Issuu on Google+

Camille

EEMAN

- portfolio ’05/’08 ISA St Luc Bruxelles ’08/’10 ENSA Grenoble

camille_eeman@hotmail.com

Avenue de Sumatra, 23 BE 1180 Bruxelles +32 4 73 66 68 58


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

5 i/l’l 0 S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble C’ a0m e 8E EI M

2

3

« Sans étonnement, il n’y a pas d’idées. Il n’y a rien, même trois fois rien : rien à signaler, rien à penser et rien à faire. On croit que ça tourne rond, en fait on tourne en rond. Rien de neuf ? Ce n’est pas la bonne question. Demandez plutôt « quoi de neuf ? » et les idées suivront. » Luc de Brabandère, mathématicien philosophe.


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e Les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, conçus pour promouvoir l’enseignement de l’architecture et des matériaux de construction, est financé par le ministère français de la culture et par la région Rhône Alpes. C’est un grand lieu d’expérimentation à l’échelle 1/1, pour les étudiants architectes, ingénieurs, désigneurs...

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

- 2008 2010 Master en Architecture Ecole Nationale Supérieure d’Architecture - GRENOBLE (FR) Studio : Architecture, Environnement et Cultures Constructives MASTER 1 - Expérimentations aux Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau - Sujet de mémoire : L’habitat groupé vu par ses limites MASTER 2 - Sujet de projet de fin d’études : un éco-quartier comme levier de développement d’un territoire - 2005 2008 - Baccalauréat en Architecture Institut Supérieur d’Architecture St-Luc - BRUXELLES (BE) BAC 3 - mention : distinction BAC 2 - mention : distinction BAC 1 - mention : grande distinction

4

- 2004 2005 - Foundation in Art and Design (anglophone) Kent Institute of Art and Design - MAIDSTONE (UK) Option : Print and Photomedia - 2001 2004 - 4-5-6ème année d’humanité (francophone) Collège Saint-Michel Etterbeek - BRUXELLES (BE) Option : Latin Mathématiques Anglais - 1998 2001 - 1-2-3ème année d’humanité (néerlandophone) Sint Jan Berchmans College - BRUXELLES (BE) Option : Latin Mathématiques

5


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 1 _ DIMENSIONNEMENT 2005 _ 1ère ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles _ Professeur Michel MEERT

Développer notre créativité et sensibilité à l’espace. Pour le dimensionnement, se référer à des critères objectifs basés sur le vécu et l’expérimentation ainsi que sur l’analyse critique de références. Acquérir une méthodologie pour l’élaboration d’un projet ainsi que pour répondre à la question de “l’usage”. _ DEMANDE _

Imaginer un «lieu de retrait», concevoir un «volume de vie simple » destiné à abriter une personne seule dans un site retiré. 6

7

_ BILAN _

Aborder pour la première fois l’Homme dans toutes ses dimensions (physiques, psychologiques, culturelles…) comme centre de nos préoccupations.


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 2 _ GARE DE BOITSFORT 2006 _ 1ère ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles _ Professeur Michel MEERT _ DEMANDE _

Repenser la gare de Boitsfort en région Bruxelloise comme halte pour navetteurs et randonneurs. Promouvoir une “mobilité alternative” par l’utilisation de transports en commun tels que le train ou le tram. _ REPONSE _

Allier la Forme-Fonction-Proportion en répondant aux besoins de l’Homme et ses activités. Clarifier la relation Forme-Matière-Structure pour engendrer les espaces et servir le projet. Inscrire le projet dans la philosophie du développement durable pour répondre à la demande croissante de mobilité.

Installer la halte au niveau de la rue pour avoir un effet d’appel à la visite tout en créant une promenade descendant le tallus à réaménager complètement. _ BILAN _ 8

Aborder la notion d’implantation dans une territoire existant et la notion de perception du paysage.

9


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 3 _ CELLULE POUR CHERCHEURS 2006 _ 2ème ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles _ Professeur Grégoire WUILLAUME _ DEMANDE _

_ BILAN _

“Composition d’un habitat minimum autonome” à Saint-Omer dans le nord de la France. Créer plusieurs cellules “techno-écologiques” groupées par dix ou douze pour chercheurs dans un environnement naturel.

Intégrer des notions de développement durable dans une architecture économe, innovante et techniquement performante.

_ REPONSE _

10

Modules “solides”, à fonction “servante”, contenant chacune deux cellules gonflabes montables et démontables. Formation d’une chaîne. Isolants composés de chutes de mousse pour éléments de voiture. Structure de type “gonflable” pour la partie démontable.

Approcher les moyens de mise en oeuvre et de construction pour une architecture durable : parfaite intégration au site avec récupération des eaux de pluie et économie d’énergie, tendant vers un équilibre. Economie de matériaux, adaptablilité, démontabilité, innovation.

