Issuu on Google+

la lettre de

Juin 2010

l’Etat n°

8 en Languedoc-Roussillon

page 1 - Littoral durable : protéger les plages et les populations page 2 - Compétitivité - les pôles régionaux l’emportent : Un pôle mondial pour l’eau - le pôle Quali-Méditerranée est confirmé Entreprises : deux grappes d’entreprises labellisées page 3 - Culture : 53 M€, l’action culturelle de l’Etat est en forte hausse Territoires ruraux : un plan d’action inspiré des Assises page 4 - Catastrophes naturelles : l’Europe au secours de l’Aude et des Pyrénées-Orientales Transfrontalité : un hôpital européen franco-espagnol à Puigcerdà

LITTORAL DURABLE

Question à Cécile LENGLET Sous-préfet littoral

Comment protéger le littoral ? Les missions de l’Etat sont multiples : protéger les populations et l’environnement, aménager le territoire, favoriser le développement économique, notamment le tourisme… Du côté des collectivités, les attentes des habitants et des élus sont diverses, et parfois contradictoires. Face à cette complexité, les solutions ne sont pas unilatérales. Contre l’érosion côtière, il faut poursuivre la protection des secteurs qui le nécessitent, en toute connaissance des impacts environnementaux et des coûts. Pour les risques induits par des tempêtes exceptionnelles, il faut prendre en compte les particularités de chaque territoire. Comme ces deux risques peuvent se cumuler, le Préfet de région a demandé une mission complémentaire d’analyse, pour éclairer la décision. Dans tous les cas, les services de l’Etat travaillent de concert avec les collectivités. Avec nos partenaires, nous aurons l’intelligence des situations.

la lettre de l’Etat en Languedoc-Roussillon n° 8 - p 1 -

Protéger les plages et les populations

L

es tempêtes de 1982, 1997, ou 2003 sont encore dans les mémoires. Pour informer les élus locaux sur les risques de submersion marine* et l’érosion du trait de côte*, l’Etat a organisé trois rencontres à Palavas, Narbonne et Perpignan.

Le littoral du Languedoc-Roussillon est constitué essentiellement de côtes sableuses basses et de lagunes, avec une richesse environnementale exceptionnelle. C’est aussi un lieu très peuplé. Depuis 2003, l’action publique pour maîtriser l’érosion privilégie les techniques respectueuses du fonctionnement naturel du littoral. Le contrat de projet Etat-Région 2007/2013, mobilise 100M€, avec des opérations exemplaires, comme celle du Lido de Sète à Marseillan. L’Europe finance également. L’Etat est le partenaire privilégié des communes pour intégrer les risques

LEXIQUE Trait de côte : sur la plage, limite atteinte par les plus hautes eaux. Submersion marine : inondation, lors des tempêtes, de la zone côtière non submergée en temps normal. Plan de prévention des risques (PPR) : met en évidence les zones à risque, réglemente leur aménagement, leur usage, définit les mesures de protection. S’impose à tous : particuliers, entreprises, collectivités, Etat. Contact DREAL Michel GAUTIER 04 34 46 64 16 michel.gautier@developpement-durable.gouv.fr

naturels dans les actes d’urbanisme. Il précise notamment les données naturelles à prendre en compte pour élaborer les plans de prévention des risques de submersion marine*. En 2009, un guide a été proposé à cet effet. Les conséquences du changement climatique qui se confirme incitent à regarder l’avenir avec précaution, pour que les décisions d’aménagement d’aujourd’hui soient compatibles avec les contraintes naturelles du futur. L’analyse sera conduite en concertation entre l’Etat et les collectivités, de manière très fine.


U

COMPÉTITIVITÉ les PôLES REGIONAUX L’emportent

n pôle de compétitivité regroupe des entreprises, des chercheurs et des organismes de formation.

CONJONCTURe L’année économique et sociale 2009 : traversée de crise Croissance démographique, diminution de l’emploi salarié marchand, chômage accentué… mais aussi signaux qui indiquent quelques améliorations… l’analyse de la conjoncture régionale 2009 vient de paraître. L’ouvrage, coordonné par l’INSEE, est le fruit d’une collaboration des services de l’Etat et de ses partenaires, comme la Banque de France.

Grâce au dernier venu, le Languedoc-Roussillon en compte désormais six : pôle Eau, Qualimediterranée, Eurobiomed, Trimatec, Derbi, pôle Risques. Ils bénéficieront de près de 100 M€ sur 3 ans.

Un pôle mondial pour l’ eau

L

  e gouvernement vient de labelliser  un pôle à vocation mondiale. Basé à Montpellier, il couvrira les régions Midi-Pyrénées, PACA et Languedoc-Roussillon. Le pôle eau développera produits et services pour répondre à un

economie verte

Labellisé en 2005, le pôle consacré au développement durable dans l’agriculture et l’agroalimentaire avait fait l’objet d’une évaluation en 2008. Il devait trouver une nouvelle dynamique, réorienter sa stratégie et modifier sa gouvernance.

