Issuu on Google+

Communauté de Communes

Campagne de Caux VOTRE GAZETTE NUMERIQUE N°6 JUIN - JUILLET - AOÛT 2012

Falaises © Sylvaine Lebon Vue aérienne © Marie Bertin Carte © Pierre Audité

P. 8 à 11 DOSSIER : Vers un territoire entre Seine et Mer ?

P. 3-5 : LES ACTUS

P. 6-7 :

P. 12-14 :

P. 15-16 :

A

DANS

INFOS

VENIR

LE

RETRO

SERVICES


L’édito du Président

Il faut se rendre à l’évidence, le délai entre l’idée et le souhait de construire un équipement et sa réalisation s’allonge et se compte en année. Plusieurs équipements connaissent ce sort. Ampresse : depuis 6 ans des projets, des études ont été réalisés sans aboutir à cause de fondations spéciales coûteuses, d’autorisations difficiles à obtenir, des aides financières qui ne sont pas accordées. Enfin, les travaux ont aujourd’hui commencé. Le responsable et les employés estiment avoir été écoutés et sont heureux de voir leurs conditions de travail s’améliorer. Le Dojo : depuis 4 ans , 300 adhérents attendent un lieu destiné aux arts martiaux. En 2008, le souhait … en 2009, les sondages … en 2010, les plans … en 2011 le financement … enfin en 2012, les crédits se débloquent, reste la décision à prendre. La chaumière à Bréauté : son avenir, l’enquête le dira. Ensuite, il faudra 18 mois, à compter du choix de sa destination, pour la réalisation des travaux. La zone d’activité de Bréauté : des sondages là aussi, l’attente de validation du PLU et maintenant le dossier de viabilisation à dresser. La réglementation, les mesures de précaution, les recours, l’attente des aides font qu’il faut de plus en plus faire preuve de patience. el, Bonne lecture,

rre Blond e i P é r d n A Président

La Communauté de Communes Campagne de Caux compte 22 communes : Angerville-Bailleul, Annouville-Vilmesnil, Auberville-la-Renault, Bec-de-Mortagne, Bénarville, Bornambusc, Bréauté, Bretteville-du-GrandCaux, Daubeuf-Serville, Ecrainville, Goderville, Gonfreville-Caillot, Grainville-Ymauville, Houquetot, Manneville-la-Goupil, Mentheville, Saint-Maclou-la-Brière, Saint-Sauveur-d’Emalleville, Sausseuzemare-enCaux, Tocqueville-les-Murs, Vattetot-sous-Beaumont et Virville.

02 | EDITO |


A

Ampresse fera ses cartons en 2013 près 12 années de fonctionnement, l’association Ampresse s’apprête à emménager dans des nouveaux locaux, plus adaptés à son activité. Inauguration prévue au printemps 2013.

Le 9 mars dernier, les membres du bureau d’Ampresse, dont son président M. Marie, ont rejoint M. Blondel, président de la Com. Com. dans les locaux de cette dernière afin de signer l’acte d’engagement de la construction des nouveaux locaux de l’association. Un bâtiment attendu avec impatience car il permettra de regrouper les 3 sites actuels en un seul, facilement accessible le long de la nouvelle déviation de Goderville. Moins de manutention, moins de trajets au programme, ce qu’apprécieront sûrement les employés.

fait pas appel aux subventions pour son fonctionnement. La Com. Com. finance donc les travaux a 100 %. C’est une dépense importante, mais nous tenions à l’engager … C’est un projet qui touche tout le canton ! », conclut le président. Depuis la signature, les travaux ont débuté et vont durer 12 mois. Nous vous tiendrons informés de leur évolution

Et un bâtiment d’autant plus souhaité que l’inspection du travail a récemment mis sur la sellette le local de Bréauté, jugé non conforme à la réglementation. « Installer Ampresse dans des locaux adaptés et pratiques, aussi bien pour les employés que pour les clients, est un projet qui nous tenait à cœur, nous explique M. Blondel. Pourtant cela n’a pas été facile, notamment financièrement. Ampresse est une association qui s’autofinance, qui ne

| ACTUS | 03


Les habitants interrogés sur l’avenir de « la Chaumière »

C

ommerce(s), parking, centre d’affaires, restaurant, crèche, … de quoi auriezvous besoin à proximité de la gare à Bréauté ? Voilà, en bref, le contenu du questionnaire dont les réponses définiront l’avenir de « La Chaumière ».

