Page 1


14

re novemb Saint-Sidoine Journal de bord du Yarros : 135e jour de navigation. 11:50 G.M.T. - 48o35’ Nord, 7o44’ Est. Capitaine Salvatore. Depuis 11 jours, nous remontons le cours du Rhin, sous une pluie battante. Notre objectif final est toujours de parvenir à la mer Noire, en rejoignant le Danube. Toutefois, nous avons décidé d’octroyer une dizaine de jours sur la terre ferme aux enfants, afin de visiter les Alpes. Le Professeur Zwyckx les emmènera avec le monospace tout-terrain, tandis qu’Angela et moi nous conduirons le Yarros jusqu’en Autriche, où ils nous reejoindront dans une dizaine de jours. Enfin, le ciel s’éclaircit. La météo s’annonce excellente et l’équipage pourra profiter d’un temps froid et sec. Idéal pour une première neige !

5


Carte des Pays de Savoie man

Lac Lé

• Thonon-les-Bains

Le Chablais

• Bonneville

Le Pays Genevois

Le Faucigny Massif du Mont-Blanc

Lac

Annecy •

d’A

Δ mont Blanc

ecy

Lac d

nn

(4 811 m.)

t

urge

u Bo

La Savoie Ducale Chambéry •

La Tarentaise • Moûtiers

e cd

se

la

oi n a V

Par St. Jean-de-Maurienne •

6

La Maurienne


Introduction au voyage En route pour notre séjour en Pays de Savoie ! Et, tout d’abord, pourquoi avoir appelé ce carnet de voyage “Pays de Savoie”, et pas “...en Savoie” ou “... dans les Alpes”, tout simplement ? Eh bien, parce que nous avons voulu faire la différence entre “les Pays de Savoie”, c’est-à-dire les anciens comtés, duchés et autres territoires qui ont été à l’origine de la formation de cette région et les départements administratifs actuels, que sont la Savoie et la HauteSavoie. Vous découvrirez, en lisant les pages du carnet de Félix, que la Savoie a longtemps été un état indépendant, ni français, ni italien, ni allemand, ni même suisse ! Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle, après la Révolution française et l’unification de l’Italie, que la Maison de Savoie s’est scindée en deux parties. La Savoie, qui comprenait également le comté de Nice, a rejoint la République Française, tandis que le Piémont est devenue la province de la famille royale italienne.

Sept

Introduction au voyage, par Sept

p. 7

Lac Léman et région du Chablais, par Luu

p. 8

Gastronomie savoyarde, par Bouba

p. 10

Lac d’Annecy et pays Genevois, par Luu

p. 13

Histoire de la Savoie, par Félix

p. 16

Lac du Bourget et duché de Savoie, par Luu

p. 19

Culture, par Enia

p. 22

Région de la Maurienne, par Luu p. 24 Les parcs naturels, par Duti

p. 26

Région de la Tarentaise, par Luu p. 30 S comme Sport et Savoie, par Astrid p. 32 Mont Blanc et le Faucigny, par Luu p. 38 Les Randoz, par Félix

p. 42

7


Luu

Le lac Léman est une frontière naturelle entre la Haute-Savoie en France et la Suisse. C’est le plus grand lac d’Europe occidentale. Une véritable mer de 583 km2 que se partagent les deux pays. Dans cette région, le climat est doux en hiver, frais en été. Alors on y trouve des palmiers, des plantes exotiques, des oiseaux migrateurs venus de Scandinavie et Sibérie et des milliers de vacanciers venus tremper leurs pieds.

Thonon-les Bains est une ville thermale où les comtes de Savoie et la noblesse savoyarde aimaient se reposer. Sous Amédée VIII, comte de Savoie (XIVe s.), le château de Ripaille était connu pour la qualité de son accueil et la profusion de nourriture qu’on y servait. De là est née l’expression “faire ripaille, c’est soigner son ventre”. Un funiculaire relie les rives du lac Léman au centre ville, et surplombe le port de plaisance. Il faut visiter le Musée du Chablais et son exposition consacrée à l’histoire de la contrebande. Nombreux étaient les hommes qui faisaient du trafic entre la France, la Savoie et la Suisse. Lisez le carnet de Félix (p. 16), il vous parlera de Louis Mandrin, le célèbre contrebandier.