Des filières industrielles stratégiques

entreprisEs

L’économie verte est un enjeu majeur pour un avenir utilisant moins ou mieux la ressource énergétique et les matières premières non renouvelables.

U

Elle est porteuse d’emplois et d’investissements massifs. Les entreprises de ce secteur sont dans une position concurrentielle favorable Le Commissariat général au développement durable publie une analyse des 18 filières industrielles stratégiques, leurs axes de développement, leurs priorités d’action. Consultation : http://www.developpement-durable.gouv.fr/ spip.php?page=article&id_article=15043

L’Etat a pris acte des nouveaux engagements des partenaires, dans un secteur essentiel, qui emploie 16 000 salariés, soit 25% de l’emploi industriel régional. Contact DIRECCTE Vincent VACHE 04 30 63 63 02 vincent.vache@direccte.gouv.fr Site : http://www.competitivite.gouv.fr

Deux grappes d’entreprises labellisées ne grappe (cluster), c’est l’association d’entreprises sur un même territoire autour d’objectifs communs. En région, deux d’entre elles viennent d’être labellisées par le Ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire.

CAMDIB  et  Blé dur Méditerranée font partie des 42 grappes lauréates, qui bénéficieront au total de 20  M€ en 2010-2011. Une trentaine d’entreprises ont formé CAMDIB (Club alliance métaux pour le développement des industriels du Biterrois). Elles travaillent à l’amélioration de leur relation clients. Contact SGAR Sébastien MASSART 04 30 63 63 00 sebastien.massart@languedoc-roussillon.pref.gouv.fr

la lettre de l’Etat en Languedoc-Roussillon n° 8 - p 2 -

Le pôle eau fédère les énergies de grands groupes industriels, de PME, des universités et de laboratoires de recherche. Il bénéficie de la mobilisation des collectivités territoriales.

Quali-Méditerranée est confirmé

Consultation : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=1&ref_id=16066 Contact INSEE Jean-François GAMBA 04 67 15 70 67 jean-francois.gamba@insee.fr

enjeu majeur du XXIème siècle : l’approvisionnement en eau douce, alors que d’ici 2025, la quantité moyenne disponible par habitant diminuera de 30 %.

Blé dur Méditerranée, à Lattes, travaille au meilleur positionnement international de la filière régionale des pâtes sèches et des semoules et à l’amélioration de son empreinte écologique. Un nouvel appel à candidature sera lancé cet été et sélectionnera de nouvelles grappes. Objectif la promotion d’une centaine de grappes d’entreprises en France.


culture

53 M€ : l’action culturelle de l’Etat est en forte hausse grande cause nationale Le Premier ministre a déclaré la lutte contre les violences faites aux femmes « grande cause nationale » 2010.

L

oin de se désengager, l’Etat en Languedoc-Roussillon a très sensiblement augmenté sa dépense culturelle en 2010. Environ 5M€ supplémentaires, devraient abonder ce budget en cours d’exercice. En outre, le Ministère de la culture et de la communication, ou ses établissements publics, financent directement, à hauteur de 17M€, monuments et projets culturels régionaux.

En région, cette politique publique est portée par la Délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE). Elle concerne les violences intrafamiliales, notamment la lutte contre les mariages forcés. Parmi les actions entreprises en région : la signature de protocoles d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes, l’accueil de ces femmes dans les centres d’information des femmes et des familles (CIDFF), des formations pour les acteurs locaux concernés… Contact DRDFE Coline ERLIHMAN Déléguée régionale 04 67 64 83 01 c.erlihman.drdf.lr@orange.fr

www.stop-violences-femmes.gouv.fr

La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) investit plus de 31  M€, soit une hausse moyenne de 14%, en faveur : • du patrimoine (ex : Cathédrale SaintJean à Alès) • du spectacle vivant et de la création (ex : aides aux équipes artistiques) • de la démocratisation des publics (ex  : publics spécifiques - santé, justice)

En bénéficient notamment : la Chartreuse  de  Villeneuve-lèsAvignon, la Cité de Carcassonne, les médiathèques (ex : Toulouges) la politique de la ville (ex : Uni’sons pour le festival Arabesque à Montpellier)… Contact DRAC Didier DESCHAMPS 04 67 02 32 07 didier.deschamps@culture.gouv.fr

TERRITOIRES RURAUX

Un plan d’action inspiré des Assises Suivi mensuel Plan de relance Depuis le 1er janvier 2009, la relance en Languedoc-Roussillon c’est : • Un effort sans précédent d’investissements et de soutien à l’économie, dont 23 778 logements sociaux et privés financés • 136 501 emplois aidés, créés ou sauvés • 139 M€ de mesures de justice sociale (réduction d’impôts, prime de solidarité, bon d’achat de services à la personne, augmentation du minimum vieillesse...) apportées aux 730 000 foyers les plus fragiles Tous les chiffres www.languedoc-roussillon.pref.gouv. fr/actions/plan_relance/index.shtm

L

e plan d’action dévoilé le 11 mai dernier par le Ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire mobilisera 5 Mds €. Il répond aux attentes formulées lors des Assises des territoires ruraux, à l’automne dernier.

