Issuu on Google+

Initiation Janvier 2011

SÉANCE-DÉCOUVERTE À l’INFORMATIQUE

MÉDIATHÈQUE SIMONE-de-BEAUVOIR Réseau des Médiathèques des Portes de l’Essonne

Logiciel libre, freeware, shareware etc. DEFINITIONS SITES et REVUES CHOIX La documentation des séances « découverte » est accessible à l’adresse : http://mediatheques.portesessonne.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=273

Initiation Logiciels libres

Page 1 / 8


Initiation Janvier 2011

Initiation Logiciels libres

Page

2/8


Initiation Janvier 2011

DEFINITIONS Logiciel libre Un logiciel libre se dit d'un logiciel qui donne à toute personne, qui en possède une copie, le droit de l'utiliser, de l'étudier, de le modifier et de le redistribuer. Ce droit est souvent donné par une licence libre. Richard Stallman a formalisé la notion de logiciel libre dans la première moitié des années 1980 puis l'a popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres suscite un vif intérêt dans l'industrie informatique et les médias. Les logiciels libres sont souvent présentés comme la principale alternative aux logiciels propriétaires. Le logiciel libre le plus connu est GNU/Linux, un système d'exploitation. Il ne faut pas confondre la notion de logiciel libre avec celle de logiciel gratuit (freewares), ni avec celle de sharewares, ni avec celle de domaine public.

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre - Licence GPL GNU La Licence publique générale GNU, ou GNU General Public License (son seul nom officiel en anglais, communément abrégé GNU GPL) est une licence qui fixe les conditions légales de distribution des logiciels libres du projet GNU. Richard Stallman et Eben Moglen, deux des grands acteurs de la Free Software Foundation, en furent les premiers rédacteurs. Sa dernière version est la GNU GPL version 3 publiée le 29 juin 2007. Elle a depuis été adoptée, en tant que document définissant le mode d'utilisation, donc d'usage et de diffusion, par de nombreux auteurs de logiciels libres. La principale caractéristique de la GPL est le copyleft, ou gauche d'auteur, qui consiste à « détourner » le principe du copyright (ou droit d'auteur) pour préserver la liberté d'utiliser, d'étudier, de modifier et de diffuser le logiciel et ses versions dérivées. La GPL est la licence de logiciel libre la plus utilisée. En avril 2004, 74,6% des 23 479 projets libres listés sur le site Freshmeat et 68.5% des 52 183 projets libres listés sur SourceForge étaient publiés sous licence GPL. Certains contestent cette méthode de mesure en affirmant qu'elle relève du quantitatif (nombre de projets) et ne rend pas compte du qualitatif (utilité des logiciels) mais nul ne conteste plus depuis longtemps que de nombreux utilisateurs emploient avec bonheur une quantité croissante de logiciels diffusés sous GPL. La GNU GPL a une licence sœur, la GNU LGPL (GNU Lesser General Public License et plus anciennement GNU Library General Public License) qui en est une version modifiée pour être moins contraignante quant à son utilisation dans un contexte de cohabitation avec des logiciels propriétaires. Elle a une autre licence sœur, la GFDL (GNU Free Documentation License) qui elle est applicable aux manuels, livres ou autres documents écrits.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_publique_g%C3%A9n%C3%A9rale_GNU

Freeware (ou gratuiciel) Un graticiel ou gratuiciel (en anglais freeware) est un logiciel propriétaire qui est mis gratuitement à disposition par son créateur, mais qui est soumis à certaines contraintes quant à sa diffusion. Les graticiels sont soit des logiciels complets, soit des logiciels commerciaux qui sont diffusés de manière bridée en termes de fonctionnalités (version réduite). Ils sont parfois financés par la publicité qu'ils contiennent (Adware).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Graticiel Il existe toutes sortes de contraintes comme l’amusant « cardware » qui consiste à envoyer une carte postale à l’auteur ! N’hésitez jamais à rétribuer un auteur (d’une manière sécurisée).

Shareware (ou partagiciel) Un partagiciel (shareware en anglais) est un logiciel propriétaire, protégé par le droit d'auteur, qui peut être utilisé gratuitement durant une certaine période ou un certain nombre d'utilisations. Après cette période de gratuité, l'utilisateur doit rétribuer l'auteur s'il veut continuer à utiliser le logiciel. Durant la période d'utilisation gratuite, il est possible que certaines fonctions du logiciel ne soient pas disponibles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Partagiciel

Domaine public En droit de la propriété intellectuelle, le domaine public est un statut sous lequel sont placées les biens intellectuels (œuvres, Initiation Logiciels libres