En décembre dernier, les élus ont validé l’achat de la maison dite « La Chaumière » en face de la gare de Bréauté-Beuzeville. Leur idée ? Créer un pôle de services pour faciliter la vie des usagers du train et des habitants des communes voisines de la gare. Et, à plus long terme, la Com. Com. souhaite également encourager l’usage de ce moyen de transport. « Notre souci est de viser juste, nous explique André-Pierre Blondel, le président de la Com. Com. Nous avons plein d’idées d’utilisation, mais nous devons être réalistes et choisir celles qui bénéficieront au plus grand nombre. C’est pourquoi, dès que nous avons confié le projet à Caux Seine Développement, l’agence de développement économique à laquelle nous adhérons, nous voulions qu’il y ait de la concertation. Que les choix viennent des principaux intéressés, voilà ce qui nous permettra d’être efficaces », poursuit-il. Deux questionnaires ont ainsi été créés par M. Chati de Caux Seine Développement, un à destination des voyageurs, l’autre pour les habitants des communes environnantes. Cette enquête se déroulera du 14 mai au 16 juin pour des propositions attendues cet été. « La Communauté de Communes attend beaucoup de ces réponses. Plus de personnes répondront, plus nous aurons une perception fine des besoins. Comme c’est la première fois que nous procédons ainsi, par consultation des habitants, nous n’avons aucune idée du nombre de retours qu’il y aura. Mais nous avons espoir de toucher un maximum de personnes, car l’aménagement de « La Chaumière » leur est entièrement consacré, conclut, enthousiaste, M. Blondel. Infos pratiques : Les questionnaires sont disponibles depuis le 14 mai à la Com. Com, dans les mairies de Bréauté, Goderville et Manneville-la-Goupil, en gare de Bréauté-Beuzeville et dans les commerces de proximité. Ils sont à remplir et à retourner pour le 16 juin. Il est également possible de répondre en ligne au questionnaire à l’adresse suivante : http:// www.cauxseinedeveloppement.com/quest/ Infos : 02 35 29 65 85 ou 02 32 84 40 32

04 | ACTUS |


Petite brève ... Le 21 mars dernier, le président et l’agent d’animation culturelle de la Com. Com. se sont rendus à la Société Libre d’Emulation de la Seine Maritime à l’initiative de M. Fauvel, son président. En compagnie de Mme SaintAubin, ils ont exposé le travail effectué dans le cadre de l’exposition « Retour sur les bancs de l’école » et ont, à ce titre, reçu chacun un diplôme d’honneur de la Société.

U

Le SIG est arrivé

n clic sur le web et chaque commune a accès à son cadastre avec vue aérienne et données attributaires. De quoi faciliter la vie des mairies notamment pour les demandes liées à l’urbanisme. En effet, chaque fin d’année est l’occasion pour Mme SaintAubin et la Com. Com. de présenter une exposition d’histoire locale. Le travail a d’ores et déjà débuté pour l’exposition 2012 qui portera sur les églises du canton.

En effet, depuis fin mars, le Système d’Information Géographique (SIG) est opérationnel. Cet outil, développé par la société lilloise I2G pour la Communauté de Communes, permet de consulter les données cadastrales via un portail web à accès restreint. Le but de la Communauté de Communes était de doter les mairies et ses services d’un outil simple de consultation et de création, puisque chacun pourra éditer ses propres cartes. Imaginons qu’un édifice est classé Monument Historique : un clic pour tracer un cercle de 500 m de rayon et la mairie saura exactement quel territoire et quelles constructions sont soumis à restriction du fait du classement. Simple et rapide pour une meilleure efficacité. Cet outil est voué à évoluer. Déjà une « couche » d’informations sur les mares y a été ajoutée. Ultérieurement, les PLU, les réseaux, … pourront y figurer.

