Page 1

avenue Louise 349, bte 1 - 1050 Bruxelles

OLIVIER KAHN Partenaire de vos projets

Profil Expert-comptable spécialisé dans la création d’entreprise, la gestion financi ère et le développem ent stratégique de PME-TPE Concepteur d’outils et événements PM E/TPE, avec très riche expérience en développemen t de projets. Auteur de plusieur s ouvrages et form ateur en PME

Expertises 2002 Obtention du titre de Conseil Fiscal 1997 Obtention du Titre d’Expert-Compt

able

1994-1997 Diplôme d’aptitude pédagogique (gra

nde distinction)

1993-1995 Diplôme de Conseiller en Gestion

PME

Contact

OK-Curriculum2015/05

Portable : 00 32 498 16 88 89 E-mail : cabineto k@skynet.be

Avenue louise 34 9 bte1 1050 Bruxelles (c abinet) Rue Termeulen 54 1640 Rhode-Saint-G enèse (privé et cabin et) Secrétariat : 00 32 2 361 20 29

ExpérienceMISSIONS / 2005 à ce jour

FONCTIONS EN COURS

ficulté” tre pour entreprises en dif  oordonnateur du “Cen >C xelles) Bru de erce et d’Industrie (BECI- Chambre de Comm PME – TPE : ssions ministérielles pour > Coordonnateur de mi les» > « Entreprendre à Bruxel erce » mm Co > « Les Ateliers du ing » pp sho s > « Action Chèque Déo » Pro « ble pta  ssistance com >A trepreneurs... en ur po ce»  icrocrédit «relan >M 1997 à ce jour nseil Fiscal  xpert-comptable et Co >E rtners nseil Olivier Kahn & Pa Direction du Cabinet-Co création, Missions de conseil en TPE) d’entreprise (PME – gestion et stratégie ble : consultance réalisées (ci  xemples de missions de >E nts): PME - TPE – indépenda rs > Business plans novateu financière n > Diagnostic / Evaluatio es iqu > Redressements stratég herche de financements rec ets > Elaboration de budg leaux de bord,… > Mises en place de tab

CONCEPTEUR …

OUTILS, EVENEMENTS

et chefs rientation pour créateurs > Guides pratiques d’o d’entreprise bord TPE…) ées de gestion (tableau de > Applications informatis débats t de formations- ateliers/ > Road show – concep aine de de votre réussite, La sem -conférences (Passeport ,…) la PME, citie’s Wallonie der son ondes pour reprendre-cé sec 90 : B WE > Capsules entreprise,… re version artistes» > Exposition «Entreprend

Page 1


Expérience AUTEUR LIVRES > Auteur de l’ouvrage «Transmettre ou acquérir son entreprise, à la croisée des chemins» Auteur de l’ouvrage >  « Pratique de gestion de petites entreprises 4 x 20 = 100 ! » > Auteur de l’ouvrage “Pratique de la création d’entreprise: 100 questions -101 réponses”. BROCHURES, FICHES D’INFORMATION, CAHIERS PEDAGOGIQUES, SUPPORTS WEB, ARTICLES PRESSE Exemples de réalisations de supports: > Entreprendre de 7 à 97 ans > Les 13 chiffres que tout starter doit connaître > Le professionnel comptable et le banquier > Transmettre ou acquérir son entreprise > Le carnet d’adresses du chef d’entreprise > Le carnet de route du dirigeant de PME > ... Rédactionnel d’articles de presse : Echo, Trends, Le Soir, La Libre Belgique, New business… > Le conseil PME de la semaine > Allo, ma boite BoBo > La série économique de l’été...

de sensibilisation Modules courts ou longs, t: ou d’approfondissemen starters : réflexions vitales pour > Création d’entreprise plan novateur > Elaborer un business simplicité ! > La compta en toute ires et optimisations budgéta > Budget : élaboration Petites Entreprises) > Stratégie de TPE (Très ancière de la PME > Analyse et gestion fin eprise rces financières de l’entr > Optimiser les ressou erie > Améliorer votre trésor produits/services > Calculer le coût des succès personnalité: les clés du > Business et profils de gagner plus ! > Vendre MIEUX pour ces de l’entreprise > Booster les performan ent de PME – TPE > Stratégie de redressem croissance de l’entreprise > Stimuler (et gérer) la E/TPE iser) la valeur d’une PM > Déterminer (et optim tion) cia ntreprise (ou de l’asso > Bilan de santé de l’e associaur d’accompagnement (po > Gérer une structure es,…) tions, structures publiqu UR > … ORGANISATE