Page

3/8


Initiation Janvier 2011 inventions ...) pour lesquels, au terme de leur durée de protection, il n'est plus nécessaire de demander une autorisation d'exploitation quelconque. On dit alors qu'ils sont « tombés dans le domaine public » (nous devrions dire "entrés dans le domaine public" car l'entrée de biens intellectuels dans le domaine public permet à ceux-ci d'être librement diffusable, échangeable, ...). Attention, il ne faut pas confondre l'entrée de l'œuvre et l'entrée de son interprétation dans le domaine public car une œuvre peut être tombée dans le domaine public mais pas son interprétation. Les inventions brevetées sont protégées durant vingt ans à compter du jour de dépôt de la demande. Les marques sont protégées pendant dix ans à compter de leur dépôt, et renouvelable indéfiniment. L'entrée dans le domaine public ne correspond pas à une réalité uniforme dans le monde. Le copyright et le droit d'auteur notamment varient d'un pays à l'autre. Ainsi, au Canada une œuvre entre dans le domaine public 50 ans après la mort de tous ses auteurs, alors qu'en France cette durée a été étendue à 70 ans après la mort des auteurs.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_public%2C_en_droit_de_la_propri%C3%A9t%C3%A9_intel lectuelle

Anciennes versions ou promotions Une vieille version d’un logiciel n’est pas plus gratuite que la dernière mais il arrive que certaines marques proposent gratuitement pour leur publicité une ancienne version soit en ligne soit dans une revue avec ou sans inscription. Il faut « chiner » et parfois trouver des trésors pour pas cher (une revue s’appelait d’ailleurs Presqu’Offert et proposait pour un prix modique des versions légales de logiciels du commerce !!) On trouve aussi « en bundle » avec certains matériels informatiques (imprimantes, APN etc.) d’authentiques versions de logiciels du commerce ! A noter aussi que certains logiciels au départ gratuits ou libres peuvent devenir payants dans des versions ultérieures. Le site OldVersion http://www.oldversion.com/ propose de récupérer d’anciennes versions de logiciels… dont certains peuvent être gratuits (pas tous, attention !). Autre source : http://www.april.org/articles/intro/

SITES et REVUES Le site de référence est Framasoft : http://www.framasoft.net/ Framasoft est un site Internet collaboratif à géométrie variable dont le sujet est le logiciel libre et son état d’esprit. Il a pour objectif principal de faire découvrir le logiciel libre au plus large public.

Télécharger.com : http://www.01net.com/index.tlc est aussi une référence légale de tous les possibilités de téléchargements de logiciels en tous genres. Ils y sont répertoriés en trois catégories principales : gratuits, shareware (avec les limitations), démonstration, toutes avec l’adresse de l’éditeur. Il existe plein d’autres sites proposant des « logiciels gratuits » : http://www.google.fr/search?hl=fr&q=logiciels+gratuits Le tout est de s’y reconnaître ! Car qui dit libre ou gratuit ne veut pas dire qualité ! Et parfois, ils sont même inutiles, inefficaces, indiscrets voire dangereux. Il est souvent prudent de consulter l’avis d’un professionnel avant de tester un logiciel plus ou moins inconnu. Les revues informatiques regorgent d’adresses de logiciels sympathiques et les CD distribués avec sont parfois miraculeux ! Attention : méfiance extrême sur les logiciels proposés sur des sites inconnus… Et ne jamais payer pour des logiciels… gratuits.

PC Astuces http://www.pcastuces.com/logitheque/logiciels_gratuits.asp logithèque particulièrement intéressante.

Initiation Logiciels libres

Page

4/8

propose une


Initiation Janvier 2011

Le bouche à oreilles entre amis, entre collègues, entre voisins etc. est souvent très efficace ! Le tout est de choisir ce qui vous sera vraiment utile. Attention toutefois à l’utilisation d’un logiciel libre ou gratuit… Certains logiciels parfaitement légaux peuvent induire des utilisations plus ou moins illégales. Par exemple, DVD Shrink permet de faire des sauvegardes de DVD vidéo …. Y compris les DVD protégés en copie !! Sans parler des logiciels téléchargés en peer-to-peer…

Articles sur le logiciel libre : http://www.savoirs.essonne.fr/dossiers/les-hommes/economie/article/type/0/intro/le-logiciellibre-en-voie-de-reconnaissance-mondiale/

Des listes des meilleurs logiciels libres : http://www.infos-du-net.com/actualite/dossiers/59-logiciels-gratuits.html http://www.april.org/sites/default/files/catalogue_libre_hr.pdf http://www.commentcamarche.net/download/reference/ http://www.01net.com/rub/telechargerlogicielswindows/10516/telecharger/compil/

