Page 1

PARKER 2ND QUARTER 2017

n

2IÈME TRIMESTRE 2017


IN THIS ISSUE

2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

n

DANS CE NUMÉRO

8

19

13

36

Procurement: Request for Proposal Process Unravelled from your Perspective

Banff, Alberta awaits: A parking and transportation tale of the 2017 Conference Host Site

Nous Souhaitons la Bienvenue aux Nouveaux Membres

Votre invitation à Banff, en Alberta

By Chelsea Webster & Richard Simpson

By Darren Enns

27

40

20

Nous vous présentons de nouveaux membres de l’ACS

13

Your invitation to Banff, Alberta

Welcome to New Members

24

14

30

Approvisionnement : le processus de demande de propositions expliqué de votre point de vue

Contrevenants : insouciants, malchanceux, distraits, délinquants... ou un peu de tout ça? Par Danielle Desjardins

Accessible Parking Enhancements: The New Frontier

Parking delinquents: careless, unlucky, absent-minded, scofflaws – a little bit of all this?

By Patricia Kierans

By Danielle Desjardins

Par Chelsea Webster & Richard Simpson

26

35

45

Canadian Parking Association Member Awards 2017

Banff, en Alberta, vous attend : Une histoire de stationnement et de transport au site du congrès 2017

Par Patricia Kierans

16

Can you charge for parking at WalMart? By Chelsea Webster

27

Meet New CPA Members

42

Peut-on faire payer pour le stationnement à Walmart? Par Chelsea Webster

Les améliorations du stationnement accessible : La nouvelle frontière

Par Darren Enns

PAGE 44 CONSULTANTS DIRECTORY | RÉPERTOIRE DES CONSULTANTS

OFFICERS AND DIRECTORS n

PRESIDENT

Rick Duffy WPS North America P 905 625 4370 x 223 E rduffy@wps-na.com n

VICE PRESIDENT

Daniel Germain Indigo Park Canada Inc. P 514 874 1208 x 229 E daniel.germain@parkindigo.com n

SECRETARY

Alex MacIsaac University of Toronto P 416 978 6625 E a.macisaac@utoronto.ca

n

MEMBRES DU CONSEIL ET DIRECTEURS n

TREASURER

Janice Legace City of Fredericton P 506 460 2155 E legacej@fredericton.ca n

PAST PRESIDENT

Scott Wallace Read Jones Christoffersen Ltd. P 416 977 5335 E swallace@rjc.ca n

DIRECTORS

Brett Bain Edmonton Airports P 780 890 8946 E bbain@flyeia.com

Ralph Bond B A Consulting Group Ltd. P 416 961 7110 E bond@bagroup.com

Lorne Persiko Toronto Parking Authority P 416 393 7276 E lpersiko@toronto.ca

Nigel Bullers EasyPark P 604 717 7356 E nigel@easypark.ca

Sab Sferrazza London Health Sciences P 519 685 8500 x 53518 E sab.sferrazza@lhsc.on.ca

Reachel Knight Calgary Parking Authority P 403 537 7020 E reachel.knight@calgaryparking.com

Nick Spensieri GO Transit P 416 728 4196 E nick.spensieri@gotransit.com

Anna Marie O’Connell City of Guelph P 519 822 1260 x 2254 E annamarie.oconnell@guelph.ca

Randy Topolniski Winnipeg Parking Authority P 204 986 5762 E randytopolniski@winnipeg.ca

n

STAFF

EXECUTIVE DIRECTOR

Carole Whitehorne P 613 727 0700 x 10 E carole@canadianparking.ca ADMIN COORDINATOR

Wendy VanderMeulen P 613 727 0700 x 14 E wendy@canadianparking.ca DESIGN AND COMMUNICATIONS

Brenda Hanna P 613 727 0700 x 15 E design@canadianparking.ca

Opinions and recommendations provided by contributors to PARKER are not necessarily those of the Canadian Parking Association. The Canadian Parking Association does not endorse or assume any responsibility for damages arising from the use or application of any of the equipment, services, technology, or opinions expressed, discussed or advertised in PARKER. The Canadian Parking Association assumes no responsibility for errors or omissions in materials submitted for publication by vendors or authors of articles. Les opinions et recommandations fournies par les collaborateurs du PARKER ne sont pas nécessairement celles de l’Association Canadienne du Stationnement. L’Association Canadienne du Stationnement n’endosse pas et n’assume aucune responsabilité pour des dommages qui résulteraient de l’utilisation ou de l’application de tout équipement, service, toute technologie ou opinion exprimés, discutés ou annoncés dans LE PARKER. L’Association Canadienne du Stationnement n’assume aucune responsabilité pour des erreurs ou omissions dans les matériaux soumis pour publication par les marchands ou auteurs d’articles. Publications Mail Agreement No. 40026129 | Return Undeliverable Canadian Addresses to: Canadian Parking Association, 350 – 2255 St. Laurent Blvd., Ottawa, ON K1G 4K3 | email: info@canadianparking.ca

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

3


| FROM THE EDITOR CAROLE WHITEHORNE, EXECUTIVE DIRECTOR

The buzz is that this is the show not to miss this year. Besides the location at a world UNESCO site, in a castle fit for a Queen (that’s me!), nestled in the Rocky Mountains, attendees will enjoy top speakers.

I

won’t take up much space in this issue reviewing the state of the parking industry, or the weather, or current events. Well, a bit about each and then I will get over it.

The parking industry is morphing, as has been predicted for the last decade or longer, but does anyone really have a handle on how fast the changes are happening and what will be the result (which, of course will only be temporary, so similar to the weather patterns across the country these days, if you don’t like it, wait a bit and it will surely change). Ok, that is two of three topics I wasn’t going to mention. Might as well take a shot at the third – current events. I was just recently at the IPI in New Orleans and saw quite a few Canadians enjoying the huge trade show, educational sessions and of course, the food and the music of NOLA! It was my first visit to that city, and after getting past the scenes on Bourbon Street, enjoyed the depth and beauty of that city, plus some incredible food experiences! Thanks to Shawn Conrad and his team for hosting an International Breakfast for the ‘out of towners’. Now, we set our sights on Banff, Alberta – host to the CPA’s annual conference and trade show. Much of the program has been set, with just a few tasks waiting to be tackled before we can start to tie up the small details that will stylize the event! The theme is FUN, so come ready to kick back, relax and take in the parking scene. There are going to be many changes this year so read the schedules and registration forms carefully! The buzz is that this is the show not to miss this year. Besides the location at a world UNESCO site, in a castle fit for a Queen

(that’s me!), nestled in the Rocky Mountains, attendees will enjoy top speakers like Warren Macdonald, Darby Allen and yes, it is a fact, Mr. Rex Murphy himself, who will join us to spread his words of wisdom. Last I checked, there are no elections in the near future so Rex should be good to go. We also have the presentation line up confirmed, with a few surprises in store. Good luck to those who signed up in time to be eligible to win one of the fabulous early bird prizes. I wanted to acknowledge all contributors for this issue, but in particular, Patricia Kierans, MA Candidate in Critical Disability Studies at York University, who is the 2017 recipient of the Tom Arnold Scholarship in Parking Industry Advancement at York University. For those of you who don’t know, this endowment was placed at York in memory of the CPA’s late Past President, Tom Arnold, and has been providing an annual award for more than 10 years. Patricia’s studies, and her article entitled Accessible Parking Enhancements: The New Frontier are a prime example of the intricacies of our industry and how far reaching the parking-effect has on the community. We congratulate Patricia and invite her to continue to keep parking on her radar screen as she shares her views on the value of parking. Enjoy your summer.

n

Carole Whitehorne

“Price is what your pay, value is what you get.”

SPONSORSHIP OPPORTUNITIES

Warren Buffet

CANADIANPARKING.CA/SPONSORSHIP-2017/

4 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


MOT DE LA RÉDACTRICE | CAROLE WHITEHORNE, DIRECTRICE EXÉCUTIVE

La rumeur veut qu’il s’agisse de l’évènement à ne pas manquer cette année. En plus de se trouver sur un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, dans un château digne d’une reine (c’est moi!) juché dans les montagnes Rocheuses, les participants profiteront des meilleurs conférenciers.

J

e ne prendrai pas trop de place dans ce numéro pour parler de l’état de l’industrie du stationnement, de la météo ou de l’actualité. Ou plutôt, j’aborderai chacun de ces sujets rapidement, puis je passerai à autre chose.

L’industrie du stationnement est en pleine transformation, comme on le prédit depuis au moins 10 ans, mais quelqu’un a-t-il vraiment idée de la vitesse à laquelle les changements se produisent et de ce que sera le résultat (qui, bien sûr, ne sera que temporaire, alors comme pour les tendances météorologiques au pays ces jours-ci, si ça ne vous plaît pas, attendez un peu et ça changera sûrement). D’accord, c’était deux des trois sujets dont je n’allais pas parler. Aussi bien aborder le troisième : l’actualité. J’étais récemment à l’IPI à La Nouvelle-Orléans et j’ai vu de nombreux Canadiens profiter de l’énorme exposition commerciale, des séances d’information et, bien sûr, de la cuisine et de la musique de NOLA! C’était ma première visite dans cette ville et après avoir passé les scènes sur Bourbon Street, j’ai profité de la profondeur et de la beauté de la ville, en plus d’expériences culinaires incroyables! Merci à Shawn Conrad et à son équipe d’avoir organisé un déjeuner international pour ceux qui venaient de l’extérieur. À présent, nous nous tournons vers Banff, en Alberta, le site du congrès et de l’exposition commerciale annuels de l’ACS. Une grande partie du programme a été fixée et il ne nous reste que quelques tâches à accomplir avant de commencer à peaufiner les menus détails qui donneront son style à l’évènement! Le thème est le PLAISIR, alors soyez prêts à vous détendre, à relaxer et à profiter de la scène du stationnement. Il y aura de nombreux changements cette année, alors lisez attentivement les horaires et les formulaires d’inscription! La rumeur veut qu’il s’agisse de l’évènement à ne pas manquer cette année. En plus de se trouver sur un site inscrit au patrimoine mondial

The

Interchange L'échangeur canadianparking.ca/interchange/

de l’UNESCO, dans un château digne d’une reine (c’est moi!) juché dans les montagnes Rocheuses, les participants profiteront des meilleurs conférenciers comme Warren Macdonald, Darby  Allen et oui, c’est un fait, M. Rex Murphy lui-même, qui se joindra à nous pour partager ses mots de sagesse. Aux dernières nouvelles, il n’y avait pas d’élections en vue alors Rex ne devrait pas avoir de problèmes. Le programme des présentations est confirmé, avec quelques surprises en réserve. Inscrivez-vous dès maintenant pour être admissibles à gagner l’un des fabuleux prix pour ceux qui s’inscrivent tôt. Je tiens à remercier tous les contributeurs à ce numéro, mais en particulier Patricia Kierans, candidate à la maîtrise en études sur les handicaps majeurs à l’Université York, qui est la lauréate 2017 de la Bourse Tom Arnold pour l’avancement de l’industrie du stationnement à l’Université York. Pour ceux d’entre vous qui l’ignorent, cette dotation a été placée à York en mémoire du regretté président de l’ACS, Tom  Arnold, et elle fournit une bourse annuelle depuis plus de 10 ans. Les études de Patricia, ainsi que son article intitulé Les améliorations du stationnement accessible  : La nouvelle frontière sont un parfait exemple des complexités de notre industrie et de l’impact considérable du stationnement sur la communauté. Nous félicitons Patricia et nous l’invitons à garder le stationnement sur son écran radar alors qu’elle partage ses idées sur la valeur du stationnement. Profitez de votre été.

n

Carole Whitehorne

Where CPA members network with their online community, by topic, sector or items of general interest. Join the conversation now. Où les membres de l'ACP travaillent en réseau avec leur communauté en ligne, par sujet, par secteur ou par sujets d'intérêt général. Rejoignez la conversation maintenant.

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

5


| FROM THE PRESIDENT RICK DUFFY, PRESIDENT

The Canadian Parking Association continues to be at the nexus of the Canadian parking industry, opening multiple channels to connect people, to enable sharing of knowledge and to provide forums for the exchange of ideas and information.

The illiterate of the 21st century will not be those who cannot read and write, but those who cannot learn, unlearn, and relearn. – Alvin Toffler

If you will indulge me for a moment, let us play a parking version of the game show that Alex Trebek made famous: Answer: Internet of Vehicles, Geo-fencing, Autonomous Vehicles, Parking Data Aggregation, In-Dash GPS Vehicle Navigation, e-Permits, Transportation Sustainability Program, Mesh Networking, etc… Question: What are some of the elements that make up Smart Parking? A quick scan of various parking industry publications and web forums reveals a dizzying array of information about the interwoven components of Smart Parking within the more broad-based framework of Smart City programs and Intelligent Transportation initiatives. This complex web of cloud-based solutions can leave an experienced and knowledgeable parking professional feeling as though being smart just ain’t what it used to be. In 2017 and beyond. I believe that more than ever we need to stay connected with colleagues and industry experts to stay “literate” in the 21st century context. The Canadian Parking Association continues to be at the nexus of the Canadian parking industry, opening multiple

channels to connect people, to enable sharing of knowledge and to provide forums for the exchange of ideas and information. There are countless opportunities to join in on compelling discussions that don’t necessarily present a clear answer. At once, industry experts will posit that autonomous vehicles will reduce number of parking spaces? And moments later this argument is quickly countered by the speculation that autonomous vehicles will not actually reduce the total number of parking spaces, but rather will reduce the number of parking spaces needed in densely populated areas. Less expensive parking will be made available in locations outside of the city core. The CPA staff and Board of Directors continue to encourage members to provide comments and suggestions about the programs, services and member benefits that we offer. I would also welcome direct inquiries from members to talk about anything-or all things-parking. I hope that each of you will also spend some time this summer relearning how to properly enjoy some vacation time, and I will look forward to seeing you at the Banff Conference & Trade Show in October. n

Rick Duffy, President

OUR MEMBERS ARE CHANGING THE FUTURE OF PARKING

6 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

ANNOUNCEMENTS


LETTRE DU PRÉSIDENT | RICK DUFFY, PRÉSIDENT

L’Association canadienne du stationnement continue d’être au cœur de l’industrie du stationnement du Canada, ouvrant de multiples canaux pour connecter les gens, permettre le partage de connaissances et fournir des forums pour l’échange d’idées et de renseignements.

Les illettrés du 21e siècle ne seront pas ceux qui ne peuvent pas lire et écrire, mais ceux qui ne peuvent pas apprendre, désapprendre et réapprendre. – lvin Toffler

Si vous le voulez bien, jouons à la version stationnement du jeu télévisé rendu célèbre par Alex Trebek : Réponse : Internet des véhicules, géorepérage, véhicules autonomes, agrégation des données de stationnement, navigation GPS intégrée au tableau de bord, permis électroniques, programme de durabilité du transport, maillage de réseau, etc. Question  : Quels sont certains des éléments constituants du stationnement intelligent? Une consultation rapide de divers forums en ligne et publications de l’industrie du stationnement révèle une quantité vertigineuse de renseignements à propos des composantes interreliées du stationnement intelligent dans le cadre plus large des programmes de ville intelligente et des initiatives de transport intelligent. Ce réseau complexe de solutions sur le nuage peut donner à un professionnel du stationnement expérimenté et compétent le sentiment qu’être intelligent ne veut plus dire la même chose aujourd’hui. En 2017 et au-delà, je crois que nous devons plus que jamais demeurer connectés avec des collègues et des experts de l’industrie pour demeurer « lettrés » dans le contexte du 21e siècle. L’Association canadienne du stationnement continue d’être au cœur de l’industrie

PARKER EDITOR • RÉDACTRICE EN CHEF Carole Whitehorne carole@canadianparking.ca 613-727-0700 x 10 ADMINISTRATION • ADMINISTRATION administrator@canadianparking.ca 613-727-0700 x 14

du stationnement du Canada, ouvrant de multiples canaux pour connecter les gens, permettre le partage de connaissances et fournir des forums pour l’échange d’idées et de renseignements. Il existe d’innombrables occasions de participer à des discussions intéressantes qui ne présentent pas nécessairement de réponse claire. Des experts de l’industrie avancent que les véhicules autonomes réduiront le nombre de places de stationnement? Cet argument est rapidement contré par la spéculation selon laquelle les véhicules autonomes ne réduiront pas réellement le nombre total de places de stationnement, mais réduiront plutôt le nombre de places de stationnement requises dans les zones densément peuplées. Du stationnement plus abordable sera offert dans des endroits à l’extérieur du centre-ville. Le personnel de l’ACS et le conseil d’administration continuent d’encourager les membres à fournir des commentaires et des suggestions concernant les programmes, les services et les avantages pour les membres que nous offrons. J’invite également les questions directes des membres pour parler de tous les sujets liés au stationnement. J’espère que chacun d’entre vous passera aussi un peu de temps cet été à réapprendre à bien profiter des vacances et j’ai hâte de vous voir au congrès et à l’exposition commerciale de Banff en octobre. n

Rick Duffy, Président

RESERVE YOUR ADVERTISING SPACE TODAY!

FILLER SPACE SMALL NOTICE HERE DESIGN AND MARKETING CONCEPTION ET COMMERCIALISATION design@canadianparking.ca 613-727-0700 x 15

Call 613-727-0700 for more details

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ESPACE DE PUBLICITÉ Les espaces de choix sont disponibles

STAY CONNECTED TO THE CPA RESTEZ CONNECTÉ À L’ACS Distribution • Diffusion : 2,000

www.canadianparking.ca/contact

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

7


PROCUREMENT: Request for Proposal Process Unravelled from your Perspective By Chelsea Webster & Richard Simpson, ParkPlus System

PROCUREMENT Many in sales might suggest this should be considered a four letter word. Having experienced two sides of this process, I know it can be a great tool and it can be a disaster, for any group involved. My experience is that everyone involved in the development of an RFP has the best of intentions to provide the best value or benefit to the organization. Fundamentally issues are often created right from the beginning. Depending on your perception you will measure value or benefit in different ways. How is the organization structured? Does it have supply chain management, strategic sourcing and/or procurement departments? How do these departments integrate with the needs of their internal clients, i.e. other departments? How are they measured and compensated?

PROCUREMENT PERSPECTIVE –

THE VENDOR

FINDING SOMETHING TO RESPOND TO Let’s start by addressing step one: finding a parking related RFP. There are dozens of places to look for these documents, from industry associations (Parking Today, Parking Network, International Parking Institute, etc.) to government posting hubs (Merx, MuniSERV, Government Bids, etc.). Then of course each organization posting an RFP is likely to have it on its own website, and if they have a good social media person then likely on all those channels as well.

Do you get what you pay for? I’m not suggesting you have to pay the most to get the best. If you’re buying a widget or commodity item then price might be the best measurement. However when it comes to services or more intangible purchases it becomes very hard to measure. RFPs that are well designed and thoughtfully put together end up being far more constructive for the organization trying to measure what the market is offering and will likely yield better quality responses for review.

These are all great places to look, however that’s a lot of work to constantly scan all these sources. A few suggestions to help you on your quest:

As a salesperson, there have been many RFPs that I haven’t responded to purely because the initial document showed the process would be arduous and painful to go through. Ironically it is often the same for the employees trying to manage the process internally, or it is really easy because they have so few responses to review. Does this bring the best value or benefit to the organization? Alternatively, I think we can all agree that sometimes the RFP process is merely for optics, to check a box and give the business to the desired proponent.

• Try a Google Alert for some key words

Here’s a personal pet peeve: non-negotiable terms. If you are trying to build a long-term fruitful relationship with a service provider why would you not allow for negotiations in the process? Too often, embedded contracts or specific contractual terms in the RFP limit or eliminate discussion, negotiation and reciprocity. At the end of the day it does not create the best value or benefit for the organization. What can be done? Well, in our opinion, there are a lot of things you can do, regardless of what perspective you’re looking at the procurement process from. Read on to hear our take on RFPs in the parking industry from the vendor, procurement agent, and end user perspectives.

8 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

• Sign up for weekly email highlights from bid websites • Create a weekly routine of checking key sources • Use the search function or “Ctrl F” to help you sort through the RFPs efficiently

APPROACH WITH CAUTION The next step is actually downloading and reading the RFP. These can be dozens of pages in length (or significantly longer!), technically complicated, and involve acronyms or terms specific to each organization that you’ll need to decipher. For example, a parking enforcement officer could be the same thing as foot patrol and also equivalent to a mobile citation officer. Taking each term in context is important to truly understanding what the RFP is asking for. Once you’ve read the document, there is a strong possibility you’re now rolling your eyes at some of the requests. “Are these people joking? The solution they’re looking for is so ________!” (Go ahead and fill in the blank with outdated/obscure/unnecessary/ expensive/inefficient/another fitting term.) This leaves you with a choice. You can either conform your product or solution to the description of what is being requested, or you can propose the solution you have. I’ll suggest there’s also another opportunity, which is to present both versions. Here you can meet the stated needs of the RFP, but also illustrate the differences and show why your solution could be a better fit.


PROCUREMENT PERSPECTIVE –

TALK IT THROUGH Or, perhaps you’ve just misunderstood? Consult with someone else in your organization to see if they interpreted the request the same way you did. If there is any opportunity to speak with the potential client in advance, before the parking RFP even comes out, jump on it. A phone call, coffee, on-site visit, or even exchanging emails can be beneficial. First, it will put your name and brand on their radar. Second, it will give you the chance to make a good impression if you ask a thoughtful question. Third, you may be able to clarify some details and submit a response that is more in tune with what’s being requested.

