Issuu on Google+

N° 3 - Février 2012

la lettre du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

EDITO PRÉVENTION DES PRATIQUES ADDICTIVES AU SEIN DES CLUBS SPORTIFS.

Une action difficile à mener, un travail important, une profonde détermination et un résultat qui demande encore l’adhésion du plus grand nombre. Voilà en résumé l’action que le CISPD a engagé depuis 2010 avec Chantal Levray comme chef de file, animatrice de la commission « prévention et citoyenneté ». En début d’année 2010, deux réunions avec les clubs sportifs ont été organisées pour définir les axes de travail. Huit réunions avec les partenaires (ABCD, ANPAA, PTS …) ont été mises en place afin de construire un projet déposé à la MILDT. Une rencontre avec Monsieur le Procureur de la République et Monsieur le Président de la CASO a eu lieu pour valider la démarche. Le projet a été présenté aux membres du Bureau de la CASO. Le contenu du projet validé : - Création d’une plaquette d’information sur la Charte en direction du grand public en lien avec les Associations ABCD et l’ANPAA 62. - Elaboration d’une Charte. - Organisation d’une information sur la réglementation des buvettes en direction des Maires lors d’un Comité de Liaison. Enfin, le 4 juillet 2011 le Président de la CASO signe avec les Présidents de Club la «Charte SportSanté, mon club s’engage. Prévenons ensemble les risques liés à l’alcool, au tabac et à la drogue». Les Maires sont encouragés aujourd’hui à signer avec les clubs de leur commune cette Charte et d’accompagner toutes les actions que ces clubs engagent dans le sens de la Charte. Je tiens à remercier l’ensemble des partenaires des trois commissions pour leur participation active. Alain STROBBE Président du CISPD

LES ACTIONS 2011 PRÉVENTION ET CITOYENNETÉ De janvier à juin 2011 : 35 animations de l’exposition « Moi, Jeune Citoyen » ont été réalisées sur l’ensemble des communes de l’agglomération de SaintOmer. 802 élèves des classes de CM1, CM2, IME et les centres sociaux ont été sensibilisés. Le CISPD remercie les policiers municipaux des villes de Longuenesse, Saint-Martin-au-Laërt, Saint-Omer, Wizernes, les Délégués Départementaux de l’Education Nationale, les animateurs municipaux et les services de la Police et de la Gendarmerie pour leur participation. En juillet 2011 : dans le cadre du projet sur la prévention des pratiques addictives en milieu sportif, une Charte a été signée par le Président de la CASO et les clubs sportifs participant à ce projet.

SÉCURITÉ DES CITOYENS

Février 2011 : remise de places de cinéma aux 17 collégiens ayant un cycle ou un cyclomoteur contrôlé réglementaire en décembre 2010. Septembre 2011 : cinq contrôles préventifs des cycles et cyclomoteurs aux abords des collèges d’Arques, Longuenesse, Saint-Omer et Wizernes. 154 cycles et cyclomoteurs ont été contrôlés, 134 étaient non réglementaires. Octobre 2011 : deux journées de sensibilisation aux risques routiers en direction des lycéens des quatre lycées et de la population audomaroise Novembre 2011 : contrôles préventifs des éclairages, pneumatiques et de la pollution sur la Place d’Arques.

COMMUNICATION ET PROGRAMMATION

Le bilan de la sensibilisation sur les violences faites aux femmes est très positif. En effet, 30 personnes ont participé aux trois sessions de formation. Mai 2011 : présentation de la plaquette « Conseils sur l’utilisation d’Internet » à la Presse.


LA PAROLE DES ACTEURS : AVIJ 62 L’AVIJ 62 est une association créée en 1991, composée de chargés de mission «Aide aux Victimes» (formation juridique) et de psychologues spécialement formés à la prise en charge des victimes qui travaillent avec un réseau d’autres professionnels aux compétences complémentaires (avocats, notaires, huissiers, assistantes sociales…).

Un accompagnement pluridisciplinaire…

L’AVIJ 62 propose un accompagnement pluridisciplinaire gratuit et confidentiel à toute personne victime d’un acte accidentel ou infractionnel. Ex : accident de la circulation, destruction, dégradation, vol, violences, agressions sexuelles… Le temps de la prise en charge s’entend largement : il peut commencer avant le dépôt de plainte (il est entendu que le dépôt de plainte n’est pas une condition pour bénéficier des services de l’AVIJ 62) et se poursuivre jusqu’au recouvrement des dommages et intérêts ou indemnités alloués.

