Page 1

Buzz News 12 Janvier-Février 2011

webzine des cultures //urbaines// à Montpellier et environs

invite l’artiste-designer


Sommaire

Edito Carte Blanche à Amylee Art Design..........................4 BONS PLANS Shopping et Fooding...........................8 Interview de Dorianne Wotton...........................10 BONS PLANS Culture..................................................16 Interview de Miss Buffet Froid.........................18 BONS PLANS Ailleurs..................................................24 Balade contemporaine de Roxane...........................................26 RETROSPECTIVES La friche Belle de Mai.....................29 STREET ART VIEWS Marseille...............................................30 Buzz’arts remercie Roxane Couzelin pour sa participation à ce numéro.

2


Edito

11 0 2 er

ie ort

s

V

ous l’attendiez peut-être le dimanche 2 janvier 2011, pour cuver tranquillement tous les abus des fêtes et surtout de la soirée mémorable mais non diffusable du jour de l’an ? Bien non, pour 2011 une nouvelle donne. Les dés sont jetés, les cartes sont bâtues, la mise est prête : Buzz’news devient bi-mensuelle !

P

our plus de rencontres avec les artistes émergents de la sphère locale et nationale, pour des bons plans plus ciblés, la buzz’news vous sera présentées tous les 2 mois. Pour cette nouvelle année et ce nouveau format, - 3 artistes et 3 univers : notre invitée carte blanche, Amylee, Art Designer, la massacreuse graphique, Dorianne Wotton et enfin Miss Buffet Froid, artiste multicard. - un lieu, une balade contemporaine, une découverte street art view, Marseille et la friche «La belle de Mai» (vous avez dit un air de Berlin ?) - des bons plans croustillants pour le shopping et la culture à Montpellier et ses alentours et ceux pour vos envies de voyages pour un week-end culturel.

B

on appétit !

deMoi

du

nvi a j 9

el 1

u vis

Prolongation de l’appel à projets Supernova jusqu’au 19 février 2011 Photographes amateurs et professionnels, vous souhaitez participer à un festival de photographie alternative, déposez votre candidature à Supernova, Montpellier Photo festival off. 1er prix : “Le coup de coeur d’Atelier M numérique” Afin de contribuer à l’émergence de nouveaux talents, Atelier M numérique, laboratoire photographique installé à St Jean de Védas se propose de réaliser gratuitement une exposition complète dans le cadre de l’événement photographique montpelliérain “Supernova” pour son artiste coups de coeur: tirage sur dibond d’une série de 20 photographies de 40x60 sur papier Kodak Métallic d’une valeur de 1500€. Pour en savoir plus :

www.supernovafestival.wordpress.com

3


Beauty

Interview Amylee Art Design Nom/ Pseudo : Amylee Activités : Art Designer Site internet : www.amyleeartdesign.com blog : www.amylee.fr

Racontes-nous comment tu as commencé ton activité artistique. Autant que je m’en souvienne, j’ai toujours dessiné et j’aime terriblement ça. Originaire de Nîmes, j’ai passé la plus grande partie de mes études artistiques entre Nîmes, Montpellier et Toulouse. En Primaire déjà, j’étais la seule élève à remplir tous mes cahiers de dessins et à m’appliquer pendant les cours d’éveil. Ensuite, j’ai continué dans cette voie : lycée avec option Arts Plastiques, cours particulier en dessin académique, Université d’Arts Plastiques, Beauxarts, Université d’Arts Appliqués.

4

Je suis une bosseuse et les études ne m’ont jamais fait peur. Où puises-tu ton inspiration ? Je puise mon inspiration dans tout ce qui m’entoure mais principalement dans la Mode, le Design et la Pub. Je vis avec mon temps. C’est pour cela que je me définis plus comme art designer qu’artiste peintre ou plasticienne. Travailler dans une tour d’ivoire à créer des œuvres intemporelles m’est totalement impossible.

