisme, elle lance une collection de livres ludiques et pédagogiques à destination des enfants de 2 à 6 ans. Le héros de cette collection se nomme tout naturellement « Adréa », du nom de la mutuelle. Cet adorable bambin, toujours accompagné de son chat Patouille, va découvrir la vie et ses dangers quotidiens au fur et à mesure de ses aventures. Ces deux personnages, attachants et pleins de malice, permettent de faire passer certains messages de prévention avec des situations et un langage adaptés aux enfants.


Depuis quelques temps, Adréa et Patouille n’en peuvent plus d’attendre. Mais ça y est, le grand jour est arrivé ! Papa a regardé la météo sur internet : pas de risque d’avalanche (ça c’est drôlement important !), beau temps. Alors aujourd’hui, ils partent à la montagne. La montagne, elle n’est jamais bien loin, ils la voient tous les jours. Mais pour y aller, il faut quand même un peu de temps en voiture. Alors quand on va voir la montagne de plus près, c’est toujours la fête, surtout quand il a neigé la veille. Souvent ils vont à la ferme de Tante Isa. Dans ses champs, on peut faire de la luge, des raquettes, du ski de fond, des bonhommes de neige.


C’est rigolo ! Aujourd’hui Papa et Maman emmènent Adréa sur les pistes. Pour la première fois, Louna est restée chez Tante Isa pour le week-end. Elle est encore trop petite pour aller sur les pistes. Il y a plein de gens qui vont très vite, c’est trop dangereux pour un bébé. Depuis quelques jours, Patouille et Adréa apprennent le code de la neige, tous les panneaux, les signalisations qu’il y a sur les pistes de ski. Ils les connaissent par cœur.


- Dis Maman, Patouille pourra skier ? - Non, je ne crois pas chéri, fait Maman en attachant Adréa dans son rehausseur, mais il peut faire de la luge sans problème, comme chez Tante Isa !

- C’est bien ce que je lui ai dit.


Après une heure de route, les oreilles d’Adréa commencent à se boucher, comme d’habitude en montagne. Ce n’est pas grave, mais ce n’est pas vraiment agréable.


Heureusement Tante Isa lui a donné un truc l’autre jour : - Quand les oreilles se bouchent, tu peux manger un bonbon. Si jamais tu n’en as pas, alors suce ton pouce et hop, elles se déboucheront. Et c’est vrai ! La route n’arrête pas de zigzaguer, mais aujourd’hui Adréa et Patouille sont heureux, ils n’ont pas mal au cœur. Maman leur a donné un médicament homéopathique avant de partir, alors ça va !

- Tu as vu toute la neige Patouille ! dit Adréa Il y en a partout ! Même dans le ciel ! - Oui, c’est drôlement beau ! Mais ça va être froid pour mes pattes ! - Je te mettrai dans mon blouson, ne t’inquiète pas.


Une fois arrivés, et les affaires déposées chez le copain de Papa qui leur prête son studio, tous les trois vont dans un magasin pour louer des skis. Une vendeuse les accueille gentiment.

- Bon, je vois ce qu’il faut pour le jeune homme ! Des skis pas trop grands.

- Vous savez, tout le monde dit que je suis grand pour mon âge, presque vexé.

fait Adréa

- Oh, je ne dis pas que tu es petit, pas du tout, répond la jeune femme. Je dis juste qu’il faut que ton matériel soit à ta taille, ni trop petit, ni trop grand. Tu sais c’est très important. Et après, quand on aura trouvé ce qui te va, il faudra que je règle bien les fixations. As-tu un casque ?

- Oh oui ! Parce que quand je vais faire de la luge chez Tante Isa, je mets toujours mon casque. Et puis j’ai des lunettes aussi, parce que dans les champs, la neige est tellement blanche qu’elle brille de partout et ça fait mal aux yeux ! Même mon chat a des lunettes !


Papa Papa et et Maman Maman qui qui ont apporté leurs ont apporté leurs skis, skis, font font vérifier vérifier les les fixations et ensuite fixations et ensuite tout le le monde monde sur sur tout les pistes ! les pistes !