THE WRITING PROCESS And now we’ve finally gotten to the meat and potatoes of the RFP – writing your response. A few important tips: • Ask clarifying questions • Be sure to answer all questions • Address objections (either stated objections or just potential ones) • Provide competitive pricing, but leave some room for negotiation • Include diagrams or images to explain complex solutions

• Clearly state that your product or service meets all the outlined requirements • Proof read your response (or ideally get someone else to) before printing and sending • Create a calendar with key dates you’ll need to hit to ensure your response arrives on time

If you’re finding that writing a response to an RFP is too time consuming or too challenging to explain complex solutions, there are a couple ways you can handle this. First, you can use a templated RFP response (like Quosal) to choose a layout, plug information in, and generate a good looking document to submit. Alternatively, you can use a professional RFP reviewing service (like Source One) to go over your RFP for content, format, and response quality. Of course these options do have a cost associated, but could prove to be invaluable if you win a bid.

DON’T FORGET ABOUT YOUR STAFF Overall, answering an RFP can be an arduous process from the point of view of the respondent. Making sure that sales staff have the best training possible, plus resources like past responses and examples, is critical. Provide internal support like a proof reader or a senior salesperson for junior staff. And always, always, always ask to be debriefed if you’re not the winning bidder! I know most of us would like to cut out the RFP process entirely – but until we get there, we might as well make the best of it!

THE PURCHASER Frequently the procurement department plays the role of gatekeeper between vendors and end users; read on to find out how to prepare and execute the best parking RFP in your organization, no matter what side of the RFP fence you sit on.

TEMPLATES This can be a polarizing topic. On one hand, it’s a huge time saver for procurement to use a template rather than write a new RFP every time. Additionally, once the legal team has reviewed and approved it, you can move forward with confidence that what you are putting out has all the necessary clauses and scenarios covered. Templates for a wide variety of RFPs are available online at no cost (www.projectmanagementdocs.com or www.rfp-templates.com just to name a few). You can cover all the major topics so you don’t have to redo the format each time. Finally, a template provides a standard set of evaluation criteria, making the process 3 familiar and more efficient over time . On the other hand, a template often uses language specific to one industry or product and so you can’t just skim it over without making changes from one RFP to another. Also, a cookie cutter request may unintentionally exclude or alienate some vendors that may have lower prices or better products and services by including clauses you don’t need and that these potential vendors can’t meet (and therefore won’t bid on your RFP).

CHALLENGES Procurement departments face a variety of challenges that other groups rarely consider. These issues make purchasing difficult or even impossible; however, they can be addressed and overcome. Some of the often overlooked challenges are described below.

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

9


1. AUTHORITY: Does the department have the authority to sign contracts and make purchases? Are they able to negotiate terms or pricing with RFP respondents? Making sure a corporate policy which clearly addresses the authority a purchasing department has reduces time spent going back-and-forth, and avoids invalid contract awarding or signing. 2. RESPONSIBLE SOURCING: This has become prominent in the last decade, where potential business partners are vetted based on policies around employee welfare, product testing, environmental considerations, etc. It can also negatively impact brand reputation if an irresponsible purchase is made. Knowing what criteria your company follows and ensuring vendors are held to the same standards is difficult and requires clear policies. One option is to create a mandatory questionnaire as part of the RFP process, and requesting documentation where appropriate. 3. DIGITAL INNOVATION: Both a challenge and an opportunity, digitizing the RFP process is becoming unavoidable as technology progresses. For procurement, this means completely overhauling 1 the evaluation, selection, and implementation of RFP submissions . New software programs are a daunting task when you consider the time commitment, buy-in required, and staff training needs. Be sure to provide ample time for this progression, as well as offering accommodating alternatives to those employees unable to work with the new technology. Part of the opportunity here includes the by-product of a searchable RFP response and vendor database, which saves an immeasurable amount of time for procurement staff when they need information. 4. ALIGNMENT: are business and procurement processes working towards the same objectives? Clearly outlining the desired outcome of an RFP process will help ensure that everyone involved in the project benefits. For example, addressing what your organization will do if presented with a new technology or other innovative solution (something that was not described in the RFP), and being sure you are aligned on how to proceed, is critical to a smooth and conflict free purchase.

ADDING VALUE Since procurement itself isn’t a tangible asset, it’s important for the department to add value in visible ways. Managing an RFP with a primary goal of cost savings is often the focal point, however there are several other methods that contribute positively to the organization. MAKE VS. BUY DECISIONS: When a request from the end user is approved to move to the RFP stage, the first hurdle is to decide whether the organization can and should produce the product or service internally. Perhaps there is a readily available resource inside the company that can be used immediately and at no additional cost. Or, maybe the best option is to purchase a ready-made solution.

10 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

CORPORATE GOALS AND OBJECTIVES: Often the procurement department is tasked with cost savings. However, knowing the long terms corporate goals and objectives will result in more informed decisions, and even more cost savings in the long term (rather than making a less expensive, short term purchase). RISK MITIGATION: A standardized process for evaluating risks within each RFP will make purchase decisions more transparent, and 2 more likely to receive support and buy in from all involved parties . Procurement sees the widest variety of potential threats and can implement techniques to minimize risk in the RFP process. FOSTERING RELATIONSHIPS: Since procurement is the initial contact point for all purchasing and sales relationships, it follows that they get to know vendors over time. Long standing or repeat vendors are potential candidates for future projects and joint research and development on new technology and products. Procurement can also use experience with individual RFP respondents to create efficiencies such as fewer reference checks. There may even be the possibility of 3 mergers or joint ventures with potential suppliers over time .

BIASES AND CODE OF CONDUCT In the ideal world, the procurement department at any organization is completely unbiased. A pre-set list of evaluation criteria is determined and each RFP response is considered solely on what is proposed. Often in the real world, certain companies are favoured (for a plethora of reasons). Worse yet, some vendors and sales people purchase gifts or expensive meals or outings for the RFP selection committee members to try and influence their decisions. Although many companies have policies against accepting gifts, others don’t – so it’s preferable to be transparent about anything you’ve accepted from a potential vendor. Unsure what’s okay? Use the ‘headline’ test: What would happen if this was published on the front page of the newspaper? Another bias that comes into play is pricing. For procurement departments, their primary goal is often to obtain the products and services at the lowest possible price. Avoid confusion by weighting the importance of each evaluation criteria and sticking to those values. Take into account the end user’s satisfaction and use of the 4 purchase, and ask for their input where appropriate . Another important step is to align the reward system with the intended outcome. Having goals and objectives focus around internal customer satisfaction, and meeting a budget exactly – not cutting costs at any expense – are some examples. That way performance incentives (as in that bonus you’re looking for after you arrive under budget by 10%) will not result in sub-par purchasing decisions. Value of product should always take priority over cost.


ALTERNATIVES INVITATION FOR BID SOLICITATIONS: When price is the most important (or only) factor in a purchase decision, this type of request is your best bet. It ensures you get the best prices a supplier can offer, avoiding all negotiations. It’s also convenient because the contract takes effect immediately upon award, and guarantees an on time completion in return for 5 payment . You’ll also open it up to more responses due to the minimal vendor criteria requirements. REQUESTS FOR QUALIFICATIONS (RFQ)/REQUEST FOR INFORMATION (RFI): You can learn more about a particular industry or technology (license plate recognition, parking sensors, or parking apps for example) without a need to purchase by putting out and RFI. You can then use the information you gather to put together a great RFP when the time comes. With an RFQ, you have the chance to learn about major players in the industry and what synergies exist.

TIPS First and foremost, make sure you align your RFP process with the procurement policy of your organization. Three key factors are that the process is open, fair, and transparent. Other considerations for getting the best possible responses include: 6

• Issue RFPs during off-peak season (February/March and July ), to ensure you get the best quality responses and a larger volume of proponents who submit a proposal. • Learn about the needs and expectations for the product that the business unit has in detail, so you can pre-emptively post FAQs and answer respondent questions. This will also enable you to award the RFP to the vendor who best meets the needs of the end user. • If you’re new to the process and drafting an RFP, check out New Media Campaigns’ guide to writing a great RFP for a great outline. Even if you’re issuing your 200th RFP, this format does a great job of keeping it simple, and may provide inspiration on how to better organize content. • Post your bids with sites that compile RFPs (Merx, BidSync, etc.); setting up an account will make posting them faster, especially if it’s a repetitive process for you. BUT! Don’t stop there. Use social media accounts your organization has to advertise the RFP. This will also provide content for the account and likely garner more attention for the channel. • Be sure to focus on your procurement people by providing training and ensuring they are up to date with new technology, policies, and industry 7 practices . Inviting them to attend parking conferences or other events will help give them a deeper understanding of the products and services on the market.

Procurement Perspective –

END USERS

We’re wrapping up this thrilling article with our take on the end user perspective of the RFP process. Here you’ll find out the good, the bad, and of course our own musings on how to make life easier as a user of the product or service purchased for your parking business.

THE GOOD QUALIFYING VENDORS: Everyone has a unique business and team. Your organization might be extremely environmentally conscious, or maybe empowering staff with training and knowledge is paramount. Perhaps you only buy local, or only from suppliers who are equally as concerned about

workplace diversity. Whatever the requirements are, a procurement team can add questions to the RFP to filter respondents. Only responses from qualified vendors are passed along for consideration. QUALIFYING PRODUCTS/SERVICES: Are there certain technical requirements your project has? For example, the solution must meet regulatory guidelines, or have a specific feature like a Windows smartphone app. By detailing what the minimum standards are, the procurement department can vet potential vendors in an unbiased way. Vendors are also clear on what products and services are needed so they can clearly explain how the proposed solution meets the needs outlined in the RFP. STAYING ON TIME AND ON BUDGET: Having someone keep an eye on costs and make sure the project moves forward on time is a great asset. A procurement specialist can likely even take the stress of contract negotiation off your plate. EXPERT ADVICE: Get access to experts on legal clauses, industry standards and best practices, and contract negotiation – and that’s just internally. With an RFP you also get access to multiple experts in supplying the solution you need. Use their suggestions to get a well-rounded solution, or incorporate new tech you didn’t know applied to parking. Rely on the collective wisdom of respondents to guide you in the right direction. ACCESS TO PRODUCTS/SERVICES: Sometimes, and RFP will give you access to new platforms you would otherwise not be able to purchase or offer your customers. A lowest-cost RFP may let you install pay-by-plate tech and offer people using your parking facility new mobile payment methods.

THE BAD EXTRAS: Often, respondents will offer you products or services outside the realm of what you asked for. Sometimes you’ll see a solution is complex and needs multiple components, each one of which increases the cost and complexity of the solution. Knowing your budget will help curb impulsive or not-well-thought-out purchases. Another downside is the upsell pressure that a successful RFP respondent may employ once you’ve committed to a contract. Stay open minded about suggestions (they are the expert!), but firm if you know that piece is not currently possible. YOU DON’T KNOW WHAT YOU DON’T KNOW: Computer processing speed doubles every 18 months and technology is advancing at an exponential rate 8 (remember Moore’s law? ). Even if you follow all the biggest players and scour social media daily, it’s extremely difficult to keep up with new technology. Self-driving cars and smart cities are just a few of the phenomena we’re seeing impacting the parking industry so far. I can’t even imagine when artificial intelligence and the hyper-loop and implantable 9 devices arrive. The point is that you might not know the latest parking trends, the latest tech, or how they fit together. And if you don’t, how do you know what solutions to look for in an RFP response? COMPLEXITY OF THE NEED: Purchasing a parking solution is complex. What technology will you use?

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

11


What hardware do you need? How do these things work together? How many will you need? Does this work with existing equipment? All these things add up when looking to purchase a new parking management system. It’s hard enough to stay on top of all these things, let alone try to explain every eccentricity to a procurement specialist who isn’t a parking expert. This can easily lead procurement staff to ask the wrong questions and evaluate responses based on incorrect assumptions. LOST OPPORTUNITY TO DEVELOP SUPPLIER RELATIONSHIPS: By running the RFP through a procurement department, the chance to meet and get to know vendors is removed. Although it’s debatable if this is a good thing, it definitely has some negative side effects. Users can’t ask questions and get to know product options. They can’t “kick the tires” of products or take anything for a test drive, because as we all know the communication (and influence) channels are closed during the RFP process. And this definitely doesn’t lead to a supplier intimately getting to know user needs, never mind the potential to do some product development together.

NOW WHAT?

unnecessary delays. On the other hand, having an expert save time sifting through minimum requirements is just like having human resources pre-screen resumes – invaluable. It also helps identify legal concerns and do a risk analysis. Plus it often proves to be a money saver for organizations.

CONCLUSIONS Hopefully this piece has provided a perspective that you hadn’t considered before. Often in business, when we’re faced with a task (like writing, responding to, or using the result of an RFP), we put our nose to the grindstone and get to it. Taking the time to consider another way of going about the task is a great exercise. Who knows – by using the content here you might even make a new ally. As always, we’d love to hear your feedback, so don’t be shy about getting in touch! n

1 http://procureconeu.wbresearch.com/7-procurement-objectives-you-cant-afford-to-ignore 2 http://procureconeu.wbresearch.com/an-insider%E2%80%99s-guide-to-reducing-risk-in-yourglobal-supply-chain-mloc-h-iframe 3 https://www.youtube.com/watch?v=drQBauZtSV0

Being open and transparent about your current situation, needs, and desired outcome will help to minimize the negative impacts of and RFP for the end user. A meeting with the end user of a purchase could prove invaluable for both vendors and the procurement team – as both should genuinely be focused on this set of users.

ON EFFICIENCY

4 https://www.entrepreneur.com/article/252061 5 https://www.periscopeholdings.com/blog/competitive-bidding?mkt_tok=eyJpIjoiTkdNNFpXWmlPRFUwTTJWbCIsInQiOiJqYjBZNVlVMUIreml1dkNqYWlxOUZhcEtyZFNuM zREUGpmTmZramo3dTdsNVdEOUY1WXdZM3FISlJhcUJodUQrRUpMakdkNWpoWTFwSEV3YVpFNVZWV2c1M0xFNUNCaDZOaWNOUmpqclZ3TGNXUEo3d2ZlRzVvZnRPWlZzTUVMRSJ9 6 https://www.periscopeholdings.com/blog/predicting-your-next-government-contract-win?mkt_ tok=eyJpIjoiTVdOa04yUTBOamhqWm1RNSIsInQiOiJ2a2FuWnZ0ZEJPQnd6WHpteitkWjdiUU wzaXJabHdQeVZ1QmJISFRYUnJlZ3BwejdkSzhkY0FsZW5GUG5iM3h0Z1d1REp5TW9OZ3F0c1RtVVlzenJaMUo5TGF4RFNkSmR3S0gzZm9MaFc5bklFdFI0NkM1TkRNSGEydkQwVVhyWSJ9 7 https://www.youtube.com/watch?v=ZDs1RhL66hE

This can certainly be argued from both sides of the coin. On one hand, the cost of the RFP process can be massive – negating and 10 savings obtained . Also, the procurement department is a constant middleman, presenting an opportunity for miscommunication or

8 https://en.wikipedia.org/wiki/Moore's_law 9 Think this is just sci-fi? Check these out: https://wtvox.com/3d-printing/top-10-implantablewearables-soon-body/ 10 http://beyondreferrals.com/issues-when-issuing-an-rfp/ https://www.periscopeholdings.com/ blog/4-ways-procurement-has-to-change-in-the-postmodern-erp-era

Parking Kiosks and Payment Shelters

Canada Kiosk will work with you to develop the right building solution. Choose from a broad selection of standardized layouts or allow Canada Kiosk to design a booth that suits your unique requirements. Delivered, assembled and anchored, or site installed. parking attendant and access control kiosks

pay-on-foot, transit and smoking shelters

security, toll collection and inspection booths parking offices and valet kiosks

115 South Service Road West., PO Box 129, Grimsby, Ontario L3M 4G3 Tel: 1-888-893-9990 Fax: 905-945-2003

Email: inquiries@nrb-inc.com Web: www.ckckiosk.com

12 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


Welcome to New Members Nous Souhaitons la Bienvenue aux Nouveaux Membres

ARMTEC LTD. Gerhard Botha Bill Leblanc Brandon MacMillan 7900 Nelson Rd. Richmond, BC Canada V6W 1G4

Cornerstone Architecture Incorporated Richard Hammond 110 - 700 Richmond St. London, ON Canada N6A 5C7

hb Solar Canada Inc. Lisa Oelke Derek Wilson 399 Four Valley Dr., Unit 23 Concord, ON Canada L4K 5Y7

City of Edmonton Alan Le 9304 - 41 Avenue NW Edmonton, AB Canada T6E 6G8

IBI Group Attila Hertel Peter Richards 7th Floor, 55 St. Clair Ave., W. Toronto, ON M4V 2Y7

Smarking Diego Torres-Palma Cassius Jones Ross Shanken 145 9th St., #105 San Francisco, CA USA 94103

J J MacKay Canada Limited David Forbes 1342 Abercrombie Rd., Box 338 New Glasgow, NS Canada B2H 5E3

Toronto Parking Authority Ann Marie Chung Vin Madan 33 Queen St., E. Toronto, ON Canada M5C 1R5

Red River College Todd Buchanan C215 - 2055 Notre Dame Ave. Winnipeg, MB Canada R3H 0J9

William Osler Health System Amrinder Dhinsa Adam Loader John Marshman 2100 Bovaird Dr., E. Brampton, ON Canada L6R 3J7

Interchange

The

BL Ventures Ltd. Brian Robinson Marek Biel Greg Stamler #308, 11080 Ellerslie Rd., SW Edmonton, AB Canada T6W 2C2 City of Burlington Kaylan Edgcumbe Paul Yager John Zaloznik 426 Brant St. PO Box 5013 Burlington, ON Canada L7R 3Z6

Ryan Pleckaitis 200, 10250 - 101 Street Edmonton, AB Canada T5J 3P4 Garda Canada Security Corporation Bruce Clark 1390 Barre St. Montréal, QC H3C 1N4 GLORY GLOBAL SOLUTIONS Dwayne Mullett 445 Apple Creek Blvd., Unit 116 Markham, ON Canada L3R 9X7

Rydin Decal Marion Mattson 700 Phoenix Lake Avenue Streamwood, USA 60107

autoChalk

BENEFITS OF MEMBERSHIP

Fixed Stationary LPR Mobile Vehicle Mounted LPR Flexible Solutions

Conference and program registration fee discounts for all members in good standing. Visit Canadianparking.ca/ for details.

AVANTAGES D’ETRE MEMBRE DE L’ACS

®

Digital Chalking

 Pay-By-Space

 Permits

Access Control

 Pay-By-Plate

 Scofflaw

Triple Productivity in All Weather Tough and Reliable Superb Ease of Use Powerful Back Office

Conférence et frais d’inscription au programme de réductions pour tous les membres en règle.

Exceptional Customer Support

Visitez Canadianparking.ca/ pour plus de détails.

Award Winning Technology! Tannery Creek Systems Inc sales@autoChalk.com www.autochalk.com 1.905.738.1406

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

13


PATRICIA KIERANS IS THE WINNER OF THE 2017 TOM ARNOLD SCHOLARSHIP FOR ADVANCEMENT OF PARKING AT YORK UNIVERSITY.

By Patricia Kierans, MA Candidate in Critical Disability Studies, York University

Accessible Parking Enhancements:

The New Frontier We have all seen cars cruising around and around parking lots, looking for the ‘sweet spot’ parking space that will get them closest to their destination. And for accessible parking spots, this pressure is only magnified. The Ontario Building 1

Code (OBC) only requires a minimum of one accessible parking space per every one hundred . With the number of people with disabilities, and accessibility parking permits, increasing every year, how will parking lot owners rise to the challenge of increased demand for accessible parking? The percentage of people with disabilities in Canada is increasing at a faster rate than the growth of the general population. Today, approximately 14% of Canadians have a disability that impacts their daily activities, with 80% of those report use of an accessibility 2 aid . In 2011, Human Resources and Skills Development Canada predicted the annual population growth from 2006 through 2036 3 would be ~1.3% per year, but the number of people with disabilities will increase by ~2.5% per year . The exact concentration of people with disabilities impacting mobility varies greatly across the country. People with disabilities, when possible, migrate toward urban areas seeking better access to specialized medical care, social services, and accessible public transit and buildings. Consequently, urban regions are predicting a major increase in the percentage of people with disabilities. The Peel Region of Ontario, including Brampton, has predicted a general population increase of 38% between 2001 and 2021, but an increase 4 of 75% in the number of people with disabilities .

14 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


A crucial question to parking lot owners will centre around the economic argument: as each accessible parking spot has larger dimensions than a standard spot, can the loss of a few standard spots be recouped with accessible parking spots?