ANIMATEUR

PES, ERENCES, FOCUS GROU TABLES RONDES, CONF RATION CONSEILS D’ADMINIST  trepreneurs): bles Rondes avec VIP et en Exemples d’animations (Ta rs classiques en gestion > Panorama des erreu > 007, entrepreneur ! tre projet ! > Soyez le héros de vo > The future is now ! dre ? > L’audace d’entrepren rêves… reprendre celle de mes se, pri tre en n > Céder mo rise gagnant ! > Etre un chef d’entrep nnel du chiffre… > L’avenir du professio strationsein de conseils d’admini Exemples de missions au ur servateur, expert, animate comités de pilotage: ob

À la croisée des chemins

Transmettre ou acquérir son entreprise Concentré d’expériences, conseils pratiques, informations utiles et... réflexions de bon sens!

Guy KAHN Jean-Pierre RIQUET Edition 2011 Page 3

Page 2

R

FORMATEU


vanegg08

Autres activités Activités ant(périrnieciuparlees)s

> Chroniqueur radio- émission économique et sociale (BXFM) > Juge Social au Tribunal du Travail de Bruxelles > P résident du Conseil d’administration de l’Institut Saint-Louis >M  embre du conseil d’administration de l’ASBL Crédal Plus

2002 à 2004 u d’accueil ace Indépendant – Résea Manager du réseau Esp rise) s (HDP Guichets d’entrep de créateurs d’entreprise 1996 à 2002

Clients types

cs es publics ou para-publi > Institutions, organism : nt une clientèle PME-TPE > Grands comptes aya x,... banques, groupes sociau mation > Ecoles, Centres de for > PME-TPE

ojet ministéteur de l’Espace PME (pr Concepteur et coordonna ation d’entreprise) riel visant l’aide à la cré

Atouts > Réseau de relations étendu > Expérience forte en PME-TPE > Formations- expertises transversale

s

> Approche pragmatique et de terra

in

> Esprit ouvert, créatif

La Ministre Céline Frémault et Olivier Kahn en conférence de presse Ministre de l’économie et de l’emploi, Benoit cerexhe avec Olivier Kahn

Portable : 00 32 498 16 88 89 I E-mail : cabinetok@skynet.be I Rue Termeulen 54 - 1640 Rhode-Saint-Genèse (privé et cabinet) I Avenue louise 349 bte1 - 1050 Bruxelles (cabinet) I Tél./Fax : 00 32 2 361 20 29 I

Page 3


Sa Majesté le Roi Philippe de Belgique avec Olivier Kahn

Didier Gosuin, ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l’Economie et de l’Emploi avec Olivier Kahn et Thomas de Dorlodot

L’ECHO MERCREDI 23 OCTOBRE 2013

13

Agora

Participez au débat sur lecho.be/agora

ACTION UNIQUE!

«Les professionnels du chiffre doivent sortir de leur tour d’ivoire»

GRATUIT

VOTRE COMMUNE SE MOBILISE POUR VOUS !

PROFITEZ DE PERMANENCES ÉCONOMIQUES, JURIDIQUES ET COMMERCIALES GRATUITES !

