Page 1

Ł Ó DŹ /

Une bataille pour la reconnaissance Tome 1

Master Architecture, villes, ressources

Camille Bluin / Léo-Paul Chorel 1


2


3


4


SOMMAIRE

1

2

3

INTRODUCTION

7

ŁÓDŹ LA SERVANTE, VARSOVIE LA MAÎTRESSE

9

La ville et son système solaire

10

La ville et sa galaxie

12

Les mouvements pendulaires

14

GLOIRE ET REVERS DE LA BELLE PRÉSERVÉE

19

La montée... puis la chute

23

Mémoire sélective

28

Le château en ruine

30

La fuite des cerveaux

34

SUBURBAN 2.0 : LA VILLE QUI AVAIT TOUT POUR EN ÊTRE UNE Assumer son statut de ville dortoir

39

La plus-value de Łódź : Le quartier de Śródmieście

45

Vers une «dysneylandisation» d’un nouveau centre ?

54

CONCLUSION

58

DOCUMENTATION

60 5


6


INTRODUCTION CO NN A I S S E Z VO U S Ł Ó DŹ ? Ne soyez pas surpris, peu de gens la connaissent. Premièrement, nous la prononçons mal, il faut entendre Łódź («Woodge»).

Ce tome 1 vise à comprendre en profondeur les mécanismes d’une ville en pleine transition. L’intérêt de notre regard extérieur et lointain, est de venir bousculer l’image surfacique qui plane au-dessus de la ville de Łódź. À l’inverse du tourisme sur place, nous utilisons ce que nous offre la distance : internet. C’est avec plusieurs niveaux de regards que nous vous dressons un portrait actif, dont l’objectif est l’impulsion du projet architectural, comme réponse aux pathologies identifiées. En effet, notre analyse oscille entre deux «pôles de compréhension du réel» 1. Le premier, Newtonien, s’attarde sur la beauté apparente des choses, la surface qui rend un élément observé beau, ou non. Le second, Netterien, est celui qui « fouille, soulève, écarte, entaille, pour mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur ».

« Łódź vous dites ? C’est surement une petite ville d’Europe de l’Est... » Elle n’en est rien. Elle compte aujourd’hui 700 000 habitants, et plus de 850 000 à son apogée... Fondée sur l’industrie du textile, elle connut une évolution sans précédent. Malheureusement, le régime soviétique l’entraîna dans sa chute au début des années 90 et le libéralisme économique acheva son économie. On lui décerna d’ailleurs, le titre de ville aux 500 usines abandonnées. « Mais qu’en est-il aujourd’hui ? » C’est une ville ambiguë... Elle, qui de face paraît tout à fait banale, n’a finalement rien de classique lorsqu’on l’observe de profil. Envieuse des grandes métropoles Européennes, elle est en quête d’une nouvelle identité. À la mort de l’URSS, de nombreux artistes ont investi les friches. Depuis, pour effacer son passé industriel, Łódź a remplacé ces usines par des musées culturels.

F. Lipsky et P. Rollet, Les 101 mots de l’architecture à l’usage de tous, éditions Archibooks + Sautereau, p. 68. 1

7


LA MAÎTRESSE ET LA SERVANTE Tableau de Johannes Vermeer, 1666-1667 wikipedia.org/wiki/La_Maîtresse_et_la_Servante 8


CHAPITRE 1

ŁÓDŹ LA SERVANTE, VARSOVIE LA MAÎTRESSE Situons Lodz dans son ensemble : Quelles sont les forces qui interagissent entre elle et les villes voisines ?

9


La planète Varsovie et son satellite Lodz

1A /

LA VILLE ET SON SYSTEME SOLAIRE

Bien souvent, lorsqu’on ne connaît pas une ville, on se fie d’abord à son contexte. L’Europe de l’est, la Pologne, sa capitale Varsovie... Puis d’autres liens apparaissent petit à petit. Cracovie, la liste de Schindler, Auschwitz, la Seconde Guerre mondiale... Mais rien de bien précis lorsque l’on pense à Łódź. Alors nous décidons de l’étudier de manière un peu plus intuitive. Tout comme l’on regarde les étoiles lointaines, on cherche les liens entre la ville et son environnement. On identifie des constellations, des systèmes solaires sans se soucier de savoir quel type de vie il pourrait bien y avoir là-bas. Nous avons donc, de la même manière, apprécié Łódź comme une planète. En comparant cette ville à d’autres que l’on connaît mieux, on comprend rapidement qu’elle s’inscrit dans un champ gravitationnel plus fort que le sien.

10


« SITUÉE À MOINS DE 130 KM DE VARSOVIE, ŁÓDŹ N’EST FINALEMENT PAS UNE PLANÈTE, C’EST UN SATELLITE »

Gdańsk

Varsovie

Łódź

Cracovie

0

100 km

100.000

700.000

1.000.000

FORCES D’INTERACTION ENTRE LES DIFFÉRENTES VILLES POLONAISES Les constellations de villes dépendent de leur taille et de leurs distances entre elles 11


1B /

LA VILLE ET SA GALAXIE

Lorsque l’on s’intéresse 12% deson jours de au réseau routier européen, l’année sont idéals pour note que notre cas d’étude se lesi-vélo. pratiquer tue sur un couloir de transport commercial qui relie Londres à Moscou. Cette situation lui donne la possibilité de faire figure de carrefour d’échange d’échelle internationale. Malheureusement sa proximité avec Varsovie tend à la reléguer au rang qu’on nommera vulgairement « d’arrêt pipi ».