11


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 4 _ MAISON DE QUARTIER 2006 _ 2ème ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles _ Professeur Grégoire WUILLAUME _ BILAN _ Projet dans un contexte urbain. Approcher le traitement de la relation à la rue, le traitement paysager des abords ainsi que la question du programme ajustable en fonction d’éléments comme les articulations, les gabarits, les parcelles...

_ DEMANDE _ “Une structure au service du quartier.” Créer une maison de quartier, appropriable par tous et intégré dans le contexte bâti et l’espace public.

12

_ REPONSE _

Positionner la circulation principale sur l’angle pour participer à un appel vers le bâtiment et pour libérer l’espace intérieur. Rez-de-chaussée réservé à un espace d’accueil. Sous-sol et étage composés de pièces différentes en taille et en luminosité pour accueillir des activités variées. Etage supérieur contenant une salle qualifiée de “grand atelier”, espace polyvalent pouvant recevoir un grand nombre de personnes.

Prendre conscience des règlementations pour les espaces publics et pour les personnes à mobilité réduite ; et règlementations d’incendie dans les bâtiments publics. 13


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 5 _ HABITAT MULTI-GENERATIONNEL EVOLUTIF 2007 _ 2ème ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles _ Professeur Grégoire WUILLAUME _ DEMANDE _

Imaginer un habitat au centre ville de Tournai pouvant être d’une part multi-générationnel et convivial, et d’autre part évolutif et adaptable dans le temps. _ REPONSE _

Etablir une circulation extérieure en façade de façon à créer un filtre entre l’intérieur et l’extérieur.

14

Premier étage : pièces de vie pour permettre une plus grande prise de lumière ainsi qu’une intimité préservée. Deuxième étage : le logement des parents est une surprise dans la maison, un endroit de retrait, de confort et de calme. Habitation modulable pouvant facilement se scinder en deux modules distincts.

_ BILAN _ Accent mis sur le caractère durable de l’architecture. Développer une réflexion fondamentale sur le programme de base en vue de son adaptation au contexte spécifique. Prise en compte des abords. Attention particulière à la notion d’intimité et de groupe, aux besoins de la personne agée, à l’énergie et au bioclimatisme.

15


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e PROJET 6 _ TEST BETON HYBRIDE

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

2007 _ 3ème ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles Professeurs C.FONTAINE - P. VAN ASCHE - J.L.CAPRON _ DEMANDE _ “International Concrete Design Competition for Students”. Imaginer un concept de béton hybride sous la forme d’une passerelle reliant un pont à un parc public sur un site au nord de Bruxelles. _ REPONSE _ Passerelle passant tantôt à l’état de chemin tantôt à l’état de pont. Réalisée avec un coffrage perdu de bambou et avec une armature en fibres de bambou pour donner un caractère naturel, sauvage et durable au béton.

16

_ BILAN _

Expérimenter au maximum le matériau béton grâce à de nombreuses recherches et expériences. !

!

17


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e PROJET 7 _ REHABILITATION

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

2007 _ 3ème ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles Professeurs C.FONTAINE - P. VAN ASCHE - J.L.CAPRON _ DEMANDE _

Aménager une ancienne aile en ruine, en logements et salles communes. Contexte : Ruine de l’abbaye de Saint-Denis en Brocqueroie dans la région de Mons. _ REPONSE _ Rez-de-chaussée : pièces communes et ateliers. Etages : logements duplex.

18

Décaler les nouveaux bâtiments par rapport à l’ancien pour mettre les ruines en valeur et laisser apparaître des espaces verts et ouverts à l’intérieur. Laisser les ruines continuer à vivre tout en prévoyant un entretien pour ne pas la laisser à sa lente dégradation.

Circulations dans les articulations du nouveau bâti désservant les logements par une coursive traversante. Particularité : Fenêtres de la ruine très hautes (5m) : jeux de duplex et mezzanines là où possibilité et nécessité. _ BILAN _ Première approche de la préservation du patrimoine.

19


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 8 _ LOGEMENTS COLLECTIFS 2008 _ 3ème ANNEE BACCALAUREAT ISA St Luc Bruxelles Professeurs C.FONTAINE - P. VAN ASCHE - J.L.CAPRON _ DEMANDE _ Exercice à orientation urbanistique visant à réaménager tout un ilôt urbain en bordure de la ville de Courtrai en Belgique. Rendre l’ilôt plus dynamique, viable et habitable. _ REPONSE _ Idée génératrice due au conflit villenature émergeant du site. Trois zones de bâti à densité variable. 20

_ BILAN _

Gérer une plus petite échelle. Approcher l’aménagement de l’îlot urbain, la conception de logements collectifs et de l’espace public.