SUCCES Ced

GEC

A SAVOIR ! > Il ne faut pas être en difficulté > Une rencontre a une durée de une heure

COMMENT PROCÉDER ? > Vous prenez rendez-vous à l’une des dates proposées, selon ce qui vous arrange le mieux > Vous transmettez à l’adresse mail info@commune.be, 2 jours avant l’entretien, vos questions, une situation comptable récente (bilan et compte de résultat) et tout autre document sur lequel vous souhaitez un avis, conseil,…

POURQUOI UNE TELLE ACTION ? > Parce que mieux vaut toujours prévenir que guérir. > Parce que le CEd constate que 70% des difficultés qu’il traite auraient pu être évitées si elles avaient été gérées plus rapidement > Parce que mieux vaut être proactif que réactif en ces temps difficiles

> Vous pouvez venir accompagné de toute personne qui vous semble importante (associé, collaborateur, accompagnateur, comptable,…) > La rencontre se passe avec un ou deux experts volontaires du CEd, spécialisés dans les TPE

«T

> L’échange est strictement confidentiel entre les personnes présentes au rendez-vous > L’action vous est offerte par votre commune et le CEd :

TOUT EST GRATUIT POUR VOUS !

Afin de soutenir au mieux tous les indépendants et entreprises, votre commune vous offre la possibilité de poser gratuitement vos questions ! En partenariat avec le CEd vous pourrez : > Avoir réponse à vos questions « business » > trouver des solutions (ou premières orientations) en cas de soucis > Échanger idées, craintes...

avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

INFOS PRATIQUES DATES LIEU PRIX Gratuit INFORMATIONS

> Vous fixez ce moment dans votre agenda

Des questions internationales, commerciales, juridiques, fiscales, sociales ou stratégiques ? Un problème avec une administration ?

organise

La SEMAINE de la PME

5 JOURS de CONSEILS NON STOP et GRATUITS !

4e

ÉDITION

Un rendez-vous individuel avec un spécialiste

Pour tous chefs d’entreprise et indépendants

DU 17 AU 21 JUIN DE 9 À 18H

CARTE BLANCHE

BECI – AVENUE LOUISE 500 - 1050 BRUXELLES

Comment prendre rendez-vous ? solution@beci.be T 02 563 68 56

développement ou marketing), au lieu de tailler dans les dépenses qui ne sont pas vitales. Ou encore confondre causes et conséquences. Être à court de liquidité et opter pour un emprunt, sans se demander pourquoi l’entreprise est tombée à court. Pour tout cela, le patron a besoin de conseils; il ne peut pas faire cela tout seul.»

ou à l’investissement. Le hic? «Notre profession n’est ni visionnaire, ni stratégique. Beaucoup pensent que, puisque cela s’est toujours fait comme cela, cela continuera de la sorte. Il n’y a rien de plus classique qu’un comptable. Les instituts qui chapeautent la profession ont pris conscience de cette réalité, mais la route est très longue.» Après avoir convaincu les intéressés, il faudra également veiller à les former. «En dehors de la comptabilité, la formation actuelle est assez axée sur les matières légales. Et clairement pas sur la gestion et les finances d’entreprises. La formation est un vrai défi. C’est un cercle vicieux, les clients ont toujours demandé de la fiscalité, et c’est la réponse qui a été donnée. Sauf qu’aujourd’hui, la donne a changé, créant une sorte de vide.» A remplir au plus vite, avertit Olivier Kahn.

Aussi une question de «survie»

Olivier Kahn est aussi de bon compte. Cet élargissement du spectre des activités des professionnels du chiffre serait de bon augure pour le monde des PME, certes, mais aussi pour l’avenir de la profession elle-même. «Les missions de base des professionnels comptables sont appelées à diminuer. La croissance de l’électronique rogne

crées aux assurances de personnes liées à un fonds d’investissement (branche 23), ainsi qu’à la segmentation et la tarification. Ainsi conçu, ce projet de loi suscite des critiques tant de fond que de forme. Sur le fond, tout d’abord, rien ne justifie de regrouper au sein d’un même texte législatif des dispositions de nature administrative et réglementaire relatives au contrôle des entreprises d’assurances et des dispositions consacrées aux droits et obligations des parties au contrat d’assurance. Ces dispositions poursuivent, en effet, des finalités de nature très différentes et sont assorties de sanctions et caractéristiques propres. Sur la forme, ensuite, le projet appelle bon nombre d’objections. Sans prétendre à l’exhaustivité, on peut notamment se demander:  En quoi le fait d’incorporer la législation consacrée au contrat d’assurance terrestre dans une loi de plus de 360 articles constituerait une plus-value en termes de transparence pour le consommateur