Adréa a mis son gros blouson (avec Patouille dedans) et ses gants parce que, même s’il fait beau, il ne fait pas très chaud. - Bon, fait Papa, je te montre... De toute façon, tu as déjà fait un peu de ski chez Tante Isa, alors ça va aller. Mais une chose est importante ici. Quand on est chez Tante Isa, on est tout seul avec les cousins... Mais là ce n’est pas pareil.

- Oui, il y a plein de monde, fait Adréa en soupirant et en sortant un peu Patouille de son blouson.

- Oui, et chacun doit faire attention aux autres. Chacun doit regarder où vont les autres, à quelle vitesse ils vont et surtout faire attention à ne pas leur rentrer dedans. Alors, quand tu changes de direction, tu regardes bien autour de toi et, quand tu vois que tu ne gênes personne et que tu ne risques rien, alors tu peux passer. Tu dois toujours faire attention à ceux qui sont devant toi.

- C’est marrant, murmure Patouille, c’est un peu comme dans la rue, sauf que ce ne sont pas des voitures. Il faut bien regarder s’il n’y pas un skieur qui arrive.


Avant de partir sur une piste, Adréa fait quelques essais. Ce n’est pas pareil que le ski de fond ou les raquettes bien sûr, mais ça va ! - Bon, je vois que tu es prêt maintenant, dit Papa. On va monter à la piste verte, la plus facile.

- Tu sais, j’ai déjà fait du ski, répond Adréa. Et puis je suis fort en sport, alors on peut prendre la piste bleue. Je suis sûr que j’y arriverai. Même que demain j’arriverai sûrement à faire la piste rouge.


-- Tu Tu sais sais Adréa, Adréa, une une autre autre chose chose est est très très importante importante à la montagne, c’est d’y aller progressivement à la montagne, c’est d’y aller progressivement et et surtout surtout ne ne pas pas se se croire croire super super fort, fort, car car c’est c’est à à ce ce moment-là moment-là que que tu tu as as un un accident. accident. Alors Alors comme comme c’est la première fois pour toi, on va commencer c’est la première fois pour toi, on va commencer par par la la piste piste verte verte et et puis puis on on verra verra comment comment ça ça se passe. Peut-être que demain soir on sera se passe. Peut-être que demain soir on sera sur sur la la piste piste bleue, bleue, ou ou peut-être peut-être qu’on qu’on sera sera encore sur la verte. Mais ce ne sera pas encore sur la verte. Mais ce ne sera pas grave grave du du tout, tout, le le principal principal est est de de bien bien s’amuser, sans se faire mal et sans s’amuser, sans se faire mal et sans faire faire mal mal aux aux autres. autres.

-- Ça Ça c’est c’est vrai vrai !! dit dit Patouille. Patouille.


Quelques minutes plus tard, Papa, Maman et Adréa sont assis dans le télésiège qui commence à monter. - Tiens, mange ce gâteau et bois un peu, dit Maman. Et surtout ne jette pas le papier. Mets-le dans ta poche.

- Oui, ça serait trop dommage de salir le paysage, dit Adréa en regardant autour de lui. C’est drôlement beau. On est bien, ça repose.


Une fois fois sur sur la la piste piste verte, verte, juste juste Une au moment moment où où ils ils vont vont partir partir tous tous au les trois, trois, Maman Maman enlève enlève son son sac sac àà les dos. dos. Nous avons avons complètement complètement oublié oublié de de nous nous -- Nous mettre de la crème solaire ! mettre de la crème solaire !

Oh non non !! s’exclame s’exclame Adréa. Adréa. On On n’est n’est -- Oh pas àà la la plage plage !! pas Tu sais sais très très bien bien que que le le soleil soleil de de la la -- Tu montagne est est aussi aussi fort fort que que celui celui de de la la montagne mer, alors alors mets mets de de la la crème crème sur sur le le bout bout mer, du nez nez !! Et Et puis puis pendant pendant qu’on qu’on yy est, est, bois bois du encore, c’est c’est important important quand quand on on fait fait du du encore, sport !! sport Papa et et Maman Maman ne ne sont sont pas pas encore encore prêts... prêts... Papa Mais Adréa Adréa s’élance s’élance déjà. déjà. Mais


- Tu vas voir Patouille, on va être les premiers en bas ! Soudain, Adréa sent qu’il va trop vite, qu’il n’arrive plus à bien fléchir ses jambes qui tremblent, et hop, il tombe. Vite, il ne reste pas en plein milieu de la piste, d’autres personnes arrivent derrière lui. - Alors mon bonhomme, fait une dame en venant vers lui. Ça va ? Rien de cassé ? demande-t-elle en l’aidant à se relever.