De plus en plus de stations s’engagent pour l’environnement. Avoriaz, La Plagne, Flaine, La Tania, Les Arcs... interdisent ou limitent la circulation en voiture. Les Gets, Les Menuires, Rosières, stoppent la course à la construction, réduisent le nombre de remontées mécaniques, regazonnent les pistes. Le bois est à nouveau préféré (chalets, snowparks...), les panneaux solaires et les chaufferies à bois fleurissent un peu partout. Il faut aussi saluer l’association Mountain Riders, qui sensibilisent les visiteurs au respect de la montagne.

8

• Yvoire

Yvoire est un village médiéval fortifié, classé parmi les plus beaux villages de France. Tout au long de l’Histoire, Yvoire a dû résister aux attaques des Suisses et des Français, ce qui lui valut le nom de “sentinelle du Léman”. Le château d’Yvoire et son jardin ont été restaurés à la mode du Moyen-Age. Il y a un labyrinthe des cinq sens avec des arbres fruitiers, des roses anciennes, des plantes médicinales et aromatiques...


man

Lac Lé

S

LP

AU

• Evian-les-Bains • Thonon-les-Bains AB ON DA NC E

Morzine-Avoriaz •

Ici, on trouve des stations de ski très fréquentées : Les Gets, Saint-Jeand’Aulps, Châtel, Avoriaz et Morzine. Elles forment l’un des plus grands domaines skiables des Alpes : Les portes du soleil (650 km2 de pistes). Morzine aux chalets en bois et aux balcons sculptés, était autrefois prospère grâce à ses mines d’ardoises. Elles se visitent d’ailleurs et c’est passionnant.

Evian-les-Bains est connue pour son eau de source, mais ce que l’on connaît moins c’est son Pré curieux : un jardin aux bassins d’eaux couverts de nénuphars, auxquels on accède à bord d’un bateau solaire. C’est un moyen silencieux et propre de découvrir les milieux humides. La vallée voisine s’appelle la vallée d’Aulps. Çà et là, on aperçoit de petits hameaux aux maisons traditionnelles, des chapelles et la belle abbaye Notre-Dame d’Aulps. La Dranse coule ici. Pendant des milliers d’années, ses eaux ont creusé la roche, jusqu’à former les gorges du Pont du Diable, extrêmement profondes. Une passerelle permet de passer au-dessus de l’eau, au creux de cette bouche infernale.

Lac Léman et région du Chablais

Au sud du lac Léman s’étale la vallée d’Abondance et ses verts pâturages. Ses vaches rousses et blanches produisent le fromage d’Abondance, si délicieux. Le village du même nom et son abbaye Notre-Dame d’Abondance proposent de nombreux ateliers : un jeu de l’oie à taille réelle, la recomposition d’un jardin médiéval, l’initiation à la calligraphie comme au XVe siècle, la fabrication de vitraux...

9


Bouba

En montagne, les terrains en pente ne permettent pas de cultiver beaucoup de choses. C’est pourquoi l’agriculture se limite souvent à la vigne et aux arbres fruitiers. Par contre, ce sont des régions idéales pour l’élevage... et pour les recettes délicieuses !

Selon les vallées, l’altitude et le type d’herbes et de fleurs sauvages, le lait prend des parfums spécifiques et produit des fromages différents. à ces ingrédients naturels, ajoutez le savoir-faire ancestral savoyard, et vous obtiendrez des produits succulents : reblochon, tomme de Savoie, tome des Bauges, emmental, vacherin... Il y a deux grandes familles de vaches en Savoie : les vaches rousses et blanches élevées dans le val d’Abondance, dont le lait produit le fromage d’Abondance et celles élevées en Tarentaise, à la robe fauve, qui donnent le fameux Beaufort.

