Issuu on Google+

N°2 /// automne-hiver 2012 www.cc-pays-redon.fr

Le jou nal

de la CCPR

8

DOSSIER PETITE ENFANCE

Un menu enfant complet ! 6

Embarquez avec les rippeurs

12

Spécial emploi : les entreprises qui recrutent !

17

Le réseau Médiathèque (s) est lancé


2

SOMMAIRE 4

g L’ACTUALITÉ g Du changement

à la piscine

15 & 16 g ENTREPRENDRE, S’IMPLANTER, SE DÉVELOPPER

g Le port a son capitaine

g Conférence

de Denis Pépin g En octobre... le marron est en fête ! g Le Conservatoire fait sa rentrée g Le théâtre s’invite chez vous g Finances

g Une nouvelle

signalétique des parcs d’activités g Nouveau : la visioconférence !

17 à 20 g VIVRE ET HABITER

g Médiathèque(s), 6

le nouveau réseau g Habitat : la CCPR définit son plan d’actions g Naissance d’un orchestre symphonique ! g Théâtre, l’aventure continue

g EN IMAGES g Embarquez

avec les rippeurs !

8 à 11

g DOSSIER PETITE ENFANCE g Un menu enfant

complet

21 à 23 g SORTIR ET DÉCOUVRIR

g Théâtre g Médiathèque g Conservatoire

de musique

g Semaine Envie

d’entreprendre

g Semaine

12 à 14 g SPÉCIAL EMPLOI

de réduction des déchets

g Les entreprises

qui recrutent

Flashez ce code si vous disposez d’un smartphone ou retrouvez toutes les informations ainsi que le magazine à télécharger sur

www.cc-pays-redon.fr

Directeur de la publication Jean-Louis Fougère – Responsable d’édition Camille Etesse – Comité de rédaction Dominique Julaud, François Bertin, Alice Haugomat, Armand Jaouen, Josette Jugé, Pierrick Le Boterff, Hélène Le Brun, Angéline Ledain et Andrée Leroux – Rédaction les services de la CCPR – Conception et réalisation Le Kwalé – Impression Cloître Imprimeur – Tirage 28 000 exemplaires – Dépôt légal octobre 2012 – Ce document a été imprimé sur du papier PEFC.


ÉDITORIAL

3

A

PRÈS LES VACANCES D’ÉTÉ où je l’espère chacun a pu se détendre et profiter de ses loisirs en famille et entre amis, nous poursuivons notre feuille de route et vous souhaitons une agréable rentrée au niveau professionnel tout d’abord. Elle commence avec de bonnes nouvelles pour notre territoire. Après une période de tensions économiques, il récolte en effet les fruits de son action et de son engagement avec le renforcement et l’arrivée de nouvelles entreprises. Meilleur Contact, Ara, Chatal… Ces réussites, synonymes d’emplois, nous confortent dans notre mission d’accompagnement de l’activité économique.

De bonnes nouvelles pour notre territoire Nous vous souhaitons également un épanouissement personnel dans vos diverses activités, au sein de nos équipements communautaires. Le théâtre et le conservatoire inaugurent leurs nouvelles saisons, le réseau intercommunal Médiathèque(s) est créé, la piscine de Redon améliore ses horaires d’ouverture, une salle de visioconférence gratuite voit le jour ; les projets bouillonnent pour vous offrir des services de qualité. Bonne rentrée à tous ! ● ● ● Jean-Louis Fougère Président de la Communauté de Communes du Pays de Redon

ALLAIRE, AVESSAC, BAINS-SUR-OUST, BÉGANNE, CONQUEREUIL, LA CHAPELLE-DE-BRAIN, FÉGRÉAC, GUÉMENÉ-PENFAO, LANGON, MASSÉRAC, PIERRIC, PLESSÉ, PEILLAC, REDON, RENAC, RIEUX, SAINT-GORGON, SAINT-JACUT-LES-PINS, SAINTJEAN-LA-POTERIE, SAINTE-MARIE, SAINT-NICOLAS-DE-REDON, SAINT-PERREUX, SAINT-VINCENT-SUR-OUST, THÉHILLAC


4

L'ACTUALITÉ Du changement à la piscine DEPUIS LE 1ER SEPTEMBRE, LES HORAIRES D’OUVERTURE DE LA PISCINE DE REDON ONT CHANGÉ AFIN D’AMÉLIORER LE CONFORT DES USAGERS ET DE RENFORCER LES COURS DE NATATION POUR LES SCOLAIRES. « Quand une personne achète un ticket d’entrée, elle doit pouvoir prétendre accéder à l’ensemble des services que lui propose l’équipement, commente Claude Hemery, responsable de l’établissement. Par conséquent, la CCPR a revu ses horaires d’ouverture afin que le grand public, les scolaires et les associations puissent bénéficier de plus d’espace pour la pratique de leurs activités. » Pour le grand public, les créneaux horaires du midi et du soir ont été maintenus. Autre objectif de ce changement : renforcer l’enseignement de la natation en milieu scolaire, en augmentant le volume horaire d’accueil (créneaux supplémentaires le jeudi après–midi notamment). Pour répondre au mieux à la demande, le nombre de cours pour enfants a également été augmenté. Retrouvez les horaires complets à l’accueil de la piscine, sur le site internet et dans le guide pratique de la CCPR.

Site internet

En octobre... le marron est en fête !

Pour suivre toutes les informations essentielles, abonnez-vous à la newsletter sur www.cc-pays-redon.fr

PENDANT TOUT UN MOIS, LE MARRON EST AU CŒUR DES FESTIVITÉS. ON LE VANTE, ON LE VEND, ON LE GRILLE, ON LE CUISINE, ON LE DÉGUSTE…

Conférence

Chants, contes, musiques, danses, poésies sont aussi de la fête. De la Bogue d’Or à Redon en passant par la Fête des Fruits d’Automne à Peillac, la tradition orale est célébrée.