En Languedoc-Roussillon comme dans toute la France, l’Etat organisera bientôt des réunions de terrain pour préciser les mesures apportées à l’ensemble des habitants, élus et acteurs socio-économiques de l’espace rural. Parmi la quarantaine de décisions, quelques mesures à retenir d’ores et déjà : • déploiement du très haut débit dès mi-2010, achèvement de la couverture en téléphonie mobile en 2011 • financement de 250 maisons de santé pluridisciplaires • poursuite des pôles d’excellence rurale (PER) et des zones de revitalisation rurale (ZRR),

Contacts préfectures Aude : www.aude.pref.gouv.fr/ Gard : www.gard.pref.gouv.fr/ Hérault : www.herault.pref.gouv.fr/ Lozère : www.lozere.pref.gouv.fr/ Pyrénées-Orientales : www.pyrenees-orientales.pref.gouv.fr/

Retrouvez les lettres sur www.languedoc-roussillon.pref.gouv.fr la lettre de l’Etat en Languedoc-Roussillon n° 8 - p 3-


CATASTROPHES NATURELLES

L’Europe au secours de l’Aude et des Pyrénées-Orientales

E

n janvier 2009, la tempête Klaus a frappé les départements du sud-ouest. Ils bénéficient de la solidarité européenne, grâce au Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE).

En 2002, suite aux importantes inondations qui ont frappé l’Europe centrale, l’Union européenne a créé le FSUE pour aider les Etats à faire face aux catastrophes naturelles majeures. En 2009, elle a débloqué 109 M€, pour les dégâts causés par Klaus en France. Trois régions en bénéficient : Aquitaine, la plus durement touchée, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon pour l’Aude et les PyrénéesOrientales. Via les préfets, les collectivités de ces deux départements recevront au total 1,63 M€. Ces crédits rembourseront des dépenses d’urgence : remise en fonction des infrastructures et des équipements, hébergements provisoires et réponses aux besoins immédiats des habitants, protection du patrimoine culturel, nettoyage des zones sinistrées.

Contacts secrétaires généraux de préfecture Pascal ZINGRAFF, préfecture Aude 04 68 10 28 30 pascal.zingraff@aude.pref.gouv.fr Jean-Marc NICOLAS, préfecture Pyrénées-Orientales 04 68 51 66 01 jean-marie.nicolas@pyrénées-orientales.pref.gouv.fr

Premier versement : début juillet. Intégralité payée d’ici novembre 2010.

Site de l’Europe en LR : www.languedoc-roussillon.eu

TRANSFRONTALITE

Un hôpital franco-espagnol à Puigcerdà

C

’est le premier hôpital transfrontalier d’Europe qui ouvrira ses portes en 2012. Il est situé en Espagne, en Catalogne, à 2 km de la frontière française. Ses 71 lits accueilleront des patients des deux pays.

Contact : préfecture de région Languedoc-Roussillon 34 Place des Martyrs de la Résistance 34000 Montpellier - Tél. : 04 67 61 61 61 Directeur de publication : Jean-Christophe BOURSIN, Secrétaire Général pour les Affaires Régionales Rédactrice en chef : Sandrine DEMOULIN Crédits photo : SGAR - Mission Littoral - INSEE - Aquascop Leuctreau - QualiMéditerranée - Eoxia Préfecture du Gard - Centre de Montrodat Phillipe Franc - Emmaluc communication

Nous écrire, vous abonner : communication@languedoc-roussillon.pref.gouv.fr

la lettre de l’Etat en Languedoc-Roussillon n° 8 - p 4 -

L’hôpital proposera des soins de proximité (service d’urgences, maternité, filières de soins spécialisés). Il travaillera en réseau avec d’autres centres hospitaliers français et espagnols. 40 % de ses 200 salariés seront français. Le projet est co-piloté par le service public de santé catalan et l’Agence régionale de santé (ARS) LanguedocRoussillon. Son coût, 31 M€, est pris en charge à 60 % par l’Espagne et 40 % par la France. Chacun a mobilisé des crédits européens.

La gestion de cet établissement repose sur un portage juridique innovant : un Groupement européen de coopération territoriale (GECT) associant des structures de santé publique françaises et catalanes. Le 26 avril dernier, la Ministre de la santé et des sports est venue à Puigcerdà pour signer la convention constitutive. Contact Préfecture des Pyrénées-Orientales Frédérique CAMILLERI Directrice de cabinet 04 68 51 65 11 frederique.camilleri@pyrenees-orientales.gouv.fr


ELR_n°8