J’ai aussi découvert une drôle de variété de pâtes, typique de la région : les crozets. Ce sont des petits carrés de pâtes au sarrazin, qui accompagnent la plupart des plats savoyards. Originalité : 10 sur 10 !

10

Le reblochon est l’ingrédient principal de mon plat préféré : la tartiflette. Quelques pommes de terre, des oignons coupés finement, des lardons, de la crème fraîche et plusieurs couches de reblochon. Mmmm... Mais d’ailleurs, saviez-vous que “reblocher”, en patois savoyard, veut dire “traire une deuxième fois” ?


L’autre fromage emblématique de la région est la tomme de Savoie. Autrefois, chaque famille avait sa recette. Il était préparé en hiver, à la ferme, et l’affinage durait un à trois mois. Il fallait régulièrement retourner et écraser la tomme avec la main pour former une belle croûte grise. Ici, les paysages sont somptueux. Partout, il suffit de tendre la main pour récolter des produits sauvages, comme des baies (myrtilles, groseilles...) ou des herbes aromatiques comme le genévrier des Alpes, le génépi, la gentiane, l’églantine, le raisin d’ours, le rumex des Alpes ou le trèfle alpin. Depuis la nuit des temps, les hommes prélèvent ces plantes dans les montagnes pour agrémenter leurs plats ou créer des liqueurs alcoolisées. Les abeilles font pareil. Les fleurs qu’elles butinent sont si parfumées que leur miel est très recherché. Au détour d’un chemin il arrive aussi que l’on découvre une source. Un filet d’eau claire et pure. Les eaux des Pays de Savoie sont connues dans le monde entier pour être délicieuses, mais surtout bonnes pour la santé. Evian, Thonon-les-Bains et Aix-les-Bains sont des stations thermales réputées depuis l’Antiquité pour leurs vertus curatives.

La gentiane fait partie de ces plantes aromatiques qui poussent librement en Savoie. On l’utilise pour ses vertus pharmaceutiques ou sous forme de boisson alcoolisée. La “Suze”, le “Picon” ou la “Salers” en sont les plus connues. Ci-dessous, la gentiane de Koch, espèce protégée, qui pousse à plus de 2 500 mètres d’altitude.

Gastronomie savoyarde

Au Moyen Âge, les fermiers payaient une taxe sur le lait. Alors, les plus astucieux trayaient leurs vaches deux fois : le premier lait, officiel et taxé, allait à la consommation courante. Le second, beaucoup plus épais et gras, était réservé à la fabrication (en cachette) du reblochon.

Un de mes meilleurs souvenirs, c’est notre soirée fondue avec les copains. La fondue savoyarde est une autre spécialité succulente : dans une casserole en fonte, on fait fondre du fromage (moitié emmental, moitié beaufort ou comté), auquel on ajoute du vin blanc. Une fois que le fromage est bien fondu, chacun y plonge un pic sur lequel est planté un morceau de pain. C’est un pur délice... Mais attention de ne pas le laisser tomber... Sinon, on a un gage !

11


Côté dessert, le gâteau de Savoie est très facile à faire et déliceux. Des œufs, de la farine, du sucre en poudre et un zeste de citron... Et dire qu’en 1745, ce gâteau fut servi au banquet du roi Louis XV à l’Hôtel de Ville de Paris. Depuis, il est connu et dégusté dans le monde entier.

truffes au chocolat

Recette :

Pour 30 tr uffes -500 g. de chocolat no ir -125 g. de crème fraîc he -300 g. d e sucre gla ce -75 g. de b eurre -du chocola t amer en poudre Préparatio n : 15 minu tes

Idée de recette gourmande... Louis Dufour, confiseur chambérien, a inventé les truffes au chocolat en 1896. C’était la période de Noël et son magasin n’était plus approvisionné. Alors, avec les ingrédients qui lui restaient, il a créé cette friandise qu’il a baptisée “truffe de Chambéry”. Ë Faites fondre le chocolat noir au bain-marie (posé sur de l’eau

12

bouillante). Mélangez dans un autre plat le sucre et la crème. Tournez énergiquement. Ë Une fois le chocolat fondu, ajoutez progressivement le beurre et le sucre, tout en mélangeant délicatement. Ë Laissez refroidir toute la nuit. Ë Le lendemain, formez de petites boulettes en roulant la pâte dans vos mains, puis roulez-les dans le chocolat en poudre. Ë C’est prêt, régalez-vous!