12

23% de la population acti de Lodz se déplace quotidie à Varsovie pour le travail


Tracé de la route E.30 - Couloir de transport européen 13


rs de éals pour lo.

RE I TA I I V E R AY S N U P PÔLE EUR DU MAJ P R IX D L’ IM M O E B E N C H U IL IE R T E L IB R E

1C /

DE MENT LISSE TION L I E I V PULA NT LA PO C U PA O É R P

T AU X D E C H O M ÂG E L E P LU S É LEVÉ D U PAY S

LES MOUVEMENTS PENDULAIRES

La ville de Łódź se situe à moins de 130 km de Varsovie. Elle est donc indéniablement attachée et dépendante de la capitale, plus attractive au niveau économique. La qualité de vie est meilleure à Varsovie. Le salaire y est en moyenne 1,5 fois supérieur. Mais le coût de la vie y est aussi bien plus élevé. Cette relation de proximité est à double tranchant. D’un côté la ville de Łódź peut voir s’installer de nouvelles entreprises qui veulent profiter d’un cout d’implantation moins chère qu’à Varsovie. Il en est de même pour les touristes qui viennent visiter la capitale. Ils sont à 1h20 de train seulement. D’un autre côté, les étudiants quittent la ville une fois diplômés. Elle tend doucement à devenir une banlieue dortoir victime d’une nouvelle forme de suburbanisation à grande échelle. En s’attardant sur les étiquettes qui lui sont accolées, tout porte à croire que Łódź est devenue au fil du temps une cité-dortoir au service de la capitale. C’est le titre d’un article d’un quotidien polonais qui nous le confirmera :

« JE VIS À ŁÓDŹ ET JE TRAVAILLE À VARSOVIE » Il stipule par ailleurs que 100.000 habitants effectuent quotidiennement le trajet entre Łódź et Varsovie pour aller y travailler.

23% de la population active de Lodz se déplace quotidiennement 23 % de lalepopulation active à Varsovie pour travail

se déplace quotidiennement à Varsovie pour le travail

14


D’un côté la ville de Łódź peut voir s’installer de

forme de suburbanisation à grande échelle.

Ł ód ź

Vars ov ie

f ui t e des jeu nes dipl ômés vers l a ca pita le

$

$$$ mi grations pendu l a ire l iées au trava il

Ł ódź / Wars ow : 1 h eu re 20 minu tes

Taux de chômage le plus élevé du pays

12,6 % 10,8 % courbe du chômage de Łódź

2011

8,7 %

2012

2013

2014

2015

2016

2017

L e chômage à Vars ov ie est ac tuellement de 3,4 %

Ł ód ź

Vars ov ie

EMBOUTEILLAGES EN DIRECTION DE VARSOVIE http://tvnwarszawa.tvn24.pl/ 15


Taux de chômage le plus élevé du pays

12,6 %

Łódź Varsovie

8,7 % 4,8 %

2012

2014

2015

2016

2017

visite médicale

ticket bus

place de cinéma

restaurant 2 pers.

pinte de bière

1 300 zł

103 zł

2 zł

39 zł

62 zł

6 zł

2 160 zł

119 zł

4 zł

53 zł

80 zł

9 zł

appartement 1 ch. centre ville

ŁÓDŹ

2013

TRAVAIL / POUVOIR D’ACHAT Comparaison des courbes du chômage et du coût de la vie entre les deux villes voisines 16

VARSOVIE

2011

3,4 %


« Je quitte la maison à 6h puis le travail à 19h30 si ce n’est pas plutôt 20h30. Dans le train j’ai écrit ma thèse, et fait des projets pour l’université. Maintenant, j’ai un peu plus de temps, donc je lis un livre. Je vais peut être commencer à apprendre une nouvelle langue. [...] on nous appelle les «naveteurs» ou les «boat people» en référence à Łódź qui veut dire bateau en polonais. »

« L’administration du gouvernement est centralisée à Varsovie, idem pour le secteur de la finance. Malheureusement presque toutes les entreprises sont à la Capitale, à Łódź il n’y a pas et il n’y aura pas la possibilité d’un tel travail. Seule une entreprise entre dans la gamme de mes intérêts mais malheureusement ils ont le plein-emploi et offrent les pires conditions. [...] Ce n’est pas seulement une question de salaire, il s’agit aussi d’évolution professionnelle. Tout le monde sait qu’à Łódź c’est impossible... Pourquoi ne pas penser à emménager en capitale ? - Je suis lié à Łódź par la famille et les sentiments. Je me sens bien ici, le rythme est différent de celui de Varsovie, bien plus calme. Et surtout les habitants sont plus sympathiques. Je me sens mieux ici. »

Témoignages de Thomas et Frédéric, au Lodzka gazeta, un journal de Łódź titrant «Lodz-Varsovie, question difficile» Publié le 3 janvier 2014 par Ewa Kamińska 17


Varsovie 500 km²

Łódź 300 km²*

* La superficie de Łódź rivalise avec celle de la capitale polonaise 18


119 zł

4 zł

53 zł

80 zł

9 zł

VARSO

ŁÓD

2 160 zł

CHAPITRE 2 IRE R I TA N I V E P AY S U E PÔL EUR DU MAJ

DE MENT LISSE TION VIEIL A L U P NT LA PO C U PA PRÉO

TAU X D E C H O M ÂG E LE PL U S ÉL EV É D U PAYS

GLOIRE PET REVERS DE LA BELLE R IX D L’ IM M O E B IL IE R E N C H U PRÉSERVÉE TE L IB R E

Entre dépendance et identité bien affirmée

Avec une population de 700 000 habitants, Łódź se restreint elle seulement à une simple ville satellitaire ? Elle est une ville à part entière. Elle tient la troisième place des plus grandes villes Polonaises, laissant la seconde de très peu à Cracovie. Cependant, forte d’une certaine identité, elle présente beaucoup de paradoxes...