21


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 9 _ MODULE BOIS _ Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 2008 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble _ Professeur Bruno MARIELLE Lors des expérimentations aux Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau pendant le master, la notion d’« habiter sous un parapluie » est proposée comme cadre physique à l’ensemble des modules matériaux du master pour circonscrire chacune des expérimentations. Le fait de définir une couverture indépendante permet l’élaboration d’unités d’habitation abritées dégagées des contraintes de charges et de pluviométrie.

22

23

_ BUT _

Construire plusieurs dispositifs qui mettent en œuvre un vocabulaire de formes et d’éléments peu usuels de la construction. Compréhension de quelques systèmes constructifs en bois. Ce matériau est mis à l’épreuve et ses différentes propriétés et comportements structurels sont interrogés par l’exercice pratique. _ REPONSE _ Suite de portiques en tasseaux sous tendues à l’aide de filins d’acier réalisant une voûte. Superficie 4,5m x 4,5m. Expérimentation du bois en compression sur une ossature bois. Plusieurs types de couvertures en panneaux ont été réalisés et placés sur la structure.


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 10 _ MODULE ACIER _ Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 2008 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble _ Professeurs P.ROLLET - N.DUBUS - S.FREITAS _ DEMANDE _

Construire un prototype d’habitat principalement en acier, mais aussi en polycarbonate, bois, textile. _ REPONSE _

Réaliser un bloc central sous la forme d’un cube en acier, recouvert d’une couverture carrée, fermée par des panneaux mobiles. 24

Scier, limer, souder des poutrelles d’acier. Etudier les modes d’assemblages selon une importante organisation pré-établie en amont. Attention portée aux questions de dimensionnement dans l’espace et à la méthodologie de construction. _ BILAN _ Les relations entre structure, ici l’acier, et l’enveloppe sont interrogées et les réponses ont fait appel à différents matériaux ainsi associés.

25


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 11 _ MODULE PIERRE _ Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 2009 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble _ Professeurs G.PERRAUDIN - E.POLZELLA _ BUT _

Découvrir les capacités architecturales de la pierre et acquérir les premiers éléments d’une réflexion architecturale sur les qualités et contraintes techniques de ce matériau par différents exercices, visites et conférences. _ REPONSE _

Construire un vaste pavillon 26 qui se présente comme une synthèse de quelques usages de la construction en pierre. 6,3 m de large de 8 m de long, l’unité de base est donnée par les grands blocs de pierre non taillés (2,1 m. x 1,05 m x 0,5m) disponibles aux Grands Ateliers.

27


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 12 _ MODULE TEXTILE _ Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 2009 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble _ Professeur N. PAULI _ BUT _ Par la mise en œuvre de structures souples, intégrer des notions pour la conception d’édifices qui comprennent des éléments tendus comme toiles ou câbles. _ BILAN _

Appréhender un processus de conception dans lequel les données de l’architecture textile sont d’abord considérées pour leurs aspects 28 méthodologiques. La compréhension de la complexité et la maîtrise de celle-ci participe aux enjeux de ces exercices.

29


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 13 _ MODULE COMPOSITE _ Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 2009 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble _ Professeur L. BOULAIS _ BUT _

_ BILAN _

Comprendre et maitriser dans une conception design des matériaux composites tel que la fibre de verre, le corian ou le gridshell. Ceci au travers de cours théoriques, de visites de différentes usine mettant en oeuvre ces matériaux, et d’expérimentations.

La fibre de verre comme matériau solide mais laborieux et toxique à mettre en oeuvre ; le corian comme matériau design ; le gridshell comme structure très résistante.

_ REPONSE _ Un objet de panneaux en nid d’abeille enduit de fibre de verre, suspendu à une structure « dôme » en gridshell, permettant de s’assoir en son sein.

30

31


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

PROJET 14 _ MODULE TERRE _ Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 2009 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble _ Professeur P. DOAT

32

_ BUT _

_ BILAN _

Expérimenter de nombreuses techniques de la construction en terre et assister des professionnels français et étrangers, des chercheurs, des enseignants et des étudiants doctorants.

Des expérimentations de cultures constructives anciennes, comme le mur en pisé, le bloc de terre crue, les voûtes et dômes en briques de terre ou les enduits japonais. Des mise en oeuvre innovantes de la terre comme le mur de terre coulé, le mur en pisé isolé ou la restauration de murs en pisé.