- Non, ça va.


- Super ! Bonne journée, fait la dame en continuant sa descente. Papa et Maman arrivent en riant. - Alors ? tu voulais arriver le premier ? demande Maman.

- Ben oui,

fait Adréa penaud.

- Eh oui, mais tu vas voir ! C’est moi qui vais gagner ! s’écrie Papa en s’élançant.

- Non c’est moi et Patouille ! fait Adréa en repartant et en riant. - Pas du tout, ce sera moi ! s’exclame Maman en les dépassant tous les trois.


x

au n o i nt e t t ! A s e g piè

Aide Adréa à déjouer les pièges de la piste pour rejoindre ses parents.

4

3

2

Réponse : Piste 3

1


Aide Adréa à retrouver son casque de ski. Le truc d’Adréa. Ton casque est de la bonne taille si, quand tu sautes comme une grenouille, il ne bouge pas !

C

D E

Le truc de Patouille. Pour choisir tes skis, tu les places verticalement près de toi. Il faut que vous soyez de la même taille.

que te s a c tê Le a t oc. ge è h t c pro as de c en

B

A

F

Le casque de ski :C

Je dois faire attention au skieur qui est en aval. Cela veut dire que je dois : A : toujours regarder derrière moi ? B : laisser passer celui qui est devant moi ? C : couper la route à celui qui est devant moi ?

Le p etit quiz du s z écuski

Réponses : Quizz : A / B

Je dois maîtriser ma vitesse sur les pistes. Je dois toujours pouvoir : A : m’arrêter rapidement tout seul ? B : doubler celui qui est devant moi ? C : aller de plus en plus vite ?


Il doit être

Aide Adréa à préparer son ,,,,,,,,,

L----

et

E - - - - - - et être un sac à D - -

N’oublie pas d’y placer :

L-------

C----

E--

et des en-cas faciles à grignoter à tout moment :

B - - - - - de Cé - - - - - - ou de Ch - - - - - -

Réponses : Léger - Étanche - Dos - Lunettes - Crème - Eau - Barres de céréales ou de chocolat

bon nt e L e m e p i équ


Préparation physique. Plusieurs heures de sport par jour dans des conditions climatiques inhabituelles nécessitent un minimum de préparation.

• Faire du sport toute l’année est l’idéal pour la santé. • Deux mois avant : améliorez les muscles des membres inférieurs (cuisses, mollets) et votre endurance.

Ne vous surestimez pas. • • • • • •

Evitez les efforts intenses pendant plus de 48 h. Commencez par des pistes faciles. Echauffez-vous pour éviter les claquages. Soyez attentifs aux premiers signes de fatigue musculaire. N’hésitez pas à faire plusieurs pauses. Adaptez votre alimentation et buvez plus régulièrement. (cf. paragraphes sur l’alimentation et l’hydratation).

Optez pour le casque. Le saviez-vous ? 1 accident sur 5 est dû à un choc avec un tiers ou un obstacle (encore plus pour les moins de 11 ans). En cas de choc, le casque réduit de façon importante la gravité des traumatismes.

• Portez vous-même un casque et imposez-le à vos enfants. Son efficacité est prouvée.

Choix et réglage du matériel. Le saviez-vous ? Lors d’une chute, la plupart des entorses du genou sont dues à un matériel inadapté ou à un mauvais réglage des fixations. • Faites régler vos fixations par un professionnel, exigez qu’on prenne en compte l’ensemble de votre profil personnel (à faire au moins une fois par saison). • Choisissez un matériel de ski adapté à votre morphologie et votre niveau de ski.

