Issuu on Google+

Histoire des arts Ma boite à outil

Collège Albert Camus Isabelle Schaff 2013-2014


2


Sommaire Présentation générale de l'épreuve

4

Barème

6

Grille d'aide méthodologique Par M. Leistel

7

La problématique

8

Les 5 étapes de la recherche documentaire

9

Questionner son sujet de recherche

10

L'introduction

11

La conclusion

12

La bibliographie

13

3


Présentation générale de l'épreuve Le travail se fait seul ou en groupe de trois personnes maximum mais la note n'est pas commune. Le candidat doit proposer 5 objets d'étude et les soumettre au jury au moins 5 jours ouvrés avant l'épreuve. Le jour de l'épreuve, le jury choisit celui qui sera présenté par le candidat. L'épreuve fait l'objet d'une prestation orale devant un jury composé de 2 enseignants. L'exposé fait l'objet d'une note sur 20 points affectée d'un coefficient 2 pour l'attribution du brevet. La note est transmise uniquement avec les résultats du brevet. Les candidats sont notés en fonction d'une grille d'évaluation (voir p.5) Le texte qui régit cette épreuve est la circulaire n° 2011-189 du 3-11-2011 parue dans le BO n° 41 du 10 novembre 2011 consultable à l'adresse suivante : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=58238 Choix des sujets : Le candidat choisit 5 objets d'étude dans la liste proposée par ses enseignants, ces sujets sont obligatoirement traités dans au moins une discipline au cours de la scolarité de l'élève. Les objets d'étude doivent appartenir à au moins 3 domaines artistiques différents dans les 6 domaines existants : D1 : Arts de l'espace (architecture, jardins...) D2 : Arts du langage (poésie, conte, nouvelle...) D3 : Arts du quotidien (design, gravure, émaux, tapisserie, porcelaine...) D4 : Arts du son (Musiques, compositeurs, instruments, chansons...) D5 : Arts du spectacle vivant (Danse, arts du cirque, théâtre...) D6 : Arts du visuel (Peinture, sculpture, photographie, cinéma, BD...) L'élève choisit la manière dont il va traiter ces sujets : il prend appui sur ce qu'il a vu en cours pour présenter une réflexion personnelle qui se manifeste 4 notamment dans sa problématique.


Traitement des sujets : Le candidat ne pouvant savoir sur quel sujet je jury va l'interroger, il doit préparer équitablement ses cinq sujets. Les sujets doivent avoir comme pilier central une œuvre d'art présentée de manière complète : auteur(s), titre(s), date, support, dimensions, mouvement artistique, lieu d'exposition, technique de production... L’œuvre doit être contextualisée dans le temps et dans l'espace. L’œuvre doit être mise en relation avec d'autres œuvres en fonction du sujet : les liens doivent être pertinents et donc nécessairement argumentés. L'exposé doit être « critique et argumenté » donc posséder une problématique. Le plan permet de structurer l'exposé du candidat et répond à la problématique. Une introduction et une conclusion sont indispensables. Une bibliographie est la bien venue, en effet un bon exposé va nécessiter des recherches complémentaires de la part du candidat et noter les références des documents utilisés est un plus. Un dossier (sous forme numérique ou papier) peut être proposé par le candidat. L'oral : L'oral se compose d'un exposé de 5 min présenté par le candidat suivit d'un entretien de 10min avec le jury. Si les candidats présentent un travail de groupe, ils doivent se répartir équitablement le temps de parole et la durée de l'épreuve est majorée de 5 min par candidat supplémentaire. L'entretien avec le jury prend appui sur l'exposé du candidat mais le jury peut le faire réagir sur des œuvres inconnues de lui en lien avec l'objet d'étude. Le jour de l'épreuve, le candidat peut se présenter avec tous les documents nécessaires au bon déroulement de son exposé : reproductions d’œuvres, diaporama, livres, cahier de cours... Si le candidat présente un dossier complémentaire à son exposé oral, il doit le soumettre au jury en complément se la liste de ses sujets, 5 jours ouvrés avant le début de l'épreuve. 5


Grille d'évaluation Épreuve d'histoire des arts Session 2012 Connaissances et capacités relatives à l'œuvre d'art .