• Samoëns • Cluses F

ASSI

DM GRAN

Servoz • >>• Chamonix Mo tunn n e mont Blanc Δ t-Blal du nc (4 811 m.)

Saint-Gervais •

Deux phénomènes géologiques méritent un détour. Les gorges de la Diosaz et ses belles cascades, à Sermoz, auxquelles on accède par un petit sentier et des passerelles suspendues ; et le gouffre de Jean Bernard, à Samoëns. C’est l’un des plus profonds du monde : moins 1 602 mètres ! Le pays de Samoëns est aussi célèbre pour ses maçons et tailleurs de pierre. On les appellait les “Frahans” et la région leur doit des canaux, des églises et des fortifications. Pendant longtemps deux villes françaises se sont disputées pour savoir à qui appartenait le mont Blanc. Finalement, c’est Saint-Gervais qui a gagné. Mais sa rivale Chamonix, n’a rien a lui envier : elle compte plusieurs sommets dépassant les 4 000 mètres d’altitude : l’Aiguille Verte, les Grandes Jorasses, la Dent du Géant, le mont Maudit et le mont Blanc du Tacul.

Mont-Blanc et le Faucigny

L’histoire de Chamonix a commencé lorsque deux voyageurs anglais ont raconté leur périple dans la vallée de la “mer de glace”. C’est le plus grand glacier de France avec 7 kilomètres de long et 200 mètres d’épaisseur ! Petit à petit les touristes sont venus plus nombreux découvrir cette vallée blanche et son fameux mont Blanc. C’est alors qu’un riche Genevois, Horace de Saussure, promit une forte récompense à qui parviendrait au sommet du mont. Le 8 août 1786, Michel Paccard et Jacques Balmat, deux Chamoniards, triomphèrent de la montagne et inventèrent l’alpinisme.

Les Pays de Savoie comptent deux tunnels mythiques : le tunnel du mont Blanc et celui de Fréjus, qui relient la France et l’Italie. Le tunnel du Fréjus est le 5e plus long tunnel routier du monde (environ 13 km). Le tunnel du mont Blanc (11,6 km) fut construit en 1965 après de longs travaux. Il a fallu 5 ingénieurs et 350 ouvriers, soit 4,6 millions d’heures de travail ! Il a aussi fallu 711 tonnes d’explosifs pour faire sauter 555 000 m3 de roches. 300 tonnes de fer pour soutenir la voûte et 600 000 tonnes de ciment pour le tunnel en lui-même. Ce passage a été le théâtre d’une terrible catastrophe en 1999, quand un camion belge a pris feu à l’intérieur. Malgré les consignes de sécurité, 39 personnes ont péri dans cet accident. Et le tunnel n’a rouvert qu’en 2002. 39


. . . e t e l p m o c E IR HISTOles Voici les aventures des Randoz, racontées par Félix. C’est une joyeuse bande de cinq copains qui parcourt les régions de France pendant ses vacances. Ils ont chacun un caractère bien trempé et leur spécialité. Un peu comme nous finalement... Voici donc Les Randoz, avec, par ordre alphabétique : Filo, la grenouille

Matières favorites : français et histoire. Passe-temps : lecture, théâtre et vélo Défaut : bavardage continu ! Son métier rêvé : avocat ou animateur radio

Gromet, l’hippopotame

Matières favorites : biologie et chimie. Passe-temps : jardinage, cuisine et ... manger ! Défaut : gourmandise ! Son métier rêvé : cuisinier ou agriculteur