“COMMENT GAGNER DU TEMPS D’ENTRETIEN EN RECYCLANT VOS DÉCHETS DU JARDIN ? ” Le spécialiste Denis Pépin animera une conférence sur cette thématique, le mardi 27 novembre, à 20h, à la salle P. Etrillard de Saint-Nicolas-de-Redon. Pour plus de renseignements, contactez le service environnement : environnement@cc-pays-redon.fr

Denis Pépin, conférencier

Découvrez le programme complet sur wwww.tourisme-pays-redon.com

La Bogue est un rendez-vous annuel incontournable du territoire

Pratique Nouveau, retrouvez votre calendrier de collecte des déchets dès aujourd’hui, dans le guide pratique distribué en même temps que le journal. Petite enfance, culture, piscines… Toutes les informations essentielles de la CCPR y sont !


5 Le Conservatoire fait sa rentrée

Info Energie

LES COURS ONT REPRIS AU CONSERVATOIRE DEPUIS LE 10 SEPTEMBRE.

Le service Espace Info Energie est un service public et gratuit pour les particuliers sur la maîtrise de l’énergie. Il est ouvert au public au 54, Grande rue à Redon.

Cette nouvelle année apporte son lot de nouveautés pour pouvoir répondre à une demande sans cesse croissante d'inscriptions. Avec la mise en place du Projet Culturel de Territoire, il était nécessaire que le Conservatoire se dote d'un nouveau projet d'établissement. Outre la création d'un orchestre symphonique, un cursus de Jazz et Musiques Actuelles vient de voir le jour. Le changement le plus profond est la refonte des cursus d'enseignement qui permet de répondre aux attentes des partenaires institutionnels et aux demandes des élèves. Les partenariats avec des acteurs du territoire comme l'Ecole de Musique Traditionnelle se renforcent, avec notamment la mise en place de cours communs. L'aspect de diffusion n'a pas été oublié grâce à la saison musicale éclectique de cette année (informations disponibles au Conservatoire et sur le site internet de la CCPR).

CHAMPION Elève au Conservatoire intercommunal depuis dix ans, Thomas Jean-Baptiste Simonne a remporté le premier prix du prestigieux concours international de saxophone, organisé par la fédération régionale des Ecoles de musiques associatives des Pays de Loire. A 18 ans, il ambitionne désormais d’entrer au Conservatoire de Nantes pour entamer une carrière professionnelle. Thomas Jean-Baptiste Simonne, vainqueur du concours international de saxophone

Le théâtre s'invite chez vous APRÈS LES RÉUNIONS « TUPPERWARE » À DOMICILE, PLACE AU THÉÂTRE DANS VOTRE SALON ! Pour sa rentrée, le Théâtre Intercommunal du Pays de Redon a innové en s’invitant chez des spectateurs fidèles. Des habitants de SaintJean-la-Poterie, Guémené-Penfao, Saint-Vincentsur-Oust, Avessac et Saint-Perreux ont en effet ouvert leur domicile pour découvrir avec voisins et amis la nouvelle saison culturelle. Pépito Matéo et la Compagnie Drolatic Industry étaient également présents certains soirs. En attendant que le théâtre s’invite chez vous, retrouvez la saison dans la rubrique « SORTIR ET DÉCOUVRIR ». La programmation culturelle est éclectique

Contact eie@pays-redon.f ou au 0805 203 205

Finances Depuis fin mai, le service Finances de la collectivité a mis en place un protocole de dématérialisation des flux comptables avec le Trésor public. Les bordereaux de titres et de mandats sont désormais signés électroniquement via un système sécurisé. Les factures et autres pièces justificatives sont également dématérialisées, ce qui conforte une baisse significative de la consommation papier.


6

L'ACTUALITÉ

EN I MAGES g REPORTAGE

RIPPEURS ! Chaque jour, 14 chauffeurs et rippeurs collectent vos ordures ménagères et sacs jaunes. Des centres-bourgs aux hameaux reculés, ils arpentent le territoire dès 5h30 du matin.

7 bennes collectent les déchets du territoire.

Chaque semaine, les conteneurs enterrés sont vidés par les prestataires de la CCPR.

Les rippeurs sont particulièrement exposés aux risques de la circulation, les vêtements « haute visibilité » sont obligatoires.

Chaque équipe compte un chauffeur et un ou deux rippeurs.

Les collectes des sacs jaunes étant les plus physiques, les rippeurs changent régulièrement de tournées.


7 EN I MAGES

Dans les campagnes, des bennes robotisées collectent directement les ordures ménagères. Le chauffeur travaille seul.

Au centre de transfert de Redon, les bennes sont pesées sur ce pont à bascule.

Chaque jour, les bennes sont lavées et désinfectées.


8 DOSSIER PETITE ENFANCE

Un menu enfant complet ! Tester les parcours sensoriels qui gratouillent et chatouillent, découvrir l’art contemporain avec son assistant maternel et des professionnels du spectacle, développer sa motricité lors d’ateliers adaptés, explorer l’univers des livres et des médiathèques, goûter de nouvelles saveurs… Dans les structures Petite Enfance de la collectivité, les plus petits ont de quoi faire ! Parce qu’accueillir un enfant, c’est aussi l’accompagner lui et sa famille.

Le service Petite Enfance c’est… 250 enfants accueillis en 2011 dans les multi-accueils

28 agents qui travaillent dans 6 lieux d’exercice principaux 4 permanences administratives sur les chefs-lieux de canton et 4 autres

délocalisées dans les communes

19 ateliers d’éveil au sein des salles municipales 1,6 million d’euros de budget annuel de fonctionnement

4 commissions d’admission par an


9

S'adapter aux besoins des familles

D

epuis 2008, la CCPR renforce sa politique en matière de petite enfance. Cet engagement auprès des plus petits et des familles contribue aussi à l’attractivité du territoire. Rencontre avec Yvette Année, viceprésidente de la CCPR, et Elisabeth Merlaud-Chaupitre, directrice du service. La CCPR a mis en place des Relais Intercommunaux Parents Assistants Maternels Enfants (Ripame) pour renseigner les familles et accompagner les professionnels. Deux multi-accueils sont actuellement ouverts, à Redon et à Saint-Nicolas-de-Redon, trois nouveaux ouvriront d’ici 2014 et l’étude d’une quatrième structure va être prochainement lancée. Quels sont vos missions et objectifs en matière de petite enfance ?