12 POINTS

Situer des œuvres dans le temps et dans l'espace (2pts) Présenter une œuvre de façon précise selon ses caractéristiques principales : domaine artistique, auteur, titre, époque ou contexte, support, dimensions, destination, mouvement artistique. (2pts) ✔ Maîtriser des notions de base pour décrire les techniques de production et les usages d'une œuvre d'art ou d'un monument. (2pts) ✔ Utiliser à bon escient un vocabulaire adapté à un domaine et à un langage artistique.(2pts) ✔ Développer un commentaire critique et argumenté sur une œuvre en discernant entre les critères subjectifs et objectifs de l'analyse. (2pts) ✔ Établir des liens pertinents avec d'autres œuvres de la même période ou de périodes différentes. (2pts) ✔

Capacités générales et attitudes 8 POINTS .

L'élève est invité à : ✔ Développer, pendant cinq minutes environ, un propos structuré relatif à l'objet d'étude. (1pts) ✔ Appuyer son commentaire sur une documentation appropriée (référence aux cours, ressources numériques, etc.) (1pts) ✔ Écouter et prendre en compte les questions du jury en formulant une réponse adaptée. (1pts) ✔ Justifier ses choix en décrivant ses intérêts et ses acquis en histoire des arts. (1pts) ✔ Manifester sa capacité à interroger un univers artistique, y compris abstrait. (1pts) ✔ Évoquer la construction d'une culture personnelle en histoire des arts. (1pts) ✔ S'exprimer correctement à l'oral, dans un niveau de langue approprié. (1pts) ✔ Adopter un comportement physique convenant à la situation de l'épreuve. (1pts) TOTAL /20

6


GRILLE D’AIDE METHODOLOGIQUE Titre de l’œuvre (de l’objet d’étude)  :

Domaine artistique  :

Question posée  : Qui est l’artiste  ?

Dimension de l’œuvre

Année de naissance/ éventuellement de décès

Date de réalisation de l’œuvre  : Son lieu actuel de conservation ou de collection  :

Œuvres du même artiste  : Contexte historique  :

Innovation technologique de l’époque  :

Mouvement artistique  :

Les techniques de réalisation de l’œuvre/ Support de travail Œuvres d’autres artistes s’inscrivant dans le même thème (œuvre + nom de l’artiste) Cinématographique, vidéo  : Littéraire  : Musicale  : Arts plastiques, architecture, sculpture, dessin, photographie  : Arts appliqué, design  : Architecture  : Ressources documentaires utilisées/Site Internet/Bibliographie  : Mots clés/Définition/ Vocabulaire à maîtriser  :

7


LA PROBLEMATIQUE C'est quoi ? C'est trouver une question qui fait problème dans ton sujet. Souvent, on peut trouver plusieurs problématiques pour un même sujet. Une problématique pose une question qui fait "débat", qui permet de mettre en relations des arguments / des événements / des opinions. A quoi ça sert ? : ✔ A éviter une compilation de documents ou d’idées ✔ A avoir un traitement du sujet personnel en effet en fonction des personnes les problématiques peuvent être différentes pour un même sujet. ✔ À limiter un sujet qui peut être très vaste ✔ A garder un fil conducteur dans ta réflexion et dans la recherche de documents Comment procéder ? Faire très attention au sujet, parfois une problématique t'est suggérée voir donnée. Réfléchir ! on peut, pour s’aider, utiliser tous les mots, les concepts, les idées qui ont émergé lors du travail de questionnement du sujet (à l’aide des questions Qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ?), et à l’issue d’un brainstorming (ou "remueméninges", travail de questionnement collectif où chacun dit à tour de rôle et en vrac tout ce qui lui passe par la tête à propos d’un sujet). On peut ensuite hiérarchiser ces questions et retenir en priorité les plus importantes. Quels pièges éviter ? Ton sujet ne doit pas être trop vaste, ni trop ambitieux A l'inverse une problématique trop pointue / précise va être difficile à traiter en 3° Tu dois éviter les questions qui aboutissent à des réponses évidentes (oui – non) Par exemple : "L’effet de serre a-t-il des conséquences sur l’environnement ?" la réponse est oui et le travail est fini ! Important : Tu dois tenir compte de la discipline dans laquelle s'inscrit ton travail : par exemple si ton sujet est la photographie, tu ne te poseras pas les même questions si c'est ton professeur d'art plastique ou ton professeur de physique qui te demande le travail. Une problématique peut évoluer en fonction des résultats de tes recherches. Exemples de problématiques : Qu'est-ce que le streetart ? Dans quelle mesure une œuvre d'art permet-elle le devoir de mémoire ? Par quels moyens un artiste peut-il lutter contre la dictature ? De quelle manière un régime totalitaire peut-il utiliser l'art ? Comment s'explique la présence d'images scientifiques dans l'art ?

