Page 3

EDITORIAL

33

BUSINESS AFRICA

Promotion de l’Agriculture et Agro-industrie: S’inspirer de l’exemple ivoirien

L

es autorités ivoiriennes ont décidé

industriel.

d’inscrire la Côte d’Ivoire dans la

A l’horizon 2020, son apport au PIB

dynamique de l’émergence en 2020.

national devra être de l’ordre de 40%.

Pour ce faire, tous les secteurs d’acti-

Dans le viseur du gouvernement, plu-

vité ont été pris en compte dans un

sieurs cultures industrielles et d’expor-

ambitieux programme d’investissement

tation telles que le cacao et le café, le

élaboré par le gouvernement.

coton, les oléagineux, l’hévéa, les fruits,

Ainsi, 11.000 milliards de FCFA seront

la noix de cola, les cultures vivrières, le

mobilisés pour gagner le pari du déve-

bois

loppement.

produits d’exportation de base, ont

Parmi les secteurs qui semblent bénéfi-

donné une dimension internationale à

cier d’une attention prioritaire de la part

la Côte d’Ivoire.

du gouvernement ivoirien, il y a celui de

Transformées localement à hauteur de

l’agriculture et de l’agro-industrie.

3 à 4% pour le café et 30 à 40% pour le

La Côte d’Ivoire, dont l’économie

cacao, ces proportions industrielles

dépend encore beaucoup de ces sec-

seront revues à la hausse selon un

teurs, jouit d’un fort potentiel qui sera

vaste programme d’industrialisation.

dynamisé par le déroulement du Plan national

d’investissement

agricole

(PNIA). Une enveloppe de 2040 milliards FCFA sera mobilisée pour rendre l’agriculture plus compétitive, mieux structurée et à fort potentiel économique. Représentant actuellement 40 à 70% des recettes d’exportation, ce secteur constitue, dans la perspective de la réalisation du Plan national d’investissement, le socle du développement éco-

Abba Singoro TOURE Directeur de la Publication nomique et social du pays. Le PNIA entend créer de véritables opportunités d’affaires pour les industriels agricoles qui souhaitent opérer de gros investissements. D’autant que l’agro-industrie s’inscrit clairement dans la stratégie de relance de l’Etat en matière de développement

Le cacao et le café, qui sont les

Mais la vision du gouvernement ivoirien de développer le secteur agro-industriel semble bien plus large, elle tient compte également de la transformation locale de l’or blanc ivoirien, le coton mais aussi de l’hévéa. Un volontarisme dont devraient s’inspirer nombre de pays africains. Excellente année 2017

BUSINESS AFRICA Janv 2017  

BUSINESS AFRICA Janv 2017