| ACTUS | 05


JUIN 2012 Sam. 9 14h15

Rando « Lin » à Bretteville-du-Grand-Caux

Sam. 30 21h30

Cinéma en plein-air à Tocqueville-les-Murs

JUILLET 2012 Dim. 1er 14h à 19h

Les Eglises se racontent à Bornambusc et Manneville-la-Goupil

Mer. 4 20h30

Balad’o crépuscule à Bréauté *

Jeu. 12 14h30

Balad’o village à Bec-deMortagne

Mer. 18 20h30

Balad’o crépuscule à Ecrainville *

Dim. 22 14h15

Rando à Bréauté

Jeu. 26 14h30

Balad’o village à SaintSauveur d’Emalleville

Sam. 28 15h00

Visite des extérieurs du manoir de Mentheville*

AOÛT 2012 Mer. 1er 20h30

Balad’o crépuscule à Bretteville-du-Gd-Cx *

Ven. 10 20h30

Vendredinades Nuit des Etoiles à la Com. Com.

Dim. 12 14h15

Rando à Bénarville

Jeu. 16 14h30

Balad’o village à Daubeuf-Serville

Sam. 18 14h30

Circuit en car sur les églises disparues *

Mer. 22 20h30

Balad’o crépuscule à Grainville-Ymauville *

Dim. 26 14h15

Rando à Ecrainville

Jeu. 30 14h30

Balad’o village à Menthevlle

DÉBUT SEPTEMBRE Sam. 1er 15h00

Visite sur les graffiti à Bornambusc *

06 | A VENIR |

Un programme intense

C

omme chaque année, le programme d’animations culturelles va s’étoffer avec la belle saison. On retrouvera du cinéma en plein-air, les Eglises de nos villages se racontent, les balad’o crépuscules, etc, mais aussi une nouveauté : les balad’o villages, petites balades de 3 à 5,5 km pour découvrir l’histoire et les édifices d’un village. Vous trouverez ci-contre le programme pour les 3 prochains mois. Les animations avec une * sont à réserver impérativement au 02 35 29 65 85 (nombre de places limité) aux horaires d’ouverture de la Com. Com. et au moins deux jours avant l’animation.

DEMANDEZ LE PROGRAMME : randos, balades, visites patrimoniales, … tout est dans le Guide des animations 2012. Il est disponible :  à la Communauté de Communes  dans certaines mairies  sur www.campagne-decaux.fr


Retour du Ludisports 76 en septembre

A

la rentrée, le dispositif Ludisports 76 piloté conjointement par le Département de Seine-Maritime et la Com. Com. reprendra du service pour le plaisir et le bien-être des enfants du canton.

Les mois de juillet et août sont toujours une période intense pour le service Jeunesse et Sport. Trois accueils de loisirs ouvrent leurs portes à quelques 156 enfants. Mais septembre n’est pas en reste puisque c’est le moment pour les enfants de s’inscrire au Ludisports. Ce dispositif propose aux enfants de primaire scolarisés sur le canton de découvrir 3 activités sportives (une par trimestre) à raison d’une heure par semaine.

Pense pas bête Votre enfant souhaite participer au Ludisports 76 ? Il vous suffit de renvoyer à la Com. Com. le coupon distribué dans son école début septembre, rempli et accompagné d’un certificat médical d’aptitude à la pratique sportive et d’un chèque de 23 € à l’ordre de Petite Enfance / Jeunesse.

Roller, athlétisme, badminton, boxe, ou ultimate sont quelques exemples de la quinzaine de sports proposés selon les écoles. Les enfants sont encadrés par un des 6 éducateurs diplômés et découvrent ainsi une pratique qui pourrait devenir une passion ! Les séances de l’année 2012-2013 reprendront début octobre. Octobre aussi a ses activités Le 30 octobre débuteront également les vacances de Toussaint et avec, 2 dispositifs pour vos enfants à partir de 6 ans : 

le centre de loisirs de Bec-de-Mortagne

Vac’En’Sports : pratique gratuite, sous forme de créneaux d’1h30, de sports individuels (badminton, tennis, …) et collectifs (basket, futsal, …)

Infos au 02 35 29 65 85

| A VENIR | 07


Vers un territoire entre Seine et Mer ?