8


Quelques conseils pour réussir un exposé : les grandes étapes de la recherche documentaire 1 – Définir et questionner son sujet de recherche Avant de chercher des informations, il faut savoir ce que l'on cherche. Cela évite de se perde dans une masse de documents. Tu peux consulter la fiche « Définir et questionner un sujet de recherche » p.10 2 – Rien ne sert de courir.... mieux vaut chercher à point ! Au lieu de te précipiter sur internet utilise toutes les ressources documentaires à ta disposition : ✔

Les usuels : les manuels scolaires, les dictionnaires et encyclopédies (papier et en ligne) qui t'apporteront des informations claires et synthétiques sur ton sujet. Tu peux consulter la rubrique « Chercher dans des dictionnaires et des encyclopédies » sur le site internet du CDI Le logiciel documentaire BCDI : accessible via le site internet du CDI, tu peux l'interroger de chez toi. Il te donnera les références de livres documentaires et d'articles de périodiques disponibles au CDI. Il te donnera également accès à des sites internet validés par des enseignants. N'hésite pas à consulter le tutoriel « Apprendre à utiliser la base du CDI » sur le site internet du CDI Le portail du CDI : des centaines de sites internet fiables et pertinents sélectionnés par mes soins et classés thématiquement. Internet : tu peux interroger des moteurs de recherche sur internet en utilisant la liste des mots-clés que tu as définis en questionnant ton sujet. Voici quelques exemples de moteur de recherche :

http://www.bing.com

http://www.google.fr

http://www.exalead.com

http://fr.yahoo.com/

Attention sur internet n'importe qui peut dire n'importe quoi. Alors 2 conseils : 1 - Essaye de trouver l'auteur du site et demande toi pourquoi il te donne cette information. Par exemple, sur un site internet crée par un enseignant tu a peu de chance de trouver des bêtises. 2 - Croise tes sources : si tu trouve une information bizarre essaye de la confronter à ce qui est dit dans d'autres documents. N'oublie pas de noter toutes les références des documents utilisés afin de pouvoir réaliser ta bibliographie (voir p.12).

9


3 – Sélectionner les informations et prendre des notes 3 – 1 Sélectionne les documents qui te semblent les plus pertinents grâce à une lecture «survol» : Un document pertinent est un document : ✔ qui répond à tes questions ✔ que tu comprends ✔ dont les sources te paraissent fiables 3 – 2 Lire en profondeur les documents sélectionnés, repérer les informations les plus pertinentes et prendre des notes au fur et à mesure. Quelques conseils : ✔ ✔ ✔

Ne pas faire de « copier-coller » Ne pas prendre en note des phrases complètes mais les idées et les mots importants Essaye de structurer tes notes pour ne pas te perdre (au minimum numérote tes pages) Note les références des documents que tu as réellement utilisés

4 – Le plan A l'aide des informations que tu as mémorisées, mais aussi des différents plans que tu as pu rencontrer, tu dois construire un plan de deux ou trois grandes parties elles même éventuellement redécoupées en en deux ou trois sous parties. L'ordre des parties doit être logique et elles doivent être le plus équilibré possible. 5 – La rédaction Rédige le corps de ton exposé en suivant ton plan ; Termine ton travail en rédigeant l'introduction et la conclusion. N'oublie pas de mettre ta bibliographie à la fin de ton travail. Quelques conseils pour être vraiment sur d'avoir une (très?) bonne note : Utilise tes propres mots pour être sur d'être compris de tous Choisis quelques images claires et pertinentes qui illustrent parfaitement ton sujet : elles ne sont pas la pour faire joli mais pour apporter une information. Pense également à légender tes illustrations et à citer tes sources. ✔ Cette démarche n'implique pas qu'on suive les étapes à la lettre. Par exemple, tu peux avoir une idée de plan dès le questionnement du sujet ou rechercher des informations complémentaires si une de tes parties n'est pas assez fournie. ✔ ✔