Kate Cherie


5


Beauty

6

Gina


Choisis une de tes œuvres et expliques-nous ton approche artistique, ce que tu as voulu mettre en valeur. Beauty – 150x50cm (collages et peinture acrylique sur toile) Ce qui est magnifique dans un tableau, c’est qu’il raconte à chaque fois une histoire différente dans l’esprit de celui qui le regarde. En ce moment, je travaille sur une série de toiles autour du thème «Happy Flowers», nom que j’ai donné à cette collection. Les mots clefs : couleurs dynamiques et vitaminées, imprimés fleurs, seventies, style bohémien, peinture diffuse, geste libre, tie and dye, touche baroque. Quels sont tes prochains projets ? Actuellement, je travaille sur plusieurs toiles pour un projet d’architecture intérieure avec un pays de l’union européenne. Je n’en dis pas plus, je suis superstitieuse. Racontes-nous un de tes rêves ? Composer des tableaux en collaboration avec un styliste, designer, décorateur sur un

projet de scénographie pour une vitrine de grand magasin ou d’une marque prestigieuse.

nous avait confectionné à ma sœur et moi, la super panoplie avec le short étoilé, les bracelets dorés, le serre-tête pour pouvoir jouer à fond le personnage. Quels sont les moments que tu affectionnes dans ta journée? Le matin, ainsi j’ai l’impression d’avoir énormément de temps devant moi.

I love Marc

Un souvenir d’enfance ? Rien à voir avec l’art ou la peinture, mais j’adorais l’odeur de « gâteau en train de cuire » qui parfumait toute la cuisine de ma grand-mère lorsqu’elle venait de confectionner ses célèbres Mounas : grosses brioches rondes et dorées parfumées à la fleur d’oranger. Un héros ou une héroïne ? Wonder Woman sans hésitation : d’ailleurs, ma mère

Un lieu, une adresse à nous conseiller ? J’ai une petite adresse sur Montpellier, Playfood, restaurant de verrines, urbain et chic (16, Bd Louis Blanc). C’est un ami et ex-camarade de classe en Design qui tient ce restaurant. Sa cuisine est exceptionnelle : nomade et contemporaine. On se régale ! http://fr-fr.facebook.com/ playfood Un mot pour te décrire ? « Blagounette », je suis toujours en train de faire de l’humour autour d’un mot, d’une expression, d’une situation cocasse. C’est plus fort que moi ! ...

7


Bons plans Shopping et fooding

8

(de gauche à droite) 110 volts - Boutique de décoration et mobiliers vintage 50, 60 et 70’s. www.100volts.net - Le livre «Le petit garagiste» du photographe Guillaume Martial est en vente à 20€ chez Sauramps et aux Ed. Images Singulières, il sera également en dédicace à la Bellevilloise à Paris - Le livre de Miss Buffet froid enfin en vente, 16€ : http://www.editions-ragage.com/collection/dark_gothic_fairy/116/Miss_Buffet_Froid.htm


e envie d a n o ire , n hiver as envie de fa r ’e u q is p livre Parce et parfo ose de r p e o r n p o o c s co ny as de e, Hédo iés qui n’ont p lus. in is u c la var e p taurants on pour 5€ d stan, des res h is de livra shi Bar, Raja e ic v r e s Su okyo, (Petit T Le Regency...) a, Almanar m donys.co www.he

Les Recy’class - Les Trocs & Puces du centre Ville - Tous les 1er dimanches du mois Prochaine édition : dimanche 6 février 2011 Horaires : de 10h à 17h Evénement ouvert aux particuliers. Venez chiner, vendre, échanger : vêtements, accessoires de mode, chaussures, objets de décoration, mobilier et disques vinyles. Articles vintages bienvenus.

9


10


Interview Dorianne Wotton

Nom/ Pseudo: Dorianne Wotton Activités: Massacreuse graphique Site internet: www.dorianne-wotton.com Racontes-nous comment tu as commencé ton activité artistique. J’ai toujours ressenti le besoin de pratiquer divers modes d’expression. Je n’isole d’ailleurs pas ma pratique et ma passion pour la photographie de mes autres pratiques, plus confidentielles (écriture, musique). Par ailleurs, plutôt que de « passion de la photo », je parlerai plus volontiers de « passion de l’image » (je commence d’ailleurs à m’intéresser à la vidéo et j’ai réalisé mes premiers « clips »). Quelque soit le media artistique, je souhaite faire ressortir le côté spontané, naturel d’un personnage, d’un fait, tout en soulignant sa complexité... Livrer la complexité des êtres, jouer sur les ambivalences et les ambiguïtés... Donner du glauque, du beau, de l’émotion à travers la dureté d’une image, d’un mot, d’un son. Mes créations s’articulent autour d’une démarche qui est au coeur de mon travail. Mon approche photographique est en effet

principalement consacrée à la représentation de ce que j’appelle « l’esthétique de Aime-moi ! rosse moi !