Yvette Année : Nous voulons mailler le territoire en offres d’accueil des enfants âgés de 0 à 4 ans, afin de proposer à l’ensemble des habitants un même service de qualité. Nous accueillons dans nos structures l’enfant, mais aussi sa famille. Nous devons proposer des offres adaptées à la diversité des foyers : certains ont besoin d’un accueil régulier, d’autres ont des demandes plus ponctuelles. Des parents ont des plannings qui changent toutes les trois semaines, d’autres ont des emplois du temps fixes ; nous devons ajuster nos accueils pour répondre au plus près aux besoins de tous. Voilà pourquoi nous proposons des modes d’accueil réguliers ou occasionnels, collectifs ou individuels. L’accueil peut se faire dans les structures, chez les assistants maternels mais aussi au domicile de l’enfant.

Élisabeth Merlaud-Chaupitre et Yvette Année

Votre politique dépasse le simple accueil de l’enfant…

Élisabeth Merlaud-Chaupitre : Tout à fait. Les Ripame, comme leur nom l’indique, sont des Relais, une porte d’entrée pour répondre aux questions des familles et des professionnels. Nous organisons tout au long de l’année des animations, des ateliers d’éveil, des soirées d’échanges, des réunions d’informations pour les parents et les assistants maternels. Les professionnels de la petite enfance constituent des référents complémentaires qui accompagnent les parents. Dans les multi-accueils, les équipes sont pluridisciplinaires : il y a une puéricultrice, des éducateurs de jeunes enfants, une psychomotricienne, des auxiliaires de puériculture, des CAP petite enfance et des agents techniques. Ce n’est pas un simple accueil, dans un lieu sécurisé. L’accueil de l’enfant s’inscrit dans un projet social et éducatif où des valeurs communes se déclinent sous plusieurs formes : éveil psychologique et physiologique, mixité sociale et interculturelle dans le respect de chaque famille, prévention et attention envers cha-

cun, accompagnement de l’enfant porteur de handicap, co-éducation. Et puis toujours, le plaisir, le bienêtre et l’épanouissement des enfants accueillis. En quoi le développement des services petite enfance contribuet-il à l’attractivité du territoire ?

Yvette Année : Développement économique et petite enfance sont liés. Quand une entreprise s’implante sur un territoire, elle s’intéresse aux services proposés à la population. L’offre d’accueil des enfants est l’un des critères les plus regardés, avec l’offre éducative et culturelle. Élisabeth Merlaud-Chaupitre : Cela permet aussi aux parents de concilier vie familiale et vie professionnelle, de libérer du temps pour chercher du travail ou pour se former. L’accueil des plus petits est un élément périphérique essentiel à l’emploi, qui dynamise le territoire.


10

DOSSIER PETITE ENFANCE

Les Ripame, pièces essentielles du puzzle

P

ortes d’entrée pour toutes les questions relatives à la petite enfance, les Relais Intercommunaux Parents Assistants Maternels Enfants (Ripame) accompagnent familles et professionnels et proposent tout au long de l’année des temps d’échanges gratuits. Toutes les semaines scolaires, des ateliers d’éveil sont proposés par les animatrices des Ripame. Eveil par le toucher, l’ouïe et la vue, découverte du livre, temps de motricité… Ouverts aux enfants accompagnés des assistants maternels ou des parents, ces moments permettent aussi d’échanger sur les questions éducatives et apportent un regard croisé sur les relations entre l’enfant et les adultes accompagnants. Ils offrent également une ouverture à l’art et à la culture, une appréhension de l’imaginaire. L’an passé, le Ripame d’Allaire a notamment travaillé sur la découverte de l’art contemporain, à travers un spectacle, avec la compagnie Artem. Il a aussi monté en partenariat avec la médiathèque de Rieux, une exposition baptisée « Jeux de cubes ». Des soirées d’échanges sont aussi régulièrement proposées dans les communes. Ces temps forts sont tous gratuits. Renseignements sur le site internet www.cc-pays-redon.fr ou auprès des animatrices Ripame.

Baby boom de projets !

N

ous vous en parlions dès le premier numéro du journal : la CCPR renforce son offre de multi-accueils. Trois projets sont engagés et une étude sera prochainement lancée pour la mise en place d’une structure au nord du canton d’Allaire. g GUÉMENÉ-PENFAO

Le multi-accueil, le Ripame, mais aussi l’accueil périscolaire et le centre de loisirs – ces derniers assurés par le syndicat intercommunal enfance jeunesse – seront réunis dans un même lieu afin de maintenir une continuité éducative et de mutualiser les moyens publics. Ce projet est porté en collaboration avec la municipalité. g ALLAIRE

En plus d’un nouveau multi-accueil et d’un Ripame, le site d’Allaire proposera un Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP), visant à accompagner les familles, à proposer des temps d���échanges et à contribuer à l’éveil de l’enfant.

g PLESSÉ

Le multi-accueil et le Ripame de Plessé verront le jour sur un site accueillant aussi la médiathèque et l’espace associatif de la commune, en collaboration avec la municipalité. Ces trois nouveaux multi-accueils compteront chacun 18 places, ce qui représente une capacité d’accueil d’une centaine d’enfants par site, en accueil régulier et occasionnel. En 2013, une étude sera également lancée sur la construction d’un nouvel équipement au nord du canton d’Allaire.


11

L

Le vert n'est pas que dans les épinards... a Communauté de Communes place sa démarche de développement durable au cœur de l’accueil du jeune enfant. De la structure du bâtiment de la Barbotine aux couches lavables, tour d’horizon des initiatives menées.