While each province within Canada has differing requirements for the percentage of accessible parking spaces required for any parking facility, the ratio of accessible parking spots to regular spots remains extremely low. While all parking lots in Ontario adhere to the OBC’s minimum 1 space per 100i, some parking lots offer a greater number of spots, according to Facility Accessibility Design Standards (FADS) 5 developed by the City of London, Ontario . FADS proposes a dynamic curve: 1 accessible space per 2-4 regular spaces, 4 accessible per 76-100 regular spaces, and 2% of the total for lots between 501 and 1,000 spacesv. The latter is a “Best Practice”: not required legally, but a sound business practice that promotes accessibility. Such a policy not only pre-empts future overwhelming demand, but positively impacts a parking lot’s reputation and improves access to nearby businesses. Enhanced access will encourage repeat parkers, and word-ofmouth will lead to new customers using the parking lot and patronizing nearby businesses. A crucial question to parking lot owners will centre around the economic argument: as each accessible parking spot has larger dimensions than a standard spot, can the loss of a few standard spots be recouped with accessible parking spots? My contention is yes, and my research has pointed to the reverse situation: instead of causing a net loss of profits, these additional accessible parking spots will be full, and lead to increased general use of the parking lot, through recommendations passed on by people impressed by increased accessibility. In the UK, the Extra Costs Commission (ECC) was set up in 2015 to examine the financial situation of people with disabilities, and how this affects their interaction with 6 businesses . It reported that 75% of disabled people and their families left a shop that was not accessible without purchasing anything, and rated good accessibility (55%) as the key factor when deciding where to shopvi. With buying power of £212 billion pounds per year, there is every reason for businesses to make accessibility a core principle of their corporate ethosvi. In Canada, a similar situation exists: people with disabilities are often supported by their families, who offer time and assistance free of charge. The Martin Prosperity Institute published “Releasing Constraints: Projecting the Economic Impacts of Increased Accessibility in Ontario” in 2010, and stated that “enabling increased workforce participation among persons with disabilities (PwD) will not only increase their individual and family income, but it could also increase the GDP per capita in Ontario by up to $600 per person 7 per annum .” Merely by implementing the AODA’s minimum requirements, the Martin Prosperity Institute concluded: Ontario’s tourism and retail sectors can realize increased revenues as a result of the AODA. We have estimated that over the next five years, the implementation of AODA standards could stimulate between $400 million and $1.5 billion in new spending on tourism and generate increases in retail sales ranging from $3.8-$9.6 billionvii. As we are now already seven years after the publication of this document, the benefits of increased accessibility have already been felt in Ontario. But adhering to minimums will soon no longer be

Dear Editors of The Parker, and sponsors of the Tom Arnold Scholarship in Parking Industry Advancement, I would like to take this opportunity to thank you, most profoundly, for being chosen as the recipient of the Tom Arnold Scholarship this year. I have devoted my university education, in particular a Certificate in Advancing the AODA from Ryerson University, and my Master’s in Critical Disability Studies at York University, to the study of accessible transportation. Very few scholars have devoted time to studying issues such as federal, provincial and municipal policies mandating access, and their impact on both businesses and people with disabilities. My own research has focused on many varied transportation issues, including safety standards of modified accessible minivans, accessible taxicab legislation, Pearson’s wheelchair porter policy, and finally accessibility information as presented by GTHA transit agencies. I hope that my article meets your expectations for the Scholarship; I was very excited to be have the chance to examine the reality of accessible parking spaces, and their effect on parking businesses. If there are any edits you wish to make, please feel free to implement them; also, if there are any sections that you would like me to cover more in depth, I would be delighted to assist. Again, with grateful thanks for this opportunity, Sincerely yours,

Patricia Kierans

enough, as the existing minimum requirements will no longer meet the demand caused by aging Baby Boomers. Each accessible parking spot should be viewed as an investment in humanity and business. The value of accessible spaces is not only for the person parking, but also to the owner of the parking lot, and neighbouring businesses who benefit from increased patronage. Therefore, investment in accessible parking is not only a contribution to our society, but also a sound business practice. n 1 O. Reg. 350/06: BUILDING CODE. Government of Ontario, 13 Apr. 2015. Web. 06 Apr. 2017. <https://www.ontario.ca/laws/regulation/060350>. 2 Statistics Canada. “A profile of persons with disabilities among Canadians aged 15 years or older, 2012.” Statistics Canada, 15 Feb. 2017. Web. 02 Apr. 2017. <http://www.statcan.gc.ca/pub/89654-x/89-654-x2015001-eng.htm>. 3 Employment and Social Development Canada. “2011 Federal Disability Report: Seniors with Disabilities in Canada.” Federal Disability Report 2011 - Canada.ca. Employment and Social Development Canada, 23 Aug. 2013. Web. 5 Apr. 2017. <https://www.canada.ca/en/employmentsocial-development/programs/disability/arc/federal-report2011.html>. 4 Paradigm Transportation Solutions Limited. “Study of Transportation for Persons with Disabilities.” Regional Municipality of Peel, n.d. Web. 2 Apr. 2017. <https://www.peelregion.ca/planning/ transportation/transportation-disabilities/pdf/existing.pdf>. 5 Facilities Accessibility Design Standards (FADS). The Official Website of the City of London, 19 Apr. 2016. Web. 4 Apr. 2017. <https://www.london.ca/city-hall/accessibility/Pages/FacilitiesAccessibility-Design-Standards.aspx>. 6 Extra Costs Commission. “Driving down the extra costs disabled people face: Progress review October 2016.” Scope. Extra Costs Commission, Oct. 2016. Web. 03 Apr. 2017. <https:// www.scope.org.uk/Scope/media/Documents/Publication%20Directory/Extra-Costs-CommissionProgress-Review.pdf>. 7 Florida, Richard. “Releasing Constraints: Projecting the Economic Impacts of Increased Accessibility in Ontario.” Martin Prosperity Institute, 14 June 2010. Web. 5 Apr. 2017. <http://martinprosperity. org/content/releasing-constraints-projecting-the-economic-impacts-of-increased-accessibility-inontario/>.

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

15


Can you charge for parking at

WALMART? By Chelsea Webster, ParkPlus System There are several answers to this question, and they vary depending on which location you’re looking at. A few common reasons are: The world must be ending; casinos in Las Vegas are making it the 1 norm to charge for parking . In life, there are very few guarantees – but free parking at a casino in Vegas, or at your neighborhood Walmart, seemed like one of them. No, I’m not saying WalMart is starting to charge for parking (although I will address this opportunity below). But maybe they should. This article is about the copious amounts of free parking that presents itself at nearly every big box retail store across North America. It’s commonplace, but does it make common sense? I’m going to propose that Walmart is one of the most iconic, prevalent, and effective of all big box stores. As such, I’ll use them as an example of how most of this type of retailer tackles parking management. In Calgary, there are 11 Walmart locations. Each of these locations offer roughly the same amount (if not more) of square footage for parking as there is shopping/interior of the building. Here are a few images (thanks Google maps) to illustrate what I’m saying:

MANDATORY MINIMUMS: Some municipalities force builders to include a certain number of parking stalls per square foot of space. PROFIT MAXIMIZATION: You’d never want a customer to leave without coming into the store because they couldn't find parking.

PEAK DEMAND: The lot must be able to accommodate every single shopper at the busiest time on the busiest day. (Side note here – peak demand is often way over estimated. Take Black Friday for example. It’s allegedly one of the busiest shopping days of the 2 year, however lots are way underutilized .)

CORPORATE ORDINANCES: stores develop their own internal space requirements at a national level, and don’t take local or regional factors into account Alright, so there is some logic to their presence. What if there are valid reasons NOT to have these lots though? Let’s explore. Large parking lots lead to large volumes of cars (there’s parking, so let’s drive!). Large volumes of cars lead to congestion, eventual expansion of the roadways, and less green space. It reduces the appeal of the spaces and takes away the opportunity to walk or bike to the destination (trust me, riding your bike down a 6 lane road full of traffic is NOT a good decision). It also makes it necessary to build the big box stores further and further towards the edges of cities to keep costs down. That means it’s more expensive for cities to service the stores with water, sewer, transit, and other necessities. Another consideration is what the empty stalls are actually being used for. Things like drifting and student driving lessons are regular occurrences. Plus these large lots leave room for anonymity for thieves, plus a large supply of unattended valuables. Heck, would anyone even notice a car (your car!) being stolen from one of these huge lots? We’ve covered a few of the ‘whys’ and ‘why nots’ of these parking craters. But are these mega lots the only option? 1. ALTERNATIVE TRANSPORTATION: people could walk, bike, or take public transportation to these same destinations. Making sure that bike racks and bus stops line up to provide access to the stores is important. However, we know a very small number of patrons will do this. So…

You’ll also notice something else in these images – a LOT of parking stalls without vehicles parked in them. So, why would Walmart, a very savvy retailer, opt to purchase all of that land and designate it for unused parking?

16 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

2. REDUCING STALL COUNTS: If there was a limited supply for parking spots, they would be in higher demand. It might even be a victory or prestigious commodity that people can brag to their friends about finding. Think this is a joke? It’s not. Consider Trader Joe’s. Parking spots are so limited there that a quick Google search on the topic turns up about 738,000 hits. Results range from homemade 3 commercials (if you love TJ’s, definitely watch the video) to Twitter


obsessions (tweets, accounts, rants, hashtags and more) to CityLab, Fortune, 4 Business Insider, Strong Towns and even Donald Shoup himself praising the 5 minimalist parking setup . People are legitimately excited when they find a parking spot at Trader Joe’s. And they brag about it!

way towards not alienating customers. Appropriate signage and instruction on how and when to pay are a must. And the store could even offer incentives (like a discount) to park at off-peak times to balance traffic.

3. RESERVED PARKING: What if you could book your spot in advance and plan your shopping around the time frame you have a spot for? Using a parking management tool that offers and online reservation system in a 6 scramble format (like ParkPlus , for example) would allow patrons to come knowing there’s a spot. For retailers, they would have a steadier, predictable traffic flow. They could also capitalize on marketing efforts exactly when they’re most effective, through push notifications, geotargeting, or even retargeting customers after they’ve left.

What would consumers think about paying for parking? Well, my gut is that there would be quite a bit of uproar initially. We conducted a twitter poll and found that 80% of respondents 15 wouldn’t shop at Walmart if they charged for parking . But what if it resulted in lower overhead for stores, and could translate into lower prices or improved services for those customers? Over time people may grow as accustomed to paying for parking at big box lots as they are to paying when downtown. And hey, Vegas can do it, so why not Walmart? Besides, there are a lot of retailers that charge customers for the use of their shopping carts and consumers don’t even flinch at that request. Maybe it’s just a matter of time before it becomes common place.

4. IMPROVE ONLINE PRESENCE: Online shopping is growing by leaps 7 and bounds. In fact, nearly 12% of retail sales were made online in 2016 and that percentage is growing. If big box stores were to improve their online stores, they could push a larger percentage of customers online and out of the parking lot. A few improvement suggestions include transaction security, site navigation, product selection, fast and free shipping, a clear return process, in-store pick-up, and easy-to-use mobile apps. 5. MULTI-STORY GARAGES: Building a gated or gateless multi story garage offers benefits. First, less land is required so there’s a lower cost to 8 purchase it. Second, less environmental impact and damage . Third, it’s easy and convenient to collect infinite data points about customer parking and shopping habits. And you can do a lot to increase sales with that information.

These are big changes – I know. So what if retailers aren’t ready for such radical moves? Are there ways to improve new and existing lots? There are: 1. PERMEABLE SURFACES: Building parking lots out of traditional asphalt is pretty bad for the environment. It creates precipitation runoff which leads to eroding, flooding, and all sorts of pollutants making their way 9 into the water system . A permeable surface allows water to seep through the concrete and drain back into the ground. It’s good for business too, as illustrated by the winery at https://napavintners.com/d2e/cakebread_ cellars.asp and this commotion among construction companies over a driveway: https://www.inverse.com/article/7853-permeable-concrete-is-themind-melting-future-of-driveways-and-parking-lots 2. REDUCE PARKING MINIMUMS: This trend is apparent in residential 10 and retail downtowns across Canada and the US . Municipalities are working with developers to reduce the number of parking spaces required for new construction, which encourages both more development in the core as well as alternate means of transportation. There’s also the potential for parking 11 construction freezes, or for maximum parking construction limitations . Re-evaluating how parking minimums and maximums are set, both on the municipal and the (big box) corporate level, is a useful place to start. 3. REPURPOSING: The parking lots are already built. So, what if they could be used, even temporarily, in a different way? You could hold a farmers market one evening a week. How about a temporary venue for a concert or performance? Maybe even a skate park or a car show or a sidewalk chalk 12 art competition (yes, really). Who knows – this could be a new source of customers for the retailer, or a way to increase good will in their community. 4. “GREEN” REQUIREMENTS: Enforcing standards about the number of trees or square footage of green space every hundred feet or so can go a long way in the esthetics department. It also reduces environmental damage 13 and makes the space more appealing to consumers . It’s about time we tackled the elephant in the room: could big box stores, including Walmart, charge for parking? Well, it’s a new potential revenue 14 stream, and if properly managed, a profitable one . Installing the equipment for enforcement would be simple – a gate at each entrance/exit, a ticket machine or camera to capture licence plates, and a barrier to driving around the gate. A gradual implementation and enforcement policy could go a long

When push comes to shove, do big box stores care about this parking abundance? They do. Here’s the proof: 1. BIG DATA: Orbital Insight is already conducting car counting via satellite imaging for BestBuy, Carmax, Buffalo Wild Wings, Walmart, Ulta, Popeye’s Chicken, Autozone, Wendy’s, Staples, Jack-in-the-Box, Ethan Allen, JC Penny’s, Panera, and about 16 80 other major retailers I didn’t mention. This data provides detailed, time-sensitive, accurate traffic information, patterns, correlation of promotional tactics to actual traffic, or customized data sets can answer almost any question a retailer poses. It isn’t cheap, but the biggest of big box retailers have determined it’s worth the price. 2. STOCK PRICES: lower volumes in parking lots mean emptier stores and lower inventory turnover, which is the key to success in big box stores. Lower turnover means declining profits and that directly correlates with stock price of these 17 retailers – and we can all agree that definitely matters to them. After all this, are you still on the fence about whether parking spots are a valuable asset (maybe even worth charging for)? 18 Well, check out the video referenced in footnote and find out where the land value of a single parking space is $1,000,000. Yes, really. In the end, does profuse parking at big box stores make sense? Why are we undervaluing parking at big box stores? And for that matter, why are we giving it away for free? n 1 https://www.vegas.com/transportation/parking-garages/ 2 https://www.strongtowns.org/journal/2016/11/28/black-friday-parking-2016-recap & https://www.strongtowns.org/blackfridayparking/ 3 http://www.traderjoesfan.com/talk/148-The-Infamous-Trader-Joes-Song 4 http://www.citylab.com/cityfixer/2016/03/trader-joes-parking-lots-donald-shoup/475098/ 5 https://www.google.ca/webhp?sourceid=chrome-instant&rlz=1C1DIMA_ enCA696CA697&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=trader+joe’s+parking&* 6 http://www.getparkplus.com/solutions/ 7 http://marketingland.com/report-e-commerce-accounted-11-7-total-retailsales-2016-15-6-2015-207088 8 http://www.useful-community-development.org/big-box-stores.html 9 https://vault.sierraclub.org/sprawl/reports/big_box.asp 10 https://www.strongtowns.org/journal/2015/11/18/a-map-of-cities-that-got-rid-of-parkingminimums 11 https://pdfs.semanticscholar.org/9aca/93497f2f31589bc1ef46f2faddbfbf601b9f.pdf 12 http://www.festivalseekers.com/absouth/chalkartfestival 13 http://www.useful-community-development.org/big-box-stores.html 14 http://canadianparking.ca/parking-lots-making-operations-profitable-by-optimizingmanagement/ 15 Twitter poll conducted March 7-10 2017 and had 5 total responses; email: chelsea.webster @ getparkplus.com. 16 https://orbitalinsight.com/solutions/us-retail-traffic-indices/ 17 https://theoutline.com/post/1169/jc-penney-satellite-imaging 18 https://propertylistings.ft.com/propertynews/united-states/4965-parking-space-a-boxingring-just-how-many-square-metres-can-you-get-for-1m.html

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

17


CCPFM C A NADI AN CERTIFIED PAR KING FA C IL IT Y MAN AG E R L A CANADI E N CERTIFIÉ D ’IN STALLAT IO N D E STAT IO N N E ME N T

egnahcretnI

ehT

 JOHN PAUL THAUBERGER | IMPARK

John Paul came to the parking industry in 2013 after an extensive career in Retail and Industrial management. John Paul currently holds the position of Operations Manager at IMPARK Saskatoon, managing thirty-nine parking facilities. He looks forward to utilizing the skills learned from the CCPFM course in his daily schedule.  John Paul also sits on the board of a national non-profit organization, and is an active outdoorsman. n

John Paul est arrivé dans l’industrie du stationnement en 2013 après une longue carrière en gestion dans les secteurs industriel et de la vente au détail. John Paul occupe actuellement le poste de directeur des opérations à IMPARK Saskatoon, où il gère trente-neuf installations de stationnement. Il se réjouit à la perspective d’utiliser les compétences acquises grâce au cours CCPFM dans son horaire quotidien. John Paul siège également au conseil d’administration d’un organisme à but non lucratif national et est un grand amateur de plein air.n

CPA TRAINING PROGRAMS FOR INFORMATION VISIT CANADIANPARKING.CA/TRAINING-AND-CERTIFICATION/

egnahcretnIehT

18 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


Banff, Alberta awaits A parking and transportation tale of the 2017 Conference Host Site

By Darren Enns

The town of Banff is set in the confluence of three river valleys in some of the most biologically diverse lands in Banff National Park. The town site, which is just under 4 square kilometres, sits at the foot of Cascade, Tunnel, Rundle and Sulphur Mountains, alongside the Bow River and serves as a base camp to the national park experience. Banff’s awe-inspiring landscape attracts millions of visitors come here each year to experience the Town’s UNESCO World Heritage Site setting. With 93% of Banff’s 3.8 million visitors per year arriving in a personal vehicle, traffic congestion is an issue which has required considerable time and resources to manage in recent years. In 2013 a “congestion threshold” of around 20,000 vehicles per day (vpd) at the town entrances was identified. Beyond this threshold it was established that traffic congestion is inevitable given the finite capacity of Banff’s road network. Since 2013 a number of initiatives have enabled an increase in the congestion threshold to around 24,000 vpd. Parking plays a key role in the current situation, with visitors consistently reporting that finding a parking spot in Banff was one of the least satisfying aspects of their visit. Additionally, a significant source of congestion within the town’s core is thought to be associated

with vehicles circulating while looking for available parking. In response, the Town commenced a pilot project in 2012 to install real-time stall availability technology in the largest downtown parking garage. This involved the installation of a parking guidance system making use of overhead ultrasonic detection. Once acceptable accuracy levels were reached, stall availability signage was deployed on the facility and on adjacent streets to help guide motorists to available stalls. Subsequent to the initial pilot, a parking guidance system for a surface lot was deployed making use of individual in-ground sensors. While the data obtained from stalllevel sensors was promising, accuracy levels never reached an acceptable threshold due to a number of factors. As a result, the stalllevel system was replaced with a facilityscale system which met the Town’s accuracy thresholds. Based on this experience, additional lots are currently being brought online, with a current inventory of 706 stalls being monitored (around 75% of off-street parking stalls). Off-site directional signage will be brought in at key decision points, including on-highway, town entrances, and in-town intersections.

I look forward to hosting delegates during their visit to Banff, Alberta from October 17 – 20, 2017 for the CPA’s Annual Conference and Trade Show. Be sure to register on the CPA’s conference site and join sponsors Q-Free, and members of the Town of Banff’s parking operations on Monday October 16, 2017 from 10 am – noon for a walking tour of the town’s parking facilities and systems.

Supplementing traditional signage is a range of online technologies including a mobile website targeted at parking users (banffparking.ca), an informational dashboard on congestion and parking aimed at key in-resort stakeholders (http:// dashboard.banff.ca/), all aimed at providing real-time information to assist visitors, residents, and businesses in order to assist in decision making. Ultimately the transportation goals for Banff are focussed around intercepting vehicles at the town entrances and transitioning visitors from vehicles to walking and transit. In a compact resort community, most key destinations are within easy reach on foot or by bus. However the primary obstacle in creating intercept parking has always been the availability of land. The efforts to secure intercept parking in Banff have recently experienced a seismic shift, when on April 25th, 2017 Liricon Capital Ltd. announced plans for an up to 900 stall mass transit parking lot which would be supplemented with shuttle service and pedestrian and cycling infrastructure. Making use of a former rail siding, the proposed lot would mark the first significant step forward in transitioning Banff toward a transit-based community, and removing congestion from the community’s roads. The Town of Banff is exploring partnership opportunities with Liricon around lot management, including the opportunity to expand existing parking guidance systems to the facility. The approval process for the new lot is expected to last through the summer of 2017. n Read more about this at: www.rmoutlook.com/article/Gamechangingmass-transit-proposal-for-Banff-20170427

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

19


Your invitation to

BANFF ALBERTA CONFERENCE PLANNER Track updates and changes at canadianparking.ca/banff2017/

SESSION DETAILS ROUND-TABLE SECTOR MEETINGS Municipalities Universities/Colleges Airports Hospitals FAMILY FEUD GAME SHOW

SOCIAL MEDIA & PARKING Chelsea Webster, Calgary Parking Authority JOINT PANEL SESSION THE FUTURE OF PARKING Industry Trends Drive the Next Generation of Parking

PARKING AS A PROFESSION: PREPARING FOR THE FUTURE Kathleen Laney, Laney Solutions PARKING APPS – A LOOK AT TODAY’S INCREASING TRENDS Dale Fraser, ZipBy

Smart Cities: How does your city fit into the definition?