11


désolation», étiquette qui vaut ce qu’elle vaut... Il s’agit de montrer le monde tel que je le ressens, souligner l’obscur, le mystérieux... Attirer le regard sur ce qui fait sens, sur ces multitudes de petites choses sur lesquelles les regards ne s’attardent pas car elles ne rentrent pas dans les codes esthétiques ou moraux. Intéresser et montrer ce que le monde peut avoir de noirceur, de douloureux, etc. (...) Les première photos que j’ai réalisées ont d’abord été des natures mortes. Puis j’ai commencé à réaliser des autoportraits. En effet, je manquais cruellement de confiance en moi et je ne me sentais pas légitime « dans ce milieu » (d’ailleurs, mon ressenti sur ces deux aspects n’a guère évolué et j’ai un avis très critique, voire très négatif, sur mon travail). Après quoi j’ai commencé à prendre en photo des membres de mon entourage. Puis, j’ai passé le pas, et j’ai commencé à travailler avec des « modèles ».

12

Même si je suis souvent traversée par des périodes de doutes (mais c’est somme toute assez sain et constructif: ça permet de ne pas se reposer sur ses lauriers mais au contraire d’avancer, se remettre en question, évoluer, et j’espère s’améliorer), j’espère que cette passion n’en est qu’à ses prémisses et que mon parcours photographique n’en est qu’à ses débuts!

Ghostly the scream


Kid(s) Où puises-tu ton inspiration ? Partout. Nulle part. Tant que les objets et sujets de mes travaux graphiques répondent à la démarche que je mentionnais plus haut, tout est potentiellement source d’inspiration. Mais ma principale et essentielle source d’inspiration, c’est le monde. Ce que je vois, analyse, décortique, assimile et triture jour après jour! Ensuite, au niveau « artistique », cela peut paraître paradoxal, mais la photographie stricto sensu n’est pas ma principale source d’inspiration. Je préfère les images « animées ». Le cinéma (du cinéma allemand de l’entre deux guerre à Lynch en passant par Waters ou Kubrick... tout un programme!!!) et (surtout) le vidéo clip ont donc toujours été très importants pour moi. (...) Toutefois, quelques photographes m’animent et me transportent. Simon Marsden m’a donné envie de passer derrière l’objectif. Son univers est une invitation au mystère. J’étais fascinée à la vue de ces photographies. Puis j’ai découvert d’autres artistes. Mes goûts et inspirations sont somme toute assez éclectiques: Ackermann, Clark, Callahan, Witkin, Corbjin, Arbus... Ils sont si nombreux, si variés... si communs! En fait, c’est une question toujours délicate: il y a toujours ce risque de citer une source

13


d’inspiration et d’en omettre une autre, ce qui ne signifie nullement une préférence pour la première ni un quelconque désintérêt pour la seconde! :) (...) Choisis une de tes œuvres et expliques-nous ton approche artistique, ce que tu as voulu mettre en valeur. Je pense en avoir déjà dit beaucoup (trop) dans les précédentes questions en ce qui mon approche. (...)

Chez Ana

14

Soul asylum

Quels sont tes prochains projets ? Beaucoup d’autres projets sont actuellement en cours. Il s’agit notamment de diverses séries de personnes, de lieux, d’évènements (commandes ou projets personnels). Une foule de projets collectifs sont également en réflexion ou en cours. Mais par superstition, je n’ose pas en parler!:) Ensuite, après avoir réalisé ma première exposition en décembre, j’y ai pris goût et plusieurs expositions individuelles et collectives sont actuellement en préparation. j’essaie également d’avoir une approche pluri disciplinaire. Je m’intéresse depuis peu à la vidéo par exemple: elle me permet de donner à mon travail un caractère plus dynamique. D’ailleurs, je devrais poursuivre dans les mois à venir la réalisation de clips vidéo, notamment dans le cadre de ma collaboration avec l’écrivaine Marianne (www.essentialites-marianne. blogspot.com) et le musicien Exomène (http://soundcloud.com/exomene).