La charte Éco-crèche La CCPR a signé en septembre la charte « Éco-crèche ». Centrée sur les questions de l’alimentation, des déchets, de l’eau et de l’énergie, cette charte est un engagement pour développer des pratiques éco-responsables et réduire nos impacts sur l’environnement. Au quotidien, les équipes transmettent aux enfants des gestes simples : privilégier l’éclairage naturel, ne pas gaspiller l’eau et la nourriture, utiliser des matériaux de récupération pour les ateliers pédagogiques, etc. Un bâtiment écolo Dans une démarche de Haute Qualité Environnementale, le multi-accueil de Redon a été pensé pour profiter au maximum de l’ensoleillement l’hiver, tout en se protégeant des apports solaires l’été. Son ossature en bois, son système de ventilation et de chauffage, sa toiture terrasse permettent de réduire la consommation énergétique de plus de 50 % par rapport à un bâtiment « classique ». Les panneaux solaires installés constituent une autre source d’énergie.

Cuisiner sur place

Parce que l’alimentation est la base d’une vie saine, la CCPR a fait le choix de créer un poste de cuisinière à la Barbotine. Chaque jour, Stéphanie Logeais prépare 35 repas à partir de produits locaux et bios. Avec les conseils d’une diététicienne, les protéines végétales et les fruits et légumes frais ont été privilégiés. La cuisinière accompagne les enfants sur les temps des repas, pour partager avec eux la découverte du goût, expliquer les aliments. Des ateliers cuisine sont également mis en place deux fois par mois… pour que manger rime avec plaisir.

Les couches lavables Choix audacieux mais cohérent, les équipes ont choisi les couches lavables. Pour un équipement tel que la Barbotine (162 enfants accueillis en 2011), 35 000 changes sont nécessaires par an. La structure a investi dans des couches lavables et entretenues sur place. Six tonnes de déchets annuels sont ainsi évitées ! Des jeux naturels Les structures d’accueil ont investi dans des jeux en bois, en développant une réflexion sur leur provenance. La pâte à modeler est faite maison et les peintures utilisées pour les activités sont 100% naturelles. Les cartons d’emballage sont également réinvestis pour les travaux manuels.


12

SPÉCIAL EMPLOI

Chatal étend son activité

Chatal : Didier Marchandise, Directeur général, avec deux employés

Sous-traitant d’Airbus, Chatal emploie 220 personnes, dont 70 sur le site de Redon. En plein essor, cette entreprise spécialisée dans la mécanique de précision et les traitements de surface a racheté, en juin dernier, le site nicolasien de Faurecia, pour étendre son activité. Rencontre avec Didier Marchandise, le directeur général. Vous travaillez principalement pour l’aéronautique, avec des clients prestigieux comme Airbus. Pouvezvous nous présenter votre activité ?

Le site d’Herbignac est spécialisé dans la mécanique de précision. Une fois les pièces fabriquées, les salariés redonnais prennent en charge les traitements de surface – qui permettent d’optimiser la qualité et la performance des pièces – ainsi que leur assemblage et leur livraison.

Pourquoi avoir racheté le site Faurecia de Saint-Nicolas-de-Redon ?

Cela aura-t-il des répercussions pour l’emploi ?

Nous voulions recentrer notre activité, dans un environnement adapté à nos besoins. Nous avons donc racheté cette entreprise pour y installer l’actuel site de Redon et le renforcer. Chatal veut se donner les moyens de devenir un acteur majeur du traitement de surface dans l’Ouest de la France. Sur ce site, nous exploiterons 6 000m2 de bâtiments, contre 3 200m2 actuellement. Cela va nous permettre d’accroître notre activité, en traitant des volumes plus importants pour nos clients actuels et en gagnant de nouvelles parts de marché.

Nous pensons doubler notre chiffre d’affaires sur les quatre prochaines années, en passant de 5,5 millions d’euros à 10 millions d’euros, en 2016. Au fur et à mesure du développement de l’activité, nous prévoyons d’embaucher une quarantaine de personnes supplémentaires pour atteindre un effectif de 110 personnes sur le site, en plus des 150 emplois de l’usine d’Herbignac.


13

Ara : la future entreprise de déconstruction automobile ouvrira en 2013

Ara, nouvelle entreprise sur le territoire Après trois ans et demi de travail en amont, l’entreprise Atlantic Recycl’Auto (Ara) ouvrira ses portes en avril 2013, à Saint-Nicolas-de-Redon. 60 recrutements sont prévus d’ici trois ans.

Le projet Il existe à ce jour seulement deux autres entreprises de ce type en France. La société Ara assurera la dépollution et la déconstruction des voitures en fin de vie, en assumant leur recyclage à 95%. Très encadrée, cette activité répond à des normes environnementales strictes et a fait l’objet d’une longue procédure : dossier d’autorisation préalable, enquête publique, autorisation d’exploitation, validation par les services de l’Etat. « L’exploitant ne fait pas ce qu’il veut, il y a de nombreuses règles à respecter.

Avant la validation, il y a eu une longue réflexion avec de nombreux acteurs », précise Patrice Le Blevenec, l’un des co-gérants avec Jean-François Coleno. L’emploi Les premiers recrutements (environ 25 personnes) s’effectueront courant janvier 2013. Trois types de profil sont recherchés : administratif (commerciaux, comptables, etc.), logistique (manutentionnaires, préparateurs de commande, etc.) et des agents de production. Les candidats pourront

adresser leur CV à Pôle Emploi, ainsi qu’aux gérants de la société. L’accompagnement « Avant de nous implanter, nous ne connaissions pas le territoire. L’aide de la CCPR a été précieuse car elle a assuré le lien avec les différents interlocuteurs, elle nous a proposé des terrains disponibles, elle nous a conseillé. Ce soutien a été décisif dans notre choix de nous implanter à Saint-Nicolas-de-Redon », commente Patrice Le Blevenec.

Meilleur Contact, bientôt 150 emplois créés Meilleur Contact, société spécialisée dans le télétravail de la relation clients, a implanté son activité à Redon. Nicolas Guyart, co-fondateur de la société, nous présente cette entreprise en plein développement.

tuler en contactant Pôle Emploi dès lors qu’elle a chez elle un bureau fermé pour pouvoir travailler et un accès ADSL d’au moins deux mégas. Nous ne recrutons pas sur diplôme ou selon l’âge, mais sur les motivations et l’envie de travailler.

À ce jour, vous employez 50 personnes. 150 nouveaux recrutements sont prévus d’ici fin 2013. Y a-t-il un profil type pour candidater chez vous ?