...

• Idées peu contraignantes : laissez votre voiture et l’ascenseur, faites de la marche, du jogging, du vélo, du roller... En plus c’est bon pour la planète !

Pages parents

Préparez vos sorties en montagne !


Pouvoir faire face en cas de grand froid. Votre protection : une tenue vestimentaire adaptée. Prévoir des vêtements permettant de facilement se couvrir ou se découvrir pour s’adapter aux efforts musculaires et aux changements de météo. Le saviez-vous ? On perd 50 % de la chaleur produite par le corps en sortant la tête nue. Il est donc particulièrement important de se couvrir la tête et les oreilles. • Habillez-vous chaudement. Des vêtements CHAUDS, SECS, ABSORBANTS et COUPE-VENT. • Trouvez un compromis entre LEGERETE, CONFORT et PROTECTION THERMIQUE.

Pages parents

...

Méfiez-vous du soleil en montagne ! Les brûlures du soleil sont tout aussi dangereuses à la montagne qu’à la mer. Le saviez-vous ? L’altitude et la neige augmentent fortement la quantité d’UV reçue par la peau et les yeux. Les nuages et le brouillard sont trompeurs et peuvent laisser passer les UV. • Utilisez une protection solaire efficace. (FPS au minimum de 25) • Portez des lunettes adaptées à la montagne. (anti UV, à montures couvrantes, cat. CE 3, voire 4) • Pour en savoir plus : http://www.soleil.info/

Les mauvaises idées. •

Les jeans n’assurent pas une protection suffisante contre le froid. • Deux paires de chaussettes tiennent plus chaud, c’est vrai, mais le risque de frottements est plus important.

Les trucs en + pour toute la famille. • • • • •

Plusieurs couches de vêtements permettent de moduler dans la journée. A l’extérieur, restez actif : bougez les mains et les pieds pour que le sang circule. Vêtements imperméables à la neige mais pas à la transpiration. Les couleurs vives se repèrent plus facilement (pour voir et être vu). Choisir des chaussettes hautes recouvrant le mollet.


Bien Bien assuré assuré ?? Partez Partez l’esprit l’esprit tranquille tranquille !! Attention, Attention, les les secours secours ne ne sont sont pas pas toujours toujours gratuits. gratuits. •• Devez-vous Devez-vous souscrire souscrire une une assurance assurance spéciale spéciale «sports «sports d’hiver» d’hiver» ?? •• Les Les garanties garanties de de votre votre assurance assurance s’étendent-elles s’étendent-elles aux aux sports sports àà risques risques comme comme le le ski ski ??

Les points à vérifier :

Les trucs en + : •• Se Se munir munir des des numéros numéros d’assurance d’assurance et et documents documents offi officiels. ciels. •• Emportez Emportez sur sur vous vous des des copies copies des des éléments éléments utiles utiles (santé, (santé, identité, identité, contacts...). contacts...).

Les enfants en montagne : les précautions à prendre. Face Face àà l’effort l’effort et et au au froid froid en en altitude, altitude, les les enfants enfants sont sont plus plus fragiles fragiles que que les les adultes. adultes. Trop Trop jeunes jeunes pour pour tolérer tolérer l’altitude, l’altitude, ils ils risquent risquent plus plus que que les les autres autres :: des des gelures, gelures, la la déshydratation... déshydratation... De De façon façon générale générale :: •• Avant Avant 22 ans, ans, pas pas d’enfant d’enfant au-delà au-delà de de 2000 2000 m m (voire (voire 1500 1500 m, m, demandez demandez un un avis avis médical). médical). •• Evitez Evitez les les randonnées randonnées avant avant 10 10 ans ans et et au-delà au-delà de de 2500 2500 m. m.

Respect des panneaux et de la météo. Mauvaises Mauvaises conditions conditions météorologiques météorologiques ++ mauvaise neige = accidents mauvaise neige = accidents graves graves En En consultant consultant les les bulletins bulletins météo, météo, vous vous pourrez adapter votre programme pourrez adapter votre programme de de la la journée, journée, votre votre tenue tenue et et votre votre manière manière de de skier. skier. •• •• •• ••

Etudiez Etudiez le le plan plan des des pistes. pistes. Consultez les panneaux Consultez les panneaux d’ouverture d’ouverture des des pistes. pistes. Interrogez Interrogez les les professionnels professionnels de de la la station. station. Sachez Sachez renoncer renoncer !!