19


Le réseau de transports en commun de la ville compte 19 lignes de tramways. Les premières lignes datent de 1898. L’ensemble du réseau mesure 328 km de long. Le tram est le moyen de transport populaire par excellence, bien que la voiture reste le moyen de mobilité le plus utilisé.

es inut 40 m

es inut 50 m

UN RÉSEAU DE TRANSPORT EN COMMUN DIGNE D’UNE GRANDE MÉTROPOLE plan des lignes de tramways de la ville 20


centre ville

in 15 m

es inut 25 m

21


24 °C

T° max moyenne T° moyenne T° min moyenne -7,5 °C

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

1 700 000 hab. DURÉE DU JOURS

DURÉE DU JOURS

AU S O L S T I C E D’ H I V E R

AU S O L S T I C E D’ É T É

7 h 47

16 h 41

JOURS DE NEIGE

JOURS DE PLUIES

60 j

108 j

courbe démographique Varsovie 850 000 hab.

courbe démographique Lodz

698 000 hab.

600 000 hab.

1970

1980

1990

2000

2010

2020

P L A N D E R E V I TA L I S AT I O N

1.000.000.000 €

LE GRAND ÉCART DÉMOGRAPHIQUE Comparaison de la courbe démographique de Łódź à celle de Varsovie Estimations jusqu’en 2030 effectuées par le «Bureau des statistiques de Lodz» 22

2030


2A /

LA MONTÉE... PUIS LA CHUTE

Soucieuse de faire entrer son pays dans une nouvelle ère, la Pologne lance en 1820 un vaste plan d’industrialisation du territoire. 18 nouveaux centres industriels sont alors désignés. Łódź, avec une terre peu propice à la culture, et une forte présence d’eau, est choisie pour être le centre de production textile. À cette date, la ville est très modeste. Elle se situe au croisement de quelques axes routiers régionaux, et ne compte que 800 habitants. Un siècle et demi plus tard, elle recense plus de 800 000 personnes... L’état investi énormément dans le développement industriel de la ville, qui connaît une croissance sans égal. À l’origine, elle produit essentiellement des draps pour l’armée Tsarine. Avec l’apparition de la machine à vapeur, puis de l’électricité, et enfin l’ouverture des frontières au commerce vers l’Europe de l’Ouest, la production s’élargit et la ville devient la capitale européenne de production textile. À la moitié du 20ème siècle, Łódź compte 548 usines de textile, à l’origine de la moitié des exportations de la Pologne. Après la Seconde Guerre mondiale, la Pologne est sous l’influence soviétique, et donc sujette aux grandes politiques d’industrialisation... À Łódź on renforce l’industrie du textile : l’État lance des campagnes de modernisation des entreprises. L’ensemble de la production va à l’armée soviétique. A la chute de l’URSS la ville se retrouve sans clientèle. La concurrence avec les pays asiatiques est si difficile que les entreprises ferment peu à peu. Le taux de chômage explose, atteignant 25%, et le taux de vacance des bâtiments industriels est quasi total. De fait, la ville enregistre une perte démographique signifiante. Le paysage urbain change, de nombreux bâtiments vides, laissent lieux à des friches. L’état postsoviétique change de cap. En 2005 toute nouvelle installation d’usine de textile est interdite. L’économie est dorénavant orienté sur des secteurs plus stables : la logistique, électroménager, et la finance. L’adhésion à l’Europe un an auparavant, leur apporte des subventions considérables, pour mener à bien ces projets. Grâce à la position stratégique de Łódź sur les axes internationaux, mais également de la maind’œuvre disponible et de son bas coût, la ville est aujourd’hui la capitale européenne de la production d’appareils électroménagers. Cependant malgré cette économie relancée, la baisse démographique poursuit son cours. La population de Łódź vieillit au profit de celle de Varsovie.

23


1911 : LE PLEIN EMPLOIS Deux photos d’archives montrant la rue principale du centre-ville en 1911 et l’intérieur d’une filature de coton en activité, principal employeur de la ville. 24


0 : Les autorités onales mazoviennes ident de créer des es industrielles, Łódź L’évolution de Łódź en ient un centre de duction de draps 5 dates : ncs pour l’armée iste

1830

1820 : Les autorités régionales mazoviennes décident de créer des 8 : Łódź prend le ut du centre textile levilles industrielles, Łódź devient s important d’europe un centre de production de draps blancs pour l’armée tsariste

4.343 habitants

1915

9 : Efondrement du me communiste et uverture du marcher 1918 : Łódź prend le statut du rnational centre textile le plus important

d’Europe

497.000 habitants

5 : Face à la concuce des dragon de ne, la ville interdit 1989 : Effondrement du régime stalation de nouvelle communiste et réouverture du me textile