Pourquoi avoir choisi Redon pour la création de votre troisième site ?

Notre organisation est basée sur le télétravail à temps partagé. Les deux tiers du temps de travail se font à domicile et le reste dans les locaux de l’entreprise. Toute personne peut pos-

Ce territoire nous a été proposé par Idea 35 *. Plusieurs éléments ont été déterminants : la proximité avec Paris grâce au TGV, la mise à disposition par la Communauté de Communes d’un bâtiment qui correspondait à nos besoins et la réelle volonté des élus locaux de nous accompagner.

En quoi l’accompagnement par les collectivités territoriales est-il important pour votre activité ?

Cela nous permet de gagner du temps et d’être plus efficace. La Communauté de Communes a assuré le lien avec les administrations et les entrepreneurs locaux, ce qui nous a permis de nous consacrer uniquement au développement de notre activité.

Nicolas Guyart, co-fondateur de Meilleur Contact

Agence de développement économique du Conseil général *d’Ille-et-Vilaine ayant pour mission l’accompagnement à l’implantation des entreprises sur le territoire.


14

SPÉCIAL EMPLOI

Interview

Se tourner vers l'avenir Le développement économique du territoire est l’une des missions essentielles de la CCPR, avec en ligne de mire un objectif clair : l’emploi. Jean-Louis Fougère, le président, dévoile les coulisses d’un travail quotidien. Vous affichez clairement votre ambition depuis le début du mandat : la priorité est le développement économique et l’emploi. Concrètement, que fait la CCPR pour aider les entreprises ?

De nouvelles entreprises s’implantent sur le territoire, d’autres se développent et créent des emplois. Mais il y a aussi des fermetures et des licenciements. Quel est votre projet pour soutenir l’activité économique ?

Nous sommes à l’écoute des entreprises, afin de répondre de manière pertinente et efficace à leurs besoins. Nous accompagnons leur développement, en leur proposant des terrains adaptés et parfois en assurant le portage immobilier. Nous les mettons en relation avec les réseaux locaux et les partenaires institutionnels. Le but est que les entreprises ne soient pas isolées. Nous organisons également des réunions thématiques, des visites d’entreprises et nous participons à certains salons comme le Salon des Entrepreneurs, à Nantes. Ce n’est pas nous qui créons les emplois, mais bien les entreprises. La CCPR a un rôle de coordinateur, de facilitateur.

Effectivement, certains secteurs souffrent comme la sous-traitance automobile. Notre chance est d’avoir un tissu industriel de qualité implanté dans des secteurs variés : l’aéronautique, l’avionique, l’électrique, etc. Si, avec nos partenaires régionaux notamment, nous sommes proactifs dans l’accompagnement de la formation tout au long de la vie, nous pourrons maintenir cette activité industrielle en l’orientant vers les filières d’avenir comme l’aéronautique, les énergies renouvelables et marines, l’éco-construction, mais aussi les activités autour du nautisme. Nous soutenons également les partenariats entre les établissements scolaires du territoire et les entreprises. Lorsque les lycées professionnels offrent des formations de qualité qui répondent et même anticipent les

besoins de demain des entreprises, les jeunes qui en sortent trouvent facilement du travail sur le territoire. L’installation d’entreprises suscite parfois des craintes, de la part des riverains notamment. Comment les pouvoirs publics encadrent-ils ces implantations ?

L’implantation d’une activité peut effectivement susciter des craintes, en matière environnementale notamment, car le territoire jouit d’une biodiversité riche qu’il faut préserver. Lorsqu’une entreprise s’installe dans un de nos parcs d’activités, qui sont qualifiés « Qualiparc », elle est soumise à des règles rigoureuses. Ces procédures sont complexes mais elles sont aussi un gage de qualité du bien vivre ensemble de demain. En tant qu’élus, nous devons veiller à l’équilibre entre le développement de l’activité économique et la valorisation de l’environnement. Nous nous efforçons de conduire tous ces projets dans le respect du droit et de la démocratie.


S'IMPLANTER, SE DÉVELOPPER ENTREPRENDRE

Le port a un

nouveau capitaine

CONSTRUCTION D’UN PÔLE DE SERVICES PUBLICS

Depuis le 1er juillet, le port de plaisance de Redon a un nouveau capitaine. Rencontre avec Roger Manuel, qui assure la bonne gestion des lieux et le développement de l’activité. Un immeuble Haute Qualité Environnementale, producteur d’énergie, est actuellement en construction, rue Charles Sillard, à proximité de la gare de Redon. D’une surface de 4500 m² répartie sur trois niveaux, il accueillera sur 50% de la surface un pôle de services dédié à la formation, à l’insertion, à l’orientation et à l’emploi. Le reste du bâtiment sera proposé à la location pour des activités tertiaires privées ou publiques. Le démarrage du chantier a été lancé fin août et durera pendant un an et demi. La livraison est prévue pour la fin de l’année 2013. Roger Manuel, le nouveau capitaine du port

L

a CCPR a délégué l’exploitation du port de plaisance de Redon à la Compagnie d’Exploitation des Ports (CEP) qui gère désormais l’entretien, la promotion et le développement du site. Quelles sont vos missions en tant que capitaine ? Je suis chargé de la gestion du port, notamment administrative et financière, en lien avec les élus de la Communauté de Communes. Je suis assisté par un agent qui accueille les bateaux, enregistre les arrivées et départs, répond aux questions des plaisanciers. Au-delà des missions de contrôle et de surveillance qui sont essentielles, le relationnel est fondamental pour qu’il y ait une bonne entente entre les plaisanciers.

Le port de plaisance est un atout économique et touristique majeur du territoire. Quelles sont les ambitions de la CEP pour cultiver ce potentiel ? Nous voulons essayer de développer des choses qui n’existaient pas auparavant. Dans le domaine touristique, nous pourrions proposer de nouvelles activités, comme les vélos sur l’eau. Nous souhaitons également renforcer la promotion commerciale pour rayonner au-delà du territoire et valoriser l’événementiel. Nous réfléchissons également à créer une carte Pass’ pour les courts séjours. Le port est en plein cœur de ville, il faut profiter de cet atout. A Honfleur par exemple, les gens qui arrivent en bateaux ont tout autour d’eux des restaurants et des commerces. Je caresse ce même rêve pour Redon.