…conçu dans la proximité…

Le siège administratif de l’AVIJ 62 se trouve au sein du Point d’Accès au Droit de SAINT-NICOLAS-LES-ARRAS, une démarche unique permet aux victimes d’entrer en contact avec deux accueillants « aide aux victimes » : 03 21 71 62 00 ou aide-aux-victimes-62@wanadoo.fr afin d’obtenir un renseignement téléphonique ou un rendez-vous sur un point d’accueil décentralisé sur le territoire de la Communauté d’Agglomération de SAINT-OMER. - Le chargé de mission « aide aux victimes » reçoit au : Tribunal de Grande Instance de SAINT-OMER : les lundis et vendredis Commissariat de Police: les 1er, 2ème et 4ème jeudis après-midi - La psychologue accueille sur rendez-vous le mardi dans les locaux de l’ancienne mairie de SAINT-OMER, Place FOCH.

…avec un maillage partenarial

Afin de favoriser la prise en charge des victimes au plus proche de la survenance de l’évènement et ainsi éviter leur isolement, l’AVIJ 62 a noué des partenariats spécifiques avec les services de Police et de Gendarmerie qui informent les victimes de l’existence du service, et, pour les victimes qui le souhaitent, assurent la liaison avec l’AVIJ 62 par l’intermédiaire de fiches de liaison. Ainsi, sans démarche supplémentaire, la victime sera contactée par l’AVIJ 62 pour définir les modalités de la prise en charge. L’AVIJ 62 travaille également en étroite collaboration avec les services judiciaires, notamment le Parquet qui peut réquisitionner l’AVIJ 62 aux fins de prêter aide et assistance à la victime, avec les professions judiciaires via des conventions (Ordre des Avocats, Chambres Départementales des Huissiers et des Notaires). L’AVIJ 62 s’entoure également d’autres professionnels dans l’accompagnement des victimes, tels les services sociaux, le milieu associatif, les services pénitentiaires dans le cadre du recouvrement des dommages et intérêts. Outre, l’accompagnement des victimes, l’AVIJ 62 s’investit dans des actions spécifiques : * Prise en charge des victimes de violences intrafamiliales selon une méthodologie réfléchie et concertée avec le Parquet et les professionnels impliqués. * Lutte contre la récidive en intervenant auprès de groupes d’auteurs afin de les sensibiliser à la place de la victime dans la procédure pénale.

OUTILS DE PREVENTION : LE CENTRE ANIMATION JEUNESSE

CAJ

Périodes scolaires

Ils favorisent la laïcité, la prévention, la mixité sociale et la solidarité. Les CAJ proposent un ensemble d’activités éducatives tels que des activités sportives, de création, des sorties culturelles, des temps de parole, des interventions de professionnels (diététicien, planning familial….) Ces activités visent à lutter contre les exclusions et la délinquance des jeunes. Chaque projet d’activité répond au projet pédagogique.

Vacances scolaires

Renseignements

Arques

Chaque mercredi 14h00 à 20h00

Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 14h00 à 18h00

Centre Social Jean Ferrat Rue Aristide Briand 62510 Arques 03.21.88.37.37

Longuenesse

Mercredi-samedi 13h30 à 18h30 Mardi, jeudi, vendredi 16h30 à 18h30

Lundi au vendredi 13h30 à 18h30

Centre Social Inter-Générations Rue Brueghel 62219 Longuenesse 03.21.98.40.10

Saint-Martin-au-Laërt

Mercredi et samedi 14h00 à 18h00

Lundi au vendredi 14h00 à 18h00

Maison du Rivage 18, rue du Rivage 62500 Saint-Martin-au-Laërt 03.21.12.08.60

Saint-Omer

Lundi au samedi 17h00 20h00

Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30 à 17h30 Salle de Gaulle

Centre Social et Culturel 3 Allée des Glacis 62500 Saint-Omer 03.21.93.59.91

Glossaire

A.V.I.J. 62 : Aide aux Victimes et Information Judiciaire du Pas-de-Calais B.S.R. : Brevet de Sécurité Routière

CESC : Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté MILDT : Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie

Réalisation : services C.I.S.P.D. et communication - CASO.

Les quatre Centres d’Animation Jeunesse (CAJ) sont des lieux d’accueil collectif, d’écoute, d’échange, de ressource et d’accompagnement des jeunes de 11 à 17 ans. Ils demeurent également des structures d’éducation qui complètent l’action de la famille et de l’école et dans laquelle les jeunes s’exercent à la citoyenneté et accèdent à l’autonomie (accompagnement dans les démarches de projet). Les CAJ s’inscrivent dans une démarche éducative globale du territoire concerné en participant au travail en réseau.


newsletter CISPD février 2012