L

a Réforme des collectivités territoriales pousse ces dernières à réfléchir à leur avenir, à penser stratégie de développement et économies d’échelle. La Communauté de Communes est entrée dans la démarche en participant à une étude sur la création d’un nouveau territoire de la Seine à la mer.

La Communauté de Communes fête cette année ses 15 ans (voir notre n° précédent). 15 années à œuvrer pour le développement du territoire, économiquement, socialement et touristiquement. Des projets sont d’ailleurs en cours d’aboutissement (Ampresse, les city-stades) ou en pleine élaboration (le Dojo) pour offrir le cadre de vie le plus optimal à la population.

cachent cependant de vraies questions sur les opportunités financières et stratégiques d’un territoire élargi.

Cependant, la situation centrale de la Com. Com, au carrefour des grandes départementales menant aux grandes communes environnantes, implique que le territoire est « à cheval » sur les bassins de vie du Havre, de Fécamp et de Caux Vallée de Seine (Bolbec, Lillebonne, Notre-Dame-deGravenchon).

Toutefois, les élus ne souhaitent pas que le regroupement se fasse au détriment des services de proximité existants et de certaines compétences onéreuses.

Derrière le schéma de la CDCI* indiquant que nous pouvions rester « seul », se

08 | DOSSIER |

Une extension de la surface budgétaire, une augmentation des dotations de l’Etat, un niveau plus pertinent de mutualisation et la possibilité de réaliser des économies d’échelle, sont des chances à côté desquelles il semble difficile de passer.

C’est pourquoi, une étude est en cours de réalisation pour évaluer ce nouveau territoire, sa cohérence et sa pertinence, pour un résultat attendu en fin d’année.


© Fond de Carte : Pierre Audité

Le territoire à l’étude Communauté de Communes du canton de Valmont Communauté de Communes de Fécamp Communauté de Communes Campagne de Caux (Goderville)

Le nouveau territoire en quelques chiffres :

Communauté de Communes Cœur de Caux (Fauville)

Superficie : 1080.7 km2, soit un peu plus d’1/6e de la superficie du Département de Seine-Maritime.

Communauté de Communes du canton d’Yvetot

Nombre de communes : 140, soit environ 1/5e des communes du Département.

Communauté de Communes Caux Vallée de Seine (Bolbec, Lillebonne, Caudebec-en-Caux)

Nombre d’habitants : 152 849, soit 1 seinomarins sur 8.

* Les Commissions Départementales de Coopération Intercommunale (CDCI) sont les organismes représentatifs des collectivités locales. Elles émettent un avis sur les projets de création ou de fusion d'EPCI, et ont surtout contribuer, en partenariat avec le Préfet, à l'élaboration des schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) arrêtés le 31 décembre dernier.