Speaker TBC, T2 Systems

UAV’S FOR PARKING ENFORCEMENT – A CASE STUDY

Big Data and Connected Cars

FUTURE-PROOFING PARKING STRUCTURES

Nathan Donnell, INRIX

Mared Jacobsen, ParkBot Monitoring Services

Chris Davis, Read Jones Christoffersen Ltd. THE IMPACT OF PARKING IN DRIVING HEALTH CARE REIMBURSEMENT Speaker TBC, T2 Systems

Innovative Solutions in Building Design and Functionality Manuel Rojo, Clavel Arquitectos PCI DSS - COMMON PCI MYTHS AND LESSONS LEARNED Vanya Okuka, Mouvement Desjardins

20 PARKER | 2ND 1ST QUARTER QUARTER2017 2017| |1ER 2IÈME TRIMESTRE TRIMESTRE 2017 2017

3 PERSPECTIVES: THE RFP PROCESS Richard Simpson, ParkPlus System


SPONSORS

ACCOMMODATIONS

SPONSORSHIP OPPORTUNITIES

HOST HOTEL - THE FAIRMONT BANFF SPRINGS

405 Spray Avenue, PO Box 960 Banff, AB, Canada, T1L 1J4

ROOM RATES

(CDN, taxes extra)

Single/Double: Fairmont $185 | Deluxe $225 | Stanley Thompson Deluxe $259 Signature $299 | Jr. Suite $319 Stanley Thompson Suite $299 | Fairmont Gold $359 | Fairmont Gold Jr. Suite $479 $12/day gratuity and applicable taxes are extra.

RESERVATIONS Quote CPA Group Block Code: 0917CAPA Phone: 403-762-2211 Online: https://aws.passkey.com/event/15555848/owner/56367/home Wireless internet is free for all Fairmont Presidents Club members. If you are not a member, register at this link to enjoy complimentary in-room internet plus many other rewards. http://www.fairmont.com/fpc Note: There is a limit of one room reservation per call, and online to one per credit card. The deadline for cancellations without penalty is September 1, 2017, after which time Hotel Cancellation penalties will apply.

CPA Conference sponsorship opportunities are tailored to help you exceed your business objectives at the premier

CANCELLATION POLICY

parking industry event

All individual reservations will require a credit card to guarantee the bookings at the hotel. Cancellations are subject to the hotel’s policies. Changes and/or cancellations are the responsibility of the individual guest and must be made directly with the hotel. Canadian Parking Association will not be responsible for any penalties incurred should the individual guest fail to do so.

in Canada.

PARKER PARKER | 2ND | 1ST QUARTER QUARTER 2017 2017 | 2IÈME | 1ER TRIMESTRE 2017

21


CONFERENCE AT•A•GLANCE

MONDAY

OCTOBER

16

Arrive in Banff early, explore the town and and settle in for a full week of conference events.

DAYTIME Registration Opens

TUESDAY

OCTOBER

17

Technical Tour #1 – Walking Tour Banff Facilities (Pre-registration Required) Round-table Sector Meetings: Airports | Hospitals | Universities/Colleges | Municipalities Delegates are invited to participate in face-to-face round table discussions with their peers from the parking industry. Bring your topics and questions and discuss them with delegates from your sector, network with colleagues, and learn from each other.

EVENING Welcome Reception on Sulphur Mountain Reach new heights as you are whisked to the top of Sulphur Mountain for the official opening reception. Get acquainted while enjoying local food and drink and panoramic views as we officially launch the event. Exhibitor move in & set up at Conference Centre (7 pm)

DISCOVER ALL-NEW EXPERIENCES AT CANADA’S ICONIC MOUNTAINTOP ATTRACTION

Journey to the top of the Banff Gondola to see a whole new side of Sulphur Mountain and the Canadian Rockies. We’ve completely rebuilt, redesigned and reimagined our mountaintop experience, creating a world-class indoor experience that equals the awe-inspiring ridgetop boardwalk 2900 ft. above Banff. From new restaurants and interactive exhibits to a multisensory theatre and a breathtaking 360-degree rooftop observation deck, the all-new Banff Gondola experience heightens every sense.

22 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


WEDNESDAY

OCTOBER

18

DAYTIME

EVENING

Annual General Meeting

Awards Dinner

Keynote: Warren Macdonald

Free evening after 7:30 pm

Opening of Trade Show Exhibition Family Feud Game Show – Smart Cities: How does your city fit into the definition?

WARREN MACDONALD His story is fascinating, and his message is profound. One catastrophic moment redefined Warren’s life in April 1997 with a freak rock fall on a remote Australian island that left him pinned under a one-ton boulder. For two days he lay trapped and alone, surviving the ordeal only to lose both legs at mid-thigh. Doctors told him he’d never walk again. Warren’s response: “I don’t recall them saying anything about cycling, kayaking, or climbing mountains…” Just ten months later he scaled Cradle Mountain, and in February 2003 Warren became the first double aboveknee amputee to reach the summit of Africa’s tallest peak, Mt Kilimanjaro.

THURSDAY OCTOBER

19

DAYTIME

EVENING

Joint Panel Session

Social Event of the Season Cocktails, dinner and entertainment

Final Trade Show Exhibition Sessions

REX MURPHY As elusive as Big Foot is to the Canadian Rockies, Rex Murphy is to the Canadian Parking industry! There just may be a sighting in Banff!

HEEBEE-JEEBEES Four Canadian guys started an a Capella band to meet girls. These guys are seriously serious about not taking themselves too seriously.

DAYTIME Sessions Conference Concludes (11 am) Sign up for the bus tour to Calgary sites and innovations, with final stop by 4:30 pm at Calgary Airport.

FRIDAY

OCTOBER

20

Times are tentative and subject to change.

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

23


Parking delinquents: careless, unlucky, absent-minded, scofflaws – a little bit of all this? By Danielle Desjardins

Illegal parking is a major nuisance in urban environments. It leads to reduced traffic speeds, congestion, changes in travel modes, loss of revenue from valid parking spaces, decline in 1

respect for the law and even to accidents . Illegally parked drivers run the risk of having their cars towed or, as it has been happening in private parking lots in some 2

Canadian cities , being clamped with a ‘Denver Boot’ and having to pay steep fines to recover the use of their car.

Parking psychology So, what makes a driver decide he or she can park somewhere even though it’s forbidden? Obviously, convenience and not having to pay must be powerful incentives, but let’s dig a little bit deeper into parking psychology. 3 According to a study on the subject , a driver’s behaviour is determined by a combination of four factors: attitude, intention, situation and habit. A driver can have a well thought-out attitude towards a particular parking system, such as parking garages, or a particular parking garage, maybe based on safety preoccupations or location reasons. In some instances, situational factors (the weather, the traffic volume) that may influence a parking choice will intervene. Trip characteristics (destination, number and type of passengers) will also impact the decision-making process. Finally, some decisions are simply based on habits, a process more or less automatic that needs little attention in its execution, depending on the degree to which the decision is thought out, familiarity with the parking location, and convenience. One of the main factors is likely to be travel goal. Whether our driver is travelling for business or personal reasons, such as an afternoon of shopping, price and proximity will be play a role. For the driver late for an important business meeting, proximity will be of the utmost importance and price, not so much. Conversely, the shopper won’t mind walking a bit, but free parking will be a nearly absolute pre-requisite.

24 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

Foraging for free parking Parking expert Donald Shoup thinks that “most drivers seem to think that charging for parking on a residential street is like charging children to play 4 in a public park”. For another scholar, people expect parking to be free of charge “because they fail to understand that parking is a cost of doing 5 business .” Or, as Andrew Velkey a psychologist from Christopher Newport University, explains it, drivers hunt for free parking “the way animals hunt for food [and it’s] not as different as you might think. Many scientists believe that animals’ foraging habits can be explained by a model known as “optimal foraging” – animals seek to gather the most food with the least effort (thus leaving them with more time and energy to, say, reproduce). These strategies evolve in response to the myriad numbers of life-or-death 6 decisions that are made in each successive generation.... ” “Optimal foraging” behavior may explain why many drivers are always looking for the best parking option, for free, without having to walk half a block… And the best option may happen to be in an illegal spot. So, there you have it: people become parking offenders because it’s a throwback to their animal instincts!


On a more mundane level though, most offenders behave that way because of one very simple reason: they’ve gotten away with it in the past, so they’re gambling that this could continue. “People are just willing to take the risk”, says Todd Sullivan, Enforcement Support Coordinator at Calgary Parking Authority. Other compliance and parking enforcement officers interviewed for this article concur. Randy Berg, Supervisor of By-law Compliance, Security and Licensing for the City of Guelph describes it as “the attitude of ‘I can get away with it, I’ve parked here without paying many times before so I should be able to get away without paying again’.” It’s the same observation in the private parking business: “Generally, says Brad Babcock, Regional Manager, Southern Alberta for Indigo, “we see shorter term parkers as the ones who try to get in and out without paying and without receiving a parking infraction. I suppose it’s the “I’m only going to be 15-20 minutes” thinking that some people have that justifies why they choose to not pay for parking. But, it’s a small percentage that have this approach as most pay for their parking”. Also, as Todd Sullivan points out, “there are some people who genuinely don’t understand how it works, particularly visitors to the city”. Ryan Arabsky, Manager Regulations and Compliance at Winnipeg Parking Authority calls it a “lack of understanding of the parking bylaws”.

maker and a violinist with the Denver Symphony Orchestra” who was also friend with many Denver politicians and police department officials and was asked to come up with an idea on how to immobilize a vehicle. A company, RFM Parking, has been using the Denver Boot as a tool of parking enforcement for private parking lots in Canada. It currently does business in Atlantic Canada, Alberta and British Columbia. RFM patrols private parking lots and puts Denver Boots on vehicles parked without authorization. The company will not remove the boot until a $300 fine is paid. 8

The CBC News Edmonton website reports that use of the Denver Boot by private companies such as RFM is growing as they expand in Canada, even though it’s legality is being challenged. The Edmonton Police Service, for instance, has determined that putting boots on vehicles is a crime and have arrested the partners that own the company and charged them with fraud, mischief and extortion (all the charges were later dropped). For its part, RFM maintains that their activities are legal because the lots they patrol are private property and parking in them is like entering into a legal contract to abide by the rules. “If there’s a sign in a parking lot, it’s your job to read the sign.”

In all fairness, some cities can be perplexing places in which to park, with contradictory parking signs piling up on one pole.

Like Carole Whitehorne, executive director of the Canadian Parking Association told the CBC News reporter, “It’s an aggressive way to get someone’s attention, but in some cases it’s the most economical and simplest way to encourage compliance.”

Whatever the reason, parking contraveners remain a nuisance, disturbing traffic flow, denying other drivers access to parking they may be entitled to (like handicapped parking) and depriving business and cities of revenues.

Obstructing as a new compliance tool

Thus, the need for enforcement.

Enforcement measures: the return of the Denver Boot The objective of most parking enforcement services being to promptly remove parked vehicles found to be obstructing traffic, towing and impounding are their preferred way to deal with the issue. But for some private parking owners, there is a far more efficient method of cracking down on illegally parked cars than the standard practice of issuing tickets and having vehicles towed to impound lots. Enters the infamous Denver Boot, the device designed to prevent vehicles from being moved. Originally known as the auto immobiliser, the Denver Boot was invented in 1944 and patented in 1958 by 7 Frank Marugg. According to Wikipedia , Frank Marugg was “a pattern

1 Kevin Cullinane & John Polak, Transport Reviews, 13 Mar 2007, Illegal parking and the enforcement of parking regulations: causes, effects and interactions. Online: http://www. tandfonline.com/doi/abs/10.1080/01441649208716803 2 CBC News Edmonton, 11 April, 2017, Edmonton parking enforcement firm waging battle with police over use of Denver Boot. Online: http://www.cbc.ca/news/canada/edmonton/ denver-boot-legal-1.4061275 3 eComm 2004, The Psychology of Parking: http://www.epomm. eu/ecomm2004/workshops/anglais/GriffioenJanssen.pdf

Having a boot clamped on the wheel of your car will surely get your attention and it is less of an inconvenience than having to find where your car was impounded and getting there – without a car… But you may still have to wait hours for someone to come and remove it. So, another contraption for parking enforcement by immobilising a vehicle has been invented: The Barnacle, a six-square foot block of yellow plastic splayed across the windshield, rendering it impossible to see a thing. The Barnacle is a gentler version of the boot because you may make a payment over the phone in exchange for the code needed to release the thing (you then have 24 hours to return it to 9 its owner) . Let’s give the last word to Donald Shoup, whose book, “The High Cost of Free Parking,” is considered by many the definitive text on the subject: “ We grow up thinking that somebody else should pay for parking. The cost doesn’t go away just because the driver doesn’t 10 pay for it .” n

4 SHOUP, Donald, Fall 2016, The Access Almanac: Parking Benefit Districts. http://www.accessmagazine.org/fall-2016/theaccess-almanac-parking-benefit-districts/ 5 ROBERTSON, Kent, The Psychology of Downtown Parking. Online: https://goo.gl/95IYdT 6 Whet Moser, Chicago Reader, Parking Meters and the Psychology of Driving. Online: https://www.chicagoreader. com/Bleader/archives/2010/02/18/parking-meters-and-thepsychology-of-driving

7 https://en.wikipedia.org/wiki/Wheel_clamp 8 CBC News Edmonton, op cit. 9 Wired, 10 June 2016, This New Form of Parking Enforcement Sucks. Like, Actually Sucks. Online : https://www.wired. com/2016/10/parking-enforcement-barnacle-boot/ 10 Los Angeles Times, 15 October 2009, Santa Monica to experiment with parking psychology. Online: http://articles. latimes.com/2009/oct/15/local/me-parking-experiment15

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

25


CANADIAN PARKING ASSOCIATION

MEMBER AWARDS 2017 AWARD CATEGORIES CPA Board of Directors Contributing Member Award

CPA Board of Directors Parking Industry Business Excellence Award

Open to individual members of the Canadian Parking Association who have demonstrated a continued commitment to the development of the image of parking as a professional industry by:

Open to CPA members in the Supplier, Consultant and Private Operator sectors who demonstrate continued commitment to the development and advancement of the parking industry by:

• Excelling in their area of work and in their personal achievements; • Improving the value, efficiency and sustainability of the services they provide; • Participating in professional development activities which go beyond the average requirements; • Setting examples to which others aspire; • Developing a concept, process or procedure that enhances or improves the efficiency of an existing method that is adopted by their organization; • Showing evidence of leadership in the parking industry.

• Developing innovative technological advancements in areas that support the parking industry (innovations should go far beyond marginal improvements in existing products and services and will be based on breadth and depth of impact on the parking industry). • Successfully satisfying client expectations in terms of product adaptation and reliable service excellence after sales; • Demonstrating excellence in entrepreneurship & business leadership; • Displaying commitment to the Canadian Parking Association through program participation and supporting development of new initiatives for members; • Demonstrating the ability to develop new products/services or make improvements to existing products/services through the application of an existing or new technology; • Applying innovative approaches to emerging trends which directly impact the parking industry.

NEW AWARDS I N 2017 Innovation in Parking & Programs

Marketing & Communications

Parking Supervisor of the Year

Parking Staff Member of the Year

Open to all members of the CPA who have operational processes, programs or technical innovations that exemplify the experience of innovation, economic results, benefits to its company or other groups in the community, and new developments that may be an advantage or value to others, all of which may represent new ideas or concepts, projects, or programs that benefit the parking profession and related sustainable programs.

For CPA members who create programs around value for customers, and/or highlighting the professionalism of the parking industry in the community, spotlighting outstanding marketing, promotional, public relations, and communicationsoutreach efforts in the parking industry and the communities served.

For parking supervisors in leadership positions at front line parking operations, who have made a marked difference through demonstrated solid leadership skills, guidance, and support of both the company and his/her direct reports.

Acknowledge an individual's exemplary customer service and demonstrated commitment to his/her team through actions above-and-beyond his/her job description.

AWARD ELIGIBILITY

PRESENTATION OF THE AWARDS

Only members of the Canadian Parking Association may submit a nomination, or be eligible to receive an award.

The awards will be presented at the Annual Conference and Trade Show, Awards Dinner on October 18, 2017 in Banff, Alberta.

NOMINATIONS PROCESS Information can be found on the CPA website at http://canadianparking.ca/cpa-awards/

26 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

CLOSING DATE FOR SUBMISSIONS September 15, 2017


Meet New CPA Members Membership in the Canadian Parking Association continues to grow, welcoming new members with very diverse backgrounds and interests as they relate to the parking industry. Take a few minutes to get to know a little about some of the most recent additions to the CPA. Be sure to look them up on the CPA membership database, or greet them at the Banff conference and trade show.

egnahcretnI

Nous vous présentons de nouveaux membres de l’ACS

ehT

L’adhésion à l’Association canadienne du stationnement continue d’augmenter, alors que nous accueillons de nouveaux membres aux antécédents et aux intérêts très variés en ce qui concerne l’industrie du stationnement. Prenez quelques minutes pour en apprendre un peu plus sur certaines des plus récentes additions à l’ACS. Assurez-vous de les chercher dans la base de données des membres de l’ACS ou de les saluer lors du congrès et de l’exposition commerciale à Banff.

FROM LEFT TO RIGHT / DE GAUCHE À DROITE;

Cassius Jones, Diego Torres-Palma, Ross Shanken

Smarking, a technology company specializing in aggregating and processing parking data, started in 2014 when then MIT PHd student, Wen Sang, saw a huge gap in the market – he noticed that there was an abundance of parking garages, but no real-time tracking solutions for open spaces. This realization sparked the idea for the Smarking platform; a holistic business intelligence software designed to increase efficiency and enable data driven decision making for parking operations.

While still an early idea, Smarking began working with Boston Logan Airport as an experiment to learn if it could help the international transportation hub access its parking data quickly, efficiently and effectively. This taught all involved that this type of work was doable, but more importantly, much needed. In Just three years since this experiment, Smarking has graduated from the Y Combinator (Winter 2015); won the grand prize during IPIs Park Tank competition; and attracted world-class investors, happy customers, and grown into a team with experts from both parking and tech. One of the members that make up Smarking’s team of rockstars, is VP of Growth, Diego Torres-Palma who joined Smarking in 2014 Since joining, he has worked very hard to make Smarking a well known name in the parking industry. In his role there are three clear cut goals: keep revenue coming into the organization, build an above average sales team, and created meaningful partnerships/relationship with the industry’s leading companies. He counts his role as simple as-long-as he doesn’t over complicate things and stays focused on these goals. n

Smarking, une société technologique spécialisée dans l’agrégation et le traitement des données de stationnement, a été lancée en 2014 quand Wen Sang, alors étudiant au doctorat au MIT, a remarqué une importante lacune dans le marché. Il a noté qu’il y avait une abondance de garages de stationnement, mais pas de solutions de suivi en temps réel des places disponibles. Cette observation a fait naître l’idée de la plateforme Smarking; un logiciel de renseignements holistique conçu pour améliorer l’efficacité et permettre une prise de décisions axée sur les données pour les opérations de stationnement. Alors qu’il s’agissait encore d’une idée précoce, Smarking a commencé à travailler avec l’aéroport Boston Logan dans le cadre d’un essai pour savoir si elle pourrait aider le centre de transport international à accéder à ses données de stationnement rapidement et efficacement. Cet essai a indiqué à toutes les parties que ce type de travail était faisable, mais surtout, grandement nécessaire. En trois ans seulement depuis cet essai, Smarking a terminé le Y Combinator (hiver 2015), gagné le grand prix à la compétition IPI Park Tank, attiré des investisseurs de classe mondiale et des clients satisfaits, et grandi pour devenir une équipe comptant des experts du secteur du stationnement et de la technologie. L’un des membres qui composent l’équipe de rockstars de Smarking est le vice-président de la croissance, Diego TorresPalma, qui s’est joint à Smarking en 2014. Depuis, il a travaillé dur pour faire de Smarking un nom reconnu dans l’industrie du stationnement. Son rôle comporte trois objectifs clairs : maintenir l’entrée constante de revenus dans l’organisation, bâtir une équipe des ventes supérieure à la moyenne et créer des relations et des partenariats significatifs avec les meilleures sociétés de l’industrie. Il considère que son rôle est simple tant qu’il ne complique pas trop les choses et demeure concentré sur ces objectifs. n

hb Solar Canada was started in 2009 by Ingo Wolfert and Eric Stephenson to offer low ballast, flat roof mounting systems and today provides innovative mounting systems for many solar applications, including rooftop, ground mount, solar awnings and carports. hb solar has its headquarters in Concord, On with contract manufacturing facilities in Cambridge. During the past decade, hb solar has delivered over 175 MWp of mounting systems to well over 1200 projects across North America, the Caribbean, Mexico and the world. Sister company Advanced Racking Solutions serves the U.S. solar market. Product features such as integrated solar module bonding/grounding clamps, thermal expansion detail and wind tunnel testing ensure that each solar system is built for longevity. BLOCKMOUNT2, the most cost effective ballasted mounting system, is ideal for deployment on flat rooftops and is part of the hb solar Total Roof Platform which includes the same rail, module clamps & hardware for flush mount SKYRACK projects and for VICERACK2, tilted mounting for low slope metal roofs. >