Kaya, la lionne

Matières favorites : sport et SVT. Passe-temps : sport, vidéo et musique Défaut : susceptible et colérique Son métier rêvé : chanteuse ou monitrice sportive

Kubik, le chihuahua

Matières favorites : mathématiques et physique. Passe-temps : bricolage, modélisme et statistiques Défaut : éternel agité Son métier rêvé : chercheur ou pilote d’essai

Linéa, l’écureuil

Matières favorites : géographie et langues étrangères. Passe-temps : dessin, photo et vidéo Défaut : toujours dans les nuages Son métier rêvé : dessinatrice ou architecte

40


texte : Mathilde Bréchet dessins : Vincent Carrara

1

les

au Pays du mont Blanc

41


42 - Les Randoz - - - -

Du 32 s’il vous plaît. OK, et pour vous  ? Du 48… Sacrés panards, s’écrie le vendeur. Je vous donne ça tout de suite.

Dans la boutique de location de ski, les cinq copains attendent leur tour avec impatience. Dans quelques minutes ils seront sur les pistes  ! Monsieur 48, c’est Gromet, l’hippopotame glouton, jamais à court de provisions. À côté de lui, Filo la grenouille intello, roi des bavards et fan d’histoire. Au rayon lunettes de soleil, Linéa la douce écureuil et Kaya la lionne intrépide, font des emplettes. Enfin, le petit chien hystérique qui étudie l’appareil pour régler les fixations de ski, c’est Kubik le scientifique. - Je vous mets une planche débutant ou confirmé  ? demande le vendeur à Kaya. La réponse est “confirmé” bien sûr… comme dans tous les sports. C’en est d’ailleurs énervant. Quelle que soit la discipline, il suffit de quelques jours à la lionne pour devenir pro. L’an dernier, elle a suivi un stage de snowboard, alors grabs, 180, 360 et autres sauts, n’ont plus de secret pour elle. C’est aussi sur le snowboard que Filo a jeté son dévolu. - Dans “L’encyclopédie des sports de glisse”, tome 3 (qu’il tient sous son bras depuis qu’il sait qu’il part à la montagne), il est défini clairement, dit-il, que la planche de surf des neiges est la glisse la plus complète et la plus récente, sans parler bien évidemment du snowkite, superbe mariage entre le snowboard et le cerf-volant… - Filo, je te donne des cours de snow, si tu la mets en veilleuse, s’exclame Kaya.

Gros yeux félins. Possibilité d’apprendre vite et de briller auprès des copains. La grenouille accepte tout de suite et se tait. Gromet, lui, a choisi le ski. Il en a déjà fait quand il était petit et compte tenu de sa grande taille, c’est l’activité la plus recommandée, a expliqué le vendeur. Des skis paraboliques d’1,86 mètre, ça en jette. Ça encombre aussi  ! Bâtons et skis dans les bras, Gromet parcourt les rayons de vêtements à la recherche d’un sac à dos. - Je vais prendre un sac isotherme, marmonne-t-il, et mettre mes sandwichs au jambon de pays et tomme de Savoie dans une boîte hermétique pour les protéger… Peutêtre que je pourrais même prendre des esquimaux chocolat – pistache… De leur côté, les filles discutent. - Te connaissant, conseille Kaya à Linéa, tu devrais faire une balade en raquettes aujourd’hui et du traîneau à chien demain. Ce sont les meilleurs moyens de s’imprégner de la montagne. Linéa acquiesce. - Tu as raison. J’en profiterai pour faire des photos et même quelques croquis. à l’autre bout du magasin, Kubik “l’excité de la calculette”, comme l’appellent ses amis , sautille autour du vendeur, occupé à équiper le VTT qu’il a choisi. Un vélo des neiges, avec deux larges skis en guise de roues, un guidon antichoc, freins hydrauliques, pare-neige, boussole, chrono et GPS. De quoi mettre un Kubik dans un état d’excitation proche de la crise de nerf. Mais depuis une demi-heure, le vendeur ne prend