...

•• Prise Prise en en charge charge des des frais frais de de secours, secours, d’évacuation d’évacuation et et de de rapatriement. rapatriement. •• Si Si vous vous passez passez les les frontières, frontières, renseignez-vous renseignez-vous des des conditions conditions àà l’international. l’international.

Pages parents

Assistance et rapatriement.


Attention ! • Les enfants ont moins conscience des dangers, se fatiguent et se déconcentrent plus vite. Ils sont moins à même d’évaluer les trajectoires ou d’anticiper les situations potentiellement à risque. • Les premiers jours, de petites sorties préparatoires sont indispensables pour se rendre compte de ses capacités physiques et psychologiques. • Prévoyez des itinéraires bis pour rentrer plus vite en cas de besoin. • Proposez, sans attendre la demande, des collations plus nombreuses et fractionnez les étapes. • Acceptez sans discussion une pause demandée par l’enfant. • Ne dépassez pas les limites d’endurance de l’enfant qui sont nettement moindres que celles d’un adulte.

En montagne, l’air est plus sec et il fait moins chaud. La sueur s’évapore plus vite ; on transpire donc sans s’en rendre compte. Toutes les conditions sont réunies pour se trouver rapidement déshydraté. Renforcez votre vigilance, pensez à boire plus que d’habitude et régulièrement, donnez à boire aux enfants (ex. : eau sucrée).

s Le

aviez-vou s

?

Pages parents

...

Boire plus et régulièrement !

Le corps des enfants est composé de 75 % d’eau (jusqu’à 5 ans), et celui des adultes de 60 %.


Avec le froid et l’effort, vous consommez davantage de calories. Aliments et boissons sont indispensables pour faire face au froid, résister à la fatigue physique et s’acclimater à l’altitude. La ration calorique doit être plus importante que pour une vie urbaine et sédentaire (au moins le double !). L’organisme a besoin de glucides, protides et lipides selon la répartition suivante :

Environ 60 % de glucides

Environ 25 % de lipides

Graisse animale saturée + graisse végétale insaturée = endurance assurée.

Environ 15 % de protides

Viande, œufs, lait, gruyère, fruits secs, poisson... participent au stokage des glucides et limitent la fonte des muscles, puissance musculaire préservée. A glisser dans le sac à dos pour les en-cas et les coups de barre : pâte d’amande, fruits secs, barres énergétiques, sachets de sucre en poudre.

s Le

aviez-vou s

? Le meilleur rapport qualité /poids/ nutrition : les fruits oléagineux (noix, noisette, olive).

...

Sucres lents (pâtes, pain, céréales...) pour tenir le coup, sucres rapides (sucres, chocolat...) pour les coups de barre. Idée : tartine de confiture, barre de céréales = énergie combinée !

Pages parents

Alimentation adaptée à la montagne et aux activités sportives.


En montagne comme ailleurs, respectez les trois principes de base du secourisme.

PROTÉGER

ALERTER

SECOURIR

En cas d’accident, les premières minutes sont déterminantes. Nul n’est à l’abri d’un accident. Si malgré tout un problème survient : essayez autant que possible de ne pas paniquer et montrez-vous solidaire.

PROTÉGER Protégez la ou les victimes du vent et du froid, ou d’un nouvel accident, sans pour autant mettre votre vie et celle des autres en danger. A savoir : quelques mètres au-dessus du lieu de l’accident, plantez des skis en croix pour éviter un suraccident.

Pages parents

...

SECOURIR N’apportez les premiers soins que si vous connaissez les gestes de secourisme adaptés. • Couvrez la victime pour éviter le refroidissement. • Rassurez-la en attendant l’arrivée des secouristes. • Surveillez en permanence l’évolution de son état.