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

27


In response to client demand for solar carport systems, hb solar launched SKYPORT, EV-charge ready solar carport in Q4 of 2016. SKYPORT systems are designed for Canadian snow loads with galvanized HSS structures. Available in several models, SKYPORT designs utilize a scalable approach, adaptable for small and large carparks. hb solar has developed a reputation for quality project support, with easy and fast installations that are designed and engineered to last. CPA members within the hb solar team are Jay Boychuk, Program Manager; Lisa Oelke,Manager Marketing & Business Development; and Derek Wilson, Managing Director. n –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

hb solar Canada

a été lancée en 2009 par Ingo Wolfert et Eric Stephenson pour offrir des systèmes de montage sur toit plat peu lestés et fournit aujourd’hui des systèmes de montage innovateurs pour plusieurs applications solaires, dont les toits, le montage au sol, les auvents solaires et les abris d’auto. hb solar est basée à Concord, en Ontario, avec des installations de fabrication à contrats à Cambridge. Au cours de la dernière décennie, hb solar a livré plus de 175 MWp de systèmes de montage pour plus de 1  200 projets en Amérique du Nord, dans les Caraïbes, au Mexique

et dans le monde. La société sœur Advanced Racking Solutions dessert le marché solaire américain. Des caractéristiques de produit comme des pinces de connexion/mise à terre intégrées de module solaire, le détail d’expansion thermique et le test en soufflerie assurent que chaque système solaire est conçu pour la longévité. BLOCKMOUNT2, le système de montage lesté le plus économique, est idéal pour le déploiement sur des toits plats et fait partie de la Total Roof Platform hb solar qui comprend le même rail, les mêmes pinces de module et le même matériel pour les projets SKYRACK à montage à plat et pour VICERACK2, le montage incliné pour toits de métal à faible pente. En réponse à la demande des clients pour des systèmes d’abri de voiture solaire, hb solar a lancé SKYPORT, un abri solaire adapté au chargement des véhicules électriques au T4 de 2016. Les systèmes SKYPORT sont conçus pour les charges de neige du Canada avec des structures HSS galvanisées. Offertes en plusieurs modèles, les conceptions SKYPORT utilisent une approche évolutive, pouvant être adaptées aux petits stationnements comme aux grands. hb solar a acquis une réputation pour le soutien de projets de qualité, avec des installations faciles et rapides qui sont conçues et fabriquées pour durer. Les membres de l’ACS au sein de l’équipe hb solar sont Jay Boychuk, directeur de programme, Lisa Oelke, directrice du marketing et du développement commercial, et Derek Wilson, directeur du marketing. n

I am the Operations Coordinator for Parking Services, at Trillium Health Partners (THP). THP is a leading health care organization with an outstanding record of performance, integrity and quality patient care. In 2012, Trillium Health Centre and the Credit Valley Hospital celebrated the first anniversary as one organization with the launch of a new name, collaboration, and strategic plan: Trillium Health Partners, Better Together. The hospital encompasses three main sites – Credit Valley Hospital, Mississauga Hospital, and the Queensway Health Centre – offering the full range of acute care hospital services, as well as a variety of community based programs. Of the 1,250 patient beds across the three sites, THP receives over 1.6 million patient visits per year and over 270,000 to the Emergency Departments and Urgent Care Centre specifically. My role consists of overseeing the 5,400 parking stalls across the three campuses, managing and understanding the financial components of the RYAN LECLAIR program, working alongside our vendors who we have contractual agreements with, and creating a safe and accessible environment for our patients, visitors and staff. Within the Parking Services team, we’re also responsible for overseeing a variety of contracts that are assigned to the exterior including: grounds and snow removal; shuttle bus service; non-urgent patient transport; parking garage maintenance, and our parking operations agreement. In fall of 2016, the Ministry of Health and Long-Term Care (MOHLTC) issued new directives that would impact the way patients and visitors park at hospitals. THP and the Parking Services team looked at this as a valuable opportunity to meet and engage directly with our patients and families to provide an overview on our plans and to ultimately receive their feedback on how we could improve parking at our hospital. This in-person dialogue gave our team a great opportunity to identify areas of concern, and strategically create options that would work best for the community we serve and as a result has been a very memorable experience. n

28 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

Je suis le coordonnateur des opérations pour les services de stationnement à Trillium Health Partners (THP). THP est une importante organisation de soins de santé ayant un historique de rendement, d’intégrité et de soins de qualité exceptionnel. En 2012, le Trillium Health Centre et le Credit Valley Hospital ont célébré leur premier anniversaire en tant qu’organisation avec le lancement d’un nouveau nom, d’une collaboration et d’un plan stratégique : Trillium Health Partners, Better Together (Trillium Health Partners, meilleurs ensemble). L’hôpital comprend trois sites principaux, le Credit Valley Hospital, le Mississauga Hospital et le Queensway Health Centre, offrant une gamme complète de services hospitaliers de soins aigus, ainsi qu’une variété de programmes communautaires. Sur les 1 250 lits que comptent les trois sites, THP reçoit plus de 1,6 M de visites de patients par année et plus de 270 000 aux services d’urgence et au centre de soins d’urgence en particulier. Mon rôle consiste à superviser les 5 400 places de stationnement sur les trois campus, à gérer et à comprendre les composantes financières du programme, à travailler avec les fournisseurs avec lesquels nous avons des ententes contractuelles et à créer un environnement sécuritaire et accessible pour les patients, les visiteurs et le personnel. Au sein de l’équipe des services de stationnement, nous sommes également responsables de superviser une variété de contrats assignés à l’externe, dont les terrains et le déneigement, le service de navette, le transport non urgent de patients, l’entretien du garage de stationnement et notre entente en matière d’exploitation du stationnement. À l’automne 2016, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) a émis de nouvelles directives qui allaient avoir un impact sur la façon dont les patients et les visiteurs se stationnent à l’hôpital. THP et l’équipe des services de stationnement y ont vu une occasion précieuse de rencontrer les patients et leur famille afin de fournir une vue d’ensemble de nos plans et ultimement de recevoir leurs commentaires sur la façon dont nous pourrions améliorer le stationnement à notre hôpital. Ce dialogue en personne a offert à notre équipe une excellente occasion de déterminer des domaines de préoccupation et de créer stratégiquement les meilleures options pour la communauté que nous desservons et ce fut par conséquent une expérience très mémorable. n


CITATION SERVICES

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÃ&#x2C6;ME TRIMESTRE 2017

29


APPROVISIONNEMENT :

le processus de demande de propositions expliqué de votre point de vue Par Chelsea Webster et Richard Simpson, ParkPlus System

L’APPROVISIONNEMENT Plusieurs personnes dans le domaine des ventes pourraient suggérer que ce mot devrait être considéré comme un juron. Ayant fait l’expérience des deux facettes de ce processus, je sais qu’il peut être un excellent outil comme il peut être un désastre pour tout groupe impliqué. Selon mon expérience, tous ceux impliqués dans l’élaboration d’une DP cherchent à fournir la meilleure valeur ou le meilleur avantage à l’organisation. Fondamentalement, les problèmes sont souvent créés dès le début. Selon votre perception, vous mesurez la valeur ou les avantages de différentes façons. Comment l’organisation est-elle structurée? Dispose-t-elle de services de gestion de la chaîne d’approvisionnement ou d’approvisionnement stratégique? Comment ces services s’intègrent-ils aux besoins des clients internes, c’est-à-dire les autres services? Comment sont-ils mesurés et rémunérés? Le prix correspond-il toujours à la qualité? Je ne suggère pas qu’il faut payer le prix le plus élevé pour obtenir le meilleur résultat. Si vous achetez un gadget ou une marchandise, le prix pourrait être la mesure la plus appropriée. Cependant, quand il est question de services ou d’achats plus intangibles, il devient très difficile de juger. Au bout du compte, les DP qui sont bien réfléchies et attentivement élaborées sont beaucoup plus constructives pour l’organisation qui cherche à mesurer ce que le marché peut offrir et entraîneront probablement de meilleures réponses à l’évaluation. En tant que responsable des ventes, nombreuses sont les DP auxquelles je n’ai pas répondu simplement parce que le document initial indiquait que le processus serait difficile et pénible. Ironiquement, c’est souvent la même chose pour les employés qui tentent de gérer le processus à l’interne, ou alors c’est vraiment facile parce qu’ils ont très peu de réponses à évaluer. Est-ce que ceci apporte la meilleure valeur ou le meilleur avantage à l’organisation? Par ailleurs, je pense que nous pouvons tous convenir que le processus de DP n’est parfois qu’une façade, une étape obligée avant d’attribuer le contrat au promoteur désiré. Voici une bête noire personnelle : les conditions non négociables. Si vous cherchez à bâtir une relation fructueuse à long terme avec un fournisseur de services, pourquoi ne pas accepter de négocier en cours de route? Trop souvent, des contrats intégrés ou des conditions contractuelles spécifiques dans la DP limitent ou éliminent la discussion, la négociation et la réciprocité. Au bout du compte, cette pratique ne crée pas la meilleure valeur ou le meilleur avantage pour l’organisation.

30 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

Que peut-on faire? Eh bien, à notre avis, il existe plusieurs choses à faire, peu importe de quelle façon vous abordez le processus d’approvisionnement. Poursuivez votre lecture pour connaître notre opinion sur les DP dans l’industrie du stationnement du point de vue du fournisseur, de l’agent d’approvisionnement et de l’utilisateur final.

POINT DE VUE DE L’APPROVISIONNEMENT –

LE FOURNISSEUR TROUVER UN DOCUMENT AUQUEL RÉPONDRE Commençons par la première étape : trouver une DP qui concerne le stationnement. Il existe des dizaines d’endroits où chercher ces documents, des associations de l’industrie (Parking Today, Parking Network, International Parking Institute, etc.) aux plateformes gouvernementales (Merx, MuniSERV, Government Bids, etc.). Ensuite, bien sûr, chaque entreprise publiant une DP la publie probablement aussi sur son propre site web, et si elle possède un bon responsable des réseaux sociaux, la DP se trouve probablement aussi sur toutes ces plateformes. Ce sont tous de bons endroits où regarder, cependant, surveiller constamment toutes ces sources représente beaucoup de travail. Voici quelques suggestions pour vous aider dans votre quête : • Inscrivez-vous pour recevoir des faits saillants hebdomadaires par courriel des sites web d’appel d’offres • Créez un programme hebdomadaire de vérification des sources clés • Utilisez la fonction de recherche « Ctrl F » pour vous aider à trier efficacement les DP • Essayez une alerte Google pour certains mots clés

ABORDER AVEC PRUDENCE L’étape suivante consiste à télécharger et à lire les DP. Elles peuvent compter des dizaines de pages (ou être encore plus longues!), être techniquement complexes et utiliser des acronymes ou des termes spécifiques à chaque organisation que vous devrez déchiffrer. Par exemple, un agent d’application du règlement pourrait être la même chose qu’une patrouille à pied ou un agent de contravention mobile. Il est important de considérer chaque terme selon le contexte pour bien comprendre ce qui est demandé dans la DP.


Une fois que vous avez lu le document, il est fort probable que vous leviez les yeux au ciel devant certaines requêtes. « Ils plaisantent? La solution qu’ils cherchent est tellement ________!  » (Allez-y, remplacez le mot manquant par dépassée/obscure/inutile/dispendieuse/inefficace/un autre terme approprié.) Ceci vous laisse un choix. Vous pouvez soit adapter votre produit ou votre solution à la description de ce qui est demandé, soit proposer la solution que vous avez. Je suggère qu’il existe une autre possibilité, qui consiste à présenter les deux versions. De cette façon, vous pouvez répondre aux besoins indiqués dans la DP, mais aussi illustrer les différences et démontrer pourquoi votre solution pourrait mieux convenir.

DISCUTEZ-EN Vous avez peut-être simplement mal compris? Consultez quelqu’un d’autre dans votre organisation pour savoir s’il interprète la requête de la même façon. S’il est possible de parler au client potentiel à l’avance, avant même la publication de la DP de stationnement, sautez sur l’occasion. Un appel téléphonique, un café, une visite sur le site ou même un échange de courriels peut être bénéfique. Premièrement, vous mettrez votre nom et votre marque sur le radar du client. Deuxièmement, vous aurez la chance de faire bonne impression si vous posez une question pertinente. Troisièmement, vous pourriez être en mesure de clarifier certains détails et de présenter une réponse qui correspond mieux à ce qui est demandé.

LE PROCESSUS DE RÉDACTION Et maintenant, nous arrivons finalement au cœur de la DP : rédiger votre réponse. Voici quelques conseils importants : • Posez des questions clarificatrices • Assurez-vous de répondre à toutes les questions • Répondez aux objections (les objections énoncées ou simplement les objections potentielles) • Fournissez une tarification concurrentielle, mais laissez de la place pour la négociation

• Indiquez clairement que votre produit ou votre service répond à toutes les exigences décrites • Relisez votre réponse (ou idéalement, faites la relire par quelqu’un d’autre) avant de l’imprimer et de l’envoyer • Créez un calendrier avec les dates importantes à respecter pour vous assurer que votre réponse arrive à temps

• Ajoutez des diagrammes ou des images pour expliquer des solutions complexes Si vous trouvez que rédiger une réponse à une DP est trop long ou trop difficile pour expliquer des solutions complexes, quelques solutions s’offrent à vous. D’abord, vous pouvez utiliser un modèle de réponse à une DP (comme Quosal) pour choisir un format, ajouter les renseignements et générer un beau document à présenter. Vous pouvez aussi utiliser un service professionnel d’évaluation de DP (comme Source One) pour examiner le contenu, le format et la qualité de votre réponse. Bien sûr, ces options ont un prix, mais elles pourraient se révéler précieuses si votre proposition est retenue.

N’OUBLIEZ PAS VOTRE PERSONNEL Dans l’ensemble, répondre à une DP peut être un processus ardu du point de vue du répondant. Il est crucial de s’assurer que le personnel des ventes reçoit la meilleure formation possible, en plus de ressources comme des réponses antérieures et des exemples. Fournissez du soutien interne comme un correcteur d’épreuves ou un vendeur expérimenté pour le personnel débutant. Et demandez TOUJOURS un débreffage si vous n’êtes pas le promoteur retenu! Je sais que la plupart d’entre nous aimeraient pouvoir éliminer entièrement le processus de DP, mais avant d’y arriver, aussi bien en tirer le meilleur parti!

POINT DE VUE DE L’APPROVISIONNEMENT –

L’ACHETEUR

Souvent, le service d’approvisionnement joue le rôle de gardien entre les fournisseurs et les utilisateurs finaux; poursuivez votre lecture pour savoir comment préparer et effectuer la meilleure DP de stationnement dans votre organisation, peu importe de quel côté de la DP vous vous trouvez.

MODÈLES Les modèles peuvent être sujets à controverse. D’un côté, utiliser un modèle plutôt que de réécrire chaque fois une nouvelle DP permet de gagner un temps fou pour l’approvisionnement. De plus, une fois que l’équipe juridique l’a examiné et approuvé, vous pouvez aller de l’avant en sachant que ce que vous publiez couvre l’ensemble des clauses et des scénarios nécessaires. Des modèles pour une vaste gamme de DP sont disponibles gratuitement en ligne (www.projectmanagementdocs.com ou www.rfp-templates.com pour ne nommer que ceuxlà). Vous pouvez couvrir tous les sujets majeurs pour ne pas avoir à refaire le format chaque fois. Finalement, un modèle fournit un ensemble de critères d’évaluation normalisés, rendant le processus plus familier et efficace au fil du temps. D’un autre côté, un modèle utilise souvent un langage particulier à une industrie ou un produit, et vous ne pouvez donc pas simplement le survoler sans faire de changements d’une DP à une autre. De plus, une demande toute faite pourrait involontairement exclure ou éloigner certains fournisseurs qui pourraient avoir des prix plus bas ou de meilleurs produits et services en incluant des clauses inutiles auxquelles ces fournisseurs potentiels ne peuvent répondre (et par conséquent, ils ne répondront pas à votre DP).

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

31


OBSTACLES Les services d’approvisionnement font face à de nombreux obstacles que d’autres groupes considèrent rarement. Ces problèmes rendent les achats difficiles ou même impossibles; cependant, ils peuvent être gérés et surmontés. Certains obstacles souvent négligés sont décrits ci-dessous. 1. POUVOIR : Le service a-t-il le pouvoir de signer des contrats et de faire des achats? Peut-il négocier les conditions ou les prix avec les répondants à la DP? Une politique d’entreprise indiquant clairement le pouvoir du service d’approvisionnement réduit le temps perdu en va-et-vient et évite l’attribution ou la signature de contrats invalides. 2. APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE  : Cet aspect a gagné de l’importance au cours de la dernière décennie, les partenaires d’affaires potentiels étant examinés en fonction de politiques concernant le bien-être des employés, les tests de produits, les considérations environnementales, etc. Un achat irresponsable peut aussi avoir un impact sur la réputation de la marque. Connaître les critères de votre entreprise et s’assurer que les fournisseurs respectent les mêmes normes représente une difficulté et exige des politiques claires. Une option est de créer un questionnaire obligatoire dans le cadre du processus de DP et de demander de la documentation au besoin.

OBJECTIFS D’ENTREPRISE : Souvent, le service d’approvisionnement est chargé de réduire les coûts. Cependant, connaître les objectifs à long terme de l’entreprise entraînera des décisions plus éclairées et même de plus grandes économies à long terme (plutôt que de faire un achat moins cher à court terme). ATTÉNUATION DES RISQUES  : Un processus normalisé pour évaluer les risques associés à chaque DP rendra les décisions d’achat plus transparentes et plus susceptibles d’obtenir le soutien et l’adhésion 2 de toutes les parties impliquées . Le service d’approvisionnement voit la plus grande variété de menaces potentielles et peut mettre en œuvre des techniques pour minimiser les risques dans le processus de DP. FAVORISER LES RELATIONS  : Comme l’approvisionnement est le point de contact initial pour toutes les relations d’achat et de vente, il s’en suit que les employés impliqués en viennent à connaître les fournisseurs au fil du temps. Les fournisseurs de longue date ou réguliers sont des candidats potentiels pour de futurs projets et partenariats de recherche et développement de nouvelles technologies et de nouveaux produits. L’approvisionnement peut aussi utiliser l’expérience avec des répondants individuels aux DP pour améliorer l’efficacité, comme en réduisant les vérifications de références. Il pourrait même y avoir une possibilité de fusions ou de coentreprises 3 avec des fournisseurs potentiels au fil du temps .

PARTIS PRIS ET CODE DE CONDUITE

3. INNOVATION NUMÉRIQUE : Représentant à la fois une difficulté et une occasion, la numérisation du processus de DP devient inévitable à mesure que la technologie progresse. Pour l’approvisionnement, elle signifie une révision complète de l’évaluation, de la sélection et la mise en œuvre des soumissions 1 de DP . Les nouveaux logiciels sont une tâche intimidante lorsque l’on considère les besoins de temps, d’adhésion et de formation du personnel. Assurez-vous de prévoir assez de temps pour cette progression, en plus d’offrir des options aux employés incapables de travailler avec la nouvelle technologie. Une partie de l’occasion ici est le produit dérivé qui consiste en une base de données consultable des réponses aux DP et des fournisseurs, qui permet aux responsables de l’approvisionnement de gagner un temps fou quand ils ont besoin de renseignements.

Dans un monde idéal, le service d’approvisionnement d’une organisation serait entièrement impartial. Une liste préétablie de critères d’évaluation serait déterminée et chaque réponse à la DP serait considérée uniquement sur la base de ce qui est proposé. Cependant, dans le monde réel, certaines entreprises sont souvent favorisées (pour une multitude de raisons). Pire encore, certains fournisseurs et vendeurs offrent des cadeaux, des sorties ou des repas coûteux aux membres du comité de sélection de la DP pour tenter d’influencer leurs décisions. Bien que de nombreuses entreprises aient des politiques interdisant d’accepter des cadeaux, d’autres n’en ont pas. Il est donc préférable d’être transparent concernant tout cadeau que vous avez accepté de la part d’un fournisseur potentiel. Vous n’êtes pas certain que quelque chose est approprié? Utilisez le test de « la une  »  : que se passerait-il si ceci était publié à la une du journal?

4. ALIGNEMENT : Les processus d’affaires et d’approvisionnement travaillent-ils pour atteindre les mêmes objectifs? Déterminer clairement le résultat désiré d’un processus de DP aidera à assurer que toutes les personnes impliquées dans le projet en profitent. Par exemple, définir ce que votre entreprise fera si elle se voit proposer une nouvelle technologie ou une autre solution innovatrice (quelque chose qui n’était pas décrit dans la DP) et s’assurer de l’alignement concernant la façon de procéder est crucial pour un approvisionnement harmonieux et sans conflits.

La tarification est un autre type de parti pris qui entre en jeu. Pour les services d’approvisionnement, l’objectif principal est souvent d’obtenir les produits et les services au plus bas prix possible. Évitez la confusion en pondérant l’importance de chaque critère d’évaluation et en respectant ces valeurs. Tenez compte de la satisfaction de l’utilisateur final et de son utilisation de l’achat, et demandez-lui son 4 avis, lorsqu’approprié .

AJOUTER DE LA VALEUR Comme l’approvisionnement en lui-même n’est pas un actif tangible, il est important pour le service d’ajouter de la valeur de façons visibles. Gérer une DP dont l’objectif principal est de réduire les coûts est souvent le point central, cependant, il existe plusieurs autres méthodes qui contribuent positivement à l’organisation. DÉCIDER ENTRE PRODUIRE ET ACHETER : Une fois que la demande de l’utilisateur final est approuvée pour passer à l’étape de la DP, le premier obstacle est de décider si l’organisation peut et devrait produire le bien ou le service à l’interne. Il existe peut-être une ressource facilement disponible dans l’entreprise pouvant être utilisée immédiatement et sans frais additionnels. Ou la meilleure option pourrait être d’acheter une solution toute faite.