Avocat, Claeys & Engels

Le renforcement de la lutte contre la fraude sociale est une des priorités du gouvernement Di Rupo. Ainsi, depuis 2012, le législateur a pris différentes mesures poursuivant cet objectif. Parmi ces mesures figurent des mécanismes (nouveaux ou élargis) dits de «responsabilité solidaire» ou de «responsabilité en cascade». Si certaines conditions sont réunies, les donneurs d’ordre (maîtres d’ouvrage), les entrepreneurs et les sous-traitants peuvent être solidairement responsables (vis-à-vis de l’ONSS, du fisc ou des travailleurs) pour les entrepreneurs et sous-traitants qui viennent après eux dans la cascade, si ces derniers ont des dettes sociales, fiscales ou salariales. Nous abordons ici le régime général de responsabilité solidaire pour les dettes salariales. La loiprogramme (I) du 29 mars 2012 a introduit les principes de ce régime. D’autre part, des arrêtés royaux du 28 août 2013 ont confirmé son application effective (depuis le 1er septembre 2013) dans certains secteurs déterminés, à savoir dans la construction (et activités apparentées), le gardiennage, le nettoyage, la transformation de la viande et les travaux agricoles et horticoles.

«La profession est trop coincée dans la technique.» Olivier Kahn, expertcomptable

d’autant les activités d’encodage. Ajoutez le succès des petits logiciels comptables ou la facilité avec laquelle il est possible de faire tenir ses comptes dans des pays nettement moins chers. Tout cela rime avec perte d’affaires pour les cabinets.» Il est donc de l’intérêt des comptables d’élargir quelque peu leur horizon. Tout en travaillant en réseau, puisqu’il est impossible de prétendre tout connaître, notamment dans le dédale fumeux des aides à l’entreprise

comme le soutiennent ses auteurs;  Si la volonté est d’adopter un véritable code des assurances conforme au modèle de nos voisins français, pourquoi laisser de côté toutes les lois et arrêtés royaux qui réglementent les branches d’assurance qui touchent la grande majorité des consommateurs (RC automobile, protection juridique, assurance sur la vie, etc.);  Comment peut-on raisonnablement envisager de reprendre la loi du 25 juin 1992 sur le contrat d’assurance terrestre dans un texte plus vaste sans profiter de cette occasion pour apporter, à cette législation, les modifications et améliorations suggérées par la doctrine à l’occasion des vingt ans de la loi.

NADÈGE TOUSSAINT

Rémunération due

© DAVID PLAS

Si l’on peut comprendre le souhait de notre législateur d’adapter notre législation de contrôle des entreprises d’assurances aux dernières prescriptions de l’Union européenne, rien ne justifie en effet de profiter d’une telle situation pour déstructurer la législation relative au contrat d’assurance comme le projet l’envisage, ou pour faire une prétendue «coordination», qui n’est en fait qu’une juxtaposition incomplète de différentes législations. Si hâte il y a, il conviendrait donc, à tout le moins, d’éloigner du présent projet toute la législation relative au contrat d’assurance.

En résumé, les modalités du régime sont les suivantes. Si un entrepreneur ou un sous-traitant manque gravement à son obligation de payer la rémunération due à ses travailleurs, le donneur d’ordre, l’entrepreneur ou le sous-traitant qui a fait appel à cet entrepreneur ou sous-traitant peut en être informé par écrit par le service d’inspection sociale compétent qui a fait cette constatation. On peut déduire des travaux préparatoires que le paiement d’une rémunération inférieure au barème salarial le plus bas applicable dans le secteur concerné est, en principe, la référence pour déterminer s’il y a manquement grave ou pas. Ensuite, à l’expiration d’un délai de quatorze jours ouvrables suivant la notification écrite du service d’inspection, le donneur d’ordre, l’entrepreneur ou le sous-traitant ainsi informé devient

MERCREDI 19 JUIN Vos questions juridiques

Signataires: les professeurs de droit des assurances Jean-Marc Binon (UCL), Vincent Callewaert (UCL), Paul-Henry Delvaux (UCL), Claude Devoet (ULB), Bernard Dubuisson (UCL), Jean-Luc Fagnart (ULB), Marcel Fontaine (UCL), Catherine Paris (ULg), Jean Rogge (ULB), Caroline Van Schoubroeck (KUL), Luc Schuermans (UA), Yves Thierry (KUL), Britt Weyts (UA).