Le port de plaisance propose à ce jour 140 places. Comptez-vous augmenter la capacité d’accueil ? Oui. Notre but est de renforcer l’activité du port et donc d’augmenter le nombre de places. Des travaux ont été réalisés en parallèle pour améliorer le confort des usagers : des sanitaires supplémentaires ont été installés provisoirement dans l’attente de la construction d’une nouvelle capitainerie. Le port côté pratique : La capitainerie est ouverte tous les jours en haute saison (du 1er avril au 31 octobre) de 7h30 à 22h30 et en basse saison de 9h30 à 12h et de 14h à 17h. Renseignements au 02 99 71 22 96 et au 07 77 88 23 22 Mail : cepredon@yahoo.fr

15


16

ENTREPRENDRE S'IMPLANTER, SE DÉVELOPPER

RÉUNIONS EN VISIOCONFÉRENCE La CCPR s’est équipée d’un espace de visioconférence afin de permettre à un large public (particuliers, entreprises, associations, services publics locaux…) de participer à distance à des réunions avec des partenaires. Cela permettra aussi de gagner du temps, de limiter les déplacements, tout en préservant l’environnement. Cet espace est accessible au rez-de-chaussée de la Médiathèque, dans la salle d’animation du Château de Caslou à Redon. L’espace est ouvert du lundi au samedi selon les modalités suivantes : – le lundi de 9h à 18h – du mardi au jeudi de 9h à 12h et de 14h30 à 18h30 – le vendredi de 12h à 18h30 – le samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h.

Le parc d’activités du Bourgneuf à Rieux, en pleine construction, bénéficiera bientôt de la nouvelle signalétique

Nouvelle signalétique des parcs d'activités Depuis un an, une étude sur la signalétique des parcs d’activités de la CCPR est menée afin d’améliorer l’orientation, de faciliter le flux d’activités et de valoriser l’image du territoire.

L

a collectivité a lancé depuis le mois de novembre 2011 une étude sur la signalétique des parcs d’activités situés sur la Communauté de Communes. Elle vise à améliorer le jalonnement directionnel orientant les flux routiers, à partir des grands axes et des centres-bourgs, vers les entreprises des différentes zones. Dans un deuxième temps, une signalétique sera mise en place dans chaque parc, comprenant un totem d’entrée, un panneau Relais d’information service, un panneau de nom de rue… Durant cette étude, une réflexion a aussi été menée sur la désignation des parcs d’activités, notamment sur le regroupement de certains parcs et le changement de plusieurs

La réservation se fait par téléphone au 02 99 72 75 07, par mail sur informatique@cc-pays-redon.fr ou par internet via un formulaire de réservation. Cet espace est mis gratuitement à disposition des utilisateurs. Une convention d’utilisation de la salle et du matériel en précise les modalités.

noms afin de permettre une identification plus claire. Une coordination d’un an entre les communes, les Conseils généraux et la CCPR aura été nécessaire pour définir ce nouveau schéma directeur de la signalétique. L’objectif final est de permettre un meilleur repérage pour les transporteurs régionaux, nationaux voire internationaux livrant les entreprises locales et de valoriser l’image du territoire. « Un repérage clair et global est primordial pour rendre plus lisible l’offre d’accueil destinée aux entreprises, analyse Sylvie Freuchet, responsable du service développement économique. Cela permet de faciliter les flux d’activités et donc de contribuer à l’attractivité du territoire. »

EXTENSION DES PARCS D’ACTIVITÉS La CCPR travaille actuellement au développement de quatre parcs d’activités ainsi qu’à la modernisation de deux zones existantes. A partir de fin 2012, commenceront les travaux d’extension des parcs des Bauches à Saint-Nicolas-de-Redon et de la Lande de Saint Jean à Sainte Marie, pour respectivement 9 ha et 18 ha. Les deux autres parcs à aménager situés à Plessé et à Guémené-Penfao, d’environ 5 ha chacun, sont en phase d’études opérationnelles ; les travaux étant prévus pour mars 2013. Les requalifications de la zone commerciale d’Aucfer à Rieux et du parc d’activités du Guénêt à Sainte Marie, seront programmées à partir de 2013. Le parc d’activités de la Lande Saint-Jean, à Sainte-Marie


VIVRE ET HABITER

Médiathèque (s), le nouveau réseau !

2E PRIX DES LECTEURS DE LA CCPR

Depuis septembre, Médiathèque(s), le réseau intercommunal des médiathèques et bibliothèques du territoire est ouvert. Avec une carte unique d’adhérent, vous pouvez désormais emprunter des documents dans toutes les structures membres.

P

lus besoin de multiplier les cartes. Depuis septembre, l’inscription dans une des médiathèques ou bibliothèques du territoire communautaire donne accès à toutes les structures du réseau, ainsi qu’au portail internet commun. Un tarif unique a également été mis en place (12 € à partir de 18 ans, gratuit pour les enfants, les établissements scolaires, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires de minima sociaux.) Sur le site internet du réseau www.mediatheques. cc-pays-redon.fr, vous pouvez accéder à des ressources en ligne, réserver des documents, consulter le catalogue, mais aussi découvrir les coups de cœur des bibliothécaires et écouter des playlists. Pour en savoir encore plus, inscrivezvous à la lettre d’information du réseau depuis le site !

8 auteurs à découvrir ou à redécouvrir, 8 romans à savourer et à partager. Vous avez jusqu’au 15 octobre pour voter. La remise des prix aura lieu au théâtre intercommunal le 17 novembre à 16h30, avec la participation de la troupe Casus Délires.

LIVRES POUR MALVOYANTS

La médiathèque intercommunale Jean-Michel Bollé met à disposition du public un logiciel nommé Gwellet permettant la lecture de livres numériques sur écran pour les malvoyants. Il est d’une extrême simplicité de manipulation et ne requiert aucune connaissance informatique. Renseignements complémentaires à la médiathèque.