32 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

Une autre étape importante est d’aligner le système de récompense avec le résultat visé. Avoir des objectifs axés sur la satisfaction de la clientèle interne et le respect exact d’un budget (sans réduire les coûts à tout prix) en est un exemple. De cette façon, les incitatifs au rendement (comme cette prime que vous visez après être arrivé 10 % en deçà du budget) n’entraîneront pas de décisions d’achat inférieures. La valeur du produit devrait toujours avoir priorité sur le coût.

SOLUTIONS DE RECHANGE AVIS D’APPEL D’OFFRES : Quand le prix est le plus important facteur (ou le seul) dans une décision d’achat, ce type de demande constitue votre meilleure option. Vous obtenez ainsi les meilleurs prix qu’un fournisseur peut offrir en évitant toute négociation. C’est aussi utile parce que le contrat entre en vigueur immédiatement à l’attribution 5 et garantit l’exécution à temps en échange du paiement . Vous l’exposerez également à plus de réponses en raison des exigences minimes pour les fournisseurs.


DEMANDE DE QUALIFICATION (DDQ)/DEMANDE D’INFORMATION : Vous pouvez en apprendre davantage concernant une industrie ou une technologie en particulier (reconnaissance de plaques d’immatriculation, détecteurs de stationnement ou applications de stationnement par exemple) sans devoir acheter en publiant une demande d’information. Vous pouvez ensuite utiliser les renseignements obtenus pour rédiger une excellente DP le moment venu. Avec une demande de qualification, vous avez la chance d’en apprendre davantage concernant les principaux acteurs de l’industrie et les synergies existantes.

CONSEILS Tout d’abord, assurez-vous d’aligner votre processus de DP avec la politique d’approvisionnement de votre organisation. Voici trois facteurs clés : le processus doit être ouvert, équitable et transparent. D’autres considérations pour obtenir les meilleures réponses possible comprennent : 6

• Publiez les DP durant la saison basse (février/mars et juillet ) pour obtenir les meilleures réponses et un volume plus important de promoteurs qui présentent une proposition. • Apprenez en détail les besoins et les attentes de l’unité commerciale pour le produit, pour pouvoir publier des FAQ et

répondre aux questions des répondants à l’avance. Ceci vous permettra aussi d’attribuer le contrat au fournisseur répondant le mieux aux besoins de l’utilisateur final. • Si le processus et la rédaction d’une DP sont nouveaux pour vous, consultez le guide pour rédiger une bonne DP (en anglais seulement) de New Media Campaigns pour un excellent aperçu. Même si vous publiez votre 200e DP, ce format réussit très bien à demeurer simple et pourrait fournir de l’inspiration sur la façon de mieux organiser le contenu. • Publiez vos propositions sur des sites qui compilent les DP (Merx, BidSync, etc.); ouvrir un compte accélérera la publication, surtout s’il s’agit d’un processus répétitif pour vous. MAIS! Ne vous arrêtez pas là. Utilisez les comptes de votre organisation sur les réseaux sociaux pour diffuser la DP. Ceci fournira aussi du contenu pour le compte et attirera plus d’attention pour ce canal. • Assurez-vous de vous concentrer sur votre personnel d’approvisionnement en fournissant de la formation et en assurant qu’ils sont à jour en matière de nouvelles technologies, de 7 politiques et de pratiques de l’industrie . Invitez-les à assister à des congrès de stationnement ou à d’autres évènements qui les aideront à mieux comprendre les produits et les services sur le marché.

POINT DE VUE DE L’APPROVISIONNEMENT –

UTILISATEURS FINAUX Nous terminons cet article passionnant avec notre perception du point de vue de l’utilisateur final du processus de DP. Ici, vous trouverez les avantages, les inconvénients et bien sûr nos propres réflexions sur la façon de se faciliter la vie en tant qu’utilisateur du produit ou service acheté pour votre entreprise de stationnement.

LES AVANTAGES FOURNISSEURS ADMISSIBLES : Chaque entreprise et chaque équipe sont uniques. Votre organisation est peut-être extrêmement respectueuse de l’environnement, ou peut-être qu’autonomiser le personnel avec de la formation et des connaissances est crucial. Vous achetez peut-être uniquement au niveau local ou auprès de fournisseurs qui se soucient autant que vous de la diversité en milieu de travail. Peu importe les exigences, une équipe d’approvisionnement peut ajouter des questions à la DP pour filtrer les répondants. Seules les réponses des fournisseurs admissibles sont transmises pour être évaluées. PRODUITS ET SERVICES ADMISSIBLES  : Votre projet comporte-til certaines exigences techniques? Par exemple, la solution doit répondre à des directives réglementaires ou avoir une caractéristique spécifique comme une application pour téléphone intelligent Windows. En détaillant les normes minimales, le service d’approvisionnement peut évaluer les fournisseurs potentiels de façon impartiale. Les fournisseurs sont aussi clairement informés des produits et services nécessaires, ils peuvent donc expliquer clairement comment la solution proposée répond aux besoins indiqués dans la DP.

RESPECT DE L’ÉCHÉANCIER ET DU BUDGET : Avoir une personne responsable de surveiller les coûts et de s’assurer que le projet respecte l’échéancier est un excellent atout. Un spécialiste de l’approvisionnement peut même se charger du stress de la négociation de contrat à votre place. CONSEILS D’EXPERTS : Obtenez un accès à des experts concernant les clauses légales, les normes et les pratiques exemplaires de l’industrie et la négociation de contrat, et c’est seulement à l’interne. Avec une DP, vous avez aussi accès à de multiples experts dans la fourniture de la solution dont vous avez besoin. Utilisez leurs suggestions pour obtenir une solution complète ou incorporez de nouvelles technologies dont vous ignoriez l’application pour le stationnement. Fiez-vous à la sagesse collective des répondants pour vous guider dans la bonne direction. ACCÈS AUX PRODUITS ET SERVICES : Parfois, une DP vous donnera accès à de nouvelles plateformes que vous ne pourriez pas autrement acheter ou offrir à vos clients. Une DP à plus faibles coûts pourrait vous permettre d’installer une technologie de paiement par plaque d’immatriculation et d’offrir de nouvelles méthodes de paiement mobile aux utilisateurs de votre installation de stationnement.

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

33


LES INCONVÉNIENTS SUPPLÉMENTS : Souvent, les répondants vous offriront des produits ou des services ne correspondant pas à ce que vous avez demandé. Parfois, vous verrez qu’une solution est complexe et nécessite de multiples composantes, chacune augmentant le coût et la complexité de la solution. Connaître votre budget aidera à éviter les achats impulsifs ou non réfléchis. Un autre inconvénient est la pression de vente incitative qu’un répondant retenu peut utiliser après l’obtention d’un contrat. Demeurez ouverts aux suggestions (ils sont les experts!) mais fermes si vous savez qu’une chose n’est pas possible actuellement. VOUS NE POUVEZ PAS TOUT SAVOIR : La vitesse de traitement des ordinateurs double tous les 18 mois et la technologie progresse à 8 un rythme exponentiel (souvenez-vous de la loi de Moore ). Même si vous suivez tous les gros joueurs et que vous parcourez les réseaux sociaux chaque jour, il est extrêmement difficile de rester au fait des nouvelles technologies. Les voitures autonomes et les villes intelligentes ne sont que quelques-uns des phénomènes qui touchent l’industrie du stationnement jusqu’à présent. Je ne peux même pas imaginer le moment où l’intelligence artificielle, l’hyperloop et les appareils implantables arriveront. L’idée est que vous pouvez ne pas connaître les dernières tendances du 9 stationnement, la dernière technologie ou la façon dont elles s’intègrent. Et si vous ne savez pas, comment savoir quelle solution rechercher dans une réponse à une DP? COMPLEXITÉ DU BESOIN  : Acheter une solution de stationnement est complexe. Quelle technologie utiliserezvous? De quel équipement avez-vous besoin? Comment ces choses fonctionnent-elles ensemble? De combien en avez-vous besoin? Ceci fonctionne-t-il avec l’équipement existant? Tous ces éléments s’accumulent quand vous cherchez à acheter un nouveau système de gestion du stationnement. Il est déjà assez difficile de demeurer au fait de toutes ces choses, sans parler d’essayer d’expliquer chaque excentricité à un spécialiste de l’approvisionnement qui n’est pas un expert du stationnement. Ceci peut facilement mener le personnel d’approvisionnement à poser les mauvaises questions et à évaluer les réponses sur la base d’hypothèses erronées. OCCASION PERDUE D’ÉTABLIR DES RELATIONS AVEC LES FOURNISSEURS  : En confiant la DP à un service d’approvisionnement, la chance de rencontrer et de mieux connaître les fournisseurs n’existe plus. Qu’il s’agisse d’un avantage ou d’un inconvénient, cela a certainement certains effets secondaires négatifs. Les utilisateurs ne peuvent pas poser de questions et mieux connaître les options de produits. Ils ne peuvent pas inspecter les produits ou faire un essai, parce que comme nous le savons tous, les canaux de communication (et d’influence) sont fermés durant le processus de DP. Et ceci n’entraîne pas une bonne connaissance des besoins de l’utilisateur par le fournisseur, et encore moins le potentiel de mise au point de produits conjointe.

ET MAINTENANT? Être ouvert et transparent à propos de votre situation actuelle, de vos besoins et des résultats souhaités aidera à minimiser les impacts négatifs d’une DP pour l’utilisateur final. Une rencontre avec l’utilisateur final d’un achat pourrait se révéler inestimable pour les fournisseurs et l’équipe d’approvisionnement, car ils devraient tous se concentrer sur cet ensemble d’utilisateurs.

À PROPOS DE L’EFFICACITÉ Il existe certainement des arguments pour et contre. D’un côté, le coût du processus de DP peut être énorme, annulant toute 10 économie obtenue . De plus, le service d’approvisionnement joue constamment le rôle d’intermédiaire, ce qui représente

34 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

une possibilité de malentendus ou de retards inutiles. D’un autre côté, avoir un expert qui vous fait gagner du temps en triant les exigences minimales est comme quand les ressources humaines font un premier examen des CV : inestimable. Ceci aide également à déterminer les préoccupations juridiques et à faire une analyse des risques. De plus, ceci permet souvent aux organisations d’économiser.

CONCLUSIONS Nous espérons que cet article vous a présenté un point de vue que vous n’aviez pas considéré auparavant. Souvent, dans les affaires, quand nous faisons face à une tâche (comme rédiger une DP, y répondre ou utiliser son résultat), nous serrons les dents et nous nous mettons au travail. Prendre le temps de considérer une autre façon d’effectuer la tâche est un excellent exercice. Qui sait, en utilisant le contenu de cet article, vous pourriez même gagner un nouvel allié. Comme toujours, nous serions heureux de recevoir vos commentaires, alors n’hésitez pas à communiquer avec nous! n 1 http://procureconeu.wbresearch.com/7-procurement-objectives-you-cant-afford-to-ignore 2 http://procureconeu.wbresearch.com/an-insider%E2%80%99s-guide-to-reducing-risk-in-your-globalsupply-chain-mloc-h-iframe 3 https://www.youtube.com/watch?v=drQBauZtSV0 4 https://www.entrepreneur.com/article/252061 5 https://www.periscopeholdings.com/blog/competitive-bidding?mkt_tok=eyJpIjoiTkdNNFpXWmlPRFUwTTJWbCIsInQiOiJqYjBZNVlVMUIreml1dkNqYWlxOUZhcEtyZFNuM zREUGpmTmZramo3dTdsNVdEOUY1WXdZM3FISlJhcUJodUQrRUpMakdkNWpoWTFwSEV3YVpFNVZWV2c1M0xFNUNCaDZOaWNOUmpqclZ3TGNXUEo3d2ZlRzVvZnRPWlZzTUVMRSJ9 6 https://www.periscopeholdings.com/blog/predicting-your-next-government-contract-win?mkt_ tok=eyJpIjoiTVdOa04yUTBOamhqWm1RNSIsInQiOiJ2a2FuWnZ0ZEJPQnd6WHpteitkWjdiUU wzaXJabHdQeVZ1QmJISFRYUnJlZ3BwejdkSzhkY0FsZW5GUG5iM3h0Z1d1REp5TW9OZ3F0c1RtVVlzenJaMUo5TGF4RFNkSmR3S0gzZm9MaFc5bklFdFI0NkM1TkRNSGEydkQwVVhyWSJ9 7 https://www.youtube.com/watch?v=ZDs1RhL66hE 8 https://en.wikipedia.org/wiki/Moore’s_law 9 Vous croyez que c’est seulement de la science-fiction? Consultez ceci : https://wtvox.com/3d-printing/ top-10-implantable-wearables-soon-body/ 10 http://beyondreferrals.com/issues-when-issuing-an-rfp/ https://www.periscopeholdings.com/blog/4ways-procurement-has-to-change-in-the-postmodern-erp-era

LEADING THE WAY IN

PARKING GUIDANCE SYSTEMS LATEST TECHNOLOGY | Detecting, monitoring, and guiding vehicles efficiently to available parking CUSTOMIZABLE | Meeting any application or customer requirement WIRELESS COMMUNICATION | Eliminating the need for extensive cabling, thereby reducing cost GLOBAL SUPPLIER | With over 250 installations Contact us today to help solve all of your parking problems! www.q-free.com • Sales.usa@q-free.com


Banff, en Alberta, vous attend Une histoire de stationnement et de transport au site du congrès 2017

Par Darren Enns

La ville de Banff est située au confluent de trois vallées fluviales dans l’un des territoires les plus biologiquement diversifiés du parc national Banff. La ville, d’une envergure d’un peu moins de quatre kilomètres carrés, se trouve au pied des monts Cascade, Tunnel, Rundle et Sulphur, à côté de la rivière Bow, et sert de camp de base à l’expérience du parc national. Le paysage spectaculaire de Banff attire des millions de visiteurs qui viennent ici chaque année pour visiter ce site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec 93 % des 3,8 M de visiteurs par année arrivant en véhicule personnel, la congestion routière est un problème dont la gestion a nécessité du temps et des ressources considérables au cours des dernières années. En 2013, un « seuil de congestion » d’environ 20 000 véhicules par jour (vpj) aux entrées de la ville a été déterminé. Au-delà de ce seuil, il a été établi que la congestion routière était inévitable en raison de la capacité limitée du réseau routier de Banff. Depuis 2013, un certain nombre d’initiatives ont permis une augmentation du seuil de congestion à environ 24 000 vpj. Le stationnement joue un rôle clé dans la situation actuelle, les visiteurs rapportant régulièrement que trouver une place de stationnement à Banff était l’un des aspects les moins satisfaisants de leur visite. De plus, on estime qu’une source importante de congestion au centre-ville est associée aux véhicules qui circulent pour trouver une place de stationnement. En réponse, la ville a lancé un projet pilote en 2012 pour installer une technologie de

disponibilité des places en temps réel dans le plus grand garage de stationnement du centre-ville. Il a été nécessaire d’installer un système de guidage de stationnement utilisant la détection par ultrasons au plafond. Une fois que des niveaux d’exactitude acceptables ont été atteints, la signalisation de disponibilité des places a été déployée dans l’installation et les rues adjacentes pour aider à guider les automobilistes vers les places disponibles. À la suite du projet pilote, un système de guidage de stationnement pour un terrain en surface a été déployé, utilisant des capteurs individuels au sol. Bien que les données obtenues grâce aux capteurs au niveau des places étaient prometteuses, les niveaux d’exactitude n’ont jamais atteint un seuil acceptable en raison d’un certain nombre de facteurs. En conséquence, le système au niveau des places a été remplacé par un système à l’échelle de l’installation qui a atteint les seuils d’exactitude de la ville. Sur la base de cette expérience, des parcs de stationnement additionnels sont actuellement mis en ligne, avec un inventaire actuel de 706 places surveillées (environ 75 % des places de stationnement hors rue). Une signalisation directionnelle hors site sera ajoutée aux principaux points de décision, notamment les autoroutes, les entrées de la ville et ses intersections. Une gamme de technologies en ligne complémentent la signalisation traditionnelle, dont un site web mobile pour les utilisateurs du stationnement (banffparking.ca) et un tableau de bord d’information sur la

J’ai hâte d’accueillir les délégués lors de leur visite à Banff, en Alberta, du 17 au 20 octobre 2017 pour le congrès et l’exposition commerciale annuels de l’ACS. Assurez-vous de vous inscrire sur le site du congrès de l’ACS et joignez-vous aux commanditaires Q-Free et aux membres des opérations de stationnement de la ville de Banff le lundi 16 octobre 2017 de 10 h à midi pour une visite à pied des installations et des systèmes de stationnement de la ville.

congestion et le stationnement destiné aux principaux intervenants du centre de villégiature (http://dashboard.banff.ca/), qui visent à fournir de l’information en temps réel pour assister les visiteurs, les résidents et les entreprises afin d’aider la prise de décisions. Ultimement, les objectifs de transport pour Banff se concentrent sur l’interception des véhicules aux entrées de la ville et sur la transition des visiteurs des véhicules à la marche et au transport en commun. Dans une communauté de villégiature compacte, la plupart des destinations clés sont facilement accessibles à pied ou en autobus. Cependant, l’obstacle principal à la création du stationnement d’interception a toujours été la disponibilité des terrains. Les efforts pour obtenir du stationnement d’interception à Banff ont récemment connu un important changement, lorsque le 25 avril 2017, Liricon Capital Ltd. a annoncé des plans pour un parc de stationnement incitatif massif comptant jusqu’à 900 places qui serait complémenté par un service de navette et par de l’infrastructure pour les piétons et les cyclistes. Utilisant une ancienne installation ferroviaire, le parc de stationnement proposé marquerait un premier pas important pour la transition de Banff vers une communauté axée sur le transport en commun et l’élimination de la congestion routière dans la communauté. La ville de Banff explore des possibilités de partenariat avec Liricon concernant la gestion du parc de stationnement, notamment la possibilité d’étendre les systèmes de guidage de stationnement existants à l’installation. On prévoit que le processus d’approbation du nouveau parc de stationnement durera jusqu’à l’été 2017. n Poursuivez votre lecture à ce sujet au http://www.rmoutlook.com/article/Gamechangingmass-transit-proposal-for-Banff-20170427

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

35


Votre invitation

BANFF ALBERTA PROGRAMME DE CONFÉRENCE Suivre les mises à jour et les changements à canadianparking.ca/banff2017/

DÉTAILS DES SÉANCES RÉUNIONS DE TABLE RONDE DES SECTEURS Municipalités Universités/collèges Aéroports Hôpitaux JEU TÉLÉVISÉ « FAMILY FEUD » Villes intelligentes : Comment votre ville correspond-elle à la définition? RÉSEAUX SOCIAUX ET STATIONNEMENT Chelsea Webster, Calgary Parking Authority L’IMPACT DU STATIONNEMENT SUR LE REMBOURSEMENT DES SOINS DE SANTÉ T2 Systems STRUCTURES DE STATIONNEMENT À L’ÉPREUVE DE L’AVENIR Chris Davis, Read Jones Christoffersen Ltd.

SÉANCE DE PANEL MIXTE L’AVENIR DU STATIONNEMENT Les tendances de l’industrie dirigent la prochaine génération de stationnement T2 Systems Mégadonnées et voitures connectées Nathan Donnell, INRIX Conception de bâtiments Manuel Rojo, Clavel Arquitectos PCI DSS – MYTHES RÉPANDUS SUR L’INDUSTRIE DES CARTES DE PAIEMENT ET LEÇONS APPRISES Vanya Okuka CONSEILLÈRE EN DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES Direction Solutions de marché et Opérations, Monetico

36 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

SERVICES DE CARTES ET MONÉTIQUE Mouvement Desjardins LE STATIONNEMENT COMME PROFESSION : SE PRÉPARER POUR L’AVENIR Kathleen Laney, Laney Solutions LES APPLICATIONS DE STATIONNEMENT – UN COUP D’ŒIL SUR LES TENDANCES CROISSANTES D’AUJOURD’HUI Dale Fraser, ZipBy LES DRONES POUR L’APPLICATION DU RÈGLEMENT DE STATIONNEMENT – UNE ÉTUDE DE CAS Mared Jacobsen, ParkBot Monitoring Services 3 PERSPECTIVES: LE PROCESSUS DE DEMANDE DE PROPOSITIONS Richard Simpson, ParkPlus System


COMMANDITAIRES

HÉBERGEMENT

OCCASIONS DE COMMANDITE

HÔTEL HÔTE - THE FAIRMONT BANFF SPRINGS 405 Spray Avenue, PO Box 960 Banff, AB, Canada, T1L 1J4

TARIFS DES CHAMBRES

(CAD, taxes en sus)

Simple/double : Fairmont 185 $ | Deluxe 225 $ | Stanley Thompson Deluxe 259 $ Signature 299 $ | Suite junior 319 $ Stanley Thompson Suite 299 $ | Fairmont Gold 359 $ | Fairmont Gold Suite junior 479 $ Pourboire de 12 $/jour et taxes applicables en sus.

RESERVATIONS Indiquez le code de groupe de l’ACS : 0917CAPA Téléphone : 403 762-2211 En ligne :

https://aws.passkey.com/event/15555848/owner/56367/home

L’internet sans fil est gratuit pour tous les membres du Fairmont Presidents Club. Si vous n’êtes pas membre, inscrivez-vous en suivant ce lien pour profiter de l’internet gratuit dans la chambre en plus de nombreuses autres récompenses. http://www.fairmont.com/fpc Remarque : Il y a une limite de réservation d’une chambre par appel et d’une chambre par carte de crédit en ligne. La date limite pour les annulations sans pénalités est le 1er septembre 2017, date après laquelle des pénalités d’annulation d’hôtel s’appliqueront.