Adresse Mediafin Avenue du Port 86c Boîte 309 1000 Bruxelles Tél.: 02/423 16 11 (Les jours ouvrables de 8h30 à 18 h)

Cordiale invitation à tous les indépendants, dirigeants et porteurs de projets !

JEUDI 20 JUIN Vos questions internationales VENDREDI 21 JUIN Vos questions fiscales, comptables et TVA

Vive inquiétude

L’empressement avec lequel le gouvernement envisage de faire adopter un tel projet, en dépit des critiques qui viennent d’être énumérées, suscite une vive inquiétude dans le chef des spécialistes du droit des assurances.

Pour qui ? POUR TOUT ENTREPRENEUR de notre région

QUELQUES EXEMPLES DE QUESTIONS

La concurrence est rude. Comment élargir le marché ? Comment utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de mon activité ? Quel « package salarial » envisager pour mes collaborateurs et à quel coût ? Mes conditions générales de vente sont-elles encore à jour ? Je souhaite lancer mon activité sur internet, quelles sont les règles à respecter ? Quels sont les frais à déclarer en tant qu’administrateur ? Comment puis-je facturer la TVA sur mes produits vendus à l’étranger ? Je désire exporter mes produits. Quels sont les risques ? Comment financer mon projet à l’export ? Comment puis-je trouver des clients sur les marchés étrangers ?

Abonnements et distribution abo@lecho.be Tél.: 0800/55.050 Fax: 02/423 16 35

Rédaction Tél.:02/423 16 11 Fax: 02/423 16 77 Numéro de compte - Mediafin s.a. 412-7058051-21

Par qui ? TVA 0404.800.301

La soirée est organisée par l’asbl Synergie Ecaussinnes

Où et Quand ?

La soirée se déroulera le MARDI 26 MAI 2015 À 19H30 SALLE «NOTRE MAISON », RUE DE L’AVEDELLE à MARCHE-LEZ-ECAUSSINNES

Un moment riche d’échanges d’expériences et de bons conseils !

VOS GARANTIES - Expertise + Professionnalisme + Convivialité

PROGRAMME :

Avec la collaboration du CEd, Partena, Janson Baugniet, Jean Ribesse, Costmasters, Enterprise Europe Network, 7 J santé et le soutien d’Alphacard & BCC Corporate - Éditeur responsable : Olivier Willocx - Beci - Av. Louise 500, 1050 Bruxelles - Concept : SV/LVDV/XVH - 2013

Comment transformer vos idées en opportunités? Quelles sont les nouvelles conditions de réussite? Comment capter de nouveaux clients ? Quelles actions entreprendre face à la concurrence ? Comment augmenter vos recettes ? Comment réduire vos dépenses? Où trouver les ressources financières en cette période de crise? Comment reste zen en toutes circonstances? Et bien d’autres…

Inscription La soirée est

gratuite

Pour tous renseignements : Pierre Rompato et Sébastien Deschamps : sebdesch@hotmail.com

Elio Di Rupo avec Olivier Kahn

solidairement responsable. Il peut alors être sommé de payer, sans délai, la rémunération due aux travailleurs concernés, par lettre recommandée, soit par un des travailleurs concernés, soit par le service d’inspection. Des règles sont prévues pour fixer la «rémunération due» que doit payer le responsable solidaire. Par ailleurs, le responsable solidaire doit aussi payer les cotisations de sécurité sociale sur la rémunération qu’il paie. Les travailleurs concernés sont explicitement informés de la notification du service d’inspection, et ce par voie d’affichage imposé par la loi à leur employeur et aux différents responsables solidaires. Le risque que le donneur d’ordre, l’entrepreneur ou le sous-traitant, devenus responsables solidaires, soient interpellés par les travailleurs est donc réel, avec les lourdes conséquences financières que cela peut entraîner. Des sanctions pénales et administratives sont également prévues. Les entreprises actives dans les secteurs susvisés doivent être attentives à ce risque et s’en prémunir. Ainsi, il leur est recommandé de régler, dans les conventions de prestation de services qu’elles concluent, les conséquences de la réception de la notification du service d’inspection. Par exemple, elles peuvent prévoir la possibilité de rompre, avec effet immédiat (et avant l’expiration du délai de quatorze jours), les relations contractuelles, et ce pour échapper à la responsabilité solidaire. Dans certains cas toutefois, par exemple le secteur du nettoyage, l’arrêté royal y relatif fixe lui-même les conditions de résiliation de la convention.