33


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

PROJET 15 _ M…moire_ Líhabitat groupÈ par ses limites 2009 _ 1ère ANNEE MASTER ENSA Grenoble Professeur S. SADOUX - A.M. BARDAGOT

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble Líhabitat groupÈ est « un lieu de vie alternatif à la maison individuelle et à l’habitat communautaire, où habitent plusieurs entités, familles ou personnes, et où l’on retrouve des espaces privatifs et des espaces collectifs. »

_ SYNTHESE _

Le mémoire du Master est dirigé autour du thème d’habitat « écoresponsable ». Dans ce cadre là, mon mémoire aborde les habitats groupés, vus par leurs «  limites » ainsi que par leurs spécificités en comparant la Belgique et la France. Ce mémoire veut montrer la viabilité de ce mode d’habitat malgré - et grâce à ses limites. - L’Espace : Une limite entre le privé et le commun ? - L’Ethique : La confiance aurait-elle ses limites ? - La profession : L’architecte à la limite d’un métier ? - La diffusion : Une situation limitée en France ?

L’Habitat Groupé 34

par ses Limites

Camille EEMAN

35


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

PROJET 16 _ Projet de fin dí…tudes _Le soleil (re)source díhabiter 2009/10 _ 2ème ANNEE MASTER ENSA Grenoble Professeurs P. ROLLET - N. DUBUS - S. SADOUX - A.M. BARDAGOT

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble RDC en été

RDC aux intersaisons

RDC en hiver

_ DEMANDE _

« Le soleil, (re)source d’habiter » répond à une demande de projet d’éco-quartier à Tournus en Saône-et-Loire. Il prend place dans une démarche de développement local en milieu rural, à travers un partenariat entre le Master « Architecture, Environnement et Cultures Constructives » de l’ENSAGrenoble et le Conseil Général de Saône-et-Loire. _ REPONSE _

Le projet met le soleil au centre de l’ensemble des stratégies qu’il développe. - Le soleil comme une véritable ressource énergétique à l’échelle locale : 36 mise en place d’une centrale solaire photovoltaïque habitée, comme source d’énergie renouvelable et inépuisable. - Réappropriation des ressources énergétiques par le citoyen. - Prise en compte de stratégies thermiques passives dans la conception architecturale, et réflexions sur de nouveaux modes d’habiter.

37


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble STAGE _ CHANTIER EN LITHUANIE _ Architecte : B. DE GROOF 2006 _ Stage Baccalauréat _ Balstriskes (Lituanie) Aide à la construction d’un presbytère, conception d’un local de sanitaires et aménagement de différentes zones de campement. Très constructif et enrichissant ; mélange entre professionnels, habitants, étudiants lithuaniens non architectes et étudiants architectes.

38

39


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble STAGE _ SUIVI DE CHANTIER _ Architecte : D. C. VAN IMPE 2007 _ Stage Baccalauréat _ Gand (Belgique) Suivis de chantiers avec l’architecte. Trois chantiers en particulier ont été suivis et visités à plusieurs reprises. Sur place, il s’agissait d’observer, d’analyser, de prendre note, d’écouter les réunions de chantier successives. Logements sociaux, un pont - passerelle (commandes de la ville de Gand), appartements privés et réaménagements d’anciens entrepôts en lofts.

40

41

!

!

!


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble STAGE _ Travail en agence _ Architecte : J.P. HERMANT 2009 _ Stage Master _ Bruxelles (Belgique) - Analyse de dossiers et de projets en cours - Suivi hebdomadaire de chantiers avec l’architecte et rédaction de PV de chantiers lors des réunions de chantier - Réalisation de détails adaptant les exigences du bureau d’architecture à celles du bureau d’ingénieurs en techniques spéciales et inversement - Création de mobilier (rangements vélos, poussettes, poubelles) - Relevés d’édifices en vue de subir des projets de modifications et mise au net des plans DETAIL COUPE/1 Dalle Sol de sol - bois - iso Bat Avant : 1er façade avant

Maçonnerie existante Fibre bois 15cm Argile 2cm ou Plaque platre 1,3cm Plancher Cellulose ou fibre de bois 15cm OSB

Nouveau plancher Pare vapeur Plancher existant

Cellulose ou fibre de bois entre gitage existant Plafonnage existant

Vide technique Fermacell 1,25cm Fibre de bois 15cm Argile 2cm

Alu laqué

42

int.

Argile 2cm Fibre de bois 15cm 2 voliges support tablette de fenêtre dans l'épaisseur de l'isolant Maçonnerie existante

ext.

43


Po r t f o l i o A r c h i t e c t u r e

Camille EEMAN

C’ a0m 5 i/l’l 0 e 8E EI M S AAN S_t Portfolio L u c B_r2005/2008 u x e l l e ISA s St Luc ’ 0 Bruxelles 8 / ’ 1 0 2008/2009 E N S A GENSA r e nGrenoble oble

Passerelle, Bord du lac de Constance, Hermann Kaufmann Ecole maternelle, Lustenau,

Helmut Dietrich

44

45

Logements groupés, Dornbirn, Hermann Kaufmann

Extension de bureaux,

Amsterdam, Steven Holl

Capitainerie, Fussach, Carlo Baumschlager


Portfolio Camille EEMAN