POLITIQUE D’ANNULATION Toutes les réservations individuelles nécessiteront une carte de crédit pour garantir les réservations à l’hôtel. Les annulations sont assujetties aux politiques de l’hôtel. Toute modification ou annulation relève de la responsabilité du client individuel et doit être faite directement auprès de l’hôtel. L’Association canadienne du stationnement ne pourra pas être tenue responsable des pénalités encourues si le client individuel omet de faire ceci. PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

37


CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS

LUNDI 16

OCTOBRE

Arrivez à Banff tôt, explorez la ville et installez-vous pour une semaine complète d'événements de conférence.

JOUR Ouverture de l’inscription

MARDI 17

OCTOBRE

Visite d’installations de stationnement locales de Banff. (Pré-inscription requise)

Réunions de table ronde des secteurs: Aéroports | Hôpitaux | Universités/collèges | Municipalités Les délégués sont invités à participer à des discussions de table ronde avec leurs pairs de l’industrie du stationnement. Apportez vos sujets et vos questions et discutez-en avec des délégués de votre secteur, faites du réseautage avec des collègues et apprenez les uns des autres.

SOIR Réception d’accueil Atteignez de nouveaux sommets en étant entraîné jusqu’à la cime de Sulphur Mountain pour la réception d’accueil officielle. Faites connaissance tout en savourant la cuisine et les boissons locales et en profitant des vues panoramiques alors que nous lançons officiellement l’évènement. Suivre les mises à jour et les changements à canadianparking.ca/banff2017/

DÉCOUVREZ DE TOUTES NOUVELLES EXPÉRIENCES À L’ATTRACTION EMBLÉMATIQUE DE SOMMET DE MONTAGNE DU CANADA

Voyagez jusqu’au sommet de la Banff Gondola pour découvrir un tout nouveau côté de Sulphur Mountain et des Rocheuses canadiennes. Nous avons entièrement reconstruit, reconçu et réimaginé notre expérience au sommet de la montagne, créant une attraction intérieure de classe mondiale qui égale la spectaculaire promenade sur la crête 2 900 pieds au-dessus de Banff. Des nouveaux restaurants aux expositions interactives, en passant par un cinéma multisensoriel et un époustouflant pont d’observation à 360 degrés sur le toit, la toute nouvelle expérience de la Banff Gondola affine tous les sens.

38 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


MERCREDI 18

OCTOBRE

JOUR

SOIR

Assemblée générale annuelle

Souper de remise de prix

Discours Principal Warren Macdonald

Soirée libre après 19h30

Ouverture de l’exposition commerciale Séance plénière interactive – Villes intelligentes : Comment votre ville correspond-elle à la définition?

WARREN MACDONALD Son histoire est fascinante et son message est profond. Un moment catastrophique a redéfini la vie de Warren en avril 1997 quand il est resté coincé sous un rocher d’une tonne à la suite d’une chute de roche sur une île australienne éloignée. Durant deux jours, il est demeuré prisonnier et seul, survivant l’épreuve en perdant les deux jambes à mi-cuisse. Les médecins lui ont dit qu’il ne pourrait plus jamais marcher. La réponse de Warren : « Je ne crois pas qu’ils aient dit quoi que ce soit concernant le vélo, le kayak ou l’escalade de montagne... » Dix mois plus tard seulement, il a escaladé Cradle Mountain, et en février 2003, Warren est devenu le premier double amputé au-dessus des genoux à atteindre le sommet de la plus haute montagne d’Afrique, le mont Kilimandjaro.

JEUDI 19 OCTOBRE

JOUR

SOIR

Exposition commerciale finale Présentation du groupe Séances

Événement social de la saison Cocktails, dîners et divertissements

REX MURPHY Rex Murphy est aussi insaisissable pour l’industrie canadienne du stationnement que Big Foot dans les Rocheuses canadiennes! Il n'est peut-être une observation à Banff !

HEEBEE-JEEBEES Les quatre gars ont commencé un groupe a capella pour rencontrer des filles. Ces gars sont très sérieux au sujet de ne pas prendre trop au sérieux.

JOUR Séances La conférence se termine (11 heures)

VENDREDI 20

Inscrivez-vous à la visite en bus pour les sites et les innovations de Calgary, avec l'arrêt final vers 4h30 à l'aéroport de Calgary.

OCTOBRE

Les temps sont provisoires et sous réserve de modification.

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

39


Contrevenants : insouciants, malchanceux, distraits, délinquants... ou un peu de tout ça?

Par Danielle Desjardins

Le stationnement illégal est un problème majeur en milieu urbain; il entraîne une réduction de la vitesse de circulation, des changements sur le plan des moyens de transport, des pertes de revenus découlant des emplacements de 1 stationnement facturables, un déclin du respect des lois et même des accidents. Les voitures stationnées illégalement peuvent se faire remorquer ou, comme on l’a observé dans les stationnements 2 privés de certaines villes canadiennes , se faire immobiliser à l’aide d’un « sabot de Denver », puis se voir octroyer une amende salée dont le paiement est préalable au retrait du dispositif.

Psychologie du stationnement Quels facteurs poussent un chauffeur à décider de se garer à un endroit interdit? Évidemment, l’aspect pratique et le fait de ne pas avoir à payer doivent constituer des motifs non négligeables, mais examinons la psychologie du stationnement de plus 3 près. Selon une étude menée sur le sujet , le comportement d’un chauffeur est défini par une combinaison de quatre facteurs : attitude, intention, situation et habitude. Un chauffeur peut avoir une prédisposition pour un certain système de stationnement comme les stationnements intérieurs ou pour l’un de ceux-ci en particulier, peut-être en raison de préoccupations sécuritaires ou liées à l’endroit. Dans certains cas, les facteurs circonstanciels (météo, débit de circulation) peuvent influencer les décisions afférentes au choix du stationnement. Les caractéristiques du déplacement (destination, nombre de passagers) influeront aussi sur le processus décisionnel. Finalement, certaines décisions se fondent simplement sur l’habitude, un processus

4

plus ou moins automatique exécuté sans trop d’attention, en fonction du degré auquel la décision est réfléchie, de la familiarité avec l’emplacement du stationnement et de l’aspect opportun.

jouer dans un parc public ». Pour un autre chercheur, les gens s’attendent à un stationnement gratuit, «  car ils ne comprennent pas qu’il s’agit d’une partie du 5 coût d’exploitation d’une entreprise  ».

L’un des principaux facteurs se révélera probablement être l’objectif du déplacement. Le prix et la distance joueront un rôle en fonction du fait que le chauffeur voyage pour affaires ou pour raisons personnelles, comme un après-midi de magasinage. Pour un chauffeur accusant un retard à une réunion d’affaire importante, la proximité revêtira la plus haute importance, contrairement au prix. À l’opposé, un consommateur ne sera pas contrarié s’il doit marcher un peu, mais un stationnement gratuit est un prérequis indispensable.

Autrement, comme l’explique Andrew Velkey, psychologue de la Christopher Newport University, les chauffeurs recherchent les stationnements gratuits «  comme les animaux cherchent leur nourriture et ce n’est pas aussi différent que vous pourriez être portés à le croire. De nombreux chercheurs croient que les habitudes de recherche alimentaire des animaux peuvent être expliquées par un modèle appelé « stratégie optimale de recherche de la nourriture » : les animaux tentent d’amasser un maximum de nourriture en engageant les efforts les plus réduits, leur laissant donc, par exemple, plus d’énergie pour se reproduire. Ces stratégies évoluent en réponse à une panoplie de décisions de vie ou de mort prises au fil des 6 générations...  »

La chasse au stationnement gratuit Donald Shoup, expert en stationnement, est d’avis que «  la plupart des chauffeurs semblent penser que facturer un stationnement sur une rue résidentielle équivaut à faire payer des enfants pour

40 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

Le comportement analogue à la « stratégie optimale de recherche de la nourriture  » peut expliquer pourquoi de nombreux chauffeurs recherchent toujours le meilleur


emplacement, gratuit, sans avoir à marcher la moitié d’un coin de rue...et la meilleure option peut se révéler être un emplacement illégal. Voilà donc la réponse : l’instinct animal des gens les pousse à transgresser les règles de stationnement! D’un point de vue plus pratique, la majorité des contrevenants agit toutefois comme tel pour une raison très simple  : leur comportement est resté impuni dans le passé et ils renouvellent le pari. «  Les gens sont simplement prêts à prendre le risque », affirme Todd Sullivan, coordonnateur de l’application du règlement à la Calgary Parking Authority. D’autres agents d’application des règlements de stationnement interrogés dans le cadre de cet article sont en accord. Randy Berg, superviseur de la conformité aux règlements, de la sécurité et de la délivrance de permis à la ville de Guelph décrit cette attitude comme suit  : «  si je peux m’en tirer; je me suis stationné ici sans payer à de nombreuses reprises dans le passé, je devrais donc pouvoir m’en sortir sans payer une fois de plus ». La même observation s’applique pour le secteur des stationnements privés  : Brad  Babcock, gestionnaire régional pour le sud de l’Alberta à Indigo, affirme que  : «  Généralement, nous percevons les chauffeurs désirant se garer pour un court laps de temps comme étant ceux qui tentent de partir sans payer et sans se voir octroyer de contravention. Il doit s’agir du raisonnement voulant qu’on ne soit garé que pour 15 ou 20  minutes que certains utilisent pour justifier leur choix de ne pas payer pour leur emplacement. Il ne s’agit cependant que d’un faible pourcentage des gens, puisque la plupart d’entre eux payent leur stationnement. » De plus, Todd  Sullivan souligne que «  certaines personnes ne comprennent véritablement pas le fonctionnement du système, particulièrement ceux en visite dans la ville  ». Ryan  Arabsky, gestionnaire des règlements et de la conformité à la Winnipeg Parking authority avance un « manque de compréhension des règlements de stationnement ». En toute équité, certaines villes peuvent se révéler être des endroits compliqués sur le plan du stationnement en raison de panneaux contradictoires superposés sur un même poteau.

Peu importe leurs raisons, les contrevenants demeurent un problème : ils nuisent à la circulation, empêchent d’autres chauffeurs d’avoir accès aux stationnements leur étant réservés (comme les emplacements pour handicapés) et privent les commerces et les villes d’une partie de leurs recettes. Il est donc nécessaire de faire appliquer le règlement.

Mesures d’application du règlement : le retour du sabot de Denver L’objectif de la plupart des services d’application des règlements de stationnement est de retirer rapidement les véhicules stationnés qui nuisent à la circulation; le remorquage et le séjour en fourrière sont donc leur méthode privilégiée pour aborder ce problème. Cependant, pour certains propriétaires de stationnements privés, il existe une méthode beaucoup plus efficace que l’approche traditionnelle d’octroi d’amendes et de remorquage et mise en fourrière pour s’attaquer aux voitures garées illégalement. C’est ici qu’entre en jeu le tristement célèbre sabot de Denver, le dispositif conçu pour empêcher les véhicules d’être déplacés. D’abord appelé dispositif d’immobilisation de voitures, le sabot de Denver a été inventé en 1944 et a été breveté en 1958 par Frank  Marugg. Selon Wikipedia7, Frank  Marugg était un «  patronnier et violoniste avec l’orchestre symphonique de Denver” qui était aussi ami avec beaucoup de politiciens et de fonctionnaires du service de police auquel on aurait demandé de penser à une façon d’immobiliser les véhicules. Au Canada, une entreprise nommée RFM Parking utilise le sabot de Denver comme outil d’application des règlements de stationnement dans les stationnements privés. Elle fait actuellement des affaires dans le Canada atlantique et en ColombieBritannique. RFM patrouille dans les stationnements privés et installe des sabots de Denver sur les véhicules garés sans autorisation. L’entreprise ne retire le dispositif qu’après le versement d’une amende de 300 $. Le site Web de CBC News Edmonton 8 rapporte que l’utilisation des sabots de Denver par les entreprises privées comme

1 Kevin Cullinane et John Polak, Transport Reviews, 13 Mars 2007, Illegal parking and the enforcement of parking regulations: causes, effects and interactions. Online: http://www.tandfonline.com/doi/ abs/10.1080/01441649208716803 2 CBC News Edmonton, 11  April  2017, Edmonton parking enforcement firm waging battle with police over use of Denver Boot. En ligne  : http://www.cbc.ca/news/canada/edmonton/denver-bootlegal-1.4061275 3 eComm 2004, The Psychology of Parking, en ligne : http://www.epomm.eu/ecomm2004/workshops/ anglais/GriffioenJanssen.pdf 4 SHOUP, Donald, automne 2016, The Access Almanac: Parking Benefit Districts. http://www. accessmagazine.org/fall-2016/the-access-almanac-parking-benefit-districts/

RFM connaît un essor au Canada même s’il est contesté d’un point de vue légal. Le service de police d’Edmonton, par exemple, a établi que l’installation de sabots sur les voitures constitue un crime et a arrêté certains associés propriétaires de l’entreprise pour les accuser de fraude, de méfait et d’extorsion. Néanmoins, toutes les accusations ont ultérieurement été abandonnées. Pour sa part, RFM maintient que ses activités sont légales, car les stationnements qu’elle patrouille sont privés et que s’y garer équivaut à accepter un contrat légal et à en respecter les règlements. « S’il y a un panneau dans un stationnement, il vous incombe de le lire ». Comme l’a affirmé Carole  Whitehorne, directrice générale de l’Association canadienne du stationnement, à un journaliste de CBC : « il s’agit d’une manière agressive d’attirer l’attention d’une personne, mais dans certains cas, cette méthode est la plus économique et la plus simple pour encourager le respect des règlements ».

L’obstruction comme nouvel outil d’application du règlement Un sabot fixé à la roue de votre voiture ne manquera pas d’attirer votre attention et demeure plus pratique que devoir chercher un véhicule ayant été remorqué puis se rendre à la fourrière, sans voiture... Il est toutefois possible que vous deviez attendre des heures avant que quelqu’un ne vienne retirer le sabot. C’est pourquoi un autre dispositif d’immobilisation pour faire respecter le règlement a été inventé : la 2 moraille est un bloc de plastic de 0,55  m déployé sur la longueur du pare-brise qui obstrue complètement la vue. Il s’agit d’une version modérée du sabot, car il est possible d’effectuer un paiement par téléphone en échange du code nécessaire pour retirer le dispositif pour lequel un délai de 24  h est ensuite accordé pour le retourner à son 9 propriétaire . Laissons le mot de la fin à M. Donald Shoup, auteur du livre «  The High Cost of Free Parking  », largement considéré comme le texte de référence sur le sujet  : «  Nous grandissons en pensant que d’autres devraient payer pour le stationnement. Le coût ne disparaît pas seulement car le 10 chauffeur refuse de payer . » n

5 ROBERTSON, Kent, The Psychology of Downtown Parking. En ligne : https://goo.gl/95IYdT 6 Whet Moser, Chicago Reader, Parking Meters and the Psychology of Driving. En ligne : https://www. chicagoreader.com/Bleader/archives/2010/02/18/parking-meters-and-the-psychology-of-driving 7 https://en.wikipedia.org/wiki/Wheel_clamp 8 CBC News Edmonton, ouvrage déjà cité 9 Wired, 10  juin  2016, This New Form of Parking Enforcement Sucks. Like, Actually Sucks. En ligne  : https://www.wired.com/2016/10/parking-enforcement-barnacle-boot/ 10 Los Angeles Times, 15 octobre 2009, Santa Monica to experiment with parking psychology. En ligne : http://articles.latimes.com/2009/oct/15/local/me-parking-experiment15

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

41


Peut-on faire payer pour le stationnement à WALMART? Par Chelsea Webster, ParkPlus System

Ce doit être la fin du monde; il est maintenant normal pour les casinos de Las Vegas de percevoir des frais pour le 1 stationnement . Dans la vie, il existe très peu de garanties, mais le stationnement gratuit à un casino de Las Vegas, ou au Walmart de votre quartier, semblait être l’une d’elles. Non, je ne dis pas que Walmart fait maintenant payer pour le stationnement (mais je vais aborder cette possibilité ci-dessous). Mais peut-être qu’il devrait le faire. Cet article traite de l’abondance de stationnements gratuits qui se présente à presque tous les magasins à grande surface en Amérique du Nord. C’est la norme, mais est-ce logique? J’avancerai que Walmart est l’un des magasins à grande surface les plus emblématiques, répandus et efficaces. À ce titre, je vais l’utiliser comme exemple de la façon dont la plupart des détaillants de ce type s’attaquent à la gestion du stationnement. À Calgary, il existe 11 succursales Walmart. Chacune d’entre elles offre approximativement la même superficie (ou davantage) pour le stationnement que pour le magasinage à l’intérieur du bâtiment. Voici quelques images (merci Google maps) pour illustrer ce que je veux dire :

Il existe plusieurs réponses à cette question, qui varient en fonction de l’emplacement que vous considérez. Quelques raisons répandues sont les suivantes :

MINIMUMS OBLIGATOIRES : Certaines municipalités obligent les constructeurs à inclure un certain nombre de places de stationnement par pied carré d’espace.

MAXIMISATION DES PROFITS : Vous ne voulez jamais qu’un client parte sans entrer dans le magasin parce qu’il n’a pas trouvé de place de stationnement. DEMANDE DE POINTE  : Le parc de stationnement doit pouvoir accueillir chaque client au moment le plus achalandé du jour le plus achalandé. (Une parenthèse ici : la demande de pointe est souvent très surestimée. Prenez le Vendredi fou par exemple. Il est considéré comme l’un des jours de magasinage les plus achalandés de l’année, cependant 2 les parcs de stationnement sont très sous-utilisés. ) DÉCRETS D’ENTREPRISE : Les magasins élaborent leurs exigences internes en matière de places au niveau national, sans tenir compte des facteurs locaux ou régionaux. D’accord, il existe une certaine logique à leur présence. Mais s’il y avait des raisons valides de NE PAS avoir ces parcs de stationnement? Regardons de plus près. De gros parcs de stationnement mènent à de gros volumes de voitures (il y a du stationnement, allons-y en voiture!) De gros volumes de voitures entraînent de la congestion routière, une expansion éventuelle des routes et moins d’espaces verts. Ils réduisent l’attrait des espaces et réduisent la possibilité de se rendre à pied ou à vélo à la destination (croyez-moi, faire du vélo sur une route à six voies achalandée n’est PAS une bonne décision). Ils font également en sorte que les magasins à grande surface doivent être construits de plus en plus loin aux limites des villes pour réduire les coûts. Il est alors plus coûteux pour les villes de fournir l’eau, les égouts, le transport en commun et les autres nécessités à ces magasins. Une autre considération est l’utilisation réelle des places de stationnement vides. Des activités comme le «  drift  » et les leçons de conduite sont des évènements réguliers. De plus, ces grands parcs de stationnement offrent l’anonymat aux voleurs, en plus d’une grande quantité d’objets de valeur sans surveillance. Qui remarquerait qu’une voiture (votre voiture!) est en train de se faire voler dans l’un de ces énormes parcs de stationnement?

Nous avons abordé quelques-uns des « pourquoi  » et des «  pourquoi pas » de ces cratères de stationnements. Mais ces parcs de stationnement géants sont-ils la seule option? Non, je ne crois pas. En voici quelques autres : Vous remarquerez aussi autre chose sur ces images : BEAUCOUP de places de stationnement vides. Alors, pourquoi Walmart, un détaillant très averti, choisit-il d’acheter tout ce terrain et de le consacrer au stationnement inutilisé?

42 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

1. MODES DE TRANSPORT ALTERNATIFS : Les gens pourraient marcher, faire du vélo ou prendre les transports en commun pour se rendre aux mêmes destinations. S’assurer que les supports pour vélos et les arrêts d’autobus sont adéquats afin de faciliter l’accès aux magasins est important. Cependant, nous savons que très peu de clients le feront. Alors…


2. RÉDUIRE LE NOMBRE DE PLACES DE STATIONNEMENT : S’il y avait une quantité limitée de places, la demande pour celles-ci augmenterait. Ce pourrait même être une victoire ou une ressource prestigieuse dont les gens pourraient se vanter auprès de leurs amis. Vous pensez qu’il s’agit d’une blague? Pas du tout. Considérez Trader Joe’s. Les places de stationnement y sont si limitées qu’une rapide recherche Google à ce sujet donne environ 738 000 résultats. Ils vont 3 des publicités faites maison (si vous aimez TJ’s, ne manquez pas cette vidéo) aux obsessions sur Twitter (tweets, comptes, diatribes, mots-clics et autres) en passant par CityLab, Fortune, Business 4 Insider, Strong Towns et même Donald Shoup lui-même vantant leur 5 stationnement minimaliste . Les gens ont raison de se réjouir quand ils trouvent une place de stationnement à Trader Joe’s. Et ils s’en vantent! 3. STATIONNEMENT RÉSERVÉ : Et si vous pouviez réserver votre place de stationnement à l’avance et planifier votre magasinage en fonction de la période où vous avez une place? Utiliser un outil de gestion du stationnement offrant un système de réservation en 6 ligne dans un format sécuritaire (comme ParkPlus , par exemple) permettrait aux clients de venir quand ils savent qu’une place est disponible. Les détaillants profiteraient d’une circulation plus constante et prévisible. Ils pourraient aussi tirer profit des efforts de marketing au moment exact où ils sont les plus efficaces, avec les notifications poussées, le géociblage et même le reciblage des clients après leur départ. 4. AMÉLIORER LA PRÉSENCE EN LIGNE  : Le magasinage en ligne connaît un essor fulgurant. En fait, près de 12  % des ventes 7 au détail ont été effectuées en ligne en 2016 , et ce pourcentage augmente. Si les magasins à grande surface décidaient d’améliorer leurs magasins en ligne, ils pourraient pousser un pourcentage plus élevé de clients à acheter en ligne et à ne pas utiliser les parcs de

stationnement. Quelques suggestions d’améliorations concernent notamment la sécurité des transactions, la navigation sur le site, le choix de produits, l’expédition rapide et gratuite, un processus de retour clair, le ramassage en magasin et des applications mobiles faciles à utiliser. 5. GARAGES DE STATIONNEMENT À PLUSIEURS ÉTAGES : Construire un garage de stationnement à plusieurs étages ouvert ou fermé présente des avantages. Premièrement, il nécessite moins de terrain, alors le prix d’achat est moins élevé. Deuxièmement, il cause 8 moins d’impacts et de dégâts environnementaux . Troisièmement, il est facile et pratique de recueillir un nombre infini de données concernant le stationnement et les habitudes de magasinage des clients. Et vous pouvez en faire beaucoup pour augmenter les ventes avec ces renseignements.