Une sélection sur Wikipédia : http://wiki.april.org/w/S%C3%A9lection_de_logiciels_libres_pour_des_usages_libres

Revues : La revue… payante FreeLog propose un DVD de logiciels… gratuits tous les deux mois. Pas toujours pertinents mais on peut y trouver des fois des logiciels géniaux adaptés à nos besoins. Ou des logiciels auxquels on n’avait pas pensé… Micro Hebdo Hors Série n°58 : Tout faire avec des logiciels gratuits (Sept. Oct. 2010) Micro Hebdo n°662-663 du 23 décembre 2010 : 100 logiciels gratuits et indispensables

CHOIX

Logiciels libres ou gratuits de référence

Système d’exploitation : Linux bien sûr Ubuntu (CD de système d’exploitation)

Pour Mac : http://www.framasoft.net/mot17.html

Pour Windows : Il y a même des logiciels gratuits ou libres pratiquement indispensables ! Real Player ou sa version libre Real Alternative Quicktime ou sa version libre QuickTime Alternative VLC Player pour lire toutes les vidéos ou presque Windows fournit des logiciels gratuits comme le lecteur Windows Media Player ou Windows Movie Maker devenue Windows Live Movie Maker. Adobe Reader pour lire les .pdf Java est un logiciel pour permettre de voir certaines pages Internet correctement0.

D’autres sont des alternatives efficaces aux grands logiciels du commerce souvent très chers ! Open Office contre Microsoft Office Initiation Logiciels libres

Page

5/8


Initiation Janvier 2011

The Gimp contre Photoshop Avast ou AVG contre Norton (antivirus) Critère personnel : j’estime un logiciel bon... si je l’utilise souvent !! Mais les avis sont souvent partagés et même contradictoires.

TRAITEMENT DE TEXTE et TABLEUR Open Office aussi fort que Microsoft Office malgré quelques petits inconvénients et une compatibilité à 98% avec les fichiers Word ou Excel ce qui peut occasionner quelques inconvénients. Pratique pour créer des fichiers .pdf. Peut lire les fichiers en .docx, le nouveau format de Word.

INTERNET Mozilla Firefox (navigateur) ; Chrome (navigateur) Thunderbird (messagerie) Komposer (anciennement NVU) (création de pages Web) Jalbum (création d’album-photo en ligne) Filezilla (transfert FTP)

SON Audacity (montage audio, numérisation de vinyl) CDex (conversion de fichiers audio, ripper etc.)

IMAGE IrfanView ou XnVIew, certains ne jurent que par Picasa (visualiseurs d’images) Photofiltre (retouche photo) Paint.net (retouche photo) The Gimp (retouche photo) Graphex (dessin vectoriel) Inkscape (dessin vectoriel)

VIDÉO VirtualDub (montage vidéo) Videospin (montage vidéo) FlaskMpeg (Conversion de fichiers vidéo) DVD Shrink (sauvegarde de DVD) Super (conversion de fichiers) Keepvid.com : récupérer certaines vidéos sur le Net…

ANTIVIRUS Avast AVG Antivir D’autres antivirus « portables » : http://freewares-tutos.blogspot.com/2010/11/5-antivirus-gratuits-et-portables.html

DIVERS 7-Zip (compression / décompression de fichiers) CCleaner (nettoyage des fichiers d’un ordinateur) Daemon Tools Lite (lecteurs virtuels)

Des sites Internet proposent aussi des services intéressants sans passer par un logiciel : Scan anti-virus Conversion de fichiers : zamzar.com Montage vidéo : Jaycut Bureau en ligne : Zoho Cette liste est très loin d’être exhaustive pour la bonne et simple raison que les besoins d’une personne ne sont pas ceux d’une autre. Qui plus est un petit logiciel pourra servir une seule fois pour une opération déterminée.

Initiation Logiciels libres

Page

6/8


Initiation Janvier 2011

Conseils pratiques : -

-

Regarder sur quel OS (système d’exploitation) le logiciel peut tourner. Windows XP, Vista, 7 (32 bits) 7 (64 bits) pour être sûr qu’il tourne sur votre machine. La note et les avis des autres utilisateurs. La langue (si le français est disponible)

Exemple : la présentation d’un logiciel sur Télécharger.com.

Initiation Logiciels libres

Page

7/8


Initiation Janvier 2011

SÉANCE-DÉCOUVERTE À l’INFORMATIQUE

MÉDIATHÈQUE SIMONE de BEAUVOIR Réseau des Médiathèques des Portes de l’Essonne

La documentation des séances « découverte » est accessible à l’adresse : http://mediatheques.portesessonne.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=273

Initiation Logiciels libres

Page

8/8


Logiciel libre