10


11


Rédiger une introduction

L’introduction vise à présenter de manière claire et concise (10% du total de ton exposé maximum) ton sujet et la façon dont tu vas le traiter. Elle doit se décomposer comme suit [Les exemples sont donnés pour un sujet de SVT sur la fécondation in vitro] : 1 – l’accroche But : Amener le sujet / Capter l'attention du lecteur Comment : présenter, dans un contexte général, la nature du sujet qui sera traité Exemple : “Le 24 février 1982, naissait à l’hôpital de Clamart dans les Hauts-de-Seine, le premier bébé conçu par fécondation in vitro.” Écueils : les platitudes " de tout temps les hommes ", " Depuis longtemps, déjà "... 2 – Énoncer et analyser le sujet But : savoir de quoi on parle Comment : le situer dans un cadre spatio-temporel et définir les mots importants. Vous devez répondre aux questions qui, quoi, où et quand. Exemple : Aujourd’hui[= quand], cette technique est largement répandue et 2.8% des enfants nés en France [= où] en 2008 sont venus au monde grâce à une FIV. Cette opération s'effectue à l'extérieur du corps de la femme ; elle consiste à mette en présence, dans une éprouvette, des gamètes mâle et femelle afin de faire naître un embryon qui sera implanté par la suite dans l'utérus de la mère ou dans celui d'une mère porteuse [définition sommaire du sujet]. 3- Questionner le sujet / annoncer la problématique But : Poser la ou les grandes questions que vous avez choisi de traiter Comment : en posant une ou plusieurs questions, sous forme interrogative si vous le souhaitez. Exemple de problématique sous forme interrogative : Mais cette technique est-elle vraiment sans risque? Exemple de problématique sous forme affirmative : Mais nous sommes en droit de nous demander si cette technique, parfois présentée comme une panacée à l’infertilité, est vraiment sans risque. 4 – Annoncer le plan But : Donner le déroulement de votre exposé Comment : En énonçant les grandes parties de ton plan, dans l'ordre de leur apparition mais sans faire apparaître de numérotation ou de mise en page particulière (ne pas écrire 1 …. 2....) Types de formules que tu peux utiliser : " Dans la première partie, nous verrons… Dans la deuxième,… Dans la dernière partie,... " / " D’abord,… Ensuite,… Enfin,… " / " Certes, Cependant,… Dès lors,… " / " Après avoir analysé…, on verra que… " Exemple : Dans un premier temps nous envisagerons les risques encourus sur le plan médical avant de nous pencher sur les aspects étiques nécessairement liés à cette 12 pratique.


Rédiger une conclusion

La conclusion est la dernière chose que le correcteur /jury va lire/entendre, une mauvaise conclusion laisse donc une mauvaise impression ; C'est donc à éviter. Une conclusion est courte. Elle n'introduit jamais d'éléments nouveaux. Elle se décompose généralement comme suit : 1 – Dresser le bilan Tu dois répondre à la problématique en rappelant succinctement les points importants que tu as développé lors de ton exposé. Attention il faut être bref et pertinent. 2 – Ouvrir le sujet (facultatif au collège) Traditionnellement on fini un conclusion par une ouverture du sujet, c'est à dire vers un autre problème en lien avec ton sujet. C'est un exercice difficile car çà ne doit pas donner lieu à la mise en évidence d'un manque dans ton exposé ! En bref, si tu n'as pas d'idée ou si tu n'es pas sûr de toi abstiens toi ! A l'oral éviter absolument les conclusions du genre : « ben...voilà » ou « cet exposé a été réalisé (ou pire a été fait) par ... »

13


Citer ses sources : La bibliographie Pourquoi citer ses sources ? Citer ses sources permet de : 1 - RETROUVER facilement un document 2 - PROUVER que tu as obtenu tes informations de source sure 3 - RESPECTER le droit d'auteur

Une source c'est quoi ? C'est les références (nom de l'auteur, titre...) des documents que tu as utilisés pour faire ton travail. Quand tu cites plusieurs sources sur un même thème tu fais une bibliographie.

Comment citer ses sources ? Pour citer ses sources, il suffit de respecter des normes de présentation. Au collège tu peux simplifier cette norme de la manière suivante : Pour un livre Auteur. Titre. Editeur. Année de parution Exemple : Bottero, Pierre. Ellana. Rageot. 2006 Pour un article de périodique Titre de l'article. Nom du périodique, n°, date de parution. N°des pages utilisées. Exemple : McDonald's La recette d'un BIG succès. Okapi, n°877, 2009. p.10 à 16. Pour un site web Titre du site. Adresse url. Date de consultation Exemple : Energies et climat. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Energies,198-.html. 16/02/2012. Astuce : A cette adresse tu trouveras un petit outil qui fait les références bibliographiques complètes selon la norme ! Tu n'as plus qu'à remplir les champs proposés (auteur, titre...) http://www.tahitidocs.com/web2/mdl_citer.swf

14


Ma boite à outil pour l'histoire des arts