Ce sont des changements importants, je sais. Et si les détaillants n’étaient pas prêts pour des changements aussi radicaux? Existe-t-il des façons d’améliorer les parcs de stationnement nouveaux et existants? En voici quelques-unes : 1. SURFACES PERMÉABLES  : Construire des parcs de stationnement avec de l’asphalte traditionnel est très mauvais pour l’environnement. Cette méthode entraîne des ruissellements qui causent de l’érosion, des inondations et l’entrée de toutes sortes de 9 polluants dans les réseaux hydrographiques . Une surface perméable permet à l’eau de s’écouler à travers le béton et de retourner dans le sol. C’est également bénéfique pour les affaires, comme le démontre cette entreprise viticole au https://napavintners. com/d2e/cakebread_cellars.asp et l’émoi d’entreprises de construction au sujet d’une entrée  : https://www.inverse.com/ article/7853-permeable-concrete-is-the-mindmelting-future-of-driveways-and-parking-lots 2. RÉDUIRE LES MINIMUMS DE STATIONNEMENT  : Cette tendance est apparente dans les centres résidentiels et commerciaux au Canada et aux États10 Unis . Les municipalités travaillent avec les promoteurs afin de réduire le nombre de places de stationnement requises pour les nouvelles constructions, ce qui encourage à la fois plus de développement au centre-ville et des modes de transport alternatifs. Il y a aussi le potentiel

de gels ou de limites de la construction de 11 stationnements . Réévaluer la façon dont les minimums et les maximums de stationnement sont fixés à la fois au niveau des municipalités et des chaînes de magasins à grande surface est un bon endroit où commencer. 3. CONVERTIR : Les parcs de stationnement sont déjà construits. Et s’ils pouvaient être utilisés, même temporairement, de manière différente? On pourrait y tenir un marché fermier un soir par semaine. Ou encore, un site temporaire pour un concert ou une performance? Ou peut-être même un planchodrome, une exposition de voitures ou une compétition de dessins à la craie sur le 12 trottoir (oui, vraiment). Qui sait, ce pourrait être une nouvelle source de clients pour le détaillant ou une façon d’améliorer la bonne disposition de leur communauté. 4. EXIGENCES « VERTES » : Appliquer des normes concernant le nombre d’arbres ou la superficie d’espaces verts par cent pieds carrés environ pourrait grandement contribuer à l’embellissement. Ceci réduit également les dommages environnementaux et rend 13 l’espace plus attirant pour les clients .

Il est temps de parler de la question difficile à aborder : les magasins à grande surface, comme Walmart, peuvent-ils faire payer pour le stationnement? Eh bien, c’est une nouvelle source de revenus potentiels qui, si elle est 14 gérée correctement, peut être profitable . Installer l’équipement d’application serait simple  : une barrière à chaque entrée et sortie, une machine à billets ou une caméra pour saisir les plaques d’immatriculation et un obstacle pour empêcher les voitures de contourner la barrière. Une mise en œuvre et une politique d’application graduelles pourraient grandement contribuer à ne pas éloigner les clients. De la signalisation et des instructions appropriées indiquant comment et quand payer sont essentielles. Et le magasin pourrait même offrir des incitatifs (comme un rabais) pour ceux qui se stationnent en dehors des heures de pointe afin d’équilibrer la circulation. Que penseraient les clients du stationnement payant? Eh bien, mon intuition me dit qu’il y aurait un tollé initialement. Nous avons mené un sondage sur Twitter qui a indiqué que 80  % des répondants n’arrêteraient pas de magasiner à Walmart si le stationnement était

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

43


15

payant . Mais si le stationnement payant entraînait une diminution des coûts indirects pour les magasins pouvant se traduire par des prix plus bas ou des services améliorés pour les clients? Au fil du temps, les gens pourraient devenir aussi habitués à payer pour le stationnement aux magasins à grande surface qu’au centre-ville. Et si Vegas peut le faire, pourquoi pas Walmart? D’autre part, de nombreux détaillants font payer les clients pour l’utilisation de leurs chariots et les clients ne bronchent pas. C’est peut-être une simple question de temps avant que cette pratique ne se répande.

En fin de compte, est-ce que les magasins à grande surface se préoccupent de cette abondance de stationnement? Bien sûr. En voici la preuve : 1. MÉGADONNÉES  : Orbital Insight effectue déjà le compte des voitures par imagerie satellite pour BestBuy, Carmax, Buffalo Wild Wings, Walmart, Ulta, Popeye’s Chicken, Autozone, Wendy’s, Bureau en gros, Jack-in-the-Box, Ethan Allen, JC Penny’s, Panera et environ 80 16 autres grands détaillants que je n’ai pas mentionnés. Ces données fournissent des renseignements détaillés, ponctuels et exacts sur la circulation, les tendances, la corrélation des tactiques promotionnelles avec la circulation réelle ou des ensembles de données personnalisées qui peuvent répondre à pratiquement n’importe quelle question d’un détaillant. Ce n’est pas donné, mais les principaux magasins à grande surface ont déterminé que ça en vaut le coût. 2. COURS DES ACTIONS : de plus petits volumes dans les parcs de stationnement signifient des magasins plus vides et un roulement plus faible des stocks, qui est la clé du succès pour les magasins à grande surface. Un roulement plus faible signifie une diminution des profits qui est en corrélation directe avec le cours des actions de ces

17

détaillants , et nous sommes tous d’accord pour dire que ceci est important pour eux. Après tout ce qui précède, êtes-vous toujours ambivalents quant à savoir si les places de stationnement constituent un actif de valeur (qui devrait peut-être même être payant)? Eh bien, regardez la vidéo de la 18 note en bas de page et découvrez à quel endroit la valeur du terrain d’une seule place de stationnement est de 1 000 000 $. Oui, vraiment. En fin de compte, l’abondance de stationnement aux magasins à grande surface est-elle logique? Pourquoi sous-évaluons-nous le stationnement aux magasins à grande surface? Et pendant qu’on y est, pourquoi l’offrons-nous gratuitement? n 1 https://www.vegas.com/transportation/ parking-garages/ 2 https://www.strongtowns.org/ journal/2016/11/28/black-friday-parking2016-recap & https://www.strongtowns.org/ blackfridayparking/ 3 http://www.traderjoesfan.com/talk/148-TheInfamous-Trader-Joes-Song 4 http://www.citylab.com/cityfixer/2016/03/ trader-joes-parking-lots-donaldshoup/475098/ 5 https://www.google.ca/ webhp?sourceid=chromeinstant&rlz=1C1DIMA_ enCA696CA697&ion=1&espv=2&ie=UTF8#q=trader+joe’s+parking&* 6 http://www.getparkplus.com/solutions/ 7 http://marketingland.com/report-ecommerce-accounted-11-7-total-retailsales-2016-15-6-2015-207088 8 http://www.useful-community-development. org/big-box-stores.html 9 https://vault.sierraclub.org/sprawl/reports/ big_box.asp

10 https://www.strongtowns.org/ journal/2015/11/18/a-map-of-cities-thatgot-rid-of-parking-minimums 11 https://pdfs.semanticscholar.org/9aca/934 97f2f31589bc1ef46f2faddbfbf601b9f.pdf 12 http://www.festivalseekers.com/absouth/ chalkartfestival 13 http://www.useful-community-development. org/big-box-stores.html 14 http://canadianparking.ca/parking-lotsmaking-operations-profitable-by-optimizingmanagement/ 15 Le sondage Twitter a été mené du 7 au 10 mars 2017 et a reçu un total de 5 réponses; écrivez-moi à chelsea.webster @ getparkplus.com si vous souhaitez voir les résultats ou si vous avez des questions. 16 https://orbitalinsight.com/solutions/ us-retail-traffic-indices/ 17 https://theoutline.com/post/1169/ jc-penney-satellite-imaging 18 https://propertylistings.ft.com/ propertynews/united-states/4965-parkingspace-a-boxing-ring-just-how-many-squaremetres-can-you-get-for-1m.html

CONSULTANTS DIRECTORY | RÉPERTOIRE DES CONSULTANTS

Sheltering North America since 1954 Welded Steel Construction Cashier Booths Valet Stations Kiosks & guard Houses Pay station shelters

586.468.2947 parkut.com

DSorbara Parking & Systems Consulting Domenic Sorbara, B.E.S Founder & Principal Consultant

ƒ Parking Facility Design

ƒ Structural Restoration

ƒ Structural Engineering

ƒ Building Science

Read Jones Christoffersen Ltd. Engineers

Phone: E-mail: Office: Web:

416-859-6617 dsorb@hotmail.com Thornhill Ontario Canada www.dsorbaraparking.com

Access & Revenue Control System Needs Parking Management Strategy Studies Cost & Revenue Studies Parking Demand & Supply Analysis Parking Facility Design & Site Review Software Needs & Development Request For Proposal Process

Member of the Canadian Parking Association and recipient of the Ed Keate Award for outstanding contribution to the advancement of knowledge in the parking industry

rjc.ca

44 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017


PATRICIA KIERANS EST LA LAURÉATE DE LA BOURSE TOM ARNOLD POUR L’AVANCEMENT DU STATIONNEMENT À L’UNIVERSITÉ YORK POUR 2017.

Par Patricia Kierans, candidate à la maîtrise en études sur les handicaps majeurs, Université York

Les améliorations du stationnement accessible :

La nouvelle frontière Nous avons tous vu des voitures tourner en rond dans les parcs de stationnement, à la recherche de la place de stationnement idéale qui les rapprochera au maximum de leur destination. Pour les places de stationnement accessibles, cette pression est encore plus grande. Le Code du bâtiment de l’Ontario (CBO) n’exige qu’un minimum 1 d’une place de stationnement accessible par cent places . Alors que le nombre de personnes handicapées et de permis de stationnement accessible augmentent chaque année, comment les propriétaires de parcs de stationnement relèveront-ils le défi de la demande accrue pour le stationnement accessible? Le pourcentage de personnes handicapées au Canada augmente à un rythme plus rapide que la population en général. Aujourd’hui, environ 14 % des Canadiens souffrent d’un handicap qui affecte leurs activités quotidiennes, et 80 % de ceux-ci rapportent utiliser 2 une aide à l’accessibilité . En 2011, Ressources humaines et Développement des compétences Canada a prédit que la croissance annuelle de la population de 2006 à 2036 serait d’environ 1,3  % par année, mais que le nombre de personnes handicapées 3 augmenterait d’environ 2,5 % par année . La concentration exacte de personnes ayant un handicap affectant la mobilité varie considérablement entre les régions. Les personnes handicapées, lorsque possible, migrent vers les zones urbaines pour y trouver un meilleur accès aux soins médicaux spécialisés, aux services sociaux et aux transports et aux bâtiments accessibles. Par conséquent, une augmentation majeure du pourcentage de personnes handicapées est prévue dans les régions urbaines. Pour la région de Peel en Ontario, qui comprend Brampton, on prédit une augmentation de la population générale de 38 % entre 2001 et 2021, mais une augmentation de 75 % du nombre de personnes 4 handicapées . Bien que chaque province au Canada présente des exigences différentes par rapport au pourcentage de places de stationnement accessibles requises pour une installation de stationnement, le rapport entre les places de stationnement accessibles et les

PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

45


places régulières demeure extrêmement faible. Bien que tous les parcs de stationnement en Ontario adhèrent au minimum du CBO d’une place par cent placesi, certains parcs de stationnement offrent un plus grand nombre de places, selon les Facility Accessibility Design Standards (Normes de conception sur l’accessibilité des installations) 5 élaborées par la ville de London, en Ontario . Ces normes proposent une courbe dynamique : 1 place accessible par 2 à 4  places régulières, 4 places accessibles par 76 à 100 places régulières et 2  % du total pour les parcs de 501 à 1  000  placesv. Le dernier point est une « pratique exemplaire » : il n’est pas requis par la loi, mais il constitue une bonne pratique commerciale qui favorise l’accessibilité. Une telle politique devance non seulement l’énorme demande future, mais a aussi un impact positif sur la réputation d’un parc de stationnement et améliore l’accès aux entreprises voisines. L’accès amélioré encouragera les utilisateurs à revenir et le bouche-à-oreille attirera de nouveaux clients qui utiliseront le parc de stationnement et fréquenteront les entreprises à proximité. Une question cruciale pour les propriétaires de parcs de stationnement concernera l’argument économique : puisque chaque place de stationnement accessible a de plus grandes dimensions qu’une place régulière, la perte de quelques places régulières peut-elle être recouvrée grâce aux places de stationnement accessibles? Je soutiens que oui, et mes recherches ont indiqué la situation inverse  : au lieu de causer une perte nette de profits, ces places de stationnement accessibles additionnelles seront occupées et entraîneront une utilisation générale accrue du parc de stationnement, grâce à des recommandations transmises par des personnes impressionnées par l’accessibilité accrue. Au Royaume-Uni, l’Extra Costs Commission (Commission des coûts supplémentaires) a été mise en place en 2015 pour examiner la situation financière des personnes handicapées 6 et la façon dont elle influence leur interaction avec les entreprises . Elle a rapporté que 75  % des personnes handicapées et leur famille avaient quitté un magasin qui n’était pas accessible sans rien acheter et qu’ils considéraient une bonne accessibilité (55  %) comme le facteur clé pour choisir l’endroit où magasinervi. Avec un pouvoir d’achat de 212 G£ par année, les entreprises ont toutes les raisons de faire de l’accessibilité un principe fondamental de leur philosophie commercialevi. Au Canada, une situation semblable existe  : les personnes handicapées sont souvent soutenues par leur famille, qui offrent temps et assistance gratuitement. Le Martin Prosperity Institute a publié «  Releasing Constraints: Projecting the Economic Impacts of Increased Accessibility in Ontario  » (Réduire les contraintes  : Projection des impacts économiques de l’accessibilité accrue en Ontario) en 2010 et a déclaré que «  permettre une participation accrue des personnes handicapées au marché du travail augmentera non seulement leurs revenus individuels et familiaux, mais pourrait également augmenter le PIB par habitant en Ontario de jusqu’à 600 $ par personne par an. » Simplement en mettant en œuvre les exigences minimales de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées, le Martin Prosperity Institute a conclu que : Les secteurs du tourisme et de la vente au détail de l’Ontario peuvent accroître leurs revenus en raison de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées. Nous avons estimé qu’au cours des cinq prochaines années, la mise en œuvre des normes de la loi pourrait stimuler entre 400 M$ et 1,5 G$ en nouvelles dépenses de tourisme et générer des augmentations des ventes au détail allant 7 de 3,8 à 9,6 G$ .

46 PARKER | 2ND QUARTER 2017 | 2IÈME TRIMESTRE 2017

Chers éditeurs du Parker et commanditaires de la Bourse Tom Arnold pour l’avancement de l’industrie du stationnement, Je tiens à profiter de cette occasion pour vous remercier, du fond du cœur, de m’avoir choisie comme lauréate de la Bourse Tom Arnold cette année. J’ai consacré ma formation universitaire, en particulier un certificat pour l’avancement de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Université Ryerson et ma maîtrise en études sur les handicaps majeurs à l’Université York, à l’étude du transport accessible. Très peu de chercheurs ont consacré du temps à l’étude de questions comme les politiques d’accessibilité fédérales, provinciales et municipales et leur impact sur les entreprises et les personnes handicapées. Mes propres recherches ont visé plusieurs questions de transport, dont les normes de sécurité des fourgonnettes accessibles modifiées, la législation relative aux taxis accessibles, la politique de porteur de fauteuil roulant de Pearson et finalement les renseignements en matière d’accessibilité tels que présentés par les sociétés de transport de la grande région de Toronto et Hamilton. J’espère que mon article répond à vos attentes pour la bourse; j’étais très heureuse d’avoir la chance d’examiner la réalité des places de stationnement accessibles et leur effet sur les entreprises de stationnement. Si vous souhaitez apporter certaines modifications, n’hésitez pas à les implanter; de plus, si vous aimeriez que je couvre une section plus en détail, je serai heureuse de vous aider. Une fois de plus, je vous présente mes sincères remerciements pour cette occasion. Cordialement,

Patricia Kierans

Puisque sept ans ont déjà passé depuis la publication de ce document, les avantages de l’accessibilité accrue se sont déjà fait sentir en Ontario. Mais adhérer aux exigences minimales ne sera bientôt plus suffisant, car les exigences minimales actuelles ne répondront plus à la demande causée par les baby-boomers vieillissants. Chaque place de stationnement accessible devrait être considérée comme un investissement dans l’humanité et les affaires. La valeur des places accessibles n’est pas seulement pour l’utilisateur, mais aussi pour le propriétaire du parc de stationnement et les entreprises voisines qui profitent d’une fréquentation accrue. Par conséquent, l’investissement dans le stationnement accessible est non seulement une contribution à notre société, mais aussi une bonne pratique commerciale. n 1 O. Reg. 350/06: BUILDING CODE. Gouvernement de l’Ontario, 13 avril 2015. Web. 06 avril 2017. <https://www.ontario.ca/laws/regulation/060350>. 2 Statistique Canada. « Un profil de l’incapacité chez les Canadiens âgés de 15 ans ou plus, 2012. » Statistique Canada, 15 février 2017. Web. 02 avril 2017. <http://www.statcan.gc.ca/pub/89-654x/89-654-x2015001-eng.htm>. 3 Emploi et développement social Canada. « Rapport fédéral de 2011 sur les personnes handicapées : Aînés handicapés au Canada. » Rapport fédéral de 2011 sur les personnes handicapées - Canada. ca. Emploi et développement social Canada, 23 août  2013. Web. 5 avril 2017. <https://www. canada.ca/en/employment-social-development/programs/disability/arc/federal-report2011.html>. 4 Paradigm Transportation Solutions Limited. « Study of Transportation for Persons with Disabilities. » Municipalité régionale de Peel, n.d. Web. 2 avril 2017. <https://www.peelregion.ca/planning/ transportation/transportation-disabilities/pdf/existing.pdf>. 5 Facilities Accessibility Design Standards (FADS). Site web officiel de la ville de London, 19 avril 2016. Web. 4 avril 2017. <https://www.london.ca/city-hall/accessibility/Pages/Facilities-AccessibilityDesign-Standards.aspx>. 6 Extra Costs Commission. «  Driving down the extra costs disabled people face: Progress review October 2016.  » Scope. Extra Costs Commission, oct. 2016. Web. 03 avril 2017. <https://www. scope.org.uk/Scope/media/Documents/Publication%20Directory/Extra-Costs-Commission-ProgressReview.pdf>. 7 Florida, Richard. « Releasing Constraints: Projecting the Economic Impacts of Increased Accessibility in Ontario. » Martin Prosperity Institute, 14 juin 2010. Web. 5 avril 2017. <http://martinprosperity. org/content/releasing-constraints-projecting-the-economic-impacts-of-increased-accessibility-inontario/>.


Dear Editors of The Parker, and sponsors of the Tom Arnold Scholarship in Parking Industry Advancement, I would like to take this opportunity to thank you, most profoundly, for being chosen as the recipient of the Tom Arnold Scholarship this year. I have devoted my university education, in particular a Certificate in Advancing the AODA from Ryerson University, and my Masterâ&#x20AC;&#x2122;s in Critical Disability Studies at York University, to the study of accessible transportation. Very few scholars have devoted time to studying issues such as federal, provincial and municipal policies mandating access, and their impact on both businesses and people with disabilities. My own research has focused on many varied transportation issues, including safety standards of modified accessible minivans, accessible taxicab legislation, Pearsonâ&#x20AC;&#x2122;s wheelchair porter policy, and finally accessibility information as presented by GTHA transit agencies. I hope that my article meets your expectations for the Scholarship; I was very excited to be have the chance to examine the reality of accessible parking spaces, and their effect on parking businesses. If there are any edits you wish to make, please feel free to implement them; also, if there are any sections that you would like me to cover more in depth, I would be delighted to assist. Again, with grateful thanks for this opportunity, Sincerely yours,

Patricia Kierans patricia.kierans@gmail.com 647-801-4908


Parker 2 quarter 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you