AU PAYS DU MONT-BLANC - 43 plus de gants. à chaque nouvelle tentative d’approcher le VTT, Kubik fait un vol plané sur le tapis  ! Une demi-heure plus tard, les RandoZ sont au pied des pistes. - Nous allons prendre le tire-fesse jusqu’à la piste bleue, dit Kaya. Mieux vaut commencer en douceur. Kubik, lui n’a pas le temps de prendre le temps. Il a trop d’expériences à tenter. Le vendeur lui a certifié que le VTT ne supporterait pas plus de 70 kg. Il n’y connaît rien, c’est évident  ! Kubik s’est donc équipé de poids ultra lourds pour lui prouver le contraire  ! - Je prends les œufs avec Linéa, dit-il. Une balade tranquille en altitude me fera le plus grand bien. Personne n’en croit un mot bien sûr, mais se débarrasser de Kubik quelques heures, ça n’est jamais de refus  ! Dans la queue pour le tire-fesse, Kaya est la première. Elle saisit la perche métallique, la serre entre ses jambes et s’élance. - Regarde bien la position de mes jambes, crie-t-elle à Filo. Reste en équilibre, évite les bosses, si tu ne veux pas finir la tête dans la neige  ! - Comme elle est belle sur sa planche, pense Filo, qui adore les filles à forte personnalité. J’arrive ma princesse, se dit-il en empoignant la perche.  L’instant d’après, il est propulsé sur la neige. - C’est bien  ! hurle Kaya. Surtout ne te penche ni en

arrière, ni en avant. Reste cool  ! La cool attitude n’a jamais été le fort de Filo. Réciter par cœur une citation de Napoléon, ça il savait faire. S’agripper à une barre en faisant mine d’être décontracté, beaucoup moins. Mais la neige avait été fatale à l’empereur. Il en sera de même pour la grenouille.

Surpris par une petite bosse, Filo perd le contrôle du snowboard et s’écrase lamentablement dans la neige. Pourtant, pas question de lâcher prise. Kaya le regarde. - Je serai digne de vous, altesse  !, penset-il en s’accrochant de toutes ses forces à la perche.


44 - Les Randoz

Et tandis que la lionne hurle de rire, Filo, qui n’est plus maintenant qu’une grosse boule de neige, se hisse péniblement jusqu’au sommet de la piste. Point tant d’acharnement pour Gromet. Après trois belles chutes avec déchaussage, perte de bonnet et de bâtons, il a décidé de prendre le téléphérique. Dans la cabine qui l’emmène à 2 500 mètres d’altitude, il observe le paysage et sort un sandwich de son sac. - Très bonne idée, la boîte hermétique, se dit-il en mâchouillant. En haut des pistes, Gromet retrouve Kubik, en plein réglage de son chronomètre. - Pars devant  ! lui dit le scientifique en herbe. Etant donnés la vitesse du vent, l’adhérence de la neige, les poids que j’ai ajouté au VTT, l’inclinaison de la pente et l’aérodynamisme de mon casque, je vais battre le record du monde et arriver 7 minutes et 36 secondes avant toi  !

La démonstration laisse Gromet sans réaction. Dos à la piste, il termine son sandwich tout en pensant à une recette de tartiflette qu’il a lue dans le train. Et tandis que Kubik calcule et fulmine, Gromet ne réalise pas qu’il se met à glisser. Trop tard  !

Le voilà qui glisse à l’envers, à l’assaut d’une piste… noire. Kubik branche son chrono et se lance à sa poursuite. La piste est constellée de bosses sur lesquelles Gromet rebondit peu gracieusement. Impossible de s’arrêter. Et impossible pour Kubik, malgré tout son attirail, de le rattraper.

Sept savoie web  

Sept en Pays de Savoie, de la collection Sept en France. Sept enfants, originaires des quatre coins du monde, nous font découvrir, chacun à...

Advertisement