Les entrepreneurs et les sous-traitants peuvent être solidairement responsables (vis-à-vis de l’ONSS, du fisc ou des travailleurs) pour les entrepreneurs et sous-traitants qui viennent après eux, dans la cascade, si ces derniers ont des dettes sociales, fiscales ou salariales.

Relevons qu’il existe d’autres dispositifs de responsabilité solidaire pour le paiement de la rémunération, et notamment celui applicable (dans tous les secteurs

d’activités) en cas d’occupation . UNE SOIRÉE CONVI d’un ressortissant d’un pays tiers VIALEen séjour illégal en Belgique. ET PRATIQUE, TRUFF Par ailleurs, d’autres évolutions ÉE en la matière sont annoncées pour DE BONS CONSE lutter plus efficacement encore ILS ET contre le dumping social et découINFOS À SAVOIR ! rager le recours aux cocontractants ayant des pratiques irrégulières.

90 minutes pour créer, renforcer, développer votre activité professionnelle

MARDI 18 JUIN Vos questions sociales et ressources humaines

Coaching Bien – être : vos questions pour mieux optimiser vos ressources personnelles le 20 juin

Car ce qui les intéresse, les entrepreneurs, ce sont ces deux questions: comment gagner des clients et générer des bénéfices. «On peut, bien sûr, évoquer la logistique, les ressources humaines ou la durabilité, mais ce sont quand même cela les grandes préoccupations, poursuit l’expert en gestion de crise. Alors oui, le comptable est un partenaire privilégié, mais il ne peut plus se permettre de parler uniquement comptabilité. Sa mission principale reste liée aux chiffres, il ne deviendra pas conseiller commercial ni expert en marketing. Mais il doit pouvoir répondre à des questions d’investissements, de financement, à ce qui a trait à l’optimisation des coûts et des marges, ou encore à la gestion du patrimoine.» Une aide «de première ligne», en quelque sorte. Qui manque, à l’heure actuelle, souligne Olivier Kahn. «Mon expérience au centre montre que 63% des soucis rencontrés par une PME sont dus à une erreur de gestion interne: par exemple, un patron qui diminue ses prix afin de vendre plus, tout en négligeant les répercussions sur sa marge. Si le comptable ne tire pas la sonnette d’alarme, qui le fera? Autre tendance: 55% des patrons regardent leurs comptes bancaires pour se faire une idée de la situation de leur entreprise. Un tiers des patrons ne font cet état des lieux qu’une fois par an. Or se baser sur la trésorerie est une mauvaise idée: c’est un élément superficiel; le vrai critère est le niveau de marge. Une marge positive va générer de la trésorerie, l’inverse peut rapidement mener à la catastrophe. Et c’est un fait: une situation peut se détériorer rapidement. En six mois, tout peut changer.» À propos des banques: 88% des entreprises qui franchissent les portes du centre pour entreprises en détresse sont endettées. Autrement dit, souligne l’expertcomptable, elles ont vu les voyants d’alerte clignoter à tout va nettement trop tard. «Au final, un banquier, c’est un fournisseur comme les autres. Il faut lui inspirer confiance.» Si on va le voir six mois à l’avance, alors que la situation est sous contrôle, il y a des chances qu’il se montre plus réceptif que si la caisse tient de l’insondable abîme. «Tout cela dénote un manque d’analyse prévisionnelle. Gérer une entreprise, c’est 70 à 80% de bon sens. C’est dans la panique que sont prises les mauvaises décisions. Comme, en cas de crise, se disperser au lieu de se recentrer sur son core-business. Ou couper dans les coûts stratégiques (ressources humaines, recherche et