| DOSSIER | 09


Trois questions à André-Pierre Blondel, Président de la Communauté de Communes

Y-a-t-il obligation de se regrouper ? La loi sur la réforme des collectivités territoriales demande que les communautés aient au minimum 5 000 habitants, qu’elles soient composées d’au moins 5 communes. A fortiori, aucune commune ne peut rester seule. En Seine-Maritime et dans d’autres départements aucune commune, ni communauté n’est concernée. Donc notre communauté comme celles de Fécamp, Valmont, Fauville, Pour tout savoir de la réforme : Yvetot ne sont pas visées par la www.interieur.gouv.fr/sections/reforme-collectivites Réforme. Toutefois, la CDCI (Commission Départementale de Coopération Intercommunale) a fait des propositions sur d’autres secteurs en proposant que les communautés de communes de Criquetot-l’Esneval et de Saint-Romain-de-Colbosc (Caux Estuaire) étudient un rapprochement avec la CODAH (Communauté d’Agglomération du Havre). Pourquoi l’étude se tourne vers un territoire « Entre Seine et Mer » à l’exclusion du Havre ? Entre la CODAH et la CREA (Communauté d’Agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe), il a semblé qu’un territoire de la Seine à la mer avait sa place. 150 000 habitants, une forte activité économique, des atouts touristiques, … ce territoire pourrait être reconnu et exister. L’étude menée sur ce secteur vient en grande partie de la « main tendue » par le président de Caux Vallée de Seine. A-t-on une idée de comment seront représentées les communes dans cette nouvelle entité ? La représentativité est un sujet qu’il ne faut pas négliger. Chaque commune doit être représentée et certaines communes par leur importance auront plusieurs représentants. 180 à 200 délégués pourraient être ainsi nommés. Les commissions devront avoir un rôle important. Une sectorisation pourrait aussi être envisagée. L’étude en cours devra faire des propositions sur ce sujet important.

10 | DOSSIER |


Quid chez nos voisins ? Nos voisins havrais de la CODAH étudient un regroupement avec les Communautés de Communes Caux Estuaire (St-Romain de Colbosc) et de Criquetot-l’Esneval. Cette fusion de 54 communes et 280 000 habitants a été encouragée par le Préfet du Département.

Des actions déjà concertées

2

secteurs sont « en avance » et posent les bases d’une collaboration : le Tourisme et l’Economie. La Com. Com. a ainsi adhérer à Caux Seine Développement, agence de développement émanant de la Com. Com. Caux Vallée de Seine. Cet organisme regroupe également les Com. Com. de Valmont et Fauville. Il a pour objectif, entre autres, la promotion du territoire, l’émergence de nouvelles filières et l’accompagnement des entreprises du secteur. Ce travail en commun doit permettre un développement cohérent du bassin de vie. Le tourisme, déjà actif Quant au tourisme, une forme de collaboration existait déjà puisque chacun

Les communautés sont entrées dans un processus de discussion pour élaborer une politique de rapprochement.

s’efforçait de proposer l’offre touristique des autres, le visiteur ne s’arrêtant pas aux frontières. Elle s’est renforcée début 2012 avec la volonté de participer ensemble à certaines manifestations. Ainsi, le 15 avril dernier, le Pays de Caux Vallée de Seine a invité Valmont et Goderville a partagé un stand lors de « Parc en Fêtes », grande manifestation organisée par le Parc Régional des Boucles de la Seine Normande. L’occasion de nous faire connaître chez nos amis de l’autre côté de l’eau ! D’autres collaborations sont en cours d’élaboration, nous ne manquerons pas de vous en informer dans ces pages.

| DOSSIER | 11


L

Un invité exceptionnel à la Com. Com. undi 19 mars, la Com. Com. a connu une agitation hors du commun. Goderville avait prêté ses drapeaux ; petits fours et champagne étaient bien installés sur les tables. Pourquoi ? Pour accueillir le Ministre des Sports et de la Jeunesse, M. David Douillet.

La Communauté de Communes a donc connu une première dans son histoire : l’accueil d’un ministre. Ce dernier a fait le voyage depuis Paris à l’initiative du Député M. Fidelin afin de soutenir le projet de construction d’un DOJO. Ancien Judoka, M. Douillet a été enthousiasmé par l’initiative prise par la Com. Com. de construire un lieu consacré à la pratique des arts martiaux, tant judo que karaté ou boxe. Il est ainsi venu annoncer que le projet allait passer en commission auprès du Centre National pour le Développement du Sport pour l’obtention d’une subvention.

12 | DANS LE RETRO |

A l’heure où nous écrivons ces lignes, cette subvention de 400 000 € a été accordée. Elle devrait s’ajouter à l’enveloppe parlementaire du Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités Territoriales et de l’Immigration accordé à la Com. Com. dans le cadre du programme 122 (100 000 €). Enfin le Département de Seine-Maritime subventionnera lui aussi le Dojo à hauteur de 280 000 €. Le projet est donc en très bonne voie, pour le plus grand plaisir des clubs d’arts martiaux locaux !