17


18

VIVRE ET HABITER

Naissance d'un orchestre symphonique !

Les élèves de l’école lors de la présentation d’Akiro, conte musical

Depuis septembre, le Conservatoire a son orchestre symphonique des « grands élèves ». Au-delà des dimensions artistiques et pédagogiques, il est un outil essentiel de rayonnement de l’école.

L

e Conservatoire comptait déjà deux orchestres à cordes et deux orchestres à vent des élèves de premier et de second cycle. Il n’existait jusqu’à alors aucun outil pour la pratique collective des « grands élèves », ceux en fin de scolarité. L’orchestre symphonique — regroupant les différentes familles d’instruments — propose désormais à ces élèves, mais aussi aux anciens et aux amateurs, de jouer ensemble. Un samedi sur trois, les 45 musiciens de l’orchestre se retrouvent pour quatre heures de répétition. « Le Conservatoire, ce n’est pas que les cours et les auditions d’élèves. Cet orchestre symphonique est une véritable vitrine. Il est aussi très moteur dans l’ensei-

gnement ; les plus petits peuvent voir ce qu’ils pourront faire au bout de leur apprentissage, » analyse Gaël Peron, le directeur. Deux concerts sont déjà programmés à Noël et au mois de juin. La tonalité se veut éclectique : « Symphonique n’est pas synonyme de musique classique. Nous avons aussi prévu de jouer des musiques de film comme Pirates des caraïbes, mais aussi de la musique du monde comme Tico Tico de Zequinha de Abreu. » Que les amateurs de musique classique se rassurent, l’Arlésienne de Bizet et le premier mouvement de la Symphonie Inachevée de Schubert feront également partie du répertoire.


19

Théâtre, l'aventure continue A

vec la saison 2012-2013, 24 e saison du théâtre intercommunal, l’aventure continue, pleine de découvertes et de surprises qui peuvent ravir : une saison avec des artistes talentueux qui se clôturera avec le premier festival de théâtre amateur en étroite collaboration avec des associations départementales et régionales. Au total, 14 spectacles de théâtre, 9 de musique et chanson, 4 de danse, 2 de cirque, dont 6 créations et chantiers coproduits par votre théâtre avec un soutien significatif de la Région Bretagne, sans oublier enfin, atelier théâtre, stages, résidences dans les lycées, et multiples rencontres avec les artistes sur l’ensemble du territoire.

Découvrez la plaquette culturelle sur le site internet et dans les lieux publics du territoire.

NE JETEZ PLUS, DONNEZ ! Depuis 2011, la CCPR soutient Recycle & Don, la première recyclerie du territoire. Cette association collecte auprès des particuliers les objets et matériaux réutilisables afin qu’ils ne soient plus jetés en déchèterie et qu’ils puissent avoir une seconde vie. Le 1er et 3e samedi du mois, les particuliers peuvent apporter les objets qu’ils souhaitent donner à l’atelier situé 5 rue de la mairie à Conquereuil, de 9h30 à 12h30. Ces mêmes jours, la boutique solidaire est ouverte de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h. Elle est située près de la mairie de Conquereuil et propose des biens d’équipements, des vêtements, des chaussures, de la vaisselle, des livres, des jouets, des articles de puériculture, des outils… à petits prix. Si vous souhaitez rejoindre l’association en tant que bénévole ou la soutenir en devenant adhérent, n’hésitez pas à prendre contact : recycletdon@gmail.com 02 40 87 91 90


20

VIVRE ET HABITER

HORAIRES DÉCHÈTERIES Depuis le 1er octobre, les horaires des déchèteries ont changé. Retrouvez les nouveaux horaires de chaque site dans le guide pratique ou sur le site internet de la CCPR.

Habitat : la CCPR définit son plan d'actions La CCPR a défini les actions de son Programme Local de l’Habitat (PLH), en collaboration avec les acteurs locaux. Structurées en quatre parties, ces actions ont été soumises au Conseil Communautaire en septembre dernier.

Solenne Derunes, responsable du service Habitat, et Catherine Jagoury-Porcher Vice Présidente de la CCPR Vue aérienne du cœur de ville de Redon

STRATÉGIE PATRIMONIALE IMMOBILIÈRE La CCPR a initié, début 2012, une stratégie patrimoniale immobilière s’inscrivant dans un triple objectif : assurer la pérennité de son patrimoine, améliorer sa performance énergétique et assurer la mise en accessibilité de son patrimoine bâti et de sa voirie communautaire pour les personnes porteuses de handicaps. La CCPR dispose aujourd’hui d’un état des lieux de son parc immobilier. Cela permettra de le maintenir et de le remettre à niveau. Des interventions seront prévues dans une programmation échelonnée jusqu’à 2020 pour la partie énergie et gros entretien et 2015 pour la partie accessibilité. Cela réduira également au maximum les émissions de gaz à effet de serre et les consommations énergétiques liées à son utilisation.

La reconquête du parc existant

U

ne réflexion va être lancée sur la réhabilitation des logements privés anciens dans le cœur urbain de Redon, ainsi que sur la réhabilitation énergétique et sur l’adaptation des logements au vieillissement et aux handicaps. L’accession des primoaccédants aux logements vacants dans les centres-bourgs et centres-villes va notamment être facilitée. Une action de sauvegarde et de valorisation du patrimoine bâti traditionnel non protégé sera aussi proposée afin de préserver l’identité du territoire.

Le développement de l’offre neuve Les opérations exemplaires seront encouragées. Un guide regroupant toutes les opérations de constructions en cours et à venir sera publié.

L’offre de logements adaptée pour des publics spécifiques : personnes handicapées, jeunes, besoins en sédentarisation pour les gens du voyage, besoins d’urgence…

Gouvernance du PLH Un observatoire de l’habitat devrait être créé et un appui en ingénierie aux communes sera proposé. Les partenariats avec les acteurs locaux seront renforcés.

Le programme d’actions devrait voir le jour courant 2013 Il se déclinera sous forme de fiches, précisant les aides allouées, les critères d’éligibilité et les financements.