LA FAUSSE CODIFICATION DU DROIT DES ASSURANCES

À l’heure actuelle, en Belgique, le droit des assurances est régi par une législation et une réglementation qui se distinguent par leur caractère structuré, progressiste et assez équilibré. Un projet de loi préparé à l’initiative de notre actuel ministre de l’Économie risque cependant de mettre la cohérence de ce bel édifice en danger. Ce projet (connu sous le nom de «Ontwerpbepalingen FSMA Wet Verzekeringen») envisage de réunir, d’une manière fort arbitraire et incomplète, au sein d’un seul et même texte — composé de plus de 360 articles — différentes lois qui sont déjà applicables au secteur des assurances et qui, selon les auteurs du projet, auraient pour objet commun de concerner la protection des consommateurs d’assurance: loi de contrôle des entreprises d’assurance, loi sur le contrat d’assurance terrestre, loi relative au statut des intermédiaires d’assurances, etc. Ledit projet contient par ailleurs de nouvelles dispositions consa-

LUNDI 17 JUIN Vos questions commerciales et stratégiques

Animation de débats

Aide de «première ligne»

BENOÎT MATHIEU enir la comptabilité, c’est très bien, mais à l’heure actuelle, la majorité des dirigeants de PME ne s’en contentent plus. Ce n’est pas compliqué: notre métier doit évoluer!» Puisque l’heure est au coup de pied administré au derrière, Olivier Kahn s’en charge, gentiment, pour les «métiers du chiffre», comme on dit. Son appel est clair: les professionnels comptables, une appellation recouvrant comptables et experts-comptables sans faire de jaloux, doivent sortir de leur tour d’ivoire et ne plus avoir les yeux exclusivement rivés sur la comptabilité. Pas question pour autant de quitter les chiffres, mais, au contraire, d’en tirer plus d’informations et d’y trouver davantage d’utilité. Cette réflexion était au cœur de la table ronde réunie ce mardi soir par Belfius. Le thème: l’avenir du métier de comptable, vous l’aurez compris. Avec, à la barre, Olivier Kahn. Expert-comptable de son état et grand habitué du chevet des entreprises, puisqu’il coordonne le Centre pour entreprises en difficulté mis sur pied par Beci, la chambre de commerce et union des entreprises bruxelloise. Besoin d’évoluer, les professionnels comptables? La preuve en quelques chiffres — démontrant qu’au passage, un même sondage peut se lire tant à l’endroit qu’à l’envers. Près de 60% des entrepreneurs sondés considèrent leur comptable comme un partenaire et un conseiller privilégié, établissait, en mars 2012, l’Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés (IPCF). Ce qui laisse tout de même une part d’ombre de plus de 40%. De nombreux patrons de PME, effectivement, n’associent pas «Monsieur Chiffre» à leurs projets de développement. Quant aux comptables, 37% ne prennent pas la peine d’envoyer un état des résultats de l’entreprise et 26% ne le font qu’une fois l’an. Ils ne sont par ailleurs que 15% à apporter une assistance en matière de récupération des créances et de suivi des comptes clients et un petit 22% seulement à avoir mentionné l’existence d’outils prévisionnels de gestion comme les tableaux de bord. «En filigranes de cette enquête, il apparaît clairement que la profession est trop préoccupée par son core-business, estime Olivier Kahn. Trop coincée dans la technique. Du coup, les patrons de PME doivent chercher des réponses ailleurs.»

Des experts de BECI et du CEd se mettent à votre disposition pour éviter les soucis et vous aider à développer votre activité professionnelle !

Responsabilité solidaire pour les dettes salariales

Publicité Trustmedia Tél.: 02/422 05 11- Fax: 02/422 05 10 adinfo@trustmedia.be - www.trustmedia.be Directeur Général Dirk Velghe Directeur des rédactions Frederik Delaplace Manager des rédactions Olivier Ditroia Rédacteur en chef Joan Condijts Editorialiste en chef Martine Maelschalck Rédacteurs en chef adjoints Marc Lambrechts, Nicolas Ghislain

Curriculum vitae cv olivier kahn2016  

Curriculum vitae cv olivier kahn2016

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you