Mes images illustrant les textes de la première, sur une musique du second. J’aimerai également mettre des mots sur mes images... dans le cadre d’une publication? Plus largement, modestement, pragmatiquement, continuer à « faire de l’image » en suivant mes émotions. (...) Racontes-nous un de tes rêves ? Si par « rêves » il est entendu les images produites pendant le sommeil, la réponse va être rapide: je ne m’en souviens pas! C’est dramatique. Et si par « rêves » il est entendu « souhait », « idéal »... voilà une question que je ne me suis jamais posée... et que je pense ne jamais me poser!

Et veille !

D’une part, je ne vis pas au conditionnel. Je suis une instinctive. Un lieu, une adresse à nous conseiller ? Si vous avez réussi à tenir jusqu’ici et êtes donc presque arrivés au terme de cette interview, je crains que vous n’ayez un problème! Je vous conseille de courir chez le psy le plus proche de chez vous!!!! :) Un mot pour te décrire ? Oxymore (...) Retrouvez l’entretien complet artistique de Dorianne Wotton, RDV sur www.buzzarts.fr

et

l’approche

15


Bons plans culture

Exposition collective «Eh! (Expo Hebdo!)» Espace Louis-Feuillade/ Abric - Lunel du 5 au 13 février 2011

ApEe & tieRi vous invitent à dé-

couvrir leurs créations et univers respectifs, qui se rejoignent par leur originalité et leur style... Sculptures, peintures, compressions, photos... chez VIBES jusqu’au 5 mars, 2 rue d’Aragon 34000 Montpellier

16

Vernissage le vendredi 4 février à 19h Pour cette 12eme édition, présentation de travaux photographiques singuliers. Oeuvres de Miss Buffet Froid, Rémi Dumas, François Morales et Frédéric Trobillant.

ZAL. Zone Artistique Littéraire L’objectif de la Zone d’Autonomie Littéraire, (ZAL) organisée le samedi 29 janvier à la salle Pétrarque de Montpellier par la revue en ligne Squeeze, est certes la rencontre des auteurs avec leur public, mais plus encore de croiser les expériences entre les divers professionnels de l’écrit, les écrivains, libraires, éditeurs, mais aussi les chanteurs et les artistes graphiques qui jouent avec les mots.


Festival Montpellier à 100% du 16 au 27 février 2011 Festival musique qui réchauffera cet hiver avec une programmation ecclectique et singulier. Entre autre, une Installation «Les poétiques mécaniques d’Ez3kiel» au Carré St-Anne, 5 concerts dont Marvin, Asynthome, Florent Marché (sélectionné pour les Victoires de la musique 2011), This is the Hello Monster (élu parmi les 10 premiers album de l’année par Libération) et se terminant par un brunch à la Maison pour tous Voltaire.

du 16 au 27 février 2011

www.festival100pour100.com

Mission peluches de la MJC André Malraux, 1è janvier au 13 février 10 rue de la Moutte à Castelnau-le-Lez Des expos et surprises de Peluchologues pour un évènement original. Regarder la programmation sur www.peluche-um2.fr Vé la coupe, présente Les Bariques d’artistes du Château Puech-Haut, Carré Saint-Anne jusqu’au 6/02. Soutenez l’association d’aides aux enfants défavorisés grâce aux métiers de la mer.

Ez3kiel Asynthome Florent Marchet Marvin - Electric Electric This is the Hello Monster Némir+Set&Match+invités Pour lire ce code, téléchargez gratuitement sur votre Smartphone un lecteur de code 2D

www.festival100pour100.com DE MONTPELLIER

17


Interview

Miss Buffet froid

Racontes-nous comment tu as commencé ton activité artistique. Depuis gamine, j’ai toujours eu des carnets où je griffonnais, je collais tout et n’importe quoi, je pliais, j’écrivais, je tamponnais mes lèvres maladroitement maquillées, ... J’étais aussi fascinée par le théâtre, la musique... J’avais un imaginaire plutôt envahissant ! De mémoire, j’ai toujours fait tout un tas de trucs ré-créatifs, par besoins, par curiosité ...