1946

marcher international

6 : Łódź aura compté s son histoire 497 nnes textiles. Plus une 2005 : Face à la concurrence des le n’est encore en dragons de Chine, la ville interdit vité

l’installation de nouvelle firme textile

600.000 habitants

2016 : Łódź aura compté dans son histoire 498 usines textiles. Plus une seule n’est encore en activité

1988

854.000 habitants

UNE CROISSANCE EXPONENTIELLE La population de Łódź est passé de quelques milliers d’habitants à pratiquement un million en moins de 2 siècles 25


Lodz depuis une usine désaffectée Flickr . Bolas . 2013 26


Le prix fort Flickr . Magic Madzik . 2007 27


2B /

MÉMOIRE SÉLECTIVE

Jusqu’à la seconde guerre mondiale, Łódź rayonne à l’international. Des populations de différents pays européens et de diverses classes sociales affluent vers cette nouvelle terre promise. Véritable eldorado, elle porte les traits d’une ville hétéroclite où se rencontrent des populations Allemandes, Juives, Russes, Polonaises et Flamandes. Les différences sociales sont aussi notables. Łódź attire autant des investisseurs, des bourgeois que des paysans. De plus lors de conflits internationaux, la Pologne a souvent accueilli des populations persécutées. À la fin du XIXe, l’arrivée des Juifs fuyant la Russie, augmente considérablement sa démographie. Cette migration n’offre pas d’identité équivoque à la ville, mais un véritable melting-pot de populations européennes. Cependant, avec la Shoah, le départ des Allemands après la guerre, et la volonté des Soviétiques d’effacer tous les signes culturels extérieurs au parti, l’aspect hétéroclite de la ville s’est peu à peu effacée de la mémoire commune.

« ALLEMANDS, JUIFS, POLONAIS, RUSSES... » Aujourd’hui, pour se hisser au rang de métropole européenne, l’État met en œuvre une politique de changement d’image de la ville. On cherche à lui redonner l’image d’une terre promise où tout est de nouveau possible. Łódź essaie de reconstruire son identité multiculturelle, qui aujourd’hui n’existe plus, en refusant de prendre en compte son identité industrielle, qui elle demeure...

28


LA RUÉE VERS L’OR BLANC Cartographie des principaux flux migratoires vers Lodz et une photo de façade quadrilingue d’une épicerie au XIXe siècle www.polonia.histegeo.org 29


2C /

LE CHÂTEAU EN RUINE

Le cosmopolitisme de la ville se traduit également sur le plan architectural. La rue Piotrkowska, véritable axe fondateur, en est l’exemple. Longue de 4 kilomètres, elle est une accumulation de façades de styles différents, et représentative du faste de la ville au XIXe siècle. Éclectisme, art nouveau, néo gothique, néo renaissance, chacune d’elles est en rupture avec sa voisine. Bien que très riches ces bâtiments étaient généralement des ateliers. Au travers de ces façades, on pouvait apercevoir les métiers à tisser, les bobines de fil et les draps. Dans son ouvrage, La terre promise, Władysław Reymont nous en offre une description:

«Les deux côtés de la rue Piotrkowska étaient bordés d’une masse

compacte de maisons, de palais ayant l’air de châteaux italiens où se trouvaient des entrepôts de coton. [...] Il y avait d’ordinaires maisons de briques à trois étages et à l’enduit tombant, des maisons de styles tout à fait corrects aux balcons baroques en fer doré et aux lignes courbes, pleins de petits amours dans les frises surplombant les fenêtres à travers lesquelles on voyait des rangées de machines à tisser. De petites maisons en bois, branlantes, avec des toits verts moisis, derrière lesquelles, dans les cours, de puissantes cheminées et des corps de fabriques dominaient. Elles se serraient contre un côté du palais, construit en style de Renaissance de Berlin un peu pesant, avec des briques rouges ayant toutes les chambranles en pierre et avec un gros bas-relief représentant l’industrie sur le fronton. [...] Bref, c’était un amas, un mélange de tous les styles connus des maçons, hérissé avec des tourelles, avec des décors en stucs collés qui tombaient sans cesse dessous, entrecoupés avec les milliers de fenêtres, pleins de balcons en pierre, de portes cochères magnifiques où les laquais en livraison somnolaient dans les fauteuils de velours.»

30


RUE PIOTRKOWSKA AU XIXE SIÈCLE www.polonia.histegeo.org 31


32


Aujourd’hui, Piotrkowska est l’image de la ville. Elle apparaît en premier sur tous les réseaux sociaux. Cependant l’esprit de la rue à quelque-peu changé. D’une fonction productive, on a glissé vers diverses fonctions récréatives. La rue est d’ailleurs devenue complètement piétonne, en faisant la plus longue d’Europe. Même si l’architecture a été respectée, les devantures des ateliers ont laissé place à celle de grandes marques. Dans cette volonté de se hisser au rang de métropole Européenne, la ville lui a donné le surnom de «Champs Elysées de Pologne». Lorsque l’on n’a pas rénové le bâti par des commerces, on y a installé de luxueux Lofts, destinés à des expatriés, ou de riches Polonais.

« Champs Elysées de Pologne » En revanche si l’on a apporté du soin à cet axe central, il n’en est rien des rues parallèles. L’envers du décor est frappant. Par le manque d’entretien, le quartier est lentement tombé en désuétude, et quelques friches industrielles jonchent encore le quartier. Le quartier du centre-ville est le plus impacté par la baisse démographique. En plus d’un vieillissement de la population global, on observe une migration du centre vers la périphérie. Avec les populations, les commerces, et les services migrent peu à peu. Conséquence de cet abandon global, c’est ici que l’on enregistre le plus fort taux de chômage, d’attribution d’aides sociales mais également d’insécurité. En somme, malgré son patrimoine architectural remarquable, le centre se paupérise.