SORTIR ET DÉCOUVRIR THÉÂTRE Ensemble Vocal de Nantes

Folie Mardi 11 décembre // 20h30

Samedi 17 novembre // 20h30

Danse Carré d’Argent à Pontchâteau

Musique baroque Théâtre intercommunal Mama Rosin

On est les champions

Al Liorzhour

Mama Rosin

Mar. 19 et mer. 19 déc. // 20h30

Jeudi 22 novembre // 20h30

Vendredi 19 octobre // 20h30

Théâtre bilingue, en partenariat avec les associations bretonnes du Pays de Redon

Musique Théâtre intercommunal

Théâtre intercommunal

Théâtre Salle polyvalente de Bains-sur-Oust

Voyage en polygonie

J'entends la seraine

Samedi 22 décembre // 17h

Marionnettes, théâtre d’objets

Samedi 27 octobre // 20h

Théâtre intercommunal

Chanson et musique Théâtre intercommunal

La Petite Taupe

Al Liorzhour

Vendredi 9 nov. // 10h30 et 18h

Ciné Concert // dans le cadre de « Petits et grands … avec plaisir » En partenariat avec le Service Petite enfance, la Médiathèque et le Conservatoire

Insensé ?

Théâtre intercommunal

Théâtre intercommunal

Kernel

Le Tartuffe

Samedi 10 nov. // 10h, 11h et 17h

Vendredi 30 novembre // 20h30

Théâtre de marionnettes par la Drolatic Industry

Mardi 4 décembre // 20h30

Miniature sonore

Théâtre

Théâtre intercommunal

Théâtre intercommunal

Le Bal des Intouchables Samedi 8 décembre // 17h

Arts du cirque Parc des Chantiers à Nantes Le Tartuffe

Kernel

21


22

SORTIR ET DÉCOUVRIR MÉDIATHÈQUE Premiers pas sur Internet Vendredi 12 octobre 13h45-15h15

Dans le cadre des Ateliers Multimédias Médiathèque intercommunale

Créez votre diaporama en musique sur Windows Movie Maker Samedi 13 octobre // 9h30-11h

Dans le cadre des samedis Multimédia Curieux Médiathèque intercommunale

Christine Midawa Voyage en Europe Mercredi 24 octobre // 16h

Dans le cadre de l’Heure du conte Médiathèque intercommunale

Un atelier pour répondre à vos questions Vendredi 9 novembre 13h45-15h15

Dans le cadre des Ateliers Multimédias Médiathèque intercommunale

Dans le cadre des Ateliers Multimédias Médiathèque intercommunale

Exposition drôle, ludique et colorée, adaptée aux tout-petits Médiathèque intercommunale

Petites frimousses Jeudi 8 novembre 9h30-10h15 ou 10h30-11h15

Dans le cadre des samedis Multimédia Curieux

Ateliers d'écriture animés par Gisèle Tigombé

Vendredi 26 octobre 13h45-15h15

Du 6 au 24 novembre

Samedi 17 novembre // 9h30-11h

Médiathèque intercommunale

Rechercher sur Google

Expos " 1, 2, 3 comptines "

La médiathèque numérique : musique et cours de langue en ligne

Sam. 17 et 24 nov. , sam. 1er, 8 et 15 déc. // 10h-12h

10 € le cycle Claudie Bertin

Claudie Bertin Sorcières et compagnie Mercredi 14 novembre // 16h

Organisé dans le cadre de l’Heure du conte Médiathèque intercommunale

Médiathèque intercommunale

2e Prix des lecteurs Remise du prix Samedi 17 novembre // 16h30 Théâtre intercommunal du Pays de Redon


23 MÉDIATHÈQUE

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE

Mes débuts en photo Vendredi 23 novembre 13h45-15h15

Dans le cadre des Ateliers Multimédias : décharger ses photos, les classer Médiathèque intercommunale

Petites frimousses Jeudi 6 décembre 9h30-10h15 ou 10h30-11h15 Médiathèque intercommunale

Rendez-vous du mardi Mardi 23 octobre // 18h30

Retoucher ses images avec Photofiltre Vendredi 7 décembre 13h45-15h15

Dans le cadre des Ateliers Multimédias : corriger les yeux rouges, recadrer une image, corriger un défaut Médiathèque intercommunale

Pour aller plus loin dans vos photos Vend 14 déc. // 13h45-15h15

Dans le cadre des Ateliers Multimédias : un atelier pour répondre à vos questions ! Médiathèque intercommunale

Auditorium

Concert Grands Elèves Samedi 1er décembre // 18h30 Auditorium

Rendez-vous du mardi Mardi 20 novembre // 18h30

Conférence Rock Mardi 4 décembre // 20h30

Auditorium

Auditorium

Concert Cuivres

Concert de Noël

Vendredi 23 novembre // 20h30

Thème : « Musiques américaines » (film, comédie musicale) Espace Pierre Etrillard Saint-Nicolas-de-Redon

Concert de classes : 2 pianos et 4 mains

Samedi 15 décembre // 20h30

Chorales et orchestres Auditorium

Rendez-vous du mardi Mardi 18 décembre // 18h30 Auditorium

Samedi 24 novembre // 18h30

Michel Poirier Noël en partage Mercredi 19 décembre // 16h

Organisé dans le cadre de l’Heure du conte Médiathèque intercommunale

Auditorium

Semaine Envie d'entreprendre Du 16 au 23 novembre

Vous y glanerez des informations et rencontrerez créateurs et partenaires. Programme complet sur www.medefi.fr

Semaine de réduction des déchets Du 17 au 25 novembre

La semaine européenne de réduction des déchets se tiendra du 17 au 25 novembre. Elle a pour objectifs de sensibiliser le public et de lui donner des clés pour agir au quotidien. Pour connaître les actions menées sur le territoire, rendez-vous sur le site internet de la CCPR.


Découvrez la saison culturelle

2012-2013

Communauté de Communes du Pays de Redon 66 rue des Douves – BP 70 519 35 605 Redon Cedex Tél. 02 99 72 13 84 www.cc-pays-redon.fr


Journal CCPR Numéro 2