Nom/ Pseudo : Miss Buffet Froid Activités : Photographe, Modèle-comédienne, Web-rédactrice, Activiste, Coach Site internet : Mon portail www.missbuffetfroid.com où l’on retrouve toutes mes activités en tant que photographe http:// buffet.photographe.free.fr/ en tant que modèle http://buffet. modele.free.fr/ en tant que web-rédactrice http:// www.bazooka-mandarine.net/

J’ai découvert la photographie par hasard, tard, via un cadeau: Une webcam. Je m’amusais à me mettre en scène, via ce petit objet insolite. D’autoportraits en autoportraits, j’ai commencé à placer mes lumières, aller de plus en plus loin avec les mises en scènes et les propos. Avec pas mal d’efforts, j’ai appris, ... et je n’ai plus cessé. Où puises-tu ton inspiration ? Il y a les autres, j’adore observer... Donc le quotidien, est déjà en soit une source intarissable de sujets qui m’inspirent. Et puis tout ce qui m’entoure : il y a bien sûr la musique, j’ai bercé 18 ans de ma vie dans les mouvements punk - métal - alternatif, avec entre autre 8 ans d’animation radio et 4 ans en tant qu’entrepreneur de spectacles. Ces courants sont très ancrés dans des codes, des esthétiques fortes, des idéologies... Ils ont forcément leur empreinte en moi.

18

Changement d’état


Toutou, chien, chienne

de gauche Ă droite

Julien Lions Jif Aliz Tale

19


Pour ne citer qu’eux : Danzig, Kyuss, Ludwig Von 88, Pearl Jam, Tool, Ez3kiel, Gojira, Pantera, Primus, Bad Religion, ... Et puis il y a le cinéma, Bertrand Blier Bien sûr, Tim Burton, Michel Gondry, Albert Dupontel, Benoit Poelvoorde, Jim Jarmusch, Terry Gilliam,... La bande dessinée, avec Enki Bilal, Manu Larcenet, TankGirl, Ralf Konig, Charb (Maurice et Patapon)... L’humour aussi, je suis une personne qui adore rire, qu’il soit caustique, puéril, poétique... J’aime l’humour de Boris Vian, Pierre Desproges, Coluche, Michel Muller, Jean Yves Lafesse, Laurent Baffi, Omar et Fred... et plein d’autres chose encore : Erwin Olaf, Robert Gligorov, Dali, Madonna, Serge Gainsbourg ... Choisis une de tes œuvres et expliques-nous ton approche artistique, ce que tu as voulu mettre en valeur. http://buffet.photographe.free.fr/theme/t_19.html A l’accoutumé, je n’aime pas trop expliquer mes créations. Pour dégrossir, je dirais que dans cette image je joue avec plusieurs items sur plusieurs strates de lectures... - la morale/bienséance (que ce soit dans cette tradition parfois hypocrite de souhaiter les vœux, ou tout autre chose...) et par extension la vision manichéenne et restrictive du bien et du mal, - le paradoxe de l’avortement (un droit bafoué/ dureté psychologique et physique de l’acte), - la femme dans sa représentation binaire. sainte ou salope,

20

- les projets créatifs innovants qui pour X raisons politiques et économiques avortent en plein envol; - les projets contre l’humanité que nous pondent une poignée de richissimes politiciens. - les atrocités, les aberrations et les souffrances que peut engendrer le fait de rester dans les «rails» d’une vie bien normée... Autrement dit, j’ai voulu faire une carte de vœux multifonction, pour témoigner de mon agacement, d’un certain ras le bol. Ma façon à moi de dire que cette fin d’année je la trouve plutôt amère, et elle me donne envie d’être cynique et pas bienséante, tellement l’ambiance socio-politique est au foutage de gueule. Ce que l’on peut retenir dans ma façon de procéder, c’est que -pour la plus part du temps- je prends des symboles, et je les détourne, j’en ris, et je les mets en scène.


Quels sont tes prochains projets ? Tout d’abord, j’ai la sortie de mon nouveau bouquin qui vient de sortir aux éditions Ragage. Un projet qui présente une rétrospective de mon travail en tant que modèle depuis 2002. En tout 24 photographes et illustrateurs m’ont tiré le portrait! Y aura quelques séances de dédicaces, et peut être des soirées... J’ai aussi des expositions prévues en février à Lunel, en juin à Pomas (11), en juillet et août à la salle altissimo à odysseum. Puis peut être une résidence en Sicile à la Toussaint ... Et puis d’autres projets en tête, dont une collaboration toute particulière avec Régis ( http://www.regisbodinier.com/ ) mais je n’en dis pas plus c’est une surprise! ... et si c’est possible j’aimerais bien pour 2012 proposer un 3eme livre...