PIOTRKOWSKA TEL UN DÉCOR DE CINÉMA (à gauche) street view de la rue Piotrkowska face à une rue secondaire parallèle (ci-dessus) capture d’écran d’une recherche de «Lodz» sur google image 33


2D /

LA FUITE DES CERVEAUX

La Seconde Guerre mondiale fut extrêmement destructrice pour la Pologne. Au sortir de celle-ci, Varsovie étant majoritairement détruite, les autorités décidèrent de transférer la capitale à Łódź. En plus des différentes administrations, l’ensemble des universités s’installèrent également. Trois ans plus tard, Varsovie reprit le titre de capitale, mais les universités restèrent. Aujourd’hui Łódź est un pôle d’enseignement majeur. Très complet, il s’affiche dans les 10 meilleurs de Pologne. Il compte en 2016, plus de 120 000 étudiants, venant de tout le pays pour la qualité de l’enseignement, et la vie étudiante. Reconnu également à l’étranger, il propose de nombreux partenariats. De plus, pour la ville, l’université est un employeur considérable. Parmi les nombreuses universités, l’école de cinéma est surement la plus reconnue. Fondée en 1948, elle a notamment formé Roman Polanski, et est considérée aujourd’hui comme l’une des meilleures d’Europe. Elle est d’ailleurs à l’origine de différents festivals de cinéma au sein de Łódź.

« Une fois leur diplôme en poche, les étudiants ne restent pas... » Avec une forte présence étudiante, le centre est parsemé de nombreux lieux de nuit. Une centaine de bars, de clubs, et de lieux culturels complètent l’identité de ce quartier. Le week-end, il n’est pas rare d’y croiser des jeunes d’autres villes, venu y faire la fête. D’autre part ces étudiants sont le substrat d’une réelle culture alternative. De nombreux événements informels prennent possession d’entrepôts abandonnés. Peu accessible du grand public, leur publicité se fait sur les réseaux sociaux. Cependant une fois leur diplôme en poche, les étudiants ne restent pas...

34


« BORING CITY » La ville détient le record du nombre de reconversions d’usines en musées de tous genres 35


Photo aérienne de la rue piétonne Piotrkowska, artère principale du centre-ville

36


CHAPITRE 3

SUBURBAN 2.0 LA VILLE QUI AVAIT TOUT POUR EN ÊTRE UNE...

Lodz dispose de tous les atouts nécessaires pour offrir un cadre de vie idéal à ses habitants (un foncier extrêmement bas, un air peu pollué, une densité tolérable, la campagne à proximité...). Pourtant elle ne semble pas l’avoir en tête. Lutter contre la concurrence de la capitale et rayonner aux yeux de l’Europe semble être sa priorité. La ville ne veut pas reconnaître son statut de ville résidentielle. Au détriment de ses propres habitants.

37


12% des jours de

« Le climat de Łódź est de type tempéré froid. Les précipitations à Łódź sont importantes. Même lors des mois les plus secs, les averses persistent encore. La température moyenne annuelle est de 7.9 °C à Łódź. La moyenne des précipitations annuelles atteints 564 mm. »

l’année sont idéaux pour pratiquer le vélo.

24 °C

T° max moyenne T° moyenne T° min moyenne -7,5 °C

J

F

M

A

M

J

DURÉE DU JOURS

DURÉE DU JOURS

AU S O L S T I C E D’ H I V E R

AU S O L S T I C E D’ É T É

7 h 47

16 h 41

J

A

S

N

D

JOURS DE NEIGE

JOURS DE PLUIES

60 j

108 j

DESTINATION NON TROPICALE On850 ne000 choisit hab. pas de visiter Łódź pour son climat 38

O


3A /

ASSUMER SON STATUT DE VILLE DORTOIR

On a vu précédemment que Łódź est indéniablement prise dans le champ de gravité de la capitale Varsovie. Cependant elle détient une force énergétique suffisante pour affirmer son identité, en tant que ville indépendante.

Cette ville ne réfléchirait-elle pas à l’envers ? À vouloir à tout prix attirer des touristes et hommes d’affaires, elle ne s’occupe finalement que très peu de donner à ses propres habitants un cadre qui leur convient véritablement. Une trop faible part des subventions européennes sert à réhabiliter des bâtiments du centre-ville, en logements sociaux.

Depuis peu, la politique de la ville entre dans une longue et puissante campagne de promotion de sa propre reconversion. La municipalité a comme ambition de redonner une belle image à son centre-ville, très dégradé et vidé peu à peu de sa population. Attirer des investisseurs devient le mot d’ordre, et faire venir des touristes le credo.

En effet, la vraie priorité est de garder les habitants et les visiteurs proches, avant de s’intéresser à d’éventuels visiteurs européens. L’expo universelle 2022 à laquelle la ville candidate ne durera qu’un temps, seules les lodzkis assureront la pérennité de leur ville.