La petite enfance au cœur d’une semaine Le Relais Assistants Maternels (RAM) de la Com. Com. a organisé, pour la deuxième année consécutive, une semaine dédiée à la Petite Enfance au sein du canton de Goderville du 7 au 12 mai 2012.

La saison est lancée !

M

ars et avril sont toujours l’occasion pour les points d’accueil touristique (Offices de Tourisme, hébergeurs, prestataires d’activités, …) de se retrouver afin d’échanger et de distribuer leur documentation. Le Point Info Tourisme de la Communauté de Communes Campagne de Caux n’a pas échappé à la règle et c’est les cartons pleins de documentation récupérée lors des bourses d’échanges qu’il a accueilli élus et acteurs du tourisme le 2 avril dernier. « C’est la première fois que nous organisions un tel rendez-vous, nous explique Marie Bertin du Service Tourisme, Culture et Communication. Les objectifs étaient multiples : faire découvrir l’espace d’information aux nouveaux prestataires, expliquer et relayer les nouveaux documents, informer les hébergeurs des possibilités de formation, … Le tout dans la convivialité afin que chacun apprenne à mieux se connaître ». Et c’était aussi un geste qui s’inscrit dans le développement durable : chacun prend la documentation dont il a besoin et en une seule fois, ce qui évite les envois postaux à répétition avec le transport que cela induit. Maintenant tout est prêt pour accueillir les touristes !

Les professionnels du RAM et du centre multi-accueil « Les Pitchouns » ont proposé de nombreuses animations gratuites. Ce sont ainsi centaine d’enfants qui se sont retrouvés tout au long de la semaine autour d’ateliers créatifs ou d’éveil (peinture sur vitre, parcours des 5 sens, éveil musical) ou encore d’un magicien sculpteur de ballons. L’organisation d’une sortie à la médiathèque de Bretteville-du-GdCx a conforté le souhait des professionnels de mettre le livre à la portée de tous. Un partenariat sera mis en place dès septembre 2012 entre le RAM et la médiathèque afin d’inscrire le livre au quotidien dans la vie de l’enfant, y compris chez son assistant maternel. Fort de son succès hebdomadaire, l’atelier massage bébé a été présenté à de nouveaux parents lors d’une porte ouverte au RAM. Les jeunes parents ont ainsi pu s’initier aux joies du massage dans un climat convivial et sécurisant pour leurs bébés. Pour clôturer la semaine, un cafédébat a réuni une dizaine de parents et assistants maternels autour du thème de la séparation.

| DANS LE RETRO | 13


La plaine de Bailleul, à

Gonfreville-Caillot, sous la neige

P

Semaine du Développement Durable 2012

our la 4ème année consécutive, la Com. Com. participait à la Semaine du Développement Durable du 1er au 7 avril. Des actions différentes pour un objectif : la sensibilisation !

Tout à débuter mardi par une participation au Village du Développement Durable organisé par le Pays des Hautes Falaises et entièrement installé par la Mairie de Goderville

14 | DANS LE RETRO |

sur la place de l’église. Une centaine d’élèves de primaire y ont participé et ont découvert sur notre stand, le tri et le devenir des déchets. Avant le village, Eloise Lecanu, ambassadrice du tri à la Com. Com. a rencontré tous les enfants participant au rallye. Le vendredi suivant, elle est allée dans les classes de CP et CE1 de Goderville afin de leur parler tri des déchets. Enfin le vendredi, était organisée une soirée cinéma à la découverte d’un documentaire « différent » : Pour une consommation responsable. Pas de grand discours sur les périls de notre planète. Le réalisateur, Christophe Gay, est juste parti à la rencontre de personnes, de producteurs et d’association œuvrant concrètement pour l’amélioration de l’environnement, de la qualité de vie et des conditions de travail. Les spectateurs étaient peu nombreux mais sont repartis avec des idées !


L

Comment réduire ses déchets ? a quantité de déchets augmente tous les ans. En moyenne, un français jette 1 kg de déchets, tout confondu, par jour.