miss Buffet Froid, le livre

21


Racontes-nous un de tes rêves ? Suffit de regarder Lynch, et c’est à peu prés ça. Un souvenir d’enfance ? Pour aller au collège, puis au lycée, je devais marcher environ 20/30 minutes à pied. Je devais longer un grand cimetière. Cet endroit est devenu pour moi une aire de jeux, je m’inventais des histoires, il m’inspirait, un lieu magique... J’ai plein de souvenirs d’enfance autour de la mort, car elle m’a toujours fasciné, mais non pas dans quelque chose de triste ou de douloureux, non ... Comme si c’était un trésor caché qui fait aussi partit de la vie.Forcément, penser ça, quand on est une enfant ça fait tâche, ce qui m’a valu pas mal d’incompréhensions autour de moi. Dans l’esprit, ça me fait penser à ce court métrage de Tim Burton «frankenweenie» http:// www.youtube.com/watch?v=r34yz-xC4xQ&feature =PlayList&p=7EE5C4855877B717&index=0&play next=1

Un lieu, une adresse à nous conseiller ? - Un restaurant Quartier Libre avec des expos, 2 Rue Rebuffy à Montpellier - l’Inglorious Bar à Montpellier www.ingloriousbar.com et Les Furieux à Paris www. lesfurieux.fr - Pour des rencontres entre illustrateurs, photographes et plasticiens une fois par mois au corto lors des monthly café salé (+ d’infos ici http://lapaf.fr/ ) - Pour causer, apprendre, pratiquer la photo avec une équipe super accueillante et dispo www.alabarak.com - Pour connaître la Rolls-Royce des sex toys féminin : www.lelo.com Un mot pour te décrire ? Rubik’s Cube

Un héros ou une héroïne ? Sans hésiter : Mamika ! Que diantre je voudrais devenir une vieille dame aussi péchue et pleine d’humour jouant devant un objectif sans me prendre la tête! http://www.myspace. com/frederikagoldberger Quels sont les moments que tu affectionnes dans ta journée? Quand j’ai un point de côté tellement j’ai ri.

22

Sa bouche par Hubert de Lartigue


23


Bons plans Ailleurs Ergo Sum Exposition photographique de Nath Sakura du 5 au 26 février 2011 Galerie La Vitrine 11, rue Jouvène 13200 Arles Vernissage le 5 février à 19h30

ARLES Élise ORTIOU CAMPION Exposition en partenariat Avec L’ART SCÈNE « Songes » est une série de photographies commencées en 2002 au Mexique et poursuivit au fil de ses déambulations à l’étranger. Ce sont des mises en scène oniriques dans lesquelles l’oubli, le passage ou encore l’abandon des êtres font écho à la réalité des espaces quotidiens. L’Atelier du midi 1, rue du sauvage 13200 Arles

24

ARLES


NICE RUE-Stick du 27 janvier au 12 février 2011 Exposition collective de 50 artistes urbains comprenant une édition indoor et de la vidéoprojection. Avis aux affichistes dans le coin !

ANGERS

Inscription ARTAQ 2ème Urban Art Awards Ouverts aux artistes feurs, lightpainters, chistes, graphisme, ...

grafaffi-

Les inscriptions sont ouverts jusqu’au 18 février 2011.

Pour plus d’infos. www.artaq.eu

25


balade

contemporaine Roxane vous propose sa deuxième chronique, la «balade contemporaine». Sous la forme d’un carnet de bord, elle vous emmène à la rencontre d’oeuvres, d’artistes, de lieux dédiés à l’art contemporain. Elle partage avec vous le ressentit de ses découvertes dans ces fragments de voyage dans la sphère artistique.

roxane@lesanamorphoses.com

Cette

A

Aux abords de la voie ferrée, la manufacture de tabac et la raffinerie de sucre datant du XIXe s. ont été réhabilitées pour devenir un site d’expérimentations et de résidences artistiques. Depuis 1990, ce ne sont plus des gauloises et des gitanes qui sortent de l’usine, mais des projets culturels : pièces de théâtre, expositions d’arts visuels, spectacles de rue, scénarios cinématographiques.