« Notre objectif est de proposer un paysage urbain alternatif aux volontés de la municipalité »

Notre objectif est de proposer un paysage urbain alternatif aux volontés de la municipalité. Nous avons la volonté de proposer un mode d’habiter que l’on pense juste et vrai, en adoptant une stratégie résiliente. Accepter que Łódź soit pour l’instant dépendante de Varsovie en matière d’emploi serait le premier pas, pour pouvoir poser les bases d’une ville où il fait bon vivre. Offrir à ses habitants un cadre urbain idéal à leur développement, n’est ce pas-là le devoir fondamental d’une ville ?

Cependant, le plan de relance de la mairie, déjà entamé, s’appuie sur une stratégie coûteuse et risquée. Le projet vise à entreprendre de grands chantiers de construction, pour créer un nouveau centre d’affaires hyper connecté à la capitale, via la nouvelle ligne TGV. Il a également pour objectif de requalifier certaines grandes friches en nouveaux musées, lieux de divertissement ou cathédrales de la consommation. De luxueux lofts et nouveaux plateaux de bureaux, tout est mis en œuvre pour attirer les entrepreneurs qui feront de Łódź une ville à nouveau belle, riche et enviée. Mais malgré cela, viendront-ils ? Et avant tout, existent-ils vraiment ?

« La priorité est de garder ses habitants avant d’en attirer d’autres »

39


WEEK-END ÉVASION Lodz c’est pas très beau, mais on s’en fout, il y a la campagne à 15 minutes 40


-

À l’inverse de Varsovie, il est assez

facile de prendre la voiture et de s’échapper de Łódź le temps d’une journée et de partir profiter de la campagne environnante -

LES RANDONNÉES DE LA RÉGIONS 9 sites remarquables situés à moins de 40 km du centre-ville 41


La Manchester polonaise fait tout de même parler d’elle dans le reste du pays pour son activité culturelle et événementielle. En effet, les migrations économiques du XIXème et du XXème siècle venant du reste de l’Europe lui attribuent aujourd’hui encore d’une identité multiculturelle. La renommée mondiale de l’école de cinéma de Łódź où Roman Polanski a fait ses débuts a permis à la ville de rayonner dans l’univers du septième art et d’organiser de nombreux festivals dédiés au cinéma et à l’image en mouvement. En parallèle, la communauté étudiante joue un rôle très important dans la dynamique événementielle ascendante dont témoigne la ville ces dernières années. Les usines abandonnées se transforment en salles de concerts le temps d’une soirée, de plus en plus de sorties roller / vélos nocturnes sont organisées. On voit apparaître la mode des «urban explorers», des photographes amateurs qui s’aventurent dans les lieux abandonnés d’une ville pour en tirer des reportages photos qu’ils publient sur les réseaux sociaux. Autant dire que Łódź est un terrain de jeu idéal pour cette pratique !

C’est par le biais de la culture que les Łódźki s’identifient à leur ville et s’approprient l’espace public. Autre-fois, les habitants n’appréciaient Łódź que pour le travail et la richesse qu’elle leur apportait. Les partons d’usines étaient les véritables propriétaires de la ville. Aujourd’hui, la jeunesse ayant grandi ici, se donne enfin l’occasion de d’offrir à la ville le caractère qu’elle souhaite lui attribuer.

42


AGENDA avril

FASHION WEEK

mai l a r u e p i o r t ko w s k a ouvre ses terrasses de cafés

Juin Juillet Août

Septembre

GRA

FFIT

ES ES D UR A L LT IV CU ST E s g r yux k FE TR i m A ko et d u je u c o m ic s U a ti o n a l d n r Q te in l s ti v a

I FE S

T

fe

octobre

de

sig

lo d z n f est

novembre

fes

FE IER STIVAL ES DE EN MOU S VEM ENT néma

LUM i va

l i du c tival

décembre

janvier fevrier

neige + brouillard = blizzard

mars

UN AGENDA PLUTÔT FESTIF Dates à retenir au cours d’une année 43


ŁÓDŹ ET SON ARCHITECTURE Quelques façades d’édifices remarquables du centre-ville 44


3B /

LA PLUS-VALUE DE ŁÓDŹ : LE QUARTIER DE ŚRÓDMIEŚCIE*

Le patrimoine architectural du centre-ville de Lodz est le point fort, qui lui permet de se démarquer de Varsovie. En effet, lors de la Seconde Guerre mondiale, la capitale s’est fait bombarder à de nombreuses reprises et son centre a complètement été rasé. Reconstruite sous la botte soviétique, elle perd son cachet d’antan. À l’inverse, Łódź ayant été épargné par les bombes, ses édifices datant du XIXème siècle, sont restés intacts, ou presque. Cependant le manque d’entretien et la négligence le rendent fragile. Il faut en prendre soin !

0

1

2,5

5 km

*Śródmieście est un des districts les plus anciens de la ville, construit entre 1825 et 1906, plus communément appelé le centre-ville. 45


Petit texte qui va est à coté

Tracé viaire de 1870

Tissu urbain de 1870

Le centre ancien, présente un tissu urbain qui résulte d’un croisement entre le parcellaire agricole de l’époque et le nouveau tracé viaire orthogonal de 1820. Lors de sa construction, la grille urbaine générée est mise en exergue par des façades lisses et continues. Elles consolident la dualité entre l’espace public représenté par la rue et l’espace privé représenté par l’îlot . L’architecture qui compose cette grille fait office de vitrine. En rez-de-chaussée on retrouve la mercerie

Petit texte qui va est à coté

(zone tampon public/privé), aux étages les appartements ,quand aux filatures elles se situent en cœur d’îlot. Mais rapidement, la mécanisation de la production textile et la construction de gros complexes industriels incitent la ville à évoluer dans sa périphérie. La grille du centre-ville se vide lentement de ses habitants et son architecture se détériore avec le temps. On démolit les immeubles et les usines qui tombent en ruine. La grille évolue.