Cependant, il est facile de diminuer le poids de nos déchets tout en faisant des économies. Voici une liste de 10 gestes simples à faire chez soi, en fonction des situations, des besoins et des projets prévus (pique-nique, repas de famille…) :  Choisir le bon conditionnement : il faut

regarder le prix au kilo sur l’étiquette de votre produit, vous verrez qu’il est plus économique d’acheter un kilo de ce produit plutôt que deux paquets de 500 g.  Préférer les sacs réutilisables pour faire

Emmaüs, Secours Populaire, Ampresse…  Fabriquer du compost  Choisir les produits avec un label

environnement  Faire des gestes alternatifs (surveiller les

dates de péremption, cuisiner soi-même est plus économique que d’acheter des plats préparés, …) Des stop pub, des carnets de courses, des guides pour réduire votre quantité de déchets, et pour jardiner durablement sont à votre disposition gratuitement à la Communauté de Communes. Pour plus d’informations, une adresse : www.reduisonsnosdechets.fr

vos courses  Indiquer le « stop pub » sur la boite aux

lettres : vous ne recevrez plus de publicités  Limiter les impressions, réutiliser le verso

des feuilles comme brouillons, préférer les e-mails aux courriers…  Boire l’eau du robinet lorsque cela est

possible  Economiser les piles : préférer les piles

rechargeables aux piles classiques  Réparer, réutiliser ce qui peut l’être, ou

donner ces objets à des associations comme

Vous souhaitez donner des objets à une association , vider votre grenier, vos placards ? Deux compagnons d’Emmaüs seront présents à la déchetterie le

samedi 23 juin 2012 entre 14 h 00 et 17 h 00. Renseignements au 02 35 29 65 85.

| INFOS TRI | 15


Horaires d’ouverture des services administratifs : Du Lundi au Vendredi de 9h à 16h. Tél : 02 35 29 65 85

Horaires d’ouverture du Point Info Tourisme : Du lundi au Vendredi de 9h à 16h Tél : 02 35 29 65 85

Horaires des permanences physiques et téléphoniques du Relais Assistants Maternels : Le lundi de 12h à 16h30, le mardi de 12h à 18h, le jeudi de 12h à 18h30 et le vendredi de 14h à 18h30. Tél : 02 35 29 54 75

Horaires d’ouverture de la déchetterie : Lundi, Mardi, Vendredi : de 9h à 12h et de 14h à 18h. Mercredi : de 14h à 18h. Jeudi : fermé Samedi : de 9h à 12h et de 14h à 18h (du 1er octobre au 31 mars) et jusqu’à 19h du 1er avril au 30 septembre. Tél : 02 35 10 32 59

Une collecte de seringues, gratuite, a lieu devant la déchetterie chaque premier mardi du mois de 9h à 11h. Les prochains rendez-vous : 3 juillet, 7 août, 4 septembre, 2 octobre.

Horaires d’ouverture de la plateforme de compostage :

Lundi et Jeudi de 14h à 18h du 1er mars au 30 novembre. Samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h toute l’année.

Horaires d’ouverture au public de la Piscine Plein Ciel : Période scolaire : Lundi 16h30-19h00 Mercredi 15h00-19h00 Vendredi 16h30-19h00 Vacances scolaires : Du lundi au vendredi : 14h00-19h00 Juillet / Aout : Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 14h0019h00 Mercredi : 10h00-12h00/14h00-19h00

Vous avez reçu ce message d’un ami et vous voulez vous abonner, cliquez ici.

Conception, rédaction : Marie Bertin, Pierrick Courseaux, Eloïse Lecanu.

Pour vous désabonner, cliquez ici.

Crédits photo : Communauté de Communes Campagne de Caux, Microsoft Publisher.

Pour retrouver les dernières gazettes, cliquez ici. Directeur de la publication : André-Pierre BLONDEL, Président

16 | INFOS SERVICES |

Parution : Juin 2012 au format numérique


GAZETTE NUMERIQUE N°6 DE LA COM. COM. CAMPAGNE DE CAUX (JUIN, JUILLET, AOÛT)