Des fresques sur les murs, des graffs, des installations insolites ponctuent le décor. Au fond, un skate parc noir d’ados... ça vit ! Un pas dans l’ancienne usine… des murs, des piliers en béton couverts de graffs et des groupes de jeunes qui se sentent « comme à la maison », sinon rien, le vide. On s’engouffre dans l’escalier de ferraille qui mène au premier, des tags à perte de vue jusqu’au 5e étage. A tous les étages même déco : du graff, du graff, du graff. A chaque étage, une plateforme offre résidence à des associations

nouvelle balade contemporaine n’est pas le fruit du hasard, je l’ai voulu ici, à la Friche la Belle de Mai, dont l’état brut est aujourd’hui menacé par la municipalité de Marseille. Ce lieu, je l’ai découvert il y a quelques années, au détour d’un concert électro, d’une performance de VJ, d’une fête de la musique. La Friche la Belle de Mai, c’est 45 000 m2 de territoire de créations, en création, et une putain de belle énergie qui s’en dégage.

26

l’entrée du site, un container de transport rouillé par les années a trouvé une seconde vie comme espace d’accueil. Sur la gauche, l’usine de la SEITA fait bloc du haut de ses cinq étages, criblés de petites fenêtres caractéristiques des fabriques industrielles du XIXe s. On rentre dans la cour, l’excitation monte.


La Friche de la belle de mai Samedi 8 janvier 2011 culturelles. 60 structures et 400 professionnels de la culture bouillonnent ici…. un territoire de créations vous avais-je annoncé ! Au deuxième étage, un miracle : 3 000 m2 de galerie d’un blanc immaculé, un espace d’exposition infini à peine exploité, rythmé par des piliers de béton ; un lieu inespéré qui ferait pâlir d’envie tout artiste plasticien. L’espace Vendetta, une boutique-galerie, occupe un dixième de ce vaste espace. L’exposition du moment : Rémi, graveur et illustrateur de presse de CQFD, Libé et Hara-Kiri, nous délivre une série de gravures militantes, caricatures fantasmatiques, qui mettent à nu jusqu’à nos entrailles ! Belle découverte. Et la balade continue. De retour dans la cour, d’autres espaces artistiques sont signalés : le cabaret aléatoire, le petit théâtre, la salle Seita, la cartonnerie, le cinéma de la friche... d’autres espaces artistiques nés des

incroyables synergies développées ici depuis les années 90. Par une passerelle extérieure accolée à un bâtiment en ruine, on découvre les grandes Tables de la Friche, la cantine des frichistes, lieu d’effervescence et de ripailles où se croisent producteurs, plasticiens, musiciens, opérateurs culturels, techniciens et qui voit naître chaque année 500 événements, passer 100 000 visiteurs, s’épanouir 1000 artistes résidents. La Friche la Belle de Mai, à découvrir très rapidement avant travaux « d’aseptisation » et « d’embourgeoisement artistique » pour Marseille Provence, Capitale de la Culture en 2013. 41 rue Jobin, 13003 Marseille www.lafriche.org

Roxane Couzelin

27


Exposition Trilogie Noire

Episode 1 – Rémi - du 3 au 13 janvier Episode 2 – Marc Brunier Mestas – du 15 janvier au 5 février Episode 3 – Ah Pook / Ludovic Levasseur

Espace galerie Vendetta – Friche la Belle de Mai

28

Episode 1

Episode 2

Episode 3


rĂŠtrospectives

Photos : deMoi

Marseille acte 1. Friche la Belle de mai

29


street art views marseille

31

crĂŠdits photos deMoi


31


Concept

carteblanche http://issuu.com/buzzarts/docs/ buzznews_11#embed

Parce que les artistes manquent de visibilité et parce que nous souhaitons leur donner un support pour les voir et les écouter, nous avons mis en place le concept de la CARTE BLANCHE pour notre webzine (photographie, illustration, graphisme, peinture, design, studio de création, …). Plusieurs artistes par numéro seront présentés, alors n’hésitez plus !! Plusieurs formules au choix pour pulser votre créativité, rendez-vous à la rubrique «Concept Carte Blanche» : http://buzzarts.fr/webzinedumois/concept-carte-blanche/

http://issuu.com/buzzarts/docs/ buzznews10?viewMode=magazine

Les prochains numéros : #13- Mars/Avril 2011 (Le Quartier Général, graphistes) et Sylvie Veyrunes (auteur photographe) #14-Mai/Juin miZenpage)

2011

WASAAA

!

(de

Sylvie

Amilien,

#15- Et si c’était vous ?

www.buzzarts.fr 20

BuzzNews#12 - Janv/Fev 2011  

Webzine des cultures urbaines à Montpellier et ses environs. Interviews d'Amylee Art Design, Dorianne Wotton et Miss Buffet froid. Balade...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you