Petit texte qui va est à coté XIXe siècle

fin du XXe siècle

Aujourd’hui

ÉVOLUTION D’UN ÎLOT DU CENTRE VILLE La fermeture des premières manufactures pendant la seconde moitié du XXème siècle a entraîné une lente dégradation et un délaissement de la vieille ville 46


LES FAÇADES DE LA RUE PIOTRKOWSKA Sélection de photos des façades mises en valeur le long de l’artère touristique principale du centre-ville (recherche sur Flickr, mots clés : Lodz / Main street) 47


LES PARKINGS SAUVAGES Les friches du quartier sont réinvesties de manière informelle par des parkings pour les habitants des suburbs de Lodz qui viennent faire du shopping le long de la rue commerçante Piotrkowska 48


1 immeuble / 5 Construit au cours du XIXème siècle à été démoli.

40% du parc immobilier de l’hypercentre est laissé vacant

On constate aujourd’hui une nouvelle forme de porosité urbaine. La rue ne figure plus comme l’unique percée qui se présente à nous. Le vide laissé par la non-reconstruction des bâtiments démolis offre de nouvelles perspectives. La séparation entre espace public et privé devient floue. L’architecture ne peut plus se dissimuler derrière un simple jeu en façade autrefois seul témoin de sa qualité. Son tissu urbain s’est dégradé à tel point qu’il nous offre la possibilité d’y intégrer une nouvelle trame de circulation. Plus adaptée aux nouveaux modes de déplacements, plus riche en rythme, ces nouveaux passages permettent l’apparition d’espaces alternatifs à la rue traditionnelle. Les nouvelles constructions se tournent maintenant vers l’intérieur de l’îlot, où l’ambiance sonore change, la sensation d’espace se dilate et se contracte... Cette dégradation du tissu urbain doit se prendre à conter-pied, c’est une véritable opportunité de donner un second souffle à la grille de Łódź.

49


DES NOUVELLES FORMES DE POROSITÉS En pointillés : les bâtiments démolis au cours des 20 dernières années aujourd’hui, les espaces sont encore libres. 50


Nouvelle trame Murs aveugles dévoilés Potentiel constructif

LE POTENTIEL D’ÉVOLUTION DE ŁÓDŹ Les nouvelles formes de porosités permettent aujourd’hui de parcourir le cœur des îlots, générant une nouvelle trame de circulation, bien moins rigide que la grille de 1828 51


Passage piĂŠton entre deux rues

OFF PIOTRKOWSKA - rue alternative, quartier des artistes

52


APPROPRIATION DES FAÇADES AVEUGLES La fondation Urban Forms invite et finance des street-artistes venus du monde entier pour peindre de grandes fresques murales dans tout le centreville 53


3C /

LE NOUVEAU CENTRE UN PARI RISQUÉ ?

« Un éléphant blanc est une réalisation d’envergure et prestigieuse, souvent d’initiative publique, mais qui s’avère plus coûteuse que bénéfique, et dont l’exploitation ou l’entretien devient un fardeau financier ».

54


$$$

PROCESSUS DE PRODUCTION D’UN ÉLÉPHANT BLANC La ville investie beaucoup dans la construction de nouvelles infrastructures dans l’objectif d’être nominé pour accueillir l’exposition universelle de 2022 55


Chantier de construction de la nouvelle gare TGV de Lodz

Ancienne manufacture reconvertie en musĂŠe 56


17 % Réutilisation de bâtiments existants

23 % Infrastructures temporaires démontées après l’expo

60 % Bâtiments construits pour l’exposition universelle

Łódź a lancé depuis 2014 une grande campagne de revitalisation de son centre-ville. Elle jouit d’aides financières de l’Europe et décide d’injecter 1 milliard d’euros dans un vaste plan de reconstruction et d’amélioration du quartier de Śródmieście. Le plan entreprend de nombreuses rénovations de logements, de constructions de logements sociaux et alloue une grande partie de son budget à la culture. Mais il envisage aussi la construction d’un nouveau centre dédié dans un premier temps à l’Exposition Universelle de 2022 à laquelle candidate la ville. Ce «Nowe centrum» a pour ambition d’être transformé à la suite de l’exposition en CBD hyper connecté à la capitale par le biais de la nouvelle gare TGV accueillant de nombreux plateaux de bureaux où pourra s’installer n’importe quel siège social d’entreprise. Le pari est assez risqué puisque la municipalité mise sur une attractivité qu’elle ne détient pas encore.