ALERTER

(ou faire alerter) les secours : URGENCE EUROPE – 112 (gratuit fixe ou portable) Évaluer rapidement l’état de la victime avant d’appeler les secours permet de gagner un temps précieux. A savoir : on vous demandera de préciser : • votre nom, • le numéro de téléphone où vous rappeler, • le lieu de l’accident (commune, lieu-dit, versant, altitude, caractéristiques du milieu...), • l’heure et la nature de l’accident (chute, malaise...), • le nombre et l’état des personnes impliquées, • les premières mesures prises et gestes effectués, • les conditions météorologiques sur le site. Attendre qu’on vous dise de raccrocher.

Attention ! Si la victime est consciente et que vous êtes obligé de la bouger pour sa survie : Demandez-lui son accord, puis déplacez-la en RESPECTANT au maximum l’axe de la colonne vertébrale. La position latérale de sécurité (sur le côté) s’applique aux victimes inconscientes.


En cas d’urgence :

Déjà paru dans la collection «Les conseils d’Adréa (et Patouille)»

En France et en Europe, un seul numéro :

• la prévention solaire et les risques liés à l’eau

112 -

tout type d’urgence, gratuit, dans votre langue, acccessible d’une ligne fixe ou mobile.

Sujets à venir : la nutrition, le stress, les allergies...

Vous pouvez sauver une vie : Suivez une formation «Prévention et secours civiques de niveau 1» (PSC1, anciennement AFPS). A partir de 10 ans, une dizaine d’heures de formation suffisent pour apprendre les gestes qui sauvent. Renseignements auprès de l’antenne de la CroixRouge française la plus proche de chez vous. Remerciements à Isabelle Le Bot ainsi qu’au Docteur Emmanuel Cauchy - praticien hospitalier urgentiste de l’hôpital de Chamonix et guide de haute montagne, et à l’Institut de Formation et de Recherche en Médecine de Montagne (www.ifremmont.com - tél : 0826 14 8000) pour leurs précieux conseils. Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur. Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse - Imprimé en France sur papier FSC


Patouille, chat ou peluche ? Adréa aime tellement son chat en peluche que celui-ci prend vie dès qu’ils ne sont que tous les deux... Il arrive même que Patouille fasse part de quelques bons conseils à son ami Adréa. Un livre qu’il est encore mieux de découvrir à deux : Lorsque Adréa et Patouille parlent, le texte prend une autre forme. N’hésitez pas à confier la lecture de ces passages à votre enfant et découvrez ensemble la joie de la lecture à deux voix. A propos de l’auteure Aline de Pétigny crée pour les enfants depuis maintenant plus de quinze ans. Avec cette collection, son but est de transmettre une certaine philosophie de la vie aux petits comme aux grands.

A propos de l’illustratrice Depuis toute petite, Lise Daulin promène ses crayons un peu partout. Après un premier livre, «Juste une rencontre», Lise continue son chemin plein de couleurs au milieu des livres pour les enfants.

A propos du partenaire Avec cette collection, Adréa Mutuelle Alpes Dauphiné s’engage pour la prévention santé à destination des jeunes enfants.

ADREA Mutuelle Alpes Dauphiné 226, cours de la Libération 38069 GRENOBLE CEDEX 2 Tel : 04 76 33 93 93

à l’endroit

© Éditions Pour penser

13 rue Léon Pissot - 49300 Cholet - Tél./Fax : 02 41 58 72 26 editions@pourpenser.com - http://www.pourpenser.com ressources pédagogiques : http://www.pourpenser.com/educ

ISBN : 978-2-915125-41-2 Dépôt légal : janvier 2009

) e l l i u o taP t e ( a é r d A ’ d s l i e s n o c s e L

Ce matin, c’est le grand jour : pas de risque d’avalanches, beau temps, neige fraîche. De belles conditions pour aller skier ! Cette journée sur les pistes sera l’occasion pour Adréa et sa famille de se rappeler qu’ici comme ailleurs, il convient de rester vigilant... Même si Adréa connaît déjà bien la montagne qu’il aperçoit tous les jours depuis la fenêtre de sa chambre !

Adréa à la montagne  

Livre pour enfants sur la prévention en montagne