LE «NOWE CENTRUM» : FER DE LANCE DU NOUVEAU ŁÓDŹ Répartition du budget alloué à la revitalisation du quartier de la gare en vue de l’exposition universelle 2022 57


CONCLUSION

Łódź, la ville que l’on prononce «woodge», n’est peut-être pas si méconnue à nos yeux. Elle donne un sentiment de ressemblance aux anciennes villes industrielles françaises, dépendante de plus grandes villes à proximité. Nous pensons notamment aux rapports qui lient Saint-Étienne à Lyon. Ce genre de ville moyenne, qui ne comporte aucun élément géographique phare la caractérisant, sans montagnes, de littoral ni de fleuve auquel s’accrocher. Pourtant, très chaleureuse, presque séduisante par son histoire et sa soif de reconnaissance. Łódź finalement son charme de ses paradoxes. Servante de Varsovie en matière de travail et servante de l’Europe occidentale en terme de production d’électroménager, la ville ne se satisferait-elle pas de cette situation ? Attirer des investisseurs, des touristes et faire briller la ville aux yeux de l’Europe est tout à fait enviable mais peut être trop superficiel. La conjoncture économique et le rapport de forces qu’entretient Łódź avec la capitale ne risquent pas de s’inverser sur les 10 années à venir. Les jeunes familles modestes continueront à chercher du travail à Varsovie tout en profitant d’un coût de la vie plus bas à Łódź.

Nombreux sont ceux qui vouent un attachement sentimental et familial à leur ville natale. Malgré tout, la situation de Lodz tend à rompre ces liens... Face à ce problème, la municipalité se trompe peut-être de combat, ou du moins, elle s’attaque à la partie la plus difficile du problème : donner du travail aux Łódźkis en faisant venir les entreprises et les sièges sociaux à eux. Une stratégie alternative, plus simple et plus sociale serait peut-être celle de la résilience. Il faudrait s’assurer que les habitants ne se posent pas la question de rester ou de s’en aller, c’est-àdire leur assurer un confort et un cadre urbain propice à leur rythme de vie. Plus le sentiment d’appartenance à Łódź sera fort, plus la ville reposera sur des bases solides pour voir son image s’améliorer. Dans ce sens-là, c’est l’innovation sociale qui sera le moteur d’une ville en transition. Łódź trouvera son indépendance en servant celle de ses habitants.

58


59


DOCUMENTATION BIBLIOGRAPHIE LOYER François, Ville d’hier, ville d’aujourd’hui en Europe, Paris, Editions Fayard, 2001 COUDROY DE LILLE Lydia, Entretien Grands ensembles en Pologne : passé – présent – futur,Geste, 2008 COUDROY DE LILLE Lydia et WOLANIUK Anita, « Lodz, ou les ressources territoriales d’une stratégie métropolitaine », Géocarrefour, 2005

SITOGRAPHIE Smolar Piotr, Lodz Métamorphose d’une ville industrielle, Le Monde, 03 Décembre 2011 [En ligne] [http://www.lemonde.fr/] KEYS Lisa, House Hunting in ... Poland, The New York Times, 09 Fevrier 2010 [En ligne] [http://www.nytimes.com/] SOULE Véronique, Grandir à Lodz puis s’enfuir, Libération, 01 Octobre 2004 [En ligne] [http://www.liberation.fr/] THOMPSON Jonathan, Łódź: the fairy tale city you can’t pronounce, The telegraph, 03 Juin 2016 [En ligne] [http://www.telegraph.co.uk/] Kubicka Aleksendra, Je travaille à Varsovie et je vie à Lodz, Otodom, 23 Mars 2015 [En ligne] [www.otodom.pl] Villes résilientes - Etude de cas «ville de Lodz» [www.hykhydro.fr]

CARTOGRAPHIES / STATISTIQUES www.openstreetmap.org Site cartographique de la ville - [http://mapa.lodz.pl/] Etude Cartographique de Lodz - [http://www.mpu.lodz.pl/] The city of Lodz office - [www.en.uml.lodz.pl/] Histoire de la ville - [http://polonia.histegeo.org/] Statistiques du chômage - [www.bip.uml.lodz.pl/] Bureau des statistiques de Lodz - [www.lodz.stat.gov.pl/]

FILMOGRAPHIE LAURI Philip, After the factory, Detroit, Detroit lives production, 2012 60


61


Connaissez vous Łódź ? Ville textile fondée en 1820, Łódź connait une croissance sans précédent. Responsable de la moitié des exportations de la Pologne, rapidement elle rayonne sur l’ensemble de l’Europe de l’Est. Des populations des pays adjacents, affluent vers ce nouvel eldorado. La ville se développe au rythme de l’histoire forte du pays. Malheureusement l’union soviétique l’entraîne dans sa chute, au début des années 90. À son apogée, la ville aura compté plus de 850 000 habitants. Depuis la démographie est en baisse constante. Aujourd’hui, Łódź est une ville de second rang. Elle joue le rôle de ville servante de Varsovie, la capitale proche de 130 km. Depuis peu, soucieuse de se hisser au rang de métropole européenne pour attirer de nouveau, la ville porte beaucoup d’intérêt à son image. Dans cette optique un grand projet urbain propose de rénover le centre. Nouveau quartier d’affaires, logements hauts de gamme, cathédrale commerciale, il nie complètement les besoins primordiaux de la ville. Avant de vouloir attirer, la ville ne doit elle pas s’attacher à garder ses habitants ? Offrir à ses citoyens un cadre urbain idéal à leur développement, n’est ce pas-là le devoir fondamental d’une ville ?

62

Profile for Camille Bluin

Bluin camille - Mémoire PFE (tome 1) / 2017  

Łódź, une bataille pour la reconnaissance. Mémoire de Projet de fin d'étude du Master Architecture Ville Ressources de l'Ecole Nationale Su...

Bluin camille - Mémoire PFE (tome 1) / 2017  

Łódź, une bataille pour la reconnaissance. Mémoire de Projet de fin d'étude du Master Architecture Ville Ressources de l'Ecole Nationale Su...

Advertisement